Explorations hormonales en pédiatrie. Ingrid Plotton 10 decembre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Explorations hormonales en pédiatrie. Ingrid Plotton 10 decembre 2010"

Transcription

1 Explorations hormonales en pédiatrie Ingrid Plotton 10 decembre 2010

2 Dosage d hormones Une hormone : molécule informative extracellulaire, agit sur des cellules éloignées Reflet un statut à un moment précis: - Concentration - Pulsatilité de la sécrétion - Heure du prélèvement - Âge

3 Dosages d hormones Dosages «difficiles» car: - Concentration faibles dans les liquides biologiques - Nécessite d un bon recueil - Interférences par certaines substances - Selon les milieux biologiques

4 Hormones circulantes Différentes formes moléculaires : - Prolactine Hormones libres ou liées : Interaction spécifiques avec l albumine Interaction spécifique avec la protéine de transport - Testostérone libre ou totale - T4 libre

5 Fonction de la thyroïde Fonction somatotrope Fonction surrénalienne Fonction gonadique

6 Thyroïde Mise en place à partir 24eJ et 7 semaines vie foetale Fonctionnelle des 8-10 semaines Rétrocontrôle au 3 e trimestre de la grossesse T3L et T4L atteignent niveaux maternels au cordon vers 36 SA Concentration de T3L augmente en fin de grossesse Modification de la fonction thyroïdienne post natale précédée par une élévation du cortisol

7 Thyroïde Evolution de la fonction de la thyroïde JM Limal Endocrinologie périnatale, 2005

8 Axe somatotrope Croissance GH IGF1 Facteurs régulant la croissance

9 Croissance La puberté La Reproduction chez les mammifères et chez l homme, 2001

10 Nce à 2-3 ans : croissance rapide Phase prépubère 5-6 cm/ an Phase pubertaire : CSS+ accélération 5 à 7-9 cm/an Indicateur de fin de croissance gain statural<2cm/an AO> 15 ans, 16 ans

11 Contrôle de la croissance GH: Origine hypophysaire Sécrétion pulsatile(+++ nocturne et sommeil lent) IGF1 stéroïdes sexuels Hormones thyroïdiennes

12 Relation GH et âge

13 Régulation de la GH Stéroïdes : augmentation de la GH sous l effet des androgènes - augmentation à la puberté de la GH - augmentation à la puberté de l IGF1 Somatostatine inhibe

14 IGF1 Action de la GH synthèse de IGF1: - dépendante de l état nutritionnel - IGF : apparenté à l insuline Protéines de liaison: IGFBP3 reflet de la GH

15 Evolution de la synthèse d IGF1 Ug/l IGF1 filles Ug/l IGF1 Garcons Age/années Age/années Valeurs moyennes des IGF1 en pédiatrie

16 Contrôle de la croissance Estrogènes Rôle dans la croissance Soudure des cartilages de croissance Androgènes Effet indirect par aromatisation en œstrogène Effet direct hypothalamo-hypophysaire de potentialisation de la réponse de la GH au GHRH

17 Evaluation hormonale Dosages statiques - IGF1/IGFBP3 - Taux diminués non spécifiques d un déficit Tests de stimulation : - Clonidine - Glucagon betaxolol

18 Axe corticotrope Synthèse de stéroïde dès 8 e 9 e semaine vie fœtale Synthèse ACTH à partir de la 6 e semaine vie fœtale Développement de la surrénale ACTH indépendant jusqu à semaines

19 Axe corticotrope NNé - Pas de variation nycthémérale < 3 mois - Variations ultradiennes dès les 1ers jours de vie - Fluctuations de faibles intensités 8-11 nmol/l - Sécrétion max à la naissance, diminue et réaugmente à J5 - J3 : cortisol nmol/l - DHAS max à la naissance puis augmente 7-8 ans - ACTH ~ 11 pmol/l à J7

20 Axe corticotrope nmol/l DHAS

21 Valeurs du cortisol au cours du nycthémère après > 3 mois moyenne limite inférieure limite supérieure h 12h 16h 20h 24h

22 ACTH h 0h

23 17 OHP Diminue à J1 puis stabilisation à J5 Valeurs de références Maximum à la naissance 13.2 nmol/l+/-5.9 Nourrisson masculin 1 à 3 mois 6,08 +/-2,39 nmol/l Nourrisson féminin 1 à 3 mois 3, 11 +/-1,48 nmol/l Enfants prépubères des 2 sexes 1,18 +/-0,69 nmol/l

24 DHEA et DHEAS DHEA - Max à J1 - Diminue puis se stabilise à J10 - Tx moyen à J3 : 9 nmol/l DHEAS - Max à la naissance / nmol/l - Diminue /5 à J1

25

26 Cas particuliers Evaluation à la naissance, tenir compte - TTT antenatal par corticoïdes Prématurité - pas de rythme nycthéméral de synthèse de cortisol - Fluctuation ultradienne - Pics sécrétoires ont une amplitude + faible que NNés à terme - Prémat sain< 29SA cortisol nmol/l

27 Bilan de base et Epreuves dynamiques Bilan de base selon l âge DHAS Cortisol, ACTH (cycle 17OHP Epreuves dynamiques Test au synacthène

28 Fonction gonadique Semaines de grossesses 6 Foetus indifférencié 7-8 Formation des testicules Développement masculin hormono dépendant 15 Masculinisation hormono dépendante

29 Le Pic Post-natal de testostérone Testostérone nmol/l 10,4 8,7 7,0 5,2 3,5 1,8 0 ng/ml 3,0 2,0 1,0 0,5 Cordon Jours Garçon prépubère

30 Fonctions testiculaires au cours de la vie Chromosome Y SRY Placenta Hypothalamo-hypophyse Testostérone hcg Différenciation testiculaire Organogenèse Différenciation sexuelle masculine (testostérone) Régression dérivés mullériens (AMH) hcg + LH Testicule fœtal Croissance foetale Descente testiculaire Croissance du penis Activation néonatale Multiplication Sertoli Naissance Cryptorchidie Micropénis Ambiguité sexuelle repos Enfance Puberté Développement Homme adulte Maintien Homme âgé organes génitaux caractères sexuels secondaires, pilosité libido sexualité spermatogenèse os muscles impubérisme baisse de la libido Infertilité troubles sexuels eunuchisme dépilation gynécomastie faiblesse musculaire ostéoporose

31 Hormone Anti Mullerienne AMH AAksglaede et al. AMH through a Life Span in Males J Clin Endocrinol Metab, December 2010, 95(12):

32 Fonction testiculaire et puberté AAksglaede et al. AMH through a Life Span in Males J Clin Endocrinol Metab, December 2010, 95(12):

33

34 Activité gonadotrope et ovaire Maturation du gonadostat Rétrocontrôle Négatif Augmentation de l activité -hypothalamique -Hypophysaire -Gonadiques -Des stéroïdes sexuels 1-2 ans Décharge Nocturne de LH Rétrocontrôle positif Foetus Enfance Adrenarche Puberté Adulte

35 Evolution de la fonction gonadotrope Hagen C P et al. Hum. Reprod. 2010;25:

36 Bilan de base FSH LH, oestradiol, Testostérone AMH, inhibine FSHurinaire et LHurinaire Epreuves dynamiques Test hcg Bilan de base et Epreuves dynamiques Test à la GnRH (test LHRH) Origine hypothalamique (réponse) ou hypophysaire (non réponse) Sensibilisation du dosage de base : (réponse explosive=testiculaire) Administration pulsatile de GnRH par pompe

Dosages hormonaux chez l homme. Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris

Dosages hormonaux chez l homme. Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris Dosages hormonaux chez l homme Sophie Christin-Maitre Hôpital Saint-Antoine Paris Dosages hormonaux Ambiguité sexuelle Impubérisme Hypogonadisme acquis / Impuissance Infertilité Gynécomastie Tumeur testiculaire

Plus en détail

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION PROCREATION DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule 1 A. AMH B. Testostérone C. Canaux de

Plus en détail

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique cristal de proprionate de testostérone Différenciation sexuelle embryonnaire et fœtale La Recherche hors série n nov.00 homme semaines /: différenciation des cordons séminifères et des cellules de Sertoli

Plus en détail

Hypogonadisme. Axe gonadotrope

Hypogonadisme. Axe gonadotrope Hypogonadisme Axe gonadotrope Différentiation sexuelle pré-natale chez le fœtus male Activité de l axe Gonadotrope Testostérone Période fœtale 1 à 6 mois «mini puberté» 29 Septembre 2010 Puberté / Adulte

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

Régulation. des fonctions testiculaires. Année Universitaire 2007-2008

Régulation. des fonctions testiculaires. Année Universitaire 2007-2008 1 er cycle PCEM 2 MI5 Endocrinologie de la reproduction ( des fonctions testiculaires ) Module Développement D Endocrinologie du développementd Objectifs du cours A l issu de ce cours, vous devrez être

Plus en détail

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE. DS Procréation. Correction 04/09 Partie 2.1 : (3 points) Procréation OBLIGATOIRE. La différenciation sexuelle débute au cours de la vie embryonnaire et se termine à la puberté. Elle est sous contrôle génétique

Plus en détail

PUBERTÉ PRÉCOCE. Jeudi 21 novembre 2013.

PUBERTÉ PRÉCOCE. Jeudi 21 novembre 2013. PUBERTÉ PRÉCOCE Docteur Louise MONTAGNE Endocrinologie, gynécologie et diabétologie pédiatriques Clinique de Pédiatrie Saint Antoine Hôpital Saint Vincent de Paul, Lille Jeudi 21 novembre 2013. Caroline,

Plus en détail

Exploration biochimique du testicule endocrine

Exploration biochimique du testicule endocrine Exploration biochimique du testicule endocrine Professeur Layachi Chabraoui Cours de biochimie 2ème Année Médecine Rabat 2010-2011 1- Les hormones testiculaires Le testicule représente la glande endocrine

Plus en détail

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013

Axe gonadotrope chez l adulte. Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Axe gonadotrope chez l adulte Pr C Mathieu UE Hormonologie-Reproduction Octobre 2013 Organisation générale de l appareil hypothalamo-hypophysaire JC CZYBA Hypothalamus gonadotrope: GnRH GnRH =Gonadotropin

Plus en détail

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone.

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone. La fonction de reproduction chez l homme Introduction On étudie le fonctionnement de l appareil génital chez l homme adulte. Problématiques : Comment fonctionne l appareil génital de l homme adulte? Son

Plus en détail

PROCRÉATION. 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère

PROCRÉATION. 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère PROCRÉATION 1. Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère 1.1. Le sexe est génétiquement défini à la fécondation par la présence des chromosomes

Plus en détail

Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules. Anatomie. Embryologie de la surrénale. Paris-Diderot Paris 7. DCEM1 2008

Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules. Anatomie. Embryologie de la surrénale. Paris-Diderot Paris 7. DCEM1 2008 Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules Paris-Diderot Paris 7. DCEM1 2008 Anatomie Embryologie de la surrénale 1 Embryologie de la surrénale Histologie Physiologie de la surrénale Synthèse

Plus en détail

Puberté: avance, retard Ce qu il ne faut pas faire

Puberté: avance, retard Ce qu il ne faut pas faire Puberté: avance, retard Ce qu il ne faut pas faire Pr Michel Polak Endocrinologie Pédiatrique INSERM U845 Hôpital Necker Enfants Malades. Paris Développement des caractères sexuels secondaires chez la

Plus en détail

PUBERTE PRECOCE. Frédérique Gatelais

PUBERTE PRECOCE. Frédérique Gatelais PUBERTE PRECOCE Frédérique Gatelais QUELQUES DEFINITIONS Puberté : période de transition entre l enfance et l âge adulte, elle est caractérisée par des transformations somatiques: développement des caractères

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

La formation de l appareil reproducteur

La formation de l appareil reproducteur CHAPITRE 5 LA PROCRÉATION 1 La formation de l appareil reproducteur Le sexe des individus est déterminé génétiquement mais la différenciation des appareils génitaux a lieu au cours du développement. Selon

Plus en détail

Physiologie des testicules

Physiologie des testicules Plan généralg Physiologie des testicules PC 2 Module endocrinologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1. Androgè testiculaires 2. Régulation Axe hypothalamo-hypophysaire

Plus en détail

Fonctions et acteurs.

Fonctions et acteurs. Fonctions et acteurs. Endocrinologie de la reproduction Fonction exocrine Gamétogénèse (souche mature) Démarre à puberté. Méiose réductionnelle puis équationnelle Fonction endocrine Hormone stéroïdienne.

Plus en détail

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle.

Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. Chapitre 2 Les rôles des testicules et la régulation de l hormone sexuelle mâle. I. Les deux rôles des testicules. 1) Le rôle exocrine. A la puberté, la paroi des tubes séminifères s épaissie car les spermatogonies

Plus en détail

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme Thème 3: Féminin, masculin Chapitre 1: devenir un homme ou une femme L identité sexuelle ou identité de genre L identité sexuelle est le fait de se sentir totalement homme ou femme. Cette identité de genre

Plus en détail

EXPLORATION BIOLOGIQUE DE L ANTE HYPOPHYSE. 1. La secrétion est: pulsatile variable selon le nycthémère

EXPLORATION BIOLOGIQUE DE L ANTE HYPOPHYSE. 1. La secrétion est: pulsatile variable selon le nycthémère EXPLORATION BIOLOGIQUE DE L ANTE HYPOPHYSE 3 notions importantes: 1. La secrétion est: pulsatile variable selon le nycthémère 2. On ne peut pas interpréter un résultat de dosage d hormone hypophysaire

Plus en détail

Puberté Quoi de neuf?

Puberté Quoi de neuf? Puberté Quoi de neuf? A. Linglart Avec l aide de V. Merzoug, C. Bouvattier et C. Adamsbaum agnes.linglart@bct.aphp.fr INSERM U986 et endocrinologie et diabétologie pédiatrique, Hôpital Bicêtre-Paris Sud

Plus en détail

Physiologie de la surrénale

Physiologie de la surrénale Anatomie Biochimie de la surrénale, des ovaires et des testicules Paris-Diderot Paris 7. DCEM1 2008 Embryologie de la surrénale Embryologie de la surrénale Histologie Physiologie de la surrénale Synthèse

Plus en détail

Bilan cours Féminin, masculin

Bilan cours Féminin, masculin Bilan cours Féminin, masculin Objectifs de cette partie du programme : - (TD n 1) Exploiter diverses expériences afin de retrouver les caractéristiques du fonctionnement de l appareil reproducteur féminin

Plus en détail

Glande : organe qui produit des hormones Peut être exocrine ou endocrine

Glande : organe qui produit des hormones Peut être exocrine ou endocrine SYSTEME ENDOCRINIEN Glande : organe qui produit des hormones Peut être exocrine ou endocrine Hormone : vient de «hormao» = excite, stimule Utilisé par STARLING 1905 Messager chimique Caractéristiques des

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

LA PUBERTE. Dr Isabelle FLECHTNER Endocrinologie pédiatrique Hôpital Necker-Enfants Malades

LA PUBERTE. Dr Isabelle FLECHTNER Endocrinologie pédiatrique Hôpital Necker-Enfants Malades LA PUBERTE Dr Isabelle FLECHTNER Endocrinologie pédiatrique Hôpital Necker-Enfants Malades DEFINITION Caractérisée par : développement des caractères sexuels secondaires et des organes génitaux accélération

Plus en détail

AU-DELÀ DE 50 ANS, LE SEXE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ HORMONES ET SEXE POUR ELLE ET LUI

AU-DELÀ DE 50 ANS, LE SEXE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ HORMONES ET SEXE POUR ELLE ET LUI AU-DELÀ DE 50 ANS, LE SEXE EST TOUJOURS D ACTUALITÉ HORMONES ET SEXE POUR ELLE ET LUI Dr C. Waeber Stephan, FMH endocrinologie Spéc. endocrinologie de la reproduction, ménopause, andropause DR C. WAEBER

Plus en détail

Pr Laurent Morel. Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire

Pr Laurent Morel. Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire UMR 6547 CNRS Génétique des Eucaryotes & Endocrinologie Moléculaire Pr Laurent Morel Recherche : Signalisation Androgénique nique et cancer de la prostate Enseignement : Physiologie et Endocrinologie Moléculaire

Plus en détail

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel PUBERTÉ Dr. Valérie M. Schwitzgebel Division d endocrinologie pédiatrique et diabétologie Hôpital des Enfants HUG Genève Valerie.Schwitzgebel@hcuge.ch PHYSIOLOGIE DE LA PUBERTÉ DÉFINITION CHANGEMENTS PHYSIQUES

Plus en détail

2010 - Nouvelle Calédonie. Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans l'organisme.

2010 - Nouvelle Calédonie. Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans l'organisme. PROCREATION Leçon 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME ROC 2010 - Nouvelle Calédonie Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans

Plus en détail

Tests en endocrinologie. 25/04/2007 C.Waintrop

Tests en endocrinologie. 25/04/2007 C.Waintrop Tests en endocrinologie 25/04/2007 C.Waintrop Appareil endocrinien Thyroïde et parathyroïdes Rappel de physiologie Thyroïde Axe hypophyse-thyroïde Cellules thyroïdiennes = thyréocytes, sécrètent la T4

Plus en détail

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle Du sexe génétique au sexe phénotypique. La reproduction sexuée (méiose, fécondation) apparaît dès les eucaryotes unicellulaires. Dans le groupe des vertébrés chez les mammifères placentaires, elle se caractérise

Plus en détail

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES CH1 LA PROCREATION INTRODUCTION Les organes génitaux produisent des gamètes, ovules et spermatozoïdes qui se rencontrent lors de la fécondation, dans les trompes utérines. Chez la femme, le cycle menstruel

Plus en détail

Conférence : La reproduction humaine

Conférence : La reproduction humaine Conférence : La reproduction humaine Aide à la préparation : les connaissances dans les programmes ; quelques épreuves orales d admission relatives au thème Les contenus des programmes Programme de quatrième

Plus en détail

ENDOCRINOLOGIE DU DEVELOPPEMENT

ENDOCRINOLOGIE DU DEVELOPPEMENT N.B: Mme Paris a précisé en début de cours que les détails du style taille des follicules selon le stade de développement ne sont pas exigibles a l examen. Elle a également dit que la synthèse qu elle

Plus en détail

Anatomie et physiologie du système endocrinien

Anatomie et physiologie du système endocrinien Anatomie et physiologie du système endocrinien Glandes endocrines = elles déversent directement dans le sang leur produit de sécrétion ; les hormones. Les sécrétions diffusent ensuite dans des vaisseaux

Plus en détail

Puberté normale et pathologique

Puberté normale et pathologique Sommaire 1 - Puberté 2 - Puberté pathologique Points essentiels Puberté normale et pathologique I. La puberté Définition : C est l ensemble des manifestations cliniques et biologiques qui mènent de la

Plus en détail

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire

T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire T-NORM CGY 25 Régulateur physiologique naturel hormonal et musculaire La prévention du bien-être, de la forme et santé de l âge mûr masculin Testostérone et andropause De plus en plus d exposés médicaux

Plus en détail

Fille ou garçon? Le développement des organes génitaux LIVRET D INFORMATION

Fille ou garçon? Le développement des organes génitaux LIVRET D INFORMATION Fille ou garçon? Le développement des organes génitaux LIVRET D INFORMATION POURQUOI CE LIVRET? Un enfant peut naître avec une anomalie des organes génitaux. Cette anomalie est dans certains cas suspectée

Plus en détail

Retard Pubertaire. et Déficit Gonadotrope

Retard Pubertaire. et Déficit Gonadotrope Retard Pubertaire et Déficit Gonadotrope Pr Régis Coutant - Endocrinologie Pédiatrique - CHU Angers Pr Jacques Young Endocrinologie CHU Bicêtre Plan Définition Impact Etiologies Un cas clinique Démarche

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE

PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE Centre DEFHY Association Craniopharyngiome Solidarité PRISE EN CHARGE ENDOCRINIENNE DES CRANIOPHARYNGIOMES DE L ADULTE Frédéric CASTINETTI Chef de clinique - Assistant Endocrinologie Adulte, Hopital de

Plus en détail

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

Item 38 : Puberté normale et pathologique

Item 38 : Puberté normale et pathologique Item 38 : Puberté normale et pathologique Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 La puberté normale...1 1. 1 Le développement des caractères sexuels...1 1. 2 L accélération de la croissance

Plus en détail

THEME 3A FEMININ, MASCULIN TP3 La fonction testiculaire et sa régulation chez l homme

THEME 3A FEMININ, MASCULIN TP3 La fonction testiculaire et sa régulation chez l homme THEME 3A FEMININ, MASCULIN TP3 La fonction testiculaire et sa régulation chez l homme Nous avons vu que la mise en place des organes génitaux est liée à un déterminisme génétique mais également à la production

Plus en détail

Système endocrinien et chronobiologie

Système endocrinien et chronobiologie Système endocrinien et chronobiologie Julie Brossaud A.H.U. CHU Bordeaux Manuel d anatomie et de physiologie humaine (Tortora Derriekson) I- Généralités Endocrinologie: endo : en dedans krinien : sécréter

Plus en détail

FICHE 2: La Procréation. 1. Le contrôle de l activité des gonades

FICHE 2: La Procréation. 1. Le contrôle de l activité des gonades FICHE 2: La Procréation 1. Le contrôle de l activité des gonades Question 1 Q1 : en cas d ablation de l hypophyse, les gonades régressent ce qui suggère que, dans les conditions normales, les gonades

Plus en détail

LA PUBERTE NORMALE. Economique : difficultés nutritionnelles, carence d'apport. II/ Les étapes cliniques de la puberté chez la fille

LA PUBERTE NORMALE. Economique : difficultés nutritionnelles, carence d'apport. II/ Les étapes cliniques de la puberté chez la fille LA PUBERTE NORMALE I/ Généralités 1.Définition Période où le corps se transforme physiquement (taille, sexuellement) et où il y a un changement psychologique, affectif, mental. Dure plusieurs années. 2.Age

Plus en détail

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Validé par le Dr Gandemer Dé nitions - Normale staturo-pondérale = valeurs de taille et de poids comprises entre + 2 DS et 2 DS (ou entre le 3 e et

Plus en détail

Procréation. 1.3 A. progestérone B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG

Procréation. 1.3 A. progestérone B. LH C. FSH D. oestradiol E. HCG Procréation 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. Muqueuse utérine B. Muscle utérin C. Col de l utérus D. Trompe E. Follicule 1.2 A. cellules folliculaires B. thèques C. cellules hypophysaires D. ovocyte E. cellules

Plus en détail

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer,

Plus en détail

Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE»

Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE» Thème 3 : Corps humain et santé Chap. 3 «FONCTIONNEMENT DES APPAREILS ET SEXUALITE» TP 11 : «LE CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL REPRODUCTEUR MASCULIN» On cherche à mettre en évidence les mécanismes

Plus en détail

Puberté normale et pathologique

Puberté normale et pathologique I-00-Q000 I--Q8 P r Juliane Léger Service d endocrinologie pédiatrique, Centre de référence maladies endocrininiennes rares de la croissance, université Paris-VII, hôpital Robert-Debré, 709 Paris juliane.leger@rdb.ap-hop-paris.fr

Plus en détail

Le système endocrine : définitions-généralités

Le système endocrine : définitions-généralités Chapitre 01 : Introduction aux médicaments du système endocrine Page 1 sur 12 Le système endocrine : définitions-généralités Endocrinologie: Science de la régulation à distance des fonctions cellulaires

Plus en détail

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE TROIS ÉTAPES ESSENTIELLES dans le développement de la glande mammaire la vie embryonnaire la puberté la lactahon LA PATHOLOGIE est presque toujours BÉNIGNE

Plus en détail

Les courbes traduisent les variations des taux plasmatiques des hormones observées au cours de l'expérience.

Les courbes traduisent les variations des taux plasmatiques des hormones observées au cours de l'expérience. PROCRÉATION SUJET 1 Chez la femelle de Mammifères, les gonadostimulines sont sécrétées de façon cyclique. On observe un taux très bas de gonadostimulines durant presque tout le cycle, excepté un pic de

Plus en détail

Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues

Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues Item 120 (Item 55) Andropause Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 1.1. Physiologie de l axe gonadotrope...3 1.2. Différentes fractions de la testostérone...3

Plus en détail

Retard simple de la puberté! Si simples?

Retard simple de la puberté! Si simples? Retard simple de la puberté! Si simples? Absence de développement des OGE à 14 ans chez le garçon à 12-13 ans chez la fille et/ou absence de règles à 15-16 ans En fait, le motif de la consultation est

Plus en détail

Comportement reproductif et fécondation. Cours de Première S

Comportement reproductif et fécondation. Cours de Première S Comportement reproductif et fécondation Cours de Première S Hormones et comportement sexuel Hormones et comportement sexuel! Sommation spatio-temporelle des neurones de l hypothalamus! Intègrent des messages

Plus en détail

Thème 4. Féminin, masculin. Chapitre 1. Devenir femme ou homme

Thème 4. Féminin, masculin. Chapitre 1. Devenir femme ou homme Thème 4 Féminin, masculin 2 Du sexe chromosomique au sexe gonadique [pp. 204-205 du manuel de l élève] Chapitre 1 1 Les phénotypes sexuels Devenir femme ou homme Les phénotypes masculin et féminin se distinguent

Plus en détail

Développement. Développement et Croissance. Description Régulation hormonale Méthodes d évaluation Principales anomalies DEVELOPPEMENT ANTENATAL

Développement. Développement et Croissance. Description Régulation hormonale Méthodes d évaluation Principales anomalies DEVELOPPEMENT ANTENATAL Développement et Croissance Pr Juliane Léger Endocrinologie Diabétologie Pédiatrique Hôpital Robert Debré, Paris Description Régulation hormonale Méthodes d évaluation Principales anomalies DEVELOPPEMENT

Plus en détail

L ANDROPAUSE Mythe ou Réalité? Richard Combes François Combes

L ANDROPAUSE Mythe ou Réalité? Richard Combes François Combes L ANDROPAUSE Mythe ou Réalité? Richard Combes François Combes Les Acteurs DEFINITION Terme «d andropause» impropre Déficit androgénique partiel lié à l âge = DALA DALA MENOPAUSE Très progressif Inconstant

Plus en détail

Insuffisance ante hypophysaire

Insuffisance ante hypophysaire Insuffisance ante hypophysaire I. Définition L insuffisance ante hypophysaire (IA) se caractérise par un déficit des fonctions hypophysaires antérieures, c'est-à-dire un déficit de sécrétion des différentes

Plus en détail

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire,

Actions biologiques. ( col - E2: action trophique sur le tractus génital (endomètre, glaire, Actions biologiques - AMH, Inhibine B puis A: s'opposent à FSH via activine - FSH: recrutement et croissance folliculaire - LH: stéroidogénèse (maturation folliculaire) et ovulation ( col - E2: action

Plus en détail

SVT TS : Procréation Connaissances exigibles

SVT TS : Procréation Connaissances exigibles SVT TS : Procréation Connaissances exigibles I Le sexe génétique détermine la mise en place du sexe phénotypique au cours du développement d un mammifère. A Le sexe est génétiquement défini à la fécondation

Plus en détail

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle

Thème 3 : FEMININ MASCULIN. Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Thème 3 : FEMININ MASCULIN Chapitre 1 : Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Comment la connaissance des fonctions de reproduction a-telle permis de maîtriser et de faire

Plus en détail

Sujet n 1 Signaux hormonaux

Sujet n 1 Signaux hormonaux LV 346 INTEGRATION FONCTIONNELLE DES SIGNAU NERVEU ET HORMONAU Examen final 2ème session 12 juin 2013 Les deux sujets sont à traiter sur des copies séparées. Sujet n 1 Signaux hormonaux Vous devez répondre

Plus en détail

Systèmes de communication de l organisme

Systèmes de communication de l organisme Système endocrinien I-Introduction Systèmes de communication de l organisme Système nerveux Influx nerveux (signaux électriques) Neurones Effets immédiats Brefs et localisés Système endocrinien Sécrétion

Plus en détail

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule

1- Interpréter les résultats du document 1. 2- L adjudine est considérée comme pilule Matière : Biologie Classe : SV Traiter les exercices suivants: Exercice 1: Fonctions des cellules de Sertoli Le testicule a deux fonctions : produire de la testostérone (hormone mâle) et produire des spermatozoïdes.

Plus en détail

Régulation des fonctions testiculaires. Pr Claudine Mathieu DCEM1 UE Hormonologie-Reproduction octobre 2014

Régulation des fonctions testiculaires. Pr Claudine Mathieu DCEM1 UE Hormonologie-Reproduction octobre 2014 Régulation des fonctions testiculaires Pr Claudine Mathieu DCEM1 UE Hormonologie-Reproduction octobre 2014 Testicule Rappels JC CZYBA Testicule et épididyme Spermatogénèse Débute à la puberté Renouvellement

Plus en détail

Axe hypothalamo-hypohysocortico-surrénalien. Hormone : définition. Nature chimique des hormones. Dr A BOUCHEZ-BUVRY MCU-PH PARIS XIII

Axe hypothalamo-hypohysocortico-surrénalien. Hormone : définition. Nature chimique des hormones. Dr A BOUCHEZ-BUVRY MCU-PH PARIS XIII Axe hypothalamo-hypohysocortico-surrénalien Dr A BOUCHEZ-BUVRY MCU-PH PARIS XIII Hormone : définition Sécrétée par un tissu spécialisé Glande endocrine Très faible concentration (nanomole) Libérée et transportée

Plus en détail

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue

1. Système nerveux et système endocrinien. Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue HOMÉOSTASIE 1. Système nerveux et système endocrinien 589 Maintien de l homéostasie par : Système endocrinien (hormonal) : Sécrétion d hormones dans le sang Action lente, mais soutenue Système nerveux

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

L andropause Existe-t elle? Faut-il la traiter et comment?

L andropause Existe-t elle? Faut-il la traiter et comment? L andropause Existe-t elle? Faut-il la traiter et comment? Concept Évolutif Est ce que ce déficit hormonal existe? Est ce que ce déficit est néfaste à la santé? Est ce que le rapport risque / bénéfice

Plus en détail

Le contrôle endocrinien du fonctionnement de l appareil reproducteur masculin

Le contrôle endocrinien du fonctionnement de l appareil reproducteur masculin Le contrôle endocrinien du fonctionnement de l appareil reproducteur masculin On cherche à montrer que chez l homme, le fonctionnement de l appareil reproducteur est contrôlé par un dispositif neuroendocrinien

Plus en détail

Un cas d aménorrhée primaire. Observation interactive

Un cas d aménorrhée primaire. Observation interactive Un cas d aménorrhée primaire Observation interactive Océane née le 1 er octobre 1993 Consulte pour une aménorrhée primaire le 15 juin 2010 à l âge de 16 ans et 8 mois Antécédents : Aînée de 3 enfants Mère

Plus en détail

La différenciation sexuelle

La différenciation sexuelle La différenciation sexuelle Introduction : Qu est ce que c est que le sexe? Le sexe d un individu peut être défini à trois niveaux qui correspondent à trois étapes chronologiques de la différenciation

Plus en détail

Présenté par : M. Madani Faculté de Médecine Université Constantine 3 Service de Physiologie Clinique et des Explorations Fonctionnelles CHU

Présenté par : M. Madani Faculté de Médecine Université Constantine 3 Service de Physiologie Clinique et des Explorations Fonctionnelles CHU Présenté par : M. Madani Faculté de Médecine Université Constantine 3 Service de Physiologie Clinique et des Explorations Fonctionnelles CHU Constantine Plan du cour: 1 Introduction 2 Activité gonadique

Plus en détail

Retard de Croissance Prépubertaire. et Retard Pubertaire Simple. Livret N 10

Retard de Croissance Prépubertaire. et Retard Pubertaire Simple. Livret N 10 Retard de Croissance Prépubertaire et Retard Pubertaire Simple Livret N 10 Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 27/04/09 1 Retard de Croissance Prépubertaire et Retard Pubertaire

Plus en détail

Démarche diagnostique devant un retard statural. Dr Frédérique GATELAIS Département de Pédiatrie, CHU Angers

Démarche diagnostique devant un retard statural. Dr Frédérique GATELAIS Département de Pédiatrie, CHU Angers Démarche diagnostique devant un retard statural Dr Frédérique GATELAIS Département de Pédiatrie, CHU Angers Première situation Taille

Plus en détail

Insuffisance thyréotrope : comprendre pour mieux traiter. Solange Grunenwald - Toulouse

Insuffisance thyréotrope : comprendre pour mieux traiter. Solange Grunenwald - Toulouse Insuffisance thyréotrope : comprendre pour mieux traiter Solange Grunenwald - Toulouse Insuffisance thyréotrope sécrétion insuffisante d hormones thyroïdiennes secondaire à une anomalie quantitative ou

Plus en détail

SYNDROME HYPOTHALAMO HYPOPHYSAIRE. Taly Meas Service de MédecineB Hôpital Lariboisière

SYNDROME HYPOTHALAMO HYPOPHYSAIRE. Taly Meas Service de MédecineB Hôpital Lariboisière SYNDROME HYPOTHALAMO HYPOPHYSAIRE Taly Meas Service de MédecineB Hôpital Lariboisière INTRODUCTION L hypophyse est: une glande endocrine Anté-hypophyse Post-hypophyse INTRODUCTION Situation anatomique

Plus en détail

L Appareil Génital Féminin

L Appareil Génital Féminin L Appareil Génital Féminin Structure générale Organes génitaux internes Ovaires, trompes, utérus, vagin Organes génitaux externes Vulve, clitoris Production des gamètes féminins (ovules) Lieu de la fécondation

Plus en détail

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de La fertilisation in vitro Une méthode de plus en plus utilisée Camille Sylvestre, MD L infertilité touche environ 10 % des couples, et cette incidence a tendance à augmenter, car les femmes retardent l

Plus en détail

Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction.

Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction. Partie 2 : la régulation des fonctions de reproduction. Introduction : On réalise des dosages sanguins chez des patients souffrant de retards pubertaires : LH (UIL 1) Concentration plasmatique des hormones

Plus en détail

EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2

EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2 EIA ENDOCRINOLOGIE DCEM2 PHYSIOLOGIE AXE SOMATOTROPE : GH/IGF1 Vitesse de croissance staturale Tissu adipeux Concentration sanguine GH Concentration sanguine IGF1 Concentration sanguine IGFBP3 Glycémie

Plus en détail

Hyperandrogénies post ménopausiques. A.Gompel

Hyperandrogénies post ménopausiques. A.Gompel Hyperandrogénies post ménopausiques A.Gompel Hyperandrogénie Liée à une sécrétion/utilisation exagérée des androgènes Hyperproduction des androgènes origine surrénalienne ou ovarienne associé à des troubles

Plus en détail

Séquence 3. Féminin/Masculin. Sommaire

Séquence 3. Féminin/Masculin. Sommaire Séquence 3 Féminin/Masculin Sommaire 1. Devenir femme ou homme 2. Prendre en charge de façon conjointe sa vie sexuelle 3. Vivre sa sexualité Exercices de la séquence 3 Lexique 1 1 Devenir femme ou homme

Plus en détail

PROCREATION Leçon 1 et 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME et DU SEXE GENOTYPIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE

PROCREATION Leçon 1 et 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME et DU SEXE GENOTYPIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE PROCREATION Leçon 1 et 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME et DU SEXE GENOTYPIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE 1 QCM 1.Chez le mâle A. seuls les canaux de Müller existent dans l'ébauche

Plus en détail

PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE

PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE 1 PUBERTE NORMALE ET PATHOLOGIQUE «expliquer les étapes du développement pubertaire normal, physique et psychologique» «diagnostiquer une avance ou un retard pubertaire» Pr Régis Coutant, Département de

Plus en détail

Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport

Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport Aptitude physique de l enfant L enfant et le sport 1-Introduction: La motricité Évolution des aptitudes motrices avec la croissance amélioration jusqu à 18 ans chez amélioration jusqu à la puberté chez

Plus en détail

L activité testiculaire

L activité testiculaire L activité testiculaire Les cellules de Leydig sont localisées dans le testicule, dans un tissu de remplissage constitué de filets nerveux, de capillaires sanguins. Elles sécrètent, en quantité, de la

Plus en détail

Item 55 : Andropause

Item 55 : Andropause Item 55 : Andropause Collège des Enseignants d'endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques (CEEDMM) Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Introduction... 2 II Bases

Plus en détail

Sémiologie endocrinienne masculine. Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis

Sémiologie endocrinienne masculine. Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis Sémiologie endocrinienne masculine Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis Anatomie génitale masculine a-scrotum btesticules cépididyme d-canal déférent eglandes de Cowper fvésicules

Plus en détail

PROCRÉATION ANALYSE DE CAS CLINIQUES

PROCRÉATION ANALYSE DE CAS CLINIQUES ANAGÈNE PROCRÉATION ANALYSE DE CAS CLINIQUES Déterminisme du sexe Informations scientifiques Chez l embryon de six semaines, les gonades sont encore indifférenciées et des voies génitales mâles (canaux

Plus en détail

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux.

Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. Chapitre 9 : Le fonctionnement et la régulation des appareils génitaux. A partir de la puberté, les appareils génitaux deviennent fonctionnels. Ce fonctionnement est régulé et permet une activité continue

Plus en détail

PUBERTE PRECOCE. Dr ZENATY, endocrinologue pédiatre Hôpital Robert Debré, Paris. Tous droits réservés - D. Zenaty

PUBERTE PRECOCE. Dr ZENATY, endocrinologue pédiatre Hôpital Robert Debré, Paris. Tous droits réservés - D. Zenaty PUBERTE PRECOCE Dr ZENATY, endocrinologue pédiatre Hôpital Robert Debré, Paris Tous droits réservés - D. Zenaty Définition Apparition précoce un ou plusieurs caractères sexuels 2res (seins, pilosité) Puberté

Plus en détail

Croissance staturale et émergence de la puberté

Croissance staturale et émergence de la puberté Barange Emmanuel et Etienne Pierre 17 novembre 2011. Sémiologie, Croissance staturale et émergence de la puberté, David Briard. Croissance staturale et émergence de la puberté On parlera très peu de l'adolescence

Plus en détail