U30011 Boîte lumineuse et bloc optique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "U30011 Boîte lumineuse et bloc optique"

Transcription

1 3B SCIENTIFIC PHYSICS U30011 Boîte lumineuse et bloc optique Instructions d utilisation 10/04 ALF Contenu 1 boîte lumineuse 1 jeu de 8 cartes de couleur 1 miroir plan 1 miroir semi-circulaire 1 lentille biconvexe, de grande taille 1 bloc rectangulaire 1 prisme 45 degrés 45 degrés 90 degrés 1 prisme 60 degrés 60 degrés 60 degrés 2 plaques à fente 1 jeu de 8 filtres colorés 1 miroir parabolique 1 lentille biconvexe, de petite taille 1 lentille biconcave 1 bloc semi-circulaire 1 prisme 60 degrés 30 degrés 90 degrés Lampe de rechange Introduction Cet appareil se compose d une source de rayons lumineux et de divers dispositifs optiques, reflétant et réfractant la lumière. Cet ensemble permettra d étudier les phénomènes de réflexion et de réfraction ainsi que de procéder à divers essais de couleur. La source lumineuse se trouve dans une boîte lumineuse à construction spéciale, vous en trouverez cidessous la vue en plan : Pour des essais de couleur Fig. 1 Miroir Miroir Boîte de source lumineuse Lentille collimatrice Pour des essais sur la réflexion et la réfraction Étude de couleurs : L extrémité de la source lumineuse de la boîte est équipée d une ampoule et présente une ouverture frontale et deux ouvertures latérales. Les ouvertures latérales comportent des portes miroitées réfléchissant la lumière qui émerge des ouvertures. Toutes les trois ouver- tures sont construites afin de pouvoir y adapter les filtres colorés (fournis avec le kit). L arrangement des miroirs permettra alors de basculer les rayons réfléchis latéraux d avant en arrière afin qu ils recouvrent le faisceau central de l ouverture frontale. Il sera possible d afficher un modèle en couleur sur un écran placé devant l ouverture centrale à environ 15 à 20 cm de la boîte lumineuse. Étude de la réflexion et de la réfraction : L autre extrémité de la boîte présente en outre une ouverture pouvant recevoir une plaque à fente ou un filtre coloré. Une lentille collimatrice se trouve entre la source et l ouverture, il sera possible de modifier sa position et ses effets à l aide du bouton de réglage, en haut de la boîte lumineuse. Les rayons émergeant de l ouverture s utiliseront afin de procéder à divers essais de réflexion et de réfraction. En procédant à l essai : Les meilleurs résultats d un essai s obtiendront dans l obscurité où les rayons se laissent mieux distinguer. Il sera possible de régler la lentille collimatrice de manière à former un faisceau de lumière convergent, parallèle ou divergent, au choix. Vous pourrez en outre utiliser une lentille convexe (ou concave) pour obtenir une convergence (ou divergence) plus prononcée. Les dispositifs optiques (miroirs, lentilles, prismes, blocs) se manieront toujours à l aide de leurs poignées de saisie afin de ne pas salir ou rayer les faces optiques 1

2 par inadvertance. Les bases des lentilles et prismes ont reçu une finition spéciale créant un fond sombre et assombrissant ainsi le chemin des rayons lumineux. Les accessoires optiques devant être utilisés, seront placés sur une feuille de papier simplement pliée, leurs contours pouvant y être marqués par un trait de crayon autour de leurs périmètres. Il sera possible de tracer les rayons en marquant deux points sur chaque rayon (incident à l accessoire et en émergeant) aussi éloignés l un de l autre que possible. Il sera possible de tracer le chemin à l intérieur des accessoires en reliant les points incidents et émergents par une droite (après avoir retiré les accessoires). Vous pourrez en outre indiquer la direction de propagation par des flèches sur les chemins du rayon. Problèmes éventuels et comment y remédier : Rayons pâles à réflexion secondaire, émergeant de la boîte lumineuse : Ils proviennent des réflexions du support de filament et pourront s éliminer en tournant le porte-ampoule (en haut) à 180 degrés de manière à ce que le support se place derrière le filament. Rayons réfléchis intérieurement à l intérieur du dispositif : Des rayons pâles à réflexion secondaire (dans le cas de surfaces réfractantes) sont normaux - la lumière étant toujours réfléchie sur de telles surfaces - et pourront donc être négligés. Les rayons pénètrent parfois le dispositif du dessus en se réfléchissant sur des surfaces verticales, ce qui se traduira par des résultats erronés. Il pourra y être remédié En découpant le haut des fentes afin de raccourcir les rayons (ce qui n est pas très utile). En éloignant un peu l ensemble de l installation de la boîte lumineuse. En plaçant l ensemble de l installation à une position un peu plus élevée que celle de la surface où la boîte lumineuse repose. Essais avec des couleurs L extrémité de la source lumineuse de la boîte sera utilisée pour les essais décrits dans ce paragraphe. Il sera possible d adapter les filtres aux trois ouvertures et de disposer les miroirs de manière à ce qu un riche mélange de couleurs puisse s afficher sur un écran placé devant l ouverture centrale. Couleurs d objets : Fermez les ouvertures latérales (utilisez les miroirs), insérez les filtres un à un dans l ouverture centrale, puis observez la couleur s affichant sur l écran placé devant. Ce qui vous familiarisera avec les diverses couleurs. Placez ensuite les cartes sur l écran, puis observez leurs couleurs sous des lumières de diverses couleurs. Consignez vos observations dans un tableau au format suivant : Couleur de la lumière tombant sur la plaque W R M O Y G C B V Couleur de la plaque R M O Y G C V Indice : W-blanc, R-rouge, M-magenta, O-orange, Y-jaune, G-vert, C-cyan, B-bleu, V-violet Observez ensuite ces cartes au travers de filtres colorés, puis mettez vos résultats sous forme de tableaux similaires Couleur de la lumière tombant sur la plaque W R M O Y G C B V Couleur de la plaque R M O Y G C V Indice : W-blanc, R-rouge, M-magenta, O-orange, Y-jaune, G-vert, C-cyan, B-bleu, V-violet 2

3 Une fois familiarisé avec les diverses couleurs, procédez tout seul à quelques essais en observant une carte de couleur illuminée par la lumière d une seule couleur et affichée dans une autre couleur. Essayez d anticiper vos observations avant de procéder à l essai. Combinaisons de couleurs : En utilisant les ouvertures latérales, il sera possible de projeter jusqu à trois couleurs sur l écran. Insérez le filtre présentant la plus pâle coloration dans l ouverture centrale et placez celui présentant la plus forte coloration sur les faces afin de pouvoir compenser la perte d intensité (due à la réflexion). Commencez à prendre un ensemble de filtres et à noter les diverses couleurs formées par leur chevauchement. Essayez ensuite de trouver des COULEURS COMPLÉMEN- TAIRES, ce sont celles dont les combinaisons reproduisent la lumière blanche. Notez les couleurs et leur complément (la couleur complémentaire de la couleur A étant la couleur, qui combinée avec la couleur A donne une lumière blanche). Ombres : Rretirez les filtres et fermez les ouvertures latérales. Placez un crayon devant l écran. Vous pourrez alors observer une ombre distincte à l intérieur d une ombre pâle. Si l ombre pâle l est trop, utilisez un papier calque afin de diffuser la lumière venant de la boîte lumineuse. L ombre distincte s appelle OMBRE, c est la région où aucune lumière ne tombe. L ombre pâle entourant l ombre sera la PÉNOMBRE, la région où la lumière ne tombe que partiellement. Vous pourrez également observer le phénomène de l ombre et de la pénombre dans la vie de tous les jours, il vous suffira d observer votre propre ombre. Essayez d expliquer ce phénomène au moyen d un diagramme de rayonnement. Ombres de couleur : Placez un ensemble de couleurs complémentaires dans les ouvertures, puis disposez les miroirs afin d afficher la lumière blanche sur l écran. Placez un crayon dans une zone illuminée par l ensemble des trois couleurs, puis observez les ombres formées. Déplacez le crayon vers les zones illuminées par l ensemble des trois couleurs, puis observez les ombres formées. Déplacez d abord le crayon vers les zones illuminées par deux couleurs, puis par une couleur, et observez ensuite les ombres. Le nombre d ombres formées sera le même que celui des couleurs illuminant la zone, leur couleurs restant les mêmes que celles de quelques unes des zones. Les phénomènes décrits ci-dessus se rencontreront avec tout ensemble de couleurs (pas obligatoirement complémentaires). Essayez d expliquer le nombre d ombres et leurs couleurs. (Un diagramme de rayonnement pourra également s avérer utile.) Essais sur la réflexion : La réflexion représente un phénomène où la lumière tombant sur une surface rebondit, conformément aux lois suivantes : 1. L angle de réflexion sera égal à l angle d incidence. 2. Les rayons incidents, normaux et réfléchis reposent tous dans le même plan. En plus de ces lois, la réflexion présente d autres propriétés importantes que nous rencontrons tous les jours l inversion latérale, les miroirs de barbier, les rétroviseurs intérieurs, etc. Réflexion d un miroir plan : Adaptez la lentille collimatrice afin de pouvoir obtenir un faisceau de lumière résultant parallèle. Laissez un rayon unique sortir de la boîte lumineuse (utilisez une plaque à fente). Marquez sa position sur le papier. Placez le miroir plan dans son chemin, à un angle. Marquez la position du miroir et celle du rayon réfléchi. Retirez le miroir, puis tracez une verticale sur le contour du miroir au point où les rayons incident et réfléchi rencontrent le contour. Mesurez les angles situés entre les rayons normaux et incidents et les rayons normaux réfléchis afin d obtenir les angles d incidence et de réflexion. Contrôlez si la PREMIÈRE LOI DE RÉ- FLEXION est vérifíée. Remplacez ensuite la plaque à fente par la plaque à fentes multiples avec trois ou quatre fentes. Comme décrit ci-dessus, placez le miroir dans le chemin des rayons, puis mesurez les différents angles d incidence et de réflexion. Placez ensuite une lentille concave (ou convexe) dans le chemin des rayons afin d obtenir des rayons divergents (ou convergents) tombant sur le miroir. Après avoir tracé leurs chemins, mesurez les différents angles, puis répondez aux questions suivantes : Est-ce que ces observations correspondent à vos attentes? Qu advient-il des rayons parallèles, convergents et divergents après leur réflexion? Images réfléchies dans un miroir plan : Réglez l appareil de manière à ce que les rayons convergents multiples tombent sur le miroir. En regardant dans le miroir, vous pourrez observer que les rayons incidents et les images des rayons réfléchis semblent former l ensemble des chemins en ligne droite des rayons incidents (et vice versa). Ce qui pourra se vérifier en soulevant le miroir et en observant les rayons convergents réels. Est-ce que l image de la distance focale réfléchie et celle de la distance focale réelle (en l absence de miroir) se placent au même point? Reliez les distances focales réelle et réfléchie entre elles par une droite. Quel est l angle que forme cette droite avec le miroir? Pourquoi est-ce que l image des rayons réfléchis sera plus pâle que celle des rayons actuellement observés si le miroir est retiré? 3

4 Inversion latérale : Si vous regardez un objet et son image dans un miroir, vous remarquerez qu ils ne sont pas identiques. Quelle est la différence existant entre eux? Le phénomène décrit ci-dessus s appelle inversion latérale. Retirez tous les plaques à fentes de la boîte lumineuse, puis adaptez la lentille collimatrice pour un faisceau de lumière parallèle. Mettez un crayon debout dans l angle gauche (ou droit) de l ouverture, puis regardez l image dans le miroir. Où est-ce que le crayon se place? Pouvez-vous expliquer la formation de l inversion latérale en vous appuyant sur l essai décrit ci-dessus? Insérez une plaque à fentes multiples dans l ouverture afin que les quatre rayons parallèles tombent sur le miroir. Tenez le filtre rouge devant deux fentes et le filtre violet devant la deuxième de manière à ce que les deux rayons internes soient arrêtés par les portefiltres et que les rayons externes soient de diverses couleurs. Observez l image. Est-ce que les rayons du côté gauche de la boîte lumineuse et l image du côté gauche sont de la même couleur? Regardez-vous dans un miroir plan. Est-ce que vous observez une inversion verticale? Pourquoi n y a-t-il aucune inversion verticale? Si vous observez l image du mot MAXAYAXAM dans le miroir, qu est-ce que vous vous attendez à voir? De même, si vous placez le miroir sur la ligne pointillée et regardez l image du mot en-dessous du bas de la page, que voyez-vous? BIOXYDE Un objet sera dit être SYMÉTRIQUE par rapport à un axe parallèle à la surface du miroir si les deux moitiés de l objet sont des images inverses l une de l autre. Est-ce que les mots en gras ci-dessus sont symétriques? Si oui, autour de quels axes? Réflexions multiples - miroir unique : Cet essai exige des connaissances en réfraction. Faites tomber un rayon unique sur le miroir plan, placé très près de la boîte lumineuse. Examinez attentivement les rayons réfléchis. Combien de rayons observez-vous? Lequel est le plus brillant et lequel est le plus pâle? Expliquez comment les images naissent? (PETIT CONSEIL : faites appel à la théorie de la réfraction et au fait que la surface réfléchissante du miroir se trouve derrière). Qu advient-il des rayons si l angle d incidence Diminue de 45 degrés à 0 degré? Est égal à zéro? Augmente de 45 degrés à 90 degrés? Afin d étudier un angle d incidence de 90 degrés, placez le miroir de manière à ce que son côté couvre complètement la fente et que le miroir soit parallèle au rayon. Qu observez-vous de l autre côté du miroir? Faites tourner le miroir en gardant constamment la fente couverte par une extrémité du miroir. Que se passe-t-il? Le phénomène décrit ci-dessus sera mis en œuvre dans les FIBRES OPTIQUES où la lumière emprunte un chemin courbe à l intérieur des fibres. Faites glisser le miroir vers l avant, faites tomber le rayon sur le côté du miroir, puis observez le miroir du dessus. Comment se produit le phénomène décrit ci-dessus? (PETIT CONSEIL : réflexion interne) Réflexions multiples - miroirs multiples : Empruntez un miroir plan d un autre ensemble de la boîte lumineuse. Placez les deux miroirs perpendiculairement l un par rapport à l autre. Faites tomber un rayon unique sur l un des miroirs. Observez le rayon réfléchi de l autre miroir il devra être parallèle au rayon incident. En faisant appel à des notions de géométrie, expliquez pourquoi il doit en être ainsi. Est-ce que c est valable pour tous les angles d incidence? Examinez l angle des miroirs. Qu est-ce que vous observez? Si un grand miroir plan est disponible, placez-le sur la table avec ces deux miroirs afin qu ils soient tous perpendiculaires les uns aux autres. Qu est-ce que vous observez dans l angle triple? L essai décrit ci-dessus a été également conduit avec succès sur la lune. Que pouvez-vous dire sur la nature de la lumière? Examinez les réflecteurs à l arrière d une voiture. Quelle est la forme de leurs creux? Rotation d un miroir plan : Braquez un rayon unique sur le miroir et notez le rayon incident, la position du miroir ainsi que le rayon réfléchi. Faites tourner légèrement le miroir autour du point d incidence et du rayon réfléchi. Mesurez l angle de rotation du miroir ( M) et celui du rayon réfléchi ( R). Répétez pour différents angles. 4

5 Dérivez une relation entre M et R. Il sera fait appel à la méthode décrite ci-dessus dans différents instruments afin d amplifier des changements minimes. Miroir concave distance focale, centre de courbure : Braquez un ensemble de rayons parallèles sur le centre du miroir de manière à ce qu ils soient parallèles à l axe de symétrie du miroir. Notez le point où ils convergent ce sera la DISTANCE FO- CALE. La distance de la distance focale au centre du miroir s appelle LONGUEUR FOCALE ( f ). Le centre de courbure se trouve à une distance de 2 f du miroir le long de cette ligne. La distance de 2 f représentera le rayon de courbure, r du miroir. Placez une lentille concave (de courte longueur focale) devant les fentes afin d obtenir des rayons divergents. Déplacez le miroir jusqu à ce que les rayons réfléchis retracent leurs chemins. Le CENTRE DE COURBURE sera le point où les rayons incidents semblent diverger, le RAYON DE COURBURE étant la distance du point du miroir. Si, dans l essai décrit ci-dessus, vous ne pouvez obtenir une position où les rayons réfléchis se retracent euxmêmes, faites appel à = + = f u v r où,f = la longueur focale du miroir u = la distance entre le miroir et le point à partir duquel les rayons incidents semblent diverger v = la distance entre le miroir et le point de rencontre des rayons réfléchis (Toutes les distances se mesureront le long de l axe de symétrie) Afin d étudier l aberration, faites tomber quatre rayons parallèles sur le miroir et marquez les points de rencontre des deux rayons adjacents. Déplacez la boîte lumineuse afin d obtenir un autre ensemble de rayons parallèles, en vous assurant que le nouvel ensemble se place parallèlement à l ancien de la même manière. Reliez ces points entre eux à main levée afin d obtenir une courbe, nommée COURBE CAUSTIQUE. Quelles sont les raisons de la courbe caustique? Fig. 3 : Aberration sphérique Est-ce que les angles d incidence sont égaux aux angles de réflexion? Le problème décrit ci-dessus, celui d une focalisation incorrecte, pourra se résoudre en utilisant un miroir paraboloïde (au lieu d un sphérique) ou parabolique (au lieu d un circulaire). Il sera en outre possible d obtenir la courbe caustique en faisant tomber la lumière d une ampoule directement sur le miroir. Miroir parabolique : Dans un miroir parabolique, les rayons distants ainsi que les rayons proches se focalisent au même point. Fig. 2 : Réflexions d un miroir sphérique concave Miroir concave courbe caustique : L ABERRATION SPHÉRIQUE représente le phénomène où des rayons parallèles très éloignés du centre du miroir ne se concentrent pas au même point que celui près du centre et forment une image déformée. Fig. 4 : Réflexions d un miroir parabolique 5

6 Procédez au même essai afin d obtenir la courbe caustique. Est-ce que vous obtenez une autre courbe ou seulement un point? Quels sont les types de miroirs mis en œuvre dans les phares des voitures, les torches, les réflecteurs de lunettes astronomiques, etc? Dans la question ci-dessus, quel est le point où le dispositif rayonnant placé est en relation avec le réflecteur? Miroir convexe - distance focale, centre de courbure : Braquez un ensemble de rayons parallèles sur le miroir. Le point à partir duquel les rayons réfléchis semblent diverger sera leur distance focale (s obtiendra en extrapolant les chemins des rayons réfléchis), la distance du point du miroir étant la longueur focale f. où, f et r seront déjà définis ; u = la distance entre le miroir et le point où les rayons incidents semblent se rencontrer ; et v = la distance entre le miroir et le point où les rayons réfléchis semblent se rencontrer Essais sur la réfraction : La loi de réfraction de base définit sin i = sin r Où, µ = l indice de réfraction du support dans lequel la lumière se réfracte en tenant compte du support à partir duquel la lumière incide i = l angle d incidence ; et r = l angle de réflexion Mesure de µ - bloc semi-circulaire : Laissez un rayon unique tomber normalement sur le côté plat du bloc. Si le rayon émergent défléchit, déplacez le bloc (en le gardant constamment perpendiculaire au rayon incident) jusqu à ce que le rayon émergent ne défléchisse plus. Marquez le point d incidence il représentera le centre de courbure. Déplacez la boîte lumineuse de manière à ce qu un rayon unique frappe le même point d incidence à un angle autre que 90 degrés. Pour différents angles d incidence, marquez les rayons et les demi-cordes sur un cercle tracé avec le point d incidence au centre. Demi-corde Fig. 5 : Réflexions d un miroir sphérique convexe Bloc semicirculaire Placez une lentille convexe (de longueur focale courte) devant les fentes, puis disposez le miroir convexe qui se trouve derrière jusqu à ce que les rayons réfléchis coïncident avec les rayons incidents. Écartez ces rayons au point où ils semblent se rencontrer. Ce point représentera le centre de courbure du miroir et la distance de ce point du miroir, le rayon de courbure (r). Fig. 7 Fig. 6 Au cas où la coïncidence ne s obtient pas en utilisant la relation décrite ci-dessus = + = f u v r sin i demi - corde i sera le même que, si les deux sin r demi - corde r angles respectifs ont une longueur d hypoténuse égale. En conséquence, µ pourra se calculer à partir du tableau suivant : 6

7 sin i h N de rayon i r Demi-corde i Demi-corde r sin i sin r = = ci sin r h cr Est-ce qu une autre réfraction se produit à la face circulaire du bloc? Pourquoi / pourquoi pas? Mesure de µ - bloc à fentes parallèles : Laissez un rayon unique tomber sur un bloc à fentes parallèles à un angle autre que 90 degrés. L angle (i 1 r 1 ) déterminera l indice de réfraction du plastique acrylique pour l air, l angle (i 2 r 2 ) déterminant l indice de réfraction de l air pour le plastique acrylique. Mesurez les valeurs pour différents angles d incidence et calculez la moyenne des indices de réfraction pour les deux surfaces. Quel est le produit des deux indices de réfraction que vous attendez (théoriquement)? Quelle est sa valeur réelle? Est-ce que les rayons incidents et émergents sont parallèles les uns aux autres? Rayon incident d autres blocs de même matériel et répétez l essai. Estce que la valeur de d/t reste la même dans tous les cas? Profondeur apparente, bloc à fentes parallèles Profondeur apparente Rayon incident Profondeur réelle Rayon émergent Fig. 9 Fig. 8 Rayon émergent Déplacement, bloc à fentes parallèles : Dans l essai précédent, le déplacement du rayon émergent sera représenté dans le diagramme par d. Pour un angle d incidence donné, ce déplacement sera directement proportionnel à l épaisseur, t, du bloc. Faites tomber un rayon unique de lumière sur le côté plus court du bloc. Tracez le rayon émergent du côté opposé, puis mesurez d. Mesurez également la longueur du bloc, t, puis calculez le rapport d/t. Laissez alors le rayon frapper le côté plus long du bloc au même angle d incidence puis mesurez d et t (dans ce cas, la largeur du bloc), puis calculez leur rapport. Utilisez µ du bloc pourra également se calculer en faisant appel à la profondeur apparente. µ = profondeur réelle / profondeur apparente. (Ce qui ne sera strictement vrai que si i 1 se rapproche de 90 degrés) Ce phénomène s observera dans la vie quotidienne si un objet immergé semble être plus proche de la surface qu il ne l est réellement. Angle de déviation minimale : Laissez un rayon unique frapper une face d un prisme et émerger d une autre face. Faites tourner le prisme jusqu à atteindre la déviation minimale la position du prisme dans laquelle le rayon émergent déviera au minimum du chemin du rayon incident. Marquez le contour du prisme et des rayons. Notez que l angle inclus par les deux faces sera A. sin A+ D Alors, = 2 A sin 2 7

8 Le i à ce point s appelle l ANGLE CRITIQUE du support et représentera l angle d incidence minimal pour lequel l ensemble de la lumière sera réfléchi à nouveau dans la substance optique plus dense, au lieu d émerger dans l air. Quelle est la valeur de r 1 que vous attendez? Quelle est sa valeur réelle? L angle critique de l eau dans l air sera de 49 degrés. Quel est l angle auquel un poisson devra tourner sa tête afin de voir le bord du fleuve s il voit au départ l autre bord du fleuve? Fig. 10 Mesurez µ en utilisant la formule ci-dessus et (sin i 1 / sin r 1 ) et (sin r 2 /sin i 2 ). Est-ce que les valeurs sont les mêmes? Répétez l essai en utilisant différents prismes afin de pouvoir mettre différents A en œuvre. Est-ce que i 1 et r 2 sont égaux? Est-ce que i 2 et r 1 sont égaux (à une déviation minimale)? Est-ce que D est égal à {(i 1 +r 2 ) (i 2 +r 1 )}? Réflexion interne totale bloc semi-circulaire : Laissez un rayon unique frapper normalement la face semi-circulaire (si le rayon dans le bloc n est pas dévié, le rayon incident sera alors normal). Ce rayon frappera le point central de la face plate. Faites tourner le bloc autour de ce point jusqu à ce que r = 90 degrés. Si r se rapproche de 90 degrés, nous observerons que le rayon réfléchi de la face plate augmente d intensité tandis que l intensité du rayon réfracté s affaiblit. À r = 90 degrés, le rayon réfracté disparaîtra complètement, le rayon réfléchi étant lui très distinct. Il est fait appel à la réflexion interne totale dans la technologie des FIBRES OPTIQUES, une méthode très perfectionnée permettant de transporter la lumière et autres ondes électromagnétiques. Réflexion interne totale prisme : Il sera possible d observer le phénomène de la réflexion interne totale en utilisant l un des prismes. Le prisme 45 degrés 45 degrés 90 degrés est un prisme pouvant inverser les images et même inverser la direction de la lumière. Fig. 12 Fig. 11 L indice de réfraction du bloc se calculera par sin r 1 = = sin i sin i Fig. 13 8

9 Vous pourrez également faire des essais avec les autres prismes. Essayez d obtenir au moins cinq positions à partir des trois prismes (en plus des deux du dessus), ce qui se traduira par une réflexion interne. Tracez les diagrammes de rayonnement en utilisant des crayons de différentes couleurs pour les différents rayons. Essayez de régler les trois prismes de manière à que les trois rayons soient réfléchis intérieurement par l ensemble des trois prismes. (Dans la technologie des fibres optiques, il s agira toujours de réflexion interne totale répétée). Beaucoup de rayons pâles se voient en examinant la réflexion interne totale. Quelles pourraient être les raisons de ces rayons? Les mirages sont un effet de la réflexion interne totale. Pouvez-vous expliquer comment? Les prismes 45 degrés 45 degrés 90 degrés sont mis en œuvre aux modes d inversion de la lumière afin de raccourcir la longueur des télescopes. La forme des gouttes de pluie ressemble à celle des prismes. Ces gouttes disperseront donc également les couleurs en formant des arcs-en-ciel de couleur. Dans l essai décrit ci-dessus, étudiez l effet produit en plaçant des filtres de diverses couleurs, avec la plaque à fente. Distance focale - lentille convexe : Faites tomber des rayons parallèles sur la lentille convexe parallèlement à son axe de symétrie. Ces rayons se rencontreront (après la réfraction) à la distance focale. La distance, OF, représente la longueur focale (f) de la lentille. Fig. 15 Placez une lentille divergente devant les fentes de manière à ce que les rayons divergents tombent sur la lentille convexe. La longueur focale (ignorez les signes) sera alors obtenue par = + f v µ Où f = la longueur focale de la lentille convexe v = OV où V sera le point de rencontre des rayons u = OU où U sera le point à partir duquel les rayons incidents semblent diverger Fig. 14 Dispersion de couleurs : Laissez un large faisceau de lumière incider à une face du prisme équilatéral. Sur un écran blanc, observez le spectre émergent pour différents angles de déviation (d une déviation minimale à une réflexion quasi interne). Quelle est la différence existant entre les spectres obtenus à une déviation minimale et à une réflexion quasi interne? (Petit conseil : Combien de couleurs sont vues dans chaque cas?) Pourquoi? Diriez-vous que µ aura la même valeur r pour toutes les couleurs? Si ce n est pas le cas, disposez les couleurs afin d augmenter cette valeur µ. Un prisme n est qu un bloc parallèle coupé diagonalement. Pourquoi n y a-t-il alors aucune dispersion de couleurs dans un bloc? Distance focale lentille concave : Faites tomber un ensemble de rayons parallèles sur la lentille concave parallèlement à son axe de symétrie. Les rayons divergeront après réfraction. Le point à partir duquel ils semblent diverger représentera la distance focale (F) de la lentille, OF étant la longueur focale ( f ). Fig. 16 9

10 La longueur focale d une lentille concave pourra se calculer théoriquement par bon nombre de méthodes. Vous en trouverez quelques unes dans la 1ère annexe. Ces méthodes ne sont cependant pas très fiables avec l appareil à boîte lumineuse. Quelle lentille utiliserez-vous pour corriger la myopie (difficulté de voir distinctement de loin)? Laquelle pour corriger l hypermétropie (difficulté de voir distinctement de près)? Expliquez. Plan focal : Faites tomber deux rayons parallèles sur une lentille convexe près de la lentille centrale, puis marquez leur distance focale. En changeant l angle d incidence, mais en gardant les mêmes points d incidence, marquez les distances focales pour différents ensembles de deux rayons parallèles. Reliez ces lieux afin d obtenir une droite, nommée LIGNE FOCALE. (Pour des lentilles sphériques, un plan sera obtenu nommé PLAN FOCAL). Il sera fait appel au concept du plan focal dans la conception des caméras et télescopes. Rayon de courbure : Toutes les lentilles présentent deux rayons de courbure, r 1 et r 2. r 1 s obtiendra en traçant la courbe d une face de la lentille. Déplacez la surface courbe le long de ce tracé, puis refaites un tracé plus loin. Répétez jusqu à formation d un cercle complet. Le rayon de ce cercle étant r 1. r 2 s obtiendra en répétant cette procédure pour l autre surface courbe. Après avoir trouvé r 1 et r 2 pour une lentille, calculez sa longueur focale en appliquant l ÉQUATION SUIVANTE POUR LENTILLES SPHÉRIQUES : = ( µ 1) + f r1 r 2 Calculez la longueur focale aussi bien pour la lentille convexe que pour la lentille concave par cette équation (prenez la valeur moyenne de µ, obtenue par les essais de prismes et de blocs ces lentilles étant également en plastique acrylique). Est-ce que les longueurs focales calculées correspondent à ce que vous avez observé dans les essais précédents? Aberration sphérique : Laissez quatre rayons parallèles frapper une lentille convexe, parallèlement à son axe de symétrie. Les deux rayons internes et les deux rayons externes se rencontreront à des distances focales différentes. Ce défaut s appelle aberration sphérique. Fig. 17 Dans l illustration, les rayons parallèles frappant la lentille près du bord sont fléchis à une distance focale, B, plus rapprochée que pour ceux dont la traversée se fait près du centre et qui se rencontreront à A. La valeur absolue de ce défaut, représentée par AB dans le diagramme, sera affichée avec une grande exagération. Tout comme pour le miroir concave, tracez la courbe caustique pour une lentille convexe (cette courbe s appelle une parabole semi-cubique) Aberration chromatique : L indice de réfraction divergeant pour diverses couleurs, elles présenteront des distances focales différentes. Ce défaut s appelle aberration chromatique. Il sera possible de corriger l aberration chromatique en combinant des lentilles de différent types de verre (ces combinaisons seront choisies afin de pouvoir réduire simultanément l aberration sphérique). Fig. 18 Blanc Lentille Dans l installation de l aberration sphérique, bloquez les deux rayons internes, puis observez attentivement les distances focales de couleur obtenues. Bleu Rouge Rouge Blanc Quelle sera la couleur de la plus courte longueur focale? Est-ce qu il existe une correspondance avec la dispersion obtenue par un prisme? (La lentille étant considérée comme deux prismes placés bout à bout). Pour des informations plus détaillées sur les aberrations, rapportez-vous à la 2ème annexe. 10

11 1ère annexe : détermination de la longueur focale d une lentille concave 1ère méthode : Projetez l image d une source lumineuse au moyen d une lentille convergente sur un écran, puis notez sa position. Soit S 1 la source, et soit S 2 l image formée par la lentille convergente à O 1. Placez la lentille divergente à un point O 2 de manière à ce que l image se déplace de S 2 à S 3 où elle se repositionnera sur l écran. Les distances requises sont O 2 S 2 et O 2 S 3, pour S 2 et S 3 des points conjugués pour la lentille divergente. Les rayons seront dirigés vers à S 2 de manière à ce que S 2 soit un objet virtuel et conforme à la notation décrite, Fig. 19 Oú L = O 2 S 2 L = O 2 S 3 2ème méthode : Une autre méthode permettant de déterminer la longueur focale de la lentille divergente nécessite la mise en œuvre de l appareil ci-dessous auquel s ajoutera un miroir plan. Le diagramme illustre cette méthode. Si les rayons de la lentille concave frappent un miroir plan placé à un point quelconque, M, à droite de son incidence normale, ils seront renvoyés et formeront une image à la source, S 1. Dans ces circonstances, les rayons de la lentille convexe seront dirigés vers la principale distance focale, F, de la lentille concave. L essai consistera à mettre au point les rayons de la source au moyen de la lentille, O 1, puis de localiser l image, F. La lentille concave sera ensuite placée entre O 1 et le miroir et déplacée le long de l axe jusqu à ce qu une image de S 1 soit réfléchie aussi près que possible de S 1. Dans ce but, il pourra s avérer utile de placer une source lumineuse derrière un trou étroit sur un écran blanc, et d utiliser ce trou comme source de manière à ce que l image apparaisse sur l écran tout près du trou. Le miroir, M, pourra être mis en contact avec la lentille concave où il sera fixé à l aide d une bande élastique. Dans le diagramme, la longueur focale de la lentille concave devra être nettement inférieure à la distance, O 1 F. Le renvoi de rayons ne pourra cependant s obtenir de cette manière pour toutes les positions de la lentille convexe pour la source. Il faudra avant tout faire des essais afin de garantir une distance suffisante de l image, O 1 F, la distance de l objet, O 1 S 1, devant être un peu supérieure à la longueur focale de la lentille convexe afin de pouvoir projeter l image sur un écran placé à une distance suffisante à droite de O 1. La lentille concave et le miroir devront alors être déplacés de cet écran en direction de O 1 jusqu à ce qu une image s affiche sur l écran à S 1. Ce qui donnera alors la valeur absolue de la longueur focale requise, il sera possible d obtenir - dans certaines limites une série de mesures en variant la distance, O 1 S 1. La formule = 1 donnera alors la valeur de f, L L f ayant dans cette notation un signe négatif. L essai devra être répété pour différentes positions de O 2, S 1 et O 1 restant fixes, et en outre pour différentes positions de la lentille convergente relativement à S 1. Fig. 20 Fig. 21 3ème méthode : Placement d un miroir concave derrière la lentille et d une épingle devant. Une image inversée de l épingle se verra en regardant à travers la lentille, il sera possible de la faire coïncider avec l épingle en disposant le miroir de manière adéquate. 11

12 2ème annexe : Aberration des lentilles Dans des circonstances normales, une lentille ou un système de lentilles ne donnera pas une image parfaite. Les défauts variés de l image tiennent à des raisons géométriques ainsi qu aux propriétés physiques du verre, ces défauts deviendront particulièrement gênants si la lentille utilisée a une ouverture relative assez importante afin de couvrir un large champ de vision. Sauf dans des cas inhabituels, les constructeurs de lentilles auront affaire à six types d aberrations, vous trouverez ci-dessous une description succincte de deux d entre elles. Il sera impossible de corriger en même temps toutes les aberrations d un système de lentilles. La correction d un défaut pouvant parfois contribuer à en augmenter un autre. Sans oublier qu une lentille conçue pour donner de bonnes images d objets à une distance donnée, donnera des images imparfaites à d autres distances. Il sera donc impossible de concevoir une lentille à usage universel ; chaque problème relevant de la conception des lentilles nécessite une étude individuelle. Si une image remarquablement piquée est requise, la correction sphérique et chromatique du système devra être très précise ; ce qui ne pourra se faire qu en sacrifiant le champ de vision afin de réduire les aberrations connues sous le nom de coma et d astigmatisme. Une lentille photographique grand-angle, d un autre côté, exige l absence de coma et d astigmatisme, l ouverture de la lentille devant alors rester étroite afin de prévenir les erreurs de type sphérique ou chromatique. Ce qui explique pourquoi les lentilles grand-angle présentent rarement des ouvertures relatives (valeurs de D/f) supérieures à 1/10, les lentilles photographiques normales aux champs de vision étroits pouvant avoir des ouvertures relatives d une valeur de 1/1,5. Aberration sphérique : Cet nom désigne le défaut présenté par l image si la lentille est large, que l objet se trouve sur l axe de la lentille et qu une lumière d une seule couleur s utilise. C est une propriété caractérisant les lentilles aux surfaces sphériques que les rayons d un point sur l axe ne se réunissent pas à un point focal unique sauf si la lentille présente une ouverture relative très étroite. La valeur absolue de l aberration sphérique sera proportionnelle au carré de l ouverture relative pour les lentilles présentant la même longueur focale ou à la longueur focale des lentilles présentant la même ouverture relative. Pour tous les types de lentilles, la valeur absolue sera proportionnelle au carré du diamètre divisé par la longueur focale. La valeur absolue variera également en fonction de la forme de la lentille. Pour une simple lentille d un diamètre de 10 cm et d une longueur focale de 100 cm (ouverture relative de 1/10), la valeur absolue sera de 1,67 cm si la lentille est symétriquement bi-convexe ; de 4,5 cm si la lentille est plan-convexe et sa face plane tournée vers l objet distant ; et de 1,17 cm si sa face plane est tournée vers l image. Il existe trois méthode permettant de prévenir ou tout au moins de minimiser ce problème. Diminuez le diamètre de la lentille, ou placez un diaphragme dans le faisceau près de la lentille afin de pouvoir tout supprimer sauf les rayons centraux. La quantité de lumière transmise par la lentille sera alors considérablement réduite. Ce qui est en général indésirable. La meilleure forme de lentille se trouvera en combinant des lentilles de différentes formes. Il sera possible de combiner une lentille à convergence prononcée dont la forme ne résulte qu en un faible taux d aberration à une lentille faiblement divergente, aboutissant à la même aberration dans la direction opposée sans en même temps supprimer entièrement la convergence des rayons émis par la première lentille. Sacrifiez la surface sphérique et retaillez la lentille afin d obtenir une forme légèrement différente. Les lentilles asphériques sont parfois mises en œuvre dans les lunettes, les microscopes et les lanternes de projection. Aberration chromatique : La courbure de la lumière produite par une lentille variera en fonction de la couleur. Un simple lentille, si elle ne présente pas de défauts, rapprochera davantage la zone bleue de la lumière blanche d une distance focale que la rouge. Les rayons jaunes affectant le plus les yeux se trouvent entre les deux. Un écran placé afin de pouvoir capturer la distance focale en jaune affichera une image à bordure pourpre, les bords étant bleuâtres. La correction de ce défaut s effectuera en combinant des lentilles de différents types de verre. Le verre flint disperse d ailleurs davantage les couleurs en les séparant que ne le fait le verre crown. Une lentille divergente de verre flint placée près d une lentille convergente pourra ramener les rayons dispersés de couleur au parallélisme. 3B Scientific GmbH Rudorffweg Hamburg Allemagne 12 Sous réserve de modifications techniques

3B SCIENTIFIC PHYSICS

3B SCIENTIFIC PHYSICS 3B SCIENTIFIC PHYSICS Jeu d optique laser de démonstration U17300 et jeu complémentaire Manuel d utilisation 1/05 ALF Sommaire Page Exp. n o Expérience Jeu d appareils 1 Introduction 2 Eléments fournis

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

Chapitre II-3 La dioptrique

Chapitre II-3 La dioptrique Chapitre II-3 La dioptrique A- Introduction Quelques phénomènes causés par la réfraction de la lumière : quelqu'un dans une piscine semble plus petit... un règle en partie immergée semble brisée... un

Plus en détail

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Nom : 4.1 Les différents types de lentilles Laboratoire: Les types de lentilles But : Découvrir les caractéristiques principales de divers types de lentilles. Matériel

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES EXPÉRIENCE 5 MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES I. Introduction et objectifs Les miroirs et les lentilles sont des objets utilisés quotidiennement. Le miroir le plus répandu (et le plus simple) est le miroir

Plus en détail

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES Professeur M. CHEREF Faculté de Médecine Alger I Université d Alger I- Les Lentilles (1) : Généralités (1) Lentille : définition MILIEU

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles II.2 ptique 1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles 1.1) Définitions 1.1.1) Rayons et faisceaux lumineux

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

1 Lentilles sphériques minces

1 Lentilles sphériques minces Lentilles sphériques minces et miroirs Lentilles sphériques minces. Définition Définition : Une lentille sphérique est une portion de MHT I limitée par deux dioptres sphériques ou une dioptre sphérique

Plus en détail

Fiche guide Formation des images

Fiche guide Formation des images Fiche guide Formation des images Cette fiche guide «Formation des images» vous sera utile pour les TP O1 et O2. Elle contient l essentiel de ce que vous devez savoir et savoir-faire. Vous n y aurez pas

Plus en détail

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir Question O1 Vous mesurez 180 cm, vous vous tenez debout face à un miroir plan dressé verticalement. Quelle doit être la hauteur minimale du miroir pour que vous puissiez vous y voir des pieds à la tête,

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE

NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE PARTIE 1: LA LUMIÈRE A DES COULEURS : NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE Observer les différentes couleurs qui composent la lumière blanche. (OU THÉORIE): Pour votre théorie, définissez une onde électromagnétique,

Plus en détail

3LESLENTILLESMINCES. http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c3.php

3LESLENTILLESMINCES. http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c3.php 3LESLENTILLESMINCES Cette fiche de cours porte sur les lentilles minces. L approche est essentiellement descriptive et repose sur la maîtrise de la construction des rayons lumineux. Ce chapitre est accessible

Plus en détail

Ray Optics Demonstration Set (RODS) MT02874. Ray Optics Demonstration Set Plus (RODS+) - MT03131 GUIDE D UTILISATION

Ray Optics Demonstration Set (RODS) MT02874. Ray Optics Demonstration Set Plus (RODS+) - MT03131 GUIDE D UTILISATION Ray Optics Demonstration Set (RODS) MT02874 et Ray Optics Demonstration Set Plus - MT03131 GUIDE D UTILISTION 1 Table des matières Page N de l Exp EXPERIENCE MTERIEL UTILISER 1 Introduction 2 Description

Plus en détail

Lentilles minces convergentes

Lentilles minces convergentes Lentilles minces convergentes Lors de la rédaction, il est nécessaire de faire des schémas très soignés, au crayon, sur lesquels vous indiquerez avec précision les caractéristiques de la lentille, de l'objet

Plus en détail

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 )

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 ) Faisceau gaussien 1 Introduction La forme du faisceau lumineux émis par un laser est particulière, et correspond à un faisceau gaussien, ainsi nommé car l intensité décroît suivant une loi gaussienne lorsqu

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente Lentilles I - UT DE L MNIPULTIN La manipulation consiste à déterminer, par différentes méthodes, la distance focale f d'une lentille mince convergente (on admettra que la lentille est utilisée dans les

Plus en détail

Introduction aux aberrations optiques

Introduction aux aberrations optiques Introduction aux aberrations optiques 1 Aberrations Les aberrations sont les défauts d'un système optique simple qui font que l'image d'un point ou d'un objet étendu obtenu par l'intermédiaire de ce système

Plus en détail

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre.

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. Révision physique optique 534 2011-2012 Nom : Groupe : 054534 Physique Révision Optique 2011-2012 1 Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. D'après ce

Plus en détail

ETUDE DES LENTILLES MINCES

ETUDE DES LENTILLES MINCES ETUDE DES LENTILLES MINCES I ) Définitions Une lentille est un milieu transparent limité par deux surfaces dont l une au moins n est pas plane. Parmi les lentilles minces, on distingue deux catégories

Plus en détail

La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain.

La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain. 3 LES ONDES LUMINEUSES La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain. Caractéristiques : les ondes lumineuses se propagent en ligne droite; lorsqu elles rencontrent un

Plus en détail

De la lentille au miroir.

De la lentille au miroir. De la lentille au miroir. De la lentille au miroir. Qu est ce qu un objectif, qu il soit réfracteur ou réflecteur? De la lentille au miroir. Qu est ce qu un objectif, qu il soit réfracteur ou réflecteur?

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

VIII. FOYERS DES LENTILLES SPHERIQUES MINCES

VIII. FOYERS DES LENTILLES SPHERIQUES MINCES page VIII-1 VIII. YERS DES LENTILLES SPHERIQUES MINCES Nous étudions les lentilles sphériques minces dans les conditions de Gauss. Nous allons définir les lentilles minces puis les caractériser par deux

Plus en détail

Chapitre 3 : Lentilles

Chapitre 3 : Lentilles 2 e B et C 3 Lentilles convergentes 1 3.1 Définitons Chapitre 3 : Lentilles Les surfaces des lentilles sont sphériques. La droite joignant les centres C 1 et C 2 des deux calottes donne l axe optique de

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail

LE SPECTROSCOPE À PRISME. ANALYSE DES SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORBTION

LE SPECTROSCOPE À PRISME. ANALYSE DES SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORBTION LE SPECTROSCOPE À PRISME. ANALYSE DES SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORBTION 1. Le but du travail 1.1. Mise en evidence du phénomène de dispersion de la lumière par l observation des spectres d émission et

Plus en détail

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles?

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? PENET François LAMARCQ Simon DELAHAYE Nicolas Les lentilles optiques Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? Sommaire : Introduction

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

Vision industrielle Dispositif optique

Vision industrielle Dispositif optique Vision industrielle Dispositif optique Plan du cours L objectif La focale L ouverture La mise au point Qualité d image Choix de l objectif Cours de Vision Industrielle Nicolas Vandenbroucke 2 Constitution

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F I) Généralité sur l optique géométrique : 1) Rappel sur les faisceaux lumineux : A partir d'une source de lumière, nous observons un faisceau lumineux qui peut être

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME OPTIQUE GEOMETRIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME «Qui voit la figure humaine correctement? Le photographe, le miroir ou le peintre?» Pablo Picasso I Les objets et

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant : Lentilles couvertes

Démonstration par l enseignante ou l enseignant : Lentilles couvertes SNC2D/SNC2P Lumière et optique géométrique/lumière optique géométrique Démonstration par l enseignante ou l enseignant : Lentilles couvertes Sujets optique géométrique et formation des images Durée préparation

Plus en détail

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES X LENTILLES SPHERIQUES MINCES Exercices de niveau Dans ces exercices vous apprendrez à manipuler correctement les relations de conjugaison et de grandissement, d abord dans des cas très simples puis plus

Plus en détail

LES LENTILLES MINCES

LES LENTILLES MINCES LES LENTILLES MINCES I. GÉNÉRALITÉS Une lentille est un milieu transparent, homogène et isotrope limité par deux dioptres sphériques ou un dioptre sphérique et un dioptre plan. n distingue deux types de

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : mathématiques-sciences physiques Leçon en sciences portant sur les programmes de lycée professionnel Ministère de l Education nationale > www.education.gouv.fr

Plus en détail

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1)

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) 1 TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) Le but de ce TP est de savoir réaliser une image de bonne qualité et de taille voulue sur un écran, mais aussi de savoir utiliser un viseur pour

Plus en détail

Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible

Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible Miroirs Miroir plan Miroir concave Miroir convexe Miroir déformable Périscope Lentilles Petite lentille très convergente Lentille moyenne peu convergente

Plus en détail

Formation des images, lentilles et miroirs

Formation des images, lentilles et miroirs Formation des images, lentilles et miroirs 1 Pourquoi faut-il une optique afin de créer une image? 2 Préambule: chaque point d un dun objet et la source d un ensembles de rayons Point source fronts d onde

Plus en détail

FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!!

FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!! FABRIQUEZ VOTRE VIDEOPROJECTEUR POUR MOINS DE 10 EUROS!!! Copyright 2007 Refextra Tous droits réservés, La lentille de Fresnel LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT L'objectif de Fresnel a été inventé par Augustin

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts Cours I. Modélisation d un œil : 1. Schéma de l œil et vision : L œil est un récepteur de lumière sensible aux radiations lumineuses

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS... 2

OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS... 2 OPTIQUE GEOMETRIQUE / CARACTERISTISQUES GENERALES DES INSTRUMENTS D OPTIQUE / Page 1 sur 26 PLAN DU COURS 1. DEFINITIONS.... 2 2. GRANDISSEMENT TRANSVERSAL... 3 3. DISTANCE FOCALE DE GAUSS... 3 4. PUISSANCE...

Plus en détail

XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES

XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES page XII- XII. ASSOCIATIONS DE LENTILLES SPHERIQUES MINCES Le but de ce chapitre est de rencontrer quelques-unes des nombreuses associations de lentilles sphériques minces tout en manipulant les connaissances

Plus en détail

Chapitre 4 Les lentilles minces

Chapitre 4 Les lentilles minces Chapitre 4 Les lentilles minces Sidi M. Khefif Département de Physique EPST Tlemcen 10 février 2013 1. Généralités 1.1. Description Définition : Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres,

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE N 1

DEVOIR SURVEILLE N 1 Année 2011/2012 - PCSI-2 DS 01 : Optique 1 DEVOIR SURVEILLE N 1 Samedi 24 Septembre 2011 Durée 3h00 Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

obs.1 Lentilles activité

obs.1 Lentilles activité obs.1 Lentilles activité (Lentille mince convergente) 1) première partie : étude qualitative Dans cette manipulation, on va utiliser un banc d optique. On va positionner la lentille de distance focale

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces http://www.bauchrie.sscc.edu.lb Les lentilles minces http://mazenhabib.webs.com 1 - Pour commencer... D après les lois de la réfraction, on doit changer de milieu si l on veut changer la direction de la

Plus en détail

-Quelques Notions d Optique-

-Quelques Notions d Optique- VIDEO MAKING -Quelques Notions d Optique- Ce tutorial à pour but d expliquer le fonctionnement, simplifié, des différentes lentilles utilisées dans les objectifs. Pour réaliser mon Mini35, je me suis documenté

Plus en détail

2003 Antilles Exercice 3 Spécialité Le télescope de Newton 4pts

2003 Antilles Exercice 3 Spécialité Le télescope de Newton 4pts 2003 Antilles Exercice 3 Spécialité Le télescope de Newton 4pts Un télescope de Newton est constitué de trois éléments optiques principaux : - l'objectif ( miroir concave convergent noté M 1 ), - le miroir

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

CHAPITRE. La réfraction CORRIGÉ DES EXERCICES

CHAPITRE. La réfraction CORRIGÉ DES EXERCICES CHAPITRE La réfraction CORRIGÉ DES EXERCICES Exercices. La réfraction de la lumière SECTION.. Pourquoi un crayon partiellement immergé dans l eau semble-t-il plié? Parce que la lumière ne voyage pas à

Plus en détail

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation Photométrie d un rétroprojecteur Doc. OPT-TP-02A (14.0) Date : 13 octobre 2014 TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur 1 But de l expérience Le but de ce TP est de : 1. comprendre le

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE Licence de Physique 2000-2001 Université F. Rabelais UFR Sciences & Techniques P. Drevet 1 A1 - GONIOMETRE DE BABINET I. PRINCIPE

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. Définition d une lentille Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres dont l'un au moins est sphérique. D: diamètre d'ouverture. e: épaisseur. Une lentille

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A IMAGE FORMEE PAR UN MIROIR PLAN ET PAR UN MIROIR SPHERIQUE CONVERGENT Objectifs: construire l'image d'un objet donnée par un miroir I. COMMENT SE FORME UNE IMAGE DANS UN MIROIR PLAN 1) Symbole du miroir

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

Ch.I. L œil et la vision

Ch.I. L œil et la vision SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 1 : Représentation visuelle Ch.I. L œil et la vision Grille d auto-évaluation des compétences Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les conditions

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B

Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B QUESTIONNAIRE (Ne pas écrire sur ce document) DOCUMENT

Plus en détail

Les LENTILLES et les INSTRUMENTS D OPTIQUE

Les LENTILLES et les INSTRUMENTS D OPTIQUE Les LENTILLES et les INSTRUMENTS D OPTIQUE L analyse de plusieurs instruments d optique repose sur les lois de la réflexion et, plus particulièrement, de la réfraction. Nous appliquerons l optique géométrique

Plus en détail

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision 3 Défauts Visuels Bien davantage pour votre vision Une Vision sans défaut Un œil sans aucun défaut visuel, reçoit une image d objets proches ou lointains qui se forme parfaitement sur la rétine. Pour restituer

Plus en détail

R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI

R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI TP OPTIQUE RDUPERRAY Lycée FBUISSON PTSI LUNETTE ASTRONOMIQUE OBJECTIFS Utiliser des systèmes optiques dans les conditions de Gauss (alignement axial et vertical, éclairage de l objet, ) Connaître les

Plus en détail

La focométrie, pour les nuls! Première partie : théorie. par Charles Rydel, Société Astronomique de France. http://www.astrosurf.

La focométrie, pour les nuls! Première partie : théorie. par Charles Rydel, Société Astronomique de France. http://www.astrosurf. La focométrie, pour les nuls! Première partie : théorie. par Charles Rydel, Société Astronomique de France. http://www.astrosurf.com/astroptics Banc optique Pellin (XIXe siècle). Ici pour mesures photométriques

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille Cours 1. Vision d un objet : Un objet ne peut être vu que s il émet de la lumière et que celle-ci pénètre dans l

Plus en détail

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Nom et numéro d ordre :. I. Réfraction de la lumière. ( 5 pts ) On donne :

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

Chapitre II: lentilles

Chapitre II: lentilles Chapitre II: lentilles II.1) Système optique idéal II.2) Les lentilles et les miroirs II.1) Système optique idéal Surface d onde (1) Surface d onde S: Tous les points de S sont en phase Dans ce cas, S

Plus en détail

1 ère S PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. Programme 2011 (v2.4)

1 ère S PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. Programme 2011 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 1 ère S TRIMESTRE 1 Programme 2011 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail