GDR «FEUX» Corte 6-8 juin 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GDR «FEUX» Corte 6-8 juin 2007"

Transcription

1 GDR «FEUX» Corte 6-8 juin 2007 Compte rendu des journées de rencontre et de la réunion de clôture du 08/06/07 Après Nancy (juin 2005), Poitiers (décembre 2005), Valabre (juin 2006) et Fontenay aux roses (décembre 2006) la 5 ème réunion du GDR Feux a eu lieu à la Faculté des Sciences de l Université de Corte, organisée par le laboratoire SPE. Cette réunion avait été planifiée en parallèle d un colloque sur les feux dirigés et le thème principal des présentations était les feux de forêts. La réunion s est déroulée sur 3 jours du 6 au 8 juin, réunissant une quarantaine de participants au plus fort des sessions. Le brûlage dirigé initialement prévu le mercredi a été annulé pour des raisons météorologiques mais une visite sur le site de l'incident de Palasca a toutefois permis aux membres du GDR de se rendre sur un site de feux de forêt. Jean-Pierre VANTELON (LCD) a lancé la réunion du GDR proprement dite le jeudi matin, remerciant les membres du SPE pour leur accueil et rappelant l historique du GDR mis en place à l initiative d Olivier SERO-GUILLAUME (LEMTA). Trois demi-journées de présentations organisées en 4 sessions ont permis la diffusion de travaux et la discussion autour de résultats académiques et comptes rendus opérationnels voir programme en annexe -. Les communications présentées resteront disponibles sur le site mis en place par J.B. PHILIPPI (SPE) lors de l organisation de cette conférence ( ). Ce site est d ailleurs dédié à devenir le site du GDR et pourra servir de support pour les prochaines réunions. Le GDR a reçu également à titre exceptionnel la visite du Professeur D.X. VIEGAS de l Université de Coimbra (Portugal) venu à l invitation du SPE présenter la plateforme d essais utilisée par son laboratoire. A noter enfin la visite de M. TRINITE (Département SPI du CNRS) présent en tant qu invité et observateur et auteur d une intervention au sujet de la mise en place du centre feu conjointement par le SPE et l IUSTI lors de la réunion de clôture (voir plus bas). A noter qu un recensement sur les codes de calculs utilisés dans les sciences et l ingénierie du feu avait été réalisé en préparation de cette réunion du GDR suite à nos discussions de Fontenay aux Roses. J.P. VANTELON fait le point sur cette opération qui apportera des éléments de discussion pour la réunion de clôture. Signalons que le site web restera accessible sur ce point également, permettant le cas échéant d apporter des compléments pour les utilisateurs ou développeurs d outils numériques. Compte-rendu de la réunion de clôture. L exposé d Alexis COPPALLE (CORIA) sur le thème «Quels outils numériques pour la modélisation incendie?» a permis de relancer le débat initié à Fontenay sur l utilisation, la validation et le développement des outils numériques dans le domaine des sciences du feu. Les présentations en session jeudi matin du code SATURNE (par Eric WIZENNE d EDF) et du code ISIS (par Sylvain SUARD de l IRSN), désormais proposés comme codes laissés à disposition en «open source» s inscrivent d ailleurs dans cette démarche. A. COPPALLE insiste avant tout sur la nécessité de définir clairement une méthodologie, à respecter dans les différents domaines d application. Ces domaines seraient par exemple les

2 suivants : «feux en milieu ouvert», «feux en milieu confiné», «interaction feux brouillard d eau». On pourra ensuite définir des benchmarks, des éléments de comparaison et d évaluation. Toutefois, il faut, en amont, parler de la méthode de travail. Quel critère choisiton? Quel indice définir ou encore comment évaluer les notions de précision? Roger MARTIN (IUSTI) souligne son accord, indiquant qu une telle opération constitue tout à fait la feuille de route d une fin de GDR (le GDR «Feux» ayant dépassé la mi-parcours). Parmi les remarques suscitées apparaît la difficulté de définir un benchmark pour un feu naturel, compte tenu des données variables et complexes d état initial de la végétation, de carte des vents ou de relief. Pierre JOULAIN (LCD) indique que tout dépend de la question posée. L idée est de ne pas chercher obligatoirement une résolution très fine, mais plutôt de répondre aux questions posées par les opérationnels. De telles questions peuvent par exemple concerner la prédiction du front de flamme ou la vitesse de propagation. Bernard PORTERIE (IUSTI) propose de définir un cas d étude tiré d une situation réelle en travaillant avec Claude PICARD (CEREN) sur un contour de feu relevé à plusieurs heures d intervalle. Il semble qu un tel benchmark sur feu en milieu ouvert est possible et qu il sera en mesure de fournir les données d entrée (vent et relief). Il est clair toutefois qu un seul cas ne saurait suffire à qualifier un code et il faudra rester prudent dans l analyse, mais cette initiative serait un début. Alexis COPPALLE pourrait se charger de définir un cas analogue de benchmark sur le domaine des feux compartimentés. Une telle initiative reste prématurée par contre dans le domaine des interactions brouillard d eau feu compte tenu du nombre plus limité d équipes impliquées dans ce domaine. Jean-Pierre VANTELON rappelle que de telles démarches d évaluation et qualification d outils sont posées en permanence aux organismes comme le CSTB ou le CTICM. Ces centres devraient être moteurs dans la définition de cas test concrets compte tenu de leur expérience du problème. Philippe FROMY (CSTB) précise en particulier que le critère essentiel auquel il est confronté est celui de la sécurité et que les réponses à apporter sont en terme «d éclairements énergétiques» assimilables à des flux et de «hauteur libre» en relation avec le problème des fumées. Le problème du désenfumage est donc évidemment posé, mais ce n est pas le seul critère. Le CSTB est ouvert à toute discussion pour aider à définir un problème tiré d une application réelle. En résumé, on s oriente donc vers un travail en deux phases : - une phase de réflexion en amont sur la méthodologie à appliquer pour évaluer les outils numériques, Alexis COPPALLE se propose de piloter un groupe de réflexion sur ce sujet ; - une phase de conduite de benchmarks dans les deux domaines : feux de forêts (sous le pilotage de B. PORTERIE en liaison avec le CEREN) et feux compartimentés (piloté par A. COPPALLE). Michel TRINITE (Département SPI du CNRS) prend la parole et souhaite toutefois recadrer le GDR, estimant que les réflexions vont peut-être trop loin. En effet, il rappelle que notre groupe est un GDR «réseau» et qu à ce titre il reçoit le soutien financier du CNRS pour organiser des rencontres et discussions. Ce cadre favorise l émergence de sujets d intérêts communs qui peuvent ensuite faire l objet de «projets». Il semble que si des collaborations et comparaisons peuvent être envisagées entre laboratoires, le GDR feux n a pas pour vocation d organiser des études coûteuses avec délivrables destinés aux opérationnels. Ce type d action est l objectif de GDR «projets» qui pourraient voir le jour grâce aux discussions menées au sein de la structure actuelle. M. TRINITE précise en particulier que le soutien apporté actuellement aux acteurs scientifiques impliqués dans la lutte contre les feux de forêts, pourrait tout à fait trouver un parallèle dans le domaine des feux compartimentés pourvu que des projets fédérateurs et attractifs soient proposés. La communauté des

3 chercheurs et acteurs travaillant sur ce type de feux en milieu clos est invitée à réfléchir sur ce sujet. M. TRINITE fait ensuite le point sur le Centre Feu, action conjointe entre l IUSTI et le SPE. Ce projet soutenu par le CNRS permettra la conduite d expériences terrain en Corse, tandis que Marseille verra la construction d un centre dédié aux expériences à plus petite échelle (expérience en tunnel à feu et travaux à l échelle du laboratoire). Roger MARTIN indique que le site de Château-Gombert (IUSTI) verra effectivement l implantation d un bâtiment à vocation expérimentale, attendu pour juillet En particulier, un tunnel à feu d une longueur de 12 m et de section 3x3m 2 viendra compléter celui du CEREN. Il sera mis à disposition de la communauté impliquée dans les feux. En parallèle, Jacques-Henri BALBI (SPE) rappelle que la plate-forme terrain actuelle en Corse sera développée et organisée de façon structurée pour permettre une utilisation ouverte à l ensemble des acteurs du GDR. Sur un plan organisationnel, la prochaine réunion du GDR aura lieu à Bourges, sur le site du LEES Laboratoire Energétique Explosions Structures les 13 et 14 décembre Le thème privilégié n était pas arrêté à l issue de la réunion de Corte mais le programme de cette réunion devait suivre rapidement à l initiative de JP VANTELON, P. BOULET, A COPPALLE et B PORTERIE. Ces derniers souhaitaient dégager en particulier un thème principal dans le domaine des feux confinés et des feux de forêts respectivement. Les journées pourraient s articuler autour du programme transmis par B. PORTERIE et mis en fin de ce compte-rendu pour information. Comme il est d usage dans le GDR il restera possible de présenter des travaux en marge des thèmes directeurs affichés. Un point sera fait sur les propositions de communications, orientant un certain nombre de présentations vers des posters et recadrant les sessions orales autour de sujets scientifiques définis. Deux réunions devraient suivre en juin et décembre 2008, au Havre et au centre d EDF de Chatou a priori. A noter que le GDR arrivant dans sa 3 ème année, la demande de son renouvellement devra être envisagée prochainement. Un projet en ce sens doit être élaboré pour l été J.P. Vantelon et P. Boulet, le 10/07/07.

4 ANNEXE Programme détaillé des présentations à Corte les 7 et 8 juin. Les supports de présentation restent disponibles sur le site Jeudi 7 juin. 10h -12h - Outils numériques incendies 10h : Eric WIZENNE (EDF R&D - MFEE/GEIRP) : Utilisation de Code_Saturne pour la simulation 3D incendie. 10h30 : Sylvain Suard (IRSN) : logiciel CFD ISIS 11h : Pehn LAMUTH (CEA) : Calcul d évent d évacuation et de surpression pour locaux clos protégés par des gaz extincteurs 11h30 : Julie Lassus (LTMF) : Feux en compartiments sous-ventilés. Risque d inflammation des gaz imbrûlés. Premiers résultats expérimentaux 13h30-15h30 - Simulation, feux de végétation 13h30 : Jean-Luc Dupuy (INRA) : Présentation HIGRAD/FIRETEC 14h : Nicolas Sardoy (IUSTI) : Distribution au sol de brandons générés par des feux en ligne 14h30 : Aymeric LAMORLETTE (LEMTA) : Transfert thermique dans une structure végétale 15h : Albert Simeoni (SPE Corte) : Physique des feux de forêts (avec J.H. Balbi) 16h -18h - Mesure et expérimentation, feux de végétation 16h : D.X VIegas (U. Coimbra) : Métrologie terrain grande échelle 16h30 : Toussaint Barboni (SPE Corte) : Chimie, écologie des feux de forêts 17h : Pascal Boulet (LEMTA) : Mesures spectroscopiques dans l'infrarouge - Caractérisation de la végétation 17h30 : Philippe Fromy (CSTB) : Effets du feu de végétations sur les personnes et les maisons Vendredi 8 juin. 9h -10h30 - Feux industriels et milieux clos 9h : Eric Casalé (FluidAravis) : conclusions du projet RGC&U sur les incendies en tunnel 9h20 : Damien Marquis (LNE) : Feux composites et polymères 9h40 : LucasBustamante Valencia (LNE) : Polyurethane Foam Pyrolysis and Combustion in Cone Calorimeter Coupled to FTIR analyser 10h : Coppalle (CORIA) : Quels outils numériques pour la modélisation incendie? 11h-12h : Réunion de clôture

5 ANNEXE Proposition d articulation des journées de Bourges les 13 et 14 décembre prochains. Ce qui suit est une proposition de programme destinée à recentrer le GdR autour de sa vocation de base : la recherche fondamentale (cf. interventions de M. Trinité et A. Coppalle). Une liste de thèmes fédérateurs (dans le sens où ils touchent à la fois les feux confinés et de végétation) que l on pourrait aborder est la suivante : Propagation (front de feu de végétation, feux de paroi, EGE, sautes, contre-feux,...) Rayonnement (comportement spectral, propriétés radiatives, détection IR, méthodes de résolution, ) Allumage (critère, flux et température critiques, débit critique, ) Dégradation thermique et combustion (aspects chimiques, pyrolyse flash, production de terpènes, EGE, combustion sous-ventilée, production de suies,...) Lutte par aspersion d eau (mécanismes d interaction, atomisation, largage aérien, mouillage, retardants, ) Métrologie et capteurs (fluxmètres, thermocouples, capteurs et biocapteurs, caméras IR et visible, traitement des données) Calibration et validation (benchmark, protocoles expérimentaux,..) Lois d échelle (universalité, effet de taille, hétérogénéité,...) ~~~~~~~~~ooooo~~~~~~~~~~~ Premier jour : 9h-10h : 10h -12h : 12h : Accueil des participants Problèmes fondamentaux dans les feux, incluant la lutte 4 présentations Déjeuner 14h -15h30 : Problèmes fondamentaux dans les feux, incluant la lutte 15h30-16h : Pause 16h -18h : 3 présentations Recherche finalisée et aspects industriels et opérationnels Session posters Deuxième jour : 9h-10h : Présentation du benchmark «feu de végétation à échelle un» 10h-10h30: Problèmes fondamentaux dans les feux, incluant la lutte 1 présentation 10h30-11h : Pause 11h -12h30 : Problèmes fondamentaux dans les feux, incluant la lutte 2 présentations 12h30 : Déjeuner 14h : Réunion de clôture

Bilan et perspectives. du GdR-CNRS Incendies. CNRS UNIVERSITE et INSA de Rouen

Bilan et perspectives. du GdR-CNRS Incendies. CNRS UNIVERSITE et INSA de Rouen Rayonnement des suies dans les flammes : Bilan et perspectives du -CNRS. : Laboratoire du CNRS, INSIS Rayonnement des suies dans les flammes : Bilan et perspectives du -CNRS. CORIA (Rouen), IUSTI (Marseille),

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

Systèmes fixes de lutte contre l incendie : Position actuelle du CETU et travaux futurs

Systèmes fixes de lutte contre l incendie : Position actuelle du CETU et travaux futurs Présentation des nouveaux résultats du thème de recherche Sauvegarde des personnes en cas d incendie 13 novembre 2007 Systèmes fixes de lutte contre l incendie : Position actuelle du CETU et travaux futurs

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques soumises à l Ordonnance du 23 juillet

Plus en détail

Dossier de presse. Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et. Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE

Dossier de presse. Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et. Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE Dossier de presse Signature d une charte de partenariat entre le Plan Bâtiment Durable et la Fondation Bâtiment-Énergie Mardi 21 juillet 2015 SOMMAIRE Le Plan Bâtiment Durable... 2 La Fondation Bâtiment-Énergie...

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Synthèse de la journée

Synthèse de la journée Réseau de recherche CNRS sur la fissuration sous sollicitations de fatigue SPONSORS 1. Rappel du contexte 2. Objectifs actualisés 3. Conclusion Contexte de la création du GDR La thématique de la fissuration

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

RENCONTRES EUROMEDITERRANEENNES FEUX DE FORET : Du 11 Décembre 2006 Au 14 Décembre 2006 Site de Valabre - Gardanne (13) - France

RENCONTRES EUROMEDITERRANEENNES FEUX DE FORET : Du 11 Décembre 2006 Au 14 Décembre 2006 Site de Valabre - Gardanne (13) - France RENCONTRES EUROMEDITERRANEENNES FEUX DE FORET : CARTOGRAPHIE : L'APPORT T DES OUTILS INNOVANT ANTS Du 11 Décembre 2006 Au 14 Décembre 2006 Site de Valabre - Gardanne (13) - France ENTENTE INTERDÉPARTEMENTALE

Plus en détail

Lycée Rosa Parks, la même conférence : l enseignante référente et un intervenant devant les lycéens

Lycée Rosa Parks, la même conférence : l enseignante référente et un intervenant devant les lycéens Sensibilisation des lycéens à leur exposition personnelle à la pollution de l air extérieur et intérieur : bilan de l expérience menée pendant l année scolaire 2013 2014 Air Rhône-Alpes est l association

Plus en détail

- Organiser une conférence

- Organiser une conférence - Organiser une conférence Calendrier des tâches 4 mois avant : - Définir le thème et l objectif de la conférence - Définir le type de public visé - Demander les devis (cf. établir le budget) - Etablir

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Formations dédiées aux acteurs du logement social

Formations dédiées aux acteurs du logement social Gestion et communication de crise Formations dédiées aux acteurs du logement social Arjuna est un cabinet conseil dédié, depuis 1993, à la gestion et la communication de crise. Lors des formations qu ils

Plus en détail

Démarche d investigation en classe de cinquième. Visualiser le trajet de la lumière

Démarche d investigation en classe de cinquième. Visualiser le trajet de la lumière Démarche d investigation en classe de cinquième Visualiser le trajet de la lumière Pré requis : Savoir que pour voir un objet, il faut que l œil reçoive de la lumière Compétences du programme : Connaissances

Plus en détail

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N

MEDIASTIAM. Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers C O N C E V O I R D E M A I N Pôle de Médiation Scientifique, Technique et Industrielle Arts et Métiers MEDIASTIAM Campus Arts et Métiers d Aix-en-Provence Février 2015 1 C O N C E V O I R D E M A I N SOMMAIRE Description du projet

Plus en détail

15 et 16 avril 2014, Caen

15 et 16 avril 2014, Caen Les acteurs normands du numérique se mobilisent pour le développement de leur territoire 15 et 16 avril 2014, Caen Le Club TIC de Normandie invite ses partenaires institutionnels, associatifs, académiques

Plus en détail

Charte d adhésion d un laboratoire au Mésocentre CIMENT

Charte d adhésion d un laboratoire au Mésocentre CIMENT Charte d adhésion d un laboratoire au Mésocentre CIMENT (Calcul Intensif, Modélisation, Expérimentation Numérique et Technologique) https://ciment.ujf-grenoble.fr Version 1 / Janvier 2013 Préambule Ce

Plus en détail

GT5: Energies Marines, hydrauliques et éoliennes. Aurélien Babarit LHEEA (CNRS Ecole Centrale de Nantes)

GT5: Energies Marines, hydrauliques et éoliennes. Aurélien Babarit LHEEA (CNRS Ecole Centrale de Nantes) GT5: Energies Marines, hydrauliques et éoliennes Aurélien Babarit LHEEA (CNRS Ecole Centrale de Nantes) 1. Composition du GT et thématiques Aurélien Babarit LHEEA (CNRS Ecole Centrale de Nantes) Energies

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

Cerea. Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique

Cerea. Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique Cerea Centre d enseignement et de recherche en environnement atmosphérique Laboratoire commun École des Ponts ParisTech / EDF R&D Université Paris-Est Le Cerea : une cinquantaine de chercheurs sur trois

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet Projet PHARES Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet L.Brami, S.Damart, M. Detchessahar, M. Devigne, J. Habib, F. Kletz, C. Krohmer. Document joint à l avenant au contrat

Plus en détail

Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation

Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation Vous travaillez dans une structure d Enseignement Supérieur et de Recherche ou autres et vous souhaitez proposez une

Plus en détail

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales»

Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Cahier des Charges / formation «Mieux vendre avec le Plan d'actions Commerciales» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne- Ardenne) Contact : Franck MOREL Chargé d affaires

Plus en détail

Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière

Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière Le véhicule électrique Une sécurité maîtrisée en vue d un déploiement pérenne de la filière L état d avancement des travaux au 20 juin 2011 Le véhicule électrique, une des priorités de la politique de

Plus en détail

Projet de référencement et de valorisation des développements internes

Projet de référencement et de valorisation des développements internes Projet de référencement et de valorisation des développements internes Réunion du 23 octobre 2007 Ce projet a pour objectif de répondre à un besoin croissant de valorisation de la production scientifique

Plus en détail

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Jérôme GUERIF Formation permanente nationale Vocal : +33 (0)4 32 72 2951 E-mail : Jerome.Guerif@avignon.inra.fr CAHIER DES CHARGES FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Contact

Plus en détail

Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard

Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard Point de la situation des travaux engagés pour la construction d un robot sous-marin pour le concours SAUC E (fourniture 3 associée au contrat MRIS 2006-2009) Luc Jaulin, Emanuel Burnouf, Adrian Gabillard

Plus en détail

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de Société Française des Antioxydants 1 ère Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Dispositifs Médicaux Jeudi 28 Novembre 2013, Paris Mercredi 4 Décembre 2013, Paris

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

RÉUNION DE LANCEMENT DU MOOC IPv6 11 mars 2015 Compte-rendu et relevé d actions

RÉUNION DE LANCEMENT DU MOOC IPv6 11 mars 2015 Compte-rendu et relevé d actions RÉUNION DE LANCEMENT DU MOOC IPv6 11 mars 2015 Compte-rendu et relevé d actions Accueil @ IMT, rue Dareau, Paris 14 Participants : Pour l équipe enseignante du MOOC : o Pascal Anelli, Université de la

Plus en détail

Prévention des Risques pour USINE

Prévention des Risques pour USINE ETSCAF Sécurité - Conseil - Audit Formation Siège social : 3 rue de la Chapelle Le Ruel 95640 HARAVILLIERS Siège administratif : 15 rue Pierre Gilles de Gennes 76130 MONT SAINT AIGNAN Tél. : (33) 02.32.98.31.45

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable IUT de La Rochelle, 2015 (Version provisoire v.2 du 21/11/2014) Article 1 Participants Concours ouvert aux étudiants de tous les

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Compte-rendu de l atelier 6 : Nouveaux clusters numériques Journée contributive n 1 : Croissance, innovation,

Plus en détail

Engagement «Enduro 2014»

Engagement «Enduro 2014» Engagement «Enduro 2014» Le service de l aide à la conduite AIC a prêté main forte à l académie de police de Savatan du dimanche 28 septembre au vendredi 3 octobre 2014 pour animer la régie mise en place

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR UNIVERSITE PARIS SUD DOSSIER : AP1_n 486 Intitulé du projet : Accompagnement Bilan Réorientation Insertion Porteur du projet : Université Versailles

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE THEME : THERMOGRAPHIE AERIENNE Samedi 30 novembre 2013 Salle des Mariages 9h30 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Mairie de Massy 1, av. du Général

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 16/21 Réexamen des activités et du fonctionnement du Conseil des droits de l homme

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 16/21 Réexamen des activités et du fonctionnement du Conseil des droits de l homme Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 12 avril 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/16/21 Conseil des droits de l homme Seizième session Point 1 de l ordre du jour Questions d organisation

Plus en détail

Journées Professionnelles Européennes des lieux de Musiques Actuelles 03, 04 & 05 juillet 2013 Niort - France. Pré - Programme & Planning

Journées Professionnelles Européennes des lieux de Musiques Actuelles 03, 04 & 05 juillet 2013 Niort - France. Pré - Programme & Planning Journées Professionnelles Européennes des lieux de Musiques Actuelles 03, 04 & 05 juillet 2013 Niort - France Pré - Programme & Planning Journées Professionnelles Européennes des lieux de Musiques Actuelles

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration économique et sociale (AES) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves (atelier animé par l académie de Besançon) Le fil conducteur

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

Programme de formation «CAP RSEA»

Programme de formation «CAP RSEA» Programme de formation «CAP RSEA» Amélioration et mesure de la performance économique, sociale, sociétale et environnementale des Entreprises Adaptées Contexte La RSE se définit comme la responsabilité

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Perspectives pour l année 2014/2015 Document à valider par le CHSCT et à présenter au CTP et au CA Vincent CONRAD Rapport

Plus en détail

1.1. Calendrier. Reims, le 30 janvier 2014. Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités. Mesdames et Messieurs les Recteurs d Académie

1.1. Calendrier. Reims, le 30 janvier 2014. Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités. Mesdames et Messieurs les Recteurs d Académie Reims, le 30 janvier 2014 Le Recteur de l Académie, Chancelier des Universités à Rectorat Direction des Supports et des Moyens Division des Examens et Concours DEC 3 - Bureau des examens supérieurs, de

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

Projet PLUME/RELIER. Un outil au service des laboratoires http://www.projet-plume.org/relier. Violaine Louvet

Projet PLUME/RELIER. Un outil au service des laboratoires http://www.projet-plume.org/relier. Violaine Louvet Projet PLUME/RELIER Un outil au service des laboratoires http://www.projet-plume.org/relier Violaine Louvet Institut Camille Jordan Université Lyon 1 & CNRS http://www.projet-plume.org/ V.Louvet (ICJ /

Plus en détail

Le 04 Décembre 2013. 1. Rappel sur les différents dispositifs de veille

Le 04 Décembre 2013. 1. Rappel sur les différents dispositifs de veille Compte rendu Atelier thématique N 2 : Quel dispositif de veille sur internet pour la gestion de l information et la communication sur le développement agricole et rural? Le 04 Décembre 2013 Le mercredi

Plus en détail

Intitulé du projet : Actions innovantes pour améliorer l insertion professionnelle des étudiants boursiers inscrits en Master 2

Intitulé du projet : Actions innovantes pour améliorer l insertion professionnelle des étudiants boursiers inscrits en Master 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 1 1. Les objectifs de la démarche d analyse des impacts du changement Au cours de l Instance Nationale de

Plus en détail

Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel

Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel Studio d'animation indépendant Christophe Archambault Responsable Recherche et Développement

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit]

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit] Présentation Société d ingénierie TCE : Depuis l audit jusqu à la solution clef en main. Notre proposition : Intégrer, Optimiser, Anticiper, Innover, Maîtriser Nos cœurs de métier : Le bâtiment et l optimisation

Plus en détail

Entretien avec Pierre Couraud, Directeur opérationnel du projet de création de la Nouvelle Université (DOP)

Entretien avec Pierre Couraud, Directeur opérationnel du projet de création de la Nouvelle Université (DOP) Si la lettre d'information n'apparaît pas, cliquez ici Septembre 2015 Version imprimable : cliquez ici A la Une Entretien avec Pierre Couraud, Directeur opérationnel du projet de création de la Nouvelle

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/5 15/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 1

Plus en détail

«Modélisation et traitement des données»

«Modélisation et traitement des données» PROGRAMME DE FORMATION «Modélisation et traitement des données» Coordonné par Patrice ROUSSEL Professeur à l IAE Université de Toulouse 1 Directeur CRM UT1-CNRS Toulouse, 31 mars (soir) au 2 avril 2010

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI 1) Place des mathématiques actuellement dans le document de référence de la CTI Le document CTI - Références et Orientations n évoque pas explicitement

Plus en détail

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Collection en cours de formation en baccalaur at professionnel fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Repère à l attention des établissements de la voie professionnelle Repères pédagogiquescontrôle

Plus en détail

d e a u : S im u la t io n s à é c h e lle r é d u it e (C ETU P ô le V E)

d e a u : S im u la t io n s à é c h e lle r é d u it e (C ETU P ô le V E) S y s t è m e s f ix e s d a s p e r s io n d e a u : S im u la t io n s n u m é r iq u e s e t e x p é r im e n t a t io n à é c h e lle r é d u it e X. P o n t ic q (C ETU P ô le V E) L e s é t u d e

Plus en détail

Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience. Fabrice COUSIN FTOTEAM

Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience. Fabrice COUSIN FTOTEAM Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience Fabrice COUSIN FTOTEAM Introduction Parmi les leviers de modernisation du datacenter, un facteur existe dont beaucoup de responsables IT n ont pas

Plus en détail

Les cahiers de l école qualité en recherche et en enseignement supérieur

Les cahiers de l école qualité en recherche et en enseignement supérieur Les cahiers de l école qualité en recherche et en enseignement supérieur Actes de la neuvième école inter-organismes «Qualité en recherche et en enseignement supérieur» organisée par l association QuaRES

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 8 26/09/2013 16:49 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Sciences, technologies, santé mention Informatique

Plus en détail

Avec la participation de Luc Albarello et des membres du comité scientifique des EDSE

Avec la participation de Luc Albarello et des membres du comité scientifique des EDSE Séminaire résidentiel 2014 Rapport au savoir, mixité des méthodes Avec la participation de Luc Albarello et des membres du comité scientifique des EDSE Le séminaire résidentiel 2014 des EDSE, se tiendra

Plus en détail

Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005

Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005 CS041029-546 Comité des jeunes Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005 Préparé par : Guy Blais, conseiller à la formation syndicale, à la relève et aux relations internationales 23 août 2004 7, rue

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous?

Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous? Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous? Philippe Bourke, Directeur général du RNCREQ Antoine Verville, Directeur général adjoint du ROBVQ 3e Forum national sur les lacs Mont-Tremblant,

Plus en détail

Passerelles pour des parcours de Formation et d'insertion Professionnelle

Passerelles pour des parcours de Formation et d'insertion Professionnelle Passerelles pour des parcours de Formation et d'insertion Professionnelle LLP-LDV/TOI/2008/BE2/04 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing:

Plus en détail

Programme Formation WUFI - AMOES AMOES. Programme Formation WUFI. Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation

Programme Formation WUFI - AMOES AMOES. Programme Formation WUFI. Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation AMOES Programme Formation WUFI Titre document Programme Formation WUFI Date 2014 Rédigé/Validé par Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation Tél : 01 41 32 22 11 Fax : 01

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire. CAHIER DES CHARGES - ANNEE 2011 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION Territoire concerné : Grand Villeneuvois Fumélois Lémance Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Plus en détail

NUTRITIONNISTES, DIÉTÉTICIENS : QUEL AVENIR? LE POINT DE VUE DU NUTRITIONNISTE

NUTRITIONNISTES, DIÉTÉTICIENS : QUEL AVENIR? LE POINT DE VUE DU NUTRITIONNISTE 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 NUTRITIONNISTES, DIÉTÉTICIENS : QUEL AVENIR? LE POINT DE VUE DU NUTRITIONNISTE M. Krempf Clinique d Endocrinologie, Maladies Métaboliques et Nutrition - Hôtel Dieu, Nantes.

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2)

1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2) 1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2) ANALYSE REFERENTIEL REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSSIONNELLES ACTIVITE PRINCIPALES TACHES Principaux outils techniques et moyens

Plus en détail

Ameublement et agencement : quelle formation au développement durable?

Ameublement et agencement : quelle formation au développement durable? Ameublement et agencement : quelle formation au développement durable? Par stratégie marketing ou par conviction du chef d entreprise, les entreprises de l ameublement doivent intégrer les notions du développement

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail