POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER"

Transcription

1 POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER Chaque année, au moment du carénage, il est fait une inspection de l ensemble du bateau. CONSTAT Nous avons constaté des points de pourriture sur le grand mât, principalement en haut du mât, dans la partie située au dessus du capelage. A de nombreux endroits le tournevis entre dans le bois sans effort et cela sur une hauteur de plus d un mètre. Les points de pourriture comme celui qui est visible sur la photo se trouvent dans la partie du grand mât où sont placé : <= A gauche les poulies du foc et de la trinquette bômée = A droite les trois poulies de la corne de la grand voile <= Emplacement du hauban avant

2 Il s agit de pourriture cubique (dite aussi pourriture brune) provoquée par des micro organismes qui détruisent la cellulose du bois. Le bois qui présente de la pourriture cubique se colore en brun et se clive selon trois plans orthogonaux et forme des petits cubes plus ou moins réguliers. Le bois perd sa résistance mécanique! Les principaux vecteurs de la pourriture cubique sont : - La mérules pleureuse pour les endroits secs - Le conlophore des caves pour les endroits humides - La lenzite des poutres qui s attaque aux résineux en extérieur - Le gloeophylium qui s attaque aux résineux et aux feuillus à l air libre dans les maisons HISTORIQUE Il faut savoir que le grand mât est en pin sylvestre des Pyrénées (sapin rouge du nord) Il a été installé lors de la première restauration en 1999 soit il y a plus de 16 ans. Lors de la deuxième restauration en 2011, avant le remontage, il a été constaté deux points de pourriture non profond dans la même partie qui on fait l objet de réparation par «r lage» sur des petites dimensions de l ordre de 100X200 <= Gratté au couteau voici à quoi correspond un des points touchés. Il est clair que le bois restant a perdu une partie de sa résistance mécanique. <= On voit très bien le r let effectué lors de le remise du mat en 2011 CONSEQUENCES

3 Les conséquences sont évidentes : il y a un très grand risque de rupture de cette partie du mât. Une rupture provoquerait une chute brutale de la corne sur le pont du bateau avec de graves conséquences pour l équipage présent et des dégâts importants pour le bateau. Dans un premier temps nous avons pensé qu une réparation de type r lage était possible (comme celle déjà réalisée en 2011) L examen approfondi du mat montre qu il y a trop d endroits à réparer sur une hauteur de plus d un mètre. On peut penser que c est tout le haut du mat qui est touché. Deux solutions nous semblent envisageables : 1) Réparation du mât en remplaçant toute la partie haute polluée. Ce qui signifie démâter et dénuder la moitié du mât pour un remplacement par about en fuseau de toute la partie haute. 2) Remplacement complet du mât. Ce qui signifie également démâter et dénuder le mât pour servir de modèle au nouveau mât. Nous attendons les couts mais il nous semble qu une grosse réparation du mât va coûter cher pour un résultat moins bon en terme de résistance mécanique. D autant que le mât, âgé de 16 ans, sera sans doute à remplacer dans quelques années. C est pourquoi notre préférence est le remplacement total du mât. ESSENCE UTILISEE POUR LE GRAND MÂT : Essence actuelle du mât : PIN SYLVESTRE (Sapin rouge du nord) Pour des bois arrivés à maturité. Cela peut varier de façon notable selon la provenance et surtout les conditions de croissance des bois Densité : 0,55 ((à humidité 12%) Contrainte de rupture en compression : 50 MPa Contrainte de rupture en flexion statique : 97 MPa Durabilité naturelle : Aux champignons = de moyenne à faible Possibilité : PIN DOUGLAS (PIN D OREGON) Originaire du nord-ouest de l Amérique le DOUGLAS est très utilisé en France.

4 Les propriétés des bois de plantation européens, jeunes et à croissance rapide sont différentes de celles du PIN OREGON américains, âgé et à croissance lente. Il faut donc bien faire la différence entre le DOUGLAS européen et l OREGON américain très difficile à trouver en France, car protégé. Le PIN D OREGON est imputrescible à cœur. Densité : 0,54 ((à humidité 12%) Contrainte de rupture en compression : 50 MPa Contrainte de rupture en flexion statique : 91 MPa Durabilité naturelle : Aux champignons = de moyenne à faible EPICEA (EPINETTE DE NORVEGE) L épicéa fournit un bon bois mais il est sensible aux attaques de champignons Densité : 0,45 ((à humidité 12%) Contrainte de rupture en compression : 46 MPa Contrainte de rupture en flexion statique : 78 MPa Durabilité naturelle : Aux champignons = faible Classe d emploi : CLASSE 1 MELEZE (PIN DE BRIANCON) Les mélèzes sont les seuls conifères d'europe qui perdent leurs aiguilles en hiver Le bois de mélèze est imputrescible et son bois de cœur est de bonne qualité Densité : 0,60 ((à humidité 12%) Contrainte de rupture en compression : 52 MPa Contrainte de rupture en flexion statique : 90 MPa Durabilité naturelle : Aux champignons = de forte à moyenne Le MELEZE en priorité, ou là défaut le DOUGLAS, nous semblent les bois les mieux appropriés pour un nouveau mât. Pour obtenir un mât neuf il faut prévoir un arbre de 500 mm à la base et 350 mm au sommet en longueur 18 mètres soit plus de 2 M3 et environ 1500 Kg FICHE TECHNIQUE DU MÂT Longueur : 17,10 mètres Diamètre au pied : 310 mm Diamètre à la tête : 220 mm A densité 0,55 cela donne un poids nu de 750 Kg (volume 1,40 M3)

5

CHAMPIGNON DU BLEUISSEMENT

CHAMPIGNON DU BLEUISSEMENT TRAMETES VERSICOLOR *F01 *F02 Champignons lignivores de la pourriture blanche Mycélium: le plus souvent caché dans la masse du bois. Carpophores: fruits annuels très apparents, d'une belle couleur brune,

Plus en détail

Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre. Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy)

Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre. Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy) Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy) Sommaire 1. Les ponts / passereles en bois (exemples) 2. Caractéristiques

Plus en détail

Traiter et Soigner les bois

Traiter et Soigner les bois Pour bien agir, bien connaître les régions à risques. les termites sont plus présents dans le Sud, Corse, Sud-Ouest et l Ouest de la France ainsi qu en région parisienne. Bois attaqués: Tous les types

Plus en détail

LES CHAMPIGNONS. Les champignons qui se nourrissent du bois sont multiples. On peut les classer en deux catégories :

LES CHAMPIGNONS. Les champignons qui se nourrissent du bois sont multiples. On peut les classer en deux catégories : LES CHAMPIGNONS. Les champignons qui se nourrissent du bois sont multiples. On peut les classer en deux catégories : 1- Champignons qui détruisent le bois : Ce sont les champignons lignivores. Les espèces

Plus en détail

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction sommaire A. Introduction confort thermique considérations murs cycle de vie énergie grise B. Matériaux de construction Le bois La terre La maçonnerie à joint mince C. Matériaux d isolation isolation répartie

Plus en détail

LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION ---------------------------

LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION --------------------------- LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION --------------------------- Dispositions normatives et réglementaires Conception d un ouvrage classe d emploi des bois Durabilité Imprégnabilité

Plus en détail

Retour à la base. Bill Smith. SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY

Retour à la base. Bill Smith. SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY Retour à la base Bill Smith SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY Pourquoi séchons-nous le bois? Le bois est un tissu fibreux structurel qui supporte les plantes ligneuses

Plus en détail

RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS

RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS RECONNAÎTRE ET NOMMER LES ALTÉRATIONS DU BOIS Sommaire I. Objectifs... 2 II. Présentation... 2 III. Les attaques de champignons... 3 IV. Les facteurs de développement... 4 V. Les différents champignons...

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Normandie Bois Bûche a été réalisée afin : de promouvoir un bois bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Durabilité et préservation des bois

Durabilité et préservation des bois préservation des bois Méthodologie de 1 Durabilité des ouvrages bois Réflexions de mise en œuvre du matériau: choix du matériau: aptitude à l emploi durée de service souhaitée mise en service d un matériau

Plus en détail

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières Avec le soutien financier de : Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières http://boursefonciere.fr/metropole-savoie/coeur-de-savoie/ Afin de répondre

Plus en détail

Les agents de dégradation de l habitat ancien

Les agents de dégradation de l habitat ancien Les agents de dégradation de l habitat ancien Les «Gastronomes» du bois LES «Gastronomes» DU BOIS 3 «familles» Les insectes à larves xylophages Les insectes xylophages Les champignons du bois Capricornes,

Plus en détail

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Mécanique Jean-François BOCQUET (MdC) Laurent BLERON (Prof) Transfert de masse Romain Rémond (MdC) Chimie, Anatomie Arnaud BESSERER (MdC) Marie Christine

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

Pour que durent les matériaux CONSTRUIRE EN BOIS. Pour des habitats durables

Pour que durent les matériaux CONSTRUIRE EN BOIS. Pour des habitats durables Pour que durent les matériaux CONSTRUIRE EN BOIS Pour des habitats durables LE BOIS un matériau noble qu il faut protéger 4 Un matériau vivant Durabilité et essences du bois 5 Son intérêt est multiple

Plus en détail

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Crédit : Estelle BILLIOTTE, Agence JOLY&LOIRET, Le Grand Parquet FONTAINEBLEAU Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Les bonnes raisons d utiliser les feuillus dans la réalisation

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES 1 INTRODUCTION AU PRODUIT 3 QUALITE PROFILS 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 9 TABLEAU DE PRE-DIMENSIONNEMENT 10 2 INTRODUCTION AU PRODUIT DESCRIPTION Les

Plus en détail

Dimensions des bois commerciaux. Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique.

Dimensions des bois commerciaux. Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique. Dimensions des bois commerciaux Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique. Le taux d humidité affecte les dimensions du bois (retrait,

Plus en détail

Le Gastéropode à plaques

Le Gastéropode à plaques Cette maison spiralée dans l axe de la Cheminée a remporté un prix d architecture. la ConstruCtion est artisanale et a nécessité environ 6000 heures de travail. on dirait un @ d adresse mail. Réalisé par

Plus en détail

Bulletin n 6 LA MALADIE DU ROND

Bulletin n 6 LA MALADIE DU ROND MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ADMINISTRATION DES EAUX ET FORETS COMMISSION D'ÉTUDES DES ENNEMIS DES ARBRES, DES BOIS ABATTUS ET DES BOIS MIS EN ŒUVRE Bulletin n 6 LA MALADIE DU ROND On appelle «maladie du

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques.

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. Besma Bouslimi 1, 2, 3, Ahmed Koubaa 1, 2, 3 et Yves Bergeron 2, 3

Plus en détail

Durée d utilisation de projet* PLAN

Durée d utilisation de projet* PLAN PATHOLOGIE DES OUVRAGES BOIS Claude LE GOVIC expert près la cours d Appel de Paris PLAN Introduction Durabilité naturelle et conférée Les bardages Ouvrages structurels extérieurs Conséquences dommageables

Plus en détail

Technologie du bois. Propriétés physiques

Technologie du bois. Propriétés physiques Technologie du bois Nous verrons d abord les propriétés physiques du bois avant d aborder ses propriétés mécaniques, sa durabilité, son comportement au feu, et enfin sa densité et sa dureté. L anatomie

Plus en détail

Préservation des bois Cadre normatif et réglementaire

Préservation des bois Cadre normatif et réglementaire Préservation des bois Cadre normatif et réglementaire Conception d un ouvrage Conception d un ouvrage classe d emploi des bois Conception d un ouvrage classe d emploi des bois Durabilité Conception d un

Plus en détail

Les escaliers intérieurs

Les escaliers intérieurs Guide de choix Les escaliers intérieurs Bois Métal Mixtes A savoir Avec ou sans contremarches? Opter pour un escalier avec contremarches n est pas seulement choisir une solution traditionnelle. C est aussi

Plus en détail

Livraison possible, n hésitez pas à nous contacter ESAT de Cornouaille 02 98 97 22 04/ 02 98 97 19 72 @ : menuiserie.kersale@papillonsblancs29.

Livraison possible, n hésitez pas à nous contacter ESAT de Cornouaille 02 98 97 22 04/ 02 98 97 19 72 @ : menuiserie.kersale@papillonsblancs29. ²²²²²²²²²²Madame, Monsieur, En plus de 25 ans, les personnes accueillies à l E.S.A.T. de Cornouaille ont acquis une parfaite maîtrise dans la fabrication et le traitement des pièces bois. Leur savoirfaire

Plus en détail

Adoptez le réflexe feuillus!

Adoptez le réflexe feuillus! Adoptez le réflexe feuillus! Crédit : Chloé de la Chaise Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur FEUILLUS D EXTÉRIEUR Châtaignier I Chêne I Frêne I Robinier Châtaignier I Chêne I Frêne

Plus en détail

Questions & Réponses pour l interprétation de la PI-07

Questions & Réponses pour l interprétation de la PI-07 Questions & Réponses pour l interprétation de la PI-07 Pour des questions liées aux Options B et B-1, voir les Q & R #1 à 15. Pour des questions liées à l Option E, voir les Q & R #16 et 17. Pour des questions

Plus en détail

LES ACARIENS LE BOMBYX

LES ACARIENS LE BOMBYX LES ACARIENS De nombreuses espèces d acariens attaquent les arbres et arbustes d ornement. Larves, nymphes et adultes vident les cellules notamment dans les jeunes organes. Les symptômes observés dépendent

Plus en détail

Foyer 900 Double ouverture

Foyer 900 Double ouverture Foyer 900 Double ouverture Référence 6890 LC 26/01/2010 page 1/6 580 1158 Foyer 900 Double ouverture Notice particulière d utilisation et d installation AD6890 Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

POUR RÉDUIRE LES ODEURS

POUR RÉDUIRE LES ODEURS PLAN DES INTERVENTIONS AGROENVIRONNEMENTALES DE LA FPPQ Écrans boisés FICHE TECHNIQUE NO 6 CETTE FICHE VISE À FOURNIR DES INFORMATIONS TECHNIQUES EN LIEN AVEC LE PLAN DES INTERVENTIONS AGROENVIRONNEMENTALES

Plus en détail

Foyer 1100 Double ouverture

Foyer 1100 Double ouverture Foyer 1100 Double ouverture Référence 6811 44 LC 27/01/2010 page 1/6 580 949 1158 Foyer 1100 DO AD681144 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 96 BOULEVARD DE LA LIBERTE 626235 59000 LILLE Lot(s) : Références cadastrales : Demandé - Non communiqué à ce jour Demandé - Non communiqué à ce jour Appartenant à : Expertise

Plus en détail

Exemple de procédure

Exemple de procédure Chambres de Commerce et d'industrie des Hautes Alpes et des Alpes de Haute Provence La chaîne de contrôle pour les exploitants forestiers de Provence-Alpes-Côte d'azur : Exemple de procédure TM PEFC/10-1-1

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

TERMITES Page 1 sur 6

TERMITES Page 1 sur 6 TERMITES Page 1 sur 6 CADRE LEGISLATIF ET NORMATIF Loi termite : 8 juin 1999 n 99-471. Son objectif est double : -protéger les acquéreurs et les propriétaires d immeuble contre les termites -endiguer la

Plus en détail

Menuiserie Agencement BOIS RÉSINEUX BOIS FEUILLUS BOIS EXOTIQUES

Menuiserie Agencement BOIS RÉSINEUX BOIS FEUILLUS BOIS EXOTIQUES Menuiserie Agencement BOIS RÉSINEUX BOIS FEUILLUS BOIS EXOTIQUES 171 Bois résineux Les bois résineux de menuiserie sont particulièrement adaptés aux fabrications de menuiseries industrielles ou artisanales,

Plus en détail

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention :

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention : Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L année 2013, pas encore terminée, nous a déjà réservé son lot de surprises : froid, humidité constante, pluies abondantes suivies, dans le

Plus en détail

Vivre Autrement. GROUPE DE LA PIERRE ATTELEE Isba Datcha Tél. : 02.40.90.22.74 - Email : contact@isba-datcha.fr 1/15

Vivre Autrement. GROUPE DE LA PIERRE ATTELEE Isba Datcha Tél. : 02.40.90.22.74 - Email : contact@isba-datcha.fr 1/15 Isba Datcha Tél. : 02.40.90.22.74 - Email : contact@isba-datcha.fr 1/15 Essences de bois utilisées dans nos constructions Le CÈDRE Le CÈDRE croît en Sibérie et est beaucoup plus rare que le mélèze et le

Plus en détail

Les forêts face aux changements climatiques : Anticiper, s Adapter et Agir avec BIOCLIMSOL. Jean Lemaire CNPF IDF Lyon. jean.lemaire@cnpf.

Les forêts face aux changements climatiques : Anticiper, s Adapter et Agir avec BIOCLIMSOL. Jean Lemaire CNPF IDF Lyon. jean.lemaire@cnpf. Les forêts face aux changements climatiques : Anticiper, s Adapter et Agir avec BIOCLIMSOL Jean Lemaire CNPF IDF Lyon jean.lemaire@cnpf.fr FORET : TEMPS de PRODUCTION LONG > 40 ans = SENSIBILITE ELEVEE

Plus en détail

Traitement de préservation des bois

Traitement de préservation des bois Etapes à suivre pour le «Choix d un bois naturellement durable ou traité» Classe d emploi de l ouvrage Traitement de préservation des bois Choisir une essence (résineuse, feuillue ou tropicale) Vérifier

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOCIETE SAI RICORD

PRESENTATION DE LA SOCIETE SAI RICORD PRESENTATION DE LA SOCIETE SAI RICORD Activité de garde-meubles (enseigne AGS) C est en 36 années d existence qu AGS a développé son expertise dans le domaine du déménagement international. Grâce à son

Plus en détail

SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08

SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08 SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS 1/9 LASURE GEL ALKYDE Lasure gel pour teinter et protéger sans couler vos bois neufs ou anciens. Application extrêmement facile sans coulures. Transparence grâce à

Plus en détail

LA MENUISERIE EN BOIS

LA MENUISERIE EN BOIS LA MENUISERIE extérieure EN Introduction Les menuiseries extérieures en bois participent au clos de l habitat. Elles assurent notamment l aération et l éclairage des locaux et contribuent à l esthétique

Plus en détail

LA PRESENTATION DES ARBRES EN EXPOSITION

LA PRESENTATION DES ARBRES EN EXPOSITION LA PRESENTATION DES ARBRES EN EXPOSITION Article écrit par l'équipe des rédacteurs de Parlons Bonsai à partir d'une vidéo réalisée par Lolo31 du site www.parlonsbonsaï.com lors d'une conférence donnée

Plus en détail

Méthodes de réglage des mâts

Méthodes de réglage des mâts Page :1/13 Les voiliers de croisière modernes utilisent aujourd hui des matures et des gréements dormants à l aspect simplifié mais nécessitant un réglage précis. La mature étant un élément primordial

Plus en détail

Montage attelage LEON 1 M Cupra 4/ Top Sport/ FR

Montage attelage LEON 1 M Cupra 4/ Top Sport/ FR Montage attelage LEON 1 M Cupra 4/ Top Sport/ FR Auteur : Leon_FR_2005 Résumé : Mots clés : Temps : Voici le tutorial d un montage d attelage sur une leon type 1M carosserie Cupra 4, Top Sport ou FR Si

Plus en détail

La Rénovation de Menuiseries en Bois

La Rénovation de Menuiseries en Bois La Rénovation de Menuiseries en Bois Février 2014, à la Chapelle du CROUS. Lors de cette conférence, Alain Roque et Daniel Sellier nous font partager, leurs compétences et leur amour du patrimoine et notamment

Plus en détail

Règlement type relatif à l abattage d arbres

Règlement type relatif à l abattage d arbres Règlement type relatif à l abattage d arbres INTRODUCTION «Une municipalité ou une MRC peut régir ou restreindre la plantation ou l'abattage d'arbres afin d'assurer la protection du couvert forestier et

Plus en détail

CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur www.codeve.fr ou au tél: 04 70 28 93 08

CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur www.codeve.fr ou au tél: 04 70 28 93 08 CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS 1/11 TRAITEMENT BOIS TERMITE ACRYLIQUE Traitement bois termite préventif pour traiter tous types de bois de construction. Très bonne protection préventive des bois.

Plus en détail

FACTEURS DE CONVERSION POUR LE BOIS DE SCIAGE

FACTEURS DE CONVERSION POUR LE BOIS DE SCIAGE FACTEURS DE CONVERSION POUR LE BOIS DE SCIAGE La grille de mesure du bois (table de cubage) en pieds mesure de planche (pmp) n est pas la norme en vigueur sur les forêts publiques du Québec. Cette méthode

Plus en détail

A B C 2012, FCBA, Reproduction interdite

A B C 2012, FCBA, Reproduction interdite Applications Bois Construction A B C Assemblages Bois et dérivés Conceptions systèmes 2012, FCBA, Reproduction interdite BOIS MASSIFS STRUCTURAUX Définition : Bois sciés : Pièces de bois obtenues à partir

Plus en détail

Guide pour la fabrication de circuits imprimés

Guide pour la fabrication de circuits imprimés Guide pour la fabrication de circuits imprimés Sommaire 1. Introduction... 2 2. Schéma structurel... 2 3. Netlist... 2 4. Préparation au routage... 3 4.1. Unités de mesure... 3 4.2. Grilles de travail...

Plus en détail

Les ruches d observation

Les ruches d observation Les ruches d observation Animation du point de vente, pédagogie : L activité de vente au détail impose un perpétuel changement des outils d animation pour le développement des ventes et le démarquage des

Plus en détail

ANTI-TERMITES. 3 LE FILM SolutionS. LE FILM 3 SolutionS. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires

ANTI-TERMITES. 3 LE FILM SolutionS. LE FILM 3 SolutionS. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires Prévenir pour construire durablement Pas seulement parce que la loi vous y oblige FILM ANTI-TERMITES 3 LE FILM SolutionS Avant Construction ANTI-TERMITES Barrière préventive physico-chimique ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

HAIES PRÊTES-À-PLANTER QUICK HEDGE

HAIES PRÊTES-À-PLANTER QUICK HEDGE COMMENT CHOISIR LA VARIÉTÉ D UNE HAIE PRÊTE-À-PLANTER? Les variétés caduques perdent leurs feuilles en hiver (exemple: le charme, l'érable) ; Plus d infos ci-dessous. Les variétés marcescentes gardent

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

LISTE des ARBRES INDIGÈNES

LISTE des ARBRES INDIGÈNES LISTE des ARBRES INDIGÈNES FEUILLUS Aubépine ponctuée (Crataegus punctata) Hauteur : 7 à 10 m Largeur : 7 à 10 m Sol : tous, sauf trop humide Photo : Flore Laurentienne Wikipédia Photo: Bill Moses Aubépine

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois

Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois Le projet de recherche «Durabilité» vise à améliorer la durée de vie d ouvrages extérieurs (platelages, bardages,

Plus en détail

TRAITEMENT MERULE DOSSIER TECHNIQUE TECHNICIDE M BIMIX TECHNICIDE M TECHNISIL M AQUA CONCENTRÉ TECHNISIL M AQUA

TRAITEMENT MERULE DOSSIER TECHNIQUE TECHNICIDE M BIMIX TECHNICIDE M TECHNISIL M AQUA CONCENTRÉ TECHNISIL M AQUA TECHNICIDE M BIMIX TECHNICIDE M TECHNISIL M AQUA CONCENTRÉ TECHNISIL M AQUA 2 TABLE DES MATIERES CHAPITRE 1 LE CHAMPIGNON MÉRULE CHAPITRE 1 CONDITIONS DE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉRULE CHAPITRE 3 CROISSANCE

Plus en détail

Autres obligations en course

Autres obligations en course CHAPITRE 4 Autres obligations en course Les règles du chapitre 4 ne s appliquent qu à des bateaux en course. 40 équipements INDIVIDUELS DE Flottabilité Quand le pavillon Y est envoyé avec un signal sonore

Plus en détail

Le Bois. un matériau fait pour construire. Pourquoi construire avec le bois?

Le Bois. un matériau fait pour construire. Pourquoi construire avec le bois? Le Bois un matériau fait pour construire Construction neuve - Aménagement - Réhabilitation - Rénovation - Extension Pourquoi construire avec le bois? Construire avec le bois apporte au bâtiment et à son

Plus en détail

par Seigneurie Immeuble les Fontaines - 10, rue Henri-Sainte-Claire-Deville 92565 Rueil-Malmaison cedex Tél. : 01 57 61 00 00

par Seigneurie Immeuble les Fontaines - 10, rue Henri-Sainte-Claire-Deville 92565 Rueil-Malmaison cedex Tél. : 01 57 61 00 00 par Seigneurie Immeuble les Fontaines - 10, rue Henri-Sainte-Claire-Deville 92565 Rueil-Malmaison cedex Tél. : 01 57 61 00 00 Une marque du Groupe PPG - SDOC0250-04/11 - - Crédit photos : Fotolia - Istock

Plus en détail

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante

PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Page 1 / 6 PB 250, PB 400 / SD 560x Systèmes époxys moussants résilients, durcissant à l'ambiante Les systèmes PB sont des formulations d'époxy moussant développés pour des productions in situ de mousse

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

Principe de précaution! 8 Catégorie de produits TYPE A partir du 1/1/2010 g/l prêt à être utilisé Revêtements mats pour murs et plafonds Revêtements brillants pour murs et plafonds Murs extérieurs

Plus en détail

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant "La Réserve" Le Bureau des Douanes

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant La Réserve Le Bureau des Douanes DES STRUCTURES SPÉCIALES En plus des types de bâtiments standard tels que ceux dont il est débattu dans les sections précédentes de ce chapitre, il y avait un certain nombre de constructions spéciales

Plus en détail

Parquets. Définition : Revêtements intérieurs

Parquets. Définition : Revêtements intérieurs Revêtements intérieurs Parquets Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition : Parquet : Elément de revêtement,

Plus en détail

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN

Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN GIP Ecofor Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN P. Riou-Nivert (IDF) avec J.-C. Hervé (Engref/IFN), B. Piton (Engref), T. Belouard, J.-P. Renaud, C. Cluzeau, A. Colin

Plus en détail

LA CONSTRUCTION OSSATURE BOIS

LA CONSTRUCTION OSSATURE BOIS LA CONSTRUCTION OSSATURE BOIS INTÉGRANT DES SOLUTIONS DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET D ÉCONOMIE D ENERGIE www.sgebois.com AGENCE LE BOULOU - SGE BOIS : Z.A. Carrer d en Cavailles - 66160 LE BOULOU - Tel :

Plus en détail

(Le garde forestier) un jeu d Andreas Seyfarth Hans Im Glück - 1994

(Le garde forestier) un jeu d Andreas Seyfarth Hans Im Glück - 1994 Waldmeister Andreas Seyfarth p 1 Waldmeister (Le garde forestier) un jeu d Andreas Seyfarth Hans Im Glück - 1994 Waldmeister est une simulation ludique du développement, de la protection et du management

Plus en détail

6.0 S élection des sites

6.0 S élection des sites S élection des sites Les sites recherchés dans le cadre du «projet de validation de l influence des haies brise-vent naturelles sur les odeurs» devaient se situer dans un rayon qui permettait d effectuer

Plus en détail

Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact

Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact Schlüter -BEKOTEC-EN 18 FTS Support de chape flottante ou chauffante avec isolation acoustique aux bruits d impact 9.4 Fiche produit Application et fonction Schlüter -BEKOTEC-EN 18 FTS est un système complet

Plus en détail

Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15

Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15 Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15 Depuis que le traitement thermique relatif à la NIMP 15 a été mis en application, il est apparu, dans certains

Plus en détail

LA NATURE A NOS PIEDS

LA NATURE A NOS PIEDS LA NATURE A NOS PIEDS Page 1/5 ESTHÉTIQUE, CHALEUREUX ET TOUT TERRAIN, LE BOIS S'ADAPTE PARFAITEMENT À UNE UTILISATION EXTÉRIEURE. MATÉRIAU INTEMPOREL IDÉAL POUR LES TERRASSES, IL ASSURE UNE TRANSITION

Plus en détail

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE Ce document s adresse à des adultes. Bien qu il mette en relief les savoirs essentiels du programme, on y dépasse les attentes de fin de cycle

Plus en détail

Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44

Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44 Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44 LC 2/06/2008 Fiche technique AD628144 page 1/6 540 575 1044.5 Fiche technique AD 6281 44 Foyer 800 CHAUDIERE Référence : 6281 44 Notice particulière d utilisation

Plus en détail

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Révision A du 25/02/11 Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Sommaire : I) Introduction Page 1 II) La formation des opérateurs Page 1 III) Les conditions d exploitation 1) La constitution des charges

Plus en détail

NORME CEE-ONU FFV-24 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des CHAMPIGNONS DE COUCHE

NORME CEE-ONU FFV-24 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des CHAMPIGNONS DE COUCHE NORME CEE-ONU FFV-24 concernant la commercialisation et le contrôle de la qualité commerciale des CHAMPIGNONS DE COUCHE ÉDITION 2012 UNITED NATIONS New York and Geneva, 2012 NOTE Groupe de travail des

Plus en détail

Guide. pratique. Protection & lutte. à votre service. contre les pathologies du bois dans le bâti

Guide. pratique. Protection & lutte. à votre service. contre les pathologies du bois dans le bâti Les professionnels de la préservation des bois en œuvre à votre service Guide pratique Protection & lutte contre les pathologies du bois dans le bâti EXIGEZ l unique certification de services Les entreprises

Plus en détail

Trucs et astuces pour trouver des champignons

Trucs et astuces pour trouver des champignons Trucs et astuces pour trouver des champignons Dermatose des russules (Hypomyces lactifluorum) Pied-de-mouton (Hydnum repandum) Cèpe d Amérique (Boletus chippewaensis) Lesquels ne fructifient qu au printemps?

Plus en détail

ANNEXE 13 10-1-1 ANNEXE 13 : Documents d adhésion pour les entreprises/validé par AGE du 03.01.2012 183

ANNEXE 13 10-1-1 ANNEXE 13 : Documents d adhésion pour les entreprises/validé par AGE du 03.01.2012 183 ANNEXE 13 1011 183 ANNEXE 13 DOCUMENTS D ADHÉSION POUR LES ENTREPRISES FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION AU SYSTÈME PEFC (Entreprise hors exploitation forestière) Lettre à établir sur papier à entête du

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR NOTE AU LECTEUR Dans le cadre de notre certification forestière à la norme du Forest Stewardship Council de la Seigneurie de Perthuis, nous vous présentons un résumé du plan général d aménagement forestier

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

L ultime remède aux nuisances des oiseaux

L ultime remède aux nuisances des oiseaux L ultime remède aux nuisances des oiseaux 1 Accueil Nous vous remercions pour votre achat de l'agrilaser. Le Agrilaser est un appareil portable silencieux pour éloigner les oiseaux et faire fuir les organismes

Plus en détail

Nos ruches sont en bois, elles comprennent :

Nos ruches sont en bois, elles comprennent : Nos ruches sont en bois, elles comprennent : - 1 toit en bois tôlé (plat ou chalet) - 1 corps de ruche - 1 hausse - l ensemble des cadres montés (sans fil) - 1 plateau couvre-cadres - 1 plateau de fond

Plus en détail

Produits de construction bénéficiant d'une reconnaissance générale

Produits de construction bénéficiant d'une reconnaissance générale Produits de construction bénéficiant d'une reconnaissance générale Datum: 06.01.2015 Version: 1.0 S e i t e 1 Produits de construction bénéficiant d'une reconnaissance générale Les produits de construction

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

CES TABLETTES DE FENÊTRE SONT GÉNIALES.

CES TABLETTES DE FENÊTRE SONT GÉNIALES. CES TABLETTES DE FENÊTRE SONT GÉNIALES. POUR TOUJOURS ET EN TOUS LIEUX. WERZALIT. Que ce soit à l intérieur pour des tablettes de fenêtre ou à l extérieur pour balcon et façade Werzalit offre des solutions

Plus en détail

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT 1 Le BETON AUTOPLAÇANT fait l objet de règles complémentaires dans la norme NF EN 206-9 Cette norme précise les règles qui s appliquent au BAP en complément des règles communes

Plus en détail

Collimateur universel de réglage laser

Collimateur universel de réglage laser Collimateur universel de réglage laser Manuel de l utilisateur Réf. WG-840 Mise à jour 27.08.2013 En projetant un rayon laser dans l axe du canon de votre arme à feu, ce collimateur universel de réglage

Plus en détail

Municipalité 16 avril 2014

Municipalité 16 avril 2014 Municipalité 16 avril 2014 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant PR14.12PR une demande de crédit d'investissement de Fr. 680 000.- pour les travaux de remise en état du Temple Pestalozzi

Plus en détail

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR.

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR. 1 2 Quelques données : Domaines & Patrimoine Membre de Adhérent à : l ASFFOR Membre de l ASFFOR Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise 10 11 salariés 7000 8 500 ha ha gérés 12 13 groupements

Plus en détail

Panneaux acoustiques laine de roche type WP-A à fixations traversantes. Panneau de bardage laine de roche WP-F

Panneaux acoustiques laine de roche type WP-A à fixations traversantes. Panneau de bardage laine de roche WP-F 31 61 Panneaux acoustiques laine de roche type WP-A à fixations traversantes 1 PROFIL 6 50 PROFIL 5 BRUCHAPaneel PROFIL 4 PROFIL 3 PROFIL Panneau de bardage laine de roche WP-F FIXATION VISIBLE bonnes

Plus en détail

Cahier des Charges de l aire de jeu Trophées de Robotique 2011 Eurobot Junior

Cahier des Charges de l aire de jeu Trophées de Robotique 2011 Eurobot Junior Cahier des Charges de l aire de jeu Trophées de Robotique 2011 Eurobot Junior PAGE 1 SUR 22 Cahier des Charges de l aire de jeu... Cahier des Charges de l aire de jeu PAGE 2 SUR 22 1. Généralités Important

Plus en détail

Kit solaire 12V - 150W autonome Spécial Afrique

Kit solaire 12V - 150W autonome Spécial Afrique Kit solaire 12V - 150W autonome Spécial Afrique Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 30 min à 1h Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Principe

Plus en détail