RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS"

Transcription

1 Contribution du Directeur général Original : anglais 31 mai 2012 RAPPORT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL SUR LE PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En tenant compte de l établissement de la Société, le but principal de l ITSO est de s assurer, par le biais de l Accord de services publics, que la Société fournit, sur une base commerciale, des services publics de télécommunications internationales, afin de veiller au respect des Principes fondamentaux.» 2. Pour que l ITSO remplisse sa mission, il est important de créer des conditions et prendre des mesures pour aider les États membres à atteindre plus efficacement les objectifs énoncés dans leurs politiques de TIC respectives, en particulier en utilisant les services publics de télécommunications internationales par satellite. Le renforcement des capacités est l un des outils que l ITSO considère qu elle peut proposer aux États membres pour créer les conditions nécessaires ainsi que pour faciliter le développement des services publics de télécommunications internationales et les utiliser efficacement. 3. C est pourquoi l Organe exécutif de l ITSO a élaboré un programme de formation portant sur trois cours distincts sur les télécommunications par satellite : le premier porte à la fois sur les questions techniques et réglementaire, le deuxième est destiné aux décideurs et aux responsables de la réglementation et le troisième est destiné aux opérateurs de stations terriennes et aux ingénieurs (pièce jointe n o 1). Ce programme pourrait également être réalisé en coopération avec d autres organismes, ou en conjonction avec d autres réunions. 4. Pour faciliter la mise en œuvre pratique du programme, l ITSO a signé des accords de partenariat avec l Union internationale des télécommunications (UIT), l Organisation des télécommunications du Commonwealth (CTO) et l Union africaine des télécommunications (UAT), et est en train d en élaborer un avec la Commission interaméricaine des télécommunications (CITEL). 5. Au cours des deux années qui se sont écoulées entre l AP-34 et AP-35, la Commission consultative de l ITSO a été tenue informée de tout fait nouveau et a eu l occasion de formuler des observations et des suggestions au sujet de la mise en œuvre du programme. II. MISE EN ŒUVRE DU PROJET Partenariats 6. Jusqu à présent, l ITSO a signé trois partenariats, avec l UIT, la CTO et l UAT, qui créent le cadre de coopération nécessaire pour mettre en œuvre le projet de renforcement des capacités. Alors que dans le cas de l UIT, le programme sera assuré essentiellement aux Toute demande de clarification relative à ce document susceptible d être satisfaite avant la réunion doit être adressée à : M. José Toscano Téléphone : Télécopie :

2 Page 2 Centres d excellence, dans le cas de la CTO, il a été convenu de l associer à une manifestation internationale de la CTO, tandis que l UAT choisit un pays dans lequel il sera organisé en fonction de ses propres critères internes. Cours 7. À la suite de la mise en œuvre des partenariats, près de 400 participants ont été formés au cours des deux dernières années (2010 et 2011). On trouvera des informations sur le contenu des cours sur le site web de l ITSO ( ainsi que des détails complémentaires, notamment sur le lieu où les activités se sont déroulées, dans les paragraphes suivants : 2010 ITSO/UIT Deux cours ont été organisés à l intention des pays francophones d Afrique : pour les responsables de la politique et de la réglementation, à Lomé (Togo) en octobre 2010 et pour les opérateurs à Dakar (Sénégal) en novembre Deux cours ont été organisés à l intention des pays anglophones d Afrique : pour les responsables de la politique et de la réglementation, à Kigali (Rwanda) en octobre 2010 et pour les opérateurs en Ouganda en octobre Un cours pour les pays africains lusophones et hispanophones a été organisé à Praia (Cap-Vert) en juillet ITSO/UIT Un cours conjoint couvrant la politique, la réglementation et les opérateurs, à l intention des pays francophones d Afrique, a été organisé à Lomé (Togo) en septembre Un cours conjoint couvrant la politique, la réglementation et l exploitation, à l intention des pays anglophones d Afrique, a été organisé à Kampala (Ouganda) en août Un cours conjoint couvrant la politique, la réglementation et les opérateurs, à l intention des pays lusophones et hispanophones d Afrique, a été organisé à Luanda (Angola) en juillet Un cours conjoint couvrant la politique, la réglementation et les opérateurs pour la région des Caraïbes a été organisé à Port of Spain (Trinité-et- Tobago) en août ITSO/CTO Un séminaire d une journée a été organisé conjointement avec le CTO en conjonction avec le forum annuel et le conseil de la CTO, et s est tenu à Port of Spain (Trinité-et-Tobago) en septembre ITSO/UAT/UIT Un cours d une semaine sur la réglementation spatiale a été organisé à Niamey (Niger) en décembre 2011.

3 Page Le programme de 2012 prévoit ce qui suit : ITSO/UIT 3 cours en Afrique pour les pays anglophones, francophones et lusophones/hispanophones, à partir du plan de cours sur la politique, la réglementation et les opérateurs, entre juillet et septembre cours en Amérique latine ou en Asie à partir du plan de cours sur la politique, la réglementation et les opérateurs. ITSO/CTO 1 cours dont le lieu et la date seront à déterminer. ITSO/UAT/UIT 1 cours sur la réglementation spatiale en octobre 2012 dont le lieu sera à déterminer. III. BUDGET 8. En 2010 et 2011, le financement du projet de renforcement des capacités a été assuré par le Fonds de réserve créé après approbation de l AP-34. Au total, la somme de dollars EU a été dépensée jusqu à présent. IV. PERSPECTIVES 9. Les pourparlers en cours avec la CITEL, qui devraient s achever prochainement par un accord de partenariat officiel, vont accroître l ampleur des activités menées dans le cadre du projet de développement des capacités. Surtout, la Résolution adoptée par la Conférence mondiale des radiocommunications 2012(COM5/11) qui, entre autres, demande précisément à l UIT-R d organiser des ateliers et des séminaires sur les télécommunications par satellite avec l UIT-D constitue une occasion d améliorer sensiblement le projet de renforcement des capacités de l ITSO. Ces événements, ainsi que les efforts en cours, vont nécessairement améliorer la contribution de l ITSO au renforcement des capacités. V. CONCLUSION 10. Le projet de renforcement des capacités a été bien accueilli par les États membres et a effectivement créé de nouvelles opportunités de partage des connaissances, de création de réseaux et de développement des ressources humaines pour un vaste éventail de techniciens travaillant dans les télécommunications par satellite. De plus, les efforts en cours en vue d encourager davantage de partenaires à collaborer avec l ITSO, ainsi que la résolution adoptée par la Conférence mondiale des radiocommunications de 2012 visant à faire participer l UIT-R au développement des capacités sont autant de signes qui montrent à quel point ce projet est important pour les États membres.

4 AP/Inf.35-8E K/07/12 COURS DU PROGRAMME DE FORMATION DANS LE CADRE DU PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

5 AP/Inf.35-8F Page 2 1. COURS SUR LES SATELLITES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS : COURS CONJOINT SUR LES ASPECTS TECHNIQUES ET RÉGLEMENTAIRES 1 PRINCIPES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE 1.1 Naissance des télécommunications par satellite 1.2 Développement des télécommunications par satellite 1.3 Configuration d un service de télécommunications par satellite Liaisons de communications Secteur spatial Secteur terrien 1.4 Types d orbites 1.5 Positions orbitales et brouillages radioélectriques 1.6 Types d antennes 1.7 Mesures de la qualité des antennes Gain Diagramme de rayonnement et largeur angulaire du faisceau Polarisation 1.8 Équipements aux fréquences radioélectriques Élévateurs de fréquence (BUC) Convertisseur de bloc à faible bruit (LNB) Émetteurs-récepteurs, filtres, guides d ondes et câbles coaxiaux Coupleurs, multiplexeurs et diviseurs 1.9 Mesures de stations terriennes 1.10 Services 1.11 Évolutions de la technologie 2 ACTION PUBLIQUE ET RÉGLEMENTATION - PRINCIPES DIRECTEURS POUR LES SERVICES SATELLITAIRES 2.1 Organisations chargées de la régulation des radiocommunications 2.2 Principes d action en matière de satellites Accès aux marchés sans discrimination Ouverture des frontières pour un accès concurrentiel Transparence ces règles et des politiques en matière de télécommunications Neutralité de la réglementation sur le plan du contenu Neutralité de la réglementation et des conditions d octroi des licences sur le plan de la technologie 2.3 Cadre juridique des télécommunications par satellite 2.4 Principales évolutions de la réglementation et des licences Secteur spatial Secteur terrien Établissement des prix appropriés Mise en œuvre 2.5 Moyens de surveiller et contrôler le spectre

6 Page 3 3 PLANIFICATION DU RÉSEAU ET ANALYSE DES BILANS DE LIAISON 3.1 Topologies des réseaux VSAT Liaisons point-à-point Réseaux en étoile Réseaux maillés Radiodiffusion Réseaux hybrides 3.2 Dispositifs d accès SCPC AMRT AMRF 3.3 Bandes de fréquences Bande C Bande Ku Bande Ka 3.4 Signal de bande de base 3.5 Techniques de communication numérique 3.6 Techniques de modulation 3.7 Analyse des bilans de liaison 4 INSTALLATION ET MAINTENANCE DES VSAT 4.1 Installation des VSAT Étude et préparation des sites Calculer, mesurer et travailler avec une bonne visibilité en azimut et en élévation Assemblage de l équipement et paramètres de configuration Mise à la masse et protection contre la foudre Utilisation d un analyseur de spectre Réglage de l antenne sur le satellite Mise en service avec le prestataire de satellites Essais de réception par l usager 4.2 Maintenance des VSAT Mesures de maintenance préventive Recherche des anomalies et résolution des incidents Accords sur les niveaux de service (SLA) 5 ACQUISITION DE L ÉQUIPEMENT VSAT ET DE LA BANDE PASSANTE 5.1 Définition des besoins Impératifs commerciaux Besoins de bande passante Considérations techniques 5.2 Acquisition des VSAT Méthodes et stratégies d achat Préparation des appels d offres et appels d offres Évaluation des offres Négociation et adjudication du contrat

7 Page 4 2. LES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE POUR LES RESPONSABLES DES POUVOIRS PUBLICS ET LES RESPONSABLES DE LA RÉGLEMENTATION Il s agirait d un programme de renforcement des capacités destiné aux responsables des pouvoirs publics et d organisations intergouvernementales qui s occupent de la réglementation et de la politique générale ; il porterait sur des aspects techniques qui se rapportent aux questions commerciales et serait destiné aux directeurs généraux, aux directeurs techniques, aux directeurs financiers et à d autres personnes participant aux décisions commerciales dans le secteur des télécommunications : 1 er jour 1) Technologie de base des satellites 2) Avantages des satellites : facteur coût ; satellites et fibres ; mythes et réalités 2 e jour 3) Facteurs économiques : conception des satellites, construction, lancement, assurance, fonctionnement en orbite, stations de contrôle 4) Acquisition de satellites, locations, coentreprises, satellites en copropriété, préachats 3 e jour (matin) 5) Facteurs réglementaires : enregistrement et propriété des créneaux orbitaux, enregistrement des fréquences, coordination entre systèmes, enregistrement des stations terriennes et des VSAT meilleures pratiques, Wimax et autres questions de brouillage d origine terrestre 3 e jour (après-midi) 6) Organismes régionaux et internationaux d élaboration des politiques de télécommunications par satellite : UIT, ITSO, FCC et questions d actualité liées aux télécommunications par satellite 4 e jour 7) Acquisition de bande passante et optimisation du facteur coût : a. services à fournir : téléphonie, VoIP, données vidéo (DTH, radiodiffusion), connexité internet, points de vente b. conception des réseaux, optimisation de la technologie c. choix d un prestataire partenaire : offres multiples informelles, appels d offres, marchés de gré à gré

8 Page 5 d. facteurs à prendre en considération par le prestataire partenaire : prix, type de satellite, capacité et disponibilité de la bande passante, puissance et couverture des faisceaux, bande de fréquences d exploitation, centre d exploitation du réseau de l opérateur et équipement des stations au sol e. facteurs influant sur la décision de l acheteur : prévisions de croissance, achats en volume, préachats, contrats de leasing, satellites en orbite géostationnaire ou en orbite inclinée, diamètre des antennes, taille des élévateurs de fréquence 5 e jour (matin) 8) Achat d équipement VSAT et optimisation du facteur coût : a. planification des préachats (y compris conception du réseau, optimisation de la technologie, conception de l appel d offres) b. accord de passation des marchés d équipements : financement du fournisseur (ou de l opérateur), financement des exportations, autofinancement, appel d offres, adjudication du contrat, commande, installation, mise en service, exploitation et maintenance (garantie et services de réparation) 5 e jour (après-midi) 9) Contrats : contrats de service, dépôts de garantie, accords sur les niveaux de service (SLA), accords de paiement 3. LES TÉLÉCOMMUNICATIONS PAR SATELLITE POUR LES OPÉRATEURS DE STATIONS TERRIENNES ET LES INGÉNIEURS Il s agirait d un cours technique destiné aux opérateurs de VSAT, aux techniciens et aux ingénieurs afin de les aider à s informer sur la plupart des concepts techniques et des pratiques ; il est proposé de couvrir les domaines suivants : 1 er jour 1) Technologie des satellites : principes des satellites, orbites, conception des satellites, exploitation, gestion du cycle de vie, poursuite, télémesure, télécommande et surveillance (TTCM) 2 e jour 2) Technologie des stations terriennes types d antennes (terminaux de réception de télévision, émission/réception, poursuite), mesures de la qualité des antennes (G/T, isolation, lobes latéraux à l émission, gain), sources d antennes, poursuite d antenne équipement aux fréquences radioélectriques : élévateurs de fréquence, LNB, émetteurs-récepteurs, filtres, modems, guides d ondes et câbles coaxiaux, coupleurs, multiplexeurs et diviseurs, récepteurs de balises

9 Page 6 mesures de stations terriennes : analyseurs de spectre, bolomètres, dbm, dbw, p.i.r.e., db 3 e jour et 4 e jour (matin) 3) Planification des réseaux et transmissions Technologie numérique : schémas de modulation, compression de téléphonie et de vidéo, VoIP, introduction à la technologie IP Planification des bandes de fréquences : C et Ku, exploitation dans les bandes de fréquences d extension Conception des réseaux : types de réseaux et paramètres : liaisons de raccordement cellulaires, réseaux d entreprises en étoile et maillés, liaisons IP, liaisons SCPC, liaisons DVB, réseaux de distribution et de contribution de vidéo 4) Analyse et conception des bilans de liaison Paramètres d entrée, outils d analyse des liaisons, Eb/No, C/N, disponibilité des liaisons, marges de performance 4 e jour (après-midi) 5) Installation et maintenance des VSAT 5 e jour (matin) 6) Vérification de la maintenance des VSAT Liste de contrôle des activités de maintenance périodique et corrective, couvrant le suivi des tâches de contrôle et les actions en cours, par l intermédiaire de fournisseurs externes (le cas échéant) comme suit : Calendrier des opérati ons de maintenance Échange de matériel Configurations locales Recherche et élimination des anomalies Rapports d incidents Concepts d ETA et d ETTR et contrôle des fournisseurs extérieurs Gestion des pièces de rechange Procédures de transmission à un niveau supérieur et listes

10 Page 7 Contrôle des mesures de maintenance périodique Accords sur les niveaux de service (SLA) 5 e jour (après-midi) 7) Facteurs réglementaires : octroi des licences, enregistrement et propriété des créneaux orbitaux, enregistrement des fréquences, coordination entre systèmes, enregistrement des stations terriennes et des VSAT meilleures pratiques, Wimax et autres questions de brouillage d origine terrestre

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Contribution du Directeur général Original : anglais 21 mai 2010 PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS I. CONTEXTE 1. L article III (a) de l Accord ITSO dispose que «En tenant compte de l établissement

Plus en détail

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET

REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET 25/03/2015 Autorité de Régulation des Télécommunications et de la Poste 1 REGULATION DES CONTENUS ET DES CONTENANTS A L ERE DE LA TELEVISION PAR SATELLITE, CABLE, MOBILE ET INTERNET Salou Abdou DORO ARTP

Plus en détail

Migration de l analogique au numérique en Afrique

Migration de l analogique au numérique en Afrique Union africaine des télécommunications Migration de l analogique au numérique en Afrique CIRCAF, Niamey 10-12 décembre 2013 Abdoulkarim SOUMAILA Secrétaire Général sg@atu-uat.org www.atu-uat.org Décembre

Plus en détail

ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE

ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE Bamako, Mali du 12 au 15 mars 2012 1. Introduction Français L atelier et la

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences

Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences République Tunisienne Ministère des technologies de la Communication Agence Nationale des fréquences الوآالة الوطنية للترددات Gestion du spectre des fréquences Outils d aide à l assignation des fréquences

Plus en détail

UIT et le Secteur des Radiocommunications

UIT et le Secteur des Radiocommunications UIT et le Secteur des Radiocommunications UIT en bref Fondée le 17 mai 1865 UIT : Agence spécialisée des NU pour les TIC 5 officiels élus Mr. François Rancy Directeur, BR 4 bureaux régionaux, 8 bureaux

Plus en détail

Séminaire-Atelier. Cer tification VSAT par GVF. Dakar (SENEGAL) 18-22 Avril 2016

Séminaire-Atelier. Cer tification VSAT par GVF. Dakar (SENEGAL) 18-22 Avril 2016 Séminaire-Atelier Cer tification VSAT par GVF Dakar (SENEGAL) 18-22 Avril 2016 Présentation GVF GVF (Global VSAT Forum) est une organisation mondiale mise en place par des industriels et opérateurs œuvrant

Plus en détail

Développement effectif de la large bande en Afrique

Développement effectif de la large bande en Afrique AGENDA Développement effectif de la Introduction à la large bande. Convergence et large bande. Initiatives pour le développement de la large bande INTRODUCTION A LA LARGE BANDE Définition de la large bande

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES ET PLANIFICATION DES RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS PAR SATELLITE

NOTIONS FONDAMENTALES ET PLANIFICATION DES RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS PAR SATELLITE NOTIONS FONDAMENTALES ET PLANIFICATION DES RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS PAR SATELLITE (VSAT) Du 28 Mai au 01 Juin 2012 Tunis (Tunisie) Notions Fondamentales et planification des Réseaux de Télécommunications

Plus en détail

Fiche Technique. Spécifications générales

Fiche Technique. Spécifications générales Fiche Technique NOUVEAUTÉ Spécifications générales Position orbitale... 17 Est Bandes de fréquence... C, Ku Nombre de transpondeurs en bande C... 14x72 MHz 4x36 MHz Nombre de transpondeurs en bande Ku...18x72

Plus en détail

État présenté par le Secrétaire général conformément à l article 153 du Règlement intérieur de l Assemblée générale

État présenté par le Secrétaire général conformément à l article 153 du Règlement intérieur de l Assemblée générale Nations Unies A/C.5/56/29 Assemblée générale Distr. générale 12 décembre 2001 Français Original: anglais Cinquante-sixième session Cinquième Commission Points 106 b) et 123 de l ordre du jour Troisième

Plus en détail

Comment investir dans les télécommunications

Comment investir dans les télécommunications Comment investir dans les télécommunications La loi-cadre sur les télécommunications prévoit trois régimes d exploitation distincts s appliquant à des services et des activités également distincts : -

Plus en détail

Eutelsat Communications

Eutelsat Communications Eutelsat Communications Réunion Actionnaires à Aix les Bains Le 17 juin 2013 Lisa Finas Relations Investisseurs Agenda Eutelsat et le monde du satellite L activité du Groupe Eutelsat Une performance financière

Plus en détail

Q PRESENTATION DE L ASECNA

Q PRESENTATION DE L ASECNA SOMMAIRE Q PRESENTATION DE L ASECNA Q PLAN DES SERVICES ET ÉQUIPEMENTS(PSE) DE L ASECNA Q LA COOPERATION AVEC L OACI: Expérience des contrats ASECNA/TCB Q CONCLUSIONS 2 Agence pour la sécurité de la navigation

Plus en détail

SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES

SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES 1 Sommaire 1. LES ACTEURS 2. LES OUTILS DE GESTION DE LA QOS 3. LES MÉTHODES UTILISÉES 4. LES ÉLÉMENTS QUI AFFECTENT

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS. Egypte PROPOSITIONS POUR LES TRAVAUX DE LA CONFERENCE PARTIE 1

CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS. Egypte PROPOSITIONS POUR LES TRAVAUX DE LA CONFERENCE PARTIE 1 UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CMR-97 CONFÉRENCE MONDIALE DES RADIOCOMMUNICATIONS Document 97-F 27 octobre 1997 Original: anglais GENÈVE, 27 OCTOBRE 21 NOVEMBRE 1997 COMMISSION 4 Egypte PROPOSITIONS

Plus en détail

STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE

STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE Institut de formation et de coopération technique STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE Stratégie d apprentissage progressif de l OMC

Plus en détail

Rapport UIT-R SM.2181 (09/2010)

Rapport UIT-R SM.2181 (09/2010) Rapport UIT-R SM.2181 (09/2010) Utilisation de l'appendice 10 du Règlement des radiocommunications pour transmettre des informations relatives aux émissions de stations spatiales OSG ou non-osg, y compris

Plus en détail

((_))ISA. Le Ministre de l Intérieur et de la Sécurité Publique. Le Ministre délégué à la Présidence Chargé de la Défense Nationale.

((_))ISA. Le Ministre de l Intérieur et de la Sécurité Publique. Le Ministre délégué à la Présidence Chargé de la Défense Nationale. MINISTERE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS CHARGE DES NOUVELLE TECHNOLOGIES ********** DIRECTION GENERALE DE L AGENCE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS ********* DIRECTION TECHNIQUE ********* SERVICE

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 61 61 TÉLÉCOMMUNICATIONS Cette division comprend les activités de mise à disposition de services

Plus en détail

Intervention en entreprise

Intervention en entreprise Intervention en entreprise ADM-170 Séance 6 - Informatique Semaine du 16 juin 2008 Ordre du jour Les données et l information Distinction entre données et information L évaluation de la valeur de l information

Plus en détail

Un espace de discussion sur les systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) au bénéfice de la population mondiale

Un espace de discussion sur les systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) au bénéfice de la population mondiale Un espace de discussion sur les systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) au bénéfice de la population mondiale Le Comité international sur les systèmes mondiaux de navigation par satellite

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

LE MINISTÈRE DES TECHNOLOGIES DE LA COMMUNICATION Le réseau de télécommunications de la Tunisie est doté de commutateurs multifonctions à haut débit qui assurent en même temps le trafic téléphonique, de

Plus en détail

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014

PLANIFICATION TECHNIQUE. Juin 2014 C O N A T E L Conseil National des Télécommunications 4, Ave Christophe, B.P. 2002, Port-au-Prince, HAITI Tel: 2227 5454 / Email: info@conatel.gouv.ht TRANSITION VERS LA TV NUMÉRIQUE EN HAITI PLANIFICATION

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION DES

SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION DES SEMINAIRE DE FORMATION SUR «GESTION DES FREQUENCES, MIGRATION NUMERIQUE, LA GESTION DES DIVIDENDES NUMERIQUES ET REFARMING» DU 25 AU 29 JANVIER 2016 A TUNIS PLANIFICATION DU SPECTRE RADIO Objectifs : Comprendre

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROUN

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Ministère des Postes et Télécommunications En collaboration avec la Commission de l Union Africaine Conclusions de l atelier de formation sur les meilleures pratiques pour la mise

Plus en détail

Expérimentation Satellite IP VSAT

Expérimentation Satellite IP VSAT Expérimentation Satellite IP VSAT Contexte & objectif Évaluer le potentiel des solutions satellitaires pour la transmission des données des réseaux hydrométriques Suite étude et expérimentation CETMEF

Plus en détail

CHAPITRE ONZE TÉLÉCOMMUNICATIONS

CHAPITRE ONZE TÉLÉCOMMUNICATIONS CHAPITRE ONZE TÉLÉCOMMUNICATIONS Article 11.1 : Portée et champ d application 1. Le présent chapitre s applique : a) aux mesures adoptées ou maintenues par une Partie qui ont une incidence sur l accès

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

Introduction de la table-ronde n 2 Quels sont les acteurs de la mesure de qualité de service, quelle démarche choisir?

Introduction de la table-ronde n 2 Quels sont les acteurs de la mesure de qualité de service, quelle démarche choisir? Introduction de la table-ronde n 2 Quels sont les acteurs de la mesure de qualité de service, quelle démarche choisir? Présentation de M. Jean-François LE BIHAN Consultant principal, EuroReg, Luxembourg

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R S.1063 *

RECOMMANDATION UIT-R S.1063 * Rec. UIT-R S.1063 1 RECOMMANDATION UIT-R S.1063 * Critères de partage entre liaisons de connexion du SRS et d'autres liaisons du SFS dans le sens Terre-espace ou espace-terre (Question UIT-R 10/) (199)

Plus en détail

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP)

AUTORITE DE REGULATION DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE (ARCEP) Mr Jacob Chabi ALOH ajacob@atrpt.bj SOMMAIRE I. ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE II. PROCEDURES DE CONTRÔLE ET DE TRAITEMENT DES PLAINTES EN BROUILLAGE ESSAI DE COMPATIBILITE ELECTROMAGNETIQUE

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE DEMANDE DE SUBVENTION ET FORMAT D OFFRE POUR LES CANDIDATS D OUTRE-MER

INSTRUCTIONS DE DEMANDE DE SUBVENTION ET FORMAT D OFFRE POUR LES CANDIDATS D OUTRE-MER INSTRUCTIONS DE DEMANDE DE SUBVENTION ET FORMAT D OFFRE Introduction POUR LES CANDIDATS D OUTRE-MER Ce document est destiné à aider les candidats d outre-mer à comprendre les procédures de candidature

Plus en détail

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Réunion du réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA Libreville Gabon, 2-3 octobre 2012 Plan de la présentation

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 11 mars 2010 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-septième session Vienne, 10-12 mai 2010

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Enjeux de la collecte et de la mutualisation pour la migration vers le haut débit

Enjeux de la collecte et de la mutualisation pour la migration vers le haut débit 10 ème réunion annuelle l accès haut débit fixe et mobile Lomé 22 et 23 octobre 2012 Table ronde 1 Quel accès à quels réseaux pour un aménagement numérique du territoire efficace? Enjeux de la collecte

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chargé de production «Chargé de production» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de production en télévision DEFINITION DU METIER Le chargé de production en télévision gère un ou plusieurs projets de production

Plus en détail

Qui sommes nous? L équipe chargée de la gestion. Last Mile Keeper

Qui sommes nous? L équipe chargée de la gestion. Last Mile Keeper Last Mile Keeper Last Mile Keeper Qui sommes nous? Nous sommes une société de service global s occupant de technologie de l information (IT), au sens le plus large, et cherchant à développer des technologies

Plus en détail

Réaménagement du spectre

Réaménagement du spectre Office fédéral de la communications OFCOM Gestion du spectre Forum régional de l'uit-d sur le développement pour la région Afrique Réaménagement du spectre Considérations théoriques Banjul, 14-16 juillet

Plus en détail

TRANSMISSION PAR SATELLITES

TRANSMISSION PAR SATELLITES TRANSMISSION PAR SATELLITES 1 HISTORIQUE 1957 : premier satellite. 1962 : premier satellite de télécommunication (Telstar1 d ATT). 1965 : premier satellite géostationnaire (Early-Bird Intelsat1) (240 circuits).

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Document diffusé au réseau de la santé et des services sociaux du

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI OMPI A/41/16 ORIGINAL : anglais DATE : 24 août 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI Quarante et unième série de réunions Genève, 26

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz 1. Introduction Afin de compléter les études de compatibilité entre la bande numérique télévisuelle et la

Plus en détail

7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Novembre 2009

7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Novembre 2009 Le portage d infrastructuresd Les meilleures pratiques 7éme réunion annuelle FRATEL Bruxelles 19-20 Makhtar FALL makhtar.fall@itu.int RME/POL/BDT Union Internationale des Télécommunications International

Plus en détail

Glossaire 3D OU IMAGE STÉRÉOSCOPIQUE Dans la vision naturelle, les yeux saisissent un objet sous deux angles légèrement différents du fait de l écartement oculaire. C est cette différence d angle qui fait

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

TOGO : LA LIBERALISATION DU SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS ET LE ROLE DE L'AUTORITE DE REGLEMENTATION

TOGO : LA LIBERALISATION DU SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS ET LE ROLE DE L'AUTORITE DE REGLEMENTATION AUTORITE DE REGLEMENTATION REPUBLIQUE TOGOLAISE DES SECTEURS DE POSTES ET DE Travail Liberté Patrie TELECOMMUNICATIONS ------------ --------------------- TOGO : LA LIBERALISATION DU SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS

Plus en détail

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL»

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» La présente structure modèle de classification des documents traite de la fonction «gestion du matériel», des étapes du processus opérationnel

Plus en détail

LE DIRECTEUR DE L'AGENCE NATIONALE DE REGLEMENTATION DES TELECOMMUNICATIONS,

LE DIRECTEUR DE L'AGENCE NATIONALE DE REGLEMENTATION DES TELECOMMUNICATIONS, 168 BULJ.f:TIN OFFIClE.L W 5080-4 hija 1423 (6-2-2003) Décision du directeur énéral de l'agence nationale de réglementation des télécommunications n 10-02 du 5 joumada 1 1423 (16 juillet 2002) fixant les

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail

Directeur Administratif et Financier

Directeur Administratif et Financier Symposium Régional pour les États africains sur le Financement des Infrastructures des Aéroports et tdes Services de la Navigation Aéi Aérienne EXPERIENCE DE L ASECNA LASECNA Présentée par Mr Ahmed Salem

Plus en détail

Gabon. Réglementation du secteur des télécommunications

Gabon. Réglementation du secteur des télécommunications Réglementation du secteur des télécommunications Loi n 05/2001 du 27 juin 2001, modifiée [NB - Loi n 05/2001 du 27 juin 2001 portant réglementation du secteur des télécommunications en République gabonaise

Plus en détail

Sotrad sprl Waterloo Office Park. BELGIQUE Drève Richelle 161/54, bldg J. B-1410 Waterloo. Tél : +32 2 379 30 45. Web BELGIQUE : www.sotrad.

Sotrad sprl Waterloo Office Park. BELGIQUE Drève Richelle 161/54, bldg J. B-1410 Waterloo. Tél : +32 2 379 30 45. Web BELGIQUE : www.sotrad. Sotrad sprl Waterloo Office Park Drève Richelle 161/54, bldg J Sotrad sprl B-1410 Waterloo Waterloo Office Park BELGIQUE Drève Richelle 161/54, bldg J Tél B-1410 : +32 Waterloo 2 379 30 45 Web BELGIQUE

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 18 mars 2011 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-neuvième session Vienne, 22-24 juin

Plus en détail

REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN AGENDA. Présentation d un câble sous-marin. Régulation en matière de câble sous-marin. Conclusion

REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN AGENDA. Présentation d un câble sous-marin. Régulation en matière de câble sous-marin. Conclusion AGENDA REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN Présentation d un câble sous-marin Régulation en matière de câble sous-marin Conclusion Présentation d un câble sous-marin Définition d un câble sous-marin Panorama

Plus en détail

ITC Fortify DISASTER RECOVERY / NETWORK REDUNDANCY BUSINESS CONTINUITY. GUARANTEED.

ITC Fortify DISASTER RECOVERY / NETWORK REDUNDANCY BUSINESS CONTINUITY. GUARANTEED. IT Fortify DISASTER REOVERY / NETWORK REDUNDANY BUSINESS ONTINUITY. GUARANTEED. IT Fortify IT Fortify A P E R Ç U D E L E N T R E P R I S E A P E R Ç U G É N É R A L E Pendant plus de dix ans, la société

Plus en détail

FICHE METIER. «Assistant son» Assistant son APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Assistant son» Assistant son APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur du son Version 1 «Assistant son» APPELLATION(S) DU METIER Assistant son DEFINITION DU METIER L assistant son aide l ingénieur du son ou le chef opérateur du son, responsable des enregistrements

Plus en détail

Réseaux large bande: financement et stratégie d investissement dans le large bande L expérience de l Afrique

Réseaux large bande: financement et stratégie d investissement dans le large bande L expérience de l Afrique Réseaux large bande: financement et stratégie d investissement dans le large bande L expérience de l Afrique Plan de l exposé Qu est-ce que le large bande? Le large bande en Afrique: situation actuelle

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DE LA COMMISSION SUR LE PROCESSUS DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA REGION DES GRANDS LACS

RAPPORT DU PRESIDENT DE LA COMMISSION SUR LE PROCESSUS DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA REGION DES GRANDS LACS AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia, Tel.:(251-1) 51 38 22 Fax: (251-1) 51 93 21 Email: oau-ews@telecom.net.et CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE 32 EME REUNION

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

PROJET DE MISE EN PLACE D UN POINT D ECHANGE

PROJET DE MISE EN PLACE D UN POINT D ECHANGE PROJET DE MISE EN PLACE D UN POINT D ECHANGE D INTERNET - NigerIXP Présent senté par: Madame HAMANI SALAMATOU,, Chef de la Division Coopération Ministère des Postes, des Télécommunications T et de l Economie

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes

Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes New Brunswick Investment Management Corporation / Société de gestion des placements NB Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes Révision : 4 novembre 2013 NB Investment

Plus en détail

POLITIQUE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES CONSEILLERS SCOLAIRES

POLITIQUE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES CONSEILLERS SCOLAIRES POLITIQUE A-009-P Date d approbation : le 20 juin 1998 Résolution : CSDCAB-079 Date de révision : le 29 mars 2001 Résolution : 01-03-13 Date de révision : le 19 juin 2004 Résolution : 65-17 Date de révision

Plus en détail

Appel à Manifestation d'intérêt

Appel à Manifestation d'intérêt AfricaInteract : Renforcement des liens entre la recherche et les décideurs politiques pour l'adaptation au changement climatique en Afrique Appel à Manifestation d'intérêt Recrutement d'un expert pour

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr.: Générale 3 octobre 2001 Français Original: Anglais E/CN.7/2001/15 Commission des stupéfiants Reprise de la quarante-quatrième session Vienne, 12-14 décembre

Plus en détail

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission mixte 2 (Développement et coopération) Equipe de projet «Développement

Plus en détail

COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT

COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT CHRONOLOGIE 16 juin 2006 Juin 2006 à Fév 2010 12 Fév. 2010 Adoption de l Accord GE-06 Réflexions sectorielles Création Groupe de Travail pour la préparation de la Côte d'ivoire au Passage à l'audiovisuel

Plus en détail

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION Distr. GENERALE A/AC.237/38 16 août 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMITE INTERGOUVERNEMENTAL DE NEGOCIATION D UNE CONVENTION-CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Huitième session Genève, 16-27 août

Plus en détail

APERÇU DE L ATELIER/SÉMINAIRE

APERÇU DE L ATELIER/SÉMINAIRE Centre d excellence de l UIT en Afrique. Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications Séminaire sur «Les enjeux et modèles économiques de la Télévision Numérique Terrestre» Dakar, Sénégal 26

Plus en détail

L opérateur satellitaire au service de la transition numérique en Afrique

L opérateur satellitaire au service de la transition numérique en Afrique L opérateur satellitaire au service de la transition numérique en Afrique 10 décembre 2013 CIRCAF Niamey - Astrid Bonté Responsable des Affaires Internationales - EUTELSAT Le rôle du satellite Il répond

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

«L autobus communicant»

«L autobus communicant» «L autobus communicant» Comment le satellite peut-il contribuer à la valorisation des déplacements dans les transports métropolitains? Sébastien AMBELLOUIS Sebastien.ambellouis@inrets.fr Contexte Projet

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

La gamme point-à-point Canopy. MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola

La gamme point-à-point Canopy. MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola La gamme point-à-point Canopy MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola MOTOwi4 Solutions point-à-point conçues pour des applications simples à complexes dans des environnements exigeants

Plus en détail

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique

Plan d Action de Gaborone sur les Activités des Noms Géographiques en Afrique Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE E/ECA/STATCOM/3/19 novembre 2011 FRANÇAIS Original : ANGLAIS Troisième réunion de la Commission africaine

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

Amélioration de la performance et de l efficacité

Amélioration de la performance et de l efficacité Amélioration de la performance et de l efficacité Aperçu des activités menées en 2012 Amélioration de l outil de communication d informations sur la performance et perfectionnement des indicateurs clefs

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Calendrier des conférences, réunions et manifestations 2016

Calendrier des conférences, réunions et manifestations 2016 Calendrier des conférences, réunions et manifestations 2016 CENTRE DE CONFÉRENCES DE la CEA ADDIS-ABEBA (ÉTHIOPIE) Dès que les dirigeants recherchent un lieu commode où mener des discussions sérieuses

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772 Nations Unies A/AC.105/772 Assemblée générale Distr.: Générale 7 décembre 2001 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport du deuxième Atelier

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES

LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES LIGNES DIRECTRICES DU GSR-15 RELATIVES AUX BONNES PRATIQUES VISANT À FACILITER L ADOPTION ET L UTILISATION GÉNÉRALISÉE DES APPLICATIONS ET SERVICES SUR MOBILE AU MOYEN D UNE RÉGLEMENTATION CIBLÉE Organisé

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS PROJET DE DÉCISION DU CONSEIL DE L'IBPT CONCERNANT LA COEXISTENCE ENTRE LES RÉSEAUX MOBILES PUBLICS ET LE RÉSEAU GSM-R DANS LA BANDE 900 MHZ

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

VOTRE INTERLOCUTEUR L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, POUR TOUT SAVOIR, SUIVEZ LE GUIDE PANNES D ÉMETTEURS? PERTURBATIONS SUR LA TNT?

VOTRE INTERLOCUTEUR L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, POUR TOUT SAVOIR, SUIVEZ LE GUIDE PANNES D ÉMETTEURS? PERTURBATIONS SUR LA TNT? PANNES D ÉMETTEURS? ARRIVÉE DE NOUVEAUX SERVICES? PERTURBATIONS SUR LA TNT? BROUILLAGE LOCAL? L AGENCE NATIONALE DES FRÉQUENCES, VOTRE INTERLOCUTEUR POUR LA RÉCEPTION DE LA TÉLÉVISION HERTZIENNE TERRESTRE

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail