Des appareils ménagers efficaces

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des appareils ménagers efficaces"

Transcription

1 Des appareils ménagers efficaces Fiche d information du WWF La consommation d électricité en Suisse La Suisse consomme chaque année environ 60 milliards de kwh d électricité. Grâce à l amélioration de l efficacité énergétique des appareils, ce chiffre n a quasiment pas augmenté au cours des dernières années, et ce malgré une hausse de la population résidente permanente et l apparition de nouvelles applications telles que la mobilité électrique. 8.1% Ménages (18 milliards de kwh) 26.8% 30.6% Agriculture, horticulture (1 milliard de kwh) Industrie, arts et métiers (19,2 milliards de kwh) Services (15,7 milliards de kwh) 1.7% Transports (4,7 milliards de kwh) 32.8% Graphique 1: répartition de la consommation finale d électricité en Suisse en 2011 par type de consommateurs (source: Statistique suisse de l électricité 2011, Office fédéral de l énergie). Si la Suisse parvient à maintenir ce niveau de consommation de courant jusqu en 2035 en améliorant nettement l efficacité énergétique, l augmentation de la production d électricité à partir de sources renouvelables comme le soleil, le vent, l eau, la biomasse et la géothermie lui permettra alors de satisfaire 100% de ses besoins en électricité au moyen d énergies renouvelables et écologiques.

2 La consommation d électricité des ménages dans le détail En 2011, la part des ménages dans la consommation totale d électricité s élevait à 30,6%. L Agence suisse pour l efficacité énergétique (S.A.F.E.) a analysé la consommation de courant de ménages moyens composés de deux ou quatre personnes et qui ne possèdent ni chauffe-eau ni chauffage électrique. Un ménage moyen de deux personnes consomme environ 3000 kwh d électricité par an, contre quelque 4000 kwh pour un ménage de quatre personnes. Avec un chauffe-eau électrique, ces chiffres grimpent respectivement de 2000 kwh (2 personnes), pour atteindre 00 kwh, et de 3600 kwh (4 personnes), ce qui amène à une consommation de 7600 kwh. Le tableau suivant présente la répartition de la consommation de courant d un ménage moyen de 4 personnes en 2011 en fonction des appareils, mais aussi les frais d électricité qui en résultent. Les gros appareils ménagers ne sont pas particulièrement efficaces, la machine à café ne s éteint pas automatiquement et les appareils de bureau et de divertissement disposent d un mode veille très gourmand en énergie. Sur les 22 ampoules installées, environ un quart sont des lampes basse consommation. kwh/an CHF/an Part en % Appareils ménagers Cuisinière 2 6 Four Lave-vaisselle Réfrigérateur Congélateur Machine à café Lave-linge 2 6 Sèche-linge Bureau à domicile Electronique grand public Petits appareils (entretien, etc.) 3 Eclairage Tableau 1:consommation d électricité en kwh par an et frais d électricité en francs par an pour un ménage moyen de 4 personnes; prix de l électricité: 20 ct./kw (source: S.A.F.E./Topten) Electronique grand public: téléviseur, vidéo, chaîne hi-fi, boîtier décodeur, différents lecteurs, etc.; bureau à domicile: ordinateur PC, imprimante, écran, modem /routeur, téléphone sans fil, etc.; petits appareils (entretien, etc.): aspirateur, fer à repasser, chargeurs/batteries, etc.; sèche-linge: utilisation pour env. 2/3 des lessives.

3 La consommation électrique des appareils ménagers en Suisse Selon S.A.F.E, les appareils électroménagers, de divertissement, de bureau à domicile, d information et de communication ainsi que l éclairage des logements ont engendré en 2010 une consommation d électricité d env. 11,4 milliards de kwh, soit 19% de la consommation totale de courant. Appareils électroménagers: cuisine (4,2 milliards de kwh) 4% 21% 37% Appareils électroménagers: lavage et séchage (1,7 milliard de kwh) Divers appareils ménagers et petits appareils (1,4 milliard de kwh) 11% 12% 15% Electronique grand public (1,3 milliard de kwh) Ordinateurs et autres équipements informatiques (0,4 milliard de kwh) Eclairage des logements (2,4 milliards de kwh Graphique 3: répartition en % de la consommation d électricité des ménages en 2010 (source: Fiche d information Consommation d électricité 2035/20; S.A.F.E., avril 2011) Plus de 16 millions de gros appareils ménagers en fonctionnement Dans le cadre de la stratégie énergétique 20 du Conseil fédéral, la société de conseil Prognos SA a actualisé jusqu à l année 2010 les données sur le nombre d appareils ménagers en fonctionnement. Nombre d appareils en milliers Congélateurs Congélateurs-bahuts Réfrigérateurs Lave-linge Sèche-linge Lave-vaisselle Cuisinières/fours électriques Total

4 Consommation électrique en kwh Congélateurs Congélateurs-bahuts Réfrigérateurs Lave-linge Sèche-linge Lave-vaisselle Cuisinières/fours électriques Total Tableau 2; source: Il est notamment intéressant de noter l évolution suivante: malgré une hausse du nombre de réfrigérateurs de moins de 4 millions à 4,5 millions, la consommation de courant est restée quasi constante grâce à une part croissante d appareils efficaces sur le plan énergétique. La consommation annuelle moyenne par appareil se monte à 274 kwh, soit environ le double de celle des meilleurs (grands) réfrigérateurs ou combinés réfrigérateurs/congélateurs selon Les sèche-linge, quant à eux, affichent une consommation électrique moyenne de 570 kwh par appareil et par an. Il s agit encore en majeure partie de sèche-linge traditionnels à condensation ou à évacuation. Or d après la consommation des sèche-linge à pompe à chaleur, qui présentent une bonne efficacité énergétique et sont les seuls modèles autorisés à la vente en Suisse depuis le 1 er janvier 2012, avoisine pour sa part les 200 kwh. Prognos SA a également calculé le nombre d appareils informatiques, de bureau et de divertissement présents dans les ménages, ainsi que leur consommation respective. Nombre en millions Consommation électrique en millions de KWh Téléviseurs 3,7 4,2 527,8 638,9 Vidéo/DVD 2,5 3,1 138,9 83,3 Radio/sono 3,1 3,5 2,0 277,8 Ordinateurs/périphériques 2,1 5,3 0,0 416,7 Tableau 3; source: Prognos 2011: Der Energieverbrauch der Privaten Haushalte (consommation énergétique des ménages privés ) Il convient de remarquer ici que la consommation électrique des téléviseurs a augmenté malgré le remplacement des écrans à tube cathodique par des modèles LCD ou LCD/LED beaucoup plus efficaces, ce qui s explique par la taille croissante de ces écrans. Concernant les ordinateurs, en revanche, la consommation a baissé alors que le nombre d appareils a plus que doublé. Ce phénomène reflète notamment l essor des ordinateurs portables au détriment des PC.

5 Des appareils toujours plus efficaces Exemple d efficacité n 1: réfrigérateur 1 porte avec compartiment congélateur, comparaison 2001/2012 Grand réfrigérateur Meilleur Consommation modèle Topten moyenne Meilleur modèle Topten Marque Bauknecht V-Zug Modèle KV Optima Perfect ecoplus Volume utile total (litres) Comp. congél. **** (litres) Classe d efficacité énergét. A+ A+++ Energie (kwh/an) Frais d électricité (CHF en ans) Consommation d électricité Topten 2012/moy. 2001: - 70% Consommation d électricité Topten 2012/Topten 2001: - 27% Tableau 4; source: Exemple d efficacité n 2: téléviseurs, comparaison 2007/2012 kwh par an Moyenne 2007 Meilleur modèle Topten 2007 Meilleur modèle Topten 2012 LCD 81 cm LCD 81 cm LCD-LED 82 cm Graphique 4; source 2007: Stromverbrauch von TV-Geräten, Marktübersicht von 400 Geräten von 25 Herstellern (consommation électrique des téléviseurs, comparatif de 400 modèles de 25 fabricants), BUND ; source 2012: Se reporter également au tableau détaillé en annexe.

6 Exemple d efficacité n 3: machines à café expresso automatiques 2 La fonction "prêt à fonctionner" fait grimper la consommation 2000 tasses/an Prêt à fonctionner kwh par an Sans auto-off 24 h mode prêt à fonctionner Avec auto-off 3 h mode prêt à fonctionner/jour Veille 0 watts Graphique 5; source: S.A.F.E./Topten 300 francs d économies par an avec le meilleur modèle Topten Le tableau suivant présente la consommation d électricité d un ménage de quatre personnes doté de l équipement courant en appareils ménagers (date de référence: 2000), appareils de bureau et électronique grand public (date de référence: 2005). Le remplacement de ces appareils, pour des raisons d obsolescence ou de panne, par les meilleurs modèles sélectionnés par Topten permet de réduire la consommation de courant d environ %. Soit une économie annuelle de 300 francs en frais d électricité. Consommation moyenne (kwh/an) Meilleur modèle (Topten) Remplacement de l ancien appareil par le meilleur modèle Topten Année 2012 Economie (kwh par an) Economie (CHF par an) Appareil Année 2000 Réfrigérateur avec compartiment congélateur Congélateur armoire Cuisinière Four Lave-vaisselle Machine à café Lave-linge Sèche-linge Téléviseur et autre électronique de divertissement 3* Ordinateur et autre matériel informatique 200* Tableau 5; sources: base de données WWF sur les appareils; S.A.F.E., * Les données relatives à l électronique grand public (téléviseur et ordinateur) se fondent sur l année 2005 pour garantir la pertinence de cette comparaison.

7 Potentiel d économies en 2035: de 13 à 26 milliards de kwh Conformément à la stratégie énergétique 20 du Conseil fédéral, la consommation d électricité atteindra en 2035 si rien n est entrepris quelque 72 milliards de kwh (+20%). En revanche, si une nouvelle politique énergétique contenant des mesures d amélioration de l efficacité électrique est mise en œuvre, la consommation pourra se maintenir à 58,5 milliards de kwh, c est-à-dire au niveau observé en 2011 (58,6 milliards de kwh). Par rapport au scénario de «statu quo», cela représente une réduction de la consommation de plus de 13 milliards de kwh. Pour les ménages, le scénario de «meilleure efficacité» permet une économie de près de 2,4 milliards de kwh. Milliards de kwh par an Statu quo Meilleure efficacité Statu quo Meilleure efficacité Transports Industrie Services Ménages privés Graphique 6; source: Energieszenarien für die Schweiz bis 20 (scénarios énergétiques pour la Suisse jusqu en 20), rapport intermédiaire II, Prognos, sur mandat de l Office fédéral de l énergie, mai 2011 Le potentiel d économies grâce à la technique est toutefois deux fois plus élevé. L Agence suisse pour l efficacité énergétique (S.A.F.E.) fait état, dans sa dernière analyse, d un potentiel d économies d électricité de 26 milliards de kwh par rapport au scénario de «statu quo». S.A.F.E. se fonde sur la réflexion suivante: la durée d utilisation moyenne des appareils est comprise entre 10 et 15 ans. Le parc d appareils sera donc totalement renouvelé d ici 10 à 20 ans. Le scénario d amélioration de l efficacité S.A.F.E. est basé sur le principe suivant: lorsque l on doit remplacer un appareil pour des raisons d obsolescence ou de panne, on choisit un modèle recommandé pour son efficacité. Ce scénario tient également compte de l augmentation de la consommation due à la croissance démographique, à la hausse du nombre de places de travail et d appareils électriques, à l accroissement de la surface des bâtiments, à de nouveaux modes d utilisation et enfin au remplacement des sources d énergie fossiles, p. ex. pour le chauffage avec les pompes à chaleur ou pour le transport avec les véhicules électriques. 6 Eclairage des logements Milliards de kwh par an Statu quo Amélioration technique Electroménager: cuisine, avec appareils spéciaux Electroménager: lavage et séchage Petits appareils (entretien, etc.) Electronique grand public

8 Graphique 7; source: Fiche d information Consommation d électricité 2035/20; S.A.F.E., avril 2011 Pour les appareils électroménagers, le matériel de bureau et l électronique grand public, le potentiel d économies grâce à la technique par rapport au scénario de «statu quo» s élève à 4 milliards de kwh, et atteint même 5,6 milliards de kwh avec l éclairage des logements.

9 Les principaux conseils en matière d appareils électriques - N achetez que les appareils ménagers et de loisirs qui présentent la meilleure efficacité énergétique d après topten.ch ou l application du guide WWF pour les smartphones (mot-clé: Guide WWF). - Achetez uniquement les appareils dont vous avez vraiment besoin. Les vêtements sèchent aussi très bien sur un séchoir à linge, et un petit réfrigérateur est généralement suffisant pour les ménages composés d une ou de deux personnes. - Exploitez au maximum vos appareils: lancez une machine uniquement lorsque votre lave-linge ou votre lave-vaisselle est rempli. - Il est souvent préférable de remplacer les appareils ménagers trop gourmands en énergie bien avant qu ils tombent en panne. Pour savoir si ce principe s applique aussi dans votre cas, vous pouvez utiliser le test d efficacité des appareils du WWF (application du guide du WWF). - Rapporter les anciens appareils non efficaces dans un point de vente, qui assurera une élimination appropriée. Ne les offrez pas à d autres personnes. La commission technique de SENS et de SWICO garantit que les appareils seront autant que possible recyclés dans leur intégralité. Seuls les matériaux qui ne pourront plus être recyclés seront éliminés grâce à un système thermique muni de filtres efficaces. Les ordinateurs (PC et portables) et les téléphones portables, pour leur part, ne doivent être remplacés que lorsqu ils ne peuvent absolument plus être réparés, car la quantité d énergie grise qui a été employée pour la fabrication de ces appareils est beaucoup plus importante que leur consommation d électricité pendant la phase d utilisation. Plus de conseils sur: WWF Suisse Avenue Dickens Lausanne Tél.: +41 (0) Fax: +41 (0) Dons: CP

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR L enquête L UFC-Que Choisir vient de réaliser une enquête sur les

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER

LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER - 1 - LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER Les chiffres clés GROS ELECTROMENAGER Les chiffres clés Données par produit Froid Lavage Cuisson PETIT ELECTROMENAGER Les chiffres clés Données par produit

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Association locale Que Choisir de RENNES 8 place du Colombier 35000 RENNES 18 mai 2010

Association locale Que Choisir de RENNES 8 place du Colombier 35000 RENNES 18 mai 2010 Electrisons le Bonus-malus Conférence de presse Association locale Que Choisir de RENNES 8 place du Colombier 35000 RENNES 18 mai 2010 1 La consommation des équipements électriques explose Budget annuel

Plus en détail

Partie 2 - Sobriété et efficacité énergétiques : analyse sectorielle sur la demande

Partie 2 - Sobriété et efficacité énergétiques : analyse sectorielle sur la demande Partie 2 - Sobriété et efficacité énergétiques : analyse sectorielle sur la demande La demande de services énergétiques et son analyse prospective sont traitées pour chacun des grands secteurs de l'économie.

Plus en détail

Électricité : le gaspillage menace le climat

Électricité : le gaspillage menace le climat Électricité : le gaspillage menace le climat www.greenpeace.fr Introduction Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat (Giec), Agence internationale de l énergie, Union européenne :

Plus en détail

Les appareils pose-libre / 2015

Les appareils pose-libre / 2015 Les appareils pose-libre / 2015 TABLE DES MATIÈRES LAVE-LINGE & SÈCHE-LINGE LAVE-VAISSELLE LE FROID CUISINIÈRES SERVICE 5 9 10 17 19 Lave-linge 5 Lave-linge, chargement par le haut 6 Sèche-linge 7 Accessoires

Plus en détail

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE Un réfrigérateur plein de givre consomme-t-il plus? Vous mettez votre portable à charger. Une fois la batterie pleine, continue-til à utiliser du courant si vous le laissez branché? Si vous laissez le

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques ÉTAT DES LIEUX date : / / ENTRANT SORTANT L état des lieux doit être établi de façon contradictoire entre les deux parties lors de la remise des clés au locataire et lors de leur restitution en fin de

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques

ÉTAT DES LIEUX. Informations pratiques ÉTAT DES LIEUX date : / / ENTRANT SORTANT L état des lieux doit être établi de façon contradictoire entre les deux parties lors de la remise des clés au locataire et lors de leur restitution en fin de

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le ménage

L efficacité énergétique dans le ménage L efficacité énergétique dans le ménage www.energybox.ch TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS INFORMATIONS DE BASE Watts et kilowattheures 4 Les labels énergétiques 6 Le ménage-modèle 8 APPLICATIONS ÉLECTRIQUES

Plus en détail

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers Economiser l énergie au quotidien Le Guichet de l énergie de Verviers le guichet de l énergie Economies d énergie Conseils gratuits Isolation Chauffage et régulation Eau chaude sanitaire Energies renouvelables

Plus en détail

L EXTENSION DU PRINCIPE DU BONUS- MALUS AUX APPAREILS ÉLECTRIQUES DE LA MAISON

L EXTENSION DU PRINCIPE DU BONUS- MALUS AUX APPAREILS ÉLECTRIQUES DE LA MAISON UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS- QUE CHOISIR UN DISPOSITIF SIMPLE ET EFFICACE POUR DIMINUER LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ : L EXTENSION DU PRINCIPE DU BONUS- MALUS AUX APPAREILS ÉLECTRIQUES DE LA MAISON

Plus en détail

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Lorsque l on parle d installation en Energies Renouvelables on entend parler d unités de mesure telles que les Volts, les Ampères, les kilovolts-ampères, les

Plus en détail

Obsolescence? Vous avez dit obso quoi?

Obsolescence? Vous avez dit obso quoi? Obsolescence? Vous avez dit obso quoi? Journée technique STRID 2 octobre 2014 Définition Obsolescence : le fait d être périmé, dépassé Définition Obsolescence technique : Ex. locomotive à vapeur à la place

Plus en détail

Pourquoi vous ruiner en frais d énergie?

Pourquoi vous ruiner en frais d énergie? Pourquoi vous ruiner en frais d énergie? Prix de l'énergie Avantage des installations écologiques Revenus générés par le livret d épargne Profitez vous aussi des solutions écologiques pour l eau et la

Plus en détail

Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies!

Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies! Maîtrisons l énergie en faisant le plein d économies! d d d d d Sommaire Habitat page 4 La lutte contre le changement climatique est un défi planétaire mais concerne chacun d entre nous. Notre mode de

Plus en détail

A la chasse au gaspillage!

A la chasse au gaspillage! A la chasse au gaspillage! CPAS de Comines-Warneton Rue de Ten-Brielen, 160 7780 Comines 1 Tout au long de l année et pas uniquement l hiver, l énergie occupe une place importante dans le budget d une

Plus en détail

TP N 5 EDF, compteur

TP N 5 EDF, compteur Données : Fichiers nécessaires pour le TP : http://tof225391.free.fr/forum (Entraide Index du Forum Electrotechnique 2AE Fichiers nécessaires pour les TP série 4 TP5 ). Présentation de la maison : Schéma

Plus en détail

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude

pour dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude Astuces pour! dépenser moins Énergie électrique, chauffage et eau chaude 2 >>> ÉDITO électricité est une énergie indispensable dans nos logements, L que ce soit pour le chauffage, l éclairage, la production

Plus en détail

Économiser l Électricité

Économiser l Électricité Économiser l Électricité c est simple Document réalisé par l Agence Régionale Pour l Environnement Midi-Pyrénées Agence Régionale Pour l Environnement Midi-Pyrénées Observatoire Régional de l Énergie Midi-Pyrénées

Plus en détail

Le livret Vert de votre logement

Le livret Vert de votre logement Le livret Vert de votre logement ENSEMBLE TRIONS! PROTEGEONS NOTRE ENVIRONNEMENT BOUTEILLES ET FLACONS PLASTIQUES CARTONS ET CARTONNETTES EMBALLAGES MÉTALLIQUES Seuls ces emballages sont recyclables!!!

Plus en détail

équipements électriques

équipements électriques Loisirs, cuisine, bureautique Maîtrisez la consommation de vos équipements électriques L HABITAT SOMMAIRE Loisirs, cuisine, bureautique Maîtrisez la consommation de vos équipements électriques Des consommations

Plus en détail

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000 Des équipes dédiées Un pôle Habitat spécialiste : - Plus de 30 chargés d assistance -

Plus en détail

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Guide de l éclairage to energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Sommaire Pour y voir plus clair 3 L essentiel en bref 4 Comparatif anciennes/nouvelles ampoules 6 Ampoules basse consommation

Plus en détail

Comment choisir votre équipement électroménager?

Comment choisir votre équipement électroménager? Comment choisir votre équipement électroménager? Avec la multitude d enseignes et de produits disponibles sur le marché, il est souvent difficile de choisir le meilleur équipement au meilleur prix. C est

Plus en détail

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison À la maison Combien d énergie consommons-nous réellement à la maison? Comment la mesurer? Solarine et L Ourson Soleil vont te donner quelques astuces pour faire des économies d énergie chez toi, afi n

Plus en détail

Liste 2015 non exhaustive des déchets d équipements électriques et électroniques (DEEE) non repris dans le système Ecotrel

Liste 2015 non exhaustive des déchets d équipements électriques et électroniques (DEEE) non repris dans le système Ecotrel Liste 2015 non exhaustive des déchets d équipements électriques et électroniques (DEEE) non repris dans le système Ecotrel Version 2.3 1 Remarque importante : Tous les appareils non signalés dans ce document

Plus en détail

Eco comportements et Ecogestes. Quelques pistes pour réduire ses. émissions de CO2

Eco comportements et Ecogestes. Quelques pistes pour réduire ses. émissions de CO2 Eco comportements et Ecogestes Quelques pistes pour réduire ses consommations énergétiques et émissions de CO2 Emprunté à JM JANCOVICI Evolution de la consommation d énergie mondiale Réduction des consommations

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document:

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22.4.2015 SWD(2015) 88 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT accompagnant le document: Rapport de la Commission au Parlement

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

Mode d emploi du kit de mesure

Mode d emploi du kit de mesure Conseil en maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Mode d emploi du kit de mesure Présentation Dans le cadre du défi «Familles à Energie positive», ce kit est remis au capitaine de chaque équipe.

Plus en détail

Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement

Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement Économies Les conseils pratiques pour dépenser moins chez soi et au bureau pour le même confort Environnement Pour un cadre de vie agréable et respectueux de l environnement Économiser sur sa facture d

Plus en détail

Consommation en mode attente : même éteints, vos appareils veillent encore

Consommation en mode attente : même éteints, vos appareils veillent encore Consommation en mode attente : même éteints, vos appareils veillent encore VOUS VENEZ D ÉTEINDRE VOTRE SYSTÈME DE DIVERTISSEMENT. MAIS CELUI-CI EST-IL VRAIMENT ÉTEINT? La plupart des appareils électriques

Plus en détail

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008

consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Comment anticiper les attentes des consommateurs? Ethicity ypour le GIFAM Ethicity pour le GIFAM 16 septembre 2008 Conseil développement durable et marketing éthique Notre mission Initier et accompagner

Plus en détail

L énergie durable Pas que du vent!

L énergie durable Pas que du vent! L énergie durable Pas que du vent! Première partie Des chiffres, pas des adjectifs 11 Gadgets L un des plus grands dangers pour la société, ce sont les chargeurs de téléphone. Le journal de la BBC n a

Plus en détail

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement

Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Rénovation du chauffage Pour préserver l environnement Sommaire Rénovation optimale Rénovation optimale Gaz naturel/biogaz Choisir le système de chauffage approprié Chaudière à condensation Chaudière à

Plus en détail

Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE...1 2 ELEMENTS TECHNIQUES...2 2.1 PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES... 2 2.2 ELEMENTS

Plus en détail

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php? Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?id=470 AGISSEZ IMMÉDIATEMENT Protégez vos biens Selon les circonstances, protégez

Plus en détail

Perspectives énergétiques 2035/2050 Troisième rapport

Perspectives énergétiques 2035/2050 Troisième rapport Office fédéral de l énergie OFEN Perspectives énergétiques 235/25 Troisième rapport 1. Demande d énergie finale scénarios III et IV 2. Offre d électricité scénario III Forum du 26 avril 26 377863 1 Demande

Plus en détail

Guide des petits gestes économes en énergie

Guide des petits gestes économes en énergie Guide des petits gestes économes en énergie ÉCLAIRAGE MULTIMÉDIA EAU CHAUFFAGE ÉLECTROMÉNAGER ÉCLAIRAGE MULTIMÉDIA Les Éconocroc h sous les projecteurs 60 à 70 % d économie sur l éclairage!!! Répartition

Plus en détail

fête déjà ses 10 ans! et plus encore Allez vite jeter un œil à l intérieur

fête déjà ses 10 ans! et plus encore Allez vite jeter un œil à l intérieur fête déjà ses 10 ans! et plus encore Allez vite jeter un œil à l intérieur Depuis 7 ans Depuis 5 ans Steeve Franchon Administrateur Victorien Bournez Monteur-électricien Cédric Hindershid Monteur-électricien

Plus en détail

économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile!

économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile! économiser l énergie et l eau au quotidien c est facile! En France, chaque ménage émet dans l'atmosphère 1,5 tonnes de CO 2 par an. La moitié de ces émissions est due à nos comportements quotidiens source

Plus en détail

RAPPORT METHODOLOGIQUE. Réalisation : SFR Validation : Bureau Veritas CODDE

RAPPORT METHODOLOGIQUE. Réalisation : SFR Validation : Bureau Veritas CODDE RAPPORT METHODOLOGIQUE Réalisation : SFR Validation : Bureau Veritas CODDE Table des matières I) Introduction... 2 A) La démarche de SFR... 2 1) Aider les clients à gérer la masse de mails qu ils reçoivent...

Plus en détail

4 LAVER ET SECHER LAVER ET SECHER

4 LAVER ET SECHER LAVER ET SECHER 4 5 Un soin adapté aux différentes charges La seule façon de vous assurer que tous vos bénéficient du plus grand soin à chaque lavage est d avoir un lave-linge capable de s adapter aux besoins spécifiques

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

MON CONTRAT. Conditions et Extension de Garantie. Conditions légales Garanties optionnelles. Garantie. le contrat

MON CONTRAT. Conditions et Extension de Garantie. Conditions légales Garanties optionnelles. Garantie. le contrat MON CONTRAT Conditions et Extension de Garantie Conditions légales Garanties optionnelles Garantie IMAGE NOMADE ELECTRO MULTIMÉDIA COMMUNICATION le contrat Le contrat AUCHAN Conditions Garanties commerciales

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Si vous préférez une atmosphère moins humide

Si vous préférez une atmosphère moins humide Si vous préférez une atmosphère moins humide Une humidité de l air trop élevée peut coûter cher Une humidité de l air trop élevée dans les sous-sols, les entrepôts, les garages et les archives peut occasionner

Plus en détail

Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité. Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible.

Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité. Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible. lavage clim Programme européen de sensibilisation à l économie d électricité économie confort Résidences pour personnes âgées, économiser l énergie c est possible. froid veille éclairage +3 10 En 10 ans

Plus en détail

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou Le Guide de l éco-agent Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou «L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux.»

Plus en détail

Moins d eau. Moins d énergie. Plus de performance. La nouvelle génération de lave-vaisselle.

Moins d eau. Moins d énergie. Plus de performance. La nouvelle génération de lave-vaisselle. Moins d eau. Moins d énergie. Plus de performance. La nouvelle génération de lave-vaisselle. L assistant de dosage optimise chaque lavage. Tout en silence. La plupart des ménages utilisent des produits

Plus en détail

Poste N o 4: calculons avec l eau Information aux enseignants

Poste N o 4: calculons avec l eau Information aux enseignants Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Les élèves lisent les textes fournis et font les exercices de calcul sur la fiche de travail. Ils tentent ensuite de décrire les résultats obtenus avec

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge www.amoes.com Note technique Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge N Document NT11-01 Diffusion hors collaborateurs Amoès Version 1.1 Septembre 2011 Autorisée librement X Rédigé par

Plus en détail

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? agissez, devenez vous aussi un Clima cteur engagé! Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? Mulhouse Alsace Agglomération s est associée au site «Le climat entre

Plus en détail

découvrez le lavage High-Tech!

découvrez le lavage High-Tech! Laverie automatique découvrez le lavage High-Tech! élégance & impact } élégance Des lignes pures et une couleur moderne gris/argent. } Impact Une signalétique originale et impactante, un cube lumineux

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

Gaz & électricité Osez comparer Le simulateur de la CWaPE

Gaz & électricité Osez comparer Le simulateur de la CWaPE Gaz & électricité Osez comparer Le simulateur de la CWaPE Manuel d utilisation Qu est-ce que le simulateur? Le simulateur de la CWaPE - offre une comparaison objective des contrats d électricité et de

Plus en détail

I. Etapes du service et procédés utilisés

I. Etapes du service et procédés utilisés I. Etapes du service et procédés utilisés Réception des vêtements Détachage des vêtements Nettoyage à sec des vêtements Lavage des vêtements Essorage des vêtements Séchage des vêtements Repassage des vêtements

Plus en détail

Economie d eau et d énergie dans le logement

Economie d eau et d énergie dans le logement Chaque fois ça compte! Economie d eau et d énergie dans le logement La Température Isolation et Ventilation L'entretien des équipements L'eau chaude sanitaire Les consommations d'eau La cuisine Les appareils

Plus en détail

Checklist. Illuminating ideas.

Checklist. Illuminating ideas. Checklist Illuminating ideas. 20 Pour une installation électrique optimale De combien de prises de courant et d interrupteurs avez-vous besoin? Où doivent-ils être installés? Vous souhaitez commander électriquement

Plus en détail

Entrez dans le monde des solutions Bosch Habitat - Mobilité - Industrie - Services

Entrez dans le monde des solutions Bosch Habitat - Mobilité - Industrie - Services Entrez dans le monde des solutions Bosch Habitat - Mobilité - Industrie - Services Bosch en France Quelques repères Bosch en France est une filiale du Groupe Bosch, l une des plus grandes sociétés industrielles

Plus en détail

Notre ligne de produits lessive et nettoyants de Suisse

Notre ligne de produits lessive et nettoyants de Suisse Notre ligne de produits lessive et nettoyants de Suisse Page Lessives poudres 4 Lessives liquides 5 Lessives spéciales 6 7 Aides au lavage 8 Adoucissants 9 Nettoyants ménagers 10 11 Nettoyants vaisselle

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE. B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012

LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE. B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012 LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012 * INTRODUCTION Le récent rapport de la Cour des comptes sur les coûts de la filière nucléaire

Plus en détail

BAREME DES ECO-PARTICIPATIONS

BAREME DES ECO-PARTICIPATIONS Catégorie 1 «gros appareils ménagers» Réfrigérateur, combiné réfrigérateur-congélateur Congélateur Cave à vins 1.1 10,87 13,00 Climatiseur Autres appareils à fluide frigorigène Lave-linge Sèche-linge Lave-vaisselle,

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires...

SOMMAIRE. Qu est-ce que le compteur électronique... page 1. Comment consulter les informations... page 1. Les différentes options tarifaires... Edition Édition 2008 Juillet 2000 SOMMAIRE Qu est-ce que le compteur électronique... page 1 Comment consulter les informations... page 1 Les différentes options tarifaires... page 1 a)option base... page

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT

PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE. GUIDE des ÉCO-GESTES POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT PLAN CLIMAT ÉNERGIE DE SEINE-ET-MARNE GUIDE des ÉCO-GESTES dans l habitat POUR UN TERRITOIRE DURABLE LA SEINE-ET-MARNE AGIT À la maison, tous nos gestes ont un impact sur notre consommation d énergie et

Plus en détail

Utilisation Rationnelle de l Energie. Comment diminuer la consommation d énergie dans mon habitation?

Utilisation Rationnelle de l Energie. Comment diminuer la consommation d énergie dans mon habitation? Utilisation Rationnelle de l Energie Comment diminuer la consommation d énergie dans mon habitation? Jean-François MAISSIN Attaché spécifique 063 / 608 433 jf.maissin@province.luxembourg.be Jean-Luc DELOGNE

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Fiscalité des énergies renouvelables en Valais. Scc Fiscalité des énergies renouvelables en Valais 1

Fiscalité des énergies renouvelables en Valais. Scc Fiscalité des énergies renouvelables en Valais 1 Fiscalité des énergies renouvelables en Valais 1 INFORMATIONS GENERALES SERVICE CANTONAL DES CONTRIBUTIONS Nicolas Mathys Coordinateur de la formation et de l information Charte du SCC Charte SCC Respect

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

Comment utiliser ce Guide

Comment utiliser ce Guide Préface Inexorablement, l ère du pétrole bon marché touche à sa fin. Tous les pays du monde sont impuissants devant la flambée du prix du pétrole. La République de Maurice n est pas en reste. Cette flambée

Plus en détail

DEFI «MISE EN VEILLE»

DEFI «MISE EN VEILLE» DEFI «MISE EN VEILLE» La consommation de nuit et de week end dépasse souvent 25% de la facture électrique de l école Quel gaspillage énergétique, écologique et financier! Le défi à relever est de découvrir

Plus en détail

Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL.

Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL. Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL. Pierre Lefrancois, B.ing., consultant en gestion d énergie. Plan de la présentation La commission

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Économisez jusqu à 60% sur votre consommation d énergie: les appareils électroménagers de Bosch.

Économisez jusqu à 60% sur votre consommation d énergie: les appareils électroménagers de Bosch. Votre revendeur www.bosch-home.be Économisez jusqu à 60% sur votre consommation d énergie: les appareils électroménagers de Bosch. valables du 1 er avril au 30 juin 2010 899,99 WAS 32462 FG * Jusqu à 30%

Plus en détail

Apprendre un métier et

Apprendre un métier et Technicien en Installation des Equipements Electriques et Electroniques Ref : 0701309 Mon métier : je réalise des installations électriques, je mets en service et assure la maintenance de ces installations.

Plus en détail

N de Lot. Désignation Prix Observation. 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet.

N de Lot. Désignation Prix Observation. 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet. N de Lot Désignation Prix Observation 001 Chambre 1 : Un lit, un matelas, un chevet. 002 Chambre 2 : Un lit, un matelas, un chevet, une commode, un fauteuil. 003 Chambre 3 : Un lit, un matelas, un chevet,

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie

Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques. de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Pour une harmonisation des méthodes et des paramètres économiques de comparaison entre les filières de production ou d économie d énergie Benjamin Dessus 13 mars 2013 www.global-chance.org 13 mars 2013

Plus en détail

Energies d'ici - Bd de Las Indis - 66150 Arles sur Tech

Energies d'ici - Bd de Las Indis - 66150 Arles sur Tech Téléphone fixe : 04-68-89-05-46 Téléphone ADSL : 09-66-85-74-51 Téléphone Mobile : 06-80-13-65-94 Courriel : energiesdici@orange.fr Energies d'ici - Bd de Las Indis - 66150 Arles sur Tech Questionnaire

Plus en détail

LES PLAISIRS de L EAU. conjuguer confort et économies d énergie

LES PLAISIRS de L EAU. conjuguer confort et économies d énergie LES PLAISIRS de L EAU conjuguer confort et économies d énergie Profitez des plaisirs de l eau tout en diminuant votre consommation CONJUGUER CONFORT ET ÉCONOMIES D ÉNERGIE IL EXISTE UN MOYEN TRÈS SIMPLE

Plus en détail

Silencieux, rapide et respectueux de l environnement

Silencieux, rapide et respectueux de l environnement Silencieux, rapide et respectueux de l environnement Bienvenue chez URIMAT URIMAT est l un des principaux fabricants de produits respectueux de l environnement dans le secteur sanitaire. URIMAT apporte

Plus en détail

Réduire la consommation de son PC

Réduire la consommation de son PC Réduire la consommation de son PC Introduction Google est là pour nous rappeler que le traitement et le transport de l information a un coût énergétique. Car sous l aspect immatériel de Google se cacherait

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Bouchers-Charcutiers Traiteurs Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts

Plus en détail

Livret d Engagements et de Service Après-Vente

Livret d Engagements et de Service Après-Vente Luxembourg Livret d Engagements et de Service Après-Vente Vos garanties Luxembourg Les garanties offertes par CONFORAMA Luxembourg sont les garanties de droit commun qui incombent à chaque vendeur. Garanties

Plus en détail

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement.

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement. FAO 1. Combien de voitures électriques la Suisse compte-t-elle actuellement? Plus de 3500 véhicules électriques sont aujourd hui recensés dans le pays (état: janvier 2014). On distingue les véhicules tout-électrique

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir sur nos lave-linge et sèche-linge :

Tout ce que vous devez savoir sur nos lave-linge et sèche-linge : Résultats parfaits 38 Lave-linge et Sèche-linge Tout ce que vous devez savoir sur nos lave-linge et sèche-linge : Énergie Nos lave-linge améliorent de -30% la meilleur classe d efficacité énergétique grâce

Plus en détail