& Passage de l été en PACA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "& Passage de l été en PACA"

Transcription

1 Sécurité électrique & Passage de l été en PACA DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE Solange AUDIBERT Photos sur demande POUR EN SAVOIR PLUS Réseau de transport d électricité SUD-EST 82 avenue de Haïfa MARSEILLE

2 Préambule RTE est l entreprise responsable du réseau de transport d électricité français. Opérateur de service public, il a pour mission l exploitation, la maintenance et le développement du réseau haute et très haute tension. Il est garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. Ces missions lui ont été confiées par la loi du 10 février Avec km de lignes comprises entre et volts et 45 lignes frontalières, le réseau géré par RTE est le plus important d Europe. RTE a réalisé un chiffre d affaires de millions d euros en 2009 et emploie 8500 personnes. RTE, par les missions qui lui sont confiées par la loi du 10 février 2000, est au centre du système électrique français. Pour le besoin de ses activités d équilibrage en temps réel entre l offre et la demande, et pour la gestion des relations contractuelles des clients raccordés à son réseau, RTE comptabilise toutes les entrées (ou «injections») et toutes les sorties (ou «soutirages») d électricité qui sont effectuées sur le réseau public de transport. Par la gestion des 45 lignes d interconnexion qui relient la France avec ses pays voisins, RTE comptabilise également l ensemble des données d importation et d exportation, pour le compte de l ensemble des acteurs du marché de l électricité français et européen. RTE comptabilise en permanence les données fournies par tous les acteurs du marché. Cela lui permet de publier, mensuellement et annuellement, des données exhaustives portant sur le système électrique français (consommation, production, importations et exportations), seules à même de refléter l économie réelle du secteur. 2 - Dossier Presse du 8 juillet 2010

3 Sommaire Préambule p.2 Bilan énergétique régional p.4. Une consommation électrique stable malgré la crise. Sous l effet de la crise économique, la consommation industrielle baisse, alors que la consommation des ménages continue d augmenter. La croissance des consommations de pointe hivernale se poursuit. Une forte augmentation de la production d électricité régionale et notamment des énergies renouvelables Vers une sécurisation électrique durable de la région PACA p.7. Un projet de renforcement majeur pour l Est de la région PACA. Un fort développement de production sur la zone de Fos-sur-Mer qui sécurise l Ouest PACA. Un filet de sécurité composé de trois lignes souterraines. Une première phase de sécurisation achevée à la rentrée La menace des incendies l été Le réseau, vecteur du développement des énergies renouvelables p.14. Une production photovoltaïque en pleine émergence. RTE innove pour insérer les énergies renouvelables dans le système électrique. RTE investit sur son réseau pour accueillir le photovoltaïque en PACA RTE poursuit ses investissements pour un réseau robuste et adapté à l évolution du secteur électrique p.18. Une croissance soutenue des investissements. Une diversité de projets Annexes p.19 - RTE dans le Sud Est - Le fonctionnement du dispatching - RTE acteur du développement durable - Fibres optiques et aménagement du territoire 3 - Dossier Presse du 8 juillet 2010

4 Bilan énergétique régional Une consommation électrique stable malgré la crise En 2009, la consommation finale en région PACA a été de 37,8 TWh (terawattheure = 1 milliard de kilowattheure), soit une très légère baisse de 0,2% par rapport à 2008, baisse bien moindre à celle observée sur l ensemble de la France (-1,6 %). Sous l effet de la crise économique, la consommation industrielle baisse, alors que la consommation des ménages continue d augmenter. En PACA, la consommation de la grande industrie baisse de 8,5% par rapport à 2008, notamment dans les secteurs de la chimie, de la métallurgie, du papier carton et de la sidérurgie. Une baisse qui équivaut à celle enregistrée au niveau national, avec - 8,6%. La consommation d électricité des PME-PMI* diminue très légèrement, de 0,2% environ, alors que la tendance nationale de 2009 est de 3%. En revanche, la consommation de la clientèle raccordée en basse tension (clientèle domestique, professionnels, services publics, éclairage public, divers tertiaire) continue d augmenter significativement, avec + 3,8% par rapport à 2008, la tendance nationale étant de + 2%. La croissance des consommations de pointe hivernale se poursuit. En PACA, la pointe historique de consommation a été atteinte le samedi 19 décembre 2009 avec un pic de 6590 MW à 19h15. A noter que le 21 décembre 2009 à 13h00, au moment où un délestage a dû être déclenché pour éviter le black-out suite à un incident au poste de Tavel, la consommation régionale frôlait la pointe historique du samedi 19 décembre 2009 avec 6584 MW. Globalement, les prévisions faites par RTE, à partir des données de Météo-France, permettent d anticiper efficacement ces pointes. En période de grand froid, RTE sensibilise l ensemble des français à l intérêt de la maîtrise de la consommation. Cette sensibilisation est accentuée dans «les péninsules électriques», les régions PACA et Bretagne, par des sites internet dédiés et par l envoi d appels à la modération via s et SMS. Pour PACA, il s agit de Cet hiver , 20 alertes ont été déclenchées, de la mi décembre à fin février suite à la vague de froid qui a touché l ensemble du pays. Le saviez vous? Dans son dernier bilan prévisionnel, RTE évalue, à l horizon , une consommation probable à la pointe entre 104 et MW, dans des conditions climatiques de températures froides. Le développement du chauffage électrique, notamment les pompes à chaleur, va augmenter la sensibilité de la consommation française aux températures froides. Aujourd hui, à l échelle nationale, la sensibilité à la température de la consommation d électricité est de 2100 MW par C à certaines heures, soit le double de la consommation d une ville comme Marseille. Elle devrait atteindre 2500 MW par C en A titre de comparaison, la sensibilité à la température de la consommation d électricité est de 550 MW par C en plus, en fin d après midi, l été. Ce phénomène correspond à la poursuite, voire au renforcement de l usage des appareils de climatisation et de ventilation durant l après-midi, après la pointe de 13h. * : il s agit de la clientèle desservie par les gestionnaires de réseaux de distribution en basse tension avec une puissance souscrite supérieure à 36kVA 4 - Dossier Presse du 8 juillet 2010

5 Evolution des pointes de consommation en PACA Des pointes de l été en hausse modérée, excepté sur le littoral azuréen Si le passage de l hiver peut se faire avec difficulté en PACA où le réseau de transport électrique, fragile atteint vite ses limites de fonctionnement, qu en est t-il de l été, avec les risques de canicule et la sensibilité des consommateurs à la chaleur notamment? En moyenne, sur les 5 dernières années, la pointe d été en région PACA a augmenté de +1,7% par an. Entre les étés 2008 et 2009, cette croissance de la pointe de consommation est passée à +1,1%. Cette pointe de consommation reste tout de même bien en deçà de la pointe hivernale et ne présente pas de difficulté particulière en terme d équilibre offre-demande. A noter cependant que pour les conurbations de la zone littorale du Var et des Alpes Maritimes, les pointes de consommation croissent de manière supérieure à la moyenne régionale. Il s agit plus particulièrement du littoral entre Hyères et Fréjus et autour de Nice et Cannes. Au total, dans le Var et les Alpes Maritimes, la pointe a augmenté de +2,7% par an sur les 5 dernières années. Cette forte croissance de la consommation s explique notamment par la conjonction de deux facteurs, l un structurel l autre conjoncturel : le développement urbain et résidentiel et le flux touristique estival. Au niveau national, pour des températures proches des normales saisonnières, la situation prévisionnelle de l équilibre entre l offre et la demande d électricité ne présente pas de difficulté particulière pour l ensemble de l été Dossier Presse du 8 juillet 2010

6 Une forte augmentation de la production d électricité régionale, et notamment des énergies renouvelables En PACA, la production d électricité (17,9 TWh) est en hausse de +12,2% (+2 TWh) par rapport à Cette hausse survient alors que la tendance nationale est de 5,5 %. La région PACA reste pour autant dans une situation structurelle de sous-production face à la demande, avec une production représentant moins de 50% de la consommation régionale. La production des centrales hydrauliques, la plus importante en valeur absolue pour la région PACA avec 10,2 TWh, est en forte hausse, avec +12,4 % par rapport à 2008, contre 9,2% au niveau national. La production des centrales thermiques à combustible fossile augmente également de +11,3% par rapport à 2008, avec 7,3 TWh, alors qu au niveau national, elle augmente de 3,1%. La production des énergies renouvelables, composées de biomasse, d éolien et de solaire, augmente très fortement, avec + 29,5 % par rapport à 2008, tout en restant faible en valeur absolue, avec 0,36 TWh soit 2% de la production totale. Au niveau national, cette augmentation est de +39,9% pour l éolien et 7,5% pour les autres énergies renouvelables (biomasse essentiellement). 6 - Dossier Presse du 8 juillet 2010

7 Vers une sécurisation électrique de la région PACA Alors que la région PACA reste la seule région de France, avec la Bretagne, à n être dotée que d un seul axe à volts, sans secours, le chantier d un «filet de sécurité» souterrain à volts doit se lancer d ici 2012, pour une mise en service en Avant les mesures d urgence Un projet de renforcement majeur pour l Est de la région PACA Depuis l annulation, en 2006, du projet de ligne à volts Boutre-Broc-Carros, RTE a investi 85 millions d euros en mesures d urgence pour renforcer le réseau existant, dans l attente de la création d un «filet de sécurité». Acté par Jean-Louis Borloo au 1 er décembre 2008, cette solution de réseau prend en compte les évolutions du paysage électrique régional, et notamment le développement de la production dans l Ouest de la région PACA. Elle inclut également deux autres volets, indissociables du renforcement du réseau électrique : un programme ambitieux d économie d énergie et une politique de développement de la production locale à base d énergie renouvelable, engagé par les conseils généraux du Var et des Alpes Maritimes et par la principauté de Monaco selon les orientations du Grenelle de l Environnement. Un fort développement de production sur la zone de Fos-sur-Mer qui sécurise l Ouest PACA Depuis 2006, les Bouches du Rhône et notamment les zones industrialo-portuaires de Lavéra et de Fos-sur-Mer ont vu émerger plusieurs projets de construction de centrales électriques de fortes puissances (400 MW en moyenne par unité) fonctionnant essentiellement au gaz. D ici dix ans, 2000 à 3000 MW de production thermique pourrait être installée dans les zones industrielles de Lavéra et de Fos-sur-Mer. Pour des centrales électriques de forte puissance fonctionnant essentiellement au gaz, cette zone dispose en effet de nombreux atouts : ouverture de nouveaux terminaux gaziers, disponibilités foncières, infrastructures adaptées, culture industrielle... Grâce à cette évolution, la zone de fragilité régionale va se limiter à l est de la région PACA. 7 - Dossier Presse du 8 juillet 2010

8 Un filet de sécurité composé de trois lignes souterraines Grâce aux trois nouvelles lignes souterraines à volts créées, le système électrique disposera avec les lignes volts existantes, de suffisamment d itinéraires «bis» pour suppléer l axe volts Tavel-Réaltor-Broc Carros. Il s agit de construire : - une ligne de 70 km entre Boutre (Manosque) et Trans en Provence (vers Draguignan), - une ligne de 25 km entre Fréjus et le poste électrique de Biançon (vers le Lac de St Cassien), - une ligne de 15 km entre Biançon et Cannes-La Bocca. Il est également prévu un transformateur déphaseur sur la ligne transfrontalière 225kV Trinité-Victor Camporosso qui permettra, en cas d incident, un secours depuis l Italie. Le filet de sécurité Ces mesures, estimées à 240 millions d euros, permettront d éviter la mise hors tension en cas de défaut double de l axe Sud et d assurer une qualité de fourniture d électricité semblable au reste de la France. Après plus d un an de concertation ayant abouti le 29 avril dernier à la validation des aires d études et fuseaux de passage des trois liaisons souterraines, 2011 sera consacré à l obtention des arrêtés de déclaration d utilité publique, des permis et autres autorisations administratives. En 2012, les travaux seront lancés pour une mise en service prévue en Dossier Presse du 8 juillet 2010

9 Une première phase de sécurisation achevée à la rentrée 2010 RTE a engagé une série de mesures pour renforcer le réseau existant afin de l exploiter au maximum de ses capacités techniques, en attendant de créer les nouvelles infrastructures décidées. Ces mesures d urgence, lancées en 2008 et achevées à l automne 2010, permettent de mieux faire face aux pics de consommation, en dépit d une augmentation continue de la consommation régionale. Avec les mesures d urgence Il s est agi, pour un montant de 85 millions d euros : - d installer un «transformateur-déphaseur» dans le poste de Boutre (Manosque). Depuis novembre 2009, cet appareil permet de forcer le passage d une partie du courant sur la ligne volts Boutre-Coudon, soulageant ainsi d autant l axe Sud. Cette opération a notamment permis de mieux sécuriser l agglomération toulonnaise et la Côte d Azur. - d installer des condensateurs dans quatre postes électriques entre Toulon et Nice afin d éviter l écroulement de la tension dans l Est PACA. - d augmenter la capacité de transport de l axe Sud entre Toulon et Nice. Les deux circuits dont il est composé étaient exploités l un en volts et l autre en volts il y a moins d un an. Une fois achevée d ici début juillet, cette dernière mesure permettra une augmentation de la capacité de transit de l Axe Sud de l ordre de 30% vers le Var et les Alpes-Maritimes. 9 - Dossier Presse du 8 juillet 2010

10 Le saviez-vous? Lorsque des travaux lourds sont à effectuer sur le réseau de transport d électricité, ils sont généralement prévus au printemps ou à l automne, deux périodes durant lesquelles le réseau est traditionnellement le moins «chargé». En effet, la consommation bien moindre par rapport à l hiver permet de «consigner» - c est à dire de mettre hors tension- des ouvrages électriques pour procéder aux travaux, tout en minimisant les risques de perturbations de l alimentation électrique. Pour autant, certains travaux sont programmés durant l été, dans la limite de prévisions météorologiques défavorables. Dans le cas des mesures d urgence, des premiers travaux entre avril et juin derniers ont permis d effectuer le passage des deux circuits de l axe Sud en volts entre Néoules (Toulon) et Biançon (Lac de St Cassien, à la limite du Var et des Alpes Maritimes). Une nouvelle étape majeure sera franchie en cette première quinzaine de juillet puisqu il en sera de même jusqu à Broc-Carros, aux portes de Nice. Objectif : être doté d un réseau largement renforcé avant l arrivée de l hiver prochain. Grâce à l ensemble de ces mesures d urgence, les risques de coupure liée à une surconsommation ou à une avarie sur un seul circuit de l axe Sud volts disparaissent jusqu aux alentours de En revanche, elles ne changent rien aux conséquences d une avarie grave sur l axe à volts ou d un incendie à proximité immédiate de cet axe, à l exemple des incidents de mai 2005 ou de juillet L alimentation électrique de la région PACA reste exposée aux risques d incidents graves sur l axe Sud, notamment dans le Var et les Alpes Maritimes. En outre, selon l estimation de la hausse de consommation d électricité, les limites de capacité de l axe Sud seront atteintes aux alentours de C est à cette période que sera achevée la 2 ème phase de sécurisation de l Est PACA, qui repose sur la création de nouvelles liaisons haute tension. RETOUR SUR DERNIERS INCIDENTS MAJEURS Délestage du 30 juillet 2009 Jeudi 30 juillet 2009, à 17h05, un délestage partiel est déclenché par le dispatching régional, privant d électricité près de 40% des habitants de la région PACA hors Alpes de Haute Provence et Hautes Alpes. C est un incendie vers Salon de Provence, 40 km au Nord de Marseille, qui est passé sous l axe à volts, unique artère électrique de la région. Résultat : les deux circuits de cet axe ont disjoncté. Cette mise hors tension automatique, qui sert à éviter les arcs électriques et permet ainsi d assurer la sécurité des tiers sous la ligne, a engendré en quelques minutes la nécessité d un délestage. Dès 18h, après accord du centre opérationnel départemental d incendie et de secours sur le terrain, et contrôle de l intégrité de la ligne, l alimentation de tous les centres de distribution ErDF est rétablie grâce au retour d un des deux circuits. A 19h, les circuits de l axe Sud sont rétablis définitivement : la région est de nouveau dotée d un réseau complet. Délestage du 21 décembre 2009 Lundi 21 décembre 2009, à 13h46, un délestage partiel prive d électricité près de 40% des habitants de la région PACA. Un incident technique dans le poste électrique à volts de Tavel (dans le Gard) doublé d une consommation historique liée à la vague de froid a conduit l équipe de dispatching à mettre en œuvre ce délestage volontaire et maîtrisé immédiat afin d éviter un black-out complet de la région. Dès 15h30, l alimentation de tous était rétablie après remise en service des deux circuits de l axe Sud à volts Dossier Presse du 8 juillet 2010

11 Les inondations dans le Var : un réseau perturbé du 15 au 18 juin 2010 Suite aux très fortes précipitations qui se sont abattues le 15 juin dernier dès 18h dans le Var, les systèmes de contrôle-commande du poste de transformation électrique de Trans-en-Provence sont inondés et se retrouvent hors service. Dès 19h40, l alimentation d une poche qui s étend de Hyères à Fréjus est devenue impossible. Jusqu à foyers sont privés d électricité au plus fort de la crise et en moyenne, sur 2 jours, près de foyers ont été impactés. Dans la nuit du 16 au 17 juin, foyers ont pu être réalimentés grâce à une remise en service provisoire du poste de Trans-en-Provence, qui n a duré qu une dizaine d heure. Ce n est que le 17 juin à 18h30 que de nouveaux travaux rendent possible une remise en service précaire mais durable du poste de Trans, permettant à nouveau de faire face à l ensemble des besoins d électricité de la zone. Le 18 juin vers 20h, grâce à leurs efforts conjoints, RTE et erdf annoncent que la quasi-totalité des habitants de Var sont réalimentés, quelques perturbations demeurant sur le réseau de distribution d électricité. Une enveloppe de 5 millions d euros a été débloquée afin de remettre en état et de mieux sécuriser le poste de Trans-en Provence avant la fin de Cela permettra notamment de rehausser les équipements de contrôle-commande pour mieux résister à une crue analogue de la Nartuby. La menace des incendies l été Au vu des quatre incendies graves qui en 10 ans ont directement été la cause de délestages massifs, RTE et les pouvoirs publics se sont engagés dans de nombreuses actions pour renforcer la prévention contre les incendies, et la collaboration avec les organisations de lutte contre les incendies. De nombreux précédents 11 - Dossier Presse du 8 juillet 2010

12 Une politique de prévention et une collaboration soutenue avec les autorités Pour prévenir la propagation du feu, RTE débroussaille autour des postes électriques et des pieds de pylônes mais aussi sous les lignes, en vertu de la loi Forêt et selon les modalités définies pour chaque département. Le coût annuel de ces opérations s élève, pour le Sud Est, à , pour une surface traitée de 150 hectares sous les lignes et 46 hectares autour des postes. Concernant les lignes, une bande de part et d autre de l axe est gardée vide de toute végétation et au delà il s agit de repartir les végétaux de telle manière qu ils limitent la propagation d un incendie. Ces espaces assurent ainsi des zones «coupe-feu», servant aussi de repli pour les pompiers. Dans le cas des postes les plus importants de la région, soit Tavel près d Avignon et Réaltor près d Aix en Provence, un travail a été réalisé avec les pompiers et l ONF pour déterminer les mesures à prendre pour limiter la vulnérabilité des installations électriques au risque incendie. Les travaux réalisés vont alors au-delà des obligations légales de débroussaillement. Le saviez vous? Lors d un incendie à proximité d une ligne de transport électrique, il faut parfois la mettre hors tension pour assurer la sécurité des tiers - et notamment des pompiers. Cela vaut particulièrement en cas de largage. En effet, les produits retardant largués sont beaucoup plus conducteurs que l air et démultiplient les risques d arcs électriques. Dans ce cas, la décision reviendra au Préfet de demander la mise hors tension préventive, ou à la zone de défense sud si le délestage qui suivra la mise hors tension touche plusieurs départements. Il arrive aussi parfois que les mécanismes de sécurité de la ligne la fassent disjoncter automatiquement, lorsque l échauffement des câbles ou un arc électrique rend l exploitation de la ligne impossible. Que la mise hors tension soit délibérée ou automatique, avant de remettre sous tension une ligne, il faudra forcément s assurer de son intégrité sur place, aux jumelles ou par hélicoptère. Il s agit encore une fois de garantir la sécurité de chacun. Afin d assurer un parfait partage de l information, en cas d alerte incendie, une personne de RTE se rend au CODIS concerné et à l état major de la zone de Valabre tandis qu un autre rejoint le PC feu, au plus près de l incendie. La présence de RTE au PC feu permet d évaluer les risques pour les ouvrages électriques et d accélérer une éventuelle remise sous tension de lignes. Au-delà, des exercices communs sont réalisés avec les pompiers et services préfectoraux. Ils permettent de continuer à progresser en matière de prévention. Ainsi, les cartes DFCI ont été mises à jour pour que les lignes soient mieux identifiées. De même, RTE remet depuis cette année au CODIS des informations techniques précisant les risques et conditions d intervention dans les principaux postes de transformation électrique, en cas d incendie affectant un organe du poste Dossier Presse du 8 juillet 2010

13 Le réseau électrique, vecteur du développement des énergies renouvelables A la suite du Grenelle de l environnement et dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle des Investissements présentée par le Ministre d Etat Jean-Louis Borloo en juin dernier, l objectif fixé est d atteindre MW de puissance éolienne terrestre en Pour le photovoltaïque, l objectif fixé lors du Grenelle de l environnement est de MW en 2015 et MW en L ensemble des mécanismes d incitation au développement du parc photovoltaïque, au sol ou en intégration du bâti, devrait contribuer à atteindre cet objectif, notamment en région PACA, dotée d un fort potentiel. Mais qui dit nouvelle production, dit aussi réseau pour l évacuer, aléas à caractériser et impact sur l équilibre offre-demande à maîtriser. Pour RTE, il s agit dès aujourd hui de faire face à ces nouveaux défis. Une production photovoltaïque en pleine émergence La puissance installée du grand photovoltaïque est passée à l échelle nationale de moins de 1 MW en 2003 à 140 MW en En PACA, la puissance installée est passée de 1,36 MW en 2008 à 34,3 MW en 2009, soit % grâce à la mise en service de plusieurs parcs photovoltaïques, dans les Alpes de Haute Provence et le Var en particulier. La région PACA accueille ainsi 24% de la production photovoltaïque nationale. A noter que tous ces parcs sont raccordés au réseau électrique de distribution et que leur développement est assez homogène sur le territoire régional. La production est passée de 1,5 GWh en 2008 à 20,6 GWh en L éolien, source d énergie renouvelable peu représentée en PACA En région PACA, la puissance installée en 2009 est de 45 MW, comme en aucun nouveau projet n ayant été mis en service dans l année. La production éolienne est de 109 GWh, soit +24% par rapport à Cinq parcs éoliens sont installés à ce jour en région PACA, dont quatre dans les Bouches-du-Rhône et un dans le Vaucluse. L essor de l éolien devrait y être plus faible qu au niveau national. Avec 4300 MW installés en France à fin 2009, la filière éolienne poursuit son essor. En cinq ans, l électricité d origine éolienne produite en France a été multipliée par 14. On compte plus de 400 parcs éoliens, dont la puissance unitaire est inférieure à 10 MW Dossier Presse du 8 juillet 2010

14 RTE innove pour insérer les énergies renouvelables dans le système électrique Accueillir au mieux des énergies renouvelables par nature intermittentes, disposer des meilleures informations et des prévisions les plus fines sur le photovoltaïque et l éolien est un enjeu majeur pour la sûreté du système électrique français. Pour cela, RTE a mis en service en 2009 un nouvel outil, IPES (Insertion de la Production Eolienne et Photovoltaïque). Il permet désormais de faire le point en temps réel, sur la production photovoltaïque et éolienne et de prévoir son comportement à venir afin de maintenir l équilibre entre l offre et la demande d électricité et de gérer les flux d énergie sur le réseau. L ABOUTISSEMENT DE DEUX ANNEES D UNE DEMARCHE PARTICIPATIVE Pour la mise en place du dispositif IPES, RTE s est entouré de différents acteurs : Pour le partage d expériences, ses homologues européens gestionnaires de réseau de transport, notamment l Espagne, l Allemagne et le Danemark ; Pour l accès aux données, le gestionnaire de réseau de distribution erdf, le Syndicat des Energies Renouvelables (SER), les producteurs (Enertrag, Maïa Eolis, EDF-EN ) ; Pour la mise en œuvre de l outil, AREVA T&D et Météo-France. Complètement intégrée aux outils existants de gestion du système électrique français, cette fonctionnalité nouvelle constitue une évolution réelle et notable du métier de la conduite du système électrique français. Il permet désormais aux opérateurs RTE : de suivre en temps réel, chaque minute, l évolution des productions de l éolien et du photovoltaïque par parcs ou regroupements de parcs intégrés au système IPES (i.e. par zone d influence sur le réseau, par région, ensemble France, ). d accéder aux données descriptives des parcs et machines éoliennes intégrées au système IPES, notamment celles qui permettent d expliquer ou de prévoir leur comportement en cas de situations perturbées (travaux, avaries). de programmer des alarmes en fonction des variations de production (en temps réel ou en prévisionnel), pour avertir les opérateurs du dispatching. de transférer ces données vers d autres applications, notamment les modèles de simulations de flux sur les réseaux et de prévisions de consommation. de prévoir la production d heure en heure. Pour l éolien, elles se réactualisent déjà heure par heure, via les prévisions de vitesses de vent pour la journée en cours et le lendemain. Pour le photovoltaïque, grâce aux avancées attendues de Météo France en matière de prévision fine sur le rayonnement et la nébulosité, des prévisions de production heure par heure sont programmées d ici début Dossier Presse du 8 juillet 2010

15 RTE investit sur son réseau pour accueillir le photovoltaïque en PACA Avec 3500 heures d ensoleillement par an, la région est toute désignée pour devenir le berceau de l énergie solaire en France. Un potentiel photovoltaïque majeur Dans le cadre de l observatoire régional de l énergie, une analyse du potentiel de la région PACA a été menée par un groupe de travail rassemblant l ADEME, la DREAL, le Conseil Régional, erdf et RTE. Cette étude, achevée début 2010, a permis de dresser un bilan du potentiel d implantation du photovoltaïque, des centrales au sol à la myriade d installations en toiture. L occasion pour RTE d identifier où, dans quelle mesure et à quelle échéance, il serait nécessaire de renforcer la capacité de raccordement au réseau électrique pour la porter au niveau du gisement. Résultat : une situation variable selon les départements. Si les structures électriques existantes dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse sont capables d absorber la majeure partie du gisement, cela n est pas le cas pour les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes. Globalement, sur les MW représentant le gisement total de la région tel qu évalué par l ADEME à moyen terme (à l échéance de ), RTE et erdf sont parvenus à la conclusion que leur réseau a la capacité d en raccorder 80%. Les 20% restant, demandent des évolutions du réseau pas encore envisagées à ce jour. A court terme, c est déjà 74% de ce potentiel qui peuvent être accueillis par les deux gestionnaires de réseau, en incluant les renforcements de réseau déjà programmés Dossier Presse du 8 juillet 2010

16 Le saviez vous? Les potentiels de raccordement du réseau à disposition de tous Afin d accueillir un maximum d énergies renouvelables sur son réseau et d informer en toute transparence des capacités, RTE diffuse les potentiels de raccordement de son réseau, c est-à-dire le potentiel de transit restant hors production existante et production en file d attente. Sur son site Internet, l on trouve sous forme de cartes tous les potentiels de raccordement du réseau public de transport. A noter : près de 340 projets de parcs photovoltaïques représentant 800 MW de production sont en file d attente sur le réseau de distribution ou le réseau de transport d électricité en PACA (au 1 er juin 2010). Réservation est donc déjà faite, sur les capacités actuelles, pour ces quelques 800 MW au programme. Le nécessaire développement du réseau Dans certaines zones, le potentiel de raccordement est nul ou faible, que les projets de production souhaitent être raccordés directement au réseau de transport de RTE ou au réseau local de distribution. C est le cas notamment des zones peu urbanisées, comme les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes- Alpes. Pour fluidifier un réseau déjà très fortement chargé par la production hydraulique alpine et absorber jusqu au 200 MW supplémentaire au delà des quelques 300 MW de projets déjà en file d attente, RTE propose d adapter le réseau volts et de créer de nouveaux ouvrages autour de Boutre et Ste Tulle, au bas des Alpes-de-Haute-Provence pour un montant de près de 13 millions d euros, d ici Dans les cas où aucun projet de développement de réseau n est encore engagé, il est parfois difficile de justifier un renforcement du réseau auprès de la population locale, faute de certitudes sur le volume et l implantation des projets de production. Or, les parcs photovoltaïques ou éoliens se développent plus rapidement que les infrastructures du réseau de transport (généralement deux à trois années pour les premières contre environ six années pour les secondes) : l accueil de ces productions doit donc être anticipé. Cette difficulté devrait être levée par les dispositions qui seront issues des lois «Grenelle», qui prévoient notamment l élaboration de schémas de raccordement des énergies renouvelables Dossier Presse du 8 juillet 2010

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère Dossier de Presse Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère CONTACT PRESSE : RTE : Daniel Dexmier (06 88 07 42 40)-daniel.dexmier@rte-france.com Page 1/7 RTE

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ avril 2013 NOTE D INFORMATION LA SURVEILLANCE DES PHÉNOMÈNES MÉTÉOROLOGIQUES POUR PRODUIRE DE L ÉLECTRICITÉ EN TOUTE SÉCURITÉ En tant qu exploitant des centrales de production d électricité, EDF met en

Plus en détail

La vague de froid de février 2012

La vague de froid de février 2012 La vague de froid de février 212 2 La vague de froid de février 212 La France a connu début février 212 un événement météorologique exceptionnel avec une vague de froid d une durée et d une ampleur inédite

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique Mardi 30 juin 2015 Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique «Transition énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), essor du

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE

ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE SOMMAIRE Qui est ERDF? 3 ERDF au service des clients 4 Les éléments qui composent votre installation 5 Vous souhaitez être dépanné 6 Vous emménagez dans un nouveau logement

Plus en détail

Bilan électrique 2014

Bilan électrique 2014 Bilan électrique 214 Edition du 29/1/215 215 RTE Réseau de transport d électricité RTE Réseau de transport d électricité se réserve le droit de revendiquer les droits attachés à sa qualité d auteur et

Plus en détail

ARGIA : RTE fait la lumière sur 2 années d exploitation

ARGIA : RTE fait la lumière sur 2 années d exploitation N ARGIA : RTE fait la lumière sur 2 années d exploitation Villefranque, le 30 novembre 2004 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Pierre Claverie : Directeur de Projets : 06 75 65 41 23 : Téléphone fixe :

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant proposition d approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF Participaient

Plus en détail

A tout moment et par tous les temps,

A tout moment et par tous les temps, Février 2015 Dossier de presse A tout moment et par tous les temps, ERDF est mobilisée pour vous apporter l électricité Sommaire ERDF face aux aléas climatiques 3 Mobilisation.erdf.fr, un site à votre

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Hiver 2013-2014. Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz. Winter Outlook 2013-2014

Hiver 2013-2014. Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz. Winter Outlook 2013-2014 Hiver 2013-2014 Prévisions de fonctionnement en situation de tension sur le réseau de GRTgaz - Winter Outlook 2013-2014 La responsabilité de GRTgaz SA ne saurait être engagée pour les dommages de toute

Plus en détail

Les engagements d'electricité de France, en tant que producteur et distributeur

Les engagements d'electricité de France, en tant que producteur et distributeur MINISTÈRE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT MINISTERE DELEGUE A L INDUSTRIE, AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, AU COMMERCE, A L ARTISANAT ET A LA CONSOMMATION CONTRAT DE SERVICE PUBLIC

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER ÉLECTRICITÉ, J ACHÈTE! L ÉLECTRICITÉ, nécessaire à tous, est présente partout avec ses usages éclairage (dont éclairage public),

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Le développement des effacements

Le développement des effacements Le développement des effacements LA CAPACITE, OU COMMENT GARANTIR LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT Afin d assurer la sécurité d alimentation en électricité, l UFE milite depuis plusieurs années pour la

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Utilisation d une ligne provisoire en 400 000Volts

Utilisation d une ligne provisoire en 400 000Volts Camplong d Aude, le mardi 2 novembre 2004 Utilisation d une ligne provisoire en 400 000Volts Sécurisation mécanique de la ligne électrique à très haute tension entre Perpignan et Lézignan : Ligne 400 000

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

ARRET DE FESSENHEIM CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LE RESEAU DE TRANSPORT

ARRET DE FESSENHEIM CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LE RESEAU DE TRANSPORT ARRET DE FESSENHEIM CONSEQUENCES ET PERSPECTIVES POUR LE RESEAU DE TRANSPORT CONFERENCE DE PRESSE DU 9 JUILLET 2014 Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique énergétique, l arrêt de la centrale

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

réseaux électriques et pompes à chaleur

réseaux électriques et pompes à chaleur réseaux électriques et pompes à chaleur dossier de Presse Contact presse SICECO : Nathalie Blanc - 03 80 50 85 09 - nblanc@siceco.fr SOMMIRE Communiqué de presse Pompes à chaleur : attention au réseau

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET OCTOBRE 2006 SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENÇALE LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ

PRÉSENTATION DU PROJET OCTOBRE 2006 SOCIETE DU CANAL DE PROVENCE ET D AMENAGEMENT DE LA REGION PROVENÇALE LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ INTERCONNEXION DES RESSOURCES VERDON/SAINT-CASSIEN POUR LA SÉCURISATION DE L ALIMENTATION EN EAU DE L EST VAROIS ET DE L OUEST DES ALPES-MARITIMES LES COMMUNES CONCERNÉES PAR LE TRACÉ TOURVES BRIGNOLES

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE

RENOVATION ENERGETIQUE RENOVATION ENERGETIQUE DES BATIMENTS DU TERTIAIRE : IL FAUT AGIR! Par le pôle Ecologie de Terra Nova Le 25 octobre 2013 La rénovation énergétique des bâtiments est une condition sine qua non de la réussite

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE. B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012

LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE. B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012 LES COUTS DE DIFFERENTES FILIERES DE PRODUCTION ET D ECONOMIE D ELECTRICITE B. Dessus, Global Chance 8 avril 2012 * INTRODUCTION Le récent rapport de la Cour des comptes sur les coûts de la filière nucléaire

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE Direction générale de l action sociale SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX Circulaire DGAS

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

Délibération 1/8. Molène et Sein. 1 Corse, DOM, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre et Miquelon et îles bretonnes des Glénans, Ouessant,

Délibération 1/8. Molène et Sein. 1 Corse, DOM, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre et Miquelon et îles bretonnes des Glénans, Ouessant, Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 9 octobre 2013 portant proposition relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

Tout savoir sur le marché de l énergie

Tout savoir sur le marché de l énergie Tout savoir sur le marché de l énergie Sommaire Fiche 1 Que signifie l ouverture du marché de l énergie pour vous? Les acteurs du marché Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Le marché de l énergie, les réponses à toutes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1): synthèse des propositions de Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de RTE 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Pierre-Marie ABADIE Directeur de l énergie CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Paris, 13 janvier 2009 Pierre-Marie ABADIE MEEDDAT/DGEC/Direction de l énergie Introduction En régime de monopole

Plus en détail

«Cas de l État avec la base aérienne d Istres»

«Cas de l État avec la base aérienne d Istres» Opérations photovoltaïques sur bâtiments publics «Cas de l État avec la base aérienne d Istres» Frédéric ROULLEAU, Ministère Défense 6 mai 2010, LYON 1 1. Le projet et ses objectifs 2. Le dispositif juridique

Plus en détail

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA)

Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) APPEL A PROPOSITIONS Programme Opérationnel Interrégional FEDER du Massif des Alpes (POIA) Région Provence Alpes Côte d Azur Région Rhône-Alpes Axe 3 «Développer la résilience des territoires et des populations

Plus en détail

Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF

Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF Une prise de conscience de la Continuité d Activité du SI à EDF Véronique BONNE EDF/Direction Informatique et Télécommunications Le Groupe EDF, un leader européen de l énergie Chiffres clés du Groupe EDF*

Plus en détail

Centre d Information et de Gestion du Trafic

Centre d Information et de Gestion du Trafic Centre d Information et de Gestion du Trafic Présentation NCA juin2012 Le CIGT 06 Un service du Conseil général des Alpes Maritimes Créé en 2006 - Au sein de la Direction des Routes Fonctionnement 24h/24

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

CLER. Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie. Propositions géothermie - SRCAE. La géothermie, un potentiel insoupçonné

CLER. Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie. Propositions géothermie - SRCAE. La géothermie, un potentiel insoupçonné l: CLER Propositions géothermie - SRCAE Schémas Régionaux du Climat, de l Air et de l Energie La géothermie, un potentiel insoupçonné Association CLER 2-Bât-B rue Jules Ferry 93100 Montreuil Tél : 01 55

Plus en détail

Le transport d électricité en Poitou-Charentes

Le transport d électricité en Poitou-Charentes Dossier de Presse Le transport d électricité en Poitou-Charentes Bilan 2006 et perspectives 2007 Vendredi 16 mars 2007 à Niort www.rte-france.com CONTACTS PRESSE : Images numériques et vidéos sur demande

Plus en détail

Assistance à la gestion des contrats de fourniture d électricité et de gaz Dans le contexte défini par la loi NOME Et la loi de la consommation 1 Suppression des TRV d électricité 2 Gestion tarifaire de

Plus en détail

Audit Grenelle des bâtiments de l Etat en région PACA

Audit Grenelle des bâtiments de l Etat en région PACA Journée technique Réhabilitation énergétique exemplaire des bâtiments publics 17 novembre 2009 Audit Grenelle des bâtiments de l Etat en région PACA CETE Méditerranée Hervé DESCOINS Chargé de mission Immobilier

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Élaboration du volet «éolien» du schéma régional du climat, de l air et de l énergie DREAL Nord Pas de Calais Service ECLAT CCTP volet éolien du SRCAE page 1

Plus en détail

Eléments factuels sur les coupures d électricité en Europe le 4 novembre 2006

Eléments factuels sur les coupures d électricité en Europe le 4 novembre 2006 RTE Communiqué 11/11/2006 Eléments factuels sur les coupures d électricité en Europe le 4 novembre 2006 Situation avant l incident La consommation d électricité tant en France qu en Europe est relativement

Plus en détail

Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET

Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET 19 Chapitre II LA FUTURE CENTRALE DIESEL DANS LE CONTEXTE ENERGETIQUE CORSE ************* JUSTIFICATION DU PROJET II A Historique - Constats - Perspectives Avant de parler du site d implantation de la

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE

LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE Naud et Poux Architectes DOSSIER DE PRESSE LE GROUPE EDF FAIT DES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS UNE REALITE N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF SA 22-30, avenue de Wagram 75382

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS LIVRE BLANC Des industriels au service de l intelligence énergétique RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS Des propositions concrètes au service de la nouvelle organisation du marché énergétique - Version détaillée

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités DECRYPTAGE Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités conseil en stratégie opérationnelle DECRYPTAGE Introduction Lorsqu un particulier allume son téléviseur

Plus en détail

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet

projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet projet d une société d investissement dédiée au développement des énergies renouvelables sur la région Bretagne Présentation du projet 1 Page 1 Contexte et ambitions pour les énergies renouvelables en

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

1. Contexte de l étude

1. Contexte de l étude Sujet de PFE complet : Etude approfondie du traitement d air d un local de stockage papier (50 magasins d archives de 200m² unitaire) avec l optique d économie d énergie et de gestion des gradients de

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

ÉDITORIAL JEAN-LOUIS MUSCAGORRY. Délégué RTE Île-de-France Normandie. RTE innove en Île-de-France

ÉDITORIAL JEAN-LOUIS MUSCAGORRY. Délégué RTE Île-de-France Normandie. RTE innove en Île-de-France 1 ÉDITORIAL RTE innove en Île-de-France RTE gère, à chaque instant, via les autoroutes de l électricité, l équilibre entre la production et la consommation. Sur la région, cette dernière est en hausse

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

3ème forum national TRES HAUT DEBIT Jeudi 14 janvier 2010 - - - Présentation de l opération LIAin (Liaison Internet de l Ain)

3ème forum national TRES HAUT DEBIT Jeudi 14 janvier 2010 - - - Présentation de l opération LIAin (Liaison Internet de l Ain) 1 3ème forum national TRES HAUT DEBIT Jeudi 14 janvier 2010 - - - Présentation de l opération LIAin (Liaison Internet de l Ain) Le SIEA et la communication électronique Objectifs Couvrir le département

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail