Réouverture de la piscine d été

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réouverture de la piscine d été"

Transcription

1 information et vie municipale n 04 juillet - août 2009 DOSSIER Réouverture de la piscine d été RENDEZ-VOUS Le Festival du goût RÉTROSPECTIVE Activités jeunesse HISTOIRE 1789 la Révolution

2 ÉDITO bien dans ma ville, bien avec les autres TRIBUNE Le mot du maire Le maire lors du Festival polynésien Voici les premières couleurs de l été, jardins et balcons fleurissent et quelques belles soirées sont en perspective. Autant d occasions de se retrouver, d être ensemble autour de quelques notes de musique, des enfants qui chantent, de partager une émotion, tourner nos regards dans la même direction ne serait-ce qu un instant et, peut-être, mettre de côté quelques soucis et préoccupations. Dès le début de l été nous vous l avions promis la piscine d été sera à votre disposition. Cette réhabilitation a reçu un accueil favorable du Conseil général qui nous apporte un soutien financier de Que le Président Didier Guillaume en soit remercié. Bien entendu, à la veille des vacances d été, je n oublie pas les Tricastines et les Tricastins qui sont seuls, ainsi que ceux qui souffrent et qui subissent des injustices. La situation nationale est aujourd hui plus difficile et nous sommes préoccupés par la baisse du pouvoir d achat et plus généralement par l avenir de la solidarité nationale. Il va de soi que je suis à l écoute de chacune et chacun d entre vous. Personne ne doit rester sur le bord de la route, et notre commune entend permettre à toutes et à tous de s épanouir et pouvoir construire sa vie dignement. L équipe municipale a décidé de vous offrir de nouveaux moments de fête et de rencontre et d optimiser ceux existants. De nouvelles possibilités pour tous les goûts, telle sera la saison à venir, des spectacles à réserver dès maintenant, et le Festival du goût seront des moments forts dans notre ville. Vous découvrirez tout cela dans le programme de l été. Enfin, en cette période de possibles fortes chaleurs, les élus seront présents, en cas de déclenchement du plan d alerte canicule auprès des Tricastins et Tricastines âgés et handicapés. Comme vous le constatez, c est sous le signe d une double mobilisation au service de tous que s annonce l été de votre équipe municipale. Je souhaite à chacun d entre vous un bel été, et pour ceux qui quitteront Saint-Paul- Trois-Châteaux des vacances réussies! > Jean-Michel Catelinois Maire de Saint-Paul-Trois-Châteaux SOMMAIRE À SUIVRE À SAINT-PAUL Jobs d été 03 À SUIVRE À SAINT-PAUL Oliviers bicentenaires 03 À SUIVRE À SAINT-PAUL Les chars de la liberté 03 À SUIVRE À SAINT-PAUL Archéologie 04 À SUIVRE À SAINT-PAUL Festival du goût 04 À SUIVRE À SAINT-PAUL Carmina Burana 05 À SUIVRE À SAINT-PAUL Saint-Paul Soul Jazz 05 RÉTROSPECTIVE Commémoration du 8 mai 06 RÉTROSPECTIVE Just Listen 06 RÉTROSPECTIVE Tournoi d escrime 06 FUSIBLE Silence mes agneaux Malheureusement il ne s agit pas d un faux bruit, peut-être d un bruit de couloir, celui laissé par une tondeuse dans la pelouse fraîche. Avec les beaux jours, un bruit de fond envahit les jardins. Alors, celui qui fait plus de bruit que de besogne utilise la tondeuse, la perceuse ou la tronçonneuse. Les Martin à 10 heures du matin, les Thierry l après-midi et le soir chez les Grégoire. Sans parler du chien des Quentin qui n arrête pas d appeler ses copains! Alors : stop à la guerre du bruit! Vivons en paix! Un arrêté préfectoral de 1990 interdit d utiliser sur la voie publique ou propriété privée des outils susceptibles de causer une gêne à autrui, entre 20h et 7h et toute la journée des dimanches et jours fériés. Idem pour les animaux qui ne doivent causer aucun embarras aux voisins (quelle que soit l heure). Qu on se le dise, mais de grâce, sans bruit RÉTROSPECTIVE Activités jeunesse 07 GENS D ICI Ils font la ville 08 DOSSIER Piscine municipale d été 09 VIE MUNICIPALE Nouvelles signalétiques 12 VIE MUNICIPALE Guichet Unique 12 VIE MUNICIPALE Espace verts 12 VIE ÉCONOMIQUE Saint-Paul en terrasses 13 VIE ÉCONOMIQUE Les hébergements 13 EXPRESSION Groupes politiques 14 HISTOIRE le 14 juillet 15 AGENDA SORTIR Pages centrales LE COIN CIVIQUE Attention aux hirondelles Associés au retour des beaux jours et du printemps, hirondelles et martinets passent la belle saison dans notre région, dans des nids à l abri des toits. Ce sont des espèces protégées. Il n est pas inutile de rappeler qu en conséquence, il est interdit de détruire les abris et les couvées. Certes, un nid d hirondelle ou de martinet peut créer quelques petites nuisances. Mais en parallèle, rappelons-nous que ces oiseaux consomment exclusivement mouches, moustiques Insectes volants qui nous gâchent bien plus souvent la vie! Toutes les infos sur internet : Magazine municipal d information / Directeur de publication : Jean-Michel Catelinois / Maquette : Kaligram / Service communication Ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux / Rédaction : Agence ELC2 et service communication de la ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux / Photographies : Agence ELC2 / Olga Lyubkina - Fotolia / Sébastien Gayet - Fotolia / Service communication / Fonds Valentin / Nadine Gleize / Illustrations : Patrick Lapenne / Distribution : ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux / N 4 / juillet - août 2009 / Tirage : ex. / Dépôt légal en cours. Numéro ISSN en cours / Réalisation & impression : GRAPHOT Saint-Paul-Troi-Châteaux. 2

3 les évènements à ne pas manquer À SUIVRE À SAINT-PAUL JEUNESSE Emplois municipaux Jobs d été Si l emploi n est pas une compétence communale directe, pour autant cela ne signifie pas qu une ville ne puisse et ne doive rien faire. «Préoccupation cruciale pour tous et plus encore pour les jeunes, le droit au travail fait l objet d une politique volontariste de l équipe municipale» explique Daniel Rollet, adjoint en charge du personnel. La ville propose, durant l été, une soixantaine de postes, pour l essentiel des remplacements d emplois municipaux. L adjoint rappelle les critères de sélection : «habiter Saint-Paul-Trois- Châteaux, avoir entre 18 et 25 ans et être scolarisé à la faculté ou au lycée.» Après un peu de formation et d initiation, c est entre les rouleaux, les pots de peinture, perchés sur des escabeaux, pelles ou râteaux en mains, dans un bureau ou derrière un guichet, sur un chantier ou à la piscine d été, que les jeunes Tricastins entreront en fonction. La mission dure un mois, juillet pour les uns, août pour les autres. «La ville développe une action concrète. Cette expérience professionnelle demeure profitable aux bénéficiaires» précise-t-on en mairie. «Contact avec la vie en entreprise, connaissance des filières d emploi de la fonction publique, audelà du coup de pouce financier, toujours bienvenu, c est également un horizon professionnel que ces jeunes découvrent, c est extrêmement formateur» souligne Daniel Rollet. SOUVENIR La libération de Saint-Paul-Trois-Châteaux Les chars de la liberté Le jeudi 27 août 2009, les Tricastins commémoreront une grande date de l histoire locale : la libération de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Un char américain place de la Libération le 27 août 1944 «La ville développe une action concrète» D abord au monument aux morts, puis à la place de la Libération, la cérémonie sera ponctuée du discours du maire, Jean- Michel Catelinois, puis de celui de Jean Valette, président de l Entente des anciens combattants de Saint-Paul. «Il y a 65 ans, le 27 août 1944, Saint-Paul était libérée de la domination allemande. Je n avais alors que 6 ans, mais je me souviens encore de l arrivée des chars américains», nous explique Jean Valette qui, en accord avec la municipalité, organise cette cérémonie. En plus des autorités municipales et régionales, seront présents des témoins de ces évènements dont le général Rigot, à l époque chef du maquis local. Tous les Tricastins désireux d en apprendre plus sur l histoire locale et de commémorer cette date historique sont invités à assister à la cérémonie qui aura lieu à 18h, au monument aux morts de Saint-Paul-Trois-Châteaux. ENVIRONNEMENT Place de la Libération Oliviers bicentenaires Sous les regards conviviaux des immenses platanes de la place de la Libération, contemplés par les habitués des terrasses de café, deux oliviers et un cyprès prennent racine. Symbole antique de fécondité, de gloire et de paix, les deux oliviers affichent, au total, «400 ans au compteur»! Depuis début mai, ainsi aménagée, la place renforce son cachet provençal et prend une dimension plus raisonnable pour les piétons et les chalands du marché. Suivant la proposition du premier adjoint, Jean-Luc Lenoir, l équipe des espaces verts a pris un soin tout particulier au choix des trois arbres. Les oliviers achetés en Avignon étaient régulièrement taillés par le pépiniériste pour la décoration. Même de manière ornementale, ils donneront quelques olives. Pour sa part, telle une flèche vivace, toujours verte, le cyprès de Florence est un conifère très rustique. Ces deux variétés s adaptent parfaitement à la terre tricastine. Ces essences aiment le soleil et sont économes en eau. À la terrasse de la brasserie Le Caprice, les consommateurs apprécient et commentent la réalisation municipale. Les plus poétiques comparent le cyprès «à un immense cierge». Les jardiniers du dimanche dissertent sur «le tronc noueux, la dureté et la densité du bois des oliviers.» Un autre, pourtant bien renseigné, se fera quand même traiter de «fada» en affirmant «qu un olivier peut atteindre quinze à vingt mètres de hauteur». Le temps passe et sur la place c est bientôt l été. 3

4 À SUIVRE À SAINT-PAUL les évènements à ne pas manquer ARCHÉOLOGIE La nouvelle exposition du Musée d archéologie tricastine Une des aquarelles présentées dans l exposition Je vous parle d un temps que les moins de ans ne peuvent pas connaître En ce temps-là, les Gaulois cultivent la terre, récoltent baies et fruits sauvages à quelques mètres du Rhône. Dans cette civilisation originale, la Gauloise est une femme libre, elle est propriétaire, commerçante ou artisane. Son statut tranche avec la civilisation romaine où la Et le Gaulois devint gallo-romain femme est totalement dépendante de son époux. Mylène Lert, directrice du Musée d archéologie tricastine, est intarissable sur le sujet et sur cette époque particulièrement intéressante. «Notre prochaine exposition va raconter le moment où les deux civilisations se rencontrent. Les Romains franchissent les Alpes et envahissent la Gaule. En quelques décennies, le Gallo-romain naît.» Le musée renferme des vestiges et des témoignages de cette période, ils seront exposés pour la première fois. Mais l équipe du musée est allée au-delà. Les croyances des Gaulois interdisaient l écriture. Les seuls témoignages compilés dans les manuscrits proviennent exclusivement des Grecs et des Romains. Ils racontent la vie de ce peuple basé en terre tricastine. Ce sont ces écrits, ces vestiges, des bijoux, de la vaisselle, de la monnaie, la maquette d une habitation de ce temps, des aquarelles, des vidéos et mille informations qui constituent le cœur de l exposition. Passionnant pour comprendre le passé de la ville, à voir en famille. Exposition Tricastin devenu Romain A partir du 4 juillet et jusqu en mai 2011 Salle de l Archidiacre, place Castellane (place de la mairie). Du mardi au samedi de 14h30 à 18h et le premier dimanche du mois avec une visite guidée gratuite à 16h. Les visites du dimanche sont commentées par Stéphanie Falcon animatrice et guide de l exposition. Renseignements : RENDEZ-VOUS Le Festival du goût, les 4 et 5 juillet Le plaisir au menu 4 À la demande de nombreux Tricastins qui regrettaient les Fêtes gourmandes, disparues il y a sept ans, la ville remet cet été la formule au goût du jour. Détail du nouveau menu en compagnie de Jean-Claude Monnier, Conseiller municipal. La ville, accompagnée de plusieurs partenaires, travaille actuellement à l obtention du label national Site Remarquable du Goût pour la truffe. Cela se traduira notamment par la remise en état d une truffière historique sur la commune, et par la rénovation de la Maison de la Truffe et du Tricastin (MTT). Dès lors, il a paru judicieux d articuler un événement gourmand autour de ce label, en invitant plusieurs de ses Sites Remarquables. «Si la présence de Saint-Nectaire, Saint-Émilion et Châteauneuf du Pape est d ores et déjà certaine, nous œuvrons pour que d autres se joignent au festival, dans un cadre où tous sont extrêmement sollicités» explique Jean- Claude Monnier. Autour de ces invités de prestige et de renom, chacun pourra bien sûr se régaler aux étals des stands de producteurs locaux et régionaux (coteaux du Tricastin, miel, lavande, fruits, glaces ). «Parallèlement nous prenons également contact avec les Saint-Paul de France (en Fenouillet, en Chablais, de Léon) qui participaient aux anciennes Fêtes gourmandes pour renouer avec cet esprit de rencontres. Si nous visons modeste pour cette première, nous tentons de diversifier les stands en accueillant des savoirfaire en lien avec les métiers de bouche : potiers ou couteliers par exemple. Et puis on comptera au programme des deux journées des conférences sur la truffe par la MTT, des échanges avec les commerçants et les restaurateurs pour partager leurs astuces et leurs recettes» précise-il avant de poursuivre : «Le festival aura lieu sur le Courreau, visiteurs et exposants pourront profiter de la protection des platanes en cas de soleil trop insistant. Des animations permettront aux visiteurs de découvrir le centre-ville, avec l objectif de dynamiser l activité économique locale.» Ainsi, les Farfadets, acteurs sur échasses, arpenteront les rues de la ville, samedi aprèsmidi, tandis que, dimanche, les comédiens des Icarionautes tenteront de faire décoller un incrédible aéroplane. Une soirée dansante, le samedi soir, permettra aux gourmets et aux gourmands de digérer en musique. Les services de la ville (Pôle animation, Police municipale, Service technique) comme l association de commerçants Ateliers et Vitrines se mobilisent pour assurer la réussite, espérée, du festival avec un objectif commun : le plaisir au menu. Renseignements :

5 À SUIVRE À SAINT-PAUL MUSIQUE 8 e Musicales en Tricastin, du 17 au 24 juillet Carmina Burana MUSIQUE du 10 au 12 juillet Saint Paul Soul Jazz Beethoven, Debussy, Schubert et bien d autres, la huitième édition des Musicales, du 17 au 24 juillet 2009, se place sous le signe d une grande variété. Professionnels reconnus, artistes nationaux ou locaux et jeunes musiciens exprimeront leurs talents dans des lieux magiques tels que la Cathédrale de Saint-Paul ou le Château de Suze-la-Rousse. En tout, ce sont six concerts de qualité à un prix abordable que propose l association Divertimento, organisatrice de l évènement depuis cinq ans*. Le festival est largement soutenu par la ville de Saint-Paul, comme le souligne Stana Manoa, responsable du Service culturel de la ville : «Notre objectif en matière de culture est d encourager au maximum l activité musicale. C est aussi celui de l association Divertimento qui œuvre au développement de la musique classique et a plusieurs fois proposé des stages pédagogiques aux jeunes Tricastins.» Le programme en bref Le Festival s ouvre vendredi 17 à la Cathédrale de Saint-Paul avec la Maîtrise de l Opéra national de Lyon. Un chœur d adolescents, déjà artistes confirmés, proposera un programme dynamique intitulé «Rejoice!». «Divertimento a la chance de pouvoir investir la Cathédrale de Saint-Paul et la cour du Château de Suze-la-Rousse, deux lieux qui ont une acoustique exceptionnelle. Le son y est tout simplement parfait!», précise Anne- Marie Boucharlat, présidente de l association. Chaque année, les Musicales font place aux artistes locaux. Après une scène ouverte aux étudiants de l Ecole de Musique, deux pianistes professionnels joueront à quatre mains les œuvres de Poulenc, Rachmaninov ou Debussy le dimanche 19 à la salle Fontaine. Le mardi 21, David Bismuth, artiste de renommée nationale, rendra un hommage à Chopin au Château de Suze-la-Rousse. Le festival s achèvera le vendredi 24 avec un grand spectacle en deux parties à Saint-Paul Après Petrouchka de Stravinski, l œuvre de Carl Orff, Carmina Burana, enflammera la scène. «Karine Locatelli dirigera un chœur de 28 solistes professionnels accompagné de deux pianistes et cinq percussionnistes.» A ne pas manquer. * Retrouvez le programme complet sur l agenda. Festival unique en Europe, la quatrième édition de Saint Paul Soul Jazz réunira les meilleurs ensembles nord-américains et des centaines de passionnés. Avec la bénédiction de la Cathédrale et grâce à l hospitalité républicaine de la place de la mairie, du 10 au 12 juillet*, chaque soir, le public découvrira deux concerts. Une musique marquée par l influence d Otis Redding, Jimmy Smith, et de la Française Roda Scott. Fabrice Garcia, responsable de l association Émergence organisatrice du festival explique : «nous avons souhaité créer une manifestation originale. Les artistes qui viennent à Saint-Paul-Trois- Châteaux ne sont programmés dans aucun autre festival. C est d ailleurs pour cela que nous drainons un public fidèle et que les artistes acceptent de venir depuis l autre côté de l Atlantique.» Ce projet artistique est soutenu par la commune, le département et le fabricant d orgue Hammond. Issu du jazz, mais style à part entière, le soul jazz conjugue les accords d une basse, d une guitare, d une batterie et d un orgue. La profondeur vient aussi de la présence d une voix et du soutien des cuivres. Les cinquante bénévoles qui assurent le succès de ce rendez-vous, s ils militent pour ce style musical, insistent sur le côté tout public. D ailleurs Fabrice Garcia précise «osez participer largement, le sous-titre du festival est : un show pour toute la famille!» C est dire. Prix de la soirée (2 concerts) : 15. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Pass trois soirées : 35. * Programme complet sur l agenda Renseignements : , Renseignements / réservation : association Divertimento au

6 RÉTROSPECTIVE retour sur ce qui s est passé à Saint-Paul SOUVENIR le 8 mai Commémoration MUSIQUE Electro festival La signature de la reddition de l armée allemande, le 8 mai 1945, a marqué la victoire des Alliés sur l Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. La France est, depuis 1981, le seul pays qui commémore cette date par un jour férié et chômé. Chaque année, anciens combattants, médaillés militaires, élus et représentants officiels la célèbrent au cours d une cérémonie. Pour Jean Valette, président de l Entente des Anciens Combattants, il est très important que cette année, «les enfants de l école Plein Soleil aient donné lecture de textes et de poésie.» Parmi eux, le Chant des partisans, dont le dernier des coauteurs Maurice Druon* vient de disparaître. La chorale de l UNRPA a participé à la manifestation, ainsi que la Lyre Tricastine qui a procédé aux sonneries réglementaires et joué la Marseillaise. De son côté, le maire Jean-Michel Catelinois, remerciant chaleureusement les participants, a commenté : «Le souvenir, en particulier celui que perpétuent les enfants de Saint-Paul-Trois-Châteaux, est important, afin que jamais la barbarie ne reprenne prise dans notre pays.» * L autre auteur était son oncle, Joseph Kessel. Just Listen, juste un succès Si Kiki, Metope, Kolombo, Nhar, Alex Milan, Bastien Grine, Greg Delon ou Ioan Lansak étaient au rendez-vous du premier Electro Festival, les 17 et 18 avril, avec «du pur son», les jeunes Tricastins aussi. Yannick Abadie, 25 ans, directeur de l agence évènementielle Bobell s Paradise, dresse le bilan de 6 mois de travail intensif en insistant sur «le partenariat parfait noué avec les services de la ville, dont le métier d origine n est pas vraiment d œuvrer à ce type d initiatives. Coup de chapeau en particulier à Caroline Dives, du Pôle animation. Avant cela, il faut saluer surtout une vraie volonté politique de faire bouger la ville, de proposer une offre culturelle adaptée à la jeunesse, en termes de programmation et de tarifs. Nous autres, les professionnels, on a simplement rendu cette ambition concrète et réelle. Et je crois, sans autosatisfecit, qu on a tous bien travaillé.» Le festival a en effet rassemblé 800 personnes, une réussite en termes de fréquentation pour une première, autour de prestations plébiscitées par le public, et, soulignons-le, d une organisation sans faille, sans aucun incident. «Gageons que l évènement soit reconduit l année prochaine. Si on a fait nos preuves, pour autant il faut poursuivre la dynamique engagée. Généralement, 3 éditions sont nécessaires pour qu un festival s inscrive dans le paysage culturel d un territoire» conclut Yann, dont plusieurs titres, en tant qu artiste cette fois, sont déjà produits. 6 SPORT Le Tournoi national d escrime Et à la fin de l envoi, je touche Le complexe sportif Plein Soleil et le boulodrome signaient, à la pointe de l épée et du fleuret, le Tournoi national d escrime de Saint-Paul- Trois-Châteaux. Cinq cents enfants, garçons et filles, de 7 à 14 ans, autant de parents, d accompagnateurs, d arbitres, cinquante clubs nationaux, une trentaine de bénévoles pour la réussite de cette manifestation. «Nous rassemblons chaque année un millier de personnes pour cette compétition nationale qui rassemble à Saint-Paul les meilleures lames de l hexagone, dans les catégories allant de poussin à minime» rappelle, enthousiaste, le maître d armes au Masque de Fer Tricastin, le club local d escrime. Les tireurs locaux occuperont de belles places d honneur, mais ne réussiront pas à rafler les plus hauts podiums. «L escrime est une discipline qui connaît, en particulier depuis les derniers J.O., un regain d intérêt» explique la présidente. Elle ajoute pour conclure, «nous avons franchi la barre des cent licenciés et nous sommes prêts pour l accueil d autres demandes.» Renseignements : ou

7 RÉTROSPECTIVE JEUNESSE Animations culturelles pour les jeunes Tricastins C est bon pour les bambins Sismo tour, Fête du livre, Biennale de guitare, racontoirs, ateliers au Musée, et Tréteaux de France, chaque année, le Service culturel de la ville met à profit les animations culturelles municipales pour éveiller la curiosité et l ouverture des jeunes Tricastins. De la maternelle au lycée, des scientifiques, des écrivains, des musiciens et des comédiens interviennent auprès des scolaires. Retour sur des actions qui éveillent les enfants. Sur les planches Compagnie nationale de théâtre, les Tréteaux de France se déplacent pour jouer sous chapiteau au plus près de la population à la manière de Molière. Les 27 et 28 avril dernier, c est sur la place du 14 juillet que la troupe a interprété Les Caprices de Marianne d Alfred de Musset. En tout, 250 élèves des écoles et collèges de Saint-Paul et Suze-la-Rousse ont pu profiter du spectacle. «En plus de la représentation, les élèves ont pu rencontrer les comédiens d une compagnie de grande qualité. Nous espérons que ce genre d action de sensibilisation fera d eux des spectateurs aguerris» confie l adjointe à la culture, Christine Etuy. En musique Du 3 au 11 avril, les guitaristes du Quatuor Cordoba présentaient leur instrument et jouaient pour les écoliers. Du CP au CM2, près de 360 élèves participèrent aux animations du quatuor. «La Biennale de guitare en Tricastin fêtait sa 17ème édition, mais c est la première fois que nous réalisons ces animations auprès des enfants. Le retour des enseignants et «Quelques années plus tard, s en souvenir encore...» des élèves est très positif. Nous souhaitons reconduire ce type d opération le plus souvent possible» précise Christine Etuy, à l origine du projet. Et les sciences En partenariat avec le Palais de la Découverte de Paris, le Sismo Tour est une exposition qui se déplace pour populariser les sciences naturelles, physiques et mathématiques. Du 16 au 29 mars, à la salle Pommier, l exposition accueillait les élèves des écoles primaires et collèges de la ville. «Pour faciliter leur compréhension, les élèves étaient préparés à l exposition par des ateliers. Cette action s est construite en étroite collaboration avec les enseignants» souligne Christine Etuy. Pour lire et écrire Apprendre à lire autrement, tel est l objet des animations scolaires mises en place pendant la Fête du livre organisée par l association le Sou des écoles laïques. Chaque année, fin janvier début février, cet évènement donne le goût de la lecture et de l écriture aux enfants. «Les auteurs se déplacent dans les écoles. En abordant le livre différemment, ils lui donnent l image d un objet actuel et ludique», explique Marie-Agnès Jobin, directrice de la Fête du livre. Carole Pujas, salariée de la Fête du livre, présente des ouvrages dans les écoles. Actuellement, des médiations sont proposées aux écoles autour de livres sur le rire, thématique du salon Éveiller «Former de futurs acteurs et spectateurs de la vie culturelle constitue l objectif de ce genre d animations financées par la Ville. Nous tenons à ce que celles-ci soient gratuites et accessibles à tous. Elles sont complétées par les actions des services municipaux et notamment la médiathèque et le musée qui cultivent des actions continues avec les classes et les enfants. Et leur plus grand plaisir est de voir ensuite les enfants, quelques années plus tard, s en souvenir encore...» rappelle en conclusion Christine Etuy, adjointe à la culture. 7

8 GENS D ICI des Tricastins qui font la ville 8 Marie-Laure Peligrain Au fil des vies 15h, sous un soleil de plomb, passée la porte de la mercerie Idées à coudre, Marie-Laure Peligrain accueille une clientèle en quête de bobines, de boutons, de pelotes, de retouches, de conseils. La Tricastine retrace son parcours depuis Le Mans natal jusqu à Saint-Paul, avec un sourire timide que voilent parfois quelques ombres fugaces à ses yeux clairs, et qu elle chasse d une moue résolue. «Je suis passionnée de couture depuis l enfance, grâce à ma grand-mère.» Aussi, lorsqu au gré d une existence jalonnée de joies et d épreuves, l opportunité d acquérir la mercerie de Saint-Paul s offre à elle, c est son mari, facteur, qui lui en fait le cadeau. En Tant d années déjà au cours desquelles les demandes ont évolué : «Il y a 15 ans tout le monde faisait du canevas, par exemple. Et si l activité stricte de mercerie a diminué, la retouche va croissant et le tricot est en plein essor depuis 2-3 ans. Les modes fluctuent, je m adapte. Chez moi, on trouve le réassort de fil souhaité ou la juste mesure d élastique, et surtout le conseil» raconte-t-elle. Un goût pour l échange qui se traduit aussi par l accueil régulier de «petites stagiaires» en CAP ou en classe d adaptation. Une façon de transmettre la fibre. Durant son temps libre, Marie-Laure s adonne à la dentelle au fuseau, prend soin de son jardin, de ses fleurs et des chevaux du centre équestre créé par sa fille. Parmi celles qui se pressent dans la boutique ce jour-là, l une des clientes explique que «sans la broderie, elle ne s en serait jamais sortie.» La mercière sourit doucement, à l écoute des vies qui se racontent et se déroulent à la manière des pelotes de laine multicolores. Lisa Descours Espace sérénité Une cliente sort de cet espace de «zénitude», détendue et prête à témoigner des bienfaits des soins prodigués par Lisa Descours. Cette quadragénaire américaine développe un concept original d esthétique, de soins du corps et du visage, de modelage, de relaxation et de massages. «J adore ce métier fait de contacts, de conseils et d attentive écoute. Je suis à Saint-Paul- Trois-Châteaux depuis 10 ans et en France depuis 17. Depuis deux ans, en créant cet espace de bien être, j apporte une manière différente de retrouver le bien-être et limiter tous les stress.» Sérénity* telle est l appellation de l institut, un petit havre de paix logé au cœur du lotissement les Magettes. «Le lieu a son importance, je souhaitais créer un dépaysement, offrir un endroit apaisant et convivial, ce qu un magasin en ville ne favorise pas toujours» précise Lisa Descours. Le calme, la capacité à se ressourcer par la relaxation, les massages et les soins esthétiques s obtiennent aussi par les produits utilisés. Ici, tout est bio, 100% naturel. «Je tiens beaucoup à cette technique faite de soins et de conversation. Retrouver la forme prend du temps. Il est possible de passer dans ce cocon à bien être une heure ou une demijournée» précise l esthéticienne. La cabine de soin est délicieuse, conviviale, la musique berce patiente ou patient, les massages vous transportent et peu à peu le stress, la fatigue vous abandonnent. Sereine, la zen attitude vous gagne, parfait. *www.serenitysoinsbio.com Josette Sagnard Une Tricastine de cœur À l ombre placide des arbres fruitiers de son jardin, Josette Sagnard cultive aussi bien l amour d une nature généreuse que celui des autres. Dans son potager enchanté, on trouve pêle-mêle, en rangées bruissantes de couleurs, des aubergines, des courgettes, des haricots, des poivrons, des poireaux, des salades, des choux, ou des tomates. Quant «Elle est pas belle, la vie?» aux figues, prunes et cerises, elles font autant de futures confitures et clafoutis. Une passion de la terre qu elle partage avec ses voisins jardiniers. «Nous habitons Saint-Paul depuis 20 ans, raconte cette mère de quatre grands enfants et grand-mère de deux petits. Ici, c est le paradis, pour s ennuyer, faut le faire exprès.» Et, en vérité, Josette déploie une inlassable énergie entre le yoga à la MJC «deux fois par semaine», la marche quotidienne «un temps de méditation pendant lequel je chantonne souvent», et de multiples engagements au service des autres : bénévole à Château vert, Lieu d accueil parents enfants, à la bourse aux vêtements du Centre social, ou encore tisseuse de liens privilégiés avec les femmes maghrébines de la commune, parmi lesquelles elle compte une «sœur de cœur» Et quand Josette n arpente pas les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en famille, elle fabrique son pain comme son compost, ou bichonne ses trois poules et son coq de compétition, superbe autant qu ombrageux. Tandis qu elle vous invite à déguster un jus d orange parmi la paix de sa terrasse fleurie à l angle de laquelle poussent patiemment deux plants de kiwis, elle conclut avec un sourire immense qui achève de vous en convaincre : «Elle est pas belle, la vie?»

9 DOSSIER REPORTAGE Piscine municipale d été Grand bain Réouverture de la piscine d été Rue de la piscine, derrière les grilles de protection du chantier, trois gamins sortent du collège et prennent régulièrement des nouvelles des travaux. «Hep! monsieur, ça sera vraiment terminé fin juin? C est vrai que ça ouvre en juillet?» Les maçons et les menuisiers s activent et confirment la date, ils ponctuent le tout d un sourire et d un clin d œil sympathique. Juché sur des vélos aux équipements approximatifs et pas toujours réglementaires, le trio se marre et avoue avec une grande malice, «on passe presque tous les jours, pour savoir comment ça avance. En mairie, ils disent que tout sera prêt pour l été, mais nous nous ne sommes pas certains, alors on surveille notre chantier!» Mathis, Fayçal et Cédric comptent sur la piscine d été. «On passe presque tous les jours, pour savoir comment ça avance.» Ils en parlent même en famille : «mes parents se sont connus dans cette piscine» explique l un. L autre affirme que sa mère a appris à nager ici. Le troisième annonce : «ma mère dit que si la piscine fonctionne, nous irons tous les jours, c est à côté et c est pratique.» Mais, précisent-ils, «il ne faut pas que ce soit cher. On ne sait pas encore le prix d entrée. Dans le journal, il faudra donner les prix» m apostrophent-ils. Pour ces trois collégiens inquiets et pour les Tricastins, plongeon dans la piscine d été. 9

10 DOSSIER REPORTAGE Piscine municipale d été L été reste un moment privilégié, la crise et les difficultés entraîneront des départs moins lointains et plus courts. Les familles s en vont un temps, reviennent. D autres restent à Saint-Paul-Trois-Châteaux, la piscine d été constituera un plus pour elles. Pas besoin de partir au bout du monde pour découvrir des moments de joie, ils sont possibles, à côté de nous. «Dans notre programme électoral, rappelle Jean-Michel Catelinois, nous annoncions notre intention de rouvrir une piscine d été à tarif abordable. Début juillet cette promesse sera tenue.» L ancien équipement fermé, en 2004, pour des raisons pas toujours très évidentes, voué semble-t-il un temps à être remplacé par un programme 10 immobilier, la piscine d été constitue une vraie attente des Tricastins. «Nous répondons, dans des délais très courts et avec une maîtrise des coûts, à cette forte demande des habitants» expliquent Daniel Rollet et Claude Loverini, adjoint au personnel pour le premier et aux sports pour le second. Faire vite et bien Le pari ne manquait pas d ambition, il s agissait juste en quelques mois de reprendre et de rajeunir un équipement fermé depuis plusieurs années. «Nous n allons pas seulement ouvrir un lieu fermé, précise l adjoint aux travaux Tahar Sellal, il est agrandi, modernisé. L équipement ouvre ses portes avec toutes les normes d accessibilité pour les handicapés et en conformité avec les exigences des services de sécurité.» L adjoint précise : «nous avons également tenu à équiper le site avec des capteurs solaires sur le toit et des aménagements économes en énergie et en consommation d eau, comme la suppression du plongeoir.» Un investissement de près d un million d euros. Un financement clair et des coûts parfaitement maîtrisés. «Le chantier touche à sa fin, et aucun dépassement, n est prévu» confirme Tahar Sellal. Un chantier mené tambour battant Sur le chantier, les équipes se relaient sans cesse. Un ballet incessant qui alterne maçons, menuisiers, électriciens, peintres, carreleurs, plombiers et couvreurs. Sous la grande bâche blanche, fin mai, une équipe procédait, masque sur le visage, à la pose de la résine pour l étanchéité des bassins. «Nous disposons de très peu de temps pour réaliser ce chantier, la tâche est importante et à l inverse les délais sont très courts. Ce n est pas le moment de couler» précise-t-il en plaisantant. Réaliser la piscine avant l été relevait d un défi. «Je pense que tout sera fini dans les délais» confirme Daniel Rollet. «Les entreprises jouent parfaitement le jeu, visiblement, pour l instant, tout s enchaîne parfaitement» souligne Claude Loverini ; il faut dire que le Service des travaux neufs de la ville surveille de près le planning et l avancée du chantier. 5 emplois durant toute la saison La piscine fonctionnera avec cinq agents à temps plein, maîtres nageurs sauveteurs, surveillants de baignade et agent en charge de l entretien, des vestiaires et des entrées. «Une partie de ces emplois seront confiés à des emplois jeunes saisonniers» précise l adjoint au personnel. La sécurité Le site et les environs bénéficieront d une surveillance par vidéo. Pour Daniel Rollet, en charge de la sécurité publique, «nous créons un espace public qui doit être sécurisé pendant les heures d ouverture par le personnel en place, mais également durant la nuit. Nous attachons un soin particulier à ce que cette réalisation soit respectée et n entraîne pas de nuisances pour le voisinage.»

11 DOSSIER Tarif abordable Le terme «abordable» figurait en bonne place dans les engagements de l actuelle municipalité. Les trois collégiens, Mathis, Fayçal et Cédric espéraient également que l entrée à la piscine ne causerait pas de tracas à leurs familles. Le maire Jean-Michel Catelinois rappelle «notre budget affiche trois priorités, la progression du cadre de vie ; l amélioration des prestations ; des investissements intelligents. La piscine d été condense ces trois priorités.» Toutes les activités municipales prennent en compte l exigence des familles de ne pas dépenser trop. Lorsque le quotidien économique se fait plus raide, plus âpre, les communes doivent faire preuve de créativité et d intelligence pour proposer des activités et des animations de qualité, mais accessibles au plus grand nombre. La ville propose des tarifs «bon marché» : - Entrée moins de 16 ans : 1,30 - Entrée plus de 16 ans : 2,20-10 entrées moins de 16 ans : entrées plus de 16 ans : 15 - Pass été, moins de 16 ans : 30 - Pass plus de 16 ans : 50 Ouverture La piscine sera ouverte tous les jours, sauf le jeudi, entre 10h et 19h. En mairie, les élus et les responsables de l équipement semblent confiants. Chacun souhaite que les résultats soient à la hauteur des attentes du public. Une fréquentation familiale et bon enfant, pour cette réalisation qui accueillera 300 personnes par jour. «Nous sommes certains qu en fin de saison, à la rentrée, la piscine d été apparaîtra, à tous, comme un formidable espace de convivialité» s enflamme Claude Loverini pour des entreprises dont beaucoup sont locales : CERTIB (maître d œuvre), ESPACE 26 (architecte), NORISKO (Bureau de contrôle), S.P.S. (Qualiconsult), G.C.C. (gros œuvre), AMSON (résine de bassin), E.T.E (process piscine), SPEF (revêtement de façades), ANDRIOLLO (menuiseries aluminium, serrurerie ; plomberie, sanitaire, ventilation, solaire), BILLON SA (étanchéité), VALLON FAURE (menuiseries intérieures, cloisons), BERTOLINI (plâtrerie, peinture), GUERIN (carrelages), EDRELEC (électricité). 3 questions, 3 réponses Palmes d or pour une piscine Le chantier de la piscine couvre plusieurs champs de compétences municipales. Les élus concernés répondent à nos questions. Le chantier sera-t-il terminé fin juin? Tahar Sellal, adjoint aux travaux : «Oui, les entreprises, avec les différents corps de métiers, ont relevé le défi et devraient assurer, comme le marché le prévoyait, la livraison de l équipement fin juin. La piscine d été représente un investissement pour la commune d un million d euros. Nous n enregistrerons aucun dépassement financier. A terme nous disposerons d un lieu plus vaste, plus convivial et offrant des possibilités d extension, pour accueillir de la restauration et des plages en gazon.» L équipement peut-il causer des gênes au voisinage? Daniel Rollet, adjoint à la sécurité : «Le site est placé sous vidéo surveillance nuit et jour. Les installations sont aux normes et nous avons veillé à garantir un accès aux gens à mobilité réduite. Nous veillons à ce que rien ne vienne causer du bruit ou une gêne aux riverains.» Qu attendre de plus de la piscine d été? Plan de financement de l équipement Budget prévu Aide confirmée à ce jour : Conseil Général Retour TVA Coût réel estimé pour la commune Claude Loverini, adjoint aux sports : «La ville dispose d un autre équipement aquatique à Saint Paul Les deux réalisations fonctionneront ensemble tout l été. Offrir un espace sportif supplémentaire devrait aussi conforter les clubs locaux comme le club nautique, la plongée ou le triathlon. Saint-Paul-Trois-Châteaux est une ville sportive, la piscine donne un coup de pouce, c est excellent pour tout le monde.» 11

12 VIE MUNICIPALE ce que le Conseil municipal décide 12 Nouvelle signalétique 24 totems pédestres jalonneront très prochainement les sites remarquables du centre ancien de Saint-Paul. L objectif est d indiquer le circuit du patrimoine, et de renseigner curieux et passionnés sur les nombreuses richesses historiques que compte la commune. Une signalétique dédiée permettra également aux visiteurs que les promenades affament ou assoiffent de connaître les bonnes adresses de Saint-Paul. Chaque panneau a été le fruit du partenariat entre la ville, les services techniques, l association de commerçants Ateliers et Vitrines et le Musée d archéologie tricasine. Les totems seront en verre Sécurit plus résistant et plus facile d entretien que tout autre matériau, avec un code couleurs harmonisé à la charte graphique de la ville. L ensemble de ces panneaux devrait être posé pour le début de la saison touristique (juillet). Ils mesurent 2 mètres de haut sur 40 cm de large. Certains seront posés en façade mais quand ce n est pas possible (patrimoine classé notamment) ils seront installés sur des bi-mâts. Les services municipaux procèdent également à la rénovation des panneaux directionnels sur le grand tour de ville et à celle de la signalétique aux grands carrefours pour indiquer les équipements, au nombre desquels la nouvelle piscine d été (voir dossier en page 9). Guichet Unique, une mairie plus pratique Désormais lorsqu on entre dans le hall de l Hôtel de ville, un panneau fléché (provisoire) indique sur la droite le Guichet Unique. Retour sur un changement de culture en marche, pour les usagers comme pour les services. «Derrière la volonté d optimiser le service public, il s agit de mieux tenir compte des besoins des usagers, de présenter dans des délais plus courts des réponses plus efficaces et adaptées à chaque cas, éviter le risque d être promené de bureau en bureau, de service en service. C est l objectif de la nouvelle organisation de l accueil de la mairie. Désormais pour toute demande*, le Tricastin s adresse au Guichet Unique, ou téléphone à un seul numéro» explique Gil Revol directeur du Pôle population. Si cette transformation facilite désormais la vie des Tricastins, elle exige aussi de Numéro unique : Ouverture du Guichet Unique Lundi 10h - 12h / 13h30-17h30 Mardi 8h - 12h / 13h30-17h30 Avis au Public Enquête publique du projet de révision du Plan Local d Urbanisme et de zonage assainissement Par arrêté du 5 juin 2009 le Maire de Saint-Paul-Trois-Chateaux a ordonné l ouverture de l enquête publique sur le Plan Local d Urbanisme et le zonage assainissement. A cet effet, M. CARLES Maurice domicilié 2, Boulevard Laënnec à Pierrelatte (26700) exerçant la profession d ingénieur retraité a été désigné par le Tribunal Administratif comme commissaire-enquêteur. L enquête se déroulera à la Mairie, Service urbanisme, cours des Platanes, du 26 Gilles Revol Nadine Grandin nouveaux rapports entre les services. «Pour atteindre davantage d efficacité, pour limiter les déplacements des usagers, il devient incontournable de mutualiser les informations», souligne la responsable du service, Nadine Grandin Ferrus. Le nouveau dispositif a conduit à redéfinir les plages horaires d accueil du public, et de multiples évolutions sont en cours de réalisation, pour répondre à cette nouvelle exigence de qualité de service : reconfiguration du standard téléphonique, signalétique adéquate, mise en réseau de l informatique, logiciel de traitement des demandes, installation de terminaux mobiles de paiement électronique pour les régies municipales... La mairie s attelle à deux autres projets : des formulaires administratifs en ligne sur le site de la ville et la création d une carte ville rechargeable qui permettra aux usagers de régler l ensemble des prestations proposées par la commune (spectacles, piscine, etc.). Conscientes d être le lien immédiat et direct entre la ville et l usager, les agents du nouveau guichet unique «se sont énormément investies et, en prime, l administré est accueilli avec sourire et efficacité. Malgré les habitudes à changer pour certains Tricastins, les repères s établissent progressivement» poursuit la responsable. En témoigne déjà la fréquentation, massive, du nouveau Guichet Unique de l Hôtel de ville, le samedi matin. * sauf demandes spécifiques : urbanisme, CCAS, Police municipale. Mercredi 8h - 12h / 13h30-17h30 Jeudi 8h - 12h / 13h30-17h30 Vendredi 8h - 12h / 13h30-17h30 Samedi 9h - 12h juin 2009 au 7 août 2009 inclus, aux jours et heures habituels d ouverture. Le commissaireenquêteur recevra en Mairie les : Vendredi 26 juin de 9h à 12h, Vendredi 3 juillet de 14h30 à 17h30, Mercredi 8 juillet de 9h à 12h, Jeudi 23 juillet de 14h30 à 17h30, Mardi 28 juillet de 9h à 12h, Vendredi 7 août de 13h30 à 17h30. Pendant la durée de l enquête, les observations sur le Plan Local d Urbanisme et de zonage assainissement pourront être consignées sur le registre d enquête déposé en Mairie. Elles peuvent également être adressées par écrit au commissaire-enquêteur à la Mairie. Le Maire, Jean-Michel CATELINOIS.

13 VIE ÉCONOMIQUE NOCTURNES Du 2 juillet au 27 août 2009 Saint-Paul en terrasses, songes de nuits d été Hébergements à Saint-Paul tous les styles de vie et d envie Tous les jeudis soirs d été, Tricastins et touristes pourront profiter d une ville résolue à s éveiller, en douceur, à mesure que le soleil se couche. À partir du jeudi 2 juillet, jusqu au jeudi 27 août, les terrasses de la place du Marché, de la place de la Libération et du centre ancien accueilleront en effet des animations musicales de 19h à 22h. Pour que l ambiance conviviale et flâneuse s y puisse épanouir sans contrainte, le centre ville sera accessible uniquement aux piétons, tandis que les lieux publics et les magasins demeureront ouverts, l occasion de Au programme Jeudi 2 juillet Etienne Vincent Trio (place du Marché) Duo Lastic (Grand rue) Play Add (place de la Libération) Jeudi 9 juillet Aron c (place de la Libération) Jeudi 16 juillet Astella Quartet (place du Marché) Duo Lastic (Grand rue) Phoçair (place de la Libération) Jeudi 23 juillet Harvest Trio (place du Marché) Souskail (place de la Libération) Jeudi 30 juillet Sound of Jack (place du Marché) prolonger la détente, et de déambuler au gré des désirs et des curiosités, seul, en famille, entre amis. L initiative se mène en partenariat avec l association des commerçants, Ateliers et Vitrines, dont quelques cafetiers audacieux qui ont l expérience de ce type d évènements et la volonté de diffuser leur savoir-faire, la ville de Saint-Paul, à travers ses services, le Pôle animation en particulier, et les équipements publics et associatifs comme la Médiathèque, la galerie Angle, Arteda, etc. Autant de soirées estivales en perspective à investir de promenades ou de visites ou d emplettes ou de conversations amoureuses autour d un verre, délicieusement lovés en terrasse, bercés par les accents veloutés des groupes de jazz. Duo Lastic (Grand rue) Groop (place de la Libération) Jeudi 6 août Etienne Vincent Trio (place du Marché) Duo Lastic (Grand rue) Tina, la voix jazzy (place de la Libération) Jeudi 13 août Mambouss (place de la Libération) Vendredi 14 août Art Gecko Beat (place du Marché) Jeudi 20 août Astella Quartet (place du Marché) Duo Lastic (Grand rue) Fred Mery & co (place de la Libération) Jeudi 27 août Mr Somwood jazz vocal (place du Marché) Animation musicale place de la Libération Le Tricastin en Drôme provençale Plusieurs types d hébergements s offrent à tous ceux qui souhaitent profiter des douceurs tricastines pendant la saison estivale (et hors saison pour les plus chanceux), sur Saint-Paul-Trois-Châteaux et ses immédiats environs : Vingt-cinq chambres d hôtes, labellisées, offrant convivialité, confort, et souvent bonne table ou wifi, dans des cadres variés, au coeur des vignes, des chênes truffiers ou du village historique. Treize hôtels pour tous les styles de vie et d envie, de la vie de château au charme d une ferme de campagne en passant par l ultra-modernité toute équipée, tout est possible. Pour ceux qui considèrent que les soirées à guetter Vénus parmi les points d aiguilles lumineux du ciel nocturne et le frisson délicieux de la rosée au petit matin sont indissociables des vacances... six campings attendent les tentes ou les campings-cars, du 2 aux 4 étoiles. Quarante-quatre locations saisonnières, labellisées par Gîtes de France ou Cléavacances, promettent là encore des hébergements aux accents multiples : des maisons provençales en vieilles pierres aux villas VIP. Enfin, deux hébergements collectifs permettent d accueillir les groupes. Une seule adresse pour le détail de toutes ces solutions d hébergement : l Office de Tourisme de Saint-Paul- Trois-Châteaux qui dispose d un site internet particulièrement ergonomique, avec chaque jour un suivi des hébergements disponibles. Renseignements : tél

14 EXPRESSION des groupes politiques Groupe de la majorité Le Département de la Drôme soutient la Ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux La majorité municipale a la volonté de gérer au plus juste les finances communales, c està-dire le produit des impôts payés par les Tricastins bien sûr et pour plus de 90 % par les entreprises de Saint-Paul. Gérer au plus juste, cela suppose la recherche de financements complémentaires pour nos investissements, la recherche de subventions. La majorité municipale a aussi le souci de situer son action dans le cadre de la politique de développement et de solidarité mise en œuvre dans le département par le Conseil général. Cela s est traduit, depuis plusieurs mois, par des contacts avec Didier Guillaume, Président du Conseil général de la Drôme. Le département ayant adopté en novembre 2008 une réforme de son dispositif d aide aux villes moyennes et aux communautés de communes, une réunion a eu lieu à Valence le 29 janvier dernier avec les élus et les services de la Commune de Saint-Paul accompagnés du Conseiller général du canton d une part, les Services départementaux et Michel Grégoire 1er Vice-Président du Conseil général d autre part. Cette réunion a permis à l équipe municipale de présenter différents projets dits «structurants» pour le développement de notre commune. Parmi les projets présentés on peut citer les modes de déplacements «doux» (piétonniers, cyclistes), le Centre Social, la réhabilitation du quartier de la rue de la Juiverie, la réhabilitation de la salle Fontaine et celle du Centre de loisirs 2003, l extension des réseaux Haut Débit, le projet d une salle de spectacle intercommunale et bien entendu la rénovation de la piscine d été. Le Département a réservé un accueil favorable aux projets s inscrivant dans une démarche de développement durable, en cohérence avec les politiques départementales et ayant une portée intercommunale. La liste des projets présentés au Conseil général en vue d une demande de subvention a été adoptée à l unanimité lors du Conseil municipal du 28 mai dernier. Pour l année 2009, cette démarche porte déjà ses premiers fruits puisque les travaux de rénovation de la piscine d été sont subventionnés par le Conseil général à hauteur de 16 % soit euros. C est un résultat appréciable. C est un résultat encourageant Le groupe de la Majorité municipale : Fadma Abassi, Isabelle Aracil, Stéphanie Bakhtar, Chantal Bélézy, Jacqueline Bessière, Agnès Boutet, Georgia Brun, Jean-Michel Catelinois, Bernard Decome, Romain Entat, Christine Etuy, Jean-Bernard Faugier, Philippe Gourin, Pauline Groffe, Jean-luc Lenoir, Claude Loverini, Jean-Claude Monnier, Eliette Richez, Daniel Rollet, Serge Scotto Di Vettimo, Tahar Sellal, Sandra Terrasse. 14 Groupe de l opposition L Opposition a-t-elle des droits? Lors du dernier Conseil municipal, Monsieur le Maire n a pas apprécié que des Tricastins s adressent directement aux Elus de l Opposition pour leur faire part de diverses préoccupations. Est-ce que, pour cette Majorité, les élus de l Opposition sont des «sous élus»? Pour nous certainement pas. Rappelons-le. Nous représentons prés de 50% de la population (49,6 %). Il nous paraît donc logique qu au même titre que le Maire, nous informions le Conseil municipal des préoccupations de nos concitoyens lorsque ceux-ci nous en font part. Quelle intolérance Monsieur le Maire! Où sont vos promesses de campagne? La seule promesse tenue à ce jour, est celle de la construction de la piscine d été dont nous continuons à considérer que la construction est inadaptée en ce lieu. Ce qui nous a conduits à ne pas voter le budget La Municipalité, alors qu elle en a les capacités, ne participe absolument pas à l effort de relance et de soutien économique aux entreprises locales. La plus grande partie des communes de la Drôme ont le souci de contribuer à l effort de relance de notre économie. Bien au contraire. Elle supprime des projets qui avaient été engagés. C est le cas du projet de «Centre de la pierre» prévu place du 14 Juillet. Ce programme était élaboré en collaboration étroite avec Saint Restitut. Il concernait : Le plan incliné, La place du 14 juillet et L ancienne gare de Saint Paul. Ce projet dit «Jardin des Carriers» était bien évidemment plus cher que celui annoncé par la municipalité de gauche: un parking goudronné, peu paysagé. Un lieu sans âme. Que veut dire «pas cher»? Pour cette Majorité c est faire abstraction d un projet réfléchi qui devait perpétuer la mémoire des villages de Saint Paul et Saint Restitut en évoquant leur passé économique et culturel : l exploitation des Carrières. La culture et l écologie, la mémoire, l identité de notre village et de ses hommes ne semblent pas faire partie des préoccupations de cette Municipalité. Nous le regrettons bien. Les élus d Opposition : Gérard Clerc, Martine Duriaud, Raoul Garcia, Fabien Limonta, Annie Roux, Michel Seux, Vanina Gilot. (Permanence le mardi de 9h à 10h) Conseils municipaux > Jeudi 9 juillet à 20h > Jeudi 24 septembre à 20h

15 coup d œil sur notre passé HISTOIRE ET MEMOIRE le 14 juillet Ah ça ira! ça ira! Joseph Léonard de Castellane ( ), fils d Esprit Joseph de Castellane ( ), commandant de la garde nationale de Saint-Paul pendant la révolution. Derrière les remparts médiévaux de la ville, deux mille âmes s activent. Le bourg cossu de Saint-Paul-Trois-Châteaux égraine la vie d une petite noblesse, de gens en robes et d un clergé local bien en chaire. L aristocratie locale prospère à proximité des artisans et marchands qui développent le commerce de la soie et de la laine, du tissage. Le négoce va bon train, le long de Rhône, vers Lyon ou Marseille. À l extérieur de la cité, les paysans, grangiers et fermiers s échinent pour cultiver la terre. Les plus jeunes, souvent pieds nus, s occupent des troupeaux de chèvres et de brebis. Nous sommes en La révolte gronde contre Louis XVI, roi de France. La grogne va bientôt s amplifier suivant les tergiversations du Roi, coiffant la Cocarde Tricolore sous la contrainte, puis fuyant vers Varennes. Les mécontentements gonflent et se transforment en Révolution. De 1789 à 1799, la décennie enchaîne les mouvements qui mettront fin, en France, à l Ancien Régime. Des passionnés se sont penché sur l histoire tricastine durant la Révolution. A l approche du bicentenaire, ils sont allés explorer le contenu des archives municipales. «Il demeure encore de belles archives même si beaucoup de documents ont été détruits au cours du temps» regrettent les historiens. Comment en est-on arrivé là? L équipe bénévole avait alors construit une exposition pour comprendre ce qui a conduit le pays à cette rébellion. La cause vient de l incapacité de la royauté à se moderniser et sortir d une crise politique et financière énorme. Les finances sont au plus bas, le peuple se trouve dans une impasse Il reste des traces de ce moment charnière «dans le compte rendu du Comité permanent créé à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Les notables tentent d assurer la subsistance de la cité. Ils organisent la circulation des grains, le stockage et la distribution...» La crise est profonde. Les Tricastins, royalistes comme partout en France, s éloignent de la royauté et virent vers le camp des Révolutionnaires. À Saint-Paul-Trois- Châteaux même, des familles s affrontent : les Joseph-François Payan, dit Payan-Dumoulin, Premier maire de Saint-Paul en Payan côté patriotes, les de Castellane et de Lestaing côté aristocratie et clergé. Pour quel bilan? Les historiens soulignent le bénéfice de cet évènement de notre histoire. «La Révolution apporte la liberté de penser et de religion, l abolition des privilèges. C est aussi la Déclaration des Droits de l Homme et du Citoyen qui fait encore référence. Elle proclame, à la barbe du monde entier : la liberté, l égalité et la fraternité.» La noblesse est supprimée, ainsi que les droits de l Eglise, ce qui permet la mise en vente des terres des nobles immigrés et du clergé, une fois confisquées les terres deviennent biens nationaux et sont acquises par la bourgeoisie qui disposait de l argent. A Saint- Paul-Trois-Châteaux on enregistrera peu de ces transactions. Un nouveau système politique se met en place. Le peuple peut élire son gouvernement. Les départements français et les communes apparaissent. Joseph Payan, fin décembre 1789, deviendra maire de Saint-Paul. En 1791, Ilarion Delubac, avec l aide des aristocrates lui succède au poste de maire. Et ensuite, c est une autre histoire Sur les traces des révolutionnaires L archiviste de la ville, Olivier Mondon rappelle qu il existe «une balade révolutionnaire dans les rues de Saint-Paul». L itinéraire et les commentaires sont disponibles aux Archives municipales. Principales dates de la Révolution Française Les états généraux se déclarent Assemblée Nationale en Le 14 juillet, le peuple se révolte à Paris et prend la Bastille. Dans la nuit du 4 août, l Assemblée Nationale met un point final aux privilèges, à l absolutisme pour mettre en place une monarchie constitutionnelle. Louis XVI est guillotiné en

16 - BTTPDJBUJPO ±NFSHFODF FU MB.BJSJF EF 4BJOU 1BVM 5SPJT $IÈUFBVY QSÎTFOUFOU 6/*26& FO &VSPQF +VJMMFU TBJOU QBVM TPVM KB[[ GFBUVSJOH -FGUJFT 4PVM $POOFDUJPO 4XFFU 7BOEBMT 1IBU 'SFE XXX TBJOUQBVM TPVMKB[[ DPN GFBUVSJOH QMBDF EF MB NBJSJF I PVWFSUVSF EFT QPSUFT Ê I 3FTUBVSBUJPO TVS QMBDF ò MB TPJSÎF ò QBTT GFTUJWBM (SBUVJU QPVS MFT NPJOT EF BOT BDDPNQBHOÎT 1SÎWFOUF -JCSBJSJF EFT $JOR $POUJOFOUT 4BJOU 1BVM 5SPJT $IÈUFBVY 3ÎTFSWBUJPO DPOTFJMMÎF &O DBT E JOUFNQÎSJFT MFT DPODFSUT BVSPOU MJFV 4BMMF 'POUBJOF VO TIPX QPVS UPVUF MB GBNJMMF 16

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème

ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DE L ECOLE MATERNELLE PROKOFIEV PARIS 16ème Présentation de l association www.apeprokofiev.fr Votre enfant va faire son entrée à l école maternelle Prokofiev en septembre

Plus en détail

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE Le MuséAl a ouvert ses portes au début du mois d Octobre 2013. Il permet d accueillir les élèves dans un cadre contemporain

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Dossier de Presse. Un nouveau service à Paris pour réussir les photos de sa vie. 1/6 Reflex & Vous 07/10/12

Dossier de Presse. Un nouveau service à Paris pour réussir les photos de sa vie. 1/6 Reflex & Vous 07/10/12 Dossier de Presse Un nouveau service à Paris pour réussir les photos de sa vie 1/6 Reflex & Vous 07/10/12 Reflex & Vous : derrière l objectif Une rencontre, une passion commune : la photographie! Aurore

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 22 février au 02 mars 2014 Le CRT Lorraine était invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE MUSIQUES EN STOCK MUSIQUES EN STOCK 2016 DU 29 JUIN AU 2 JUILLET 2016 - CLUSES (74) PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE PRÉSENTATION DU MUSIQUES EN STOCK Musiques en Stock : un festival atypique

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Culture et nature : du détail à l immensité des paysages

Culture et nature : du détail à l immensité des paysages L objectif de ce projet est d initier un groupe de jeunes (environ 10 de 14 à 17 ans) à la photographie à l occasion d un «stage photo» de quatre jours. L intérêt premier de ce stage est d utiliser les

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Rentrée scolaire 2015-2016 Campagne d inscriptions aux activités périscolaires du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Edito Chers parents, Vos enfants sont bien souvent les personnes qui comptent le plus

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail

CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015

CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015 CONCOURS EUROPEEN D EDUCATION ROUTIERE FIA REGLEMENT 2015 3-6 Septembre 2015 Vienne, Autriche 1. Objectifs et but du Concours Les dispositions juridiques et techniques touchant à la circulation routière,

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans REGLEMENT EP-One L EP-One vous propose, deux types d accueil : Accueil libre pour les 11 à 17 ans Hors vacances scolaires Mercredi 13h30 à 18h00 Vacances scolaires Lundi au vendredi 9h00 à 12h00 13h30

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE Appel à partenaires Fiche de présentation 2/8 Présentation du projet : contexte et enjeux En 2013, le festival «Jardins en scène» est devenu «Jardins en scène, une saison

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

Montréal CANADA. Fiche Technique 2013. Age minimum : - Toute l année : à partir de 16 ans, moyenne d âge 20 ans.

Montréal CANADA. Fiche Technique 2013. Age minimum : - Toute l année : à partir de 16 ans, moyenne d âge 20 ans. Montréal CANADA Fiche Technique 2013 Age minimum : - Toute l année : à partir de 16 ans, moyenne d âge 20 ans. Date des sessions : tous les lundi, toute l année. Montréal Montréal, plus grande ville francophone

Plus en détail

Règlement de fonctionnement des ateliers collectifs: Relais Assistantes Maternelles d Ardentes

Règlement de fonctionnement des ateliers collectifs: Relais Assistantes Maternelles d Ardentes Lucie MALARD Animatrice du RAM Jours et horaires d ouverture -Lundi de 13h30 à 18h30 -Mercredi de 8h30 à 17h00 -Jeudi de 13h30 à 18h30 Les ateliers collectifs d Ardentes se déroulent Les mercredis, en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

VILLA BEAUSOLEIL CORMEILLES EN PARISIS COMPTE RENDU DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE. Samedi 9 avril 2011

VILLA BEAUSOLEIL CORMEILLES EN PARISIS COMPTE RENDU DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE. Samedi 9 avril 2011 VILLA BEAUSOLEIL CORMEILLES EN PARISIS COMPTE RENDU DU CONSEIL DE LA VIE SOCIALE Samedi 9 avril 2011 REPRESENTANTS DES RESIDENTS Mme ROUILLE Madeleine (Présidente) Mme THIVEND Balbina (Vice-présidente)

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

SOMMAIRE. CONTACTER VOTRE mairie. 2 n 5

SOMMAIRE. CONTACTER VOTRE mairie. 2 n 5 SOMMAIRE CONTACTER VOTRE mairie 2 n 5 www.la-ferte-sous-jouarre.fr n 5 3 + = 4 n 5 www.la-ferte-sous-jouarre.fr AFFECtaTION www.la-ferte-sous-jouarre.fr n 5 5 Edito du Maire Mieux Vivre URBANISME 6 n 5

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE FESTI-MÔMES DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE FESTI-MÔMES DOSSIER DE PRESSE 1 DOSSIER DE PRESSE 2 Sommaire 1. Communiqué de presse... p. 3 2. Les Arts du Cirque mis à l honneur... p. 4 - Les objectifs de l action.. - L association «Vis ton cirque» - Le déroulement de l apprentissage.

Plus en détail

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC PARTENAIRES IMPLIQUES DANS LE PROJET Les organisateurs à l initiative du projet ont souhaité que celui-ci fédère

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle Actions culturelles Le coeur de métier de la Cie est la création et la diffusion de spectacles de marionnettes dont le contenu sociètal touche tous les publics. Par des actions culturelles ponctuelles,

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION

COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION COMPTE-RENDU DE L ENQUÊTE DE SATISFACTION Vous avez été 206 usagers à répondre à notre enquête de satisfaction et nous vous en remercions. Retrouvez ci-dessous les résultats de cette enquête et les réponses

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

2011-2012. Centre Social La Passerelle. A n i m a t i o n s. É c h a n g e s. Accueil convivialité. M u l t i c u l t u r e l. S o l i d a r i t é s

2011-2012. Centre Social La Passerelle. A n i m a t i o n s. É c h a n g e s. Accueil convivialité. M u l t i c u l t u r e l. S o l i d a r i t é s M u l t i c u l t u r e l P a r t i c i p a t i o n Centre Social La Passerelle 2011-2012 Accueil convivialité É c h a n g e s A n i m a t i o n s S o l i d a r i t é s F a m i l l e s sommaire Pages 3

Plus en détail

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008

Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne. Présentation Saison Culturelle 2007/2008 DOSSIER DE PRESSE Ecole Maîtrisienne Régionale de Bourgogne L ART AU SERVICE DE L ÉDUCATION DANS UN CADRE SCOLAIRE Présentation Saison Culturelle 2007/2008 Conférence de presse du lundi 22 octobre 2007

Plus en détail

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans)

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) 1- Présentation du projet éducatif du CSI de Guérigny: Le Centre Social Intercommunal

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Mesdames, Messieurs, Chers amis, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Je suis toujours très heureux de nous voir réuni en cette fin d année tous ensemble. Bien sûr, d autres réunions sont organisées dans l année, mais cet instant est le plus

Plus en détail

FICHE PRESSE. Contexte

FICHE PRESSE. Contexte FICHE PRESSE Visite d une délégation du Conseil d administration de la caisse d Allocations familiales de la Vienne au Château de Beauvoir vendredi 11 juillet 2014 à 10h30 Sont présents : Monsieur Joël

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

Formation des porteurs de projet d hébergement en milieu rural

Formation des porteurs de projet d hébergement en milieu rural Formation des porteurs de projet d hébergement en Cette formation a pour objectif de vous apporter les informations nécessaires à la réalisation de votre projet de gîte et/ou de chambre(s) d hôtes, et

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012 Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 4 mars 2010 DOSSIER DE PRESSE POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE Convention de partenariat 2010-2012

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

RYTHMES & VIE SCOLAIRES

RYTHMES & VIE SCOLAIRES RYTHMES & VIE SCOLAIRES La rentrée 2014 / 2015 à L Isle-sur-la-Sorgue Ce qui change pour vos enfants... I. ÉDITO À l occasion de la rentrée scolaire 2014/2015, la Ville de L Isle-sur-la-Sorgue poursuit

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles L institut Léonard de Vinci en quelques mots Autorisé par le Ministère de l Education Nationale et de l Enseignement Supérieur, l Institut Léonard de Vinci

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Communiqué de presse. www.epim-mis.com. Une longueur d avance

Communiqué de presse. www.epim-mis.com. Une longueur d avance 13/02/2009 Communiqué de presse Vivre et pratiquer l international à Marseille, c est possible L Ecole Privée Internationale de Marseille organise le 1 er Salon des Acteurs de la Vie Internationale à Marseille

Plus en détail

Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu. Le mot de la présidente

Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu. Le mot de la présidente Lettre d'information du SIVOS du RPI Jean Tardieu n 2 Le mot de la présidente Le 30 juin 2014 Sommaire Le mot de la présidente 1 Classes 2014-2015 1 Dérogation scolaire 1 Événements à venir 1 Nouveaux

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo.

CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo. CONTACTS PRESSE Congrès et Expositions de Bordeaux Marie-Sol FOURNIER / Elodie CAMPELLO 05 56 11 99 43 / 32 presse@bordeaux-expo.com SOMMAIRE Communiqué de presse «Un pour tous et Tous pour un!» SALONS

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

La Lettre de l'etat en V@ucluse

La Lettre de l'etat en V@ucluse La Lettre de l'etat en V@ucluse L éditorial De Yannick BLANC Directeur de la publication Yannick BLANC Préfet de Vaucluse Conception et réalisation Rédaction Service Départemental de Communication Interministérielle

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

Newsletter n 1 Janvier 2015

Newsletter n 1 Janvier 2015 Newsletter n 1 Janvier 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous serez en mesure de lire la présente newsletter et que, par conséquent, vous ne souffrez pas tous et toutes d une overdose de

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap Charte éthique de la société ES TEAM Voyages Familles et amis passent avant le handicap Agence de voyages spécialiste de vos séjours adaptés avec accompagnement La présente charte est le reflet de notre

Plus en détail

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont

Qu est-ce que la pérennité? Quels en sont Formations Automne 2014 / Hiver 2015 Explorer la pérennité pour des changements durables MONTRÉAL QUAND : 15 et 16 octobre 2014 (Durée de 2 jours) ANIMATION : Marie-Denise Prud Homme et François Gaudreault,

Plus en détail

Concrétiser votre projet...

Concrétiser votre projet... CONSTRUIRE AU CONGO (De PONTON à BRAZZA) Concrétiser votre projet... IL arrive dans l existence des événements tellement forts qu ils déterminent à eux seuls l avenir, la réussite, l épanouissement de

Plus en détail

Marchés des Producteurs de Pays

Marchés des Producteurs de Pays Marchés des Producteurs de Pays Dossier de presse Saison 2011 Conférence de presse départementale Safran Panazol, le 08/06/2011 «Marchés des Producteurs de Pays» : Des marchés 100% producteurs Communiqué

Plus en détail

formations «Lire et faire lire» Année scolaire 2015/2016 le calendrier prévisionnel des

formations «Lire et faire lire» Année scolaire 2015/2016 le calendrier prévisionnel des La coordination FOL/UDAF du Maine et Loire vous propose le calendrier prévisionnel des formations «Lire et faire lire» Année scolaire 2015/2016 Fédération des Oeuvres Laïques 49 Fédération des Œuvres Laïques

Plus en détail

CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs. 28 mai 2015

CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs. 28 mai 2015 CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs 1. Des Fêtes réussies c est : 28 mai 2015 - Joie du lendemain - De la bonne musique - Vivement l année prochaine - Quand on est bien accueillis

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

COURS+ LES APPUIS COURS DE VACANCES LES PACKS. page 2. page 6. page 10. page 14

COURS+ LES APPUIS COURS DE VACANCES LES PACKS. page 2. page 6. page 10. page 14 Implanté au cœur de Bulle depuis 2011, le centre de soutien scolaire Eurê-K accompagne écoliers, apprentis et collégiens de la région dans leurs défis scolaires. Grâce à un personnel enseignant qualifié,

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail