Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle?"

Transcription

1 Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle? Loïc Sentilhes, Catherine Morinière, Sophie Lemerle, Pascale May-Panloup, Françoise Boussion, Florence Biquard, Philippe Gillard, Philippe Descamps CHU Angers 12ème journée de formation médicale continue gynécoobstétricale destinée aux médecins généralistes (2009).

2 En France, augmentation de 70% des naissances de jumeaux entre 1972 et 2001 Fig 1. Evolution du taux d'accouchements multiples en France 18,0 5,0 16,0 4,5 14,0 4,0 12,0 10,0 8,0 6,0 4,0 accouchements doubles p 1000 accouchements triples p ,5 3,0 p ,5 2,0 1,5 1,0 2,0 0,5 0,0 0,

3 Tendance identique dans les autre pays

4 Tendance identique dans les autre pays

5 Tendance identique dans les autre pays Figure 2. Evolution du taux d'accouchements gémellaires dans différents pay Danemark Pays-Bas USA Allemagne Espagne France elgique (Flandres) Rep Irlande Finlande Royaume-Uni Suède Portugal Italie Taux pour 1000 accouchements

6 Facteurs ayant contribué à l augmentation Le risque augmente avec l âge: Age moyen à la naissance: 1977: 26, 5 ans. 2001: 29,4 ans. 25% des GG serait expliqué par le paramètre «âge». Blondel Arch Pediatr 2009 PMA 30% des GG serait secondaire à la PMA Nyboe Andersen Hum Reprod 2009 FIC/ICSI: 40% Stimulation simple: 44% Insémination intra-utérine: 16% Merviel 2009 Aucun agrément nécessaire en France

7 Dans la littérature anglo-saxonne Grossesse gémellaire issue de la PMA= iatrogenic twin pregnancy. Toutes les sociétés savantes dans le monde affirment que l on doit informer les couples du risque de grossesses gémellaires en cas de PMA.

8 Grossesses gémellaires Conséquences pour les nouveaux-nés

9 Prématurité majorée

10 Mortalité foeto-infantile majorée Singletons Jumeaux Mortinatalité p1000 naissances totales Mortalité néonatale (0-27j) p1000 naissances vivantes Mortalité infantile (0-364j) p1000 naissances vivantes 5,1 11,8 3,0 18,0 4,4 21,7 Mortalité foeto-infantile majorée chez les enfants uniques et les jumeaux en Angleterre et Pays-de-Galles en Source: ONS

11 Petits poids de naissance majoré

12 Absence d évolution entre 1998 et 2003 Enquête périnatale 200

13 Enquête périnatale 2003 Absence d évolution entre 1998 et 2003

14 Prématurité induite Kogan JAMA 2000

15

16 Prématurité spontanée 1ère cause de prématurité chez les jumeaux (> 50%) Goldenberg Lancet 2008 Et aucun moyen démontré de prévention chez les patientes asymptomatiques. Repos Progestérone Tocolyse d entretien Cerclage Fibronectine Echo de col Sentilhes JGOBR 2010

17 Fig 3. Evolution du taux de prématurité chez les jumeau Scotland Flanders Sweden thern Ireland Austria Italy Finland Netherlands Denmark France Ireland 0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 50,0 60,0 70,0

18 Conséquences de la prématurité EPIPAGE

19 EPIPAGE Larroque Lancet 2008

20 EPIPAGE EPIPAGE

21 EPIPAGE Lancet 2008

22 EPIPAGE Lancet 2008

23 EPIPAGE Population SA

24 EPIPAGE Marret Obstet Gynecol 200 Population SA

25 Autres conséquences. Hypotrophie: 50% des enfants hypotrophes à 39 SA (en comparaison aux courbes de singleton) Alexander Clin Obstet Gynecol 1998 Discordance de poids Anomalies congénitales: RR x 1,25 Mastroiacovo Am J med genet 1999

26 Pronostic des grossesses issues de PMA versus grossesses spontanées Chez les singletons: Issue moins favorables: Après inducteurs seuls Ombelet Hum Reprod 2006 Après FIV Helmerhorst BMJ 2004 Causes? Traitement pris Infertilité Draper Lancet 1999 Chez les jumeaux: Résultats discordants: Issue plus favorable Helmerhorst BMJ 2004 Issue moins favorable McDonald AJOG 2005

27 Grossesses gémellaires Conséquences pour la mère

28 Transfert en soin intensif: RR x 7 Enquête périnatale 2003 Conséquences pour la mère (1) Conde-Aguledo Obstet Gynecol 200

29 Conséquences pour la mère (2) Majoration du risque de dépression Dépression et anxiété à 1 an (RR=2) Choi Pediatrics 2009, Olivennes Fertil Steril 2005 Dépression à 5 ans Thorpe BMJ 1991

30 Conséquences pour la mère (3) Majoration du risque de dépression due au: Stress Fatigue Insatisfaction de ne pas avoir de relations individuelles suffisantes avec chaque enfant. Isolement social Effet défavorable possible sur l interaction mèreenfant, le développement et la santé des enfants Murray 1997, Feldman Pediatrics 2005

31 Peut-on diminuer le taux de grossesses émellaires sans nuire aux résultats de l AMP OUI!

32 acteurs prédisposant aux grossesses multiples connus en stimulation ovarienne avec gonadotrophines > 3 follicules de 10 mm lors du déclenchement Age < 32 ans. Taux d estradiol > 862 pg/ml au déclenchemen Tur Hum Reprod 2001

33 Facteurs prédisposant aux grossesses multiples connus en FIV Age < ans. 1er et 2ème cycle de FIV 2 embryons de bonne qualité Aucun facteur d infertilité tubaire Strandell Hum Reprod blastomères à J2, absence de multinucléation, < 20% de fragmentation Pourcentages d embryons de 4 cellules à J2 Thurin Hum Reprod 2005

34 Solutions Monitorage de l ovulation pour simple stimulation +++ Savoir arrêter la stimulation (et préconiser des rapports protégés) Ne pas déclencher par hcg en présence de plus de 3 follicules, etc Transfert mono-embryonnaire (SET)

35 Gerris Hum Reprod 2004

36 Gerris Hum Reprod 2004

37 De Sutter Hum Reprod 2006 Singletons issus de SET versus singletons issus de DET: Augmentation du PDN (+120g). Diminution des hypotrophes. Diminution de la prématurité

38 Gerris Hum Reprod 2004 Coût total plus élevé après DET (SET=4700 versus DET=8613 ;P=0.105). Due à une augmentation significative du coût néonatal (SET=451 versus DET=3453 ; P < 0.001).

39 Le SET Obligatoire en Suède et Belgique pour prise en charge des 2 premières tentatives. Fortement recommandé en Finlande et Pays-Bas.

40 iminution du nombre de grossesses gémellaires dans les pays recourant au SET Figure 2. Evolution du taux d'accouchements gémellaires dans différents pay Danemark Pays-Bas USA Allemagne Espagne France elgique (Flandres) Rep Irlande Finlande Royaume-Uni Suède Portugal Italie Taux pour 1000 accouchements

41 Solution américaine. SET inenvisageable aux USA (absence de remboursement de la PMA). Si grossesses triples ou quadruples: réduction embryonnaire. Si grossesse gémellaire: réduction embryonnaire envisagée Evans Obstet Gynecol 2004; Evans Twin Congress 2009

42 Solution angevine Indications sélectionnées de SET: Femmes < 35 ans. 1 ère tentative de FIV avec au moins un embryon à congeler. > 2 ème tentative: choix laissé à la patiente. Indications médicales particulières: Malformations utérines (DES, cloisons, béance cervico-isthmique, etc). Antécédents d accouchement prématuré sévère.

43 Grossesse gémellaire après PMA Bonne ou mauvaise nouvelle? Oui, cela peut être une bonne nouvelle (3ème tentative de FIV). Non, cela peut être souvent une mauvaise nouvelle: Stimulation simple non monitorée. 1er ou 2ème cycle de stimulation chez une patiente avec infertilité inférieure à 18 mois, etc 1ère tentative de FIV?

Position de la France par rapport aux autres pays. partir d EURO-PERISTAT

Position de la France par rapport aux autres pays. partir d EURO-PERISTAT Position de la France par rapport aux autres pays européens : analyses à partir d EURO-PERISTAT Béatrice Blondel Jennifer Zeitlin (coordinateur) INSERM U953, Paris European Perinatal Health Report 2010

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation (AMP)

Assistance médicale à la procréation (AMP) Assistance médicale à la procréation Grossesses multiples Assistance médicale à la procréation (AMP) > Davantage de naissances issues de l AMP en Ile-de-France qu en France. > Des tentatives qui concernent

Plus en détail

NaProTechnologie. Stastistiques irlandaises Mars 2009

NaProTechnologie. Stastistiques irlandaises Mars 2009 NaProTechnologie Stastistiques irlandaises Mars 2009 The Galway Clinic Stastistiques irlandaises Environ 3000 couples sur une période de 11 ans depuis Février 1998 Plus de 800 bébés Stastistiques irlandaises

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL LE DON D OVOCYTES EN FRANCE ML Couet praticien hospitalier, service de médecine et biologie de la reproduction, CHU Tours IL PEUT ETRE INDIQUE EN CAS D absence ou d épuisement du capital folliculaire D

Plus en détail

INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE. Dr ML TAILLAND

INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE. Dr ML TAILLAND INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE Dr ML TAILLAND Les marqueurs d insuffisance ovarienne Un couple /7 consulte pour désir d enfant, Première grossesse plus tardive bilan pour décider

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers

PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers PRINCIPALES TECHNIQUES DE PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Cryoconservation

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation Maitrise de la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles 2. Les contraceptifs locaux 3. Les préservatifs 4. Les pilules 5. Les dispositifs intra-utérins II. L assistance médicale

Plus en détail

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité n Nécessaire quand risque d infertilité

Plus en détail

Inégalités socio-spatiales de mortalité néonatale parmi les naissances uniques et multiples Blondel B, Drewniak N, Zeitlin J

Inégalités socio-spatiales de mortalité néonatale parmi les naissances uniques et multiples Blondel B, Drewniak N, Zeitlin J Inégalités socio-spatiales de mortalité néonatale parmi les naissances uniques et multiples Blondel B, Drewniak N, Zeitlin J INSERM, UMRS 953 Recherche Epidémiologique sur la Santé périnatale et la Santé

Plus en détail

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de La fertilisation in vitro Une méthode de plus en plus utilisée Camille Sylvestre, MD L infertilité touche environ 10 % des couples, et cette incidence a tendance à augmenter, car les femmes retardent l

Plus en détail

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL Etats des lieux en Aquitaine Dr S. Frantz-Blancpain- Pr C. Hocké- Dr L. Gomes Centre d AMP clinique CHU Bordeaux Séminaire de formation CNGOF 24 mai

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

La parturiente de plus de 35 ans. E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

La parturiente de plus de 35 ans. E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg La parturiente de plus de 35 ans E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Introduction Haut conseil de la population et de la Famille - Avril 2005 «l augmentation

Plus en détail

TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV. EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE

TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV. EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE TRAITEMENTS D INDUCTION DE L OVULATION ET DE STIMULATION POUR FIV EPP Médecine vasculaire 04/07/11 Dr L.VILLARET Aide Médicale à la procréation- HCE Définition de l infertilité L infertilité: absence de

Plus en détail

Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France. Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat

Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France. Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat Les résultats dans les bons cas en FIV et ICSI en France Ch Tibi, R Lévy, D Royère, J de Mouzon, Fivnat objectifs Définir les cas favorables Évaluer leur pronostic en FIV et en ICSI Chercher une population

Plus en détail

Techniques de l assistance médicale G. SANDJON

Techniques de l assistance médicale G. SANDJON Techniques de l assistance l médicale à la procréation G. SANDJON Introduction Le terme AMP regroupe un ensemble de techniques nouvelles mises au point dans les 20 ou 30 dernières années. Ceci a permis

Plus en détail

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat )

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat ) Dr Geoffroy ROBIN Ensemble des procédures médicales permettant: la conception in vitro, le transfert embryonnaire, l insémination artificielle, Réponse à la demande d un couple ainsi que toutes les techniques

Plus en détail

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT DESC d ANDROLOGIE, DU d études complémentaires en Andrologie 30 Mai 2013 LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT Bob WAINER PH Responsable du Centre d AMP du CHI Poissy Saint Germain DES

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation CCAM

Assistance médicale à la procréation CCAM Assistance médicale à la procréation 1 CCAM Prise en charge par l assurance maladie Il ne faut pas confondre : L exonération du ticket modérateur L 322-3.12 code SS pour les investigations nécessaires

Plus en détail

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES RECOMMANDATIONS Actualisation 2007 Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, avril 2007 Agence Française de Sécurité

Plus en détail

23/05/2013. I- Définition de la PMA

23/05/2013. I- Définition de la PMA Plan Exposé présenté par Gynécologue Obstétricien, Introduction Définitions Historique Différentes techniques Techniques simples Techniques de PMA proprement dites Indications des techniques Rôle du technicien

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

1 à 1,5% mais 10% mortalité périnatale. 1 à 2% Triplets Diagnostic clinique : HU > Gr. Unique. Deux fœtus BDC : deux foyers

1 à 1,5% mais 10% mortalité périnatale. 1 à 2% Triplets Diagnostic clinique : HU > Gr. Unique. Deux fœtus BDC : deux foyers Les grossesses multiples J Lansac CHU Tours 1 Grossesses gémellaires Fréquence 1 à 1,5% mais 10% mortalité périnatale Taux en augmentation : âge maternel AMP = 25% Jumeaux en FIV 1 à 2% Triplets Diagnostic

Plus en détail

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique?

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Bruno Carbonne CEGORIF 6 avril 2013 Maternité Hôpital Trousseau, Paris Pourquoi cette question? 1 ère (arrière) pensée Prise en charge ambulatoire = peu

Plus en détail

Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d éthique

Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d éthique GENOTOUL 2009 GénômeS, Biologie, Société Développements récents et nouveaux enjeux sociétaux Cellules souches: différents types de cellules souches, utilisation en médecine régénératrice et question d

Plus en détail

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris I - Bilan de la GPA dans le monde II - La situation actuelle en France III - Les possibilités d évolution dans la perspective de la révision des lois de bioéthique

Plus en détail

Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg

Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg Une solution aux problèmes éthiques liés à la pénurie de donneuses? S.Bonne, J.Ohl, I.Koscinski service d AMP, hôpital de Strasbourg Le don d ovocytes pour qui? Patientes en insuffisance ovarienne totale

Plus en détail

FIBROMES ET GROSSESSE. Dr Stéphanie BRUN Pr Claude HOCKE CHU BORDEAUX

FIBROMES ET GROSSESSE. Dr Stéphanie BRUN Pr Claude HOCKE CHU BORDEAUX FIBROMES ET GROSSESSE Dr Stéphanie BRUN Pr Claude HOCKE CHU BORDEAUX Séminaire de formation CNGOF «Fibrome» 20/06/2014 INTRODUCTION Les Libromes utérins sont des tumeurs bénignes bien limitées, encapsulées,

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

Inégalités sociales de santé périnatale des mères migrantes en Belgique

Inégalités sociales de santé périnatale des mères migrantes en Belgique Inégalités sociales de santé périnatale des mères migrantes en Belgique Racapé J. 1, Alexander S. 1,2, Sow M. 2, Schoenborn C. 1 & De Spiegelaere M. 2 1 CR épidémiologie, biostatistique et recherche clinique.

Plus en détail

L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec?

L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec? L accouchement d un siège a-til encore sa place en 2010 au Québec? D RE C O R I N N E L E C L E R C Q, M D, F R C S C G Y N A Z U R S E P T E M B R E 2010 Objectifs: 1-Connaître l historique des dernières

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de la fécondation in vitro L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l a F I V Madame, Monsieur,

Plus en détail

Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux

Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux Loïc Sentilhes, Guillaume Legendre, Pauline Jeanneteau, Sébastien Madzou, Florence Biquard, Philippe Gillard, Philippe Descamps

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire Pr. Jean-Marie ANTOINE Dr Olivia FIORI Dr Jacqueline MANDELBAUM Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction

Plus en détail

Centre d Assistance Médicale à la Procréation

Centre d Assistance Médicale à la Procréation Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital Privé de Parly II Le Chesnay 21, Rue Moxouris 78150 Le Chesnay EQUIPE CLINIQUE Cliniciens agréés: Dr Marie Josée BOCQUET Dr Xavier GUETTIER Dr Guy

Plus en détail

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE 650 000 enfants naissent chaque année en France, tandis que le pays déplore 530 000 décès. Le différentiel entre émergence et effacement est étroit.

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Document d information Les techniques de fécondation in vitro WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Parmi les couples qui se forment actuellement en France, 15 % ont des difficultés

Plus en détail

OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion

OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion OBESITE FEMININE ET PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE Dr Nathalie FONTAINE Praticien Hospitalier, Centre de PMA, PFME CHU Sud Réunion PREAMBULE La fertilité du couple dépend - des facteurs environnementaux,

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles

IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles IIU en 2015 : quelle place dans la prise en charge des couples infertiles 23/01/2015 Dr Clémence ROCHE Centre de Fertilité du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix St Simon Premières IIU décrites en 1962

Plus en détail

Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk

Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk PMA au Royaume-Uni Le don et la GPA Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk 1 Techniques PMA au Royaume-Uni Don d ovules Donneuses connues Donneuses anonymes Dons de sperme Connu Anonyme Gestation

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

Pascale This Isabelle Grosdemouge CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. sept 2009 1

Pascale This Isabelle Grosdemouge CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. sept 2009 1 Pascale This Isabelle Grosdemouge CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN sept 2009 1 La fonction ovarienne après cancer du sein Est très variable en fonction du traitement de la carence estrogènique profonde

Plus en détail

CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU

CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU INFORMATION AVANT A.M.P. Madame, Monsieur, Vous allez bénéficier d une assistance médicale à la procréation (AMP). La constitution de votre dossier obligatoire

Plus en détail

Santé de la femme L insémination artificielle avec don de sperme Santé de la femme DÉPARTEMENT D'OBSTETRIQUE, GYNÉCOLOGIE ET RÉPRODUCTION Ref. 123 / 2009 Service de Médecine de la Reproduction Servicio

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Influence des grossesses multiples

Influence des grossesses multiples 3 Influence des grossesses multiples Parmi les facteurs de risque de grande prématurité, les grossesses multiples tiennent une place importante. Toutes les études montrent en effet que les grossesses gémellaires

Plus en détail

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Le nouveau-né de la femme obèse Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Épidémiologie 2000: 300 millions d obèses dans le monde NHANES 2003-2004: 32% obèses aux USA Femmes

Plus en détail

PREMUTATION CHEZ LA FEMME ET INSUFFISANCE OVARIENNE PRECOCE

PREMUTATION CHEZ LA FEMME ET INSUFFISANCE OVARIENNE PRECOCE PREMUTATION CHEZ LA FEMME ET INSUFFISANCE OVARIENNE PRECOCE Anne Bachelot Endocrinologie et Médecine de la Reproduction Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Stock folliculaire 1 000 000 Colonisation des

Plus en détail

Thyroïde et grossesse: nouveautés. Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt

Thyroïde et grossesse: nouveautés. Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt Thyroïde et grossesse: nouveautés Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt Pathologies thyroïdiennes de la mère lors d une grossesse et pathologies psy des enfants Hyperthyroïdie maternelle

Plus en détail

Le devenir des enfants nés après ICSI selon l origine du sperme

Le devenir des enfants nés après ICSI selon l origine du sperme Le devenir des enfants nés après ICSI selon l origine du sperme Jacques de Mouzon, MD,MPH INSERM U569, Le Kremlin-Bicêtre France Introduction : succès de la PMA 1978: LOUISE BROWN (R.Edwards, P.Steptoe)

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Médecine prédictive. Objectif Eviter la naissance d un enfant atteint d une maladie grave et incurable au moment du diagnostic

Médecine prédictive. Objectif Eviter la naissance d un enfant atteint d une maladie grave et incurable au moment du diagnostic Médecine prédictive Introduction à la médecine Prédictive Définition : la médecine prédictive a pour objet l'identification d un marqueur de prédisposition à une maladie et pour but le dépistage et/ou

Plus en détail

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE)

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE) 1 DONNES PERINATALES Année HautsdeSeine Note 1A DONNEES DEMOGRAPHIQUES INSEE, INSERM Nouveaunés vivants domiciliés 2012 24 790 Taux de natalité (nouveaunés vivants pour 1000 habitants) 2012 15,6 pour 1000

Plus en détail

Infertilité et procréation assisté

Infertilité et procréation assisté Infertilité et procréation assisté 02.12.2008 2 décembre 2008 Définitions La fertilité est une potentialité La fécondité est un fait (avoir un enfant) L infécondité (ou infertilité) est la difficulté pr

Plus en détail

La dernière solution? Le don d ovocytes en europe

La dernière solution? Le don d ovocytes en europe La dernière solution? Le don d ovocytes en europe Il était une fois... Pregnancy established in an infertile patient after transfer of a donated embryo fertilised in vitro. (Trounson A. et al, BMJ 1983)

Plus en détail

Suivre et évaluer l activité d AMP

Suivre et évaluer l activité d AMP L assistance médicale à la procréation Suivre et évaluer l activité d AMP L évaluation des activités et des résultats d AMP est une tâche confiée à l Agence de la biomédecine, tout comme le dispositif

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons Assistance médicale à la procréation La conservation des embryons Sommaire La conservation des embryons, pourquoi, comment? 2 Le transfert des embryons congelés en pratique 5 Un choix éclairé et encadré

Plus en détail

Dépistage et surveillance échographique des grossesses multiples. Dr Nicole Jastrow Meyer 15 novembre 2012

Dépistage et surveillance échographique des grossesses multiples. Dr Nicole Jastrow Meyer 15 novembre 2012 Dépistage et surveillance échographique des grossesses multiples Dr Nicole Jastrow Meyer 15 novembre 2012 Les grossesses gémellaires sont en augmentation et représentent 2 à 5% de toutes les grossesses

Plus en détail

Bilan cours Féminin, masculin

Bilan cours Féminin, masculin Bilan cours Féminin, masculin Objectifs de cette partie du programme : - (TD n 1) Exploiter diverses expériences afin de retrouver les caractéristiques du fonctionnement de l appareil reproducteur féminin

Plus en détail

Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS avril 2013 Procréation impossible 15% des couples consultent pour stérilité 5% auront

Plus en détail

Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs?

Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs? Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs? Strasbourg, 20 Septembre 2013 Introduc=on 2 phénomènes de société: augmenta=on de l âge moyen à la maternité et augmenta=on de

Plus en détail

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE.

LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. LA PLACE DU LABORATOIRE DANS LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE. Prof. P. Bischof Vénus de Willendorf 24 000 22 000 av JC L infertilité ou infécondité est définie comme l inaptitude à obtenir une grossesse

Plus en détail

MYOME ET FERTILITE. DPC CNGOF N Chabbert-Buffet, A Thomin, E Mathieu d Argent Service de Gynécologie Obstétrique Hôpital Tenon

MYOME ET FERTILITE. DPC CNGOF N Chabbert-Buffet, A Thomin, E Mathieu d Argent Service de Gynécologie Obstétrique Hôpital Tenon MYOME ET FERTILITE DPC CNGOF N Chabbert-Buffet, A Thomin, E Mathieu d Argent Service de Gynécologie Obstétrique Hôpital Tenon Classification FIGO 2011 SOUS MUQUEUX 0 Intracavitaire pur 1 Intramural

Plus en détail

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 Document d information Les inséminations intra-utérines Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 24/07/12 16:59 Le désir d enfant est un motif de consultation qui va concerner 15 % des couples dans les

Plus en détail

Analyses économiques de la procréation médicalement assistée

Analyses économiques de la procréation médicalement assistée 2014RP-07 Analyses économiques de la procréation médicalement assistée Joanne Castonguay, Matthieu Strub Rapport de projet Project report Ce rapport de projet a été réalisé grâce au soutien financier du

Plus en détail

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP?

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Chadi YAZBECK, MD, PhD Praticien Hospitalier - Gynécologie Obstétrique Centre d AMP Hôpital Bichat Claude Bernard, Paris

Plus en détail

J E U D I 2 1 J U I N 2 0 1 2 S M F C

J E U D I 2 1 J U I N 2 0 1 2 S M F C Grande Prématurité : Un accouchement par voie basse a-t-il le même impact chez les singletons et les jumeaux? Etude en population régionale de 2006 à 2010 J E U D I 2 1 J U I N 2 0 1 2 S M F C T E R N

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

Le Transfert sélectif d un seul embryon à la suite de la fécondation

Le Transfert sélectif d un seul embryon à la suite de la fécondation DIRECTIVE CLINIQUE COMMUNE SOGC SCFA N o 241, avril 2010 Le Transfert sélectif d un seul embryon à la suite de la fécondation La présente directive clinique a été rédigée par le comité commun Société des

Plus en détail

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou Fausses couches spontanées J Lansac CHU Tours Définition Avortement : expulsion produit de conception avant 22SA ou enfant

Plus en détail

L interruption de grossesse, une décision aux répercussions tardives?

L interruption de grossesse, une décision aux répercussions tardives? L interruption de grossesse, une décision aux répercussions tardives? 11 e Journée annuelle de présentation des travaux académiques des résidents Le vendredi 30 mai 2014 Par Julie Laverdière Résidente

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mars 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 19/04/2005 (JO du 03/05/2005) RHOPHYLAC 200 microgrammes/2 ml, solution

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

La procréation médicalement assistée

La procréation médicalement assistée 1 La procréation médicalement assistée La bioéthique La bioéthique s intéresse aux problèmes que soulèvent, pour les êtres humains, les avancées de la biologie et de la médecine. Elle est, par essence,

Plus en détail

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1 Fertilité et Infertilité Thongdam,P5,IFMT 1 Définition: La fertilité ou fécondité: capacité de procréer que possède normalement toute personne en santé et sexuellement mature. Ou classification québécoise

Plus en détail

Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010

Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010 Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010 Le transfert d'embryons post mortem en droit comparé Allemagne,

Plus en détail

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang.

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang. R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) I) DEFINITION/ OBJECTIFS : Définition : AMP : Ensemble des pratiques biologiques et cliniques permettant

Plus en détail

Réglementation de l insémination intra-utérine

Réglementation de l insémination intra-utérine IAC.des questions? DOSSIER GUIDE «INSEMINATIONS INTRA-UTERINES» Laboratoire Ingels Vignon Vous avez décidé en accord avec votre gynécologue de débuter une prise en charge en vue d une insémination (technique

Plus en détail

Dépistage de la T21 :

Dépistage de la T21 : Dépistage de la T21 : Nouvelles stratégies dans le Hainaut Dr I. DAMAREY Dr N. TILLOUCHE Dr H. QUIQUEMPOIS EPIDEMIOLOGIE T 21 : la plus fréquente des Trisomies 50.000 personnes en France 1/839 naissances

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. 20% 27% 39%

La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. 20% 27% 39% 2 èmes Journées Internationales Anti-tabac Constantine 22 & 23/ 05/2010 La fumée de tabac provoque 3 millions de morts / an dans le monde. Un gros fumeur perd en moyenne 8 années de vie. La consommation

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 GONAL-f 300 UI / 0,5 ml (22 mg / 0,5 ml), solution injectable en stylo prérempli Boîte de 1 stylo prérempli et de 5

Plus en détail

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge Le diabète gestationel Dépistage et prise en charge Définition! trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, quelque

Plus en détail

FERTILITÉ. Le guide pratique de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et des autres traitements. Si la grossesse se fait attendre

FERTILITÉ. Le guide pratique de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et des autres traitements. Si la grossesse se fait attendre Sous la direction du Dr Laurence LÉVY-DUTEL Isabelle BERTHAUT Laurence BRUNET Charlotte DUDKIEWICZ-SIBONY Dr Carole MINKER Dr Jérôme PFEFFER LE GRAND LIVRE DE LA FERTILITÉ Si la grossesse se fait attendre

Plus en détail

MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL

MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL DE L UTERUS PAR ECHOGRAPHIE PAR VOIE VAGINALE INTERET DANS LA PREVISION DE L ACCOUCHEMENT PREMATURE SPONTANE RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Texte court

Plus en détail

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple»

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple» Le CEC de Médecine de la Reproduction a été lancé depuis l année scolaire 2007/2008. C est le seul diplôme tunisien qui traite de ce sujet. Le public cible : - Les Résidents en, urologie, endocrinologie

Plus en détail

Césarienne pour toutes

Césarienne pour toutes Césarienne pour toutes Méthodologie Revue de la littérature : - PUBMED de 2003 à nos jours - Mots clefs: urinary incontinence AND cesarean section (210 publications) fecal incontinence AND cesarean section

Plus en détail

La contraception orale en continu

La contraception orale en continu La contraception orale en continu Christian Jamin Paris jamin.ch@gmail.com VIIèmes congrès de gynécologie obstétrique et reproduction de la côte d azur Nice 16-18 septembre 2010 définitions En continu

Plus en détail

Recueil des actes du congrès

Recueil des actes du congrès G r o u p e d E t u d e s e n N é o n a t a l o g i e L a n g u e d o c - R o u s s i l l o n Actualités Périnatales Vendredi 13 juin 2008 Recueil des actes du congrès. Intérêt d'une consultation pluridisciplinaire

Plus en détail

Grossesse après cancer du sein : un risque de récidive? Sylvie Mesrine Orléans, 5 avril 2013

Grossesse après cancer du sein : un risque de récidive? Sylvie Mesrine Orléans, 5 avril 2013 Grossesse après cancer du sein : un risque de récidive? Sylvie Mesrine Orléans, 5 avril 2013 Grossesse après cancer du sein: les questions Cancer chez la jeune: Facteurs pronostiques particuliers Age

Plus en détail

La procréation médicalement assistée

La procréation médicalement assistée Fiche Participant 1 La procréation médicalement assistée La bioéthique La bioéthique s intéresse aux problèmes que soulèvent, pour les êtres humains, les avancées de la biologie et de la médecine. Elle

Plus en détail

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction DÉSI R D ENFANT ET TABAC Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction SOMMAIRE 4Introduction 5Comment le tabac agit-il sur la fécondité? 6Et l homme? 7 Conclusion INTRODUCTION On connaît bien les

Plus en détail

Immersion en communauté 2008. Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi

Immersion en communauté 2008. Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi Infertilité et procréation médicalement assistée Immersion en communauté 2008 Lyat Perez Giulia Ranzanici Omar Torriani Betim Redzepi Plan I. Infertilité: Un peu d épidémiologie Quelques définitions Etiologies

Plus en détail

Règles de sécurité sanitaire (Guide des Bonnes Pratiques - Arrêté du 12/01/1999)

Règles de sécurité sanitaire (Guide des Bonnes Pratiques - Arrêté du 12/01/1999) - Clinicien non soumis à agrément - Recueil du sperme et sa préparation Laboratoire agrée - IA Technique d'amp à part entière (article 152-152.2) - Couple hétérosexuel - Vivant au moment de l'acte - Mariés

Plus en détail