Un document d information pour le patient LES ANTICOAGULANTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un document d information pour le patient LES ANTICOAGULANTS"

Transcription

1 Un document d information pour le patient LES ANTICOAGULANTS ADAPTATION de la brochure de l Institut de cardiologie de Montréal, août 2004

2 I. BUT DE LA MÉDICATION ANTICOAGULANTE Autorisation d adaptation et d utilisation de la brochure Donnée par Dr Roger Huot, cardiologue Institut de Cardiologie de Montréal / 5000, rue Bélanger / Montréal (Québec) / H1T 1C8 / Tél. : Les Anticoagulants Auteurs en collaboration de la brochure originale: M. Martin Bertrand, pharmacien Dr Roger Huot, cardiologue Mme Danielle Lemoyne, technologiste coordonnatrice Mme Guylaine Pelletier, diététiste Dr Danielle Robitaille, hématologiste Juin 2003 Adaptation des organismes suivants Collège des médecins du Québec 2170, boul. René-Lévesque Ouest Montréal (Québec) H3H 2T8 Téléphone : (514) ou MÉDECIN Télécopieur : (514) Courriel : Ordre des pharmaciens du Québec 266, rue Notre-Dame Ouest, bureau 301 Montréal (Québec) H2Y 1T6 Téléphone : (514) ou Télécopieur : (514) Courriel : Production Secrétariat général Ordre des pharmaciens du Québec Révision et correction des épreuves Michelle Giusti Véronique Allaire Graphisme Bayard Publicité Design Inc. La reproduction est autorisée à condition que la source soit mentionnée. Collège des médecins du Québec et Ordre des pharmaciens du Québec, 2005 Note : Dans cette publication, le masculin est utilisé sans préjudice et seulement pour faciliter la lecture.

3 TABLE DES MATIÈRES I. BUT DE LA MÉDICATION ANTICOAGULANTE II. QU'EST-CE QUE LE RNI? III. VISITES POUR LE SUIVI DES ANTICOAGULANTS IV. CALENDRIER ET PRISE DE L ANTICOAGULANT V. EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES VI. EXTRACTION DENTAIRE ET CHIRURGIE VII. GROSSESSE VIII. ANTICOAGULANT ET AUTRES MÉDICAMENTS IX. ALIMENTATION ET ANTICOAGULOTHÉRAPIE X. AUTRES FACTEURS INFLUENÇANT LE RNI

4 I. BUT DE LA MÉDICATION ANTICOAGULANTE Les anticoagulants ont pour but de rendre le sang plus clair afin de prévenir la formation de caillots et d'embolie. La maladie dont vous êtes porteur favorise l'apparition de tels caillots et c'est pourquoi une médication anticoagulante vous a été prescrite. Les maladies ou états les plus fréquemment en cause sont : L embolie pulmonaire La thrombose veineuse des membres inférieurs La fibrillation auriculaire La présence d une valve cardiaque mécanique L infarctus du myocarde À moins de contre-indication, de la warfarine vous est administrée. La warfarine se présente sous forme de comprimé de 1 mg (rose), 2 mg (lavande), 2,5 mg (vert), 3 mg (beige), 4 mg (bleu), 5 mg (pêche), 6 mg (bleu vert), 10 mg (blanc). Les comprimés peuvent être coupés, car vous serez parfois appelé à prendre des demi-comprimés. Dans la grande majorité des cas, une seule teneur vous sera fournie. Il est préférable de ne pas combiner des comprimés de teneur différente. Il est très important d aviser les professionnels (médecin ou pharmacien) qui surveillent votre traitement si un médecin, par exemple lors d une hospitalisation, a changé la teneur de vos comprimés (exemple : si des comprimés de 2,5 mg ont été remplacés par des comprimés de 5 mg). La durée de l'anticoagulothérapie peut s'échelonner de quelques semaines à plusieurs années et est déterminée par votre médecin traitant. Le texte qui suit vous familiarisera avec les aspects les plus importants de l'action des anticoagulants et les précautions qui entourent son usage. Relisez-le souvent et discutez-en avec les professionnels responsables de surveiller le bon déroulement et l efficacité de votre traitement avec les anticoagulants. 3

5 II. QU'EST-CE QUE LE RNI? Le RNI (Rapport international normalisé) est une mesure de l'état de coagulabilité de votre sang. Cette mesure se fait par une prise de sang. Le RNI d'une personne non anticoagulée se situe aux alentours de 1. Selon la maladie dont vous êtes porteur et vos particularités, votre RNI devra se situer dans l une ou l autre des zones cibles suivantes : RNI 2 à 3 (voir graphique) RNI 2,5 à 3,5 (voir graphique) En dessous de ces valeurs, votre sang sera trop peu anticoagulé (trop épais); au-dessus de ces valeurs, votre sang sera trop anticoagulé (trop clair). La zone cible qui s'applique pour vous vous sera précisée lors de votre première visite. Veuillez également vous référer aux graphiques ci-joints. 1- Zone cible 2,0-3,0 2- Zone cible 2,5-3,5 6,0 Sang trop anticoagulé 6,0 Sang trop anticoagulé 5,5 (trop clair) 5,5 (trop clair) 5,0 Le risque d hémorragie 5,0 Le risque d hémorragie 4,5 augmente 4,5 augmente 4,0 4,0 3,5 3,0 Sang correctement 3,5 Sang correctement 2,0 anticoagulé 2,5 anticoagulé 1,5 Sang trop peu anticoagulé 2,0 Sang trop peu anticoagulé (trop épais) 1,5 (trop épais) Le risque de caillots 1,0 Le risque de caillots 1,0 augmente augmente 4

6 III. VISITES POUR LE SUIVI DES ANTICOAGULANTS Première visite Cette première visite vous renseignera sur la procédure à suivre pour vos prélèvements sanguins et comment se dérouleront les visites ultérieures. Visites ultérieures Au début, les visites seront rapprochées. Par la suite, elles pourront être aux 4 à 6 semaines. Il est important de vous présenter à la date prévue pour les rendez-vous, en tenant compte des instructions fournies. Vous devrez signaler au professionnel responsable de votre suivi de l anticoagulothérapie (médecin ou pharmacien) tout événement susceptible de modifier votre RNI, par exemple : Hospitalisation ou chirurgie récente ou à venir Arrêt récent des anticoagulants Oubli d anticoagulants Début ou cessation de médicaments ou de produits naturels Chirurgie dentaire passée ou à venir Saignement Veuillez à cet égard vous référer aux chapitres V, VI, VIII, IX et X de la présente brochure. Il n est pas nécessaire d être à jeun pour votre prélèvement sanguin. Selon les modalités dont vous aurez convenu, le résultat vous sera transmis. Vous pourrez vous procurer une nouvelle provision de warfarine, si nécessaire, et la date de votre prochain rendez-vous devra être fixée. Represcription Le moment venu, le pharmacien communiquera avec votre médecin pour la represcription de votre warfarine ou vous indiquera quand lui demander une nouvelle ordonnance. Il vous rappellera également quand il sera nécessaire de revoir le médecin. 5

7 IV. CALENDRIER ET PRISE DE L ANTICOAGULANT Le pharmacien pourra vous remettre des calendriers qui ne comportent ni date, ni inscription de mois. Il vous appartient de les compléter à l avance, selon le modèle ci-dessous. Vous inscrivez le nom du mois (1) en haut de la page de calendrier et les dates (2) dans le coin supérieur droit de chaque journée. Inspirez-vous d un calendrier annuel pour le faire. Ne mettez qu un mois par page. On vous expliquera à la première visite comment faire. Comment compléter le calendrier Pour chacun des suivis, on vous indiquera le nombre de comprimés que vous aurez à prendre chaque jour jusqu à votre prochain rendez-vous. Le plus souvent, il s agira d une séquence qui se répète (1 comprimé une journée, 1 1/2 comprimé l autre journée, ou encore 1 comprimé tous les jours, ou encore 1 comprimé pendant 3 jours et 1 1/2 comprimé la 4 e journée). Au début, le professionnel responsable de votre suivi inscrira lui-même (3) dans votre calendrier les comprimés à prendre chaque jour; lorsque la dose qui vous convient sera établie, seulement les premiers éléments de la séquence seront inscrits et il vous appartiendra de compléter le calendrier. Vous pourrez prendre vos résultats par téléphone seulement lorsque le professionnel responsable de votre suivi sera certain que vous comprenez bien les instructions qui vous sont données. Chaque jour, une fois votre ou vos comprimés pris, rayez sur le calendrier le chiffre inscrit ce jour-là (4) pour ne pas risquer de prendre deux fois votre médicament dans la même journée. Mois de / Month of Mai (May) (1) Semaine / Week 1 st Week 1 e semaine 2 nd Week 2 e semaine 3 rd Week 3 e semaine 4 th Week 4 e semaine 5 th Week 5 e semaine DIM SUN LUN MON MAR TUE MER WED JEU THUR (3) 1 2 (4) (2) / / / / / / / / / /2 1 VEN FRI SAM SAT Prise du médicament Prenez votre anticoagulant à peu près à la même heure chaque jour, de préférence le soir. En cas d oubli à l heure habituelle, prenez la dose dès que vous vous en rendez compte. Si vous vous en apercevez le lendemain, prenez dès que possible la moitié de la dose de la veille, puis le soir la dose prescrite pour ce jour-là. 6

8 V. EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES 1. Saignements Saignement de nez (occasionnels) Saignement des gencives (rares) Sang dans les urines (rares) Sang dans les selles (rares) Selles noires (comme du goudron) (rares) Menstruations plus abondantes qu'à l'habitude (rares) Ecchymoses (bleus) spontanées (sans se frapper) (fréquents) Si l'un ou l'autre de ces événements se produit, avisez le médecin ou le pharmacien lors de votre prochain rendez-vous ou, si le saignement apparaît important, rendez-vous à l'urgence d'un hôpital et mentionnez que vous prenez des anticoagulants. Par ailleurs, si vous vous coupez, vous saignerez plus longtemps. Effectuez une compression continue pendant 5 à 10 minutes pour arrêter le saignement. Si vous subissez un traumatisme crânien ou une contusion musculaire importante, même sans saignement, vous devez consulter sans délai un médecin ou aller à l urgence. Les précautions suivantes sont de mise : Utilisez une brosse à dents à soies douces et souples ; Évitez les sports de contact ou les activités à haut risque de blessure ou d accident ; Soyez prudent lorsque vous manipulez des objets tranchants. 2. Changements au niveau de la peau Les manifestations suivantes sont excessivement rares mais potentiellement graves et vous devez consulter rapidement un médecin : Nécrose ou gangrène de la peau; Syndrome des orteils pourpres caractérisé par une couleur foncée rouge violacé ou marbré des orteils qui peut survenir entre 3 et 10 semaines au plus après le début du traitement; Rash cutané (rougeur de la peau); Stries rougeâtres ou violacées sur la peau (Livedo reticularis). 7

9 VI. EXTRACTION DENTAIRE ET CHIRURGIE Chirurgie Si vous devez subir une chirurgie ou intervention médicale susceptible de créer chez vous un saignement, la warfarine devra être arrêtée quelques jours avant la chirurgie. Après vérification, l'intervention pourra être effectuée sans danger d'hémorragie. Si la maladie dont vous êtes porteur l'exige (valve mécanique, valvulopathie mitrale associée à de la fibrillation auriculaire, thrombose veineuse profonde en traitement, thrombose veineuse récurrente), vous pourriez recevoir une héparine en injection sous-cutanée pour remplacer la warfarine, jusqu'à la veille de votre chirurgie et pour les premiers jours suivant celle-ci, en attendant que la warfarine reprenne son efficacité. Par ailleurs, si vous êtes atteint uniquement de fibrillation auriculaire isolée, d'anévrysme du ventricule gauche ou d'autres conditions associées à un faible risque d'embolie, ces injections d héparine ne seront pas nécessaires. Le chirurgien décidera du moment opportun de reprendre l'anticoagulothérapie (habituellement dans les 24 à 48 heures après la chirurgie). Le professionnel responsable de votre suivi (médecin ou pharmacien) et le chirurgien responsable de cette chirurgie verront à vous indiquer précisément quand arrêter votre warfarine et, le cas échéant, quand et comment débuter les injections d héparine. Dans le doute, parlez-en à votre médecin traitant ou à votre pharmacien. Extraction dentaire Pour la plupart des traitements dentaires, incluant les extractions, il n est pas nécessaire d arrêter le traitement anticoagulant compte tenu des faibles risques d hémorragie lorsque les mesures appropriées sont bien appliquées (suture, gel, éponge, acide tranéxamique). Vous devez avoir une prise de sang 4 ou 5 jours avant la journée prévue pour votre extraction afin que l on vérifie que votre RNI ne se situe pas au-delà de votre zone cible (sang trop clair). Si c'était le cas, votre dose devra être ajustée. Une lettre à l'intention de votre dentiste peut vous être fournie. Il faudra la lui remettre lorsqu'il vous parlera d'extraction dentaire; ceci afin qu'il soit bien au courant que, pour vous, l'anticoagulothérapie ne sera pas interrompue. Si, par ailleurs, il s'agit de multiples extractions dentaires ou que votre dentiste juge qu'il serait opportun de cesser l'anticoagulothérapie, on procédera alors comme s'il s'agissait d'un cas de chirurgie. 8

10 VII. GROSSESSE La prise de warfarine est contre-indiquée pour les femmes enceintes et peut causer des malformations ou une hémorragie fatale pour le fœtus. Si vous êtes en âge d avoir des enfants, avant de commencer à prendre un anticoagulant oral : Assurez-vous que vous n êtes pas enceinte Adoptez une méthode contraceptive efficace Si vous désirez devenir enceinte, discutez-en avec votre médecin pour qu il puisse considérer la substitution d héparine à bas poids moléculaire sous forme d injection sous-cutanée aux anticoagulants oraux que vous prenez. Si vous êtes porteuse d une valve cardiaque, une consultation avec un expert médical en anticoagulothérapie serait nécessaire. VIII. ANTICOAGULANT ET AUTRES MÉDICAMENTS De très nombreux médicaments vendus avec ou sans ordonnance (au-delà d'une centaine) peuvent augmenter le RNI (rendre le sang plus clair) et ainsi élever le risque d'hémorragie ou diminuer le RNI (rendre le sang plus épais) et, dans ce dernier cas, entraîner un risque accru de formation de caillots. Toutes les classes de médicaments sont impliquées, et la règle essentielle est d'aviser tout médecin qui vous prescrit un nouveau médicament que vous prenez des anticoagulants. Il pourra vous recommander de faire vérifier votre RNI rapidement. De plus, avisez aussi le pharmacien que vous avez récemment commencé un nouveau médicament ou que vous envisagez de le faire. Voici une liste partielle de médicaments couramment utilisés qui peuvent influer sur votre RNI : AAS (Aspirine) Acétaminophène (Tylenol, Atasol) Allopurinol (Zyloprim) Amiodarone (Cordarone) Azithromycine (Zithromax) Célécoxib (Celebrex) Ciprofloxacine (Cipro) Clarithromycine (Biaxin) Fénofibrate (Lipidil) Gemfibrozil (Lopid) Lévothyroxine (Synthroid) Lovastatine (Mevacor) Prednisone Ranitidine (Zantac) Simvastatine (Zocor) Metformin (Glucophage) Atorvastatine (Lipitor) Chlorthalidone (Hygroton) Spironolactone (Aldactone) Métronidazole (Flagyl, Florazole ER) Sulfamethoxazole / Trimethoprime (Septra, Septra DS, Bactrim, Novotrimel, Nu-Cotrimax etc.) PLUSIEURS AUTRES MÉDICAMENTS PEUVENT INFLUENCER VOTRE RNI Notez également que l'interruption ou l'arrêt de médicaments peut affecter votre RNI aussi bien que l ajout ou l'introduction de ces médicaments. Il est donc important également de mentionner lors de votre visite à la pharmacie que vous avez cessé de prendre tel ou tel médicament. 9

11 Aspirine (AAS) et anti-inflammatoires Une mise en garde particulière s'applique à ces médicaments étant donné qu'en plus de favoriser le saignement, ils peuvent fragiliser l intérieur de l estomac et provoquer des hémorragies internes. 1. Aspirine Les préparations les plus fréquemment utilisées d'acide acétylsalicylique (AAS) sont l'aspirine, l'entrophen, le Novasen, l'asaphen et le Rivasa. Plusieurs médicaments contiennent de l'acide acétylsalicylique (Aspirine) associé à d'autres produits (Anacin, Excedrin, Robaxisal, etc.). Parlez-en à votre pharmacien. Beaucoup de médicaments topiques à badigeonner ou frictionner sur la peau contiennent également de l'aspirine et sont à éviter. Parlez-en à votre pharmacien. L'Absorbine Junior liniment ou l'antiphlogistine Rub-A-535 ISE peuvent être utilisés comme produit topique. 2. Anti-inflammatoires Il existe deux classes d'anti-inflammatoires non-stéroïdiens (A.I.N.S.). La classe des "coxib" (par exemple, Celebrex, Mobicox) serait moins dommageable pour l estomac, mais devrait être utilisée avec prudence. Dans certaines circonstances qu'établira votre médecin, ces médicaments, malgré les risques associés, pourraient vous être prescrits. Votre RNI devra être surveillé étroitement, et il est possible qu'on vous prescrive un agent protecteur de l'estomac. Quoi faire pour soulager les douleurs L'acétaminophène (Tylenol, Atasol) demeure le médicament de choix pour soulager la douleur. Il n'attaque pas votre estomac. Cependant, il peut agir également sur votre RNI. Vous devez donc le prendre en quantité modérée, pas plus de 6 comprimés de 325 mg par jour (1 950 mg) ou 4 comprimés de 500 mg (2 000 mg par jour), et pour la période de temps la plus courte possible. En cas d'usage prolongé, il faudra vérifier votre RNI. Produits naturels ou de médecine douce Beaucoup de produits de médecine «douce» peuvent modifier l'action des anticoagulants ou favoriser des hémorragies par d'autres mécanismes. Mentionnons entre autres la camomille, la réglisse, l'aigremoine, l'ail, le ginko biloba, le ginseng, le millepertuis, le fenugrec et le dong quai. On devrait donc faire preuve de la plus grande prudence lorsqu'on utilise en concomitance des préparations à base de produits de médecine douce et les anticoagulants. Ceci d'autant plus que les produits de médecine douce sont connus sous différents noms et que de nouveaux apparaissent constamment sur le marché. Pour plus de détails, consultez votre pharmacien ou votre médecin qui vous remettra de l information sur les interactions entre les médicaments et les produits à base d herbes médicinales, et la warfarine. Si vous croyez qu'ils sont indispensables à votre état de santé : Discutez-en avec votre médecin ou votre pharmacien avant de commencer à les prendre. Faites vérifier votre RNI environ une semaine après les avoir commencés. 10

12 IX. ALIMENTATION ET ANTICOAGULOTHÉRAPIE L'efficacité des anticoagulants dépend de votre état nutritionnel. Votre alimentation doit donc être équilibrée, constante et régulière, sans changement brusque. L'action de l'anticoagulant est entravée autant par les excès que par les carences alimentaires. Si votre alimentation est modifiée par votre état de santé, comme une gastro-entérite par exemple, ou si vous suivez une nouvelle diète, il serait prudent de faire vérifier votre RNI environ 3 jours après le changement. Aliments riches en vitamine K La vitamine K contenue dans certains aliments peut entraver l'action de l'anticoagulant et diminuer votre RNI. Les aliments ci-dessous ont une forte teneur en vitamine K : Asperge Avocat Bette à carde Brocoli Chou de Bruxelles Chou vert frisé Cresson Épinard Laitue frisée Pissenlit Rapini Scarole NB. : Ces aliments ne vous sont pas interdits. Il faut les consommer de façon modérée (environ 1/2 tasse par jour de l un ou l autre des aliments de la liste), et régulière. Ce qu'il faut éviter, c'est d'en manger beaucoup à certains moments, peu ou pas à d'autres moments. Alcool Limitez l'alcool à 1 consommation par jour pour les femmes, et 2 consommations par jour pour les hommes. Une (1) consommation équivaut à 150 ml (5 onces) de vin, 350 ml (12 onces) de bière, 45 ml (1 1/2 once) de spiritueux. Dans ce domaine également, la régularité et la modération sont la clé. Ainsi, 1 verre de vin chaque souper de la semaine ne crée pas de problème, mais 3 ou 4 verres de vin le samedi pourront affecter votre RNI. Suppléments vitaminiques La vitamine E a un effet d'anticoagulant marqué : ne pas dépasser 400 UI par jour. La vitamine C peut réduire l'effet de l'anticoagulant : ne pas dépasser 500 mg par jour. Multivitamines : demander au pharmacien de vous remettre les comprimés de multivitamines indiqués. C'est la préparation vitaminique qu'il faut privilégier, plutôt que des suppléments individuels, afin d'éviter les surdoses possibles et les déséquilibres. Ici encore la clé est la suivante : prenez-en de façon régulière; évitez d'en prendre, de cesser et de recommencer, etc. Jus de canneberges Le jus de canneberge peut augmenter votre RNI, c est-à-dire votre risque de saignement. Il est donc préférable de ne pas en consommer. 11

13 X. AUTRES FACTEURS INFLUENÇANT LE RNI De nombreux facteurs peuvent augmenter le RNI et ainsi élever le risque d hémorragie. Il faudra alors contrôler plus fréquemment votre RNI. Mentionnons : Cancer Diarrhée Fièvre Hyperthyroïdie ou hypothyroïdie Insuffisance cardiaque Maladie du foie Voyage Hospitalisation Maladie grave Chirurgie récente L exposition modérée au soleil est permise, mais n oubliez pas votre lotion solaire. 12

14 Auteurs de l adaptation : groupe de travail du Comité conjoint Ordre des pharmaciens et Collège des médecins Mme Marie-Claude Vanier, pharmacienne Centre hospitalier Cité de la Santé, Laval Faculté de pharmacie, Université de Montréal Mme Martine Grondin, pharmacienne Pharmacie Martine Grondin & Denis Duval, Sherbrooke Mme Francine Terriault-Ladouceur, pharmacienne Ordre des pharmaciens du Québec Dr Roger Huot, cardiologue Institut de cardiologie de Montréal Dr François Jobin, hématologue Hôpital Laval de Québec Dr Marc Billard, omnipraticien Collège des médecins du Québec Remerciements Le Collège des médecins du Québec et l'ordre des pharmaciens du Québec remercient tous les médecins et pharmaciens qui, par leur expertise professionnelle, ont contribué à la réalisation de ce document, plus particulièrement les membres du groupe de travail qui ont travaillé sur ces lignes directrices.

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K)

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Ce carnet a été réalisé sous la coordination de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Carte à découper

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Assurer le suivi des personnes recevant un Page 1 de 12 O.C. 6.5 Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les connaissances et les compétences nécessaires,

Plus en détail

Livret d anticoagulation

Livret d anticoagulation Livret d anticoagulation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT ANTICOAGULANT MOTIF DE L ANTICOAGULATION DURÉE PRÉVUE DU TRAITEMENT Du

Plus en détail

VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto

VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto Carnet-conseils appartenant à :.... Adresse :......................... Tel :............................ Médecin Généraliste : Adresse

Plus en détail

Programme pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux.

Programme pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux. Programme P H A R M A C O pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux. AG Caffin 1, Y Chabi 1, C Sévin 2, B Leclere 3, C Debelmas 4, G Camus 1, X Bohand 1 1 Hôpital d Instruction des

Plus en détail

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Anticoagulants I. Antiagrégants plaquettaires 1. Rappel Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Formation

Plus en détail

KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine

KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux?

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux? La nouvelle convention pharmaceutique offre l opportunité aux pharmaciens d accompagner les patients traités par anticoagulants oraux au long cours afin de prévenir les risques iatrogéniques. Les anticoagulants

Plus en détail

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez aliskirène Rasilez CV111 Pour le traitement de l hypertension artérielle, en association avec au moins un agent antihypertenseur, si échec thérapeutique, intolérance ou contre-indication à un agent de

Plus en détail

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE La médication est importante, elle aidera à améliorer le travail du cœur et à éliminer le surplus d'eau. Il est important de prendre la médication

Plus en détail

Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE

Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE TABLE DES MATIÈRES N.B. : La section 2 est envoyée à tous les médecins et à tous les pharmaciens, sous forme de brochure. AVANT-PROPOS 3 1.

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées Brochure à l attention du patient Après l intervention des varices Informations et conseils sur les suites du traitement Réponses aux questions fréquemment posées Les suites de l intervention En résumé

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

UN DERNIER MOT DE VOTRE CHIRURGIEN AVANT VOTRE BLÉPHAROPLASTIE

UN DERNIER MOT DE VOTRE CHIRURGIEN AVANT VOTRE BLÉPHAROPLASTIE UN DERNIER MOT DE VOTRE CHIRURGIEN AVANT VOTRE BLÉPHAROPLASTIE Vous allez bientôt subir une «blépharoplastie». Plus simplement, nous allons enlever le surplus de peau et les «poches» qui alourdissent vos

Plus en détail

Prenez-la en l'associant à un geste quotidien, tous les matins ou tous les soirs par exemple :

Prenez-la en l'associant à un geste quotidien, tous les matins ou tous les soirs par exemple : J'ai oublié de prendre ma pilule, qu'est-ce que je dois faire? Le délai au-delà duquel il existe un risque de grossesse dépend du type de pilule que vous prenez. Afin de le connaître, reportez-vous à la

Plus en détail

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Les anticoagulants 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Traitements I. Héparine et HBPM II. Antivitamines K (AVK) III. Hirudines recombinantes IV. Inhibiteurs sélectifs

Plus en détail

VIRAMUNE 200mg. Névirapine, NVP. INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse

VIRAMUNE 200mg. Névirapine, NVP. INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse VIRAMUNE 200mg Névirapine, NVP INNTI inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse Info-médicaments anti-vih en LSQ Octobre 2011 Français : LSQ : Viramune (200 mg) doit être pris à raison

Plus en détail

Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Édition Conseil du médicament www.cdm.gouv.qc.ca Coordination Anne Fortin, pharmacienne Élaboration Conseil du médicament Fédération

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie Vous avez appris qu une anomalie a été détectée lors de votre mammographie. Afin d investiguer cette anomalie, le radiologue a pris la décision d effectuer une biopsie par aspiration sous stéréotaxie.

Plus en détail

Notice publique PERDOLAN - PÉDIATRIE

Notice publique PERDOLAN - PÉDIATRIE Notice publique PERDOLAN - PÉDIATRIE Lisez attentivement cette notice jusqu'à la fin car elle contient des informations importantes pour vous. Ce médicament est délivré sans ordonnance. Néanmoins, vous

Plus en détail

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md )

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Préambule Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE?

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? TABLES DES MATIÈRES Publié par la Fédération mondiale de l hémophilie (FMH) Fédération mondiale de l hémophilie, 2014 La FMH encourage la traduction et la redistribution de

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

de la thrombose veineuse et de l embolie pulmonaire

de la thrombose veineuse et de l embolie pulmonaire & Prévention TRAITEMENT de la thrombose veineuse et de l embolie pulmonaire Brochure d information pour le patient Service offert par TAIN 2006 CARDIO 17 CONTENU 1 Introduction 3 La maladie thromboembolique

Plus en détail

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Contraception Ma pilule en 1O questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Question 1 J ai oublié de prendre ma pilule*. Que dois-je faire? Si l oubli est de moins de 12 heures (sauf Qlaira et Microval ) Si

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament :

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament : Informations sur le dabigatran (Pradaxa md ) Préambule : Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du dabigatran (Pradaxa md ). L

Plus en détail

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions.

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. 1. Qu est-ce qu un contraceptif oral combiné? 2. De quelle génération est ma pilule? 1 ère, 2 ème, 3 ème ou 4 ème génération?

Plus en détail

LES ANTICOAGULANTS ORAUX

LES ANTICOAGULANTS ORAUX LES ANTICOAGULANTS ORAUX PIERRE-XAVIER FRANK, PHARMACIEN QUELQUES CHIFFRES POUR DÉBUTER: ANTICOAGULANTS ET IATROGÉNIE (ÉTUDE EMIR 2008 ET ENEIS 2009) Près de 1,2 millions de patients sont traités en France

Plus en détail

CRPP. Syndrome MYH9. Centre de Référence des Pathologies Plaquettaires. Livret destiné au patient

CRPP. Syndrome MYH9. Centre de Référence des Pathologies Plaquettaires. Livret destiné au patient CRPP Centre de Référence des Pathologies Plaquettaires Syndrome MYH9 Macrothrombocytopénies constitutionnelles liées à MYH9 (Anomalie de May-Hegglin, Syndrome de Sebastian, d Epstein, de Fechtner, d Alport-like

Plus en détail

Recommandations pour la chirurgie de la CATARACTE en ambulatoire

Recommandations pour la chirurgie de la CATARACTE en ambulatoire Recommandations pour la chirurgie de la CATARACTE en ambulatoire AVANT L INTERVENTION : 1) Un rendez-vous en consultation d anesthésie au moins 8 jours avant l intervention vous a été donné. Venez ce jour-là

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Définition Le Candida albicans est un type de

Plus en détail

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14 La contraception La contraception SE PROTEGER D UNE GROSSESSE 5 Les moyens de contraception pour les femmes 6 La pilule 6 Le stérilet 8 L implant 9 L anneau vaginal 10 Le patch 11 L injection 12 Le préservatif

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

Traiter la goutte sans être débordé

Traiter la goutte sans être débordé Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Traiter la goutte sans être débordé Hélène Demers et Michel Lapierre Vous voulez traiter et prévenir la goutte? Lisez ce qui suit! Les différentes phases

Plus en détail

PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE

PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE ANNÉE 2006-2007 B PROJET UT CLIENTÈLE CIBLE MÉDICATION ECG/ ACTIVE (29 S ÉTUDE EN COURS) 14/05/2003 Active W : 02/12/2004 Évaluer si le Clopidogrel plus AAS est supérieur

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

MÉDICAMENTS M INS CHERS

MÉDICAMENTS M INS CHERS MÉDICAMENTS M INS CHERS 10 conseils malins! www.fmsb.be MÉDICAMENTS M INS CHERS 10 conseils malins! 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 DIALOGUEZ AVEC VOTRE MÉDECIN ET VOTRE PHARMACIEN... p 4 SANS ORDONNANCE, CHOISISSEZ

Plus en détail

Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine

Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine Item 326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître

Plus en détail

Conseils pour réaliser un tableau de sortie

Conseils pour réaliser un tableau de sortie Conseils pour réaliser un tableau de sortie Ne pas oublier d adapter le langage au patient ou à l institution! Attention au langage trop scientifique ; mais rester cependant clair et précis ; faire passer

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Hôpital Privé d Antony LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Livret d information Hôpital Privé d Antony - OPC/KINE/268 Page 1 sur 5 Intervenants Rédigé par : C.DUPUY M.CERISIER Masseur Kinésithérapeute Masseur

Plus en détail

E04a - Héparines de bas poids moléculaire

E04a - Héparines de bas poids moléculaire E04a - 1 E04a - Héparines de bas poids moléculaire Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) sont un mélange inhomogène de chaînes polysaccharidiques obtenues par fractionnement chimique ou enzymatique

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL 23 POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL Informations générales sur les étapes entourant votre séjour à l hôpital et votre chirurgie Pour vous, pour la vie En externe, chirurgie d un jour

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire

Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire Recommandations en 2007 Yann le baleur DES Introduction 1 million de patients sous aspirine 300.000 patients sous anti-vitamine K (AVK)

Plus en détail

QU ENTEND-ON PAR DÉFICITS EN FACTEUR DE COAGULATION RARES?

QU ENTEND-ON PAR DÉFICITS EN FACTEUR DE COAGULATION RARES? QU ENTEND-ON PAR DÉFICITS EN FACTEUR DE COAGULATION RARES? Publié par la Fédération mondiale de l hémophilie (FMH) Fédération mondiale de l hémophilie, 2009 La FMH encourage la redistribution de ses publications

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie. Ville : Province : Code postal :

Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie. Ville : Province : Code postal : Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie Proposition d assurance page 1 Bureau d assurance voyage inc. Pour nous joindre 1-844-500-2947

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr ELIQUIS MD Comprimés d apixaban Le présent dépliant constitue la troisième dernière partie de la monographie publiée à la suite de l homologation d ELIQUIS

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PROGRAMME. Mars 2014 - Police n o 31943

RÉSUMÉ DU PROGRAMME. Mars 2014 - Police n o 31943 Prix compétitifs Couverture à valeur ajoutée Service personnalisé RÉSUMÉ DU PROGRAMME Mars 2014 - Police n o 31943 Programme d assurance de l Association québécoise des informaticiennes et informaticiens

Plus en détail

et l utilisation des traitements biologiques

et l utilisation des traitements biologiques et l utilisation des traitements biologiques Choisir le meilleur traitement pour retrouver la qualité de vie que vous êtes en droit d avoir Les agents biologiques (biothérapies) Étant les plus récents

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions.

Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions. Mis à jour le 23/01/2013 Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 22 questions. 1. Quelles sont les récentes recommandations émises par le Ministère de la Santé concernant

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

CRIXIVAN 400mg. Indinavir, IDV. IP inhibiteurs de la protéase

CRIXIVAN 400mg. Indinavir, IDV. IP inhibiteurs de la protéase CRIXIVAN 400mg Indinavir, IDV IP inhibiteurs de la protéase Info-médicaments anti-vih en LSQ Octobre 2011 Français : LSQ : Il faut prendre 2 comprimés de Crixivan à jeun d avoir mangé aux 8 heures (trois

Plus en détail

La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie

La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie Webinaire de l INESSS présenté par Mélanie Tardif,

Plus en détail

Centre d apprentissage. Extraction de cataracte. Carnet d'enseignement à la clientèle

Centre d apprentissage. Extraction de cataracte. Carnet d'enseignement à la clientèle Centre d apprentissage Extraction de cataracte Carnet d'enseignement à la clientèle Janvier 2013 Ma chirurgie est le : Me présenter à l admission #, pour l inscription à heures. AIDE MÉMOIRE POUR VOTRE

Plus en détail

Sportifs et médicaments Questions et réponses

Sportifs et médicaments Questions et réponses Sportifs et médicaments Questions et réponses Que puis-je faire pour éviter d'être contrôlé positif suite à la prise d'un médicament? Il y a deux façons de se procurer des médicaments : soit sur ordonnance

Plus en détail

MEDICIS Avenue de Tervueren, 236 1150 Bruxelles Tél : 02 7620325. Dr K Farahat Gastroentérologie. Bruxelles, le

MEDICIS Avenue de Tervueren, 236 1150 Bruxelles Tél : 02 7620325. Dr K Farahat Gastroentérologie. Bruxelles, le MEDICIS Avenue de Tervueren, 236 1150 Bruxelles Tél : 02 7620325 Dr K Farahat Gastroentérologie Bruxelles, le Concerne Nom : Prénom : Date de naissance : Adresse : Chère Madame, Cher Monsieur, Votre médecin

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin?

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION

FORMULAIRE D INSCRIPTION détenteur d un permis du Québec FORMULAIRE D INSCRIPTION DESTINATION : COSTA RICA DEPART : 22 février 2014 RETOUR : 03 mars 2014 PRIX VOYAGE / pers. : 2.350 $ (taxes incluses) MR / MME / MLLE NOM : PRÉNOM

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie (PEACE) Médecins réviseurs : Dr Steve Brulotte, cardiologue, CSSSAD-Lévis Dr Daniel D Amours, cardiologue, CHU Dr Guy Boucher, cardiologue,

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT 23 UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT Comment aider votre enfant à vivre cette expérience Pour vous, pour la vie Une chirurgie d un jour pour votre enfant Votre enfant aura bientôt une opération

Plus en détail

55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. *

55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. * 55 % des femmes qui ont mené au moins deux grossesses à terme voient l apparition de varices. * *Swiss Medical Weekly 2001:131:659-662. Des bas de compression peuvent venir en aide COUREZ-VOUS UN RISQUE?

Plus en détail

L ABC POUR SE PRÉPARER À UNE COLOSCOPIE

L ABC POUR SE PRÉPARER À UNE COLOSCOPIE L ABC POUR SE PRÉPARER À UNE COLOSCOPIE SOMMAIRE 1 La coloscopie, c est quoi?.......................... 4 2 Les objectifs de l examen........................... 5 3 Se préparer à l examen en toute securité...............

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr ESBRIET Capsules de pirfénidone 267 mg Antifibrosant et anti-inflammatoire Hoffmann-La Roche Limitée 7070 Mississauga Road Mississauga (Ontario) L5N 5M8 Canada Date de révision

Plus en détail

Situation Agent Schéma posologique*

Situation Agent Schéma posologique* Le besoin d une antibioprophylaxie pour la prévention d une endocardite infectieuse et d une infection hématogène à la suite d une arthroplastie doit être envisagé sur une base individuelle et en collaboration

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire. Nom du client : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail :

Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire. Nom du client : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail : Épilation au laser Fiche client (e) / Questionnaire Nom du client : Date : Adresse : Ville : Province : Code postal : Téléphone au domicile : Au travail : Femme Homme Référé par : Date de naissance : Régions

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PROGRAMME. Septembre 2013 - Police n o 97356. Programme d assurance du PMI-Montréal, administré par. En collaboration avec.

RÉSUMÉ DU PROGRAMME. Septembre 2013 - Police n o 97356. Programme d assurance du PMI-Montréal, administré par. En collaboration avec. Prix compétitifs Couverture à valeur ajoutée Service personnalisé RÉSUMÉ DU PROGRAMME Septembre 2013 - Police n o 97356 Programme d assurance du PMI-Montréal, administré par En collaboration avec Bleu

Plus en détail

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French)

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) L acné, dont le nom scientifique est l acné vulgaire, est la maladie de la peau la plus répandue. Elle survient chez 85 % des adolescents, parfois dès

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE Dr HAFIDI POLE ANESTHESIE RENAIMATION CHU DE NICE Antiagrégants gants plaquettaires Ticlopidine (TICLID) clopidogrel (PLAVIX) S opposent à l ag. Plaq. Effets indésirables: hémorragies,

Plus en détail

Pradaxa Capsules de dabigatran etexilate

Pradaxa Capsules de dabigatran etexilate PARTIE III : RENSEIGNEMENTS AU CONSOMMATEUR Pr Pradaxa Capsules de dabigatran etexilate Veuillez lire attentivement ce dépliant avant de commencer à prendre PRADAXA et chaque fois que vous renouvelez votre

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Asaflow 80 mg, comprimés gastro-résistants Asaflow 160 mg, comprimés gastro-résistants. Acide acétylsalicylique

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Asaflow 80 mg, comprimés gastro-résistants Asaflow 160 mg, comprimés gastro-résistants. Acide acétylsalicylique NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Asaflow 80 mg, comprimés gastro-résistants Asaflow 160 mg, comprimés gastro-résistants Acide acétylsalicylique Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser

Plus en détail