ORDONNANCE COLLECTIVE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ORDONNANCE COLLECTIVE"

Transcription

1 ORDONNANCE COLLECTIVE Assurer le suivi des personnes recevant un Page 1 de 12 O.C. 6.5 Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les connaissances et les compétences nécessaires, et qui travaillent pour le CSSSAM-N. Les pharmaciens communautaires impliqués dans le suivi de la clientèle visée Programme/Centre d activités : Services généraux : services courants PPALV : service à domicile, RI et RNI Groupe de médecine familiale (GMF) Groupe de personnes ou situation clinique visée : Poursuite d un traitement chronique avec la warfarine chez une personne déjà stabilisée Poursuite d un traitement avec la warfarine, initié en milieu hospitalier pour une personne avec thrombose veineuse profonde (TVP) ou embolie pulmonaire, lorsque l héparine de faible poids moléculaire (HFPM) est cessée. Amorce de la warfarine dans une situation non urgente ne nécessitant pas de couverture avec une HFPM Antécédent d accident vasculaire cérébral (AVC) Diagnostic de fibrillation auriculaire (FA) chronique ou paroxystique Personne porteuse d une valve cardiaque mécanique Activités réservées à l infirmière : Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments ou d autres substances lorsqu ils font l objet d une ordonnance Initier des mesures diagnostiques et thérapeutiques selon une ordonnance Activités réservées au pharmacien : Initier ou ajuster, selon une ordonnance, la thérapie médicamenteuse en recourant, le cas échéant, aux analyses de laboratoire appropriées. Référence à un protocole : Oui Non Titre : Cadre de référence pour le suivi des personnes recevant un Méthodes de soins informatisées : Ponction veineuse

2 Page 2 de 12 O.C. 6.5 Indication(s) et condition(s) d initiation Toute personne ayant : L une des pathologies suivantes : Embolie pulmonaire Fibrillation auriculaire Thrombose veineuse profonde (TVP) Valves mécaniques Autres pathologies déterminées par le médecin traitant Une ordonnance individuelle comportant : Double identification de la personne soit au moins deux des éléments suivants : nom, NAS, DDN et/ou numéro de dossier Indication de l anticoagulothérapie Index thérapeutique visé Durée du traitement Deux derniers résultats de RNI Posologie utilisée depuis l initiation du traitement Être inscrite à l ordonnance collective au moyen de la feuille d adhésion 1 Intention(s) thérapeutique(s) : Maintenir le RNI dans l index thérapeutique visé. Contre-indications : Antécédent de chirurgie bariatrique (syndrome de l intestin court) Déficit protéine C ou protéine S Éthylisme Grossesse Histoire d évènement thrombotique sous anticoagulothérapie adéquate Insuffisance rénale (clairance de créatinine < 30 ml/min) Instabilité persistante du RNI Métastases hépatiques Personne qui ne respecte pas le suivi ou le traitement Syndrome de chutes ou autre risque hémorragique (ex. : pratique de sport extrême) Syndrome des antiphospholipides, anticardiolipide ou anticoagulant lupique Traitements antinéoplasiques actifs Limites et référence au médecin : Détérioration de l état de santé de la personne Risque de saignement (consulter l annexe 1) Algorithme décisionnel inapplicable RNI non thérapeutique et crainte de non respect du traitement Suspicion d interaction médicamenteuse Persistance d un RNI non thérapeutique malgré l ajustement de la dose hebdomadaire à une reprise par l infirmière clinicienne ou le pharmacien. 1 Voir cadre de référence : Suivi des personnes recevant un

3 Page 3 de 12 O.C. 6.5 ORDONNANCE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES ET PHARMACIENS Déterminer la fréquence des prélèvements à effectuer à l aide de l annexe 2 Ajuster la dose selon l algorithme approprié : Si RNI visé entre 2 et 3 ET qu un facteur de variation temporaire est identifié, appliquer l algorithme à l annexe 3 Si RNI visé entre 2 et 3 ET qu un facteur de variation temporaire NE peut pas être identifié ou persiste dans le temps, appliquer l algorithme à l annexe 4. Si RNI visé entre 2,5 et 3,5 ET qu un facteur de variation temporaire est identifié, appliquer l algorithme à l annexe 5 Si RNI visé entre 2,5 et 3,5 ET qu un facteur de variation temporaire NE peut pas être identifié ou persiste dans le temps, appliquer l algorithme à l annexe 6. ORDONNANCE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES SEULEMENT Effectuer les prélèvements requis à la demande du médecin ou du pharmacien Effectuer les analyses de laboratoire : FSC, créatinine, AST et ALT, lors du premier rendez-vous, si ces analyses datent de plus de 1 mois. DIRECTIVES AUX INFIRMIÈRES ET AUX PHARMACIENS 1. Évaluer en tout temps les facteurs pouvant modifier l anticoagulothérapie et corriger la cause s il y a lieu AVANT de procéder à un ajustement. 2. Référer au cadre de référence du CSSSAMN 3. Appliquer l algorithme selon le RNI visé et la présence de facteur de variation ou non.

4 Page 4 de 12 O.C. 6.5 Processus d élaboration et d approbation Rédigée par : Caroline Mathieu, conseillère en soins spécialisés Caroline Roy, conseillère en soins spécialisés Personnes consultées : Comité d élaboration et de révision des ordonnances Approuvée par : Présidente du C.M.D.P. Date Directrice du programme de santé physique et Date directrice des soins infirmiers Références : Collège des médecins du Québec et Ordre des pharmaciens du Québec. (2006). Lignes directrices : anticoagulothérapie en milieu ambulatoire. Ebell, M. (2005). Evidence-Based Initiation of Warfarin (Coumadin). American Family Physician. 71(4) : Ebell, M. (2005). Evidence-Based Adjustment of Warfarin (Coumadin) Doses. American Academy of Family Physicians. 71(10). Hopital Maisonneuve Rosemont et Institut de cardiologie de Montréal. (2007). Cadre de référence de prise en charge de l anticoagulothérapie orale à la warfarine par le réseau de première ligne. Horton, J. & Bushwick, B. (1999). Warfarin Therapy : Evolving Strategies in Anticoagulation. American Family Physician. 59(3) Laliberté, C., Dumoulin, E. & Fréchette, A. (2007). Suivi conjoint de la clientèle sous anticoagulothérapie. GMF St- Vallier. Date de mise en vigueur : Date prévue de révision : Dates de révision :

5 Page 5 de 12 O.C. 6.5 ANNEXE 1 ÉVALUATION DU RISQUE SELON LE TYPE DE SAIGNEMENT 2 1. SAIGNEMENTS MINEURS ÉPISTAXIS ECCHYMOSES Aviser le médecin si le saignement persiste, même si le RNI est dans l intervalle visé SAIGNEMENT DES GENCIVES HÉMOPTYSIE HÉMATURIE Aviser le médecin dans un délai court (24-48 heures) 2. SAIGNEMENTS MAJEURS Symptômes intra-abdominaux Douleurs abdominales ou thoraciques inexpliquées Symptômes gastro-intestinaux Sang rouge dans les selles Méléna Vomissements brunâtres (allure grains de café) Symptômes intracérébraux Nausée et vomissement Céphalée soudaine et intense Confusion Diaphorèse Aviser le médecin STAT et envoyer la personne à l urgence Perte de conscience 2 Laliberté, C., Dumoulin, E. & Fréchette, A. (2007). Suivi conjoint de la clientèle sous anticoagulothérapie. GMF St-Vallier.

6 Page 6 de 12 O.C. 6.5 ANNEXE 2 FRÉQUENCE DES PRÉLÈVEMENTS Fréquence des prélèvements RNI Personne qui est : Nouvellement diagnostiquée Déstabilisée 3 dont le RNI < 1,4 1) q 2-3 jours ad index thérapeutique visé 2) q 1 semaine x 3 semaines 3) q 2 semaines x 2 semaines 4) q 1 mois par la suite Maintien du traitement chez une personne stable 4 q 1 mois 5 Personne dont le RNI est instable ou en ajustement RNI inhabituel Si le résultat est très différent des résultats antérieurs, effectuer un 2 e test STAT. Une erreur d analyse de laboratoire peut être la cause. Si le second résultat confirme l exactitude du premier, ajuster la médication immédiatement. Reprendre l anticoagulothérapie tel que prescrit par le médecin de l hôpital ou le médecin de famille. Cessation temporaire de l anticoagulant à cause d une chirurgie OU risque temporaire de saignement. Si RNI dans les limites de l index thérapeutique, effectuer RNI q 2semaines x 2 semaines et q 1 mois par la suite. Sinon, reprendre la fréquence des prélèvements comme pour une personne nouvellement diagnostiquée. Oublie de prendre sa médication > 48 heures Jour 1 Augmenter la dose de 1,5 x 1 dose puis dose habituelle par la suite RNI dans 1 semaine Selon résultat : appliquer algorithme décisionnel Si instabilité persiste, reprendre la fréquence des prélèvements comme pour une personne nouvellement diagnostiquée. Surveillance des interactions médicamenteuses Surveiller plus fréquemment lors de l ajout, d une modification de posologie ou du retrait d une 3 Instable : personne dont le RNI est non thérapeutique 4 Stable : personne dont le RNI se situe habituellement dans les limites thérapeutiques visées. 5 Peut être fait ad 6 semaines d intervalle lors de congés (Noël, Jour de l An, vacances prolongées ou autres)

7 médication. SOURCE : Laliberté, C., Dumoulin, E. & Fréchette, A. (2007). Suivi conjoint de la clientèle sous anticoagulothérapie. GMF St-Vallier. Assurer le suivi des personnes recevant un Page 7 de 12 O.C. 6.5 ANNEXE 3 ALGORITHME POUR L AJUSTEMENT DE LA WARFARINE (RNI VISÉ ENTRE 2,0 ET 3,0) FACTEUR DE VARIATION 6 TEMPORAIRE IDENTIFIÉ RNI AJUSTEMENT TEMPORAIRE RECOMMANDÉ PROCHAIN RNI < 1,50 2) Aviser médecin 3) 1,5 fois la dose habituelle x 3 jours 4) Reprise de la dose habituelle par la suite 1,50 1,79 2) Aviser médecin 3) 1,5 fois la dose habituelle x 2 jours 4) Reprise de la dose habituelle par la suite 10 jours 1,80 1,99 2) 1,5 fois la dose habituelle x 1 jour 3) Reprise de la dose habituelle par la suite 1 mois 2,00 3,09 Même dose 1 mois 3,10 3,3 Même dose 14 jours 3,4 3,7 1) Corriger le facteur identifié, s il y lieu 2) Omettre une dose 3) Reprise de la dose habituelle par la suite 10 jours 3,8 4,5 2) Omettre une dose 3) Reprise de la dose habituelle par la suite 4,6 5,0 1) Corriger le facteur identifié, s il y lieu 2) Omettre deux doses 3) Reprise de la dose habituelle par la suite 4) Aviser le médecin 5 jours > 5,0 1) Cesser 2) Référer au médecin Lendemain 6 Voir annexe 7

8 SOURCE : (2006) Collège des médecins du Québec. Lignes directrices : Anticoagulothérapie en milieu ambulatoire Assurer le suivi des personnes recevant un Page 8 de 12 O.C. 6.5 ANNEXE 4 ALGORITHME POUR L AJUSTEMENT DE LA WARFARINE (RNI VISÉ ENTRE 2,0 ET 3,0) FACTEUR DE VARIATION 7 N EST PAS IDENTIFIÉ OU PERSISTE DANS LE TEMPS. RNI AJUSTEMENT TEMPORAIRE RECOMMANDÉ PROCHAIN RNI < 1,5 1) Aviser médecin 2) 1,5 fois la dose du jour x 3 jours 3) la dose hebdomadaire de 15 à 20 % 1,5 1,79 1) Aviser médecin 2) 1,5 fois la dose du jour x 2 jours 3) la dose hebdomadaire de 10 à 12,5 % 10 jours 1,8 1,9 1) 1,5 fois la dose habituelle x 1 jour 2) la dose hebdomadaire de 5 à 7,5 % 14 jours 2,0 3,3 Même dose 1 mois 3,4 3,7 1) la dose hebdomadaire de 5 % 10 jours 3,8 4,5 1) Omettre une dose 2) la dose hebdomadaire de 5 à 7,5 % 4,6 5,0 1) Omettre deux doses 2) la dose hebdomadaire de 10 à 15 % 3) Aviser le médecin 2 jours > 5,0 1) Cesser 2) Référer au médecin Lendemain SOURCE : (2006) Collège des médecins du Québec. Lignes directrices : Anticoagulothérapie en milieu ambulatoire 7 Voir annexe 7

9 Page 9 de 12 O.C. 6.5 ANNEXE 5 ALGORITHME POUR L AJUSTEMENT DE LA WARFARINE (RNI VISÉ ENTRE 2,5 ET 3,5) FACTEUR DE VARIATION 8 TEMPORAIRE EST IDENTIFIÉ. RNI AJUSTEMENT TEMPORAIRE RECOMMANDÉ PROCHAIN RNI 1,5 2) Aviser médecin 3) 1,5 fois la dose habituelle x 3 jours 4) Reprise de la dose habituelle par la suite 1,5 1,99 2) Aviser médecin 3) 1,5 fois la dose habituelle x 2 jours 4) Reprise de la dose habituelle par la suite 10 jours 2,0 2,2 2) 1,5 fois la dose habituelle x 1 jour 3) Reprise de la dose habituelle par la suite 10 jours 2,3 2,4 2) 1,5 fois la dose habituelle x 1 jour 3) Reprise de la dose habituelle par la suite 14 jours 2,5 3,59 Même dose 1 mois 3,6 3,9 Même dose 3 semaines 4,0 4,4 1) Corriger le facteur identifié, s il y lieu 2) Omettre une dose 4) Reprise de la dose habituelle par la suite 4,5 5,3 2) Aviser le médecin 3) Omettre une dose 4) Reprise de la dose habituelle par la suite 5 jours 5,4 6,0 2) Diriger vers le médecin 3) Omettre deux doses 2 jours > 6,0 1) Cesser 2) Référer au médecin Lendemain 8 Voir annexe 7

10 Page 10 de 12 O.C. 6.5 ANNEXE 6 ALGORITHME POUR L AJUSTEMENT DE LA WARFARINE (RNI VISÉ ENTRE 2,5 ET 3,5) FACTEUR DE VARIATION 9 N EST PAS IDENTIFIÉ OU PERSISTE DANS LE TEMPS. RNI AJUSTEMENT TEMPORAIRE RECOMMANDÉ PROCHAIN RNI 1,5 1) Aviser médecin 2) 1,5 fois la dose du jour x 3 jours 3) la dose hebdomadaire de 15 à 20 % 1,5 1,89 1) Aviser médecin 2) 1,5 fois la dose du jour x 2 jours 3) la dose hebdomadaire de 10 à 12,5 % 1,9 2,2 1) Aviser médecin 2) 1,5 fois la dose du jour x 1 jour 3) la dose hebdomadaire de 7,5 à 10 % 14 jours 2,3 2,4 1) la dose hebdomadaire de 3 à 5 % 14 jours 2,5 3,9 Même dose 1 mois 4,0 4,4 1) Omettre une dose 2) la dose hebdomadaire de 2,5 à 5 % 4,5 5,3 1) Aviser le médecin 2) Omettre une dose 3) la dose hebdomadaire de 5 à 7,5 % 5 jours 5,4 6,0 1) Diriger vers le médecin 2) Omettre deux doses 3) la dose hebdomadaire de 10 à 15 % 2 jours > 6,0 4) Cesser 5) Référer au médecin Lendemain 9 Voir annexe 7

11 Page 11 de 12 O.C. 6.5 ANNEXE 7 FACTEURS POUVANT MODIFIER L ANTICOAGULOTHÉRAPIE FACTEURS EFFETS SUR ANTICOAGULANT Omission ou erreur dans la prise de médication ou du RNI selon le cas Insuffisance cardiaque exacerbée Diminution du métabolisme de la warfarine ( RNI) Hypothyroïdie non contrôlée Diminution du catabolisme des facteurs de coagulation ( RNI) Hyperthyroïdie non contrôlée Fièvre Augmentation du catabolisme des facteurs de coagulation ( RNI) Désordres gastro-intestinaux (diarrhée et vomissement) Diminution de l apport en vitamine K ( RNI) Modification de la diète Augmentation de l apport en vitamine K ( RNI) Diminution de l apport en vitamine K ( RNI) Augmentation de l apport de canneberge, pamplemousse ou ail ( RNI) Diminution de l apport de canneberge, pamplemousse ou ail ( RNI) Consommation d alcool Femme > 1 consommation / jour Homme > 2 consommation / jour Une consommation aigue d alcool ( RNI) Une consommation chronique peut ( RNI) Interaction médicamenteuse* ou produits naturels Selon médication ou produits naturels impliqués Insuffisance hépatique Altération de la synthèse des facteurs de coagulation Diminution du métabolisme de la warfarine ( RNI) SOURCE : Laliberté, C., Dumoulin, E. & Fréchette, A. (2007). Suivi conjoint de la clientèle sous anticoagulothérapie. GMF St-Vallier. * Lors d une modification au profil pharmaceutique, ajout ou cessation de produits naturels, contacter un pharmacien afin de valider si une interaction médicamenteuse est possible.

12 Page 12 de 12 O.C. 6.5 RNI sous-thérapeutique ANNEXE 8 IDENTIFICATION DES CAUSES DE RNI NON THÉRAPEUTIQUE Comment avez-vous pris votre warfarine au cours des deux dernières semaines? Couleur Nombre de comprimés Nombre de fois par jour Utilisation d un générique Comment vérifiez-vous si vous avez pris le bon dosage? Avez-vous oublié des doses? Avez-vous augmenté de manière importante votre activité physique? Avez-vous augmenté votre consommation de légumes verts? Avez-vous diminué votre consommation de pamplemousse, canneberge ou ail? Avez-vous eu des changements à vos médicaments? Ajout, retrait, changement dans la dose Avez-vous pris des médicaments en vente libre, produits naturels ou supplément? Avez-vous débuté une consommation d alcool régulière? RNI supra-thérapeutique Comment avez-vous pris votre Warfarine au cours des deux dernières semaines? Couleur Nombre de comprimés Nombre de fois par jour Utilisation d un générique Comment vérifiez-vous si vous avez pris le bon dosage? Avez-vous eu des changements à vos médicaments? Ajout, retrait, changement dans la dose Avez-vous pris des médicaments en vente libre ou produits naturels? Avez-vous eu des problèmes de santé récemment? Avez-vous pris plus d alcool qu à l habitude ou avez-vous cessé récemment une consommation régulière d alcool? Avez-vous diminué votre consommation de légumes verts? Avez-vous augmenté votre consommation de pamplemousse, canneberge ou ail? Avez-vous diminué de manière importante votre activité physique? Avez-vous cessé de fumer? Tiré des Lignes directrices : Anticoaguloathérapie en milieu ambulatoire. (2006). CMQ et OPQ. Certaines circonstances sont favorables à la déstabilisation du RNI (les 7 D) Déplacements (voyage) Déménagement Dépression Divorce Dénutrition Deuil Démence

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Initier ou renouveler la prescription des bandelettes et des lancettes pour glucomètre Page 1 de 5 O.C. 3.2 Professionnels visés : Les infirmières du CSSSAM-N qui possèdent la formation,

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS

TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS LORS D UNE RÉACTION TRANSFUSIONNELLE ORDONNANCE COLLECTIVE PRÉLÈVEMENTS SANGUINS LORS D UNE RÉACTION TRANSFUSIONNELLE RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : X

Plus en détail

CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE RIMOUSKI-NEIGETTE PROTOCOLE

CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE RIMOUSKI-NEIGETTE PROTOCOLE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE RIMOUSKI-NEIGETTE PROTOCOLE AJUSTEMENT POSOLOGIQUE DE LA WARFARINE PAR LES PHARMACIENS EN MILIEU COMMUNAUTAIRE PRÉSENTÉ PAR : James Hill, pharmacien au CSSS de

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER UN TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE SUITE À UN RÉSULTAT DE DÉPISTAGE POSITIF À CHLAMYDIA TRACHOMATIS (C. TRACHOMATIS) OU À NEISSERIA GONORRHOEAE (N. GONORRHOEAE) Page 1 de 5 O.C. 1.20

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR ORDONNANCE COLLECTIVE Nº 02 TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR en vigueur à la clinique Priva Santé La révision du contenu de la présente ordonnance est sous la responsabilité de : Dominique Landry

Plus en détail

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec

Partagée : Infirmières et infirmiers Pharmaciens et pharmaciennes Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des antidiabétiques oraux Série : 2000 N 2077 Sommaire : Ajustement des antidiabétiques oraux (ADO) au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies

Plus en détail

Warfarine, à vos marques prêts partez!

Warfarine, à vos marques prêts partez! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Warfarine, à vos marques prêts partez! Martin Lacasse et Marie-Claude Descarreaux Vous voulez prescrire de la warfarine? Lisez ce qui suit! Tableau I Indications

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Interventions lors d une réaction transfusionnelle. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures diagnostiques ou thérapeutiques

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET EFFECTUER UN PRÉLÈVEMENT NASOPHARYNGÉ POUR LA RECHERCHE D INFLUENZA Date d entrée en vigueur Date de révision 9 mai 2006 25 mars 2014 Professionnels habilités à exécuter

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Thérapie de remplacement de la nicotine. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Pharmaciens Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques. NUMÉRO

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Anticoagulants Oraux. Warfarine (Coumadin) Nicoumalone (Sintrom) Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

Anticoagulants Oraux. Warfarine (Coumadin) Nicoumalone (Sintrom) Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec le professionnel concerné

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Anticoagulothérapie orale à la warfarine Série : 2000 N 2075

ORDONNANCE COLLECTIVE : Anticoagulothérapie orale à la warfarine Série : 2000 N 2075 ORDONNANCE COLLECTIVE : Anticoagulothérapie orale à la warfarine Série : 2000 N 2075 Sommaire : Initier les prélèvements RNI, assurer le suivi des résultats et ajuster la posologie de la warfarine pour

Plus en détail

Ajustement de la warfarine (coumadin)

Ajustement de la warfarine (coumadin) ORDONNANCE COLLECTIVE ORD-CMDP-39 Ajustement de la warfarine (coumadin) ÉMETTEUR : Président(e) du CMDP APPROUVÉ PAR : Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2009-10-01

Plus en détail

Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile

Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile Introduction Qu est-ce qu un traitement anticoagulant par AVK? La vitamine K joue un rôle dans la coagulation

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN

RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN RÈGLEMENT SUR LES NORMES RELATIVES AUX ORDONNANCES FAITES PAR UN MÉDECIN Loi médicale (chapitre M-9, a. 19, 1 er al., par. d) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Le présent règlement a pour objet de fixer

Plus en détail

Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE

Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE Lignes directrices ANTICOAGULOTHÉRAPIE EN MILIEU AMBULATOIRE TABLE DES MATIÈRES N.B. : La section 2 est envoyée à tous les médecins et à tous les pharmaciens, sous forme de brochure. AVANT-PROPOS 3 1.

Plus en détail

Programme pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux.

Programme pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux. Programme P H A R M A C O pour les patients traités par les nouveaux anti-coagulants oraux. AG Caffin 1, Y Chabi 1, C Sévin 2, B Leclere 3, C Debelmas 4, G Camus 1, X Bohand 1 1 Hôpital d Instruction des

Plus en détail

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien.

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien. REPUBLIQUE FRANÇAISE Avril 2009 Questions / Réponses Traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) Vous recevez un traitement anticoagulant oral par antivitamine K. Ce traitement vous est indispensable

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

LE COUMADIN. Un médicament anticoagulant. Pour vous, pour la vie

LE COUMADIN. Un médicament anticoagulant. Pour vous, pour la vie LE COUMADIN Un médicament anticoagulant Pour vous, pour la vie Pourquoi dois-je prendre du Coumadin? Votre médecin vous a prescrit du Coumadin (Warfarine). Cette brochure vous guidera dans l utilisation

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE DE CONTRACEPTION HORMONALE À L INTENTION DE L INFIRMIÈRE ET DU PHARMACIEN

ORDONNANCE COLLECTIVE DE CONTRACEPTION HORMONALE À L INTENTION DE L INFIRMIÈRE ET DU PHARMACIEN ORDONNANCE COLLECTIVE DE CONTRACEPTION HORMONALE À L INTENTION DE L INFIRMIÈRE ET DU PHARMACIEN ORDONNANCE COLLECTIVE Initier la contraception hormonale Référence à un protocole : Non Date de mise en vigueur

Plus en détail

Le suivi de mon traitement d anticoagulothérapie

Le suivi de mon traitement d anticoagulothérapie Mon pharmacien dans mon quotidien Information aux patients Le suivi de mon traitement d anticoagulothérapie Avec l aide de votre pharmacien, votre traitement est plus simple que jamais L Association québécoise

Plus en détail

FORGENI 17/09/2009. Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK.

FORGENI 17/09/2009. Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK. FORGENI 17/09/2009 Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK. Recommandation HAS avril 2008 P NAMBOTIN, R BOUSSAGEON, J L MAS, J M ORIOL, B SENEZ

Plus en détail

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Objet : Un certificat d arrêt de travail émis par une infirmière praticienne

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE Code : OC - 16 Date d émission : 7 juillet 2010 ORDONNANCE COLLECTIVE Date de révision : juillet 2013 Référence à un protocole de soins infirmiers OUI NON Objet : Activités de dépistage et détection des

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE TRANSPARENCE 9 mai 2001 METALYSE 10 000 unités, poudre et solvant pour solution injectable Flacon

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES Activité réservée aux inhalothérapeutes Administrer et ajuster des médicaments ou d autres substances, lorsqu ils font l objet d une ordonnance. Activités réservées aux infirmières

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER UNE THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE. RÉF. À UN PROTOCOLE : OUI NON TITRE : DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : CODE DE CLASSIFICATION OC-ARRÊTTABAGIQUECOA012009 DATE DE RÉVISION

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3

ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3 ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3 Titre : INITIER UN TRAITEMENT DE LA PÉDICULOSE AU CUIR CHEVELU Professionnels visés : Les pharmaciens offrant des soins et services pharmaceutiques dans une pharmacie communautaire

Plus en détail

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm !"#$ %&'(() RECOMMANDATIONS DE PREAMBULE Janvier 2004 Ces recommandations ont été réalisées et validées par les membres du comité du médicament et des dispositifs médicaux stériles du Centre Hospitalier

Plus en détail

INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN)

INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN) Direction de santé publique ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER LA THÉRAPIE DE REMPLACEMENT DE LA NICOTINE (TRN) Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 6 octobre 2014 Date de révision

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md )

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Préambule Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement de l asystolie et de l'activité électrique sans pouls (toute activité électrique excluant la FV ou la TV) NUMÉRO: 12.02 DATE : Janvier 2005 RÉVISÉE : Février

Plus en détail

Ordonnance collective. Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage et Bleu, réseau d experts

Ordonnance collective. Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage et Bleu, réseau d experts Ordonnance collective Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs en santé Ordonnance collective Médications pour le traitement de la diarrhée pour les voyageurs Groupe santé voyage

Plus en détail

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne FORMULAIRE D INSCRIPTION AU GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE CLIENTÈLE VULNÉRABLE ET ORPHELINE SANS MÉDECIN DE FAMILLE Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne Nom

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076

ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076 ORDONNANCE COLLECTIVE : Ajustement des doses d insuline Série : 2000 N 2076 Sommaire : Ajustement des doses d insuline au centre de jour de diabétologie pour les usagers dont les glycémies sont à l extérieur

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille?

Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille? Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille? Le CSSS du Val-Saint-François a la responsabilité d aider la population de son territoire à accéder à

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

MONOGRAPHIE. tenecteplase. Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée. Agent fibrinolytique

MONOGRAPHIE. tenecteplase. Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée. Agent fibrinolytique MONOGRAPHIE Pr TNKase tenecteplase Poudre pour solution - 50 mg/fiole Stérile, lyophilisée Agent fibrinolytique Distribué par : Hoffmann-La Roche Limitée 2455, boulevard Meadowpine Mississauga (Ontario)

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consulta"on médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consultaon médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre Eléments à vérifier avant inclusion du patient dans l étude : Age 75 ans Fibrillation auriculaire (code CIM 10 : I 48) en diagnostic principal OU associé) Critère d exclusion : Patients en FA avec valve

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament :

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament : Informations sur le dabigatran (Pradaxa md ) Préambule : Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du dabigatran (Pradaxa md ). L

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR CERTAINES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES QUI PEUVENT ÊTRE EXERCÉES PAR UN PHARMACIEN

RÈGLEMENT SUR CERTAINES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES QUI PEUVENT ÊTRE EXERCÉES PAR UN PHARMACIEN Loi médicale (chapitre M-9, a. 19, 1er al., par. b) SECTION I DISPOSITION GÉNÉRALE 1. Le présent règlement a pour objet de déterminer parmi les activités professionnelles que peuvent exercer les médecins

Plus en détail

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit :

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit : Règle de soins médicaux Technique de la coloscopie en duo INDICATION (situation visée) La présente règle de soins médicaux vise à préciser les conditions d encadrement de la coloscopie (avec endoscope)

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET ADMINISTRER LA CONTRACEPTION HORMONALE D URGENCE (COU) Date d entrée en vigueur Date de révision Février 2007 17 mars 2015 Professionnels habilités à exécuter l ordonnance

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DPSM/FEJ/DI/SP DSAPL-DPSPh

ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DPSM/FEJ/DI/SP DSAPL-DPSPh ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DPSM/FEJ/DI/SP DSAPL-DPSPh Services Tous les services où le dépistage des ITSS est effectué Personnes habilitées Les infirmières du CSSSRY autorisées à procéder

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DSAPL Service Service de gastroentérologie Personne habilitée Infirmière clinicienne de gastroentérologie Pharmaciens communautaires exerçant au Québec Numéro

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Annexe III. Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit

Annexe III. Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit Annexe III Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit Remarque : Ces modifications des rubriques concernées du Résumé des caractéristiques du produit et de la notice sont

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN.

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. Plus d informations sur : www.fa-avc.be Ligue Cardiologique Belge www.liguecardiologique.be FIBRILLATION AURICULAIRE

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Initier l application de fluticasone (Flovent) lors d une réaction inflammatoire suite à l application du timbre transdermique de Rivastigmine (Exelon). NUMÉRO : 1.34

Plus en détail

NOTICE. SUPPOSITOIRE A LA GLYCERINE MAYOLY SPINDLER NOURRISSONS, suppositoire Glycérol

NOTICE. SUPPOSITOIRE A LA GLYCERINE MAYOLY SPINDLER NOURRISSONS, suppositoire Glycérol NOTICE ANSM Mis à jour le : 30/05/2014 Dénomination du médicament Encadré SUPPOSITOIRE A LA GLYCERINE MAYOLY SPINDLER NOURRISSONS, suppositoire Glycérol Veuillez lire attentivement cette notice avant d

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

Formation continue Le cas du Québec

Formation continue Le cas du Québec Assemblée générale de la CIOPF Paris, France 20 novembre 2013 Formation continue Le cas du Québec Diane Lamarre, pharmacienne, M.Sc. Présidente de l Ordre des pharrmaciens du Québec Professeure titulaire

Plus en détail

Clinique universitaire de médecine nucléaire Carcinome thyroïdien, soins postopératoires

Clinique universitaire de médecine nucléaire Carcinome thyroïdien, soins postopératoires Clinique universitaire de médecine nucléaire Carcinome thyroïdien, soins postopératoires Chère patiente, cher patient, Au nom de la direction de la clinique et de l hôpital, nous vous souhaitons la bienvenue

Plus en détail

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux?

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux? La nouvelle convention pharmaceutique offre l opportunité aux pharmaciens d accompagner les patients traités par anticoagulants oraux au long cours afin de prévenir les risques iatrogéniques. Les anticoagulants

Plus en détail

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS On vient de vous diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique (LMC). Il se peut que vous ayez eu une analyse sanguine de routine demandée par votre médecin traitant ou

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective GMF MONK Centre Médical Métro Monk 2976 Allard, Montréal, Québec H4E 2K9 Tél :514-769-9999 Fax :514-769-9008 Ordonnance collective OBJET VALIDÉE PAR : EN VIGUEUR Ajuster la posologie de la lévothyroxine

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien

D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien D r Roger Saint-Laurent Psychologue clinicien www.drsaintlaurent.com RENSEIGNEMENTS CONFIDENTIELS SUR LE CLIENT Veuillez répondre de façon détaillée aux questions suivantes. N hésitez pas à m informer

Plus en détail

Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles

Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles Les nouveaux rôles des infirmières cliniciennes et praticiennes dans le suivi des clientèles Carole Mercier, inf., M.Sc. Directrice-conseil Direction des affaires externes et des statistiques sur l effectif,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE FAMILLE RÉSIDANT SUR LE TERRITOIRE DU CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA

QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE FAMILLE RÉSIDANT SUR LE TERRITOIRE DU CSSS DE LA HAUTE-YAMASKA Guichet d accès pour clientèle sans médecin de famille 294, rue Déragon Granby (Québec) J2G 5J5 Téléphone : 450 375-1442 Télécopieur : 450 375-8085 QUESTIONNAIRE SANTÉ POUR LES PERSONNES SANS MÉDECIN DE

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS Référence : 4504-20-04 Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS 1. OBJECTIF Uniformiser le processus de prescription

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE DANS UN MILIEU CLINIQUE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES HORS QUÉBEC DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION

Plus en détail

OBJET : Initier l autotraitement d antibiotiques pour la diarrhée des voyageurs selon la destination ciblée

OBJET : Initier l autotraitement d antibiotiques pour la diarrhée des voyageurs selon la destination ciblée ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DPSPSIPP-DAM-DSAPL Service Clinique de vaccination Santé-Voyage CLSC des Maskoutains Personnes habilitées Infirmières qui oeuvrent dans ce service Pharmaciens communautaires

Plus en détail

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas Cas clinique M. ZAC Observation Mr ZAC ans, 76 ans, 52 kg, est admis aux urgences pour des algies fessières invalidantes, résistantes au AINS. Ses principaux antécédents sont les suivants : une thrombopénie

Plus en détail

BeneFit PLUS Modèle médecin de famille

BeneFit PLUS Modèle médecin de famille BeneFit PLUS Modèle médecin de famille Fonctionnement de BeneFit PLUS, modèle médecin de famille: procéder correctement en cas de problèmes de santé En cas de maladie ou d accident Consultation chez le

Plus en détail

Information Urgente de de Sécurité

Information Urgente de de Sécurité Medtronic (Suisse) AG Talstrasse 9 Postfach 449 CH-3053 Münchenbuchsee / BE Tel. 031 868 01 00 Fax 031 868 01 99 swisscontact@medtronic.com www.medtronic.ch Information Urgente de de Sécurité Recommandations

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Évaluation. Bonne chance!

Évaluation. Bonne chance! Numéro de participation - - grappe pharmacie pharmacien Groupe d étude Suivi conjoint Soins habituels Évaluation Pour appliquer le protocole de suivi pharmaceutique avec ajustements posologiques des statines,

Plus en détail

Formulaire D : CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL - ANESTHÉSIOLOGIE

Formulaire D : CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL - ANESTHÉSIOLOGIE DÉFINITION DU CHAMP DE PRATIQUE : 1. Le champ de pratique de chaque médecin est différent. 2. Le champ de pratique d un médecin est déterminé par les patients qu il traite, par les interventions qu il

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Titre : Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Page 2 sur 7

Titre : Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Page 2 sur 7 ORDONNANCE COLLECTIVE TITRE : OC- 0015 Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Remplace : Référence à un protocole : Oui Non de révision : mai 2012 à une technique : Oui Non d entrée

Plus en détail

Investiguer et traiter une infection urinaire basse non compliquée chez la femme de 12 à 65 ans

Investiguer et traiter une infection urinaire basse non compliquée chez la femme de 12 à 65 ans ORDONNANCE COLLECTIVE ORD-CMDP-17 Investiguer et traiter une infection urinaire basse non compliquée chez la femme de 12 à 65 ans ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Président(e) du Conseil des médecins, dentistes

Plus en détail

Dossier-Patient VISITE 1

Dossier-Patient VISITE 1 Dossier-Patient Adressographe Date: VISITE 1 Est-ce que le patient a (une option possible) Fibrillation auriculaire Flutter auriculaire Est-ce que le patient est Connu pour FA Paroxystique (restauration

Plus en détail

Univers des soins infirmiers en images

Univers des soins infirmiers en images Univers des soins infirmiers en images Caroline Roy, inf., M. Sc. inf. Directrice-conseil, Direction, Affaires externes Congrès OIIQ Atelier A8 9 novembre 2015 Conflits d intérêts AUCUN 2 Objectifs d apprentissage

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Administration de Naloxone (Narcan) pour renverser une dépression respiratoire associée à un opiacé. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant

Plus en détail

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière.

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière. Ce document énonce une liste d éléments que l infirmière devrait connaître ou maîtriser avant le début de l orientation aux soins critiques. La liste n est pas exhaustive, il s agit d indicateurs pour

Plus en détail

Comprimés de warfarine sodique, norme Bristol-Myers Squibb (forme cristalline) à 1, 2, 2,5, 3, 4, 5, 6 et 10 mg. Anticoagulant

Comprimés de warfarine sodique, norme Bristol-Myers Squibb (forme cristalline) à 1, 2, 2,5, 3, 4, 5, 6 et 10 mg. Anticoagulant 1 Pr COUMADIN* Comprimés de warfarine sodique, norme Bristol-Myers Squibb (forme cristalline) à 1, 2, 2,5, 3, 4, 5, 6 et 10 mg Anticoagulant RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX PATIENTS Nous vous invitons à lire

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail