Panorama de l Economie Sociale et Solidaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Panorama de l Economie Sociale et Solidaire"

Transcription

1 Panorama de l Economie Sociale et Solidaire Ardèche (Etude réalisée en 2012) Géoclip IGN GéoFla

2 Sommaire Edito 3 Introduction 4 En quoi l économie sociale et solidaire contribue au développement économique des territoires? 5 Présentation des chiffres généraux de l économie sociale et solidaire 7 Poids de l économie sociale et solidaire dans l économie locale ardéchoise en : un secteur qui pése localement 8 Comparaison territoriale en 2009 aux échelles nationale, régionale et départementale : l Ardèche en tête du classement régional 10 Evolution des indicateurs principaux de l économie sociale et solidaire sur la périodde : une forte augmentation des effectifs et des établissements 11 Répartition des effectifs de l économie sociale et solidaire par secteur d activité 15 Répartition par secteurs d activité des établissements 16 Typologie des emplois ds l économie sociale et solidaire 18 Zoom sur les Associations, Mutuelles, Coopératives,fondations. 27 Cartographie de l économie sociale et solidaire sur le département 45 Glossaire 51 Les outils structurants de l économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes 54 Note méthodologique du panorama de l économie sociale et solidaire en Ardèche 61 Ce qu il faut retenir 65 2

3 Edito L Economie sociale et solidaire peut être définie comme l économie qui met l homme au centre de ses préoccupation et ou l activité créée répond à une demande sociale. L INSEE définit l ESS comme un ensemble d organisations qui respectent quelques caractéristiques communes : ce sont des sociétés de personnes (adhérents ou sociétaires) et non de sociétés de capitaux : le but de ces entreprises n est pas uniquement le profit, et les excédents sont principalement réinvestis. On y trouve ainsi des coopératives agricoles et de production, des mutuelles, des associations et des fondations. Il y a une démarche éthique, solidaire et donc humaniste dans ces entreprises puisque qu elles visent à améliorer la qualité de vie des habitants. L intérêt est que les emplois créés sont peu délocalisables car ils répondent à une demande locale. Ce secteur est présent de longue date en Ardèche et représente autour de 15 % de l emploi salarié ce qui est très important et supérieur à la moyenne régionale qui est de 10 %. Dans le sud Ardèche, c est le secteur de la santé et de l aide à domicile qui est le plus représenté. Les structures se sont créées pour répondre aux besoins des personnes isolées. Le Département est vaste et les conditions de déplacement sont souvent difficiles. Ces structures permettent de recréer du lien social. Ce sont également des emplois locaux qui sont souvent occupées par des femmes. Le diagnostic qui est lancé va permettre de connaître plus précisément la répartition de ces structures et des emplois sur le territoire et de proposer des pistes de travail pour rendre plus visible cette partie de l économie locale. Le Département accompagne déjà très largement l économie sociale et solidaire même si ce n est pas sous ce vocable à travers ces règlements d aides : sont soutenus des associations dans les domaines social, culturel, touristique et de l insertion par l activité économique. L économie sociale et solidaire se caractérise par son hétérogénéité. Il faut donc dans un premier temps faire connaître cette économie au plus grand nombre d ardéchois et promouvoir ce qui existe déjà sur le territoire et ce qui marche. Dans un second temps, le Département envisage d organiser les Assises de l économie sociale et solidaire lors du mois qui lui est consacrée chaque année en novembre. D autres pistes seront proposées comme le lancement d un appel à projet actions innovantes afin de faire émerger de nouveaux projets basés sur l éthique et la solidarité Le Département souhaite travailler en partenariat avec la région Rhône- Alpes qui s est engagée depuis plusieurs années dans la promotion de l économie sociale et solidaire et qui a développé des outils d accompagnement pour les porteurs de projet. Jean-Paul Manifacier, viceprésident du Conseil Général, délégué au logement, à l économie sociale et solidaire et à la forêt. La démarche que la CRESS Rhône-Alpes poursuit, c est d inscrire progressivement l ESS comme un axe contributif des Projets de développement des territoires. Cela est en cohérence avec la démarche régionale qui se concrétise dans le Contrat Economique Sectoriel dédié à l économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes. Il nous importe ainsi de renforcer et de développer une économie qui répond aux enjeux de développement de nos territoires touchés par la crise économique et les mutations dont cette dernière est pour partie la manifestation. La capacité à trouver de nouvelles voies pour fonder une économie performante pour demain dépend pour beaucoup des dynamiques de développement initiées sur nos territoires. L économie sociale et solidaire, comme acteur du développement local, entend contribuer à générer des initiatives porteuses de valeur ajoutée pour le territoire. Le lien entre économie sociale et solidaire et territoires est étroit. Les entreprises de l économie sociale et solidaire se caractérisent par un fort ancrage territorial car elles sont le plus souvent issues de démarches entrepreneuriales portées par les acteurs locaux pour répondre aux besoins économiques et sociaux s exprimant localement et ainsi ne sont pas délocalisables. En rupture avec les logiques de court terme, en rupture avec les logiques purement financières, l économie so- ciale et solidaire est porteuse d un développement où la personne humaine est au centre des préoccupations. Tel est notamment le sens de la démarche engagée avec le Conseil Général de l Ardèche. Ce panorama permet de mieux connaitre et de mieux comprendre la réalité de l économie sociale et solidaire sur le département de l Ardèche. Mieux connaitre, mieux comprendre pour mieux agir ensemble. Laure Chareyre, Présidente de la CRESS Rhône-Alpes 3

4 Introduction L économie sociale et solidaire (ESS) est une économie à part entière qui se traduit par un entrepreneuriat collectif qui concilie l efficacité économique et la nécessaire vitalité démocratique de ses entreprises. Les entreprises de l ESS se distinguent par une organisation qui place la personne au cœur de l activité économique. Elles se caractérisent notamment par un projet d entreprise à finalité sociale, une gouvernance démocratique et un partage collectif des richesses. Regroupant les entreprises sous forme coopératives, mutualistes et associatives, l ESS représente en Rhône Alpes 10 % de l emploi salarié privé. Elle compte environ établissements et emplois salariés. La région Rhône-Alpes se trouve aujourd hui confrontée à des enjeux sociaux, sociétaux, environnementaux et économiques. En particulier, peuvent être cités les enjeux suivants, partagés par les acteurs publics et de l ESS : - Promouvoir la création et la pérennisation d emplois de qualité, alliant individualisation des réponses organisationnelles et sécurisation des parcours professionnels ; - Promouvoir l innovation sociale par une gouvernance et un dialogue social performants, facteurs de démocratie sociale dans l élaboration des décisions et des projets, dans l ESS comme dans l ensemble de l économie ; - Face à une économie de plus en plus mondialisée et en risque de délocalisation fréquente, repenser le rapport production/consommation et la complémentarité entre économie productive et économie de proximité porteuse de cohésion sociale et d emplois ; - Retrouver une «intelligence du collectif» efficiente pour atteindre les objectifs de croissance intelligente et durable de la stratégie Europe 2020, en favorisant les pratiques de mise en réseau, de mutualisation, de coopération, de complémentarité des offres de service ; C est à travers cette intelligence du collectif que l innovation sociale peut se développer. - Intégrer davantage les mutations environnementales et notamment la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction de l empreinte écologique de l économie ; - Préserver et renouveler le tissu économique des territoires par le soutien à un entrepreneuriat pluriel source d emplois locaux et de création de richesses locales ; Ces nouvelles dynamiques autour de l économie régionale poussent à une réflexion et une action portant sur la conception et la construction de nouvelles formes de développement dans lesquelles l ESS doit être considérée comme une force contributrice tant par ses entreprises que par le projet de société qu elle porte. 4

5 En quoi l économie sociale et solidaire contribue au développement économique des territoires? Une logique de développement endogène des territoires - Les entreprises de l ESS ont un ancrage territorial fort - Elles répondent majoritairement à des besoins locaux - Elle créé de l interdépendance et des interactions entre les entreprises locales - Les entreprises de l ESS présentent un fonctionnement rendant l activité difficilement délocalisable - Elle mobilise des acteurs qui connaissent le mieux leur milieu Des richesses créées qui restent sur le territoire - Les entreprises de l ES présentent une logique de distribution des excédents plus favorable au réinvestissement des bénéfices sur les territoires (affectation dans les réserves pour associations, distribution aux salariés pour coopératives de production, protection des sociétaires pour mutuelles...) Un secteur créateur d activités innovantes - Les entreprises de l ESS ont une capacité à innover non bridée par la logique de maximisation des marges. Maintenir les entreprises sur le territoire - L ESS facilite la transmission des entreprises locales L Economie Sociale et Solidaire est un acteur du développement local car elle contribue, avec les acteurs concernés, à construire des réponses adaptées aux mutations démographiques, économiques et sociales des territoires. Elle participe à la construction d une territoire socialement responsable. 5

6 6

7 Présentation des chiffres généraux de l économie sociale et solidaire L Ardèche compte 911 entreprises de l Economie sociale et solidaire (ESS). Ces entreprises sont réparties en 1487 établissements actifs du territoire travaillent dans une entreprise de l ESS, ce qui représente équivalent temps. Les associations représentent environ 84 % des établissements et des salariés de l ESS. En revanche on peut remarquer que bien qu elles ne représentent que 3 % des établissements ardéchois, les mutuelles comptent dans leur effectif plus de 6 % des salariés de l ESS. Cela signifie que l effectif moyen des mutuelles est plus important que pour les autres structures juridiques de l ESS. On note la tendance inverse pour les coopératives : leur part dans les établissements de l ESS est plus faible que leur part dans les effectifs de l ESS. La part passe de 13 % à 10 %. Remarque : l étude des effectifs moyens par structures juridiques se trouve page 22. Répartition des établissements de l ESS par structures juridiques Répartition des effectifs de l ESS par structures juridiques 7

8 Poids de l économie sociale et solidaire dans l économie locale ardéchoise en : un secteur qui pèse localement > Présentation générale Le poids de l ESS en Ardèche est le plus important de la région Rhône-Alpes. Plus de 15 % des salariés ardéchois travaillent dans une structure de l ESS ce qui représente 14 % des Equivalent Temps Plein du département. La part de l ESS dans l économie locale ardéchoise a progressé entre 2005 et Pour les effectifs elle est ainsi passée de 14 % à 15 %. En revanche on note une baisse de la part des établissements de l ESS dans le nombre total d établissements du département et une baisse du nombre d entreprise de l ESS entre 2005 et Cette tendance est liée à un phénomène de regroupement dans le secteur mutualiste qui n est pas propre au département de l Ardèche. Un certain nombre de fusion d entreprises mutualistes ont ainsi été constatées ; le nombre de salariés et le nombre d établissements du secteur mutualiste a quant à lui progressé. 8

9 > Détail de l évolution du poids de l ESS dans l économie locale entre 2005 et

10 Comparaison territoriale en 2009 aux échelles nationale, régionale et départementale : l Ardèche en tête du classement régional La part des effectifs de l ESS dans l économie locale du département Ardéchois (15,4 %) est largement supérieure aux moyennes nationale (10,2%) et régionale (10,6%). Si l Ardèche compte le nombre de salariés travaillant dans l ESS le moins important de la région (12 847), elle a un rôle déterminant dans le maintien des emplois sur le territoire. 10

11 Evolution des indicateurs principaux de l ESS sur la période : une forte augmentation des effectifs et des établissements > Présentation générale Si le nombre d entreprises de l ESS a baissé entre 2005 et 2009 en raison d un phénomène de regroupement principalement dans le secteur mutualiste, les établissements ont quant eux augmenté le 7.2% et les effectifs de plus de 10 % sur la même période. On constate même que le nombre d ETP a augmenté de manière plus significative que le nombre de salariés. Deux hypothèses peuvent expliquer ce phénomène : les nouveaux emplois créés l ont été majoritairement à temps plein ; les salariés à temps partiels ont pu bénéficier d une augmentation de leur temps de travail. > Evolution des effectifs entre 2005 et 2009 Les effectifs des associations ont augmenté de 9.9%, pour les coopératives ce taux est de près 15 % et de 9 % pour les mutuelles. L augmentation du nombre de salariés au 31/12 pour les fondations est de 40 % mais elle est à relativiser car le territoire ne compte que 3 fondations en

12 > Comparaison de l évolution des effectifs avec le reste de l économie ardéchoise : une croissance quatre fois supérieure à celle de l économie ardéchoise. La croissance des emplois de l ESS entre 2005 et 2009 est supérieure à celle du secteur privé lucratif (+10,5 % contre +5,9%). On constate une perte conséquente pour le département ardéchois des emplois publics qui impacte l évolution du nombre d emplois total entre 2005 et 2009 en Ardèche (+2.5%). 12

13 > Evolution des établissements entre 2005 et 2009 Le nombre d établissements coopératifs a fortement augmenté entre 2005 et 2009 (+24%). A contrario le nombre d établissements mutualistes a baissé de près de 11 % avec la perte de 6 établissements sur la période. > Comparaison de l évolution des établissements avec le reste de l économie ardéchoise : un phénoméne de regroupement mutualiste qui freine leur progression C est le secteur privé lucratif qui a créé le plus d établissements entre 2005 et 2009 (+ 15,9%). Le secteur public enregistre la même tendance que pour les effectifs. Les établissements de l ESS n ont progressé que de 7,2%, en raison du phénomène de fusion dans le secteur mutualiste. 1 3

14 > Evolution des ETP entre 2005 et 2009 C est le secteur coopératif qui a vu le total de ses ETP augmenter le plus fortement entre 2005 et > Comparaison de l évolution des ETP avec le reste de l économie ardéchoise : une augmentation des etp plus significative que dans les autres secteurs La progression du nombre total d ETP dans l ESS est largement supérieure au reste de l économie ardéchoise : + 12,5% contre +3,4% pour l ensemble de l économie ardéchoise, +4,1 % pour le secteur privé lucratif et une perte de -2,5 % pour le secteur public. 14

15 Répartition des effectifs de l ESS par secteur d activité > Poids de l économie sociale et solidaire dans l économie de chaque secteur : une forte présence dans 6 domaines Le poids de l ESS est prédominant dans 6 secteurs d activité : activités financières et d assurances, enseignement, action sociale, arts-spectacles et sports-loisirs. > Répartition des salariés par secteur d activité : 50% des salariés dans l action sociale Près de la moitié des effectifs de l ESS travaillent dans le secteur de l action sociale. 20% des salariés travaillent dans l enseignement et 10 % dans ce que l Insee appelle «Santé humaine». 1 5

16 Répartition par secteurs d activité des établissements > Poids des établissements de l ESS par secteur d activité On retrouve les mêmes secteurs d activité pour lesquels l ESS est prédominante pour ce qui est de la répartition des effectifs (cf page 15 ) > Répartition des établissements par secteur d activité : un découpage plus équilibré que pour les effectifs Les établissements de l ESS sont répartis de manière plus équilibrée que les effectifs. En effet, le secteur de l action sociale ne représente que 18 % des établissements alors qu elle porte 47 % des salariés. Les établissements relavant de l action sociale sont de gros employeurs du territoire puisque leur effectif moyen est de 23 salariés. On note le phénomène inverse pour 2 secteurs : artsspectacles et sports-loisirs. L Ardèche compte un nombre d établissement de l ESS important dans ces 2 secteurs puisqu ils représentent 25 % des établissements de l ESS du territoire mais en revanche ils n emploient que 5 % des salariés de l ESS. Leur effectif moyen est de 1.5 salariés. 16

17 > Les 5 plus gros établissements par secteur d activités SOUTIEN AUX ENTREPRISES 1. Association Gestion Comptabilité Ardèche Taille effectif : 20 à 49 Activités comptables Privas 2. Cercle d Observation Sociale d Annonay COSA Taille effectif : 20 à 49 Autre mise à disposition de ressources humaines Annonay 3. POLLEN SCOP Taille effectif : 20 à 49 Conseils pour les affaires et autres conseils de gestion SARL Coopérative Ouvrière de Production Aubenas 4.Groupement d Employeurs du Buis d Alba Taille effectif : 20 à 49 Autre mise à disposition de ressources humaines groupement d employeurs Alba La Romaine 5. CAUE de L Ardèche Taille effectif : 10 à 19 Activités d architecture association Privas ENSEIGNEMENT 1. AEP LEP NOTRE DAME LEP Prive Notre Dame Taille effectif : 20 à 49 Enseignement secondaire technique ou professionnel association Privas 2. Cevenole d éducation Collège Prive Notre Dame Taille effectif : 20 à 49 Enseignement secondaire général association Annonay 3. Association Vivaroise d Education Collège Prive Sacre Cœur Taille effectif : 20 à 49 Autres enseignements Annonay 4. Association d Education Populaire - Enseignement Technique Du Sacre Cœur Lycée Technique Taille Effectif : 20 A 49 Enseignement Secondaire Technique Ou Professionnel Association Tournon sur Rhône 5. Société d Enseignement Professionnel du Rhône Centre Formation Professionnelle Taille Effectif : 20 A 49 Enseignement Secondaire Technique Ou Professionnel Association Annonay SANTE HUMAINE 1. Association Hospitalière Sainte Marie Centre Hospitalier Sainte Marie Taille effectif : 500 à 999 salariés Effectif à cent : 600 Privas Santé humaine (activités hospitalières) - association déclarée 2. Hôpital Prive De Saint Agrève Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Saint Agreve Santé humaine (activités hospitalières) association 3. Caisse Régionale de Sécurité Sociale Mines Sud Est Taille effectif : 50 à 99 salariés Les Vans Mutuelle activités hospitalières 4. Association Hospitalière Sainte Marie Clinique Joseph Chiron Taille effectif : 50 à 99 salariés Santé humaine (activités hospitalières) association Annonay 5. Fondation de L Armée du Salut Centre de Soins de Suite et de Réadaptation Le Château Taille effectif : 20 à 49 salariés Fondation - activités hospitalières Saint Georges Les Bains HEBERGEMENT MEDICO-SOCIAL 1. Association Béthanie - IME Béthanie Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Chassiers Hébergement médico-social (hébergement médicalisé pour enfants handicapés) association 2. Association Béthanie Maison Accueil Spécialisée La Lande Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Chassiers Hébergement médico-social (hébergement médicalisé pour adultes handicapés) association Teffet : 50 à 99 il y a 15 structures, dont : 5 mutuelles : hébergement social pour personnes âgées - Mutuelles De France Réseau Santé, EHPAD Les Lavandes, Cruas hébergement médicalisé pour personnes âgées - Mutualité Française Ardèche Drôme Services de Soins et d Accompagnement Mutualistes Résidence Lancelot, Privas Résidence Louis Roche DeFrance, Tournon sur Rhône Résidence Les Peupliers, Le Teil Résidence Le Roussillon, Les Vans 10 associations : hébergement médicalisé pour personnes âgées Les Muriers, Saint Sauveur de Montagut Maison Retraite Protestante Montalivet, Annonay Maison De Retraite Mon Foyer, Annonay Association Sainte Monique, Aubenas Maison de Retraite Saint Joseph, Aubenas 1 7

18 hébergement médicalisé pour enfants handicapés Association Ardéchoise Enfance Adolescence Difficulté, IR L Homme Vivarois, Ucel Association Jean Marie Girard, Centre de Rééducation Pont Brillant, Saint Marcel d Ardèche hébergement médicalisé pour adultes handicapés association Béthanie, Maison d Accueil Spécialisée Les Genêts d Or, Valgorge hébergement social pour handicapés mentaux et malades mentaux Association Béthanie : Foyer de Vie Les Myosotis, Ruoms Foyer de Vie Les Oliviers, Lachapelle sous Auben ACTION SOCIALE SANS HEBERGEMENT 1. Croix Rouge Française Centre d Aide par le Travail Taille effectif : salariés Aide par le travail, association déclarée reconnue d utilité publique Beauchastel Ardèche Aide Domicile (AAD) 07 Taille effectif : salariés Aide à domicile, association Privas 3. SEMAD Taille effectif : 100 à 199 Aide à domicile, association Annonay 4. Association Béthanie ESAT (Etablissement et Service d Aide par le Travail) Les Chênes Verts Taille effectif : 100 à 199 Aide par le travail, association Ruoms Association Hospitalière Sainte Marie CAT St Joseph Taille effectif : 100 à 199 Aide par le travail, association Veyras 6. A D A P E I Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales ESAT du Haut Vivarais Taille effectif : 100 à 199 Roiffieux Aide par le travail association ARTS, SPECTACLES, MUSEES 1. Ardèche Images Taille effectif : 10 à 19 salariés Activités de soutien au spectacle vivant, association Lussas 2. Préfiguration du Secteur Ouvert des Arts de la Rue Taille effectif : 10 à 19 salariés Activités de soutien au spectacle vivant, association Annonay 3. Maison des Jeunes et de la Culture Taille effectif : 10 à 19 salariés Gestion de salles de spectacle, association Annonay 4. Marelles Taille effectif : 6 à 9 Gestion de salles de spectacle, association Boffres 5. Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature Taille effectif : 6 à 9 Gestion des sites et monuments historiques et des attractions touristiques similaires, association L Argentière 6. Conservatoire Rhône-Alpes des Espaces Naturels Taille effectif : 6 à 9 Gestion des jardins botaniques et zoologiques et des réserves naturelles Mirabel 7. Centre Culturel De Vals Et Du Vivarais Taille effectif : 6 à 9 Arts du spectacle vivant, association Vals Les Bains SPORT ET LOISIRS 1. Comité Drôme Ardèche Football Taille effectif : 10 à 19 Activités de clubs de sport, association Guilherand Granges 2. L Ardéchoise Cyclo Promotion Taille effectif : 10 à 19 Activités de clubs de sport, association Saint Félicien 3. Association Jeunesse Animation Loisirs Taille effectif : 10 à 19 Autres activités récréatives et de loisirs, association Ruoms 4. La Ribambelle Taille effectif : 10 à 19 Autres activités récréatives et de loisirs, association Saint Marcel d Ardèche 5. As soci ation Centre Aé ré Loisirs Jeunes Taille effectif : 10 à 19 Autres activités récréatives et de loisirs, association Aubenas 6. Fédération Sportive des Asptt Taille effectif : 10 à 19 Activités de clubs de sport, association Salvas NON CLASSE 1. Les Amis d Hauteville Taille effectif : 20 à 49 salariés Saint Laurent du Pape 2. CIDFF 07 Centre d Information sur les Droits des Femmes et des Familles Taille effectif : 20 à 49 salariés Aubenas 3. Association ECATE Etudes, Conseils, Aide par le Travail dans l Environnement Taille effectif : 20 à 49 salariés Bourg Saint Andeol 4. Saint Régis Taille effectif : 20 à 49 salariés Bourg Saint Andeol 5. Association pour l Intégration d Adultes Handicapés Taille effectif : 20 à 49 salariés Saint Etienne de Lugdares 1 8

19 6. Aide Maintien Service à Domicile Taille effectif : 20 à 49 salariés Le Teil 7. Les Ateliers d Aime Taille effectif : 20 à 49 salariés Joyeuse 8. ADAPEI, Institut médicoéducatif L Envol Taille effectif : 20 à 49 salariés Annonay 9. Union Départ Association Familiale Ardèche Taille effectif : 20 à 49 salariés Privas AUTRES 1. Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Sud Rhône- Alpes Taille effectif : 250 à 499 salariés Effectif à cent : 300 Privas Activités financières et d assurances caisse de crédit agricole mutuel 2. Caisse d Epargne et de Prévoyance Loire Drome Ardèche Taille effectif : 50 à 99 La Voulte sur Rhône Activités financières et d assurances - caisse d épargne et de prévoyance à forme coopérative 3. EOVI Mutuelle Drôme Arpica Taille effectif : 50 à 99 Privas Activités financières et d assurances mutuelles 4. Union Vignerons Coteaux Ardèche Taille effectif : 50 à 99 Ruoms Commerce de gros de boissons coopérative 5. Union Distilleries Méditerranée Taille effectif : 20 à 49 Vallon Pont d Arc Industrie alimentaire Union des sociétés coopératives agricoles

20 Typologie des emplois dans l ESS > Répartition des effectifs par tranche d âge : des salariés plus âgés que dans le secteur privé lucratif La part des plus de 45 ans est plus importante dans les effectifs de l ESS que dans le secteur privé lucratif. Ils représentent plus de 47 % dans le secteur de l ESS contre 36 % dans le privé. > Répartition des effectifs par CSP : une majorité d employés Si la majorité des salariés du secteur privé lucratif sont des ouvriers (près de 48 %), ils ne représentent que 11 % des effectifs dans l ESS. En revanche plus de la moitié des salariés de l ESS sont des employés. Ceci est cohérent avec la répartition des effectifs par secteurs d activité qui montre une forte prédominance du secteur de l action sociale, qui utilise largement le statut d employé. Le secteur privé lucratif propose quant à lui plus de cadres que le secteur de l ESS. 2 0

21 > Répartition des effectifs par genre : un salariat très féminisé On constate une forte féminisation des effectifs de l ESS en 2009 avec plus de 72 % de femmes mais il existe des disparités notables entre les structures juridiques. Ainsi le secteur mutualiste est celui qui a le plus recours proportionnellement au public féminin. Le secteur coopératif est celui qui apparait le plus paritaire. En effet, 60% des salariés des coopératives travaillent dans des activités financières et d assurances. 21

22 > Répartition des établissements et des entreprises par taille : 25% des établissements emploient 80% des salariés Répartition des effectifs par taille des établissements Pour interpréter ces différents résultats il convient de garder à l esprit les définitions d une entreprise et d un établissement : une entreprise peut compter plusieurs établissements. Par ailleurs un établissement peut être rattaché à une entreprise dont le siège social est en dehors du département de l Ardèche. Une colonne du fichier SIRENE permet d obtenir cette information. Il apparait pour l Ardèche que 75 % des établissements de l ESS comptent de 1 à 9 postes mais n emploient que 20 % des salariés du territoire. En revanche la part des grands établissements(plus de 250 salariés) sur le territoire s élève à 0.26% mais ces derniers emploient près de 14% des effectifs. Par ailleurs 25 % des établissements emploient 80% des salariés de l ESS en Ardèche. Répartition des établissements par taille Lorsque l on étudie la répartition des effectifs par taille de l entreprise à laquelle ils sont rattachées, on constate que 41% des salariés (4489) travaillent pour des entreprises de plus de 250 salariés. Le retraitement du SIRENE confirme qu environ 4000 emplois sont portés par des grands groupes de l ESS n ayant pas leur siège en Ardèche (Caisse d Epargne, Crédit agricole, Macif, Association Béthanie, Armée du Salut, Adapei...). Répartition des effectifs par taille de l entreprise 2 2

23 > Les 10 plus gros établissements dans le département de l Ardèche 1. Association Hospitalière Sainte Marie Centre Hospitalier Sainte Marie Taille effectif : 500 à 999 salariés Effectif à cent : 600 Privas Santé humaine (activités hospitalières) - association déclarée 2. Croix Rouge Française Centre d Aide par le Travail Taille effectif : 500 à 999 salariés Effectif à cent : 500 Beauchastel Action sociale (aide par le travail) - association déclarée, reconnue d intérêt public 3. AAD 07 Taille effectif : 500 à 999 salariés Effectif à cent : 500 Privas Action sociale (aide à domicile) - association déclarée 4. Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Sud Rhône-Alpes Taille effectif : 250 à 499 salariés Effectif à cent : 300 Privas Activités financières et d assurances caisse de crédit agricole mutuel 5.Hôpital Privé de Saint-Agrève Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Saint Agreve Santé humaine (activités hospitalières) association 6. A D A P E I ESAT du Haut Vivarais Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Roiffieux Action sociale (aide par le travail) association 7. Association Hospitalière Sainte Marie CAT St Joseph Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Veyras Action sociale (aide par le travail) association 8. Association Béthanie ESAT Les Chênes Verts Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Ruoms Action sociale (aide par le travail) association 9. Association Béthanie Maison Accueil Spécialisée La Lande Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Chassiers Hébergement médico-social (hébergement médicalisé pour adultes handicapés) association 10. Association Béthanie IME Béthanie Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Chassiers Hébergement médico-social (hébergement médicalisé pour enfants handicapés) association 2 3

24 > Les effectifs moyens de l ESS : de gros établissement mutualistes Entre 2005 et 2009 l effectif moyen des entreprises de l ESS est resté stable. Il est de 8,5 salariés par structure en moyenne. Mais ce chiffre cache des disparités notables. En raison de leur faible nombre, les fondations ardéchoises comptent en moyenne 32 salariés. Les établissements mutualistes étant en phase de regroupement, ils comptent en moyenne 17 salariés. Effectif moyen par structure juridique Niveau de rémunération dans les entrerises de l ESS : une moyenne de 12 brut de l heure avec une forte disparité d une structure juridique à l autre Les établissements mutualistes (activités financières et d assurances) proposent la meilleure rémunération des entreprises de l ESS ardéchoises. Les associations sont les plus faibles dans ce domaine. Nous rappelons que le smic est actuellement à 8,86 brut de l heure en France en

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total

N 14 - février 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique. Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 14 - février 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Martinique Un secteur féminisé et 9 % de l emploi salarié total En 2009, en Martinique,

Plus en détail

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012

Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Diagnostic Economie Sociale et Solidaire (ESS) Décembre 2012 Introduction : Eléments de définition de l ESS Des statuts : associations, coopératives, mutuelles et fondations Des pratiques et valeurs communes

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

PUbLICAtIONS L ObSErVAtOIrE

PUbLICAtIONS L ObSErVAtOIrE LES DE PUbLICAtIONS L ObSErVAtOIrE N 26 OCtObrE 2014 D E L É CO N O M I E S O C I A L E E t S O L I DA I r E Du fait de son ancrage territorial historique, l Économie Sociale et Solidaire est partie intégrante

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

de l économie sociale et solidaire en lorraine

de l économie sociale et solidaire en lorraine Juin 2012 >>>>> de l économie sociale et solidaire en lorraine lorraine L économie sociale est un groupement de personnes et non de capitaux, adhérant à des valeurs communes : la liberté d adhésion, la

Plus en détail

Panorama de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Savoie 2005 2010

Panorama de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Savoie 2005 2010 Panorama de l Economie Sociale et Solidaire Haute Savoie 2005 2010 Etude réalisée en 2012 Contenu I. Introduction... 3 II. En quoi l économie sociale et solidaire contribue au développement économique

Plus en détail

L ESS sur le Pays Sologne Val Sud

L ESS sur le Pays Sologne Val Sud Hors-Série n 1 Juin 2012 L ESS sur le Pays Sologne Val Sud Editorial Le Pays Sologne Val Sud jouit d une attractivité résidentielle qui se reflète dans le dynamisme démographique de nos communes, la vitalité

Plus en détail

De l Économie Sociale et Solidaire en Bourgogne. Poids des emplois de l ESS / Emplois de la région. Poids des emplois de l ESS / Emplois de la région

De l Économie Sociale et Solidaire en Bourgogne. Poids des emplois de l ESS / Emplois de la région. Poids des emplois de l ESS / Emplois de la région N 4 - Année 2015 De l Économie Sociale et Solidaire en Bourgogne Les emplois de l en France 4 000 22 500 12 100 11 200 145 260 59 700 159 900 71 800 116 100 55 500 146 500 57300 388 100 82 700 27 900 112

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

sociale & solidaire en Aquitaine

sociale & solidaire en Aquitaine chiffres clés L économie sociale & solidaire en Aquitaine édition 2015 2 édito SOMMAIRE Définition 3 Les chiffres clés de l Aquitaine 4 Focus secteurs 6 L Insertion par l Activité Economique (IAE) 6 Les

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014 L Économie Sociale et Solidaire en Moselle - 2014 L économie SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS) Jusqu à la loi du 31 juillet 2014, l économie Sociale et Solidaire se fondait sur les principes fondateurs, édictés

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre

Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre Décembre 2011 N 4 Les départs à la retraite des effectifs salariés de l ESS en région Centre Un vieillissement important des actifs de l ESS Objectif de ce panorama A travers la présentation des chiffres

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007 PANORAMA de l Economie en Haute-Normandie J U I N 2 1 EDITO La Chambre Régionale de l Economie (CRES) de Haute- Normandie est heureuse de vous présenter ce premier Panorama de l Economie dans notre Région.

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

Ensemble, Entreprendre Autrement

Ensemble, Entreprendre Autrement Ensemble, Entreprendre Autrement Imaginez Des entreprises dont les excédents financiers ne vont pas à des actionnaires mais restent au service du projet de l entreprise, des ses sociétaires et de ses salariés

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

D.E.S.I.R. Panorama TransfronTalier de l economie sociale et solidaire 2009 231 910 salarié 193 tablis semen le territoire franco-wallon 1 319 361

D.E.S.I.R. Panorama TransfronTalier de l economie sociale et solidaire 2009 231 910 salarié 193 tablis semen le territoire franco-wallon 1 319 361 D.E.S.I.R. Développement de l Economie Sociale Inter Régional n 3 octobre 2012 Panorama Transfrontalier de l Economie Sociale et solidaire 2009 La Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire (C.R.E.S.S.

Plus en détail

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 ------------------------------------------------------------------------------------- Relatif à l économie sociale et solidaire Conseil National des Chambres Régionales

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés L Economie Sociale et Solidaire Chiffres-clés Préambule : l'economie Sociale et Solidaire et la Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire L'Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

Chiffres-clés de l ESS

Chiffres-clés de l ESS N 2 - Mai 2011 Des services à la personne au secteur industriel, les structures de l'economie Sociale et Solidaire sont présentes dans tous les secteurs d'activité et jouent un rôle primordial dans l'économie

Plus en détail

4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54. Août 2013. Prix : 40

4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54. Août 2013. Prix : 40 4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54 Août 2013 Prix : 40 1 SOMMAIRE CHAMP DE L ETUDE ET METHODOLOGIE 4 INTRODUCTION 8 SYNTHESE 9 PARTIE I 11 Les

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

Le guide pour comprendre

Le guide pour comprendre ENTREPRISES D INSERTION ENTREPRENEURS SOCIAUX Le guide pour comprendre Une loi sur l Economie Sociale et Solidaire (ESS) pour permettre son changement d échelle Après plus de deux ans de travaux, la loi

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste

Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste L ESS OU LA PRATIQUE DE L EGALITE REELLE DANS L ECONOMIE Les entreprises de l ESS ont

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire. en Côte-d Or. Juillet 2012. Communauté de communes du canton de Pontailler-sur-Saône

L Economie Sociale et Solidaire. en Côte-d Or. Juillet 2012. Communauté de communes du canton de Pontailler-sur-Saône L Economie Sociale et Solidaire en Côte-d Or Juillet 2012 Communauté de communes de la Plaine Dijonnaise Pays Seine-et-Tilles en Bourgogne Communauté de communes du Mirebellois Communauté de communes du

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire L économie sociale et solidaire Traditionnellement le mois de novembre est le mois de l Economie Sociale et Solidaire. Cette année comme les années précédentes de nombreuses actions et rencontres ont eu

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire dans le département de la Loire : histoire, poids économique, innovation sociale et mobilisation politique

L Economie Sociale et Solidaire dans le département de la Loire : histoire, poids économique, innovation sociale et mobilisation politique CHAMBRE REGIONALE DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DE RHONE-ALPES NOTE DE SYNTHESE CG 42 L Economie Sociale et Solidaire dans le département de la Loire : histoire, poids économique, innovation sociale

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire

Mobilisation des acteurs aquitains pour une collecte territoriale innovante de la finance solidaire Communiqué de presse Aquitaine Active acteur de la 4 ème région de France pour la collecte de la Finance Solidaire Le baromètre 2011 de la finance solidaire montre que l Aquitaine est une région dynamique

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

Prix : 40. Rédaction : Laure HUGUENIN. Juin 2011

Prix : 40. Rédaction : Laure HUGUENIN. Juin 2011 4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54 Rédaction : Laure HUGUENIN Juin 2011 Prix : 40 Un partenariat Conseil Général d Indre-et-Loire, Chambre de

Plus en détail

REPONSE DE LA MACIF A LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPEENNE RELATIVE A LA STRATEGIE EUROPE 2020

REPONSE DE LA MACIF A LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPEENNE RELATIVE A LA STRATEGIE EUROPE 2020 REPONSE DE LA MACIF A LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPEENNE RELATIVE A LA STRATEGIE EUROPE 2020 La MACIF est inscrite au Registre des Représentants d Intérêt de la Commission européenne sous le numéro

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

PANORAMA de l Economie Sociale et Solidaire en RHONE-ALPES et dans les 8 départements de la région 2011

PANORAMA de l Economie Sociale et Solidaire en RHONE-ALPES et dans les 8 départements de la région 2011 PANORAMA de l Economie Sociale et Solidaire en RHONE-ALPES et dans les 8 départements de la région 2011 Crédits photos : Saleve09.jpg HJPD - Daniel CULSAN INTRODUCTION L Economie Sociale et Solidaire (ESS)

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE. Juin 2010 version 2

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE. Juin 2010 version 2 LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE Juin 2010 version 2 Avant-propos Les associations de solidarité rendent des services essentiels aux populations les plus fragiles. C est leur vocation.

Plus en détail

consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire

consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire 4 consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire 4 Consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire L Économie sociale et solidaire

Plus en détail

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION 1961 : Naissance de La Chrysalide Arles, section dépendante de La Chrysalide de Marseille affiliée à l

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire -

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire - DOSSIER DE PRESSE Relations Presse : Abrasive Karine Michaud Tel : 04 26 00 25 16 E-mail : contact@abrasive.fr Communiqué de presse 17 octobre 2014 Forum de l emploi solidaire : une journée pour découvrir

Plus en détail

Document de consultation des entreprises

Document de consultation des entreprises Achat de prestations de formation par le GIP Corse Compétences dans le cadre de sa mission d appui aux politiques publiques dans le domaine de l emploi et de la formation Document de consultation des entreprises

Plus en détail

Programme Stratégique Transversal

Programme Stratégique Transversal Programme Stratégique Transversal 2013-2018 Avant-propos Gérer, c est prévoir! Prévoir, c est se fixer des objectifs à atteindre bien évidemment avec les moyens mis à notre disposition! En effet, la crise

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

Les données par familles

Les données par familles 28 Les données par familles 3. Une diversité de situations Taille des établissements par familles 1% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% Coopératives Mutuelles Associations Foations Ensemble ESS Hors ESS 1% % 25 salariés

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

ÉDITO : e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi,

ÉDITO : e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi, 03 Économie et emploi FEVRIER 2012 L économie sociale sur le bassin d emploi rémois ÉDITO : C e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi, issu d une collaboration entre la Maison

Plus en détail

«L ENSEIGNANT : L économie

«L ENSEIGNANT : L économie Peter Macs-fotolia.com L économie sociale et solidaire vient d être dotée d un ministère. Elle passe, certes, sur le devant de la scène mais reste pourtant bien mystérieuse. Que recouvre-t-elle réellement?

Plus en détail

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises

EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises EMPLOI ET FORMATION EN ARDECHE L Etat, la Région et les partenaires sociaux au plus près des besoins des citoyens et des entreprises Conférence départementale Economie Emploi Formation, Mercredi 27 février

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Numéro 107 : février 2008

Numéro 107 : février 2008 Numéro 107 : février 2008 L économie sociale et solidaire fortement ancrée dans les territoires de Midi-Pyrénées En Midi-Pyrénées, l économie sociale et solidaire compte près de 11 000 établissements employeurs

Plus en détail

ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN DOCUMENT PROJET

ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN DOCUMENT PROJET DOCUMENT PROJET Maître d ouvrage : ASSOCIATION DU PAYS DE LANGRES Objet : EXPERIMENTATION FORMATION-ACTION PROSPECTION TERRITORIALE «QUELLES INNOVATIONS DEMAIN POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL DU

Plus en détail

Analyses sectorielles

Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS Economie sociale et solidaire dans l'entente PANORAMA Décembre 2013 Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire. présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010

Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire. présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010 Plan en faveur de l Economie Sociale et Solidaire présenté à l occasion du Lancement du mois de l Economie Sociale et Solidaire 2010 - Dossier de presse Mardi 19 octobre 2010 1 «Une économie qui place

Plus en détail

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre Octobre 2013 N 7 Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre L ESS, un gain d emploi pour la région Centre Les effectifs salariés de l Economie Sociale et Solidaire (ESS)*

Plus en détail

La place de l économie sociale et solidaire en Bretagne

La place de l économie sociale et solidaire en Bretagne La place de l économie sociale et solidaire en Bretagne En Bretagne, l économie sociale et solidaire pèse un peu plus qu en moyenne en province. La région se singularise par la forte présence des coopératives

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

LE CRÉDIT AGRICOLE DE LORRAINE

LE CRÉDIT AGRICOLE DE LORRAINE LE CRÉDIT AGRICOLE DE LORRAINE en 2013 SOMMAIRE Édito Nos 5 domaines d engagements : Excellence dans la relation avec nos clients et sociétaires Développement économique du territoire Responsabilité Sociétale

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Tableau de bord statistique

Tableau de bord statistique Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée dans Amélioration la fiche «Guide méthodologique de». la connaissance

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

Contribution au Centre National de la Musique

Contribution au Centre National de la Musique Contribution au Centre National de la Musique Les réseaux régionaux Aquitaine (RAMA), Centre (FRACAMA), Pays de la Loire (le Pôle), Midi Pyrénées (Avant Mardi) et Poitou Charente (PRMA) souhaitent apporter

Plus en détail