Panorama de l Economie Sociale et Solidaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Panorama de l Economie Sociale et Solidaire"

Transcription

1 Panorama de l Economie Sociale et Solidaire Ardèche (Etude réalisée en 2012) Géoclip IGN GéoFla

2 Sommaire Edito 3 Introduction 4 En quoi l économie sociale et solidaire contribue au développement économique des territoires? 5 Présentation des chiffres généraux de l économie sociale et solidaire 7 Poids de l économie sociale et solidaire dans l économie locale ardéchoise en : un secteur qui pése localement 8 Comparaison territoriale en 2009 aux échelles nationale, régionale et départementale : l Ardèche en tête du classement régional 10 Evolution des indicateurs principaux de l économie sociale et solidaire sur la périodde : une forte augmentation des effectifs et des établissements 11 Répartition des effectifs de l économie sociale et solidaire par secteur d activité 15 Répartition par secteurs d activité des établissements 16 Typologie des emplois ds l économie sociale et solidaire 18 Zoom sur les Associations, Mutuelles, Coopératives,fondations. 27 Cartographie de l économie sociale et solidaire sur le département 45 Glossaire 51 Les outils structurants de l économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes 54 Note méthodologique du panorama de l économie sociale et solidaire en Ardèche 61 Ce qu il faut retenir 65 2

3 Edito L Economie sociale et solidaire peut être définie comme l économie qui met l homme au centre de ses préoccupation et ou l activité créée répond à une demande sociale. L INSEE définit l ESS comme un ensemble d organisations qui respectent quelques caractéristiques communes : ce sont des sociétés de personnes (adhérents ou sociétaires) et non de sociétés de capitaux : le but de ces entreprises n est pas uniquement le profit, et les excédents sont principalement réinvestis. On y trouve ainsi des coopératives agricoles et de production, des mutuelles, des associations et des fondations. Il y a une démarche éthique, solidaire et donc humaniste dans ces entreprises puisque qu elles visent à améliorer la qualité de vie des habitants. L intérêt est que les emplois créés sont peu délocalisables car ils répondent à une demande locale. Ce secteur est présent de longue date en Ardèche et représente autour de 15 % de l emploi salarié ce qui est très important et supérieur à la moyenne régionale qui est de 10 %. Dans le sud Ardèche, c est le secteur de la santé et de l aide à domicile qui est le plus représenté. Les structures se sont créées pour répondre aux besoins des personnes isolées. Le Département est vaste et les conditions de déplacement sont souvent difficiles. Ces structures permettent de recréer du lien social. Ce sont également des emplois locaux qui sont souvent occupées par des femmes. Le diagnostic qui est lancé va permettre de connaître plus précisément la répartition de ces structures et des emplois sur le territoire et de proposer des pistes de travail pour rendre plus visible cette partie de l économie locale. Le Département accompagne déjà très largement l économie sociale et solidaire même si ce n est pas sous ce vocable à travers ces règlements d aides : sont soutenus des associations dans les domaines social, culturel, touristique et de l insertion par l activité économique. L économie sociale et solidaire se caractérise par son hétérogénéité. Il faut donc dans un premier temps faire connaître cette économie au plus grand nombre d ardéchois et promouvoir ce qui existe déjà sur le territoire et ce qui marche. Dans un second temps, le Département envisage d organiser les Assises de l économie sociale et solidaire lors du mois qui lui est consacrée chaque année en novembre. D autres pistes seront proposées comme le lancement d un appel à projet actions innovantes afin de faire émerger de nouveaux projets basés sur l éthique et la solidarité Le Département souhaite travailler en partenariat avec la région Rhône- Alpes qui s est engagée depuis plusieurs années dans la promotion de l économie sociale et solidaire et qui a développé des outils d accompagnement pour les porteurs de projet. Jean-Paul Manifacier, viceprésident du Conseil Général, délégué au logement, à l économie sociale et solidaire et à la forêt. La démarche que la CRESS Rhône-Alpes poursuit, c est d inscrire progressivement l ESS comme un axe contributif des Projets de développement des territoires. Cela est en cohérence avec la démarche régionale qui se concrétise dans le Contrat Economique Sectoriel dédié à l économie sociale et solidaire en Rhône-Alpes. Il nous importe ainsi de renforcer et de développer une économie qui répond aux enjeux de développement de nos territoires touchés par la crise économique et les mutations dont cette dernière est pour partie la manifestation. La capacité à trouver de nouvelles voies pour fonder une économie performante pour demain dépend pour beaucoup des dynamiques de développement initiées sur nos territoires. L économie sociale et solidaire, comme acteur du développement local, entend contribuer à générer des initiatives porteuses de valeur ajoutée pour le territoire. Le lien entre économie sociale et solidaire et territoires est étroit. Les entreprises de l économie sociale et solidaire se caractérisent par un fort ancrage territorial car elles sont le plus souvent issues de démarches entrepreneuriales portées par les acteurs locaux pour répondre aux besoins économiques et sociaux s exprimant localement et ainsi ne sont pas délocalisables. En rupture avec les logiques de court terme, en rupture avec les logiques purement financières, l économie so- ciale et solidaire est porteuse d un développement où la personne humaine est au centre des préoccupations. Tel est notamment le sens de la démarche engagée avec le Conseil Général de l Ardèche. Ce panorama permet de mieux connaitre et de mieux comprendre la réalité de l économie sociale et solidaire sur le département de l Ardèche. Mieux connaitre, mieux comprendre pour mieux agir ensemble. Laure Chareyre, Présidente de la CRESS Rhône-Alpes 3

4 Introduction L économie sociale et solidaire (ESS) est une économie à part entière qui se traduit par un entrepreneuriat collectif qui concilie l efficacité économique et la nécessaire vitalité démocratique de ses entreprises. Les entreprises de l ESS se distinguent par une organisation qui place la personne au cœur de l activité économique. Elles se caractérisent notamment par un projet d entreprise à finalité sociale, une gouvernance démocratique et un partage collectif des richesses. Regroupant les entreprises sous forme coopératives, mutualistes et associatives, l ESS représente en Rhône Alpes 10 % de l emploi salarié privé. Elle compte environ établissements et emplois salariés. La région Rhône-Alpes se trouve aujourd hui confrontée à des enjeux sociaux, sociétaux, environnementaux et économiques. En particulier, peuvent être cités les enjeux suivants, partagés par les acteurs publics et de l ESS : - Promouvoir la création et la pérennisation d emplois de qualité, alliant individualisation des réponses organisationnelles et sécurisation des parcours professionnels ; - Promouvoir l innovation sociale par une gouvernance et un dialogue social performants, facteurs de démocratie sociale dans l élaboration des décisions et des projets, dans l ESS comme dans l ensemble de l économie ; - Face à une économie de plus en plus mondialisée et en risque de délocalisation fréquente, repenser le rapport production/consommation et la complémentarité entre économie productive et économie de proximité porteuse de cohésion sociale et d emplois ; - Retrouver une «intelligence du collectif» efficiente pour atteindre les objectifs de croissance intelligente et durable de la stratégie Europe 2020, en favorisant les pratiques de mise en réseau, de mutualisation, de coopération, de complémentarité des offres de service ; C est à travers cette intelligence du collectif que l innovation sociale peut se développer. - Intégrer davantage les mutations environnementales et notamment la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction de l empreinte écologique de l économie ; - Préserver et renouveler le tissu économique des territoires par le soutien à un entrepreneuriat pluriel source d emplois locaux et de création de richesses locales ; Ces nouvelles dynamiques autour de l économie régionale poussent à une réflexion et une action portant sur la conception et la construction de nouvelles formes de développement dans lesquelles l ESS doit être considérée comme une force contributrice tant par ses entreprises que par le projet de société qu elle porte. 4

5 En quoi l économie sociale et solidaire contribue au développement économique des territoires? Une logique de développement endogène des territoires - Les entreprises de l ESS ont un ancrage territorial fort - Elles répondent majoritairement à des besoins locaux - Elle créé de l interdépendance et des interactions entre les entreprises locales - Les entreprises de l ESS présentent un fonctionnement rendant l activité difficilement délocalisable - Elle mobilise des acteurs qui connaissent le mieux leur milieu Des richesses créées qui restent sur le territoire - Les entreprises de l ES présentent une logique de distribution des excédents plus favorable au réinvestissement des bénéfices sur les territoires (affectation dans les réserves pour associations, distribution aux salariés pour coopératives de production, protection des sociétaires pour mutuelles...) Un secteur créateur d activités innovantes - Les entreprises de l ESS ont une capacité à innover non bridée par la logique de maximisation des marges. Maintenir les entreprises sur le territoire - L ESS facilite la transmission des entreprises locales L Economie Sociale et Solidaire est un acteur du développement local car elle contribue, avec les acteurs concernés, à construire des réponses adaptées aux mutations démographiques, économiques et sociales des territoires. Elle participe à la construction d une territoire socialement responsable. 5

6 6

7 Présentation des chiffres généraux de l économie sociale et solidaire L Ardèche compte 911 entreprises de l Economie sociale et solidaire (ESS). Ces entreprises sont réparties en 1487 établissements actifs du territoire travaillent dans une entreprise de l ESS, ce qui représente équivalent temps. Les associations représentent environ 84 % des établissements et des salariés de l ESS. En revanche on peut remarquer que bien qu elles ne représentent que 3 % des établissements ardéchois, les mutuelles comptent dans leur effectif plus de 6 % des salariés de l ESS. Cela signifie que l effectif moyen des mutuelles est plus important que pour les autres structures juridiques de l ESS. On note la tendance inverse pour les coopératives : leur part dans les établissements de l ESS est plus faible que leur part dans les effectifs de l ESS. La part passe de 13 % à 10 %. Remarque : l étude des effectifs moyens par structures juridiques se trouve page 22. Répartition des établissements de l ESS par structures juridiques Répartition des effectifs de l ESS par structures juridiques 7

8 Poids de l économie sociale et solidaire dans l économie locale ardéchoise en : un secteur qui pèse localement > Présentation générale Le poids de l ESS en Ardèche est le plus important de la région Rhône-Alpes. Plus de 15 % des salariés ardéchois travaillent dans une structure de l ESS ce qui représente 14 % des Equivalent Temps Plein du département. La part de l ESS dans l économie locale ardéchoise a progressé entre 2005 et Pour les effectifs elle est ainsi passée de 14 % à 15 %. En revanche on note une baisse de la part des établissements de l ESS dans le nombre total d établissements du département et une baisse du nombre d entreprise de l ESS entre 2005 et Cette tendance est liée à un phénomène de regroupement dans le secteur mutualiste qui n est pas propre au département de l Ardèche. Un certain nombre de fusion d entreprises mutualistes ont ainsi été constatées ; le nombre de salariés et le nombre d établissements du secteur mutualiste a quant à lui progressé. 8

9 > Détail de l évolution du poids de l ESS dans l économie locale entre 2005 et

10 Comparaison territoriale en 2009 aux échelles nationale, régionale et départementale : l Ardèche en tête du classement régional La part des effectifs de l ESS dans l économie locale du département Ardéchois (15,4 %) est largement supérieure aux moyennes nationale (10,2%) et régionale (10,6%). Si l Ardèche compte le nombre de salariés travaillant dans l ESS le moins important de la région (12 847), elle a un rôle déterminant dans le maintien des emplois sur le territoire. 10

11 Evolution des indicateurs principaux de l ESS sur la période : une forte augmentation des effectifs et des établissements > Présentation générale Si le nombre d entreprises de l ESS a baissé entre 2005 et 2009 en raison d un phénomène de regroupement principalement dans le secteur mutualiste, les établissements ont quant eux augmenté le 7.2% et les effectifs de plus de 10 % sur la même période. On constate même que le nombre d ETP a augmenté de manière plus significative que le nombre de salariés. Deux hypothèses peuvent expliquer ce phénomène : les nouveaux emplois créés l ont été majoritairement à temps plein ; les salariés à temps partiels ont pu bénéficier d une augmentation de leur temps de travail. > Evolution des effectifs entre 2005 et 2009 Les effectifs des associations ont augmenté de 9.9%, pour les coopératives ce taux est de près 15 % et de 9 % pour les mutuelles. L augmentation du nombre de salariés au 31/12 pour les fondations est de 40 % mais elle est à relativiser car le territoire ne compte que 3 fondations en

12 > Comparaison de l évolution des effectifs avec le reste de l économie ardéchoise : une croissance quatre fois supérieure à celle de l économie ardéchoise. La croissance des emplois de l ESS entre 2005 et 2009 est supérieure à celle du secteur privé lucratif (+10,5 % contre +5,9%). On constate une perte conséquente pour le département ardéchois des emplois publics qui impacte l évolution du nombre d emplois total entre 2005 et 2009 en Ardèche (+2.5%). 12

13 > Evolution des établissements entre 2005 et 2009 Le nombre d établissements coopératifs a fortement augmenté entre 2005 et 2009 (+24%). A contrario le nombre d établissements mutualistes a baissé de près de 11 % avec la perte de 6 établissements sur la période. > Comparaison de l évolution des établissements avec le reste de l économie ardéchoise : un phénoméne de regroupement mutualiste qui freine leur progression C est le secteur privé lucratif qui a créé le plus d établissements entre 2005 et 2009 (+ 15,9%). Le secteur public enregistre la même tendance que pour les effectifs. Les établissements de l ESS n ont progressé que de 7,2%, en raison du phénomène de fusion dans le secteur mutualiste. 1 3

14 > Evolution des ETP entre 2005 et 2009 C est le secteur coopératif qui a vu le total de ses ETP augmenter le plus fortement entre 2005 et > Comparaison de l évolution des ETP avec le reste de l économie ardéchoise : une augmentation des etp plus significative que dans les autres secteurs La progression du nombre total d ETP dans l ESS est largement supérieure au reste de l économie ardéchoise : + 12,5% contre +3,4% pour l ensemble de l économie ardéchoise, +4,1 % pour le secteur privé lucratif et une perte de -2,5 % pour le secteur public. 14

15 Répartition des effectifs de l ESS par secteur d activité > Poids de l économie sociale et solidaire dans l économie de chaque secteur : une forte présence dans 6 domaines Le poids de l ESS est prédominant dans 6 secteurs d activité : activités financières et d assurances, enseignement, action sociale, arts-spectacles et sports-loisirs. > Répartition des salariés par secteur d activité : 50% des salariés dans l action sociale Près de la moitié des effectifs de l ESS travaillent dans le secteur de l action sociale. 20% des salariés travaillent dans l enseignement et 10 % dans ce que l Insee appelle «Santé humaine». 1 5

16 Répartition par secteurs d activité des établissements > Poids des établissements de l ESS par secteur d activité On retrouve les mêmes secteurs d activité pour lesquels l ESS est prédominante pour ce qui est de la répartition des effectifs (cf page 15 ) > Répartition des établissements par secteur d activité : un découpage plus équilibré que pour les effectifs Les établissements de l ESS sont répartis de manière plus équilibrée que les effectifs. En effet, le secteur de l action sociale ne représente que 18 % des établissements alors qu elle porte 47 % des salariés. Les établissements relavant de l action sociale sont de gros employeurs du territoire puisque leur effectif moyen est de 23 salariés. On note le phénomène inverse pour 2 secteurs : artsspectacles et sports-loisirs. L Ardèche compte un nombre d établissement de l ESS important dans ces 2 secteurs puisqu ils représentent 25 % des établissements de l ESS du territoire mais en revanche ils n emploient que 5 % des salariés de l ESS. Leur effectif moyen est de 1.5 salariés. 16

17 > Les 5 plus gros établissements par secteur d activités SOUTIEN AUX ENTREPRISES 1. Association Gestion Comptabilité Ardèche Taille effectif : 20 à 49 Activités comptables Privas 2. Cercle d Observation Sociale d Annonay COSA Taille effectif : 20 à 49 Autre mise à disposition de ressources humaines Annonay 3. POLLEN SCOP Taille effectif : 20 à 49 Conseils pour les affaires et autres conseils de gestion SARL Coopérative Ouvrière de Production Aubenas 4.Groupement d Employeurs du Buis d Alba Taille effectif : 20 à 49 Autre mise à disposition de ressources humaines groupement d employeurs Alba La Romaine 5. CAUE de L Ardèche Taille effectif : 10 à 19 Activités d architecture association Privas ENSEIGNEMENT 1. AEP LEP NOTRE DAME LEP Prive Notre Dame Taille effectif : 20 à 49 Enseignement secondaire technique ou professionnel association Privas 2. Cevenole d éducation Collège Prive Notre Dame Taille effectif : 20 à 49 Enseignement secondaire général association Annonay 3. Association Vivaroise d Education Collège Prive Sacre Cœur Taille effectif : 20 à 49 Autres enseignements Annonay 4. Association d Education Populaire - Enseignement Technique Du Sacre Cœur Lycée Technique Taille Effectif : 20 A 49 Enseignement Secondaire Technique Ou Professionnel Association Tournon sur Rhône 5. Société d Enseignement Professionnel du Rhône Centre Formation Professionnelle Taille Effectif : 20 A 49 Enseignement Secondaire Technique Ou Professionnel Association Annonay SANTE HUMAINE 1. Association Hospitalière Sainte Marie Centre Hospitalier Sainte Marie Taille effectif : 500 à 999 salariés Effectif à cent : 600 Privas Santé humaine (activités hospitalières) - association déclarée 2. Hôpital Prive De Saint Agrève Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Saint Agreve Santé humaine (activités hospitalières) association 3. Caisse Régionale de Sécurité Sociale Mines Sud Est Taille effectif : 50 à 99 salariés Les Vans Mutuelle activités hospitalières 4. Association Hospitalière Sainte Marie Clinique Joseph Chiron Taille effectif : 50 à 99 salariés Santé humaine (activités hospitalières) association Annonay 5. Fondation de L Armée du Salut Centre de Soins de Suite et de Réadaptation Le Château Taille effectif : 20 à 49 salariés Fondation - activités hospitalières Saint Georges Les Bains HEBERGEMENT MEDICO-SOCIAL 1. Association Béthanie - IME Béthanie Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Chassiers Hébergement médico-social (hébergement médicalisé pour enfants handicapés) association 2. Association Béthanie Maison Accueil Spécialisée La Lande Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Chassiers Hébergement médico-social (hébergement médicalisé pour adultes handicapés) association Teffet : 50 à 99 il y a 15 structures, dont : 5 mutuelles : hébergement social pour personnes âgées - Mutuelles De France Réseau Santé, EHPAD Les Lavandes, Cruas hébergement médicalisé pour personnes âgées - Mutualité Française Ardèche Drôme Services de Soins et d Accompagnement Mutualistes Résidence Lancelot, Privas Résidence Louis Roche DeFrance, Tournon sur Rhône Résidence Les Peupliers, Le Teil Résidence Le Roussillon, Les Vans 10 associations : hébergement médicalisé pour personnes âgées Les Muriers, Saint Sauveur de Montagut Maison Retraite Protestante Montalivet, Annonay Maison De Retraite Mon Foyer, Annonay Association Sainte Monique, Aubenas Maison de Retraite Saint Joseph, Aubenas 1 7

18 hébergement médicalisé pour enfants handicapés Association Ardéchoise Enfance Adolescence Difficulté, IR L Homme Vivarois, Ucel Association Jean Marie Girard, Centre de Rééducation Pont Brillant, Saint Marcel d Ardèche hébergement médicalisé pour adultes handicapés association Béthanie, Maison d Accueil Spécialisée Les Genêts d Or, Valgorge hébergement social pour handicapés mentaux et malades mentaux Association Béthanie : Foyer de Vie Les Myosotis, Ruoms Foyer de Vie Les Oliviers, Lachapelle sous Auben ACTION SOCIALE SANS HEBERGEMENT 1. Croix Rouge Française Centre d Aide par le Travail Taille effectif : salariés Aide par le travail, association déclarée reconnue d utilité publique Beauchastel Ardèche Aide Domicile (AAD) 07 Taille effectif : salariés Aide à domicile, association Privas 3. SEMAD Taille effectif : 100 à 199 Aide à domicile, association Annonay 4. Association Béthanie ESAT (Etablissement et Service d Aide par le Travail) Les Chênes Verts Taille effectif : 100 à 199 Aide par le travail, association Ruoms Association Hospitalière Sainte Marie CAT St Joseph Taille effectif : 100 à 199 Aide par le travail, association Veyras 6. A D A P E I Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales ESAT du Haut Vivarais Taille effectif : 100 à 199 Roiffieux Aide par le travail association ARTS, SPECTACLES, MUSEES 1. Ardèche Images Taille effectif : 10 à 19 salariés Activités de soutien au spectacle vivant, association Lussas 2. Préfiguration du Secteur Ouvert des Arts de la Rue Taille effectif : 10 à 19 salariés Activités de soutien au spectacle vivant, association Annonay 3. Maison des Jeunes et de la Culture Taille effectif : 10 à 19 salariés Gestion de salles de spectacle, association Annonay 4. Marelles Taille effectif : 6 à 9 Gestion de salles de spectacle, association Boffres 5. Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature Taille effectif : 6 à 9 Gestion des sites et monuments historiques et des attractions touristiques similaires, association L Argentière 6. Conservatoire Rhône-Alpes des Espaces Naturels Taille effectif : 6 à 9 Gestion des jardins botaniques et zoologiques et des réserves naturelles Mirabel 7. Centre Culturel De Vals Et Du Vivarais Taille effectif : 6 à 9 Arts du spectacle vivant, association Vals Les Bains SPORT ET LOISIRS 1. Comité Drôme Ardèche Football Taille effectif : 10 à 19 Activités de clubs de sport, association Guilherand Granges 2. L Ardéchoise Cyclo Promotion Taille effectif : 10 à 19 Activités de clubs de sport, association Saint Félicien 3. Association Jeunesse Animation Loisirs Taille effectif : 10 à 19 Autres activités récréatives et de loisirs, association Ruoms 4. La Ribambelle Taille effectif : 10 à 19 Autres activités récréatives et de loisirs, association Saint Marcel d Ardèche 5. As soci ation Centre Aé ré Loisirs Jeunes Taille effectif : 10 à 19 Autres activités récréatives et de loisirs, association Aubenas 6. Fédération Sportive des Asptt Taille effectif : 10 à 19 Activités de clubs de sport, association Salvas NON CLASSE 1. Les Amis d Hauteville Taille effectif : 20 à 49 salariés Saint Laurent du Pape 2. CIDFF 07 Centre d Information sur les Droits des Femmes et des Familles Taille effectif : 20 à 49 salariés Aubenas 3. Association ECATE Etudes, Conseils, Aide par le Travail dans l Environnement Taille effectif : 20 à 49 salariés Bourg Saint Andeol 4. Saint Régis Taille effectif : 20 à 49 salariés Bourg Saint Andeol 5. Association pour l Intégration d Adultes Handicapés Taille effectif : 20 à 49 salariés Saint Etienne de Lugdares 1 8

19 6. Aide Maintien Service à Domicile Taille effectif : 20 à 49 salariés Le Teil 7. Les Ateliers d Aime Taille effectif : 20 à 49 salariés Joyeuse 8. ADAPEI, Institut médicoéducatif L Envol Taille effectif : 20 à 49 salariés Annonay 9. Union Départ Association Familiale Ardèche Taille effectif : 20 à 49 salariés Privas AUTRES 1. Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Sud Rhône- Alpes Taille effectif : 250 à 499 salariés Effectif à cent : 300 Privas Activités financières et d assurances caisse de crédit agricole mutuel 2. Caisse d Epargne et de Prévoyance Loire Drome Ardèche Taille effectif : 50 à 99 La Voulte sur Rhône Activités financières et d assurances - caisse d épargne et de prévoyance à forme coopérative 3. EOVI Mutuelle Drôme Arpica Taille effectif : 50 à 99 Privas Activités financières et d assurances mutuelles 4. Union Vignerons Coteaux Ardèche Taille effectif : 50 à 99 Ruoms Commerce de gros de boissons coopérative 5. Union Distilleries Méditerranée Taille effectif : 20 à 49 Vallon Pont d Arc Industrie alimentaire Union des sociétés coopératives agricoles

20 Typologie des emplois dans l ESS > Répartition des effectifs par tranche d âge : des salariés plus âgés que dans le secteur privé lucratif La part des plus de 45 ans est plus importante dans les effectifs de l ESS que dans le secteur privé lucratif. Ils représentent plus de 47 % dans le secteur de l ESS contre 36 % dans le privé. > Répartition des effectifs par CSP : une majorité d employés Si la majorité des salariés du secteur privé lucratif sont des ouvriers (près de 48 %), ils ne représentent que 11 % des effectifs dans l ESS. En revanche plus de la moitié des salariés de l ESS sont des employés. Ceci est cohérent avec la répartition des effectifs par secteurs d activité qui montre une forte prédominance du secteur de l action sociale, qui utilise largement le statut d employé. Le secteur privé lucratif propose quant à lui plus de cadres que le secteur de l ESS. 2 0

21 > Répartition des effectifs par genre : un salariat très féminisé On constate une forte féminisation des effectifs de l ESS en 2009 avec plus de 72 % de femmes mais il existe des disparités notables entre les structures juridiques. Ainsi le secteur mutualiste est celui qui a le plus recours proportionnellement au public féminin. Le secteur coopératif est celui qui apparait le plus paritaire. En effet, 60% des salariés des coopératives travaillent dans des activités financières et d assurances. 21

22 > Répartition des établissements et des entreprises par taille : 25% des établissements emploient 80% des salariés Répartition des effectifs par taille des établissements Pour interpréter ces différents résultats il convient de garder à l esprit les définitions d une entreprise et d un établissement : une entreprise peut compter plusieurs établissements. Par ailleurs un établissement peut être rattaché à une entreprise dont le siège social est en dehors du département de l Ardèche. Une colonne du fichier SIRENE permet d obtenir cette information. Il apparait pour l Ardèche que 75 % des établissements de l ESS comptent de 1 à 9 postes mais n emploient que 20 % des salariés du territoire. En revanche la part des grands établissements(plus de 250 salariés) sur le territoire s élève à 0.26% mais ces derniers emploient près de 14% des effectifs. Par ailleurs 25 % des établissements emploient 80% des salariés de l ESS en Ardèche. Répartition des établissements par taille Lorsque l on étudie la répartition des effectifs par taille de l entreprise à laquelle ils sont rattachées, on constate que 41% des salariés (4489) travaillent pour des entreprises de plus de 250 salariés. Le retraitement du SIRENE confirme qu environ 4000 emplois sont portés par des grands groupes de l ESS n ayant pas leur siège en Ardèche (Caisse d Epargne, Crédit agricole, Macif, Association Béthanie, Armée du Salut, Adapei...). Répartition des effectifs par taille de l entreprise 2 2

23 > Les 10 plus gros établissements dans le département de l Ardèche 1. Association Hospitalière Sainte Marie Centre Hospitalier Sainte Marie Taille effectif : 500 à 999 salariés Effectif à cent : 600 Privas Santé humaine (activités hospitalières) - association déclarée 2. Croix Rouge Française Centre d Aide par le Travail Taille effectif : 500 à 999 salariés Effectif à cent : 500 Beauchastel Action sociale (aide par le travail) - association déclarée, reconnue d intérêt public 3. AAD 07 Taille effectif : 500 à 999 salariés Effectif à cent : 500 Privas Action sociale (aide à domicile) - association déclarée 4. Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Sud Rhône-Alpes Taille effectif : 250 à 499 salariés Effectif à cent : 300 Privas Activités financières et d assurances caisse de crédit agricole mutuel 5.Hôpital Privé de Saint-Agrève Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Saint Agreve Santé humaine (activités hospitalières) association 6. A D A P E I ESAT du Haut Vivarais Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Roiffieux Action sociale (aide par le travail) association 7. Association Hospitalière Sainte Marie CAT St Joseph Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Veyras Action sociale (aide par le travail) association 8. Association Béthanie ESAT Les Chênes Verts Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Ruoms Action sociale (aide par le travail) association 9. Association Béthanie Maison Accueil Spécialisée La Lande Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Chassiers Hébergement médico-social (hébergement médicalisé pour adultes handicapés) association 10. Association Béthanie IME Béthanie Taille effectif : 100 à 199 Effectif à cent : 100 Chassiers Hébergement médico-social (hébergement médicalisé pour enfants handicapés) association 2 3

24 > Les effectifs moyens de l ESS : de gros établissement mutualistes Entre 2005 et 2009 l effectif moyen des entreprises de l ESS est resté stable. Il est de 8,5 salariés par structure en moyenne. Mais ce chiffre cache des disparités notables. En raison de leur faible nombre, les fondations ardéchoises comptent en moyenne 32 salariés. Les établissements mutualistes étant en phase de regroupement, ils comptent en moyenne 17 salariés. Effectif moyen par structure juridique Niveau de rémunération dans les entrerises de l ESS : une moyenne de 12 brut de l heure avec une forte disparité d une structure juridique à l autre Les établissements mutualistes (activités financières et d assurances) proposent la meilleure rémunération des entreprises de l ESS ardéchoises. Les associations sont les plus faibles dans ce domaine. Nous rappelons que le smic est actuellement à 8,86 brut de l heure en France en

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste

Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste Contribution du Secrétariat National Economie Sociale et Solidaire à la Convention Egalité Réelle du Parti Socialiste L ESS OU LA PRATIQUE DE L EGALITE REELLE DANS L ECONOMIE Les entreprises de l ESS ont

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire L économie sociale et solidaire Traditionnellement le mois de novembre est le mois de l Economie Sociale et Solidaire. Cette année comme les années précédentes de nombreuses actions et rencontres ont eu

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire -

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire - DOSSIER DE PRESSE Relations Presse : Abrasive Karine Michaud Tel : 04 26 00 25 16 E-mail : contact@abrasive.fr Communiqué de presse 17 octobre 2014 Forum de l emploi solidaire : une journée pour découvrir

Plus en détail

Le guide pour comprendre

Le guide pour comprendre ENTREPRISES D INSERTION ENTREPRENEURS SOCIAUX Le guide pour comprendre Une loi sur l Economie Sociale et Solidaire (ESS) pour permettre son changement d échelle Après plus de deux ans de travaux, la loi

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS Economie sociale et solidaire dans l'entente PANORAMA Décembre 2013 Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

Chambre Régionale. de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Normandie PANORAMA. de l Economie Sociale et Solidaire

Chambre Régionale. de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Normandie PANORAMA. de l Economie Sociale et Solidaire Chambre Régionale Haute Normandie de l Economie Sociale et Solidaire PANORAMA de l Economie Sociale et Solidaire Haute Normandie - Edition 2013 PANORAMA 2012/2013 // Economie Sociale et Solidaire de Haute

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Lucile Manoury Chargée d études, Collège coopératif, Aix-en-Provence Bonjour à tous. Je vais vous faire une présentation un peu théorique

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie.

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Journées de conférences organisées par le programme de formation des enseignants d économie

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire

Economie Sociale et Solidaire PORTRAIT DE TERRITOIRE Economie Sociale et Solidaire L ESS DANS LE PAYS DU VAL D ADOUR L ESS dans le Pays du Val d Adour : un poids considérable dans l emploi local Source : Observatoire régional de l

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

Bienvenue dans. L économie Sociale et Solidaire!

Bienvenue dans. L économie Sociale et Solidaire! Bienvenue dans L économie Sociale et Solidaire! 1 Bienvenue dans L économie Sociale et Solidaire! Préambule Vous intégrez une Association? Une Coopérative? Une Mutuelle? Bienvenue dans l Économie Sociale

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

educationsolidarite.org

educationsolidarite.org Education International Internationale de l'education Internacional de la Educaciòn Bildungsinternationale Conception : L.Talbot & Efficience Crédits photographiques : sxc.hu - flashfilm Juin 2008 educationsolidarite.org

Plus en détail

LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015

LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015 LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015 POINTS CLES DATES - 2000 Guy Hascoët - 1 er secrétaire d Etat à l ESS propose une loi - 2010 premier rapport par Francis Vercamer - 2011 Benoit Hamont

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Article. «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault

Article. «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault Article «Des coopératives plus grandes qu on ne l imaginait» Laurent Bisault Revue internationale de l'économie sociale : Recma, n 330, 2013, p. 108-115. Pour citer cet article, utiliser l'information

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur

Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur Les valeurs et les acteurs de l économie sociale et solidaire : une culture de réseaux pour développer le tiers secteur L économie sociale et solidaire se caractérise par une manière différente d entreprendre

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire Musique éthique Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire 1. Contexte Aujourd hui, la filière musicale est dominée par une poignée de «majors». La suprématie de la logique économique

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004

ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004 ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004 Préambule La Fédération des scènes de jazz et de musiques improvisées (FSJ) regroupe depuis 1996, des lieux

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

Appel à manifestations

Appel à manifestations Appel à manifestations Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2013 20 événements pour vivre autrement en Rhône-Alpes www.rencontres-solidaires.org La 7éme édition des Rencontres Solidaires va se

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Présentation MFAM 2013

Présentation MFAM 2013 Présentation MFAM 2013 1 Présentation générale 2 Qui sommes nous? une entreprise de droit privé un organisme mutualiste à but non lucratif implanté en Maine et Loire et en Mayenne siège à Angers / délégation

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet L Economie Sociale et Solidaire (ESS) par Benjamin Coudriet Introduction Définitions L Economie Sociale Les familles Les principes communs L Economie Solidaire : filiation historique Le mouvement ouvrier

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contact presse Caroline Weill cweill@selfimage.fr 01 47 04 12 52 Audrey Peauger apeauger@selfimage.fr 01 47 04 12 53

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 JUILLET 2012 DELIBERATION N CR-12/05.340 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale de développement de l'économie sociale

Plus en détail

Vieillissement de la population salariée dans l Economie Sociale et Solidaire & renouvellement des équipes

Vieillissement de la population salariée dans l Economie Sociale et Solidaire & renouvellement des équipes Chorum Initiatives pour le Développement de l'economie Sociale Vieillissement de la population salariée dans l Economie Sociale et Solidaire & renouvellement des équipes Etude CHORUM / CNCRES - mars 2011

Plus en détail

Principales mesures du projet de loi Économie Sociale et Solidaire

Principales mesures du projet de loi Économie Sociale et Solidaire Principales mesures du projet de loi Adopté le 21 juillet 2014 Document édité le 22 juillet 2014 #loiess Sommaire Introduction aux principales mesures du projet de loi relatif à l Économie sociale et solidaire...

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés

APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés APEI La Maison du Phare Association de Parents d Enfants Inadaptés PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 Le présent projet associatif a été élaboré par le comité de pilotage composé des personnes ci-dessous : -

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

Alpesolidaires.org le site et l association des acteurs de l économie sociale et solidaire de l agglomération grenobloise

Alpesolidaires.org le site et l association des acteurs de l économie sociale et solidaire de l agglomération grenobloise Conception/rédaction : SCOP La péniche / Julia LOPEZ, Agnès BOURDAIS Association Alpesolidaires, Impression : Alias, 3000 ex. Réalisé en septembre 2007. Imprimé sur papier recyclé. Alpesolidaires.org le

Plus en détail

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées)

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées) recru+e Offre d emploi L Institut MGEN de La Verrière (dans les Yvelines) oriente son projet médical autour de 4 pôles (Médecine-SSR-USP/ EHPAD / Psychiatrie Adulte / Psychiatrie jeune adulte et adolescent)

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

donner du pouvoir d agir aux salariés

donner du pouvoir d agir aux salariés 2 donner du pouvoir d agir aux salariés 2 Donner du pouvoir d agir aux salariés Renforcer le «pouvoir d agir» des Français est une des clés du rebond de notre pays. En cela, l Economie sociale et solidaire

Plus en détail

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

Principales mesures de la loi relative à l Économie Sociale et Solidaire

Principales mesures de la loi relative à l Économie Sociale et Solidaire Principales mesures de la loi relative à l Promulguée le 31 juillet 2014 #loiess Sommaire Introduction aux principales mesures du projet de loi relatif à l Économie sociale et solidaire........................................................5

Plus en détail

I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T.

I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T. E.S.A.T. «les Ateliers du Val de Sournia» Hameau du Puigt 66730 sournia I. PRÉSENTATION DE L E.S.A.T. L E.S.A.T. «les Ateliers du Val de Sournia» est un Établissement et Services d Aide par le Travail,

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT 20 et 21 mai Bienvenue Ouverture par Jacqueline ERROT Bilan 2013 par Mathias PERRIOT 2013 Loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 - Amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire Les entreprises

Plus en détail