ENQUÊTE COMPLÉMENTAIRE SUR LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX DE SERVICES ECEIS. Notice Méthodologique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENQUÊTE COMPLÉMENTAIRE SUR LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX DE SERVICES ECEIS. Notice Méthodologique"

Transcription

1 DIRECTION GÉNÉRALE DES STATISTIQUES DESS SEOIE ENQUÊTE COMPLÉMENTAIRE SUR LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX DE SERVICES ECEIS Notice Méthodologique Principes et Méthodes de l enquête Conduite dans le cadre de l élaboration de la balance des paiements de la France, l enquête SOMMAIRE ECEIS est obligatoire et contribue au dispositif de mesure des échanges internationaux de services. 1. QUI EST CONCERNÉ? 1 2. QUELLES OPÉRATIONS SONT À DÉCLARER? 1 1. Qui est concerné? 3. IMPORTANT À SAVOIR 1 Sont concernées toutes les entreprises qui réalisent des échanges de services avec l étranger à l exception des établissements de type bancaire : Établissements de Crédit, Entreprises d Investissement et Sociétés de Gestion de Portefeuille ne doivent pas répondre à cette enquête (sociétés devant faire l objet d un agrément par l Autorité de Contrôle Prudentiel ou l Autorité des Marchés Financiers). Les entreprises d assurance réassurance doivent répondre à un questionnaire complémentaire spécifique, cf NOMENCLATURE DES SERVICES DE L ENQUÊTE 2 5. SENS DES OPÉRATIONS 3 6. VENTILATION PAR PAYS 3 7. PRÉCISIONS 3 8. OPÉRATIONS SPÉCIFIQUES AUX ASSUREURS- REASSUREURS 6 3. Important à savoir 2. Quelles opérations sont à déclarer? L enquête comporte trois sections principales : Services (section 3), Négoce international (section 4) et une section spécifique aux assureursréassureurs (section 7). Elle vise spécifiquement les échanges de services (avec les non-résidents) dont la liste figure dans ce document (voir infra). Cependant, le tourisme et les voyages d affaires sont hors du champ de cette enquête. Les sociétés exerçant leur activité dans le secteur du tourisme (notamment les agences de voyages et les tours opérateurs) ne doivent pas déclarer les services rendus directement en France à des touristes non résidents comme par exemple, l hébergement, la restauration, les loisirs, les activités culturelles ainsi que les transports en France ; de manière symétrique ces professionnels du tourisme ne déclarent pas, pour ce qui concerne leur clientèle résidente, le même type de prestations à l étranger. Les entreprises dont le rôle se limite strictement à commercialiser les billets pour le transport international de passagers, donc fréquemment les professionnels du tourisme, ne déclarent pas cette prestation. En effet, le transport international relève des déclarations des opérateurs de transports. L enquête vise uniquement les échanges réalisés avec des non-résidents. La notion de non-résidence fait référence à l implantation géographique de vos clients ou fournisseurs indépendamment de leur nationalité. Seules les opérations réalisées avec des entreprises implantées hors du territoire statistique français sont déclarables c est-à-dire les opérations réalisées avec des entreprises implantées hors de France métropolitaine, de Monaco, de Guadeloupe, de Martinique, de la Réunion, de Guyane, de Mayotte, de St Pierre et Miquelon, de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Les non-résidents dans ces échanges sont pour l essentiel des entités qui disposent de la personnalité juridique (éventuellement des particuliers non résidents). Mais dans certains cas, les opérations réalisées avec des établissements non résidents dépourvus de la personnalité morale (succursales ou autres entités) peuvent être déclarables si notamment, ces entités disposent d un degré élevé d autonomie et d une comptabilité séparée ; n hésitez pas à nous interroger pour plus de précisions sur cette question. Les règles de rattachement des opérations à une période donnée sont équivalentes à celles en usage pour les enregistrements en comptabilité. Ainsi, les dates d enregistrement en 02 mars 2015

2 comptabilité au vu des factures (et non les dates de Assurances et réassurance (suite) paiement) doivent être retenues pour la Assurance-fret - Indemnités détermination des périodes de cette enquête, qui Autres assurances directes - Primes couvre au demeurant l année civile écoulée Autres assurances directes - Indemnités Les données de l enquête, qui vise les achats et les ventes de services, sont donc en général Réassurance - Primes extraites des comptes de résultats. Les montants Réassurance - Indemnités sont reportés hors taxes éventuelles. Lorsque des Services auxiliaires d assurance charges de la période sous-revue sont contre Services de fonds de pension - passées pour être inscrites au bilan, elles doivent Contributions être prises en compte si elles correspondent bien à Services de fonds de pension - des achats effectifs de services de la période de Prestations référence. Les montants enregistrés en charges ou Services de garanties standard - Primes produits par estimation (par exemple, redevances Services de garanties standard - pour lesquelles la facture n est pas disponible) Indemnités doivent être inclus dans le périmètre de l enquête si Services financiers comptablement, leur affectation sur des comptes de Commissions et frais financiers résultats bien déterminés est certaine. 4. Nomenclature des services de l enquête Des précisions sur le contenu de certaines rubriques sont proposées page 3. Négoce International Négoce international Travail à façon Travail à façon Maintenance et réparation Maintenance et réparation Transports Transport Maritime - passager Transport Maritime - fret Transport Maritime - autres frais Transport Aérien - passager Transport Aérien - fret Transport Aérien - autres frais Transport Ferroviaire -passager Transport Ferroviaire - fret Transport Ferroviaire - autres frais Transport Routier - passager Transport Routier - fret Transport Routier - autres frais Transport par voie navigable- passager Transport par voie navigable fret Transport par voie navigable - autres frais Transport Spatial Transport par pipelines Transport d électricité Autres services de transport Services postaux et de messagerie Services de construction Construction à l étranger Construction en France Services d assurances et de réassurances Assurance-vie - Primes Assurance-vie - Indemnités Assurance-fret - Primes Droits de la propriété intellectuelle Droits pour l utilisation de la propriété intellectuelle Droits résultant d activité de recherche et développement Droits pour la reproduction ou la diffusion de logiciels Droits pour la reproduction ou la diffusion de produits audiovisuels Services de télécommunication, informatiques et d information Services de télécommunication Services informatiques Agences de presse Autres services d information Services de recherche et développement 12A111 Recherche et développement 12A112 12A120 Achats et ventes de procédés industriels Autres services de recherche et développement Services de conseil en gestion et management 12A211 Services juridiques 12A212 Services de comptabilité et de conseil en fiscalité 12A213 Services de conseil en management et de relations publiques 12A220 Publicité, études de marché et sondages d opinion Services techniques 12A311 Architecture 12A312 Ingénierie 12A313 Autres services scientifiques et techniques 12A321 Traitement des déchets et dépollution 12A322 Services liés à l agriculture, à l exploitation forestière et à la pêche 12A323 Services liés à l exploitation minière, pétrolière et gazière Services en location 12A330 Services de location (location simple) Services commerciaux 12A340 Commissions liées aux opérations commerciales et frais accessoires sur marchandises Autres services aux entreprises 12A350 Autres services aux entreprises 02 mars

3 Services audiovisuels 12B100 Services audiovisuels Autres services personnels culturels et récréatifs 12B210 Services de santé 12B220 12B230 12B240 Services liés à l éducation Services culturels et de loisirs Autres services personnels 5. Sens des opérations Équivalence des notions de sens utilisées dans l enquête Achats Importations de services Débit Charges 6. Ventilation par pays Ventes Exportations de services Crédit Produits Pour chaque rubrique de services et pour chaque sens (achats, ventes), vous devez déclarer le montant total des transactions réalisées avec des non résidents ainsi qu une ventilation par pays. Seuls les 3 principaux pays de contrepartie doivent être déclarés (sauf en section 7). Le montant non ventilé ainsi que le nombre de pays sur le(s) quel(s) porte ce montant doivent alors être renseignés dans les deux dernières colonnes. 7. Précisions - Négoce International Le négoce international couvre les activités commerciales, effectuées à titre habituel ou occasionnel, consistant à acquérir en pleine propriété des biens et marchandises auprès de non résidents pour les revendre directement à d autres non-résidents sans importation (ou sans introduction dans le cas d échanges intraeuropéens) sur le territoire français. Entrent également dans cette définition, fondée sur le non franchissement de la frontière française, les échanges entre sociétés du même groupe qui présentent les caractéristiques du négoce international, comme par exemple les achats de biens aux unités de production et leur revente directement aux unités de distribution ou de commercialisation, toutes ces unités étant implantées hors de France. Les déclarations portent uniquement sur les achats et leur revente, les variations de stocks ne sont pas à prendre en compte. Si des produits sont placés en France sous le régime du «placement de produits pétroliers en entrepôt douanier» après acquisition auprès de non-résidents et avant cession à des non-résidents, ils ne relèvent pas de cette enquête. Les montants déclarés sous cette rubrique ne comprennent pas les frais de transport ou les frais accessoires refacturés après la prise de livraison des marchandises à l achat Services aux administrations publiques étrangères 12C000 Biens ou services fournis ou reçus par les administrations publiques étrangères Travail à façon «Sous-traitance industrielle» : tous travaux de traitement et de transformation de matières premières et de produits manufacturés (à l exclusion du service de conditionnement et d emballage attaché au transport). Maintenance et réparation «Maintenance et réparation» : Réparations sur biens meubles, sauf matériel informatique (à classer en services informatiques, ) et bâtiments (à classer en services de construction, ou ). Les pièces ou matériaux fournis par le réparateur doivent être déclarés dans cette rubrique s ils ne font pas l objet d une facturation séparée. - Transport Les transports doivent être déclinés par mode. En cas de transport multimodal dont les composantes ne sont pas connues, il convient d affecter l ensemble des coûts au mode de transport principal. Si vous êtes utilisateurs de services de transport : Déclarez uniquement les transports qui vous sont facturés par des transporteurs ou des auxiliaires du transport non résidents à qui vous réglez directement les factures (y compris logisticiens ou commissionnaires). L affrètement avec équipage doit être également déclaré en achat de transport. Le matériel loué sans équipage relève en revanche d une autre rubrique : «12A330 Services de location». Les opérations de chargement et déchargement, l emballage, l emmagasinage, l entreposage etc. facturées spécifiquement sont à déclarer dans les rubriques «autres frais» de transport propres à chacun des modes de transport. Si vous êtes transporteur, commissionnaire ou tout autre intermédiaire du transport : Déclarez les transports directement facturés à vos clients non résidents. Déclarez également en «transport» l affrètement (avec équipage) ou la sous-traitance de transport. Les opérations de chargement et déchargement, l emballage, l emmagasinage, l entreposage etc. facturées spécifiquement sont à déclarer dans les rubriques «autres frais» de transport propres à chacun des modes de transport. Le matériel loué sans équipage se déclare sous la rubrique «12A330 Services de location». Ne déclarez pas le transport de passagers non résidents sur le territoire statistique français, cette prestation est hors du champ de cette enquête, cf.«tourisme». 02 mars

4 Particularités pour les commissionnaires ou autres intermédiaires du transport : Déclarez les opérations uniquement en fonction des facturations vis-à-vis des non résidents, tant vis-àvis de vos clients que des transporteurs ou autres intermédiaires. Lorsque clients et transporteurs ou autres intermédiaires sont simultanément non résidents, vous devez donc effectuer des déclarations de prestations de transport dans les deux sens. Déclarez les services auxiliaires du transport facturés spécifiquement (manutention, emmagasinage, entreposage, etc..) dans la rubrique des «autres frais» qui figure dans chacun des modes de transport. Faites figurer également dans ces mêmes rubriques, les commissions que vous facturez à vos clients non résidents. - Services de construction Si vous êtes client d entreprises de BTP non résidentes : Vous devez déclarer les services de BTP qui vous sont facturés par les entreprises non résidentes, y compris les facturations intermédiaires, en vous assurant que le prestataire n est pas une filiale résidente en France d une entreprise étrangère. Si vous êtes une entreprise de BTP ayant réalisé des travaux à l étranger : Les entreprises de BTP doivent déclarer uniquement les travaux réalisés par leurs propres employés à l étranger et non les chantiers de leurs filiales ou succursales installées durablement à l étranger La déclaration principale relative à la prestation de BTP porte donc sur les montants facturés aux clients, hors taxes éventuelles, y compris les facturations intermédiaires. Les biens et les services acquis dans le pays de la réalisation des travaux, à l exception des biens et services acquis auprès d entités résidentes françaises, sont à reporter en achats. - Services d'assurance /Réassurance Si vous êtes assurés auprès de compagnies non résidentes : Vous devez déclarer en charges dans cette catégorie les primes de l année civile visée par l enquête. Ces primes doivent être payées à des compagnies non résidentes ou directement à des courtiers ou autres agents non résidents ; vous devez déclarer, le cas échéant, dans les mêmes rubriques, les commissions versées à des intermédiaires non résidents intervenus dans le cadre de ces services d assurance. Doivent être par ailleurs reportées en produits, les indemnités perçues (y compris fonds relatifs à l assurance-vie). Les primes dues ou versées à des intermédiaires résidents agissant pour le compte d assurances étrangères ne sont pas déclarables. Si vous êtes assureurs, réassureurs, agents et courtiers d assurance Les compagnies d assurance doivent déclarer, hors réassurance, d une part le montant des primes acquises à l exercice émises auprès de nonrésidents, d autre part, le montant des indemnités de l exercice vis-à-vis des non-résidents ; Les compagnies d assurance doivent également déclarer les primes versées à leurs réassureurs non résidents ou les indemnités que ces derniers leur versent « Réassurance» ; Les réassureurs doivent déclarer dans cette même rubrique, en produits, les flux reçus d assureurs ou de réassureurs non résidents et en charges, les flux versés aux assureurs et réassureurs non résidents ; Les courtiers et autres intermédiaires déclarent dans les rubriques d assurance les primes collectées auprès de résidents et reversées à des assureurs non résidents ou inversement, les primes collectées auprès de non-résidents au bénéfice d assureurs résidents. Par ailleurs, les commissions (reçues ou versées avec des nonrésidents) relatives à leur intermédiation sur contrats d assurance, doivent être également incluses dans les rubriques d assurance. - Services financiers Vous ne devez déclarer ici que les commissions (et non les intérêts) versées aux intermédiaires financiers non résidents, entreprises bancaires et prestataires de services d investissements pour l essentiel, pour ce qui concerne des services de nature spécifiquement financière, par exemple : gestion de comptes, instruments de paiement, gestion d actifs, courtage sur produits financiers y compris sur marchés de marchandises, transactions sur titres et placements... - Droits de la propriété intellectuelle Il s agit des redevances, frais ou commissions versés ou reçus pour autorisation de reproduire et/ou distribuer la propriété intellectuelle incorporée dans les oeuvres originales ou prototypes créés (tels que les droits d auteur sur les livres et manuscrits, les logiciels informatiques, les oeuvres cinématographiques et les enregistrements sonores). Les droits liés à la distribution ou reproduction de spectacles vivants enregistrés ou d émissions de télévision, d émissions câblodiffusées et d émissions de télévision par satellite) et les droits de retransmission des manifestations sportives y sont également couverts. Cette rubrique «Droits de la propriété intellectuelle» couvre également les redevances, frais ou commissions versés ou reçus pour utilisation des droits liés a) aux marques commerciales et aux franchises et b) aux résultats de la recherche-développement (brevets, procédés, modèles industriels). Ne doivent pas figurer dans cette catégorie, les achats ou ventes de droits de propriété (à classer sous la rubrique pour les licences informatiques, 12B100 pour les droits audiovisuels, 12A112 pour les droits de recherche et développements) ni les achats ou ventes de franchises ou de marques commerciales (celles-ci se situent hors du champ de l enquête). Les Droits pour l utilisation de la propriété intellectuelle recouvrent des redevances, frais ou commissions versés ou reçus liés à l utilisation de droits de propriété tels que brevets, marques de fabrique, droits d auteur, procédés et créations industriels, secrets commerciaux et franchises. Les Droits pour la reproduction ou la diffusion de logiciels et les Droits pour la reproduction ou la diffusion de produits audiovisuels sont à 02 mars

5 distinguer des droits d utilisation de logiciels et des droits d utilisation de produits audiovisuels qui sont à déclarer respectivement en services informatiques (voir infra, description de la rubrique Services informatiques) et en services audiovisuels (voir infra, description de la rubrique 12B100 Services audiovisuels). - Services de télécommunication, informatiques et d information «Services informatiques» Les services informatiques comprennent les services liés aux matériels et logiciels informatiques et les services de traitement de données. Ils incluent les activités de maintenance et de réparation des ordinateurs et équipements ainsi que les activités de conseil et de formation. Vous devez déclarer sous cette rubrique les achats ou ventes des droits de propriété intellectuelle (licences informatiques). Sont également compris dans cette rubrique les charges et produits directement associés à l usage de licences d utilisation, sauf s il s agit de services informatiques standardisés, fournis sur support physique avec droit d usage perpétuel (lesquels sont hors du champ de l enquête). En revanche, les charges et produits associés à l usage des licences de reproduction ou de distribution doivent être déclarés sous la rubrique Services de recherche et développement 12A111 «Recherche et développement» : il s agit des services liés à la recherche fondamentale, à la recherche appliquée et à la mise au point expérimentale de nouveaux produits et procédés. 12A112 «Achats et ventes de procédés industriels» : il s agit d achats et de ventes de procédés issus de la recherche et développement (sous la forme de brevets, de droits d auteur et de vente d informations sur les procédés industriels). Cependant, les sommes versées au titre de l utilisation de droits de la propriété intellectuelle provenant d activités de recherche et développement sont classées au poste Services de conseil en gestion et management 12A213 «Services de conseil en management et relations publiques» Dont honoraires des professions libérales relatifs à ces transactions. Inclut les participations aux frais de gestion des filiales ou des maisons-mères (management fees). - Services techniques 12A312 - «ingénierie» - Toutes formes d études de conception et de réalisation d infrastructures à l exclusion de l ingénierie minière (à classer en 12A323). 12A313 «Autres services scientifiques et techniques» - Assistance technique générale, tests, certification de produits. 12A321 «Traitement des déchets et dépollution» - Inclut les services de traitement et d épuration de l eau. 12A323 «Services liés à l exploitation minière, pétrolière et gazière» Services fournis sur les champs gaziers ou pétroliers. Inclut la construction de derricks, le forage, la réparation et le démantèlement d installations. - Services de location Cette rubrique concerne strictement les opérations de location simple. Le crédit-bail ou les locations financières (avec option d achat) ne relèvent pas du champ de cette enquête. Les locations de matériel de transport avec équipages sont à déclarer dans la rubrique transports. - Services commerciaux Doivent figurer dans cette rubrique les commissions liées aux transactions sur biens et services à l exception des commissions des courtiers d assurance (à classer dans les Services auxiliaires d assurance ), des auxiliaires de transports (à classer dans les «services auxiliaires de transport» selon le mode), et des services des intermédiaires financiers» (à classer en ). Inclut également les frais accessoires sur marchandises. - Services audiovisuels Les services audiovisuels et connexes comprennent les services ayant trait à la production de films cinématographiques (sur film, bande vidéo, disque ou transmis par voie électronique, etc.), d émissions de radio et de télévision et d enregistrements musicaux. Y sont inclus les montants à recevoir ou à verser pour la location d œuvres audiovisuelles ainsi que les frais d accès aux chaînes de télévision cryptées (par exemple les services de télévision par câble ou satellite). Les cachets versés aux acteurs, metteurs en scène et producteurs pour leur participation à des productions audiovisuelles, à des événements sportifs, à des spectacles de cirque sont enregistrés à ce poste. Les enregistrements et manuscrits produits en masse qui sont achetés ou vendus ou destinés à un usage perpétuel sont inclus dans les services audiovisuels et connexes s ils sont téléchargés (c est-à-dire livrés par voie électronique). Cependant, ceux qui sont sur CD-ROM, disques, supports papiers, etc., ne doivent pas être déclarés dans le cadre de cette enquête. Les produits du même type qui sont obtenus dans le cadre de licences d utilisation (autres que celles donnant droit à usage perpétuel) sont également classés dans cette rubrique, de même que l utilisation d autres contenus en ligne liés aux média audio et visuels. Les charges et produits associés à l usage de licences de reproduction ou de distribution des émissions de radio ou de télévision, des films, des œuvres musicales, etc., doivent être déclarés sous la rubrique Les achats et ventes d œuvres originales (manuscrits, enregistrements sonores, films, etc.) sont inclus dans les services audiovisuels et connexes. 02 mars

6 - Autres services aux entreprises Cette rubrique ne doit être remplie que si vous n avez pas identifié dans la nomenclature qui vous est proposée une catégorie d opérations. Il conviendra de décrire le service correspondant dans la zone de commentaires. Néanmoins, il est préférable de contacter préalablement votre correspondant à la Banque de France qui vous indiquera le classement approprié. - Biens ou services fournis aux administrations publiques étrangères Biens et services fournis sur le territoire aux ambassades étrangères, consulats, unités militaires, organisations internationales, incluant la fourniture de biens comme l équipement et l aménagement des bureaux, l électricité, l eau, le gaz, les véhicules officiels et leur entretien, les réceptions officielles. Doivent également être déclarés dans cette rubrique les services ayant trait à des fonctions gouvernementales non inclus ailleurs, par exemple, l assistance technique en matière d administration publique. 8. Opérations spécifiques des assureurs-réassureurs Seules les entreprises d assurance ou de réassurance sont concernées par cette rubrique. Les données à collecter correspondent aux réserves constituées par les entreprises d assurance - réassurance dans leur bilan pour couvrir leurs engagements contractuels en ce qui concerne les transactions réalisées avec les nonrésidents. Il est demandé aux déclarants une ventilation par type d assurance, ainsi que des estimations sur la somme des revenus produits par le placement de ces réserves. Ils doivent y faire figurer, en plus des montants éventuellement déclarés en section 3, les encours de provisions techniques relatives aux contrats non résidents ainsi que les revenus d investissement attribués aux non résidents : - Provisions techniques relatives aux contrats avec non résidents : les sommes à reporter sont à extraire des postes provisions techniques classe 3 (Plan comptable de l assurance ; annexe à l article A 343-1). Les montants doivent être indiqués bruts de réassurance cédée. - Part des réassureurs non résidents dans les provisions techniques relatives aux contrats avec non résidents : comprennent les montants réels ou estimés qui, conformément aux arrangements contractuels de réassurance, sont portés en déduction des montants bruts des provisions techniques. Les sommes à reporter sont à extraire des postes comptables Part des cessionnaires et rétrocessionnaires dans les provisions techniques à l actif du bilan. - Revenus d investissement attribués aux non résidents : revenus issus des avoirs investis par les compagnies d assurance pour faire face à leurs engagements de provisions. Pour toute information vous pouvez contacter le service chargé de l enquête à la Banque de France aux coordonnées suivantes : DIRECTION GÉNÉRALE DES STATISTIQUES Direction des Enquêtes et Statistiques Sectorielles SEOIE PARIS CEDEX 01 Tél : mars

RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE

RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE RELEVÉ DES S ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE Nomenclature générale des codes de transactions à produire par les Déclarants Directs Généraux Pour application à compter du 1 er juillet 2012 15 décembre

Plus en détail

Enquête «Echanges internationaux de Services» NOTICE METHODOLOGIQUE

Enquête «Echanges internationaux de Services» NOTICE METHODOLOGIQUE Enquête «Echanges internationaux de Services» NOTICE METHODOLOGIQUE 1 Objectif et finalité de l enquête : - Cette enquête, menée mensuellement par l Office des changes auprès des principaux opérateurs

Plus en détail

Royaume du Maroc المرجع :

Royaume du Maroc المرجع : المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : a présente note méthodologique reprend les nouvelles recommandations internationales mises en œuvre par le Maroc, pour l établissement de la balance des paiements

Plus en détail

RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE

RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE Nomenclature générale des codes de transactions à produire par les Déclarants Directs Généraux Liste et définitions La présente nomenclature

Plus en détail

Rapport BOP 1.1. «Ventilation de certains éléments du compte de résultat des établissements de crédit»

Rapport BOP 1.1. «Ventilation de certains éléments du compte de résultat des établissements de crédit» Rapport BOP 1.1 «Ventilation de certains éléments du compte de résultat des établissements de crédit» LISTE DES NATURES ECONOMIQUES DES OPERATIONS AVEC DES NON-RESIDENTS Banque centrale du Luxembourg SERVICES

Plus en détail

Rapport BOP 1.1 «Ventilation de certains éléments du compte de résultats des établissements de crédit - Annexe»

Rapport BOP 1.1 «Ventilation de certains éléments du compte de résultats des établissements de crédit - Annexe» Rapport BOP 1.1 «Ventilation de certains éléments du compte de résultats des établissements de crédit - Annexe» Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Liste des natures économiques des opérations avec

Plus en détail

CNIS. Groupe de Travail Mesure des échanges internationaux de services. Première réunion Jeudi 14 octobre 2004

CNIS. Groupe de Travail Mesure des échanges internationaux de services. Première réunion Jeudi 14 octobre 2004 CNIS Groupe de Travail Mesure des échanges internationaux de services Première réunion Jeudi 14 octobre 2004 Banque de France Direction de la balance des paiements 168 rue de Rivoli 3 ième étage Les échanges

Plus en détail

LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE

LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE La cinquième édition du Manuel de la Balance des paiements, publiée par le Fonds monétaire international

Plus en détail

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. CAPITAL ET RESERVES 101 Capital 105 Ecarts de réévaluation 106 Réserves 1063 Réserves statutaires

Plus en détail

Définitions des principales variables diffusées

Définitions des principales variables diffusées Définitions des principales variables diffusées Achats de carburants : achats de carburants (essence, super, gazole, GPL, kérosène, fuel, biocarburants, additifs) destinés à faire fonctionner les moyens

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

FICHE 24 - Nomenclature économique (Codification des CRP) Introduction

FICHE 24 - Nomenclature économique (Codification des CRP) Introduction BALANCE DES PAIEMENTS - RECUEIL DES MODALITES DECLARATIVES DEUXIEME PARTIE : A L ATTENTION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS Introduction Les opérations (flux bruts) 1 entre résidents et non-résidents sont

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Déclaration mensuelle RTE

Déclaration mensuelle RTE Déclaration mensuelle RTE RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS Notice méthodologique à l attention des Déclarants Directs Généraux Mise à jour le 1 er janvier 2015 Le Relevé RTE a

Plus en détail

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE LES OPERATIONS COURANTES CONNAISSANCES Les produits d exploitation les obligations relatives aux ventes La ventilation

Plus en détail

FICHE 27. NOMENCLATURE ECONOMIQUE (codification des comptes rendus de paiement) Introduction

FICHE 27. NOMENCLATURE ECONOMIQUE (codification des comptes rendus de paiement) Introduction Deudième PARTIE FICHE 27 NOMENCLATURE ECONOMIQUE (codification des comptes rendus de paiement) Introduction Les opérations (flux bruts) 1 entre résidents et non-résidents sont principalement déclarées

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04

Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04 Norme Comptable Relative aux Stocks NC:04 Objectif 01. Lorsque l activité de l entreprise implique la détention de stocks, ceux-ci constituent généralement une part importante de ses actifs. Il est nécessaire

Plus en détail

Royaume du Maroc. Statistiques du commerce extérieur Guide de l utilisateur

Royaume du Maroc. Statistiques du commerce extérieur Guide de l utilisateur المملكة المغربية Royaume du Maroc Statistiques du commerce extérieur Guide de l utilisateur Décret n 02-07-885 du 8 hija 1428 (19 décembre 2007) pris pour l'application de la loi n 19-06 relative aux déclarations

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES COMPTES ANNUELS EXERCICE SOMMAIRE Sommaire 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES 5 COMPTE DE RESULTATS PRODUITS 6 COMPTE DE RESULTATS CHARGES (LISTE)

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

Déclaration Mensuelle des Impôts

Déclaration Mensuelle des Impôts REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DU CONTROLE FISCAL Déclaration Mensuelle des Impôts Code acte (1) Mois Année Identifiant fiscal Identifiant T. V. A. Code catégorie Nombre

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 2 juillet 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCE ET AUX FONDS DE PENSION DE LA ZONE EURO : PREMIER TRIMESTRE 2014 Au premier trimestre

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

AVIS D ATTRIBUTION CHB (SANS SUITE)

AVIS D ATTRIBUTION CHB (SANS SUITE) Page 1/6 AVIS D ATTRIBUTION CHB (SANS SUITE).A L avis d appel public à la concurrence a-t-il fait l objet d une publication? (1) OUI NON Si oui, références de publication Parution n... annonce n... du

Plus en détail

Taxe sur la valeur ajoutée. Exercices résolus avec rappels du cours

Taxe sur la valeur ajoutée. Exercices résolus avec rappels du cours Taxe sur la valeur ajoutée Exercices résolus avec rappels du cours Tous les taux utilisés, et les méthodes suivis dans le raisonnement des exercices sont valables et correspondent aux nouvelles prescriptions

Plus en détail

AVIS D ATTRIBUTION Site Centre Hospitalier de Béziers

AVIS D ATTRIBUTION Site Centre Hospitalier de Béziers Page 1/8 AVIS D ATTRIBUTION Site Centre Hospitalier de Béziers.A L avis d appel public à la concurrence a-t-il fait l objet d une publication? (1) OUI NON Si oui, références de publication Parution n...

Plus en détail

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 28 Rabie El Aouel 1430 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 1 - CLASSE 1 - COMPTES DE CAPITAUX 10 Capital, réserves et assimilés 101 Capital émis

Plus en détail

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Afin de déterminer le régime fiscal d un Office de Tourisme constitué sous forme associative, il est nécessaire de distinguer les différentes

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2009-03 DU 3 DÉCEMBRE

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2009-03 DU 3 DÉCEMBRE COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2009-03 DU 3 DÉCEMBRE 2009 Relatif à la comptabilisation des commissions reçues par un établissement de crédit et des coûts marginaux de transaction à

Plus en détail

Canada. et Sociétés d assurance multirisque constituées au Canada. Sociétés d assurance-vie constituées au Canada

Canada. et Sociétés d assurance multirisque constituées au Canada. Sociétés d assurance-vie constituées au Canada Division de la balance des paiements Guide de déclaration Balance des paiements Questionnaire BP-27F Sociétés d assurance-vie constituées au Canada et Sociétés d assurance multirisque constituées au Canada

Plus en détail

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE)

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE) 1. LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996 relatif aux statistiques

Plus en détail

Sommaire. Partie 1. Devenir photographe indépendant : les démarches administratives... 19

Sommaire. Partie 1. Devenir photographe indépendant : les démarches administratives... 19 Sommaire Introduction.............................................. 11 Les revenus de l activité professionnelle..................... 12 Quel statut pour quels revenus?........................... 12 Comment

Plus en détail

Dépenses garanties en Assurance prospection

Dépenses garanties en Assurance prospection NOTICE EXPLICATIVE Dépenses garanties en Assurance prospection Les dépenses garanties en Assurance prospection sont des frais spécifiques et doivent correspondre à des dépenses nouvelles (par opposition

Plus en détail

Dossier de demande de subvention de fonctionnement

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Iflerhpntel biaflc,tr ASSOCIATIONS Dossier de demande de subvention de fonctionnement 2015 Vous trouverez dans ce dossier les pièces qui constituent votre demande de subvention: > Des informations pratiques

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION NOTES GÉNÉRALES : 1. Objet de l Enquête : L Enquête sur les dépenses et le personnel des services de

Plus en détail

Impôt sur les acquisitions

Impôt sur les acquisitions Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 14 Impôt sur les acquisitions Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans cette publication,

Plus en détail

Prestations de services intra en France

Prestations de services intra en France Juristax présente Prestations de services intra en France Avertissement Le développement d un sujet vaste tel celui abordé aujourd hui entraine obligatoirement de condenser l information et de reprendre

Plus en détail

Description et définitions des comptes de la balance des paiements du Canada

Description et définitions des comptes de la balance des paiements du Canada Description et définitions des comptes de la balance des paiements du Canada Les statistiques de la balance des paiements du Canada fournissent des informations sur les opérations 1 économiques du pays

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête unifiée auprès des entreprises Enquête annuelle de 2012 auprès des sièges sociaux If you would prefer receiving this document in English, please call us toll-free at: 1-800-972-9692 Guide de déclaration

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT SUISSE AG (Succursale) Dotation : 60 244 902 Adresse de la succursale en France : 25, avenue Kléber, 75784 Paris

Plus en détail

Comptes de charges (Classe 6)

Comptes de charges (Classe 6) Comptes de charges (Classe 6) Les charges d exploitation normale et courante sont enregistrées sous les comptes 60 «Achats», 61/62 «Autres charges externes», 63 «Impôts, taxes et versements assimilés»,

Plus en détail

Norme comptable internationale 2 Stocks

Norme comptable internationale 2 Stocks Norme comptable internationale 2 Stocks Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des stocks. Une des questions fondamentales de la comptabilisation des stocks

Plus en détail

ANNEXE À LA LOI DE FINANCES INITIALE POUR COMPTES DE COMMERCE

ANNEXE À LA LOI DE FINANCES INITIALE POUR COMPTES DE COMMERCE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE À LA LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2015 COMPTES DE COMMERCE NOTE EXPLICATIVE Sont développées dans le présent document les évaluations de recettes et de dépenses

Plus en détail

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Direction des garanties publiques ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Sont garanties en assurance prospection les dépenses nouvelles, non récurrentes, par opposition aux dépenses engagées régulièrement

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014

RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014 Lettre de demande de données pour l Annuaire des SFP 2014 RECOMMANDATIONS POUR RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE ANNUEL SUR LES SFP DU MSFP 2014 Récapitulatif des modifications apportées au système de classification

Plus en détail

Chapitre 3. Les achats de biens et de services

Chapitre 3. Les achats de biens et de services Chapitre 3 de biens et de services de biens de services Les réductions sur achats de biens et de services, nécessaires à l exploitation, s enregistrent sur la base des pièces justificatives (factures).

Plus en détail

ENQUETE SUR L ASSURANCE-VIE

ENQUETE SUR L ASSURANCE-VIE ENQUETE SUR L ASSURANCE-VIE Le chiffre d'affaires de l'assurance-vie constitue un élément central du compte de production du secteur S.125 des comptes nationaux. La variation des créances des ménages sur

Plus en détail

Cabinet Philippe de LA CHAISE Expert Comptable Commissaire Aux Comptes

Cabinet Philippe de LA CHAISE Expert Comptable Commissaire Aux Comptes Expert Comptable Commissaire Aux Comptes 07/12/2015 Opérations sur les biens Généralités Acquisitions intracommunautaires : L acquisition par un assujetti d un Etat membre, d un bien meuble corporel qui

Plus en détail

NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS

NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS NORME IAS 23 COÛTS DES EMPRUNTS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 23 : COÛTS DES EMPRUNTS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit de la norme...3

Plus en détail

Annexe 2.4 Règles comptables et directives d évaluation pour les sociétés anonymes / les clubs de National League A et B concernant l évaluation de

Annexe 2.4 Règles comptables et directives d évaluation pour les sociétés anonymes / les clubs de National League A et B concernant l évaluation de Annexe 2.4 Règles comptables et directives d évaluation pour les sociétés anonymes / les clubs de National League A et B concernant l évaluation de la capacité économique sur la base des critères économiques

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

Les métiers et formations. en Transport et Logistique

Les métiers et formations. en Transport et Logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

Typologies sur la fraude fiscale

Typologies sur la fraude fiscale Typologies sur la fraude fiscale Les transactions suspectes et les anomalies dans le fonctionnement des comptes peuvent révéler des infractions sous-jacentes relevant tant de la fraude fiscale que d autres

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Direction de la sécurité sociale. Sous-direction du financement de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Direction de la sécurité sociale. Sous-direction du financement de la sécurité sociale Protection sociale Sécurité sociale : organisation, FINANCEMENT MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale _ Sous-direction

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Notes / Instructions aux répondants

Notes / Instructions aux répondants Division de la statistique du revenu Section des enquêtes sur les pensions et le patrimoine Recensement des caisses de retraite en fiducie 2012 Notes / Instructions aux répondants Retour du questionnaire

Plus en détail

mis à jour le 2 juin 2014

mis à jour le 2 juin 2014 mis à jour le 2 juin 2014 Réponses aux questions fréquemment posées sur le passage au 6 ème Manuel de balance des paiements et de la position extérieure globale (BPM6) et sur la disponibilité des données

Plus en détail

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation

Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan. 3 à 7 Comptes d Exploitation Cours 4 (STS, J.-M. Schwab) Plan comptable 1 et 2 Comptes de Bilan 1 Actifs 10 Actifs mobilisés 11 Actifs immobilisés 15 Comptes de régulation de l actif (Actifs transitoires) 2 Passifs 20 Capital étranger

Plus en détail

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006 1. ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS DE L EXERCICE En début d exercice 2006 la société a acquis la totalité des titres de la société Cryologistic Développement, holding

Plus en détail

L établissement de la balance des paiements et de la position extérieure

L établissement de la balance des paiements et de la position extérieure d information Décembre 2015 La balance des paiements L établissement et de la position extérieure fait partie des missions de la Banque de France. Ces états statistiques s inscrivent dans un cadre méthodologique

Plus en détail

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS Introduction Charges et produits constatés d avance Charges constatées d avance Produits constatés d avance Charges à payer et produits à recevoir Charges

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention 1/10 Ce dossier est préparé pour vous aider dans votre demande de subvention à la Ville de Paris. Une subvention n est jamais attribuée spontanément ; il vous appartient

Plus en détail

FISCALITE APPLICABLE A L ASSURANCE : CAS DE L IMPOSITION A LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA) DES COMMISSIONS DES INTERMEDIAIRES D ASSURANCES Présenté par : Ida ABLOUTAN Inspecteur des Impôts PLAN Introduction

Plus en détail

Corée. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Corée. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Fiscalité FISCALITE. Les revenus du capital - Revenus fonciers - Revenus de capitaux mobiliers - Plus values sur cessions de biens

Fiscalité FISCALITE. Les revenus du capital - Revenus fonciers - Revenus de capitaux mobiliers - Plus values sur cessions de biens Fiscalité 1 Le cloisonnement des revenus en différentes catégories, en fonction de l activité, ne simplifie pas l imposition des pluriactifs. Cela engendre des charges administratives lourdes (plusieurs

Plus en détail

TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES

TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES Ici ne sont abordés que les situations relatives à un professionnel français, tantôt, tantôt preneur. En qualité de libéral français, donc d, tout professionnel,

Plus en détail

COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL

COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL 2012 /2013 2012 /2013 Sommaire 5 13 6 1 - Sommaire Statistiques générales Tab 2.1 Nombre d entreprises établies suivant leur spécialisation 16 Tab

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

COMMENTAIRES I. REMARQUES GÉNÉRALES

COMMENTAIRES I. REMARQUES GÉNÉRALES Formules CAT01 CAT02 Enquête menée auprès des d expédition et de logistique en vue de dresser la balance des transactions courantes: transports internationaux de marchandises COMMENTAIRES I. REMARQUES

Plus en détail

Plan comptable des entreprises de spectacles et des établissements exerçant des activités d actions culturelles. Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX

Plan comptable des entreprises de spectacles et des établissements exerçant des activités d actions culturelles. Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX Page 1 sur 13 Plan comptable des entreprises de spectacles et des établissements exerçant des activités d actions culturelles Avertissement : cette liste de comptes spécifiques a fait l objet d un avis

Plus en détail

BILANS QUALITATIF DOCUMENT À RETOURNER : NOM DE L ASSOCIATION SOMMAIRE. Rubrique 1 : BILAN QUALITATIF P.2 P.5. Rubrique 2 : BILAN FINANCIER P.

BILANS QUALITATIF DOCUMENT À RETOURNER : NOM DE L ASSOCIATION SOMMAIRE. Rubrique 1 : BILAN QUALITATIF P.2 P.5. Rubrique 2 : BILAN FINANCIER P. BILANS QUALITATIF E T F I N A N C I E R DOCUMENT À RETOURNER : - dans les 3 mois qui suivent la fin de la manifestation (projet, investissement) ou - après votre Assemblée Générale (fonctionnement) à la

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle

Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Enquête sur le devenir des diplômés de licence professionnelle Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code ci-contre : http://enquetes.u-bordeaux.fr/orpea/lp2012/questionnaire.htm

Plus en détail

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères 11 170.511 Annexe 1: Plan comptable: bilan Les groupes de matières de 1 à 4 chiffres ont une portée obligatoire générale. Les groupes de matières de 5 chiffres indiqués ci-dessous sont obligatoires. 5

Plus en détail

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 26 LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996

Plus en détail

Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle

Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle Droits Syndicat français des artistes interprètes Les artistes interprètes et les droits de propriété intellectuelle Les droits des artistes interprètes sont des droits de propriété littéraire et artistique,

Plus en détail

Chapitre 1 Les différents aspects du

Chapitre 1 Les différents aspects du Chapitre 1 Les différents aspects du marketing des services Mieux comprendre les services d un point de vue économique et marketing Notre recours aux services est si fréquent, diversifié et quotidien que

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

Lettre circulaire 10/5 du Commissariat aux Assurances relative au compte rendu des courtiers d assurances, personnes morales et personnes physiques

Lettre circulaire 10/5 du Commissariat aux Assurances relative au compte rendu des courtiers d assurances, personnes morales et personnes physiques Luxembourg, le 18 mars 2010 Lettre circulaire 10/5 du Commissariat aux Assurances relative au compte rendu des courtiers d assurances, personnes morales et personnes physiques Madame, Monsieur, L article

Plus en détail

Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes.

Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes. Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes. Le Ministre des Finances, - Vu le code des douanes, tel que promulgué par

Plus en détail

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS Loi relative à l impôt sur le revenu (amendement) de 2005 Loi relative à la contribution spéciale à la défense (amendement)

Plus en détail

Dossier de demande de subvention à l usage des associations

Dossier de demande de subvention à l usage des associations Dossier de demande de subvention à l usage des associations Loi du 1 er juillet 1901 relative à la vie associative et au contrat associatif Nom de l association :. S agit-il de la 1 ère demande de subvention

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS RÈGLES COMPTABLES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS 1. Une fois ses investissements réalisés et le cadre de son activité créé, l entreprise débute son exploitation.

Plus en détail

Bénéficiaires privés de l'économie des professions et industries culturelles (libraires éditeurs etc...)

Bénéficiaires privés de l'économie des professions et industries culturelles (libraires éditeurs etc...) direction régionale des affaires culturelles Champagne-Ardenne Bénéficiaires privés de l'économie des professions et industries culturelles (libraires éditeurs etc...) DEMANDE DE SUBVENTION Année 2015

Plus en détail

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN EXTRAIT DE LA LOI N 2013/004 DU 11 AVRIL 2013 TITRE II CHAPITRE I DES INCITATIONS FISCALES ET DOUANIERES ARTICLE 5. Les incitations

Plus en détail

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Objectif Les produits sont définis dans le Cadre pour la préparation et la présentation des états financiers 1 comme les accroissements

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE

CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE 1 REGIME JURIDIQUE Le régime juridique des sociétés au Cambodge résulte d une circulaire du Ministère du Commerce. Différents types de sociétés Le droit des sociétés

Plus en détail

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Introduction La mise en situation comprend 2 parties : I La détermination et l imposition du résultat II Les comptes de synthèse

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE Remarque Le plan de comptes défini ci-dessous comporte : Une liste simplifiée des comptes du système de base (se référer au plan comptable pour les comptes

Plus en détail

Activités avec l étranger. F03CMS Services spécifiques

Activités avec l étranger. F03CMS Services spécifiques Activités avec l étranger F03CMS Services spécifiques Activités avec l étranger Enquête F03CMS: services spécifiques Manuel Ed. 2006 (version 2009) Table des matières 1. Glossaire 5 1.1 Activités avec

Plus en détail