Méthodes thérapeutiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Méthodes thérapeutiques"

Transcription

1 Méthodes thérapeutiques Dr AKA ANY-GRAH Sandrine Pharmacotechnie 1

2 Plan INTRODUCTION I. L Allopathie II. L homéopathie CONCLUSION 2

3 Objectifs Objectif principal :Connaitre les bases de la thérapeutique Objectifs spécifiques : 1. Définir de façon succincte l allopathie et l homéopathie 2. Enoncer les 3 principes de l allopathie 3. Enoncer les 3 principes de l homéopathie 4. Expliquer les mécanismes de l allopathie 5. Expliquer les mécanismes de l homéopathie 6. Définir les remèdes homéopathiques 7. Décrire leur mode de préparation 8. Citer les différentes formes homéopathiques 3

4 Hippocrate (450 av JC): Introduction 2 méthodes thérapeutiques Allopathie: Soigner par les contraires: loi des contraires Homéopathie: Soigner par les semblables: loi des semblables 4

5 I. Allopathie 5

6 I.1 Définition MéthodeconçueparGALIEN(130APJC) Fondée sur la loi des contraires: utilisation d une substance ayant des effets contraires à ceuxdelamaladie Permet de soigner un individu malade en utilisant un remède qui manifeste des effets opposés aux symptômes de la maladie 6

7 I.2 Principe (3) ET P1: Mise en évidence de l activité thérapeutique Seule l expérimentation indique l action d une substance sur un état morbide Pas de relation visible entre: Les symptômes de la maladie que ce médicament améliore ou guérit Les symptômes que provoque l administration d un médicament sur un individu sain 7

8 I.2 Principe P2: Activité thérapeutique spécifique Tout médicament spécifique d une maladie provoque les mêmes effets sur tous les malades atteints de cette affection 8

9 I.2 Principe P3: Effet thérapeutique dose-dépendant L effet thérapeutique est d autant plus important que la dose administrée est plusélevéetout enrestantdans les limites thérapeutiques 9

10 M1-Inhibition I.3 Mécanisme (3) Inhibition chimique des symptômes: Fièvre Antipyrétiques (Antithermiques) Toux Antitussifs Douleur Antalgiques Spasme Antispasmodiques 10

11 M1-Inhibition I.3 Mécanisme (3) De la production d une substance physiologique dont l augmentation maladie Antiuricémiques acide urique dans le sang Antilipémiants triglycérides 11

12 I.3 Mécanisme M2- Destruction Maladie provoquée par des microbes (bactéries, parasites, champignons) Destruction chimique de l agent étiologique: Antibiotiques Antipaludiques Antifongiques 12

13 I.3 Mécanisme M3-Substitution Maladie due à un déficit du taux normal d une substance physiologique Remplacement des substances déficientes: Electrolytes Produits de synthèse Hormones Produits sanguins 13

14 AUTRES METHODES PHYTOTHERAPIE: Plantes AROMATHERAPIE: Essences OPOTHERAPIE: tissus ou organes 14

15 II. Homéopathie 15

16 II.1 Définition Fondée sur la loi des semblables Méthode conçue par SamuelHAHNEMANN ( ) Utilisation thérapeutique d une substance médicamenteuse à très faible dose (infinitésimale) Mais à dose normale chez un sujet sain, elle provoque les mêmes symptômes que la maladie 16

17 II.2 Principe (3) P1- Principe de similitude: Si une substance administrée à un sujet sain, provoque divers effets analogues à ceux d une maladie, ce médicament présentera un effet curatif vis-à-vis de cette maladie (à faible dose) 17

18 Exemple Substance active: Venin d abeille Sujet piqué par une abeille œdème, rougeur, brûlant, piquant Maladie: symptôme éruption cutanée Guérison Absorption à dose infinitésimale Effet curatif Donc venin d abeille = antiinflammatoire 18

19 En pratique Loi des semblables:«les semblables sont guéris par les semblables» (HAHNEMANN) HOMEOPATHIE Donner au malade à dose infinitésimale, la substance capable de produire chez l homme sain des troubles analogues à dose normale 19

20 II.2 Principe P2: Individualisation du remède A chaque tempérament d un malade doit correspondre une médication appropriée. Bien examiner le malade Adapter de façon étroite le remède: Symptômes observés Personnalité du malade On soigne le MALADE et non la MALADIE!!!! 20

21 II.2 Principe P3: Activité thérapeutique qualitative (infinitésimale) Agissent par leur qualité et non par leur quantité Plus la dose est faible et plus l effet est grand 21

22 II.3 Mécanisme Mécanisme réactionnel La substance agit dans le même sens que: Le mode réactionnel global de l organisme Les autodéfenses de l organisme Elle les stimule pour les rendre plus efficaces Dose infinitésimale 22

23 II.4 Pathogénésie «Ensemble des symptômes identiques provoqués par l'expérimentation d'un médicament chez un sujet sain» 23

24 II.5 Remèdes homéopathiques II.5.1 Définition «Tout médicament obtenu à partir de substances appelées souches homéopathiques décrit par la Pharmacopée.» 24

25 II.5 Remèdes homéopathiques II.5.2 Origine Matières premières: Végétaux Animaux Idem Allopathie Substances chimiques 25

26 II.5.2 Origine Origine végétale Plante fraîche teinture-mère (TM) Récolter soigneusement Acheminement rapide Utilisation à l état frais 26

27 II.5.2 Origine Origine animale (produits opothérapiques) Animaux entiers Parties d animaux Organes Sécrétions Exempts de tout pathogène 27

28 II.5.2 Origine Origine chimique Sels naturels* Métaux* Complexes d origine naturelle Mélanges définis par leur mode de préparation *Utilisés à l état de haute pureté 28

29 II.5.3 Préparation 29

30 Matières premières Etat frais Alcool Macération Teinture-Mère *m= masse initiale de substance de base Dilution liquide Concentration(ex:10 m ou 20 m)* Souches homéopathiques Alcool à 70 Dilution Décimale (1/10 è ) Dilution centésimale (1/100 è ) n D ou n DH/ n X ou n XH n CH ou n H Rq: Dilution solide préalable au lactose pour les substances insolubles (jusqu à la 4 ième CH) n dilutions/dynamisation 30

31 II.5.4 Formes galéniques Granules* Globules* Solutions buvables Solutions injectables Poudres Comprimés Suppositoires Pommades Doses +++ Globules 31

32 32

33 Initiation à la connaissance du médicament. J.M.Aiache;E.Beyssac 5èEdMASSON album html e html 33

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 4 : Les médicaments homéopathiques. Page 1 sur 11

Pharmacie galénique. 4 ème année pharmacie. Chapitre 4 : Les médicaments homéopathiques. Page 1 sur 11 Pharmacie galénique 4 ème année pharmacie Chapitre 4 : Les médicaments homéopathiques Page 1 sur 11 Sommaire 1. Qu est ce que l homéopathie?... 3 2. Les médicaments homéopathiques... 4 3. Fabrication des

Plus en détail

I. HISTORIQUE - PRINCIPES DE BASE. Véronique SANS 27/01/11

I. HISTORIQUE - PRINCIPES DE BASE. Véronique SANS 27/01/11 I. HISTORIQUE - PRINCIPES DE BASE Véronique SANS 27/01/11 Le père de l homéopathie est Samuel Friedrich Hahnemann: médecin Allemand né en 1755 En traduisant un ouvrage il découvre l observation suivante

Plus en détail

PREPARATION DES REMEDES HOMEOPATHIQUES

PREPARATION DES REMEDES HOMEOPATHIQUES PREPARATION DES REMEDES HOMEOPATHIQUES I- Définition Selon l article L5111-1 du Code Français de la Santé Publique: «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des

Plus en détail

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS CLASSEMENT DES MEDICAMENTS Médicaments = P.A. + excipient Classement en fonction : de leur P.A. Le P.A. est-il d origine naturelle ou scientifique? Il existe des P.A. qui peuvent induire des réactions.

Plus en détail

Professeur Pierre DUBOS Université Rockefeller New York Découvreur du premier antibiotique en 1939

Professeur Pierre DUBOS Université Rockefeller New York Découvreur du premier antibiotique en 1939 «J ai toujours pensé que le seul problème de la Médecine scientifique c est qu elle n est pas suffisamment scientifique. La Médecine moderne ne deviendra vraiment scientifique que lorsque les médecins

Plus en détail

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée

Résultats d une analyse de sang effectué sur un enfant atteint d une déficience innée Chap. 7- Doc. 2 Déterminez le rôle et l origine des lymphocytes Pour cela : - Comparez la quantité de lymphocytes chez un enfant bulle et chez un individu normal. - Mettez en relation le nombre de lymphocytes

Plus en détail

Catherine Trouvé. L homéopathie. Remèdes et traitements. Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-081-3543-0

Catherine Trouvé. L homéopathie. Remèdes et traitements. Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-081-3543-0 Catherine Trouvé L homéopathie Remèdes et traitements Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-081-3543-0 Première partie Qu est-ce que l homéopathie? Au cours de la seconde partie de cet ouvrage, nous vous décrirons

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : des Caisses Primaires d'assurance Maladie 04/08/86 et des Caisses Générales de Sécurité Sociale

Plus en détail

Homéopathie vétérinaire Possibilités et limites

Homéopathie vétérinaire Possibilités et limites Homéopathie vétérinaire Possibilités et limites L homéopathie c est quoi? Les principes de base L individualisation La force vitale Les médicaments Fabrication Proving Conservation Les différentes écoles

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 3 avril 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 3 avril 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE République française AVIS DE LA COMMISSION 3 avril 2002 ANDROGEL 25mg, gel ANDROGEL 50mg, gel Boîte de 30 sachets Boîte de 100 sachets Laboratoires BESINS- International testostérone

Plus en détail

2012/01 CHAPITRE 30. Produits pharmaceutiques. Notes. 1.- Le présent chapitre ne comprend pas :

2012/01 CHAPITRE 30. Produits pharmaceutiques. Notes. 1.- Le présent chapitre ne comprend pas : CHAPITRE 3 Produits pharmaceutiques Notes 1.- Le présent chapitre ne comprend pas : a) les aliments diététiques, aliments enrichis, aliments pour diabétiques, compléments alimentaires, boissons toniques

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

> SOMMAIRE. Avant-propos...

> SOMMAIRE. Avant-propos... > SOMMAIRE Avant-propos... XV CHAPITRE 1 : ASSURANCE QUALITÉ ET BONNES PRATIQUES DE FABRICATION... 1 1. BASES DE L ASSURANCE QUALITÉ... 4 Définitions et domaines d application... 4 Bonnes pratiques...

Plus en détail

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

! " # # # $ %& % ' & ' '

!  # # # $ %& % ' & ' ' ! "# # ## # $%&'' Aspects nutritionnels, thérapeutiques et toxicologiques Boissons/aliments UTRITIO «Potions», produits naturels ou d origine d naturelle THERAPEUTIQUE Poisons TOXICOLOGIE HO O H HO Morphine

Plus en détail

GENERALITES I QUELQUES DEFINITIONS II LA MALADIE III LE DISPOSITIF DE GESTION DE LA SANTE ANIMALE EN VENDEE

GENERALITES I QUELQUES DEFINITIONS II LA MALADIE III LE DISPOSITIF DE GESTION DE LA SANTE ANIMALE EN VENDEE GENERALITES I QUELQUES DEFINITIONS II LA MALADIE III LE DISPOSITIF DE GESTION DE LA SANTE ANIMALE EN VENDEE I QUELQUES DEFINITIONS (Sources : Groupement Technique Vétérinaire 85) Abcès Agent Pathogène

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification

Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification Chapitre 2 : Principe actif, formulation, identification Introduction Pour soigner la fièvre et les douleurs, de nombreux médicaments sont vendus en pharmacie. Comment choisir un médicament à l aide de

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

HOMÉOPATHİE en milieu hospitalier

HOMÉOPATHİE en milieu hospitalier HOMÉOPATHİE en milieu hospitalier Consultation pour patients VIH + Juin 2007 LYON 1 La consultation Service du Pr Trepo Hôtel-Dieu Lyon Vacation hebdomadaire Ouverture en 1994 2 médecins (JL. Masson &MF.Bordet&

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : Le risque infectieux RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : Le risque infectieux Qu est ce qu un microbe? Comment les microbes peuvent-ils nous rendre malade? Microbe : virus et microorganismes unicellulaires

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

Professeur Denis WOUESSI DJEWE

Professeur Denis WOUESSI DJEWE UE6 - Pharmacie Galénique : Voies d administration et Formes Pharmaceutiques Chapitre 2 : Etapes d élaboration d un médicament : du p.a au produit fini place de la pharmacie galénique origines et classification

Plus en détail

FICHE N 5 : ARSENAL THERAPEUTIQUE

FICHE N 5 : ARSENAL THERAPEUTIQUE FICHE N 5 : ARSENAL THERAPEUTIQUE Avant d étudier quelques éléments de pharmacologie, c est-à-dire le médicament, son usage et sa nécessaire surveillance ; replaçons le médicament dans l arsenal thérapeutique.

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction sur le médicament

Chapitre 1. Introduction sur le médicament Chapitre 1. Introduction sur le médicament 1. Parmi les propositions suivantes concernant l homéopathie, une est inexacte, laquelle? a. Les médicaments homéopathiques peuvent être préparés artisanalement

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

L HOMEOPATHIE. Son histoire, ses principes fondamentaux

L HOMEOPATHIE. Son histoire, ses principes fondamentaux L HOMEOPATHIE Son histoire, ses principes fondamentaux Qu est ce que l homéopathie? C est une manière particulière d aborder la médecine élaborée par un médecin allemand Samuel Hahnemann. Pour comprendre

Plus en détail

69 e CONGRES MONDIAL D HOMEOPATHIE 16 19 JUILLET 2014 -PALAIS DES CONGRES DE PARIS

69 e CONGRES MONDIAL D HOMEOPATHIE 16 19 JUILLET 2014 -PALAIS DES CONGRES DE PARIS SOMMAIRE FICHE N 1 : UN CONGRES MAJEUR P 2 FICHE N 2 : LA RECONNAISSANCE EUROPEENNE P 3 FICHE N 3 : UNE ORGANISATION INTERNATIONALE P 5 FICHE N 4 : LES 3 PRINCIPES DE L HOMEOPATHIE P 7 1 FICHE N 1 : UN

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

Mauvaise haleine: Premièrement, il faut savoir que la mauvaise haleine ne vient pas que de la bouche mais

Mauvaise haleine: Premièrement, il faut savoir que la mauvaise haleine ne vient pas que de la bouche mais Mauvaise haleine: Ingrédients : 5 graines d anis ou de cardamome 1 c. à thé de sucre Préparation : Prendre des graines d anis ou de cardamome avec un peu de sucre et mâcher. Ensuite, avaler les graines.

Plus en détail

UE IIIo-3 Session de Juin Phytothérapie

UE IIIo-3 Session de Juin Phytothérapie Session de Juin 2009 Question 1 (3 points) Définition de l aromathérapie. Définition d une huile essentielle. Citer 2 plantes à huile essentielle. Question 2 (2 points) Citer les statuts réglementaires

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

Sommaire. Sommaire 1. 1./ Introduction 2

Sommaire. Sommaire 1. 1./ Introduction 2 Sommaire Sommaire 1 1./ Introduction 2 2./ Les antalgiques 3 A. Qu'est-ce qu'un antalgique? 3 B. Les différents paliers 3 C. Les avantages et les inconvénients des antalgiques 4 3./ La place et l'utilité

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION POUR L'UTILISATEUR

NOTICE: INFORMATION POUR L'UTILISATEUR NOTICE: INFORMATION POUR L'UTILISATEUR DAFALGAN Nourrisson 80 mg suppositoires DAFALGAN Jeune enfant 150 mg suppositoires DAFALGAN Grand enfant 300 mg suppositoires Paracétamol Veuillez lire attentivement

Plus en détail

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE

CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE CONSULAT GENERAL DE FRANCE A TANANARIVE INFORMATIONS SANITAIRES GRIPPE A, CHIKUNGUNYA ET DENGUE 1 INFORMATIONS SUR PANDEMIE GRIPPALE Une pandémie grippale frappe le monde depuis quelques semaines. Il s

Plus en détail

Première partie Pitchoun nouveau-né Deuxième partie Pitchoun nourrisson

Première partie Pitchoun nouveau-né Deuxième partie Pitchoun nourrisson Sommaire Préface... 11 Préambule... 15 Première partie Pitchoun nouveau-né Introduction... 21 1. La maternité... 23 2. Le retour à la maison... 31 3. Les semaines qui suivent jusqu à la fin du deuxième

Plus en détail

Comprendre la formule sanguine complète (FSC)

Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Notre mission Ce que vous devez savoir Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir

Plus en détail

Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline

Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline Fiche technique n 22 Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline Tritrichomonas foetus est l agent responsable de la tritrichomonose, maladie difficile à maîtriser en élevage félin. Les

Plus en détail

RGD du 20 juin 1996 (Mém. n 42 du 28 juin 1996, p.1296)

RGD du 20 juin 1996 (Mém. n 42 du 28 juin 1996, p.1296) Règlement grand-ducal du 20 juin 1996 relatif aux médicaments homéopathiques. - base juridique: L du 18 décembre 1985 (Mém. A - 83 du 27 décembre 1985, p. 1835) L du 11 avril 1983 (Mém. A - 27 du 25 avril

Plus en détail

LA CONSULTATION EN HOMÉOPATHIE. a- Diagnostic médical et traitement homéopathique :

LA CONSULTATION EN HOMÉOPATHIE. a- Diagnostic médical et traitement homéopathique : LA CONSULTATION EN HOMÉOPATHIE Nous ne parlerons que de ce qui distingue la consultation homéopathique ou plutôt de ce qui s ajoute à la consultation classique, car l homéopathie n est pas une médecine

Plus en détail

Publié par le groupe MedicActes

Publié par le groupe MedicActes Principe, Histoire, Fabrication Martine Sennegond Publié par le groupe MedicActes / L homéopathie : principe, histoire et fabrication I Introduction Page 1 II Origine et Histoire Page 2 III Principes Page

Plus en détail

BL01 : Environnement agro-industriel et cancer

BL01 : Environnement agro-industriel et cancer Note : ce document n est qu une prise de note rédigée pendant le cours de BL01. Il ne peut donc se substituer au cours d autant plus qu il est souvent incomplet (la 2 ème heure était souvent celle de la

Plus en détail

Des soins cutanés sur lesquels vous pouvez compter!

Des soins cutanés sur lesquels vous pouvez compter! Tout pour la peau TU.08.2015 Des soins cutanés sur lesquels vous pouvez compter! Produits dermatologiques et cosmétiques depuis 1950 Développés pour répondre aux exigences les plus pointues, adaptés aux

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

Science qui étudie les propriétés des médicaments.

Science qui étudie les propriétés des médicaments. Bloc 3 Pharmacologie Science qui étudie les propriétés des médicaments. Pharmacothérapie: Partie de la médecine qui a pour objet le traitement des maladies avec les médicaments. Se base sur la pharmacodynamie:

Plus en détail

De quelle maladie souffre chaque patient?

De quelle maladie souffre chaque patient? De quelle maladie souffre chaque patient? FT1 : identifier des pathologies à partir d antibiogrammes VERSION ELEVES ( Tâche réalisée à partir d informations trouvées sur le site www.e-bug.eu) Contexte

Plus en détail

Informations et conseils. Déficit en Glucose-6-Phosphate Déshydrogénase (G6PD) ou favisme

Informations et conseils. Déficit en Glucose-6-Phosphate Déshydrogénase (G6PD) ou favisme Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Déficit en Glucose-6-Phosphate Déshydrogénase (G6PD) ou favisme Afin de prévenir les complications, respectez

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

LES BIENFAITS DU MIEL

LES BIENFAITS DU MIEL LES BIENFAITS DU MIEL HISTOIRE LE MIEL est un produit fabriqué par les abeilles à partir du nectar des fleurs et a été utilisé dans diverses cultures depuis des milliers d années. Il existe des références

Plus en détail

LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN. des enfants et des adultes, sans médicaments

LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN. des enfants et des adultes, sans médicaments LE REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN des enfants et des adultes, sans médicaments Cécile Ellert Le menu Pourquoi les médicaments anti-acide ne sont pas le meilleur traitement Pourquoi nous avons besoin d acide

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques Elles

Plus en détail

une maladie contagieuse qui se soigne!

une maladie contagieuse qui se soigne! une maladie contagieuse qui se soigne! CENTRES DE LUTTE ANTITUBERCULEUSe (CLAT) LUTTE contre La TUBERCULOSE Le Conseil général des Bouches-du-Rhône met à votre disposition des Centres de Lutte Antituberculeuse

Plus en détail

FORMULATION D UN MÉDICAMENT

FORMULATION D UN MÉDICAMENT FORMULATION D UN MÉDICAMENT Présentation, vocabulaire, retour sur la concentration. DANS LE MANUEL 4, 5, 6, 12 p 38 39 Exercice résolu sur la chromatographie p 40 Le fervex, médicament que j aime bien

Plus en détail

Produits galéniques et méthodes de contrôle.

Produits galéniques et méthodes de contrôle. Pour toutes questions: Jb Taouk jeanbernardtaouk@orange.fr 06.74.20.99.54 Produits galéniques et méthodes de contrôle. Pour les 20 QCM: 20 QCM Parmi les propositions suivantes, choisissez les réponses

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

PHARMACOLOGIE. Un médicament = Principe(s) Actif(s) + Excipient(s)

PHARMACOLOGIE. Un médicament = Principe(s) Actif(s) + Excipient(s) PHARMACOLOGIE Article L 511.1 du Code de la Santé Publique = On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme présentant des propriétés curatives (ex : antibiotiques) ou préventives

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR PR SYNAGIS (poudre lyophilisée) palivizumab Ce document constitue la troisième et dernière partie de la «monographie du produit» publiée

Plus en détail

Amoxiclav Sandoz 500 mg comprimés pelliculés

Amoxiclav Sandoz 500 mg comprimés pelliculés Notice 1/5 Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions, si vous

Plus en détail

PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE

PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE INTRODUCTION La réhabilitation respiratoire est un programme personnalisé de prise en charge, dispensé aux patients atteints d une maladie respiratoire chronique, par

Plus en détail

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation?

La découverte de médicaments en biotechnologie. Recherche ou innovation? La découverte de médicaments en biotechnologie La découverte de médicaments en biotechnologie Initiation du projet Quel type de médicament? Processus complet Quelques exemples 2 1 février 2007 Initiation

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES)

LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES) LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES) Les infections d oreille, chroniques ou récurrentes, sont courantes chez le chien et le chat et entrainent une fréquente frustration chez l animal, son propriétaire

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

Homéopathie et sexualité

Homéopathie et sexualité Homéopathie et sexualité Dans la collection Eyrolles Pratique : Mieux vivre la ménopause, Dr Roland Cachelou Le nouveau Feng Shui, Martine Evraud et Sarah le Hardy Chromothérapie et luminothérapie, Martine

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE*

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE* RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES MANDELAMINE* (comprimés de mandélate de méthénamine, USP) 500 mg Antibiotique urinaire DATE DE RÉDACTION : 16-Aug-2005 8250 Décarie Blvd, suite 110 Montréal, QC Canada, H4P

Plus en détail

L homéopathie pionnière de la médecine expérimentale

L homéopathie pionnière de la médecine expérimentale Soins et santé L homéopathie pionnière de la médecine expérimentale Dr Jean-Louis Masson, médecin homéopathe En testant, dès la fin du XVIII e siècle, l action des médicaments sur l homme sain, le docteur

Plus en détail

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile Pædiatric Rheumatology InterNational Trials Organisation Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile De quoi s agit-il? Le syndrome de Blau est une maladie génétique. Les patients souffrent d une combinaison entre

Plus en détail

Propriétés chimico toxicologiques de l acrylonitrile et implications médicales d une exposition

Propriétés chimico toxicologiques de l acrylonitrile et implications médicales d une exposition Propriétés chimico toxicologiques de l acrylonitrile et implications médicales d une exposition Prof. Dr Benoit Nemery KU Leuven Prof. Dr Christophe Stove UGent Acrylonitrile : propriétés chimiques Formule

Plus en détail

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire

Tâche : Les problèmes du système excréteur urinaire Les problèmes du système excréteur urinaire http://www.bioweb.lu/anatomie/rein/rein.jpg Guide de l enseignant Document de travail RienST_guide de l'enseignant modifié.doc 1 Nous avons choisi façon de présenter

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Enterol 250 mg, poudre pour suspension buvable Enterol 250 mg, gélules Saccharomyces boulardii Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament

Plus en détail

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 L hygiène des mains N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 Un peu d histoire I. Introduction La première pratique remonte au milieu du XIXème siècle, lorsque le Dr Semmelweiss le demande aux étudiants en médecine

Plus en détail

PHARMACIE - NIVEAU 2

PHARMACIE - NIVEAU 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION PHARMACIE

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. Le pied d athlète. (mycose des pieds)

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. Le pied d athlète. (mycose des pieds) Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance Juin 2009 Le pied d athlète (mycose des pieds) Le pied d athlète (mycose des pieds) Ce qu il faut savoir Le «pied d athlète» est une inflammation

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 1 Introduction LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 2 La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une inflammation chronique du tissus synovial. Dr Myriam RAZGALLAH KHROUF A-H-U-pharmacologie,

Plus en détail

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus I/ L alcool, ennemi du fœtus p2 II/ Les dommages causés par l alcool sur l embryon et le fœtus III/ L atteinte du système nerveux IV/ Les structures cérébrales

Plus en détail

PEAU NATURELS. soins de la. ingredients médicinaux de la plus grande pureté. www.holista.com 1 800 204 4372 (herb)

PEAU NATURELS. soins de la. ingredients médicinaux de la plus grande pureté. www.holista.com 1 800 204 4372 (herb) soins de la PEAU NATURELS Chez Holista, nous nous portons entièrement garants de chacun des produits que nous fabriquons afin d offrir à nos clients des produits de santé naturels fiables d une efficacité

Plus en détail

Philippe Stivanin Pharmacien, aromathérapeute

Philippe Stivanin Pharmacien, aromathérapeute Philippe Stivanin Pharmacien, aromathérapeute Sommaire : Avertissement p.3 1- Introduction p.4 à 5 2- Les huiles essentielles? Qu'est-ce que c'est? p.6 à 9 3- Les gestes qui sauvent p.10 à 12 4- Prévention

Plus en détail

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Le glaucome est défini comme une augmentation de pression dans l œil (appelée pression intraoculaire ou PIO) qui cause une dégénérescence du nerf optique

Plus en détail

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies

Biotechnologies. 114-1 - - 1 -Les Biotechnologies 114-1 - - 1 -Les Utilisation des processus biologiques pour produire des biens et des services. Les biotechologies tirent leur efficacité des techniques clés engendrées par les progrès conjoints de la

Plus en détail

Chapitre 5 : lutter contre l infection

Chapitre 5 : lutter contre l infection Chapitre 5 : lutter contre l infection Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 3 ème Chapitre 5 :

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS OBJECTIFS SPECIFIQUES DEFINIR UN ANTISEPTIQUE, UN DESINFECTANT EN SE REFERANT AU COURS ; IDENTIFIER LES PRINCIPAUX ANTISEPTIQUES UTILISES DANS LES TECH- NIQUES DE

Plus en détail

06/04/2014. Liste Modèle des Médicaments Essentiels OMS accompagnée de la Liste Modèle des médicaments essentiels pédiatriques

06/04/2014. Liste Modèle des Médicaments Essentiels OMS accompagnée de la Liste Modèle des médicaments essentiels pédiatriques Pourquoi la sélection de médicaments essentiels est un élément de la politique pharmaceutique nationale? Liste Modèle des Médicaments Essentiels OMS accompagnée de la Liste Modèle des médicaments essentiels

Plus en détail

En savoir plus : www.afssaps.sante.fr

En savoir plus : www.afssaps.sante.fr LE RHUME de l adulte En cas de grossesse ou d allaitement ne prenez pas de vous même de l ibuprofène mais demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin traitant. Au cours du traitement : en cas

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES)

PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES) PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES) I/Rappel A/ Description Noyau polylobé d où le terme polynucléaire Cytoplasme granuleux d où le terme granulocyte. Selon la coloration des granulations on

Plus en détail

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS GÉNÉRALITÉS Le Code de la Santé Publique française définit le médicament comme «une substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

Que sait-on déjà? Que reste-t-il encore de secret? Quelles perspectives offrent les nouveaux traitements?

Que sait-on déjà? Que reste-t-il encore de secret? Quelles perspectives offrent les nouveaux traitements? LA RECHERCHE SUR LE PSORIASIS INAUGURE UNE NOUVELLE ÈRE (*) (*) raduction d un article du docteur Wim Pollet paru dans le trimestriel Psoriant de l association belge de patients psoriasiques Psoriasis

Plus en détail

Introduction au cours d Homœopathie, Les 9 points fondamentaux. Dr Daniel Saelens

Introduction au cours d Homœopathie, Les 9 points fondamentaux. Dr Daniel Saelens Ecole Belge d Homœopathie Introduction au cours d Homœopathie, Les 9 points fondamentaux Dr Daniel Saelens Dr Samuel Hahnemann, 1755-184, fondateur de l homœopathie Dernière mise à jour : décembre 2009

Plus en détail

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les différents états de la matière LES PRINCIPAUX ETATS DE LA MATIERE ETAT SOLIDE ETAT LIQUIDE ETAT PÂTEUX ETAT GAZEUX Les différents états de la matière

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

Les préparations ophtalmiques

Les préparations ophtalmiques Les préparations ophtalmiques Pharmacie galénique Objectifs Définir les. Connaître les critères de qualité de ces préparations. Distinguer entre les différentes formes de ces préparations, leurs spécificités

Plus en détail

Les animaux et l aloe vera

Les animaux et l aloe vera Les animaux et l aloe vera L aloe vera Une des plus anciennes plantes bénéfiques connues Contient plus de 200 nutriments : vitamines, minéraux, acides aminés, enzymes Processus de stabilisation unique

Plus en détail

LES FORMES PHARMACEUTIQUES

LES FORMES PHARMACEUTIQUES LES FORMES PHARMACEUTIQUES I ) Formes pharmaceutiques destinées à la voie orale A ) Les formes solides 1 ) Poudres orales 2 ) Formes obtenues par répartition des poudres dans des enveloppes a ) Les sachets

Plus en détail

Fourniture de Médicaments pour la Ville de Nice LOT N 1

Fourniture de Médicaments pour la Ville de Nice LOT N 1 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE OBJET DE LA CONSULTATION Fourniture de Médicaments pour la Ville de Nice LOT N 1 BORDEREAU DE PRIX UNITAIRES N de PRIX DESIGNATION SPECIALITE PHARMACEUTIQUE Conditionnement PRIX

Plus en détail