L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle"

Transcription

1 L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle Journée nationale d information sur les SARCA 28 novembre 2013

2 Présentation 1. Raisons qui peuvent retarder l inscription des personnes en formation professionnelle (FP) 2. Principales raisons qui mènent à l abandon des études en formation professionnelle 3. Trajectoire des élèves selon leur cheminement scolaire et leur insertion sur le marché du travail 4. Conclusion

3 1 RAISONS QUI PEUVENT RETARDER L INSCRIPTION DES PERSONNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE Pas d idée précise du métier qu elles voulaient faire (56 %) Désir de continuer leurs études collégiales (53 %) Désir de continuer leurs études secondaires (46 %) Ne connaissaient pas les métiers de la formation professionnelle (38 %) Croyance que les débouchés étaient meilleurs dans d autres types de formation (37 %) SAYSSET, Valérie. Des jeunes en chemin vers la formation professionnelle : parcours et motivations, Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007

4 À ces facteurs peut s ajouter une méconnaissance de la réglementation portant sur : l obtention du DES; les préalables nécessaires pour l accès aux études collégiales; la possibilité de poursuivre des études après l obtention d un DEP; l accès à la FP dès le deuxième cycle du secondaire par la voie de la concomitance (préalables FP, double diplomation DES-DEP et préalables pour le collégial).

5 2 PRINCIPALES RAISONS QUI MÈNENT À L ABANDON DES ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE Les élèves qui ont interrompu leurs études en formation professionnelle étaient encore plus souvent que les autres indécis quant à leur orientation. Une des principales raisons d abandon des études professionnelles est que le programme choisi par l élève ne correspondait pas à l idée qu il s était faite de ce métier. SAYSSET, Valérie. Des jeunes en chemin vers la formation professionnelle : parcours et motivations, Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007

6 Diplomation des nouveaux inscrits au DEP (après 3 ans), par groupe d âge et selon qu ils détenaient ou non un DES Cohorte ans et moins Diplômés dans le même programme de FP Sans DES DES Diplômés dans un autre programme de FP ou de FG Sans DES DES Non diplômés après plus de 3 ans Sans DES DES 63,3 % 76,7 % 15,7 % 6,7 % 21,0 % 16,7 % ans 67,5 % 80,3 % 12,0 % 3,2 % 20,5 % 16,5 % ans 71,1 % 80,9 % 8,1 % 1,8 % 20,8 % 17,2 % ans 76,4 % 83,0 % 5,2 % 1,5 % 18,4 % 15,5 % 30 ans et plus 79,7 % 80,6 % 3,1 % 1,7 % 17,1 % 17,8 % Total général 73,9 % 81,0 % 7,1 % 2,2 % 19,0 % 16,9 %

7 Les adultes en formation professionnelle Leur motivation évolue constamment au fil de leur expérience de formation. La motivation chez l adulte n est pas un état statique. La motivation dépend étroitement des contextes et des expériences vécues. Objectif Persévérance et Réussite, vol. 2, n o 2 (hiver 2010), p. 3.

8 Il existe trois moments déterminants au cours desquels un adulte réévalue ses choix et ses intentions de s engager dans une formation : - au début de la formation; - pendant la formation; - à la fin de la formation. Objectif Persévérance et Réussite, vol. 2, n o 2 (hiver 2010), p. 3.

9 3 TRAJECTOIRE DES ÉLÈVES SELON LEUR CHEMINEMENT SCOLAIRE ET LEUR INSERTION SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL Les diplômés de la FP de 15 à 19 ans : Les trois quarts ont connu un parcours scolaire non linéaire. La plus grande partie d entre eux sont passés par la FGA. La très grande majorité de ces diplômés en non-continuité ont interrompu leurs études durant le secondaire ou, pour la majorité d entre eux, immédiatement après avoir obtenu un DES (contrairement à ce qu on observe dans les autres groupes d âge). De l école vers le marché du travail : analyse des trajectoires des élèves selon leur cheminement scolaire et leur insertion sur le marché du travail, MELS, 2007,

10 Parmi les ans : La très grande majorité des diplômés en continuité de formation ont connu un parcours scolaire non linéaire. Ils n ont pas emprunté la voie traditionnelle, c est-à-dire un passage direct de la FGJ à la FP. Environ 20 % des diplômés sont passés par l enseignement supérieur. Environ 3 diplômés sur 10 (29,8 %) ont interrompu leurs études, mais cette interruption n est pas survenue en FGJ. Elle est survenue plus tard, au secondaire (en FP ou en FGA) ou au collégial. De l école vers le marché du travail : analyse des trajectoires des élèves selon leur cheminement scolaire et leur insertion sur le marché du travail, MELS, 2007.

11 Parmi les diplômés de 25 à 29 ans qui ont obtenu un DEP : la très grande majorité ont connu au moins une année d interruption des études; environ 9 diplômés sur 10 ont interrompu leurs études pendant au moins deux années; plus de 3 diplômés sur 5 ont étudié en non-continuité, sans interruption des études au secondaire, en FG. De l école vers le marché du travail : analyse des trajectoires des élèves selon leur cheminement scolaire et leur insertion sur le marché du travail, MELS, 2007.

12 Constats sur les diplômés tardifs (25-29 ans) de la FP : Ils ne correspondent pas systématiquement à de jeunes élèves ayant décroché de l école secondaire. Une large part de ces diplômées et diplômés «tardifs» est constituée de personnes présentant un parcours non linéaire, marqué par une ou plusieurs interruptions des études après l école secondaire. De l école vers le marché du travail : analyse des trajectoires des élèves selon leur cheminement scolaire et leur insertion sur le marché du travail, MELS, 2007

13 4 CONCLUSION Une partie importante des jeunes manifestent des besoins importants en matière de connaissance du marché du travail. Près d un jeune non diplômé sur cinq de la FG ignore quels sont les facteurs qui entrent en ligne de compte pour l obtention d un emploi. CHAREST, Diane. La situation des jeunes non diplômés de l école secondaire : sondage sur l insertion scolaire et l intégration professionnelle des jeunes en difficultés d adaptation et d apprentissage et des autres jeunes non diplômés de l école secondaire, Ministère de l Éducation, 1997.

14 Il faut s assurer, dans une optique de persévérance et de réussite scolaires menant à une diplomation et à une insertion réussie sur le marché du travail : que la personne admise dans un programme a préalablement validé son choix, surtout si elle est jeune; que ce choix correspond à ses aptitudes et à ses champs d intérêt; qu elle connaît le contexte dans lequel s exerce le métier envisagé.

15 Constats en formation professionnelle : Offrir les moyens aux élèves de préciser leur choix d orientation et bien les informer sur les métiers de la formation professionnelle Les ressources existantes ont toutes leur pertinence et de nouveaux moyens pourraient être envisagés pour approcher les jeunes sortis depuis longtemps du système scolaire.

16 Règles budgétaires Les règles budgétaires des commissions scolaires font mention des SARCA pour la formation professionnelle à la section dédiée à la formation générale des adultes (p. 29) et à l annexe F.

17 Bibliographie Accroître l accès des jeunes de moins de 20 ans à la formation professionnelle conduisant au diplôme d études professionnelles (DEP) : pistes d action. Groupe mixte, ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport réseau des commissions scolaires, 2007, 25 p. De l école vers le marché du travail : analyse des trajectoires des élèves selon leur cheminement scolaire et leur insertion sur le marché du travail, Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007, 38 p. CHAREST, Diane. La situation des jeunes non diplômés de l école secondaire : sondage sur l insertion scolaire et l intégration professionnelle des jeunes en difficultés d adaptation et d apprentissage et des autres jeunes non diplômés de l école secondaire, Ministère de l Éducation, 1997, 175 p. Objectif Persévérance et Réussite, vol. 3, n o 1 (été 2010). Règles budgétaires pour l année scolaire des commissions scolaires : fonctionnement, Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2012, 160 p. SAYSSET, Valérie. Des jeunes en chemin vers la formation professionnelle : parcours et motivations, Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007, 55 p.

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS Apprentissage tout au long de la vie Explorer différents parcours d apprentissage 10 juillet 2014 L éducation au Québec En vertu

Plus en détail

3.5 RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

3.5 RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Dans le cas de l horaire intégré : l inscription en formation professionnelle et en formation générale (jeune ou adulte, selon le Régime pédagogique applicable), le calendrier de l année scolaire en cours

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Formation préparatoire au travail (FPT)

Formation préparatoire au travail (FPT) Métier non spécialisé Formation Formation préparatoire au travail (FPT) Âge 15 ans au 30 septembre FGJ But Favoriser l insertion sociale et professionnelle de l élève en l aidant à poursuivre sa formation

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PARCOURS DE

PRÉSENTATION DU PARCOURS DE PRÉSENTATION DU PARCOURS DE FORMATION PRÉ-DEP ET AUTRES CHEMINEMENTS SCOLAIRES POSSIBLES Soirée d information pour les parents École secondaire Casavant Avril 2012 DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE Présentation

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015. La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale

GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015. La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015 La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, novembre 2014 ISBN 978-2-550-71955-7

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

motivé, engagé et méthodique; à l affût des nouvelles technologies; aimant travailler en équipe; communiquant efficacement; prêt à s engager dans un

motivé, engagé et méthodique; à l affût des nouvelles technologies; aimant travailler en équipe; communiquant efficacement; prêt à s engager dans un motivé, engagé et méthodique; à l affût des nouvelles technologies; aimant travailler en équipe; communiquant efficacement; prêt à s engager dans un domaine d études dès maintenant. de s initier à un domaine

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

La Convention de partenariat MELS commission scolaire Outil d'un nouveau mode de gouvernance. Commission scolaire Lester-B.

La Convention de partenariat MELS commission scolaire Outil d'un nouveau mode de gouvernance. Commission scolaire Lester-B. La Convention de partenariat MELS commission scolaire Outil d'un nouveau mode de gouvernance Portrait des statistiques ministérielles Commission scolaire Lester-B.-Pearson Service des indicateurs et des

Plus en détail

MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI

MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry En Vue de MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI F.M.S./F.P.T./P.P.F.A.E. Guide d information Année scolaire 2013-2014 SECTION A Message aux élèves et aux

Plus en détail

GESTION DES SERVICES DE GARDE - LCA.AW

GESTION DES SERVICES DE GARDE - LCA.AW Attestation d études collégiales (AEC) GESTION DES SERVICES DE GARDE - LCA.AW Formation de perfectionnement - Temps partiel Gestion des services de garde LCA.AW Type de sanction : Titre du programme :

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

ÉCOLE DE STÉNOGRAPHIE JUDICIAIRE DU QUÉBEC

ÉCOLE DE STÉNOGRAPHIE JUDICIAIRE DU QUÉBEC RÈGLEMENT DE L ÉCOLE ÉCOLE DE STÉNOGRAPHIE JUDICIAIRE DU QUÉBEC Adopté par le Conseil d administration en mai 2009 révisé en janvier 2013 Table des matières 1 ÉCOLE DE STÉNOGRAPHIE JUDICIAIRE DU QUÉBEC

Plus en détail

LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Depuis plusieurs années, les faibles taux de recrutement et de diplomation dans plusieurs secteurs

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles + SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles Formation générale des jeunes (FGJ) Formation générale des adultes (FGA) Formation professionnelle (FP) Édition

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Louise Lemire avec la collaboration de Josée Payette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique

Plus en détail

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 7 octobre 2011 Version : 21 septembre 2011 Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 Approuvé par les membres du Conseil

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE

INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE Le service d orientation Qu est-ce que l orientation? L objectif d une démarche d orientation consiste à permettre à l élève de découvrir, de confirmer ou de préciser ses intérêts, ses goûts et aptitudes,

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment?

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment? L info AO se veut un moyen de fournir des outils pratiques en orientation La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Info AO Des réponses à vos questions en orientation pour le quotidien

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite

L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite Commission de perfectionnement des cadres de l ACSQ - 10 Février 2011 Encadrements

Plus en détail

Mécanismes de suivi et de contrôle internes des effectifs scolaires en Formation professionnelle pour l année scolaire 2014-2015

Mécanismes de suivi et de contrôle internes des effectifs scolaires en Formation professionnelle pour l année scolaire 2014-2015 Code : 2112-04-15-05 POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X Mécanismes de suivi et de contrôle internes des effectifs scolaires en Formation professionnelle pour l année scolaire 2014-2015 Date d approbation

Plus en détail

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN Adopté par le Conseil d administration le 10 février 2015 (résolution n CA-015-0915) Déposé au ministère

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 3. Admission, sélection et inscription des étudiantes et étudiants. Table des matières

RÈGLEMENT NUMÉRO 3. Admission, sélection et inscription des étudiantes et étudiants. Table des matières RÈGLEMENT NUMÉRO 3 Admission, sélection et inscription des étudiantes et étudiants Table des matières Table des matières... 1 Article 1 - Champ d application... 2 Article 2 - Définitions... 2 Article 3

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 Présentation par : Lucie Bisson, Agente d administration Commission scolaire de la Rivière-du-Nord 1 LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE 2 Loi

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007-07-00675

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007-07-00675 Coordination de l étude Jean-Claude Bousquet Rédaction Luc Beauchesne Gérard Carrier Nathalie Deschênes Claude Fortier François Girard Richard G Lemieux Kouadio Antoine N Zué Pierre Michel Alain Rousseau

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES PRÉAMBULE La politique de gestion des programmes d études propose une démarche intégrée des différentes actions du Collège

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Formation et perfectionnement Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait de

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS Adopté par le conseil d'administration lors de sa 224 e assemblée, le 11 décembre 2001 (résolution n o 1857)

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

DEUST. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine

DEUST. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine DEUST 2012-2013 Animation et gestion des activités, ou culturelles BAC + 1 2 3 4 5 Domaine 1. Editorial du responsable La formation permet à des étudiants investis dans la pratique sportive, d avoir un

Plus en détail

Implantation de la concomitance à l École secondaire de la Ruche Présentation de Mario Touchette, c.o. En collaboration avec Francine Jourdain, c.p.

Implantation de la concomitance à l École secondaire de la Ruche Présentation de Mario Touchette, c.o. En collaboration avec Francine Jourdain, c.p. Implantation de la concomitance à l École secondaire de la Ruche Présentation de Mario Touchette, c.o. En collaboration avec cine Jourdain, c.p. 10 novembre 2010 1. Mise en contexte 2. Historique 3. Les

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Le ministère de l Éducation nationale

Le ministère de l Éducation nationale ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE00.25 AOÛT Les taux d obtention d un DEUG, d un DUT ou d un BTS, deux ans après le baccalauréat, varient de 64 % pour le DUT à 57 % pour le BTS et 37 %

Plus en détail

RÉSEAU DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE A0708-VPPW-015

RÉSEAU DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE A0708-VPPW-015 RÉSEAU DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE A0708-VPPW-015 Les effets de l abolition de l attestation de formation professionnelle (AFP) Volet 2 sur la formation professionnelle 26 novembre 2007 μ Siège social

Plus en détail

É T É 2011 COURS DE MISE À NIVEAU METTEZ TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ!

É T É 2011 COURS DE MISE À NIVEAU METTEZ TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ! É T É 2011 COURS DE MISE À NIVEAU METTEZ TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ! UN SOUTIEN IMPORTANT AFIN DE PRÉPARER LES ÉLÈVES AUX EXAMENS DE REPRISE DE L ÉTÉ 2011. Encadrement stimulant Groupes restreints

Plus en détail

L insertion des nouveaux enseignants en formation professionnelle passe par les communautés de pratique

L insertion des nouveaux enseignants en formation professionnelle passe par les communautés de pratique L insertion des nouveaux enseignants en formation professionnelle passe par les communautés de pratique L insertion des nouveaux enseignants de la formation professionnelle dans leur milieu de travail

Plus en détail

Cheminement scolaire au primaire

Cheminement scolaire au primaire Cheminement scolaire au primaire Préscolaire 4 ans pour les élèves HDAA, à demi - temps 5 ans Primaire (3 cycles de 2 ans) Classes ordinaires Classes spécialisées À la fin du 3 e cycle du primaire, le

Plus en détail

De l école vers le marché du travail au Québec

De l école vers le marché du travail au Québec De l école vers le marché du travail au Québec Analyse des trajectoires des élèves selon leur cheminement scolaire et leur insertion sur le marché du travail Collection Voies d accès au marché du travail

Plus en détail

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013 Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - 2012-2013 Renseignements généraux Les programmes à double reconnaissance de crédit, introduits dans le cadre de la stratégie

Plus en détail

Des données sous la dent

Des données sous la dent Consortium d animation sur la persévérance et la réussite en enseignement supérieur (CAPRES) Des données sous la dent Les parcours d études interordres Pierre Chenard Université du Québec Denis Savard

Plus en détail

Secteurs Audiovisuel et Production cinéma

Secteurs Audiovisuel et Production cinéma En 3COMC064-V05 Enquête annuelle AFDAS 2009 CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION CIBLE ET METHODOLOGIE Secteurs Audiovisuel et Production cinéma L enquête concerne le déroulement du contrat de professionnalisation

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date :

Adoption par le conseil d établissement : Résolution : CECL1109-21-09 Date : 21 septembre 2011 Résolution : Date : TITRE : Règles d application du Cégep régional de Lanaudière à L Assomption relatives au Règlement n o 6 sur l admission des étudiants au Cégep régional de Lanaudière Adoption par le conseil d établissement

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS

LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS Annexe 002 - Page 1 de 6 LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS 1 La présente annexe précise les modalités générales de financement des établissements privés

Plus en détail

L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA

L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA Pierre Marchand, consultant 1 Objectifs Présenter les modifications

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

Prospectus 2014-2015 2013201201422013201

Prospectus 2014-2015 2013201201422013201 Prospectus 01-015 0101010101 0101 77, rue Desjardins Marieville, Québec JM 1R1 (50) 0-91 (50) 0-9 http://theberge.e.csdhr.qc.ca eseuclidetheberge@csdhr.qc.ca Bienvenue à l école secondaire Mgr-Euclide-Théberge

Plus en détail

Règlement sur les droits de scolarité et de toute nature exigibles des étudiants du Cégep régional de Lanaudière

Règlement sur les droits de scolarité et de toute nature exigibles des étudiants du Cégep régional de Lanaudière TITRE : Règlement sur les droits de scolarité et de toute nature exigibles des étudiants du Cégep régional de Lanaudière NO : 5 Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-981207-08 Date

Plus en détail

Les services de la SOFAD

Les services de la SOFAD Les services de la SOFAD Un volet essentiel de sa mission Marcelle Parr, conseillère recherche et développement 1946: Création des cours par correspondance (DGFD) 1972: Création de la Télé-Université 1988:

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU PLAN DE RÉUSSITE 2012 2013 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU MISSION DU CENTRE Le Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci, édifice Côte-Vertu a pour

Plus en détail

GT 14 fiche 4 : recrutement et formation des psychologues de l Éducation nationale

GT 14 fiche 4 : recrutement et formation des psychologues de l Éducation nationale GT 14 fiche 4 : recrutement et formation des psychologues de l Éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leurs expertises du primaire

Plus en détail

INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W

INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W Attestation d études collégiales (AEC) INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W Formation en classe virtuelle à temps plein de soir INSPECTION EN BÂTIMENT EEC.2W Type de sanction : Titre du programme : Attestation

Plus en détail

5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre

5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre 5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre Section 1 : Modalités du volet individus 5.8 MESURE DE FORMATION DE LA MAIN-D ŒUVRE 2015-07-10 Table des matières Section 1 : p. 2 sur 67 Table des matières RÉFÉRENCE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V

Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V À l attention de monsieur Alain Veilleux, sous-ministre adjoint à l éducation préscolaire et

Plus en détail

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Août 2015 *Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba Table des matières

Plus en détail

ORIENTATION 1 ORIENTATION 2 ORIENTATION 3 ORIENTATION 4

ORIENTATION 1 ORIENTATION 2 ORIENTATION 3 ORIENTATION 4 ORIENTATION 1 ORIENTATION 2 ORIENTATION 3 ORIENTATION 4 Permettre au plus grand nombre d élèves d acquérir les compétences nécessaires à la réussite de leur projet de formation Rehausser les compétences

Plus en détail

Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle

Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle 1 Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle En collaboration avec Les Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe Le programme de bourses INLB

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

Spécialité Avionique et Cellules

Spécialité Avionique et Cellules DEUST Maintenance Spécialité Avionique et Cellules Bac + 1 2 3 4 5 1. Editorial du responsable Ce DEUST a pour but de former des diplômés pour les secteurs de conception et de maintenance aéronautique.

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 D ici au 1 er juillet 2017, un million de Canadiens obtiendront leur premier

Plus en détail

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts

Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts Évaluation des directives par institution et sujet pour les programmes d enseignement supérieur des arts comme développés par inter}artes et adoptés par artesneteurope Institution et sujets à évaluation

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec

Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire. Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Indicateurs de persévérance scolaire au secondaire Le Saguenay Lac-Saint-Jean, le réseau public québécois et l ensemble du Québec Mai 2013 Sous la coordination de : Julie Auclair Avec la collaboration

Plus en détail

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Ce document présente succinctement les différents projets d aide en apprentissage mis en œuvre au cours de l année 2001-2002. Il offre un aperçu de la diversité

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

GT 14 personnels d orientation

GT 14 personnels d orientation GT 14 personnels d orientation Fiche 4 Recrutement et formation des psychologues de l éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leur

Plus en détail

Règlement no 19. Règlement sur les admissions au Collège de Maisonneuve

Règlement no 19. Règlement sur les admissions au Collège de Maisonneuve Règlement no 19 Règlement sur les admissions au Collège de Maisonneuve Adopté au Conseil d administration du 13 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 PRÉAMBULE... 3 CONDITIONS D ADMISSION

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES Table des matières 1. Finalité et objectifs de la Politique...4 2. Principes...5 3. L évaluation des programmes...6 3.1 Déroulement de l

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 Dans le but d alléger le texte et d en faciliter la lecture, le masculin a été utilisé comme genre neutre pour désigner aussi bien

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE

L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE L ADMISSION AU CÉGEP ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE Soirée d information à l intention des parents des élèves de 5 e secondaire 2 décembre 2014 CONDITIONS D OBTENTION DU D.E.S. Accumuler 54 unités de

Plus en détail

Les parcours de formation du 2 e cycle du secondaire. Parcours de formation axée Sur l emploi. Parcours de formation générale Appliquée-Pré

Les parcours de formation du 2 e cycle du secondaire. Parcours de formation axée Sur l emploi. Parcours de formation générale Appliquée-Pré Bienvenue! Les parcours de formation du 2 e cycle du secondaire Parcours de formation axée Sur l emploi Parcours de formation générale Appliquée-Pré Pré-DEP CRITÈRES D ADMISSION FPT FMS 1 ou 2 PRÉ-DEP

Plus en détail

Incidence des inégalités sociales sur la trajectoire des étudiants de l Université de Genève

Incidence des inégalités sociales sur la trajectoire des étudiants de l Université de Genève Incidence des inégalités sociales sur la trajectoire des étudiants de l Université de Genève Jean-François Stassen - Piera Dell Ambrogio - Jean-Marc Rinaldi jean-francois.stassen@unige.ch Inégalités sociales

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

Syndicat de l enseignement de la région de la Mitis

Syndicat de l enseignement de la région de la Mitis Le Le Règlement sur les autorisations d enseigner en vigueur depuis le 29 juin 2006 comporte des mesures qui touchent aussi bien celles et ceux qui désirent enseigner à la formation générale des jeunes

Plus en détail

Transcription médicale

Transcription médicale Attestation d études collégiales (AEC) de perfectionnement Transcription médicale LCC.07 Formation en mode virtuel 2014 Transcription médicale LCC.07 (Formation en mode virtuel) Responsable du programme

Plus en détail

Définitions. Tableau I : Définition du type de clientèle

Définitions. Tableau I : Définition du type de clientèle Définitions Tableau I : Définition du type de clientèle «Collégial» - a des résultats quantitatifs au MELS (Col) «Adulte» - a des résultats quantitatifs au secondaire adulte (MELS ou C.I.) (Adu) Note :

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 DI RECTIO N DE S ÉTUDE S COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 1. CHAMP D APPLICATION Tout en respectant la tradition du Collège quant à ses hauts standards de formation académique ainsi que sa vocation

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

Bilan de la tournée des régions

Bilan de la tournée des régions Bilan de la tournée des régions Rencontre nationale des gestionnaires Plan de la présentation Contexte de la tournée Information recueillie pendant la tournée Défis que soulève le renouveau pédagogique

Plus en détail

Règles spécifiques du collège constituant de Terrebonne en application du règlement sur l admission des étudiants au Cégep régional de Lanaudière, n

Règles spécifiques du collège constituant de Terrebonne en application du règlement sur l admission des étudiants au Cégep régional de Lanaudière, n Règles spécifiques du collège constituant de Terrebonne en application du règlement sur l admission des étudiants au Cégep régional de Lanaudière, n o 6 Avis favorable la commission des études le 16 novembre

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme. Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans

Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme. Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans Édifice BUT Marchand No 1 : / Édifice Le Parallèle L'AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L'ÂGE 20 ANS D ici juin 2015, 66 % des élèves de la CSRDN auront obtenu un diplôme ou une

Plus en détail

INDICATEURS DES PARCOURS SCOLAIRES AU SECONDAIRE

INDICATEURS DES PARCOURS SCOLAIRES AU SECONDAIRE Suivi de cohortes INDICATEURS DES PARCOURS SCOLAIRES AU SECONDAIRE 1. Nombre de nouveaux inscrits en 1 re secondaire Nombre de nouveaux inscrits qui en sont à leur première inscription en 1 re secondaire

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Double diplomation diplomation

Double diplomation diplomation Double diplomation p C lloque TRÉAQ Colloque Co Q FP MAI 2013 Le centre d éducation des adultes Champlain p et le CIMME offrent D Dessin i iindustriel d t i l Techniques d usinage d usinage Mécanique q

Plus en détail

Règles de passage 2015-2016

Règles de passage 2015-2016 Règles de passage 2015-2016 Table des matières RÈGLES DE CLASSEMENT... 2 1. BULLETINS... 2 2. RÈGLES DE PASSAGE... 2 Article 1: Critères d admission au 2 e cycle... 2 Article 2: Réussite et poursuite des

Plus en détail