REC - BOP: Antibioprophylaxie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REC - BOP: Antibioprophylaxie"

Transcription

1 1. OBJET L infection est un risque lors de toute opération et la prophylaxie antibiotique permet de limiter ce risque. L objectif de cette recommandation est: de réduire l incidence des infections du site opératoire d utiliser des antibiotiques ayant démontré la preuve d efficacité avec des effets mineurs sur la flore bactérienne normale et sur les défenses de l hôte et avec peu d effets secondaires. 2. DOMAINE D APPLICATION Bloc opératoire 3. RESPONSABILITES Chirurgiens, médecins anesthésistes 4. DEROULEMENT L anesthésiste a l obligation de mentionner l administration de l antibioprohylaxie sur la feuille d anesthésie. L antibioprophylaxie est réservée : aux interventions associées à une fréquence élevée d infections post-opératoires : chirurgie de classe II ou chirurgie "propre-contaminée" (ouverture d un viscère creux, notamment ceux normalement colonisés par une flore commensale, tels le tube digestif, les voies respiratoires, ou le tractus génital) aux interventions de classe I ou chirurgie "propre", dont les complications sont rares, mais graves : infection ostéo-articulaire avec ou sans matériel étranger (par ex. infection sur prothèse). Les chirurgies de classe III, "contaminées " et de classe IV, "sales" relèvent d une antibiothérapie préemptive ou curative. L administration intraveineuse est la voie optimale pour obtenir des taux d antibiotiques suffisants pendant toute la durée de l intervention et doit être réalisée 30 min avant l incision. La dose utilisée n est jamais inférieure à la dose thérapeutique standard. Lors d intervention longue (durée >4 heures), une ré-administration doit être programmée. Il n y a pas lieu de poursuivre une antibioprophylaxie en dehors de la période péri-opératoire. Elle doit être courte et ne pas dépasser 24 heures après l opération, même lorsque les drains restent en place. La classe d antibiotiques à utiliser et la liste des interventions sont détaillées dans les pages suivantes 5. VALIDATION N de Date Classement Elaboration/Modification Vérification/Approbation version d émission Visa (s) V GT bloc op/ma_ CP/Unité HPCI SMPH 6. REFERENCES SFAR : antibioprophylaxie en chirurgie et médecine interventionnelle. Actualisation 2010 SIGN : Antibiotic prophylaxis in surgery. A national guideline, juillet 2008 Antibiotic prophylaxis for surgery. Treatment guidelines. The Medical Letter 2004 ; 2(20) Recommandations pour la prophylaxie antibiotique péri-opératoire. SwissNoso. Volume 7, Numéro 2, Juin 2000 Unité HPCI V. 1.0 du 14/02/2011 Page : 1/5

2 Tableau 1 Liste des interventions et niveau de recommandation de l antibioprophylaxie Intervention chirurgicale Chirurgie sur les membres Prothèse articulaire Mise en place de matériel résorbable ou non Amputation de membre inférieur (ischémie) Arthroplastie Fracture ouverte Chirurgie ouverte pour fracture fermée Chirurgie reconstructive de la main (y compris tissus mous) Autre chirurgie orthopédique sans implant Tête et cou Craniotomie Shunt ventriculo-péritonéal ou ventriculo-atrial Chirurgie spinale Réduction ouverte et fixation interne de fracture mandibulaire Greffe osseuse par voie orale Chirurgie des mâchoires Chirurgie faciale (propre) Chirurgie faciale avec implant Face et cou (propre) Face et cou (propre avec néoplasie, dissection du cou) Face et cou (propre contaminée ou contaminée) Septo-rhinoplastie complexe (greffe) Autres interventions : amygdale, nez, sinus oreille Thorax Mastectomie (cancer) Reconstruction mammaire sans implant Plastie mammaire avec implant Chirurgie cardiaque à ciel ouvert Insertion de pace-maker Résection pulmonaire Tube digestif supérieur Chirurgie oesophagienne Chirurgie stomacale duodénale et intestin grêle (y compris bypass) Chirurgie bariatrique Chirurgie hépato-biliaire Chirurgie pancréatique Chirurgie hépatique Chirurgie sur canaux biliaires Chirurgie vésiculaire à ciel ouvert Cholecystectomie laparoscopique Niveau de recommandation À considérer (à considérer selon type chirurgie) À considérer ; à considérer chez patients à haut risque Unité HPCI V. 1.0 du 14/02/2011 Page : 2/5

3 Tube digestif inférieur appendicectomie Chirurgie colo-rectale Abdomen Cure d éventration Cure de hernie avec ou sans filet Cure de hernie inguinale (crurale) avec ou sans filet par tomie ou scopie Anneau gastrique Splénectomie Gynécologie/obstétrique Hystérectomie vaginale ou abdominale Césarienne Interruption volontaire de grossesse Evacuation manuelle du placenta Evacuation d une fausse couche incomplète Pose de stérilet Urologie Cystectomie Résection trans-urétrale de tumeur vésicale Résection de lithiase par voie percutanée Lithotripsie par US et extraction endoscopique de calculs urétéraux Résection prostatique trans-urétrale Biopsie prostatique transrectale Chirurgie vasculaire Vaisseau abdomen et membre inférieur Chirurgie ophtalmique Chirurgie de la cataracte Chirurgie du glaucome, sur plaie oculaire pénétrante, sur canal lacrymal et greffe de cornée ; à considérer chez patients à haut risque (BMI>35kg/m 2 ) ; à considérer chez patients à haut risque si calcul >20 mm ou si dilatation calicielle Autre chirurgie propre contaminée (sans études spécifique) Autre chirurgie avec mise en place d implant ou de matériel prothétique Unité HPCI V. 1.0 du 14/02/2011 Page : 3/5

4 Tableau 2 : Recommandations pour la prophylaxie antibiotique péri-opératoire Spécialités Prophylaxie e Alternative si allergie remarques Chirurgie propre Chirurgie Orthopédique (traumatologie) avec implant Chirurgie orthopédique (traumatologie) sans implant Chirurgie cardio-vasculaire avec implant Chirurgie cardio-vasculaire sans implant Neurochirurgie (craniotomie, pose de shunt) Cephalosporine I ou II 1 vancomycine 5 Cephalosporine I ou II 1 Vancomycine 5 Prophylaxie e en fonction du type de chirurgie Cephalosporine I ou II 1 vancomycine 5 Lors de sternotomie, la prophylaxie peut être poursuivie au max 24h- 48h Cephalosporine I ou II 1 Vancomycine 5 Prophylaxie e pour chirurgie aorte, cardiaque, chirurgie vasculaire avec incision au niv inguinal 6 Cephalosporine II Vancomycine 5 Neurochirurgie autre Cephalosporine II Vancomycine 5 Prophylaxie e pour chirurgie du rachis 6 Autre chirurgie avec implant ou matériel prothétique Cephalosporine I ou II 1 Vancomycine 5 Chirurgie ophtalmique Pour la chirurgie de la cataracte, privilégier une injection de cefuroxime 1 mg dans la chambre antérieure en fin d intervention levofloxacine 500mg per os 500mg 12h avant intervention à répéter 2-4h avant intervention Pas de recommandations claires et avis divergeants entre les différentes sociétés Chirurgie propre-contaminée et contaminée Neurochirurgie par voie trans-sphénoidale et translaryrinthique Céphalosporine II ou Vancomycine 5 Amoxy-clav 2 ou levofloxacine 500mg Prophylaxie e comme pour toute chirurgie proprecontaminée Chirurgie bronchopulmonaire Cephalosporine I ou II 1 Vancomycine Chirurgie faciale, cou Cephalosporine I ou II 1 Vancomycine 5 Chirurgie œsophagienne Cephalosporine I ou II 1 Chirurgie gastroduodénale Cephalosporine I ou II 1 Chirurgie des voies biliaires Cephalosporine I ou II 1 ou amoxi- clav 2 Prophylaxie e sauf pour chirurgie endocrinienne et des tissus mous (exérèse ganglionnaire) Prophylaxie non e pour la chirurgie laparoscopique chez patient sans facteur de risque Unité HPCI V. 1.0 du 14/02/2011 Page : 4/5

5 Chirurgie colorectale Cephalosporine I ou II 1 + metronidazole ou cefoxitine ou amoxi- clav 2 ou néomycine + erythromycin Appendicectomie Cephalosporine I ou II 1 + metronidazole ou cefoxitine ou amoxi-clav Hystérectomie Cephalosporine I ou II 1, ou cefoxitine ou amoxi-clav Césarienne Cephalosporine I ou II 1 clindamycine Avant incision de la peau ou au moment du clampage du cordon Interruption de grossesse Intervention endoscopique (prostate) Intervention endoscopique (rein, vessie) Pénicilline G ou doxycycline ou Cephalosporine I ou II 1 ou amoxi- clav 2 Une seule dose iv 60 min avant l aspiration Ciprofloxacine 400gm iv Cephalosporine II Ciprofloxacine peut être donné per os (500 mg) Pas d antibioprophylaxie lors de prostactectomie radicale Cephalosporine I ou II 1 Ciprofloxacine 400gm iv Pas d antibioprophylaxie lors de nephrectomie 1 I/II= Céphalosporine de 1 ère ou 2 ème génération. En cas d'allergie : vancomycine. L'usage prophylactique de la vancomycine est réservé aux patients présentant une allergie vraie aux céphalosporines (rare), ou colonisés et / ou infectés par MRSA. La vancomycine (1 g IV) doit être administrée minutes avant l'intervention (infusion lente >1h pour éviter l'hypotension). La perfusion doit être terminée avant le coup de bistouri. Céphalosporine I : cefazoline 1-2g Céphlosporine II : cefuroxime 1.5g ; cefamandole :1-2g 2 amoxy-clav=amoxicilline+ac clavulanique 2.2g 3 Clinda+genta : clindamycine 600mg +gentamycine 1,5 mg/kg 4 Clinda+ ciprofloxacine= clindamycine 600mg+ ciprofloxacine 400mg 5 vancomycine (1 g IV) :60-90 minutes avant l'intervention (infusion lente >1h pour éviter l'hypotension) 6 Répéter la dose à 4h si intervention prolongée Unité HPCI V. 1.0 du 14/02/2011 Page : 5/5

MODE OPERATOIRE : Identification PROTOCOLES D ANTIBIOPROPHYLAXIE MO SPI - ATB 002 V4 CHIRURGICALE

MODE OPERATOIRE : Identification PROTOCOLES D ANTIBIOPROPHYLAXIE MO SPI - ATB 002 V4 CHIRURGICALE MODE OPERATOIRE : Identification PROTOCOLES D ANTIBIOPROPHYLAXIE MO SPI - ATB 002 V4 CHIRURGICALE Date 07 / 2011 n page 1/19 OBJET Cette procédure décrit les modalités de prescription d antibiotiques pour

Plus en détail

Pratique de l'antibioprophylaxie en chirurgie

Pratique de l'antibioprophylaxie en chirurgie Pratique de l'antibioprophylaxie en chirurgie Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Principes généraux du choix d'un antibiotique pour l'antibioprophylaxie en chirurgie...1 1. 1 Introduction...

Plus en détail

C. Martin (coordonnateur) C. Auboyer H. Dupont R. Gauzit M. Kitzis A. Lepape O. Mimoz P. Montravers J.L. Pourriat

C. Martin (coordonnateur) C. Auboyer H. Dupont R. Gauzit M. Kitzis A. Lepape O. Mimoz P. Montravers J.L. Pourriat 1 Antibioprophylaxie en chirurgie et médecine interventionnelle. (patients adultes) Actualisation 2010 Voir le document originel sur le site de la SFAR Comité de pilotage Société française d anesthésie

Plus en détail

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Recommandations mai 2011 RECOMMANDATIONS Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Sommaire L infection nosocomiale en chirurgie oculaire 2 Objectif de l antibioprophylaxie 2 Patients à risque 3 Recommandations

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Perspectives de l ambulatoire 55,3 % à 62,2 % en 2018 Taux cible National : 50 % en 2016

Perspectives de l ambulatoire 55,3 % à 62,2 % en 2018 Taux cible National : 50 % en 2016 Journée de chirurgie ambulatoire 2015 Perspectives de l ambulatoire 55,3 % à 62,2 % en 2018 Taux cible National : 50 % en 2016 Passage de l hébergement sans soins aux soins sans hébergement Agence Régionale

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

Janvier 2004 ANTIBIO- PROPHYLAXIE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE RECOMMANDATIONS DE LA

Janvier 2004 ANTIBIO- PROPHYLAXIE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE RECOMMANDATIONS DE LA Janvier 2004 RECOMMANDATIONS DE LA ANTIBIO- PROPHYLAXIE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE Marc BARTHET, Bertrand NAPOLEON, Gérard GAY, Thierry PONCHON, Denis SAUTEREAU, Jean-Pierre ARPURT, Christian BOUSTIERE, Jean

Plus en détail

Le ministre de la santé ;

Le ministre de la santé ; Arrêté du ministre de la santé n.. du. fixant la liste des appareils de prothèse et d orthèse médicales, des dispositifs médicaux et implants admis au remboursement ou à la prise en charge au titre de

Plus en détail

LIVRET D ACCEUIL CLINIQUE SAINTE-MARIE 1 RUE CHRISTIAAN BARNARD 95520 OSNY 01 34 20 96 99

LIVRET D ACCEUIL CLINIQUE SAINTE-MARIE 1 RUE CHRISTIAAN BARNARD 95520 OSNY 01 34 20 96 99 LIVRET D ACCEUIL POUR LES STAGIAIRES SERVICE UNITE DE SOINS INTENSIFS PRESENTATION DU SERVICE AUX ETUDIANTS Nom USI UNITE DE SOINS INTENSIFS Localisation dans l Etablissement 1er étage Cadre de santé Christine

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. - 1 - Section 5. - Chirurgie. Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines relevant de la pathologie externe : e) les prestations

Plus en détail

Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients?

Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients? HigHligHts 2012: CHiRURgiE Chirurgie assistée par robot et laparoscopie en 3D à l avantage des patients? Lukasz Filip Grochola a, Hubert John b, Thomas Hess c, Stefan Breitenstein d a Clinique de chirurgie

Plus en détail

Chirurgie assistée par ordinateurs (CAO) Crée par Magali Sanchez

Chirurgie assistée par ordinateurs (CAO) Crée par Magali Sanchez Chirurgie assistée par ordinateurs (CAO) Crée par Magali Sanchez Sommaire Introduction Qu est ce que la chirurgie assistée par ordinateur? Principes généraux Avantages/Inconvénients Simulations préopératoire

Plus en détail

Spécialiste en chirurgie

Spécialiste en chirurgie SIWF ISFM Spécialiste en chirurgie y c. formations approfondies en - chirurgie générale et traumatologie - chirurgie viscérale Programme de formation postgraduée du 1 er juillet 2006 (dernière révision:

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE Art. 14e pag. 1 coordination officieuse

CHIRURGIE THORACIQUE Art. 14e pag. 1 coordination officieuse CHIRURGIE THORACIQUE Art. 14e pag. 1 e) les prestations relevant de la spécialité en chirurgie (D) : prestations de chirurgie thoracique. "A.R. 18.9.2008" (en vigueur 1.12.2008) " 227592 227603 Résection

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE. Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la pertinence des soins

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE. Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la pertinence des soins MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la des soins 1. Contexte Concernant le repérage des enjeux d amélioration de

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit

INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit 31, AVENUE DE L ABBAYE 91330 YERRES 01 69 48 48 13 INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit Madame, Monsieur, Cette brochure est destinée à répondre à la plupart

Plus en détail

Situation Agent Schéma posologique*

Situation Agent Schéma posologique* Le besoin d une antibioprophylaxie pour la prévention d une endocardite infectieuse et d une infection hématogène à la suite d une arthroplastie doit être envisagé sur une base individuelle et en collaboration

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L OBESITE J.P. MARMUSE FAUT ' IL OPERER LES OBESES? CHIRURGIE DE L OBESITE DEFINITION DE L OBESITE Excès de masse grasse délétère pour la santé IMC > 30 kg / m² CLASSIFICATION

Plus en détail

Le bloc de jour du Groupe Hospitalier Intercommunal Le Raincy-Montfermeil

Le bloc de jour du Groupe Hospitalier Intercommunal Le Raincy-Montfermeil 3 volets GHI:Mise en page 1 30/07/09 13:43 Page 3 N 5 - septembre 2009 Informations médicales du GHI Le Raincy-Montfermeil Edito Le bloc de jour du Groupe Hospitalier Intercommunal Le Raincy-Montfermeil

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : UNITE AMBULATOIRE MEDICO-CHIRURGICALE Pôle : 1- CHIRURGIES ET COOPERATION Etablissement : L Hôpital

Plus en détail

Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades

Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades Antibiothérapie en chirurgie dentaire Principes généraux Profil des malades Sujets considérés comme sains Cardiopathies sans risque d endocardite infectieuse Risque A (sujets à risque d infection locale

Plus en détail

VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI)

VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI) VISITE MEDICALE DE NON CONTRE INDICATIONS A LA PRATIQUE DU RUGBY (VMNCI) AIDE A LA CONSULTATION Aide à VMNCI (Mise à jour au 12/02/2014 ) (annule et remplace «Présentation au 08/11/2012») Examen clinique

Plus en détail

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 L arthrose de la Hanche Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 Définition L arthrose est une maladie

Plus en détail

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Le sein Symbole de féminité Symbole de la maternité LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Mastectomie = 20 à 30% du traitement chirurgical du cancer du sein Taux de reconstruction après

Plus en détail

Atelier hémophilie et chirurgie. Pr Claude Negrier Hôpital Edouard Herriot Université Claude Bernard Lyon 1 claude.negrier@chu-lyon.

Atelier hémophilie et chirurgie. Pr Claude Negrier Hôpital Edouard Herriot Université Claude Bernard Lyon 1 claude.negrier@chu-lyon. Atelier hémophilie et chirurgie Pr Claude Negrier Hôpital Edouard Herriot Université Claude Bernard Lyon 1 claude.negrier@chu-lyon.fr Quelles chirurgies? Les chirurgies spécifiques Les chirurgies extra

Plus en détail

Fiche d information sur la HERNIE INGUINALE en CHIRURGIE AMBULATOIRE

Fiche d information sur la HERNIE INGUINALE en CHIRURGIE AMBULATOIRE Fiche d information sur la HERNIE INGUINALE en CHIRURGIE AMBULATOIRE 1 ) Qu est-ce que la hernie inguinale? : De chaque côté du nombril, il existe 4 muscles venant s insérer sur le bassin. Au niveau de

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire?

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CRITÈRES DE CHOIX DES PATIENTS - IMC supérieur ou égal à 40 kg/m2 - IMC supérieur ou égal à 35 kg/m2 avec un facteur

Plus en détail

Association marocaine de prévention bucco-dentaire. 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire. 5-6-7 avril 2012

Association marocaine de prévention bucco-dentaire. 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire. 5-6-7 avril 2012 Association marocaine de prévention bucco-dentaire 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire 5-6-7 avril 2012 Auteur: Dr. L. HARFOUCHE Prise en charge des patients porteurs de prothèse articulaire

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Introduction. Méthodes de reconstruction du volume mammaire

Introduction. Méthodes de reconstruction du volume mammaire Introduction La reconstruction d un sein après amputation (ou mastectomie) pour un cancer ou une autre pathologie, fait partie des techniques de chirurgie plastique les plus satisfaisantes. Elle fait partie

Plus en détail

Journées médico-chirurgicales de Msila

Journées médico-chirurgicales de Msila Journées médico-chirurgicales de Msila 28-29 avril 2010 L association ENNOUR des médecins de la wilaya de Msila (président : Dr. Ghadbane) a organisé des journées médicochirurgicales de formation médicale

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE PAR les infirmières libérales Pour un suivi bien orchestré de l hôpital à la ville Prise de conscience par les équipes que tout ne s arrête pas à la porte de l

Plus en détail

Avancées en chirurgie ambulatoire en France

Avancées en chirurgie ambulatoire en France Avancées en chirurgie ambulatoire en France Professeur Corinne VONS Service de chirurgie Digestive et métabolique APHP, Hôpitaux Universitaires de Seine Saint Denis Hôpital Jean Verdier, BONDY Présidente

Plus en détail

Estimation du potentiel de chirurgie ambulatoire à moyen terme selon différentes hypothèses et les pratiques observées

Estimation du potentiel de chirurgie ambulatoire à moyen terme selon différentes hypothèses et les pratiques observées Pôle Finances-BDHF Estimation du potentiel de chirurgie ambulatoire à moyen terme selon différentes hypothèses et les pratiques observées S. Finkel, statisticien, FHF Dr B. Garrigues, Pdt de CME CHI Aix-Pertuis,

Plus en détail

DRAINAGE. Les drainages sont très rarement nécessaires en cas de colectomie gauche.

DRAINAGE. Les drainages sont très rarement nécessaires en cas de colectomie gauche. Colectomie gauche Avant l'intervention: Pour certains chirurgiens, la préparation a l'intervention débute 5 à 7 jours avant l'hospitalisation par un régime pauvre en résidu (restreint en fibres). La veille

Plus en détail

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP 83983 Volume 23 - Novembre 2013 - hors- série 6 Chirurgie ambulatoire en Urologie Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique

Plus en détail

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r

Le traitement de l obl morbide: Indications, techniques et résultats r obesity Le traitement de l obl obésité morbide: Indications, techniques et résultats r des gastroplasties Dr Elie CHOUILLARD Service de Chirurgie Générale et Digestive Centre Hospitalier de Poissy Avril

Plus en détail

GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND

GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND I - GRANDS AXES DE REVISION ANATOMIE - PHYSIOLOGIE APPAREIL CIRCULATOIRE ANATOMIE : le coeur, les vaisseaux

Plus en détail

Annexe 3. Protection des joueurs

Annexe 3. Protection des joueurs Annexe 3 Protection des joueurs Union Nationale Sportive Léo Lagrange 150 rue des Poissonniers 75883 PARIS Cedex 18 Tel : (33) 01 53 09 00 22 Fax : (33) 01 56 55 51 82 Mail : union.sportive@leolagrange.org

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

Que savoir sur la chirurgie de la HERNIE INGUINALE A la clinique SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE?

Que savoir sur la chirurgie de la HERNIE INGUINALE A la clinique SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE? Que savoir sur la chirurgie de la HERNIE INGUINALE A la clinique SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CURE DE HERNIE INGUINALE EN AMBULATOIRE

Plus en détail

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE Juillet 1998 Cette étude a été réalisée, à la demande de la Direction Générale de la Santé et de la Direction des Hôpitaux, en mai 1997, les conclusions ci-jointes sont issues

Plus en détail

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe

ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique des

Plus en détail

Que savoir sur la chirurgie de LA HERNIE DE LA LIGNE BLANCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE?

Que savoir sur la chirurgie de LA HERNIE DE LA LIGNE BLANCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE? Que savoir sur la chirurgie de LA HERNIE DE LA LIGNE BLANCHE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE en hospitalisation AMBULATOIRE? VOUS ALLEZ ETRE OPERE(E) A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE D UNE CURE DE HERNIE DE LA LIGNE

Plus en détail

Surveillance des infections du site chirurgical (ISC) Programme national de Swissnoso

Surveillance des infections du site chirurgical (ISC) Programme national de Swissnoso Surveillance des infections du site chirurgical (ISC) Programme national de Swissnoso Rapport récapitulatif pour les périodes du 1er octobre 2011 au 30 septembre 2012 (chirurgie viscérale et césariennes)

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman Définitions Chirurgie ambulatoire: définition en France Chirurgie

Plus en détail

IADE IATROCONAZOLE IBODE ICALIN ICATB ICSHA IDE IDENTIFICATION ANTIFONGIGRAMME ANTIVIROGRAMME BIOLOGIE MOLECULAIRE SEROTYPIE IDMIN IDR IMAGERIE

IADE IATROCONAZOLE IBODE ICALIN ICATB ICSHA IDE IDENTIFICATION ANTIFONGIGRAMME ANTIVIROGRAMME BIOLOGIE MOLECULAIRE SEROTYPIE IDMIN IDR IMAGERIE I IADE ANESTHESISTE IATROCONAZOLE AZOLE IBODE ICALIN ICATB ICSHA IDE DE BLOC OPERATOIRE INDICATEUR INDICATEUR INDICATEUR IDENTIFICATION ANALYSE MICROBIOLOGIQUE PRELEVEMENT ANTIBIOTYPIE ANTIFONGIGRAMME

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE. Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis. Saint-Denis, Janvier 2011

DOSSIER de PRESSE. Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis. Saint-Denis, Janvier 2011 DOSSIER de PRESSE Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis Saint-Denis, Janvier 2011 A l occasion de la rénovation de sa façade, validée par l architecte

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, Juillet 2011 1 Principaux messages

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER FRANCIS ROBERT Ancenis

CENTRE HOSPITALIER FRANCIS ROBERT Ancenis CENTRE HOSPITALIER FRANCIS ROBERT Ancenis Journée de la Commission de Soins Infirmiers et de Rééducation Médico- Technique 15 Novembre 2011 Unité de Chirurgie Ambulatoire Participantes : JEANIN Gisèle

Plus en détail

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE

UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE UN STATUT SPÉCIFIQUE, FRUIT D UNE HISTOIRE Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) est un hôpital privé à but non lucratif, Etablissement de Santé Privé d'intérêt Collectif (ESPIC). Il est issu

Plus en détail

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Pecs blocks PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Indications Prothèse mammaire Anesthesia, 2011 The pecs block : a novel technique for providing analgesia after breast surgery: R. Blanco PAC, pacemaker

Plus en détail

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition

15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition INFORMATION DES PATIENTS 15 ème Journée Nationale du Sommeil Sommeil et Nutrition Dr Michel AST Patient type Une femme dans 80 % des cas 40 ans 120 kg / 1,66 m soit un imc de 43 Chirurgie de rattrapage

Plus en détail

C. Mariette a, *, A. Alves b, S. Benoist c, F. Bretagnol d, J.Y. Mabrut e, K. Slim f. Exercice de la Chirurgie

C. Mariette a, *, A. Alves b, S. Benoist c, F. Bretagnol d, J.Y. Mabrut e, K. Slim f. Exercice de la Chirurgie Annales de chirurgie 130 (2005) 108 124 http://france.elsevier.com/direct/annchi/ Exercice de la Chirurgie Soins périopératoires en chirurgie digestive. Recommandations de la Société française de chirurgie

Plus en détail

Référentiel métier / Compétences du chirurgien en chirurgie viscérale et digestive

Référentiel métier / Compétences du chirurgien en chirurgie viscérale et digestive e-mémoires de l'académie Nationale de Chirurgie, 2009, 8 (4) : 32-38 32 Référentiel métier / Compétences du chirurgien en chirurgie viscérale et digestive Pr Jean Luc Bouillot, CHU Hôtel Dieu, vice président

Plus en détail

LA GASTROPLASTIE VERTICALE CALIBREE AVEC RESECTION GASTRIQUE OU SLEEVE GASTRECTOMIE Sleeve signifie manche ou manchette. C est ainsi que l on nomme cette résection (ablation) de l estomac qui enlève environ

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

G. Appareil digestif. Tractus digestif. Recommandation [grade] Commentaires. Problème clinique. Déglutition barytée/togd

G. Appareil digestif. Tractus digestif. Recommandation [grade] Commentaires. Problème clinique. Déglutition barytée/togd Tractus digestif Dysphagie cliniquement haute (l obstacle est haut ou bas) 1 Déglutition barytée L'endoscopie haute est généralement pratiquée en première intention chez les patients dysphagiques. Lorsque

Plus en détail

Arrêté fixant la liste des hôpitaux sis en dehors du canton de Neuchâtel

Arrêté fixant la liste des hôpitaux sis en dehors du canton de Neuchâtel 21 décembre 2011 Arrêté fixant la liste des hôpitaux sis en dehors du canton de Neuchâtel Le Conseil d Etat de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal),

Plus en détail

Prof Yves Humblet 22 mai 2014

Prof Yves Humblet 22 mai 2014 Prof Yves Humblet 22 mai 2014 Mr DemS, 56 ans, atteint de cancer de prostate Admis aux urgences pour fièvre à 38 3 au J8 post chimiothérapie Pas de comorbidité, bon EG, pas de frisson, toux grasse Pas

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

PHARMATERM MD Bulletin terminologique de l industrie pharmaceutique Volume 18, n o 1, 2007

PHARMATERM MD Bulletin terminologique de l industrie pharmaceutique Volume 18, n o 1, 2007 Groupe traduction PHARMATERM MD Bulletin terminologique de l industrie pharmaceutique Volume 18, n o 1, 2007 Ablation, excision, exérèse et extraction : comment trancher? Dans le Dictionnaire de médecine

Plus en détail

Chapitre 20 Endoscopie digestive

Chapitre 20 Endoscopie digestive LES FONDAMENTAUX DE LA PATHOLOGIE DIGESTIVE Chapitre 20 Endoscopie digestive 1. Vidéoendoscopes 2. Échoendoscopes 3. Vidéocapsules endoscopiques L endoscopie digestive a pour but l abord instrumental non

Plus en détail

Spécialiste en chirurgie plastique reconstructive et esthétique

Spécialiste en chirurgie plastique reconstructive et esthétique SIWF ISFM Spécialiste en chirurgie plastique reconstructive et esthétique Programme de formation postgraduée du 1 er juillet 0 (dernière révision: 1 octobre 1) Accrédité par le Département fédéral de l'intérieur:

Plus en détail

GUIDE POUR L ELABORATION D UN CHEMIN CLINIQUE POUR LA CURE DE HERNIES DE L AINE EN AMBULATOIRE

GUIDE POUR L ELABORATION D UN CHEMIN CLINIQUE POUR LA CURE DE HERNIES DE L AINE EN AMBULATOIRE GUIDE POUR L ELABORATION D UN CHEMIN CLINIQUE POUR LA CURE DE HERNIES DE L AINE EN AMBULATOIRE Les recommandations européennes (1) et françaises (2) indiquent que la cure des hernies de l aine doit être

Plus en détail

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire RECOMMANDATIONS Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations juillet 2011 Sommaire Introduction 2 Notion de patient à risque d infection 4 Information et éducation du patient

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier. Service de Chirurgie générale et digestive Hôpital Européen G.

LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier. Service de Chirurgie générale et digestive Hôpital Européen G. LA CHIRURGIE ACTUELLE DE L OBESITE MORBIDE J.M. Chevallier Epidémiologie Obésité Obésité sévère (IMC > 40) 1980 6.1 % - 1991 6.5 % - 1997 8.5 % 0.3 % 2000 10.1 % - 2003 11.2 % 0.6 % (360 000) Insee / OBEPI

Plus en détail

carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein

carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein INFOS PATIENTS Sein - pathologie mammaire carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein introduction Vous avez rencontré un médecin du service d oncogénétique de Gustave Roussy. Il a

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

RECONSTRUCTION MAMMAIRE Centre Hospitalier Guy de Chauliac Unité Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Chirurgie Maxillo-Faciale RECONSTRUCTION MAMMAIRE De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES

LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question,

Plus en détail

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 Epidémiologie Prévalence +++ chez la femme : au début de la vie sexuelle

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

AUDIT BLOC OPERATOIRE

AUDIT BLOC OPERATOIRE AUDIT BLOC OPERATOIRE Forum Octobre 2006 G.Bossuat, inf, HPCI, CHUV 1 Rappel théorique Audit vient du mot latin «audire», écouter. L audit, est un processus méthodique, indépendant et documenté permettant

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 EVICEL, solution pour colle de fibrine B/2 flacons de 1 ml (CIP : 575 463-7) B/2 flacons de 2 ml (CIP : 575 464-3) B/2 flacons de 5 ml (CIP : 575 466-6)

Plus en détail

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert

Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Tendinites du poignet et de la main méconnues? L. Obert Service d Orthopédie, d de Traumatologie, de Chirurgie Plastique et Reconstructrice et assistance Main Pr OBERT, Pr GARBUIO, Pr TROPET - C.H.U. Jean

Plus en détail

Le Péritoine. 1 Introduction : 2 Organogenèse et mise en place du péritoine :

Le Péritoine. 1 Introduction : 2 Organogenèse et mise en place du péritoine : Le Péritoine 1 Introduction : Le péritoine est la séreuse qui enveloppe les organes digestifs. Les données embryologiques sont indispensables pour comprendre la topographie et les rapports du tube digestif.

Plus en détail

Diagnostic et traitement des lésions néoplasiques du tube digestif

Diagnostic et traitement des lésions néoplasiques du tube digestif Diagnostic et traitement des lésions néoplasiques du tube digestif Frédéric Prat, Hôpital Cochin, Université Paris-Descartes, Paris Euro-Pharmat, Lyon, octobre 2011 Méthodes et outils pour le DIAGNOSTIC

Plus en détail

Drainage des sutures digestives

Drainage des sutures digestives Drainage des sutures digestives Pourquoi? Comment? Le risque: la fistule! Conséquences: abcès, péritonite, sepsis, décès En cas de réintervention: pas de sutures stomies - Sutures et anastomoses: cicatrisation

Plus en détail

Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte

Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte Item 245 : Hernie pariétale chez l'enfant et l'adulte Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Anatomie - Définitions... 1 2 Diagnostique d'une hernie inguinale... 2 3 Argumenter l'attitude

Plus en détail

La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies.

La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies. La fistule gastro-bronchique: une complication redoutable des sleeve gastrectomies. A.GUILLAUD, L.REBIBO,D. MOSZKOWICZ, M. NEDELCU, O.FACY, F.RECHE,C.ARVIEUX. DESC Poitiers juin 2013. 2-3% fistule après

Plus en détail

Infections en chirurgie : l importance d un d

Infections en chirurgie : l importance d un d Infections en chirurgie : l importance d un d programme assurance-qualit qualité Weiss Karl, MD, MSc,, FRCPC Professeur Titulaire de Clinique Hôpital Maisonneuve-Rosemont Faculté de MédecineM Université

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

LES BANDELETTES SOUS URETRALES Ghislaine Philippe MK- CHU Besançon

LES BANDELETTES SOUS URETRALES Ghislaine Philippe MK- CHU Besançon LES BANDELETTES SOUS URETRALES Ghislaine Philippe MK- CHU Besançon Introduction : Le TVT ou le TOT (Tension Free Vaginal Tape) sont des techniques récentes dans le traitement de l incontinence urinaire

Plus en détail

Tenue et comportement au bloc opératoire et en Salle de Surveillance Post Interventionnelle (SSPI)

Tenue et comportement au bloc opératoire et en Salle de Surveillance Post Interventionnelle (SSPI) Tenue et comportement au bloc opératoire et en Salle de Surveillance Post Interventionnelle (SSPI) L. Cauchy, N. Loukili, S. Borms, B. Guery, B. Grandbastien XXIII ième Congrès s national de la SF2H 7

Plus en détail

Infection de la peau et des tissus mous du pied diabétique: des recommandations à la pratique. Agnès Hartemann-Heurtier Hôpital de la Pitié Paris

Infection de la peau et des tissus mous du pied diabétique: des recommandations à la pratique. Agnès Hartemann-Heurtier Hôpital de la Pitié Paris Infection de la peau et des tissus mous du pied diabétique: des recommandations à la pratique Agnès Hartemann-Heurtier Hôpital de la Pitié Paris La prise en charge du pied diabétique reste problématique

Plus en détail

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE)

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) Docteur Laurianne Jolissaint (CHU Jean Mingoz, Besancon), Docteur Bruno Buecher, (Institut Curie, Paris), & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

CONTRE-INDICATIONS et cas particuliers

CONTRE-INDICATIONS et cas particuliers CONTRE-INDICATIONS et cas particuliers Vous trouverez ici la liste des contre-indications à l IRM ainsi que les pièges les plus courants, issus de notre expérience et des incidents les plus répandus. Avant

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19

PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19 PLATEAU TECHNIQUE D'IMAGERIE Tél : 03 20 69 44 14 03 20 69 44 19 Les activités de notre service sont nombreuses et sont réalisées sur des machines de génération récente. 1 IRM 1,5T 2 SCANNERS 5 SALLES

Plus en détail

MONOGRAPHIE AVASTIN. bevacizumab pour injection. Fioles de 100 mg et de 400 mg (solution à 25 mg/ml pour injection) Antinéoplasique

MONOGRAPHIE AVASTIN. bevacizumab pour injection. Fioles de 100 mg et de 400 mg (solution à 25 mg/ml pour injection) Antinéoplasique MONOGRAPHIE Pr AVASTIN bevacizumab pour injection Fioles de 100 mg et de 400 mg (solution à 25 mg/ml pour injection) Antinéoplasique AVASTIN, indiqué en monothérapie, dans le traitement du glioblastome

Plus en détail

"CHAPITRE VII. ANATOMO-PATHOLOGIE ET EXAMENS GENETIQUES. Section I. Anatomo-pathologie."

CHAPITRE VII. ANATOMO-PATHOLOGIE ET EXAMENS GENETIQUES. Section I. Anatomo-pathologie. "A.R. 22.7.1988" "CHAPITRE VII. ANATOMO-PATHOLOGIE ET EXAMENS GENETIQUES. Section I. Anatomo-pathologie." "A.R. 29.4.1999" ", 1 er. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de

Plus en détail