1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA"

Transcription

1

2 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions sur le marché du travail. Gains de pouvoir d'achat limités 4 Des politiques monétaires qui resteront accommodantes. 3

3

4 Taux de refinancement BCE et Euribor 3 mois % 1,6 Euribor 3 mois Principal taux de refi. BCE 1,4 1,2 1 0,8 0,6 0,4 0,2 0 J F M A M J J A S O N D J F M A M J J A S O N D J F M A M J J A S O N D J F

5 France 10 ans, inflation et swap 10 ans 4 France 10 ans Swap Euro 10 ans Inflation France 3 % Janv Fév Avril Mai Juil Sept Oct Dec Fév Mars Mai Juil Août Oct Dec Jan

6 % 2,6 Secondaires CFF 10 ans et Swap 10 ans Swap 10 ans CieFF novembre ,4 2,2 2 1,8 1,6 1,4 Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juill Août Sept Oct Nov Déc Jan Fév

7 Un environnement de taux favorable aux projets immobiliers % CFF novembre 2022 OAT 10 ans Taux moyen crédit 20 ans 3,5 3 2,5 2 1,5 Janvier Février Avril Mai Juillet Septembre Octobre Décembre Février

8

9 2013 Année mitigée

10 2013 : L'IMPACT DU CRÉDIT SUR LES MARCHÉS IMMOBILIERS RÉSIDENTIELS

11 Une hausse en trompe l œil des volumes de crédit à l habitat Prêts immobiliers (y.c. travaux) Crédits engagés* = +11,1% en 2013 Crédits versés = -10,2% en , ,3 117, , Montants engagés (Md ) Montants versés (Md ) * Crédits ayant fait l objet d une offre acceptée par le client 12

12 Un niveau historiquement bas des taux de crédit Taux d'intérêt moyen en % Niveau de taux autour de 3% tout au long de 2013 Record historique de novembre 2010 battu (seuls prêts du secteur bancaire) Ensemble du marché 5,5 5,0 5,07 4,5 4,0 4,08 3,92 3,9 3,5 3,36 3,27 3,08 3,0 2,94 2,5 T1-04 T4-04 T3-05 T2-06 T1-07 T4-07 T3-08 T2-09 T1-10 T4-10 T3-11 T2-12 T1-13 T4-13 Source Crédit Logement / CSA 13

13 Une réduction de 20 mois (près de 10%) de la durée des crédits depuis six ans Durée moyenne des prêts en mois 225 mois (18ans 9mois) Prêts d une durée > 20 ans : 63 % (2007) 46 % (2013) (seuls prêts du secteur bancaire) Ensemble du marché 206 mois (17ans 2mois) Source : Crédit Logement CSA 14

14 MARCHÉS RÉSIDENTIELS 2013 : LE DÉBUT D'UNE MUTATION

15 MARCHÉ DU NEUF RÉSIDENTIEL 2013

16 Activité de promotion : la baisse des permis de construire s accélère (en milliers d'unités) Évolution sur un an : Logements commencés -4,2 % Permis de construire -12,6 % Permis de construire Logements commencés Évolution du nombre de logements Moyenne mobile sur 12 mois Sources : SOeS, Crédit Foncier Immobilier 17

17 Construction de logements : un niveau historiquement faible (en milliers d'unités) Recul en un an (2012/2013) de 4 % Recul en six ans (2007/2013) de près de 30 % Total logements ,5 195,5 181,5 178, ,4 44,3 50, Accession Locatif social Locatif privé Sources : Panorama du financement/ Crédit Foncier Immobilier Etudes, Sitadel II, DAEI/SES/AEREL, modèle FANIE * Y compris résidences secondaires 18

18 Activité de promotion : un atterrissage forcé Évolution ventes 2013 / 2012 Appartements : -1,7% Maisons de promoteurs : +1,8% Évolution mises en vente 2013 / 2012 Appartements : -17,4% Maisons de promoteurs : -11,1% Encours logements neufs (ensemble) 2013 / ,9% Mises en vente Ventes Ventes Mises en vente Encours Encours Source: ECLN, Crédit Foncier Immobilier 19

19 Accélération de la chute des ventes des maisons individuelles Total ventes un an glissant (diffus) Evolution sur 12 mois Source Etudes Crédit Foncier Immobilier / U.M.F. : Markémétron, données estimées -19 % La contraction du marché de la maison individuelle démarrée en 2011, s est accentuée en 2013 La structure de la clientèle évolue aux dépens des ménages modestes Le repli est relativement homogène sur l ensemble du territoire 20

20 Paradoxalement, les prix du neuf résistent T Prix Moyen T Variation sur 12 mois Appartements / m² ,9 % Maisons individuelles ,7 % Sources : CGEDD/ MEDE/ SOeS, ECLN, Crédit Foncier Immobilier Les prix du foncier n ont pas baissé Les coûts de construction ont subi des tensions avec l intégration des normes de la RT2012 L accumulation des normes (accessibilité Handicapés, sismicité, ) depuis cinq ans a fait dériver les coûts techniques La réduction de la surface moyenne des logements depuis dix ans accroît mécaniquement le coût du bâti au m² 21

21 MARCHÉ DE L ANCIEN 2013

22 Transactions dans l ancien : une hausse des volumes inattendue transactions estimées en 2013 Soit une hausse légère de 2,7% du volume d activité Mais une baisse de plus de 10 % depuis la crise (2007) -12,1% +2,7% Milliers Estimation source Notaires INSEE 23

23 Une baisse timide des prix moyens dans l immobilier ancien Immobilier ancien : variation des prix au 4 ème trimestre 2013 Prix Moyen T Variation sur 12 mois PARIS appartements ,5% PTE COURONNE appartements ,9% PTE COURONNE maisons ,5% GDE COURONNE appartements ,6% GDE COURONNE maisons ,1% PROVINCE maisons + appartements -1,3% Source Etudes CFI /Notaires IDF / Notaires de France 24

24 Prix* d'un appartement T4 ancien ou récent Évolution 2013 de 0% à +2% de 0% à -2% de -2% à -5% Nantes Le Havre Bordeaux Le Mans Angers Toulouse Lille PARIS Clermont-Ferrand Montpellier Dijon St-Etienne Reims Lyon Grenoble Nîmes Marseille Strasbourg Toulon Nice *prix dominant relevé sur les mutations d un appartement de 75 m² à 85 m², situé dans un quartier résidentiel de la proche périphérie. Il ne s agit donc pas d une moyenne statistique du logement sur la ville concernée. 25

25 MARCHÉ LOCATIF TERTIAIRE 2013

26 Forte correction sur les marchés locatifs bureaux en Île-de-France Demande placée annuelle en Île-de-France (en m²) Coup d'arrêt sur les grandes transactions Repli de la demande placée de 21% sur un an : hors transaction «Pentagone» à Balard ( m²) Source Crédit Foncier Immobilier /IPD-Immostat 27

27 Une demande placée inégalement répartie Paris tient son rang à 37 % talonné par le Croissant Ouest à 32%, secteur phare de 2013 Décrochage en Première Couronne Deuxième Couronne 2013 Paris Comparaison 2012 Première Couronne 10% 15% 37% 18% 31% Croissant Ouest 32% 6% 22% 22% 7% La Défense Source Crédit Foncier Immobilier 28

28 Conséquence : une offre en Ile-de-France en nette hausse 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1 0,5 Offre immédiate en Ile-de-France (en millions de m² - valeurs au 4 ème trimestre) L'offre immédiate bondit de 10% en un an Elle atteint un point haut historique sur la décennie 3, Source Crédit Foncier Immobilier 29

29 Des loyers faciaux : début de la baisse Loyer moyen facial 285 0% 387-6,07% 392 La Défense -0,76% 514-2,47% 223-2,62% ,34% 404-0,49% Loyer T Variation loyer T4 2013/T ,16% Sources : Etudes Crédit Foncier Immobilier/ IPD-Immostat 30

30 Des remises plus significatives sur les loyers faciaux Décotes calculées entre loyers faciaux et loyers réels en 2013 CROISSANT OUEST -7% à -25% LA DÉFENSE -12% à -18% PREMIERE COURONNE -9% à -25% PARIS -8% à -24% DEUXIEME COURONNE -8% à -15% Source : Crédit Foncier Immobilier /base Crédit Foncier Expertise 31

31 MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT 2013

32 Liquidités : les vases communicants de l'économie Excédents budgétaires d exportation (ÉTATS) Vieillissement de la population (pays développés) ÉPARGNE des PARTICULIERS (économies, retraite) FONDS SOUVERAINS + FONDS DE PENSION + ASSUREURS SCPI - OPCI = Abondance de liquidités à placer Diversification allocation d actifs 33

33 Un marché de l investissement actif 30 Investissement immobilier d'entreprise banalisé * en France (en milliards d'euros) Des liquidités abondantes à placer, supérieures à l offre, toujours sélective Moyenne décennale Source Crédit Foncier Immobilier * Immobilier d entreprise banalisé : bureaux, commerces, entrepôts, locaux d activités 34

34 Investissement immobilier d entreprise : prédominance de l Île-de-France Répartition géographique des investissements en immobilier d entreprise 74% Part d allocation des engagements par type d usage 66% 26% 24% 10% Île de France Régions Bureaux Commerces Entrepôts Source Crédit Foncier Immobilier 35

35 Investissement en Île-de-France : la part de Paris en décroissance PARIS capte 43 % des engagements contre 59 % en 2012 La proche périphérie totalise 48% en 2013, le Croissant Ouest en tête Deuxième Couronne 2013 Paris Comparaison 2012 Première Couronne 18% 8% 43% 14% 9% 14% 11% 50% Croissant Ouest 22% 9% 17% 28% 4% 3% 59% La Défense Source Crédit Foncier Immobilier IPD Immostat Pourcentages exprimés hors portefeuilles vendus sur la période 36

36 Rentabilité attractive de l investissement L évolution de spread toujours favorable à l immobilier (en %) 6,00 5,50 5,00 4,50 4,00 3,50 3,00 2,50 2,00 1,50 Evolution de spread (taux en %) OAT à 10 ans et taux de rendement immobilier Paris Q.C.A. 1,47 1,65 0,76 1,85 4,25 1,09 0,51 1,63 1,39-0,51 1,71 2, Ecart en PB Taux OAT TEC à 10 ans, moyenne calculée à partir des taux mensuels (données : sources AFT, BDF) Taux de rendement Paris Q.C.A. (Source : Crédit Foncier Immobilier) 2,05 37

37 Taux de rendement moyens sur l immobilier prime BUREAUX Paris QCA 5,50% 4,75% 4,70% Régions 7,25% 6,50% 6% 4,25% 6% 4,25% 5,75% COMMERCES Centre ville 5,25% 4,85% 4,50% Centres commerciaux 5,50% 4,75% 4,75% Retail Parks 7% 6,50% 6,25% 6,25% 4% 5% 4% 5% 5,50% Source : / Crédit Foncier Immobilier Etudes 38

38

39 Le marché résidentiel Chiffres 2012 Prévisions 2013 Résultats 2013* ANCIEN ventes Réduction à ventes transactions Paris et zones tendues PRIX : 0% à +2% 0% à -5% sur Paris et les zones tendues - 5% reste Île-de-France Marchés tendus : -2% à -5% Île-de-France : -2% à -7% Autres marchés NEUF PRIX : +3% à -10% Baisses de 7% à 10% Évolutions de 0% à -12% Mises en chantier logements unités logements Ventes promotion logements unités ventes réalisées Maisons en diffus maisons maisons maisons en diffus 41

40 Le marché tertiaire Chiffres 2012 Prévisions 2013 Résultats 2013* Demande placée bureaux Île-de-France 2,24 millions m² 2,1 millions m² 1,85 million m² Volume bureaux vacants Île-de-France 3,6 millions m² 3,7 millions de m² 3,9 millions de m² Volume Investissement 14,5 Md 14 Md 15 Md Evolution loyers de bureaux Stabilité des loyers faciaux, baisse des réels Baisse loyers faciaux et réels Baisse des loyers faciaux et des loyers réels Evolution taux de rendement Baisse des loyers prime, hausse des taux sur le secondaire Stabilité des taux prime Hausse des taux sur les actifs secondaires Quasi stabilité des taux prime Hausse nette sur les actifs secondaires * Hors immobilier de services 42

41 PERSPECTIVES MARCHÉ

42 2014 : LES MARCHÉS IMMOBILIERS RÉSIDENTIELS 44

43 Les volumes de crédits à l immobilier résidentiel devraient rester limités Prêts immobiliers (y.c. travaux) Montants engagés (Md ) Montants versés (Md ) Source : Direction des Etudes Crédit Foncier Immobilier 45

44 Une remontée progressive et limitée des taux d intérêt de crédit immobilier Taux d intérêt moyen en % (prêts bancaires seuls hors assurance) Ensemble du marché 5,50 5,25 5,00 4,75 4,50 4,25 4,00 3,75 3,50 3,25 3,00 2,75 2,50 2,25 2,00 Remontée progressive et limitée des taux, probablement au second semestre de Source : Crédit Logement / CSA prévision Etudes Crédit Foncier Immobilier 46

45 Des durées moyennes de crédit désormais stables Durée moyenne des prêts en mois (seuls prêts du secteur bancaire) Ensemble du marché * Source : Crédit Logement / CSA prévision Etudes Crédit Foncier Immobilier 2014 * Janvier

46 MARCHÉ DU NEUF 48

47 Maintien en 2014 à des niveaux bas de la construction de logements (en milliers d'unités) Total logements ,5 195,5 178, , ,4 44,3 50, Accession Locatif social Locatif privé Sources : Panorama du financement/ Crédit Foncier Immobilier Etudes, Sitadel II, DAEI/SES/AEREL, modèle FANIE * Y compris résidences secondaires 49

48 MARCHÉ DE L ANCIEN 50

49 Stabilité en 2014 du marché de l ancien Milliers (estim) Source Estimation notaires INSEE Prévision études Crédit Foncier Immobilier 51

50 La correction des prix des logements anciens se confirme France métropolitaine Île-de-France Indice des prix (base er trimestre 2011) 108,0 106,0 104,0 102,0 100,0 98,0 96,0 94, Province 102,9-1,8% 99, ,7% 98 98,2-2,2% Sources : séries brutes INSEE - Notaires / Etudes Crédit Foncier Immobilier 52

51 MARCHÉ LOCATIF TERTIAIRE

52 Une demande locative de bureaux en Ile-de-France qui restera faible 2,3 1,8 1, En millions de m² placés par an - prévision Crédit Foncier Immobilier Etudes 54

53 MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT

54 Un marché de l investissement dynamique 24,4 28, ,5 13 8,5 11, , Source Crédit Foncier Immobilier * bureaux, commerces, entrepôts, locaux d activités 56

55 Taux de rendement : des écarts qui s accroissent BUREAUX Paris Q.C.A. Régions prime 4,25% non prime 6,50% prime 5,75% non prime 8,50% Source Crédit Foncier Immobilier COMMERCES Paris boutiques prime 4,00% non prime 7,00% Régions boutiques prime 5,50% non prime 8,50% Centres commerciaux* prime 5,00% non prime 8,00% Retail parks prime 5,50% non prime 8,50% *Hors centres régionaux 57

56

57 Évolution 2013 du prix des logements Caen Variation : -2,09% Saint-Quentin Variation : -3,09% Nancy Strasbourg Variation : -2,67% Variation : -0,44% Nantes Variation : -0,69% Dijon Variation : -0,79% Angoulême Variation : -2,39% Limoges Variation : -4,6% Annecy Variation : +1,58% Bordeaux Variation : -0,88% Toulouse Variation : -0,53% Marseille-Aix Variation : +0,76% Périmètre : Unité Urbaine Source : Direction des Etudes Crédit Foncier Immobilier 60

58 Évolution du prix des maisons anciennes hors agglomération Basse-Normandie Variation : -1,78% Picardie Variation : -3,57% Lorraine Variation : -4,54% Alsace Variation : -4,96% Pays de la Loire Variation : -1,73% Bourgogne Variation : -3,44% Poitou-Charentes Variation : -3,84% Limousin Variation : -0,90% Rhône-Alpes Variation : -6,06% Auvergne Variation : -7,54% Midi-Pyrénées Variation : -2,08% PACA Variation : -1,33% Source : Direction des Etudes Crédit Foncier Immobilier 61

59 Capacim au 3 ème trimestre % 51% 54% 58% 58% 60% 62% 62% 63% 64% 64% 67% 69% 73% 34% Le baromètre CAPACIM (CAPacité d AChat Immobilier) mesure chaque trimestre le pourcentage de ménages en capacité d acheter un bien immobilier (en vue de se loger) adapté à leurs besoins, à un endroit et à un moment donnés. 62

60 Évolution du prix des maisons anciennes hors agglomération Basse-Normandie Variation : -1,78% Picardie Variation : -3,57% Lorraine Variation : -4,54% Alsace Variation : -4,96% Pays de la Loire Variation : -1,73% Bourgogne Variation : -3,44% Poitou-Charentes Variation : -3,84% Limousin Variation : -0,90% Rhône-Alpes Variation : -6,06% Auvergne Variation : -7,54% Midi-Pyrénées Variation : -2,08% PACA Variation : -1,33% Source : Direction des Etudes Crédit Foncier Immobilier 63

61

62 Seniors & immobilier Proportion des 0-19 ans et des 60 ans et + dans la population française 35% 33% 31% 29% 27% 25% 23% 21% 19% 17% 15% 31% 31% 29% 28% 26% 21% 26% 24% 24% 24% 24% 23% 23% 22% ans et ans 66

63 Seniors & immobilier Les besoins des seniors : dépenses liées à la dépendance ; entretien de l habitat & maintien à domicile ; dépenses dites de «bien vieillir» ; aide intergénérationnelle. 67

64 Seniors & immobilier Taux de détention d un patrimoine immobilier (Unité : part en %) Age Résidence principale Autres logements Moins de 30 ans 13 % 6 % De 30 à 49 ans 53 % 14 % De 50 à 69 ans 70 % 27 % 70 ans et plus 73 % 19 % Source : INSEE - Enquête Patrimoine 2010, publiée en avril

65 Seniors & immobilier Des pistes pour couvrir les besoins des seniors : le déménagement vers un logement plus petit et mieux adapté, ou vers une résidence spécifique ; le viager ; le Prêt Viager hypothécaire ; la location d une partie de la résidence principale ; le démembrement de propriété ; l encouragement de l investissement locatif (en amont) pour compléter la retraite. 69

66

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015

Marchés immobiliers en régions. Marseille 9 avril 2015 Marchés immobiliers en régions Marseille 9 avril 2015 Le tour de France de l immobilier par le Crédit Foncier Plan de la présentation Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de

Plus en détail

Conférence de presse : les marchés immobiliers à mi-année. Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier

Conférence de presse : les marchés immobiliers à mi-année. Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier Conférence de presse : les marchés immobiliers à mi-année Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier 8 juillet 2015 Un environnement immobilier plus favorable qu en 2014 2 59 % des professionnels

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Octobre 2014 Direction des Études Point de conjoncture logement SUR FOND DE MOROSITÉ, LES FRAGILITÉS DU MARCHÉ RÉSIDENTIEL S ACCENTUENT Alors que la France

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif FORTE DÉCÉLÉRATION SUR LES GRANDES

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France UN MARCHÉ

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr 2 Rentrée 2014 SOMMAIRE Les principaux chiffres 5 Edito

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Notaires de Paris www.paris.notaires.fr Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances Les marchés de l immobilier à l international Évolutions, structures et performances Séminaire d actualité 22 mai 2015 Montants investis en immobilier d entreprise milliards d euros 50 45 40 35 30 Données

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Les estimateurs de marché optimaux de la performance de l immobilier de bureaux en France

Les estimateurs de marché optimaux de la performance de l immobilier de bureaux en France ÉTUDE RÉALISÉE PAR PIERRE SCHOEFFLER, SENIOR ADVISOR, IEIF Les estimateurs de marché optimaux de la performance de l immobilier de bureaux en France Février 2012 La recherche Les estimateurs de marché

Plus en détail

ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES

ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES ENQUETE SUR LA SITUATION DES GRANDES VILLES ET AGGLOMERATIONS EN MATIERE D ASSURANCES DOMMAGES N 202 AOUT 2003 SOMMAIRE 1. PRESENTATION p.3 2. SYNTHESE DE L ENQUETE p.4 3. LES REPONSES DES VILLES ET AGGLOMERATIONS

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008 Conférence de presse 26 février 2009 Groupe Banque Populaire Résultats 2008 Avertissement Cette présentation peut inclure des prévisions basées sur des opinions et des hypothèses actuelles relatives à

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014

Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014. Département Télécom et Equipement Novembre 2014 Observatoire de l équipement audiovisuel 2 ond semestre 2014 Département Télécom et Equipement Novembre 2014 Rappel Méthodologique Modes de réception TV À partir de 2014 : Niveau national et régional Enquête

Plus en détail

CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION

CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION CONSEIL EXPERTISE COMMERCIALISATION «Multiplier les points de vue pour voir la situation sous le meilleur angle». Au contact de ses clients Crédit Foncier Immobilier s est forgé la conviction que ses

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Le prêt relais Sur un marché immobilier qui tend à se réguler, faire coïncider la date de vente avec celle de l achat d un bien devient difficile. De nombreux

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING 1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING Inédit en France, MonsieurParking.com, société spécialisée dans l achat, la vente et la location de places de parking, crée le 1 er baromètre de l immobilier

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015?

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? SEPTEMBRE 2015 sommaire PAGE 02 PAGE

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché de l investissement OPPORTUNISME DES

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

Découvrez l offre Nexity Studéa

Découvrez l offre Nexity Studéa Découvrez l offre Nexity Studéa Des implantations idéales Plus de 17 000 logements dans toute la France, une présence dans 58 villes universitaires. Des appartements bien conçus Des studios ou T2 meublés,

Plus en détail

FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2015-2016

FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2015-2016 Trimestriel n /231 17 juillet 2 FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2-216 Reprise ou stabilisation? Des signaux de reprise du marché sont apparus ces derniers mois. Il ne

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE

LOCAUX COMMERCIAUX - LOCATION - CESSION - VENTE - FONDS DE COMMERCE P a r t e n a i r e d e v o t r e d é v e l o p p e m e n t «immo-locaux est une société de conseil spécialisée dans l'immobilier commercial : locaux commerciaux, location, cession, vente, fonds de commerce

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 CALENDRIER SCOLAIRE 2015-2016 2016-2017

OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 CALENDRIER SCOLAIRE 2015-2016 2016-2017 SEPTEMBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 OCTOBRE L M M J V S D 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

Plus en détail

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison?

Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013. 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? Les paradoxes des marchés de bureaux et du logement Les prévisions IEIF 2013 2013 : l année dangereuse Entre rechute et guérison? 2013 : scénarios pour l économie française Scénario central 80% de probabilité

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

Votre quotidien à Blanche

Votre quotidien à Blanche Votre quotidien à Blanche Les locaux de la CPGE (Bat B et CDI) vous sont accessibles tous les soirs jusqu à 20h, et le vendredi jusqu à 18h Vincent Frotier est présent au CDI de 15h à 20h pour vous encadrer

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement . Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement Pénalisé par l environnement économique, fiscal et règlementaire, le marché

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE [Mise à jour : 10 mai 2014] 1 L équipe Siège UBIFRANCE Paris Michel Bauza Chef de Département UBIFRANCE siège, Paris Téléphone fixe 01 40 73 35

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI GEMMEO COMMERCE L immobilier de commerce français en portefeuille AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après «SCPI»), vous devez tenir

Plus en détail

Lancement de la mise à jour de la feuille de route nationale «Infrastructures de Recherche»

Lancement de la mise à jour de la feuille de route nationale «Infrastructures de Recherche» Lancement de la mise à jour de la feuille de route nationale «Infrastructures de Recherche» 7 juillet 2014 L infrastructure de données scientifiques: un système qui combine contenu, services et infrastructures

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour CER FRANCE et NOVANCIA

Plus en détail

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire i «L investissement t immobilier» Les SCPI François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur les SCPI SCPI Borloo Plan Processus d investissement (sélection

Plus en détail

Le classement des villes les plus gay-friendly de France

Le classement des villes les plus gay-friendly de France Le classement des villes les plus gay-friendly de France TÊTU publie le classement de 23 grandes agglomérations françaises, de la plus gay-friendly à la plus froide à l égard de ses habitants homos. 6.000

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 3. ACCES RACCORDEMENT D Identification : -NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 17/10/2013 Version initiale -NOI-RAC-02E V.2.7

Plus en détail

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014 n 34 septembre 2014 Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 SOMMAIRE 1 LES MARCHÉS DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER EN 2013 5 1.1 Le marché de l'immobilier

Plus en détail

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr 1er trimestre 2012 FRANCE FRANCE NOTE DE CONJONCTURE Édito Depuis plusieurs mois, le secteur de l immobilier d entreprise subit une double pression. D un côté, le scénario d une croissance molle s impose

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI Rivoli Avenir Patrimoine investir INDIRECTEMENT dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT Lorsque vous

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Note de méthode La place qu occupe Crédit Logement dans le marché des crédits immobiliers (hors les rachats de

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Edissimmo SCPI Immobilier d Entreprise classique diversifiée à capital variable Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Comporte

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013 Juillet 13 note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 13 Chiffres-clés 1 er semestre 13 Investissement France Engagements Bureaux Île-de-France Offres 5 3 m² Placement 833 m² Locaux

Plus en détail

Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels

Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels Vous êtes dirigeant d entreprise Nous sommes à vos côtés pour valoriser et gérer vos actifs privés et professionnels oncilier le développement de votre patrimoine Vous détenez tout ou partie du capital

Plus en détail

2011/12/27. Click to edit Master subtitle style

2011/12/27. Click to edit Master subtitle style 2011/12/27 Click to edit Master subtitle style 1993 Rémy Sax, crée la SARL PATRIMOINE CONSULTANT à Nancy, avec l'ambition de devenir un acteur majeur régional de la gestion de Patrimoine. Il s'adjoint

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

PRÉSENTATION Stanley Security France

PRÉSENTATION Stanley Security France PRÉSENTATION Stanley Security France Stanley Security France I Juin 2013 SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU GROUPE STANLEY BLACK & DECKER Organisation et chiffres clés du Groupe L activité Sécurité du Groupe

Plus en détail

SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT

SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE INDEPENDANT Bordeaux, le 21 Mars 2013 SCPI FONCIA PIERRE RENDEMENT 9 è m e AUGMENTATION DE CAPITAL Nous avons une nouvelle fois l opportunité de vous proposer de participer

Plus en détail

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France Immobilier Janvier 2011 Préambule Les échéances triennales et l expiration du bail commercial constituent des fenêtres

Plus en détail

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Particuliers Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

AGIRFINANCES. Votre partenaire Budget. Son objectif est de vous permettre d établir votre budget.

AGIRFINANCES. Votre partenaire Budget. Son objectif est de vous permettre d établir votre budget. Votre partenaire Budget Ce guide vous est offert Son objectif est de vous permettre d établir votre budget. Pourquoi? Parce que sans cette étape, il n est pas possible de bien gérer son compte bancaire

Plus en détail

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement augmenté

Plus en détail

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés.

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés. L année 2014 s achève, pour l indice boursier français, au niveau où elle a commencé, le CAC 40 a perdu - 0,5% sur l année, l indice européen (l Eurostoxx 50) a lui gagné + 2,82%, alors que l indice américain

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Les placements des organismes d assurance à fin 2012

Les placements des organismes d assurance à fin 2012 Les placements des organismes d assurance à fin 212 Gaël HAUTON Secrétariat général de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution Direction des Études Omar BIROUK et Alain Nicolas BOULOUX Direction

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail