Accompagnement en Chantier d insertion

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accompagnement en Chantier d insertion"

Transcription

1 UNION EUROPEENNE Fonds Social Européen Département de Seine-Maritime Accompagnement en Chantier d insertion 2012/2013 Direction de l insertion Mai 2011

2 Accompagnement en Chantier d insertion 1 Préambule Le chantier d insertion est une initiative qui naît d une double préoccupation territoriale : celle de la progression des personnes, éloignées de l activité économique, et celle de l action concrète, utile au territoire et à ses habitants. Le chantier d insertion relève de l insertion par l activité économique et sa démarche pédagogique articule cinq fonctions clés, identifiées comme indispensables par l association nationale des acteurs du Chantier école : o Fonction employeur o Fonction de production o Fonction de formation o Fonction d accompagnement social et professionnel o Fonction de développement local partenarial Il associe systématiquement plusieurs partenaires de la vie économique et sociale locale, contribuant ainsi au développement de celle-ci par la réalisation d une production grandeur nature. Le Département estime que ce caractère tangible de la réalisation effectuée, cette production de biens et services achetés par un tiers, est un facteur-clé de réussite de l action d insertion, même si cette production n est que le support sur lequel s appuie l action d insertion à laquelle il s intéresse (les travaux réalisés, la partie économique, n entrent pas dans le champ que mesure le Département au titre de l insertion). Les personnes sont salariées par la Structure d Insertion par l Activité Economique qu est l acteur-chantier dans le but de leur insertion sociale et professionnelle. 2 L Action 2.1 Objectifs de l action Finalité de l action objectifs généraux Développer ou asseoir un accompagnement socioprofessionnel de qualité, répondant aux besoins des personnes et du territoire, afin de pouvoir envisager à terme une insertion durable dans les conditions ordinaires du marché du travail Objectifs opérationnels L accompagnement global proposé par l acteur-chantier doit permettre à chaque bénéficiaire du revenu de solidarité active employé par celui-ci de : o développer une progression individuelle o acquérir des savoir-être et si possible des savoir-faire, à partir des contraintes de la production, o accéder à des formations (pré-qualifiantes, qualifiantes ) o participer à une vie collective o lever tout ou partie des freins empêchant son accès à un emploi Direction de l insertion Mai

3 2.2 Le public concerné Les Bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (BRSA) présentant des difficultés importantes d ordre social, médico-social ou psychologiques (dans un parcours social tel que signifié dans le Schéma Départemental d Insertion) mais prioritairement ceux s inscrivant dans une dynamique de choix professionnels et rencontrant des freins empêchant temporairement l exercice d activité professionnelle (dans un parcours socioprofessionnel) : - Résidant sur le territoire seinomarin, - Orientés par un référent RSA de type social ou médico-social, mais prioritairement de type socioprofessionnel (assistants sociaux, référents spécialisés insertion, CCAS, associations conventionnées), ou encore d un référent RSA emploi (Pôle emploi), - Répondant aux conditions d éligibilité aux CAE indiquées dans la Convention Annuelle d Objectifs et de Moyens, 1 - Ayant les pré-requis nécessaires pour entrer dans l action chantier. Le Département accordera une attention particulière aux points suivants : o L acteur-chantier peut, et c est souhaitable, employer, en tant que Structure d Insertion par l Activité Économique, dans le cadre de l effectif global agréé par Monsieur le Préfet, des personnes autres que celles décrites ci-dessus. Elles ne font pas partie de l effectif que mesure le Département, mais relèvent d une opération distincte (sur le plan administratif et financier) même s il y a unité de lieu et un projet pédagogique commun. Le présent cahier des charges porte uniquement sur la part des publics bénéficiaires du RSA décrits ci-dessus. o Dans le même souci de diversité, le Département ne financera pas des initiatives proposées à des personnes relevant d une seule commune. o Par ailleurs, le Département accordera une attention particulière aux projets favorisant l égalité des chances femmes-hommes au sein des chantiers 2. L acteur-chantier décrira dans son projet comment il compte prendre en compte ces différents aspects. 2.3 Organismes susceptibles de répondre au cahier des charges Les associations loi 1901 conventionnées par l État en tant que Structures d Insertion par l Activité Économique au titre des ateliers et chantiers d insertion. La conduite de chantiers d insertion devra être compatible avec leur objet statutaire. A titre exceptionnel, les Centres Communaux ou Intercommunaux d Action Sociale, en l absence durable et significative d acteurs associatifs sur le territoire, conventionnés par l État au titre des ateliers et chantiers d insertion. Tout organisme proposant sa candidature s engage à offrir un cadre de travail respectant les exigences de la loi en matière de conditions du travail et à être doté des moyens humains, logistiques et matériels lui permettant se répondre aux missions confiées conjointement par l État et le Département. 1 Sont éligibles au CAE les bénéficiaires du RSA percevant du RSA socle sans activité ou ayant une activité de moins de 5 heures par semaine. 2 Les chantiers peuvent s appuyer à des fins méthodologiques sur le guide «intégrer l égalité des chances entre les femmes et les hommes dans votre projet» réalisé en 2007 sur la Région Midi Pyrénées ou encore le guide repères «égalité des chances femmes hommes, vers la mixité dans les ateliers et chantiers d insertion» conçu par le réseau CHANTIER-Ecole Direction de l insertion Mai

4 2.4 Déroulé de l action Modalités de mise en œuvre de l action Organisation pédagogique Les acteurs-chantiers sont des Structures d insertion par l Activité Économique régies par les textes réglementaires, décrets et circulaires traitant des «Ateliers et Chantiers d insertion» dans le cadre de l insertion par l Activité Économique 3. Ils s y réfèrent. Aussi la plupart des modalités de mise en œuvre du chantier sont communes à l Unité Territoriale 76 de la DIRECCTE et au Département. L acteur-chantier tire parti des contrats de travail proposés par l État pour les «ateliers et chantiers d insertion». Le contrat en vigueur en 2011 est le contrat unique d insertion «Contrat d Accompagnement à l Emploi» (CAE). Le temps de travail hebdomadaire du bénéficiaire préconisé est de 26 heures. L acteur-chantier motivera dans la rédaction de son projet la raison d une durée hebdomadaire inférieure. L acteur chantier d insertion organise un accompagnement de proximité des personnes que l on peut appeler «accompagnement social et professionnel». Cet accompagnement peut comporter plusieurs dimensions : o L adaptation aux rythmes et contraintes liés à une activité de production o L adaptation des postes de travail, l organisation d une progression des compétences et des capacités nécessaires au parcours d insertion, o La résolution des difficultés sociales, rendant difficile l insertion du salarié Fonction Production Le Département souligne la valeur ajoutée d une dimension collective dans le temps de travail. Le temps de production inclut un temps collectif significatif. L acteur-chantier organise le temps de travail de manière à créer une dynamique de groupe effective. Il en tire parti pour valoriser les personnes. Fonction Formation Le Département attend que le droit de chaque salarié à la formation soit réellement mis en œuvre par son employeur, l acteur-chantier et qu un plan de formation individuel soit réalisé pour chaque bénéficiaire du RSA en chantier. La formation ne se résume pas au domaine ayant trait au support technique du chantier (les techniques mises en œuvre pour réaliser les ouvrages) mais concerne aussi et surtout la mise en œuvre du projet de formation individuel au vu de son projet professionnel. La mise en œuvre de qualifications certifiées (Certificat de Compétences Professionnelles, Certificat de Qualification Professionnelle, Validation des acquis de l expérience ) sera recherchée afin de permettre aux salariés de pouvoir capitaliser, reconnaître et valoriser des compétences. Le temps de formation des salariés peut être effectué sur le temps de travail, afin d inciter les personnes à se former. Fonction accompagnement socioprofessionnel L accompagnement doit tenir compte de ce qui s est passé auparavant. Il débute par un premier diagnostic sur la situation administrative, sociale (démarches effectuées, difficultés rencontrées) et professionnelles (exemples : repérage des savoir-faire professionnels, bilan de compétences, analyse de la capacité d adaptation aux contraintes de la vie professionnelle). 3 Annexe de la circulaire de la DGEFP du 10 décembre 2008, identifiant 4 axes : accueil et intégration en milieu de travail ; accompagnement social et professionnel, formation des salariés en insertion, contribution à l activité économique et au développement territorial Direction de l insertion Mai

5 L accompagnement doit permettre l émergence du projet professionnel. Les freins psychologiques à la mobilité, ou encore l acquisition d outils permettant une meilleure autonomie dans les déplacements, devront être abordés par l accompagnant socioprofessionnel. L acteur chantier devra préciser dans la demande de concours sa proposition d action qui permettra aux bénéficiaires du RSA de : o s approprier les moyens de transport public ou individuel existants o d étudier les différentes solutions pour améliorer leur mobilité (achat de cyclo, permis, utilisation des transports publics) o d être en capacité de faire valoir leurs besoins en matière de mobilité afin de contribuer à la remontée des problèmes et de ce fait participer à l amélioration des services L employeur désigne dans son équipe pédagogique une personne-ressource pour accompagner le salarié tout au long de son parcours dans la structure. Il est rappelé cependant que la fonction d accompagnement ne saurait être exercée par la seule personne assurant la fonction d «accompagnateur social et professionnel» : encadrant technique, directeur, administrateurs, personnel administratif contribuent à cette fonction partagée qu est l accompagnement. Désignation du tuteur Chaque chantier devra désigner un tuteur pour chaque bénéficiaire en CAE, via le CERFA. Le tuteur devra justifier d au moins deux ans d expériences, si possible. Le tuteur aura pour mission : o Contribuer à l acquisition des savoir-faire professionnels o Participer à l établissement de l attestation d expérience professionnelle Le tuteur pourra être l encadrant technique, en lien avec l accompagnant socioprofessionnel. Modalités de justification de présence des bénéficiaires dans l action Un registre est tenu pour rendre compte de la présence des salariés en contrat aidé sur les temps de travail effectifs / rémunérés. L acteur-chantier tiendra en outre un document d émargement pour les temps spécifiques Entrée dans le chantier d insertion et sortie La proposition de candidat L acteur-chantier propose des entretiens aux candidats proposés par le prescripteur CG ou Pôle emploi, ou bien pour les personnes qu il a lui-même identifiées (candidatures spontanées ) et choisit celui /ceux qu il souhaite embaucher. L acteur-chantier effectue si possible par écrit, via la fiche navette, et dans les meilleurs délais un retour d information auprès du prescripteur, en mentionnant la raison pour laquelle il a préféré ne pas retenir la candidature. L entrée de la personne dans l action La personne retenue pour entrer dans le chantier doit signer le CERFA après vérification par Pôle emploi des critères d éligibilité. Dans le CERFA, la date de début de l action est précisée. Le premier jour du contrat de travail de la personne constitue le début de l action-chantier. Un renouvellement du contrat de travail n est pas une seconde entrée, mais constitue une nouvelle étape, prolongeant la même action (cf chapitre 2.4.5) Direction de l insertion Mai

6 La sortie de la personne de l action Le départ définitif du salarié du chantier (en tant que salarié en insertion) constitue la sortie de la personne de l action. Elle donne lieu, auparavant, à l établissement final de la fiche de suivi de parcours. Cette fiche de suivi de parcours est remise au bénéficiaire, au référent et à l UTAS. Un suivi à 3 mois après la sortie Après la sortie du chantier, le rôle de l acteur-chantier n est pas achevé. Il s enquiert de la situation de l ancien salarié trois mois après sa sortie, en informe le service insertion et complète les documents annuels en conséquence Rythme et durée de l accompagnement L organisme précisera dans la demande de concours la répartition prévisionnelle des temps envisagés pour l accompagnement individuel des personnes. L accompagnement peut être effectué en partie pendant le temps de travail des salariés. La fréquence de l accompagnement individuel et l amplitude horaire des entretiens est adaptée à la situation de la personne salariée en insertion et à son évolution. L accompagnement est mené sur l ensemble de la durée de l action chantier. Il est attendu que l acteur-chantier affecte la personne assurant l accompagnement socioprofessionnel individualisé des salariés en insertion à raison d au moins 0,3 équivalent temps plein pour l accompagnement de 12 personnes en simultané. La durée de l action chantier (contrat initial + renouvellement(s) de contrat) est adaptée à la personne, notamment pour entreprendre des étapes de formation. Elle devrait logiquement dépasser douze mois (depuis la date d embauche) pour les personnes éloignées de l emploi et cumulant plusieurs freins à leur entrée. Pour les bénéficiaires âgés de plus de 50 ans et les personnes handicapées, il est possible de prolonger la durée dans le chantier sans limite de temps. Direction de l insertion Mai

7 2.4.4 Moyens consacrés à l action Qualification des intervenants Le Département attend qu un chantier d insertion dispose au moins : - une personne assurant l accompagnement socioprofessionnel des salariés en insertion. La personne assurant cette fonction doit posséder un savoir-faire ne pouvant se limiter au travail social : elle doit être en capacité de travailler sur le projet professionnel des personnes, sur leurs parcours de formation. Un profil de conseiller en insertion professionnelle ou un équivalent est attendu. - une autre personne assurant une fonction d encadrement technique : elle doit avoir une expérience en encadrement de chantier ou sinon un diplôme technique, couplé à une sensibilité sociale. Il est attendu que l acteur-chantier dispose d un équivalent temps plein d encadrement technique pour un groupe composé, selon la nature des ouvrages, de 10 à 18 salariés en insertion. L acteur-chantier s engage à qualifier les encadrants techniques qui ne le seraient pas (il précise alors les moyens envisagés : formation en alternance des encadrants techniques de l I.A.E., etc.). Ces deux personnes doivent travailler en liaison étroite. Une personne assurant la coordination pédagogique est identifiée au sein de la structure (non nécessairement un tiers dans les petites structures). L organisme doit justifier du profil des personnes intervenant sur l action ainsi que des expériences individuelles acquises dans le domaine. Il décrit aussi, au moment de la rédaction de son projet, ce qu il entreprend ou entreprendra pour maintenir ou développer les compétences des personnes intervenant dans l action-chantier Taille des chantiers Si l on définit la taille du chantier par le nombre effectif de personnes en insertion salariées dans la même semaine pour réaliser collectivement un ouvrage sous l encadrement technique d au moins une personne qualifiée, le Département attend que : o la taille d un chantier soit d au moins 10 postes conventionnés par l Etat (salariés en insertion de tous statuts administratifs, hors postes «structure» ou administratifs) o au moins 7 postes soient dédiés aux bénéficiaires du RSA seino-marins o au plus 18 postes soient offerts en simultané aux bénéficiaires du RSA seino-marins Modalités de suivi des bénéficiaires et d échange entre la structure et le référent RSA. Le référent est garant de la continuité et de la cohérence du parcours d insertion du bénéficiaire. Dans le cadre des CAE en Chantier, le référent sera un référent socioprofessionnel : CCAS, Référent spécialisé insertion ou encore association conventionnée. L acteur-chantier et le référent RSA se contactent régulièrement pour mesurer la réalisation des objectifs et/ou les réajuster en cas d émergence de nouvelles difficultés ou en cas de changements de situation. Au moins deux rencontres auront lieu dans les six premiers mois (souvent le premier contrat de travail) ; et au moins une rencontre à chaque période ultérieure de 6 mois. Ces rencontres ont pour objectif d élaborer le plan d action ultérieur, de répartir les actions à réaliser entre les deux partenaires. Le plan d action est alors reporté dans un document partagé dit «suivi de parcours». Direction de l insertion Mai

8 Ce document «suivi de parcours» évoque les aspects : o acquisition de savoir-être / savoir-faire professionnels o actions de validation du projet professionnel o techniques de recherche d emploi o actions de formation (interne, externe) o autres actions d accompagnement professionnel o actions d accompagnement à la mobilité o action d accompagnement social (santé, logement, budget, autre) Il tient lieu de bilan d étape et, à la sortie du chantier, de bilan de fin d action. A la fin de l accompagnement dans le Chantier, le document «suivi de parcours» est remis au bénéficiaire, au référent RSA et au service insertion de l UTAS. Par ailleurs, l acteur-chantier contacte (téléphone, courriel) le référent RSA pour toute évolution de la situation du salarié nécessitant des modifications substantielles de l action et du contenu du document «suivi de parcours». Renouvellement de contrat : L acteur-chantier et le référent RSA se rencontrent dans les 5 semaines précédant la fin du contrat. Ils actualisent le document «suivi de parcours». Si le renouvellement du contrat s avère pertinent, l acteur-chantier communique à Pôle Emploi son argumentaire pour un renouvellement, avec à l appui la partie «professionnelle» du document «suivi de parcours» qu il vient de compléter. Au delà des échanges individuels avec les référents, l acteur-chantier peut organiser des comités de suivi auxquels les référents RSA sont conviés, afin de faire le point collectivement sur la situation et la progression des bénéficiaires dans l action ou d échanger sur des situations type. Les référents RSA devront être prévenus des dates des comités de suivi au moins un mois avant leur tenue. En cas d absences répétées du bénéficiaire (3 non justifiées) ou d abandon de l action par le bénéficiaire, l acteur-chantier doit en informer par écrit le référent RSA et l UTAS (via le document «suivi de parcours» en cas d abandon). 2.5 Partenariat et implantation sur le territoire Le partenariat d un acteur-chantier ne peut se limiter aux liens fréquents tissés avec les référents R.S.A., l agence locale de Pôle Emploi, l agent de développement de l insertion de l Unité Territoriale d Action Sociale et le chargé d animation territoriale de la DIRECCTE. Un chantier d insertion sans donneurs d ouvrage, sans financements de l activité de production (hors action d insertion, objet de ce cahier des charges), sans liens réguliers avec les acteurs locaux de la vie économique locale ou de l Insertion par l Activité Economique (par exemple pour concevoir des collaborations, des immersions en entreprises, des suites de parcours), les acteurs de la formation et ses financeurs (O.P.C.A., Région notamment), limiterait singulièrement son efficacité sur le plan de l insertion. Il est également indispensable de rendre visible et compréhensible auprès des habitants l action d insertion menée. Direction de l insertion Mai

9 2.6 Pilotage de l ACTION L acteur chantier devra réunir au moins une fois par an ses partenaires pour présenter les avancées de son action. Il inclura nécessairement un représentant du Département et de l unité territoriale 76 de la DIRECCTE. 3 Résultats de l action L acteur chantier s engage à remettre, en s appuyant sur les documents élaborés par le Département : - un bilan intermédiaire établi au 30 juin de chaque année et remis au 31 août - un bilan «final» établi au 31 décembre de chaque année et remis au 31 mars au Département Au sein de ces bilans, la structure devra justifier des éléments suivants : Indicateurs de réalisation : o Nombre de BRSA différents accompagnés sur l'année o selon la situation familiale et le sexe o selon l'âge et le sexe o selon le niveau de formation et le sexe o selon l'ancienneté dans le chômage et le sexe o selon l'ancienneté dans le RMI-API/RSA et le sexe o selon les problématiques rencontrées à l entrée dans l action o par type de prescripteur (Pole emploi, Département, CCAS, candidature spontanée) o Nombre de nouveaux BRSA entrés sur l'année o Nombre de places payées et occupées en simultané (il s agira de dire combien de personnes payées ont été accompagnées en même temps) o Ancienneté dans le chantier pour les BRSA sortis de l action dans l année o Nombre de BRSA ayant bénéficié d un renouvellement CAE sur la période o Nombre de BRSA entrés en formation professionnalisante externe o Nombre de BRSA ayant obtenu un titre validé Indicateurs de résultats : o Nombre de BRSA sortis de l action par type de sorties et au moment de la sortie, et 3 mois après la sortie : o Sorties emploi durable : CDI, CDD de 6 mois et plus, Interim de 6 mois et plus, Création d entreprise, stage ou titularisation dans la fonction publique o Sorties emploi de transition : CDD de moins de 6 mois, Contrat aidé hors SIAE, Interim de moins de 6 mois o Sorties insertion positives : Entrée autre SIAE, entrée formation qualifiante ou pré qualifiante, obtention d une validation d une formation non certifiée ou non qualifiante o Autres sorties : rupture anticipée, abandon, maternité, décès, incarcération, autre action menée à terme sans solution insertion professionnelle o Nombre et type de sorties pour les BRSA sortis de l action dans le courant de l année au 31/12 Rappel : pour chaque sortie, il est attendu un bilan via la fiche de suivi parcours. Celui-ci fera foi pour justifier du nombre de sorties de l action indiqué par la structure. Direction de l insertion Mai

10 Pour les bénéficiaires encore dans l action à la date du bilan, la structure devra renseigner des éléments de point d étape. Par ailleurs, la structure fournira un certain nombre d éléments qualitatifs sur la mise en place de l action, ses partenariats, et donnera des éléments d analyse des résultats obtenus. Elle devra tenir compte des références suivantes 4 : Il est attendu que le chantier ait un taux d occupation moyen de places en simultané d au minimum 80%, et qu il ait atteint sur au moins un mois de la convention le nombre attendu. Dans la demande de concours, chaque acteur-chantier devra préciser un objectif chiffré pour le taux attendu de sortie positive parmi les bénéficiaires sortant du chantier dans l année (dont taux de sortie emploi durable, taux de sortie emploi de transition, et taux de sortie insertion positives), ainsi que le taux attendu de bénéficiaires ayant progressé dans leur insertion sociale pour les bénéficiaires sortants du chantier et ayant été en CAE sur plus de 12 mois. Il est attendu chaque année un taux de progression social de 90%. 4 Modalités de Financement Les actions Chantier sont susceptibles d être financées 5 par le Département en mobilisant la subvention globale du Fonds Social Européen dont il bénéficie; le Département assurera le pré-financement du F.S.E. Le Département ne proposera une convention que si l organisme bénéficie simultanément d une convention pluriannuelle d objectifs avec l État, en tant que Structure d Insertion par l Activité Économique, au titre des Ateliers et Chantiers d Insertion. Un agrément par l État pour un nombre N de postes d insertion ouverts à tous statuts (bénéficiaires du RSA ou non) ne signifie pas que le Département proposera une convention à hauteur N de cette offre d insertion. Le montant accordé par le Département est prévisionnel dans la mesure où il peut varier en fonction des réalisations. Le montant définitif de l aide départementale sera calculé en fonction des dépenses réelles éligibles. Celles-ci se composent de dépenses de fonctionnement exclusivement imputables à la mise en œuvre des projets retenus dans le cadre de ce dispositif, elle ne doit pas couvrir les dépenses de fonctionnement courantes de la structure Le Département sera particulièrement attentif aux capacités des chantiers d insertion à développer des ressources propres. Une réduction de l aide départementale sera appliquée en cas de constat d un sur financement de l action, la structure s engage donc à déclarer au rapport final le montant des autres financements ou subventions qu il aura pu ou pourra percevoir. 5 seront exemptés d office du concours du FSE les ACI qui mobiliseraient directement du FSE par ailleurs et qui mobiliserait l intervention du Département comme contrepartie du fonds social Européen. Dans cette hypothèse, l association le préciserait explicitement dans sa demande de concours et l argumenterait. Les formulaires employés et la procédure seraient cependant quasi similaires. Direction de l insertion Mai

11 Les dépenses suivantes ne peuvent être prises en compte : o achat de biens immobilisés et/ou amortissables ; o amortissement de biens acquis avec l'aide de financements publics ; o frais financiers, bancaires et intérêts d emprunt ; o TVA récupérable ; o provisions, charges financières et exceptionnelles ; o o impôts, taxes (foncière et habitation) et amendes les frais de locaux faisant l objet d une mise à disposition à titre gracieux, chèques vacances, cadeaux aux bénéficiaires 5 Suivi de la convention Le Département se réserve le droit d aller sur place pour mesurer la réalité et l effectivité de l action et juger de l utilisation des subventions octroyées. Un comité de pilotage de mise en œuvre de la convention aura lieu sur la base du bilan intermédiaire afin d assurer du suivi pédagogique et financier de la réalisation de la convention. Ce comité de pilotage de mise en œuvre de la convention sera organisé par les services du Département. Ce comité de pilotage de mise en œuvre de la convention se réunira autant de fois que nécessaire. Direction de l insertion Mai

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Département de Seine-Maritime

Département de Seine-Maritime Département de Seine-Maritime Cahier des charges «Déménagement social» Juin 2009 1 - Préambule Avec un taux de chômage de 9% (4 ème trimestre 2008), le Département de Seine-Maritime se situe 1.2 points

Plus en détail

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique A l attention des organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ayant recruté des volontaires avant le

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse Fiche de synthèse Accord national du 27 décembre 2004 sur la formation professionnelle. Le contrat de professionnalisation Titre 3, article 3-1 A quoi sert la professionnalisation? Destinée à remplacer

Plus en détail

Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Dispositif de financement en faveur des formations AIDE-SOIGNANT / AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Pourquoi un nouveau dispositif? La Région a souhaité faire évoluer son intervention en matière de financement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL D OFFRES. Opération CONFIANCE EN SOI

CAHIER DES CHARGES APPEL D OFFRES. Opération CONFIANCE EN SOI CAHIER DES CHARGES APPEL D OFFRES Opération CONFIANCE EN SOI PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide Briand - 93240 Stains 1 CONTEXTE Plaine

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

Droit Individuel à la Formation

Droit Individuel à la Formation Droit Individuel à la Formation Salariés en CDI (public ou privé), Salariés en CDD, Intérimaires Le Droit Individuel à la Formation donne la possibilité d acquérir une qualification professionnelle, d

Plus en détail

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim

UNION EUROPEENNE. CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim UNION EUROPEENNE CAHIER DES CHARGES Prestations de positionnement pour le public de la Mission Locale de Molsheim Date limite de remise des offres : 01 juin 2015 1. Contexte et objectifs généraux La Mission

Plus en détail

l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique

l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique SOFIP - SERVICE OFFRE DE FORMATION ET INSERTION PROFESSIONNELLE Relations Université-Entreprises l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique Ce guide est destiné à la communauté universitaire

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières Nombre de pages : 4 y compris l annexe Annexe 1 informations à faire figurer dans le rapport de synthèse PACMA006-2014 consultant

Plus en détail

Infodoc. n 92. Janvier 2014. Législation/Réglementation. Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Infodoc. n 92. Janvier 2014. Législation/Réglementation. Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP) Infodoc Législation/Réglementation Janvier 2014 n 92 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP) LÉGISLATION/RÉGLEMENTATION RÉFORME

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Réunion d informations du 12 novembre 2014 La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Rappel Les différents taux de cotisation : - Taux légal

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

Le ministre de l intérieur. Monsieur le préfet de police Mesdames et Messieurs les préfets de département

Le ministre de l intérieur. Monsieur le préfet de police Mesdames et Messieurs les préfets de département DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE DIRECTION DE L ADMINISTRATION DE LA POLICE NATIONALE SOUS-DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE ET DES FINANCES Paris, le 17 septembre 2001 NOR/INT/C/01/00261/C

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Janvier 2015. Pour les autres formations de niveau V (ambulancier et auxiliaires de puériculture,), il n y a pas de convention spécifique.

Janvier 2015. Pour les autres formations de niveau V (ambulancier et auxiliaires de puériculture,), il n y a pas de convention spécifique. Janvier 2015 MODALITÉS D INTERVENTION EN MATIÈRE DE PRISE EN CHARGE DES COÛTS DE FORMATION DES ÉLÈVES EN FORMATIONS SANITAIRES DE NIVEAU V (AIDE-SOIGNANT, AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE, AMBULANCIER) PAR LA

Plus en détail

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage Master en Sciences de l éducation Règlement du stage adopté par le Conseil de Département des Sciences de l éducation, dans sa séance du 26.03.2015 1. Contexte Le module «Développement professionnel» du

Plus en détail

PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN

PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN Qu est-ce que le Pass permis citoyen? Une aide forfaitaire de 600 octroyée par le Département aux jeunes qui souhaitent obtenir leur permis B, en contrepartie d une

Plus en détail

Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014

Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014 Loi sur la formation professionnelle, l emploi et la démocratie social 05 mars 2014 Entretien professionnel Suppression de l obligation de réaliser certains entretiens La loi du 5 mars 2014 rend l entretien

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

Formation et temps de travail (Publicité) Public ciblé par l accord («jeunes») Contrat de

Formation et temps de travail (Publicité) Public ciblé par l accord («jeunes») Contrat de Professionnelle Continue Les modalités d accès à la formation «Accord de Branche Syntec et ité» Qualifications inadaptés Priorités de Droit Individuel à la Plan de de Entretien Annuel Hors Plan & Hors

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE

ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE ACCORD CADRE ENTRE L ETAT, POLE EMPLOI ET LES RESEAUX DE L IAE Annexe 2 : L agrément IAE délivré par Pole-emploi 1 Préambule Cette annexe a pour objectif d expliciter les enjeux et les principes partagés

Plus en détail

bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012

bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012 Oi Orientation ti et accompagnement des bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012 Le Revenu de solidarité active Loi du 1er décembre 2008 généralise é le revenu de solidarité ité active

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise)

INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) INITIATIVE FORMATION (Hors Création et Reprise d Entreprise) Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

Journée Régionale Maintien Dans l Emploi 20/03/214

Journée Régionale Maintien Dans l Emploi 20/03/214 La prévention de la désinsertion professionnelle : c est quoi? Une offre de service de proximité mise en place par l Assurance Maladie permettant de détecter et de prendre en charge le plus tôt possible

Plus en détail

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES V.18 avril 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTÉRIEL DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le protocole d accord du 21 novembre 2006 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation

Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation Valérie Blanchard Coordinatrice Régionale de la Formation Professionnelle 21/2013 1 Le contrat de génération Un engagement

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Qu est-ce que la VAE? De quoi s agit-il? La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) est

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

Présentation de l Insertion par (IAE)

Présentation de l Insertion par (IAE) Présentation de l Insertion par l Activité Economique (IAE) Sommaire I - Principes de l Insertion par l Activité Economique II - L IAE à la Réunion III - Rôle de l URSIAE I - Principes de l Insertion par

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Décembre 2009 GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT

Décembre 2009 GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT GUIDE A L ATTENTION DES GESTIONNAIRES DE FJT 1 Un modèle commun de projet social (ci-joint annexe 1) a été élaboré fin 2007 en collaboration avec les différents financeurs des FJT (CAF, DDE, DDASS et Conseil

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Projet de Formation. présenter sa candidature»

CAHIER DES CHARGES Projet de Formation. présenter sa candidature» Fonds social européen en Investit pour votre avenir CAHIER DES CHARGES Projet de Formation (Projet régional AGEFOS-PME, OPCALIA Aquitaine et Pôle Emploi sur la formation d adhérents CTP) «Savoir utiliser

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE Toutes les infos essentielles pour préparer son alternance à l Université de Bourgogne Les aspects juridiques Les aspects pédagogiques Les aspects financiers Les aspects

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉE LE : 1998-06-07 AMENDÉE LE : 2003-03-29 RÉSOLUTION : CP166-98 RÉSOLUTION : CC900-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 Objectifs généraux... 1 Principes...

Plus en détail

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne

PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne PRESTATION SPECIFIQUE A DESTINATION DES PERSONNES HANDICAPEES «MODUL HAND» CAHIER DES CHARGES Prestation approuvée par le Conseil d administration du Fongecif Bretagne Nom de l organisme prestataire de

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience

La validation des acquis de l expérience Fiche d animation Compétence C2 La validation des acquis de l expérience Objectif Permettre aux élèves de comprendre ce qu est la VAE. Matériel nécessaire Salle informatique avec connexion Internet. Activité

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Projet de Formation. présenter sa candidature»

CAHIER DES CHARGES Projet de Formation. présenter sa candidature» Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels Fonds social européen en Investit pour votre avenir CAHIER DES CHARGES Projet de Formation (Projet régional AGEFOS-PME, OPCALIA Aquitaine et

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités

Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités à Mesdames et Messieurs les inspecteurs d académie, directeurs des services départementaux de l Education Nationale Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FSE

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FSE Programmes Opérationnels Européens Page 1 Mesure Axe 1 - Répondre aux nouveaux défis en développant une offre de formation innovante et ouverte sur l extérieur Service instructeur Conseil Général de la

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Projet alternatif proposé par SUD

Projet alternatif proposé par SUD Projet alternatif proposé par SUD ACCORD DE MISE EN PLACE AU SEIN DU COMITE D ENTREPRISE D UNE COMMISSION PARITAIRE DE SUIVI DES SALARIES IMPACTES PAR LE TRANSFERTLA DELOCALISATION D ACTIVITES EXISTANTES

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions Entretien Professionnel Nord Pas de Calais 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions Entretien Professionnel Nord Pas de Calais 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS ACTION COLLECTIVE ENTRETIEN PROFESSIONNEL Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle NORD PAS DE CALAIS Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE»

APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE» APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE» Public visé par l opération - Bénéficiaires du rsa soumis aux obligations

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima La progression des salaires des emplois autres qu artistiques prévue par la Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles - CCNEAC - La progression des salaires, dans la convention

Plus en détail

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise

INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise INITIATIVE FORMATION Volet : Création et Reprise d Entreprise Foire aux questions (FAQ) Dispositif mis en œuvre à compter du 25 juin 2013 (délibération du 24 juin 2013) Le dispositif Initiative Formation

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

OUTPLACEMENT. Année 2009/2010-1 -

OUTPLACEMENT. Année 2009/2010-1 - OUTPLACEMENT Année 2009/2010-1 - PLAN INTRODUCTION : Partie théorique : L outplacement de A à Z : 1- Définition 2- Types d outplacement 3- Objectifs 5- Obligatoire ou volontaire. 6- Qui a le droit de l

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés 1. Le compte personnel de formation 2. L'entretien professionnel 3. Le nouveau financement de la formation 4. Autres nouveautés 1. Le Compte

Plus en détail

Février 2016 Juin 2016

Février 2016 Juin 2016 Septembre 2015 PRESENTATION DE LA FORMATION DE COORDONNATEUR Février 2016 Juin 2016 Promotion 2016/2 Début de la formation : lundi 1 er février 2016 à l epss de Cergy Date limite d inscription à l admission

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2014 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE METIERS

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. PO :... Prénom :... Nom :... Source : GARF Basse-Normandie Page 1/6

RESSOURCES HUMAINES. PO :... Prénom :... Nom :... Source : GARF Basse-Normandie Page 1/6 RESSOURCES HUMAINES PO :... Prénom :... Nom :... ENTRETIIEN PROFESSIIONNEL DE PROGRÈS IINDIIVIIDUEL L essentiiell Pourquoi un entretien de progrès individuel? Pour formaliser un échange, un entretien annuel

Plus en détail

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE

MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE MISSION RELATIVE AU LICENCIEMENT ECONOMIQUE L intervention de l expert-comptable en cas de licenciement économique consiste principalement à analyser les raisons et la pertinence de la mesure envisagée,

Plus en détail

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONVENTION-CADRE Entre LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Dénommé ci-après le CNFPT 10 12 rue d Anjou, 75381 Paris cedex 08 Représenté par son Président Monsieur François DELUGA, D

Plus en détail

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE N 2012-28 Châlons-en-Champagne, le 17 août 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux REFORME

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide Briand - 93240 Stains 1

Plus en détail

ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE

ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE ENGAGEMENTS DE L ENSEIGNE CONCERNANT L OUVERTURE DOMINICALE En contrepartie de l ouverture de l Emplacement le dimanche, l Enseigne s engage à développer sur le long terme une politique d embauche qui

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Nos solutions & prestations RH

Nos solutions & prestations RH Nos solutions & prestations RH 2 solutions RH Préparation Opérationnelle à l Emploi (POE) Contrat de Professionnalisation 2 prestations RH Pré-recrutement Recrutement 5 rue Condorcet - CS 20312-38093 Villefontaine

Plus en détail

CHARTE DES STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE

CHARTE DES STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE Le Ministre de l Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement Le Ministre délégué à l Emploi, au Travail et à l Insertion professionnelle des jeunes Le Ministre de l Education nationale, de l Enseignement

Plus en détail

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés?

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? II -Congés payés a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? Tout salarié on droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant :

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : - une présidence confiée au préfet de la région Île-de-France et au

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT À LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E.) POUR LES DIPLÔMES

L ACCOMPAGNEMENT À LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E.) POUR LES DIPLÔMES L ACCOMPAGNEMENT À LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E.) POUR LES DIPLÔMES! MONITEUR ÉDUCATEUR (DEME)! ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ (DEES) L accompagnement à la VAE a pour objet d aider le candidat

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures»

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures» Direction Départementale des Territoires de l'aisne En application du décret du relatif à la mise en œuvre du plan de professionnalisation personnalisé prévus par les articles R 3434 et R 3435 du code

Plus en détail

GT 14 personnels d orientation

GT 14 personnels d orientation GT 14 personnels d orientation Fiche 4 Recrutement et formation des psychologues de l éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leur

Plus en détail

Le temps de travail et les aménagements possibles

Le temps de travail et les aménagements possibles Le temps de travail et les aménagements possibles La durée du travail est régie par des règles précises. Il s agit notamment des questions relatives aux heures supplémentaires, aux durées maximales de

Plus en détail

ETUDE JURIDIQUE ET FINANCIERE DE L ORGANISATION TOURISTIQUE DE L ALSACE DU NORD

ETUDE JURIDIQUE ET FINANCIERE DE L ORGANISATION TOURISTIQUE DE L ALSACE DU NORD CAHIER DES CHARGES ETUDE JURIDIQUE ET FINANCIERE DE L ORGANISATION TOURISTIQUE DE L ALSACE DU NORD Date limite de réception des offres : 4 mars à 17h Marché à procédure adaptée Marché de prestations intellectuelles

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

Contrat de développement Contrat de Professionnalisation professionnel des intérimaires des intérimaires mode d emploi mode d emploi CDPI PRO

Contrat de développement Contrat de Professionnalisation professionnel des intérimaires des intérimaires mode d emploi mode d emploi CDPI PRO Professionnalisation Professionnalisation Contrat de développement Contrat de Professionnalisation professionnel des intérimaires des intérimaires mode d emploi mode d emploi CDPI PRO PRÉSENTATION Définition

Plus en détail

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION POUR QUOI? POUR QUI? QUEL TYPE D EMPLOIS? QUEL TYPE D AIDES? QUELLE DÉMARCHE À SUIVRE? POUR ALLER PLUS LOIN 1 POUR QUOI? Faciliter l insertion professionnelle et

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart

APPEL A CANDIDATURE. Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart APPEL A CANDIDATURE Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart Sélection du prestataire pour la préparation orale des entrepreneurs dans le cadre

Plus en détail