TP de physique n 7 charge et décharge d'un condensateur Terminale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP de physique n 7 charge et décharge d'un condensateur Terminale"

Transcription

1 TP de physique n 7 charge e décharge d'un condensaeur Terminale I. CHARG T DCHARG D'UN CONDNSATUR SOUS UN TNSION CONSTANT 1) Monage u R u C ma COM i R = 5,6 k C = 1500 F = 10 V coninu V COM ATTNTION: Le condensaeur es polarisé, il fau le branché dans le bon sens A-mère sur le calibre 2 ma coninu e branché dans le bon sens V-mère sur le calibre 20 V coninu e branché dans le bon sens 2) Manipulaion - Placer l inerrupeur sur la posiion 2 : Le condensaeur se charge. - Relever l inensié i e la ension u C en foncion du emps. - Placer ensuie l inerrupeur sur la posiion 1 : le condensaeur se décharge. - Refaire les mêmes mesures au cours du emps. Charge : posiion 2 de l inerrupeur (s) i C (ma) U C (V) Décharge : posiion 1 de l inerrupeur (s) i C (ma) U C (V) 3) xploiaion Tracer, sur un même graphique, i e u C en foncion du emps pour la posiion 2 de l inerrupeur. Tracer, sur un même graphique, i e u C en foncion du emps pour la posiion 1 de l inerrupeur. Sur un des graphiques, racer la angene à l origine e déerminer la consane de emps. Trouvez par une aure méhode graphique. Vérifier que = RC. Lors de la charge (inerrupeur sur la posiion 2), écrire la loi d addiivié des ensions dans le circui. Que vau la ension u C au emps = 0? n déduire que l inensié au emps =0 s écri : i(0) = R Lors de la décharge (inerrupeur sur la posiion 1), en déduire que l inensié au emps =0 s écri: i(0) = - R Quels son les différens régime observables concernan la ension u C? La ension u C varie--elle de façon disconinue ou coninue au cours du emps?

2 II. TUD D LA CHARG D'UN CONDNSATUR A L'AID D'UN SYSTM D'ACQUISITION 1) schéma de principe - +5V 2 1 M Synchro ex R = 10 k C = 1 F = 5 V A 0 2) Monage u C u R - Le généraeur = 5V es celui de l inerface sysam : les bornes masse e + 5V se rouven dans le cadran «alimenaions». - Aenion à la polarié du condensaeur : l encoche doi êre côé + du généraeur. - Les bornes M, 1 e 2 de l inerrupeur inverseur se rouven sur le module carré bleu. - Placer l'inerrupeur inverseur-déclencheur sur 1. - Le basculemen de l'inerrupeur de 1 sur 2 enraînera la charge du condensaeur e déclenchera de façon synchrone l'acquisiion des mesures (ceci à condiion d avoir relié la borne M à l enrée synchro exerne de l inerface). - La ension u C es mesurée sur l enrée A 0 de l inerface. 3) Mesures de la ension aux bornes du condensaeur lors de la charge pour R = 10 kω e C = 1 µf - Ouvrir le logiciel d'acquisiion «Lais Pro» : Démarrer / Physique-chimie/ Lais Pro/Lais Pro - Dans la fenêre paramères de l acquisiion (cf ci-conre) : - Sélecionner la voie A0 puis la renommer UCcharge, pour ce faire : Clic droi sur A0 puis choisir «propriéés de la courbe» Cocher «Ajouer les courbes» pour les superposer Choisir : 300 poins e emps Toal d acquisiion : 30 ms Choisir : Source xerne e sens Monan

3 - Appuyer sur l icône ou la ouche F10 du clavier pour lancer la mesure, aendre 3 à 4 secondes puis basculer l'inerrupeur inverseur du module bleu de la posiion 1 à la posiion 2 - Le graphe représenan les variaions de uc =f() au cours de la charge du condensaeur s affiche sur l'écran S il y a un problème, pouvez inerrompre l acquisiion en appuyan sur la ouche chap du clavier, puis recommencer l opéraion - Afficher la courbe en uilisan l échelle maximale : faire un clic droi sur la fenêre graphique puis calibrage. - Allez ensuie dans la fenêre «lise des courbes» e renommer vore courbe (double clic sur le nom) R 10kilo e C 1 micro Monrer la courbe au prof pour savoir si vous pouvez coninuer 4) Recommencer l opéraion d acquisiion avec - Une résisance de R = 5,6 kω e un condensaeur de C = 1 µf. Renommer vore courbe (double clic sur le nom) R 5 6kilo e C 1 micro - Une résisance de R = 10 kω e un condensaeur de C = 0,22 µf Renommer vore courbe (double clic sur le nom) R 10 kilo e C 0 22 micro Monrer les courbes au prof pour savoir si vous pouvez coninuer III. QUATIONS DIFFRNTILLS 1) Lors de la charge (inerrupeur sur 2 ) a) On donne l expression de la ension aux bornes du condensaeur lors de la charge : Uc =.(1- Avec = R.C la consane de emps. b) On donne l expression de l inensié aux bornes du condensaeur lors de la charge : i = I 0. e Avec I 0 = R 2) Lors de la décharge (inerrupeur sur 1 ) a) On donne l expression de la ension aux bornes du condensaeur lors de la décharge : Uc = e Avec = R.C la consane de emps. b) On donne l expression de l inensié aux bornes du condensaeur lors de la décharge : i = -I 0. e e ) Avec I 0 = R e décharge IV. TRAITMNT MATHMATIQU DS DONNS AVC LATIS PRO 1) Déerminaion de la consane de emps a) Tracer la angene à l origine Le logiciel Laispro vous perme de racer la angene à la courbe en différens poins. - Faire un clic droi avec la souris, sélecionner angene, placer la angene en = 0 s b) Sélecionner le réicule : lire la valeur de la consane de emps exp pour les 3 courbes Regroupez vos résulas dans le ableau ci-dessous R 10 kω 5,6 kω 10 kω C 1 µf 1 µf 0,22 µf exp héo = R.C 5. exp Tension aux bornes du condensaeur pour 5. exp c) Calculer les consanes de emps héoriques héo. Compléer le ableau ci-dessus. - Comparer exp e héo. Conclusion? d) calculer 5. exp pour les 2 dernières colonnes du ableau. - Lire la valeur de la ension aux bornes du condensaeur après 5. exp puis compléer le ableau ci-dessus - Comparer ces valeurs à e conclure. e) Quelle es l influence des valeurs de C e R sur la charge d un condensaeur?

4 2) Modélisaion de la ension u C lors de la charge - Allez dans la fenêre «lise des courbes» - Supprimer oues les courbes (sélecionner la courbe à supprimer puis appuyer sur la ouche Suppr du clavier ) sauf celle de qui correspond à R = 10 kω e C = 0,22 µf - Lancer la modélisaion en suivan les indicaions ci-dessous : - Appuyer sur l icône ou sur la ouche F4 du clavier Sélecionner la courbe e la glisser ici Choisir le modèle Cliquer pour lancer la modélisaion Cliquer pour obenir les résulas de la modélisaion a) Noer sur vore rappor le modèle choisi b) Rerouver la valeur de puis de la consane de emps. Jusifier vore démarche c) Comparer e à la valeur héorique, conclusion? V. TUD D LA DCHARG DU CONDNSATUR - Sur le monage choisir comme composan R = 10 kω e C = 1 µf - ffacer oues les courbes précédenes - Dans la fenêre «paramères d aquisiion» (cf ci-conre) : Sélecionner la voie A0 puis la renommer UCdecharge, pour ce faire : Clic droi sur A0 puis choisir «propriéés de la courbe» Choisir : 1000 poins e emps oal d acquisiion :70 ms Choisir : Source xerne e sens Descendan - Appuyer sur l icône ou la ouche F10 du clavier pour lancer la mesure, aendre 3 à 4 secondes puis basculer l'inerrupeur inverseur du module bleu de la posiion 2 à la posiion 1 - Le graphe représenan les variaions de uc =f() au cours de la décharge du condensaeur s affiche sur l'écran S il y a un problème, pouvez inerrompre l acquisiion en appuyan sur la ouche chap du clavier, puis recommencer l opéraion - Afficher la courbe en uilisan l échelle maximale : faire un clic droi sur la fenêre graphique puis calibrage. - Allez ensuie dans la fenêre «lise des courbes» e renommer vore courbe (double clic sur le nom) R 10kilo e C 1 micro Monrer la courbe au prof pour savoir si vous pouvez coninuer 1) a) A l aide de Lais Pro e de la angene à l origine, déerminer la consane de emps exp pour la décharge, jusifier vore démarche b) Comparer exp pour la décharge à exp pour la charge, conclusion? 2) Déerminer la consane de emps exp à l aide d une aure méhode, déailler vore démarche 3) Modéliser la ension aux bornes du condensaeur lors de la décharge a) Noer sur vore rappor le modèle choisi b) Rerouver la valeur de e de exp. Conclusion

5 TP de physique n 6 charge e décharge d'un condensaeur Terminale MATRILPAR GROUP - inerface sysam - plaque UM - un généraeur de ension (les jaunes) - des fils de connexion - une résisance de 10 k - une résisance de 5,6 k - un ampèremère - un volmère - un condensaeur chimique de capacié de 1500 F - un condensaeur de capacié C = 1 F - un condensaeur de capacié C = 0,22 F - un chronomère - un inerrupeur ype baïonnee QULQUS ASTUCS AVC LATIS PRO résulas de la modélisaion: pour supprimer e V0 du modèle : imposer e V0 = 0, décocher acif e refaire calculer le modèle pour afficher les résulas de la modélisaion sur le graphique :copier le résula dans le presse papier clic droi sur le graphe : créer commenaire puis coller le conenu du presse papier afficher les posiions du réicule : après avoir posiionner le réicule, refaire un clic droi e cliquer de nouveau sur réicule.

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

AP1.1 : Montages électroniques élémentaires. Électricité et électronique

AP1.1 : Montages électroniques élémentaires. Électricité et électronique STI2D Option SIN Terminale AP1.1 : Montages électroniques élémentaires Électricité et électronique Durée prévue : 3h. Problématique : connaître les composants élémentaires de l'électronique Compétences

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A UIMBERTEAU UIMBERTEAU TRAVAUX PRATIQUES 5 ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA CAE D'ESCALIER DU BATIMET A ELECTROTECHIQUE Seconde B.E.P. méiers de l'elecroechnique ELECTROTECHIQUE HABITAT Ver.. UIMBERTEAU TRAVAUX

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Indusrielles pour l Ingénieur Cenre d Inérê 6 : CONVERTIR l'énergie Compéences : MODELISER, RESOUDRE CONVERSION ELECTROMECANIQUE - Machine à couran coninu en régime dynamique Procédés de piloage

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie.

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie. / VARIATION/ ACCOMP PLAY/PAUSE REW TUNE/MIDI 3- LESSON 1 2 3 MIDI Qu es-ce que MIDI? MIDI es l acronyme de Musical Insrumen Digial Inerface, une norme inernaionale pour l échange de données musicales enre

Plus en détail

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3

CHAPITRE 13. EXERCICES 13.2 1.a) 20,32 ± 0,055 b) 97,75 ± 0,4535 c) 1953,125 ± 23,4375. 2.±0,36π cm 3 Chapire Eercices de snhèse 6 CHAPITRE EXERCICES..a), ±,55 b) 97,75 ±,455 c) 95,5 ±,475.±,6π cm.a) 44,, erreur absolue de,5 e erreur relaive de, % b) 5,56, erreur absolue de,5 e erreur relaive de,9 % 4.a)

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

Cours d électrocinétique :

Cours d électrocinétique : Universié de Franche-Comé UFR des Sciences e Techniques STARTER 005-006 Cours d élecrocinéique : Régimes coninu e ransioire Elecrocinéique en régimes coninu e ransioire 1. INTRODUCTION 5 1.1. DÉFINITIONS

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit ENONCE : Une lampe à incandescence de 6 V 0,1 A est branchée aux bornes d une pile de force électromotrice E = 6 V et de résistance

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

Atelier Travailler vos photos Mars 2015

Atelier Travailler vos photos Mars 2015 Accéder aux photos enregistrées sur votre ordinateur. Cliquer sur le bouton démarrer puis cliquer sur Images dans la colonne de droite. Vous êtes dans le dossier Images. Cliquer ici pour modifier l apparence

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES

CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES Thomas Jeanjean To cie his version: Thomas Jeanjean. CONTRIBUTION A L ANALYSE DE LA GESTION DU RESULTAT DES SOCIETES COTEES. 22ÈME

Plus en détail

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire Séquence 2 Pourcenages Sommaire Pré-requis Évoluions e pourcenages Évoluions successives, évoluion réciproque Complémen sur calcularices e ableur Synhèse du cours Exercices d approfondissemen 1 1 Pré-requis

Plus en détail

Signature plume. Matériel : une plume ou un crayon. Ouvrir PhotoFiltre. Ouvrir votre image plume dans PhotoFiltre

Signature plume. Matériel : une plume ou un crayon. Ouvrir PhotoFiltre. Ouvrir votre image plume dans PhotoFiltre Signature plume Logiciels utilisés : PhotoFiltre et UnFREEz Matériel : une plume ou un crayon Ouvrir PhotoFiltre Ouvrir votre image plume dans PhotoFiltre 1. Fichier / Ouvrir ou cliquer sur cette icône

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

Relation entre la Volatilité Implicite et la Volatilité Réalisée.

Relation entre la Volatilité Implicite et la Volatilité Réalisée. Relaion enre la Volailié Implicie e la Volailié Réalisée. Le cas des séries avec la coinégraion fracionnaire. Rappor de Recherche Présené par : Mario Vázquez Velasco Direceur de Recherche : Benoî Perron

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE Ce aricle es disponible en ligne à l adresse : hp://www.cairn.info/aricle.php?id_revue=ecop&id_numpublie=ecop_149&id_article=ecop_149_0073 Risque associé au conra d assurance-vie pour la compagnie d assurance

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

EXCEL PERFECTIONNEMENT SERVICE INFORMATIQUE. Version 1.0 30/11/05

EXCEL PERFECTIONNEMENT SERVICE INFORMATIQUE. Version 1.0 30/11/05 EXCEL PERFECTIONNEMENT Version 1.0 30/11/05 SERVICE INFORMATIQUE TABLE DES MATIERES 1RAPPELS...3 1.1RACCOURCIS CLAVIER & SOURIS... 3 1.2NAVIGUER DANS UNE FEUILLE ET UN CLASSEUR... 3 1.3PERSONNALISER LA

Plus en détail

Cahier technique n 114

Cahier technique n 114 Collecion Technique... Cahier echnique n 114 Les proecions différenielles en basse ension J. Schonek Building a ew Elecric World * Les Cahiers Techniques consiuen une collecion d une cenaine de ires édiés

Plus en détail

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1)

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1) Parenaria Sociéé Générale Execuive relocaions Vous vous insallez en france? Sociéé Générale vous accompagne (1) offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au

Plus en détail

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques

THÈSE. Pour l obtention du grade de Docteur de l Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Discipline : Sciences Économiques Universié de Paris I Panhéon Sorbonne U.F.R. de Sciences Économiques Année 2011 Numéro aribué par la bibliohèque 2 0 1 1 P A 0 1 0 0 5 7 THÈSE Pour l obenion du grade de Doceur de l Universié de Paris

Plus en détail

Manuel Utilisateur Chariot odys.sante-lorraine.fr

Manuel Utilisateur Chariot odys.sante-lorraine.fr odys.sante-lorraine.fr version 1.3 Sommaire 1. Présentation du chariot... 3 2. Mise en fonctionnement du chariot... 3 3. Connexion à Odys... 4 4. Téléconsultation vidéo... 5 4.1. Entrer en téléconsultation...

Plus en détail

1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique...

1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique... 1 Démarrer... 3 1.1 L écran Isis...3 1.2 La boite à outils...3 1.2.1 Mode principal... 4 1.2.2 Mode gadget...4 1.2.3 Mode graphique... 4 2 Quelques actions... 5 2.1 Ouvrir un document existant...5 2.2

Plus en détail

L Expertise numérique avec la tablette

L Expertise numérique avec la tablette L Expertise numérique avec la tablette AVANT TOUTE UTILISATION DE LA TABLETTE, VERIFIER QUE CHAQUE VEHICULE POSSEDE SA PROPRE IMMATRICULATION SUPPRIMER LE CAS ECHEANT LES DOUBLONS (notamment pour les immatriculations

Plus en détail

Calcul Stochastique 2 Annie Millet

Calcul Stochastique 2 Annie Millet M - Mahémaiques Appliquées à l Économie e à la Finance Universié Paris 1 Spécialié : Modélisaion e Méhodes Mahémaiques en Économie e Finance Calcul Sochasique Annie Mille 15 14 13 1 11 1 9 8 7 6 5 4 3

Plus en détail

Mini_guide_Isis.pdf le 23/09/2001 Page 1/14

Mini_guide_Isis.pdf le 23/09/2001 Page 1/14 1 Démarrer...2 1.1 L écran Isis...2 1.2 La boite à outils...2 1.2.1 Mode principal...3 1.2.2 Mode gadgets...3 1.2.3 Mode graphique...3 2 Quelques actions...4 2.1 Ouvrir un document existant...4 2.2 Sélectionner

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Calibrage du moniteur avec Monitor Profiler de Little CMS

Calibrage du moniteur avec Monitor Profiler de Little CMS Calibrage du moniteur avec Monitor Profiler de Little CMS Introduction : Ce petit utilitaire permet donc de créer un profil dédié au moniteur afin d'améliorer le rendu des couleurs. On verra comment charger

Plus en détail

B34 - Modulation & Modems

B34 - Modulation & Modems G. Pinson - Physique Appliquée Modulaion - B34 / Caracérisiques d'un canal de communicaion B34 - Modulaion & Modems - Définiions * Half Duplex ou simplex : ransmission un sens à la fois ; exemple : alky-walky

Plus en détail

Comment accéder à une vision synthétique de mon activité commerciale?

Comment accéder à une vision synthétique de mon activité commerciale? Comment accéder à une vision synthétique de mon activité commerciale? Cliquez sur l onglet "Devis Factures". Vous visualisez le chiffre d affaires sur l année en cours, le tableau de bord, le récapitulatif

Plus en détail

GESTION DE L'ORDINATEUR

GESTION DE L'ORDINATEUR FORMATION DES NOUVEAUX DIRECTEURS GESTION DE L'ORDINATEUR L'EXPLORATEUR WINDOWS Février 2012 B. Lorne Atice CHY1 Gestion de l'ordinateur Le système d'exploitation Il ne faut pas confondre : -Système d'exploitation

Plus en détail

ANNEXE 8 : Le Mailing

ANNEXE 8 : Le Mailing 430/523 Lancer un mailing Présentation de l écran du mailing Aller dans Communication puis sélectionner «Mailing» Cet écran apparaît 431/523 Définition des zones Choix du type de Mailing 1 Mailing Courrier

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

2009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES 1948-2008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, DE LA FORME FAIBLE

2009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES 1948-2008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, DE LA FORME FAIBLE 009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, 1948-008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE DE LA FORME FAIBLE Thi Hong Van HOANG Efficience informaionnelle des marchés de l or

Plus en détail

SYSTEME D ALARME SANS FIL BI-DIRECTIONNEL

SYSTEME D ALARME SANS FIL BI-DIRECTIONNEL NOICE D UILISAION SYSEME D ALARME SANS FIL BI-DIRECIONNEL Version 4/05 Renseignements, conseils n hésitez pas à nous contacter au 0892 35 01 85 (0,34 / minute) 1 Vous trouverez au sein de votre kit d alarme

Plus en détail

les outils de vérification de la comptabilité et la clôture de la comptabilité

les outils de vérification de la comptabilité et la clôture de la comptabilité 22 janvier 2007 les outils de vérification de la comptabilité et la clôture de la comptabilité Vous pouvez, certes, entrer en comptabilité toutes vos recettes et toutes vos dépenses sans faire le moindre

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

ELECTRONIQUE ANALOGIQUE

ELECTRONIQUE ANALOGIQUE LCTRONIQU ANALOGIQU CALCUL T XPRIMNTATION D UN AMPLIFICATUR A TRANSISTOR BIPOLAIR Joël RDOUTY Mise à jour décembre 2010 AMPLIFICATUR BASS FRQUNC A TRANSISTOR BIPOLAIR L'objectif de ce T est de montrer

Plus en détail

Comment se connecter au VPN ECE sous vista

Comment se connecter au VPN ECE sous vista Comment se connecter au VPN ECE sous vista Pour commencer, aller dans le Centre de Réseau et partage (qui est aussi accessible via le panneau de configuration onglet internet et réseau), en faisant clic

Plus en détail

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique. Outils informatiques

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique. Outils informatiques Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Outils informatiques 1 Le but de ce TP, organisé sur deux séances, est de vous familiariser avec les logiciels mis à votre disposition au cours

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, août 2003

GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, août 2003 GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, aoû 2003 Thomas JEANJEAN 2 Cahier de recherche du CEREG n 2003-13 Résumé : Depuis une vingaine d années, la noion d accruals discréionnaires

Plus en détail

Nouveautés Sm@rt-Cool Version 1.2.00 Guide PME

Nouveautés Sm@rt-Cool Version 1.2.00 Guide PME Nouveautés Sm@rt-Cool Version 1.2.00 Guide PME Décembre 2007 Sage Division Experts-Comptables - 11 rue de Cambrai - 75945 Paris Cedex 19 Siège Social Sage : 10 rue Fructidor - 75834 Paris Cedex 17 SAS

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION TERMINAL PHL 2700

MANUEL D UTILISATION TERMINAL PHL 2700 MANUEL D UTILISATION TERMINAL PHL 2700 XL Soft - 16 Bd Charles de Gaulle Parc d'affaires les Moulinets- Bât C 44800 SAINT HERBLAIN Tel.: 02 51 80 77 88 Fax: 02 51 80 77 87 www.xlsoft.fr SOMMAIRE 1) Présentation

Plus en détail

DE L'ÉVALUATION DU RISQUE DE CRÉDIT

DE L'ÉVALUATION DU RISQUE DE CRÉDIT DE L'ÉALUAION DU RISQUE DE CRÉDI François-Éric Racico * Déparemen des sciences adminisraives Universié du Québec, Ouaouais Raymond héore Déparemen Sraégie des Affaires Universié du Québec, Monréal RePAd

Plus en détail

Guide d utilisation de fonctionnalités avancées de Beyond 20/20 (application à des données départementales issues de Sit@del2)

Guide d utilisation de fonctionnalités avancées de Beyond 20/20 (application à des données départementales issues de Sit@del2) Guide d utilisation de fonctionnalités avancées de Beyond 20/20 (application à des données départementales issues de Sit@del2) Les indications ci-dessous ont pour objectif de guider la personnalisation

Plus en détail

C RÉATION DE PDF (1) Cours SEM 205 Mieux utiliser le format PDF

C RÉATION DE PDF (1) Cours SEM 205 Mieux utiliser le format PDF Notes liminaires : certaines des fonctions présentées ci-après ne sont disponibles que dans Acrobat Pro (version 6 ou 7) ou dans des logiciels payants. Nous signalerons cependant quant elles sont disponibles

Plus en détail

DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE

DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE DECOUVERTE DU LOGICIEL CIEL GESTION COMMERCIALE 1 ère PARTIE : Création de la société et saisie des fichiers 1 ère étape : Créer le dossier 1. Lancer ciel gestion commerciale 2. Cliquer sur le bouton «annuler»

Plus en détail

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie Copules e dépendances : applicaion praique à la déerminaion du besoin en fonds propres d un assureur non vie David Cadoux Insiu des Acuaires (IA) GE Insurance Soluions 07 rue Sain-Lazare, 75009 Paris FRANCE

Plus en détail

Mémoire présenté et soutenu en vue de l obtention

Mémoire présenté et soutenu en vue de l obtention République du Cameroun Paix - Travail - Parie Universié de Yaoundé I Faculé des sciences Déparemen de Mahémaiques Maser de saisique Appliquée Republic of Cameroon Peace Wor Faherland The Universiy of Yaoundé

Plus en détail

Mathématiques financières. Peter Tankov

Mathématiques financières. Peter Tankov Mahémaiques financières Peer ankov Maser ISIFAR Ediion 13-14 Preface Objecifs du cours L obje de ce cours es la modélisaion financière en emps coninu. L objecif es d un coé de comprendre les bases de

Plus en détail

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES

CANAUX DE TRANSMISSION BRUITES Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03 CUX DE TRSISSIO RUITES CORRECTIO TRVUX DIRIGES. oyer Canaux de ransmissions bruiés Ocobre 03. RUIT DE FOD Calculer le niveau absolu de brui hermique obenu pour une

Plus en détail

- Université Paris V - UFR de Psychologie ASDP4 Info Introduction à Windows

- Université Paris V - UFR de Psychologie ASDP4 Info Introduction à Windows Introduction à Windows 1. Démarrer Allumer l ordinateur On se trouve face au bureau, avec ses icônes, sa barre de tâches. Icônes Barre des tâches 2. La souris a. Cliquer Amener le pointeur de la souris

Plus en détail

DROPBOX. Stocker et partager des fichiers avec

DROPBOX. Stocker et partager des fichiers avec Stocker et partager des fichiers avec DROPBOX https://www.dropbox.com/ Dropbox est un programme qui permet de partager et de synchroniser entre deux ou plusieurs ordinateurs, des fichiers placés dans un

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3 & ' " ( ) '*+ ", ##) # " -. /0 " 1 2 " 3. SIMULATION 7 " - 4.

TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3 & '  ( ) '*+ , ##) #  -. /0  1 2  3. SIMULATION 7  - 4. TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3! " #$ % & ' " ( ) '*+ ", ##) # " -. /0 " 1 2 " 3' & 3. SIMULATION 7 0 ( 0, - 0 - " - & 1 4. LA SOURIS 11 5. LES RACCOURCIS CLAVIER 11 STI Electronique

Plus en détail

Evaluation des Options avec Prime de Risque Variable

Evaluation des Options avec Prime de Risque Variable Evaluaion des Opions avec Prime de Risque Variable Lahouel NOUREDDINE Correspondance : LEGI-Ecole Polyechnique de Tunisie, BP : 743,078 La Marsa, Tunisie, Insiu Supérieur de Finance e de Fiscalié de Sousse.

Plus en détail

Géographie CM2. Guide pédagogique. Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives. Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal

Géographie CM2. Guide pédagogique. Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives. Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal CM2 Géographie RESSOURCES MULTIMÉDIA Guide pédagogique Atouts es n i l p i c s Di Jacques Arnaud Nicole Darcy Daniel Le Gal Ressources vidéoprojetables & 14 animations interactives Sommaire Présentation

Plus en détail

Cours pratique Excel. Dans chacune des feuilles, les donnés sont déjà entrées afin de gagner du temps.

Cours pratique Excel. Dans chacune des feuilles, les donnés sont déjà entrées afin de gagner du temps. Cours pratique Excel Présentation du classeur cours.xls C est un classeur qui contient 7 feuilles Liste de personnes Calculs simples Solde Listes Auto Relatif Absolu Formats Paye Cours AFM Dans chacune

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail

MID. Table des matières

MID. Table des matières Table des matières Table des matières...1 1. Description de l apparence...2 2. Guide de démarrage...3 2.1 Chargement de la batterie...3 2.2 Comment utiliser la carte mémoire...3 2.3 Espace de stockage...4

Plus en détail

Article. «Les effets à long terme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel et Bertrand Wigniolle

Article. «Les effets à long terme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel et Bertrand Wigniolle Aricle «Les effes à long erme des fonds de pension» Pascal Belan, Philippe Michel e Berrand Wigniolle L'Acualié économique, vol 79, n 4, 003, p 457-480 Pour cier ce aricle, uiliser l'informaion suivane

Plus en détail

Introduction à la présentation graphique avec xmgrace

Introduction à la présentation graphique avec xmgrace Chapitre 6 Introduction à la présentation graphique avec xmgrace Contenu 6.1 Avant-propos....................... 71 6.2 Faire un simple graphe................. 72 6.3 Un graphe avec plusieurs courbes...........

Plus en détail

Charges électriques - Courant électrique

Charges électriques - Courant électrique Courant électrique Charges électriques - Courant électrique Exercice 6 : Dans la chambre à vide d un microscope électronique, un faisceau continu d électrons transporte 3,0 µc de charges négatives pendant

Plus en détail

ASSOCIATION NATIONALE D'ASSISTANCE ADMINISTRATIVE ET FISCALE DES AVOCATS

ASSOCIATION NATIONALE D'ASSISTANCE ADMINISTRATIVE ET FISCALE DES AVOCATS Modèles de factures Module : Gestion Version : 3.03a Date : 14 juin 2006 Mise à jour : 01 décembre 2009 Objectif Afin de vous permettre de gagner du temps lors de la création de vos factures, Aidavocat

Plus en détail

1- Enregistrer le nouveau planning

1- Enregistrer le nouveau planning Guide d utilisation MindView Formation BTSET Ce document est le complément au TP projet maison simplifié, vous guidera pour réaliser la planification (partie 1). Les étapes sont : A : Planifier par les

Plus en détail

FileZilla. Sauvegarder son site Guppy à l aide de. Sommaire:

FileZilla. Sauvegarder son site Guppy à l aide de. Sommaire: FileZilla http://filezilla.sourceforge.net/ Sauvegarder son site Guppy à l aide de Sommaire: P. 2 Téléchargement et installation P. 3 Paramétrage du transfert P. 3 L'environnement de Filezilla P. Sauvegarde

Plus en détail

Table des matières : 16 ASTUCES OUTLOOK

Table des matières : 16 ASTUCES OUTLOOK Table des matières : 16 ASTUCES OUTLOOK Accéder rapidement à votre boîte de réception Ajouter directement les caractéristiques dans le carnet d'adresses Classez vos emails par couleurs Créez des Post-It

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006)

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006) N d ordre Année 28 HESE présenée devan l UNIVERSIE CLAUDE BERNARD - LYON pour l obenion du DILOME DE DOCORA (arrêé du 7 aoû 26) présenée e souenue publiquemen le par M. Mohamed HOUKARI IRE : Mesure du

Plus en détail

Tutoriel Prise en Main de la Plateforme MetaTrader 4. Mise à jour : 7/09/2009 1.6

Tutoriel Prise en Main de la Plateforme MetaTrader 4. Mise à jour : 7/09/2009 1.6 Tutoriel Prise en Main de la Plateforme MetaTrader 4 Mise à jour : 7/09/2009 1.6 Ce tutoriel de prise en main permet d utiliser les principales fonctionnalités de MetaTrader. La plateforme MetaTrader utilise

Plus en détail