Auchan/Système U Les chiffres-clés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Auchan/Système U Les chiffres-clés"

Transcription

1 Auchan/Système U Les chiffres-clés [SEPTEMBRE ]

2 Auchan/Système U Les chiffres-clés Les parcs de magasins en France Le chiffre d affaires par format Résultats Auchan 1 er semestre Résultats Système U exercice Parts de marché Evolution de parts de marché depuis Indices de prix Rendements des enseignes Drives : parcs et politiques marchandises

3 LES PARCS DE MAGASINS EN FRANCE SYSTÈME U AUCHAN 71 hypermarchés dont : 9 affiliés m² de surface de vente totale 773 supermarchés SM dont : 37 affiliés m² de surface de vente totale m² de surface de vente moyenne 21,9 M * de CA moyen TTC/mag /m²* de rendement annuel moyen HM m² de surface de vente moyenne 62,8 M * de CA moyen TTC/mag /m²*de rendement annuel moyen 11 magasins MARCHÉ 294 magasins 410 magasins P ro xi [ SOURCE : STORE CHART BOOK / EDITIONS DAUVERS ] 130 hypermarchés dont : 10 associés et 1 franchisé m² de surface de vente totale m² de surface de vente moyenne 133 M * de CA moyen TTC/mag /m²* de rendement annuel moyen 392 supermarchés dont : 61 franchisés et 80 associés m² de surface de vente totale m² de surface de vente moyenne 12,1 M * de CA moyen TTC/mag /m²* de rendement annuel moyen 7,6 % de part de marché valeur (- 0,2 pt vs ) 33,7 % de pénétration 24,6 % de taux de nourriture 2,5 % de part de marché valeur (= vs ) 15,4 % de pénétration HM SM 17,4 % de taux de nourriture

4 LE CHIFFRE D AFFAIRES PAR FORMAT (France) Hypers 15 Mds Hypers 3,5 Mds Supers 3,5 Mds Proxi 1,6 Md Supers 13,3 Mds

5 Résultats Auchan 1 er semestre Mauvais premier semestre pour Auchan La consolidation à 100 % de l activité chinoise ne cache pas des performances décevantes du groupe en Europe Occidentale et en France où la rentabilité se dégrade fortement. > En apparence, le premier semestre se solde par une forte croissance de chiffre d affaires pour Auchan : 26 milliards d euros, soit une progression de 12 %. Mais une progression en trompe-l œil. En effet, pour se mettre en conformité avec les standards comptables internationaux, Auchan a dû consolider (en CA comme en résultats) sa filiale chinoise Sun Art Retail, bien que n en contrôlant que 51 %. Autrement dit, la progression est «virtuelle». > Mais la consolidation de Sun Art Retail ne parvient même pas à masquer le premier semestre décevant pour le groupe. Malgré la Chine, l EBITDA ne progresse que de 1 % tandis que le résultat d exploitation dégringole de 17 %. En cause : les activités en Europe occidentale et en France. > En France, tant les hypers que les supers sont en retrait : - 2 % à magasins comparables et hors essence pour Auchan et 0,8 % pour Simply Market. Cela dit, le recul des hypers s explique par la baisse de prix engagée en début d année. Le prix de vente moyen est en effet en repli de 2,3 %. Selon l enseigne, les premiers effets se feraient actuellement sentir avec une fréquentation à nouveau positive. Mais le mouvement sera nécessairement long (comme l a déjà expérimenté Casino ). LE GROUPE AUCHAN AU S1 > Compte d exploitation (en millions d euros) S1 Évol. / S1 Chiffre d affaires HT ,4 % EBITDA ,0 % Rés. d exploitation courant ,0 % Marge d exploitation courante 1,5 % 0,6 pt Rés. net part du groupe ,4 % Dette financière nette M > Évolution de l EBITDA par zone (en millions d euros) M M 207 Asie x 2, Europe Est&Cent - 8 % Europe Occ % 489 S1 S1 > En Italie, la situation est plus compliquée encore. Auchan ne le reconnaît pas, mais l activité serait toujours nettement déficitaire! Pas de risque de cette nature encore en France Reste que les hypers y sont encore très loin de leurs objectifs. Baisses de prix et recul des ventes ont littéralement plombé le compte d exploitation. Sur l ensemble de la zone «Europe occidentale» dont la France est le premier contributeur, l EBITDA est ainsi en recul de 28 %. Du jamais vu pour le groupe, en tous les cas dans cette proportion. > Evolution du chiffre d affaires par zone géographique (en millions d euros) > Evolution du chiffre d affaires en France (en millions d euros) M - 1,9 % S1 France Europe occ. Europe Est Asie S1 (hors France) et centrale S1 S1-289 M - 5,5 % - 2,6 % M + 9,3 % M + 92 % (- 2,0 % à mag comp. hors essence) S1 S1-0,5 % (- 0,8 % à mag comp. hors essence) > En conséquence, Auchan a sérieusement revu à la baisse ses investissements en cours de semestre (le plein effet se fera sentir sur le S2). De janvier à juin, le groupe a investi 708 millions d euros. C est logiquement nettement moins qu en où l exercice avait été marqué par la reprise des hypers Real. Mais c est également en fort repli (- 30 %) par rapport à 2012, dernière année comparable. [extrait de VIGIE, septembre ] Source : Auchan / Vigie Grande Conso

6 Résultats Système U exercice SYSTÈME U EN > CA total, avec carburants, en Mds > CA hors carburants, en Mds >Part de marché PGC + Frais LS (en %) 23,7 23,2 21,1 19,25 + 8,8 % + 10 % + 2 % ,5 17,8 16,1 15,1 + 5,6 % + 11 % + 3,5 % ,0 9,4 8,6 8,0 7, ,3 Source : Système U / Editions Dauvers Système U : le chiffre sauvé par l effet de parc Système U affiche toujours une croissance à faire saliver les groupes intégrés : + 3,5 %. Pour autant, elle est essentiellement due à l effet de parc. Ce qui, de facto, la relativise. > L an dernier, le groupement Système U a réalisé un chiffre d affaires total de 23,7 milliards d euros, en hausse de 2 %. Hors carburants, la croissance atteint 3,5 %, soit un niveau à peine inférieur à l ambition initiale évoquée l an dernier à pareille époque (+ 4 %). A noter que l évolution des ventes atteint 4,2 % en alimentaire ce qui, en pondérant par son quota, signifie que le non-al est à environ zéro. > Seconde lecture : le chiffre d affaires est en fait sauvé par l effet de parc. Les U ont en effet gagné m 2, soit 3,8 % de nouveaux mètres carrés. C est-à-dire peu ou prou le niveau de croissance des ventes hors carburants. > Dans le détail des enseignes et à contre-courant des autres groupes les supermarchés ont moins progressé que les hypers : respectivement + 2,5 % pour Super U et + 4 % pour Hyper U. [extrait de VIGIE, février ] > Deux lectures pour ces résultats. D abord, ce niveau de croissance plus faible que par le passé suffit néanmoins à gagner des parts de marché : Système U est à cet égard en ligne avec son objectif stratégique de long terme, + 0,3 pt/an.

7 Parts de marché > En cumul annuel mobile, au 10 août, Source : Kantar Worldpanel 19,7 % 18,8 % 13,2 % 9,8 % 8,4 % 4,6 % 4,4 % 2,5 % 2,4 % 2,4 %

8 Évolution de parts de marché EVOLUTION DE LA PDM D AUCHAN HYPERS DEPUIS > Evolution en point vs même période de l année précédente - 0,5 P1 + 0,2 + 0,2-0,1-0,1-0,1-0,1-0,1-0,2-0,2-0,2-0,2-0,2-0,2-0,3-0,3-0,4-0,5 P2 P3 P4 P5 P6 P7 P8 P9 P10 P11 P12 P13 P1 P2 P3 P4 P5 P6 P7 P8 Source : Kantar worldpanel EVOLUTION DE LA PDM DE SUPER U / HYPER U DEPUIS > Evolution en point vs même période de l année précédente + 0,4 + 0,4 + 0,5 + 0,3 + 0,3 + 0,3 P1 P2 P3 P4 P5 P6 + 0,7 P7 + 0,5 + 0,3 P8 P9 P10 + 0,2 P11 P12 P13-0,2-0,2-0,4 P1 P2 P3 + 0,1 P4 P5 P6 P7-0,1 P8 Source : Kantar worldpanel

9 Indices de prix

10 Indices de prix

11 Parce que VOTRE TEMPS PRÉCIEUX est Une fois par mois 20 POUR SAVOIR et comprendre LA VEILLE DE RÉFÉRÉNCE SIGNAUX ECO Démographie Emploi Epargne Inflation Pouvoir d achat Indicateurs macro-éco SIGNAUX CONSO Achats des ménages Tendances conso Etudes socio RETAIL FRANCE Le suivi des enseignes : résultats, performances, benchmark, etc. RETAIL WORLD Le suivi des principales enseignes européennes et mondiales. Pour recevoir un exemplaire découverte gratuit... o l i v i e o l i v i e r d a u v e r s. f r

12 Rendements HYPERMARCHÉS (CA TTC/m²/an) SUPERMARCHÉS (CA TTC/m²/an) [ SOURCE : STORE CHART BOOK / EDITIONS DAUVERS ]

13 Drives

14 Drives

15 Veille stratégique, études, livres, magazine, blog, production audio-visuelle L ÉDITEUR-EXPERT w w w. o l i v i e r d a u v e r s. f r

GRANDE CONSO. Lidl Paris Jourdan [OCTOBRE 2015]

GRANDE CONSO. Lidl Paris Jourdan [OCTOBRE 2015] Lidl Paris Jourdan [OCTOBRE 2015] Parce que VOTRE TEMPS PRÉCIEUX est Une fois par mois 20 POUR SAVOIR et comprendre LA VEILLE DE RÉFÉRÉNCE SIGNAUX ECO/CONSO Démographie Emploi Epargne Inflation Pouvoir

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

Alors que l on entend parler d un

Alors que l on entend parler d un N 2 0 - f é v r i e r 2 0 1 4 S a v o i r p o u r c o m p r e n d r e La VIGIE retail Le décalage français isabelle et Jean-Luc spitale Co-présidents Adhrena Alors que l on entend parler d un nouveau projet

Plus en détail

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012]

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012] [JANVIER 2012] 2011, le décollage du drive (Sources : lesitemarketing, Kantar WorldPanel) Le parc Déjà plus de 850 drives (incluant points retrait) à fin décembre 2011 1 400 drives prévus en novembre 2012

Plus en détail

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer.

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Communiqué de presse Croix, le 31 août 2015 Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Hausse du chiffre d affaires HT consolidé : 26,9 milliards d euros, +3,4

Plus en détail

Pierre-Jean SIVIGNON

Pierre-Jean SIVIGNON 7 MARS 2013 Georges PLASSAT Pierre-Jean SIVIGNON Remarques préliminaires 2012 Le Groupe s est recentré sur les pays où il a une position forte et un profil multi-format : Grèce : réorganisation de son

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

PUB 2014 : mon TOP 10 des visuels

PUB 2014 : mon TOP 10 des visuels PUB 2014 : mon TOP 10 des visuels C est bien connu, j adore le combat entre enseignes! Et particulièrement le combat des prix parce que, in fine, à produit comparable c est bien ça qui fait la différence.

Plus en détail

OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE

OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE ETAT des LIEUX SEPTEMBRE 2014 ZOOM GRANDE DISTRIBUTION SOMMAIRE 1. La consommation alimentaire 2. Les circuits 3. L offre 4. Les enseignes 1-Consommation alimentaire

Plus en détail

VENTES TTC T4 2009 Le 14 janvier 2010

VENTES TTC T4 2009 Le 14 janvier 2010 Chiffres d affaires 2009 et T4 en progression, soutenus par les marchés de croissance 2009 : 96,2 Md d, +0,9% hors essence et à changes constants T4 2009 : 26 Md d, +1,0% hors essence et à changes constants

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

DRIVE et RENTABILITÉ FONDEMENTS ET LEVIERS D ACTION

DRIVE et RENTABILITÉ FONDEMENTS ET LEVIERS D ACTION DRIVE et RENTABILITÉ FONDEMENTS ET LEVIERS D ACTION [NOVEMBRE 2013] Au sommaire LA RENTABILITÉ DU DRIVE ET LES LEVIERS D ACTION Zoom sur... les frais de perso Zoom sur... la charge d investissement Objectif

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

GRANDE CONSO. Le scanner de l application Mon Magasin U [SEPTEMBRE 2015]

GRANDE CONSO. Le scanner de l application Mon Magasin U [SEPTEMBRE 2015] LES TESTS Le scanner de l application Mon Magasin U [SEPTEMBRE 2015] LES DOSSIERS TESTS Depuis quelques semaines, Système U vante dans les médias le meilleur outil pour tout savoir sur ce que l on mange

Plus en détail

Une nouvelle année s est ouverte!

Une nouvelle année s est ouverte! N 8 - J a n v i e r 2 0 1 3 S a v o i r p o u r c o m p r e n d r e La VIGIE retail Isabelle et Jean-Luc Spitale Co-présidents Adhrena Une nouvelle année s est ouverte! L occasion pour nous de souhaiter

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2004 GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 Croissance comparable des ventes de +8,8% Amélioration de la marge opérationnelle de 11,9% à 12,3%

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006. Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006. Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants Le 12 avril 2006 CHIFFRE D AFFAIRES T1 2006 Chiffre d affaires en hausse de +6,0% à taux de changes constants, +8,3% à taux de changes courants Une croissance solide en France: - Forte croissance à magasins

Plus en détail

Le contexte économique de ce

Le contexte économique de ce N 2 - J u i n 2 0 1 2 S a v o i r p o u r c o m p r e n d r e La VIGIE retail Le contexte économique de ce printemps est comme le temps, morose. La crise durable de l'euro, les élections, un climat défavorable

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

«On a fait un rêve» Que les entreprises se regardent telles qu elles devraient être et pas telles qu elles sont.

«On a fait un rêve» Que les entreprises se regardent telles qu elles devraient être et pas telles qu elles sont. N 9 - F é v r i e r 2 0 1 3 S a v o i r p o u r c o m p r e n d r e La VIGIE retail Isabelle et Jean-Luc Spitale Co-présidents Adhrena «On a fait un rêve» Que les entreprises se regardent telles qu elles

Plus en détail

GRANDE CONSO. Nouvelle application Qui est le moins cher? LE TEST. [Avril 2013]

GRANDE CONSO. Nouvelle application Qui est le moins cher? LE TEST. [Avril 2013] Nouvelle application Qui est le moins cher? LE TEST [Avril 2013] Quiestlemoinscher Les dossiers Test réalisé le 22 avril à Bordeaux Installation aisée de l application, utilisation très intuitive : me

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

Croissance organique hors essence T1 2011 Activités poursuivies +4,7% France +1,2% International +10,5%

Croissance organique hors essence T1 2011 Activités poursuivies +4,7% France +1,2% International +10,5% Très forte croissance du chiffre d affaires au er trimestre 20 : +8,8% sous l effet notamment des variations de périmètre au Brésil et en Thaïlande A périmètre comparable progression du chiffre d affaires

Plus en détail

Croissance organique au 4 ème trimestre 2008 : +3,9% (hors essence) France : +1,2% et International : +9,2%

Croissance organique au 4 ème trimestre 2008 : +3,9% (hors essence) France : +1,2% et International : +9,2% Croissance organique au 4 ème trimestre 200 : +3,9% (hors essence) France : +1,2% et International : +9,2% Forte progression du chiffre d affaires en 200 :+,9% Accélération de la croissance organique :

Plus en détail

Légère reprise de la consommation sur le 1 er semestre 2012

Légère reprise de la consommation sur le 1 er semestre 2012 Légère reprise de la consommation sur le 1 er semestre 212 Des ménages plus confiants, un contexte plus favorable à la consommation 134 132 13 128 126 124 122 12 118 Indice des prix à la consommation :

Plus en détail

Résultats de l exercice 2009-2010. Mardi 1 er juin 2010

Résultats de l exercice 2009-2010. Mardi 1 er juin 2010 Résultats de l exercice 2009-2010 Mardi 1 er juin 2010 Agenda 1. Retour de la croissance 2. Amélioration des résultats au second semestre 3. De solides atouts pour bénéficier de la reprise 2 Principales

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION AU 31 DECEMBRE 2012

RAPPORT DE GESTION AU 31 DECEMBRE 2012 RAPPORT DE GESTION AU 31 DECEMBRE 2012 Sommaire 1. Analyse de l activité et des résultats consolidés 1.1. Principaux agrégats du compte de résultat 1.2. Analyse des principaux postes du compte de résultat

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 Chiffre d affaires de 48,5 Mds, en progression organique de + 4,7 % En France : - Fin du cycle de repositionnement tarifaire des enseignes discount (Géant et Leader Price) - Développement

Plus en détail

Amélioration du chiffre d affaires et du bénéfice

Amélioration du chiffre d affaires et du bénéfice Résultat semestriel 2006 Seul le discours prononcé fait foi Amélioration du chiffre d affaires et du bénéfice. Présentation de Christian Sahli, chef Finances et controlling, lors de la conférence de presse

Plus en détail

ELEMENTS CLES DU 1 ER SEMESTRE 2012

ELEMENTS CLES DU 1 ER SEMESTRE 2012 RESULTATS DU 1 er SEMESTRE 2012 Paris, le 31 août 2012 3,6 millions d abonnés mobiles : 5,4% du parc français en moins de 6 mois 54% de parts de marché des recrutements haut débit : clair leadership sur

Plus en détail

PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE LAGARDERE SCA A 896 M

PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE LAGARDERE SCA A 896 M PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE SCA A 896 M PROGRESSION DE + 7,1 % DU RESOP DE MEDIA PROGRESSION DE + 10,3 % DU RESOP CIBLE DE MEDIA (HORS STOCK-OPTIONS,

Plus en détail

2014, l enjeu PME. moment les démarches directes ou indirectes, via les instances représentatives, pour nouer des partenariats

2014, l enjeu PME. moment les démarches directes ou indirectes, via les instances représentatives, pour nouer des partenariats N 1 6 - O c t o b r e 2 0 1 3 S a v o i r p o u r c o m p r e n d r e La VIGIE retail Isabelle et Jean-Luc Spitale Co-présidents Adhrena 2014, l enjeu PME L es enseignes multiplient en ce moment les démarches

Plus en détail

DRIVE 2013 Parc, CA, offre, etc. : Premier bilan de l année

DRIVE 2013 Parc, CA, offre, etc. : Premier bilan de l année DRIVE 2013 Parc, CA, offre, etc. : Premier bilan de l année [NOVEMBRE 2013] Au sommaire LE PARC LES OUVERTURES PAR ENSEIGNE LA DENSITÉ PAR RÉGION LE CHIFFRE D AFFAIRES L OFFRE LES PRIX L ANNÉE DRIVE EN

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013

RÉSULTATS ANNUELS 2013 MATHIAS EMMERICH DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT FINANCES, ACHATS ET SI 1 RÉSULTATS ANNUELS 13 FÉVRIER 2013 2014 1 ÉLÉMENTS CLÉS Dans un contexte économique difficile, l activité du groupe SNCF est en croissance

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Pour la deuxième année consécutive,

Pour la deuxième année consécutive, N 1 4 - J u i l l e t 2 0 1 3 S a v o i r p o u r c o m p r e n d r e La VIGIE retail Isabelle et Jean-Luc Spitale Co-présidents Adhrena Trophées! Pour la deuxième année consécutive, Adhrena a été récompensé

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S

N I E L S E N T R E N D S N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 2 9 N O V E M B R E 2 0 1 5 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +0,5% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+1,1% en cumul à date). Cette

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros Communiqué de presse Paris, le 19 janvier 2010 Chiffre d affaires 2009 : -7,9% en données comparables Dans un environnement économique encore sévèrement touché par la crise, Chiffre d affaires des Services

Plus en détail

RALLYE. Résultats semestriels 2013

RALLYE. Résultats semestriels 2013 Paris, le 26 juillet 2013 RALLYE Résultats semestriels 2013 Bonnes performances sur ce semestre marquées par : La forte croissance des ventes totales de Casino (+37%) ainsi que du ROC (+51,9%) au premier

Plus en détail

webconférence mieux comprendre les données financières d Orange web conférence mardi 10 juin

webconférence mieux comprendre les données financières d Orange web conférence mardi 10 juin webconférence mieux comprendre les données financières d Orange 1 recommandations pratiques penser à bien régler le son de votre ordinateur en cas de souci technique, vous pouvez nous contacter aux numéros

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Synthèse des premières données export 2013 Avec au global 62 776 hl AOP vins secs et VDN

Synthèse des premières données export 2013 Avec au global 62 776 hl AOP vins secs et VDN Synthèse des premières données export 2013 Au niveau national et à fin 2013, les exportations d AOP sont stables tant en volume qu en valeur et dans un contexte régional où les volumes globaux de vin AOP

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION AU 31 DECEMBRE 2015

RAPPORT DE GESTION AU 31 DECEMBRE 2015 RAPPORT DE GESTION AU 31 DECEMBRE 2015 Sommaire 1. Analyse de l activité et des résultats consolidés 1.1. Principaux agrégats du compte de résultat 1.2. Analyse des principaux postes du compte de résultat

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du Flux de trésorerie disponible-objectifs 2015 en bonne voie d être atteints

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du Flux de trésorerie disponible-objectifs 2015 en bonne voie d être atteints Communiqué aux médias Genève, le 17 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du Flux de trésorerie disponible-objectifs 2015 en bonne voie d être atteints - Chiffre d affaires de CHF

Plus en détail

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre

Croissance des ventes encourageante au premier trimestre Croissance des ventes encourageante au premier trimestre CA TTC T1 2011 : + 3,9% à taux de changes courants, +2,1% à taux de changes constants + 0,6% en comparable hors essence, ajusté de l effet calendaire

Plus en détail

EVOLUTION DU CHIFFRE D AFFAIRES DU GROUPE AU 1 ER TRIMESTRE 2012. T1 2011 T1 2012 Variation T1 2012/T1 2011. en M en M Croissance

EVOLUTION DU CHIFFRE D AFFAIRES DU GROUPE AU 1 ER TRIMESTRE 2012. T1 2011 T1 2012 Variation T1 2012/T1 2011. en M en M Croissance GROUPE CASINO : CHIFFRE D AFFAIRES DU 1 ER TRIMESTRE 2012 Chiffre d affaires de 8,7 milliards d euros au 1 er trimestre 2012, en très forte croissance : +11,3% hors essence soutenue, en amélioration par

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE TRIMESTRE CLOS LE 31 MARS 2015. 5 mai 2015

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE TRIMESTRE CLOS LE 31 MARS 2015. 5 mai 2015 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE 5 mai 2015 FAITS SAILLANTS La Société a connu un trimestre difficile. Pour le T1 2015, les produits, principalement touchés par des prix défavorables,

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 %

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Le mois de septembre en bref Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Evolution du cumul à fin septembre 2014/2013-1,2 % Incidence du résultat de septembre sur le cumul -0,3 pt Rentrée morose

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP

ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP ANALYSE FINANCIERE DES ENTREPRISES DU BTP Performances financières des entreprises de BTP en 2012 Modalités de l étude Depuis 2008, BTP Banque réalise une étude sur la situation financière au travers de

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Sur l ensemble de l exercice 2010, le chiffre d affaires s établit à 7 966 M soit + 0,9 % en données brutes et - 1,8 % en données comparables

Sur l ensemble de l exercice 2010, le chiffre d affaires s établit à 7 966 M soit + 0,9 % en données brutes et - 1,8 % en données comparables L activité au 4 e trimestre confirme et amplifie l amélioration observée au 3 e trimestre : + 3,6 % en données brutes et + 0,1 % en données comparables (1) Sur l ensemble de l exercice, le chiffre d affaires

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012

AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012 AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012 La grande distribution alimentaire bouge au niveau mondial et en France. Pour les acteurs français, la famille Mulliez et Naouri taillent des croupières à Arnault

Plus en détail

Communiqué de presse. 25 août 2014. Information réglementée EMBARGO 25 août 2014 à 8h15 Roularta Media Group

Communiqué de presse. 25 août 2014. Information réglementée EMBARGO 25 août 2014 à 8h15 Roularta Media Group Communiqué de presse 25 août 2014 Information réglementée EMBARGO 25 août 2014 à 8h15 Roularta Media Group Information réglementée EMBARGO 25 août 2014 à 8h15 Roularta Media Group 02 Résultats premier

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2008-09. 5 août 2008

Résultats du 1 er trimestre 2008-09. 5 août 2008 Résultats du 1 er trimestre 2008-09 5 août 2008 Air France-KLM : faits marquants du trimestre Un résultat d exploitation largement positif malgré la forte hausse du pétrole et le ralentissement économique

Plus en détail

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 o Au 30 septembre 2007, revenus en hausse de 19 %, à 8,2 milliards contre 6,9 milliards pour les neuf premiers mois de 2006, reflétant l intégration des activités

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile

message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile durcissement de l environnement concurrentielde avecl environnement l intensification

Plus en détail

Résultats de l exercice 2011 : + 106 % de croissance, 32,9 M de marge brute et 5% de rentabilité avant impôts

Résultats de l exercice 2011 : + 106 % de croissance, 32,9 M de marge brute et 5% de rentabilité avant impôts Communiqué de Presse Igny, le 14 mars 2012 Résultats de l exercice 2011 : + 106 % de croissance, 32,9 M de marge brute et 5% de rentabilité avant impôts Croissance de 106 % du chiffre d affaires (171,4

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2013-14

Marchés à la production vrac 2013-14 Avril Marchés à la production vrac - / Volumes cumulés depuis le début de la campagne* Rouges Rosés Blancs cépage cépages (-%) (-9%) (-%) (-8%) (-6%) (-9%) (+7%) (-9%) (+%) (+%) (+%) (+9%) France AOC /

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013

RESULTATS ANNUELS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 Progression de l activité en France Forte croissance à l international Forte croissance du résultat net normalisé part du Groupe Forte progression de l activité et des résultats

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité Communiqué de presse La Fouillouse, le lundi 9 décembre 2013 Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Plus en détail

Le marché de l appertisé et les transferts vers les catégories concurrentes en 2010 SYNTHESE DE L ETUDE

Le marché de l appertisé et les transferts vers les catégories concurrentes en 2010 SYNTHESE DE L ETUDE Le marché de l appertisé et les transferts vers les catégories concurrentes en 2010 SYNTHESE DE L ETUDE En 2010, l appertisé a bien suivi la tendance PGC (produits de grande consommation) avec une croissance

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

Les chiffres clefs du livre et de l édition

Les chiffres clefs du livre et de l édition Les chiffres clefs du livre et de l édition Livre Paris / Forum Pro Le 17 mars 2016 L écosystème du livre Un secteur majeur au sein des industries culturelles L édition de livres: 1 er producteur de contenus

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1%

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Limoges, le 7 mai 2015 Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Objectifs 2015 confirmés Gilles Schnepp, Président-directeur

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

FORTE CROISSANCE DES VENTES AU PREMIER TRIMESTRE 2015 CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL EN HAUSSE DE +6,2% CROISSANCE ORGANIQUE DE +3,2%

FORTE CROISSANCE DES VENTES AU PREMIER TRIMESTRE 2015 CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL EN HAUSSE DE +6,2% CROISSANCE ORGANIQUE DE +3,2% FORTE CROISSANCE DES VENTES AU PREMIER TRIMESTRE 2015 CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL EN HAUSSE DE +6,2% CROISSANCE ORGANIQUE DE +3,2% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 21,0 Md, +6,2% au total et +3,2

Plus en détail

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Information réglementée 27 mars 2014 16h30 CET GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Chiffre d affaires de 210,4 Mio, en hausse de 6,1%

Plus en détail

GROUPE BANQUE POPULAIRE

GROUPE BANQUE POPULAIRE Paris, le 28 août 2008 GROUPE BANQUE POPULAIRE UN RENFORCEMENT DES FONDAMENTAUX DE LA BANQUE DE DÉTAIL UN PNB EN HAUSSE À 2 936 M UN RÉSULTAT NET PART DU GROUPE EN PROGRESSION À 660 M DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Service Economie du SNE. Economie du livre. Repères statistiques 2011 et tendances 2012. Mars 2013

Service Economie du SNE. Economie du livre. Repères statistiques 2011 et tendances 2012. Mars 2013 Economie du livre Repères statistiques 2011 et tendances 2012 Mars 2013 0 Sommaire 1 Marché de l'édition en 2011 Un marché de l'édition stable Dynamisme de la production éditoriale Des relais de croissance

Plus en détail

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS

DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 février 2009 DANS UN CONTEXTE TRES DEGRADE RENAULT ANNONCE UN RESULTAT NET DE 599 MILLIONS D EUROS Le chiffre d affaires s établit à 37 791 millions d euros, en baisse de 7 %

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 20 avril 2011 Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Progression de +5,8% du chiffre d affaires en données publiées et

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013 LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE Résultats 2012/2013 Novembre 2013 1 Résultats annuels 2012/2013 Profil Les faits marquants 2012/13 Des résultats en fort redressement Une nouvelle dynamique

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail