POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE. Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE. Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche"

Transcription

1 POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche

2 POURQUOI S ENGAGER POUR RÉPONDRE AUX NOUVEAUX BESOINS DES CONSOMMATEURS POUR PARTICIPER À UN MOUVEMENT SOCIAL COLLECTIF POUR OBTENIR UNE VISIBILITÉ ACCRUE POUR AMÉLIORER VOTRE CONTEXTE CONCURRENTIEL POUR BÉNÉFICIER D UN ENCADREMENT PERSONNALISÉ

3 UNE NOUVELLE APPROCHE L INDUSTRIE SE MOBILISE POUR LE PROGRÈS ALIMENTAIRE Une société qui se nourrit mieux est une société en santé ; un objectif louable qui vise l intérêt de tous. La qualité nutritionnelle des aliments est un enjeu important pour la santé de l ensemble de la société québécoise. De plus en plus de consommateurs sont préoccupés par ce qu ils mangent et plus attentifs à l information figurant sur les produits d alimentation. De leur côté, les intervenants de l industrie alimentaire, petits et grands, reconnaissent la nécessité d améliorer leur offre et de contribuer à la création d un environnement alimentaire favorable à la santé. Le programme Melior leur propose de s engager activement en ce sens. COMMENT? En encourageant l offre de produits et de menus à valeur nutritionnelle améliorée et en les rendant plus accessibles à l ensemble de la population.

4 DEVENIR UNE ENTREPRISE ENGAGÉE Producteurs, transformateurs, distributeurs, détaillants et restaurateurs sont admissibles au Programme Melior. Chaque entreprise désireuse de déposer une charte d engagements volontaires doit s inscrire dans la Zone Entreprises du site Web du CIPA où elle trouvera le document de référence pour la rédaction de sa charte d engagements volontaires de progrès nutritionnel (le Référentiel).

5 A La composition nutritionnelle des produits et des menus, incluant : B L accessibilité des produits et des menus de bonne valeur nutritive incluant :» Les modifications de la formulation des produits alimentaires visant d une part, à réduire leur teneur en sodium, en sucre, en lipides totaux, en acides gras saturés et trans et, d autre part, à augmenter leur teneur en fibres provenant de grains entiers, de légumineuses, de noix, de fruits et de légumes.» Ultimement, ces engagements doivent aussi contribuer à diminuer la perception de la saveur salée et sucrée des aliments chez les consommateurs. Par exemple, l addition d édulcorant n est pas encouragée si la saveur sucrée du produit amélioré demeure la même.» La réduction de la taille des portions individuelles des produits alimentaires et des menus contenant un ou des nutriments dont l apport doit être limité (sodium, sucre, gras).» L adoption de mesures augmentant l accessibilité des produits les plus nutritifs, par exemple, en proposant des prix plus bas et en les mettant en valeur.» L augmentation de l offre des produits à grains entiers, des fruits et des légumes, des noix et des légumineuses sous toutes leurs formes.» L organisation des lieux de vente de façon à mettre en valeur les produits les plus nutritifs et à diminuer l accessibilité de produits peu nutritifs (meilleure organisation du rayon des fruits et légumes, réduction de l offre de produits sucrés devant les caisses). L entreprise établit ensuite ses propres engagements en fonction de sa réalité technique et commerciale. Deux domaines d intervention sont possibles : Les fédérations professionnelles et les regroupements d entreprises peuvent aussi proposer une charte commune d engagements volontaires de progrès nutritionnel.

6 INDÉPENDANT ET RIGOUREUX Une fois la charte de l entreprise déposée en ligne, celle-ci est acheminée au comité de validation du CIPA regroupant des spécialistes indépendants des domaines de la nutrition, des sciences des aliments, de l économie et du marketing alimentaire. Suite à l examen du dossier, le comité émet un avis de décision en fonction des critères exprimés dans le référentiel. UN PROCESSUS DE VALIDATION Au besoin, le comité peut demander des compléments d information afin de mieux analyser la demande. Ici, l engagement, c est du sérieux.

7

8 Fruit d une démarche réfléchie et structurée, le programme Melior représente une occasion remarquable d accroître son degré de responsabilité sociale en démontrant son engagement envers la santé des consommateurs. En plus d une reconnaissance officielle, les entreprises participantes obtiennent aussi une visibilité accrue, une image de marque bonifiée et une crédibilité rehaussée. Quant aux consommateurs québécois, ils en bénéficieront directement en se voyant proposer une plus grande variété d options pour se nourrir plus sainement. Pour en savoir plus : UNE INITIATIVE QUI PROFITE À TOUS À propos de Québec en Forme Québec en Forme vise l adoption et le maintien d une saine alimentation et d un mode de vie physiquement actif chez les jeunes Québécois de la naissance à 17 ans comme éléments essentiels à leur plein développement et à leur réussite éducative. Pour ce faire, il accompagne et soutient, à travers le Québec, des communautés mobilisées et des organismes promoteurs de projets qui mettent en place toutes les conditions nécessaires afin qu il soit agréable et facile pour les jeunes, particulièrement ceux issus de milieux défavorisés, de bouger plus et de manger mieux au quotidien.

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec DÉMYSTIFIER LE VIRAGE SANTÉ

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec DÉMYSTIFIER LE VIRAGE SANTÉ CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec DÉMYSTIFIER LE VIRAGE SANTÉ Le projet La santé au menu Piloté par le Centre d expertise et

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES - RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique alimentaire COTE : DAEC 2008-01 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration EN VIGUEUR en août 2008 RESPONSABLE DE L'APPLICATION : La Direction

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Les informations nécessaires: les bonnes pratiques Les consommateurs, petits ou grands, doivent pouvoir choisir en connaissance de cause. Pour

Plus en détail

La Vache qui rit. CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats -

La Vache qui rit. CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats - La Vache qui rit CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats - Le Groupe Bel, conscient du rôle à jouer par l industrie agroalimentaire dans la lutte contre les problèmes de santé

Plus en détail

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur Valérie Laplaine Groupe Casino *** La charte PNNS pour un distributeur La nutrition : un engagement fort du Groupe Casino Présentation du groupe La politique nutritionnelle du Groupe Une démarche ambitieuse

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche

Table des matières Introduction Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l eau*de*roche Table des matières Introduction! *! Chapitre*1*:*De*la*matière*sérieuse! 1.1!Les!matériaux! 1.2!Solides,!liquides!et!gaz 1.3!Gaspiller!de!l énergie! 1.4!Le!carburant!du!corps! Chapitre*2*:*Clair*comme*de*l

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Les allégations santé et les produits horticoles

Les allégations santé et les produits horticoles BULLETIN DE VEILLE Volume 1, numéro 5 Le 31 août 2009 En ligne : www.cqh.ca Les allégations santé et les produits horticoles Mise en contexte Dans le but de protéger les consommateurs d allégations frauduleuses,

Plus en détail

Développement d une application pilote

Développement d une application pilote Développement d une application pilote Nutri-TIC Flora Massanella Principes Cette seconde phase vise à mettre en pratique les conclusions obtenues lors de la phase A. L application web Nutri- TIC a donc

Plus en détail

P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE

P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE TROUSSE D ENSEIGNEMENT À L USAGE DE LA NUTRITIONNISTE Enseignement prioritaire et complémentaire sous format CD-ROM incluant: Diaporama PowerPoint Corps Cité (animation incluse)

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES 2 les emballages alimentaires Il y a longtemps que les petits commerces ont fait place aux supermarchés où chaque client se sert dans les rayons.

Plus en détail

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché La norme nationale sur la santé et sécurité psychologiques au travail, la norme "Entreprise en santé" et la norme "Conciliation travail famille": Comment s'y retrouver et comment choisir? Présentée par:

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008)

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) 1. INTRODUCTION En octobre 2006, le gouvernement du Québec lançait son Plan d action gouvernemental

Plus en détail

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07 RECUEIL DE GESTION Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR SRÉJA SUJET Pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif IDENTIFICATION CODE : 54-10-01

Plus en détail

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques

La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques La mission du Carrefour de formation, de recherche et de référence de l AQRP Fusionner et diffuser les savoirs pour changer les pratiques Nature du projet Mise en place d un Carrefour de formation, de

Plus en détail

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments nutritifs selon Bien manger avec le Guide alimentaire

Plus en détail

AOC / IGP Saisonnalité

AOC / IGP Saisonnalité Morceau / pièce Etat des ressources Condition d élevage Identité du producteur Détaillants Lieu de pêche / élevage Recettes AOC / IGP Saisonnalité Espèces véritable Qui sommes nous Une structure française

Plus en détail

Comment l obtenir? s agit-il? du logo PNNS. renouveler? attribution. Procédure. Procédure. Comment. De quoi. De quoi s agit-il? De quoi s agit-il?

Comment l obtenir? s agit-il? du logo PNNS. renouveler? attribution. Procédure. Procédure. Comment. De quoi. De quoi s agit-il? De quoi s agit-il? De quoi Procédure s agit-il? Comment renouveler Comment l obtenir? attribution du logo PNNS De quoi s agit-il? 250-08588-DE Procédure Sur quels documents s appuyer? Comment l obtenir? De quoi s agit-il?

Plus en détail

INITIATIVES PROVINCIALES

INITIATIVES PROVINCIALES INITIATIVES PROVINCIALES Fédération ou Association Initiative Objectif Site Internet Notes producteurs de lait du Le programme Lait-école (milieux défavorisés) : MELS Don de lait pour les paniers Chaque

Plus en détail

La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant

La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant SOIXANTE-NEUVIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A69/7 Add.1 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire 13 mai 2016 La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant Orientations en vue de mettre

Plus en détail

Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée

Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée Fiche à envoyer pour le 31 décembre de chaque année à l Agence Régionale de Santé (ARS), à l attention du correspondant

Plus en détail

Comment décoder les étiquettes?

Comment décoder les étiquettes? Comment décoder les étiquettes? Barbou, le 30/04/2010 Attention aux pièges! Les sucres «cachés» Les «mauvaises» graisses (TRANS) Le sel Les additifs Comment éviter ces pièges? Intéressons-nous aux étiquettes...

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Université d Ottawa Avis de non-responsabilité Ce document comporte des renseignements généraux fournis seulement à titre d information et peut être modifié sans préavis. Il ne remplace aucunement les

Plus en détail

Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. Direction des Services éducatifs PRÉAMBULE

Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. Direction des Services éducatifs PRÉAMBULE Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. TITRE : POLITIQUE «MANGEZ MIEUX, BOUGEZ PLUS» ORIGINE : Direction des Services éducatifs DESTINATAIRES : Directions des

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés

Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés É V A L U A T I O N C E R T I F I C A T I O N Qualité, Sécurité, Environnement Systèmes de Management Intégrés Systèmes de Management de la Qualité selon la norme ISO 9001 Obtenir la reconnaissance de

Plus en détail

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Calendrier En 2008, Casino a signé Les une engagements charte d engagements de la charte de progrès PNNS ont nutritionnel été appréhendés du PNNS. Elle comprenait 10

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

A G R I C U L T U R E A L I M E N T A T I O N E N V I R O N N E M E N T

A G R I C U L T U R E A L I M E N T A T I O N E N V I R O N N E M E N T Comment concilier goût et nutrition? Bilan des travaux des groupes de travail PNNS sur les lipides et sur le goût Sébastien REMY DGAL/SA/SDQA/BNVQA Éléments de contexte : Le PNNS prévoit la signature de

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation Jeunes : activités d apprentissage Soutien aux familles Écoles et milieux fréquentés par les jeunes : environnements physique et social Communauté CE QUE L ON SAIT Les préférences alimentaires, les connaissances

Plus en détail

Quelques aspects. de la Restauration sociale. en Île-de-France

Quelques aspects. de la Restauration sociale. en Île-de-France Préfet de la région d Île-de-France DRIAAF Quelques aspects de la Restauration sociale en Île-de-France 1 Contexte régional en matière d accessibilité alimentaire et de nutrition 2 Éléments du contexte

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : RESTAURATION DIETETIQUE

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : RESTAURATION DIETETIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif. Date d'entrée en vigueur: 17 juin 2009

Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif. Date d'entrée en vigueur: 17 juin 2009 Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif ϖϖϖϖϖ Service: Services des ressources matérielles Code d'identification: P. SRM. 05 Numéro de résolution: CC: 134/06/09 Date

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Présenté par Catherine Drouin-Audet et Véronique Racicot, étudiantes en diététique à l Université McGill, supervisées par

Plus en détail

GUIDE DE PRATIQUE. «L intervention précoce. auprès des enfants de 2. à 5 ans présentant un. retard global de. développement»

GUIDE DE PRATIQUE. «L intervention précoce. auprès des enfants de 2. à 5 ans présentant un. retard global de. développement» GUIDE DE PRATIQUE «L intervention précoce auprès des enfants de 2 à 5 ans présentant un retard global de développement» Ce GUIDE DE PRATIQUE (GP) «L intervention précoce auprès des enfants de 2 à 5 ans

Plus en détail

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage Présenté par: +20 ans d expérience. de culture polyvalente et de recherches en matière sûreté-sécurité Date de la présentation: 2013 Concurrentiel. DANS LA PRESTATION SECURITE SURVEILLANCE GARDIENNAGE

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif -

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - - favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - 1. PRÉAMBULE Il est reconnu que les jeunes en forme et en santé réussissent mieux à l école; ils sont plus attentifs et se concentrent

Plus en détail

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION Première caractérisation du secteur (données 2012) SYNTHESE Etude du secteur des sauces condimentaires-oqali Données 2011-Edition 2013 EDITION 2014 Synthèse de l

Plus en détail

Section nutritionnelle Oqali. 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation

Section nutritionnelle Oqali. 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation Section nutritionnelle Oqali 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation 1 1. Présentation générale de la section nutritionnelle 2. Travaux de l'oqali 3. Programme de travail

Plus en détail

Groupe de travail Lipides 17/03/2009 SNRC LE SYNDICAT NATIONAL DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

Groupe de travail Lipides 17/03/2009 SNRC LE SYNDICAT NATIONAL DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Groupe de travail Lipides 17/03/2009 SNRC LE SYNDICAT NATIONAL DE LA RESTAURATION COLLECTIVE NOTRE MÉTIER QU EST-CE QUE LA RESTAURATION COLLECTIVE? La restauration collective est une des branches de la

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE

SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE Groupe EnvironeX SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE labenvironex.com «Des conseils et diagnostics en agroalimentaire, de la ferme à la table!» Les laboratoires du Groupe EnvironeX disposent d une solide

Plus en détail

Politique alimentaire

Politique alimentaire Politique alimentaire Adoptée le : 27 avril 2015 Lors de la : 303 e réunion du conseil d administration Table des matières Lexique... 3 Préambule... 5 Champ d application... 5 Objectifs de la politique...

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

L Alimentation des Séniors Nos savoir faire

L Alimentation des Séniors Nos savoir faire L Alimentation des Séniors Nos savoir faire Martine Culis Chef de projets restauration et nutrition Division Santé Médico-social Février 2015 Sommaire Sodexo : qui sommes nous? L engagement et les initiatives

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion

Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S U J E T : Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif 1. CONTEXTE La Commission scolaire de

Plus en détail

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 TYPE DE POLITIQUE : TITRE DE LA POLITIQUE : Mode de gestion Communication Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 1. ÉNONCÉ Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) considère que la communication

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Manger Bio Limousin : historique En 2001 : opérations ponctuelles de repas bio organisés par Gablim, à la demande d établissements scolaires

Plus en détail

Dossier de presse Signature de la Charte éco-responsable de la restauration scolaire du Département de Seine-et-Marne

Dossier de presse Signature de la Charte éco-responsable de la restauration scolaire du Département de Seine-et-Marne Dossier de presse Signature de la Charte éco-responsable de la restauration scolaire du Département de Seine-et-Marne Lundi 14 octobre 2013 Collège Nicolas Fouquet de Mormant Charte éco-responsable de

Plus en détail

Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013

Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Programme 1. À notre sujet 2. Au sujet des boissons énergisantes Les boissons énergisantes au Canada Les

Plus en détail

Avec le soutien du FSE

Avec le soutien du FSE PROCEDURE A L INTENTION DU CANDIDAT 1 Comment valoriser les acquis de l'expérience? Préambule Valoriser son expérience prend du temps. Nous vous recommandons d entamer cette démarche dès le mois de janvier.

Plus en détail

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio L'introduction de produits bio en restauration collective Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio Avant propos Produits bio et/ou locaux? - En cas d offre de produits bio insuffisante

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité Audit d Impression * Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité SERVICES D EVALUATION * Bien sûr, vous pouvez Améliorer L impression une tâche omniprésente

Plus en détail

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge Sous le haut patronage de Laurence Rossignol, Secrétaire d Etat chargée de la Famille, de l Enfance, des Personnes âgées et de l Autonomie PRESENTION DU CONCOURS Silver Fourchette Silver Fourchette Concours

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec POUR DES MUFFINS SAINS ET SAVOUREUX!

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec POUR DES MUFFINS SAINS ET SAVOUREUX! CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec POUR DES MUFFINS SAINS ET SAVOUREUX! Que mangez-vous vraiment? Une très grande majorité des

Plus en détail

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Aspects méthodologiques de la collecte et du traitement des données Colloque «Qualité nutritionnelle de l offre alimentaire» Paris, 4 mai 2010 MINISTERE

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Questionnaire Agents de conformité Informations générales

Questionnaire Agents de conformité Informations générales Questionnaire Agents de conformité Informations générales Bonjour, ce message s adresse aux agents de conformité de vos bureaux coordonnateurs pour les inviter à répondre au questionnaire accessible sur

Plus en détail

ÉTUDE D ÉVOLUTION DU SECTEUR DES BISCUITS ET GÂTEAUX INDUSTRIELS

ÉTUDE D ÉVOLUTION DU SECTEUR DES BISCUITS ET GÂTEAUX INDUSTRIELS ÉTUDE D ÉVOLUTION DU SECTEUR DES BISCUITS ET GÂTEAUX INDUSTRIELS Données et ÉDITION 2014 1 2 ÉTUDE D ÉVOLUTION DU SECTEUR DES BISCUITS ET GÂTEAUX INDUSTRIELS Données et 3 SOMMAIRE SYNTHÈSE... 14 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Communication Visuelle

Communication Visuelle Communication Visuelle L image de marque : la cerner, la créer. Public : Chefs d entreprises, Franchises, Entrepreneurs indépendants, Etudiants en Marketing ou Communication, Directeurs Marketing, Directeurs

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN MARKETING

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN MARKETING MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACTIVITES

Plus en détail

Rubrique Alimentation

Rubrique Alimentation smoothies Septembre 2009 Alimentation et équilibre alimentaire Pourquoi manger? Ce sont les aliments qui vont répondre aux besoins physiologiques de l organisme grâce aux nutriments qu ils contiennent

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES DANS UNE PERSPECTIVE D AUTONOMIE RÉGIONALE JANVIER 2008

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2013-2015

Plan d action de développement durable 2013-2015 Plan d action de développement durable 2013-2015 Une production de l Institut national d excellence en santé et en services sociaux Le contenu de cette publication a été rédigé et édité par l INESSS. Ce

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

Labels, certifications

Labels, certifications Labels, certifications..... Interet pour l ameublement..... Labels, certifications..... sommaire..... introduction L intervenant definitions Termes utiles exemples Cas concrets A retenir Points importants

Plus en détail

«Former les hommes, ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu». Aristophane

«Former les hommes, ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu». Aristophane Offres Coaching d équipe - Formation - Atelier «Former les hommes, ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu». Aristophane Notre mission : Inspirer Mobiliser - Fédérer Croitre - Influencer - Motiver

Plus en détail

Positionnement stratégique

Positionnement stratégique Positionnement stratégique Table des matières Table des matières... 2 Mise en contexte... 3 1. L'état des lieux... 4 1.1. Les forces :... 4 1.2. Les faiblesses :... 4 1.3. Les conditions favorables :...

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable

DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) est l instance de référence en matière de nutrition.

Plus en détail

PROCÉDURE LOGOS ET AUTRES FORMES DE RECONNAISSANCE DU FINANCEMENT

PROCÉDURE LOGOS ET AUTRES FORMES DE RECONNAISSANCE DU FINANCEMENT 1 PROCÉDURE LOGOS ET AUTRES FORMES DE RECONNAISSANCE DU FINANCEMENT CADRE RÉGLEMENTAIRE Tout projet recevant l aide de Musicaction est assujetti à une obligation de reconnaissance du financement octroyé.

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Brigitte MERCIER FICHAUX Diététicienne DE Intervenante pour les formations «manger bio en restauration collective» organisées par IBB, Civam35,

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Eaux, Environnement, Hygiène Alimentaire, Recherche & Développement Agréé par le Ministère de la Santé Membre des réseaux d intercomparaisons AGLAE et RAEMA CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Microbiologie

Plus en détail

Les Français et l alimentation. 24 juin 2015

Les Français et l alimentation. 24 juin 2015 Les Français et l alimentation 24 juin 2015 24/06/2015 Introduction et déroulée de la matinée Les Français et l alimentation Présentation des résultats de la vague 2015 Méthodologie détaillée Étude réalisée

Plus en détail

Ensemble vers de saines habitudes de vie!

Ensemble vers de saines habitudes de vie! Ensemble vers de saines habitudes de vie! Du plan d action gouvernemental «Investir«pour l avenir» et du Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie aux balises de déploiement du soutien de Québec

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail