ANNEXE V : CIRCUIT D AUDIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXE V : CIRCUIT D AUDIT"

Transcription

1 PROGRAMME D'INITIATIVE COMMUNAUTAIRE INTERREG IIIC ZONE SUD Projet INTERREG IIIC «PolyMETREX plus II» 2S0110 R ANNEXE V : CIRCUIT D AUDIT Le présent document fournit les informations pertinentes concernant les personnes habilitées à effectuer le «contrôle de premier niveau» dans le cas du Chef de File, aussi bien que des partenaires du projet. Le «contrôle de premier niveau» (article 4/438) 1 est l'audit réalisé par l'auditeur indépendant consistant à vérifier l'éligibilité des dépenses de l'opération, la délivrance effective des produits et services et le respect des dispositions nationales et communautaires. Suite au contrôle de premier niveau, l'auditeur signe la «Confirmation d'un auditeur indépendant membre d organisme/service (public ou privé) compétent». Auditeur indépendant de l ensemble de l opération L'organisme compétent choisi par le Chef de File, le Gouvernement de la Catalogne, pour la réalisation de l'audit de l'ensemble de l'opération et la certification de la dépense est la Direcció General de Programació Econòmica del Departament d Economia i Finances de la Generalitat de Catalunya (voir lettre annexée a ce document). Cet auditeur autorisé est une unité organisationnelle indépendante des activités et de la gestion financière du projet, qualifiée pour réaliser des audits de documents comptables et bien expérimentée dans l application des règles du FEDER, notamment les règles relatives aux dépenses éligibles (Règlement (CE) nº 1685/2000 de la Commission, modifié par le Règlement (CE) nº 448/2004 de la Commission). 1 Le cadre réglementaire des systèmes de gestion et de contrôle des États membres est fixé dans le Règlement de la Commission (CE) nº 438/2001, modifié par le Règlement (CE) nº 2355/2002 de la Commission, et dans le Règlement du Conseil (CE) nº 1260/1999. PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 1

2 Auditeurs indépendants des partenaires Les auditeurs indépendants autorisés au niveau des partenaires sont aussi des unités organisationnelles indépendantes des activités et de la gestion financière du projet, qualifiées pour réaliser des audits de documents comptables et bien expérimentées dans l application des règles du FEDER. Pour les partenaires du projet appartenant à l Italie, la Grèce, la Pologne ou à Malte les auditeurs indépendants sont déterminés auparavant par les correspondantes réglementations nationales. Les auditeurs indépendants de chaque partenaire du projet sont nommés dans la liste ci-dessous: Pour le Gouvernement de la Catalogne en qualité de Chef de File : Generalitat de Catalunya Departament d Economia i Finances Direcció General de Programació Econòmica Adresse: Gran Via de les Corts Catalanes, Barcelona (Espagne) Personne à Contacter: M. Antònia Monés i Farré Teléphone: Fax: Àrea de Programació Pour la Députation Provincial du Saragosse en qualité de partenaire nº 2, Diputación Provincial de Zaragoza Secretaría General Adresse: Palacio Provincial Plaza de España, Zaragoza (Espagne) Personne à Contacter: Secretaria General de la Diputación Provincial Teléphone: Fax: PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 2

3 Pour la Gouvernement Régional de l'andalousie en qualité de partenaire nº 3, Junta de Andalucía Consejería de Economía y Hacienda Adresse: C/ Juan Antonio Vizarrón. Edificio Torretriana. Isla de la Cartuja Sevilla (Espagne) Personnes à Contacter: D. Manuel Gómez Martínez Interventor General Teléphone: Fax: Pour la Région de Veneto en qualité de partenaire nº 4 et Région Emilia- Romagna en qualité de partenaire nº 5, L Italie à choisi de centraliser le «contrôle de premier niveau» pour tout le programme INTERREG IIIC, à fin de garantir le respect de la Reg (EC) No. 438/2001. Par conséquent, les Certificateurs du Ministère des Infrastructures et des Transports sont responsables du «contrôle de premier niveau» et exercent ce contrôle sur tous les partenaires italiens au programme INTERREG IIIC. Ministero delle Infrastrutture e dei Trasporti Dipartimento per il coordinamento dello sviluppo del territorio Adresse: Via Nomentana 2 I Roma Personnes à Contacter: Gabriella Irace Teléphone: Fax: Pour le Service Municipal d'urbanisme, d'habitation et de Circulation de Rotterdam en qualité de partenaire nº 6, (voir coordonnés de l auditeur indépendant dans les pages finales annexées à ce document). PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 3

4 Pour l Organisme pour la Planification et la Protection Environnementale d'athènes en qualité de partenaire nº 7 et l Organisme pour la Planification et la Protection Environnementale Thessalonique en qualité de partenaire nº 8, Le Ministère d Économie et des Finances est l autorité nationale compétente pour certifier toutes les dépenses des Chef de files et des partenaires grecs dans les opérations du programme INTERREG IIIC avant qu ils présentent son rapport financier correspondant bien au STC bien au Chef de file concernés. Les coordonnés de l auditeur indépendant pour les partenaires grecs sont: Ministère d Économie et des Finances Autorité de Paiement Unique pour les Fonds Structurels Unité d Audit et Contrôle Adresse: Petraki st Athènes (Grèce) Personnes à Contacter: Teléphone: Fax: Pour METREX - Le Réseau des Régions et des Aires Métropolitaines en qualité de partenaire nº 9, (voir coordonnés de l auditeur indépendant dans les pages finales annexées à ce document). Pour la Greater London Authority en qualité de partenaire nº 10, (voir coordonnés de l auditeur indépendant dans les pages finales annexées à ce document). Pour le Glasgow and the Clyde Valley Structure Plan Joint Committee en qualité de partenaire nº 11, (voir coordonnés de l auditeur indépendant dans les pages finales annexées à ce document). Pour la Verband Region Stuttgart en qualité de partenaire nº 12, (voir coordonnés de l auditeur indépendant dans les pages finales annexées à ce document). PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 4

5 Pour la Ville de Dresde, Département de Planification Urbaine en qualité de partenaire nº 13, (voir coordonnés de l auditeur indépendant dans les pages finales annexées à ce document). Pour la Ville de Stockholm/Administration de Planification Urbaine en qualité de partenaire nº 14, (voir coordonnés de l auditeur indépendant dans les pages finales annexées à ce document). Pour la Ville de Helsinki en qualité de partenaire nº 15, (voir coordonnés de l auditeur indépendant dans les pages finales annexées à ce document). Pour la Malta Environment and Planning Agency en qualité de partenaire nº 16, La Division de Planification et Coordination des Priorités (Planning and Priorities Co-ordination Division) dans le Bureau du Premier Ministre est le coordinateur national pour la participation de Malte à l Initiative Communautaire Interreg III et, de même, l organisme responsable de la certification des dépenses pour les partenaires de Malte («contrôle de premier niveau»). Ainsi, les partenaires maltais doivent présenter son rapport financier à la Division de Planification et Coordination des Priorités avant de l envoyer bien au Chef de File ou au Secrétariat Technique Conjoint. Les coordonnés de l auditeur indépendant pour les partenaires maltais sont: Planning and Priorities Co-ordination Division Office of the Prime Minister Adresse: Auberge de Castille, St.Paul s street, CMR02, Valletta (Malte) Personnes à Contacter: --- Teléphone: Fax: Site web : PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 5

6 Pour la La Municipalité de Szczecin en qualité de partenaire nº 17 et l Institut pour le Développement Urbain de Krakovie en qualité de partenaire nº 18, À la Pologne, le «contrôle de premier niveau» sera réalisé de façon centralisée. Le BUREAU INTERREG (INTERREG OFFICE) est chargé de conduire l audit des partenaires polonais qui participent à des projets INTERREG III: Interreg Office (Implementing Authority for Phare CBC Programmes) Adresse: ul. Wspólna 2/4, IV piętro, Warszawa (Pologne). Personnes à Contacter: Ms Sylwia Tyszko Teléphone: Fax: Site web : Pour la La Municipalité de Sofia en qualité de partenaire nº 19, Les directives d audit d Interreg IIIC ne s appliquent pas à la Municipalité de Sofia, pourvu qu elle participe au projet avec ses propres fonds uniquement (sans financement FEDER). Rôle et tâches de l'auditeur indépendant 2 L'auditeur certifie la dépense en contrôlant la validité et la conformité des factures. L'auditeur déclare la bonne utilisation des fonds en délivrant la «Confirmation d'un auditeur indépendant membre d organisme/service (public ou privé) compétent». Cette confirmation confirme aussi le versement du cofinancement national proportionnel. La signature originale de l'auditeur doit figurer sur la confirmation présentée au Secrétariat Technique Conjoint (STC). Le chef de file est responsable de la tenue des comptes de l'opération. La tâche de l'auditeur est de confirmer l'information contenue dans ces comptes en utilisant à cet 2 Voir aussi les DIRECTIVES D AUDIT, «Guide de l AUDITEUR», lesquelles peuvent être télechargées du site web officiel du programme INTERREG IIIC PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 6

7 effet des contrôles permettant l'obtention de moyens de preuve suffisants pour émettre un avis fondé concernant : 1. L'existence d'une système financier sain/d'une gestion financière saine et d'un mécanisme de contrôle interne permettant de vérifier l'information enregistrée dans les comptes et la qualité des documents justificatifs (système de comptabilité de l'opération adéquat). 2. La conformité aux dispositions applicables dans le pays partenaire du projet (États membres de l'ue et Norvège), notamment aux dispositions relatives aux marchés publics et au contrôle financier des organisations partenaires. Les partenaires du projet doivent tenir compte des dispositions relatives aux marchés publics dans la passation de leurs contrats de fournitures et de services externes. La conformité des partenaires du projet à ces dispositions doit être vérifiée par l'auditeur. 3. La conformité aux règles particulières régissant le Programme INTERREG IIIC et le FEDER, et notamment aux règles indiquées dans le Contrat de Subvention. 4. La solution apportée par le projet aux problèmes ayant pu se présenter au cours d'un contrôle financier antérieur de la Commission, de la Cour des Comptes Européenne ou d'une Autorité de Gestion, soit par l'obtention des documents adéquats, soit par l'exclusion de la dépense des comptes. Le rapport doit donner des informations explicites sur ce point. Modèle d information choisi dans le projet 3 Le Chef de File (CF) présentera les rapports d'avancement de l'opération, qui se composent du rapport d'activité et du rapport financier audité accompagné du certificat des dépenses signé, au Secrétariat Technique Conjoint. La manière dont le certificat des dépenses et les certificats d'audit seront présentés au chef de file sera la suivante. Les partenaires du projet tiendront les comptes des dépenses effectuées et envoieront tous les six mois au Chef de File le rapport financier audité accompagné du certificat des dépenses. Le Chef de file présentera tous les six mois au Secrétariat Technique Conjoint les rapports d'avancement et les certificats d'audit établis par un auditeur indépendant. 3 Voir aussi les DIRECTIVES D AUDIT, «Guide de l AUDITEUR», lesquelles peuvent être télechargées du site web officiel du programme INTERREG IIIC PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 7

8 L'Autorité de Paiement effectuera les versements au Chef de File et le Chef de file procèdera à son tour aux versements aux partenaires. Modèle d'information AG/STC Chef de file Partenaire du réseau Partenaire du réseau Partenaire du réseau Partenaire du réseau Partenaire du réseau Partenaire du réseau Partenaire du réseau Partenaire du réseau Partenaire du réseau Rapport interne des auditeurs 4 En signant la «Confirmation d'un auditeur indépendant membre d organisme/service (public ou privé) compétent», l'auditeur confirme tous les éléments qu'il lui a été demandé de vérifier et déclare l'usage régulier des fonds. Cette confirmation doit se baser sur des contrôles adéquats, ainsi que sur un rapport d'audit interne. Le rapport d'audit interne de l'auditeur est utile aux auditeurs aussi bien qu'aux chefs de file et il fait aussi partie des documents du projet/de la piste d'audit. Ce rapport est à seul usage interne et ne doit pas être envoyé au Secrétariat Technique Conjoint. Le rapport d'audit interne doit contenir au minimum les éléments suivants : 1. Une brève description de la méthode utilisée pour les contrôles (taille de l'échantillon de documents vérifiés, nature des documents vérifiés, dispositions nationales et communautaires contrôlées). 2. La mention du montant des dépenses contrôlées et de la période considérée. Il doit être fait mention de la nature précise des vérifications effectuées. 3. La mention que les dépenses engagées ont non seulement été contrôlées, mais ont aussi été payées dans la période courante du rapport. 4 Voir aussi les DIRECTIVES D AUDIT, «Guide de l AUDITEUR», lesquelles peuvent être télechargées du site web officiel du programme INTERREG IIIC PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 8

9 4. Une description claire de chacune des réserves exprimées le cas échéant concernant l'éligibilité de certaines dépenses et le traitement qui leur a été donné. 5. Une liste de contrôle (on trouvera un exemple de liste de contrôle à l'annexe II). L'auditeur déterminera le niveau de détail et d'exhaustivité des vérifications à effectuer et l'échantillonnage à réaliser en fonction de chaque situation, en se fondant sur son jugement professionnel. Le certificat des comptes est à remettre au chef de file, qui est juridiquement responsable de l'opération à l'égard de l'autorité de Gestion dans la région concernée. PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 9

10 DOCUMENTS ANNEXÉS PROJET COFINANCÉ PAR L UNION EUROPÉENNE 10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

Notes d Orientation pour le Contrôle de Premier Niveau Novembre 2008

Notes d Orientation pour le Contrôle de Premier Niveau Novembre 2008 Notes d Orientation pour le Contrôle de Premier Niveau Novembre 2008 Programme MED Notes d Orientation pour le Contrôle de Premier Niveau - 1 - Table des matières 1. Introduction... 3 2. Cadre du programme

Plus en détail

LA NORME ISO 14001 A RETENIR

LA NORME ISO 14001 A RETENIR A RETENIR La norme ISO 14001, publiée en 1996, est une norme internationale qui s'applique à tous les types d'organisations (entreprises industrielles, de services, etc.) quelles que soient leurs tailles

Plus en détail

Le Consortium lance un appel d offre pour un remplacement pour le poste de :

Le Consortium lance un appel d offre pour un remplacement pour le poste de : Le Consortium de la Communauté de Travail des Pyrénées (CTP) dont le siège est à Jaca (Huesca) a été désigné Autorité de Gestion du Programme Opérationnel FEDER Coopération transfrontalière Espagne-France,

Plus en détail

Notes d Orientation pour le Contrôle de Premier Niveau Janvier 2010

Notes d Orientation pour le Contrôle de Premier Niveau Janvier 2010 Notes d Orientation pour le Contrôle de Premier Niveau Janvier 2010 Programme MED Notes d Orientation pour le Contrôle de Premier Niveau - 1 - Table des matières 1. Introduction... 3 2. Cadre du programme

Plus en détail

1er Appel à Projets 2015 Programme INTERREG V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA) 2014-2020

1er Appel à Projets 2015 Programme INTERREG V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA) 2014-2020 1er Appel à Projets 2015 Programme INTERREG V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA) 2014-2020 L Autorité de Gestion du Programme INTERREG V A Espagne-France-Andorre (POCTEFA), par délégation des Etats membres

Plus en détail

Orientations pour l'audit des projets

Orientations pour l'audit des projets Orientations pour l'audit des projets novembre 2003 Secrétariat technique commun ENO 24 Boulevard Carnot 59000 LILLE France Tél. : +33 (0)3 20 78 55 00 Fax : +33 (0)3 20 55 65 95 E-mail : nwe@nweurope.org

Plus en détail

Comment l autorité de certification réalise un contrôle qualité certification?

Comment l autorité de certification réalise un contrôle qualité certification? Comment l autorité de certification réalise un contrôle qualité certification? Expérience d une autorité de certification française : la Caisse des Dépôts Sommaire La Caisse des Dépôts La mission d autorité

Plus en détail

AUDITS QUALITÉ INTERNES

AUDITS QUALITÉ INTERNES AUDITS QUALITÉ INTERNES 0 Ind. Date Etabli par Vérifié par Approuvé par observations 1/6 1. OBJET Cette procédure a pour objet de définir l'organisation, la planification, la réalisation et le suivi des

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE SUD-OUEST EUROPÉEN ACCORD D OCTROI DE L AIDE FEDER. Entre: Le Gouvernement de Cantabrie

PROGRAMME OPERATIONNEL DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE SUD-OUEST EUROPÉEN ACCORD D OCTROI DE L AIDE FEDER. Entre: Le Gouvernement de Cantabrie PROGRAMME OPERATIONNEL DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE SUD-OUEST EUROPÉEN ACCORD D OCTROI DE L AIDE FEDER Entre: Le Gouvernement de Cantabrie Et Projet ,

Plus en détail

GUIDE DU CONTROLE DE PREMIER NIVEAU DES DEPENSES REALISEES PAR LES OPERATEURS FRANÇAIS DANS LE CADRE DES PROJETS FINANCES PAR LES PROGRAMMES INTERREG

GUIDE DU CONTROLE DE PREMIER NIVEAU DES DEPENSES REALISEES PAR LES OPERATEURS FRANÇAIS DANS LE CADRE DES PROJETS FINANCES PAR LES PROGRAMMES INTERREG GUIDE DU CONTROLE DE PREMIER NIVEAU DES DEPENSES REALISEES PAR LES OPERATEURS FRANÇAIS DANS LE CADRE DES PROJETS FINANCES PAR LES PROGRAMMES INTERREG INTERREG IV A (France-Wallonie-Flandre) INTERREG IV

Plus en détail

Programme MED Séminaire Chefs de file. Aspects financiers. Marseille, 3 mars 2009

Programme MED Séminaire Chefs de file. Aspects financiers. Marseille, 3 mars 2009 Programme MED Séminaire Chefs de file Aspects financiers Marseille, 3 mars 2009 Plan de présentation Période d éligibilité des dépenses Eligibilité des dépenses Lignes budgétaires Justificatifs Dépenses

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Jean-Pierre ROPTIN DREAL Basse-Normandie Division Energie-Air-Climat du 8 septembre 2009 Séminaire Document de stratégie régional du MEEDDM 1

Plus en détail

Commission européenne EuropeAid Office de Coopération

Commission européenne EuropeAid Office de Coopération Commission européenne EuropeAid Office de Coopération Guide pratique des procédures applicables aux devis-programmes financés par le Fonds européen de développement (FED) et le budget général des Communautés

Plus en détail

PROCEDURE DE GESTION DES ENREGISTREMENTS LIES AUX ACTIVITES DE BELAC

PROCEDURE DE GESTION DES ENREGISTREMENTS LIES AUX ACTIVITES DE BELAC BELAC 3-13 Rev 1-2014 PROCEDURE DE GESTION DES ENREGISTREMENTS LIES AUX ACTIVITES DE BELAC Mise en application : 01.07.2014 BELAC 3-13 Rev 1 2014-1/9 BELAC 3-13 Rev 1 2014-2/9 Révision et date d approbation

Plus en détail

INFORMATION GENERALE A DESTINATION DE L'EQUIPE D'AUDIT, PREALABLEMENT A L'AUDIT

INFORMATION GENERALE A DESTINATION DE L'EQUIPE D'AUDIT, PREALABLEMENT A L'AUDIT BELAC 7-04 Rev 2 2011 INFORMATION GENERALE A DESTINATION DE L'EQUIPE D'AUDIT, PREALABLEMENT A L'AUDIT Mise en application : 01.09.2011 BELAC 7-04 Rev 2-2011 - 1/7 BELAC 7-04 Rev 2-2011 - 2/7 HISTORIQUE

Plus en détail

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Revision du 03/06/2008 Règles de certification des système de management d entreprise ISO 14001-ISO 9001 1/12 Révision

Plus en détail

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004 Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (RDT): 1998-2002 Inspection générale de l administration de

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt. Organisation du système de contrôle de 1 er niveau. LOT n 2. Cahier des charges Programme INTERREG VA des 2 Mers

Appel à manifestation d intérêt. Organisation du système de contrôle de 1 er niveau. LOT n 2. Cahier des charges Programme INTERREG VA des 2 Mers Appel à manifestation d intérêt Organisation du système de contrôle de 1 er niveau LOT n 2 Cahier des charges Programme INTERREG VA des 2 Mers 1- Eléments de contexte La Région Nord Pas de Calais est,

Plus en détail

METREX Le Réseau des Régions et des Aires Métropolitaines d'europe

METREX Le Réseau des Régions et des Aires Métropolitaines d'europe Lieu Holmen Copenhague Note de procédure Les membres sont priés de bien vouloir apporter avec eux leur copie du Procés Verbal de la Réunion de Rotterdam car il contient un certain nombre de sujets qui

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt. Organisation du système de contrôle de 1 er niveau. LOT n 1

Appel à manifestation d intérêt. Organisation du système de contrôle de 1 er niveau. LOT n 1 Appel à manifestation d intérêt Organisation du système de contrôle de 1 er niveau LOT n 1 Cahier des charges Programme INTERREG France-Wallonie-Vlaanderen 1- Eléments de contexte La Région Nord-Pas de

Plus en détail

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique Certification ISO 9001 : 2008 Rapport d'audit de renouvellement Date(s) de l'audit : 4 & 5 décembre 2012 Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique A l attention de Madame Fabienne MORALY Suzanne

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION INTERMINISTÉRIELLE DE COORDINATION DES CONTRÔLES PORTANT SUR LES FONDS STRUCTURELS EUROPÉENS MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE MESURE 2-13. "actions publiques ou collectives TIC en faveur de l économie marchande"

DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE MESURE 2-13. actions publiques ou collectives TIC en faveur de l économie marchande DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE MESURE 2-13 "actions publiques ou collectives TIC en faveur de l économie marchande" DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 Les demandes peuvent être déposées au service courrier

Plus en détail

Dossier de demande de Financement Opération sur les années 2015-2016

Dossier de demande de Financement Opération sur les années 2015-2016 Volet / type d'action Intitulé de l opération Dossier de demande de Financement Opération sur les années 2015-2016 Date de début de l opération Date de fin de l opération PARTIE A Organisme bénéficiaire

Plus en détail

Management environnemental : ISO 14001

Management environnemental : ISO 14001 GEME Management environnemental : ISO 14001 Arnaud Hélias arnaud.helias@supagro.inra.fr PUB... Plan Introduction Généralités & grandes lignes de la normes Démarche Quelques chiffres les coûts, les entreprises

Plus en détail

C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX

C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX FOR02 v. 4 d u 15.05.2012 DG2/DPR/CRE 2007-2013 Proj. XXXX-XX-XXX CO XX-2012 (Gestionnaires du projet) C O N V E N T I O N N 20XX-XX-XXX - XX «Compétitivité régionale et emploi» 2007-2013 Relative à la

Plus en détail

CONVENTION N 2015-323-0014 du 19 novembre 2015 ATTRIBUANT UN CONCOURS FINANCIER DU FONDS FEDER

CONVENTION N 2015-323-0014 du 19 novembre 2015 ATTRIBUANT UN CONCOURS FINANCIER DU FONDS FEDER PREFET DE LA REGION GUYANE SECRETARIAT GENERAL POUR LES AFFAIRES REGIONALES Département Europe CONVENTION N 2015-323-0014 du 19 novembre 2015 ATTRIBUANT UN CONCOURS FINANCIER DU FONDS FEDER AU TITRE DU

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D'UN EXPERT SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-5 Détermination de la nécessité de recourir à un expert... 6-7 Compétence et objectivité de l'expert...

Plus en détail

FONDS COMMUN DE SOUTIEN AUX PROJETS DE COOPERATION SUR L ESPACE CATALAN TRANSFRONTALIER

FONDS COMMUN DE SOUTIEN AUX PROJETS DE COOPERATION SUR L ESPACE CATALAN TRANSFRONTALIER FONDS COMMUN DE SOUTIEN AUX PROJETS DE COOPERATION SUR L ESPACE CATALAN TRANSFRONTALIER APPEL A PROJETS CONTEXTE Le Conseil Général des Pyrénées-Orientales s'est engagé aux côtés de la Generalitat de Catalunya

Plus en détail

Les outils à disposition des bénéficiaires

Les outils à disposition des bénéficiaires Les outils à disposition des bénéficiaires Le guide de gestion de projet Les processus et les règles de fonctionnement du programme: Comment s y retrouver? Accord d octroi FEDER Modèle A Organes de gestion

Plus en détail

VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU

VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU NOM ET NUMERO DU PROJET : - «LibelCourtProjet» Début / Fin de projet : du «DateDebProjet» au «DateFinProjet» Déroulement de la visite sur place

Plus en détail

Ordre des Experts Comptables de Tunisie

Ordre des Experts Comptables de Tunisie Ordre des Experts Comptables de Tunisie Norme relative aux Modalités d Application des Articles 2 et 3 de l Arrêté du 28 février 2003 portant Homologation du Barème des Honoraires des Experts Comptables

Plus en détail

GUIDE DES DEPENSES. Programme INTERREG IV France-Suisse 2007-2013

GUIDE DES DEPENSES. Programme INTERREG IV France-Suisse 2007-2013 GUIDE DES DEPENSES Programme INTERREG IV France-Suisse 2007-2013 Septembre 2012 Ce guide des dépenses a pour objectif de présenter les règles relatives à l éligibilité et à la justification des dépenses

Plus en détail

Note technique FRAIS DU PERSONNEL

Note technique FRAIS DU PERSONNEL Note technique FRAIS DU PERSONNEL Les informations qui suivent apportent quelques conseils pratiques et à titre indicatif sur des questions récurrentes concernant la gestion financière des projets. Elles

Plus en détail

Révision ISO/IEC 17021

Révision ISO/IEC 17021 Révision ISO/IEC 17021 Version 2006 Version 2011 Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes procédant à l'audit et à la certification des systèmes de management Adaptations et modalités

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Rapport sur les comptes annuels de l'entreprise commune ENIAC pour la période allant du 1 er janvier au 26 juin 2014

Rapport sur les comptes annuels de l'entreprise commune ENIAC pour la période allant du 1 er janvier au 26 juin 2014 Rapport sur les comptes annuels de l'entreprise commune ENIAC pour la période allant du 1 er janvier au 26 juin 2014 accompagné des réponses de l'entreprise commune 12, rue Alcide De Gasperi - L - 1615

Plus en détail

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL.

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL. DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL Introduction Module 1 Contrôle de la qualité et documentation Module 2 Acceptation de

Plus en détail

Charte technique d élevage

Charte technique d élevage Page 1 / 12 Charte technique Protocole de vérification Objet Ce Protocole décrit comment l application de la Charte technique du CIPC est supervisée par les entreprises qui en font état dans le cadre d

Plus en détail

"Simplifier la gestion du Fonds social européen"

Simplifier la gestion du Fonds social européen "Simplifier la gestion du Fonds social européen" Elsa Kmiecik, DG Emploi, Affaires sociales et Inclusion, unité de coordination FSE Elsa.Kmiecik@ec.europa.eu 1 Réduction de la durée de rétention des documents

Plus en détail

Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec inc. Relations du travail

Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec inc. Relations du travail Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec inc. Rapport financier 31 décembre 2013 Rapport de l'auditeur indépendant 1-2 Résultats 3 Situation financière 4 Flux de trésorerie 5 Notes

Plus en détail

Coûts éligibles et pièces justificatives requises

Coûts éligibles et pièces justificatives requises Formulaire GEN14 A. Coûts éligibles (strictement selon le budget du contrat) Coûts éligibles et pièces justificatives requises Coûts éligibles Note explicative Comment compléter le budget Pièces justificatives

Plus en détail

Le 19 avril 2013 - ANGERS

Le 19 avril 2013 - ANGERS Le 19 avril 2013 - ANGERS 2 > Sommaire 1. Cadre réglementaire 2. Cadre de délégation 3. Périmètre d intervention du Comité d'audit 4. Rôle du Comité d Audit 5. Coordination et planification des travaux

Plus en détail

DOcument de Mise en. Œuvre des Programmes 2007-2013. Opérationnels (DOMO) MARTINIQUE. Validé CNS saisine écrite du 04/04/11

DOcument de Mise en. Œuvre des Programmes 2007-2013. Opérationnels (DOMO) MARTINIQUE. Validé CNS saisine écrite du 04/04/11 DOcument de Mise en Œuvre des Programmes Opérationnels (DOMO) et MARTINIQUE 2007-2013 Validé CNS saisine écrite du 04/04/11 DOMO PO FEDER FSE MARTINIQUE 2007-2013 Direction Europe Aménagement 1/28 SOMMAIRE

Plus en détail

PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse

PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse Avant toute démarche, envoyez au Secrétariat Technique Conjoint (STC) une fiche de présentation succincte de votre projet de coopération transfrontalière,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Introduction 1. 135.913.406 FCFA

TERMES DE REFERENCE Introduction 1. 135.913.406 FCFA TERMES DE REFERENCE Pour la réalisation de l audit de l exercice 2011 du Programme Régional «Santé de la Reproduction et prévention du VIH dans la région de la Communauté Economique des Etats de l'afrique

Plus en détail

Norme MOD-016-1.1 Demandes réelles et prévues, énergie disponible nette, gestion de la demande contrôlable

Norme MOD-016-1.1 Demandes réelles et prévues, énergie disponible nette, gestion de la demande contrôlable A. Introduction 1. Titre : Documentation définissant les exigences de soumission des données sur les demandes réelles et prévues, l'énergie disponible nette et la gestion de la demande contrôlable 2. Numéro

Plus en détail

Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés. Résumé

Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés. Résumé Projet de loi n o 61 Loi sur les comptables professionnels agréés Résumé NOTES EXPLICATIVES Projet de loi a été déposé à l Assemblée nationale du Québec le 28 mars 2012 par le ministre de la Justice et

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Page 1 sur 5 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé MASTER : MASTER Master Droit, Economie, Gestion, mention Sciences du Management,

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 402 FACTEURS A CONSIDERER POUR L'AUDIT D'ENTITES FAISANT APPEL A DES SERVICES BUREAUX

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 402 FACTEURS A CONSIDERER POUR L'AUDIT D'ENTITES FAISANT APPEL A DES SERVICES BUREAUX NORME INTERNATIONALE D AUDIT 402 FACTEURS A CONSIDERER POUR L'AUDIT D'ENTITES FAISANT APPEL A DES SERVICES BUREAUX SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-3 Facteurs à prendre en considération par l'auditeur...

Plus en détail

RÈGLEMENT EN VIGUEUR DU 1 ER JANVIER 2011 AU 29 JUIN 2015

RÈGLEMENT EN VIGUEUR DU 1 ER JANVIER 2011 AU 29 JUIN 2015 c. V-1.1, r. 28 RÈGLEMENT 52-110 SUR LE COMITÉ D'AUDIT Dernière modification en vigueur le 1 er janvier 2011 Ce document a valeur officielle Loi sur les valeurs mobilières (L.R.Q., c. V-1.1, a. 331.1)

Plus en détail

plate-forme mondiale de promotion

plate-forme mondiale de promotion plate-forme mondiale de promotion À propos de The Institute of Internal Auditors (Institut des auditeurs internes) L'institut des auditeurs internes (IIA) est la voix mondiale de la profession de l'audit

Plus en détail

Programme Opérationnel Plurirégional Massif-central 2007-2013 RAPPORT ANNUEL 2007

Programme Opérationnel Plurirégional Massif-central 2007-2013 RAPPORT ANNUEL 2007 Programme Opérationnel Plurirégional Massif-central 2007-2013 RAPPORT ANNUEL 2007 1. IDENTIFICATION Programme Opérationnel Objectif concerné : Compétitivité régionale et emploi Zone éligible concernée

Plus en détail

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance Audit des systèmes d information Partie 5: Audit d une application informatique Emanuel Campos - version 2015 Les présentations personnelles

Plus en détail

instituant le régime des régies d'avances et des régies de recettes des organismes publics CHAPITRE PREMIER DEFINITION

instituant le régime des régies d'avances et des régies de recettes des organismes publics CHAPITRE PREMIER DEFINITION DECRET N 2004-319 du 09 mars 2004 instituant le régime des régies d'avances et des régies de recettes des organismes publics CHAPITRE PREMIER DEFINITION Article premier. La régie d'avances est un mécanisme

Plus en détail

Avis de marché. Services

Avis de marché. Services 1/5 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:147921-2014:text:fr:html France-Gif-sur-Yvette: Services de comptabilité, services d'audit et services fiscaux 2014/S 085-147921 Avis

Plus en détail

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DE LA PROSPECTIVE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ------------ -------- SECRETARIAT GENERAL ------------ ------------ DIRECTION DE L AUDIT ET DU CONTROLE ------------

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 26/03/2014 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d administrateurs en audit qualité interne Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

Concours EUR/B/164/00. Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a)

Concours EUR/B/164/00. Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a) Concours EUR/B/164/00 Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a) Test constitué d une série de questions à choix visant à évaluer les connaissances spécifiques dans le domaine choisi DOMAINE 2 Audit

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE LORRAINE ET MASSIF DES VOSGES 2014-2020 Cette notice d information,

Plus en détail

Règles de certification

Règles de certification N d identification : NF 248 N de révision : Version 7.3 Date de mise à jour : 27/03/2015 et Addendum n 1 du 27/03/2015 Date de mise en application : 20/04/2015 Règles de certification ACTIVITES DES PEPINIERES

Plus en détail

avec Europ Act 2007 / 2013

avec Europ Act 2007 / 2013 avec Europ Act Programme européen d appui et de coordination technique GUIDE DU BENEFICIAIRE 2007 / 2013 Programme opérationnel 2007-2013 Adopté par la Décision n C (2007) 6691 du 17 décembre 2007 de la

Plus en détail

BUREAU CENTRAL, Nom et adresse : tél :

BUREAU CENTRAL, Nom et adresse : tél : Page 1 sur 6 IDENTIFICATION DE L AUDIT Date Heure de début Heure de fin N 4D : BUREAU CENTRAL, Nom et adresse : tél : Mobile : Email : N SIRET : Nom de l audité : Nom de l auditeur : Activité(s) concernée(s)

Plus en détail

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >,

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, <AUTORITE DE GESTION> Version finale : Trame commune [FEDER/FSE] 2014-2020 Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, Entre < l

Plus en détail

Procédure d'audits Internes du BANT

Procédure d'audits Internes du BANT Page 2 de 9 Index 1 OBJET... 3 2 DOMAINE D'APPLICATION... 3 3 REFERENCES... 3 4 DEFINITIONS... 3 5 RESPONSABILITES... 3 5.1 CELLULE D'AUDIT QUALITE INTERNE (AQI)... 3 6 EQUIPE D'ENQUETE... 4 6.1 RESPONSABLE

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA QUALITÉ PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013 LA QUALITÉ

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE. 1.1.- Identification du prestataire de services 1

FORMULAIRE DE CANDIDATURE. 1.1.- Identification du prestataire de services 1 FORMULAIRE DE CANDIDATURE Madame, Monsieur, Veuillez trouver ci-joint la candidature de [nom du prestataire de services] en réponse à l appel de manifestations d intérêt destiné aux fournisseurs de données

Plus en détail

Définition de l audit interne

Définition de l audit interne CHAPITRE 1 Définition de l audit interne Les collectivités territoriales sont régies par l article 72 de la Constitution française qui dispose que «Les collectivités territoriales de la République sont

Plus en détail

permettant de rendre compatible le financement public sous la forme de compensation de service public.

permettant de rendre compatible le financement public sous la forme de compensation de service public. Instruction CGET/DMAT/DHUP du 20 février 2015 visant à préciser les modalités de gestion des opérations d efficacité énergétique dans le logement social cofinancées par le FEDER en fin de période de programmation

Plus en détail

Revue du Dossier d Audit et Décision de Certification ISO 9001/ISO 14001 PR_PAC_RVDOSS_00

Revue du Dossier d Audit et Décision de Certification ISO 9001/ISO 14001 PR_PAC_RVDOSS_00 Page: 1 / 11 1 OBJECTIF, EXIGENCES FONDAMENTALES... 2 2 VERIFICATION DES DOSSIERS DE CERTIFICATION... 2 2.1 REVUE DES CONTRATS... 2 2.2 REVUE FORMELLE ET TECHNIQUE... 4 2.3 REVUE DE LA BRANCHE EAC ADDITIONNELLE:...

Plus en détail

Section 1 : Dispositif de certification

Section 1 : Dispositif de certification 1 sur 5 05/12/2011 10:30 JORF n 0279 du 2 décembre 2011 page 20418 texte n 56 ARRETE Arrêté du 25 novembre 2011 fixant les modalités de la certification mentionnée au 2 de l'article L. 254-2 du code rural

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

PJ : Le Délégué général à l emploi et à la formation professionnelle. Messieurs les Préfets de région

PJ : Le Délégué général à l emploi et à la formation professionnelle. Messieurs les Préfets de région DELEGATION GENERALE A L EMPLOI ET A LA FORMATION PROFESSIONNELLE Le Délégué général à l emploi et à la formation professionnelle SOUS-DIRECTION DU FONDS SOCIAL EUROPEEN 7, SQUARE MAX HYMANS 75741 PARIS

Plus en détail

Conditions générales de certification dans le cadre d évaluation de système de management/ certification de services

Conditions générales de certification dans le cadre d évaluation de système de management/ certification de services Conditions générales de certification dans le cadre d évaluation de système de management/ certification de services ARTICLE 1 : CADRE CONTRACTUEL Le contrat qui régit les relations entre CERTIBAT et les

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES FR FR FR COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 16/XI/2007 C (2007) 5489 final À NE PAS PUBLIER DÉCISION DE LA COMMISSION du 16/XI/2007 portant adoption du programme opérationnel "Italie-France

Plus en détail

LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS

LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS Fiche technique 5 LES REGLES BUDGETAIRES ET COMPTABLES DU GCS Références : Articles L. 6133-1 et suivants du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6133-1 et suivants du CSP. La détermination des

Plus en détail

Annexe 1 : Liste des pièces

Annexe 1 : Liste des pièces Annexe 1 : Liste des pièces Programme : Service instructeur : Mesure/Sous mesure : Maître d ouvrage : Intitulé de l opération : N Presage de l opération : Pièces du dossier Lettre de demande de subvention

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 L ASSURANCE QUALITE Normes ISO 9000 2 Une entreprise doit fournir à son client une prestation conforme : à ce qu'il veut quand il le veut au prix convenu. Pour parvenir à ce résultat, des NORMES de CONCEPTION,

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Pollutec 2013 Atelier ATEE AUDIT ENERGETIQUE EN ENTREPRISE Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Laurent Cadiou DGEC/SCEE Bureau Économies

Plus en détail

CGET/MAE/SNOTTIN/MADEVERON. Références juridiques applicables au niveau européen et national :

CGET/MAE/SNOTTIN/MADEVERON. Références juridiques applicables au niveau européen et national : Projet d instruction CGET/DMAT/DHUP visant à préciser les modalités de gestion des opérations d efficacité énergétique dans le logement social cofinancées par le FEDER en fin de période de programmation

Plus en détail

Exigences impactant le client issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949

Exigences impactant le client issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949 Exigences impactant le issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949 1 er Février 2014 1 Exigence des Règles 4 ème édition Avant-propos Introduction L

Plus en détail

DOCUMENT DE MISE EN ŒUVRE

DOCUMENT DE MISE EN ŒUVRE Document de mise en œuvre - PO Med Coopération Territoriale Européenne Programme Med 2007-2013 (CCI 2007 CB 163 PO 045) Fonds Européen de Développement Régional DOCUMENT DE MISE EN ŒUVRE Version Février

Plus en détail

Entrée en vigueur : Le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.

Entrée en vigueur : Le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement, de l égalité des territoires et de la ruralité Décret n fixant les règles nationales d éligibilité des dépenses dans le cadre des programmes cofinancés par les

Plus en détail

Annexe n 5 : Budget prévisionnel

Annexe n 5 : Budget prévisionnel a) Budget prévisionnel Annexe n 5 : Budget prévisionnel Le porteur de projet certifie que les coûts en euros indiqués ci-dessous sont indispensables à la mise en œuvre du projet faisant l objet de la demande

Plus en détail

Rappel du cadre normatif de la mission d examen sur la base de procédures convenues 05 - MISSION D'EXAMEN SUR LA BASE DE PROCEDURES CONVENUES

Rappel du cadre normatif de la mission d examen sur la base de procédures convenues 05 - MISSION D'EXAMEN SUR LA BASE DE PROCEDURES CONVENUES Norme relative aux diligences à effectuer par l'expert comptable membre de l'oec dans le cadre de la certification du rapport sommaire prévue par le décret N 2-14- 271 relatif au remboursement du crédit

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Arrêté du 6 septembre 2010 relatif au règlement des aides du fonds d aide à la rénovation thermique des logements privés (FART) NOR : PRMX1023070A

Plus en détail

Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers au 30 juin 2015

Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers au 30 juin 2015 Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 2-3 États financiers Résultats 4 Évolution de l'actif net 5 Flux de trésorerie 6 Situation financière 7 Notes

Plus en détail

AUDIT A BLANC LABORATOIRE (ISO 17025)

AUDIT A BLANC LABORATOIRE (ISO 17025) OFFRE TECHNIQUE ET FINANCIERE Par le Bureau d Etudes Qualitas Côte d Ivoire SA AUDIT A BLANC LABORATOIRE (ISO 17025) Qualitas Côte d Ivoire SA est un cabinet créé en 2005. Nos métiers sont : l Audit, le

Plus en détail

Certified Internal Auditor DIRECTIVES POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

Certified Internal Auditor DIRECTIVES POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Ce document définit les exigences de la Formation Professionnelle Permanente (FPP) pour les Auditeurs Internes Certifiés (CIAs). Il donne également aux CIAs les modalités de déclaration qu'ils doivent

Plus en détail

Paris, le 11 mars 2015. Date limite de dépôt des dossiers de candidature le mercredi 1 er avril 2015. 1. Cadrage juridique

Paris, le 11 mars 2015. Date limite de dépôt des dossiers de candidature le mercredi 1 er avril 2015. 1. Cadrage juridique Paris, le 11 mars 2015 CAHIER DES CHARGES POUR LE CONTROLE DE SERVICE FAIT (CSF) DES BILANS D EXECUTION DE L ANNEE 2014 DES OPERATIONS PROGRAMMEES PAR LE FONDS PARITAIRE DE SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique

Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique Audit énergétique et ISO 50001 : l amélioration pérenne de votre efficacité énergétique 11 mars 2015 Hicham LAHMIDI Responsable Développement & Méthodes Energie - Copyright Bureau Veritas Le contexte réglementaire

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE Preuve de son engagement dans la réduction des gaz à effet de serre, la Ville de Thionville a mis en place des mesures incitatives pour la rénovation thermique,

Plus en détail

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique,

Sur le rapport conjoint du ministre de l'habitat et de l'urbanisme, du ministre des travaux publics et du ministre de l'hydraulique, Décret n 83-135 du 19 février 1983 portant obligation pour toutes les entreprises publiques privées nationales intervenant dans le cadre du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique, de détenir

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISE CCI Grand Lille, 20 mai 2014 Atelier «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Transposition de l article 8 de la directive européenne

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE AU TRAVAIL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION OHSAS 18001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE AU TRAVAIL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION OHSAS 18001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE AU TRAVAIL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION OHSAS 18001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables

Plus en détail

Calcul des dépenses de personnel

Calcul des dépenses de personnel Calcul des dépenses de personnel P. 1 7 ème PCRD - Coût Europe (avec déductions de certains éléments de rémunération non éligibles) - Méthode de calcul validée par le siège (basée sur 217 jours) - PPE

Plus en détail