Investor Day Groupe EDF : Commerce en Europe et Nucléaire à l'international. 30 novembre 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Investor Day Groupe EDF : Commerce en Europe et Nucléaire à l'international. 30 novembre 2007"

Transcription

1 Investor Day Groupe EDF : Commerce en Europe et Nucléaire à l'international 30 novembre 2007

2 Avertissement Cette présentation ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières aux Etats-Unis ou tout autre pays. Aucune assurance ne peut être donnée quant à la pertinence, l exhaustivité ou l exactitude des informations ou opinions contenues dans cette présentation, et la responsabilité des dirigeants d EDF ne saurait être engagée pour tout préjudice résultant de l utilisation qui pourrait être faite de cette présentation ou de son contenu. Le présent document peut contenir des objectifs ou des prévisions concernant la stratégie, la situation financière ou les résultats du groupe EDF. EDF estime que ces prévisions ou objectifs reposent sur des hypothèses raisonnables mais qui peuvent s avérer inexactes et qui sont en tout état de cause soumises à des facteurs de risques et incertitudes. Il n y a aucune certitude que les évènements prévus auront lieu ou que les résultats attendus seront effectivement obtenus. Les facteurs importants susceptibles d entraîner des différences entre les résultats envisagés et ceux effectivement obtenus comprennent notamment la réussite des initiatives stratégiques, financières et opérationnelles d EDF fondées sur le modèle d opérateur intégré, l évolution de l environnement concurrentiel et du cadre réglementaire des marchés de l énergie, et les risques et incertitudes concernant l activité du Groupe, l environnement climatique, les fluctuations des prix des matières premières et des taux de change, les évolutions technologiques, l évolution de l activité économique et les opérations internationales. Des informations détaillées sur ces risques potentiels et incertitudes sont disponibles dans le Document de Référence EDF enregistré par l Autorité des marchés financiers sous le numéro R le 19 avril 2007 (consultable en ligne sur le site internet de l AMF à l adresse ou celui d EDF à l adresse Les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document ne valent qu à la date de ce document et EDF ne s engage pas à les mettre à jour ultérieurement pour refléter les faits et circonstances postérieurs ou la survenance d événements non anticipés.

3 Introduction Daniel Camus Directeur Général Délégué Finances

4 Groupe EDF : commerce en Europe et nucléaire à l'international 10h00-10h15 Introduction D. Camus 10h15-10h40 1 ère partie : L environnement de marché du Groupe EDF J.L. Mathias 10h40-11h25 2 ème partie : Politique commerciale sur les principaux marchés Royaume-Uni : EDF Energy V. de Rivaz / E. Eisenschimmel 11h25-12h10 Allemagne : EnBW P. Lederer / M. Vesper 12h10-12h30 12h30-13h45 13h45-15h00 Q&A Déjeuner France : EDF J.P. Benque / M. Mugler / P. Monloubou 15h00-15h25 3 ème partie : Enjeux Groupe du développement commercial J.L. Mathias / M. Kugler 15h25-15h50 15h50-16h05 Q&A Pause 16h05-16h35 4 ème partie : Stratégie nucléaire à l international G. Wolf / V. de Rivaz 16h35-16h45 Conclusion D. Camus 16h45-17h05 Q&A

5 1 ère partie L environnement de marché du Groupe EDF Jean-Louis Mathias Directeur Général Délégué Intégration et Opérations Dérégulées France

6 Le Groupe EDF : un acteur énergétique de premier plan, leader dans l électricité 1 ère puissance installée électrique du monde : 128,2 GW 1 er producteur nucléaire mondial : 65 GW installés (dont 63 en France) 2 ème électricien en Europe en nombre de clients : 37,8 millions Une production d électricité de 633 TWh dans le monde (607 TWh en Europe) L énergéticien le moins émetteur de CO 2 290* TWh de gaz naturel vendus ou consommés dans les centrales du Groupe Données 2006 * Ventes et autoconsommations dans des centrales de production d électricité et/ou de chaleur des sociétés EDF Energy, EnBW, Edison, EDF et BERt (Hongrie) prises à 100 %, c est-à-dire non corrigées du pourcentage de participation (y compris minoritaires). L activité gaz d EDF Trading n est pas considérée dans ces chiffres, ni les ventes du gaz produit par Edison hors d Italie.

7 Une présence unique sur les principaux marchés européens Royaume-Uni EDF Energy (100 %) 5 ème commercialisateur 1 er distributeur Clients* : 5,5 millions Ventes d électricité : 53,5 TWh Ventes de gaz : 25,8 TWh France EDF Clients : 28 millions Ventes d électricité : 545,1 TWh Ventes de gaz : 9 TWh Allemagne EnBW (46,01 %) 3 ème commercialisateur Clients* : 5,5 millions Ventes d électricité : 119,4 TWh Ventes de gaz : 83,5 TWh Italie Edison (48,96 % au 30 juin 07) 2 ème électricien et 3 ème gazier Ventes d électricité : 65,4 TWh Ventes de gaz : 59,4 TWh Source : Document de référence 2006 Chiffres 2006, à 100% * Un compte client par énergie

8 Des zones de marché interconnectées mais distinctes Des facteurs différents influençant les prix de gros Royaume-Uni : prix du gaz naturel Allemagne : prix du charbon et du gaz naturel 65 /MWh 62 /MWh 59 /MWh Italie : résorption du déficit de production et croissance très forte du gaz naturel 59 /MWh Espagne : hydraulicité et poids croissant du gaz naturel France : corrélation avec les prix de la plaque allemande et influence des prix au Royaume-Uni 52 /MWh 74 /MWh Pour tous les pays, influence du CO 2 EDF est une des utilities européennes ayant le plus intérêt à la meilleure efficacité et au développement des interconnexions en Europe * Prix au 15/10/07 - Sources : Platt s Calendar 2008 pour la France, l Allemagne, les Pays-Bas et l Espagne; Platt s April annual 2008 pour le Royaume-Uni ; Italie : estimation EDF A titre illustratif, prix* forward 2008 du 15/10/07

9 France, Royaume-Uni, Allemagne : trois marchés aval très différents Des situations de marché contrastées Marché britannique totalement ouvert depuis 9 ans, très concurrentiel, avec des obligations fortes sur les économies d énergie Marché allemand : B2C entièrement ouvert mais peu actif jusqu à récemment ; une très forte guerre des prix à l ouverture du B2B Marché totalement ouvert depuis le 1 er juillet 2007 en France Des stratégies commerciales différenciées R-U : défense de la part de marché et accroissement de la marge, construction de la marque nationale EDF Energy, développement de services autour de l efficacité énergétique Allemagne : logique de marge et fidélisation, combinée avec une politique de marque différenciée (EnBW et Yello) France : fidélisation des clients à forte valeur et augmentation des revenus par client Des synergies au sein du Groupe Commercialisation en B2B Développement commun de produits et services Compteurs intelligents, domotique Eco-efficacité énergétique Partage des meilleures pratiques

10 Coût des ressources, du CO 2, prix de gros de l électricité en Europe : une vision moyen/long terme Des matières premières durablement chères Pétrole durablement au-dessus de 50 $/bl Charbon au-dessus de 50 $/t Un prix de CO 2 d au moins 15 à 20 /t à partir de 2008 USD 05 /bl Pétrole Interconnexions européennes : Des possibilités d optimisation des lignes existantes d ici à 2012 Un potentiel de développement à long terme Des prix de gros de l électricité en Europe, qui devraient rester supérieurs à 50 /MWh sur la plaque continentale

11 Coût de développement d un CCGT /MWh en base ( 2005) Mise en service en CO CO Coût développement Flamanville $ / bl 80 $ / bl Prix du pétrole Coût complet pour un nouvel entrant sur un site normal «greenfield» Fourchette de prix du CO 2 : 10 /t à 30 /t en supposant l absence d allocations gratuites de CO 2 1 EUR = 1,17 USD

12 Coût de développement d une centrale charbon supercritique /MWh en base ( 2005) Mise en service en CO 2 CO Coût développement Flamanville $ / t 80 $ / t Prix du charbon Coût complet pour un nouvel entrant sur un site normal «greenfield» Fourchette de prix du CO 2 : 10 /t à 30 /t en supposant l absence d allocations gratuites de CO 2 1 EUR = 1,17 USD

13 CO 2 : mécanismes et règles du jeu Prix du CO 2 : le résultat d un équilibre de marché dépendant des cibles d'émissions fixées par les gouvernements A court terme, le prix du CO 2 se reflète directement dans les prix de gros de l'électricité Possibilités de réduction d'émissions limitées A moyen/long terme, les possibilités de réduction sont plus importantes car elles orientent les choix d'investissement Rôle déterminant des règles d allocation de permis pour les nouveaux actifs sur l'évolution des mix de production Impact négatif sur la compétitivité des électro-intensifs européens sans généralisation du marché du CO 2 hors d Europe

14 Selon EDF, l ETS* doit être adapté 3 objectifs poursuivis : 1 - Donner une visibilité à long terme (horizon 10 à 20 ans) pour une programmation des investissements économes en CO Définir des objectifs de réduction progressifs et réalistes adaptés au rythme de renouvellement des investissements et d émergence des technologies nouvelles 3 - Maximiser l efficacité de l ETS en recherchant les réductions d émissions les moins coûteuses * ETS : Emissions Trading Scheme

15 Les trois objectifs environnementaux de l Union Européenne Un objectif prioritaire: la lutte contre le changement climatique Deux objectifs secondaires pour contribuer au premier : énergies renouvelables et efficacité énergétique Objectif contraignant Réduire les émissions de GES d au moins 20% en 2020 par rapport aux niveaux de 1990 Objectif contraignant 20% d énergies renouvelables dans le mix énergétique global d ici à 2020 «Paquet énergétique européen» : 20% d ici 2020 Cible indicative Amélioration de l efficacité énergétique de 20% d ici à 2020

16 Le secteur de l énergie est confronté à deux défis majeurs Changement climatique et croissance énergétique mondiale Augmentation des émissions de gaz à effet de serre Objectifs au niveau européen de plus en plus contraignants (4x20) Croissance soutenue des besoins énergétiques mondiaux Envolée des prix du pétrole et du charbon Sécurité d alimentation et prix des énergies en Europe Influence sur les prix du gaz et les prix de gros de l électricité en Europe Mise en place du marché des émissions de CO 2 Besoins* en capacités électriques pour l'ue 15 compris entre 500 et 600 GW d'ici à 2030 * Source : Commission Européenne

17 Deuxième partie Politique commerciale sur nos principaux marchés

18 Le Royaume-Uni : EDF Energy Vincent de Rivaz Directeur Général EDF Energy Eva Eisenschimmel Directeur des Opérations Branche commerce

19 Sommaire Le marché au Royaume-Uni EDF Energy Conclusions

20 La libéralisation du marché de l'énergie au Royaume-Uni a commencé dès 1986 NETA Privatisation de British Gas en 1986, du secteur de l'électricité en 1990 Nouvelles autorités de régulation 1986 / 1989 Nouvelle structure du marché - ouverture progressive du marché des grandes entreprises Libéralisation totale du marché du gaz en 1996 Libéralisation totale du marché de l'électricité en 1998 Réforme du marché de gros en 2001 Fin de la régulation des prix en 2002 C'est le marché, pas la régulation, qui détermine le prix du gaz et de l'électricité payé par le client au Royaume-Uni Source : Ofgem, Analyse d'edf Energy

21 Les taux d attrition au RU restent constamment très élevés 22% 20% 18% 16% 14% 12% Taux d attrition au RU Gaz Elec 10% 2004 T T T T T T T2 Source : Ofgem/BERR 47% des consommateurs de gaz et 51% des consommateurs d'électricité ont changé de fournisseur au moins une fois depuis l'ouverture du marché Importance persistante de l offre duale : 4 consommateurs sur 5 qui changent de fournisseur le font pour une offre duale

22 L équilibre amont/aval évolue désormais rapidement vers une plus grande intégration 140 Equilibre amont / aval 2006 au Royaume-Uni (marché électricité) TWh Demande totale (Grands Comptes et Résidentiels & PME) Demande Résidentiels et PME seulement Nouveaux projets anticipés Production Demande totale (Grands Comptes et Résidentiels & PME) Demande Résidentiels et PME seulement 0 Reste du marché International Power British Energy Scottish Power Scottish and Southern Centrica EDF Energy RWE npower E.On UK Source : Données sociétés, analyse d'edf Energy

23 La part énergie représente 70% du tarif au client final (hors taxes) Principales composantes du prix de l'énergie pour le client final (hors taxes*) 100% 90% 80% 70% 15,4 2,5 4,0 4,7 2,5 20,0 1,6 3,0 3,0 Certificats verts (CEE**) Comptage Distribution 60% 50% Transport 40% 30% 70,9 72,4 Obligations d achats 20% 10% Coûts de l énergie, coûts de commercialisation et marge 0% Electricité Gaz Source : Analyse d'edf Energy, juin 2007 sur la base de la facture moyenne standard au client «in-area». Coût des certificats verts (CEE) établi sur l'hypothèse du Ministère britannique de l Environnement et de l Agriculture de 9 par combustible et par an * La TVA représente 5% du prix total de l'électricité et du gaz ** Coûts de l'efficacité énergétique

24 La très grande volatilité des prix de marché de l'énergie et des tarifs résidentiels au RU fait de la stratégie de couverture un facteur concurrentiel décisif Evolution du prix, % 200% 180% 160% 140% 120% 100% 80% 60% 40% 20% Electricité : évolutions prix de gros / tarif résidentiel 0% Jan-04 Mai-04 Sep-04 Jan-05 Mai-05 Sep-05 Jan-06 Mai-06 Sep-06 Jan-07 Evolution du prix, % 200% 180% 160% 140% 120% 100% 80% 60% 40% 20% Gaz : évolutions prix de gros / tarif résidentiel 0% Jan-04 Mai-04 Sep-04 Jan-05 Mai-05 Sep-05 Jan-06 Mai-06 Sep-06 Jan-07 Evolution du prix de gros Evolution du tarif résidentiel Source : Platt's, Analyse d EDF Energy

25 Sommaire Le marché au Royaume-Uni EDF Energy Grands Comptes PME et Résidentiels Conclusions

26 Un opérateur verticalement intégré présent au sud du Royaume-Uni Une forte présence au sud du Royaume-Uni Commercialisation Londres Sudouest Sudest Distribution Est Londres Sud-est Mix de production d'edf Energy (4,8 GW) Un modèle d intégration verticale : 1 er opérateur de réseau de distribution (27% de part de marché - 7,8 M de raccordements - 85 TWh) 5 ème énergéticien avec une part de marché de 10% (1 er commercialisateur d électricité - 5,5 M comptes clients* - 4,8 GW) Gaz 17% Charbon 83% * Un compte client par énergie

27 De fortes positions dans l'électricité Demande annuelle en électricité : résidentiels et I&C* Capacités de production** I&C Résidentiels 14,0 12,0 10,0 0,9 1,3 Nouvelles capacités approuvées Capacités existantes TWh GW 8,0 6,0 4,0 2,0 11,6 9,7 9,3 1,5 8,1 6,3 1,3 4,8 0,9 3,4 0 EDF Energy RWE Npower E.On UK Scottish and Southern Centrica Scottish Power 0,0 British Energy SSE E.On UK RWE Npower Scottish Power EDF Energy Centrica Source : Données de la société EDF Energy au 31/12/2006 * I&C : Clients industriels et commerciaux ** Le projet de CCGT d EDF Energy doit recevoir l autorisation du gouvernement (Visa Section 36) Remarque : les capacités existantes vont probablement aller en diminuant i.e. : charbon non désulfurisé, pétrole et nucléaire

28 Exposition croissante au gaz, due à l augmentation de la demande des clients résidentiels et I&C ainsi qu à la production CCGT* Demande annuelle de gaz (2006) : Résidentiels et I&C Capacité gaz (hiver) TWh Demande de gros Production I&C Résidentiels BCm/jour 0,080 0,070 0,060 0,050 0,040 0,030 0,010 0,061 Stockage Actifs et contrats à prix fixes Centrica E.On UK SSE RWE SPW EDF Energy 0,020 0,010 0 Centrica 0,007 0,005 E.On UK 0,020 0,010 RWE SSE SPW EDF Energy Source : Données sociétées, analyse EDF Energy au 31/12/2006 * CCGT : cycle combiné gaz

29 EDF Energy pilote son intégration verticale par la gestion fine de ses couvertures amont et aval Stratégie de couverture - Commercialisation A pour objectif de lisser la volatilité du marché de gros Offre une base de coût compétitive pour l activité commerciale Repose sur la meilleure estimation possible des stratégies de couverture des concurrents Stratégie de couverture - Production Réduit l'incertitude dans la réalisation de la marge de production budgétée Afin d avoir vendu l intégralité de sa production avant le début de l année budgétaire, EDF Energy vend chaque mois une tranche égale de sa production sur une période de 2 ans

30 Principales priorités d'edf Energy Priorités d'edf Energy Pourquoi? Quoi? Amont Améliorer l'intégration verticale dans l électricité Équilibrer le mix de production Développer des positions dans les énergies renouvelables Gestion des marges Corrélation gaz-électricité Couverture Obligation légale 1 ou 2 nouveaux CCGT Etude de faisabilité d un nouveau câble Nouvelles centrales nucléaires Capacité de production d'énergie renouvelable de 1 GW développée avec EDF EN Couverture & Optimisation Développer une intégration verticale pour le gaz Intégration plus étroite avec EDF Trading Couverture gaz Gestion dynamique des tarifs Couverture 30 % de sourcing à prix fixe 50 % de sourcing à prix indexé 20% en position ouverte Gestion de la volatilité des prix des commodités Gestion des couvertures Aval Augmenter la satisfaction client et la marge de commercialisation Stabilisation de la base clients Rentabilité de l activité Produits d efficacité énergétique Logiciels de CRM

31 Deux segments de marché principaux Grands Comptes HH Hourly Clients > 100 KW NHH Mensuel Clients < 100 KW NHH Trimestriel Clients < 100 KW Grands Comptes

32 Grands Comptes : profil client Grands Comptes Profil : consommation élevée et/ou plusieurs sites L'énergie représente une partie importante de leurs coûts de production Avec des ressources dédiées et faisant appel à des consultants Canaux commerciaux : contact direct ou via un consultant, par appel d'offres Période : août à novembre Durée de contrat : 1 à 3 ans Principales préoccupations : Prix Efficacité énergétique (LEC*, etc.) * Levy Exemption Charge

33 Croissance rapide vers une position de leader en électricité... Grands Comptes Part de marché B2B en volume Juillet 2007 Position 2007 Position 2002 EDF Energy 18,5% 1 6 RWE npower 16,5% 2 1 Scottish & Southern 15,1% 3 5 E.On Energy 13,1% 4 4 British Energy 12,9% 5 2 British Gas Business 7,8% 6 8 Scottish Power 5,3% 7 7 Gaz de France 5,0% 8 Absent Source: Datamonitor

34 avec une expertise spécifique sur les très grands comptes Grands Comptes 60 % Taille de portefeuille (sites) Nombre de clients Sites totaux ou moins Total Expertise solide dans la gestion des clients multi-sites Position solide dans la grande distribution, la gestion de l'eau, la finance et les télécoms Développement efficace de la clientèle par une coopération étroite avec des tiers (consultants) Sécurisation de plus de 60% du volume via le recours à des tiers Octobre 2007 Source: EDF Energy

35 et des opportunités de croissance importantes dans le gaz Grands Comptes Total Gas & Power Part de marché B2B en volume Avril 2007 Position 2007 Position ,6% 1 7 E.On Energy 13,0% 2 6 Gaz de France 12,8% 3 9 British Gas Business 12,8% 4 2 Shell Gas direct 9,9% 5 5 Statoil UK 9,3% 6 8 Corona Energy 6,6% 7 11 RWE npower 4,5% 8 10 EDF Energy 2,0% 9 Absent Source : Datamonitor

36 Nos priorités en tant que leader du marché : innovation et rentabilité Grands Comptes Développer des contrats d énergie innovants Offrir des contrats de plus longue durée à prix fixe Etendre les services d efficacité énergétique Renforcer nos processus et nos produits gaz Exploiter les avantages de nouveaux SI de pricing

37 Deux segments de marché principaux PME et Résidentiels NHH Trimestriel Clients < 100 KW Résidentiels SME et Résidentiels

38 PME & Résidentiels : profil client PME & Résidentiels Profil : particuliers, faible volume, un seul site (3,5 M de comptes électricité, 1,5 M de clients gaz). PME (0,3 M de comptes électricité) Canaux commerciaux : Téléphone (appels entrants/sortants), internet, porte-à-porte, partenariat Energy avec Sainsbury s. PME : principalement porte-à-porte Période : toute l'année Durée de contrat : les clients peuvent changer sans préavis. Utilisation de contrats à moyen et long terme, en particulier chez les grosses PME Principales préoccupations : Prix Etre rassuré par la notoriété de la marque Qualité de service Importance de l'exactitude de la facturation pour les PME

39 Jan 03 Avr 03 Jul 03 Oct 03 Jan 04 Avr 04 Jul 04 Oct 04 Jan 05 Avr 05 Jul 05 Oct 06 Jan 06 Avr 06 Jul 06 Oct 06 Jan 07 Avr 07 Jul 07 Oct % de Comptes clients entre juillet 2004 et septembre ,6 5,5 5,4 5,3 5,2 Intégration des activités Priorité à la fidélisation et à la conquête clients 5,1 5,0 4,9 4,8 +17% PME & Résidentiels Nb total de comptes (M)

40 La croissance clients est alimentée par l'acquisition de clients «Out-Of-Area» et les offres duales PME & Résidentiels Développement du mix clients résidentiels d EDF Energy Milliers de comptes Déc 05 Oct 07 Tendance Evolution Prochaines étapes In Area Elec % In Area Gas % Out of Area Elec % Out of Area Gas % Total % Améliorer la rentabilité de l activité «Out-of-Area» en développant la notoriété de la marque Améliorer la rentabilité de l activité gaz par des investissements dans des actifs gaziers

41 Nos priorités : développer des produits innovants et consolider la notoriété de la marque PME & Résidentiels Partenariats avec des leaders et canaux de commercialisation diversifiés Mix de commercialisation équilibré Programme Nectar Gamme de produits innovants, compétitifs et durables Renforcement de la marque et point-de-référence Engagements sur le changement climatique Sponsor des jeux olympiques et paralympiques 2012 Excellence du service clients en cohérence avec la promesse client Développement de l offre de services énergétiques Collaboration Groupe

42 Nous sommes le partenaire énergie exclusif du programme de fidélisation Nectar PME & Résidentiels Nectar est le plus grand programme de fidélisation au RU avec plus de 10 millions de foyers Nectar permet aux clients d'accumuler les points de 17 marques grand public et de 9 marques professionnelles Ce programme vise à encourager la fidélité clients

43 Mix de canaux de commercialisation équilibré et efficace PME & Résidentiels Services clients 30% Autres 15% Internet 5% Porte-à-Porte 30% En magasin 20% Mise en œuvre d un mix pour maximiser l utilisation des canaux de commercialisation afin de générer de la valeur client et produit sur leur durée de vie

44 Nous développons et lançons avec succès des produits innovants PME & Résidentiels Gamme de produits innovants, compétitifs et durables Read. Reduce. Reward Pour les clients résidentiels et les PME Incite à l auto-relevé qui permet une facturation exacte Gamme primée

45 D une multiplicité des marques régionales à une marque nationale forte PME & Résidentiels Investissement stratégique visant à développer les synergies avec le groupe EDF et à assurer la compétitivité d EDF Energy sur le marché «Out-Of-Area» Construire une marque connue et appréciée de la clientèle Renforcer la fidélisation et le développement de la clientèle Les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2012 : une opportunité unique pour le Groupe Au niveau national, la notoriété de la marque a augmenté de 33% depuis mai 2006 (29% dans les zones «Out-Of- Area»)

46 Nous fournissons un service clients de grande qualité PME & Résidentiels Nb de réclamations examinées pour clients British Gas Npower Scottish Power Powergen 2 ème EDF Energy Scottish and Southern Nombre total de réclamations selon Energywatch entre 2004 et Réduction de 75% du nombre de réclamations selon Energywatch entre 2004 et 2007 Réduction de 29% du nombre de réclamations directes entre 2004 et ème position dans le classement Energywatch pour la 2 ème année consécutive Source : Energywatch

47 Nous développons notre offre de services énergétiques PME & Résidentiels Passer du statut de fournisseur d électricité et de gaz à celui de fournisseur crédible de conseils et de services énergétiques Compétences existantes et gamme de produits Extension du «catalogue» S appuyer sur les centres d appels EDF Energy et développer nos compétences sur le terrain Organisation en place Collaboration totale du Groupe

48 Sommaire Le marché au Royaume-Uni EDF Energy Conclusions

49 EDF Energy développe les synergies avec le Groupe EDF pour accroître sa performance Optimisation Trading Pilotage / Contrôle des risques Sourcing gaz LEC* et ROC* Grands Comptes Gestion des comptes-clés européens Services énergétiques Marque PME et particuliers Marque Compteurs intelligents Eco-efficacité Autre entité du Groupe EDF impliquée EDF Trading EDF Corporate / R&D EDF SA EDF Energies Nouvelles EnBW / Edison / EDF SA Dalkia / Fenice / R&D EDF SA EDF SA EDF SA EDF SA / R&D * Levy Exemption Charge ** Renewable Obligation Contract

50 EDF Energy a pour objectif de stabiliser sa part de marché tout en améliorant sa rentabilité et ensuite de renouer avec la croissance de sa base clients Spécificités du marché britannique : Marché très volatil et très concurrentiel Nécessité d'une intégration verticale et d'un mix de production adapté Stratégie de couverture : facteur de performance décisif EDF Energy : Leader dans la commercialisation d'électricité Opportunités de croissance importantes dans le gaz à condition d avoir les actifs amont adaptés Stratégie de couverture à long terme visant à stabiliser la trajectoire de rentabilité Fournisseur très innovant, notamment sur le plan de l efficacité énergétique

51 2 ème partie (suite) Allemagne : EnBW

52 Politique commerciale d EnBW Mr. Pierre Lederer Directeur Général Opérations EnBW Martin Vesper Directeur Exécutif, Yello EDF Investor Day 30 Novembre 2007

53 Avertissement Aucune recommandation d offre ou d investissement Ce document/rapport a été élaboré aux seules fins d information. Il ne constitue ni une offre, ni une invitation, ni une recommandation portant sur l achat ou la vente de titres émis par Energie Baden-Württemberg AG («EnBW»), par une société du groupe EnBW ou par toute autre société. Ce document/rapport ne constitue pas non plus une demande, une instruction ou une recommandation de vote ou de consentement. Toutes les descriptions, tous les exemples et tous les calculs figurant dans ce document/rapport le sont uniquement à titre d illustration. Déclarations prospectives Ce document/rapport contient des déclarations prospectives fondées sur des hypothèses, plans, estimations et prévisions actuelles concernant la gestion d EnBW. La validité de ces déclarations prospectives est donc limitée à la période de la publication initiale. Les déclarations prospectives sont identifiées par le contexte, mais également parfois par l emploi de termes conditionnels tels que «peut», «devrait», «prévoit», «tente», «attend», «estime», «suppose», «envisage», «éventuellement», «poursuivi», par d autres expressions similaires ou par l emploi du futur. De par leur nature même, les déclarations prospectives sont soumises à des risques et incertitudes qu EnBW ne peut ni contrôler, ni anticiper avec précision. Les événements réels, les résultats ultérieurs, la situation financière, le développement ou les performances d EnBW et des sociétés du groupe EnBW peuvent donc se révéler très éloignés des déclarations prospectives du présent document/rapport. Dans ces conditions, il n est pas possible de garantir que ces déclarations prospectives s avèreront complètes, exactes ou précises, ou que les résultats attendus et prévus se réaliseront de manière certaine. Aucune responsabilité ne peut non plus être établie sur ces bases. Aucune obligation d actualisation des informations EnBW n est soumise à aucune obligation de quelque nature que ce soit visant l actualisation des informations de ce document/rapport, ou l adaptation ou la mise à jour de déclarations prospectives en fonction d événements ou de développements futurs.

54 Sommaire Introduction Commercialisation Modèle d activité Gaz Perspectives

55 Environnement de marché des Utilities allemandes (1) La régulation sur les réseaux prend effet Libéralisation du marché en 1998 Place de marché significative : EEX à Leipzig Concurrence effective au niveau du client final Depuis 2006 : "Bundesnetzagentur" pour la régulation des réseaux Réseaux de Transport et de Distribution Tarifs fondés sur les coûts pour 2007 et également pour 2008 Régulation incitative à compter de 2009 Position d'enbw : L'entreprise a soutenu l'introduction de la régulation incitative et en bénéficiera Les positions commerciales solides hors du marché domestique profiteront de la régulation

56 Environnement de marché des Utilities allemandes (2) Le plus grand marché libéralisé en Europe L'extinction du nucléaire et les objectifs en matière de réduction des émissions de CO 2 constituent un challenge important pour la politique énergétique allemande Des investissements significatifs dans de nouvelles capacités de production essentiellement des centrales au charbon et au gaz sont nécessaires pour répondre à la demande future Les règles applicables et la structure du marché sont en discussion : Allemagne: renforcement de la loi antitrust (GWB29) UE : projets de la 3 eme directive sur la libéralisation Position d'enbw : Le régulateur devrait se concentrer sur les activités en monopole, pas sur les activités concurrentielles EnBW soutient pleinement la construction d'un marché européen unifié

57 EnBW Numéro 3 sur le marché allemand Parts de marché significatives sur toute la chaîne de valeur Environ 15 GW de capacités de production Plus de 5 millions de clients 100 GW en Allemagne* 40 M en Allemagne * Un modèle d activité pleinement adapté au marché Opérateur de près de 15% du réseau de transport et de distribution en Allemagne Sur la base des recettes Position forte dans le gaz, parmi les 10 premiers distributeurs allemands Chiffres 2005 * Estimations. Source VDEW 2006

PREMIER TRIMESTRE CHIFFRE D AFFAIRES ET FAITS MARQUANTS

PREMIER TRIMESTRE CHIFFRE D AFFAIRES ET FAITS MARQUANTS 2013 PREMIER TRIMESTRE CHIFFRE D AFFAIRES ET FAITS MARQUANTS 1 Avertissement Cette présentation ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières aux Etats-Unis ou tout autre pays. Aucune assurance

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION

TITRE DE LA PRÉSENTATION PRÉSENTATION FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE DIRECTION D ÉLECTRICITÉ COMMUNICATION COMMERCE POUR LES SITES AYANT UNE PUISSANCE SOUSCRITE SUPERIEURE A 36 KVA ARTS & METIERS GP ENERGIE 16 MARS 2015 TITRE

Plus en détail

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier

Un expert mondial. de l énergie bien ancré en France. Votre partenaire immobilier Un expert mondial de l énergie bien ancré en France Votre partenaire immobilier Qui sommes-nous? E.ON dans le monde* Un leader mondial de l énergie, n 1 en Allemagne L un des plus grands importateurs

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

EDF COMMERCE. Présentation des Métiers. Gravelines 26/04/1 0

EDF COMMERCE. Présentation des Métiers. Gravelines 26/04/1 0 EDF COMMERCE Présentation des Métiers Gravelines 26/04/1 0 Nos valeurs La Direction Commerce La Division Particuliers et Professionnels (DCPP) La DP&P assure la vente d électricité, de gaz et de services

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque

Pierre-Marie ABADIE. Directeur de l énergie. CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Pierre-Marie ABADIE Directeur de l énergie CLUB ENERGIE & DEVELOPPEMENT - 6ème colloque Paris, 13 janvier 2009 Pierre-Marie ABADIE MEEDDAT/DGEC/Direction de l énergie Introduction En régime de monopole

Plus en détail

Assistance à la gestion des contrats de fourniture d électricité et de gaz Dans le contexte défini par la loi NOME Et la loi de la consommation 1 Suppression des TRV d électricité 2 Gestion tarifaire de

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL. Guide pratique à destination des entreprises

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL. Guide pratique à destination des entreprises Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? GAZ NATUREL Guide pratique à destination des entreprises L énergie est notre avenir, économisons-la! Comprendre pour mieux choisir La disparition

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

La perspective de «windfall profits» (profits indus) pour les électriciens allemands

La perspective de «windfall profits» (profits indus) pour les électriciens allemands UNIDEN UNION DES INDUSTRIES UTILISATRICES D'ENERGIE 19.04.04 DIRECTIVE «QUOTAS D EMISSION» : COMMENT EVITER DE DESASTREUSES CONSEQUENCES? La mise en œuvre de la Directive «Quotas d émission», via son impact

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER ÉLECTRICITÉ, J ACHÈTE! L ÉLECTRICITÉ, nécessaire à tous, est présente partout avec ses usages éclairage (dont éclairage public),

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant proposition d approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF Participaient

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

Rapport de Stage Energie Service Deutschland

Rapport de Stage Energie Service Deutschland Rapport de Stage Energie Service Deutschland Année 2010-2012 Master Pro Economie et Gestion de l environnement Université Bordeaux 4 Thomas Mauss 1 Table des matières I. Energie Service Deutschland AG.

Plus en détail

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012

Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 2012 Enjeux énergétiques et maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. Mai 212 Sommaire Maîtrise de la demande dans le bâtiment résidentiel. La rénovation du parc existant, élément clé des enjeux

Plus en détail

Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée

Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée eni.com/fr des solutions personnalisées... une relation client dédiée Pendant toute la durée de votre contrat,

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous La Géothermie arrive à Bagneux En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous Le réseau de chaleur géothermique arrive à Bagneux La ville de Bagneux a fait le choix de

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Tout savoir sur le marché de l énergie

Tout savoir sur le marché de l énergie Tout savoir sur le marché de l énergie Sommaire Fiche 1 Que signifie l ouverture du marché de l énergie pour vous? Les acteurs du marché Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Le marché de l énergie, les réponses à toutes

Plus en détail

Les télécoms vont-ils prendre l eau?

Les télécoms vont-ils prendre l eau? LETTRE CONVERGENCE Les télécoms vont-ils prendre l eau? Deux mondes qui convergent vers les mêmes relais de croissance N 26 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle

ANALYSE. La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle La transition énergétique allemande à la recherche de son modèle Florence Chapuis et Nicolas Goldberg Souvent présenté comme un modèle, le programme allemand de développement des énergies renouvelables

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

❶ Caractéristiques de l offre et options incluses. ❷ Prix de l offre

❶ Caractéristiques de l offre et options incluses. ❷ Prix de l offre - Page 1 / 7 - Fiche descriptive de l offre «Tarif Bleu» de fourniture d électricité au tarif réglementé non résidentiels : professionnels, domestiques collectifs, agricoles, services publics communaux,

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

Délibération 1/8. Molène et Sein. 1 Corse, DOM, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre et Miquelon et îles bretonnes des Glénans, Ouessant,

Délibération 1/8. Molène et Sein. 1 Corse, DOM, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre et Miquelon et îles bretonnes des Glénans, Ouessant, Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 9 octobre 2013 portant proposition relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Bruno Venanzi, Administrateur délégué Lampiris sa Table des matières 1. Présentation

Plus en détail

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Paris, 18 février 2015 Avertissement Le présent document contient des informations prévisionnelles concernant l activité, la situation financière et les résultats

Plus en détail

Gaz naturel, électricité et services

Gaz naturel, électricité et services Panorama édition 2013 Gaz naturel, électricité et services Enovos, plein d énergie Enovos est le plus important fournisseur d énergie d une région située au cœur de l Europe industrielle qui regroupe autour

Plus en détail

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit.

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit. ENTRE LES SOUSSIGNES Raison sociale.. Dont le siège social est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS INTERMÉDIAIRE

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS D ÉNERGIE : QUELLE DÉMARCHE ADOPTER?

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS D ÉNERGIE : QUELLE DÉMARCHE ADOPTER? NOTE DE Note VEILLE de veille règlementaire REGLEMENTAIRE N 1 N 1 FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS D ÉNERGIE : QUELLE DÉMARCHE ADOPTER? SEPTEMBRE 2014 Document réalisé par : Marie Durand Ce document s inscrit

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Philippe MARTIN, Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le jeudi 6 février 2014 Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Chiffre d affaires 1 2006 : 1 698 millions d euros, comparable à celui de l exercice précédent Chiffre d affaires du 4 ème trimestre

Plus en détail

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010 Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre Chiffre d affaires en hausse à 390 millions d euros Croissance de la Téléphonie Mobile, portée par les logiciels et services Amélioration du mix

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 Nous reprenons dans ce document les principaux messages délivrés lors du séminaire de formation sur les bourses de l électricité

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

RÉUNIONS D INFORMATION

RÉUNIONS D INFORMATION RÉUNIONS D INFORMATION Association des Maires des Vosges Neufchâteau, Remiremont, Les Forges, Saint-Dié octobre 2014 Sommaire Vos interlocuteurs dans les Vosges : - Vos interlocuteurs - L équipe clientèle

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E DOSSIER DE PRESSE S O M M A I R E Le Groupe Électricité de Strasbourg et ses nouvelles marques - En 2008, la préparation de la filialisation du commercialisateur......................3 - Organigramme simplifié

Plus en détail

Information financière trimestrielle

Information financière trimestrielle Information financière trimestrielle Premier trimestre 2013 : Pertinence du modèle intégré et diversifié d EDF Chiffre d affaires en hausse de 12,1% dont 4,7% en organique Objectifs 2013 confirmés Evolution

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Tous les pays européens, et notamment la France et l Allemagne, se sont engagés dans des transitions énergétiques

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie

Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 18 avril 2013 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 1 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie PARTIE I Un marché de gros du gaz

Plus en détail

Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience

Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience Stockage Quelques réflexions et Retour d expérience Stéphane Caudron Energy Europe Ltd Congrès du Gaz - Paris 2007 2 L offre de flexibilité: multiples outils et multiples objectifs Objectifs: équilibrer

Plus en détail

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques

Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques Suppression des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques Bordeaux 18 juin 2015 Sommaire 1. Préambule : Rôle des différents acteurs 2. Fin des TRV 3. La sortie des TRV : comment faire?

Plus en détail

EDF PRÉSENTATION. Présentation pour HEC Alumni Luc Charreyre. Septembre 2013

EDF PRÉSENTATION. Présentation pour HEC Alumni Luc Charreyre. Septembre 2013 EDF PRÉSENTATION Présentation pour HEC Alumni Luc Charreyre Septembre 2013 SOMMAIRE 1. PANORAMA DU SECTEUR LE SECTEUR ÉLECTRIQUE: UN LIBÉRALISME BIEN TEMPÉRÉ EDF, D UN MONOPOLE NATIONAL À UN ACTEUR INTERNATIONAL

Plus en détail

Commentant le niveau d activité du groupe sur l année 2012, Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a déclaré :

Commentant le niveau d activité du groupe sur l année 2012, Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a déclaré : Au 31 décembre 2012 : Croissance du chiffre d affaires à 9 342 M (+ 5,3 % vs. 2011), tirée par les activités nucléaires et renouvelables Carnet de commandes renouvelé sur l année 2012 à 45,4 Mds grâce

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

Les évolutions des marchés de l énergie en France

Les évolutions des marchés de l énergie en France Les évolutions des marchés de l énergie en France MTAIR en bref Entreprise de services énergétiques Fondée en 1991 4 M de CA (2013) 32 collaborateurs Entreprise indépendante Siège social Domont (95) 2

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Le développement des effacements

Le développement des effacements Le développement des effacements LA CAPACITE, OU COMMENT GARANTIR LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT Afin d assurer la sécurité d alimentation en électricité, l UFE milite depuis plusieurs années pour la

Plus en détail

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS.

Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Conséquences macroéconomiques de la «sortie du nucléaire» : Evaluation des scénarios de l UFE à l aide du modèle NEMESIS. Baptiste Boitier 1, Lionel Lemiale 2, Arnaud Fougeyrollas 3, Pierre Le Mouël 4

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

Facture annuelle p. 1/9 - Electrabel. Votre code Zoomit : 11111 Votre identifiant : (www.electrabel.be)0 00/BE ZFRBC 5 B-W2-L9

Facture annuelle p. 1/9 - Electrabel. Votre code Zoomit : 11111 Votre identifiant : (www.electrabel.be)0 00/BE ZFRBC 5 B-W2-L9 Facture annuelle p. 1/9 - Electrabel Données client 1. Numéro de client 2. Nom et adresse 3 1 Votre code Zoomit : 11111 Votre identifiant : (www.electrabel.be)0 Données facture 3. Numéro de facture 4.

Plus en détail

- Branche Énergie Europe et International 4. - Division Énergie Benelux Allemagne 5. - Division Énergie Europe 8. - Division Énergie International 11

- Branche Énergie Europe et International 4. - Division Énergie Benelux Allemagne 5. - Division Énergie Europe 8. - Division Énergie International 11 GDF ANNEXES Annexes - Sommaire Pages Annexes Branches - Branche Énergie Europe et International 4 - Division Énergie Benelux Allemagne 5 - Division Énergie Europe 8 - Division Énergie International 11

Plus en détail

Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C

Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C - Le Groupe EDF et le Gouvernement Britannique sont parvenus à un accord sur les principaux termes

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non domestiques ayant une consommation supérieure à 30 000

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail