REplI Ou OuvERtuRE? informatique banquaire: DoSSier informatique Bancaire. // DoSSier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REplI Ou OuvERtuRE? informatique banquaire: DoSSier informatique Bancaire. // DoSSier"

Transcription

1 informatique banquaire: REplI Ou OuvERtuRE? Jean-Luc Perrenoud tous les jours, les Quotidiens parlent des pressions Que subissent les banques, dans notre pays comme à l étranger. au lieu de pouvoir s adonner en toute discrétion à leurs affaires comme par le passé, elles sont en permanence éclaboussées par de nouveaux scandales et confrontées à des conflits avec le monde politique et les autorités. des prescriptions toujours plus contrai- Gnantes restreignent leur liberté d action et les obli- Gent à mettre en place des dispositifs de contrôle compliqués et coûteux. fusions, rachats et réorganisations se succèdent à un rythme rapide. d autre part, les clients deviennent de plus en plus exigeants et sophistiqués. ils veulent, à tout moment et de n importe Quel endroit, Gérer eux-mêmes leurs affaires ou du moins Garder un contrôle serré sur ce Que la banque fait avec leur argent. 54 // 55 market.ch - février 2012

2 Internet et les terminaux mobiles transforment complètement la relation du client avec sa banque. Le self-service bancaire et boursier par internet décharge les collaborateurs internes et permet d automatiser des activités qui impliquaient par le passé un travail fastidieux. Mais il exige en contrepartie la mise en place de nouvelles plateformes informatiques coûteuses et augmente considérablement les risques d actions malveillantes et la vulnérabilité des établissements. L accroissement de ces risques et le fait que les banques sont scrutées de plus en plus près par le public et les autorités poussent certaines de ces sociétés, particulièrement les plus petites qui n ont pas les moyens de jouer le jeu dans un environnement aussi dangereux, à se replier sur elles-mêmes alors que, justement, la tendance universelle est à l ouverture. Triple jeu Le cabinet Juniper Research (communiqué de presse du 17 janvier) estime que plus de 300 millions d utilisateurs ont fait usage de services bancaires par terminal mobile en 2011 et qu ils seront plus d un demi-milliard en «Les services mobiles» y lit-on (traduction libre), «deviennent une composante fondamentale des stratégies commerciales des banques en réponse à la crise financière actuelle. Le m-banking (à partir de terminaux tels que smartphones et tablettes) offre une opportunité à toutes les banques d améliorer à la fois leur efficacité opérationnelle, de retenir les clients et d en acquérir de nouveaux». Les institutions financières doivent donc développer des applications pour ces appareils. Le rapport souligne toutefois qu une approche couronnée de succès n impliquera rien de moins qu un «triple jeu» avec trois canaux: applications, SMS et navigateur. Juniper prédit que le m-banking deviendra l une des plus grandes histoires de succès dans le monde du business électronique (www.juniperresearch.com). Contre les forces du mal Selon une étude de PricewaterhouseCoopers (www.pwc.ch) effectuée auprès de 140 entreprises suisses, la cybercriminalité est, après le détournement de fonds, le deuxième type de fraude économique devant l espionnage et le blanchiment d argent. En 2011, on a constaté en Suisse une augmentation de 18% des cas de cybercriminalité (téléchargements illégaux, phishing et vol de données). Néanmoins, trois quarts des entreprises interrogées n ont pas de stratégie de lutte proactive contre la cybercriminalité. Le manque de communication entre la direction et l informatique est cité comme une des causes de cet état de fait: on ne parle pas le même langage. En conséquence, les budgets alloués à la sécurité sont insuffisants, même réduits en temps de crise économique. Et l étude confirme que plus de la moitié des attaques proviennent de l intérieur, alors qu on redoute en premier lieu les activités de hackers sans visage. Les banques sont évidemment les premières concernées par cette criminalité. Bien que disposant de services de sécurité informatique internes, elles font souvent appel à des sociétés spécialisées externes pour tester leur dispositif ou pour éclaircir des incidents (voir la partie de ce dossier dédiée à High-Tech Bridge). Clients exigeants et peu fidèles Le cabinet de consultants Accenture a effectué en 2011 une étude auprès de 1200 clients bancaires en Suisse, Allemagne et Autriche. Dans un résumé de cette étude mis à notre disposition, Dirk Scholten, partenaire dans le domaine services financiers, remarque que, en général, les banques ont jusqu à présent considéré leurs activités dans les domaines web, médias sociaux et banking mobile comme une activité annexe et s y sont engagées sans grand enthousiasme. Du côté des clients, par contre, ces nouvelles technologies sont déjà totalement passées dans les mœurs. Un client sur trois est aujourd hui déjà prêt à quitter sa banque dans le cas où un concurrent offrirait un meilleur service basé sur des technologies novatrices. La crise financière a entraîné une modification du rapport des forces et une transformation de la relation entre la banque et son client. Ce dernier exige des services faciles à utiliser, un contrôle plus étendu et une banque qui s adapte à sa propre mobilité. Il s attend à des offres personnalisées et vraiment adaptées à ses besoins, à un accès transparent aux informations et, en général, à une meilleure «expérience bancaire» par tous les canaux existants. La technologie adéquate devient alors un facteur clé dans le but de satisfaire ses exigences. Les instruments de communication et d interaction avec la banque doivent être gérés de façon intégrée, deux tiers des clients interagissent en effet par de multiples canaux avec leur établissement. Place à la mobilité L internet et le banking mobile représentent une dynamique de croissance considérable. Il est estimé qu en 2013, 50% des clients effectueront leurs transactions par l internet et les applications mobiles. Fait intéressant: l utilisation des nouvelles technologies se répartit sur toutes les classes d âge. Les jeunes sont certes les plus férus, mais les séniors ne sont pas beaucoup moins actifs. Seul le renforcement de l offre en ligne, argumente Dirk Scholten, permettra d améliorer la transparence et de retrouver la confiance des clients. Le domaine des réseaux sociaux est également crucial. Alors que certaines banques opèrent déjà avec succès de véritables filiales sur Facebook & Cie, la plupart des instituts en sont encore à l étape fanclub et information. Mais le champ de bataille névralgique sera le m-banking: 20% déjà de toutes les transactions bancaires, virements, transactions boursières et paiements, seront menées par ce canal l année prochaine. Les banques vont dans ce domaine également se trouver en concurrence avec de nouveaux acteurs offrant des services novateurs, souvent gratuits. Certaines décisions d investissement vont bien sûr toujours se prendre en tête à tête avec un conseiller bancaire. Ici également, l utilisation de nouveaux moyens de travail devrait permettre d aller à l encontre des besoins des clients: on pense notamment aux tablettes pour la présentation de contextes compliqués et la recherche de solutions sur la base de modèles. On le voit, les sociétés actives informatiques dans le secteur bancaire ont encore beaucoup de pain market.ch - février // 55

3 sur la planche. Sur la place de Genève, Cross (voir plus loin) développe parmi d autres des applications pour terminaux mobiles. (www. accenture.ch) Marché saturé La branche de l informatique bancaire présente donc des facettes extrêmement diverses. Les éditeurs traditionnels offrent des solutions complètes ou partielles pour la gestion de portefeuilles, le front, le middle et le backoffice bancaire. Viennent s y ajouter des outils pour la gestion interne de la banque (finances, personnel) et d autres encore pour des tâches telles que la gestion des risques. ERI est l un des éditeurs importants de la place dans ce domaine (voir la partie consacrée à cette société dans le présent dossier). Mais Jean-Philippe Bersier, directeur chez ERI, explique que «le marché du logiciel bancaire en Suisse est pour le moment saturé. Les cartes sont bien distribuées et il ne faut pas s attendre à un changement radical ces prochaines années. La croissance ne peut donc se faire qu au niveau international». À l étranger par contre, et surtout dans les économies émergentes, le besoin en systèmes bancaires modernes conformes aux exigences actuelles est énorme, y compris par exemple pour équiper les banques centrales de plusieurs pays asiatiques, africains et sud-américains. stratégie digitale, développe des applications pour smartphones et tablettes (par exemple une App ipad pour visualiser l état de fortune) et a contribué chez certains clients à la mise en place de la plateforme GTSA d échange de données entre banques et négociants en matières premières. Informatique décisionnelle Cross est sous-divisée en quatre entités: Agency pour la stratégie digitale et le e-commerce, Consulting pour le conseil aux entreprises et l implémentation de systèmes ERP (SAP notamment), Engineering pour le développement sur mesure, Intelligence pour la business intelligence et la gestion des performances. Mais elle dispose également de directeurs de marché dont Pascal Travers pour les banques, assurances et négociants en matières premières qui s exprime ainsi: «Pour les systèmes d informatique décisionnelle de nos clients nous travaillons souvent avec le produit BO (Business Objects) de SAP. Nous les aidons à mettre en place ces systèmes sur le plan technologique ainsi que pour les utiliser de façon judicieuse. Nous avons aussi développé nos compétences sur différentes applications verticales basées sur ces outils, notamment pour certaines analyses de coûts, pour la consolidation et pour les budgets. Trois de nos banques clientes en Suisse romande se servent aussi des modules financiers du progiciel SAP et nous travaillons sur des cahiers des charges pour la gestion des salaires de ce même éditeur. Nous aidons également nos clients à installer et à mettre en service leurs applicatifs bancaires». Gestion des données maîtres Le domaine MDM (master data management, gestion des données maîtres) est très actuel et prometteur chez les banques. Il consiste à établir un référentiel central pour certains types de données (clients, valeurs boursières, comptes) et à mettre ensuite ces informations à disposition de l ensemble des programmes, plutôt que de les gérer en parallèle dans différents systèmes. Il existe pour cela des solutions du marché qu il faut mettre en place et intégrer avec les outils utilisés dans la maison: 14ème Journée solutions bancaires Comme chaque année, JSB, la Journée Solutions s organisée par Unicore, aura cette fois lieu le 31 mai 2012 dans son cadre habituel du Bâtiment des Forces motrices à Genève (www.unicore.ch). INFORMAtIquE bancaire: CroSS Nous avons déjà parlé dans IB com de la société genevoise Cross. Cette SSCI est également très active dans le domaine bancaire. Elle assiste ses clients notamment dans le domaine de la Business Intelligence (informatique décisionnelle) et de la mise sur pied de systèmes MDM (voir plus bas), développe leurs sites web et les aide à mettre au point leur Application bancaire sur ipad et iphone 56 // 57 MARKEt.Ch - février 2012

4 gestion de portefeuille, front et back-office bancaires ou encore la gestion des risques. Ceci s applique en particulier aux établissements bancaires qui disposent de leur propre équipe informatique, mais la même réflexion s applique aux compagnies d assurances. Politique digitale Dans le domaine du web, Cross Agency propose une palette de services complète allant de la stratégie digitale par la communication et le marketing jusqu à la présence sur les réseaux sociaux («encore faut-il s en occuper!»), bref tout ce dont dépend l image de la banque à l extérieur. Suit le choix des outils pour mettre en œuvre cette stratégie: «certaines banques se veulent ouvertes, d autres plutôt discrètes» constate Pascal Travers. Puis vient la construction des sites et la mise en place des applications. «Nous avons réalisé quinze sites d ebanking pour la consultation et la passation des transactions, de multiples sites vitrines et d intranets, et plus récemment d applications mobiles. Nous disposons pour cela aussi bien de développeurs, de graphistes et de rédacteurs» conclut-il (www.cross-systems.ch). high-tech bridge: Le HaCking éthique Pour les banques, la sécurité informatique revêt évidemment une importance capitale. Des incidents liés de près ou de loin à l IT, ceux qui ont fait la une des médias ne représentent certainement qu une petite partie, ont entraîné leur lot de pertes financières et de réputation pour plusieurs institutions. L e-banking et l accès mobile du client à son compte rendent les systèmes plus vulnérables. En outre les banques sont soumises, au niveau de l informatique, à un ensemble de contraintes toujours plus étendu. On exige d elles de disposer d un deuxième centre de calcul «miroir» pour minimiser les risques d indisponibilité de leurs systèmes. «Ces directives sont non seulement à l origine de coûts supplémentaires considérables pour certaines banques, mais induisent également de nouveaux risques sécuritaires par une plus grande exposition aux attaques cybernétiques» explique Sébastien Flaccavento, Senior Project Manager chez High-Tech Bridge, une entreprise genevoise spécialisée dans la sécurité informatique (voir encadré). «La diminution de ces risques peut se faire par l intermédiaire d audits de sécurité ou de tests d intrusion grâce auxquels il est possible d optimiser les politiques de sécurité préétablies et d en cerner les forces et faiblesses». Ces aspects, ainsi que d autres, sont contrôlés dans le cadre d audits généralement effectués par des sociétés externes, bien que les banques disposent de leur propre service interne de sécurité informatique. Elle est intuitive, performante et elle sera parfaite pour votre banque! Interface de recherche et de navigation intuitive et personnalisable Accès depuis vos smartphones ou tablettes Des processus documentaires prêts à l emploi et des composants directement intégrables! Découvrez la toute dernière version de notre solution de Gestion Electronique de Documents, de Contenus et d Archivage - Xpert.ECM 58 // 59 market.ch - DéCembre Janvier

5 high-tech bridge: Contrer LeS forces Du mal Isolement ou ouverture Susceptibles d être perdus, volés ou confisqués, les smartphones, tablettes et clés USB «en balade» représentent un autre cauchemar pour les banques, à tel point que certaines d entre elles en reviennent au papier et que d autres obligent même leurs collaborateurs externes à garder les informations uniquement dans leur tête. L idéal serait évidemment de pouvoir minimiser la quantité d informations professionnelles sortant du «bunker» sécurisé, mais une telle approche irait totalement à l inverse de la tendance actuelle et des désirs des clients. Le self-service bancaire, toujours plus populaire et incontournable, rend malheureusement la forteresse sécuritaire de la banque beaucoup plus vulnérable. La défense s organise La peur du risque est donc omniprésente, entraînant une augmentation des mandats d investigation numérique. Ceux-ci portent sur des attaques informatiques réelles provenant de l extérieur, mais également sur des fuites d information émanant de l intérieur, des cas d usurpation d identité et d autres types d incidents. On distingue ici entre mandats proactifs (tester puis renforcer les systèmes de défense) et interventions effectuées après incident. Les premières peuvent comprendre des tests d intrusion externes ou internes des systèmes, une revue du code source sur des programmes spécifiques, ou simplement des prestations de conseil en matière de stratégie et de politique de sécurité. Lorsqu un incident s est produit, l objectif consiste alors à analyser ce qui s est réellement passé, à identifier les coupables éventuels et à empêcher que cela ne se reproduise. «Nos clients veulent évidemment comprendre ce qui s est passé et, si possible, découvrir les auteurs d une attaque» explique Sébastien Flaccavento. «En Suisse, nous disposons de solutions et de procédures juridiques pour localiser et poursuivre l attaquant. Par contre, beaucoup de pays ne possèdent pas de législation adéquate dans ce domaine. La plupart des cybercriminels, même occidentaux, commettent par exemple leurs méfaits en passant par la Chine ou le Brésil, n offrant que peu de chances de remonter à eux». Fondée en 2007 à Genève, High-Tech Bridge SA effectue des investigations numériques et des audits de sécurité sous forme de hacking éthique. La société emploie une vingtaine de personnes, dont la moitié travaille à la réalisation des mandats des clients. Le département Recherche et Développement repose quant à lui sur une dizaine d experts mondiaux dont le rôle consiste à promouvoir la sécurité informatique par le biais de diffusions d avis sécuritaires concernant les logiciels du marché, ainsi qu à apporter un savoir-faire unique aux auditeurs chargés de la réalisation des projets. Chaque année, les spécialistes suivent des cours pour rester à niveau dans ce domaine en perpétuelle évolution. Certifiée ISO 27001, High-Tech Bridge est aussi membre des principales associations dans le domaine de la sécurité, du Clusis en Suisse romande par exemple, ainsi que de PCI DSS, communauté de l industrie des cartes de crédit destinée à lutter contre les fraudes dans ce domaine. High-Tech Bridge contribue également à la promotion de la sécurité de l information au sein de la plateforme E-Merging, fournie par Lombard Odier aux gestionnaires de fortune indépendants. Fin 2011, le portefeuille des clients comprend des entreprises et groupes internationaux principalement basés en Suisse et actifs dans des domaines variés, banques et sociétés financières, horlogerie de luxe et institutions gouvernementales entre autres. Les activités se sous-divisent en missions proactives (test d intrusion, audit de sécurité et revue de code source), en missions post-incident (investigation numérique et analyse de malware), ainsi qu en formation et cours de sensibilisation en sécurité. En 2011, elles ont représenté respectivement 40%, 46% et 14% du chiffre d affaire, les services d investigation numérique prenant plus d importance d année en année. COÛT MOYEN ANNUALISÉ DU CYBERCRIME PONDÉRÉ PAR FRÉQUENCE D ATTAQUE (en dollars) Déni de service* Attaque web Code malveillant Collaborateur malveillant Phishing et ingénierie sociale Vol de terminaux (devices) Botnets Malware Virus, worms, trojans * L échantillon de référence pour l exercice 2010 ne contenait pas d attaque DoS. COÛT MOYEN ANNUALISÉ PAR SECTEUR ( dollars omis) Défense (gouvernement) Energie Service financier Technologie Communication Services Santé* Secteur public Transport Industrie Produit consommable Commerce de détail 2,68 4,64 5,28 5,86 5,36 5,24 5,68 5,05 4,58 4,02 3,72 3,60 3,06 2,99 2,77 8,09 9,29 12,37 16,31 15,63 14,70 * Le secteur de la santé n a pas été représenté dans l échantillon de référence de l exercice ,93 19, market.ch - février // 59

6 Le hacking éthique Le domaine du crime informatique et de la lutte contre de tels agissements s entoure d une grande part de mystère pour le profane, partiellement cultivée par les spécialistes du métier. Dans la profession, on parle de méthodologies d approche: «Black, Grey et White Box». Dans l approche «Black Box», l auditeur agit à l aveugle sans aucune information préalable sur les systèmes de son client. En «Grey Box», l expert possède une connaissance limitée de la cible. Pour finir, l approche «White Box» permet à l auditeur d intervenir en ayant connaissance de toutes les informations nécessaires. ERI bancaire: progression DanS LeS marchés émergents En dépit de la saturation du marché des solutions bancaires en Suisse, ERI tire son épingle du jeu grâce à sa présence à l étranger, dans les pays émergents, et à l architecture moderne de son produit OLYMPIC Banking System, facilement adaptable aux besoins des clients et interfaçable avec des systèmes annexes. «L informatique bancaire est, en Suisse et en Suisse romande particulièrement, un marché saturé. Les cartes sont bien distribuées et il ne faut pas s attendre à un changement radical ces prochaines années. La croissance ne peut donc se faire qu au niveau international. C est notre chance: contrairement à d autres éditeurs helvétiques qui cherchent à s étendre à l étranger, nous avons eu une vision internationale dès le départ» affirme Jean-Philippe Siège d ERI à Genève Bersier, directeur responsable du développement des affaires chez ERI SA, l un des principaux acteurs de la branche dans notre pays. La société et son produit Mission d ERI (Études et Réalisations en Informatique ): le développement et l installation de son produit, le progiciel OLYMPIC Banking System qui couvre l ensemble des fonctions d une banque : le front, le middle et le back office, de la gestion de portefeuille à la mise en compte et à l exécution des ordres de bourse. À l heure actuelle, ERI dispose de bureaux à Luxembourg, Paris, Zurich, Lugano, Singapour et Londres. La société compte 500 collaborateurs, dont 200 à Genève et 150 à Luxembourg. Le développement du produit est fait en Suisse, au Luxembourg et à Paris. «Nous n envisageons pas d externaliser le développement» explique Jean-Philippe Bersier. «Notre point fort, c est la connaissance du business, la composante métier. Le lien entre nos analystes et nos programmeurs constitue l une des raisons de notre succès. 40% de notre équipe s occupe du développement, une même proportion du déploiement chez nos clients. Notre processus de développement se caractérise par sa forte intégration et réactivité». OLYMPIC Banking System version A, la version actuelle, est un système entièrement en temps réel basé sur une architecture SOA (Service Oriented Architecture). Le produit est en constante évolution et intègre désormais les dernières technologies d une architecture orientée services, ce qui facilite son intégration avec des solutions complémentaires, par exemple une gestion électronique des documents (GED) ou encore un outil spécialisé de gestion des risques. «Les clients préfèrent manifestement un système intégré, couvrant donc l ensemble des fonctionnalités, à une approche «best of breed» (acquérir le meilleur outil du marché dans chaque domaine) qui implique une intégration coûteuse des composantes» affirme Jean-Philippe Bersier. Le marché ERI compte environ 300 clients répartis dans une cinquantaine de pays. Dès le départ, le produit a été conçu pour prendre en compte mmables Systèmes d enregistrement Systèmes de d enregistrement temps de temps En Budron D 5, 1052 Le Mont-sur-Lausanne Tél. 021/ , Fax 021/ Tél // 61 market.ch - février 2012

7 les langues, monnaies, pratiques et réglementations nationales. En Suisse, les clients (une cinquantaine) sont principalement des banques privées spécialisées dans la gestion de fortune. À l étranger, par exemple en Afrique qui connaît un très fort développement, ERI travaille le plus souvent avec des banques de détail et de crédit. Un autre secteur connaissant un fort développement est celui des banques centrales: parmi celles récemment acquises figurent celles du Népal, du Surinam, du Maroc et de l Angola. «Beaucoup de banques centrales sont mal équipées» explique Jean-Philippe Bersier. «Souvent elles se servent encore de systèmes développés en interne qui ne sont plus conformes avec les réglementations internationales en vigueur. Les banques centrales et locales des pays soutenus par le FMI sont aujourd hui contraintes de s équiper d outils permettant le contrôle de la conformité aux règlementations Bâle II et III, notamment». Si la majorité des clients d ERI sont des banques de taille moyenne, son produit est installé aussi bien dans des établissements de 10 que de 2000 utilisateurs, cette capacité d adaptation à la taille et au métier de chaque client étant assurée par le concept et les possibilités très étendues du système paramétrique du produit. En Suisse, les grandes banques utilisent généralement des systèmes développés en interne, mais ont par contre recours à des progiciels pour équiper leurs filiales à l étranger. Pour ERI, c est notamment le cas pour plusieurs grands groupes bancaires internationaux. «La marche des affaires est plutôt bonne» constate Jean- Philippe Bersier. «Grâce à notre présence internationale, nous sommes moins dépendants de la morosité d un marché. À l étranger on ne rencontre pas la même saturation que chez nous où l on se concentre sur les économies et la rationalisation. Les nouveaux marchés, l Asie, l Afrique et l Amérique du sud, sont très prometteurs et nous y renforçons nos équipes de vente et de déploiement en conséquence. Dans ces pays, c est surtout la banque de détail qui présente un fort développement, mais également la gestion de fortune. Nous y apportons notre expertise et contribuons ainsi à créer de nouvelles compétences sur place». Jean-Philippe Bersier, ERI Délégation de services Que pense-t-on chez ERI de l externalisation des services informatiques dans le monde de la banque? Les petits établissements ont évidemment intérêt à sous-traiter une informatique qui n est pas leur métier de base. Pour les autres, le premier pas consiste à ne plus développer leurs propres applications, puis de laisser un tiers gérer leurs infrastructures et systèmes. Le pas suivant consiste ensuite à utiliser des applications dont l exploitation est assurée par un fournisseur de services applicatifs (ASP) en mode SaaS (software as a service). Finalement, à déléguer l entièreté ou une partie des processus métier (BPO) à un opérateur externe, la gestion des titres, des paiements ou le contrôle de conformité, par exemple. ERI, pour sa part, est éditeur de logiciels et s associe donc, le cas échéant, avec des partenaires pour proposer à ses clients des solutions ASP ou BPO. E-banking et accès mobile Où ERI se situe-t-elle au niveau de l e-banking et de l accès mobile aux données? Utilisé par plusieurs banques en ligne, OLYMPIC Banking System couvre l e-banking depuis fort longtemps. L accès aux données pour la consultation et la saisie d ordres sont déjà possibles à partir d une tablette qui, pour des raisons de sécurité, ne contient elle-même pas de données. Le design graphique de l interface a été complètement réétudié pour ce type de terminaux. L accès mobile aux fonctions bancaires est devenu pour ERI un développement stratégique qu elle effectue en collaboration avec des clients choisis, couvrant ainsi parfaitement leurs besoins dans ce domaine. Profession de foi Pour conclure, nous avons demandé à Jean- Philippe Bersier quelles sont, selon lui, les qualités déterminantes de son produit? «Sa richesse fonctionnelle, sa technologie moderne basée sur les services, sa flexibilité et son internationalisation». En quoi ERI se distingue-t-elle sur le marché? «Par sa proximité des clients, sa portée internationale, sa connaissance du métier bancaire». Comment compte-elle encore croître dans un marché saturé? «Par l extension de la clientèle au niveau international, notamment dans les pays émergents». ERI S.A. - ERRATUM Dans le dernier dossier IBCom consacré à l e-commerce, nous n avons pas mentionné WnG, société leader dans le domaine depuis près de 10 ans et partenaire privilégié de market.ch, dans la mesure où un article de fond consacré à WnG est prévu dans le prochain numéro de market.ch. market.ch - février // 61

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

FORMATION AUDIT CONSEIL CYBERSÉCURITÉ. www.lexsi.fr. www.lexsi.fr

FORMATION AUDIT CONSEIL CYBERSÉCURITÉ. www.lexsi.fr. www.lexsi.fr www.lexsi.fr AUDIT CONSEIL CYBERSÉCURITÉ FORMATION LEXSI GROUP / INNOVATIVE SECURITY / CONSEIL EN CYBERSÉCURITÉ / PARIS LYON LILLE MONTREAL SINGAPOUR www.lexsi.fr SERVICES LEXSI est actif à l international

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels.

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels. Solutions Une expertise au service de vos besoins logiciels. SIX Financial Information Solutions offre une combinaison parfaite des données, des process et du logiciel pour développer des produits sur

Plus en détail

Des postes de travail sécurisés pour surfer sur le Web

Des postes de travail sécurisés pour surfer sur le Web Des postes de travail sécurisés pour surfer sur le Web Qualys BrowserCheck met à jour en permanence vos postes de travail et navigateurs En bref : Quelle que soit la plate-forme, le Web est devenu un centre

Plus en détail

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation PLANON mobile field services Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation Un spécialiste innovant, avec trente ans d expérience dans le domaine IWMS Un partenaire

Plus en détail

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS)

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) L INITIATIVE EN CYBERSÉCURITÉ La cybercriminalité devient un facteur important pour les chefs de l information, les professionnels en TI, mais aussi pour les chefs des

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

AUDIT CONSEIL CERT FORMATION

AUDIT CONSEIL CERT FORMATION www.lexsi.com AUDIT CONSEIL CERT FORMATION LEXSI GROUP / INNOVATIVE SECURITY / CONSEIL EN SECURITE DE L INFORMATION / PARIS LYON LILLE MONTREAL SINGAPOUR A PROPOS DE LEXSI Avec plus de 10 ans d expérience,

Plus en détail

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT 2 A PROPOS Il existe de nombreux critères afin de devenir une entreprise prospère et compétitive

Plus en détail

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Kemsley Design Limited Kemsley Design Limited www.kemsleydesign.com www.column2.com www.kemsleydesign.com www.column2.com Présentation

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

NOMADES ET SMARTPHONES EN ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ PAR BERTRAND THOMAS ET JULIEN COULET

NOMADES ET SMARTPHONES EN ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ PAR BERTRAND THOMAS ET JULIEN COULET Introduction aux solutions de Mobile Device Management NOMADES ET SMARTPHONES EN ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ PAR BERTRAND THOMAS ET JULIEN COULET QUELQUES CHIFFRES Mi 2011, 77% de la population mondiale

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

ÉTUDE DE RÉMUNÉRATION 2013

ÉTUDE DE RÉMUNÉRATION 2013 ÉTUDE DE RÉMUNÉRATION 2013 ÉDITO Au cours des cinq premiers mois de l année 2012, nous avons noté un maintien des offres d emploi en interim. Notamment sur les métiers de l assurance (gestionnaires prévoyance),

Plus en détail

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100 La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100, la solution innovante pour les PME à l avenir prometteur Une PME a des besoins de gestion spécifiques, parfois sophistiqués,

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

Payment Services. La solution Retail. pour grands magasins et groupes multinationaux

Payment Services. La solution Retail. pour grands magasins et groupes multinationaux Payment Services La solution Retail pour grands magasins et groupes multinationaux Une solution globale pour les détaillants Table des matières SIX Payment Services 04 L expérience client 05 La solution

Plus en détail

Le conseil autrement. La force de l engagement

Le conseil autrement. La force de l engagement Le conseil autrement La force de l engagement Conjuguer nos talents Forts d une expérience de plus de quinze ans de conseil en management et en technologies, nous avons résolument pris le parti de favoriser

Plus en détail

Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées

Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées Effectuez vos opérations bancaires à domicile Indépendance, rapidité et sécurité Bienvenue sur Baer Online e-banking! Flexible et sûr, ce service

Plus en détail

Améliorer l expérience client en intégrant les signatures électroniques dans toute l entreprise

Améliorer l expérience client en intégrant les signatures électroniques dans toute l entreprise Améliorer l expérience client en intégrant les signatures électroniques dans toute l entreprise Le déploiement d une plateforme de signature électronique sur plusieurs canaux dans l entreprise peut aider

Plus en détail

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs.

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs. Groupe Cornèr Banque Produits et services pour la Clientèle privée Vos valeurs, nos valeurs. Services de base 2 Private Banking 4 Markets 7 Crédits et Commercial 8 Services Cornèronline 9 CornèrTrader

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Enquête Unisys Security Insights : 2015 Point de vue des consommateurs français

Enquête Unisys Security Insights : 2015 Point de vue des consommateurs français L opinion des consommateurs français sur : Le niveau de sécurité des données personnelles pour chaque industrie Les organisations collectant des données personnelles via les appareils connectés Les recherches

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité Réponse de la France à la résolution 68/243 relative aux «Développements dans le domaine de l information et des télécommunications dans le contexte de la sécurité internationale» RESUME ANALYTIQUE A titre

Plus en détail

L information en Chine et le contrôle de la criminalité économique / financière.

L information en Chine et le contrôle de la criminalité économique / financière. L information en Chine et le contrôle de la criminalité économique / financière. La construction de l informatisation de la Chine est une stratégie nationale qui est directement liée avec la vitesse et

Plus en détail

Investor Services Votre partenaire pour les solutions de fonds individuelles

Investor Services Votre partenaire pour les solutions de fonds individuelles Investor Services Votre partenaire pour les solutions de fonds individuelles Un partenariat fiable Avec la bonne expertise vers le succès Des arguments qui font la différence Les avantages d une solution

Plus en détail

MISE EN OEUVRE D UNE ARCHITECTURE D ANALYSE PRÉDICTIVE DE LA SÉCURITÉ

MISE EN OEUVRE D UNE ARCHITECTURE D ANALYSE PRÉDICTIVE DE LA SÉCURITÉ MISE EN OEUVRE D UNE ARCHITECTURE D ANALYSE PRÉDICTIVE DE LA SÉCURITÉ Présentation de solution RÉSUMÉ Les nouvelles menaces de sécurité nécessitent une nouvelle approche de la gestion de la sécurité. Les

Plus en détail

«Nos valeurs à votre service» Genève. Business Intelligence Data Management Développement Web. Présentation Société

«Nos valeurs à votre service» Genève. Business Intelligence Data Management Développement Web. Présentation Société «Nos valeurs à votre service» Genève Business Intelligence Data Management Développement Web Présentation Société Qui sommes-nous? Notre société Nos activités Notre approche Notre équipe La Business Intelligence

Plus en détail

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE

THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE THE NEW STYLE OF SERVICE DESK, ANYTIME, ANYWHERE MARDI 11 FÉVRIER, DOMINIQUE DUPUIS, DIRECTRICE DE LA RECHERCHE SOMMAIRE Les enquêtes du CXP SaaS / Cloud Mobilité Big Data Conclusion 2 SOMMAIRE Les enquêtes

Plus en détail

3 minutes. cybersécurité. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. mobile, network & cloud. maîtrisez vos risques dans le cybermonde

3 minutes. cybersécurité. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. mobile, network & cloud. maîtrisez vos risques dans le cybermonde 3 minutes pour tout savoir sur la cybersécurité mobile, network & cloud maîtrisez vos risques dans le cybermonde avec Orange Consulting 1 estimez la menace évaluez vos vulnérabilités maîtrisez vos risques

Plus en détail

Solutions EMC Documentum pour les assurances

Solutions EMC Documentum pour les assurances Caractéristiques d EMC Documentum La famille de produits EMC Documentum aide les compagnies d assurance à gérer tous les types de contenu de plusieurs départements au sein d un seul référentiel. Grâce

Plus en détail

3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. acteur de. distributeurs

3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. acteur de. distributeurs Intelligence RH 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV

Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV Concevoir un avenir pour votre entreprise est pour vous un investissement de tous les jours. Grâce à Microsoft Dynamics NAV, donnez vie à vos projets.

Plus en détail

A B A C U S R E S E A R C H A G Ecknauer+Schoch ASW

A B A C U S R E S E A R C H A G Ecknauer+Schoch ASW ABACUS RESEARCH AG Continuité ABACUS l entreprise Compétence ABACUS l équipe Professionnalisme ABACUS l infrastructure Engagement ABACUS l aide à l utilisateur Partenariat ABACUS les revendeurs Intégration

Plus en détail

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote Configure Price Quote Comment vendre plus et mieux vos produits et services complexes SOMMAIRE CPQ? Kézaco?. 2 Quand doit-on avoir recours à une solution CPQ? 4 Quelles sont les offres CPQ disponibles?

Plus en détail

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne La solution de référence pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Des centaines d institutions financières et des dizaines de millions

Plus en détail

Management de la sécurité des technologies de l information

Management de la sécurité des technologies de l information Question 1 : Identifiez les causes d expansion de la cybercriminalité Internet est un facteur de performance pour le monde criminel. Par sa nature même et ses caractéristiques, le monde virtuel procure

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

Visez l excellence digitale

Visez l excellence digitale Visez l excellence digitale Repensez vos possibilités applicatives grâce à la redéfinition des modes de travail d Avanade. Applications : le nouvel eldorado de la compétitivité La consumérisation de l

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EN INVESTIGATION NUMERIQUE

PROGRAMME DE FORMATION EN INVESTIGATION NUMERIQUE PROGRAMME DE FORMATION EN INVESTIGATION NUMERIQUE Aziz Da Silva WWW.AZIZDASILVA.NET Rédaction Nom Fonction Version Date Notes Aziz DA SILVA Consultant Senior En 1.0 21/09/14 Version Initiale Stratégies

Plus en détail

Groupe d experts-conseils de Solutions de décision. Solutions de pointe pour entreprises de pointe

Groupe d experts-conseils de Solutions de décision. Solutions de pointe pour entreprises de pointe Groupe d experts-conseils de Solutions de décision Solutions de pointe pour entreprises de pointe Vue d ensemble Les entreprises d aujourd hui font face à de nombreux défis. Problèmes Tandis que le comportement

Plus en détail

Accenture Software. IDMF Insurance Data Migration Factory. La migration en toute confiance de vos données d assurance

Accenture Software. IDMF Insurance Data Migration Factory. La migration en toute confiance de vos données d assurance Accenture Software IDMF Insurance Data Factory La migration en toute confiance de vos données d assurance Plus de 60 millions de contrats migrés avec succès Les compagnies d assurance sont régulièrement

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE. 1 re phase : créer un groupe de consultation et de travail. 2 e phase : définir besoins et contraintes

LA MÉTHODOLOGIE. 1 re phase : créer un groupe de consultation et de travail. 2 e phase : définir besoins et contraintes LA MÉTHODOLOGIE Choisir une solution informatique pour le traitement de la paye implique de respecter une méthodologie de travail afin de pouvoir comparer efficacement les différents produits existants

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS SECURITIES SERVICES LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS Compte tenu des contraintes réglementaires grandissantes, de la complexité accrue

Plus en détail

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES

Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Yourcegid Services, optimiser le pilotage de votre activité. De la planification à l analyse de la rentabilité. SERVICES Parce que votre entreprise est unique, parce que vos besoins sont propres à votre

Plus en détail

Directeur de projets Maîtrise d ouvrage

Directeur de projets Maîtrise d ouvrage Charbel ACHKAR e-mail Téléphone Adresse pro@charbelachkar.com 06 52 95 22 96 2 Allée Bienville 78420 Carrières Sur Seine France Marié, 2 enfants Né le 23 février 1966 FORMATION Directeur de projets Maîtrise

Plus en détail

EIFR Risques Opérationnels

EIFR Risques Opérationnels Thomas RIVET Directeur Associé - EIFR Risques Opérationnels Mutation des métiers et nouveaux Risques 5 Novembre 2014 Mutation des métiers et nouveaux Risques Evolutions structurelles majeures et Mutation

Plus en détail

Market Data Feed. Maîtrisez le flux.

Market Data Feed. Maîtrisez le flux. Market Data Feed Maîtrisez le flux. Market Data Feed (MDF) est un service très performant de diffusion de données de marché en temps réel permettant une importante personnalisation dans leur sélection.

Plus en détail

Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique.

Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique. Enthousiasme? «Des indices innovants, un placement intelligent.» Helvetia Fondation de placement. Actions Suisse Smart Beta Dynamique. Votre fondation de placement suisse. 1/6 Helvetia Fondation de placement

Plus en détail

10 conseils infaillibles pour garantir la sécurité de votre activité. your

10 conseils infaillibles pour garantir la sécurité de votre activité. your 10 conseils infaillibles pour garantir la sécurité de votre activité on en keep top your 10 conseils infaillibles pour garantir la sécurité de votre activité Avec l évolution et le développement constant

Plus en détail

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE Managed Risk Services 2 SERVICES DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE * * la puissance du paiement Managed Risk Services 3 DE NOMBREUSES ENTREPRISES PERFORMANTES

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ?

Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? Transformation IT de l entreprise COMMENT PROTÉGER VOS DONNÉES ET APPLICATIONS À L ÈRE DE LA MOBILITÉ? L a montée en puissance des fuites de données en tout genre et l explosion des volumes de données

Plus en détail

Canon Business Services 2013

Canon Business Services 2013 Canon Business Services 2013 Powering Business Transformation* * Au cœur de vos transformations Notre métier? Assurer le succès de votre entreprise. Canon Business Services redéfinit l externalisation

Plus en détail

Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur?

Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur? Microfinance et technologie : Quel impact du digital sur le secteur? INTERVENANTS Mardi 9 septembre de 14h à 15h30 Salle Notre Dame des Victoires, Palais Brongniart, Directeur général, SAIF MANKO, Groupe

Plus en détail

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde.

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Suite NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. UN PAS EN AVANT POUR L EXPERIENCE DES CLIENTS. Le secteur bancaire nous dit que la qualité de l expérience consommateur

Plus en détail

L externalisation réglementée

L externalisation réglementée L externalisation réglementée SOMMAIRE 3 LA PLACE FINANCIÈRE LUXEMBOURGEOISE 4 L EXTERNALISATION DANS LE SECTEUR FINANCIER 5 LE STATUT DE PSF DE SUPPORT 7 L OFFRE DE SERVICES 9 POURQUOI TRAVAILLER AVEC

Plus en détail

Powered by. Introduction de TM1 à l Hospice Général Outil évolutif de la gestion budgétaire. Jeudi 3 novembre. www.hospicegeneral.

Powered by. Introduction de TM1 à l Hospice Général Outil évolutif de la gestion budgétaire. Jeudi 3 novembre. www.hospicegeneral. Introduction de TM1 à l Hospice Général Outil évolutif de la gestion budgétaire Jeudi 3 novembre www.hospicegeneral.ch SOMMAIRE 1. L Hospice Général en bref 2. Notre partenaire 3. Introduction de TM1 -

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. presse@lexsi.com LEXSI.COM. tgraffeuil@oxygen-rp.com. Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89

DOSSIER DE PRESSE. presse@lexsi.com LEXSI.COM. tgraffeuil@oxygen-rp.com. Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89 DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89 tgraffeuil@oxygen-rp.com LEXSI Anne BIGEL presse@lexsi.com LEXSI.COM Sommaire INTRODUCTION 1 LEXSI, cabinet

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

Parlons Indosuez Private Banking

Parlons Indosuez Private Banking Parlons Indosuez Private Banking Dans un monde où l instantanéité de l information entrave parfois l observation et la réflexion, nous vous proposons un instant privilégié au cœur de notre univers de Banquier

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Le Jeudi 14 Mars 9h à 18h Hôtel Ramada Encore Genève

Le Jeudi 14 Mars 9h à 18h Hôtel Ramada Encore Genève Le Jeudi 14 Mars 9h à 18h Hôtel Ramada Encore Genève DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Félix Mollard / Jeff Chevasson felix.mollard@smile-suisse.com / jeff.chevasson@smilesuisse.com +41 22 732 69 30 Suivez

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées

La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées 3 Sommaire Introduction 3 Introduction 5 Défi à relever : le surplus de données 6 Quatre aspects essentiels

Plus en détail

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation

La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Crédit photo : Hlp - DISSAUX La filière de l informatique : synthèse de l étude des besoins de professionnalisation Mars 2014 (à partir de l étude validée en juin 2013) CONTEXTE Dans un marché mondial

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Medi Experts Conseil en Management des Organisations Stratégie, Capital Organisation Humain, Organisation, Ressources Humaines et Systèmes d information. Systèmes d Information

Plus en détail

étude de rémunérations

étude de rémunérations étude de rémunérations dans la finance de marché Les salaires des métiers de la Moe et de la Moa AVEC NOUS, VOTRE TALENT PREND DE LA VALEUR 1 Sommaire Le mot des dirigeants Présentation METIERS DE LA MOE

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

Octopus Microfinance

Octopus Microfinance NOM DU PRODUIT Octopus Microfinance Suite v. 2.6 NOM DU FOURNISSEUR Octopus Microfinance Évaluation 2009* Septembre 2009 Évaluations précédentes Sans objet RÉSUMÉ Impression générale Octopus est une nouvelle

Plus en détail

Solution Progiciel de Gestion Intégrée

Solution Progiciel de Gestion Intégrée Solution Progiciel de Gestion Intégrée INTEGRATED DIGITAL SYSTEMS 2014 Notre savoir-faire en développement des solutions de PGI remonte en 1991. La Gamme de Logiciels Financiers LIBRA a été implémentée

Plus en détail

de la DSI aujourd hui

de la DSI aujourd hui de la DSI aujourd hui Partout, l industrialisation de l IT est en cours. ITS Group accompagne ce mouvement avec une palette de compétences exhaustives permettant de répondre aux principaux challenges que

Plus en détail

Programme de partenariat Uniserv

Programme de partenariat Uniserv Programme de partenariat Uniserv La qualité des données par le leader du marché européen. Uniserv est le plus grand fournisseur européen de solutions de qualité des données. Le Data Management combinaison

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

La société de l'information en Chine et le contrôle de la criminalité financière. Dr WANG Haiqiao

La société de l'information en Chine et le contrôle de la criminalité financière. Dr WANG Haiqiao Le texte qui suit est une traduction rapide de soutien à l'interprétariat pendant le séminaire. En cas de doute sur une expression ou le sens d'une phrase, merci de vous référer à l'original en chinois.

Plus en détail

Solutions de sécurité des données Websense. Sécurité des données

Solutions de sécurité des données Websense. Sécurité des données Sécurité des données Data Security Suite Data Discover Data Monitor Data Protect Data Endpoint Solutions de sécurité des données Sécurité des Données: l approche de permet d assurer l activité de l entreprise

Plus en détail

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL En dépit du succès grandissant des outils de communication en

Plus en détail

La solution Hospitality

La solution Hospitality Payment Services La solution Hospitality Pour le secteur de la restauration Pour vous et vos hôtes: la solution Hospitality de SIX Table des matières SIX Payment Services 04 L expérience client 05 La

Plus en détail

La Gestion Electronique des Documents

La Gestion Electronique des Documents La Gestion Electronique des Documents La mise en place d une solution La gestion de l information est devenue un enjeu stratégique majeur à l intérieur des organisations. D après l observation des projets

Plus en détail

serena.com Processus et réussite Accélérez avec Serena TeamTrack

serena.com Processus et réussite Accélérez avec Serena TeamTrack serena.com Processus et réussite Accélérez avec Serena TeamTrack SERENA TEAMTRACK Serena TeamTrack est un système de gestion des processus et des incidents reposant sur le Web, sécurisé et hautement configurable.

Plus en détail

1. Le m-paiement. 2. Le régime juridique du m- paiement. 3. Le m-paiement et les failles de sécurité

1. Le m-paiement. 2. Le régime juridique du m- paiement. 3. Le m-paiement et les failles de sécurité 1. Le m-paiement 2. Le régime juridique du m- paiement 3. Le m-paiement et les failles de sécurité 1. Le m-paiement, c est? Définition: ensemble des paiements pour lesquels les données de paiement et les

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Le Luxembourg, un centre financier international de premier ordre La place financière luxembourgeoise,

Plus en détail

CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER

CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER CONNECTEUR QLIKVIEW POUR INFORMATICA POWERCENTER Tirer pleinement profit de l ETL d Informatica à l aide d une plate-forme de Business Discovery rapide et flexible De plus en plus d entreprises exploitent

Plus en détail

AQUADEV asbl (Belgique)

AQUADEV asbl (Belgique) NOM DU PRODUIT ADBanking Version 3.0.4 NOM DU FOURNISSEUR AQUADEV asbl (Belgique) Évaluation 2009* Septembre 2009 Évaluations précédentes 2005 RÉSUMÉ Impression générale Logiciel transactionnel intégré

Plus en détail

QlikView sur Mobile : Au-delà du reporting

QlikView sur Mobile : Au-delà du reporting QlikView sur Mobile : Au-delà du reporting Un Livre Blanc QlikView Octobre 2011 qlikview.com Table des matières QlikView sur Mobile, la solution de Business Discovery 3 La Business Discovery mobile 3 La

Plus en détail

Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique

Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique Surveillance de réseau : un élément indispensable de la sécurité informatique Livre Blanc Auteur : Daniel Zobel, Responsable Developpement Logiciel, Paessler AG Publication : juillet 2013 PAGE 1 SUR 8

Plus en détail

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Le CXP, en collaboration avec ITESOFT et Fujitsu, dévoile les résultats de l édition 2013 de son baromètre «Optimisation

Plus en détail

Amadeus e-travel Management Solution. Ventes & e-commerce. Managez vos voyages simplement. & relaxez-vous

Amadeus e-travel Management Solution. Ventes & e-commerce. Managez vos voyages simplement. & relaxez-vous Amadeus e-travel Management Solution Ventes & e-commerce Managez vos voyages simplement & relaxez-vous 0 Amadeus e-travel Management Solution Sommaire Amadeus e-travel Management en un coup d œil 3 La

Plus en détail