1 - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES"

Transcription

1 PROCÉDURE RELATIVE AUX MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES ET AUX MALADIES À DÉCLARATION OBLIGATOIRE Références - Arrêté du 3 mai 989 Durées et conditions d'éviction, mesures de prophylaxie à prendre à l'égard des élèves et du personnel dans les établissements d'enseignement et d'éducation publics et privés en cas de maladies contagieuses - Guide des conduites à tenir en cas de maladies transmissibles dans une collectivité d'enfants" - Haut Conseil de la Santé publique mars Guide "Survenue de maladies infectieuses dans une collectivité d'enfants ou d'adultes Conduites à tenir" Haut Conseil de la santé publique septembre Site INVS Liste des maladies à déclaration obligatoire (consulté 2 2 3) - MALADIES INFECTIEUSES TRANSMISSIBLES Ces maladies sont répertoriées dans le guide "Survenue de maladies infectieuses dans une collectivité d'enfants ou d'adultes Conduites à tenir" du Haut Conseil de la santé publique (sept-2) qui remplace le guide édité en 2003 et complète l'arrêté du 3 mai 989 toujours en vigueur. Elles font l'objet d'une fiche individuelle précisant notamment : la période d'incubation la durée de contagiosité les mesures à prendre concernant l'éviction du sujet malade l'hygiène la prévention de l'entourage Afin de faire le lien avec l'agence régionale de santé (ARS) si nécessaire, certaines de ces maladies doivent être signalées au service de promotion de la santé en faveur des élèves () de la DSDEN de l'ardèche selon le schéma de procédure suivant : Données à transmettre : ÉTABLISSEMENT DSDEN 07 Nombre de cas Nom Prénom du ou des élèves concernés Nom Prénom Téléphone Fonction du signalant Adresse de l'établissement Coordonnées des parents (facultatif) DSDEN 07 > Maladies infectieuses transmissibles / à déclaration obligatoire - fév-4 /5

2 Le tableau annexé à la présente procédure, Tableau maladies infectieuses (page 3), résume pour chaque maladie infectieuse transmissible répertoriée dans le guide du Haut Conseil de Santé publique les données suivantes : Colonne 2 : Durée d'éviction Colonne 3 : Certificat médical Nécessité de présenter un certificat médical pour la réadmission. Attention, la demande d'un certificat de non-contagion est infondée. Seules quelques maladies contagieuses nécessitent la présentation d'un certificat médical pour le retour en collectivité : infections à streptocoque A : angine, scarlatine. Teigne du cuir chevelu ou de la peau Typhoïde et paratyphoïde Gastro-entérite à Escherichia coli entero hémorragique Gastro-entérite à shigelles Colonne 4 : Arrêt souhaitable Le simple arrêt de la fréquentation de la collectivité à la phase aiguë de la maladie infectieuse, phase où la fréquentation n est pas souhaitable Colonne 5 : Info Le signalement au lorsque l'établissement a connaissance de la maladie. Colonne 6 : Info collectivité La nécessité d'informer la collectivité (personnel, parents d'élèves ). Cette information doit être discrète en direction uniquement des usagers : pas d'affichage à l'extérieur de l'établissement (panneau d'affichage aux entrées des écoles notamment). Des consignes d'information pourront être données ultérieurement par l'ars si nécessaire (courrier type à distribuer, modalités d'affichage...) L'application des règles d'hygiène tient également une place essentielle dans la prévention des maladies transmissibles. Celles-ci sont précisées dans le guide pour chaque maladie. Elles ne sont pas répertoriées dans le présent tableau. DSDEN 07 > Maladies infectieuses transmissibles / à déclaration obligatoire - avr-4 2/5

3 MALADIES INFECTIEUSES EVICTION CERTIFICAT MEDICAL ARRET souhaitable Angine non streptococcique NON X Bronchiolite NON X Bronchite NON X Chikungunya NON OUI Conjonctivite NON Coqueluche OUI - 3 à 5 j après le début d'une antibiothérapie OUI INFO INFO COLLECTIVITE Dengue NON OUI Selon les directives de l' ARS Diphtérie OUI OUI Selon les directives de l' ARS Gale OUI - 3 j après un traitement local OUI Gastroenterite présumée infectieuse sans agent pathogène défini NON X Gastroentérite à Campylobacter spp NON X Gastro-Enterite à Escherichia coli entero hemorragique OUI OUI OUI Gastroentérite à salmonelles Mineures NON X Gastro-Enterite à Shigelles OUI OUI OUI Gastro-Enterite à virus ou présumée virale NON X Giardiase NON X Grippe NON X Hépatite A OUI - 0 j à/c de l'ictère ou des signes cliniques OUI Selon les directives de l' ARS Hépatite B NON OUI Selon les directives de l' ARS Hépatite C NON OUI Hépatite E OUI - 0 j à/c de l'ictère ou des signes cliniques OUI Impétigo NON si lésions protégées OUI 72 h après le début de l'antibiothérapie si les lésions sont trop étendues et ne peuvent pas être protégées. Infections à Clostridium difficile OUI Tant que les symptômes persistent OUI Infections à cytomégalovirus NON Infections a herpes simplex NON X Infections invasives à meningocoque OUI Hospitalisation du sujet index OUI Maladie à déclaration obligatoire (cf. page 5) signalétique réservée DSDEN 07 > Maladies infectieuses transmissibles / à déclaration obligatoire - avr-4 3/5

4 MALADIES INFECTIEUSES EVICTION CERTIFICAT MEDICAL ARRET souhaitable INFO INFO COLLECTIVITE Infections à streptocoque A : Angine, Scarlatine OUI - 2 j Après le début de l'antibiothérapie X OUI Infection par le virus de l immunodeficience humaine NON Légionellose NON OUI Selon les directives de l' ARS Maladie pieds-mains-bouche Stomatite vésiculeuse entérovirale avec exanthème NON X Megalerythème épidémique (5ème maladie) NON X Méningite à haemophilus de type b OUI Hospitalisation du sujet index OUI Méningite à pneumocoque OUI Hospitalisation du sujet index OUI Méningite virale NON X OUI Molluscum Contagiosum NON Mononucleose infectieuse NON Oreillons NON X OUI Otite (moyenne aigu) NON X Pédiculose du cuir chevelu NON OUI Personnel parents OUI Informer les parents de la classe, par écrit, de l'existence de cas Pneumonie NON X Punaises de lit NON Pas de transmission de la maladie OUI Rhinopharyngite NON Roséole (exanthème subit) NON X Rougeole OUI - 5 j Après le début de l'éruption OUI Selon les directives de l'ars Rubéole NON X OUI Personnel parents Teigne du cuir chevelu et de la peau OUI X Tuberculose OUI Si la personne est bacillifère OUI Selon les directives de l' ARS Typhoïde et paratyphoïde OUI X OUI Varicelle NON X Verrues vulgaires NON Zona NON Mais protection des lésions cutanées OUI personnel parents Maladie à déclaration obligatoire (cf. page 5) DSDEN 07 > Maladies infectieuses transmissibles / à déclaration obligatoire - avr-4 4/5

5 2 - MALADIES À DÉCLARATION OBLIGATOIRE Ces maladies sont déclarées à l'ars par les médecins et biologistes. Les mesures à prendre dans la collectivité seront dictées par l'agence régionale de santé. Botulisme Brucellose Charbon Chikungunya Choléra Dengue Diphtérie Fièvres hémorragiques africaines Fièvre jaune Fièvre typhoïde et fièvres partyphoïdes Hépatite aiguë A 3 maladies Infection aiguë symptomatique par le virus de l'hépatite B Infection par le VIH quel qu'en soit le stade Infection invasive à méningocoque Légionellose Listériose Orthopoxviroses dont la variole Mésothéliomes Paludisme autochtone Paludisme d'importation dans les départements d'outre-mer Peste Poliomyélite Rage Rougeole Saturnisme de l'enfant mineur Suspicion de maladie de Creutzfeldt-Jakob et autres encéphalopathies subaiguës spongiformes transmissibles humaines Tétanos Toxi-infection alimentaire collective Tuberculose Tularémie Typhus exanthématique Source : DSDEN 07 > Maladies infectieuses transmissibles / à déclaration obligatoire - avr-4 5/5

! Coqueluche! Diphtérie

! Coqueluche! Diphtérie maladie aigüe et scolarisation d un enfant Maladies contagieuses et scolarisation d un enfant Note :! : indique une maladie mentionnée dans l arrêté du 03 mai 1989. certaines des préconisations qui suivent

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE Il faut rappeler que pour toute personne malade (par exemple présentant de la fièvre, vomissements ou diarrhée)

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE Le Puy-en-Velay, le 22 Septembre 2006 Il faut rappeler que pour toute personne malade (par exemple présentant

Plus en détail

Conduites à tenir en cas de Survenue de Maladies Infectieuses dans une Collectivité HCSP 28/09/2012

Conduites à tenir en cas de Survenue de Maladies Infectieuses dans une Collectivité HCSP 28/09/2012 Conduites à tenir en cas de Survenue de Maladies Infectieuses dans une Collectivité HCSP 28/09/2012 L'arrêté du 3 mai 1989, bien connu des écoles, a été complété en 2003 par un premier guide qui a été

Plus en détail

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes

Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Maladies infectieuses résurgentes et émergentes Docteur Sylvie Renard-Dubois Bureau des maladies infectieuses et de la politique vaccinale Direction générale de la santé 21 janvier 2005 Causes et mécanismes

Plus en détail

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS

CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS d après le Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France 1/7 I - L application des mesures en collectivité joue un rôle

Plus en détail

Document actualisé en 09/2013 par le Service Médical des Élèves - DSDEN31-Toulouse

Document actualisé en 09/2013 par le Service Médical des Élèves - DSDEN31-Toulouse CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS d après le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique (28/09/12) 1/9 L application des mesures d hygiène en collectivité

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire

Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire Ordonnance sur les déclarations de médecin et de laboratoire Modification du 15 décembre 2003 Le Département fédéral de l intérieur arrête: I L ordonnance du 13 janvier 1999 sur les déclarations de médecin

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE DANS UNE COLLECTIVITE D'ENFANTS

GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE DANS UNE COLLECTIVITE D'ENFANTS GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE DANS UNE COLLECTIVITE D'ENFANTS http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/maladie_enfant/sommaire.htm Ce guide a été réalisé par un groupe de travail

Plus en détail

VEILLE ET SECURITE SANITAIRES

VEILLE ET SECURITE SANITAIRES VEILLE ET SECURITE SANITAIRES Intervention du 25 octobre 2012 ARIH à Saint Omer Intervenant: Mme Nathalie Herman Infirmière de Veille Sanitaire ARS du Nord Pas de Calais 1 PREMIERE PARTIE LES AGENCES REGIONALES

Plus en détail

Conseil supérieur d'hygiène publique de France Séance du 14 mars 2003 GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES

Conseil supérieur d'hygiène publique de France Séance du 14 mars 2003 GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES Conseil supérieur d'hygiène publique de France Séance du 14 mars 2003 GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE D ENFANTS Groupe de travail du Conseil supérieur d hygiène publique

Plus en détail

PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE

PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE PROTOCOLE D'EVICTION A LA VIE EN COLLECTIVITE DE L'ENFANT EN CAS DE MALADIE De manière générale, l'établissement d'accueil du jeune enfant n'est pas adapté pour l'accueil des enfants malades, aucun membre

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE DANS UNE COLLECTIVITE D'ENFANTS Conseil supérieur d'hygiène publique de France (Mars 2003) Combien de temps un enfant atteint d une varicelle

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE DANS UNE COLLECTIVITE D ' ENFANTS. Sommaire

GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE DANS UNE COLLECTIVITE D ' ENFANTS. Sommaire GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE DANS UNE COLLECTIVITE D ' ENFANTS Sommaire Introduction Mesures d'hygiène en collectivité Fiches Angine non streptococcique Bronchiolite Bronchite

Plus en détail

II. REGLEMENTS D EXECUTION

II. REGLEMENTS D EXECUTION MEDECINE PREVENTIVE - B. MEDECINE SCOLAIRE - II. Règlements d exécution 1 II. REGLEMENTS D EXECUTION Sommaire Règlement grand-ducal du 21 décembre 1990 déterminant le contenu et la fréquence des mesures

Plus en détail

Collectivités de jeunes enfants et maladies

Collectivités de jeunes enfants et maladies Guide pratique Collectivités de jeunes enfants et maladies infectieuses 2009 Avant-propos Ce guide est le fruit d une collaboration entre le Ministère de la Santé, la Société Française de Pédiatrie et

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DES DECHETS - PROCEDURE

PROBLEMATIQUE DES DECHETS - PROCEDURE ASSOCIATION DE LA VILLE ET DES COMMUNES DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE SECTION CPAS PROBLEMATIQUE DES DECHETS - PROCEDURE Ce document vise à aider les CPAS et intercommunales à gérer les déchets de

Plus en détail

Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles

Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles Épidémiologie et prévention des maladies transmissibles Méthodes de surveillance, déclaration, investigations d une épidémie dans une collectivité et mesures préventives DCEM 2 Janvier 2011 E LERAY et

Plus en détail

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES 17/09/09 Mlle Daumas Infectieux I. Définition II. Épidémiologie A. 26 maladies à déclaration obligatoire B. Lieu de survenue : III. Principaux agents des

Plus en détail

Conseil supérieur d'hygiène publique de France GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS

Conseil supérieur d'hygiène publique de France GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS Conseil supérieur d'hygiène publique de France Séance du 14 mars 2003 GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE D ENFANTS Groupe de travail du Conseil supérieur d hygiène publique

Plus en détail

La surveillance des maladies infectieuses. Dr Alexandra Mailles Département des maladies infectieuses- InVS 14 janvier 2015

La surveillance des maladies infectieuses. Dr Alexandra Mailles Département des maladies infectieuses- InVS 14 janvier 2015 La surveillance des maladies infectieuses Dr Alexandra Mailles Département des maladies infectieuses- InVS 14 janvier 2015 Pourquoi surveiller des maladies? Pour décrire : produire des informations sur

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 172 - Avril 2017 SOMMAIRE Les maladies infectieuses infantiles 1. Les maladies à éviction des collectivités p 2 2. Les fiches Grand Public p 4 3. Test de lecture p 5 Le mot de

Plus en détail

accueil structure organisation enfance

accueil structure organisation enfance MULTI-ACCUEIL «LA GARENNE» 19 avenue du Général Leclerc 36500 BUZANCAIS - 02.54.84.25.21 multiaccueil@buzancais.fr structure accueil organisation enfance SOMMAIRE Conditions d admissions...1 Conduite à

Plus en détail

Surveillance et Vigilance en Santé Publique. Dr L. Gambotti Département de Santé Publique GHPS

Surveillance et Vigilance en Santé Publique. Dr L. Gambotti Département de Santé Publique GHPS Surveillance et Vigilance en Santé Publique Dr L. Gambotti Département de Santé Publique GHPS 1 1. La surveillance épidémiologique 1.1. Définition : La surveillance des maladies, c est l observation continue

Plus en détail

La prise en charge des infections

La prise en charge des infections La prise en charge des infections Les exigences de déclaration d une infection varient selon la région du Canada. Pour connaître les infections qu il faut déclarer dans votre province ou votre territoire,

Plus en détail

I.2.1. Les maladies à déclaration obligatoire et maladies surveillées

I.2.1. Les maladies à déclaration obligatoire et maladies surveillées I.2.1. Les maladies à déclaration obligatoire et maladies surveillées La réglementation: La délibération du Congrès du Territoire N 100/CP du 13 mars 1991, modifiée par la délibération n 491 du 11 août

Plus en détail

6/8 ans 9/11 ans 12-18 ans Quotient Familial

6/8 ans 9/11 ans 12-18 ans Quotient Familial 1 er inscription Renouvellement 6/8 ans 9/11 ans 12-18 ans Quotient Familial Je soussigné, NOM PRENOM: (Nom du représentant légal) Adresse Tel (domicile) Tel (travail ou port).. Adresse e-mail... Autorise

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CENTRE DE LOISIRS MUNICIPAL

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CENTRE DE LOISIRS MUNICIPAL RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CENTRE DE LOISIRS MUNICIPAL Adresse du siège social : 2 rue des Écoles 89113 CHARBUY Directrice : Lucile Thibord Tél : 03.86.18.07.00 / 03.86.18.07.02 Courriel : polejeunesse@charbuy.fr

Plus en détail

MALADIES A DÉCLARATION OBLIGATOIRE

MALADIES A DÉCLARATION OBLIGATOIRE MALADIES A DÉCLARATION OBLIGATOIRE Amboise, le 10 septembre 2012 Claire Hassen-Khodja, Interne de Santé Publique au CHU de Tours Plan Définition Objectifs Les acteurs Critères de MDO Procédures de signalement

Plus en détail

Survenue de maladies infectieuses dans une collectivité Conduites à tenir. Collection Avis et Rapports

Survenue de maladies infectieuses dans une collectivité Conduites à tenir. Collection Avis et Rapports Survenue de maladies infectieuses dans une collectivité Conduites à tenir Collection Avis et Rapports COMMISSION SPECIALISEE MALADIES TRANSMISSIBLES Guide des conduites à tenir en cas de maladies infectieuses

Plus en détail

La veille sanitaire. Ce qu est la veille sanitaire? Quelques définitions. Définition d une épidémie. L investigation épidémiologique

La veille sanitaire. Ce qu est la veille sanitaire? Quelques définitions. Définition d une épidémie. L investigation épidémiologique La veille sanitaire Ce qu est la veille sanitaire? Détection de situations ou d événements inhabituels ou anormaux présentant un risque réel ou potentiel pour la santé humaine Evaluation de cette situation

Plus en détail

SIGNALEMENT D UN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE

SIGNALEMENT D UN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE SIGNALEMENT D UN CAS DE MALADIE TRANSMISSIBLE EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE Préliminaire : Toute maladie contagieuse peut présenter au niveau de la collectivité un risque plus ou moins important en raison

Plus en détail

La place de l observation de la santé à Mayotte

La place de l observation de la santé à Mayotte La place de l observation de la santé à Mayotte Journée de la prévention à Mayotte 9 octobre 2013 Jean-Louis SOLET - Cire océan indien (Institut de veille sanitaire) 1 La Cire océan indien Relais local

Plus en détail

Prévenir... par la vaccination

Prévenir... par la vaccination Prévenir... par la vaccination 6 La vaccination...... Soit c est OBLIGATOIRE (2)... Les vaccinations obligatoires pour l ensemble de la population et dont les lois sont inscrites dans le Code de la Santé

Plus en détail

Méningites infectieuses

Méningites infectieuses Méningites infectieuses Etiologies et conduites à tenir Stéphane Erouart MISP Cécile Lecocq IDESP Sommaire Agents causaux Précautions standard Infections invasives à méningocoque Définition Validation

Plus en détail

Référence: B.O n 4344-27 chaabane 1416 (18-1-96).

Référence: B.O n 4344-27 chaabane 1416 (18-1-96). Référence: B.O n 4344-27 chaabane 1416 (18-1-96). Arrêté du ministre de la santé publique n 683-95 du 30 chaoual 1415 (31 mars 1995) fixant les modalités d'application du décret royal n 554-65 du 17 rabii

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement. Date de validation : 20 AVRIL 2015

Règlement de Fonctionnement. Date de validation : 20 AVRIL 2015 RENDEZ VOUS D ADAPTATION : Règlement de Fonctionnement. Date de validation : - 1er jour : 20 à 30 minutes avec le parent et 15 minutes seul - 2eme jour : 30 minutes seul 20 AVRIL 2015 Association Graine

Plus en détail

Ukraine - Informations générales

Ukraine - Informations générales Ukraine - Informations générales Langue: ukrainien, russe, turco-tatar, roumain, hongrois, bulgare, polonais, allemand, slovaque, biélorusse et grec. Régime politique: république unitaire à régime présidentiel

Plus en détail

INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne

INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne Programme de vaccination pour les étudiants de médecine INFORMATIONS AUX ETUDIANTS de la Faculté de biologie et de médecine de l Université de Lausanne 1) Introduction Le personnel de santé est exposé

Plus en détail

A.Gt 14-07-2011 M.B. 20-09-2011

A.Gt 14-07-2011 M.B. 20-09-2011 Lois 36954 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française relatif aux mesures de prévention des maladies transmissibles dans le milieu scolaire et étudiant A.Gt 14-07-2011 M.B. 20-09-2011 Le Gouvernement

Plus en détail

Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive.

Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive. Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive. Pr Jean Beytout Service des maladies infectieuses et tropicales CHU de Clermont-Ferrand. Comité Technique des Vaccinations Conclusion Le principal

Plus en détail

1985 2005 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm

1985 2005 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm 1985 25 : Un bilan des infections acquises dans les laboratoires médicauxm Kathy FaberBouillaut Directeur de thèse : Dr A. Leprince, INRS Dpt EAM Forum St Jacques 7 octobre 26 Sommaire Introduction de

Plus en détail

Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants

Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants Lignes directrices sur les maladies transmissibles et d autres problèmes de santé touchant les enfants Bureau de santé de la région de Niagara Télécopieur : 905 682-6470 Téléphone : 905 688-8248 ou 1 888

Plus en détail

L Espérance Ecole primaire

L Espérance Ecole primaire L Espérance Ecole primaire Dossier d inscription 2015-2016 FAMILLE : Demande d inscription Ecole de l Espérance Année 2015-2016 1 Admission L admission à l école de l Espérance ne pourra être effective

Plus en détail

Guide pratique. Collectivités. de jeunes enfants et maladies. infectieuses. Société Française de Pédiatrie

Guide pratique. Collectivités. de jeunes enfants et maladies. infectieuses. Société Française de Pédiatrie Guide pratique Collectivités de jeunes enfants et maladies infectieuses Société Française de Pédiatrie Avant-propos Ce guide est le fruit d une collaboration entre la Direction générale de la santé, la

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle. Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle. chapitre S-2.2, r. 1 Règlement d'application de la Loi sur la santé publique Loi sur la santé publique (chapitre S-2.2,

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015

Gestion des épidémies en FAM et MAS. 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Gestion des épidémies en FAM et MAS 2 ère réunion annuelle FAM/MAS 20 mars 2015 Rappels En EMS, le risque infectieux est présent, avec cumul des différents aspects de ce risque: Infections communautaires:

Plus en détail

STAGE DE NATATION. Perfectionnement A GRAND-COURONNE. Comité Ile de France de Natation. (Bassin de 50m couvert) Du 6 au 10 juillet 2015

STAGE DE NATATION. Perfectionnement A GRAND-COURONNE. Comité Ile de France de Natation. (Bassin de 50m couvert) Du 6 au 10 juillet 2015 Comité Ile de France de Natation STAGE DE NATATION Perfectionnement A GRAND-COURONNE (Bassin de 50m couvert) Du 6 au 10 juillet 2015 Ouvert aux 11 / 13 ans - Licencié(e)s FFN 340 Transport compris - Départ

Plus en détail

Fiche sanitaire de liaison

Fiche sanitaire de liaison Fiche sanitaire de liaison Votre enfant : NOM : PRENOM : Age : Né(e) le : A : VACCINATIONS (Remplir à partir du carnet de santé et joindre les photocopies des pages correspondantes aux vaccinations). Vaccination

Plus en détail

MALADIES TRANSMISSIBLES EN MILIEU SCOLAIRE

MALADIES TRANSMISSIBLES EN MILIEU SCOLAIRE MALADIES TRANSMISSIBLES EN MILIEU SCOLAIRE Guide à destination des écoles et des établissements scolaires Service médical en faveur des élèves Septembre 2015 PREVENTION DES MALADIES TRANSMISSIBLES PROTOCOLE

Plus en détail

DELEGUES DEPARTEMENTAUX de l EDUCATION NATIONALE Union des Alpes-Maritimes 12 Rue Vernier NICE

DELEGUES DEPARTEMENTAUX de l EDUCATION NATIONALE Union des Alpes-Maritimes 12 Rue Vernier NICE DELEGUES DEPARTEMENTAUX de l EDUCATION NATIONALE Union des Alpes-Maritimes 12 Rue Vernier 06000 NICE Dossier technique établi le 01.02.2008 Par Simon GUERIN, Secrétaire-Général E.Mail > simon.guerin@orange.fr

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement. Par Chris* IME Jean Perrin 1 rue Borgnis Desbordes 29200 Brest

Règlement de Fonctionnement. Par Chris* IME Jean Perrin 1 rue Borgnis Desbordes 29200 Brest Règlement de Fonctionnement Par Chris* IME Jean Perrin 1 rue Borgnis Desbordes 29200 Brest SOMMAIRE Préambule... 2 Article 1. Objet du règlement de fonctionnement... 2 Article 2. Elaboration, adoption

Plus en détail

Les maladies Infectieuses: Rôle de l AS. IFAS Carcassonne-MOD 3 JM Guénez - 2010

Les maladies Infectieuses: Rôle de l AS. IFAS Carcassonne-MOD 3 JM Guénez - 2010 Les maladies Infectieuses: Rôle de l AS 1 Maladies Infectieuses Définition: Une maladie infectieuse» est une maladie provoquée par la transmission d'un micro-organisme, virus, bactérie, parasite. Le prion

Plus en détail

(A remettre lors de l inscription)

(A remettre lors de l inscription) Communauté de communes Provence Verdon Service Jeunesse Accueil de loisirs Ados «ANIM JEUNES» FICHE D INSCRIPTION ANNEE 2015 (A remettre lors de l inscription) 1/Renseignements concernant votre enfant

Plus en détail

NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) ALSH (Accueils de Loisirs Sans Hébergement) GPS (Garderies Périscolaires)

NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) ALSH (Accueils de Loisirs Sans Hébergement) GPS (Garderies Périscolaires) DOSSIER UNIQUE D'INSCRIPTION 2015 / 2016 NAP (Nouvelles Activités Périscolaires) ALSH (Accueils de Loisirs Sans Hébergement) GPS (Garderies Périscolaires) Dossier concernant l enfant : NOM : (En majuscule)

Plus en détail

LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE. Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO

LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE. Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO LES MALADIES A DECLARATION OBLIGATOIRE Arrêté n 133 du 30/12/2013, modifiant et complétant la liste des MDO ARRÊTÉ N 133 DU 30/12/2013, MODIFIANT ET COMPLÉTANT LA LISTE DES MDO Deux catégories selon le

Plus en détail

Tout enfant trop malade pour participer pleinement aux activités normales devrait être soigné à la maison.

Tout enfant trop malade pour participer pleinement aux activités normales devrait être soigné à la maison. Directives à l intention des écoles et des établissements de garde d enfants sur les maladies transmissibles et autres problèmes de santé chez les enfants Ces directives ont pour but d aider la direction

Plus en détail

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS Tout dossier incomplet ne sera accepté Séjour : Séjour vacances hiver à Saint Jean d Aulps Dates : du 13 au 21 avril 2013 L ENFANT Fille Garçon PRE Date de naissance RESPONSABLE

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE LA STRUCTURE MULTI-ACCUEIL SOMMAIRE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE LA STRUCTURE MULTI-ACCUEIL SOMMAIRE REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE LA STRUCTURE MULTI-ACCUEIL SOMMAIRE 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE page 3 Identité Missions Capacité d accueil Horaires Fermeture 2 PRESENTATION DU GESTIONNAIRE page 4 Dénomination

Plus en détail

104 résidents Population accueillie :

104 résidents Population accueillie : UNE GESTION DIFFICILE. MAIS RICHE Eddy CHENAF Directeur Dr Francine BEAUFILS Médecin coordonnateur 104 résidents Population accueillie : personnes âgées : moyenne d âge 82 ans, Trouble des fonctions supérieures

Plus en détail

Recommandations romandes et tessinoises d éviction (pré)scolaire pour maladie transmissible

Recommandations romandes et tessinoises d éviction (pré)scolaire pour maladie transmissible Recommandations romandes et tessinoises d éviction (pré)scolaire pour maladie transmissible Recommandations élaborées et rédigées par Bernard Vaudaux (Lausanne) Rebecca Anderau (Neuchâtel) Olivier Duperrex

Plus en détail

Représentant légal 1. Représentant légal 2. Situation de la famille

Représentant légal 1. Représentant légal 2. Situation de la famille DOSSIER FAMILLE PERISCOLAIRE 2014-2015 Ce dossier est à rendre en mairie avec les pièces justificatives et ce, quelque soit votre situation avant le Tout dossier non complet ne sera pas traité. Date de

Plus en détail

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON

Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON 20-14 Vaccinations - Rédaction Dr BOUTON Chaque personnel navigant est responsable de la mise à jour des ses vaccins. 1 - VACCINATION OBLIGATOIRE La vaccination contre la fièvre jaune (vaccination anti-amarile)

Plus en détail

BROCHURE d INFORMATION

BROCHURE d INFORMATION Leliegaarde 22 1731 Zellik BROCHURE d INFORMATION ASSURANCE D HOSPITALISATION ouvriers C.P. 109 Police n. M025 Table des matières Qui souscrit le plan soins de santé? p.1 Qui est affilié? p.1 Qui n'est

Plus en détail

SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015

SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015 FICHE 1 SEMAINE DE LA VACCINATION 13 AU 18 AVRIL 2015 A QUOI SERT LA SEMAINE DE LA VACCINATION? La Semaine de la Vaccination a été lancée par l Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2005. Elle est

Plus en détail

DEFINITION. La vaccination est une préparation antigénique qui. à un agent infectieux.

DEFINITION. La vaccination est une préparation antigénique qui. à un agent infectieux. Anna Jagusiak GENERALITES DEFINITION La vaccination est une préparation antigénique qui à un agent infectieux. CLASSIFICATION VACCINS VIVANTS ATTENUES Protection immunitaire proche de celle suivant une

Plus en détail

PREVENTION ET CONDUITE A TENIR EN CAS DE GASTRO-ENTERITE AIGUES (GEA)

PREVENTION ET CONDUITE A TENIR EN CAS DE GASTRO-ENTERITE AIGUES (GEA) 1. OBJECTIFS Prévenir la transmission croisée des micro-organismes responsables des GEA par la mise en œuvre de mesures appropriées pour tous les professionnels de l EHPAD. Prévenir le risque épidémique

Plus en détail

Maladies transmissibles communes chez les enfants. Un guide de poche pour les écoles et les garderies

Maladies transmissibles communes chez les enfants. Un guide de poche pour les écoles et les garderies Maladies transmissibles communes chez les enfants Un guide de poche pour les écoles et les garderies Table des matieres ` Préface 1 Hygiène des mains 3 Précautions contre la grippe 5 Morsures d animaux

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION)

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 ITEM N 20 : DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) OBJECTIFS TERMINAUX I. Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections

Plus en détail

Code de la Santé Publique Nouvelle-Calédonie L I V R E LA FAMILLE, L'ENFANCE LA JEUNESSE, L ACTION SOCIALE

Code de la Santé Publique Nouvelle-Calédonie L I V R E LA FAMILLE, L'ENFANCE LA JEUNESSE, L ACTION SOCIALE Code de la Santé Publique Nouvelle-Calédonie L I V R E II LA FAMILLE, L'ENFANCE LA JEUNESSE, L ACTION SOCIALE A jour le 31 Décembre 2000 - 2 - - 3 - LIVRE II FAMILLE - ENFANT Action médico-sociale CHAPITRE

Plus en détail

Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010

Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010 Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire Formation pour les représentants d usagers Sablé sur Sarthe mai 2010 CCLIN Ouest Antenne Régionale Pays de la Loire Visibles au microscope optique (de

Plus en détail

Conseil supérieur d'hygiène publique de France GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS

Conseil supérieur d'hygiène publique de France GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE COLLECTIVITE D ENFANTS Conseil supérieur d'hygiène publique de France Séance du 14 mars 2003 GUIDE DES CONDUITES A TENIR EN CAS DE MALADIES TRANSMISSIBLES DANS UNE D ENFANTS Groupe de travail du Conseil supérieur d hygiène publique

Plus en détail

Règlement médical. Article premier: Admission

Règlement médical. Article premier: Admission Règlement médical Article premier: Admission (1) Les enfants ne sont admis qu'après examen médical pratiqué par le pédiatre attaché à la crèche, sur rendez-vous. Cet examen vise notamment à attester que

Plus en détail

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire Vaccination des étudiants du Baccalauréat en Médecine de Lausanne INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire La vaccination du personnel de santé est recommandée par l Office fédéral

Plus en détail

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble

1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD. Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble 1 ère JOURNEE GRENOBLOISE DES EHPAD LE RISQUE NOSOCOMIAL EN EHPAD Dr CHARDON-TOURNE Gériatrie Chissé C.H.U. de Grenoble INFECTION NOSOCOMIALE : DEFINITION Consécutive à des soins Le plus souvent à l hôpital

Plus en détail

«Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH)

«Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH) «Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH) EPU «Bactéries Multi-Résistantes» 21 janvier 2010 Dr I. Martin Équipe Opérationnelle d Hygiène 1 Définitions «Isolement» : mesures d hygiène visant

Plus en détail

Les épidémies en EHPAD

Les épidémies en EHPAD Les épidémies en EHPAD Pourquoi signaler? Quand? Comment? Journée de formation et d'information en hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 28 mai 29 1 Quand parle-t-on d'épidémie? Une épidémie

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE LA SANTE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES

DIRECTION GENERALE DE LA SANTE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES Relatif à la conduite à tenir autour d'un

Plus en détail

Les maladies à déclaration obligatoire (MADO) évitables par la vaccination

Les maladies à déclaration obligatoire (MADO) évitables par la vaccination Les maladies à déclaration obligatoire (MADO) évitables par la vaccination INTRODUCTION Numéro 19, février 2015 Les maladies évitables par la vaccination (MEV) dont il est question dans ce numéro du bulletin

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : Coordonnées des professionnels en charge des maladies à déclaration obligatoire (5.2.5)

Résumé des modifications intervenues : Coordonnées des professionnels en charge des maladies à déclaration obligatoire (5.2.5) Référence : PR/HYG/004-B Page :Page 1 sur 7 Objet : Définir les règles de signalement et de gestion des infections nosocomiales et des maladies à déclaration obligatoire. Alerter sur les phénomènes épidémiologiques.

Plus en détail

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et distinguer une rougeole, une rubéole, un herpès, un mégalérythème épidémique,

Plus en détail

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Coqueluche Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Définition et mode de transmission La coqueluche est une infection bactérienne peu ou pas fébrile de l'arbre respiratoire

Plus en détail

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL

LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL DES ADOLESCENTS ET DES ADULTES MIS À JOUR EN MARS 2011 313-52711-B État des données : mars 2011 Ce guide calendrier vaccinal comporte le carnet de vaccination. SOMMAIRE LA

Plus en détail

Centre de la Petite Enfance

Centre de la Petite Enfance Règlement de fonctionnement pour la crèche Centre de la Petite Enfance www.cpe-creche.com contact@cpe-creche.com Case C 3-73 OCH de la Glacière Brazzaville Congo Bioka Yoleine Sommaire Préambule Conditions

Plus en détail

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA ASSURANCES a.m. Association Mutuelle Médicale d Assurances entreprise d assurance mutuelle association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément

Plus en détail

CARNET DE VACCINATION

CARNET DE VACCINATION CARNET DE VACCINATION La vaccination, la meilleure protection Le présent carnet de vaccination est précieux. C est le seul document où sont consignés tous les vaccins reçus. Il est important de le conserver

Plus en détail

LE CONTRAT D ACCUEIL

LE CONTRAT D ACCUEIL HALTE GARDERIE DE BRAY-DUNES Tél : 03 28 26 58 79 Tél : 03 28 21 16 54 haltegarderie.ram.bd@free.fr LE CONTRAT D ACCUEIL FICHE ADMINISTRATIVE Nom et Prénom de l enfant :..... Date et lieu de naissance

Plus en détail

Règlement de fonctionnement. Crèche familiale

Règlement de fonctionnement. Crèche familiale Règlement de fonctionnement Crèche familiale Applicable au 1 er août 2012 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 5 ACCUEIL... 9 CONDITIONS D ADMISSION... 9 Art 2 - Age de l enfant... 9 Art 3 - Santé... 9 Art 4 - Les

Plus en détail

L Ecole Koenig Kindergarten

L Ecole Koenig Kindergarten L Ecole Koenig Kindergarten Stages de vacances 2014-15 Formulaires d'inscription Prénom: RENSEIGNEMENTS SUR LA FAMILLE: Parent 1: Parent 2: Prénom : Prénom: Tél. Maison: Tél. Maison: Tél. Travail: Tél.

Plus en détail

Les vaccinations du personnel hospitalier

Les vaccinations du personnel hospitalier Les vaccinations du personnel hospitalier Isabelle Buisson-Vallès Service de médecine du travail du personnel hospitalier Pr Brochard - CHU de Bordeaux 7ème JNI - Bordeaux 9 juin 2006 Introduction La majorité

Plus en détail

Définitions nosologiques

Définitions nosologiques SURVEILLANCE DES MALADIES À DÉCLARATION OBLIGATOIRE AU QUÉBEC MALADIES D'ORIGINE INFECTIEUSE Définitions nosologiques 9 e édition LISTÉRIOSE ROUGEOLE VIRUS DU NIL OCCIDENTAL SYPHILIS TUBERCULOSE MÉNINGOCOQUE

Plus en détail

L Ecole Koenig Kindergarten

L Ecole Koenig Kindergarten L Ecole Koenig Kindergarten Stages de vacances 2015-16 Formulaires d'inscription Prénom: Nom: RENSEIGNEMENTS SUR LA FAMILLE: Parent 1: Parent 2: Nom: Nom: Prénom : Tél. Maison: Tél. Travail: Portable :

Plus en détail

Règlement interne 2012

Règlement interne 2012 FONDATION DES CENTRES DE VIE ENFANTINE Règlement interne 2012 Préambule Le présent règlement est spécifique à la Fondation des Centres de Vie Enfantine La Ruche, et s entend en complément du règlement

Plus en détail

CIRCULAIRE. Nouveau dispositif de notification anonymisée des maladies infectieuses à déclaration obligatoire

CIRCULAIRE. Nouveau dispositif de notification anonymisée des maladies infectieuses à déclaration obligatoire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Nouveau dispositif de notification anonymisée des maladies infectieuses à déclaration obligatoire Circulaire du 0 février 00 p. 69 Ministère de la santé de la famille et des personnes

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1 er août 2016 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1 er août 2016 Ce document a valeur officielle. 1 8 Éditeur officiel du Québec Ce document a valeur officielle. chapitre S-2.2, r. 2 Règlement ministériel d application de la Loi sur la santé publique S Loi sur la santé publique (chapitre S-2.2, a.

Plus en détail

DOSSIER A REMPLIR A LA PREMIERE INSCRIPTION

DOSSIER A REMPLIR A LA PREMIERE INSCRIPTION DOSSIER A REMPLIR A LA PREMIERE INSCRIPTION Aux accueils de loisirs (4 à 12 ans) de la communauté de communes de Dieulefit- Bourdeaux RENSEIGNEMENTS FAMILLE Nom de famille (qui sera indiqué sur la facture)

Plus en détail

LES CERTIFICATS MEDICAUX

LES CERTIFICATS MEDICAUX Dr Philippe VITTOZ CDOM 73 Mai 2006 MAJ Avril 2009 1 SOMMAIRE Généralités diapositives 3 à 6 La forme, le contenu diapositives 7 et 8 L obligatoire, le licite et l injustifié diapositives 9 à 11 Le secret

Plus en détail