Guide de l'investisseur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de l'investisseur"

Transcription

1 Guide de l'investisseur Les principaux instruments d investissement PRINCIPAUX SERVICES FINANCIERS EN RAPPORT AVEC DES PRODUITS D'INVESTISSEMENT Il faut distinguer ces trois principaux services financiers : 1. Consultation : Elle consiste en des recommandations personnalisées et concrètes fondées sur les circonstances personnelles de chaque client, telles que sa situation financière, son profil de risque et sa connaissance ou son expérience des produits financiers et ses objectifs d'investissement. La décision ultime d'investissement dans un produit financier ou un autre sera prise par chaque client. Chez Andbank, elle sera toujours prise à la signature d'un contrat de conseil. 2. Gestion discrétionnaire de portefeuilles : La gestion discrétionnaire et individualisée de portefeuilles est un service d'investissement par lequel le client, en vertu de la signature d'un contrat, autorise la société à gérer son patrimoine en son nom. Andbank s engage à conseiller et gérer professionnellement, fidèlement et de façon responsable le patrimoine mis à sa disposition par le client afin de maximiser sa rentabilité financière et fiscale en partant d'un profil de risque préétabli. 3. Commercialisation : Lorsque des produits basés sur leurs caractéristiques seront offerts sans analyser les circonstances personnelles des clients. AVERTISSEMENTS GÉNÉRAUX SUR LES PRINCIPAUX INSTRUMENTS D INVESTISSEMENT 1 PRINCIPES DE BASE CONNAÎTRE VOTRE PROFIL D INVESTISSEUR ET DÉFINIR VOTRE HORIZON D INVESTISSEMENT Une bonne connaissance de votre profil d investisseur constitue une condition nécessaire pour déterminer le type de placement le mieux adapté à votre sensibilité au risque et à vos objectifs de rendement. Toute forme de placement se caractérise par un risque et un rendement attendu. Plus le risque est élevé, plus le rendement espéré est élevé. L horizon d investissement est également déterminant pour la forme de placement que vous choisissez. Un placement à court terme, c est-à-dire sur un ou deux ans, ne doit pas être investi dans un produit volatil, car vous risqueriez d être amené à vendre votre produit à un moment où les marchés sont peu favorables et essuyer ainsi une perte de capital.

2 DIVERSIFIER VOS PLACEMENTS Il n est pas souhaitable d investir dans un nombre trop limité de positions en raison du risque spécifique lié à la focalisation sur un seul titre. Afin de réduire ce risque, il faut diversifier ses investissements, c est-à-dire investir de préférence dans plusieurs types d actifs (obligations, actions et instruments alternatifs). TENIR COMPTE DE LA FISCALITÉ DE VOS PLACEMENTS Le rendement brut que génère un placement peut être soumis à une retenue à la source prélevée directement par la banque, ou à une autre forme d imposition, de sorte que le rendement que vous percevez peut être inférieur au rendement brut de votre placement. La charge fiscale peut différer suivant les placements et suivant votre situation personnelle (par exemple votre pays de résidence). Il est vivement recommandé de prendre des décisions d investissement en tenant compte de la fiscalité des placements. PRINCIPAUX RISQUES LIES AUX INSTRUMENTS FINANCIERS* *Ces risques sont valables quel que soit le type de produit financier. I. RISQUE DE CHANGE Le risque de change est identique pour tous les actifs financiers (qu il s agisse d instruments du marché monétaire, d obligations, d actions ou de produits dérivés). Un investisseur qui achète un titre libellé dans une autre devise que celle de son économie nationale (devise de référence), s expose au risque de change, c est-à-dire au risque d une dépréciation de cette devise étrangère par rapport à sa devise de référence. II. RISQUE DE TAUX D'INTÉRÊT ET RISQUE DE RÉINVESTISSEMENT Les taux d'intérêt des différents segments temporaires (taux d'intérêt à 1 année, X années, etc. ) varient constamment, ce qui affecte directement le prix des bons et obligations. Lorsque les taux d'intérêt montent le prix théorique d'une obligation déjà émise diminue, ce qui produira une perte pour son propriétaire. En revanche, une diminution des taux d'intérêt provoquera une hausse des prix des obligations, c'est-à-dire, un profit pour son propriétaire. Cette variation est dite par risque d'intérêt (ou risque de prix). Le risque du taux d'intérêt ne porte préjudice ou ne profite que lorsque le propriétaire de l'obligation devra s en défaire avant son échéance. Curieusement, les émissions à court terme sont peu affectées par le risque de taux d'intérêt et le sont par contre par le risque de réinvestissement. Ce type de risque consiste à ce que les montants investis dans des bons ayant un terme de vie assez court devront être fréquemment réinvestis à des taux d'intérêt probablement différents, qui peuvent être inférieurs au taux qui était initialement celui de l investissement en fonction des conditions du marché. III. RISQUE DE LIQUIDITÉ Il se réfère à la possibilité pour un investisseur de vendre son investissement le plus rapidement possible sans avoir à accepter une diminution sensible du prix de ce dernier. En règle générale, plus la liquidité d'un bon ou actif est importante plus son rendement sera faible, pourvu que les autres variables demeurent constantes. D'autre part, une émission sera d'autant plus liquide qu elle sera grande, car elle pourra être répartie entre plusieurs investisseurs ce qui facilite toujours la liquidité de l'émission. Une

3 mesure de la liquidité des marchés à revenu fixe est donnée par la différence entre les prix acheteur/vendeur des intermédiaires financiers, agences et sociétés de valeurs (brokers et dealers). IV. RISQUE DE CRÉDIT OU D INSOLVABILITÉ Le risque crédit ou d insolvabilité est le risque que l'émetteur ne paye pas, pour le volume et dans les délais prévus, l'intérêt ou le principal qui avait été souscrit lors du contrôle de l'émission. Ce risque affecte le taux d'intérêt des bons, ainsi plus le risque est grand plus l'intérêt exigé par les investisseurs sera élevé. V.. RISQUE DE MARCHÉ OU RISQUE DE PRIX C'est la perte potentielle dans la valeur des actifs financiers en raison de mouvements défavorables dans les facteurs qui déterminent leur prix, connus également comme facteurs de risque, par exemple : les taux d'intérêt ou le taux de change. Le risque de marché est le principal risque des marchés liquides et organisés tels que le marché à revenu variable des devises ou des matières premières. VI. RISQUES SPECIFIQUES LIÉS A UN FINANCEMENT DE L INVESTISSEMENT EN ACTIFS FINANCIERS PAR LE BIAIS D UN CRÉDIT Les achats de valeurs mobilières financés au moyen de crédits entraînent plusieurs risques supplémentaires. D une part, des sûretés (garanties) supplémentaires peuvent être exigées, en cas d un dépassement du crédit en raison de l évolution défavorable des cours des avoirs nantis. Si l investisseur n est pas en mesure de se procurer de telles sûretés, la banque peut être contrainte de vendre les titres déposés à un moment défavorable pour le client. VII. RISQUES SPÉCIFIQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT EN PRODUITS DERIVÉS Les warrants et les options réagissent avec un effet de levier aux variations de cours de l actif sous-jacent. En cas d achat d un warrant ou d une option, l instrument a perdu toute valeur si, à l échéance du «call» (c est-à-dire de l option d achat), le prix du sousjacent est inférieur au prix d exercice prévu par le contrat, ou si, à l échéance du «put» (c est-à-dire de l option de vente), il y est supérieur. En cas de vente de produits dérivés ou de transactions en futures non couverts par des actifs sous-jacents, les risques de pertes sont a priori illimitées. CLASSIFICATION MiFID DES INSTRUMENTS FINANCIERS Tous les produits ne présentent pas la même complexité ni le même risque, c'est pourquoi l on distingue trois types de produits : Produits non MiFID Les produits suivants ne sont pas affectés par ces normes : 1. Comptes courants 2. Livrets d'épargne à vue 3. Dépôts à terme fixe 4. Plans de pensions 5. Assurances épargne (Unit Linked, etc.) Produits MiFID Qui se distinguent à leur tour entre non complexes et complexes : Produits non complexes 1. Revenu variable/actions cotées sur des marchés organisés 2. Revenu fixe négocié sur des marchés organisés

4 3. Revenu fixe non négocié sur des marchés organisés dont l émetteur lors de la souscription est «Investment Grade haute qualité de crédit», c'est-à-dire dont le rating est égal ou supérieur à BBB (notation de l agence S&P). 4. Produits structurés avec capital garanti dont l émetteur est lors de la souscription «Investment Grade haute qualité de crédit», c'est-à-dire dont le rating est égal ou supérieur à BBB (notation de l agence S&P). 5. Fonds d'investissement traditionnels non inclus dans la liste des produits complexes 6. Fonds de fonds. Ils ne sont pas jugés complexes en soi mais ils pourront le devenir en fonction du sous-jacent. Produits complexes 1. Revenu fixe non négocié sur des marchés organisés dont l émetteur est lors de la souscription «Non Investment Grade», c'est-à-dire dont le rating est inférieur à BBB (notation de l agence S&P). 2. Dette subordonnée /Dette perpétuelle subordonnée 3. Obligations convertibles 4. Actions préférentielles 5. Participations à des capitaux risque 6. Produits structurés sans garantie de capital 7. Produits structurés avec garantie de capital dont l émetteur est lors de la souscription «Non Investment Grade», c'est-à-dire dont le rating est inférieur à BBB (notation de l agence S&P). 8. Fonds non traditionnels : a. Private Equity b. Fonds immobiliers c. Fonds d'investissement libres (Hedge Funds /Alternatifs) d. Fonds d'or ou autres métaux précieux e. Fonds de commodities (sucre, cacao, pétrole, etc.) f. Fonds de fonds avec un complexe sous-jacent 9. Assurances de change 10. Warrants, tout type d'option ou futures, caps et floors 11. Credit Default Swaps Notes de crédit (CDS- CDO) 12. Contrats financiers atypiques PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS. CARACTÉRISTIQUES ET RISQUES I) LES INSTRUMENTS DU MARCHÉ MONÉTAIRE Le marché monétaire est un marché informel sur lequel les institutions financières telles que les banques centrales, les banques commerciales, les assureurs, les gestionnaires de fonds et d autres grandes entreprises placent leurs avoirs à court terme et se procurent des financements à court terme (gestion de la liquidité). On entend par court terme une période de moins d un an. Les principaux taux applicables sur ce marché sont l EONIA, l EURIBOR et le LIBOR. Du fait que les emprunteurs sur les marchés monétaires sont des intervenants professionnels, les titres émis en contrepartie des emprunts se caractérisent par de faibles risques, mais également par de faibles rendements en comparaison des autres types d actifs financiers tels que les produits à revenu variable.. Ces titres conviennent parfaitement aux investisseurs qui ont une forte aversion à l égard du risque.

5 Types de produits a) Bons du Trésor Un bon du trésor est un titre à court ou à moyen terme qui est émis par le Trésor Public d un pays souverain et qui représente une créance sur l Etat. Types de bons : - Ordinaires : taux d'intérêt accordé au moment de l'émission - Progressifs : taux d'intérêt progressif où le titulaire des titres a périodiquement l'option de demander le remboursement. - Croissance : à chaque échéance il y a la possibilité d'opter soit pour la capitalisationsoit pourbien à l'encaissement des intérêts. - Capitalisation: Il existe l obligatiion de la capitalisation des intérêts b) Billet de trésorerie Un billet de trésorerie est un titre de créance négociable émis par une entreprise s échange de commun accord entre agents économiques. et qui c) Certificats de dépôt Un certificat de dépôt est un titre de créance négociable émis par une banque, qui inclut un paiement périodique des intérêts, dont l échéance dépasse rarement cinq ans et qui n est généralement pas remboursable avant l échéance. d) Change «spot» Une opération de change «spot» est un accord entre deux parties d échanger au comptant une quantité d une première devise contre une quantité d une deuxième devise à un cours convenu lors de la conclusion de l opération. Elle ne pourra porter que sur des devises qui sont couramment traitées sur le marché des changes, comme le cours EUR/USD. e) Change à terme Une opération de change à terme est un accord entre deux parties d échanger à terme une quantité d une première devise contre une quantité d une deuxième devise à un cours convenu lors de la conclusion de l opération. L échange aura lieu à une date future et chacune des parties s engage à livrer au jour de l échéance du contrat la quantité de la devise vendue et à prendre livraison de la quantité de la devise achetée. En général, une opération de change à terme ne peut pas dépasser l échéance d une année. Elle ne pourra porter que sur des devises qui sont couramment traitées sur le marché des changes. Une opération de change à terme peut être effectuée : - pour couvrir le risque de change qu encourt le client ; - dans un but spéculatif. Dans ce dernier cas, le Client devra : - retourner (racheter ou revendre) la position encourue au plus tard deux jours avant l échéance de son opération à long terme et réaliser le bénéfice ou la perte. - reconduire sa position à un nouveau terme. Dans ce cas, il s agit d un «swap» d une opération de change à terme.

6 II.- LES OBLIGATIONS L obligation est un titre de créance certifiant que son propriétaire, appelé obligataire, a consenti un prêt à l émetteur et possède des droits de créance envers celui-ci. Il s agit du droit à l encaissement d un intérêt, le coupon, et du droit au remboursement des capitaux prêtés à une date et à des conditions prédéterminées. Elle représente une part de la dette soit d un État souverain, d une collectivité territoriale, d une institution supra-nationale ou bien d une société privée. Le coupon, représentant la rémunération du capital emprunté sous forme de paiements d intérêt, peut être fixe ou variable. Au terme de chaque échéance prédéfinie, l emprunteur verse le coupon, représentant la valeur nominale des obligations multipliée par le taux d intérêt convenu, à l investisseur. A la date d échéance finale, l emprunteur rembourse le capital au prix de remboursement. En cas de défault de l émetteur (insolvabilité, faillite), le détenteur d une obligation supporte le risque de non-remboursement de son capital. En général, le risque inhérent à une obligation est plus faible que celui encouru en investissant dans des actions. Le prix d'une obligation peut être supérieur, égal ou inférieur à son prix nominal (type d'émission sur le pair, au pair ou sous le pair). Les principaux types d'obligations sont : - Obligations à taux fixe : le taux du coupon (annuel ou parfois semestriel) reste inchangé jusqu à échéance de l emprunt. - À taux révisable : le taux d'intérêt peut faire l'objet d'une révision, mais normalement il y a un minimum. - Obligations à taux variable/flottant : dont le taux d intérêt varie, en règle générale chaque trimestre, jusqu à échéance, en fonction d un taux prédéterminé du marché monétaire (Euribor ou Libor à trois mois). Souvent, il s agit d un taux lié à l inflation ou à un indice. -Obligation reverse convertible: il s agit d une obligation dont le coupon est plus élevé que celui d une obligation classique, mais dont le remboursement du capital dépend du cours d une action de référence par rapport à un prix fixé d avance. Si à l échéance du reverse, le cours de l action se trouve en dessous des prix fixés, l investisseur sera remboursé en actions de référence. Dans le cas contraire, il sera remboursé normalement de son capital. Dans tous les cas, l investisseur perçoit un coupon. - Obligations convertibles: il s agit d une obligation classique qui peut être convertie (si le détenteur le souhaite et selon les modalités définies dans le contrat d émission), en actions nouvelles de la société émettrice. - Obligations à coupon zéro (zero coupon bonds): il s agit d obligations sans coupons, qui n offrent aucun versement d intérêts pendant leur durée de vie. Ce type est en principe émis à un prix d émission faible et donne droit, à l échéance finale, à une prime de remboursement élevée, suite à la capitalisation des intérêts. III ACTIONS Une action est un titre qui représente une part aliquote du capital social d une société de capitaux (cotée ou non cotée en bourse). Ce titre de propriété est délivré a l actionnaire pour constater ses droits, il peut être nominatif ou au porteur. L action comporte des droits pécuniaires et des droits de participation, car elle confère à son détenteur le droit de participer aux assemblées générales et d y voter, ainsi que le droit de percevoir, sous forme de dividendes, une partie des bénéfices réalisés par la

7 société. En contrepartie, l actionnaire participe pleinement aux risques de la société (capital apporté). Types d actions a) actions au porteur/nominatives L action est nominative lorsque le propriétaire est enregistré dans le registre de la société, ce qui entraîne un certain formalisme en cas de cession. Le propriétaire d une action au porteur n est pas enregistré dans un tel registre, la cession s opère alors sans formalités. b) actions ordinaires ou privilégiées Certaines actions peuvent, suivant les statuts de la société émettrice, être grevées d avantages liés par exemple au montant du dividende, en compensation d une perte des droits de vote aux assemblées générales. c) Certificats représentatifs Un certificat représentatif d actions, comme son nom l indique, correspond à un titre représentant une ou plusieurs actions d un émetteur. Ils sont négociés en lieu et place des actions. Ils prennent la forme de Fiduciary Depositary Receipt (FDR), American Depositary Receipt (ADR)ou Global Depositary Receipt (GDR). Le principal risque lié aux actions est le risque prix. Les actions réagissent à toute amélioration, respectivement à toute détérioration des fondamentaux (bilan et compte de résultats, notamment des ventes et des marges) de l entreprise. Les marchés anticipent ces changements des fondamentaux, de telle sorte qu à l annonce de nouvelles (par exemple : profit warning), la réaction du cours boursier paraît parfois irrationnelle. IV.- ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIFS (OPC) Un OPC ou fonds d investissement est un véhicule dont l objet exclusif consiste à collecter des capitaux auprès du public et à les investir dans la plupart des cas en valeurs mobilières ou immobilières, telles que des actions et obligations ou en d autres actifs financiers, suivant le principe de la diversification des risques. Régis par la loi 10/2008. Le législateur andorran reconnaît deux modalités de base d OIC : OIC contractuels (les fonds d investissement) OIC statutaires (les sociétés d investissement) a) Les fonds d investissement (FI) Les fonds communs de placement (FCP)se définissent comme une masse indivise de valeurs mobilières composée et gérée selon le principe de la diversification des risques pour le compte de propriétaires indivis, qui ne sont engagés que jusqu à concurrence de leur mise. Les FCP n ont pas de personnalité juridique propre et sont gérés par une société de gestion, suivant un règlement de gestion (décrits dans le prospectus). L application du règlement de gestion est surveillée par la banque dépositaire. L investisseur renonce à l exercice de droits de propriété tels que le droit de vote. Le législateur andorran (INAF) permet aux FI de subdiviser leur patrimoine en plusieurs compartiments différents selon leur politique d investissement, la devise dans laquelle s effectue l investissement ou le type d'investissement. La cession d un compartiment à un autre, à l'intérieur d'un même FI, s effectue généralement sans frais. Types de fonds suivant leur politique d investissement

8 i) OPC monétaires (OPC investissant en instruments du marché monétaire et ce dans la devise du fonds) ii) OPC obligataires (OPC investissant en obligations mono ou multi-devises) iii) OPC d actions (OPC investissant en actions, que ce soit selon une stratégie géographique ou sectorielle) iv) OPC mixtes (OPC investissant en obligations et en actions) v) OPC de type fonds de fonds (OPC investissant en d autres OPC) vi) OPC à capital garanti ou à rendement garanti (produit structuré sous la forme d un OPC et non pas d une obligation de type EMTN ; OPC offrant certaines garanties) vii) OPC immobiliers (OPC investissant en biens immobiliers) viii) OPC de type Hedge Funds (OPC à la recherche d un résultat absolu, sans lien avec la tendance des marchés boursiers) ix) OPC institutionnels ou FIS (OPC réservant leurs actions à un ou plusieurs investisseurs institutionnels, définis dans les statuts de la société) x) SICAR (Société d investissement en capital à risque investissant dans des sociétés non cotées en bourse) L accès à ces trois derniers types de fonds s adresse prioritairement à des investisseurs avertis ayant une fortune financière importante b) La Société d investissement Les OPC du type statutaire sont des sociétés d investissement. A la différence des FCP, ces sociétés d investissement disposent toutes d une personnalité juridique distincte de celle des investisseurs. Selon la loi 13/2010, ces sociétés sont gérées soit par leur Conseil d'administration, soit par une société de gestion approuvée par l Institut Nacional Andorrà de Finances (I.N.A.F.). V.- LES CONTRATS D OPTIONS ET LES WARRANTS Warrants C est une forme d option qui se négocie en bourse, avec une forme de valeur mobilière qui donne le droit (et non la obligation) d acheter ou de vendre un actif financier, au prix fixé d avance et pendant une période déterminée. Tout warrant se rapporte obligatoirement à un actif spécifique qui peut être une action, un indice (boursier ou autre), une matière première, etc. Les warrants sont des produits financiers à effet de levier, c est-à-dire qu ils génèrent une exposition aux variations de prix de l actif sous-jacent qui est un multiple de l investissement initial. Ils sont donc particulièrement adaptés pour spéculer à la hausse ou à la baisse du prix du sous-jacent, mais l investisseur peut à l échéance essuyer une perte totale de l investissement initial. Ils servent également à couvrir un portefeuille contre un mouvement défavorable. Le «put-warrant» est en effet couramment utilisé comme

9 instrument de couverture, pour protéger un portefeuille contre les variations de marché. Options L achat d une option donne le droit, mais non l obligation, d acheter (CALL) ou de vendre (PUT) un actif sous-jacent, a un prix déterminé à l avance, appelé prix d exercice et ceci à une date future. Attention : En tout état de cause, le vendeur du contrat d option doit accepter la décision de l acheteur. L acheteur d une CALL gagne à l échéance du contrat si le prix de l actif sous-jacent est supérieur au prix de l'exercice, pour l acheteur d une PUT c est l inverse. La combinaison d options peut donner lieu à des stratégies très complexes et donc des risques élevés, surtout en cas de vente d options. L option peut être utilisée pour couvrir un portefeuille, en limitant le risque de perte au prix payé par l'option. VI.-.- LES CONTRATS À TERME (FUTURES) Les futures, tout comme les options, font partie des produits dérivés. Il s agit de contrats à long terme par lesquels deux parties s engagent de façon ferme (contrairement aux options) d acheter ou à vendre une quantité donnée d un actif sous-jacent à un prix fixé et à une date déterminée dans le futur (date d échéance). Une caractéristique des contrats de futures est leur niveau élevé de standardisation (montant du contrat, échéance préfixée, pas de cotation (tick size), définition exacte du sous-jacent éligible, etc.). Si, à la date d échéance, le prix de l actif sous-jacent au contrat est supérieur au prix spécifié, l acheteur du contrat réalise un profit. Dans le cas contraire, il essuie une perte. Le raisonnement contraire s applique au vendeur du contrat. De même que pour les produits dérivés, les futures ont un effet de levier, dans la mesure où le capital investi représente moins que le prix de l'actif correspondant, ce qui permet un effet multiplicateur sur le taux de rentabilité de l actif, ce qui produit en même temps un risque beaucoup plus important sur le montant investi. Les contrats à terme (futures) les plus usuels portent sur des marchandises (pétrole, jus d orange ), des devises, des taux d intérêt (taux monétaires et rendements obligataires), ainsi que des indices boursiers. VII.- LES PRODUITS STRUCTURÉS Il s agit d instruments financiers qui se composent à la fois de différents instruments financiers et qui possèdent donc les mêmes caractéristiques de risque et de rentabilité que ces derniers. En général un produit structuré est composé de deux éléments principaux : - un élément de protection du capital - il s agit souvent d un produit obligataire qui définit en même temps l horizon temporel du produit) - et un élément à risque qui permet d atteindre des rendements élevés. (Ex : une action, un indice, des matières premières, ). Les possibilités de combinaison d instruments de protection et de risque font que le marché des produits structurés est aujourd hui très vaste et nécessite des connaissances approfondies en la matière. VIII. HEDGE-FUNDS Les hedge funds, comme leur nom (couverture) ne l indique pas, sont des fonds d investissement à vocation entièrement spéculative. Ce sont des fonds qui recherchent une importante rentabilité et qui ont abondamment recours aux produits dérivés, concrètement les options. Ils utilisent l'effet de levier et ils offrent une diversification supplémentaire aux portefeuilles «classiques» car leurs résultats ne sont en théorie pas liés aux résultats des

10 marchés d'actions et obligations. Ils sont souvent irréalisables et destinés à des investisseurs qui prennent des risques. Les différentes stratégies se caractérisent par des ratios de rendement/risque très variables. Celles-ci sont entre autres : Arbitrage de convertibles (convertible arbitrage) : il investit dans des obligations convertibles à un très mauvais cours sur le marché. Pour l essentiel, cette stratégie consiste à acheter l'obligation convertible en vendant en même temps l'action sous-jacente à découvert. Sélection de titres (long short equity) : ils combinent des positions tant d achat (longues) que de vente (courtes), principalement à revenu variable visant à exploiter les inefficacités entre différentes actions. Ce type d'investissement requiert un contrôle très strict des outils de sélection des titres (stock picking). High Frequency Statistical Arbitrage : il consiste à prendre des positions basées sur une divergence de comportement par rapport aux antécédents, par exemple miser sur le retour à la moyenne du cours d une valeur. On obtient un bénéfice d une réduction ou d une augmentation de la corrélation entre titres, secteurs ou marchés quand celle-ci paraît injustifiée d un point de vue fondamental. Ce comportement est auto-prédictif, par exemple : Son adoption favorise la stabilité des observations, obtenir un bénéfice d'une réduction de la corrélation entre BNP et GLE en achetant l un et en vendant l autre. Quantitative trading : il consiste à prendre des positions en se basant sur des prévisions effectuées par un modèle quantitatif, comme par exemple une analyse du cours et des informations, afin de détecter des signes acheteurs ou vendeurs. Stratégie efficace sur les futures seulement (frais de courtages très faibles et liquidité suffisante). Macro/opportuniste (global macro) : il tend à tirer profit des évolutions de l économie globale, en particulier des évolutions des taux d'intérêt, en fonction des politiques économiques des gouvernements. Il utilise les instruments qui reflètent la situation économique mondiale : devises, indices, courbes de taux, matières premières, etc. Arbitrage sur des produits de taux d'intérêt (fixed income arbitrage) : il prétend tirer bénéfice des mouvements et déformations de la courbe des taux d intérêt. Il utilise comme véhicules les titres d'état, les futures et les swaps de taux. Situations spéciales (event driven) : Le gestionnaire recherche les occasions données par des événements qui interviennent dans la vie des entreprises : filiation, fusions ou difficultés (distressed securities) Arbitrage sur fusion/acquisitions (merger arbitrage) : la possibilité d arbitrage dans ce type de situations (OPA, OPE) résulte de la divergence entre le prix annoncé par l'acheteur et le prix de cotation de l'actif financier sur le marché. Le «merger arb» est une sous-catégorie d «event driven». Marchés émergents (emerging markets) : il investit sur les marchés en développement. Stratégie très risquée, car les instruments de couverture ne sont pas toujours disponibles sur ce type de marché. Par ailleurs, le gestionnaire affronte le risque de liquidité, très élevé sur les marchés émergents.

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, une information générale relative aux caractéristiques des

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

ING (L) Invest European Equity

ING (L) Invest European Equity PROSPECTUS SIMPLIFIÉ LUXEMBOURG - AVRIL 8 ING (L) INVEST Introduction Ce compartiment a été lancé par l apport de l avoir social du compartiment «European Equity» (lancé le 17 octobre 1997) de la SICAV

Plus en détail

S AV O I R I N V E S T I R L E G U I D E D E L I N V E S T I S S E U R

S AV O I R I N V E S T I R L E G U I D E D E L I N V E S T I S S E U R S AV O I R I N V E S T I R L E G U I D E D E L I N V E S T I S S E U R S O M M A I R E PARTIE I : Les principes d investissement 2 PARTIE II : Les principaux risques liés aux instruments financiers 4 PARTIE

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

La Française Rendement Global 2020 - Part F - FR0011594183 Ce FCP est géré par La Française Asset Management, société du Groupe La Française

La Française Rendement Global 2020 - Part F - FR0011594183 Ce FCP est géré par La Française Asset Management, société du Groupe La Française Information clé pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce FCP. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous sont

Plus en détail

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

R Euro Credit Cet OPCVM est géré par Rothschild & Cie Gestion Code Isin : FR0007008750 (Part C EUR)

R Euro Credit Cet OPCVM est géré par Rothschild & Cie Gestion Code Isin : FR0007008750 (Part C EUR) abc Informations Clés pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s'agit pas d'un document promotionnel. Les informations qu'il contient

Plus en détail

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français

YAMA OPPORTUNITES. OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français 01.07.07 YAMA OPPORTUNITES OPCVM ACTIONS INTERNATIONALES FCP de droit français Prospectus Simplifié Société de Gestion : ATLAS GESTION Date d agrément : 02/04/1999 Date d édition : 01/07/2007 FCP «YAMA

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2

Table de matière. Règlement de gestion des fonds d investissement internes Allianz Invest V908 FR Ed. 06/15 2 Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DES FONDS D INVESTISSEMENT INTERNES. 3 1. AI Europe... 3 2. AI Court Terme... 3 3. AI Patrimoine... 4 4. AI Emergents... 5 5. AI Strategy Neutral... 6

Plus en détail

CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017.

CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017. Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017... 3 CHAPITRE II AUTRES DISPOSITIONS RELATIVES AU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 6 1. Gestion

Plus en détail

GUIDE DE L INVESTISSEUR INFORMATION SUR LES RISQUES

GUIDE DE L INVESTISSEUR INFORMATION SUR LES RISQUES GUIDE DE L INVESTISSEUR INFORMATION SUR LES RISQUES DES INSTRUMENTS FINANCIERS PREAMBULE Conformément aux dispositions du Règlement Général de l Autorité des Marchés Financiers, ce qui suit a pour objectif

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Une obligation pas comme les autres Sommaire Introduction 5 Nature de l investissement 7 Avantages et inconvénients 7 Mécanismes de performance 8 Avec ou sans protection du capital

Plus en détail

Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts

Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts Cher client, chère cliente, La BANQUE RAIFFEISEN tient à vous informer

Plus en détail

TREETOP ASSET MANAGEMENT BELGIUM

TREETOP ASSET MANAGEMENT BELGIUM TREETOP ASSET MANAGEMENT BELGIUM APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS Ce document ne prétend pas décrire tous les risques inhérents aux investissements en instruments

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS

APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS Ce document ne prétend pas décrire tous les risques inhérents aux investissements en instruments financiers. Il a plutôt pour

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Études Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 7

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

FCP EQUI-ACTIONS SUISSE Parts R FR0011540566 Société de gestion : Equigest

FCP EQUI-ACTIONS SUISSE Parts R FR0011540566 Société de gestion : Equigest Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Economie Monétaire et Financière

Economie Monétaire et Financière Economie Monétaire et Financière Jézabel Couppey- Soubeyran et Bruno Tinel Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne Licence 2 ème année. Dossier de TD n 3 : Taux d intérêt Partie I : Capitalisation et actualisation

Plus en détail

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, une information générale relative aux caractéristiques des

Plus en détail

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS . MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS Objectifs et politique d investissement : Profil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé,

Plus en détail

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS Avant d utiliser un contrat à terme (produits dérivés, contrat à terme ferme ou contrat d option) le client (l investisseur) doit apprécier les risques liés a l utilisation de contrats à terme. Il doit

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Introduction Une obligation structurée, également connue sous la dénomination de Structured Note, a les caractéristiques principales d une obligation : un émetteur, une durée déterminée,

Plus en détail

Cornèr Banque. Risques liés à la commercialisation des différents types d instruments financiers. Vos valeurs, nos valeurs.

Cornèr Banque. Risques liés à la commercialisation des différents types d instruments financiers. Vos valeurs, nos valeurs. Cornèr Banque Risques liés à la commercialisation des différents types d instruments financiers Vos valeurs, nos valeurs. 2 Sommaire I. Risques de base 4 1. Risque de conjoncture 4 2. Risque d inflation

Plus en détail

Obligations. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Obligations. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Qu est-ce qu une obligation? 3 Définition 3 Différences entre actions et obligations

Plus en détail

TOME 1 INSTRUMENTS FINANCIERS

TOME 1 INSTRUMENTS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES PRÉFACE 5 SOMMAIRE 8 AVANT PROPOS 10 SIGLES ET ABRÉVIATIONS 14 LISTE DES TABLEAUX 16 INTRODUCTION : RÔLE ET ÉVOLUTION DE LA BOURSE 17 TOME 1 INSTRUMENTS FINANCIERS Préliminaire Notion

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Code ISIN : FR0010112102 Dénomination : Forme juridique : Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français Société de gestion

Plus en détail

FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois

FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois FIT FUND BOND SICAV autogérée à compartiments multiples de droit luxembourgeois PROSPECTUS SIMPLIFIE COMPARTIMENT FIT FUND BOND Décembre 2011 Le 10 janvier 2012 FIT FUND BOND PRESENTATION DE LA SICAV Date

Plus en détail

ELAN USA INDICE PARTIE A STATUTAIRE. Prospectus Simplifié Elan USA Indice

ELAN USA INDICE PARTIE A STATUTAIRE. Prospectus Simplifié Elan USA Indice ELAN USA INDICE PARTIE A STATUTAIRE OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE Présentation succincte Code ISIN : FR0007030564 Dénomination : ELAN USA INDICE

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France)

PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC OBLIG EURO COURT TERME Fonds Commun de Placement de droit français

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Commerzbank AG Certificats Factors

Commerzbank AG Certificats Factors Commerzbank AG Certificats Factors Corporates & Markets Produits présentant un risque de perte en capital. Les instruments dérivés présentés sont soumis à des risques (voir les facteurs de risque sur la

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION DES PORTEURS FCP KBL RICHELIEU RARETE

LETTRE D'INFORMATION DES PORTEURS FCP KBL RICHELIEU RARETE Paris, le 4 avril 2014 LETTRE D'INFORMATION DES PORTEURS FCP KBL RICHELIEU RARETE Madame, Monsieur, Vous êtes porteur de parts du fonds commun de placement (FCP) KBL Richelieu Rareté et nous vous remercions

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

INEDIT PEA COURT TERME

INEDIT PEA COURT TERME PROSPECTUS SIMPLIFIE INEDIT PEA COURT TERME PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte Code ISIN : FR0000990483 Dénomination : INEDIT PEA COURT TERME Forme juridique : Fonds Commun de Placement (FCP) de

Plus en détail

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Les produits structurés après la crise Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Sommaire Introduction Besoins en placement: un peu d histoire Les produits structurés Fonctionnement Le zéro

Plus en détail

L e g u i d e d e s p r o d u i t s b o u r s i e r s Mai 2014

L e g u i d e d e s p r o d u i t s b o u r s i e r s Mai 2014 L e g u i d e d e s p r o d u i t s b o u r s i e r s Mai 2014 I II III IV V Introduction Les titres de capital A les différents types de titres de capital 1) Les actions ordinaires 2) Les actions à

Plus en détail

Fonds d investissement Aston Hill

Fonds d investissement Aston Hill Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces titres et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Fonds d investissement Aston Hill MODIFICATION

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Guide de l investisseur BANKING - INSURANCE - LEASING. Let s talk about your future

Guide de l investisseur BANKING - INSURANCE - LEASING. Let s talk about your future Guide de l investisseur BANKING - INSURANCE - LEASING Let s talk about your future L objectif de cette brochure est de présenter brièvement les principaux types de produits négociables sur les marchés

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés.

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. I] Les intermédiaires Les intermédiaires sont des personnes physiques ou morales qui interviennent

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations 034 Souscrire ou acheter des obligations L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Juillet 2009 Sommaire 2 4 6 8 12 16 20 24 Souscrire ou acheter des obligations Qu est-ce qu une obligation cotée?

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

(Directive Forme des valeurs mobilières, DFVM) 4 avril 2013 art. 17 RC

(Directive Forme des valeurs mobilières, DFVM) 4 avril 2013 art. 17 RC Directive Directive concernant (Directive, DFVM) Du Fondement juridique 4 avril 0 art. 7 RC I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Art. But Art. Objet La présente Directive vise à assurer la sécurité du traitement

Plus en détail

BROCHURE INSTRUMENTS FINANCIERS PROPOSÉS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS

BROCHURE INSTRUMENTS FINANCIERS PROPOSÉS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS BROCHURE INSTRUMENTS FINANCIERS PROPOSÉS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La présente vise à vous communiquer, conformément à la Directive MiFID, une information générale

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010036962 Dénomination : ATOUT VERT HORIZON Forme juridique : Fonds Commun de Placement (F.C.P) de droit français. Société de gestion

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD BOND ALLOCATION (EdR Bond Allocation)

EDMOND DE ROTHSCHILD BOND ALLOCATION (EdR Bond Allocation) INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Banque Attijari de Tunisie -Attijari bank- 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis -

Banque Attijari de Tunisie -Attijari bank- 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis - Augmentation de capital VISAS du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur et

Plus en détail

UFF OBLIGATIONS 3-5 (part A)

UFF OBLIGATIONS 3-5 (part A) LETTRE AUX PORTEURS Paris, le 23 octobre 2015 Objet : UFF OBLIGATIONS 3-5 Madame, Monsieur, Nous vous informons que LA FRANÇAISE ASSET MANAGEMENT, actuellement société de gestion par délégation de votre

Plus en détail

Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers

Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers Annexe III Aperçu des caractéristiques et risques essentiels des instruments financiers Sommaire 1. Les risques de base... page 8 2. Les risques spécifiques relatifs aux investissements... 10 2.1. Les

Plus en détail

Informations clés pour l'investisseur

Informations clés pour l'investisseur Informations clés pour l'investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds d'épargne salariale. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations

Plus en détail

Risk Management: TP1

Risk Management: TP1 Risk Management: TP1 Q 1) FRA: Forward Rate Agreement Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/forward_rate_agreement C est un contrat de gré à gré sur un taux d intérêt ou sur des devises, avec un montant

Plus en détail

GLOSSAIRE SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS. EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) www.edmond-de-rothschild.fr

GLOSSAIRE SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS. EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) www.edmond-de-rothschild.fr GLOSSAIRE SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) www.edmond-de-rothschild.fr Edmond de Rothschild (France) a le plaisir de mettre à votre disposition un descriptif de la nature et

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds

Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds Suite à la publication du 1 er juin 2015 relative au repositionnement

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

LETTRE AUX PORTEURS. Objet : La Française Trésorerie Moyen Terme (FR0010607226 / FR0011468388)

LETTRE AUX PORTEURS. Objet : La Française Trésorerie Moyen Terme (FR0010607226 / FR0011468388) LETTRE AUX PORTEURS Paris, le 10 août 2015 Objet : La Française Trésorerie Moyen Terme (FR0010607226 / FR0011468388) Madame, Monsieur, Vous êtes porteur de part(s) du fonds commun de placement La Française

Plus en détail

LES OBLIGATIONS D ETAT

LES OBLIGATIONS D ETAT S OBLIGATIONS D ETA Année Universitaire 2010-2011 PLAN Introduction 1. Définition des OE 2. Les types d OE 3. Avantages des OE 4. Inconvénients et risques des OE Conclusion Définition Une obligation d

Plus en détail

Les certificats Leverage et Short

Les certificats Leverage et Short Les certificats Leverage et Short Produits présentant des risques de perte en capital Le prospectus d'émission des certificats Leverage et Short a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand. Les titres

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 Exercice 1 Le 13 octobre (N), votre responsable financier vous donne l ordre de vendre au SRD 50 actions ZZZ au cours limite de 180. a- Expliquer en quoi consiste

Plus en détail

Aviva Zénith Sécurité

Aviva Zénith Sécurité Aviva Zénith Sécurité Titre de créance de droit français à capital intégralement remboursé à l échéance soit le 3 novembre 2021 Commercialisation du 21 janvier 2013 au 12 avril 2013 (1) Émetteur : BNP

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte. Informations concernant les placements et la gestion

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte. Informations concernant les placements et la gestion PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte Code ISIN de l OPCVM : Dénomination : Forme juridique : Nourricier : Société de Gestion : Gestionnaire comptable par délégation : Dépositaire

Plus en détail

Fonds commun de placement

Fonds commun de placement FINOGEST Groupe UNOFI UNOFI-OBLIG Fonds commun de placement Prospectus simplifié OPCVM conforme aux normes européennes A - PARTIE STATUTAIRE A.1 PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : Dénomination : Parts

Plus en détail

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés par Newedge Group S.A. pour le compte d un client «le Client». Le Client est informé qu il existe

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

Lettre aux porteurs du fonds absorbé «Alcyone France».

Lettre aux porteurs du fonds absorbé «Alcyone France». Lettre aux porteurs du fonds absorbé «Alcyone France». Le 02 janvier 2014 Objet : Fusion-absorption du FCP «Alcyone France» (ISIN : FR0007483581) par le FCP «TRUSTEAM GARP» (Part C : FR0007066725) Madame,

Plus en détail

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos Guide Pédagogique Produits à effet de levier avec barrière désactivante Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos 2 Sommaire Introduction : Que sont les Turbos? 1. Les caractéristiques

Plus en détail

2. Principes de la politique de placement

2. Principes de la politique de placement Directives générales de la Banque nationale suisse (BNS) sur la politique de placement du 27 mai 2004 (état le 1 er avril 2015) 1. But et champ d application Les présentes directives générales précisent

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Programme de préparation à la retraite 26 mars 2010 Marie-Pierre Fleury

Comment prendre soin de son argent? Programme de préparation à la retraite 26 mars 2010 Marie-Pierre Fleury Comment prendre soin de son argent? Programme de préparation à la retraite 26 mars 2010 Marie-Pierre Fleury Menu Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de placement Fiscalité

Plus en détail

APERÇU DES CARACTERISTIQUES

APERÇU DES CARACTERISTIQUES APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS Keytrade Bank Luxembourg S.A. - www.keytradebank.lu Conditions générales - Mars 2010 1 APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES

Plus en détail

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail