CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA NORMALISATION COMPTABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA NORMALISATION COMPTABLE"

Transcription

1 CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA NORMALISATION COMPTABLE RAPPORT ANNUEL Tisser des liens en dialoguant et en agissant

2 TABLE DES MATIÈRES À propos du CSNC 1 Message du Président 3 Responsabilités du CSNC 6 Surveiller les questions stratégiques importantes pour les normalisateurs canadiens 6 Nommer les nouveaux membres 7 Soutenir la normalisation et assurer le respect de la procédure officielle 8 Informations supplémentaires 12 Membres 14 Ressources financières 19 RAPPORT ANNUEL DU CSNC iii

3 Signification des sigles CCSP : Conseil sur la comptabilité dans le secteur public CNC : Conseil des normes comptables CPA Canada : Comptables professionnels agréés du Canada CSNC : Conseil de surveillance de la normalisation comptable FASB : Financial Accounting Standards Board des États-Unis IFRS : Normes internationales d information financière OSBL : Organisme sans but lucratif iv RAPPORT ANNUEL DU CSNC

4 À PROPOS DU CSNC Le Conseil de surveillance de la normalisation comptable (CSNC) a pour noble mission de servir les intérêts des Canadiens et de veiller à la qualité de la présentation de l information financière en supervisant les activités du Conseil des normes comptables (CNC) et du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP), et en exprimant ses vues à l égard de leurs activités. Le CNC établit des normes comptables pour les entreprises et les organismes sans but lucratif (OSBL) du secteur privé canadiens, tandis que le CCSP établit des normes comptables pour les entités et les OSBL du secteur public. Pour s acquitter de sa responsabilité de surveillance, le CSNC définit les mandats et nomme les membres du CNC et du CCSP. Il formule des commentaires sur les activités des conseils et évalue leur performance. Le CSNC s est engagé à maintenir un processus de normalisation neutre et transparent pour servir l intérêt du public. Les travaux du CSNC sont essentiels pour assurer le maintien d une confiance forte dans l information financière au Canada, que cette information provienne d entités du secteur privé ou public. Historique Le CSNC a été créé en 2000 afin d exercer une surveillance du travail du CNC. En 2003, le CSNC a également commencé à exercer une surveillance des activités du CCSP. Le CSNC soutient ces deux instances dans l établissement des normes canadiennes et dans leur contribution à l élaboration de normes reconnues à l échelle internationale. Responsabilités Tout en reconnaissant que le pouvoir d établir les normes comptables demeure la prérogative du CNC et du CCSP, le CSNC soutient les activités de normalisation : en nommant les membres du CSNC, du CNC et du CCSP, y compris les présidents et les vice-présidents; en veillant à ce que le CNC et le CCSP suivent la procédure officielle; en communiquant ses commentaires au CNC et au CCSP en ce qui a trait à l orientation stratégique et à l établissement des priorités afin de s assurer que les deux instances tiennent compte de l intérêt du public et des besoins de tous les utilisateurs d états financiers dans l élaboration des normes; RAPPORT ANNUEL DU CSNC

5 en surveillant et en évaluant la performance des deux instances, l accomplissement de leurs responsabilités, l exécution de leurs programmes de travail ainsi que l utilisation et l adéquation de leurs ressources bénévoles et permanentes disponibles; en s assurant que les activités du CNC et du CCSP servent les besoins des parties prenantes et qu elles sont à l abri de toute influence. Membres Les membres du CSNC sont choisis de façon à assurer un recoupement d expériences et de points de vue, notamment dans les secteurs suivants : entreprises; finance; administrations publiques; universités; professions comptable et juridique; autorités de réglementation; milieu de l analyse financière. L effectif diversifié du CSNC lui permet d avoir une vue d ensemble sur les questions qui se posent au CNC et au CCSP. Sondages menés par le CSNC Dans le cadre de son mandat d évaluation de la performance du CNC et du CCSP, le CSNC effectue régulièrement des sondages auprès des parties prenantes pertinentes afin de recueillir de l information concernant leur perception de la performance des deux instances. Le CSNC est aussi responsable de rendre compte une fois l an de la performance des deux conseils de normalisation qu il supervise. Site Web Le site Web Normes canadiennes d information financière et de certification permet aux visiteurs d accéder aux rapports annuels, aux comptes rendus des réunions, aux listes de membres, au mandat et aux autres documents connexes du CSNC, ainsi qu aux coordonnées des personnes-ressources. 2 RAPPORT ANNUEL DU CSNC

6 MESSAGE DU PRÉSIDENT C est avec plaisir que je vous présente le rapport annuel du Conseil de surveillance de la normalisation comptable (CSNC). Préservation de l intérêt public Le CSNC sert les intérêts d un large éventail de parties prenantes, y compris les préparateurs et les utilisateurs des états financiers, en surveillant les activités du Conseil des normes comptables (CNC) et du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP) et en leur exprimant ses vues sur leurs activités. Il est important de remarquer que le CSNC ne gère pas ces instances. Le CNC et le CCSP agissent à titre de normalisateurs indépendants, et leurs activités et indications sont conçues pour répondre à l intérêt public en inspirant la confiance dans les marchés, les institutions publiques et les entreprises à capital fermé. Le CSNC surveille plutôt les activités des conseils. Pour ce faire, il établit à leur intention des normes de performance rigoureuses afin d assurer l indépendance, l intégrité, la qualité supérieure et le respect de la procédure officielle, et formule des recommandations générales sur les principales questions afin de s assurer que l intérêt public est pris en compte dans toutes les activités de ces instances. Ainsi, le CSNC joue un rôle de protection important, car il veille à ce que la population canadienne puisse avoir confiance dans les normes élaborées par le CNC et le CCSP. De fait, le CSNC a mis sur pied au cours de l exercice un sous-comité ad hoc dont le mandat est de s interroger sur le sens de l expression «intérêt public». Au moment de la rédaction, cette question faisait toujours l objet de délibérations. Diversité des membres Pour soutenir le concept d intérêt public en normalisation, le CSNC compte sur environ 25 personnes qui occupent des postes de haute direction. Elles proviennent d horizons très diversifiés et exercent leur rôle de surveillance à titre bénévole. La diversité de nos membres s étend au-delà de la stricte diversité professionnelle; les membres du CSNC proviennent de différentes régions, un certain nombre d entre eux sont bilingues et nous nous assurons également qu il y a diversité des sexes. De cette manière, les points de vue partagés avec le CNC et le CCSP dans le cadre de leurs activités de normalisation seront variés. RAPPORT ANNUEL DU CSNC

7 Initiatives de Dans le cadre de son rôle de surveillance, le CSNC a surveillé le déroulement de nombreuses initiatives importantes prises par le CNC et le CCSP. Soucieux de consulter directement les parties prenantes et d examiner attentivement leurs points de vue sur les problèmes soulevés, le CSNC a formulé des commentaires sur les processus de normalisation national et international. Au pays, le CSNC a recommandé au CCSP de faire participer plus activement ses parties prenantes, et celui-ci a récemment mis sur pied le Groupe de discussion sur la comptabilité dans le secteur public, qui a tenu sa première réunion en septembre Les réunions du Groupe de discussion ont attiré un grand nombre de participants du public et favorisé un dialogue stimulant avec les parties prenantes. Celles-ci ont délibéré des questions découlant de l application du Manuel de comptabilité de CPA Canada pour le secteur public. Grâce à ces délibérations, le groupe a déjà contribué à résoudre un certain nombre de problèmes et a communiqué des informations importantes et utiles aux discussions du CCSP. Sur la scène internationale, le CSNC a encouragé le CNC à poser des gestes concernant les propositions controversées de l IASB sur les contrats d assurance. Le CNC n a pas tardé à entamer des discussions avec les parties prenantes du milieu de l assurance vie au Canada pour connaître leurs préoccupations relatives à ces propositions. Il a également consacré des ressources importantes afin de s assurer que les préoccupations de ce secteur sont prises en compte par l IASB; il a organisé des réunions publiques sur la question et consulté l équipe de projet de l IASB et son propre groupe de travail sur la comptabilisation des contrats d assurance. Le CSNC soutient la décision du CNC de demeurer attentif à ce projet au cours de la prochaine année. Le CSNC insiste constamment sur l importance de consulter les parties prenantes, et ses efforts n ont pas été vains. En effet, le CNC et le CCSP ont décidé de publier conjointement, en avril 2013, un énoncé de principes intitulé Amélioration des normes pour les organismes sans but lucratif, dans lequel ils énoncent les grands principes qui devront être pris en compte dans l élaboration de nouvelles normes comptables à l intention des organismes sans but lucratif (OSBL). Ils ont procédé ainsi pour favoriser la comparabilité et la facilité d utilisation des états financiers des OSBL. Le CSNC se réjouit de l ampleur des efforts déployés par les conseils pour diffuser ce document; de fait, l appel à commentaires a généré un nombre record de réponses, près de 300 parties prenantes ayant fait parvenir leurs commentaires. Voilà quelques-unes des initiatives que nos conseils ont prises au cours de l année. Pour plus d information sur les travaux des conseils en , veuillez consulter leur rapport annuel respectif sur le site Web consacré aux normes, Remerciements Au nom du Conseil, le vice-président Peter Jewett et moi-même souhaitons exprimer notre gratitude aux membres bénévoles. Je voudrais également remercier le CNC et le CCSP pour leurs travaux de normalisation. Nous tenons en haute estime toutes les parties prenantes qui ont donné 4 RAPPORT ANNUEL DU CSNC

8 généreusement de leur temps et ont partagé leur vaste expertise. Nous tenons également à remercier les membres du CNC, du CCSP et du CSNC dont le mandat a pris fin au cours de 2013 et de 2014 pour leur apport précieux, et nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux membres. J encourage toutes nos parties prenantes d un bout à l autre de la chaîne de l information financière, à savoir les préparateurs, les auditeurs, les autorités de réglementation et les utilisateurs, à continuer de participer activement au processus de normalisation. Plus grand sera le nombre de commentaires réfléchis que nous recevrons, meilleures seront nos normes comptables. En travaillant de concert, nous pouvons renforcer le système canadien d information financière et mieux répondre aux besoins diversifiés du marché canadien. Décès de Glenn Rioux Enfin, c est avec grande tristesse que je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances à la famille de Glenn Rioux, notre ami et collègue, qui nous a quittés à la fin de septembre 2014 au terme d un combat acharné contre une forme rare de leucémie aiguë. Glenn occupait le poste de vice-président, Normalisation, à CPA Canada. À ce titre, il avait la responsabilité de s assurer que les conseils de normalisation en comptabilité et en audit ainsi que les conseils de surveillance bénéficient du soutien essentiel à l acquittement de leurs tâches. Il partageait avec enthousiasme ses idées lumineuses et ses suggestions propres à nous aiguiller sur la meilleure voie possible. Glenn nous manquera terriblement. Kevin G. Nye Président, Conseil de surveillance de la normalisation comptable RAPPORT ANNUEL DU CSNC

9 RESPONSABILITÉS DU CSNC Surveiller les questions stratégiques importantes pour les normalisateurs canadiens CPA Canada Conseil de surveillance de la normalisation comptable Conseil de surveillance de la normalisation en audit et certification Conseil des normes comptables Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Conseil des normes d audit et de certification Permanents du Conseil des normes comptables Permanents du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Permanents du Conseil des normes d audit et de certification Surveillance Ressources Soutien Relations entre CPA Canada et les conseils de normalisation et de surveillance L évolution des activités de normalisation à l échelle internationale a inévitablement une incidence sur les normalisateurs nationaux qui adoptent les normes internationales. C est pourquoi le Conseil de surveillance de la normalisation comptable (CSNC) est convaincu que le Canada doit conserver une fonction de normalisation dans sa forme actuelle. Le CSNC soutient le Conseil des normes comptables (CNC) dans ses efforts visant à ce que le point de vue canadien soit pris en compte sur la scène internationale dans l élaboration de normes pour les entreprises ayant une obligation d information du public. 6 RAPPORT ANNUEL DU CSNC

10 De même, le CSNC soutient le CNC et le Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP) dans la poursuite de leurs importantes activités de normalisation pour le compte des parties prenantes suivantes : entreprises à capital fermé; organismes sans but lucratif (OSBL); entités du secteur public. Le CSNC doit veiller à ce que le processus de normalisation ne soit pas politisé et demeure exempt de toute influence indue des groupes de parties prenantes. Le CSNC est reconnaissant du niveau de soutien que fournit CPA Canada afin de permettre au CNC et au CCSP de réaliser leurs missions. Compte tenu des besoins constants et des demandes grandissantes, les conseils passent en revue leurs niveaux de ressources actuels et ceux qu il leur faudra à l avenir. Nommer les nouveaux membres La responsabilité de nommer de nouveaux membres est primordiale pour que les effectifs du CSNC et des instances placées sous sa surveillance demeurent complets et constitués de bénévoles informés et expérimentés qui proviennent d horizons diversifiés. La nomination des membres par le CSNC tient compte des recommandations du Comité des candidatures, dont les membres s attachent à assurer une représentation appropriée et équilibrée au sein du CSNC et des conseils de normalisation. Le 1 er avril 2014, le CSNC a nommé de nouveaux membres et a reconduit le mandat d autres membres du CSNC, du CNC et du CCSP. CSNC Nouveaux membres nommés pour un mandat de trois ans se terminant le 31 mars 2017 : Paul Cherry, O.C., FCPA, FCA, ancien président de l IFRS Advisory Council et du CNC Brenda Leong, LL. B., Commission des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique David McAusland, LL. B., McCarthy Tétrault Elaine Sibson, FCA, IAS.A., Commission des accidents du travail de la Nouvelle-Écosse Tom Trainor, CPA, CA, MBA, CFA, CFP, AVA, Hanover Private Client Corporation Miville Tremblay, M.A., MBA, CFA, Banque du Canada Membres dont le mandat a été reconduit pour une période de trois ans se terminant le 31 mars 2017 : Tim Duholke, FCA, Davis LLP Robert Herz, CPA (É.-U.), Columbia Business School et ancien président du FASB Dan Thornton, FCPA, FCA, Ph. D., Université Queen s CNC Membre dont le mandat a été reconduit pour une période de trois ans se terminant le 31 mars 2017 et nommée vice-présidente du CNC, du 28 février 2014 à la fin de son mandat : Karen Higgins, FCPA, FCA, Deloitte & Touche s.r.l. Canada RAPPORT ANNUEL DU CSNC

11 Nouveau membre nommé pour un mandat de trois ans se terminant le 31 mars 2017 : Paul Hargreaves, CPA, CMA, BC Dairy Association Membre dont le mandat a été reconduit pour une période de deux ans se terminant le 31 mars 2016 : Brian Drayton, FCA, B. Comm., CMC, MNP S.E.N.C.R.L., s.r.l. Membre dont le mandat a été reconduit pour une période de trois ans se terminant le 31 mars 2017 : Michel Magnan, MBA, Ph. D., FCPA, FCA, ASC, C.Dir., École de gestion John-Molson de l Université Concordia CCSP Membre dont le mandat a été reconduit pour une période de trois ans se terminant le 31 mars 2017 et nommé vice-président du CCSP, du 28 février 2014 à la fin de son mandat de membre du CCSP : Andrew Newman, CPA, CA, KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Nouveau membre nommé pour un mandat de trois ans se terminant le 31 mars 2017 : Bill Cox, CPA, CA, BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l. Membre dont le mandat a été reconduit pour une période de deux ans se terminant le 31 mars 2016 : France Alain, CPA, CA, Bureau du vérificateur général du Québec Membres dont le mandat a été reconduit pour une période de trois ans se terminant le 31 mars 2017 : Mike Ferguson, FCA, Vérificateur général du Canada Russ Jones, CA, MBA, Bureau du vérificateur général de la Colombie-Britannique Soutenir la normalisation et assurer le respect de la procédure officielle Conformément à ses responsabilités, le CSNC contribue au processus de normalisation sur le plan de l orientation stratégique et de l établissement des priorités des programmes nationaux, grâce aux points de vue diversifiés de ses membres. Les commentaires qu il fournit aident le CNC et le CCSP à s assurer de prendre en compte un large éventail de considérations de façon appropriée dans le cadre de leurs délibérations. Pour bien s acquitter de ses responsabilités, le CSNC : reconnaît que le pouvoir d établir les normes comptables demeure la prérogative du CNC et du CCSP; veille à ce que le CNC et le CCSP suivent la procédure officielle; communique ses commentaires au CNC et au CCSP en ce qui a trait à l orientation stratégique et à l établissement des priorités afin de s assurer que les deux instances tiennent compte de l intérêt public et des besoins de tous les utilisateurs de l information financière dans l élaboration des normes; s assure que les activités du CNC et du CCSP servent l intérêt public et qu elles sont à l abri de toute influence. 8 RAPPORT ANNUEL DU CSNC

12 CNC Le CNC a atteint les principaux objectifs de son plan annuel pour et réalisé d importants progrès vers l atteinte des objectifs plus généraux de son plan stratégique et de ses visées à long terme. Le CSNC estime que la procédure officielle a été suivie tout au long de la planification et de la mise en œuvre des initiatives du CNC en Le Conseil a fait part de ses commentaires au CNC afin que l intérêt public soit pris en compte sur des questions clés comme les suivantes : planification stratégique; adoption et élaboration des IFRS; relations avec le Financial Accounting Standards Board (FASB) des États-Unis; prise en compte des besoins des parties prenantes sur des questions comme les propositions de l IASB sur les contrats d assurance; améliorations importantes des normes pour les entreprises à capital fermé. CCSP Le CCSP a, pour l essentiel, atteint les objectifs qu il s était fixés dans son programme de travail , lesquels étaient principalement axés sur le renforcement des relations avec les parties prenantes. Le CSNC estime que la procédure officielle a été suivie tout au long de la planification et de la mise en œuvre des initiatives du CCSP en Le Conseil a fait part de ses commentaires au CCSP afin que l intérêt public soit pris en compte sur des questions clés comme les suivantes : atteinte d un équilibre entre l élaboration des normes et les problèmes de mise en œuvre; mise sur pied du Groupe de discussion sur la comptabilité dans le secteur public afin de soutenir la capacité de réponse aux besoins des parties prenantes; RAPPORT ANNUEL DU CSNC

13 cadre conceptuel du CCSP; projet sur les paiements de transfert. Initiatives conjointes du CNC et du CCSP Le CSNC a encouragé les conseils à travailler de concert sur les questions suivantes : mise à jour des normes comptables pour les OSBL; analyses de risque afin d orienter les décisions futures touchant la planification et les activités de nature opérationnelle. Être directement à l écoute des parties prenantes Pour s acquitter de sa responsabilité qui consiste à servir l intérêt public, le CSNC tient des réunions qui constituent un forum au sein duquel, moyennant un accord préalable, les intéressés peuvent faire des présentations sur des questions d actualité en matière d information financière. Ces présentations, et les discussions qu elles suscitent entre les présentateurs, les membres du CSNC et les représentants du CNC et du CCSP, peuvent apporter une contribution précieuse au processus décisionnel du CNC et/ou du CCSP et à la fonction de surveillance du CSNC. Voici une liste des présentateurs provenant d un large éventail d entreprises et d institutions canadiennes qui ont fait des présentations au cours de l exercice : Juin 2013 Paul Cherry, président de l IFRS Advisory Council Paul McCrossan, actuaire-conseil Octobre 2013 Yvon Charest, président et chef de la direction, Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. Paul Cherry, président de l IFRS Advisory Council Steve Easson, vice-président et actuaire en chef, Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Sheila Fraser, administratrice, IFRS Foundation Steve Roder, vice-président directeur principal et chef des finances, Financière Manuvie Frank Swedlove, président, Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Axel Thesberg, ancien associé directeur canadien, Normes professionnelles et gestion des risques, KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l., conseiller auprès de CPA Canada John Wiersema, membre de l International Auditing and Assurance Standards Board (IAASB) Bruce Winter, membre de l IAASB Si vous souhaitez faire une présentation lors d une réunion du CSNC, veuillez communiquer avec : Harry Klompas, CPA, CA Secrétaire, CSNC Téléphone: Courriel : 10 RAPPORT ANNUEL DU CSNC

14 Surveiller et évaluer la performance Le CSNC veille à ce que les activités de normalisation réalisées par le CNC et le CCSP répondent aux besoins des canadiens en surveillant et en évaluant la performance de ces deux instances au regard des objectifs et des priorités établis pour l exercice. Pour ce faire, il évalue l accomplissement par le CNC et le CCSP de leurs responsabilités respectives, l exécution de leurs programmes de travail ainsi que l utilisation et l adéquation des ressources bénévoles, permanentes et financières disponibles. CNC Pour l exercice terminé le 31 mars 2014, le CSNC a conclu que le CNC avait atteint les principaux objectifs énoncés dans son plan annuel À titre d exemple : L apport du CNC à la norme provisoire de l IASB sur les entreprises à tarifs réglementés a permis d éliminer l un des derniers obstacles à l adoption intégrale des IFRS par les entreprises canadiennes ayant une obligation d information du public. Le CNC a participé activement au nouveau forum consultatif de l IASB sur la normalisation comptable, ce qui témoigne de la haute estime dont jouissent le CNC et ses permanents auprès de l IFRS Foundation et de l IASB. Les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé demeurent bien établies et leur application se poursuit sans soulever de préoccupations importantes. Le CSNC félicite le CNC pour sa performance de l exercice , compte tenu des circonstances difficiles. Le CSNC est convaincu que le CNC est en voie d atteindre les objectifs de son plan stratégique CCSP Pour l exercice terminé le 31 mars 2014, le CSNC a conclu que le CCSP avait eu de façon générale une bonne année et qu il avait pour l essentiel atteint les objectifs énoncés dans son programme de travail À titre d exemple : Le Groupe de discussion sur la comptabilité dans le secteur public du CCSP a tenu deux réunions très fructueuses et a attiré de nombreux experts d horizons diversifiés. Le Groupe a déjà contribué à la résolution de certaines questions et influencé d importantes délibérations du CCSP. Certains projets ont pris du retard parce qu il a fallu trouver un équilibre entre le temps consacré à l élaboration de la norme et la nécessité de tenir des consultations supplémentaires avec les parties prenantes. Le CCSP a révisé certains échéanciers afin de favoriser à la fois l avancement des projets, l indépendance et la prise en compte des préoccupations des parties prenantes. Le CSNC a félicité le président et le directeur du CCSP de l information qui lui a été fournie pour évaluer la performance du CCSP. RAPPORT ANNUEL DU CSNC

15 INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES Communications Page d accueil du Les parties prenantes ont été informées de façon satisfaisante des nouvelles normes et initiatives. Consultation auprès des parties prenantes : Pour informer et mettre à contribution des milliers de parties prenantes, le CNC et le CCSP ont tenu des webinaires et des tables rondes, présenté des exposés, mené des discussions en personne ou participé à de telles discussions et assuré une présence en ligne et des communications par courriel. Ces activités de communication ont permis de recueillir de nombreux commentaires des parties prenantes et de nouer un dialogue constructif. Site Web : Le site Web consacré aux normes, demeure la pierre d angle des programmes de communication du CNC, du CCSP et du CSNC. Dans le cadre d un récent 12 RAPPORT ANNUEL DU CSNC

16 sondage, une grande majorité de parties prenantes se sont dites satisfaites du site Web. Des mises à jour continuelles sont apportées au site Web et à son contenu en fonction des commentaires reçus des parties prenantes. Bulletin : Le lancement d Échos normes, un bulletin hebdomadaire traitant des sujets qui intéressent les parties prenantes, a eu lieu en juin Le nombre de lecteurs se maintient bien au-dessus du taux moyen pour le secteur et les commentaires des parties prenantes sur cette ressource d information sont hautement positifs. Pour s abonner, rendez-vous au Relations externes : La stratégie de communication dynamique s est élargie et comprend désormais une rubrique mensuelle dans CPA Magazine, intitulée «Parlons normes», et des recherches sur les médias sociaux visant à établir une plateforme de communication potentielle pour le CSNC, le CNC et le CCSP. RAPPORT ANNUEL DU CSNC

17 MEMBRES [Assis de gauche à droite (de g. à d.) : Tricia O Malley, Rod Monette, Kevin G. Nye, Peter Jewett, Linda F. Mezon, Harry Klompas; debout (de g. à d.) (rangée du milieu) : Richard Neville, Laura Talbot, Tim Beauchamp, Robert Herz, Martha Tory, Annie Giraudou, Steve Belanger, Michael Ptasznik, Paul Cherry; debout (de g. à d.) (dernière rangée) : Dan Thornton, Mark Mettrick, Brian Fiedler, Bob Muter, Neil Le Blanc, Marcel Lauzière, Tom Duholke, Phil Howell, Howard Atkinson, Dale Gislason, Peter Martin] Conseil de surveillance de la normalisation comptable Kevin G. Nye PRÉSIDENT Banque Royale du Canada Peter Jewett, LL. B. Entreprises et marchés financiers, Torys LLP Howard Atkinson, CFA, CIMA, IAS.A. Horizons Fonds négociés en bourse (Mandat terminé en mars 2014) Steve Belanger, FCA BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l. St. John s Paul Cherry, O.C., FCPA, FCA Consultant Saint John (Membre ayant droit de vote depuis janvier 2014) Tim Duholke, FCA Davis LLP Vancouver Brian Fiedler, CPA, CA, B. Comm. Give & Go Prepared Foods Lois Fine, CPA, CGA YWCA (Membre depuis avril 2013) 14 RAPPORT ANNUEL DU CSNC

18 Annie Giraudou, CPA, CA, MBA, FLMI, CFSA, CRMA, ASC Ivanhoe Cambridge Inc. Montreal (Membre depuis avril 2013) Dale Gislasan, FCGA Gislasan Targownik Peters Winkler Robert Herz, CPA (É.-U.), B.A. (Écon.) Columbia Business School et ancien président du FASB South Orange, New Jersey, (États-Unis) Philip Howell, M. Sc. (Écon.) Commission des services financiers de l Ontario (Mandat terminé en mars 2014) Marcel Lauzière, M.A. Imagine Canada Neil Le Blanc, B. Comm. N. Le Blanc Enterprises Ltd. Wedgeport Mark Mettrick, CFA, MBA Standard & Poor s (Mandat terminé en mars 2014) Louis Morisset, LL. B. Autorité des marchés financiers Montreal (Mandat terminé en mars 2014) Bob Muter, FCPA, FCA Richard Neville, FCPA, FCA Alterna Savings Ottawa Tricia O Malley, FCPA, FCA Consultant (Membre depuis avril 2013) Michael Ptasznik, CPA, CMA, B.B.A. spécialisé, C.Dir. TMX Group (Membre depuis avril 2013) Laura Talbot, FCPA, FCMA, MBA, IAS.A. TalbotAllan Consulting Group Kingston (Mandat terminé en mars 2014) Dan Thornton, FCPA, FCA, Ph. D. Université Queen s Kingston Martha Tory, FCPA, FCA, CMC Ernst & Young s.r.l., S.E.N.C.R.L. (Membre depuis avril 2013) Chris Trumpy, CGA, B. Comm. Pacific Carbon Trust (Mandat terminé en mars 2014) Membres sans droit de vote Tim Beauchamp, CMA Directeur, Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Paul Cherry, O.C., FCPA, FCA Président, IFRS Advisory Council Londres (Royaume-Uni) (Mandat à titre de membre sans droit de vote terminé en décembre 2013) Gord Fowler, FCPA, FCA Président, Conseil des normes comptables (Mandat terminé en juin 2013) Peter Martin, CPA, CA Directeur, Conseil des normes comptables Linda F. Mezon, FCPA, FCA, CPA (Mich.) Présidente, Conseil des normes comptables (Membre depuis juillet 2013) RAPPORT ANNUEL DU CSNC

19 Rod Monette, FCPA, FCA, MBA, B. Sc. Président, Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Glenn Rioux, CPA, CA Vice-président, Normalisation, CPA Canada (Membre depuis avril 2013) Permanent Harry Klompas, CPA, CA Conseil des normes comptables Comité des candidatures du CSNC Peter Jewett, LL. B. PRÉSIDENT Entreprises et marchés financiers, Torys LLP Howard Atkinson, CFA, CIMA, IAS.A. Horizons Fonds négociés en bourse (Mandat terminé en mars 2014) Marcel Lauzière, M.A. Imagine Canada Dan Thornton, FCPA, FCA, Ph. D. Université Queen s Kingston Chris Trumpy, CGA, B. Comm. Pacific Carbon Trust (Mandat terminé en mars 2014) Permanent Harry Klompas, CPA, CA Conseil des normes comptables Comité d évaluation de la performance du CSNC Bob Muter, FCPA, FCA PRÉSIDENT Tim Duholke, FCA Davis LLP Vancouver Robert Herz, CPA (É.-U.), B.A. (Écon.) Columbia Business School et ancien président du FASB South Orange, New Jersey, (États-Unis) Richard Neville, FCPA, FCA Alterna Savings Ottawa Permanent Harry Klompas, CPA, CA Conseil des normes comptables Mark Mettrick, CFA, MBA Standard and Poor s (Mandat terminé en mars 2014) 16 RAPPORT ANNUEL DU CSNC

20 Conseil des normes comptables Linda F. Mezon, FCPA, FCA, CPA (Mich.) PRÉSIDENTE Conseil des normes comptables (Ancienne vice-présidente, nommée présidente en juillet 2013) Gord Fowler, FCPA, FCA PRÉSIDENT Conseil des normes comptables (Mandat terminé en juin 2013) Karen Higgins, FCPA, FCA VICE-PRÉSIDENTE Deloitte & Touche s.r.l. (Membre nommée vice-présidente en février 2014) Anish Chopra, CPA, CA, CPA (É.-U.), CFA, EEE TD Asset Management Inc. (Membre depuis le 1 er avril 2013) Brian Drayton, FCA, B. Comm., CMC MNP S.E.N.C.R.L, s.r.l. Regina Lara Gaede, CA, CFA Alberta Securities Commission Calgary Gale Kelly, FCPA, FCA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Michel Magnan, MBA, Ph. D., FCPA, FCA, ASC, C.Dir. Université Concordia Montréal Jocelyn Patenaude, CPA, CA Behna, Cormier, Gougeon, Ouellette S.E.N.C.R.L. Montréal Adam Sheparski, CA Sobey s Inc. Stellarton Membres sans droit de vote Paul Cherry, O.C., FCPA, FCA Président, IFRS Advisory Council Londres (Royaume-Uni) (Mandat terminé en décembre 2013) Peter Martin, CPA, CA Directeur, Conseil des normes comptables Glenn Rioux, CPA, CA Vice-président, Normalisation, CPA Canada (Membre depuis avril 2013) Permanent Harry Klompas, CPA, CA Conseil des normes comptables RAPPORT ANNUEL DU CSNC

31 mai 2015. Condensé de Deloitte Sommaire des activités de normalisation

31 mai 2015. Condensé de Deloitte Sommaire des activités de normalisation 31 mai 2015 Condensé de Deloitte Sommaire des activités de normalisation À une période où il est difficile de se tenir à jour en ce qui concerne les activités de normalisation, le Condensé de Deloitte

Plus en détail

CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC RAPPORT ANNUEL POUR L EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2014

CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC RAPPORT ANNUEL POUR L EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2014 CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC RAPPORT ANNUEL POUR L EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2014 TABLE DES MATIÈRES Au sujet du conseil sur la comptabilité dans le secteur public 1 Message du

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA NORMALISATION EN AUDIT ET CERTIFICATION

CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA NORMALISATION EN AUDIT ET CERTIFICATION CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA NORMALISATION EN AUDIT ET CERTIFICATION RAPPORT PUBLIC POUR L EXERCICE CLOS LE 31 AOÛT 2014 Protection de l intérêt public TABLE DES MATIÈRES Message du président 1 Au sujet

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCSC OCTOBRE 2014 Nouvelle NCSC 4460, Rapports sur les autres éléments relevés dans le cadre d une mission d audit ou d examen : êtes-vous prêts? Le présent bulletin Alerte

Plus en détail

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 Plan stratégique 2014-2020 En décembre 2010, M me Kim MacPherson a été nommée vérificatrice générale de la province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Cadre de référence des normes d indépendance canadiennes Mai 2015

Cadre de référence des normes d indépendance canadiennes Mai 2015 Cadre de référence des normes d indépendance canadiennes Mai 2015 Points saillants Le Groupe de travail sur l indépendance 1 (GTI) du Comité sur la confiance du public (CCP) de la profession canadienne

Plus en détail

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier REPRISE DE PERTES DE VALEUR. Contexte

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier REPRISE DE PERTES DE VALEUR. Contexte POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier REPRISE DE PERTES DE VALEUR JUILLET 2015 Contexte En vertu des IFRS, à la fin de chaque période de présentation de l information financière,

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU COMITÉ DE RISQUE ET DE VÉRIFICATION 1. Généralités Le conseil d administration de la société (le «conseil») a formé un

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU SECTEUR PRIVÉ EN PLEINE TRANSITION

LA COMPTABILITÉ DU SECTEUR PRIVÉ EN PLEINE TRANSITION Incidences du passage aux IFRS sur la comptabilité du secteur public PAR JIM KEATES, DIRECTEUR DE PROJETS, CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC, L INSTITUT CANADIEN DES COMPTABLES AGRÉÉS

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Plan annuel 2014-2015

Plan annuel 2014-2015 Conseil des normes comptables Plan annuel 2014-2015 Plan annuel 2014-2015 du CNC Points saillants Aperçu du plan stratégique Travailler avec les référentiels comptables des Parties I à IV du Manuel de

Plus en détail

C6. COMITÉS (pour tous les changements, les ajouts apparaissent soulignés et le texte supprimé est rayé)

C6. COMITÉS (pour tous les changements, les ajouts apparaissent soulignés et le texte supprimé est rayé) C6. COMITÉS (pour tous les changements, les ajouts apparaissent soulignés et le texte supprimé est rayé) a. Agrément Faire des recommandations au Conseil sur les critères d adhésion à l AAI et revoir ces

Plus en détail

Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières

Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières Services de dépôt et de compensation CDS inc. (la «CDS») Modifications importantes aux Règles de la CDS Institutions financières L'Autorité des marchés financiers publie le projet, déposé par la CDS, de

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Le Comité de vérification (le «Comité») du Conseil d'administration (le «Conseil») de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (la «Société») a pour mandat

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

En quoi le chapitre 1591 est-il important pour moi?

En quoi le chapitre 1591 est-il important pour moi? Alerte info financière NCECF MAI 2015 Chapitre 1591, «Filiales» En septembre 2014, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié le chapitre 1591, «Filiales», de la Partie II (Normes comptables pour

Plus en détail

CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES

CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES (Approuvés en novembre 2004) SOMMAIRE Paragraphe Objectif du Conseil des normes comptables internationales du secteur public... 1 3 Nomination

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion publique du 30 novembre 2010

Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion publique du 30 novembre 2010 Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion publique du 30 novembre 2010 Le Groupe de discussion sur les IFRS (GDI) se veut seulement un cadre d échanges. Il a pour vocation d aider le

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

PREFACE AUX NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES DU SECTEUR PUBLIC

PREFACE AUX NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES DU SECTEUR PUBLIC PREFACE AUX NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES DU SECTEUR PUBLIC SOMMAIRE Paragraphe Introduction... 1 4 Objectif de l IPSASB... 5 9 Membres de l IPSASB... 7 Réunions de l IPSASB... 8-9 Champ d Application

Plus en détail

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement?

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Le processus de normalisation de l IASB auparavant Proposition

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Rapport d activités 2014-2015

Rapport d activités 2014-2015 INSTITUT DE GESTION FINANCIERE DE QUEBEC (IGF-QUEBEC) 1 TABLE DES MATIERES MOT DU PRÉSIDENT... 3... 4 MISSION... 4 VISION... 4 CLIENTELE... 4 ADMINISTRATEURS D... 5 CONSEIL D ADMINISTRATION... 5 CONSEIL

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCA FÉVRIER 2015 NCA 610 : Recours à l assistance directe des auditeurs internes dans le cadre de l audit Le présent bulletin Alerte audit et certification vise à faire mieux

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier ACTIONS ACCRÉDITIVES JUIN 2015 Contexte La législation fiscale canadienne permet actuellement aux entités minières d émettre des actions accréditives.

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

Histoire et fonctionnement de l IASB

Histoire et fonctionnement de l IASB CHAPITRE 1 Histoire et fonctionnement de l IASB Ce qu il faut retenir L IASB, créé il y a plus de 30 ans, est reconnu à ce jour comme un organisme normalisateur au niveau mondial, représenté par les parties

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d'administration le 26 août 2014 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d'aider le Conseil d'administration à s'acquitter de ses

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil Message du Président et chef de la direction et du Kevin Dancey, FCPA, FCA Président et chef de la direction Une profession unie qui fait sa marque! Au cours de l exercice 2015, la profession comptable

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

Manuel de procédures du CNC. Mai 2014

Manuel de procédures du CNC. Mai 2014 Manuel de procédures du CNC Mai 2014 Table des matières Introduction... 4 Principes... 9 Transparence... 9 Consultation... 10 Utilisateurs des états financiers... 10 Comités consultatifs... 11 Lettres

Plus en détail

Conseil des normes comptables Rapport annuel

Conseil des normes comptables Rapport annuel Conseil des normes comptables Rapport annuel De l exercice clos le 31 mars 2013 Transparency Progress Independence TABLE DES MATIÈRES MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES NORMES COMPTABLES 3 INTRODUCTION

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI

Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI F WO/IAOC/37/2 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 15 JUIN 2015 Organe consultatif indépendant de surveillance de l OMPI Trente-septième session Genève, 26 29 mai 2015 RAPPORT adopté par l Organe consultatif indépendant

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/22/20 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 JUILLET 2014 Comité du programme et budget Vingt-deuxième session Genève, 1 er 5 septembre 2014 RAPPORT DU CORPS COMMUN D INSPECTION INTITULE EXAMEN DE LA GESTION

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location

Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location Alerte de votre conseiller Exposé-sondage Contrats de location Juillet 2013 Aperçu En mai 2013, l International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting Standards Board (FASB) des États-Unis

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Assurer

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

Normes comptables pour les organismes sans but lucratif

Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Manuel de l ICCA Comptabilité, Partie III Historique et fondement des conclusions Avant-propos Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Cinquième Commission (A/48/801/Add.2)]

RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Cinquième Commission (A/48/801/Add.2)] NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/RES/48/218 B 12 août 1994 Quarante-huitième session Point 121 de l ordre du jour RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE [sur le rapport de la Cinquième

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales

Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales Introduction Une norme de pratique est une instruction sur le comportement attendu de l actuaire évoluant dans un contexte

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier

POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier POINTS DE VUE : Mise en œuvre des IFRS dans le secteur minier INSCRIPTION À L ACTIF DES COÛTS D EMPRUNT MAI 2015 Contexte Il arrive que les sociétés minières doivent contracter des emprunts considérables

Plus en détail

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant Le 2 mars 2015 Madame, Monsieur, Au nom des membres du comité d examen indépendant (le «CEI») du Groupe de Fonds Barometer (les «Fonds»), j ai le plaisir de vous présenter le rapport annuel du CEI à l

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

23 avril 2015. Objet : Compétences du conseil de l ACEI et diversité de ses effectifs. Cher Paul,

23 avril 2015. Objet : Compétences du conseil de l ACEI et diversité de ses effectifs. Cher Paul, 23 avril 2015 Paul Andersen Président du comité des mises en candidatures Autorité canadienne pour les enregistrements Internet 350, rue Sparks, bureau 306 Ottawa (Ontario) K1R 7S8 Objet : Compétences

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009

PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DES COMPÉTENCES REQUISES DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉVISION 2 (forme abrégée) APPROUVÉE PAR LE CONSEIL le 30 mars 2009 (Modifie et abrège le profil en date

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES EN RÉPONSE AUX CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS CONTENUES DANS LE CHAPITRE 1 «L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES» DU RAPPORT DU PRINTEMPS

Plus en détail

Table des matières. I. Nom, vision, mission et langues officielles... 2. II. Adhésion... 2. III. Principe de subsidiarité... 3. IV. Conseil...

Table des matières. I. Nom, vision, mission et langues officielles... 2. II. Adhésion... 2. III. Principe de subsidiarité... 3. IV. Conseil... Table des matières I. Nom, vision, mission et langues officielles... 2 II. Adhésion... 2 III. Principe de subsidiarité... 3 IV. Conseil... 3 V. Dirigeants... 6 VI. Comité exécutif... 6 VII. Autres comités...

Plus en détail

IGF, résolument tourné vers l avenir

IGF, résolument tourné vers l avenir IGF, résolument tourné vers l avenir Au nom des membres du conseil d administration d IGF-Québec et en mon nom personnel, permettez-moi de vous présenter la nouvelle programmation 2015-2016. Cette année

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

Version finale de la ligne directrice E-15, Actuaire désigné : Dispositions législatives, qualifications et examen par des pairs

Version finale de la ligne directrice E-15, Actuaire désigné : Dispositions législatives, qualifications et examen par des pairs Référence : Ligne directrice à l intention des SAV et SM Le 11 septembre 2012 Destinataires : Sociétés d assurances fédérales et succursales canadiennes de sociétés d assurances étrangères, y compris les

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan

Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan Note de service Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan Dest. : Exp. : Chambres de commerce membres Pat Horgan, président du comité des

Plus en détail

Vous avez un problème ou des questions?

Vous avez un problème ou des questions? Vous avez un problème ou des questions? Voici où trouver les personnes qui peuvent vous aider «Je veux savoir que ma banque s occupe de mes problèmes.» «Je veux savoir à qui parler de mon problème.» «Je

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Plus en détail

RAPPORT D ÉTAPE. Rapport du personnel de l ISAC au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004

RAPPORT D ÉTAPE. Rapport du personnel de l ISAC au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004 RAPPORT D ÉTAPE au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004 Planification stratégique Le personnel de l ISAC a appuyé le comité conjoint du CPSSP/CDPISP chargé de faire des recommandations

Plus en détail

COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE COMITÉ DE GESTION ADAPTATIVE DES GRANDS LACS ET DU FLEUVE SAINT-LAURENT DES CONSEILS DE CONTRÔLE DES GRANDS LACS

COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE COMITÉ DE GESTION ADAPTATIVE DES GRANDS LACS ET DU FLEUVE SAINT-LAURENT DES CONSEILS DE CONTRÔLE DES GRANDS LACS COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE COMITÉ DE GESTION ADAPTATIVE DES GRANDS LACS ET DU FLEUVE SAINT-LAURENT DES CONSEILS DE CONTRÔLE DES GRANDS LACS DIRECTIVE INTRODUCTION Au cours du siècle passé, la Commission

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF)

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF DE LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L ADMINISTRATION

Plus en détail

Plan stratégique 2013-2016. Plan stratégique. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification CNAC

Plan stratégique 2013-2016. Plan stratégique. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification CNAC Plan stratégique Plan stratégique 2013-2016 préparé par le Conseil des normes d audit et de certification CNAC Abréviations ACVM BSIF CCRC CNAC CSNAC IAASB ICCA ISA ISAE ISQC NAGR NCA PIOB Autorités canadiennes

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

(Les textes sont reproduits ci-après). Commentaires

(Les textes sont reproduits ci-après). Commentaires Corporation canadienne de compensation de produits dérivés (la «CDCC») Modifications aux règles Rendre obligatoire l ouverture d un compte bancaire en dollars américains L'Autorité des marchés financiers

Plus en détail

Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats»

Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Alerte info financière NCECF JANVIER 2015 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en septembre 2014 le chapitre 3056 de la Partie II (Normes comptables

Plus en détail

1. But et objectifs généraux

1. But et objectifs généraux IAMGOLD CORPORATION COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE CHARTE 1. But et objectifs généraux Le comité de nomination et de gouvernance d'entreprise (le Comité) du conseil d'administration

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail