UNE PUBLICATION DE LA BANQUE TRIODOS - NUMÉRO AUTOMNE 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE PUBLICATION DE LA BANQUE TRIODOS - NUMÉRO 120 - AUTOMNE 2012 WWW.TRIODOS.BE"

Transcription

1 LA COULEUR DE L ARGENT UNE PUBLICATION DE LA BANQUE TRIODOS - NUMÉRO AUTOMNE Dans ce numéro : se remettre en route par l emploi éthiquable, fair trade et bio suivez votre épargne à la trace Bientôt des potagers sur nos toits? Plus de moyens pour plus de projets Triodos, ça se mange

2 05 Rencontre Triodos 14 Le goût du monde 13 Suivez votre épargne à la trace un nouv chan la COUL DE L ARG NO 12 Anne Teresa De Keersmaeker

3 e elle ce EUR sommaire 04 AVANCER, INVENTER, CHANGER L édito d Olivier Marquet, directeur de la Banque Triodos. 06 UNE NOUVELLE CHANCE Les entreprises d insertion par le travail jouent un rôle essentiel pour éviter les décrochages. 13 SUIVEZ VOTRE ÉPARGNE À LA TRACE 4 projets financés par Triodos et racontés en images. 14 LES GOÛTS DU MONDE Ethiquable, nouvelle enseigne fairtrade en Belgique. 16 UN POTAGER AU-DESSUS DE NOS TÊTES Et pourquoi pas cultiver des légumes sur les toitures de nos villes? 18 LA BANQUE AUTREMENT L actualité de la finance durable. ENT. 20 TRIODOS DANS L ASSIETTE Tour d horizon de la filière bio financée par la banque. 22 LA GAMME TRIODOS Nos produits d épargne et d investissement. LA COULEUR DE L ARGENT est une publication de la Banque Triodos, envoyée gratuitement aux clients et relations pour les informer des activités de la banque.

4 édito ACTUALITÉ DURABLE 4 Avancer, inventer, changer + DE MOYENS POUR + DE PROJETS C est comme ça avec les crises. Elles frappent dur, provoquent bien des dégâts et, en même temps, elles créent des opportunités, invitent au changement et à la créativité. La crise qui secoue le monde depuis cinq ans présente ce double visage. Comme d autres acteurs du développement durable, la Banque Triodos est convaincue que la sortie de crise passera par une utilisation responsable des ressources disponibles, à même de rencontrer les besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures. Des entrepreneurs de plus en plus nombreux travaillent à cet équilibre. Ils veulent réussir mais pas sur le dos de la société, pas en dépouillant la planète. Loin de la croissance et du profit à tout prix, leur mètre étalon est la qualité de vie. Dans le domaine de l énergie, de l alimentation, de la construction, des soins de santé et autres services aux personnes, ils inventent de nouvelles manières de vivre. à la Banque Triodos, nous n aimons rien tant que faciliter ces innovations. Les moyens toujours plus importants que vous nous confiez -les chiffres ci-contre en témoignent- nous permettent de concrétiser davantage de ces projets durables. Plus que jamais, nous sommes présents et engagés dans ce rôle de financeur du changement. Voyez ce nouveau numéro de La couleur de l argent, il en dit long à ce propos. Bonne lecture! nouveaux clients Plus de Européens ont rejoint la Banque Triodos au cours des six premiers mois de l année, portant le nombre total de clients à au 30 juin 2012, selon le bulletin financier semestriel publié fin août par la banque. Les dépôts de la clientèle ont progressé au même rythme : +11% à 4,2 milliards d euros. L octroi de crédits, par lequel l argent des épargnants est converti en prêts à des entreprises durables, continue de progresser lui aussi, sur tous les marchés où la banque est active (Allemagne, Belgique, Espagne, Pays-Bas, Royaume- Uni). Au 30 juin, le portefeuille de crédits s élevait à 3,1 milliards d euros, en croissance de 9% sur six mois. Là est la première contribution de la banque au développement durable. Le bénéfice net semestriel du groupe Triodos atteint 9,9 millions d euros, en hausse de 31% par rapport à la même période en En Belgique au 30 juin, la Banque Triodos comptait clients (+8%) et plus d un milliard d euros de dépôts confiés (+6%), pour un portefeuille de crédits de 648 millions d euros (+6%). Cette année encore, vous avez été nombreux à prendre part à la campagne d émission de certificats d actions menée en juin-juillet par la Banque Triodos en Belgique. Sur les sept mois premiers mois de l année, l augmentation de capital se chiffre à 14,7 millions d euros en Belgique, soit 15% de plus qu un an plus tôt à pareille époque. En 2012 au total, la banque entend lever 60 à 80 millions d euros de capitaux supplémentaires à travers ses différentes entités en Europe. De quoi financer davantage de projets durables, tout en maintenant la solidité de la banque (14,6% de ratio de solvabilité au 30 juin). Olivier Marquet Directeur

5 5 ACTUALITÉ DURABLE RENCONTRe Un pan de ville renaît à Louvain : Tweewaters à Louvain, le projet Tweewaters relance une zone industrielle désaffectée située en ville, entre la Dyle et le canal. Ce site exceptionnel et connu pour ses grands silos est en train de se transformer en un nouveau et spectaculaire quartier durable comprenant, à terme, quelque logements basse énergie, bureaux, commerces et autres espaces voués à la culture. L ensemble sera sans voiture et dominé par le vert puisque 70% du site resteront non bâtis. La Banque Triodos est partenaire financier de ce projet hors du commun, porté par le développeur Ertzberg et dont la première phase s achèvera en mai TRIODOS POUR FAIRE CONNAÎTRE LA BANQUE autour de vous, rien de tel qu une Rencontre Triodos. Si vous êtes membre d une association poursuivant un objectif durable, nous vous proposons d organiser chez vous une rencontre avec la banque. Vous réunissez une vingtaine de membres ou sympathisants et un collaborateur Triodos vient vous présenter la banque et répondre à vos questions. Votre association recevra 25 euros par nouveau compte d épargne ouvert. Plus d infos sur au ou via 25-28/10/2012 ÉNERGIE ET HABITAT NAMUR De l info, des conseils, des solutions : telle est l ambition de ce salon organisé à Namur Expo, tout entier dédié à l efficacité énergétique et à la construction durable et 10-11/11/2012 PORTES OUVERTES ECOBOUWERS A l initiative du Bond Beter Milieu, des dizaines d habitations passives ou basse énergie ouvrent leurs portes un peu partout en Belgique. Autant de témoignages concrets de ce que l habitat durable peut offrir au quotidien /11/2012 ÉNERGIES+ MARCHE-EN- FAMENNE Le Wex (Wallonie Expo) de Marche accueille pendant trois jours le salon des économies d énergie et de la constructionrénovation durable /11/2012 «NATURE AU JARDIN» NEUFCHATEAU Les 24 et 25 novembre, Natagora Ardenne centrale organise le 4 e salon «Nature au Jardin» à l Espace 29 de Neufchâteau. Au programme : conférences, visites guidées, expositions, etc. ardennecentrale

6 Une nouvelle chance DE KRINGWINKEL ANTWERPEN Depuis 20 ans, l organisation fait en sorte que des marchandises utilisables et de valeur ne finissent pas à la décharge mais bien dans les rayons d un de ses sept magasins à Anvers. Dans les ateliers du magasin central, on y restaure des appareils électriques, des meubles et des vélos, sous la supervision de professionnels. L asbl forme et emploie des personnes pour lesquelles l accès au marché du travail est difficile. Au total, ce sont 300 personnes qui travaillent pour De Kringwinkel Antwerpen. La Banque Triodos est partenaire financier de l assocation. (photo Olivier Papegnies)

7 DOSSIER

8 Une nouvelle chance Dans un environnement économique difficile et de plus en plus exigeant, les entreprises de formation et d insertion par le travail jouent un rôle essentiel pour éviter les décrochages sociaux. Des entrepreneurs relèvent le défi de marier les logiques sociale et économique. Exemples. Une nouvelle chance photographies OLIVIER PAPEGNIES textes HIPPOLYTE BERTRAND

9 9 DOSSIER Flandre 348 entreprises d insertion («invoegbedrijven») emplois Bruxelles 9 ateliers de formation par le travail emplois 30 services d insertion professionnelle emplois 9 missions locales pour l emploi emplois Le modèle «Terre» Depuis plusieurs dizaines d années, le travail réalisé par le groupe Terre est une référence dans le secteur de l économie sociale. Installé en région liégeoise, celui-ci a su s adapter et innover pour répondre aux évolutions de la société et à un environnement de plus en plus concurrentiel. Initialement actif dans le domaine de la collecte et du recyclage des papiers et vêtements usagés, il s est notamment diversifié dans le secteur de la construction via des travaux de ferronnerie, la pose de cloisons amovibles et la production d un panneau d isolation acoustique breveté, fabriqué à base de papier usagé et de fibres de lin. Quatre sociétés anonymes à finalité sociale (SAFS) se sont ainsi greffées sur l ASBL principale qui en est l actionnaire majoritaire. Un statut qui permet aux travailleurs de participer activement à la gestion de leur entreprise. Chaque travailleur a en effet la possibilité de devenir membre de l assemblée générale de Terre qui prend les décisions stratégiques et définit la politique du groupe. Un modèle de gestion participative et démocratique, récompensé en 2012 par le Grand Prix des Générations Futures. futures.be (Chiffres 2010 sauf Flandre : 2011) (Sources : «Beaucoup d entreprises verraient ces personnes comme des inadaptés du travail, pas nous». A quelques dizaines de mètres du Rupel, les hangars de l ancien chantier naval De Steenschuit à Boom ont entamé une seconde vie. Dans un coin, un tas de caisses en carton s apprêtent à accueillir des bouteilles de savon. Plus loin, un énorme tuyau en polyester percé de trous attire l attention. «Nous sommes notamment spécialisés dans l assemblage de biofiltres industriels destinés aux stations d épuration», explique notre guide, Guy Duchêne, co-fondateur de l asbl Kraaiennest. Un nom qui n a pas été choisi par hasard : «Le nid-de-pie, c est l homme placé en vigie sur le mât d un bateau. Celui qui voit venir les choses importantes.» Et qui permet donc d anticiper l avenir. Chaînon manquant Lancée en 2011, l asbl s est donné pour mission d offrir un travail à des personnes peu ou pas scolarisées. Une aventure qui part d un constat : le secteur industriel est confronté à une pénurie de main-d œuvre technique. Or, beaucoup de ces jobs ne demandent pas un niveau universitaire, relève notre hôte, «mais les entreprises sont toujours réticentes à l idée d embaucher des personnes avec un faible niveau d instruction». Et si les projets d économie sociale sont nombreux, peu sont orientés vers les activités industrielles. Associé à Paul Balliu, Guy Duchêne a pris le pari de faire de Kraaiennest ce chaînon manquant. «Au départ, notre projet était de restaurer et d entretenir des vieux bateaux, mais la crise économique est passée par là et il n y a pas suffisamment de travail dans ce secteur pour l instant». L asbl a donc mis d autres cordes à son arc. Outre le conditionnement de savon et l assemblage des biofiltres, elle s est positionnée dans le domaine des travaux de nettoyage et des petits entretiens techniques. Elle participe par ailleurs au projet européen «Relighting» qui vise à améliorer l efficacité de l éclairage des anciens bâtiments. Une palette d activités qui lui permet d occuper une douzaine de personnes. «Nous accueillons un public très diversifié envoyé par l OCMW et le VDAB (les CPAS et Forem flamands). Des gens qui étaient très éloignés du marché du travail en raison de leur âge, d un handicap, d un problème de langue ou encore de leur statut de réfugié Ils ne doivent pas avoir de connaissance particulière, mais une bonne intelligence technique.» Et l envie de saisir leur chance. Car tout en prêtant une grande attention au bien-être de ses recrues, Kraaiennest attend d elles de la motivation et de la polyvalence, celles que demande le marché du travail. «Nous les Wallonie 59 entreprises de formation par le travail emplois 93 organismes d insertion socioprofessionnelle emplois formons de manière très concrète pour leur donner la capacité de réaliser des tâches très différentes. Mais la rentabilité doit aussi être au rendez-vous car nos activités doivent tenir le cap financièrement. Nous attachons une importance énorme à l aspect social, mais il ne doit pas être une excuse pour ne pas fonctionner normalement», souligne notre interlocuteur. Si les employés se voient offrir un CDI, Kraaiennest ne sera qu un point de passage pour la plupart d entre eux. Les subsides publics, ajoute Guy Duchêne, sont les bienvenus, particulièrement lorsque l on lance une nouvelle initiative. Mais ils constituent aussi un piège car ils reposent sur une base très instable. De la même manière, les politiques et les contrats publics dans le domaine de l économie sociale sont très fluctuants et de nature à compliquer la vie du secteur, estime-t-il. «Nous avons le sentiment que de plus en plus d entreprises vont sous-traiter beaucoup de petites tâches. Nous sommes en constante recherche de ces nouvelles opportunités, mais les évolutions se font «Nous sommes tous sur le même bateau. Il est dans l intérêt de tous d avoir un maximum de gens sur le pont et personne au fond des cales.» Thierry de Stexhe - responsable de La Ferme de Froidmont Insertion

10 DOSSIER 10 Vous avez dit «économie sociale»? > Finalité la collectivité avant le profit Décision processus démocratiques Gestion autonome Rémunération les personnes et le travail avant le capital Selon le décret wallon relatif à l économie sociale, tels sont en résumé les principes auxquels doit répondre une entreprise d économie sociale. Rendement social et économique > «Les entreprises de formation par le travail occupent aujourd hui une place importante», selon Sylvie Brichard, directrice de la société d intérim TRACE! Et plus le public concerné est éloigné du milieu du travail, plus celles-ci constituent un sas de reconstruction indispensable. «De façon générale, poursuit-elle, on observe dans le secteur de l intérim et de la mise à l emploi qu un effort particulier doit être fait non seulement pour aider les candidats à trouver un job, mais aussi pour qu ils acquièrent des compétences en matière de savoir-faire et de savoir-être». Dans ce contexte, les organismes de formation et d insertion par le travail n ont pas la tâche facile. «Arriver à concilier un objectif social avec la rentabilité minimale nécessaire à la survie d une activité est un jeu d équilibriste permanent pour ces entreprises qui font face à une concurrence gigantesque, tant dans la recherche de vraies possibilités d activités économiques que dans la chasse aux subventions. En outre, elles sont soumises aux mêmes règles de concurrence que tout le monde.» très rapidement. Et puis la concurrence est rude», conclut notre interlocuteur, citant les écarts économiques entre pays européens qui se traduisent par un afflux d ouvriers des pays de l Est, prêts à accepter des conditions de travail très différentes de celles qui ont cours en Belgique. «Le grand enjeu de demain, c est d arriver à faire du social sur une base économique». Remettre debout A Rixensart, l ancien couvent dominicain de la Ferme de Froidmont a également entamé une nouvelle existence. Dans l aile qui abritait autrefois le réfectoire, le bruit des casseroles continue à résonner mais pour une clientèle toute différente. Avec ici aussi la Banque Triodos pour partenaire financier, une entreprise de formation par le travail (EFT) axée sur les métiers de l Horeca s est installée dans ce lieu magique, à l initiative de Thierry de Stexhe. Obtenir des dominicains un bail emphytéotique, rassembler les moyens nécessaires, s accorder avec les autres organismes d insertion socioprofessionnelle, mener à bien le gros chantier de rénovation du bâtiment tout en accueillant les premiers clients et surmonter les difficultés liées au moratoire inattendu qui a gelé l agrément des EFT Concrétiser La Ferme de Froidmont Insertion ne fut pas une mince affaire. Le choix du secteur Horeca s est imposé pour plusieurs raisons, explique cet ancien DRH qui a pas mal roulé sa bosse : «Tout d abord, parce qu il faut être actif sur des métiers en pénurie pour faciliter à nos stagiaires l accès à un travail et pour avoir accès aux subsides. Ensuite parce que c est un secteur exigeant où il y a matière à redonner un cadre professionnel et relationnel à des adultes qui l ont parfois perdu. Et enfin parce que le cadre de la ferme s y prêtait à merveille et que cela répondait à un besoin dans la région.» Les sources propres de financement de l asbl reposent sur plusieurs piliers : la cuisine française de qualité et bio du restaurant «La table de Froidmont», les salles de réunion utilisées par des associations et PME locales, six chambres d hôtes permettant d accueillir des clients pour un séjour résidentiel et enfin sept logements à loyers modérés. Ces rentrées propres lui permettent de couvrir environ 60% de ses besoins financiers. La formation de six mois en commis de cuisine et commis de salle est axée essentiellement sur la pratique et des éléments d apprentissage théoriques, en incluant un stage final dans une entreprise extérieure. Surtout, on s y attache à redonner confiance en elles à des personnes parfois fragilisées pour les aider «à se remettre en route». «Une fois sur deux au moins, il y a un emploi à la clef au terme de la formation. Le calcul économique pour la société est donc clair : plutôt que de payer des indemnités de chômage, elle investit dans nos formations qui conduisent à un vrai job», résume Thierry de Stexhe. Parlera-t-on ici d assistanat? Plutôt d une assistance légitime, souligne-t-il, inscrite ici dans une logique d entrepreneuriat social. «Pour moi la définition de l économie sociale, c est que nous sommes tous sur le même bateau et qu il est dans l intérêt de tous d avoir un maximum de gens sur le pont et personne au fond des cales. J ajoute qu une entreprise à finalité sociale avec ou sans subvention peut se développer dans n importe quelle activité économique». A ses yeux, les pouvoirs publics se montrent favorables, attentifs et bien informés. Par contre leurs délais de versement des aides sont bien trop longs par rapport aux besoins de liquidités. «Il est bien qu ils contrôlent les choses et veillent à une certaine concurrence pour les aides, mais une meilleure coordination de la logique administrative avec celle de l entreprise sociale permettrait à tous de faire de belles économies d argent, de temps et d énergie.»

11 11 DOSSIER EMPLOIS De Kringwinkel Antwerpen est un maillon d un vaste réseau du même nom quadrillant la Flandre et employant personnes au total. Chaque année, tonnes de biens passent entre leurs mains. Les photos illustrant ce dossier ont été prises dans les ateliers de Merksem (Anvers).

12 ACTUALITÉ TRIODOS 12 Un «chez soi» pour autistes adultes Pour l asbl Coupole bruxelloise de l autisme, c est un vieux projet qui se concrétise enfin. Cet été ont démarré à Jette les travaux de construction d un centre spécialisé pour l accueil d adultes autistes à Bruxelles. Composé de deux bâtiments situés dans la même rue (un centre d hébergement et un centre de jour), la structure permettra d accueillir 15 personnes à l horizon «Le centre sera ouvert à des personnes grandement dépendantes, ne trouvant à ce jour aucun lieu d accueil adapté à Bruxelles», situe l asbl. «Les personnes avec autisme ayant constamment besoin d activités très structurées, elles seront encadrées 24h/24 par des professionnels formés aux problèmes spécifiques de l autisme. Ils assureront un accompagnement spécialisé des résidents, dans le but de favoriser leur autonomie.» Quelque 25 personnes devraient être engagées pour assurer le fonctionnement du centre. La Banque Triodos finance la construction des bâtiments, reconnus comme «Bâtiments exemplaires» par Bruxelles-Environnement. La Banque Triodos a été récompensée à deux reprises lors des Ateliers de la Finance Responsable organisés en juin dernier à Paris. Lors de cette journée d étude due au cabinet français Axylia, des Profit for non Profit Awards ont été décernés aux meilleures initiatives européennes de finance solidaire, qui permettent le reversement de dons vers le monde associatif. Un «Prix Spécial du Jury» a été décerné à la Banque Triodos pour la qualité d ensemble de ses comptes d épargne développés dans ses différentes succursales (Allemagne, Belgique, Espagne, Pays-Bas, Royaume-Uni). Le jury a voulu récompenser à la fois les formules de partage développées à travers le groupe Triodos, comme la rétrocession d intérêts au profit d associations et ONG, ainsi que «la transparence et l engagement» de la banque. La succursale allemande a pour sa part reçu le «Prix de l Innovation» pour sa carte bancaire GrünCardPlus Master- Card, qui permet d accumuler des points de fidélité transformés en euros et reversés à des projets associatifs durables. ANNE TERESA DE KEERSMAEKER À L HONNEUR C est à la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker qu est revenu cette année le renommé Prijs van de Vlaamse Gemeenschap voor Algemene Culturele Verdienste. La récompense salue le parcours international de la chorégraphe et de sa compagnie Rosas, l impact artistique de son œuvre ainsi que l engagement dont témoigne notamment son école de danse. P.A.R.T.S., l école de danse créée par la chorégraphe, est basée dans un ancien site industriel à Forest. Une rénovation exemplaire financée par la Banque Triodos. photo Herman Sorgeloos Document FERRIERE ARCHITECTES Finance solidaire : prix européens pour Triodos

13 Aquafin gère, développe et finance les infrastructures flamandes d épuration des eaux usées : collecte de l eau des égouts communaux, acheminement vers des installations d épuration et traitement des eaux proprement dit. L entreprise est aussi partenaire de projets étrangers. C-TEC développe des solutions de mobilité durable pour des entreprises publiques et privées. Son objectif est de promouvoir l usage du vélo, des transports en commun et des voitures partagées (Cambio) comme alternatives efficaces à la voiture d entreprise. Intégrée au mouvement Emmaüs, l asbl La Poudrière a pour objectif de tisser des liens de solidarité entre les personnes dans le besoin et celles qui ne le sont pas, en vivant et en travaillant ensemble. Implantée notamment à Anderlecht et Péruwelz, sa principale source de revenus est la collecte et le recyclage de biens et de matériaux. L Institut Saint-Joseph-Sacré-Cœur est une école secondaire catholique de La Roche-en-Ardenne, en province de Luxembourg. Ceux qui le désirent y suivent un enseignement en immersion, deux matières (soit 12 à 14 heures de cours) étant dispensées en néerlandais par des enseignants néerlandophones. Suivez votre épargne à la trace! La Banque Triodos s engage à la transparence. A tout moment, vous êtes informé des projets dans lesquels nous investissons votre épargne des projets durables, porteurs d avenir. triodos.be

14 Innovation 14 Le goût du monde Depuis deux ans, d étonnants chips bleus du Pérou côtoient les biscuits d apéritif dans les rayons des grandes surfaces. Une préparation d Ethiquable, nouvelle enseigne de commerce équitable dans notre pays. Lancée en 2009 en Belgique, la coopérative propose aujourd hui plus de cent produits bio issus de l agriculture paysanne. photographies JOHANNA DE TESSIÈRES textes CAROLINE CHAPEAUX L histoire démarre au milieu des années 90. Le commerce équitable n en est qu à ses balbutiements lorsque l ingénieur agronome Vincent De Grelle se demande comment aider les familles d agriculteurs des pays du Sud à vivre dignement de leur travail. L homme sait de quoi il parle. A l époque, il travaille avec des caféiculteurs dans une région isolée en Equateur, côtoyant au quotidien des hommes et des femmes qui quittent la campagne pour la ville, mus par le rêve d un avenir meilleur. «Les producteurs ne trouvaient pas mieux en ville et après avoir vendu leurs terres, ils étaient bien souvent incapables de revenir en arrière, explique l actuel directeur d Ethiquable Benelux. Je voulais offrir un débouché en Europe à leurs produits. Donner une valeur économique à ce mode de production familial était la seule manière de lui permettre de survivre.» L idée ne le lâchera plus. L occasion de la concrétiser se présente quinze ans plus tard, avec le lancement réussi de l enseigne Ethiquable en France. En 2009, Vincent De Grelle se lance et

15 15 Du long terme Le label équitable garantit un salaire minimum aux producteurs du Sud, quelles que soient les fluctuations du marché mondial. En d autres mots, il permet aux agriculteurs, regroupés en coopératives, de bénéficier d un salaire décent, qui couvre au minimum leurs frais de production. Une partie des bénéfices générés par Ethiquable est également réinjectée pour l amélioration de la production ou de la commercialisation du produit. Une coopérative de Côte d Ivoire a ainsi pu s offrir une décortiqueuse de noix de cajou et une autre, au Pérou, une ensacheuse pour empaqueter le sucre. L idée est d avoir le produit le plus transformé localement, ce qui diminue les coûts et favorise l autonomie des paysans. Ils peuvent alors se concentrer sur une vision à long terme. décide de développer l enseigne, en Belgique puis au Luxembourg et aux Pays-Bas. «J estimais qu il était temps et qu il y avait une demande de la part des consommateurs. J ai démarché les magasins avec les produits français et vu que ça marchait.» Vite rejoint par son associé Stephan Vincent, qui a apporté son bagage commercial, il est aujourd hui à la tête d une coopérative de commerce équitable qui soutient quarante coopératives paysannes, et connaît une croissance de plus de 50% par an de ses ventes. Une expansion commerciale financée en bonne partie par la Banque Triodos. «L agriculture paysanne a toute sa place» Ethiquable vend 130 produits alimentaires dans les supermarchés du Benelux, allant des classiques tels que le café, le sucre ou les céréales aux produits aux saveurs plus exotiques comme les chips bleus ou le chocolat aux baies roses. Tous sont certifiés bio. «En proposant des produits issus de l agriculture paysanne, pratiquée par des familles cultivant un lopin de terre au niveau local, nous allons à l encontre d une standardisation des goûts. Plusieurs variétés peuvent être cultivées sur une même parcelle et cette polyculture permet de ne pas utiliser d intrants chimiques car les plantes se protègent mutuellement. On veut revaloriser cette biodiversité des terroirs dans les pays du Sud.» Les articles qui ont le plus de succès? Le chocolat noir et les biscuits d apéritif, sourit le patron d Ethiquable. «Les consommateurs les aiment d abord pour le goût. Nous mettons en priorité l accent sur la qualité des aliments commercialisés et leur packaging car nos produits doivent séduire tout autant que les autres.» Autre critère important, cette fois plus spécifique : la traçabilité des produits. Qu ils soient présents dans les supermarchés (Carrefour, Intermarché, Delitraiteur), les magasins Oxfam, le Thalys, les entreprises ou dans les cuisines des collectivités, l important est de savoir où ils ont été produits, par qui et quel est l impact à leur achat. Cinq personnes s activent aujourd hui au sein d Ethiquable Benelux, qui vise 1,5 million d euros de chiffre d affaires cette année en même temps que l équilibre financier. La croissance est là, l objectif reste inchangé, à savoir apporter son soutien aux agriculteurs les plus pauvres. «L agriculture paysanne a presque disparu en Europe, où l on observe pourtant un mouvement inverse, avec des consommateurs de plus en plus critiques sur ce qu ils mangent, conclut Vincent De Grelle. L agriculture paysanne y a toute sa place, comme ailleurs dans le monde. Elle doit coexister avec les autres modes de production et certainement pas disparaître.»

16 RENCONTRE 16 UN POTAGER SUR LE TOIT À Bruxelles, la BSE Academy a été lancée en 2012 pour accompagner les candidats entrepreneurs qui ont les meilleurs projets d entreprise verte. Parmi les projets candidats, le projet Rooftop Greenhouse a décroché le Triodos Sustainable Impact Award. Ambition : valoriser les toitures urbaines en y installant des serres maraîchères photographie JOHANNA DE TESSIERES texte paul gérard «Une bonne idée sans les bonnes personnes pour la concrétiser, cela ne va pas bien loin. En tant que banque durable, c est cette combinaison qui nous intéresse : la bonne idée qui apporte une plus-value en matière de durabilité, et un ou des entrepreneur(s) pour la mener à bien.» Ce crédo d Olivier Marquet, directeur de la Banque Triodos en Belgique, explique à lui seul pourquoi la banque s est associée à cette nouvelle initiative lancée en 2012 par l Agence Bruxelloise pour l Entreprise : la BSE Academy (pour Brussels Sustainable Economy). Mission : stimuler la création d entreprises à Bruxelles dans les secteurs de l énergie durable et de l environnement. Après appel à candidatures et sélection, huit projets de start-up ont été développés pendant quatre mois par des équipes pluridisciplinaires, jeunes diplômés ou professionnels déjà actifs. Encadrement et coaching étaient fournis par l ABE, ICHEC-PME, Solvay Entrepreneurs, le centre d entreprises Les Ateliers des Tanneurs et la Banque Triodos. Produire localement Après défense de leur business plan devant jury, c est l équipe de Rooftop Greenhouse qui a emporté le «Triodos Sustainable Impact Award». Soit euros qui doivent permettre à l équipe de développer plus avant son projet. «Notre ambition est de valoriser les toitures urbaines en y installant des serres basse énergie pour la culture de légumes. En ville, les grandes toitures planes ne manquent pas, ce sont des centaines de milliers de mètres carrés qui restent inexploités au-dessus de nos têtes. Y installer des serres hydroponiques (hors-sol) permet de les rentabiliser et de produire localement des légumes frais plutôt que de les acheminer depuis l Espagne au prix de plusieurs journées de camion», résume Ariane Myressiotis, un des quatre membres de l équipe. «Cela se pratique d ailleurs déjà à Montréal, Tokyo et New York, bientôt à Berlin. Nous voulons en faire de même à Bruxelles.» «Faire d un business plan intéressant une entreprise qui tourne» Ce qui a retenu l attention de la Banque Triodos, c est à la fois le potentiel durable du projet (impact, duplicabilité, effet de sensibilisation) et la qualité de l équipe (esprit d entreprise, compétences, complémentarité, motivation, ). «Soyons clair : il est trop tôt pour dire si le projet se concrétisera. L équipe a encore beaucoup de travail devant elle, il reste bien des difficultés à lever au plans technique ou foncier par exemple», prévient Olivier Marquet. «Mais le potentiel est là : il y a cette combinaison idée-personnes indispensable pour faire d un business plan intéressant une entreprise qui tourne.» Outre le prix décerné par Triodos, le Prix BSE lui-même est revenu à Eco Green- Energy Solutions, pour son projet de production de pellets à base de marc de café. L édition 2013 de la BSE Academy démarre cet automne, l appel aux candidatures court du 23 octobre au 12 décembre Avis aux amateurs!

17 Fabrice De Roy, Ariane Myressiotis, Martin Da Silva et Nathalie Barbero. Ils sont quatre à plancher sur le projet Rooftop Greenhouse. Côté compétences, la complémentarité est là : agronomie, architecture, gestion et administration. Ils ont entre 34 et 40 ans et les deux pieds dans la vie active. Qu est-ce qui les pousse à vouloir implanter des potagers d un nouveau type sur les toits de Bruxelles? Envie de relever le défi technique, de faire évoluer notre manière de consommer ou de créer son propre emploi : les réponses mêlent fibres environnementale et entrepreneuriale. «Produire des tomates sur les toitures urbaines, plutôt que de les acheminer depuis l Espagne»

18 la banque autrement 18 + performantes Les banques durables ne sont pas seulement plus utiles à la société, elles sont aussi plus performantes que les grandes enseignes traditionnelles. Telle est la principale conclusion d une étude récente commanditée par la Global Alliance for Banking on Values. Par rapport aux institutions systémiques, les banques acquises au développement durable sont davantage concentrées sur les crédits à l économie (70% de leurs actifs contre 38%) et affichent de meilleurs rendements sur fonds propres (7,1 contre 6,6%). L étude complète est sur Réseau mondial de banques durables, la Global Alliance for Banking on Values a récemment accueilli trois nouveaux membres nord-américains : Affinity Credit Union (Canada), First Green Bank et Sunrise Community Banks (USA). Lancée en 2009 par la Banque Triodos notamment, la Global Alliance for Banking on Values défend la banque durable comme la solution d avenir pour le monde financier. Elle rassemble aujourd hui 19 banques à travers le monde et a pour ambition de représenter un milliard de personnes à l horizon Rapport d activités PROJETS SOLIDAIRES Quel est le point commun entre le Kaleidoscope Théâtre, les Ateliers PARTage et la Fédération des écoles de devoir? Ces projets à but résolument sociétal sont, parmi d autres, soutenus par le Fonds Triodos. Le Fonds Triodos est financé par la générosité des clients de la Banque Triodos qui choisissent de lui rétrocéder tout ou partie des intérêts perçus sur leur épargne, ainsi que par des dons. Le Fonds Triodos soutient en premier lieu des projets qui travaillent à une société plus solidaire et pour lesquels la dignité humaine est une valeur centrale. Récemment publié et disponible en ligne, le rapport d activités du Fonds présente en détail les 52 associations soutenues sur la période.

19 faits & chiffres au 30 juin au 30 juin clients au 30 juin ,1 milliards EUR au 30 juin ,8 milliards EUR au 30 juin 2011 CLIENTS En demande de changement et de finance responsable, épargnants et emprunteurs sont de plus en plus nombreux à choisir la Banque Triodos et ce, à travers les différents pays où le groupe est présent (Allemagne, Belgique, Espagne, Pays-Bas, Royaume-Uni). 2,4 milliards EUR CRéDITS au 30 juin au 30 juin au 30 juin détenteurs de certificats au 30 juin % de crédits durables ACTIONNAIRES Ici aussi, les chiffres traduisent l engouement croissant pour la banque durable. Le nombre de détenteurs de certificats d actions augmente d année en année, à la faveur d augmentations de capital prisées des particuliers. 337 millions EUR au 30 juin millions EUR au 30 juin millions EUR au 30 juin 2012 FONDS PROPRES La position en capital de la Banque Triodos a toujours été solide. Pour maintenir cette solidité et pour poursuivre la croissance de son portefeuille de crédits, la Banque Triodos attire régulièrement des capitaux frais. Techniquement, cela se traduit par un important ratio de solvabilité (ou ratio BRI) : 14,6% au 30 juin dernier. CRÉDITS Le plus important, c est ce que la banque fait des moyens que lui confient ses clients épargnants et actionnaires : financer, c est-à-dire rendre possibles les projets d entrepreneurs motivés par le développement durable. C est là que se mesure avant tout l impact de la banque. Il grandit à mesure que se développe le portefeuille de crédits. Ce qui ne bouge pas, c est la proportion de crédits durables dans le portefeuille de la banque : 100%.

20 20 Manger Triodos La banque finance de nombreux producteurs ou distributeurs de produits de bouche bio. Il y en a sans doute l un ou l autre pas loin de chez vous. Ils nous invitent à manger bien et sain, dans le respect de la nature. Tour d horizon. photos REPORTERS, EXKi et T REIGERSHOF - texte JORIS SMEETS & PAUL GÉRARD > Fromagerie des Ardennes Manger Triodos

21 21 suivez votre épargne à la trace > t Reigershof > RoomeR > EXKi > Suivez votre épargne à la trace : les entreprises financées par la banque sont sur Fromagers, maraîchers et autres producteurs bio : en Wallonie, ce ne sont pas les bonnes adresses qui manquent. La région est parsemée d exploitations bio financées par la banque, qui sont souvent autant de magasins à la ferme : ainsi de la Ferme à l Arbre à Liège, la Fromagerie du Gros Chêne à Méan, la ferme Dôrlôu à Wodecq (qui dispose aussi d un magasin à Tournai), la ferme des Bleuets à Messancy, la ferme Sainte Barbe à Orple-Grand, la ferme de la Sarthe à Saint- Gérard, Terrenhof à Saint-Vith A côté des fermes, d autres producteurs sont financés par Triodos. A Werbomont, La Fromagerie des Ardennes produit fromages et yaourts bio. Installée à Ghislenghien, Belvas écoule ses chocolats équitables et bio dans de nombreux points de vente à travers le pays et au-delà. Vallero à Sombreffe près de Gembloux, fait de même pour ses miels et produits dérivés (bières, biscuits). Quant à l apéritif Roomer, produit à Gand à base de fleurs de sureau local, il est désormais bien connu en Flandre et fait ses premiers pas à Bruxelles et en Wallonie. De nombreux magasins bio ont aussi vu le jour çà et là, à la faveur d une demande sans cesse croissante pour les produits naturels, locaux et de saison. Citons Bioshopping à Malmédy, la boulangerie bio L Académie du Goût et des Saveurs à Liège, Le Blé en Herbe à Tilff, Autre Chose à Rixensart, La Nature Et Nous à Nivelles, Biocap Charleroi et Biocap Namur, À Quatre Mains à Namur également, Bio and Co à Andenne, Estea à Virton ou encore la coopérative Coprosain, basée à Ath, qui dispose de Comptoirs Fermiers à Ath, Brainel Alleud et Mons et alimente de nombreux magasins et marchés hebdomadaires. A mentionner encore, un stade plus loin, c est-à-dire en cuisine : le traiteur namurois VEGEtable ainsi que les restaurants Les saveurs d Edel à Frameries près de Mons et La Ferme de Froidmont Insertion à Rixensart. A Bruxelles, hormis La ferme Nos Pilifs installée à Neder-over-Heembeek, ce sont logiquement des distributeurs de produits bio que la banque finance. A Koekelberg, Au p tit bionheur est le nouveau nom d un des premiers magasins proposant de l alimentation bio à Bruxelles, «Le blé germé». Basé à Saint- Gilles, L Heureux Nouveau distribue à vélo des paniers de fruits et légumes bio. Quant à Les Filles Plaisirs Culinaires, il s agit d un atelier culinaire dans une ancienne usine à chapeaux à Saint-Gilles proposant cours de cuisine et livraison de lunchs en entreprises. A mentionner encore, EXKi, la chaîne de restauration rapide qui fait la part belle aux produits frais et naturels (pour partie bio). Triodos a financé l aménagement de la plupart des vingt implantations bruxelloises. Mention spéciale enfin pour les enseignes qui font vivre le commerce équitable en Belgique. Car la Banque Triodos finance aussi Oxfam Faitrade et plusieurs Oxfam-Magasins du Monde, de même que la nouvelle enseigne fairtrade en Belgique, Ethiquable (voir en pages 14-15). Ce n est pas tout. D autres acteurs de l agriculture et de l alimentation durables, à commencer par ceux actifs en Flandre, sont à découvrir sur

22 POUR LES ENTREPRISES ET INDÉPENDANTS, la Banque Triodos propose aussi une large gamme de services financiers : formules de crédits, épargne, placements, A découvrir sur EPARGNER ET INVESTIR ÉPARGNER INTERNET BANKING GRATUIT Formule d épargne Compte d épargne Compte d épargne Junior Compte d épargne Plus Compte à terme Taux d intérêt (*) 0,75% 0,75% (*) calculés sur base annuelle. Conforme aux tarifs en vigueur à partir du , sous réserve de modifications. INVESTIR Le certificat d action Le certificat d action de la Banque Triodos, un investissement stable qui a démontré sa rentabilité à travers les années. Info : ou Les fonds Triodos Sustainable (*) détails, conditions et fiscalité sur Triodos Sustainable Pioneer Fund Désigné «Meilleur fond SRI 2012» par moins de EUR 0,50% à partir de EUR 0,75% à partir de EUR 0,80% à partir de EUR 0,85% à partir de EUR 0,90% 1 an 0,80% 2 ans 1,10% 3 ans 1,50% 4 ans 1,80% 5 ans 2,20% 6 ans 2,30% 7 ans 2,50% 8 ans 2,65% 9 ans 2,80% 10 ans 3,00% (*) Compartiments de Triodos Sicav I, sicav de droit luxembourgeois. Le prospectus de même que les rapports périodiques et la grille tarifaire sont disponibles gratuitement auprès du prestataire de services financiers, la Banque Triodos sa (succursale belge) ou auprès d un distributeur. La gestion de patrimoine durable Services de Personal Banking et Private Banking garantissant des critères stricts de durabilité pour vos placements. Nos spécialistes sont à votre disposition au EMPRUNTER Les crédits habitation pour un projet basse énergie ou passif. Nos spécialistes sont à votre disposition au un nouv chan la COUL DE L ARG NO Prime de fidélité (*) 0,25% 0,50% 0,25% Montant minimum aucun aucun EUR EUR Triodos Sustainable Mixed Fund Morningstar Award 2012 dans la catégorie «Mixte EUR Modéré». Triodos Sustainable Equity Fund Triodos Sustainable Bond Fund Photographie : Tim Sutton COLOPHON LA COULEUR DE L ARGENT est une publication de la Banque Triodos, envoyée gratuitement aux clients et relations pour les informer des activités de la banque. ÉDITEUR RESPONSABLE Olivier Marquet, Rue Haute 139/3, 1000 Bruxelles, Belgique RÉALISATION François Bertrand, Donna De Coeyere, Paul Gérard, Veerle Lauwers, Lieve Schreurs, Joris Smeets rédaction Hippolyte Bertrand Caroline Chapeaux Paul Gérard Joris Smeets Concept & DESIGN Studio Room LAY-OUT Fé. soul conversation PHOTOS Johanna de Tessières Olivier Papegnies Reporters IMPRIMEUR Symeta LA COULEUR DE L ARGENT est imprimée sur du papier 100% recyclé et avec des encres végétales. BANQUE TRIODOS Rue Haute 139/3, 1000 Bruxelles Téléphone: Fax : TVA BE RPM Bruxelles Informations & Conseils : Crédits : LA BANQUE TRIODOS est spécialisée dans l octroi de crédits à des projets, organisations et entreprises dans les secteurs culturel, social et environnemental. Elle offre des formules d épargne et de placement aux clients particuliers et professionnels.

23 e elle ce EUR 13 Suivez votre épargne à la trace! 16 Un potager sur le toit 20 Manger Triodos ENT. 6 Dossier

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Comment gérer votre trésorerie ou votre épargne et financer vos projets de façon durable?

Comment gérer votre trésorerie ou votre épargne et financer vos projets de façon durable? Parole d expert Comment gérer votre trésorerie ou votre épargne et financer vos projets de façon durable? Eric FLORIN - Banque Triodos Avec le soutien de : Comment gérer votre trésorerie ou votre épargne

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

Investissez maintenant dans un avenir durable.

Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez dans la croissance de la Banque Triodos À la Banque Triodos, votre argent contribue à une société durable dans laquelle une place centrale est

Plus en détail

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance (Compte rendu de la table ronde du 21 septembre 2006) BIM n - 10 octobre 2006 Association des Centraliens & CERISE Le BIM d'aujourd'hui nous

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Page1 Volume 4, numéro 3 Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Mario Tremblay, Vice-président aux affaires publiques et corporatives, et secrétaire

Plus en détail

Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable

Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable 1.1. Commerce équitable Oxfam Magasins du monde 1.2. Achats socialement responsables de vêtements de travail achact Action Consommateurs Travailleurs

Plus en détail

Impact +, un crédit solidaire pour des entrepreneurs qui bousculent les codes

Impact +, un crédit solidaire pour des entrepreneurs qui bousculent les codes Impact +, un crédit solidaire pour des entrepreneurs qui bousculent les codes DOSSIER DE PRESSE Faire du business autrement. C est la volonté de cette nouvelle génération d entrepreneurs, collectifs ou

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

La FERME URBAINE DÉBUTE EN 2016

La FERME URBAINE DÉBUTE EN 2016 Communiqué de presse Bruxelles, le 12 novembre 2015 La FERME URBAINE DÉBUTE EN 2016 BIG scrl et Abattoir sa concluent un accord Le FOODMET, la nouvelle halle alimentaire d Abattoir gagne en attractivité

Plus en détail

TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT

TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT Courbevoie, le 26 mars 2015 LIVRAISON DU PROGRAMME SKY : TRANSFORMATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX EN UN PROJET MIXTE A DOMINANTE LOGEMENT Philippe JOSSE, Directeur général de Cogedim, présente ce jour l

Plus en détail

par André Dumont, journaliste

par André Dumont, journaliste par André Dumont, journaliste Mystérieuse endive Philippe Schryve est le plus important producteur d endives au pays. Pas évident, quand on est pratiquement seul à cultiver un légume peu connu. PHOTOS

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin.

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin. Extra Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin. Participez à l'action de Nouvel An d'alterfin! Alterfin est à la recherche de personnes qui souhaitent

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail Anais

Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail Anais MISSION CENTRALE INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES CRÉDIT AGRICOLE S.A. - GRS/IH 91-93 boulevard Pasteur - 75710 Paris Cedex 15 Impression réalisée par l Etablissement de Service et d Aide par le Travail

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail.

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail. MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2013 Un ZOOM sur les métiers Chef de chantier - Conducteur de travaux Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE. Rue de la libération - 59242 GENECH ac.martin@institutdegenech.fr 03.20.84.57.08

COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE. Rue de la libération - 59242 GENECH ac.martin@institutdegenech.fr 03.20.84.57.08 DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE L Institut de GENECH a pour vocation la responsabilité vis-à-vis de la nature et de l environnement. Le but? Faire de ses apprenants, des hommes et des femmes respectueux

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

Le Tiers Investisseur et autres formules de financement des économies d énergie et des énergies renouvelables

Le Tiers Investisseur et autres formules de financement des économies d énergie et des énergies renouvelables Le Tiers Investisseur et autres formules de financement des économies d énergie et des énergies renouvelables exemples de formules proposées et de cas concrets 1 Table des matières 1. La Banque 2. Evaluation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CARREFOUR MARKET - GROUPE MESTDAGH. Lancement du nouveau site web

DOSSIER DE PRESSE CARREFOUR MARKET - GROUPE MESTDAGH. Lancement du nouveau site web DOSSIER DE PRESSE CARREFOUR MARKET - GROUPE MESTDAGH Lancement du nouveau site web SEPTEMBRE 2013 CARREFOUR MARKET - GROUPE MESTDAGH : LES MAGASINS CHAMPION ONT ACHEVE LEUR MIGRATION En 2010, la reprise

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

Pauline HENROTEAUX, chargée de relations professions libérales et indépendants à la succursale de Liège, 24 ans

Pauline HENROTEAUX, chargée de relations professions libérales et indépendants à la succursale de Liège, 24 ans Pauline HENROTEAUX, chargée de relations professions libérales et indépendants à la succursale de Liège, 24 ans J ai obtenu ma licence en Sciences Commerciales, option Management, en juin 2007 aux Hautes

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

bonheur pousse en haut des arbres Leur Eunice et Bernard sont heureux des récoltes de leurs 15 avocatiers.

bonheur pousse en haut des arbres Leur Eunice et Bernard sont heureux des récoltes de leurs 15 avocatiers. Leur bonheur pousse en haut des arbres La culture d avocats bio apporte un complément de revenu à beaucoup de fermiers kenyans Eunice et Bernard Mbuthia aiment leurs 15 avocatiers car ce sont grâce à eux

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

L emploi et la formation des jeunes à Bruxelles : Les résultats en chiffres

L emploi et la formation des jeunes à Bruxelles : Les résultats en chiffres L emploi et la formation des jeunes à Bruxelles : Les résultats en chiffres A. Introduction L emploi et la formation des jeunes bruxellois est un des défis majeurs du Gouvernement. Notre objectif ultime

Plus en détail

www.thepeas.be c o m m a n d e z e n l i g n e d e s p a n i e r s b i o e t d u r a b l e s d e f r u i t s e t l é g u m e s

www.thepeas.be c o m m a n d e z e n l i g n e d e s p a n i e r s b i o e t d u r a b l e s d e f r u i t s e t l é g u m e s www.thepeas.be info@thepeas.be o f f r e s u r m e s u r e p o u r e n t r e p r i s e s p a n i e r s d e f r u i t s, d é j e u n e r s, c o l l a t i o n s o u p a n i e r s h e b d o m a d a i r e

Plus en détail

Bourse ZA. Agenda 27/02/2015. Document confidentiel destiné uniquement aux professionnels partenaires du Crédit Foncier 1. > Le Crédit Foncier en bref

Bourse ZA. Agenda 27/02/2015. Document confidentiel destiné uniquement aux professionnels partenaires du Crédit Foncier 1. > Le Crédit Foncier en bref Bourse ZA février 2015 1 partenaires du Crédit Foncier Agenda > Le Crédit Foncier en bref > Règles générales d acceptation > Nos formules spécifiques > Nos points forts > Contacts 2 2 partenaires du Crédit

Plus en détail

12 ans de soutien aux

12 ans de soutien aux 12 ans de soutien aux nouveaux arrivants professionnels du secteur agroalimentaire Fondé en 2000, le Carrefour BLE est un organisme de bienfaisance qui a pour mission l INSER- TION EN EMPLOI de professionnels

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas u Luxembourg, le 4 avril 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas Des résultats opérationnels solides hors éléments exceptionnels Des résultats commerciaux

Plus en détail

L espace test en agriculture

L espace test en agriculture Photo Civam Aquitaine L espace test en agriculture Une solution innovante pour des installations agricoles durables Une démarche pour permettre aux porteurs de projets agricoles de tester, valider, créer

Plus en détail

L Espoir. Un logement 14 familles

L Espoir. Un logement 14 familles L Espoir Un logement 14 familles Un logement accessible, un rêve devenu réalité Ce projet pilote est un rêve devenu réalité pour 14 familles. Depuis quatre ans, elles travaillent intensivement à la réalisation

Plus en détail

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion

Partageons. talents. nos. Projet Site d Insertion Durable. Programme Insertion Partageons nos talents Projet Site d Insertion Durable Programme Insertion L EsPAS Structure d Insertion par l Activité Économique 3 bis rue de Verlinghem à Lambersart L EsPAS : ses missions L ESPAS est

Plus en détail

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO)

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) est une des quatorze

Plus en détail

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

PARTENARIAT AVEC AGRISUD

PARTENARIAT AVEC AGRISUD PARTENARIAT AVEC AGRISUD Depuis 2008, un partenariat cadre Constatant que, dans certains cas, l organisation de l offre locale ne permettait pas de répondre à la demande de ses Villages en produits frais,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ASTRE 2015

DOSSIER DE PRESSE ASTRE 2015 DOSSIER DE PRESSE ASTRE 2015 VERSION 2 JANVIER 2015 Le Groupement ASTRE connecte l Europe Créé en 1992, ASTRE est un réseau de PME solides et indépendantes devenu aujourd hui le premier groupement européen

Plus en détail

filière karité équitable RAPPORT 2013

filière karité équitable RAPPORT 2013 filière karité équitable RAPPORT 2013 Sommaire p 03. Introduction L engagement filières de L OCCITANE p 09. UN PARTENARIAT QUI PARTICIPE AU DÉVELOPPEMENT DU BURKINA FASO Des impacts économiques p 04.

Plus en détail

édito Description du concours Thème 2014 : «Agriculture urbaine et biodiversité»

édito Description du concours Thème 2014 : «Agriculture urbaine et biodiversité» CAPITALE FRANÇAISE de la édito Le milieu urbain est un écosystème à part entière où plantes et animaux trouvent abris et ressources. La biodiversité dite urbaine conditionne de nombreuses fonctions écologiques,

Plus en détail

Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics

Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics 2009 Document élaboré par Raphaël Dugailliez Consultant, Formateur Formateur pour la dynamique «marchés publics durables» Mise en

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES

LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES LA LABELLISATION DES PRODUITS SUIVANT DES CRITERES DE COMMERCE EQUITABLE : MODALITES, ENJEUX ET OPPORTUNITES LES PRINCIPES DU COMMERCE EQUITABLE Le Commerce Equitable c est : Mettre l homme au cœur du

Plus en détail

dossier de presse AsTre 2012>2013 Version 1 octobre 2012

dossier de presse AsTre 2012>2013 Version 1 octobre 2012 dossier de presse ASTRE 2012>2013 Version 1 octobre 2012 Le Groupement ASTRE connecte l Europe Créé en 1992, ASTRE est un réseau de PME solides et indépendantes devenu aujourd hui le premier groupement

Plus en détail

Document explicatif Introduction à Fairtrade

Document explicatif Introduction à Fairtrade Document explicatif Introduction à Fairtrade Explication de quelques mots et expressions clés utilisés à Fairtrade. Coopérative de Café Cocla, Peru. Photo: Henrik Kastenskov Document: Document explicatif

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains

Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains - Partie I - Les Urbainculteurs et l agriculture urbaine Qui? -

Plus en détail

LES JARDINS DE GALLY DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2013

LES JARDINS DE GALLY DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2013 LES JARDINS DE GALLY DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2013 La Ferme de Gally 2 Racines Château de Versailles L histoire de Gally est d abord intimement liée à celle de la plaine de Versailles. C est là que s

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

Les prêts. professionnels et associatifs. société coopérative de finances solidaires

Les prêts. professionnels et associatifs. société coopérative de finances solidaires Les prêts professionnels et associatifs société coopérative de finances solidaires Pourquoi emprunter à la Nef? Seul établissement financier éthique en France, la Nef s implique au quotidien dans la naissance

Plus en détail

FICHE ACTION n 03. Restoria

FICHE ACTION n 03. Restoria FICHE ACTION n 03 Restoria ACTION GLOBALE Mise en place d une offre de restauration collective ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Intégration du handicap, charte de la diversité, formation au développement

Plus en détail

L emploi intérimaire, entre risque de précarité et opportunité d insertion

L emploi intérimaire, entre risque de précarité et opportunité d insertion Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2012 11, novembre 2012 www.ftu.be/ep L emploi intérimaire, entre risque de précarité et opportunité d insertion Une analyse des

Plus en détail

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise CONSEIL CENTRAL DE L ECONOMIE 18 décembre 2008 Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise Etienne Aulotte Bruxelles Environnement Service Economie, Emploi et Environnement eal@ibgebim.be

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Bruxelles Environnement RÔLES ET PLUS-VALUES D UN POTAGER URBAIN INTÉGRÉ À UN PROJET IMMOBILIER Haissam JIJAKLI Laboratoire de Phytopathologie

Plus en détail

Rapport d Activité 2014

Rapport d Activité 2014 Rapport d Activité 2014 Présenté lors de l assemblée générale le 24 mars 2015 Marmite Urbaine Au Bieritsan 11 Rue du Docteur Ollier 69100 Villeurbanne Sommaire L ASSOCIATION MARMITE URBAINE... 3 Un projet

Plus en détail

Contre la pauvreté j agis un peu. Pourquoi? Comment?

Contre la pauvreté j agis un peu. Pourquoi? Comment? Contre la pauvreté j agis un peu beaucoup à la folie Pourquoi? Comment? Objectif de l animation Echanger sur nos engagements dans la lutte contre la pauvreté : contre la pauvreté, pour la justice sociale

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Séminaire «The NEETs need us»

Séminaire «The NEETs need us» Séminaire «The NEETs need us» Jeudi, 23 avril 2015 Atelier 1 : Vers une transition efficace entre le système scolaire et le marché du travail Orateur : M. Massimiliano MASCHERINI, chargé de recherches

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

EDF ENR. Le leader du solaire photovoltaïque en toitures en France. Créons ensemble le monde de demain. www.edfenr.com

EDF ENR. Le leader du solaire photovoltaïque en toitures en France. Créons ensemble le monde de demain. www.edfenr.com EDF ENR Le leader du solaire photovoltaïque Créons ensemble le monde de demain. www.edfenr.com EDF ENR poursuit sa mission pour développer une filière française Le solaire photovoltaïque, une découverte

Plus en détail

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez!

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! PRIX ET TROPHÉE DE L INITIATIVE EN ÉCONOMIE SOCIALE 27 e ÉDITION Édito Depuis 26 ans, les «Prix et Trophée de l Initiative en économie sociale» illustrent

Plus en détail

Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise

Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise Sommaire 22.08.2011 AG PME Test: Vérification des connaissances logique entrepreneuriale et managériale Cours sur les finalités de l entreprise Au Delà Du Profit : philosophie d'une entreprise française

Plus en détail

Votre entreprise est active dans le secteur de la construction?

Votre entreprise est active dans le secteur de la construction? Votre entreprise est active dans le secteur de la construction? La Région vous soutient! Les aides regionales aux entreprises bruxelloises Des projets à la loupe Vous êtes un indépendant ou une entreprise

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

UNE PUBLICATION DE LA BANQUE TRIODOS - NUMÉRO 122 - été 2013 WWW.TRIODOS.BE

UNE PUBLICATION DE LA BANQUE TRIODOS - NUMÉRO 122 - été 2013 WWW.TRIODOS.BE LA COULEUR DE L ARGENT UNE PUBLICATION DE LA BANQUE TRIODOS - NUMÉRO 122 - été 2013 WWW.TRIODOS.BE Dans ce numéro : financer le changement et changer la finance mieux que passif: le bâtiment actif Les

Plus en détail

CoCooking. Soutien à l entrepreneuriat durable dans les métiers de bouche

CoCooking. Soutien à l entrepreneuriat durable dans les métiers de bouche CoCooking Soutien à l entrepreneuriat durable dans les métiers de bouche Si la production locale de produits alimentaires a connu une forte progression ces dernières années, la distribution de ces produits

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE

CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE Nouvelle phase de développement Recomposition d actionnariat Optimisation de la structure financière Transmission d entreprise

Plus en détail

PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES

PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES PROMOTION, FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT DE L AUTO ENTREPREUNARIAT DES JEUNES A YAOUNDE, PAR LA CREATION D UNE PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Financement EUROPAID 21.03.01 282 Durée : 3 ans Début du projet

Plus en détail

Les Logements à l Université catholique de Louvain : politique d investissement et lignes de forces. Contenu :

Les Logements à l Université catholique de Louvain : politique d investissement et lignes de forces. Contenu : Les Logements à l Université catholique de Louvain : politique d investissement et lignes de forces. Contenu : 1. Le plan d investissement du Conseil d Administration 2. Pourquoi investir dans le logement

Plus en détail

FILIÈRES TOURISME RESTAURATION ET SERVICES DOMESTIQUES

FILIÈRES TOURISME RESTAURATION ET SERVICES DOMESTIQUES FILIÈRES TOURISME RESTAURATION ET SERVICES DOMESTIQUES Diplômes des filières Tourisme, Restauration et Services domestiques Les diplômes des filières Tourisme, Restauration et Services domestiques (diplômes

Plus en détail

RESPONSABLE DEVELOPPEMENT DURABLE EN MATIERE D ENERGIE (M/F)

RESPONSABLE DEVELOPPEMENT DURABLE EN MATIERE D ENERGIE (M/F) RESPONSABLE DEVELOPPEMENT DURABLE EN MATIERE D ENERGIE (M/F) BRUXELLES SPF ECONOMIE, PME, CLASSES MOYENNES ET ENERGIE AFG07004 Contexte de la fonction Le Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes

Plus en détail

Mundo-Namur. Centre de bureaux pour associations et PME à Namur. Un lieu de travail dynamique dans votre région!

Mundo-Namur. Centre de bureaux pour associations et PME à Namur. Un lieu de travail dynamique dans votre région! Mundo-Namur Centre de bureaux pour associations et PME à Namur Un lieu de travail dynamique dans votre région! Mundo Namur : espaces de travail dans un cadre durable! Mundo Namur rassemble sous un même

Plus en détail

Consolider le développement du Jardin

Consolider le développement du Jardin Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Projet 2014 Adresse : 10 rue Héloïse Europarc

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Argenta Bank- en Verzekeringsgroep nv Argenta a la durabilité dans ses gènes et ses résultats Argenta peut s enorgueillir, au vu de ses résultats 2012 et de son premier

Plus en détail

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts par Équiterre 30 novembre 2011 Objet de l étude Cette étude

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

Le Contrat premier emploi

Le Contrat premier emploi www.far.be Le Contrat premier emploi Marie Greffe Septembre 06 Historique En 1999, afin de stimuler le travail des jeunes, Laurette Onkelinx (PS), alors ministre de l Emploi, lance l idée d un «Plan Rosetta»,

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

La BEI dans l économie circulaire

La BEI dans l économie circulaire La BEI dans l économie circulaire L appui au développement d une économie circulaire est l un des objectifs prioritaires de l Union européenne (UE) en raison du potentiel qu elle recèle pour stimuler la

Plus en détail

Soutenir la microf inance. responsable

Soutenir la microf inance. responsable Soutenir la microf inance responsable L ACCÈS AU CRÉDIT POUR TOUS : UN SECTEUR PRIORITAIRE Dans de nombreux pays, la grande majorité de la population est exclue du système bancaire. L accès aux services

Plus en détail

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+

Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ Concours du Prix Orange de l Entrepreneur Social en Afrique Session de 2014 Synthèse Projet : SENEMAR+ A chaque campagne agricole dans les zones rurales Camerounaises en particulier et Africaines en générale,

Plus en détail

Agriculture urbaine et péri-urbaine

Agriculture urbaine et péri-urbaine Formation continue Agriculture urbaine et péri-urbaine Certificat d université Session 2016 PHYTOPATHOLOGIE INTÉGRÉE ET URBAINE CERTIFICAT D UNIVERSITÉ Agriculture urbaine et péri-urbaine L agriculture

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

La Capitale en un coup d œil

La Capitale en un coup d œil La Capitale en un coup d œil Guidée par les valeurs mutualistes qui l animent, La Capitale accompagne les personnes pour bâtir, protéger et valoriser ce qu elles considèrent comme essentiel à leur sécurité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

Intervention d'anne-marie SACQUET, directrice générale du Comité 21, à la plénière d'ouverture : Les grands enjeux

Intervention d'anne-marie SACQUET, directrice générale du Comité 21, à la plénière d'ouverture : Les grands enjeux Intervention d'anne-marie SACQUET, directrice générale du Comité 21, à la plénière d'ouverture : Les grands enjeux Les grands enjeux de la vie durable Pour les grands enjeux de la vie durable, je vais

Plus en détail

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE Introduction En 2013, le gouvernement bruxellois se montrait fier de son plan ambitieux (selon lui) de construction de logements sociaux à Bruxelles

Plus en détail

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking»

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Cadre général : 24-25 avril 2012, Hôtel NOVOTEL -Tunis Depuis le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, l opinion publique

Plus en détail