EXERCİCE N 1 : «Le laser Erbium- YAG» (7pts)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXERCİCE N 1 : «Le laser Erbium- YAG» (7pts)"

Transcription

1 Terminale S Lycée Massignon DEVOİR COMMUN N 12 Barème :.. /20 Durée : 2h Les calculatrices sont autorisées. Il sera tenu compte de la qualité de la rédaction et de la cohérence des chiffres significatifs. EXERCİCE N 1 : «Le laser Erbium- YAG» (7pts) Le laser Erbium-YAG est utilisé en chirurgie esthétique et en chirurgie correctrice des yeux. A. Dans le laser Erbium-YAG, le milieu amplificateur est solide. C est un cristal de YAG (grenat d yttrium et d aluminium) dopé en ions Erbium Er 3+, dont les niveaux d énergie sont représentés ci-contre. Ils sont le siège d absorption et d émission stimulée. La longueur d onde la mieux adaptée à l absorption du barreau d Erbium-YAG est de 980 nm. La longueur d onde du rayon laser vaut 2936 nm. Données : Constante de Planck : h= 6,63x10-34 J.s ; Vitesse de la lumière dans le vide : c = 3,00 x 10 8 m.s -1 Spectre électromagnétique : 1. Recopier le diagramme d énergie puis représenter la transition correspondant à une absorption maximale. 2. a. Décrire le phénomène d émission stimulée entre le niveau E 2 et E 1. b. Quelles sont les caractéristiques du photon émis. 3. Un autre type d émission beaucoup plus fréquent existe-il dans la nature? Lequel? 4. Calculer l écart d énergie entre le niveau E 1 et E 3.

2 5. Dans quel domaine du spectre électromagnétique émet ce laser Erbium-YAG? 6. Calculer l écart énergétique entre les niveaux E 2 et E Comparer l énergie reçue et l énergie émise, puis expliquer pourquoi ce laser nécessite un système de refroidissement. 8. Quelles sont les caractéristiques générales d un faisceau laser? B. Ce laser émet des impulsions avec une cadence de tir de fréquence f = 10 Hz (10 impulsions par seconde). Chaque impulsion a une durée = 0,20 ms et une énergie E = 300 mj. 1. Calculer le nombre de photons émis par impulsion sachant que chaque proton a une énergie E photon = 6, J. 2. Calculer la puissance lumineuse d émission d une impulsion. L énergie rayonnante émise au cours d une séance de durée t: E ray = f. t. E imp. 3. a. Montrer que E ray a bien les dimensions d une énergie. b. Déterminer cette énergie pour une durée t = 4,5 s.

3 EXERCİCE N 2: «Diffraction et ballons de foot» (6pts) Le caractère ondulatoire de la matière a été abondamment vérifié depuis le début du XX e siècle. La diffraction et les interférences de particules sont aujourd hui couramment étudiées et utilisées. Les fullerènes figurent parmi les plus grosses molécules avec lesquelles ces expériences ont été faites. Parmi elles, le buckminsterfullerene de formule C 60, aussi nommé «footballène» (fig 1), a fait l objet en 1999 d une expérience de diffraction. Un faisceau de C 60 de vitesse voisine de 210m.s -1 était envoyé sur un réseau de diffraction, derrière lequel un écran de comptage était disposé à la distance D = 1,25m. Les nombres de particules détectées en fonction de la position horizontale sur l écran sont représentées en figure 2, avec ou sans le réseau de diffraction. Figure 1 : Le buckminsterfullerene, C 60 Avec réseau de diffraction Figure 2 : Comptages Sans réseau de diffraction Données : - diamètre de la molécule 1,00 nm - M(C) = 12 g.mol -1 - constance de Plank : h = 6, J.s - constante d Avogadro : N A = 6, mol Justifier que la figure 2 montre bien que les molécules se sont diffractées? 2. En quoi cette expérience illustre-t-elle la dualité onde-particule? 3. Rappeler la relation liant la longueur d onde λ d une particule à sa quantité de mouvement p. 4. Montrer que la masse m d une molécule C 60 vaut : 1, g 5. En déduire la quantité de mouvement d une molécule de C 60 ayant la vitesse v = 210 m.s Calculer la longueur d onde λ d une telle molécule. La comparer à sa taille. 7. Rappeler la relation liant la largeur a d une fente, la longueur d onde λ de la lumière émise et la demiouverture angulaire Ɵ de la tache centrale de diffraction. 8. La taille des fentes présentes dans la structure diffractante utilisée est a = 100 nm. Montrer que les résultats expérimentaux sont en accord avec la relation donnée à la question précédente.

4 EXERCİCE N 3 : «Dosage d un lait» (7pts) Le lait est un liquide comestible de couleur généralement blanchâtre produit par les glandes mammaires des mammifères femelles. Riche en lactose, il est la principale source de nutriments pour les jeunes mammifères avant qu'ils puissent digérer d'autres types d'aliments. Il est constitué de 87 % d'eau, 4,7 % de lactose et de 3,5 à 4 % de matières grasses (proportions en masse). Il renferme aussi de la caséine, des vitamines A et D, et des ions minéraux : calcium, sodium, potassium, magnésium, chlorure... Sa densité est de 1,03. L'industrie laitière met en œuvre divers contrôles de qualité du lait, avant de procéder à sa transformation (production de yaourts par exemple) ou à sa commercialisation. Cet exercice est consacré à deux de ces tests : la détermination de l'acidité Dornic et le dosage de la teneur en ions chlorure. Données pka du couple acide lactique / ion lactate : pka (C 3 H 6 O 3 / C 3 H 5 O 3 ) = 3,9 à 25 C Produit ionique de l'eau : pke = 14 à 25 C Masses molaires atomiques : Atome H C N O Na Cl Ag M (g.mol 1 ) 1,0 12,0 14,0 16,0 23,0 35,5 107,9 Conductivités molaires ioniques à 25 C Ion Ag + Cl NO 3 (ms.m 2.mol 1 ) 6,19 7,63 7,14 Couleurs et zone de virage d'indicateurs colorés acido-basiques usuels : Indicateur coloré Teinte de la Teinte de la Zone de virage forme acide forme basique Hélianthine rouge 3,1 < ph < 4,4 jaune Bleu de bromothymol jaune 6,0 < ph< 7,6 bleu Phénolphtaléine incolore 8,0 < ph< 10 rosé Courbe de titrage suivi par ph-métrie de 20,0 ml de solution d'acide lactique de concentration molaire 3,00 x 10 2 mol.l 1 par une solution d'hydroxyde de sodium de concentration molaire 5,00 x 10 2 mol.l 1.

5 Document. L'échelle d'acidité Dornic Un lait frais est légèrement acide, son ph est compris entre 6,6 et 6,8. Cependant, le lactose subit naturellement une dégradation biochimique progressive sous l'effet des bactéries, et il se transforme en acide lactique. En conséquence, plus le ph du lait est faible et moins il est frais. Lactose C 12 H 22 O 11 Acide lactique C 3 H 6 O 3 L'industrie laitière utilise le degré Dornic pour quantifier l'acidité d'un lait. Cette unité doit son nom à Pierre Dornic ( ), ingénieur agronome français. Un degré Dornic (1 D) correspond à 0,1 g d'acide lactique par litre de lait. Pour être considéré comme frais, un lait doit avoir une acidité inférieure ou égale à 18 D. Entre 18 D et 40 D, le lait caille (il «tourne») lorsqu'on le chauffe ; c'est la caséine qui flocule. Au-delà de 40 D, il caille à température ambiante. Les yaourts ont une acidité Dornic généralement comprise entre 80 D et 100 D. Tableau de correspondance entre acidité Dornic et ph du lait : Acidité Dornic ( D) ph Inférieure à 18 Entre 6,6 et 6,8 20 6,4 24 6,1 Entre 55 et 60 5,2 1. Méthode Dornic Un technicien dose l'acidité d'un lait selon la méthode Dornic. C'est-à-dire qu'il réalise le titrage à l'aide d'une solution aqueuse d'hydroxyde de sodium (Na + (aq) + HO (aq)) à 0,111 mol.l 1, appelée soude Dornic. Il prélève 10,0 ml de lait, y ajoute deux gouttes de phénolphtaléine et verse la soude Dornic goutte à goutte en agitant le mélange, jusqu'à obtenir une couleur rose pâle. Le volume de soude versée est alors de 2,5 ± 0,1 ml. On admettra que l'acidité du lait est uniquement due à l'acide lactique Des ions lactate sont-ils présents dans un lait quel que soit son état de fraîcheur? Justifier Écrire l'équation de la réaction support du titrage, en supposant que le seul acide présent dans le lait est l'acide lactique Justifier le choix de la phénolphtaléine comme indicateur de fin de réaction Pourquoi n'ajoute-t-on que deux gouttes de phénolphtaléine? 1.5. Le lait dosé est-il frais? Un raisonnement argumenté et des calculs rigoureux sont attendus.

6 1.6. Quel intérêt pratique y-a-t-il à choisir de la soude Dornic pour mesurer l'acidité d'un lait? 2. Détermination de la teneur en ions chlorure La mammite est une maladie fréquente dans les élevages de vaches laitières. II s'agit d'une inflammation de la mamelle engendrant la présence de cellules inflammatoires et de bactéries dans le lait. La composition chimique et biologique du lait est alors sensiblement modifiée. La concentration de lactose diminue, tandis que la concentration en ions sodium et en ions chlorure augmente. Cette altération du lait le rend impropre à la consommation. Dans le lait frais normal, la concentration massique en ions chlorure est comprise entre 0,8 g.l 1 et 1,2 g.l 1. Pour un lait «mammiteux», cette concentration est égale ou supérieure à 1,4 g.l 1. Dans un laboratoire d'analyse, une technicienne titre 10,0 ml de lait mélangé à 100 ml d'eau déminéralisée par une solution de nitrate d'argent (Ag + (aq)+no 3 (aq) ) de concentration molaire 2,50 x 10 2 mol.l 1. Les ions argent réagissent avec les ions chlorure pour former un précipité de chlorure d'argent AgCI (S). Le titrage est suivi par conductimétrie. Le volume équivalent déterminé par la technicienne est 10,5 ± 0,1 ml Écrire l'équation de la réaction support du dosage Parmi les représentations graphiques suivantes, quelle est celle qui représente l'allure de l'évolution de la conductivité σ du mélange en fonction du volume V de solution de nitrate d'argent versé? Justifier. Proposition 1 Proposition 2 Proposition 3 Proposition Le lait analysé est-il «mammiteux»? Une réponse argumentée et des calculs rigoureux sont attendus. Bon travail!

7 DEVOIR COMMUN N 10 - CORRECTION EXERCİCE N 1 : «Le laser Erbium- YAG» (7pts) A. 1) 2) a. Un atome du milieu actif se trouvant dans un état excité d énergie E 2, est désexcité jusqu au niveau d énergie E 1 < E 2 par un photon incident d énergie h= E 2 E 1 ; l atome émet alors un photon identique. Ce mode d émission est appelé l émission stimulée. 1 pt b. Le photon émis a la même énergie, la même direction et est en phase avec le photon incident. 3) Le type d'émission le plus fréquent est l'émission spontanée : la transition énergétique se fait d'un niveau d'énergie vers un niveau d'énergie plus bas en émettant spontanément un photon dont l'énergie correspond à la différence d'énergie des deux niveaux. 4) E 3 - E 1 = E absorption = h c/ absorption A.N. : E 3 - E 1 = 6, x 3, / ( ) = 2, J = 2, / 1, = 1,27 ev. 5) La longueur d'onde du rayonnement Laser émis vaut 2936 nm, soit 2,936 µm. L émission est dans le domaine des IR. 6) E 2 - E 1 = E émission = h c/ émission A.N. : E 2 - E 1 = 6, x 3, / ( ) = 6, J = 6, / 1, = 0,423 ev. 7) E émission < E absorption donc toute l énergie reçue n est pas émise : il faut donc un système de refroidissement pour ce laser pour évacuer la différence d énergie. 8) Un faisceau laser est monochromatique, directif et cohérent (pas de déphasage entre les photons). B. 1. E photon = 6, J et énergie fournie par impulsion : 300 mj = 0,300 J Nombre de photons émis : 0,300 / 6, = 4, photons. 2. Puissance ( W) = énergie (J) / durée (s) = 0,300 / (0, ) = 1, W. 3. a. f a la dimension inverse d un temps : [f ] = T -1 t a la dimension d un temps. Donc f t n a pas de dimension. Donc E ray a la dimension de E imp donc d une énergie. 0,75 pt b. E ray = f t Eimp = 10 x 4,5 x 0,300 = 14 J

8 EXERCİCE N 2 : «Diffraction et ballons de foot» (5,5pts) 1. D après la figure 2, en présence d un réseau de diffraction, on note une distribution spatiale de des particules détectées ordonnées et non chaotique. On retrouve un motif caractéristique des figures de diffraction. 2. Cette expérience illustre la dualité onde-particule car le faisceau de particules matérielles en mouvement (nature particulaire) peut comme la lumière être diffractés (nature ondulatoire). 3. λ = h / p 4. m C60 = M(C 60 ) / N A = 60. M(C) / N A = 60 * 12 / 6, = 1, g 5. p =m C60 v = 210 * 1, = 2, kg.m.s λ = h / p = 6, / 2, = 2, m Comparaison avec la taille : 1, / 2, = 3, petite que la taille de la molécule. 7. θ = λ /a 8. θ = λ /a = 2, / = 2, rad Graphiquement : θ = tan -1 ( / 1,25) = 2, rad On retrouve des valeurs ayant le même ordre de grandeur. La longueur d onde est 380 fois plus 1 pt

9 EXERCİCE N 3 : «Dosage d un lait» (7,5pts) 1. Méthode Dornic 1.7. Le pka du couple acide lactique/ion lactate = 3,9.Le domaine de prédominance est donc Quelque soit le ph du lait (ph compris entre 6,6 et 5,2 d après les documents) l ion lactate prédomine car le pka est inférieur au ph étudié. Donc l ion lactate est présent dans le lait L espèce titrée est l acide lactique C 3 H 6 O 3. et l espèce titrante est la base HO. L'équation de la réaction support du titrage est donc : C 3 H 6 O 3(aq) + HO (aq) C 3 H 5 O 3 (aq) + H 2 O 1.9. Un indicateur coloré convient à un titrage ph-métrique si le ph à l équivalence est inclut dans la zone de virage de l indicateur coloré. D après la courbe de titrage ph-métrique similaire donnée, le ph à l équivalence est environ égal à 8 ce qui confirme le choix de la phénolphtaléine (les deux autres indicateurs changeraient de teinte avant l équivalence). Remarque : la courbe de titrage n étant pas en ANNEXE, elle n était pas à rendre et donc la détermination rigoureuse du ph à l équivalence par la méthode des tangentes parallèles est non exigée ici. De plus, la taille de la courbe n aurait pas permis une détermination précise La phénolphtaléine appartient à un couple acide/base dont les deux formes ont une couleur différente. Sa forme acide réagit donc avec la base HO lors du titrage et augmente donc légèrement le volume à l équivalence. Il est ainsi nécessaire d en verser très peu («2 gouttes») pour ne pas fausser le titrage Pour savoir si le lait dosé est frais, il faut déterminer son degré Dornic. Recherchons alors la masse d acide lactique dans un litre de lait. L équivalence d un titrage est définie par le changement de réactif limitant. À l équivalence, le réactif titré et le réactif titrant ont été introduits dans les proportions stœchiométriques de l équation de titrage : On peut donc écrire : n(acide lactique) 1 titré n(ho ) 1 C b.ve Soit C A.Vtitré C b.ve CA (concentration molaire) V titré Or la concentration massique t et la concentration molaire sont liées par la relation : t C A.MA versé C b.ve Donc : t. M(acide lactique) V AN : t = titré 0,111x 2,5 10,0 x (3 x 12,0 + 6 x 1,0 + 3 x 16,0) = 2,5 g.l -1 D après la définition du degré Dornic, le lait titré a une acidité de 25 D. Degré Dornic :

10 On sait que 1 D est équivalent à 0,1g d acide lactique présent dans un litre de lait Ici on en a 0,25 donc D = 2,5 / 0,1 = 25 D Il n est donc pas frais car son acidité Dornic est supérieure à 18 D. 1.6 On peut s étonner de la valeur particulière de la concentration de la soude Dornic (0,111 mol.l 1 ) mais celle-ci a été choisi pour déterminer facilement l acidité Dornic : en effet, comme C B.M(acide lactique) = 10, on constate que pour un volume à l équivalence de 2,5 ml, la concentration massique en acide lactique est 2,5 g.l -1 et donc son acidité Dornic est 25 D. En titrant avec de la soude Dornic, Il suffit de multiplier le volume à l équivalence par 10 pour déterminer l acidité Dornic ce qui est fort pratique. 0,75 pt 2. Détermination de la teneur en ions chlorure 2.1. Espèce titrée : les ions chlorure Cl (aq) Espèce titrante : les ions argent Ag + (aq) L équation support du titrage est : Ag + (aq) + Cl (aq) AgCl (s) 2.2. Le changement de pente correspond à l équivalence, c est-à-dire au changement de réactif limitant. Avant l équivalence : A chaque fois qu un ion Cl réagit avec un ion Ag +, un ion spectateur NO 3 tombe dans le bécher. C est comme si un ion NO 3 remplaçait un ion Cl. Comme les ions Cl ont une meilleure conductivité molaire ionique ( droite de pente négative. λ(cl ) λ(no ) 3 ), la conductivité σ du milieu diminue. On obtient ici une A l équivalence : il n y a plus d ions Ag+ et Cl- : ils sont entièrement consommés. Il ne reste plus que les ions NO 3 - La conductivité est donc minimale à V = 10,5 ml. Après équivalence: Il n y a plus d ions Cl. La concentration en ion Ag + et NO 3 augmente donc la conductivité augmente. On obtient une droite de pente positive. Conclusion : c est la proposition 3 qui convient pour ce titrage Pour déterminer si le lait est mammiteux, il faut déterminer sa concentration massique en ions chlorure en exploitant les résultats du titrage. C b.ve À l équivalence : Soit C A.Vtitré C b.ve CA (concentration molaire) Vtitré Or t C.M A A n(cl ) 1 donc : n(ag ) 1 - titré C.V V versé b E - t.m(cl ) titré A.N. : t = -2 2,50x10 x 10,5 x 35,5 10,0 = 0,932 g.l -1 Le lait étudié n est donc pas «mammiteux» car sa concentration massique en ions chlorure est comprise entre 0,8 g.l 1 et 1,2 g.l 1.

DS n 8 Physique & Chimie

DS n 8 Physique & Chimie DS n 8 Physique & Chimie CONTROLE DE QUALITE D UN LAIT D APRES PONDICHERY 2014 (+ LIBAN 2014) [7 PTS] Le lait de vache est un liquide biologique de densité 1,03. Il est constitué de 87 % d'eau, 4,7 % de

Plus en détail

TS 2 DS 7 Lundi 28 Avril 2014

TS 2 DS 7 Lundi 28 Avril 2014 TS 2 DS 7 Lundi 28 Avril 2014 Exercice I. (Physique) Réduire la consommation d'énergie est, de nos jours, au cœur des préoccupations afin de préserver l'environnement, épargner les ressources naturelles

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie

Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie P a g e 1 TS Chimie Enoncé Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie Exercice résolu La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acido-basiques remonte à 1767 par

Plus en détail

Injections alcalinisantes

Injections alcalinisantes Injections alcalinisantes Des solutions d'hydrogénocarbonate de sodium ou de lactate de sodium sont utilisées en injection par les médecins pour leurs propriétés alcalinisantes (traitement de l'excès d'acidité)

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

TS 31 ATTAQUE DE FOURMIS!

TS 31 ATTAQUE DE FOURMIS! FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 31 ATTAQUE DE FOURMIS! Type d'activité ECE Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles du programme de Terminale S TYPE ECE Evaluation

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Devoir surveillé de physique chimie n 2 (3h30) Calculatrice autorisée

Devoir surveillé de physique chimie n 2 (3h30) Calculatrice autorisée COMPETENCES Analyser Valider Communiquer Le sujet comporte 13 pages Chaque exercice sera traité sur une copie séparée Exercice 1 : Acide lactique et médecine animale (Liban 2013-8 points) Des tests d effort

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte trois exercices (l exercice de spécialité figurant sur une feuille séparée). Chaque

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction Objectifs: le but de ce TP et de mettre en œuvre les méthodes de détermination du point équivalent d'un dosage vues précédemment. Ainsi on pourra remonter

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques CORRIGE Objectifs : Mettre en évidence l'influence des

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons :

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons : Exercice : La chaptalisation (7points) = 0,25pt donc 28 1 OH 2 C est un alcool primaire. 3 C 6 H 12 O 6 -> 2C 2 H 6 O + 2CO 2 2. 2.1 La stœchiométrie de l équation de la réaction, nous montre qu un mole

Plus en détail

Chap 3 : Transformations associées à des réactions acido-basiques en solution aqueuse.

Chap 3 : Transformations associées à des réactions acido-basiques en solution aqueuse. Chimie. Partie 2 : La transformation d'un système chimique est-elle toujours totale? I ) Autoprotolyse de l'eau : Chap 3 : Transformations associées à des réactions acido-basiques en solution aqueuse.

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 5.

Devoir de Sciences Physiques n 5. Devoir de Sciences Physiques n 5. EXERCICE I. LES INDICATEURS COLORÉS NATURELS DE LA CUISINE À LA CHIMIE La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acidobasiques remonte à 1767 par

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016 Correction TP N1 I. Etalonnage d'une solution de soude Q1. Si la solution de soude n'est pas fraîchement préparée, du dioxyde de carbone de l'air peut se dissoudre dedans puis réagir avec la soude par

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes)

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT COMPOSITION DU LAIT Ref: CPLAI A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker l ensemble

Plus en détail

Exercices Séquence n 23 Dosages par titrage avec indicateurs colorés

Exercices Séquence n 23 Dosages par titrage avec indicateurs colorés Exercices Séquence n 23 EXERCICE 1 : Choisir la bonne réponse 1. Une réaction chimique support d un titrage doit être : a. lente et totale b. rapide et totale c. rapide et limitée 2. Lors du titrage d

Plus en détail

Concours externe à dominante scientifique

Concours externe à dominante scientifique CONCOURS DE CONTRÔLEUR DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES DES 10 ET 11 MARS 2009 Concours externe à dominante scientifique ÉPREUVE N 3 : à options durée 3 heures - coefficient

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

D.S. N 4 de Physique Chimie Spécialité L usage de la calculatrice est autorisé

D.S. N 4 de Physique Chimie Spécialité L usage de la calculatrice est autorisé D.S. N 4 de Physique Chimie Spécialité L usage de la calculatrice est autorisé Exercice de Physique Des élèves de terminale S doivent mettre en œuvre un montage permettant de simuler une modulation d amplitude.

Plus en détail

Version 2 du 24 septembre 2009. X. Bataille, I. et S. Leclerc 01/10/2009 1/37

Version 2 du 24 septembre 2009. X. Bataille, I. et S. Leclerc 01/10/2009 1/37 Simulations et exploitation de courbes de titrages acidobasiques suivis par ph-métrie et conductimétrie. Utilisation des logiciels Dozzzaqueux et Regressi Version 2 du 24 septembre 2009 A. Prise en main

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

CHIMIE-RESUME DE LA DEUXIEME PARTIE DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES

CHIMIE-RESUME DE LA DEUXIEME PARTIE DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES DEUXIEME PARTIE ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES CHAPITRE 4 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Rappels [H 3 O + ] = 10 -ph ou ph = - log [H 3 O + ] (Le ph d une solution dépend

Plus en détail

Pâte de «flammekueche»

Pâte de «flammekueche» REMPLACEMENT 2012 France métropolitaine - Antilles - Guyane - Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE E 8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s)

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Session 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

EXERCICE I - UN PEU DE BALISTIQUE

EXERCICE I - UN PEU DE BALISTIQUE EXERCICE I - UN PEU DE BALISTIQUE Lors de fouilles préventives sur un chantier de travaux publics, on a retrouvé ce qui ressemble à une arme à feu. Il s agit d un ancien pistolet lance-fusées en bronze

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse

Acides et Bases en solution aqueuse Acides et Bases en solution aqueuse I- Rappel : Concentration d'une solution La concentration molaire d'une solution est le quotient de la quantité de matière dissoute par le volume de solution obtenue

Plus en détail

QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE?

QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE? Nom :.. Coéquipier : BUT QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE? Toutes les eaux minérales indiquent sur leurs étiquettes les ions présents, leur quantité et le ph de

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SESSION 2013 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

TERMINALES S1, S2, S3, S4 Vendredi 12 Décembre DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures NE RENDEZ PAS LE SUJET, CONSERVEZ-LE

TERMINALES S1, S2, S3, S4 Vendredi 12 Décembre DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures NE RENDEZ PAS LE SUJET, CONSERVEZ-LE TERMINALES S1, S2, S3, S4 Vendredi 12 Décembre 2014 DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Vous traiterez chaque exercice

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

n Fe n MnO : la quantité de matière d acide ascorbique n qui a été dosé représente le dixième du volume V

n Fe n MnO : la quantité de matière d acide ascorbique n qui a été dosé représente le dixième du volume V Terminale S Réforme. Le réactif titrant est le permanganate de potassium (concentration connue), le réactif titré est l ion fer II présent dans la solution de l ampoule.. La réaction support de dosage

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Exercice I: Préparation du savon (6 points)

Exercice I: Préparation du savon (6 points) Année scolaire : 10/11 Classes : SV Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte quatre pages numérotées de 1 à 4. L usage d une calculatrice non programmable est autorisé.

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

[METROPOLE] 23 juin 2015

[METROPOLE] 23 juin 2015 Métropole EXERCICE I : Partie 1 : 1. 1.1. L ascension du ballon se fait grâce à l effet de la poussée d Archimède. 1.2. Système : {ballon ; équipage} Référentiel : le sol, référentiel terrestre supposé

Plus en détail

Fiche de révisions sur les acides et les bases

Fiche de révisions sur les acides et les bases Fiche de révisions sur les s et les s A Définitions : : espèce chimique capable de libérer un (ou plusieurs proton (s. : espèce chimique capable de capter un (ou plusieurs proton (s. Attention! Dans une

Plus en détail

DES ÉQUILIBRES ACIDO-BASIQUES EN MILIEU BIOLOGIQUE (1h45) La calculatrice N EST PAS autorisée

DES ÉQUILIBRES ACIDO-BASIQUES EN MILIEU BIOLOGIQUE (1h45) La calculatrice N EST PAS autorisée DES ÉQUILIBRES ACIDO-BASIQUES EN MILIEU BIOLOGIQUE (1h45) La calculatrice N EST PAS autorisée Document n 1 : Système tampon phosphate Dans les milieux biologiques, les systèmes tampons amortissent les

Plus en détail

Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires

Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires PC Marcelin Berthelot Devoir surveillé 2 12 octobre 2013 : Chimie des solutions Chimie organique PCSI Diagrammes binaires Devoirs 1. Diagramme binaire solide-liquide or-argent (CCP 2013) Le diagramme binaire

Plus en détail

Séance 2 : Réactions acido-basiques et dosages

Séance 2 : Réactions acido-basiques et dosages Séance 2 : Réactions acido-basiques et dosages Le cours en question 1/ Qu'est ce qu'un acide? Une base? Un couple acido-basique? 2/ Qu'est ce qu'une constante d'acidité? Le produit ionique de l'eau? 3/

Plus en détail

TP C4 Titrages ph-métriques

TP C4 Titrages ph-métriques TP C4 Titrages -métriques I. Qu'est-ce qu'un titrage? rappels de 1èreS: à lire avant le TP Titrer une solution, c'est déterminer la concentration c A d'une espèce chimique A qu'elle contient. Pour cela,

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

S 5 F I) Introduction : 1) Exemples d acides et de bases :

S 5 F I) Introduction : 1) Exemples d acides et de bases : I) Introduction : 1) Exemples d acides et de bases : Exemple : exemples d'acides : acide chlorhydrique (HCl) ; acide sulfurique (H 2 SO 4 ) ; acide nitrique (HNO 3 ) ; acide bromhydrique (HBr) ; acide

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

THEME : SPORT. Sujet N 7

THEME : SPORT. Sujet N 7 THEME : SPORT Sujet N 7 Exercice n 1 : Question de cours Définir la mole. Exercice n : Composition de la sueur Le tableau (document 1 présent en annexe) donne une partie des composants de la sueur. 1-

Plus en détail

Les titrages ph-métriques

Les titrages ph-métriques Nom : Prénom : Classe : Date : Contrôle Contrôle de leçon Note : T le S Durée : 15 min Q1. (2,5 pts) Légender le schéma ci-dessous : Les titrages ph-métriques /10 Q2. (1 pt) On réalise le dosage d une

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

devoir 6. Calculatrice interdite.

devoir 6. Calculatrice interdite. Terminale S devoir 6. Calculatrice interdite. xercice 1 : Mesure de la valeur de la capacité d'un condensateur On dispose de deux composants : un conducteur ohmique de résistance R = 150 et un condensateur

Plus en détail

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ;

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ; CONCOURS EXTERNES IT 2012 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 01 heures 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 208 Corps : Techniciens de la recherche BAP : B Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour déterminer une constante d'acidité. I. But Déterminer la constante

Plus en détail

On se propose de déterminer les masses en ions chlorure et en acide lactique présents dans un lait.

On se propose de déterminer les masses en ions chlorure et en acide lactique présents dans un lait. ntilles 26 Exercice n 2 : NLYE D UN LIT (6,5 points) Les parties 1. et 2. de cet exercice sont indépendantes et peuvent être traitées séparément. On se propose de déterminer les masses en ions chlorure

Plus en détail

CORRECTION DS n 5 Un peu de chimie avec le lait. PARTIE A : Le lait, une source importante d acides aminés

CORRECTION DS n 5 Un peu de chimie avec le lait. PARTIE A : Le lait, une source importante d acides aminés CORRECTION DS n 5 Un peu de chimie avec le lait La calculatrice N EST PAS autorisée PARTIE A : Le lait, une source importante d acides aminés 1. La leucine présente à la fois une fonction acide carboxylique

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

La molécule de vanilline possède plusieurs groupes caractéristiques. Après avoir recopié la formule de la molécule sur votre copie, entourer et

La molécule de vanilline possède plusieurs groupes caractéristiques. Après avoir recopié la formule de la molécule sur votre copie, entourer et BAC S LA VANILLE La vanille est le fruit d'une orchidée grimpante, le vanillier, qui a besoin d'un climat tropical chaud et humide pour se développer. On la cultive à Madagascar, à Tahiti, à La Réunion,

Plus en détail

T.P.10. Correction. DOSAGES PAR TITRAGE DIRECTS

T.P.10. Correction. DOSAGES PAR TITRAGE DIRECTS TP10. Correction. Dosage phmétrique de l aspirine Ch.18. Contrôle de qualité par dosage Dosages directs. T.P.10. Correction. DOSAGES PAR TITRAGE DIRECTS I. DOSAGE PHMETRIQUE DE L ASPIRINE 1) L aspirine

Plus en détail

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON Document 2 : propulseurs à l hydrazine Document 3 : le système de PLUTON 1 Document 4 : les ondes électromagnétiques Questions 1- Décollage

Plus en détail

1. Montage expérimental.

1. Montage expérimental. Nous allons au cours de ce TP : - faire l étude de la réaction de dosage par une solution d hydroxyde de sodium : - d une solution d acide chlorhydrique - d une solution d acide éthanoïque - faire le choix

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

CHIMIE Durée : 3 heures

CHIMIE Durée : 3 heures SESSIN 009 CNCURS GE CHIMIE Durée : 3 heures Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit. Si, au

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

Le candidat doit restituer ce document avant de sortir de la salle d examen.

Le candidat doit restituer ce document avant de sortir de la salle d examen. Sujet : Détermination du degré d un vinaigre par titrage Fiche n o 3 : ÉNONCÉ DESTINÉ AU CANDIDAT Ce sujet est accompagné d une feuille individuelle de réponses sur laquelle vous devez consignez vos résultats.

Plus en détail

DEVOIR DE THERMOCHIMIE

DEVOIR DE THERMOCHIMIE DEVOIR DE THERMOCHIMIE Données fournies Constante des gaz parfaits: R= 8,31 kpa.l.k-1.mol -1 Nombre d'avogadro: N A = 6,02 x 10 23 mol -1. Capacité thermique massique de l'eau solide: 2,14 J/g. C. Capacité

Plus en détail

= 7,0 à 25 C. 2. Quelle est la concentration molaire en ions oxonium? Quelle est celle en ions hydroxyde?

= 7,0 à 25 C. 2. Quelle est la concentration molaire en ions oxonium? Quelle est celle en ions hydroxyde? 1. Exercice n 1 : Solution de soude 2. Une solution aqueuse d'hydroxyde de sodium (ou soude) a un ph égal à 12,0 à 25 C. 1. La solution est basique car ph > p 2 7,0 à 25 C. 2. Quelle est la concentration

Plus en détail

EXERCICE I. LES INDICATEURS COLORÉS NATURELS DE LA CUISINE À LA CHIMIE 2005 National (6,5 points) Calculatrice interdite

EXERCICE I. LES INDICATEURS COLORÉS NATURELS DE LA CUISINE À LA CHIMIE 2005 National (6,5 points) Calculatrice interdite SAV OIR FAI SVAOPIR Lycée français La Pérouse TS CH C7 Exercices type bac Il faut que tu saches : - Déterminer la constante d'équilibre associée à l'équation d'une réaction acido-basique à l'aide des constantes

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

CHIMIE. À propos du chrome

CHIMIE. À propos du chrome CHIMIE Les calculatrices sont autorisées. À propos du chrome Du grec khrôma ou du latin chroma (couleur). Il a été découvert par Louis Vauquelin en 1797. Il est présent dans la croûte terrestre ( 003,

Plus en détail

Sous-thèmes : Dosages par titrage. Autour du lait

Sous-thèmes : Dosages par titrage. Autour du lait Classe : 1 ère STL Enseignement : Physique et chimie en laboratoire THEMES du programme : Analyse physico-chimiques Chimie : enjeux sociétaux, économique et environnementaux Sous-thèmes : Dosages par titrage

Plus en détail

C8-REACTION ACIDE FAIBLE-BASE FORTE ET BASE FAIBLE - ACIDE FORT DOSAGE- EFFET TAMPON

C8-REACTION ACIDE FAIBLE-BASE FORTE ET BASE FAIBLE - ACIDE FORT DOSAGE- EFFET TAMPON C8-REACTION ACIDE FAIBLE- TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S Masses molaires en g.mol -1 : M(H) = 1 ; M(C) = 12 ; M (N) = 14 ; M (O) = 16 Les mesures de ph se font toutes à 25 C. 1 On introduit 4,83 g d'un monoacide

Plus en détail

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale -

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale - BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée : 6 heures Coef. : 7 Poste n : SUJET n 1 - Pratique expérimentale - DOSAGES D UNE EAU MINÉRALE D HÉPAR Fiche de choix (à rendre avec la copie)

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

c(mol.l -1 ) 1,0.10-2 1,0.10-3 1,0.10-4 σ(s.i) 9,00.10-2 2,185.10-2 3,567.10-3

c(mol.l -1 ) 1,0.10-2 1,0.10-3 1,0.10-4 σ(s.i) 9,00.10-2 2,185.10-2 3,567.10-3 Chimie TC 1 Correction On détermine la conductivité de solutions d acide fluorhydrique de diverses concentrations c. Les résultats sont consignés dans le tableau ci-dessous : c(mol.l -1 ) 1,0.10-2 1,0.10-3

Plus en détail

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN

PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN PROTOCOLE OLYMPIADES Février 2007 - ACADEMIE DE CAEN Afin de pallier la raréfaction donc la hausse du coût des combustibles d origine fossile, le gouvernement et le secteur automobile se sont lancés depuis

Plus en détail

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE XIX èmes LYMPIADES DE LA CIMIE Chimie et Beauté ACADEMIE D AIX-MARSEILLE Mercredi 5 Février 2003 PRTCLE Ne pas inscrire de Nom sur les feuilles mais le numéro d anonymat. XIXe lympiades de la Chimie, année

Plus en détail