Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada"

Transcription

1 Perspective d un producteur laitier sur les projets d atténuation des gaz à effet de serre Ron Maynard Producteurs laitiers du Canada Congrès et atelier de la FIL Canada sur le développement durable du secteur laitier et l environnement Mars 2010

2 Plan Contexte international Agriculture, production laitière et émissions de GES Les coûts des émissions de GES L atténuation des GES la perspective d un producteur laitiers Exemples de sociétés

3 Compte rendu sur les négociations concernant les changements climatiques Résultats mitigés à Copenhague : Limiter le réchauffement global à deux degrés Celsius Aucun objectif global de réduction des émissions Texte sur l agriculture en suspens jusqu à l an prochain L agriculture, la sécurité alimentaire et les changements climatiques n ont pas été bien intégrés à l échelle mondiale Le prochain congrès annuel des Nations Unies sur les changements climatiques doit avoir lieu vers la fin de 2010 à Mexico Entre-temps, chaque pays y va de son propre plan

4 L agriculture et les émissions de GES L agriculture et l environnement sont inextricablement liés, chacun dépendant de l autre Les producteurs gèrent en quelque sorte le cycle du carbone et de l azote! La sécurité climatique est synonyme de sécurité alimentaire Les changements climatiques vont toucher la disponibilité et la qualité des terres et de l eau à travers le monde L agriculture produit 15 % des émissions dans le monde. Nous représentons 15 % du problème Mais nous pouvons aussi représenter 45 % de la solution avec un marché du carbone offrant un bon rendement

5 Les émissions de GES dans le secteur laitier et l élaboration de politiques au Canada Les émissions de carbone des fermes laitières canadiennes ont reculé de plus de 25 % entre 1981 et 2006 Productivité laitière améliorée Émissions de GES du secteur laitier : 1,00 kg CO 2 / kg de lait (Dyer et coll. 2009) Lors de l assemblée générale de juillet 2009, les PLC ont préparé un train de recommandations pour l élaboration de politiques Stratégie de développement durable pour les producteurs laitiers du Canada Producteurs laitiers du Canada 5

6 Coûts de production des fermes laitières en 2009 Au moins 35 % des coûts totaux sont liés directement ou indirectement aux prix de l énergie Transport Carburant et mazout Engrais et herbicides Électricité Ration achetée Coûts liés directement ou indirectement à l énergie 35%

7 Les émissions de GES coûtent de l argent Prix de l énergie Fabrication d engrais, pesticides,,machinerie et bâtiments Pétrole brut Production d électricité Électricité Lessivage et ruissellement $ $ Volatilisation et dépôt d ammoniac et d oxyde d azote Limite de la ferme Engrais Combustion de carburant fossile Carburant pour le chauffage Pesticides Diesel et carburant $ Coûts de production des fermes laitières Épandage d engrais et de fumier $ Décomposition des résidus de cultures Culture d histosols Fumier déposé au pâturage Stockage du fumier Coût environnemental Émissions de méthane $ Émissions d oxyde nitreux $ Émissions de CO2 Fermentation entérique

8 Tendances de consommation énergétique La demande en énergie va continuer à augmenter Les combustibles fossiles vont continuer à fournir la plus grande part de l énergie consommée à travers le monde Le prix des combustibles fossiles va sans doute augmenter Les prix de l énergie vont encore augmenter à mesure que l économie retrouve de la vigueur et que la consommation d énergie remonte Les prix des sources d énergie de remplacement vont devenir plus concurrentiels Les émissions de GES vont coûter plus cher Les activités d atténuation des GES = gestion énergétique plus efficace = fermes plus concurrentielles au plan des coûts

9 Le marché du carbone 9

10 L agriculture canadienne 10 % du problème, 20 % de la solution! Deux possibilités Réduction des émissions Adoption de technologie et de pratiques de gestion qui réduisent les GES De nature permanente Retrait des émissions Puits de carbone Créé et maintenu par la gestion Pas de nature permanente; réversible (traité dans les protocoles actuels)

11 Mesures prises sur ma ferme Faire passer l épandage de deux fois par année à trois ou quatre Ration : remplacer l orge grain par de la drêche sèche de maïs de distillerie Éolienne pour un programme de facturation nette (programme de l Î.-P.-É.) Autres mesures qu on peut prendre sur la ferme Biodigesteur Absence de labour Panneau solaire pour le chauffage de l eau (thermopompe)

12 Principes du marché du carbone Plafonnement et échange des droits d émissions : plafond des émissions de GES. Similaire aux quotas de production dans un système de gestion de l offre Le principe : des actions qui atténuent les émissions de GES au-delà des pratiques courantes sont récompensées Deux types de marché : 1. Marchés réglementés : règles claires fixées par les gouvernements Marché du carbone albertain (15 $CAN la tonne) 2. Marchés volontaires : mettent en jeu des sociétés, des particuliers et des activités qui ne sont pas soumises à des limites obligatoires Chicago Climate Exchange ( 0,15 $US la tonne) Le prix du carbone est plus bas sur les marchés volontaires puisqu il n y a aucune règle contraignante

13 Marché du carbone L approche fédérale Plan du Canada : «Prendre le virage» Les grands émetteurs finaux auraient à atteindre des cibles de réduction précises L agriculture ne serait pas réglementée, mais pourrait tout de même fournir des crédits par le biais d un système de crédits compensatoires La séquestration de carbone, ou les réductions de N2O et de méthane seront créditées Le gouvernement fédéral souhaite la création d un marché intégré nordaméricain du carbone Attend les É.-U. Pas en vigueur pour l instant 13

14 Marché du carbone L approche provinciale Différentes positions adoptées par les provinces lors de la 15 e Conférence des parties tenue à Copenhague Dynamique fédérale-provinciale intéressante Western Climate Initiative : 7 états américains et 4 provinces canadiennes Pas en vigueur pour l instant Met l accent sur un système de plafonnement/échange fondé sur le marché Québec et Ontario : législation en faveur d un système de plafonnement/échange Pas en vigueur pour l instant Alberta : la 1 ère province canadienne ayant adopté un système. Année de référence :

15 Des crédits de carbone en agriculture : «la cerise sur le sundae» Revenus d une ferme laitière Crédits de carbone Ventes de lait Cultures commerciales Production de biogaz Location ou vente de minéraux Etc. Autre perspective Réduction des coûts résultant des activités d atténuation 15

16 Exemples de sociétés 16

17 Exemples de sociétés Wal-Mart : gestion plus efficace de son parc de camions A éliminé des émissions de CO 2 équivalant à voitures et prévoit doubler ses économies de carburant d ici A épargné 200 millions de $ l an dernier. Le Département américain de l Agriculture et les producteurs laitiers américains vont collaborer afin d atteindre une réduction de 25 % des émissions de gaz à effet de serre d ici 2020 Programme d action de la FIL intitiative.org

18 Comment mesure-t-on la charge climatique et la quantité de CO 2 émise? Arla a comme objectif de réduire ses émissions de GES de 25 % d ici % 4% 8% Charge climatique totale en 2005 : 3%

19 Conclusions L environnement et les changements climatiques constituent une question urgente à laquelle il faut s attaquer de manière globale La sécurité climatique est étroitement liée à la sécurité alimentaire L agriculture et les fermes laitières sont des émetteurs de GES mais peuvent aussi devenir, dans une vaste mesure, une partie de la solution au problème Les PLC et la FIL travaillent à l élaboration d une stratégie intégrée pour l industrie Au moins 35 % du total des coûts des fermes laitières sont liés à l énergie. Les émissions de GES représentent de l énergie évaporée Les activités d atténuation des GES pourraient mener à une gestion énergétique plus efficace à la ferme 19

20 Conclusions (2) Le Canada souhaite voir la création d un marché nord-américain du carbone L Alberta est la première province à réglementer ses industries Les technologies comme les biodigesteurs devraient être encouragées au Canada Les préférences des consommateurs évoluent vers des produits «verts» Les sociétés se tournent vers des méthodes de production ayant un caractère plus durable sans oublier la perspective de la rentabilité 20

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent

Les agriculteurs seront forcés d absorber entièrement le coût de la taxe sur le carbone car le marché dicte le prix de leurs produits; ils ne peuvent Tournant vert Le Parti libéral du Canada a publié récemment de l information plus détaillée sur son plan pour un Tournant vert. La Fédération canadienne de l agriculture (FCA) constate avec plaisir que

Plus en détail

L Institut laitier et fourrager de l Atlantique. Le protocole et calculateur des gaz à effet de serre pour le secteur laitier.

L Institut laitier et fourrager de l Atlantique. Le protocole et calculateur des gaz à effet de serre pour le secteur laitier. L Institut laitier et fourrager de l Atlantique présente: Le protocole et calculateur des gaz à effet de serre pour le secteur laitier Remerciements Programme pour l avancement du secteur canadien de l

Plus en détail

LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE

LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE LES CRÉDITS CARBONE, MEILLEURS AVANT JANVIER 2015 COHABITATION DU MARCHÉ VOLONTAIRE ET DU MARCHÉ RÉGLEMENTÉ DU CARBONE Gontran Bage Directeur- Développement durable et gestion des GES GES dans le secteur

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

Changement climatique et ses implications dans le secteur agricole

Changement climatique et ses implications dans le secteur agricole Changement climatique et ses implications dans le secteur agricole Jean-Louis DAIGLE et Caroline PAGÉ Centre de conservation des sols et de l eau de l Est du Canada Saint-André, Nouveau-Brunswick Présentée

Plus en détail

Canadä. T*T Environment. ',,ffi, Mme Christiana Figueres. Correspondante nationale pour la CCNUCC

Canadä. T*T Environment. ',,ffi, Mme Christiana Figueres. Correspondante nationale pour la CCNUCC T*T Environment Canada Environnement Canada Mme Christiana Figueres Secrétaire exécut ve Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques P.O. Box 260L24 D-53153 Bonn Le 22 septembre

Plus en détail

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321 Aperçu national Les prix de l essence au détail au Canada ont baissé de 1, cent le litre au cours des deux dernières semaines Pour la période de deux semaines se terminant le 8 décembre, le prix moyen

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Agriculture et qualité de l air en France : actions du secteur agricole et potentiels de réduction

Agriculture et qualité de l air en France : actions du secteur agricole et potentiels de réduction Agriculture et qualité de l air en France : actions du secteur agricole et potentiels de réduction Lionel LAUNOIS Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Journée nationale APCA

Plus en détail

Le marché carbone au service de l efficacité énergétique Expériences internationales novatrices

Le marché carbone au service de l efficacité énergétique Expériences internationales novatrices Le marché carbone au service de l efficacité énergétique Expériences internationales novatrices 1 Pierre Baillargeon, vice-président 9 mai 2013 PLAN DE PRÉSENTATION 1. Efficacité énergétique (EE) et réduction

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes?

Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Gestion de l azote des fumiers : comment réduire les pertes? Un producteur agricole peut-il en même temps protéger l environnement, améliorer les relations avec ses voisins et sauver de l argent? La réponse

Plus en détail

La Fondation KliK, le groupement de compensation sectoriel pour les carburants fossiles, investit d ici 2020 un milliard de francs dans des projets

La Fondation KliK, le groupement de compensation sectoriel pour les carburants fossiles, investit d ici 2020 un milliard de francs dans des projets La Fondation KliK, le groupement de compensation sectoriel pour les carburants fossiles, investit d ici 2020 un milliard de francs dans des projets de protection climatique suisses. KliK en quelques mots

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES CULTIVER AUJOURD HUI L ÉNERGIE DE DEMAIN Chauffer à la biomasse : une solution économique, propre et

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique

Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique L ambition de la communauté internationale est d orienter le monde vers une

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié. Les technologies émergentes en transport

Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié. Les technologies émergentes en transport Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié Les technologies émergentes en transport La gestion de notre efficacité énergétique Une préoccupation constante depuis la fin des années 90 C est une question

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

L efficacité énergétique. et les énergies renouvelables. pour réduire les GES à la ferme

L efficacité énergétique. et les énergies renouvelables. pour réduire les GES à la ferme L efficacité énergétique et les énergies renouvelables pour réduire les GES à la ferme Introduction Potentiel de réduction de GES en milieu agricole par: Efficacité énergétique (EE) : consommation d énergie

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec

Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec Analyse comparative énergétique des bâtiments canadiens avec Rencontre municipale de l énergie, le 5 avril 2013 Présenté par Siméon LeBlanc écoénergie sur l efficacité énergétique pour les bâtiments Division

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

Energies, motorisations et effet de serre

Energies, motorisations et effet de serre Energies, motorisations et effet de serre Historique de l' Effet de Serre Les gaz concernés (Gaz à Effet de Serre) Effets des émissions de GES sur le climat Pouvoir de réchauffement des gaz Emissions de

Plus en détail

TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE

TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE PIERRE-CHARLES TARDIF & STÉPHAN TREMBLAY COLLOQUE PERFORMANCE 19 FÉVRIER 2013 Pierre-Charles Tardif, CPA auditeur, CGA, CFE Pierre-Charles Tardif,

Plus en détail

Hybride Propane Le carburant avec la technologie verte associé à la puissance de l épargne

Hybride Propane Le carburant avec la technologie verte associé à la puissance de l épargne Laissez nous vous aider à économiser des milliers de dollars Hybride Propane Le carburant avec la technologie verte associé à la puissance de l épargne Le Groupe Freno, la référence depuis 1959 Pourquoi

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone. Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières

L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone. Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières 31 janvier 2008 - BOMA Partie 1 : Les changements climatiques

Plus en détail

Révolutionnons l accès à la géothermie

Révolutionnons l accès à la géothermie Révolutionnons l accès à la Marmott Énergies Bénéfices de ce nouveau modèle d affaires sur la réduction des GES et des litres de mazout consommés sur l ile de Montréal Les énergies fossiles dans le chauffage

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Carbone Des occasions d'affaires pour les entreprises québécoises

Carbone Des occasions d'affaires pour les entreprises québécoises PLAN DE COURS FORMATION SUR LE MARCHÉ DU CARBONE POSSIBILITES DE CRÉATION DE CRÉDITS DE GAZ À EFFET DE SERRE Mise en contexte Depuis quelques années, les activités de réduction de gaz à effet de serre

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes 14 ème journée d étude des productions porcines et avicoles,

Plus en détail

Canadian Solar Industries Association

Canadian Solar Industries Association Comparution devant le Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le jeudi 29 septembre 2011 Témoins Patrick Bateman, Conseiller, politiques et recherche,

Plus en détail

Le bioéthanol. Le bioéthanol

Le bioéthanol. Le bioéthanol Le bioéthanol Le bioéthanol À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! À VOS PLEINS, PRÊTS, ROULEZ!!! www.bioethanolcarburant.com Dossier de presse FÉVRIER 2015 Le bioéthanol en quelques mots De l énergie végétale

Plus en détail

DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment

DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment DR1 Fiche introduction Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Le rôle clé du secteur du bâtiment Objectif : Découvrir les enjeux sociaux liés à l amélioration de l habitat 1. Questionnaire

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques HEC Montréal York University L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques Comment passer à l action? Résumé à l intention des décideurs Auteur : James Gaede, Ph.D Traductrice : Pascale

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Plan de la présentation La notion de développement durable L économie

Plus en détail

Volume 12, n o 2, octobre 1998

Volume 12, n o 2, octobre 1998 Volume 12, n o 2, octobre 1998 L engagement de Kyoto Sur le plan environnemental, notre siècle prend fin sur de graves inquiétudes. Face à la dégradation de la qualité de l air, il devient de plus en plus

Plus en détail

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande?

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? Présenté par Éric Le Couédic, ing., M.Sc.A. Directeur Démarches d accompagnement en efficacité énergétique Congrès

Plus en détail

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle Institut national de la propriété Rencontres INPI de l Innovation 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs industrielle Institut national de la propriété L éco-innovation : tendances et enjeux économiques

Plus en détail

Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation

Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation Les inventaires d émissions de GES en bref Procédures, directives et formules tirées du Règlement sur la déclaration

Plus en détail

Gaz Métro. La biométhanisation: Un occasion d affaires pour les municipalités

Gaz Métro. La biométhanisation: Un occasion d affaires pour les municipalités Gaz Métro La biométhanisation: Un occasion d affaires pour les municipalités Donald Beverly Fédération québécoise des municipalités 25 Septembre 2015 Plan de la présentation à Qui est Gaz Métro à Le biométhane

Plus en détail

Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain

Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain Pierre Olivier Pineau, HEC Montréal Mardi 24 septembre 2013 Sommet sur l énergie Les grandes conférences Les Affaires Hôtel Hyatt Regency,

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040

Notre avenir énergétique. Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Notre avenir énergétique Plan de la Nouvelle-Écosse en matière d électricité 2015-2040 Résumé Contexte La Nouvelle-Écosse

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES

ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES ENV 6003 CHANGEMENTS CLIMATIQUES : impacts, adaptation, mitigation MODULE 4 Combien d énergie une maison doit-elle consommer? par Sebastian Weissenberger SOMMAIRE Introduction 1. Les normes dans le secteur

Plus en détail

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina À propos de ce projet Comment les gouvernements fédéral

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Détails de notre performance environnementale

Détails de notre performance environnementale Détails de notre performance environnementale Émissions de gaz à effet de serre Émissions totales de gaz à effet de serre (en tonnes d équivalent CO) 03 03 0 00 009 008 Activités au Canada 07 69 7 73 9

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Le rôle de la géothermie pour l avenir du Canada en matière d énergie durable

Le rôle de la géothermie pour l avenir du Canada en matière d énergie durable Le rôle de la géothermie pour l avenir du Canada en matière d énergie durable Comité sénatorial permanent de l Énergie, de l Environnement et des Ressources naturelles Denis Tanguay Président-directeur

Plus en détail

COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015

COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015 COP 21 : La Betterave, une production et des débouchés durables Paris, Palais des Congrès 8 décembre 2015 Myriam Maestroni CEO Economie d Energie, SAS Présidente FONDATION E5T Auteur de l ouvrage: Comprendre

Plus en détail

Investir dans l avenir : le financement des infrastructures municipales

Investir dans l avenir : le financement des infrastructures municipales Investir dans l avenir : le financement des infrastructures municipales Financement municipal : prendre l équité au sérieux Congrès de 2015 de la Fédération canadienne des municipalités Edmonton (Alberta),

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

LE GAZ NATUREL : UNE ÉNERGIE ESSENTIELLE DANS LE MIX ÉNERGÉTIQUE

LE GAZ NATUREL : UNE ÉNERGIE ESSENTIELLE DANS LE MIX ÉNERGÉTIQUE POUR UNE UTILISATION INTELLIGENTE DE L ÉNERGIE LE GAZ NATUREL : UNE ÉNERGIE ESSENTIELLE DANS LE MIX ÉNERGÉTIQUE QUÉBÉCOIS 8 OCTOBRE 2013 MÉMOIRE PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DE LA COMMISSION SUR LES ENJEUX ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche. Dr Mbaye DIOP ISRA

Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche. Dr Mbaye DIOP ISRA Agriculture et changement climatique au Sénégal : les réponses de la recherche Dr Mbaye DIOP ISRA 1 Comprendre le changement climatique Définition des changement climatiques (CC) La variabilité naturelle

Plus en détail

Evolution du système d échange de quotas de CO2

Evolution du système d échange de quotas de CO2 Evolution du système d échange de quotas de CO2 DREAL PACA Service Prévention Risques Unité Risques Chroniques et Sanitaires Un système européen (EU ETS) Elément central de la politique européenne climatique

Plus en détail

Devis de l installateur. Eléments à fournir

Devis de l installateur. Eléments à fournir Devis de l installateur Eléments à fournir ELEMENTS TECHNIQUES 1. Scénarios de développement d un projet En fonction des différents substrats organiques mobilisables pour l installation, l installateur

Plus en détail

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme :

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme : Empreintes Les milieux Le défi de l'énergie L'énergie est indispensable, mais c'est aussi un des secteurs posant les plus grands défis en matière de pollution et de changements climatiques. Il existe plusieurs

Plus en détail

ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC

ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC Le 27 mars 2015 La voiture électrique au Québec Une solution durable et rentable pour réduire la pollution

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Association Québécoise de Vérification Environnementale

Association Québécoise de Vérification Environnementale Le Marché Climatique de Montréal (MCeX) La Bourse du Carbone AQVE Association Québécoise de Vérification Environnementale Le 22 novembre 2007 Pé t ti d Lé Bitt Présentation de Léon Bitton Vice-président,

Plus en détail

Les motifs initiaux des ententes nationales Pool P5

Les motifs initiaux des ententes nationales Pool P5 Des réalisations et des défis pour assurer le futur Les ententes nationales en production laitière Geneviève Rainville, ill agr. Fédération des producteurs de lait du Québec Présentation Les motifs initiaux

Plus en détail

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale

2012 Environmental Performance Report 1. rapport 2012 sur la performance environnementale 2012 Environmental Performance Report 1 rapport 2012 sur la performance environnementale Rapport 2012 sur la performance environnementale 1 Le ciment et le béton joueront un rôle important pour relever

Plus en détail

L analyse Comparative dans les Municipalités avec

L analyse Comparative dans les Municipalités avec L analyse Comparative dans les Municipalités avec Rencontre municipale de l énergie, le 4 avril 2014 Présenté par Mareleine Nehme, agente principale Ressources naturelles Canada Objectifs de la présentation

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES 15 juin 2007 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES David Desforges, Avocat Associé, Gide Loyrette Nouel LE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE CARBURANT GAZ NATUREL AGRION -

Plus en détail

Mesure de notre empreinte carbonique. Mesure de l empreinte carbonique SFU. (causes, objectifs, processus, résultats, analyse comparative)

Mesure de notre empreinte carbonique. Mesure de l empreinte carbonique SFU. (causes, objectifs, processus, résultats, analyse comparative) Mesure de notre empreinte carbonique et plan pour atteindre nos objectifs en matière de réduction des émissions Mesure de l empreinte carbonique Contexte : Projet d inventaire des GES de SFU (causes, objectifs,

Plus en détail

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE RENCONTRES ACADÉMIQUES DE L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE TABLE RONDE sur la TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 6 décembre 2013 UNE PROBLEMATIQUE QUI REPOSE SUR UN CONSTAT TERRITORIAL ET EN INTERNE (2009)

Plus en détail

Comment s assurer de la disponibilité des infrastructures dans nos parcs industriels

Comment s assurer de la disponibilité des infrastructures dans nos parcs industriels Comment s assurer de la disponibilité des infrastructures dans nos parcs industriels Atelier 4 16 septembre 2015 13h00 En collaboration avec : Vos panélistes LYNDA PAQUIN Déléguée commerciale principale

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

La COOP carbone. (en formation) Une initiative de l AQME

La COOP carbone. (en formation) Une initiative de l AQME La COOP carbone (en formation) Une initiative de l AQME 1 Introduction Le nouveau cadre règlementaire va favoriser les projets de réduction de GES au Québec; Malgré l absence d un cadre structuré, le marché

Plus en détail

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger 2 ENV 1110 CHANGEMENTS CLIMATIQUES SOMMAIRE 1. Le Plan vert de 1990........................................

Plus en détail

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008

Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2. Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Proposition de valeur pour la réduction des émissions de CO 2 Petit déjeuner Supply Chain Verte 17 juin 2008 Supply Chain Verte: Pourquoi les entreprises doivent-elles agir? Réglementation et incitations

Plus en détail

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :..

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. S APP ANA Compétences évaluées Extraire l information utile Exploiter l information

Plus en détail