D E D O U A N E M E N T

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D E D O U A N E M E N T"

Transcription

1 CONFEDERATION FRANÇAISE DU COMMERCE DE GROS ET DU COMMERCE INTERNATIONAL D E D O U A N E M E N T > Le Point sur Responsable du dossier Alice BLANCHET «faire le point analyser comprendre» NOVEMBRE 2003 LES MODES DE DEDOUANEMENT SIMPLIFIES ET PERSONNALISES La douane propose aux opérateursdes procédures, entre autres, dites simplifiées «au bureau» et de dédouanement «à domicile». Ces procédures permettent d effectuer un dédouanement plus rapide des marchandises et de traiter des flux importants soit au bureau de douane soit à partir de vos établissements. Sommaire : PDS PDD PDU PDE Bases réglementaires et Sources p. 1 p. 4 p. 5 p. 7 p. 9 LA PROCEDURE DE DECLARATION SIMPLIFIEE DITE «PDS» S adresse plus spécifiquement aux PME/PMI, professionnels du dédouanement. Avantages La procédure de déclaration simplifiée présente de nombreux avantages pour les entreprises et les opérateurs : - dédouanement sûr et rapide des marchandises - allège leur charge de travail en autorisant l'expédition des marchandises au vu d'une déclaration simplifiée ne comportant que 12 données de base 1 strictement nécessaires à leur identification et au contrôle des opérations 1 cf. page 3 1/9

2 - régularisation : dépôt ultérieur d'une déclaration complémentaire, soit après chaque opération, soit, selon une fréquence régulière, pour un ensemble d'opérations effectuées au cours d'une période déterminée. Elle s'applique pour le dédouanement de marchandises présentées au bureau de douane ou dans tout autre lieu désigné par le service. - permet de déclarer les marchandises de façon anticipée (pré-dédouanement) et d'utiliser, sous certaines conditions, le système SOFI pour l'établissement des formalités douanières. Comment en bénéficier? La PDS est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales sous réserve du respect des conditions qui suivent : - la personne (physique ou morale) offre toutes garanties financières et de moralité douanière - elle met en place toutes les mesures nécessaires pour l application des autres réglementations que la douane est chargée d appliquer, notamment sanitaires, phytosanitaires ou relatives à la protection du consommateur - elle met en place un crédit d enlèvement pour les marchandises soumises à droits et taxes et une garantie d opérations diverses lorsqu un acquit à caution est créé. Pour en faire la demande, il faut être habilité à déclarer des marchandises en détail, soit pour son propre compte, soit pour le compte d'autrui. - applicable à la plupart des marchandises - des dispositions particulières sont prévues pour les marchandises jugées sensibles - permet d'utiliser la plupart des régimes douaniers - demande d'admission au bénéfice de la PDS : doit être déposée auprès du receveur du bureau de douane où les marchandises vont être dédouanées L'octroi de la procédure donne lieu, préalablement, à un audit d'agrément dont l'objectif est de permettre aux services douaniers d'acquérir une bonne connaissance de l'activité et de l'organisation interne de l'entreprise. En cas de rejet de la demande, la décision fait l'objet d'une réponse écrite motivée. En cas d'acceptation, il est établi une convention entre le bénéficiaire de la procédure et le receveur. La procédure peut être octroyée sans agrément ni convention préalables aux opérateurs dédouanant occasionnellement des produits urgents. Adopter le système SOFI permet de traiter intégralement les opérations à l importation depuis l établissement de la déclaration simplifiée jusqu au dépôt de la déclaration de régularisation. 2/9

3 De plus amples informations peuvent être obtenues auprès des "Cellules conseil", aux entreprises de la direction régionale des douanes, des bureaux de douane, ou des centres de renseignements douaniers les plus proches de votre domicile. Données de la déclaration simplifiée A l importation : numéro d agrément, code du bureau de douane, numéro de référence de la déclaration sommaire s il y a lieu, numéro de référence de la déclaration simplifiée, nom ou numéro SIREN du destinataire, masse nette, nombre et nature des colis, désignation commerciale de la marchandise, numéro de dédouanement des produits (NDP), régime douanier sollicité / régime douanier précédent, nom ou code du pays de provenance et du pays d origine, prix facturé, date et heure prévues d arrivée des marchandises (pour les déclarations simplifiées anticipées). A l exportation : numéro d agrément, code du bureau de douane, numéro de référence du document justificatif de sortie de la CE, numéro de référence de la déclaration simplifiée, nom ou numéro SIREN de l expéditeur, masse nette, nombre et nature des colis, désignation commerciale de la marchandise, numéro de nomenclature combinée des marchandises (NC pour les produits sensibles, ou code chapitre du tarif douanier pour les autres produits), régime douanier sollicité / régime douanier précédent, nom ou code du pays de destination prix facturé, date et heure prévues d arrivée des marchandises (uniquement pour les déclarations simplifiées anticipées). Déclaration complémentaire globale (DCG) Dans le cadre de la PDS, la déclaration de régularisation se présente soit sous la forme du document administratif unique (DAU) pour chaque opération, soit sous la forme d'une déclaration complémentaire globale (DCG) pour l'ensemble des opérations effectuées au cours de façon quotidienne, hebdomadaire, décadaire ou mensuelle. Sa forme est prévue par arrêté du ministre chargé des douanes. Le formulaire DCG se compose de trois exemplaires détaillés comprenant deux feuillets qui reprennent, ligne par ligne, les différentes opérations effectuées au cours de la période de globalisation. Des troisièmes feuillets peuvent être exigés lors d'opérations effectuées en suite de régimes douaniers économiques. L'exportation de produits relevant de la politique agricole commune donne lieu à l'utilisation d'un quatrième feuillet. Les énonciations figurant sur la DGC sont identiques à celles exigées pour le DAU. Dette douanière En cas de dépôt de DGC : la prise en compte du montant de la dette douanière intervient dans un délai de 5 jours à compter de l expiration du délai de régularisation fixé dans la convention et qui ne peut être supérieur à 31 jours. En cas de dépôt d une déclaration en détail : la prise en compte du montant de la dette douanière intervient au plus tard le 2 ème jour suivant celui au cours duquel la mainlevée de la marchandise a été donnée. 3/9

4 LA PROCEDURE DE DEDOUANEMENT A DOMICILE DITE «PDD» La procédure de dédouanement à domicile (PDD), a été instituée sur le fondement de l'article 76 du code des douanes communautaire (règlement (CEE) n 2913/92 du Conseil du 12 octobre 1992 publié au JOCE L 302 du 19 octobre 1992) et des articles 253 à 289 des dispositions d'application du code (règlement (CEE) n 2454 du 2 juillet 1993 publié au JOCE L 253 du 11 octobre 1993). Le BOD n 6290, définit, au plan national, les conditions d'octroi les modalités de fonctionnement de cette procédure. La PDD convient aux entreprises, et plus particulièrement aux commissionaires en douane, aux groupeurs ou entreposeurs. Intérêts - Elle simplifie la tâche des opérateurs puisque le dédouanement des marchandises s'effectue dans les locaux de l'entreprise exportatrice, sans passage par le bureau de douane. - Toutes les opérations d'exportation sont traitées par le bureau de douane le plus proche de l'entreprise, également appelé bureau de domiciliation. - La procédure peut être combinée avec les régimes douaniers économiques. - Elle permet l'exportation des marchandises pour lesquelles il n'existe aucune réglementation restrictive 24 h sur 24, 7 jours sur 7, et ce sans information préalable du service des douanes. - Elle offre au bénéficiaire de la procédure le choix entre les deux options suivantes pour l'accomplissement des formalités de dédouanement : soit déposer une déclaration en détail de droit commun manuelle ou au travers du système informatique SOFI. Dans ce cas, la validation de la déclaration en détail dans le système SOFI peut intervenir dès le début des opérations de chargement, permettant ainsi une libération plus rapide des marchandises non présélectionnées en vue d'un contrôle. soit inscrire les marchandises dans une comptabilité matières agréée par le service des douanes. Cette inscription tient lieu de déclaration simplifiée ; elle doit être régularisée, en fin de période, par une déclaration complémentaire globale ou, au coup par coup, par une déclaration de régularisation modèle DAU. Ce dernier mode de régularisation est prévu uniquement pour les entreprises réalisant un nombre limité d'opérations par mois. Comment en bénéficier? - La PDD est accordée à toutes les personnes habilitées à déclarer en détail les marchandises. 4/9

5 - Répondre aux conditions prévues pour l'octroi de la procédure (entre autres, l'absence d'infraction grave ou répétée à la réglementation douanière, un agrément préalable des locaux). - Les modalités d'obtention du bénéfice de cette procédure sont identiques à celles de la PDS : dépôt d'une demande auprès du receveur du bureau de douane où les opérations seront domiciliées audit d'agrément préalable à la signature d'une convention. De plus amples informations peuvent être obtenues auprès des "Cellules conseil", aux entreprises de la direction régionale des douanes, des bureaux de douane ou des centres de renseignements douaniers les plus proches de votre domicile. Déclaration complémentaire globale (DCG) Le dépôt d'une déclaration de régularisation est obligatoire lorsque l'opérateur recourt à la procédure de dédouanement à domicile (PDD) avec inscription dans les écritures. La déclaration de régularisation prend en principe la forme d'une déclaration complémentaire globale (DCG). A l'exportation : - la déclaration complémentaire globale doit être déposée au plus tard dans les 10 jours suivant la fin de la période de globalisation. Les opérateurs réalisant un nombre important d'opérations mensuelles et établissant leurs déclarations complémentaires globales par des moyens informatiques privés peuvent être autorisés à transmettre le deuxième feuillet de la DCG sur un support informatique ou télématique (CD-Rom, microfiches), préalablement agréé par le service des douanes. Pour les entreprises qui adressent leurs déclarations à la DNSCE sous forme de fichier SAISUNIC, il est désormais possible de globaliser leurs opérations d exportation sur une période plus longue que le mois. Le dépôt de la DCG au bureau peut se faire tous les trois mois. Ex : opérations de Janvier, Février et Mars : dépôt de la DCG le 10 avril, dernier délai. LA PROCEDURE DE DOMICILIATION UNIQUE DITE «PDU» La procédure de domiciliation unique (PDU), (BOD n 6290 sur la procédure de dédouanement à domicile (PDD)), permet à des entreprises établies sur le territoire national, qui réalisent des opérations d'importation sur des sites du ressort de divers bureaux de douane, de centraliser leurs formalités douanières auprès d'un bureau de domiciliation unique. Avantages - Simplifie la tâche des opérateurs puisque le dédouanement des marchandises s'effectue dans les locaux de l'entreprise exportatrice, sans passage par le bureau de douane. 5/9

6 - Toutes les opérations d'exportation sont traitées par le bureau de douane le plus proche de l'entreprise, également appelé bureau de domiciliation. - La procédure peut être combinée avec les régimes douaniers économiques. - Permet l'exportation des marchandises pour lesquelles il n'existe aucune réglementation restrictive 24 h sur 24, 7 jours sur 7, et ce sans information préalable du service des douanes. - Elle offre au bénéficiaire de la procédure le choix entre les deux options suivantes pour l'accomplissement des formalités de dédouanement : soit déposer une déclaration en détail de droit commun manuelle ou au travers du système informatique SOFI. Dans ce cas, la validation de la déclaration en détail dans le système SOFI peut intervenir dès le début des opérations de chargement, permettant ainsi une libération plus rapide des marchandises non présélectionnées en vue d'un contrôle. soit inscrire les marchandises dans une comptabilité matières agréée par le service des douanes. Cette inscription tient lieu de déclaration simplifiée ; elle doit être régularisée, en fin de période, par une déclaration complémentaire globale ou, au coup par coup, par une déclaration de régularisation modèle DAU. Ce dernier mode de régularisation est prévu uniquement pour les entreprises réalisant un nombre limité d'opérations par mois. Comment en bénéficier? La PDU s'inscrit dans le cadre de la procédure de dédouanement à domicile (PDD). Elle est accordée aux sociétés industrielles et commerciales qui réalisent les opérations d'importation en leur nom et pour leur propre compte. Les bénéficiaires doivent donc répondre aux conditions prévues pour l'octroi de cette procédure (entre autres, l'absence d'infraction grave ou répétée à la réglementation douanière, un agrément préalable des locaux). Les modalités d'obtention du bénéfice de la PDU sont : le dépôt d'une demande auprès du receveur du bureau de douane où les opérations seront domiciliées un audit d'agrément préalable à la signature de la convention passée avec le receveur du bureau de douane de domiciliation en liaison avec les receveurs des sites de rattachement. Elle suppose pour le service des douanes, la mise en oeuvre de techniques d'audit à la fois préalablement à la convention, mais aussi au cours de l'utilisation de la procédure. De plus amples informations peuvent être obtenues auprès des "Cellules conseil", aux entreprises de la direction régionale des douanes, des bureaux de douane ou des centres de renseignements douaniers les plus proches de votre domicile. Déclaration complémentaire globale (DCG) 6/9

7 Le dépôt d'une déclaration de régularisation est obligatoire lorsque l'opérateur recourt à la procédure de dédouanement à domicile (PDD) avec inscription dans les écritures. La déclaration de régularisation prend en principe la forme d'une déclaration complémentaire globale (DCG). A l'importation : - la déclaration complémentaire globale doit être déposée au plus tard dans les 5 jours suivant la fin de la période de globalisation - les opérateurs réalisant un nombre important d'opérations mensuelles et établissant leurs déclarations complémentaires globales par des moyens informatiques privés peuvent être autorisés à transmettre le deuxième feuillet de la DCG sur un CD-Rom. LA PROCEDURE DE DEDOUANEMENT EXPRESS DITE «PDE» S adresse plus spécifiquement aux transporteurs/intégrateurs. Utilisée donc par les opérateurs de fret express qui assurent l acheminement et le dédouanement des envois qui leur sont confiés par les expéditeurs. Rappel L acheminement du fret express peut se définir selon 5 critères : - acheminement de l envoi de porte à porte - acheminement des envois dans des délais rapides, indicatifs ou conventionnels - utilisation d une tarification simplifiée - individualisation du colis - désignation d un responsable unique Modalités La procédure de dédouanement express instaure en France le dédouanement par échange de données informatisé (EDI). Le dédouanement par EDI est actuellement en cours de mise en place à Roissy pour les opérations d'importation effectuées par les entreprises qui ont accepté de participer à l'expérience pilote. A l'issue de la période de test, il sera offert à l'ensemble des opérateurs de Roissy et étendu, en fonction des demandes des entreprises, à d'autres sites et à d'autres régimes douaniers. Elle est maintenue jusqu à la mise en place progressive de la procédure informatisée de dédouanement express. Fondée sur le partenariat entre les entreprises et la douane, matérialisée par une convention, elle prend en compte les demandes des entreprises visant à obtenir un dédouanement simple, sûr et rapide de toutes les marchandises, quelle que soit leur nature. Sa simplicité d'utilisation permet de dédouaner les marchandises sur la base d'un nombre limité de données qui sont, pour la plupart, les données commerciales échangées quotidiennement par les entreprises et les transporteurs. 7/9

8 La rapidité de traitement des marchandises est obtenue non seulement par l'utilisation de l'edi mais également grâce au pré-dédouanement, c'est à dire à la transmission anticipée des données exigibles. Ceci permet donc à l'opérateur de disposer des marchandises dès leur arrivée au bureau de douane ou dans d'autres lieux désignés par l'administration. Comment en bénéficier? Le bénéfice de la procédure informatisée de dédouanement express est offert à toute personne en mesure de présenter ou de faire présenter au service des douanes les marchandises ainsi que les documents nécessaires au dédouanement, sous réserve qu'elle ait été autorisée préalablement à bénéficier de la procédure. Elle peut déclarer les marchandises pour son propre compte, ou pour le compte d'autrui en exerçant un mandat de représentation directe ou indirecte. Comme pour les autres procédures simplifiées, la demande d'admission au bénéfice de la PDE doit être déposée auprès du receveur du bureau de douane où les marchandises vont être dédouanées. Son acceptation donne lieu à un audit d'agrément. La mise en œuvre de la PDE est subordonnée : à la signature d'une convention entre le bénéficiaire de la procédure et le receveur du bureau de douane dans le ressort duquel les marchandises sont dédouanées. Cette convention détermine la forme et le contenu de la déclaration simplifiée, ainsi que la forme et le contenu de la déclaration complémentaire et les conditions dans lesquelles elle doit être déposée ; à la signature d'un accord EDI (accord d'interchange), qui détermine les conditions techniques des transactions. Les échanges de messages utilisent la norme de codification des données EDIFACT et celle de la messagerie X400. Le dépôt des données est réalisé en deux étapes : la déclaration simplifiée anticipée et la déclaration complémentaire. La déclaration simplifiée anticipée, complètement dématérialisée, est transmise avant l'arrivée des marchandises. Elle fait l'objet de contrôles et d'une présélection automatique par le système informatique douanier. Celui-ci attribue un statut douanier aux envois et en informe l'opérateur dès réception du message de validation à l'arrivée du moyen de transport. La déclaration complémentaire, transmise elle aussi en EDI, est accompagnée d'un exemplaire papier (semi-dématérialisation) signée par l opérateur. à la mise en place d'un crédit d'enlèvement pour l'acquittement des droits et taxes. Franchises et exonérations Les franchises prévues par les textes communautaires sont, bien entendu, applicables dans le cadre de la procédure de dédouanement express. 8/9

9 Il s'agit : des franchises pour les envois de particulier à particulier lorsque la valeur des envois n'excède pas 45 ; des autres franchises prévues par le règlement (CEE) 918/83 relatif aux franchises douanières communautaires. BASES REGLEMENATAIRES & SOURCES PDS Article 76 du code des douanes communautaire règlement (CEE) n 2913/92 du Conseil du 12 octobre 1992 publié au JOCE L 302 du 19 octobre Articles 253 à 289 des dispositions d'application du code des douanes communautaire règlement (CEE) n 2454 du 2 juillet 1993 publié au JOCE L 253 du 11 octobre BOD n 6228 du 22 décembre BOD n 5811 du 12 juillet PDD BOD n 5811 du 12 juillet PDU BOD n 6515 du 11 Juin Règlement CE n 2913/92 du 12 octobre 1992 Règlement CE n 2454/93 du 2 juillet 1993 PDE Article 76 du code des douanes communautaire (Règlement (CEE) N 2912/92 du Conseil du 12 octobre 1992, publié au JO CE L 302 du 19 octobre 1992) Articles 260 à 262 des dispositions d'application du code des douanes communautaire (Règlement (CEE) N 2454 du 2 juillet 1993 publié au JO CE L253 du 11 octobre 1993). BOD n 6304 du 23 novembre SOURCES DGDDI, Légifrance. * * * 9/9

Atelier «Les procédures douanières d aujourd hui à demain»

Atelier «Les procédures douanières d aujourd hui à demain» Atelier «Les procédures douanières d aujourd hui à demain» «Code des douanes de l Union» Bureau DGDDI E3 - Politique du dédouanement Paris, le 22 septembre 2015 2 Plan I- De la procédure de dédouanement

Plus en détail

SOUS-SECTION 1 EXPORTATIONS EFFECTUÉES PAR LE VENDEUR OU POUR SON COMPTE [DB 3A3311]

SOUS-SECTION 1 EXPORTATIONS EFFECTUÉES PAR LE VENDEUR OU POUR SON COMPTE [DB 3A3311] SOUS-SECTION 1 EXPORTATIONS EFFECTUÉES PAR LE VENDEUR OU Références du document 3A3311 Date du document 20/10/99 Annotations Lié au BOI 3A-2-10 b. Exportations réalisées à compter du 1er janvier 1993.

Plus en détail

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU)

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) Audit l Conseil l Contentieux l Opérateur Economique Agréé l Dédouanement l Régimes douaniers l Accises l Exportateur Agréé l Entrepôt

Plus en détail

AUTOLIQUIDATION DE LA TVA DUE A L IMPORTATION. SITL, mercredi 1 er avril 2015

AUTOLIQUIDATION DE LA TVA DUE A L IMPORTATION. SITL, mercredi 1 er avril 2015 AUTOLIQUIDATION DE LA TVA DUE A L IMPORTATION SITL, mercredi 1 er avril 2015 I - Les grands principes de la nouvelle mesure d'autoliquidation de la TVA due à l'importation. A/ Pourquoi instaurer l'autoliquidation

Plus en détail

La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès

La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès I. Le dossier de dédouanement : La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès : Facture domiciliée auprès d'une banque agréée en Algérie Copie du registre de commerce

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. NOUVELLE-CALÉDONIE H-C 1 --- SG 1 HAUT - COMMISSARIAT Douanes 3 --- Archives 1 DIRECTION RÉGIONALE DES DOUANES ARRETE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. NOUVELLE-CALÉDONIE H-C 1 --- SG 1 HAUT - COMMISSARIAT Douanes 3 --- Archives 1 DIRECTION RÉGIONALE DES DOUANES ARRETE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TERRITOIRE DE LA Ampliations NOUVELLE-CALÉDONIE H-C 1 --- SG 1 HAUT - COMMISSARIAT Douanes 3 --- Archives 1 DIRECTION RÉGIONALE DES DOUANES JONC 1 --- N 2165 T du 28 avril 1998 Modifié

Plus en détail

Circulaire du 07/01/2015

Circulaire du 07/01/2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des Finances et des Comptes publics BUDGET Circulaire du 07/01/2015 Modalités de mise en œuvre de l'article 1695 II du code général des impôts relatif à l'autoliquidation

Plus en détail

LE PETIT EXPORT. Les pratiques clés en 23 fiches. Ghislaine Legrand Hubert Martini

LE PETIT EXPORT. Les pratiques clés en 23 fiches. Ghislaine Legrand Hubert Martini LE PETIT 2014 EXPORT Les pratiques clés en 23 fiches Ghislaine Legrand Hubert Martini Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ADE : Avance en devises à l export ATAF : Association des transporteurs

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT SOUS - MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT Sénégalaise de Conseil Septembre 2003-100 GENERALITES I. INTERVENANTS II. LA MISE EN OEUVRE DES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT 2.1.

Plus en détail

Le statut Exportateur agréé. Origine Préférentielle

Le statut Exportateur agréé. Origine Préférentielle Le statut Exportateur agréé Origine Préférentielle Audit l Conseil l Contentieux l Opérateur Economique Agréé l Dédouanement l Régimes douaniers l Accises l Exportateur Agréé l Entrepôt sous douane Pourquoi

Plus en détail

Gestion et Suivi de la situation des comptes sous RED. Rencontre ADII AMITH Casablanca, le 23/04/2014

Gestion et Suivi de la situation des comptes sous RED. Rencontre ADII AMITH Casablanca, le 23/04/2014 Gestion et Suivi de la situation des comptes sous RED Rencontre ADII AMITH Casablanca, le 23/04/2014 1 Gestion des comptes sous RED 2 THEMATIQUES Suivi en ligne de la situation des comptes RED Liquidation

Plus en détail

A. Formalités douanières à l importation (ICS)

A. Formalités douanières à l importation (ICS) Le 15 juin 2009 Communication à l attention des opérateurs économiques qui effectuent des formalités d importation ou d exportation en Belgique Mesdames, Messieurs, Objet : état de la situation au 1 er

Plus en détail

TITRE PREMIER DEFINITION

TITRE PREMIER DEFINITION REPUBLIQUE TUNISIENNE TEXTES D APPLICATION DU CODE DES DOUANES ECHANGE STANDARD DES MARCHANDISES Arrêté du ministre de l'économie et des finances du 9 novembre 1990, fixant le régime de l'échange standard

Plus en détail

Optimisez vos formalités douanières à l export

Optimisez vos formalités douanières à l export Optimisez vos formalités douanières à l export À l heure de la mondialisation, exporter est devenu un enjeu majeur pour la plupart des entreprises. Expédier vos produits à l international et tenir vos

Plus en détail

Solution de facturation électronique Signée

Solution de facturation électronique Signée Solution de facturation électronique Signée (Article 289V du Code Général des Impôt) Fiche d information Sommaire La facture... 2 En quoi consiste la dématérialisation fiscale de la facture?... 3 Qu est-ce

Plus en détail

LA LETTRE DE VOITURE : article L. 132-9 du Code de commerce

LA LETTRE DE VOITURE : article L. 132-9 du Code de commerce LA LETTRE DE VOITURE : article L. 132-9 du Code de commerce EDITION du 6 août 2008 I. - La lettre de voiture doit être datée. II. - Elle doit exprimer : 1 La nature et le poids ou la contenance des objets

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Troisième édition, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail

I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne

I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne I. L'importation de marchandises originaires de pays tiers à l'union européenne Le régime d'importation applicable au sein des États membres aux produits tiers est fonction à la fois de la nature de la

Plus en détail

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008 > Dossier Mise à jour le 13 février 2008 Les mentions obligatoires à porter sur les factures dans le cadre des échanges intra et extracommunautaires - Justificatifs fiscaux des livraisons intracommunautaires

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET

LES FICHES PRATIQUES DE LRSET LES FICHES PRATIQUES DE LRSET Mise à jour le 29 Mars 2013 LES FACTURES 1. factures / mentions obligatoires Tout professionnel est tenu de s assurer qu une facture est émise en double exemplaire, par lui-même,

Plus en détail

OCTROI DE MER ET OCTROI DE MER REGIONAL

OCTROI DE MER ET OCTROI DE MER REGIONAL DIRECTION GÉNÉRALE DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS N OCTROI DE MER ET OCTROI DE MER REGIONAL Déclaration relative au trimestre N 9*0 Formulaire obligatoire en vertu des dispositions de l'article de la

Plus en détail

Choisir le bon régime douanier suspensif

Choisir le bon régime douanier suspensif Choisir le bon régime douanier suspensif 1/ Une entreprise française envoie des pièces en Chine pour travail à façon et les réimporte : perfectionnement passif A l'exportation de France A l'importation

Plus en détail

CODE DES DOUANES TITRE III CONDUITE DES MARCHANDISES EN DOUANE. Chapitre premier Importation Section 1 Transport par mer

CODE DES DOUANES TITRE III CONDUITE DES MARCHANDISES EN DOUANE. Chapitre premier Importation Section 1 Transport par mer CODE DES DOUANES TITRE III CONDUITE DES MARCHANDISES EN DOUANE Chapitre premier Importation Section 1 Transport par mer Article 65 1- Au sens du présent code, on entend par "manifeste" le manifeste de

Plus en détail

Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques

Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques Bases de données nationales en matière de valeur comme outil d'évaluation des risques Parlons-en... Les directives Directives concernant l'élaboration et l'utilisation des bases de données nationales en

Plus en détail

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme :

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme : Le règlement N 07 01 du 09/01/2007, relatif aux règles applicables aux transactions courantes avec l étranger et aux comptes devises a modifié et remplacé les règlements n 91 12 relatif à la domiciliation

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 13/2014

NOTE COMMUNE N 13/2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L4ECONOMIE ET DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales TK NOTE COMMUNE N 13/2014 OBJET : Procédures relatives aux opérations de vente

Plus en détail

REGLEMENT N 10/2008/CM/UEMOA RELATIF AUX CONDITIONS D AGREMENT ET D EXERCICE DES COMMISSIONNAIRES EN DOUANE

REGLEMENT N 10/2008/CM/UEMOA RELATIF AUX CONDITIONS D AGREMENT ET D EXERCICE DES COMMISSIONNAIRES EN DOUANE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- LE CONSEIL DES MINISTRES REGLEMENT N 10/2008/CM/UEMOA RELATIF AUX CONDITIONS D AGREMENT ET D EXERCICE DES COMMISSIONNAIRES EN DOUANE

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Sommaire Introduction... 1 PREMIÈRE PARTIE La place de l import dans les échanges internationaux Chapitre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

Marie Lambert TVA. Mode d emploi. 50 questions-réponses pour optimiser la TVA et éviter les redressements

Marie Lambert TVA. Mode d emploi. 50 questions-réponses pour optimiser la TVA et éviter les redressements Marie Lambert TVA Mode d emploi 50 questions-réponses pour optimiser la TVA et éviter les redressements, 2011 ISBN : 978-2-212-54876-1 Chapitre 3 TVA à payer ou crédit de TVA? La clé en quelques mots La

Plus en détail

Chapitre 4 : La douane.

Chapitre 4 : La douane. Chapitre 4 : La douane. I) Les fonctions de la douane. En France, l administration des Douanes est représentée par la DGDDI (Direction des douanes et droits indirects) qui dépend du ministère de l économie.

Plus en détail

Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise. Pavillon d Armenonville

Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise. Pavillon d Armenonville Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise Journée des Commissions 20 octobre 2009 Pavillon d Armenonville Commission Logistique & Transport L'Opérateur Economique Agréé

Plus en détail

CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES

CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES CONVENTION CADRE RELATIVE A LA DISPENSE DE L'AVANCE DES FRAIS EN MATIERE DE PRESTATIONS PHARMACEUTIQUES 03 Novembre 1995 - 2 - ENTRE : LA CAISSE DE PREVOYANCE SOCIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, agissant

Plus en détail

DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER

DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER Le 1 er juillet 2015, la réforme de la réglementation fiscale relative à l octroi de mer doit entrer en vigueur. Elle s inscrit dans le cadre de

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

PROCEDURES D IMPORTATION

PROCEDURES D IMPORTATION Royaume du Maroc Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies *** Département du Commerce Extérieur المملكة المغربية وزارة الصناعة والتجارة والتكنولوجيات الحديثة *** قطاع التجارة

Plus en détail

Circulaire du 14 décembre 2011

Circulaire du 14 décembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, et de la réforme de l'etat NOR : BCRD 1134130C Circulaire du 14 décembre 2011 Conditions d application de l exonération de la taxe sur la

Plus en détail

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ :

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : LOI N 2010-737 DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : CHAPITRE II Publicité et information de l emprunteur Article

Plus en détail

Importations, droit de Douane, franchise et exonérations en République Centrafricaine Mars 2008

Importations, droit de Douane, franchise et exonérations en République Centrafricaine Mars 2008 Importations, droit de Douane, franchise et exonérations en République Centrafricaine Mars 2008 Généralités : Les franchises et exonérations des droits de Douane sont régis par le Code des Douanes de la

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. Comptabilité Gestion Commerciale Moyens de Paiement Immobilisations

NOTE D INFORMATION COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. Comptabilité Gestion Commerciale Moyens de Paiement Immobilisations Le 2 Novembre 2015 NOTE D INFORMATION Objet : Les nouveautés SAGE Génération i7 V 8. COMMUNIQUE DE MISE A JOUR V.8. La nouvelle version V8. pour les logiciels SAGE : Comptabilité Gestion Commerciale Moyens

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 26/07/2011 N : 28.11 LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT Le Décret n 2011-869 du 22 juillet

Plus en détail

CODE DES DOUANES DE L UNION

CODE DES DOUANES DE L UNION Introduction Le Code des douanes de l'union (CDU) prévoit de nouvelles facilitations pour les opérateurs et renforce également certaines simplifications prévues par le Code des douanes communautaire (CDC)

Plus en détail

DELTA permet d'offrir aux opérateurs du commerce international, pour l'ensemble des procédures de

DELTA permet d'offrir aux opérateurs du commerce international, pour l'ensemble des procédures de Entrée en vigueur au 1er janvier 2007 Définition et Champs d'application DELTA permet d'offrir aux opérateurs du commerce international, pour l'ensemble des procédures de dédouanement à l'importation comme

Plus en détail

Sage 100 Etats Comptables & Fiscaux

Sage 100 Etats Comptables & Fiscaux Communiqué de lancement Sage 100 Etats Comptables & Fiscaux V16.02 CAMPAGNE FISCALE 2011 Disponibilité commerciale : Mars 2011 Edition spéciale : Campagne fiscale 2011 I. Sommaire I. SOMMAIRE... 2 II.

Plus en détail

PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN

PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN PRESENTATION DU PASS PERMIS CITOYEN Qu est-ce que le Pass permis citoyen? Une aide forfaitaire de 600 octroyée par le Département aux jeunes qui souhaitent obtenir leur permis B, en contrepartie d une

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015

NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015 Réf.: 25_2014/SEA/120514 COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015 +usiness 2015

Plus en détail

Le télé-service DELT@ - Commun

Le télé-service DELT@ - Commun BOD n Bulletin officiel des douanes Le télé-service DELT@ - Commun Du Texte Nature du texte : Du Classement : S.1.0 Bureau : E/3 - Interdivisions Nombres de pages : Diffusion : Externe NOR : Mots clés

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

2. Le Règlement met en œuvre quatre mesures dont le détail de l entrée en vigueur est donné ci-après :

2. Le Règlement met en œuvre quatre mesures dont le détail de l entrée en vigueur est donné ci-après : ED 2008/07 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 15 février 2007 Original : anglais F Code des douanes

Plus en détail

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13 Impression : 23/04/13 RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATON ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13

Plus en détail

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire Commerce International Douanes Transport - Logistique Sommaire La Douane : notions de base... 3 Comment déclarer en douane... 4 Déterminer la Valeur en Douane... 5 Déterminer l Espèce en Douane... 6 Déterminer

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne

Conditions générales de vente en ligne Conditions générales de vente en ligne SAROFOT Impertinent.ph Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SAROFOT Impertinent. au capital de 11433,67 euro dont le siège social

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L AGAPLR

REGLEMENT INTERIEUR DE L AGAPLR REGLEMENT INTERIEUR DE L AGAPLR Mise à jour du 01 août 2012 Page 1 sur 6 Préambule Le présent règlement intérieur est établi par le Conseil d Administration conformément aux termes de l article 33 des

Plus en détail

Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré

Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (Marques, dessins et modèles) Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré 1. Remarques

Plus en détail

Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle ***************

Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle *************** Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle *************** 2 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION... 3 I - PRESENTATION DE L OAPI :... 4 II - TERRITOIRE OAPI :... 4 III - GENERALITES :... 5 IV -

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE

Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE SOMMAIRE I. DEVIS 1. Définition 2. Forme II. FACTURE 1. Facturation entre professionnels 2. Facturation de professionnel à particulier 3. Forme III. CONDITIONS

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

LES REGIMES SUSPENSIFS DE TRANSIT

LES REGIMES SUSPENSIFS DE TRANSIT Bulletin officiel des douanes BOD n 6534 du 22 novembre 2001 texte n 01-139 LES REGIMES SUSPENSIFS DE TRANSIT nature du texte : DA du 8 novembre 2001 classement : H.0 RP : bureau : E/3 nombre de pages

Plus en détail

AVIS DE MARCHE FOURNITURES

AVIS DE MARCHE FOURNITURES AVIS DE MARCHE FOURNITURES POUVOIR ADJUDICATEUR Conseil Général des Vosges à l'attention de M. le président du Conseil Général des Vosges E-mail : commandepublique@cg88.fr Adresse(s) internet : Adresse

Plus en détail

Loi N 2008/009 du 16 juillet 2008 fixant le régime fiscal, financier et comptable applicable aux contrats de partenariat

Loi N 2008/009 du 16 juillet 2008 fixant le régime fiscal, financier et comptable applicable aux contrats de partenariat Loi N 2008/009 du 16 juillet 2008 fixant le régime fiscal, financier et comptable applicable aux contrats de partenariat L'Assemblée Nationale a délibéré et adopté, le Président de la République promulgue

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS

CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS Ottawa, le 4 septembre 2008 MÉMORANDUM D17-1-21 En résumé CONSERVATION DES DOCUMENTS AU CANADA PAR LES IMPORTATEURS 1. Ce mémorandum était antérieurement intitulé, mémorandum D17-1-21, Tenue des livres

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 93-15 DU 21 SEPTEMBRE 1993. OBJET : Les allocations pour voyages d'affaires.

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 93-15 DU 21 SEPTEMBRE 1993. OBJET : Les allocations pour voyages d'affaires. CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 93-15 DU 21 SEPTEMBRE 1993 OBJET : Les allocations pour voyages d'affaires. * * * * * La présente circulaire a pour objet de fixer les modalités d'octroi par les

Plus en détail

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services La Déclaration d Echange de Biens et la Déclaration Européenne de Services 1 Sommaire : 1 - Préambule 2 - La D.E.B. 3

Plus en détail

FRANCE DÉCLARATION EN DOUANE CN 23

FRANCE DÉCLARATION EN DOUANE CN 23 Justificatif d exportation à remettre à l expéditeur Feuillet de traitement La Poste à archiver au bureau de dépôt Déclaration jointe à l envoi Déclaration jointe à l envoi Instructions Vous devez joindre

Plus en détail

Vu le Décret n 2009-1388 du 20 décembre 2009 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition,

Vu le Décret n 2009-1388 du 20 décembre 2009 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition, REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET. SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DES DOUANES. ARRETE n 01410 /2010 /MFB/SG/DGD du 24 février 2010

Plus en détail

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités.

CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. CHAPITRE VI PROCEDURE DE DEDOUANEMENT. Section 1. Généralités. Art. 75 : - Toutes les marchandises importées, réimportées, destinées à être exportées ou réexportées doivent faire l'objet d'une déclaration

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-INT-CVB-USA-10-20-40-20120912 DGFIP INT - Convention fiscale entre la France

Plus en détail

Comment investir dans les télécommunications

Comment investir dans les télécommunications Comment investir dans les télécommunications La loi-cadre sur les télécommunications prévoit trois régimes d exploitation distincts s appliquant à des services et des activités également distincts : -

Plus en détail

NOTE D INFORMATION AUX OPÉRATEURS

NOTE D INFORMATION AUX OPÉRATEURS NOTE D INFORMATION AUX OPÉRATEURS Objet : Garantie des métaux précieux. Ouvrages en métaux précieux commercialisés en France. Annexe : Différents cas de contrôle et de poinçonnage d ouvrages en provenance

Plus en détail

2 Formalisme de la facture : mentions obligatoires

2 Formalisme de la facture : mentions obligatoires Page 1 sur 8 Imprimer PRATIQUE COMPTABLE 2 Formalisme de la facture : mentions obligatoires Le formalisme de la facturation est régi à la fois par le droit commercial et par les textes liés à la TVA (c.

Plus en détail

instituant le régime des régies d'avances et des régies de recettes des organismes publics CHAPITRE PREMIER DEFINITION

instituant le régime des régies d'avances et des régies de recettes des organismes publics CHAPITRE PREMIER DEFINITION DECRET N 2004-319 du 09 mars 2004 instituant le régime des régies d'avances et des régies de recettes des organismes publics CHAPITRE PREMIER DEFINITION Article premier. La régie d'avances est un mécanisme

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de l'aube Préambule - Le Professionnel de l automobile

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. applicable à la fourniture des prestations d aide au traitement & à l Analyse des documents. par les Experts-Comptables

CAHIER DES CHARGES. applicable à la fourniture des prestations d aide au traitement & à l Analyse des documents. par les Experts-Comptables CAHIER DES CHARGES applicable à la fourniture des prestations d aide au traitement & à l Analyse des documents par les Experts-Comptables Correspondants du CGL Page 1 sur 6 PREAMBULE Conformément aux textes

Plus en détail

PRESENTATION DU SENEGAL

PRESENTATION DU SENEGAL ACCORD SUR LA FACILITATION DES ECHANGES DANS LE CONTEXTE DE L INTEGRATION REGIONALE ET DU TRANSIT INTER- ETATS:IDENTIFIER LE ROLE DU CADRE INTEGRE RENFORCE PRESENTATION DU SENEGAL Par M.Cheikh Saadbouh

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 12 avril 2013 prescrivant la souscription d une soumission générale cautionnée pour le dédouanement

Plus en détail

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers Note d information Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers Face à l augmentation des difficultés que rencontraient les emprunteurs dans le remboursement de leurs

Plus en détail

Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité

Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité Notice d'utilisation du bordereau mensuel de compensation par l Etat des charges de garantie de rémunération des travailleurs

Plus en détail

LA FACTURE COMMERCIALE EXPORT

LA FACTURE COMMERCIALE EXPORT 1) DEFINITION LA FACTURE COMMERCIALE EXPORT Fiche techniq Document comptable qui constate les conditions de vente de biens ou de services, elle est obligatoire pour toutes les ventes entre professionnels

Plus en détail

LA CIRCULATION DES PRODUITS SOUMIS À ACCISES

LA CIRCULATION DES PRODUITS SOUMIS À ACCISES LA CIRCULATION DES PRODUITS SOUMIS À ACCISES Kit pédagogique GAMMA V2 décembre 2010 LA CIRCULATION DES PRODUITS SOUMIS À ACCISES 1- LE CHAMP D'APPLICATION 2- LES PRODUITS SOUMIS À ACCISES 3- LES OPÉRATEURS

Plus en détail

Fiche technique téléprocédures des professionnels

Fiche technique téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Vu la loi n 94-117 du 14 novembre 1994, portant réorganisation du marché financier,

Vu la loi n 94-117 du 14 novembre 1994, portant réorganisation du marché financier, Décret n 99-2773 du 13 décembre 1999 relatif à la fixation des conditions d ouverture des «Comptes Epargne en Actions», des conditions de leur gestion et de l utilisation des sommes et titres qui y sont

Plus en détail

Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial

Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial Les régimes douaniers commerciaux ont pour objectif de créer, de développer et de consolider des échanges commerciaux avec des partenaires étrangers,

Plus en détail

Communiqué de lancement CAMPAGNE FISCALE 2012

Communiqué de lancement CAMPAGNE FISCALE 2012 Communiqué de lancement Sage 100 Etats Comptables & Fiscaux V16.50 CAMPAGNE FISCALE 2012 Disponibilité commerciale : 15 Mars 2012 Edition spéciale : Campagne fiscale 2012 I. Les Versions requises : Mises

Plus en détail

MARQUAGE DE L ORIGINE «Made in»

MARQUAGE DE L ORIGINE «Made in» MARQUAGE DE L ORIGINE «Made in» (Mise à jour : DGDDI/Bureau E1 et DGCCRF/Bureau 3A-juillet ) 1. LE MARQUAGE DE L ORIGINE SUR LE TERRITOIRE DE L UNION EUROPEENNE ET A L'IMPORTATION Aucune disposition nationale

Plus en détail

LES ECHANGES INTRACOMMUNAUTAIRES, DEB et DES. Nos Formations :

LES ECHANGES INTRACOMMUNAUTAIRES, DEB et DES. Nos Formations : Une parfaite maîtrise de la Déclaration d'echanges de Biens (réglementation), une connaissance et une utilisation efficace des outils préconisés par l Administration, telles sont les conditions pour éviter

Plus en détail

Guide destiné à l exportation des effets personnels

Guide destiné à l exportation des effets personnels Guide destiné à l exportation des effets personnels TRANSPORT MARITIME GUIDE DESTINE A L EXPORTATION DES EFFETS PERSONNELS Nous vous informons que notre entreprise a obtenu la certification OEA (Opérateur

Plus en détail

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage.

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Sage 100 Gestion commerciale i7 Nouvelle charte graphique L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Intuisage L IntuiSage est une interface d accueil

Plus en détail

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur

Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur Ordonnance sur la statistique du commerce extérieur 632.14 du 12 octobre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 15, al. 1, de la loi du 9 octobre 1986 sur le tarif des douanes

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité)

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) 21.6.2001 FR Journal officiel des Communautés européennes L 165/1 I (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) RÈGLEMENT (CE) N o 1207/2001 DU CONSEIL du 11 juin 2001 relatif aux

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience. Quelles démarches pour les agents publics? collection. Ressources humaines

Validation des acquis de l expérience. Quelles démarches pour les agents publics? collection. Ressources humaines Validation des acquis de l expérience Quelles démarches pour les agents publics? collection Ressources humaines Le présent document vise à donner les grandes lignes d'une démarche de validation des acquis

Plus en détail

Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes.

Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes. Arrêté du ministre des finances du 28 janvier 2009, fixant les modalités d application des articles 22 à 35 du code des douanes. Le Ministre des Finances, - Vu le code des douanes, tel que promulgué par

Plus en détail

2- Rapatriement et rétrocession du produit de la vente à l'exportation: 50% en dinars algériens, à porter sur son "compte dinars exportateur" ;

2- Rapatriement et rétrocession du produit de la vente à l'exportation: 50% en dinars algériens, à porter sur son compte dinars exportateur ; 1-Attestation de domiciliation d'exportation: Les opérations d'exportations de biens en vente ferme ou en consignation ainsi que les exportations de services sont soumises à domiciliation obligatoire auprès

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr Le Président

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES DÉCISION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES DÉCISION DE LA COMMISSION FR REM 20/98 0 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 1-7-1999 DÉCISION DE LA COMMISSION du constatant que le remboursement des droits à l'importation est justifié dans un cas particulier.

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Rabat, le 11 juillet 2000 CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Aux termes de l article 1 er du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

ESITH. Chapitre 2 : Les régimes en douane

ESITH. Chapitre 2 : Les régimes en douane ESITH Chapitre 2 : Les régimes en douane Plan 1. Définition d un régime en douane 2. Les régimes en douane à l importation 3. Les régimes en douane à l exportation 4. Autres régimes en douane 1. Définition

Plus en détail