ambiance lumineuse 4

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ambiance lumineuse 4"

Transcription

1 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL Directeur du diplôme Docteur Bronislaw KAPITANIAK ambiance lumineuse ambiance lumineuse 4 champs visuels vision en profondeur sensation du relief perception des mouvements mouvements oculaires stratégies de lecture performances visuelles

2 champ visuel champ visuel monoculaire binoculaire

3 champ visuel nasal temporal expansion du champ par augmentation de la taille de la cible vision de profondeur relief monoculaire binoculaire stéréoscopie fusion corticale

4 vision de relief monoculaire interposition des contours des objets distribution ib ti de la lumière et des ombres dépassement perspective taille apparente parallaxe due au mouvement accommodation et convergence pour la vision de près et intermédiaire Perception de la profondeur - indicateurs physiologiques 1. accommodation (l'ajustement de la longueur focale du cristallin) 2. convergence (l'angle entre l'axe de visée de chaque œil)

5 Perception de la profondeur - indicateurs physiologiques 3. disparité binoculaire (disparité entre les images d'un même objet projetées sur les rétines) 4. parallaxe du mouvement (résultat du changement de position d'un objet dans l'espace, soit à cause du mouvement même de l'objet, soit à cause du déplacement de la tête de l'observateur) perception de la profondeur due au mouvement

6 Perception de la profondeur - indicateurs psychologiques 1. taille de l'image rétinienne (plus l image d'un objet est grande, plus l'objet semble près) 2. perspective linéaire (réduction progressive de la taille de l'image à mesure que la distance de l'objet augmente) Perception de la profondeur - indicateurs psychologiques 3. perspective de surface (flou que les objets acquièrent avec la distance) 4. recouvrement (effet produit lorsque des contours continus semblent plus près de l'observateur)

7 Perception de la profondeur - indicateurs psychologiques 5. nuances et ombres (impression de convexité ou de concavité due au fait que la majeure partie de l'éclairage provient du haut) 6. gradient de texture (type de perspective linéaire qui correspond au degré de rugosité d'un objet uniforme à mesure qu'il s'éloigne)

8 Indicateurs psychologiques sont appris et entrainées Combinés, ils accroissent grandement la perception de la profondeur vision binoculaire champ visuel commun (stéréoscopie) addition des images fusion corticale fusion des images semblables suppression des images concurrentes rivalité rétinienne il d i t œil dominant (93% des sujets) œil droit 80% référence spatiale de localisation

9 champs binoculaire cercle horoptère perception binoculaire du relief

10 stéréoscopie Giovanni Battista della Porta 1600 Charles Wheatstone t 1838 David Brewster 1849 autostéréogrammes (SIRDS single image random dot stereogram)

11 anaglyphes font appel à la parallaxe et à la convergence Anaglyphes pour séparer les projections de droite et de gauche, on utilise des filtres de couleurs complémentaires, (rouge et bleu, ou rouge et vert) filtres polarisants projections de droite et de gauche séparées par des filtres polarisés on obtient 2 images dont les axes de polarisation sont perpendiculaires on utilise des lunettes polarisées pour voir les images

12 chromostéréoscopie objets bleus paraissent être plus éloignés que les objets rouges Einthoven (1885) axes visuel et optique des yeux ne sont pas les mêmes cornée et 2 surfaces du cristallin agissent comme des prismes holographie Utilisation des propriétés ondulatoires de la lumière pour créer des images 3D (Dennis Gabor 1948, prix Nobel 1971) L'holographie fait appel à plusieurs indicateurs : parallaxe binoculaire, convergence accommodation (Friedhoff et Benzon, 1991)

13 technique d'imagerie mobile 3-D Sharp Laboratory en Europe (Photonics Spectra, 1995) prototype images 3-D HQ, en utilisant t 2 panneaux plats superposés 2 écrans CL placés à angle droit 1 minuscule point d'argent placé sur le front de l'observateur ce qui permet au système de suivre sa position de tête mouvements oculaires fixation saccades micronystagmus (50Hz 17,5 s d arc) mouvement rapide (200 à 1100 /s) période réfractaire 0,2 s poursuite mouvement lent (< 30 /s) période réfractaire 0,075 s vergence mouvement très lent (6 à 22 /s) durée 02à 0,2 à 25 2,5 s mouvements vestibulaires ayant pour l objectif le maintien d équilibre

14 mouvements oculaires Générateur «marche-arêt» fonctionne dans le centre de latéralité situé dans le pont EOG électrooculographie

15 stratégie de lecture repérage et identification 40% des signaux fixés 30 % des signaux effleurés 30% des signaux omis a figure à lire b suivre chaque ligne du dessin a b c lecture libre en 20s d comptage des lignes droites c d

16 vitesse des mouvements horizontaux pendant la lecture vitesse pics durant lecture retour à la ligne temps en s scopogramme de lecture orale du texte par l enfant de 7 à 15 ans Gabersek 1978

17 scopogramme de lecture du texte Gabersek 1979 lecture orale du même texte 2 fois en haut - EOG en bas glottogramme lors de la seconde lecture GTG est plus court et les mouvements oculaires moins nombreux Gabersek 1979

18 régularité des mouvements des yeux chez un même sujet Yarbus 1974 exploration visuelle de 3 figures différentes par 3 sujets Noton & Stark 1972

19 perception de mouvement vitesse perceptible >10 /s sans référence > 1 /s avec référence à une objet fixe amplitude perceptible - 20 les variables de l espace de travail performances visuelles les attributs de la tâche visuelle l aptitude visuelle de l opérateur les caractéristiques de l éclairage les variables de l espace de travail

20 Distance de vision de près en mm ,2 2,4 2,6 2,8 3 3,2 3,4 3,6 3,8 4 4,2 4,4 4,6 4,8 5 taille de caractères en mm Distance préférée Distance maximale Distance de vision intermédiaire en m Distance préférée Distance maximale taille de caractères en mm

21 Distance de vision de loin en m Distance préférée Distance maximale taille de caractères en mm A R I A L CORPS 12 points CORPS 14 points CORPS 16 points taille de caractères en fonction de la distance de vision CORPS 18 points CORPS 20 points CORPS 24 points CORPS 28 points CORPS 32 points CORPS 36 points CORPS 40 points CORPS 44 points t a i l l e d e c a r a c t è r e s e n m m d i s t a n c e e n m

22 C B champ vertical de vision A C B A d i s t a n c e e n m

Introduction à la Vision 3D

Introduction à la Vision 3D à la Vision 3D David Fofi Le2i UMR CNRS 6306 IUT Le Creusot Les applications présentées sont le fruit d une collaboration entre le Le2i et le laboratoire VICOROB de l Université de Gérone (Espagne). Les

Plus en détail

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision Perception Bases neurophysiologiques de la vision Anatomie de l œil Vaisseaux sanguins rétinaux Paupière Cornée Nerf optique Muscles extraocculaires Rétine Anatomie de l œil cornée Pupille Liquide aqueux

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

Chapitre 3 : Lentilles

Chapitre 3 : Lentilles 2 e B et C 3 Lentilles convergentes 1 3.1 Définitons Chapitre 3 : Lentilles Les surfaces des lentilles sont sphériques. La droite joignant les centres C 1 et C 2 des deux calottes donne l axe optique de

Plus en détail

Lexique du langage plastique F3.7

Lexique du langage plastique F3.7 1 La nature de la forme Définition Exemple Le point Le point est la plus petite marque qui soit; il a la même dimension qu une piqûre. La ligne La ligne est soit une suite de petites marques, soit un trait

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces

Lycée Viette TSI 1. T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces Ex 01 Ex 02 Catadioptre T.D. 02 optique miroir plan lentilles minces O Deux miroirs rectangulaires M et M forment un C angle de 70, AC = AC = 50 cm. 1. Un point lumineux P se trouve entre les miroirs.

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

Exercice n 1 : Les taches solaires

Exercice n 1 : Les taches solaires Vendredi 14 octobre Contrôle de physique TS spé Sauf indication contraire, tout résultat doit être justifié. Calculatrice autorisée Exercice n 1 : Les taches solaires On se propose d étudier une lunette

Plus en détail

Réalité Virtuelle : IHM immersifs

Réalité Virtuelle : IHM immersifs Informatique S9 Module REV Réalité Virtuelle : IHM immersifs Vision 3D, stéréovision Alexis NEDELEC LISYC EA 3883 UBO-ENIB-ENSIETA Centre Européen de Réalité Virtuelle Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA Lentille f = 0 cm Lentille f = 20 cm 5,0 20,0 25,0 30,0 25,0 30,0 35,0 40,0 (cm ) 0,0667 0,0500 0,0400 0,0333 (cm ) 0,0400 0,0333 0,0286 0,0250 30,0 20,0 6,7 5,0 00,0 60,0 47,0 40,0 (cm ) 0,0333 0,0500

Plus en détail

Biophysique de la vision

Biophysique de la vision Séminaires Pédagogiques de Biophysique Biophysique de la vision Les amétropies sphériques Dr Olivier LAIREZ Hôpitaux de Toulouse Université Paul Sabatier Lundi 27 juin 2011 0 Biophysique de la vision Les

Plus en détail

STÉRÉOSCOPIE 3D UN PORTRAIT EN 2D

STÉRÉOSCOPIE 3D UN PORTRAIT EN 2D STÉRÉOSCOPIE 3D UN PORTRAIT EN 2D 1 2 Laquelle de ces deux technologies est la plus récente? Démystifier le 3D 3 L expression 3D porte parfois à confusion 2D 3D vs s3d 4 1898 : Premier brevet pour un film

Plus en détail

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque PROBEME ) Œil droit: Avec ses lunettes, ses acuités de loin et de près sont identiques et l'ajout de verres +0,25 ou -0,25 ne modifie pas l'acuité de loin, donc le sujet ne porte vraisemblablement pas

Plus en détail

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS.

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE CH 1.03 : Modélisation de l'œil, Lentilles. Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. Notion contenu - Etudier la vision d un œil normal.

Plus en détail

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée L'oeil La lumière et l'oeil La lumière entre dans l'oeil à travers la pupille, une ouverture foncée au centre de l'oeil. L'iris, l'anneau coloré qui entoure la pupille est un ensemble de muscles qui contrôle

Plus en détail

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES 1 Les tests automatiques Acuité en vision de loin Recherche d une hypermétropie test de la bonnette Test Rouge / Vert Dépistage de l astigmatisme Etude des phories (tendance

Plus en détail

CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE

CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE PARTIE 1 : OBSERVER- Chapitre 1 : Vision et Image p 1/5 CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE http://pedagogie.ac-toulouse.fr/svt/serveur/lycee/perez/oeil/oeilindex.htm I- MODELE DE L ŒIL REDUIT : 1- Le fonctionnement

Plus en détail

REPRÉSENTATIONS DES OBJETS ALLONGÉS

REPRÉSENTATIONS DES OBJETS ALLONGÉS Chapitre 6 - OA Avertissement REPRÉSENTATIONS DES OBJETS ALLONGÉS Les dessins qui illustrent ce chapitre sont à considérer dans leur ensemble, car chacun présente un aspect du phénomène étudié, et c'est

Plus en détail

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision 3 Défauts Visuels Bien davantage pour votre vision Une Vision sans défaut Un œil sans aucun défaut visuel, reçoit une image d objets proches ou lointains qui se forme parfaitement sur la rétine. Pour restituer

Plus en détail

La route et. Dr VIAL. Route 2015 - Dr Vial

La route et. Dr VIAL. Route 2015 - Dr Vial La route et LA vue Dr VIAL Acuité visuelle Champ visuel Vision nocturne, des couleurs, Résistance à l éblouissement L acuité visuelle et les défauts de vision L acuité visuelle Capacité à voir une image

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

ambiance lumineuse 3

ambiance lumineuse 3 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL www.ergonomie.chups.jussieu.fr Directeur du diplôme Docteur

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

obs.4 Un modèle pour l œil exercices

obs.4 Un modèle pour l œil exercices obs.4 Un modèle pour l œil eercices Savoir son cours Mots manquants Les rayons de lumière en provenance d un objet pénètrent dans l œil, traversent plusieurs milieu transparents et forment l image de l

Plus en détail

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 1 LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 2 3 L œil est un organe sensoriel du corps humain qui reçoit 80% des informations extérieures. Il sert uniquement à voir. Il n interprète pas les images qu il voit.

Plus en détail

OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL exercices

OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL exercices OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL eercices SAVOIR SON COURS ❶ Mots manquants Les rayons de lumière en provenance d un objet pénètrent dans l œil, traversent plusieurs milieu transparents et forment l image de

Plus en détail

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE

LA COMPENSATION DE L'ŒIL ASTIGMATE LA COMPENSATION E L'ŒIL ASTIGMATE Principe Comme pour l'œil sphérique, la compensation théorique est celle qui emmétropisera l œil en vision de loin. Il faut donc que le système compensateur œil soit un

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

Les illusions d optiques

Les illusions d optiques Les illusions d optiques Informations et illusions tirées du site : http://ophtasurf.free.fr/illusion.htm La plupart des illusions classiques dites «optico-géométriques» ont été découvertes dans les années

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

O4. Association de lentilles minces

O4. Association de lentilles minces NOM Prénom : O4. Association de lentilles minces Les propriétés des lentilles minces permettent de déterminer les images formées par les instruments d optique constitués de plusieurs lentilles associées,

Plus en détail

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard AMETROPIES SPHERIQUES Docteur A.M.Bernard l œil emmétrope se caractérise par une puissance basale (60 D) et une longueur (24mm), des valeurs harmonieuses et telles que : le foyer image F i est situé sur

Plus en détail

SOMMAIRE LUNETTES 3D 2008 DOC : 1. Descriptif et caractéristiques... DOC 2

SOMMAIRE LUNETTES 3D 2008 DOC : 1. Descriptif et caractéristiques... DOC 2 SOMMAIRE Descriptif et caractéristiques... DOC 2 Explications diverses DOC 3 Comment voir une image en relief? Principe de restitution du relief Principe théorique de fabrication Comment réaliser votre

Plus en détail

Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop :

Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop : BOUTHIER Christophe Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop : Les 3 types de technologie 3D: Le principe de fonctionnement de

Plus en détail

L impression lenticulaire à pour but précis de créer un fort impact visuel en matière de communication.

L impression lenticulaire à pour but précis de créer un fort impact visuel en matière de communication. IMPRESSION LENTICULAIRE L impression lenticulaire à pour but précis de créer un fort impact visuel en matière de communication. exposé de Damien Betti IMPRESSION LENTICULAIRE INTRODUCTION VOICI LES GRANDES

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014 BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Proposition

Plus en détail

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points)

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) L œil présente toutes les caractéristiques d un système optique complexe permettant la réception des rayons lumineux : des muscles assurant sa mobilité,

Plus en détail

obs.4 un Modèle pour l œil cours

obs.4 un Modèle pour l œil cours obs.4 un Modèle pour l œil cours 1) Modélisation optique de l œil : a) anatomie de l œil humain : L œil humain est un globe pratiquement sphérique qui est protégé de l extérieur par une membrane résistante,

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Les Voies et Centres Visuels

Les Voies et Centres Visuels Les Voies et Centres Visuels La rétine projette vers des régions sous corticales du cerveau Les axones des neurones ganglionnaires rétiniens convergent vers les disques optiques où ils se myélinisent et

Plus en détail

RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC

RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC Niveau Références B.O. Partie 4 ème C. La lumière : couleurs, images, vitesse LENTILLES, FOYERS ET IMAGES Pré requis Connaissances : Il existe deux types de lentilles,

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il?

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? Activité 6 : Expérience de Mariotte Activité 1 : Etude anatomique de

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION P : 28 n 1 Tester ses connaissances Définissez les mots ou expressions. Accommodation, punctum remotum, punctum proximum, œil réduit, distance

Plus en détail

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique et et 1/21 1 / 21 et Lumière blanche Lampe à incandescence : lumière blanche Source thermique : Fonctionnement basé sur le rayonnement électromagnétique spontané d un corps chauffé à haute température,

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts Cours I. Modélisation d un œil : 1. Schéma de l œil et vision : L œil est un récepteur de lumière sensible aux radiations lumineuses

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. Définition d une lentille Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres dont l'un au moins est sphérique. D: diamètre d'ouverture. e: épaisseur. Une lentille

Plus en détail

LES AIDES VISUELLES. 1. Amélioration de la qualité de l'image rétinienne en conservant le grandissement habituel physiologique.

LES AIDES VISUELLES. 1. Amélioration de la qualité de l'image rétinienne en conservant le grandissement habituel physiologique. LES AIDES VISUELLES B. BARTHELEMY Maître de conférences associé Paris-XI, Centre Scientifique d Orsay, Optométrie CHU du Kremlin Bicêtre service Ophtalmologie du Professeur OFFRET Elles sont trop souvent

Plus en détail

rayons cosmiques www.ergonomie.chups.jussieu.fr Docteur Bronislaw KAPITANIAK longueur d onde en m km m mm μm nm pm 10 0 10-3 10-6 10-9 10-12

rayons cosmiques www.ergonomie.chups.jussieu.fr Docteur Bronislaw KAPITANIAK longueur d onde en m km m mm μm nm pm 10 0 10-3 10-6 10-9 10-12 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL o p t i o n 3 Ergonomie des gestes et des postures www.ergonomie.chups.jussieu.fr

Plus en détail

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr http://portaildoc.univ-lyon1.fr Creative commons : Paternité - Pas d Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France () http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr INSTITUT DES SCIENCES

Plus en détail

La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes

La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes La vision Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes Rôle de première ligne Premier examen visuel entre 6 mois et 1 an Deuxième examen visuel à partir de 3 ans. Troisième examen visuel avant l entrée

Plus en détail

LA VISION DU RELIEF. Pascal GRASLAND - Lycée Marie CURIE de VIRE

LA VISION DU RELIEF. Pascal GRASLAND - Lycée Marie CURIE de VIRE LA VISION DU RELIEF La perception du relief, c est à dire de notre espace à trois dimensions, existe en vision monoculaire et en vision binoculaire. Elle correspond à la perception des distances relatives

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces / Rappel : Point objet, point image Les lentilles minces Pour un système optique, un point est objet s il se trouve à l intersection des rayons incidents sur le ou de leurs prolongements Pour un système

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

module de biophysique annales d examens

module de biophysique annales d examens QUESTIONS D EXAMENS ELECTRICITE ET BIOELECTRICITE OPTIQUE GEOMETRIQUE ET BIOPHYSIQUE DE LA VISION BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS Partie B : - Chapitre Faculté de Médecine - Université d Alger 1/23 Soit un

Plus en détail

Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques :

Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques : Université de Cergy-Pontoise 2015-2016 Complément d optique géométrique et de mécanique S2-CUPGE-MP/PC TD n o 3 : Lentilles minces sphériques Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques :

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

Imagerie 3D et mathématiques

Imagerie 3D et mathématiques Imagerie 3D et mathématiques Jacques-Olivier Lachaud Laboratoire de Mathématiques CNRS / Université de Savoie Fête de la Science, 13/10/2013 Galerie Eurêka Image et perception Synthèse d image 3D Imagerie

Plus en détail

Le modèle des lentilles minces convergentes

Le modèle des lentilles minces convergentes 1 Le modèle des lentilles minces convergentes LES LENTILLES MINCES CNVERGENTES résumés de cours Définition Une lentille est un milieu transparent limité par deux faces dont l'une au moins est sphérique.

Plus en détail

Jean-René Duhamel. Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon

Jean-René Duhamel. Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon Jean-René Duhamel Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon Neurophysiologie des fonctions visuelles supérieures 1. Introduction 2. Le système visuel cortical 3. Perception

Plus en détail

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Ce que vous savez déjà - Dans un milieu transparent et homogène (air de la salle de classe), la lumière se propage en

Plus en détail

Effet des saccades oculaires sur le contrôle postural chez l enfant strabique

Effet des saccades oculaires sur le contrôle postural chez l enfant strabique Effet des saccades oculaires sur le contrôle postural chez l enfant strabique Cynthia LIONS 1, Emmanuel Bui-Quoc 2, Maria Pia Bucci 1 1 UMR 676, Hôpital Robert Debré, 75019, Paris, France. 2 Service d'ophtalmologie,

Plus en détail

Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016

Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016 Annex 44, page 1 Numéro de Projet : F044 Classe/Sous-classe: H04N 13/00 Date : 31 mars 2016 H04N 13/00 Systèmes stéréoscopiques; Systèmes multi-vues; Leurs détails NOTE Ce groupe couvre les systèmes fournissant

Plus en détail

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Généralités sur les instruments d optiques : Classification : Les instruments d optiques sont de types différents

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Correction du sujet d analyse de la vision BTS Opticien Lunetier Session

Plus en détail

Causes Risque de TMS Prévention

Causes Risque de TMS Prévention Synthèse sur les réglages des postes de travail Causes Risque de TMS Prévention Le siège Assise à trop basse : Appui trop important sur les ischions. Flexion de hanche donc enroulement lombaire : Risques

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa annuel - 1 exercice 1 : Un objet AB de hauteur 3 cm est placé devant une lentille convergente de vergence 10 d. L'objet, assimilable

Plus en détail

entilles e contact Introduction

entilles e contact Introduction entilles e contact Introduction Les lentilles de contact ne sont plus ce qu elles étaient. Les lentilles de contact furent inventées en 1888 par le docteur Adolf Eugen Fick. Cet ophtalmologue exerçant

Plus en détail

IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur

IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur IMN459 - Fondements de la vision par ordinateur Chapitre 1 Introduction 1. Acquisition IMN117 2. Traitement IMN259 Scène 3D Caméra optique Une ou plusieurs images 2D Caractéristiques bas niveaux (contours,

Plus en détail

HÉTÉROPHORIES Q' D. Conséquence 2 : Pour mettre en évidence une hétérophorie, il faut disposer d un dispositif qui supprime le réflexe de fusion.

HÉTÉROPHORIES Q' D. Conséquence 2 : Pour mettre en évidence une hétérophorie, il faut disposer d un dispositif qui supprime le réflexe de fusion. 1 HÉTÉROPHORIES 1 Généralités 1.1 Définition Nous reprendrons la définition donnée par le Dr Hugonnier : «Une hétérophorie est une déviation des axes visuels maintenue latente par le réflexe de fusion»

Plus en détail

Chapitre II-3 La dioptrique

Chapitre II-3 La dioptrique Chapitre II-3 La dioptrique A- Introduction Quelques phénomènes causés par la réfraction de la lumière : quelqu'un dans une piscine semble plus petit... un règle en partie immergée semble brisée... un

Plus en détail

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane.

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Selon la forme de ses faces d'entrée et de sortie, une

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : mathématiques-sciences physiques Leçon en sciences portant sur les programmes de lycée professionnel Ministère de l Education nationale > www.education.gouv.fr

Plus en détail

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE Chap n 5 IMAGES FRMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE 1) DÉFINITIN DE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Une lentille est un milieu transparent et homogène limité par deux surfaces sphériques. Elle Une lentille

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts Objectif Modéliser l accommodation du cristallin. Reconnaître la nature du défaut d un œil à partir des domaines de vision et inversement. Associer à chaque défaut un ou plusieurs

Plus en détail

PERSPECTIVE DES ARCHITECTES - TOITS DE

PERSPECTIVE DES ARCHITECTES - TOITS DE Chapitre 2 - PA PERSPECTIVE DES ARCHITECTES - TOITS DE MAISONS PA_01 PA_02 PA_03 PA_04 PA_05 Perspective des architectes : construction de l image d'un cube Projection parallèle d un cube sur un plan variable

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces Lycée rançois Arago Perpignan M.P.S.I. - TD d optique n o Lentilles sphériques minces Exercice - Constructions de rayons émergents. Représenter les rayons émergents correspondants aux rayons incidents

Plus en détail

Chapitre 4 : Lentilles convergentes

Chapitre 4 : Lentilles convergentes 2 e B et C 4 Lentilles convergentes 30 Chapitre 4 : Lentilles convergentes 1. Lentille convergente et divergente. Axe optique. Centre optique * Une lentille est constituée par un milieu transparent limité

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

ETUDE DES LENTILLES MINCES

ETUDE DES LENTILLES MINCES ETUDE DES LENTILLES MINCES I ) Définitions Une lentille est un milieu transparent limité par deux surfaces dont l une au moins n est pas plane. Parmi les lentilles minces, on distingue deux catégories

Plus en détail

La vision. Rigal Robert

La vision. Rigal Robert Chapitre 5 La vision Rigal Robert La vision et le mouvement La plupart des activités motrices font appel à la vision: attraper un objet lancer écrire dessiner travailler, etc. L information visuelle est

Plus en détail

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5 TITRE PARTIE TITRE SECTION Faire des anaglyphes avec CatiaV5 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UN ANAGLYPHE? 3 2. LES LOGICIELS A INSTALLER 5 3. CREATION D'UN ANAGLYPHE FIXE 6 4. CREATION D'UN ANAGLYPHE

Plus en détail

Chapitre 5 : Le télescope de Newton

Chapitre 5 : Le télescope de Newton Terminale pécialité Chapitre 5 : Le télescope de Newton s : - avoir que l image intermédiaire donnée par le miroir concave est un objet pour le système miroir plan - oculaire; - Construction graphique

Plus en détail

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES

Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Module 1, chapitre 4 : LES LENTILLES Nom : 4.1 Les différents types de lentilles Laboratoire: Les types de lentilles But : Découvrir les caractéristiques principales de divers types de lentilles. Matériel

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen: 6 janvier 2014 1 H. Aucun. Groupe: Vision oculaire et instruments

Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen: 6 janvier 2014 1 H. Aucun. Groupe: Vision oculaire et instruments , MATHEMATQUES Semestre 1 UNVERSTÉ DE NANTES U.F.R. des Sciences et des Techniques S.E.V.E. Bureau des Examens Nom de 'U.E. : Code de 'U.E. : Mathématiques et Physique Appliquée X1X0012 Date de l'examen:

Plus en détail

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F I) Généralité sur l optique géométrique : 1) Rappel sur les faisceaux lumineux : A partir d'une source de lumière, nous observons un faisceau lumineux qui peut être

Plus en détail

05/08/2008. Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.

05/08/2008. Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu. Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL o p t i o n 1 Ergonomie

Plus en détail