La certification; volontaire et obligatoire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La certification; volontaire et obligatoire"

Transcription

1 La certification; volontaire et obligatoire

2 Programme; Infrastructure qualité termes et définitions Normalisation base fondamentale de la certification Accords OMC; TBT et SPS Certification volontaire Certification obligatoire

3 Infrastructure qualité termes et définitions Normalisation : faire faire des normes Norme : Document contenant des définitions, des spécifications techniques ou des lignes directrices concernant des produits, des services, des systèmes d organisation. Elle est établie par consensus. Elle est préparée par un organisme de normalisation reconnu. Elle est sauf cas particulier d application volontaire.

4 Document, établi par consensus et approuvé par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages communs et répétés, des règles, des lignes directrices ou des caractéristiques, pour des activités ou leurs résultats, garantissant un niveau d ordre optimal dans un contexte donné (ISO/CEI Guide 2 : 1996

5 Accréditation: certification des certificateurs ( CNA en Tunisie )Evaluation de la crédibilité d un organisme certificateur. Règlement : texte émis les pouvoirs publics texte d application obligatoire Métrologie : Science de la mesure, étalonnage et homologation des instruments de mesures (en Tunisie Agence Nationale de Métrologie)

6 Certification: Action effectuée par un organisme tiers indépendant apportant la preuve qu un produit, un service, un système de management est conforme à un référentiel connu( règlement de certification ;norme ) Elle est matérialisée par un certificat de Conformité.

7 Accréditation ISO Inspection Certification Laboratoires Inspection ISO Personnes ISO Produit service ISO Système de Management ISO Analyses et essais Métrologie ISO Autorisation Certificat de conformité Rapport de laboratoire

8 Langage commun A quoi servent les normes? Photographie de l état de l art à un instant donné Outil d optimisation de la production Outil de régulation du marché (loyauté des échanges, positionnement des produits, marchés publics ) Garantie du respect de la santé et de la sécurité Appui à certaines réglementation et/ou cahier des charges Attestation de conformité

9 Types de normes 1. Terminologie (nomenclature, symboles, définitions 2. Essais 3. Echantillonnage 4. Bonnes pratiques (activités ) 5. Fondamentales d intérêt général (calcul,statistique, dessins techniques, sécurité.) 6. Produits/ Service 7. Horizontales (management) 8. Classification, performances

10 Statuts des normes en Tunisie Normes Enregistrées : Elles sont d application volontaire (Elles deviennent obligatoires lorsqu elles sont mentionnées dans les cahiers des charges). Désignation NTXX.YY (date ) ENR Normes homologuées: Lorsque la norme tunisienne est homologuée, le fabricant, l importateur, le grossiste et le détaillant est tenu à respecter cette norme. Elle est obligatoire Les services du Ministère du commerce, Santé et Agriculture sont tenus à veiller à l application de la norme. Désignation: NT XX.YY (date )HOM Document codex Alimentarus Norme ou Règlement

11 Où se font les normes Au niveau national: INNORPI, Au niveau national a l étranger: AFNOR,DIN, BSI, AENOR. Au niveau international: ISO,CEI,UIT, OIML. Au niveau régional AIDMO, ORAN Un cas particulier l Europe: CEN, CENELEC,ETSI

12 le cadre législatif Loi 82/66 sur la normalisation et la qualité Loi 95/6 ratifiant l'accord OMC/OTC Décret définissant les rôles et missions INNORPI Décret 83/724 sur la normalisationci Decret sur la certification Decret comission nationale du Codex Decret sur les marchés publics LOI sur la protection des consommateur

13 Comment faire une norme 1 Recensement des besoins et veille normative 2 Intégration au PGEN ( programme général d élaboration des normes): 3 Intégration au PGEN ( programme général d élaboration des normes): 4 Etablissement du consensus en commission technique 5 Validation enquête publique 6 approbation et enregistrement de la norme 7 Edition et publication 8 suivi et évaluation régulière

14 QU EST-CE QUE LA CERTIFICATION? C est une procédure par laquelle une tierce partie donne une assurance écrite qu un produit un service un système de Management un personnel est conforme aux exigences spécifiées

15 OMC, WTO OMC, Organisation Internationale de commerce incarné du résultat de l Uruguay Round Date du lancement 1 er Janvier pays membre dont 30 observateur Présidé par un directeur général à Genève. succède l accord du GATT «accord général multilatéral des tarifes et commerce» Du janvier 1948 à décembre pays

16 Les 5 principe de l OMC Les accord (13) de l OMC couvrent la circulation des biens, des services et de la propriété intellectuelles En réduisant les barrières au commerce international Barrières non tarifaires dont TBT et SPS AGREEMENT

17 Les 5 principe de l OMC 1- commerce international sans discrimination 2- commerce libre 3-prévisibilité grâce à la consolidation et la transparence 4- promouvoir une concurrence loyale 5- encourager le développement et la reforme économique

18 TBT et SPS Agreement faits et présomptions a) Accord entre pays indépendants b) Une infrastructure de l évaluation de la conformité existante c) Organismes de normalisation valides d) Le gouvernement établie des règlements techniques pour e) les marchés locaux f) Appliquer des norme de préférable basé sur des normes g) internationales pour les spécifications volontaires h) Participer aux systèmes régionales et internationales de Normalisation

19 Objectives du TBT et SPS Objectives Protect Human life Protect animal life Protect plant life Protect a country Any other objectives des risques découlant de Additives Contamin ants toxins Additives Toxins pests disease pests disease Damage caused TBT SPS

20 Marques et labels Nationaux volontaires

21 Pour répondre aux besoins de tous ces clients L INNORPI assure Les Marques et labels de conformité sont des marque sectorielles de certification volontaires Elle apporte la preuve indiscutable aux clients que leurs produits répond à leurs besoins et est conforme - aux normes de spécifications - au Règlement Technique Particulier Ce règlement est un référentiel de certification constitué : de normes de spécifications de Spécifications complémentaires concernant l'organisation qualité de l'entreprise contenues dans des règles de certification, spécifiques à chaque produit et sont établis en concertation avec tous les acteurs concernés : industriels ou prestataires de services, organisations professionnelles, consommateurs, administrations, organismes techniques

22 Avantages de la certification volontaire 1- assurer les client de la conformité du produit 2- augmenter la part du marché 3- fidélisation du client par l augmentation de la confidentialité du client 4- se différer des concurrents 5-Renforcer la force du vente et du marketing

23 Pour répondre aux besoins des autorités L INNORPI assure la certification obligatoire par la Marque La certification de conformité aux normes obligatoires tunisiennes de produits, concrétisée par l apposition de la Marque, qui est la garantie de la conformité des produits pour répobdre des raisons de de surveillance du marché. La certification à l importation des produits(contrôle technique à l importation) La certification de lots pour des opérations d exportations(cas de ARM avec la Lybie et accord d agadir entre la Tunisie, Maroc, Egypte et la Jordanie) La certification d un échantillon type, notamment dans le cadre d établissement des marchés publics;

24 Les étapes de la certification Demande de certification Recevabilité de la demande Acceptation du Règlement technique particulier Approbation du Devis de certification Audit du produit/service/ système

25 Les étapes de la certification Rapport d évaluation des résultats d essais et d audit Comité Particulier de la marque Délivrance du certificat Suivi annuel

26 Accord ARM Tunisie- Libye Accord de libre échange pour tous produits industriels, agricoles et Agroalimentaires Basé sur la certification obligatoires de lots destiné à l exportation, entré en application En Les organismes certificateurs sont les suivants; -INNORPI pour les produits industriels -OCT pour les produits agroalimentaires -Ministère de l agriculture pour les produits En certificats délivrés

27

28

29 : -... : ) ( )OIE( )F.M.D( ( C.B.P.) (B.T.V) (PPR) SCRAPIE 2.4 Brurellosis : 3.4 Anthrax Hemolytic septicemia Pseudo-tuberculosis % :... :

30 Merci pour votre intéressement

Qualité dans un laboratoire

Qualité dans un laboratoire Qualité dans un laboratoire Journée sur «Qualité et Sécurité dans l acte de bâtir» Agadir, le 29/02/2012 Mme HALIMA JABBAR Responsable de la Division d Accréditation DQSM/MCINT AVANTAGE DE L ACCREDITATION

Plus en détail

IANOR (Institut Algérien de Normalisation)

IANOR (Institut Algérien de Normalisation) IANOR (Institut Algérien de Normalisation) SOUTIEN DE LA NORMALISATION A L INNOVATION Présentation: O.F.BENTIFOUR. Présentation I. Définitions et Principes de la normalisation, Développement des normes

Plus en détail

qualité des prestations des

qualité des prestations des Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Renforcer la qualité des prestations des entreprises pour augmenter leurs opportunités de marché Renforcer la qualité des prestations

Plus en détail

Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation

Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation Toulouse, le 23 octobre 2008 «Sécurité économique» Normalisation, certification : facteurs de réussite pour la gestion des risques Groupe AFNOR Délégation Midi-Pyrénées

Plus en détail

NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE

NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE LA COMPETITIVITE NORMES ENVIRONNEMENTALES : LEVIERS DE COMPETITIVITE Qu est ce qu une norme volontaire? Norme Un document de référence règles, lignes directrices,

Plus en détail

Le Point National d Information Sur les Obstacles Techniques au Commerce de l INNORPI: Etat des lieux et perspectives

Le Point National d Information Sur les Obstacles Techniques au Commerce de l INNORPI: Etat des lieux et perspectives Le Point National d Information Sur les Obstacles Techniques au Commerce de l INNORPI: Etat des lieux et perspectives Amara ZAYANI, Coordinateur du PNI-OTC-INNORPI, TN 5ème réunion du comité OTC/OMC, Genève,

Plus en détail

Etendue des exigences qualité. Séance 4 4-6 mai 2015, Ouagadougou, Burkina Faso Shyam K Gujadhur, Consultant ISO

Etendue des exigences qualité. Séance 4 4-6 mai 2015, Ouagadougou, Burkina Faso Shyam K Gujadhur, Consultant ISO Etendue des exigences qualité Séance 4 4-6 mai 2015, Ouagadougou, Burkina Faso Shyam K Gujadhur, Consultant ISO Les exigences qualité se présentent sous différentes formes 2 Exigences techniques pour l

Plus en détail

Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes. Conférence AQVE 21 novembre 2013

Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes. Conférence AQVE 21 novembre 2013 Services d accréditation Aperçu général et focus sur l accréditation des organismes de certification de personnes Conférence AQVE 21 novembre 2013 Chantal Guay, ing., P. Eng. Vice-présidente 2 Le mandat

Plus en détail

L INSTITUT ALGERIEN DE NORMALISATION «IANOR»

L INSTITUT ALGERIEN DE NORMALISATION «IANOR» INSTITUT ALGÉRIEN DE NORMALISATION - IANOR LES SERVICES DU CENTRE D IFORMATION DE L INSTITUT ALGERIEN DE NORMALISATION «IANOR» Séminaire sur l évaluation de la conformité des produits El Aurassi, les 27

Plus en détail

Portées et limites des systèmes d accréditation actuels pour les certifications agro-alimentaires. alimentaires

Portées et limites des systèmes d accréditation actuels pour les certifications agro-alimentaires. alimentaires Portées et limites des systèmes d accréditation actuels pour les certifications agro-alimentaires alimentaires le Responsable d accrd accréditation pour les certifications environnementales et agro-alimentaires

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2000

Norme ISO 9001 version 2000 Norme ISO 9001 version 2000 Page 1 Plan Introduction : QQOQCP «comprendre les enjeux pour l organisme» 1.Les 8 principes du Management de la Qualité 2.ISO 9001 : 2000 et cycle PDCA 3.Le système documentaire

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé

Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé Contribution de la normalisation à l amélioration de la qualité en santé Enjeux et risques d une normalisation en santé aujourd hui «Rencontre des métiers de la Santé : management de la qualité et gestion

Plus en détail

9 èmes ASSISES HQE. Aménagement durable : RFSC, Label EcoQuartier, AEU, HQE Aménagement, faut-il choisir? Vers un standard international?

9 èmes ASSISES HQE. Aménagement durable : RFSC, Label EcoQuartier, AEU, HQE Aménagement, faut-il choisir? Vers un standard international? 9 èmes ASSISES HQE Aménagement durable : RFSC, Label EcoQuartier, AEU, HQE Aménagement, faut-il choisir? Vers un standard international? 9 èmes ASSISES HQE Christine KERTESZ, Responsable mandatement, AFNOR

Plus en détail

BELAC, LA STRUCTURE BELGE D ACCREDITATION INFORMATIONS GENERALES ET RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

BELAC, LA STRUCTURE BELGE D ACCREDITATION INFORMATIONS GENERALES ET RENSEIGNEMENTS PRATIQUES BELAC 7-01 - Rev 15-2016 BELAC, LA STRUCTURE BELGE D ACCREDITATION INFORMATIONS GENERALES ET RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification pour les Espaces Numériques de Travail 1 Sommaire Présentation du contexte Objectifs, contraintes / opportunités et limites Processus général de certification Fichier de critères Organisation des groupes

Plus en détail

LES NORMES EN SÉCURITÉ DES ALIMENTS

LES NORMES EN SÉCURITÉ DES ALIMENTS LES NORMES EN SÉCURITÉ DES ALIMENTS Olivier BOUTOU AFNOR LES NORMES Définition & utilités 2 Les normes en sécurité sanitaire des aliments 1 LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE Normalisation vs réglementation Texte

Plus en détail

Newsletter octobre 2011

Newsletter octobre 2011 Newsletter octobre 2011 Formation : Les normes ISO 9001 et ISO 19011, en module de formation Dans le cadre de son programme de formation, l INNORPI organise le module de formation suivant : Les exigences

Plus en détail

Journée Nationale de la Qualité

Journée Nationale de la Qualité Journée Nationale de la Qualité ----------------------------------------------------------------------- Accréditation, Analyses/Essais et Inspections La norme ISO / CEI 17025 version 2005 : Présenté par

Plus en détail

GUIDE 66. Première édition 1999

GUIDE 66. Première édition 1999 bc GUIDE 66 Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/ enregistrement des systèmes de management environnemental (SME) Première édition 1999 ISO/CEI GUIDE 66:1999(F)

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

Table ronde. Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers

Table ronde. Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers Table ronde LES ENROCHEMENTS Point de vue «auditeur» LE TURDU Valéry Chargé d'études - Géologue Optimisation des ressources naturelles et des revêtements Cerema - DTer Ouest - DLRC Angers Le marquage CE

Plus en détail

LA NORMALISATION. Moyen de progrès. Jean-Michel Médoc - CIRAD

LA NORMALISATION. Moyen de progrès. Jean-Michel Médoc - CIRAD LA NORMALISATION Moyen de progrès Jean-Michel Médoc - CIRAD 1 Préambule Définition : Réglementation Réglementation Ensemble obligatoire d'indications, de prescriptions, de lois, de règles, régissant une

Plus en détail

Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification

Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification Quelques rappels Pourquoi une démarche de certification ISO 9001? Pourquoi une démarche d accréditation COFRAC? Les apports d une démarche

Plus en détail

II. Organisation et fonctionnement de l Agence Congolaise de Normalisation et de la Qualité II.1 Processus mis de en œuvre II.

II. Organisation et fonctionnement de l Agence Congolaise de Normalisation et de la Qualité II.1 Processus mis de en œuvre II. République du Congo Ministère du Développement Industriel et de la promotion du secteur privé 2/32 Chapitre Introduction Liste des abréviations et acronymes Liste des tableaux SOMMAIRE Pages 2 3 4 I. Positionnement

Plus en détail

Eléments d'explications concernant l'entrée en vigueur. de la nouvelle norme NF EN ISO/CEI 17065

Eléments d'explications concernant l'entrée en vigueur. de la nouvelle norme NF EN ISO/CEI 17065 1 Montreuil-sous-Bois, le 27 août 2014 Eléments d'explications concernant l'entrée en vigueur de la nouvelle norme NF EN ISO/CEI 17065 1 Comment fonctionne actuellement le dispositif en matière de contrôles

Plus en détail

Contrôles basés sur les risques. Focus importations

Contrôles basés sur les risques. Focus importations Contrôles basés sur les risques Focus importations Démarche pragmatique pour un contrôle basé sur le risque Retenir: Les Plans de surveillance et de Contrôle ne sont que des outils s intégrant à une approche

Plus en détail

Normes & Propriété Intellectuelle :

Normes & Propriété Intellectuelle : Colloque : La propriété intellectuelle pour les PME dans un contexte international : livre de la jungle ou île au trésor? Toulouse, le jeudi 30 mai 2013 Patrice GARCIA Délégué Régional Midi-Pyrénées Groupe

Plus en détail

Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale

Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale 26 février 2009 Forum SIEL Marc LESCURE, LCIE 1 Sommaire des thèmes abordés Quelles sont les

Plus en détail

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République,

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République, Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce Le Président de la République, Sur Vu Vu Vu Vu rapport du Ministre du Commerce la Constitution; le décret n 2010-01 du

Plus en détail

Accréditation : un outil pour faciliter la libre-circulation des produits et des services et assurer la sécurité des consommateurs

Accréditation : un outil pour faciliter la libre-circulation des produits et des services et assurer la sécurité des consommateurs Accréditation : un outil pour faciliter la libre-circulation des produits et des services et assurer la sécurité des consommateurs 2 Plus d information sur l accréditation et les services proposés par

Plus en détail

EVALUATION DE LA CONFORMITE DES PRODUITS

EVALUATION DE LA CONFORMITE DES PRODUITS EVALUATION DE LA CONFORMITE DES PRODUITS RENFORCER LE COMMERCE INTERNATIONAL Avec la mondialisation des marchés et la croissance rapide de l économie, l augmentation des volumes de biens échangés entre

Plus en détail

ISO 9000 Choisir et appliquer

ISO 9000 Choisir et appliquer ISO 9000 Choisir et appliquer ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR UNE ACTION DE FORMATION D AUDITEURS EN CERTIFICATION DE SYSTEMES DE MANAGEMENT

TERMES DE REFERENCE POUR UNE ACTION DE FORMATION D AUDITEURS EN CERTIFICATION DE SYSTEMES DE MANAGEMENT REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle -INNORPI TERMES DE REFERENCE POUR UNE ACTION DE FORMATION D AUDITEURS

Plus en détail

EXPORT. Réglementation export des produits IAA

EXPORT. Réglementation export des produits IAA EXPORT Réglementation export des produits IAA SITUATION N 1 : VOUS PREPAREZ VOTRE PROJET EXPORT Vous souhaitez valider la faisabilité réglementaire de votre projet export sur un pays ciblé : > Le pays

Plus en détail

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Association Suisse pour Systèmes de Qualité et de Management (SQS) Service à la clientèle SQS Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Règles de transition Table des matières 1. Publication

Plus en détail

Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc

Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc 2 ème Conférence Nationale sur la Santé Marrakech, 02 juillet 2013 Ahmed Bentouhami Cadre légal, missions et attributions LOI

Plus en détail

XII Certification ISO 22000

XII Certification ISO 22000 Avant-propos Contrairement à ce qu une analyse hâtive pourrait laisser penser, la sécurité sanitaire des aliments ne devrait pas être un facteur de différenciation pour les entreprises du secteur agroalimentaire.

Plus en détail

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GENERALE ENTREPRISES Marché unique : mise en œuvre et législation des biens de consommation Produits pharmaceutiques : cadre législatif et autorisations de mise sur le marché

Plus en détail

Atelier : veille normative et réglementaire

Atelier : veille normative et réglementaire Atelier : veille normative et réglementaire Mettre en place une veille normative et réglementaire pour suivre l actualité et anticiper CCI Rennes Bretagne, 2 février 2012 1 L arist Bretagne 25 années d

Plus en détail

Club adhérents. Les pistes de révision de l ISO 9001 et premiers retours sur l enquête ISO

Club adhérents. Les pistes de révision de l ISO 9001 et premiers retours sur l enquête ISO Club adhérents Les pistes de révision de l ISO 9001 et premiers retours sur l enquête ISO Contenu de la présentation ISO 9001 Horizon 2015 Résultats de l enquête Iso 9001 (France) Table ronde - Témoignages

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn

DOSSIER DE PRESSE. Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn DOSSIER DE PRESSE Du 7 au 10 Mai 2014 www.labexpo.com.tn 1 SOMMAIRE I. PREAMBULE....P.3 II. APERCU SUR L INFRASTRUCTURE TECHNOLOGIQUE EN TUNISIE.P.4 III. PRESENTATION DU SALON...P.5 IV. OFFRE DU SALON......P.7

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION DE DERYEL INTERNATIONAL

CATALOGUE DE FORMATION DE DERYEL INTERNATIONAL AUDIT ETUDE CONSEIL FORMATION CERTIFICAT N FS 607186 CATALOGUE DE FORMATION DE DERYEL INTERNATIONAL Ce catalogue est élaboré dans le but de présenter les séminaires de formation du Groupe DERYEL INTERNATIONAL.

Plus en détail

L emballage du dispositif médical: de l élaboration des normes à leurs mises en œuvre

L emballage du dispositif médical: de l élaboration des normes à leurs mises en œuvre L emballage du dispositif médical: de l élaboration des normes à leurs mises en œuvre Mme Claudie CANON AFNOR Normalisation Chef de Projet M. Michael FANGON Animateur du groupe de travail français sur

Plus en détail

3 ème Edition du Forum RSE

3 ème Edition du Forum RSE 3 ème Edition du Forum RSE Dakar, 22 24 Mars 2011 --------------------- Présentation de la Norme ISO 26000 : Lignes directrices sur la responsabilité sociétale Par Barama Sarr Directeur Général ASN, Vice

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma»

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma» LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma» Janvier 2007 1 Contexte Les premières assises nationales de l Internet, tenues le 8 novembre 2005 ont recommandé vivement la révision, en vue

Plus en détail

Enjeux et défis de la qualité au Burkina Faso

Enjeux et défis de la qualité au Burkina Faso XXIII è Journées Nationales de la Qualité (24-26 juillet 2013, Bobo-Dioulasso) Enjeux et défis de la qualité au Burkina Faso Bernard K. OUOBA Plan de l exposé 1.Concepts de la qualité 2.Contexte actuel

Plus en détail

Le Système de Management de l Energie ISO 50001

Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Le Système de Management de l Energie ISO 50001 Opérateur international de services organisé autour de 4 grands domaines de compétences : Normalisation Edition de solutions et services d information Evaluation

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes La nature constitue l une des plus grandes richesses des Alpes-Maritimes. Elle est particulièrement préservée dans les 15 parcs naturels départementaux qui proposent, de Théoule-sur-Mer à Roquebrune-Cap-Martin,

Plus en détail

Centexbel. Règlement de certification général. Equipements de Protection Individuelle (EPI)

Centexbel. Règlement de certification général. Equipements de Protection Individuelle (EPI) Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement de certification général Equipements de Protection Individuelle (EPI) saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

plus que jamais utile le développement de normes. La normalisation apparaît en effet comme un outil particulièrement

plus que jamais utile le développement de normes. La normalisation apparaît en effet comme un outil particulièrement Le Groupe AFNOR : au service de la construction et de la diffusion du savoir et de la performance Face à un environnement en pleine mutation, AFNOR évolue pour s adapter à la nouvelle donne de la normalisation

Plus en détail

Plan stratégique quinquennal 2015-2019. Plan stratégique de l OIV 2015-2019

Plan stratégique quinquennal 2015-2019. Plan stratégique de l OIV 2015-2019 Plan stratégique de l OIV 2015-2019 1 Sommaire Introduction... 3 Axes Stratégiques... 4 1. Promouvoir une vitiviniculture durable... 4 a. Prendre en compte et réagir face au défi du changement climatique...

Plus en détail

Les documents normatifs

Les documents normatifs Les documents normatifs Les documents français : - documents normatifs NF : norme française Pr NF : norme en projet - documents d information FD : fascicule de documentation GA : guide d application BP

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

STATUTS DE L OPQIBI. Edition du 08/04/2010

STATUTS DE L OPQIBI. Edition du 08/04/2010 STATUTS DE L OPQIBI Edition du 08/04/2010 Organisme de Qualification de l Ingénierie 104, rue Réaumur - 75002 Paris Tél. : 01.55.34.96.30 - Fax : 01.42.36.51.90 - E-mail : opqibi@wanadoo.fr Site Internet

Plus en détail

*Thème principal : La gestion des risques à l hôpital

*Thème principal : La gestion des risques à l hôpital 15/11/ La Qualité Les référentiels La démarche Qualité : processus, indicateurs Le système documentaire Evaluation de la qualité Gestion de la Qualité et des Risques dans le monde de la Santé : circuit

Plus en détail

Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires

Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires Apport de l'accréditation, de la certification et de la normalisation dans la prévention des Toxi-infections Alimentaires Dr Moez JRIDI 15 décembre 2011 1 Sommaire Introduction Normalisation : rôles et

Plus en détail

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives»

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» «Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» Contact : Stéphanie Costa et Christophe Gualtieri 2014 Sommaire Préambule... 2 Les principaux avantages des référentiels de certification...

Plus en détail

Le système d accréditation RESAOLAB. De l idée à la mise en œuvre. Présentation: Elie KABRE, Burkina Kafui KOUASSI, Togo

Le système d accréditation RESAOLAB. De l idée à la mise en œuvre. Présentation: Elie KABRE, Burkina Kafui KOUASSI, Togo Le système d accréditation RESAOLAB De l idée à la mise en œuvre Présentation: Elie KABRE, Burkina Kafui KOUASSI, Togo Objectifs et réflexions Mettre en place un système de reconnaissance d aptitudes techniques

Plus en détail

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments:

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: -------- Royaume du Maroc - Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires - Création de l Office

Plus en détail

AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu?

AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu? AFSCA Contrôleurs contrôlés, des exigences et des relations face à une réalité de terrain. Où est le juste milieu? Journée étude 19/02/2013 «Souriez, vous êtes contrôlés, Démystifions!» Michaël COLSON

Plus en détail

DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992

DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992 DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992 PORTANT CREATION ET ORGANISATION DE L OFFICE MALGACHE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE (OMAPI) (J.O. N 2218 du 09 décembre 1992, p. 2639, Edition spéciale) Téléchargé sur

Plus en détail

la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme Rachid Nafti, expert GIZ

la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme Rachid Nafti, expert GIZ la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme managérial des années à venir». Rachid Nafti, expert GIZ Séminaire RSE dans le secteur hôtelier, organisé par AHK, GIZ & CITET le 20 octobre 2011

Plus en détail

Web-conférence: certification FSSC 22000 et évaluation HACCP+ Présenté par : Laurent CAMBEROU et Valentine DIGONNET Le 04/06/2013

Web-conférence: certification FSSC 22000 et évaluation HACCP+ Présenté par : Laurent CAMBEROU et Valentine DIGONNET Le 04/06/2013 Web-conférence: certification FSSC 22000 et évaluation HACCP+ Présenté par : Laurent CAMBEROU et Valentine DIGONNET Le 04/06/2013 De quoi allons nous parler? 2 La certification FSSC 22000 Etat des lieux

Plus en détail

Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco. 2 - Code de conduite

Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco. 2 - Code de conduite Code de conduite 1 Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco 2 - Code de conduite Sommaire CODE DE CONDUITE RESPECT - RESPONSABILITE - EXEMPLARITE Message du Président Qu est-ce que le Code

Plus en détail

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI)

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) MADAGASCAR Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) (du 2 décembre 1992)* TABLE DES MATIÈRES** Articles Titre Ier : De la nature juridique

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement de la norme en gestion responsable d évènements

Dossier de presse. Lancement de la norme en gestion responsable d évènements Dossier de presse Lancement de la norme en gestion responsable d évènements 8 juin 2010 Qu est ce qu un évènement responsable? Une gestion responsable d évènements intègre le développement durable à toutes

Plus en détail

Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque. des Normes en cours

Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque. des Normes en cours Gestion de la relation client, Gestion du digital, Réputation de marque des Normes en cours 1 Un changement de tournant lié aux enjeux du numérique La politique des organisations en matière de gestion

Plus en détail

PSCB No. 90/06. 21 juin 2006 Original : anglais. Comité consultatif du secteur privé Réunion extraordinaire 24 septembre 2006 Londres, Angleterre

PSCB No. 90/06. 21 juin 2006 Original : anglais. Comité consultatif du secteur privé Réunion extraordinaire 24 septembre 2006 Londres, Angleterre PSCB No. 90/06 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 21 juin 2006 Original : anglais F Comité consultatif

Plus en détail

QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE AUTOEVALUATION - AUTODIAGNOSTIC

QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE AUTOEVALUATION - AUTODIAGNOSTIC QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE DELEGATION A LA QUALITE L INRA : EPST de recherche finalisée pour l agriculture, l alimentation et l environnement

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS

La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS 15 novembre 2011 Qui sommes-nous? Le Groupe Bureau Veritas en bref Fondé en 1828,

Plus en détail

Des informations utiles, pour une préparation optimale en vue de votre certification

Des informations utiles, pour une préparation optimale en vue de votre certification Guide pratique de mise en œuvre du référentiel IRIS Des informations utiles, pour une préparation optimale en vue de votre certification Le référentiel IRIS (International Railway Industry Standard) est

Plus en détail

Présentation de l OMC

Présentation de l OMC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L ECONOMIE ET COMMERCE Programme Hub&Spokes II Atelier de Vulgarisation sur l Accord sur la Facilitation des Echanges de l OMC, à l attention de la Presse

Plus en détail

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement général de certification Produits de construction ouwproducten_fr.doc saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

Programme d appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché «PcAM» PCAM

Programme d appui à la compétitivité des entreprises et à la facilitation de l Accès au Marché «PcAM» PCAM 1 EDITORIAL Depuis l engagement de la Tunisie dans la politique de libéralisation économique, et la signature de l accord d association avec l Union européenne, le Ministère de l Industrie s est lancé

Plus en détail

NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL NF OFFICE EXCELLENCE CERTIFIE NF AMEUBLEMENT ENVIRONNEMENT

NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL NF OFFICE EXCELLENCE CERTIFIE NF AMEUBLEMENT ENVIRONNEMENT Annule et remplace MQ-CERT 13-344 du 16/10/2013 Approuvé par la Directrice Générale d AFNOR Certification, le 21/11/2013 Date de mise en application : 02/09/2015 NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL

Plus en détail

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Réunions des comités régionaux Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Rapport du Secrétariat aux comités régionaux 1. Le présent rapport est soumis aux comités régionaux pour faire suite

Plus en détail

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 La marque NF au Service de la Relation Client Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 Le Groupe AFNOR Partenaire de l AFRC Faire émerger et valoriser des solutions de références Groupe international de

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT BELAC 3-02 Rev 4 2015 SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur

Plus en détail

LE GROUPEMENT DES EXPERTS ET CONSULTANTS DE COTE D IVOIRE

LE GROUPEMENT DES EXPERTS ET CONSULTANTS DE COTE D IVOIRE LE GROUPEMENT DES EXPERTS ET CONSULTANTS DE COTE D IVOIRE Loi n 60-315 du 21 septembre 1960 relative aux associations Présentation générale et contribution aux Ateliers sur le commerce des services Groupement

Plus en détail

Atelier export du 9 décembre 2014 Valence

Atelier export du 9 décembre 2014 Valence Atelier export du 9 décembre 2014 Valence Les Aspects réglementaires de la vérification de conformité à l export. Focus sur les zones Afrique et Moyen-Orient. PROGRAMME Présentation des participants L

Plus en détail

CERTIFICATION IMANOR au service de la compétitivité de l entreprise marocaine. Forum Imanor Certification 23 novembre 2015

CERTIFICATION IMANOR au service de la compétitivité de l entreprise marocaine. Forum Imanor Certification 23 novembre 2015 CERTIFICATION IMANOR au service de la compétitivité de l entreprise marocaine Forum Imanor Certification 23 novembre 2015 La certification Quoi? Une procédure par laquelle une tierce partie indépendante,

Plus en détail

Ecole Thématique Technique Management et Projets Scientifiques

Ecole Thématique Technique Management et Projets Scientifiques Ecole Thématique Technique Management et Projets Scientifiques - L Assurance Qualité dans les Projets Scientifiques - Céline PERRY DOLIN celine.perry-dolin@groupebts.net SATILLIEU, le 1 er octobre 2009

Plus en détail

Projets normatifs en cours en France, en Europe et à l international Plan Qu est que la normalisation? Quelles sont les «sources» du programme de normalisation dans le domaine de la chaîne du froid des

Plus en détail

DINERS-DEBATS DU GICAM

DINERS-DEBATS DU GICAM DINERS-DEBATS DU GICAM Edition du 11 novembre 2015 THEME: Protection de l industrie nationale, nécessité ou alternative : quels leviers à travers la normalisation et la régulation? INTERVENTION DE MONSIEUR

Plus en détail

L'accréditation en Europe par D. PIERRE, Directeur du COFRAC

L'accréditation en Europe par D. PIERRE, Directeur du COFRAC L'accréditation en Europe par D. PIERRE, Directeur du COFRAC I - Les enjeux Les entreprises sont amenées à faire appel à de multiples organismes ou laboratoires, à des fins réglementaires ou volontaires,

Plus en détail

Parcours métiers certifiants. Responsable magasin Responsable logistique à l hôpital

Parcours métiers certifiants. Responsable magasin Responsable logistique à l hôpital Réf. : 1058 PRAXIS Parcours métiers certifiants Responsable magasin Responsable logistique à l hôpital Certifiant Le CNEH est habilité par l ISQ-OPQF à délivrer le certificat professionnel FFP Ce certificat,

Plus en détail

Standardization Gap and Interactive Training Session. (Algiers, Algeria, 26 28 September 2011 ) & normes M.CHEMANI.

Standardization Gap and Interactive Training Session. (Algiers, Algeria, 26 28 September 2011 ) & normes M.CHEMANI. ITU Regional Workshop on Bridging the Standardization Gap and Interactive Training Session (Algiers, Algeria, 26 28 September 2011 ) Evaluation de la conformité & normes M.CHEMANI Chef de Départment Normalisation

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

Agence Gabonaise de Normalisation - AGANOR Programme Gabonais d Evaluation de Conformité - PROGEC GUIDE POUR LES EXPORTATEURS ET IMPORTATEURS

Agence Gabonaise de Normalisation - AGANOR Programme Gabonais d Evaluation de Conformité - PROGEC GUIDE POUR LES EXPORTATEURS ET IMPORTATEURS INTRODUCTION L Agence Gabonaise de Normalisation (), un établissement public à caractère administratif de la République du Gabon, est responsable de l'adoption et de l'application des normes pour les produits

Plus en détail

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016 CATALOGUE des FORMATIONS 2015/2016 1 QuaRES, pour la Qualité en Recherche et Créée en 2006, l association QuaRES «Qualité en Recherche et en Enseignement Supérieur» fédère un réseau regroupant des qualiticiens,

Plus en détail

Utilisation des normes ISO et CEI et de la référence à celles-ci dans la réglementation technique

Utilisation des normes ISO et CEI et de la référence à celles-ci dans la réglementation technique Utilisation des normes ISO et CEI et de la référence à celles-ci dans la réglementation technique Septembre 2007 Organisation internationale de normalisation 1, chemin de la Voie-Creuse Case postale 56

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais

Laboratoire national de métrologie et d essais Laboratoire national de métrologie et d essais 1 Gestion des sites et sols pollués : la future certification des métiers Sophie JORNOD (LNE) 2 PRESENTATION du LNE 3 Qui sommes nous? Laboratoire d'essais

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année ID-SC-186 GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS : Vos obligations tout au long de l année GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

Plus en détail

Projet de lignes directrices pour l inspection et la certification des fruits et légumes frais pour leur conformité aux normes de qualité

Projet de lignes directrices pour l inspection et la certification des fruits et légumes frais pour leur conformité aux normes de qualité F Point 3d) de l ordre du jour CX/FFV 08/14/8-Add.3 Avril 2008 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES FRUITS ET LÉGUMES FRAIS Quatorzième Session Mexico (Mexique),

Plus en détail

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF - 3 ème édition, ont été publiées en 2008. En réponse à des questions de certificateurs tierce partie

Plus en détail

ISO/CEI 17025 NORME INTERNATIONALE. Exigences générales concernant la compétence des laboratoires d'étalonnages et d'essais

ISO/CEI 17025 NORME INTERNATIONALE. Exigences générales concernant la compétence des laboratoires d'étalonnages et d'essais NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 17025 Deuxième édition 2005-05-15 Version corrigée 2005-11-01 Exigences générales concernant la compétence des laboratoires d'étalonnages et d'essais General requirements for

Plus en détail