Objectifs stratégiques et opérationnels : état des lieux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objectifs stratégiques et opérationnels 2009-2011: état des lieux"

Transcription

1 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Objectifs stratégiques et opérationnels : état des lieux Comité de consultation du 30/11/2011

2 Objectifs stratégiques 2

3 16% 9% 29% 46% Clôturés Bon déroulement (18% continu) Léger retard Retard Objectifs stratégiques 12 Objectifs opérationnels 207 Clôturés 46% Bon déroulement (18% continu) 29% Léger retard 9% Retard 16% 3

4 Etat des lieux : à propos de l AFSCA Objectifs opérationnels clôturés ou continus (sélection) ci-après 4

5 1. Une chaîne alimentaire de plus en plus sûre (1/3) Prévention et gestion de crises 7 scénarios validés (générique, Aujeszky, incidents nucléaire, BCL ), 1 en cours (influenza aviaire) & 2 reportés (fièvre aphteuse, peste porcine classique) 3 exercices (traçabilité, BENELUX, terrain) Captation des signaux : prochain business plan Développement d'analyses dans les domaines à risque : +10% (hormones naturelles) 5

6 1. Une chaîne alimentaire de plus en plus sûre (2/3) Programmation des contrôles MANCP publié annuellement Échange de résultats des contrôles : protocole Région, SPF Econ. : reporté Evaluation des risques : méthodologie Pest Risk Assessment, programmation et implémentation pluriannuelles, surveillance renforcée des DA importées, évaluation exposition aux pesticides Réalisation des contrôles 100% réalisation plan de contrôle Classification entreprises selon profil de risque Réévaluation annuelle des check-lists 6

7 1. Une chaîne alimentaire de plus en plus sûre (3/3) Lutte contre les maladies des plantes Stratégie de lutte préventive & gestion : Globodera, Meloidogyne (pdt) Agrément de 2 labo multiplication in vitro Exigences hygiène utilisation eau PRI : avec SPF (report 2014) Définition de limites d'action pour les contaminants Baromètre pour la sécurité alimentaire Lutte contre les maladies animales (statut BE à risque négligeable trichines) 7

8 2. Une Agence acceptée par les opérateurs et reconnue par la société Concertation + structurées avec labo agréés Communication : sensibilisation & prévention ciblée - cellule vulgarisation - production primaire & horeca, consommateurs (brochures, infosessions / formations, articles, nieuwsbrief ) - responsables de cuisines - écoles d hôtellerie : enseignants (réalisé) et étudiants (en cours) - allochtones : projet pilote en cours - réunions de concertation avec secteurs (central & UPC) 8

9 3. Une Agence transparente Intensification / modernisation : communication Site internet (sondages) Point de Contact Avec les laboratoires (journées découvertes, groupes de communication) Vétérinaires (info santé animale et sécurité produits animaux via site web) Foodweb : - mettre à disposition en ligne des informations disponibles pour chaque opérateur (autorisation, résultats d'analyses et d'inspection ) - donner la possibilité aux opérateurs d'introduire des données: en cours 9

10 4. Promotion de l autocontrôle Harmonisation des inspections sur la présence et la qualité d un SAC dans DIS & TRA Procédure et documents de travail Formation des contrôleurs Laboratoires de qualité (labo d entreprise : PT Schemes) SAC des opérateurs validés : Guides génériques Révision des check-lists et lignes directrices pour l audit validation Stimulation de l instauration de SAC, accessibilité des guides Extension du smiley (AR) 10

11 5. Vers une simplification administrative Simplification de la réglementation : loi alimentaire (soumise aux responsables politiques) Echange de données sur les opérateurs avec d'autres autorités (BCE, Registre national, guichets d entreprises : infosessions) Groupe de travail simplification administrative Simplification de l'arbre des activités dans la banque de données des opérateurs (BOOD) Transmission des données par voie électronique (abattoirs) : Beltrace Guides sectoriels et cahiers des charges : complémentarité 11

12 6. Une Agence professionnelle et exigeante en termes de résultats Amélioration du country profile (FVO) Benchmarking baromètre BE-EM (Heads of Agencies) Comparaison services inspection UK, DN, FR Système d audit crédible des OCI : réunions AFSCA OCI Comptabilité analytique Audits internes selon le planning annuel Réglementation belge et européenne : rédigée, transposée et appliquée dans les délais impartis 12

13 7. Une collaboration optimale public / privé Nouvelle politique sanitaire & rôles DGZ/ARSIA (gestion comptable des Fonds) Collaboration avec les CDM et autres vétérinaires agréés (information ciblée, Vet Consult, CDM non VT) Développer réseau de LNR Actualisation des contrats avec nos prestataires de services ( qualité et coûts des services prestés ) 13

14 8. Une collaboration constructive et efficace avec d'autres instances officielles Recherche d hormones naturelles Collaboration avec Belac pérennisée Collaboration avec les autres services publics dans le cadre de la lutte contre la fraude (Cellule multidisciplinaire de lutte contre la fraude, services judiciaires au niveau national & UPC, services de police ) Participer à réglementation eur. plan stratégique pour la santé animale Nouveaux protocoles : douanes, SPF FIN, Régions (Sanitel, déchets, conditionnalité), SPF DG4 (Fonds végétaux) 14

15 9. Une gestion intégrée de l'information et des données (ICT) Outils de programmation et de rapportage des contrôles (Planifood) Qualité des banques de données BOOD & BCE-BOOD OCI & SAC certifiés Sanitrace Disaster Recovery site Datawarehouse 15

16 10. Des garanties sur la qualité des services rendus Enquêtes de satisfaction : des opérateurs des consommateurs du personnel Service de médiation : notoriété, délai de réponse Echantillonnage : nouvel AR Système qualité: Certif. ISO 9001 : administration centrale Accréd. ISO : laboratoires et dispatching Accréd. ISO : services d inspection 16

17 11. Le développement durable à l'afsca Enregistrement EMAS pour l'ensemble de l'organisation 17

18 12. Contribuer à l'image de l'afsca et des produits belges à l'étranger 4 protocoles pour l exportation de produits belges (Chine, Inde, Viêtnam) + 4 protocoles en préparation (Australie, Bengladesh, Chine) Poursuivre la collaboration internationale avec des pays européens dans le cadre de la lutte contre la fraude (actions coordonnées) Présidence européenne (2 symposiums) Soutien au niveau international (Bénin, Maroc) en collaboration avec le CTB 18

Simplification administrative

Simplification administrative Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Simplification administrative Vicky Lefevre CC 29/04/2015 Introduction Différents niveaux : Adaptation de la législation Niveau opérationnel :

Plus en détail

Business plan de l AFSCA 2015-2017

Business plan de l AFSCA 2015-2017 Business plan de l AFSCA 2015-2017 Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Business plan de l AFSCA 2015-2017 Herman Diricks Administrateur délégué Approuvé par M. Willy Borsus Ministre

Plus en détail

Business plan. pour l agence alimentaire 2012-2014. Gil Houins Administrateur délégué

Business plan. pour l agence alimentaire 2012-2014. Gil Houins Administrateur délégué Business plan pour l agence alimentaire 2012-2014 Gil Houins Administrateur délégué Approuvé par Madame Sabine Laruelle, Ministre de l Agriculture, le 13 septembre 2012 Business plan pour l agence alimentaire

Plus en détail

Simplification des outils d'audit

Simplification des outils d'audit Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Simplification des outils d'audit Cellule Validation Guides CC 18 juin 2014 Vicky Lefevre Situation actuelle des outils d'audit Guide: référentiel

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

VERSION DÉFINITIVE 25.11.2002

VERSION DÉFINITIVE 25.11.2002 PLAN DE MANAGEMENT ET PLAN OPERATIONNEL DE GIL HOUINS, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA POLITIQUE DE CONTRÔLE DE L'AGENCE FÉDÉRALE POUR LA SÉCURITÉ DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE (AFSCA) VERSION DÉFINITIVE 25.11.2002

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments:

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: -------- Royaume du Maroc - Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires - Création de l Office

Plus en détail

L APPROCHE BELGE DE LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE : l Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA), de 2002 à 2006

L APPROCHE BELGE DE LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE : l Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA), de 2002 à 2006 L APPROCHE BELGE DE LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE : l Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA), de 2002 à 2006 Gil Houins, Administrateur délégué Janvier 2007 1/19 L APPROCHE

Plus en détail

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com Expo 60+ 09/10/2009 Smiley AFSCA en restauration collective - De la législation à la mise en application sodexo.com Sommaire 1. Définition & législation 2. Mise en application page 2 Développement d un

Plus en détail

FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs

FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs FAQ Contribution AFSCA pour les agriculteurs 1. Qu est-ce que la contribution à l AFSCA? Les contributions sont perçues annuellement dans les secteurs qui sont actifs au sein de la chaîne alimentaire ou

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. rapport d activités

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire. rapport d activités Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire rapport d activités rapport d activités Editeur responsable Gilbert Houins Administrateur délégué a.i. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne

Plus en détail

Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc

Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc 2 ème Conférence Nationale sur la Santé Marrakech, 02 juillet 2013 Ahmed Bentouhami Cadre légal, missions et attributions LOI

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire. Rapport d activités

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire. Rapport d activités Rapport d activités Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Rapport d activités 2012 Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire 1 Notre mission Notre mission est de veiller

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la mise en œuvre du protocole régissant les échanges transfrontaliers d animaux de boucherie et volailles d abattage entre

Plus en détail

PLAN DE CONTRÔLE PLURIANNUEL INTÉGRÉ DE LA BELGIQUE 2012-2014

PLAN DE CONTRÔLE PLURIANNUEL INTÉGRÉ DE LA BELGIQUE 2012-2014 PLAN DE CONTRÔLE PLURIANNUEL INTÉGRÉ DE LA BELGIQUE 2012-2014 Imprimé sur du papier conforme au label FSC. Plan de contrôle pluriannuel intégré de la Belgique 2012-2014 MANCP 2012-2014, version 2.2, d.d.

Plus en détail

Rapport d activités service de

Rapport d activités service de Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Rapport d activités service de médiation Comité consultatif 31 mars 2010 Frans Vromman Plaintes et questions : analyse du contenu Relevé par catégorie

Plus en détail

Faits et chiffres 2009 Le doigt sur le pouls de la sécurité alimentaire

Faits et chiffres 2009 Le doigt sur le pouls de la sécurité alimentaire Faits et chiffres 2009 Le doigt sur le pouls de la sécurité alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire 3 Faits et chiffres 2009 Le doigt sur le pouls de la sécurité alimentaire

Plus en détail

Législation sur la sécurité des ascenseurs : obligations des gestionnaires, rôles des professionnels.

Législation sur la sécurité des ascenseurs : obligations des gestionnaires, rôles des professionnels. Législation sur la sécurité des ascenseurs : obligations des gestionnaires, rôles des professionnels. Geert De Poorter Directeur Général Direction Qualité et Sécurité, SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes

Plus en détail

Etes-vous un agriculteur qui exerce ses activités en personne physique? Les informations suivantes vous concernent.

Etes-vous un agriculteur qui exerce ses activités en personne physique? Les informations suivantes vous concernent. Depuis le 30/06/2009, les entreprises non-commerciales de droit privé ont l obligation légale de s inscrire à la BCE. Les agriculteurs (aussi bien les personnes physiques, que les personnes morales, ainsi

Plus en détail

Contrôles sanitaires. DGAL - Direction générale de l alimentation

Contrôles sanitaires. DGAL - Direction générale de l alimentation Contrôles sanitaires de l'alimentation DGAL - Direction générale de l alimentation la sécurité sanitaireaire des aliments Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt source : Direction

Plus en détail

Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes

Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes Dr. Rabah BELLAHSENE - ISPV, DGAL (Direction Générale de l ALimentation, Ministère de l Agriculture et de la Pêche)

Plus en détail

Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale

Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale Gisèle Fichefet Conseillère Vegaplan.be Le Standard GIQF : Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale Contenu Introduction Historique GIQF/Guide sectoriel Vegaplan.be Le Standard

Plus en détail

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires Un dispositif institutionnel pour un contrôle intégré et moderne des produits alimentaires 2015 Qui sommes nous? L Office National de

Plus en détail

20130656_FAVV_perceptie_iVOX

20130656_FAVV_perceptie_iVOX 20130656_FAVV_perceptie_iVOX V001 Quels est le degré d importance que vous accordez aux éléments suivants? La fraîcheur de l aliment Très important Important Peu important important Un aliment sans danger

Plus en détail

FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 12-05-2014

FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 12-05-2014 PB 07 FAQ INTERNET REV 17 2007-1/78 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 12-05-2014 Rédigé par la : DG Politique de Contrôle avec la collaboration

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Journée thématique sur les TIAC en région Rhône- Alpes 04-10-2012. Rôle des DDPP dans la gestion des TIAC

Journée thématique sur les TIAC en région Rhône- Alpes 04-10-2012. Rôle des DDPP dans la gestion des TIAC Journée thématique sur les TIAC en région Rhône- Alpes 04-10-2012 Rôle des DDPP dans la gestion des TIAC La DDPP en quelques chiffres 99 agents 74 inspecteurs ou enquêteurs 7234 inspections réalisées 980

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective 1 2 3 4 5 6 7 Catalogue 2011 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective Catalogue de formations 2012 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or 1 2 3 4 5 6 7 8 Sommaire Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Formulaire de demande d une phytolicence

Formulaire de demande d une phytolicence Formulaire de demande d une phytolicence Veuillez compléter toutes les données en MAJUSCULES et joindre à ce formulaire tous les documents demandés avant de l envoyer. Les demandes reçues électroniquement

Plus en détail

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale Proposition de la Commission COM (2000) 716 établissant les principes généraux et les prescriptions générales du droit alimentaire, instituant l Autorité Alimentaire Européenne et fixant des procédures

Plus en détail

Demande d accès aux données de la Banque-Carrefour des Entreprises et de la base de données «Activités ambulantes et foraines»

Demande d accès aux données de la Banque-Carrefour des Entreprises et de la base de données «Activités ambulantes et foraines» Formulaire à renvoyer complété au Service de Gestion de la Banque-Carrefour des Entreprises, Bd du Roi Albert II, 16 à 1000 Bruxelles Helpdesk : Tél. : 02/277 64 00 e-mail : helpdesk.bce@economie.fgov.be

Plus en détail

H - DOMAINES SPECIFIQUES

H - DOMAINES SPECIFIQUES Sécurité sanitaire des aliments Contexte réglementaire des aliments santé 126 353 4 janvier-12 ENITA BORDEAUX Données actuelles en nutrition humaine 126 354 3 janvier-12 ENITA BORDEAUX Comportement alimentaire

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

Concept d inspection et de certification

Concept d inspection et de certification Concept d inspection et de certification Fruits, légumes et pommes de terre Table des matières 1 Introduction et documents normatifs... 3 2 Champ d application et définitions... 3 2.1 Producteur:... 3

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins Eléments pour une note de politique Introduction Les médicaments prennent une place de plus en plus importante

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Pollutec 2013 Atelier ATEE AUDIT ENERGETIQUE EN ENTREPRISE Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Laurent Cadiou DGEC/SCEE Bureau Économies

Plus en détail

Pour les opérateurs de la production primaire végétale et animale. Comment aborder sereinement un contrôle AFSCA

Pour les opérateurs de la production primaire végétale et animale. Comment aborder sereinement un contrôle AFSCA Pour les opérateurs de la production primaire végétale et animale. Comment aborder sereinement un contrôle AFSCA Agence Féderale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Editeur responsable: Herman Diricks

Plus en détail

PROCÉDURE GÉNÉRALE DE CERTIFICATION. Le Comité de coordination, Date: 21/12/2006 Le directeur général, Ir. Herman Diricks.

PROCÉDURE GÉNÉRALE DE CERTIFICATION. Le Comité de coordination, Date: 21/12/2006 Le directeur général, Ir. Herman Diricks. PB 04 - P 01 - REV 2 2007-26 PROCÉDURE GÉNÉRALE DE CERTIFICATION D application à partir du: 01/02/2007 Rédigé par: DG Politique de contrôle Relations internationales Dr Marc Cornelis Dr Sofie Huyberechts

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

Page 1 of 12. Absents avec notification: Ardies Luc, Michel Andrien, Marie-Claire Hames, Ingrid Vanhaevre, Michel Vandenbosch et Matthys Jos.

Page 1 of 12. Absents avec notification: Ardies Luc, Michel Andrien, Marie-Claire Hames, Ingrid Vanhaevre, Michel Vandenbosch et Matthys Jos. Page 1 of 12 Rapport de la réunion n 2005-8 du comité consultatif de l Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire du mercredi 28 septembre 2005 Présents : Membres: Camiel Adriaens, Luc Vogels

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène»

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» Direction Départementale des Services Vétérinaires de Meurthe-et-Moselle Plan 1. Objectifs de la réforme 2. Quels

Plus en détail

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia Traçabilité et Hygiène Alimentaire ACTA Informatique - ACTIA Présentation du paquet hygiène Le paquet hygiène Ensemble de textes communautaires (3 règlements et deux directives) issus du livre blanc de janvier 2000 avec pour objectifs: Approche intégrée de toute

Plus en détail

Informations générales. Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation

Informations générales. Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation 1. Objectif Informations générales Délivrance de certificats phytosanitaires à l exportation Ce document donne des informations générales sur la délivrance des certificats phytosanitaires (CP) et sur les

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

Objet : Critères microbiologiques applicables aux auto-contrôles sur les carcasses d'animaux de boucherie. Destinataires d'exécution

Objet : Critères microbiologiques applicables aux auto-contrôles sur les carcasses d'animaux de boucherie. Destinataires d'exécution Ordre de méthode Direction générale de l'alimentation Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Bureau des établissements d'abattage et de découpe 251 rue de Vaugirard 75 732 PARIS CEDEX 15

Plus en détail

Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire

Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire Session 1: du 31 mai au 10 juin 2015 1 Informations principales Les objectifs principaux du programme de formation Matra Sud (MSTP) sur la sûreté

Plus en détail

RÔLE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS

RÔLE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS RÔLE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS L'objet de ce texte est de fournir des orientations aux Membres de l'oie sur le rôle et les responsabilités des Services vétérinaires

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

LES MISSIONS DE LA DDPP 13 s organisent autour de 3 axes :

LES MISSIONS DE LA DDPP 13 s organisent autour de 3 axes : LES MISSIONS DE LA DDPP 13 s organisent autour de 3 axes : I - Pôle sécurité qualité et loyauté de l alimentation, Santé et Protection Animale, Protection de l Environnement constitué de 4 services : Service

Plus en détail

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD L hygiène en restauration collective Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD Qu est-ce que la sécurité alimentaire? Le principe de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011

BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011 BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011 AVANT-PROPOS L ONAFTS poursuit l objectif d une bonne gestion et souhaite optimaliser sa légitimité et son intégrité. C est la raison

Plus en détail

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014

Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Comité réglementation et simplification du conseil national de l industrie 16 mai 2014 Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relatif à l obligation d audit énergétique Yann MENAGER

Plus en détail

Art. 2. Les vérificateurs environnementaux, tels que définis à l article 2, point 20) du règlement (CE), relèvent du régime suivant :

Art. 2. Les vérificateurs environnementaux, tels que définis à l article 2, point 20) du règlement (CE), relèvent du régime suivant : Projet de loi portant certaines modalités d application et sanction du règlement (CE) no 1221/2009 du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2009 concernant la participation volontaire des organisations

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens

Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens Liège WAVFH 21 novembre 2012 Dr Pascale GILLI-DUNOYER DGAL Bureau des laboratoires et de la coordination des contrôles officiels MAAF-FRANCE

Plus en détail

Monitoring e-commerce et médias sociaux

Monitoring e-commerce et médias sociaux 1 Monitoring e-commerce et médias sociaux Un projet pilote de la DG Animaux, Végétaux et Alimentation Philippe Mortier Directeur général 2 Que pensez-vous du e- commerce? 3 Nous connaissons aujourd hui

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Objectifs réalisations 2013

Objectifs réalisations 2013 Center of Expertise on Antimicrobial Consumption and Resistance in Animals Objectifs réalisations 2013 CC 27/11/2012 Objectifs 2013 et état d avancement 1. La sensibilisation des vétérinaires et des éleveurs

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration

Hygiène alimentaire en restauration 2 0 1 5 Catalogue de formations Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or (LDCO) Sommaire 1A 1B 23 4 5 6 7A 7B 8 Sensibilisation à l hygiène

Plus en détail

Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir

Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir Le Vétérinaire dans la Chaîne Alimentaire : un Rôle Indispensable? Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir Nicolas Holleville vétérinaire officiel Les Services Vétérinaires

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

2007-2012. L agence fédérale des médicaments et des produits de santé fête son cinquième anniversaire

2007-2012. L agence fédérale des médicaments et des produits de santé fête son cinquième anniversaire 2007-2012 L agence fédérale des médicaments et des produits de santé fête son cinquième anniversaire Cinq ans : petit coup d œil dans le rétro Cher lecteur, chère lectrice, 2012 est une année particulière

Plus en détail

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion.

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. I - LE CADRE REGLEMENTAIRE Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. Ce projet - Administration, Gestion,

Plus en détail

tom.beerens@favv.be Adresse du profil d acheteur (URL): https://enot.publicprocurement.be/enot-war/previewnotice.do?

tom.beerens@favv.be Adresse du profil d acheteur (URL): https://enot.publicprocurement.be/enot-war/previewnotice.do? 1/ 12 BE001 12/06/2015 - Numéro BDA: 2015-515252 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Me Catherine Torlotin Dr Frédéric Lefèvre Essey les Nancy

Me Catherine Torlotin Dr Frédéric Lefèvre Essey les Nancy Qualité en Santé Expérience Me Catherine Torlotin Dr Frédéric Lefèvre Essey les Nancy Imagerie de Nancy Est : Qui sommes nous? Société créée en 1988 pour gérer l autorisation d un scanner Aujourd hui :

Plus en détail

Chapitre 3 bis. Sanitel

Chapitre 3 bis. Sanitel Chapitre 3 bis Sanitel Le système belge pour l Identification et l enregistrement des animaux. Associations régionales ARSIA : association régionale de santé et d identification animale http://www.arsia.be/

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PERSPECTIVES

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PERSPECTIVES SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN TUNISIE, ETATS DES LIEUX ET PERSPECTIVES Mr. Mohamed Chokri REJEB DG CTAA Le 25 septembre 2010 Yasmine Hammamet Plan Sécurité des aliments dans la politique nationale

Plus en détail

HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet

HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Norme ISO 22301 Système de Management de la Continuité d'activité

Plus en détail

METHODES ET PROCEDURES D INSPECTION MISES EN PLACE DANS LES SERVICES VETERINAIRES

METHODES ET PROCEDURES D INSPECTION MISES EN PLACE DANS LES SERVICES VETERINAIRES METHODES ET PROCEDURES D INSPECTION MISES EN PLACE DANS LES SERVICES VETERINAIRES 31/03/05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA 1 Le contexte: La généralisation

Plus en détail

ISMS. Normes Minimales. Version 2015 (ISO 27002:2013) (Information Security Management System)

ISMS. Normes Minimales. Version 2015 (ISO 27002:2013) (Information Security Management System) ISMS Normes Minimales Version 2015 (ISO 27002:2013) Remarque : Ce document intègre les remarques formulées par un groupe de travail auquel ont participé les personnes suivantes: messieurs Houbaille (BCSS),

Plus en détail

Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca. Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs

Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca. Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs L UNION FAIT LA FORCE Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs www.systemedecaisseenregistreuse.be - 2014 - Service Public

Plus en détail

1/ 14 BE001 4/9/2015 - Numéro BDA: 2015-523053 Formulaire standard 2 - FR Acquisition et mise en place d une solution de Business Intelligence

1/ 14 BE001 4/9/2015 - Numéro BDA: 2015-523053 Formulaire standard 2 - FR Acquisition et mise en place d une solution de Business Intelligence 1/ 14 BE001 4/9/2015 - Numéro BDA: 2015-523053 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration

Hygiène alimentaire en restauration 2 0 1 4 Catalogue de formations Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or (LDCO) Sommaire 1A 1B 23 4 5 6 7A 7B 89 Sensibilisation à l hygiène

Plus en détail

Veille réglementaire

Veille réglementaire Veille réglementaire Anne Gerard 30/01/2012 AFNOR - Marseille En quoi consiste la fonction RQSE dans une IAA? Assurer la veille réglementaire et faire appliquer la réglementation (hygiène, environnement,

Plus en détail

FAQ. 1. Pouvoir répressif

FAQ. 1. Pouvoir répressif FAQ Les questions reprises dans ce FAQ ont été posées lors des 7 réunions d informations organisées à l intention des communes associées à Brulabo durant le deuxième trimestre de 2013. Table des matières

Plus en détail

ISO 27001 conformité, oui. Certification?

ISO 27001 conformité, oui. Certification? ISO 27001 conformité, oui. Certification? Eric Wiatrowski CSO Orange Business Services Lead Auditor ISMS Conférences normes ISO 27001 21 Novembre 2007 1 sommaire Conformité vs certification La démarche

Plus en détail

Concerne : Protocole Orientation usagers SPF Sécurité sociale et autorité fédérale

Concerne : Protocole Orientation usagers SPF Sécurité sociale et autorité fédérale Service public fédéral Sécurité sociale Service public fédéral Sécurité sociale Place Victor Horta 40 boîte 20 1060 Bruxelles Personne de contact Machteld Ory 02/528.63.18 machteld.ory@minsoc.fed.be Concerne

Plus en détail

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services hospitaliers. Ce projet d amélioration de la qualité porte

Plus en détail

Surveillance dosimétrique Note législative

Surveillance dosimétrique Note législative VL/NB Bruxelles, le 17 mars 2014 Surveillance dosimétrique Note législative 1 Un nouveau texte de loi vient de paraître. Il s agit de : Loi du 26 janvier modifiant la loi du 15 avril 1994 relative à la

Plus en détail

Les normes minimales de sécurité

Les normes minimales de sécurité Les normes minimales de sécurité Patrick BOCHART Conseiller en sécurité de l information Quai de Willebroeck, 38 B-1000 Bruxelles E-mail: security@ksz-bcss.fgov.be Site web BCSS: www.bcss.fgov.be 11/7/2014

Plus en détail

Circulaire relative au monitoring dioxine des produits à risque destinés à l alimentation animale

Circulaire relative au monitoring dioxine des produits à risque destinés à l alimentation animale gence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire Circulaire relative au monitoring dioxine des produits à risque destinés à l alimentation animale Référence PCCB/S1/JPM/912984 Date 18/02/2014 Version

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE

LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE Atelier thématique LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE 21 Juin 2010 Sommaire Présentation de l AFSCA origine, but, L Opérateur Les dangers La sécurité alimentaire, tous responsables! Les contrôles de

Plus en détail

RAPPORT FINAL REVISE

RAPPORT FINAL REVISE Appui à la CEMAC en vue de la Préparation des Négociations des APE entre les ACP et l UE. Projet # 095 CEMAC #1 Appui à la CEMAC en vue de la préparation des négociations des APE entre les ACP et l UE

Plus en détail

LES MISSIONS DE LA DDPP 13 s organisent autour de 3 axes :

LES MISSIONS DE LA DDPP 13 s organisent autour de 3 axes : LES MISSIONS DE LA DDPP 13 s organisent autour de 3 axes : I - Pôle sécurité qualité et loyauté de l alimentation, Santé et Protection Animale, Protection de l Environnement constitué de 4 services : Service

Plus en détail

Situation de l ISO 22000 France/Europe

Situation de l ISO 22000 France/Europe Situation de l ISO 22000 France/Europe Sommaire Historique et contexte de l ISO 22000 L ISO 22000 Panorama de la certification ISO 22000 L ISO 22000 et le contexte réglementaire La reconnaissance de l

Plus en détail

GUIDE SECTORIEL pour la PRODUCTION PRIMAIRE

GUIDE SECTORIEL pour la PRODUCTION PRIMAIRE Guide Sectoriel pour la Production Primaire GUIDE SECTORIEL pour la PRODUCTION PRIMAIRE Version 1 dd 13/7/2012 Vegaplan a.s.b.l CODIPLAN a.s.b.l Plate-forme de concertation pour la Transformation et le

Plus en détail

PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC

PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC BELAC 3-01 Rev 4 2011 PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC

Plus en détail

Plan de Management Direction générale Institutions et Population 2013-2019 ISABELLE MAZZARA DIRECTRICE GENERALE INSTITUTIONS ET POPULATION

Plan de Management Direction générale Institutions et Population 2013-2019 ISABELLE MAZZARA DIRECTRICE GENERALE INSTITUTIONS ET POPULATION Plan de Management Direction générale Institutions et Population 2013-2019 ISABELLE MAZZARA DIRECTRICE GENERALE INSTITUTIONS ET POPULATION TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 1. Situation de la

Plus en détail

Gestion de parc et qualité de service

Gestion de parc et qualité de service Gestion de parc et qualité de service Journée Josy, 14 octobre 2008 A. Rivet Gestion de parc et qualité de service Gestion de parc Fonctions de base GT «Guide de bonnes pratiques» Référentiels et SI ITIL/ISO

Plus en détail

Dossier de presse. Deux nouveaux bâtiments pour la santé publique et la sécurité sanitaire. Inauguration 6 mars 2015.

Dossier de presse. Deux nouveaux bâtiments pour la santé publique et la sécurité sanitaire. Inauguration 6 mars 2015. LABO CE A Pl ouf r agan ( 22) Deux nouveaux bâtiments pour la santé publique et la sécurité sanitaire Dossier de presse Inauguration 6 mars 2015 Contacts presse Conseil général des Côtes d'armor Caroline

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail