Areva, un groupe industriel intégré

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Areva, un groupe industriel intégré"

Transcription

1 Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est alors devenu le premier acteur mondial, et le seul, à ce jour, à intervenir sur l'ensemble de la chaîne nucléaire. L'arrivée, début 2004, dans le périmètre du groupe des activités Transmission et Distribution en provenance d'alstom a élargi considérablement le champ de l'offre aux clients électriciens, mais aussi industriels. Aujourd'hui, Areva, présent dans plus de 100 pays, réalise plus de 85 % de son chiffre d'affaires dans l'activité énergie, avec un effectif de l'ordre de salariés. Juridiquement, le groupe rassemble environ 350 entreprises. Sa construction a nécessité de repenser concrètement le mode de fonctionnement interne, afin de maximiser les synergies possibles. Au cours de l année 2002, une revue systématique de l'ensemble des fonctions support a été réalisée de façon transversale et dans l ensemble du groupe. L objectif de ce projet, était, pour chacun des domaines concernés, de définir une organisation permettant : de renforcer l intégration du groupe, de réaliser des synergies entre les différentes entités du groupe, de rendre plus clair et d améliorer le fonctionnement de ces fonctions support, de réaliser des économies sur les frais de structure. Le principe d organisation générale pour le rôle des filières fonctionnelles est la généralisation d'une organisation matricielle, dans laquelle l'ensemble des équipes fonctionnelles est en double rattachement : un rattachement opérationnel au dirigeant de l'entité (responsable hiérarchique), un rattachement fonctionnel au directeur fonctionnel de l'entité supérieure (responsable fonctionnel). La répartition des rôles et des missions est claire à chaque niveau, les directeurs fonction dans les filiales ayant à la fois : un rôle de support au management pour les directeurs des filiales, de relais/adaptation/exécution des processus groupe, le cas échéant, un rôle transverse pour le groupe. La création de services partagés consiste à regrouper dans une même équipe certaines fonctions ou expertises, pour les mettre à disposition de l ensemble des entités du groupe. Cela permet : de renforcer la culture groupe, d éviter les doublons, de réaliser des économies par effet d échelle, de favoriser la convergence des processus, de rapprocher les experts et de partager les compétences, de renforcer le professionnalisme. Outre ces services partagés, des réseaux d experts ont été créés. En 2004, afin d accélérer le développement d Areva en Amérique du Nord et en Chine, il a été décidé de renforcer l importance de l axe géographique de management, en accentuant le rôle des entités juridiques dépendant directement d Areva, et notamment à travers la création de filières fonctionnelles propres à la région Amérique du Nord. L objectif de ces changements est qu Areva apparaisse comme une unique entreprise locale aux clients de ces pays au lieu d être perçue comme une collection de filiales sans stratégie commune. Le groupe a placé le développement durable et le progrès continu au cœur de sa stratégie en déployant une méthode spécifique, fondée sur : une auto-évaluation des entités, des objectifs à atteindre et des feuilles de route pour atteindre ces objectifs. Cette méthode, désormais intégrée à la planification stratégique annuelle, permet d avoir une vision unique de dix principes de natures différentes comme la performance économique, le respect de l environnement, l implication sociale, etc. Enfin, le groupe accentue l'offre et la réflexion afférente sur les propositions de services intégrés, transverses à plusieurs entités du groupe et/ou entre régions géographiques. Les regroupements d entreprises : l apport des organisations 69

2

3 AREVA, UN GROUPE INDUSTRIEL INTÉGRÉ Guillaume Dureau Directeur de la stratégie, groupe Areva Areva, un groupe très récent Areva est un groupe très récent. En juillet 2000, Siemens et Framatome regroupent dans une joint-venture leurs activités nucléaires. En septembre 2001, le groupe Areva naissait de la fusion de Cogema, Framatome, CEA- Industries et Technicatome. Avec l acquisition de la société américaine Canberra, Areva devient le leader mondial de la mesure nucléaire. En avril 2002, l intégration d une autre société américaine, Duke Engineering and Services, renforce la position d Areva dans les services et l ingénierie nucléaires aux États-Unis. Enfin, en janvier 2004, Areva acquiert Alstom T&D, situé au troisième rang mondial dans la transmission et la distribution moyenne et haute tension. et en rapide évolution Areva est donc un groupe qui a évolué extrêmement vite et dont les effectifs ont crû de manière très rapide également. Actuellement, le cœur de métier d Areva est l énergie. Ce cœur de métier est composé des quatre branches suivantes : 1. le pôle Amont ; 2. le pôle Réacteurs et Services ; 3. le pôle Aval ; 4. le pôle T&D. Dans la pratique, ces branches, excepté le pôle T&D, sont indépendantes des entités juridiques qui les ont créées. Par exemple, le pôle Amont regroupe les activités d extraction qui sont légalement celles de Cogema, et les activités combustibles qui sont celles de Framatome ANP. Seule entreprise couvrant toute la chaîne de production de l énergie Nous avons développé ces branches pour couvrir toute la chaîne de production de l énergie, depuis l extraction de l uranium des mines localisées dans le monde entier. Areva est la seule entreprise du secteur nucléaire à proposer aux électriciens l ensemble des prestations possibles en matière industrielle, soit la fabrication d assemblages combustibles, la production et l entretien de réacteurs nucléaires et surtout le traitement du combustible usé et la possibilité de recyclage du plutonium. Les clients électriciens ont un besoin important d électricité dans des endroits épars. Cette activité constitue le cœur de métier d Areva qui réalise des synergies entre ses différentes entités sur la base de cette activité. Un groupe industriel a besoin de se construire une culture, d autant plus nécessaire que ses différents collaborateurs viennent d horizons très disparates et ont été très récemment rassemblés sous l égide d un business modèle commun. Cette culture devra s adresser à une proportion importante d ingénieurs et cadres (environ 30 % du personnel) répartis sur les cinq continents. En effet, un tiers des effectifs se situe en dehors de l Europe, ce qui est conséquent pour un ensemble de collaborateurs. Les regroupements d entreprises : l apport des organisations 71

4 La nécessité de la coordination de 350 entités légales réparties dans le monde entier Je vous rappelle que le groupe Areva réunit 350 entités légales consolidées. Il doit donc veiller à les coordonner de manière harmonieuse. Les trois points d implantation fondamentaux sont l Europe, le continent américain et l Asie. Nous devons donc veiller à maintenir un équilibre entre ces zones dans le cadre de nos modèles d intégration et de développement. Areva évolue dans un environnement compétitif. Cependant, de grands partenariats ont été noués par zones géographiques. Areva devient donc, de fait, le seul intervenant européen sur la chaîne nucléaire face à la concurrence asiatique et américaine. Etant donnée l existence de ces alliances, Areva éprouve des difficultés à établir de nouvelles relations avec d'autres grands groupes intervenant dans le nucléaire. Elle y parvient néanmoins comme le montre l exemple d Urenco. Ce partenariat pourrait donner lieu à la réalisation du plus important investissement français de cette dernière décennie. Malgré les rapports de concurrence, les groupes, bien qu en compétition, sont capables de trouver des moyens d association si les enjeux financiers sont conséquents. d où un objectif d harmonisation de la vie du groupe Areva cherche à affirmer une identité propre en faisant en sorte que les opérationnels fassent appel au groupe avant toute autre alternative. L enjeu était donc d harmoniser la vie du groupe et le travail collectif en appliquant les principes suivants : valorisation du facteur économique comme élément déterminant dans l appréciation des performances individuelles et collectives ; mise en valeur des axes de développement à long terme à forte valeur ajoutée technique ; internalisation des principes du développement durable par la démarche de progrès continu, via le programme Areva Way ; mise en place de processus transverses au groupe, harmonisant les points de vue et rythmant le travail collectif ; préservation et management des compétences ; responsabilité sociale affirmée. Ces principes doivent, bien entendu, préserver la notion de management et intégrer la logique de perpétuation de l industrie nucléaire. Une organisation matricielle avec un double rattachement : opérationnel et fonctionnel L intégration a été initiée à partir des fonctions support et cette démarche a duré environ trois ans, ce qui est extrêmement rapide. L ensemble des entités opérationnelles business units font partie d une organisation matricielle du groupe avec un rattachement hiérarchique, d une part, et fonctionnel, d autre part. Le directeur fonctionnel a un rôle de support au management des filiales et sera en lien avec le directeur financier du groupe. Des services partagés permettent de réaliser des économies d échelle et mettent en commun les best practices. Ils apportent leur expertise et leur expérience aux diverses entités du groupe. Certaines directions abordent donc des problématiques de manière transverse, telles que les opérations financières, les problématiques de communication et de consolidation. Les aspects de ressources humaines, cruciaux pour la mise en œuvre de la culture d entreprise, ont été centralisés en grande partie. 72 Insee Méthodes

5 Nous avons également le souhait d afficher notre présence internationale par la création de nouvelles implantations industrielles et de filiales directes d Areva, exerçant le même mode de management au niveau des antennes locales. Nous devons également mettre en place des grands comptes pour en être l interlocuteur privilégié. Notre but est de se présenter comme un groupe construit pour procéder à l ouverture de capital. Les regroupements d entreprises : l apport des organisations 73

Nominations au sein du groupe AREVA

Nominations au sein du groupe AREVA Nominations au sein du groupe AREVA Paris, le 18 juillet 2011 Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a souhaité associer les personnes suivantes aux travaux du Directoire pour soutenir son action

Plus en détail

Commentant le niveau d activité du groupe sur l année 2012, Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a déclaré :

Commentant le niveau d activité du groupe sur l année 2012, Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a déclaré : Au 31 décembre 2012 : Croissance du chiffre d affaires à 9 342 M (+ 5,3 % vs. 2011), tirée par les activités nucléaires et renouvelables Carnet de commandes renouvelé sur l année 2012 à 45,4 Mds grâce

Plus en détail

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Etre un homme ou une femme ne fait pas grande différence au fond au regard du projet. Ce qui importe c est l investissement de chacun et la richesse des collaborations.

Plus en détail

Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP

Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP Jean-Christophe Dalouzy ANP 17 Novembre 2014 Rencontres Jeunes Chercheurs Sommaire Présentation du groupe AREVA Présentation du cycle du combustible Présentation

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C

Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C Accord sur les termes commerciaux des contrats relatifs au projet de centrale nucléaire Hinkley Point C - Le Groupe EDF et le Gouvernement Britannique sont parvenus à un accord sur les principaux termes

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

La voie rapide vers le cpdm

La voie rapide vers le cpdm teamcenter express brochure FR W33.qxd:tc express brochure FR A4 12.07.09 23:53 Page 1 Teamcenter Express La voie rapide vers le cpdm Siemens PLM Software www.siemens.com/velocity Les PME font face à des

Plus en détail

SOMMAIRE. AREVA en chiffres. AREVA en bourse Un actionnariat stable L action AREVA

SOMMAIRE. AREVA en chiffres. AREVA en bourse Un actionnariat stable L action AREVA ÊTRE ACTIONNAIRE d AREVA Édition 2015 Cher Actionnaire, SOMMAIRE AREVA en chiffres AREVA en bourse Un actionnariat stable L action AREVA Etre actionnaire Détenir des titres Les ordres de bourse La fiscalité

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2001. comme

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2001. comme DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2001 comme sommaire La création d AREVA 02 Message du Président du Conseil de Surveillance 04 Message de la Présidente du Directoire 05 Gouvernement d entreprise 08 Organisation du

Plus en détail

MAINTENANCE & INGÉNIERIE NUCLÉAIRE

MAINTENANCE & INGÉNIERIE NUCLÉAIRE www.sita.fr MAINTENANCE & INGÉNIERIE NUCLÉAIRE ACTIVITÉS NUCLÉAIRES ET DÉSAMIANTAGE HISTORIQUE & CHIFFRES CLÉS Fondé en 1921 sous forme d entreprise familiale, SRA devient par la suite une société en 1927.

Plus en détail

Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités

Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités www.pwc.com Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités Un modèle fortement développé en Europe Nombre de coopératives du Top 50 par région 38

Plus en détail

Assistant Trader H/F. Ile-de-France Stage

Assistant Trader H/F. Ile-de-France Stage Assistant Trader H/F Ile-de-France Stage HSBC, troisième groupe bancaire mondial, est solidement implanté dans 84 pays et sert plus de 60 millions de clients dans le monde. HSBC France, filiale du Groupe

Plus en détail

Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM

Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM LIVRE BLANC Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM Introduction La technologie permet d améliorer de manière significative la productivité du service

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Scb,fleider ACCORD EUROPEEN. C,FEiectric. Entre. La Direction du groupe Alstom 1. représentée par

Scb,fleider ACCORD EUROPEEN. C,FEiectric. Entre. La Direction du groupe Alstom 1. représentée par Scb,fleider C,FEiectric \ ACCORD EUROPEEN Entre La Direction du groupe Alstom 1 représentée par Monsieur Patrick Du bert Directeur des Ressources Humaines La Direction du groupe Schneider Electric 1 représentée

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens.

Plus en détail

Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination,

Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination, Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination, Démantèlement Nucléaire Gestion des Déchets - Sécurité Humaine &

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

Développement de l'énergie nucléaire 2008. La concurrence. sur les marchés de l'industrie nucléaire

Développement de l'énergie nucléaire 2008. La concurrence. sur les marchés de l'industrie nucléaire Développement de l'énergie nucléaire 2008 La concurrence sur les marchés de l'industrie nucléaire A G E N C E P O U R L ' É N E R G I E N U C L É A I R E Développement de l énergie nucléaire La concurrence

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Application Portfolio Management (APM) : Redonner de la valeur à l entreprise

Application Portfolio Management (APM) : Redonner de la valeur à l entreprise IBM Global Services Application Portfolio Management (APM) : Redonner de la valeur à l entreprise L analyse du parc applicatif d une entreprise peut aider à maintenir une cohérence entre son organisation

Plus en détail

Juin 2014. Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain

Juin 2014. Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain Juin 2014 Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain Intervenants Caroline MARROT Associée Deloitte José BAGHDAD Directeur Deloitte Vincent Michelet SODEXO Hervé Cardelli SANOFI Stéphane

Plus en détail

Optimisation du retour sur investissement de Microsoft Dynamics CRM grâce à l automatisation du marketing

Optimisation du retour sur investissement de Microsoft Dynamics CRM grâce à l automatisation du marketing LIVRE BLANC Optimisation du retour sur investissement de Microsoft Dynamics CRM grâce à l automatisation du marketing 1 Introduction La technologie permet d améliorer de manière significative la productivité

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Améliorer le retour sur investissement de Salesforce grâce à l automatisation du marketing

Améliorer le retour sur investissement de Salesforce grâce à l automatisation du marketing LIVRE BLANC Améliorer le retour sur investissement de Salesforce grâce à l automatisation du marketing 1 Introduction La technologie permet d améliorer de manière significative la productivité du service

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la Matière. Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M)

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la Matière. Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M) FFRE DE FRMATIN Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la Matière Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M) M2 0

Plus en détail

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Communiqué de presse xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Bruxelles, le 29 septembre 2011 xperthis,

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

SOURCING INTERNATIONAL

SOURCING INTERNATIONAL Attente de visuel SOURCING INTERNATIONAL Pour répondre à vos enjeux, nos solutions sont internationales... Notre stratégie internationale La stratégie de la Société André Laurent s appuie sur quelques

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 7 QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 9 LE GROUPE QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 13 LES VALEURS 19 LES SERVICES 23 LE GROUPE QUILVEST

TABLE DES MATIÈRES 7 QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 9 LE GROUPE QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 13 LES VALEURS 19 LES SERVICES 23 LE GROUPE QUILVEST 1 2 TABLE DES MATIÈRES 7 QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 9 LE GROUPE QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 13 LES VALEURS 19 LES SERVICES 23 LE GROUPE QUILVEST 6 Quilvest Wealth Management QUILVEST WEALTH MANAGEMENT

Plus en détail

Comment réussir son projet de Master Data Management?

Comment réussir son projet de Master Data Management? Comment réussir son projet MDM? Table des matières Comment réussir son projet de Master Data Management?...... 2 Un marché en croissance..... 2 Les démarches qui réussissent... 2 A quels projets métiers

Plus en détail

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

THEMES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES - SESSION 2.1 Moins ou pas de déchets : quand, comment? Le retraitement-recyclage à l épreuve des faits Yves Marignac Directeur de WISE-Paris 8 octobre 2005 Débat public

Plus en détail

Une coentreprise AREVA et Siemens JEUMONT Groupes motopompes primaires & Mécanismes de commande de grappe

Une coentreprise AREVA et Siemens JEUMONT Groupes motopompes primaires & Mécanismes de commande de grappe Une coentreprise AREVA et Siemens JEUMONT Groupes motopompes primaires & Mécanismes de commande de grappe Une technologie de 1 er plan, stimulée par notre expérience expertise Les activités nucléaires

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe

Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe Synthèse de l étude Réalisé par TRW Travel & Expense Management LLC Synthèse de l étude Egencia, la Fondation NBTA et les consultants de TRW Travel and

Plus en détail

SOMMAIRE. AREVA en chiffres. 41,5 MdsE carnet de commande fin 2013. 9,2 MdsE chiffre d affaires 2013. 1,0 MdE EBE fin 2013.

SOMMAIRE. AREVA en chiffres. 41,5 MdsE carnet de commande fin 2013. 9,2 MdsE chiffre d affaires 2013. 1,0 MdE EBE fin 2013. ÊTRE ACTIONNAIRE d AREVA Édition 2014 SOMMAIRE AREVA en chiffres AREVA en bourse Un actionnariat stable L action AREVA Etre actionnaire Détenir des titres Les ordres de bourse La fiscalité des dividendes

Plus en détail

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité?

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? Atelier A7 Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? 1 Intervenants Jean-Pierre Hottin Associé, PWC jean-pierre.hottin@fr.pwc.com Annie Bressac Directeur de l audit et du contrôle

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE EMBARGO 13 Juin 13h30 Heure de Paris Le Club Méditerranée et Fosun annoncent un partenariat stratégique en Chine Fosun acquiert une participation de 7,1 % dans le capital du Club Méditerranée

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

Entités contrôlées Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick. Octobre 2010

Entités contrôlées Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick. Octobre 2010 Entités contrôlées Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick Octobre 2010 Points à l'ordre du jour Pourquoi la consolidation est-elle nécessaire? Détermination du contrôle exercé Types d'entités Méthodes

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Le conseil autrement. La force de l engagement

Le conseil autrement. La force de l engagement Le conseil autrement La force de l engagement Conjuguer nos talents Forts d une expérience de plus de quinze ans de conseil en management et en technologies, nous avons résolument pris le parti de favoriser

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie

Livre Blanc Oracle Novembre 2010. Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Livre Blanc Oracle Novembre 2010 Le Bureau des Projets (PMO) : un levier stratégique de création de valeur pour l industrie Présentation générale Les entreprises industrielles sont confrontées à un environnement

Plus en détail

Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES

Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES 1. Etat des lieux de la filière Définition La filière composants électroniques inclut en France les composants et cartes à puces (29 000 emplois), la sous-traitance d assemblage

Plus en détail

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet :

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet : Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes Partenaires du projet : 1 Sommaire A) Contexte... 3 B) Description de la demande... 4 1. Les

Plus en détail

Parce que vous faire grandir, c est grandir ensemble Notre succès repose sur notre capital humain evenir un hub pour les opérations économiques mondiales, tel est le défi à relever par le Maroc les prochaines

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Qualité retour d expérience. Christophe Petit Responsable du pôle qualité de la DSI christophe.petit@ac-lille.fr

Qualité retour d expérience. Christophe Petit Responsable du pôle qualité de la DSI christophe.petit@ac-lille.fr Qualité retour d expérience Christophe Petit Responsable du pôle qualité de la DSI christophe.petit@ac-lille.fr - - mercredi février 0 Genèse 00 : Nomination des correspondants qualité dans les Académies

Plus en détail

10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint

10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint 10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft SharePoint SharePoint constitue certes un outil collaboratif précieux. Mais gare aux risques pour votre entreprise. 10 bonnes pratiques de sécurité dans Microsoft

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Hôtellerie & Tourisme

Hôtellerie & Tourisme SALARY SURVEY 2014 & & Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr INTRODUCTION Michael Page & est une division de Michael Page, leader du conseil en recrutement, spécialiste de

Plus en détail

Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle

Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle INSTITUT DE RECHERCHE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE HENRI-DESBOIS Octobre 2005 Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle Dans un contexte de mondialisation, face à une compétitivité

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

Sopra Group communique sur l'incidence comptable de la distribution exceptionnelle en numéraire et de la distribution des actions Axway Software

Sopra Group communique sur l'incidence comptable de la distribution exceptionnelle en numéraire et de la distribution des actions Axway Software Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Mars 2015. Editeur et Intégrateur d ERP QHSSE

Mars 2015. Editeur et Intégrateur d ERP QHSSE 1 Mars 2015 Editeur et Intégrateur d ERP QHSSE 2 Notre stratégie : construire des relations long terme Approche globale Un ERP QHSE transverse répondant aux besoins métier Des solutions pilotées par le

Plus en détail

Variation totale en %

Variation totale en % jeudi 16 février 2012 Kingfisher annonce un chiffre d'affaires en progression de 2,2 % au quatrième trimestre, en hausse de 4,0 % à taux de change constants (+ 0,9 % à surface comparable). Le groupe prévoit

Plus en détail

IDF-DG-ESC-Architecte Poste de Travail-1936 Architecte Poste de Travail H/F

IDF-DG-ESC-Architecte Poste de Travail-1936 Architecte Poste de Travail H/F IDF-DG-ESC-Architecte Poste de Travail-1936 Architecte Poste de Travail H/F principal IT - Conseil en Technologies - Filière Technologie - Architecte Intitulé du poste Architecte Poste de Travail H/F Entreprise

Plus en détail

plate-forme mondiale de promotion

plate-forme mondiale de promotion plate-forme mondiale de promotion À propos de The Institute of Internal Auditors (Institut des auditeurs internes) L'institut des auditeurs internes (IIA) est la voix mondiale de la profession de l'audit

Plus en détail

L évolution du travail en réseau : une nouvelle donne stratégique

L évolution du travail en réseau : une nouvelle donne stratégique L évolution du travail en réseau : une nouvelle donne stratégique Les nouvelles formes d'organisation de l'entreprise, fondées sur le partenariat, l'externalisation, les réseaux, se multiplient. Les frontières

Plus en détail

«Cofely Endel apporte la force d un groupe, leader sur le marché de la maintenance. Ses

«Cofely Endel apporte la force d un groupe, leader sur le marché de la maintenance. Ses CHIMIE Maintenance d un centre de stockage NUCLÉAIRE DÉFENSE NUCLÉAIRE PO Augmenter la disponibilité de ses équipements de stockage Avoir un interlocuteur unique sur les prestations de maintenance et capable

Plus en détail

Programme Partenaires Partner Connect NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY

Programme Partenaires Partner Connect NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY Programme Partenaires Partner Connect NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY SOMMAIRE Introduction Contexte Le réseau Stormshield Le programme Partenaires Partner Connect Activités promotionnelles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le 9 avril 2015 à 18h au château de Cadarache. Cyclium inaugure son antenne PACA à Cadarache

DOSSIER DE PRESSE. Le 9 avril 2015 à 18h au château de Cadarache. Cyclium inaugure son antenne PACA à Cadarache DOSSIER DE PRESSE Cyclium inaugure son antenne PACA à Cadarache Le 9 avril 2015 à 18h au château de Cadarache Fort de la synergie créée entre ses membres gardois, le collectif d entreprises du nucléaire

Plus en détail

AREVA. Point de situation, et introduction à la notion de «Consulting nucléaire»

AREVA. Point de situation, et introduction à la notion de «Consulting nucléaire» AREVA Point de situation, et introduction à la notion de «Consulting nucléaire» Extrait du séminaire de Mai 2010 - Réunion MEDDEM Concertation sur l ingénierie nucléaire française Jacques SACRESTE Directeur

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail

Benchmark sur le processus de consolidation. Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012

Benchmark sur le processus de consolidation. Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012 Benchmark sur le processus de consolidation Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012 Introduction La communication financière est un enjeu majeur pour l ensemble des sociétés. La volonté

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992.

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992. Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Créer des usines, des entreprises, des organisations, des méthodes, des produits, des services nouveaux suppose d avoir des équipes motivées, obéissant à un calendrier

Plus en détail

Panorama des programmes pour cadres et dirigeants

Panorama des programmes pour cadres et dirigeants Panorama des programmes pour cadres et dirigeants 2008/2009 EXECUTIVE EDUCATION Développer les compétences personnelles et accompagner la transformation des entreprises. Campus de Paris-La Défense Campus

Plus en détail

Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU

Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU Introduction à l enquête 2012 «Organisation fonctionnelle des équipes». ADBU NB : les notes font référence au diaporama de synthèse de l enquête en ligne sur le site de l'adbu Comment les SCD tentent-ils

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

pas de santé sans ressources humaines

pas de santé sans ressources humaines Résumé Une vérité universelle : pas de santé sans ressources humaines + alliance mondiale pour les personnels de santé Résumé Objectif Le présent rapport est destiné à éclairer les débats du troisième

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Tous les pays européens, et notamment la France et l Allemagne, se sont engagés dans des transitions énergétiques

Plus en détail

TECH COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INFOTECH # 33 INTRODUCTION RAPPEL : QUEL CONTOUR DU GROUPE D ASSURANCE AUJOURD HUI?

TECH COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INFOTECH # 33 INTRODUCTION RAPPEL : QUEL CONTOUR DU GROUPE D ASSURANCE AUJOURD HUI? COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INTRODUCTION Marie-Laure DREYFUSS ASSOCIÉE Responsable du Pôle Gouvernance Tel. : + 33 (0)4 72 18 58 58 E-mail : marie-laure.dreyfuss@actuaris.com En matière de

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Méthodologie d amélioration du développement logiciel chez ABB

Méthodologie d amélioration du développement logiciel chez ABB Software Méthodologie d amélioration du développement logiciel chez ABB Stig Larsson, Peter Kolb Le logiciel joue un rôle phare dans la réussite d ABB. Il investit les produits ABB et est source de valeur

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE Juin 2009 Sommaire La société L offre spécialisée SIG DATACEP, filiale du Groupe Altran Altran, innover pour ses clients Un groupe Chiffres Groupe Le groupe

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

Capteurs. centrales nucléaires. de température pour. performances. fiabilité. Sûreté. La mesure de vos exigences

Capteurs. centrales nucléaires. de température pour. performances. fiabilité. Sûreté. La mesure de vos exigences Capteurs de température pour centrales nucléaires Sûreté fiabilité performances La mesure de vos exigences Pyro-Contrôle l expertise d un précurseur Dès la fin des années 1970, Pyro-Contrôle s illustre

Plus en détail

HARMONISEZ VOTRE. Insidjam ERP

HARMONISEZ VOTRE. Insidjam ERP HARMONISEZ VOTRE ENTREPRISE AVEC... Insidjam ERP Améliorez la performance de votre entreprise avec ERP Personnalisée et Supportée par IT Solutions, cette version Algérienne d'openerp, qui est le logiciel

Plus en détail

Formation certifiante : Animer mon équipe pour élever la performance

Formation certifiante : Animer mon équipe pour élever la performance Formation certifiante : Animer mon équipe pour élever la performance Public concerné Dans l exercice de vos fonctions de manager qu elles soient nouvelles pour vous ou déjà expérimentées vous avez pu mesurer

Plus en détail

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Le CIGREF, dans son livre blanc de 2002, précise que «l alignement stratégique de l organisation sur le métier est le fait de mettre en

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE

CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE Le Groupe Adecco recherche un(e) stagiaire à partir de juillet-aout 2014 pour rejoindre la Direction Générale des Opérations des activités du Pôle

Plus en détail