La famille au cœur fiscales récentes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La famille au cœur fiscales récentes"

Transcription

1 La famille au cœur des modifications fiscales récentes Par M. Brian Girard, Sous-ministre adjoint au ministère des Finances Le 6 novembre 2008 Dans le cadre du colloque organisé par la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l Université de Sherbrooke

2 «Nous croyons ferme que la première des assurances sociales à établir dans notre province, comme étant t la plus juste, la plus urgente et la plus justifiable est l allocation familiale. Nous croyons que c est celle-ci que devra constituer le centre et comme le pivot ou l axe de tout système d assurances sociales que l on s apprête à établir.» Extrait du rapport de la Commission Montpetit, en 1933, repris par le ministre de la Famille et du Bienêtre social, M. Jean-Paul Cloutier, dans son allocution du 20 avril 1967 lors du dépôt du projet de loi sur les allocations familiales du Québec 2

3 Beaucoup de chemin parcouru depuis cette époque Le revenu disponible minimum des familles est de : $ pour un couple avec 1 enfant < 6 ans $ pour une monoparentale avec 1 enfant < 6 ans En comparaison, le revenu minimum i est de : $ pour un couple sans enfants $ pour un célibataire sans enfants 3

4 La famille au cœur des modifications fiscales récentes 1) La politique familiale québécoise au fil du temps 2) La politique familiale québécoise de nos jours Incluant un retour sur la réforme de 2005 de l aide québécoise aux familles 3) Comment notre politique familiale se comparet-elle par rapport aux autres? 4) Conclusion Question de départ : la politique familiale québécoise est-elle unique et enviable? 4

5 1) La politique i familiale l québécoise au fil du temps

6 Qu est-ce qu une politique familiale? «Les politiques familiales visent à améliorer l accès à des services de garde d enfants abordables bl et de qualité, à apporter une aide financière aux enfants et à permettre aux parents actifs de prendre un congé parental d éducation. Elles favorisent la flexibilité dans l organisation du travail pour mieux concilier travail et éducation. Elles comprennent également des incitations financières à travailler pour les familles avec enfants ainsi que des mesures d aide au retour à l emploi pour les parents chômeurs.» 6 OCDE, 2005

7 Période très lointaine 1918 Fédéral : Exonération fiscale pour enfant 1937 Québec : Loi d assistance aux mères nécessiteuses 1945 Fédéral : Allocation familiale universelle pour enfants de moins de 16 ans 1961 Québec : Allocation scolaire pour jeunes de 16 et 17 ans aux études 1964 Fédéral : Extension de l allocation familiale aux jeunes de 16 et 17 ans aux études 1967 Québec : Régime québécois d allocations familiales 1970 Québec : Loi sur l aide sociale 1971 Fédéral : Congé de maternité de l assurance-chômage 7

8 Période un peu moins lointaine 1972 Qc+Féd : Déduction pour frais de garde d enfants 1973 Fédéral : Bonification des allocations familiales 1978 Fédéral : Crédit d impôt remboursable pour enfants 1980 Québec : Office des services de garde à l enfance 1982 Québec : Allocation de disponibilité pour les parents d enfants de moins de 6 ans 1986 Québec : Exemption d impôt pour enfants à charge de moins de 21 ans 1988 Québec : Crédit d impôt remboursable pour enfants + Réduction d impôt des familles + Baby-Bonus 1990 Fédéral : Congé parental de 10 semaines 8

9 Période plus contemporaine 1993 Fédéral : Réforme de l aide aux familles 1994 Québec : Crédit d impôt remboursable pour frais de garde d enfants 1995 Québec : Perception des pensions alimentaires 1997 Québec : Nouvelle allocation familiale + CPE 1998 Fédéral : Supplément de la prestation pour enfants 2005 Québec : Réforme de l aide aux familles 2006 Québec : Régime québécois d assurance parentale 2006 Fédéral : Prestation universelle pour la garde 2007 Fédéral : Crédit d impôt non remboursable pour enfants 9

10 Que retenir? Beaucoup de changements depuis l après-guerre La politique familiale s est bâtie tranquillement Généralement, les gouvernements fédéral et québécois, quel que soit le parti, ont toujours priorisé les familles Aujourd hui, dans une certaine mesure, la politique i familiale québécoise reflète nos intérêts et nos valeurs Comme nous le verrons, la politique familiale offre aux familles québécoises un soutien varié, important et parmi les plus avantageux selon les standards européens 10

11 Évolution du soutien aux familles depuis 1945 (en $ courants) Famille biparentale, sans revenu de travail, enfant de 5 ans ou moins (en dollars courants) $ $ $ $ $ $ $ - $ Québec Fédéral 11

12 Évolution du soutien aux familles depuis 1945 en dollars d aujourd hui Famille biparentale, sans revenu de travail, enfant de 5 ans ou moins (en dollars de 2007) $ $ $ $ $ $ $ $ Québec Fédéral 12

13 2) La politique i familiale l québécoise de nos jours

14 Les grandes lignes de la politique familiale québécoise Quatre grands objectifs 1) Soutenir le revenu des familles Soutien aux enfants 2) Concilier travail-famille D ici 2010, places de garde à 7 $ par jour Crédit d impôt remboursable pour frais de garde Régime québécois d assurance parentale 3) Inciter au travail Prime au travail 4) Encourager la poursuite des études Incitatif québécois à l épargne-études Crédit d impôt pour enfant majeur aux études Crédit d impôt pour frais de scolarité 14

15 Sans oublier le gouvernement fédéral Programmes fédéraux 1) Soutenir le revenu des familles Prestation fiscale canadienne pour enfants Supplément de la prestation nationale pour enfants Crédit d impôt non remboursable pour enfants 2) Concilier travail-famille Déduction fiscale pour frais de garde Prestation universelle pour la garde d enfants (PUGE) 3) Inciter au travail Prestation fiscale pour le revenu de travail 4) Encourager la poursuite des études Régime enregistré d épargne-études études Crédits d impôt pour études 15

16 La réforme de l aide aux familles de ) Introduction d un crédit d impôt remboursable, le Soutien aux enfants, qui a remplacé trois mesures : l allocation familiale du Québec le crédit d impôt non remboursable pour enfants la réduction d impôt à l égard des familles 2) Introduction d un crédit d impôt remboursable, la Prime au travail, qui a remplacé le programme APPORT : deux objectifs : valoriser l effort de travail et inciter les prestataires d aide sociale à intégrer le marché du travail plus généreux et plus accessible pour les familles 16

17 Le Soutien aux enfants : 2 milliards de dollars par année pour familles 1) L aide est universelle et indexée annuellement 2) L aide est plus généreuse pour les faible et moyen revenus 3) L aide est plus importante pour le 1 er enfant 4) L aide est plus élevée pour les familles nombreuses 5) Un montant additionnel est accordé aux familles monoparentales 17

18 Retour sur la réforme de 2005 : le Soutien aux enfants Les avantages du Soutien aux enfants par rapport à l ancien régime : Générosité, simplicité, visibilité, équité et cohérence Soutien aux enfants durant la période où l enfant est d âge mineur Montant maximal Montant minimal Par année Sur 18 ans (1) Par année Sur 18 ans (1) 1 enfant $ $ 594 $ $ 2 enfants $ $ $ $ 3 enfants $ $ $ $ 4 enfants $ $ $ $ (1) Montant cumulé sans tenir compte de l indexation des paramètres et de l âge des enfants. Note: Soutien aux enfants pour un couple. 18

19 Retour sur la réforme de 2005 : des mesures plus cohérentes Soutien financier accordé à un couple ayant un revenu et deux enfants Montants t de 2004 et Régime 2005 ($) Aide Régime Revenu familial ($)

20 Retour sur la réforme de 2005 : des mesures plus cohérentes Intégration de la Prime au travail et du Programme d aide sociale Couple ayant deux enfants Montants de Aide totale ($) Aide de dernier recours Prime au travail $ $ Revenu familial ($) $ 20

21 Un revenu disponible important pour toutes les familles Revenu disponible pour un couple avec deux enfants (1) et ayant deux revenus de travail (2) (en dollars) Gouvernement du Québec Gouvernement du Canada Soutien aux enfants Prime au Impôt Sous- Transferts Impôt Soustotal travail Autres (3) Québec total fédéraux (4) fédéral Revenu de travail Cotisations (5) Revenu disponible (1) Enfants âgés de 2 ans et 3 ans avec frais de garde à contribution réduite, à l exception du couple sans revenu de travail. (2) Chaque conjoint gagne 50 % du revenu de travail. (3) Aide sociale, crédit d impôt remboursable pour la TVQ, allocation-logement, remboursement d impôts fonciers et frais de garde à contribution réduite. (4) Prestation fiscale canadienne pour enfants, prestation universelle pour la garde d enfants, prestation fiscale pour revenu de travail et crédit d impôt remboursable pour la TPS. (5) Régime de rentes du Québec, Régime québécois d assurance parentale, Assurance-emploi et Régime d assurance médicaments du Québec. 21

22 Un revenu disponible plus important selon le revenu familial et le nombre d enfants Revenu disponible pour un couple avec un revenu de travail SALAIRE Aucun $ $ $ Aucun enfant $ $ $ $ Un enfant $ $ $ $ Gain +1 enfant $ $ $ $ En pourcentage 82 % 36 % 11 % 5 % Deux enfants $ $ $ $ Gain +2 enfants $ $ $ $ En pourcentage 132 % 57 % 19 % 10 % 22

23 Développement des places à contribution réduite depuis 1997 Nombre de places de garde à contribution réduite (au 31 mars de l année)

24 Un secret bien gardé : le régime de garde est financièrement neutre jusqu à environ $ Couple avec 1 enfant et deux salaires totalisant $ 2009 (en dollars par jour) Services de garde (7 $/jour) Services de garde privés à tarif régulier Écart Tarif brut pour le parent 700 7,00 25,00 18,00 Aide québécoise Crédit d impôt remboursable pour frais de garde d enfants n.s.p. 15,00 15,00 Aide fédérale Prestation fiscale canadienne pour enfants 0,14 0,50 0,36 Prestation universelle pour la garde d enfants 3,30 3,30 Déductions pour frais de garde d enfants 0,88 3,13 2,25 Crédit pour TPS 0,26 0,26 Sous-total fédéral 4,32 7,19 2,87 TARIF NET PAYÉ PAR LE PARENT 2,68 2,81 0,13 24

25 Le régime québécois d assurance parentale 1) Caractéristiques du régime québécois : Taux et durée de prestation plus généreux Couvre les travailleurs autonomes Congés exclusifs aux pères Aucun délai de carence 2) Un régime plus accessible, plus souple et plus généreux pour permettre aux parents de s occuper de leur nouveau-né au cours de sa première année de vie 25

26 Soutien financier aux familles : près de 10 G$ par année, soit 3,1 % du PIB Soutien financier aux familles aides québécoises et fédérales (en milliards de dollars) GOUVERNEMENT DU QUÉBEC 2008 Services éducatifs à l enfance 2,3 Soutien aux enfants 2,1 Régime québécois d assurance parentale (RQAP) 1,2 Autres mesures 0,7 Sous-total Québec 6,3 GOUVERNEMENT FÉDÉRAL Prestation fiscale canadienne pour enfants 2,2 Autres mesures 1,1 Sous-total fédéral 3,3 GRAND TOTAL 96 9,6 26

27 3) Comment notre politique familiale se compare-t-elle par rapport aux autres?

28 Une politique familiale avant-gardiste 1) Un soutien financier élevé 2) Un revenu disponible pour les familles important 3) Une aide à la garde et un régime de congés parentaux généreux 4) Un soutien qui se compare avantageusement aux pays de l OCDE 5) Des résultats intéressants 28

29 Un soutien financier près de deux fois plus élevé qu en Ontario Soutien financier accordé aux familles par les gouvernements du Québec et de l Ontario (excluant le RQAP) 2007 (en milliards de dollars) 5,0 2,7 Québec Ontario 29

30 Un revenu disponible plus élevé que dans les autres provinces Revenu disponible pour un couple avec deux enfants 2008 Avec garde à 7 $/ jour pour le Québec et à 25 $/ jour pour les autres provinces (en dollars) Revenu familial de $ Revenu familial de $ Revenu Écart en faveur des Revenu Écart en faveur des disponible familles québécoises disponible familles québécoises (en $) (en $) (en %) (en $) (en $) (en %) Québec Ontario Nouveau-Brunswick Alberta Colombie-Britannique

31 Des services de garde à contribution réduite avantageux Principaux résultats de l étude canadienne sur la comparaison interprovinciale des services de garde régie (année ) 2006) Nombre de places en garde régie % d enfants de 0-12 ans en garde régie Subventions annuelles en garde régie (en M$) Subventions versées par place de garde (en $) Terre-Neuve-et-Labrador ,3 12, Île-du-Prince-Édouard ,0 4, Nouvelle-Écosse ,3 23, Nouveau-Brunswick ,9 22, Québec , , Ontario ,0 534, Manitoba ,5 86, Saskatchewan ,9 22, Alberta ,9 72, Colombie-Britannique ,8 176, TOTAL (1) , , (1) Le total inclut les territoires. Source : Martha Friendly et Jane Beach, Early Childhood Education and Care in Canada

32 Le régime québécois d assurance parentale RÉGIME QUÉBÉCOIS D ASSURANCE PARENTALE Régime de base CHOIX DE RÉGIME Régime particulier RÉGIME D ASSURANCE-EMPLOI POUR LE RESTE DU CANADA Travailleuses et travailleurs autonomes Admissibles Admissibles Non admissibles Revenus de travail minimums $ $ 600 heures de travail (au salaire minimum = $) Maximum de rémunération assurable $ $ $ Délai de carence Aucun Aucun 2 semaines Niveau et durée des prestations 70 % pour 30 sem % pendant 43 sem. 55 % pendant 50 sem. 55 % pour 25 sem. Prestations hebdomadaires maximums 814 $ et 640 $ 873 $ 435 $ Prestations totales maximums $ $ (+86 % p/r au fédéral) (+73 % p/r au fédéral) $ 32

33 Comparaison Québec-pays de l OCDE Part des dépenses publiques consacrées aux familles dans le PIB Pays de l OCDE (2001) et Québec (2008) (en pourcentage) 4,0 35 3,5 3,0 3,1 % 2,5 Moyenne globale (2,3 % ) 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0 Danemark Suède France Norvège Québec Finlande Autriche Australie Allemagne Belgique Islande Royaume-Uni Nouv.-Zélande Rép. tchèque Rép.slovaque Irlande Pays-Bas États-Unis Japon Italie Canada Espagne Source : W. Adema et M. Ladaique, Net Social Expenditure, 2005 Edition More comprehensive measures of social support, OECD Social, Employment and Migration Working Papers No. 29, Paris, OCDE. 33

34 Malgré un PIB plus faible, le taux de faible revenu au Québec est nettement plus bas qu ailleurs au Canada Comparaison du PIB réel par habitant et du taux de faible revenu des enfants entre le Québec et le Canada $ $ -13% 15,9% -50 % 7,9% PIB réel par habitant en 2007 Can Qc Taux de faible revenu des enfants en 2004 (MPC) Sources : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux de ; Ressources humaines et Développement social Canada, Le faible revenu au Canada de selon la mesure du panier de consommation. 34

35 Hausse du taux d'activité des femmes de 25 à 44 ans avec enfants d'âge préscolaire Évolution du taux d activité des femmes % % Québec Canada 35

36 Hausse de l indice de fécondité au Québec «De 2005 à 2006, l indice de fécondité a bondi de 1,51 à 1,62 enfant par femme c est la plus importante hausse du taux de natalité survenue depuis 1909.» Citation tirée de la revue «Affaire plus» de juillet ,7 1,65 1, ,55 1,5 1,45 1,62 1,65 P 14 1, * Québec Moyenne des provinces sans le Québec Note : L'indice synthétique de fécondité est la somme des taux de fécondité des femmes à chaque année d'âge. Cette somme représente le nombre d'enfants qui seraient mis au monde par femmes durant leur vie, en supposant qu'il n'y ait pas de mortalité, si elles faisaient à chaque âge l'expérience de fécondité observée durant l'année pour laquelle les taux de fécondité par âge ont été calculés. P : Résultats préliminaires. 36

37 4) Conclusion

38 Réponse à la question de départ 1) La politique familiale québécoise est unique au Canada, en Amérique, et elle est parmi les plus avantageuses selon les standards européens 2) Les gouvernements y consacrent des sommes importantes, environ 10 G$ par année 3) Le régime québécois se porte bien, les résultats observés sont positifs et la population en général apprécie le soutien des gouvernements 38

39 Réponse à la question de départ 4) Il faut poursuivre les études, les échanges, la tenue de colloques comme celui-ci, pour continuer à faire progresser la science et alimenter le débat 5) Nous pouvons contribuer de plusieurs façons, mais avant tout, il faut bien communiquer les politiques et les programmes en place Objectifs clairs Information accessible Vulgariser l information Se soucier d abord d des familles 39

40 Mot de la fin et merci!

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 Dépôt légal Novembre 2014

Plus en détail

le plan économique du québec Budget 2016-2017 régime Québécois de Soutien du revenu

le plan économique du québec Budget 2016-2017 régime Québécois de Soutien du revenu le plan économique du québec Budget 2016-2017 régime Québécois de Soutien du revenu NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne aussi bien les femmes que les hommes. Elle n est utilisée que

Plus en détail

Québec. Luc Godbout. Suzie St-Cerny

Québec. Luc Godbout. Suzie St-Cerny Concept, résultats pancanad diens et positionnement du Québec Document de travail 2013/03 Luc Godbout Michaël Robert-Angers Suzie St-Cerny Juin 2013 REMERCIEMENTS La Chaire de recherche en fiscalité et

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation

ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation ANNEXES DE L ÉTUDE : Une ligne de conduite pour corriger la problématique des taux marginaux implicites de taxation Luc Godbout 2 Suzie St-Cerny Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques

Plus en détail

où se Luc Godbout Suzie St-Cerny

où se Luc Godbout Suzie St-Cerny Entre un poids élevéé de l impôt sur le revenu et une charge fiscale nette faible : où se positionne le Québec? Document de travail 2013/04 Luc Godbout Suzie St-Cerny Michaël Robert-Angers Juin 2013 REMERCIEMENTS

Plus en détail

Australie. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Australie : le système de retraite en 2012

Australie. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Australie : le système de retraite en 2012 Australie Australie : le système de retraite en 212 Le système de retraite australien comporte trois composantes : une pension de vieillesse soumise à conditions de ressources et financée par les recettes

Plus en détail

Avec la récente crise qui a débuté en 2007/08, les dépenses sociales ont atteint en moyenne en 2009

Avec la récente crise qui a débuté en 2007/08, les dépenses sociales ont atteint en moyenne en 2009 ECOLE DES DIRIGEANTS DE LA PROTECTION SOCIALE Les dépenses sociales des pays de l OCDE pendant la crise Maxime Ladaique, Responsable de l information statistique à la division des politiques sociales à

Plus en détail

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires

Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires SENCRL Mise à jour fédérale des projections économiques et budgétaires 12 novembre 2014 Comptables Professionnels agréés et Conseillers en gestion d entreprises Place du Canada, 1010, rue De La Gauchetière

Plus en détail

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Mémoire présenté par les Organismes communautaires du secteur Famille : Association des haltes-garderies communautaires du Québec (AHGCQ)

Plus en détail

Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers. L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers

Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers. L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers Octobre 1999 IMPACT DE LA NON-INDEXATION DU RÉGIME D IMPOSITION

Plus en détail

Février 2010. La dette du gouvernement du québec

Février 2010. La dette du gouvernement du québec Février 2010 La dette du gouvernement du québec Le dette du gourvernement du Québec Février 2010 Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec Février 2010 ISBN 978-2-550-57404-0 (PDF) Gouvernement

Plus en détail

Les politiques d'aide monétaire aux familles monoparentales et l'accessibilité des services de garde dans quatre provinces canadiennes

Les politiques d'aide monétaire aux familles monoparentales et l'accessibilité des services de garde dans quatre provinces canadiennes Les politiques d'aide monétaire aux familles monoparentales et l'accessibilité des services de garde dans quatre provinces canadiennes Ruth Rose professeure associée en sciences économiques Université

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

Porter la voix des femmes

Porter la voix des femmes Mars 2011 Aide sociale L Aide sociale en Ontario est constituée de deux programmes. Premièrement, Ontario au travail (OT), un programme de dernier recours qui vise les personnes qui n ont pas d autres

Plus en détail

Départs en retraite normale, anticipée et différée (French version)

Départs en retraite normale, anticipée et différée (French version) Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Départs en retraite normale,

Plus en détail

Ce document résume les principales dispositions des lois touchant les avantages sociaux au Canada. La législation canadienne englobe de nombreuses

Ce document résume les principales dispositions des lois touchant les avantages sociaux au Canada. La législation canadienne englobe de nombreuses Ce document résume les principales dispositions des lois touchant les avantages sociaux au Canada. La législation canadienne englobe de nombreuses mesures sociales et fiscales qui touchent directement

Plus en détail

Sécurité de la vieillesse?

Sécurité de la vieillesse? Recevez-vous déjà des prestations de la Sécurité de la vieillesse? Si oui, ces changements ne vous toucheront pas. ISSD-095-04-12-F Garantir la viabilité du Programme de la Sécurité de la vieillesse :

Plus en détail

Estimations annuelles du revenu des familles de recensement et des particuliers (Fichier des familles T1)

Estimations annuelles du revenu des familles de recensement et des particuliers (Fichier des familles T1) Estimations annuelles du revenu des familles de recensement et des particuliers (Fichier des familles T1) Données sur les familles - Guide de l utilisateur - Statistique Canada 13C0016 Division de la statistique

Plus en détail

Distribution de films cinématographiques et de vidéos

Distribution de films cinématographiques et de vidéos N o 87F0010X au catalogue. Bulletin de service Distribution de films cinématographiques et de vidéos 2010. Faits saillants Les revenus d exploitation totaux de l industrie de distribution de productions

Plus en détail

Cyberbulletin. Que sont devenus les taux effectifs marginaux d imposition des Québécois? Alexandre Laurin et Finn Poschmann.

Cyberbulletin. Que sont devenus les taux effectifs marginaux d imposition des Québécois? Alexandre Laurin et Finn Poschmann. Cyberbulletin 18 Mai 2011 CONSEIL DE COMPÉTITIVITÉ FISCALE I N D É P E N D A N T E R A I S O N N É E P E R T I N E N T E Que sont devenus les taux effectifs marginaux d imposition des Québécois? par Alexandre

Plus en détail

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE Qui cotise à un REER? Un nouvel examen Boris Palameta LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE (REER) sont l un des plus importants avoirs financiers de la population canadienne 1 (Statistique Canada,

Plus en détail

Positions de l ACRAFE pour 2010/2011

Positions de l ACRAFE pour 2010/2011 Positions de l ACRAFE pour 2010/2011 L ACRAFE a cerné trois grands problèmes qui affectent directement l accès de tous les Canadiens, et particulièrement de ceux qui sont moins favorisés financièrement,

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

Réforme de l aide juridique

Réforme de l aide juridique Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec 8059, boulevard Saint-Michel Montréal (Québec), H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514) 729-6746 www.cam.org/fafmrq

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE 8059, boul. Saint-Michel Montréal (Québec) H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514)729-6746 Courriel : fafmrq@cam.org Site : www.cam.org/fafmrq L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D

Plus en détail

Rapport final de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise

Rapport final de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Rapport final de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Rapport final de la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Mars 2015 Rapport final de la Commission d'examen sur la fiscalité

Plus en détail

Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu

Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu Document en vigueur le 1 er janvier 22 Table des matières Introduction... 3 A. Contenu...

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Tendances en matière de retraite et d'activité pour les seniors

Tendances en matière de retraite et d'activité pour les seniors Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Tendances en matière de

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

Portraits de politiques familiales Le Québec et treize pays développés. Pierre Croisetière Direction du développement des politiques

Portraits de politiques familiales Le Québec et treize pays développés. Pierre Croisetière Direction du développement des politiques Portraits de politiques familiales Le Québec et treize pays développés Pierre Croisetière Direction du développement des politiques Famille Dépôt final Décembre 2012 RECHERCHE ET RÉDACTION Pierre Croisetière

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS?

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? 24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? A Les différentes façons de prendre en charge les chômeurs? a) L allocation de retour à l emploi pour les chômeurs qui ont droit à l assurance chômage 1. Les systèmes

Plus en détail

Rapport final du Projet Canada

Rapport final du Projet Canada Rapport final du Projet Canada Mission possible : une prospérité durable pour le Canada Conférence Affaires et perspectives économiques 2008 Montréal, 28 novembre 2007 Mario Lefebvre, directeur, Service

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés au Forum de la famille québécoise

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés au Forum de la famille québécoise Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés au Forum de la famille québécoise Novembre 2013 Le Conseil du patronat du Québec Le Conseil du patronat du Québec a pour mission de s'assurer que

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

La fiscalité municipale au Canada

La fiscalité municipale au Canada La fiscalité municipale au Canada Problématique et solution Atelier au congrès de l AEMQ Samedi le 31 mai 2008 Par : Pierre Huot,, É.A. Robin Hémond,, É.A. Situation actuelle Un marché résidentiel en croissance

Plus en détail

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS)

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) Lorsque vous faites une demande d admission au Programme d aide sociale ou au Programme de solidarité

Plus en détail

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Rapport d étape Étape 2 - Niveau de prestations et options à considérer Décembre 2011 Table

Plus en détail

Projet de règlement sur l aide aux personnes et aux familles : Des reculs inquiétants pour les familles monoparentales.

Projet de règlement sur l aide aux personnes et aux familles : Des reculs inquiétants pour les familles monoparentales. Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec 8059, boulevard Saint-Michel Montréal (Québec), H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514) 729-6746 www.cam.org/fafmrq

Plus en détail

Système de revenu de retraite du Canada

Système de revenu de retraite du Canada Au Canada, nous jouissons de l un des meilleurs systèmes de retraite au monde. D après une évaluation basée sur l adéquation, la viabilité et l intégrité, le système de s est classé au cinquième rang mondial

Plus en détail

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Suède Merci de citer ce chapitre comme suit :

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL SUISSE (situation mi-2012) En 2011, le taux d emploi des travailleurs

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut de la statistique du Québec 200, chemin Sainte-Foy Québec (Québec) G1R 5T4 Téléphone : (418)

Plus en détail

Introduction. Table des matières I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble. I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble

Introduction. Table des matières I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble. I Les moyens alloués pour l éducation une vue d ensemble Mieux comprendre l école de demain Dix années d éducation dans le monde Rencontres internationales, 7-9 avril 25, Revue internationale d éducation de Sèvres, CIEP Atelier 6 : Comment concilier logiques

Plus en détail

Performance des membres du CAD en matière d'aide

Performance des membres du CAD en matière d'aide Extrait de : Coopération pour le développement : Rapport 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2010-fr Performance des membres du CAD en matière d'aide Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI)

Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 2 Régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) Depuis de nombreuses années, les personnes handicapées et leur famille cherchent

Plus en détail

Services de comptabilité

Services de comptabilité N o 63-256-X au catalogue. Bulletin de service Services de comptabilité 2012. Faits saillants Les revenus d exploitation de l industrie des services de comptabilité ont atteint 15,0 milliards de dollars,

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé.

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé. ROYAUME-UNI Les grandes caractéristiques du système des pensions Le premier pilier du régime de pensions britannique comprend une pension forfaitaire de base et une pension complémentaire liée aux salaires

Plus en détail

PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-40F Le 4 juin 2004 Pendant la majeure partie du XX e siècle,

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateursdebiens immobiliers et des autres activités liées à l immobilier

Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateursdebiens immobiliers et des autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateursdebiens immobiliers et des autres activités liées à l immobilier 2006. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES POUR INVALIDITÉ GRAVE

PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES POUR INVALIDITÉ GRAVE 2016 PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES Une blessure grave et prolongée, provoquant des changements sur les plans de la santé, de la famille et des finances, entre autres, peut avoir des conséquences néfastes

Plus en détail

Voyages et tourisme. Le nombre de voyages à proximité de la résidence augmente

Voyages et tourisme. Le nombre de voyages à proximité de la résidence augmente Voyages et tourisme 31 Survol Le tourisme est une importante industrie au Canada. En 2007, les dépenses de ce secteur ont atteint 70,6 milliards de dollars courants, une hausse de 4 % par rapport à l année

Plus en détail

Le Soutien aux enfants : évolution de 2005 à 2012

Le Soutien aux enfants : évolution de 2005 à 2012 2012 Le Soutien aux enfants : évolution de 2005 à 2012 Rédaction Denis Carbonneau Mise en page Myriam Duquet Sabrina Vallée Production Direction des communications Régie des rentes du Québec Date de parution

Plus en détail

Mesures législatives sur les avantages sociaux au Canada 2011

Mesures législatives sur les avantages sociaux au Canada 2011 Mesures législatives sur les avantages sociaux au Canada 2011 Ce document résume les principales dispositions des lois touchant les avantages sociaux au Canada. La législation canadienne englobe de nombreuses

Plus en détail

MESURES LÉGISLATIVES SUR LES AVANTAGES SOCIAUX AU CANADA 2015

MESURES LÉGISLATIVES SUR LES AVANTAGES SOCIAUX AU CANADA 2015 MESURES LÉGISLATIVES SUR LES AVANTAGES SOCIAUX AU CANADA 2015 Ce document résume les principales dispositions des lois touchant les avantages sociaux au Canada (à l exception du Nunavut et des Territoires

Plus en détail

Guide de gestion Programme de supplément au loyer

Guide de gestion Programme de supplément au loyer Établissement du revenu considéré D 4 1 Après avoir identifié l occupant 1 et l occupant 2, il faut établir le revenu considéré du ménage afin de procéder en premier lieu au calcul du loyer de base. Définition

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE Cultivons l avenir 2 est un cadre stratégique quinquennal pour le secteur canadien de l agriculture et de l agroalimentaire sur lequel s appuie la prestation des programmes fédéraux-provinciauxterritoriaux.

Plus en détail

Document d information n o 5 sur les pensions

Document d information n o 5 sur les pensions Document d information n o 5 sur les pensions Il vous faudra combien d argent comme pension? Partie 5 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate

Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate Améliorer les régimes publics : une solution efficiente pour assurer une couverture adéquate Colloque sur l état des régimes de retraite Conseil du patronat du Québec Le 12 juin 2012 Marie-Josée Naud Conseillère

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC

DOCUMENT D INFORMATION. Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC DOCUMENT D INFORMATION Septembre 2014 LA FISCALITÉ DES PARTICULIERS AU QUÉBEC document d information Septembre 2014 La fiscalité des particuliers au Québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte

Plus en détail

Présentation par Marie-Josée Naud, Conseillère au service de l éducation de la FTQ Université féministe d été 2014, Université Laval

Présentation par Marie-Josée Naud, Conseillère au service de l éducation de la FTQ Université féministe d été 2014, Université Laval Présentation par Marie-Josée Naud, Conseillère au service de l éducation de la FTQ Université féministe d été 2014, Université Laval Entre mon arrière grand-mère et vous, plus de 150 ans de chemin parcouru

Plus en détail

Résumé du budget du Québec de 2011

Résumé du budget du Québec de 2011 Résumé du budget du Québec de 2011 Le 17 mars 2011 Table des matières RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC DE 2011 Page INTRODUCTION... 1 1. MESURES RELATIVES AUX IMPÔTS... 1 1.1 Instauration d un crédit d impôt

Plus en détail

LES RÉFORMES DU MARCHÉ DU TRAVAIL EN EUROPE DEPUIS LA CRISE

LES RÉFORMES DU MARCHÉ DU TRAVAIL EN EUROPE DEPUIS LA CRISE LES RÉFORMES DU MARCHÉ DU TRAVAIL EN EUROPE DEPUIS LA CRISE Evolution des systèmes d indemnisation du chômage Conseil d orientation pour l emploi -15 juillet 2015 Isabelle GRANDGERARD-RANCE, Directrice

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Écarts entre les salaires : les politiques peuvent et doivent agir Daniel Lampart, économiste en chef et premier secrétaire de l USS/fq

Plus en détail

Déclaration pour la retenue d impôt 2016

Déclaration pour la retenue d impôt 2016 TP-1015.3 2016-01 1 de 6 Déclaration pour la retenue d impôt 2016 Vous devez remplir ce formulaire et le remettre à votre employeur ou au payeur pour qu il détermine l impôt à retenir sur les sommes qu

Plus en détail

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Bulletin fiscal Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Au cours des dernières années, des modifications ont été apportées à certaines catégories de biens amortissables. Nous allons examiner certaines de ces

Plus en détail

BUDGET PROVINCIAL 2016

BUDGET PROVINCIAL 2016 BUDGET PROVINCIAL 2016 MESURES IMPACTANT L INDUSTRIE DE LA FABRICATION DE MEUBLES Le gouvernement du Québec a déposé le 17 mars dernier son budget 2016-2017. La lecture du Plan économique du Québec a permis

Plus en détail

Tendances et enjeux. Les institutions sans but lucratif au service des

Tendances et enjeux. Les institutions sans but lucratif au service des Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages : Les organisations du domaine de la santé et des services sociaux Les institutions sans but lucratif

Plus en détail

Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au Canada : la vision du Nouveau-Brunswick

Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au Canada : la vision du Nouveau-Brunswick Le Front commun pour la justice sociale du Nouveau Brunswick, inc. (FCJS) Représenté par Auréa Cormier Conseillère provinciale du FCJS Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au

Plus en détail

Mémoire de L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA PRODUCTION MÉDIATIQUE (AQPM)

Mémoire de L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA PRODUCTION MÉDIATIQUE (AQPM) Mémoire de L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA PRODUCTION MÉDIATIQUE (AQPM) Présenté au Ministre des Finances du gouvernement du Canada et au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Dans le

Plus en détail

La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010

La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010 La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010 Notre marge de manœuvre est étroite, alors que s annoncent de nouveaux défis Le Québec offre des

Plus en détail

Mesures législatives sur les avantages sociaux au Canada 2005

Mesures législatives sur les avantages sociaux au Canada 2005 Mesures législatives sur les avantages sociaux au Canada 2005 Ce document résume les principales dispositions des lois touchant les avantages sociaux au Canada. La législation canadienne englobe de nombreuses

Plus en détail

RAPPORT DE LA MINISTRE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITÉ SOCIALE

RAPPORT DE LA MINISTRE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITÉ SOCIALE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITÉ SOCIALE TRAITEMENT DES PENSIONS ALIMENTAIRES POUR ENFANTS DANS LES PROGRAMMES GOUVERNEMENTAUX Coordination et rédaction Direction générale des politiques du ministère de

Plus en détail

Question n 3 : L objectif national des dépenses d assurance maladie (ONDAM). (noté sur 6) En vous appuyant sur les documents 2 et 3.

Question n 3 : L objectif national des dépenses d assurance maladie (ONDAM). (noté sur 6) En vous appuyant sur les documents 2 et 3. CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2015 CONCOURS EXTERNE 5ème épreuve d admissibilité Finances publiques (durée : trois heures coefficient 3) Une épreuve de finances publiques consistant en la rédaction de

Plus en détail

Quels sont les montants des frais de scolarité et des aides publiques dans l enseignement tertiaire?

Quels sont les montants des frais de scolarité et des aides publiques dans l enseignement tertiaire? Indicateur Quels sont les montants des frais de scolarité et des aides publiques dans l enseignement tertiaire? Les établissements publics facturent des frais de scolarité moyens supérieurs à 1 500 USD

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

Centre de recherche sur les politiques et le développement social

Centre de recherche sur les politiques et le développement social Centre de recherche sur les politiques et le développement social Lutte contre la pauvreté ou lutte contre les pauvres? Le Plan d action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l exclusion

Plus en détail

Annexe D : Questionnaire

Annexe D : Questionnaire 1. Questions générales 1.0. Informations sur l'organisation - Nom de l'organisation - Revenus annuels (en millions $) - Nombre total d'employés Employés non-syndiqués Employés syndiqués - Secteur d'activité

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

Comment déterminer la valeur économique du travail bénévole. David Ross

Comment déterminer la valeur économique du travail bénévole. David Ross Comment déterminer la valeur économique du travail bénévole David Ross Édité par la Direction du Soutien aux organismes volontaires Ministère du Patrimoine canadien Ottawa (Ontario) K1A 1K5 Sa Majesté

Plus en détail

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES 2 RECOMMANDATION DU CONSEIL RELATIVE À UN ACCÈS ÉLARGI ET UNE EXPLOITATION PLUS EFFICACE CONCERNANT LES INFORMATIONS DU ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES L OCDE est un forum unique

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

Aperçu du portefeuille d EDSC

Aperçu du portefeuille d EDSC Aperçu du portefeuille d EDSC Présenté par Yves Gingras Directeur Général, Évaluation 21 novembre 2014 EDSC : un portefeuille important et un mandat considérable! Voici ce en quoi consiste le mandat d

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle

APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle APERÇU Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) Conférence annuelle 24 novembre 2015 Niagara Falls (Ontario) 1 Objectifs de l exposé d aujourd hui Présenter des renseignements généraux sur

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

Revenu Montant pour personnes à charge et montant transféré par un enfant aux études

Revenu Montant pour personnes à charge et montant transféré par un enfant aux études Revenu Montant pour personnes à charge et montant transféré par un enfant aux études Annexe A - D (2009-12) Page 1 A Annexe Numéro d'autorisation A. Montant pour enfant mineur aux études postsecondaires

Plus en détail

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 PRB 05-40F ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 Jean Dupuis Division de l économie Le 8 juin 2005 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION ET DE RECHERCHE

Plus en détail