SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. Prédiagnostic des ouvrages

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. Prédiagnostic des ouvrages"

Transcription

1 DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE COMMUNE D ARACHES-LA-FRASSE SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE Prédiagnostic des ouvrages

2 SOMMAIRE Localisation des principaux ouvrages...4 Schéma altimétrique du réseau d alimentation en eau potable...6 Quelques définitions...7 SECTEUR DU PAS A L ANE 14 Capatge de l Airon Réservoir de la Kédeuze...18 Capatge de l Airon Captage de l Airon Chambre de réunion de l Airon...28 Captage de Corbalanche Nord...30 Chambre de réunion de Corbalanche Nord...33 Station de pompage de Corbalanche Nord...35 Captage de Corbalanche Sud...40 Chambre de réunion de Corbalanche Sud...43 Captage du Chemin de l Airon...46 Station de pompage de l usine à neige...48 Station de pompage de Vernant...50 Prise d eau de Vernant...53 Chambre de réunion des Gentianes...55 Brise charge des Molliets...57 Prise d eau des Molliets...59 Stabilisateur amont des Molliets...62 Captage des Zorzières...63 Stabilisateur amont Chambre UV...65 Chambre ultra-violets des Molliets...66 Stabilisateur amont chemin de la Sarbotte...71 Réservoir du Pas à l Ane...72 SECTEUR DES CARROZ ET D ARACHES 87 Réducteur du Pernand Réducteurs du Pernand Captage de la Pestaz...91 Captage de Passy...94 Réservoir 2x60 m³...96 Prise d eau de Praz Roti Réservoir de Praz Roti Station de filtration de Praz Roti Captage du Gron Captage du Gron Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 2

3 Captage du Gron Capatge du Gron Capatge du Gron Réservoir des Grangettes Haut Service Captage de la Meurze Captage de la Meurze Prise d eau de la Meurze Réservoir 1000 m³ Réducteur des Genièvres Réducteur des Lutins Réducteur les Mazots Captage du Lay Captage du Parchet Réservoir du Lay Réservoir du Thoral Réducteur Chemin des Noisetiers Réservoir d Arâches Réducteur de l Oratoire Réducteur de l Arberroz SECTEUR DE LA FRASSE 189 Réducteur de Creytoral Station de pompage de Creytoral Réservoir de la Combe Captage du Pontet Captage de Combe Nord Captage de Combe Nord Chambre de réunion de Combe Nord Captage de Combe Nord Chambre de réunion de Combe Nord Captage de Combe Sud Brise charge de Combe Sud Chambre de réunion du Four Captage de Hauteville Réservoir du Four Réducteur Route du Pontet Réducteur Route de l Hermineur Réducteur de Treydon Réducteur de Ballancy Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 3

4 LOCALISATION DES PRINCIPAUX OUVRAGES Extrait IGN 3530ET ech. 1/ Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 4

5 LOCALISATION DES PRINCIPAUX OUVRAGES Légende des ouvrages : Prise d eau de Vernant 2. Station de pompage de Vernant 3. Captages de l Airon 1,2 et 3 4. Station de pompage de Corbalanche Nord 5. Captage de Corbalanche Nord 6. Captage de Corbalanche Sud 7. Station de pompage de l Usine à Neige 8. Captage du chemin de l Airon 9. Prise d eau des Molliets 10. Captage des Zorzières 11. Réservoir de la Kédeuze 12. Chambre Ultra-Violets des Molliets 13. Réservoir du Pas à l Ane Réservoir 2 x 60 m³ 15. Réservoir de 1000 m³ 16. Captage de la Pestaz + captage de Passy 17. Prise d eau de la Meurze 18. Réservoir des Grangettes Haut Service 19. Captages de la Meurze 1 et Captages du Gron 1, 2, 3, 4 et Station de filtration de Praz Roti 22. Réservoir de Praz Roti + prise d eau de Praz Roti 23. Captage du Parchet 24. Captage du Lay 25. Réservoir du Lay 26. Réservoir du Thoral 27. Réservoir d Arâches Extrait IGN 3530 ET ech.1/ Station de pompage de Creytoral 29. Réservoir de la Combe 30. Captage du Pontet 31. Réservoir du Four et captage de Hauteville 32. Captage de Combe Sud 33. Captage de Combe Nord Captages de Combe Nord 2 et 3 Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 5

6 Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 6

7 QUELQUES DEFINITIONS Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 7

8 Généralités Tous les ouvrages de production et de distribution d eau potable doivent être munis d une fermeture efficace (plan vigipirate) : vis sécurisée de capot foug (photo ci-contre), cadenas et serrure. Les coordonnées des ouvrages sont données en Lambert II étendu. Le captage type Vis sécurisée Il s agit en général soit d une chambre enterrée dont l accès est défendu par un capot Foug muni d une cheminée d aération, soit d une chambre semi-enterrée dont l accès est défendu par une porte étanche et cadenassée. L ouvrage est constitué dans l idéal de quatre bacs : le bac de réception des eaux, le bac de décantation des eaux, le bac de mise en charge de la conduite d adduction, munie à son départ d une crépine permettant d éviter le passage des éléments grossiers (gravier, feuilles, ) Tous trois sont équipés d une bonde de surverse permettant leurs tropplein et vidange et communiquent respectivement entre-eux par une surverse. un bac de pieds secs facilitant l accès aux autres bacs pour l entretien notamment, avec des échelons selon la profondeur de l ouvrage et une grille d évacuation pour son propre entretien. Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 8

9 Le réservoir type Un réservoir est constitué d une cuve et d une chambre de vannes faisant apparaître : une conduite d adduction munie d une vanne d adduction et d un compteur installé dans des conditions optimales de fonctionnement (stabilisateur d écoulement, longueur droite amont suffisante, ), une conduite de distribution munie d une vanne de distribution et d un compteur installé dans des conditions optimales de fonctionnement. une conduite de trop plein et une conduite de vidange. une conduite de by-pass entre l adduction et la distribution permettant une vidange pendant l entretien des cuves sans couper la distribution. Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 9

10 Le départ de la conduite de distribution doit se situer au niveau du radier pour permettre un renouvellement complet des volumes stockés. Sinon, dans le cas d un départ en hauteur, il peut y avoir une dégradation de la qualité des eaux due à une stagnation du volume dédié à la défense incendie comme l illustre le schéma suivant : Une réserve incendie de 120 m³ au minimum doit être matérialisée par une lyre incendie permettant un départ de distribution en radier, avec une vanne incendie. L étanchéité de la cuve est considérée comme acceptable lorsque le débit de fuite est inférieur à 250 cm³/jour/m² de surface mouillée. Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 10

11 La chambre de réduction de pression type Il s agit en général d une chambre enterrée accessible par un regard en fonte. L ouvrage idéal a les caractéristiques suivantes : hauteur sous radier 1,80 m, ventilation haute et basse pour éviter la corrosion des équipements. L appareil de régulation doit, pour le meilleur fonctionnement : être dimensionné pour fonctionner dans les plages correctes, définies par le constructeur, être équipé d un filtre à l amont, être équipé d une ventouse à l aval (pour éviter l arrêt de l écoulement), être équipé, le cas échéant d une soupape de décharge (s il y a un risque de dépasser la pression de fonctionnement admissible, 16 bars en général), être équipé éventuellement d un by-pass, être équipé de manomètres à l amont et à l aval pour un contrôle simple des pressions de service. Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 11

12 Conditions de pose des compteurs Les compteurs de type jet unique (par exemple : ACTARIS Flostar et Flodis, SAPPEL Aquila), disposant d une hélice verticale, nécessitent uniquement d être installés horizontalement. Il existe deux types de gros compteurs destinés à la gestion de réseaux de distribution d eau : Le compteur type Woltman à hélice axiale Le compteur type Woltman à hélice verticale source : Actaris Le compteur est équipé d une hélice axiale sensible aux perturbations de flux en amont. Il est conseillé de respecter les longueurs droites avant l appareil (définies par les constructeurs) ou d installer un stabilisateur d écoulement afin de bénéficier de conditions de mesures optimales. La pose d un stabilisateur de type S-3D entre le compteur et l élément perturbateur, permet de s affranchir de la réservation d une longueur droite en amont. Le compteur peut être installé indifféremment en position verticale ou horizontale. Compteurs types : ACTARIS Woltex, SOCAM Wp, SAPPEL Wp et Ws froid Pour fonctionner, le compteur nécessite un minimum de presion amont (cf. graph «pertes de pression» ci-contre) : source : Actaris Le compteur est équipé d une hélice verticale et toujours muni d un stabilisateur intégré ce qui le rend peu sensible aux perturbations en amont. La pose d un stabilisateur d écoulement ou la réservation d une longueur droite à l amont du compteur s avère donc inutile. Le compteur doit être installé sur une conduite horizontale. Compteurs types : ACTARIS Woltmag, SOCAM Ws Pour fonctionner, le compteur nécessite un minimum de presion amont (cf. graph «pertes de pression» ci-contre) : Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 12

13 DETAIL DES LONGUEURS DROITES A RESPECTER AVANT LES COMPTEURS DE TYPE WOLTMAN A HELICE AXIALE : Elément perturbateur à l AMONT du compteur Longueur droite nécessaire à l amont du compteur = L dans le cas «SANS STABILISATEUR» D = diamètre compteur ; d = diamètre canalisation Filtre à tamis Coude, Té 2 coudes Té + coude Vanne de réglage de débit (Vanne ouverte non perturbatrice) Pompe Clapet anti-retour Cone divergent Cone convergent (non perturbateur) NB : Sont présentés ici uniquement les cas de figure les plus fréquemment observés (ACTARIS Woltex). Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 13

14 SECTEUR DU PAS A L ANE Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 14

15 Légende des ouvrages 1.Prise d eau de Vernant 2.Station de pompage de Vernant 3.Captages de l Airon 1,2 et 3 4.Station de pompage de Corbalanche nord et chambre de réunion 5.Captage de Corbalanche nord 6.Captage de Corbalanche sud 7.Station de pompage de l usine à neige 8.Captage du chemin de l Airon 9.Prise d eau des Molliets 10.Captage des Zorzières 11.Réservoir de la Kédeuze 12.Chambre ultra-violets des Molliets A.Chambre de réunion de l Airon N B.Ch.de réunion de Corbalanche sud C.Chambre de réunion des Gentianes D.Brise charge des Molliets A Lac de l Airon B C 8 D Lac de Vernant Extrait IGN 3530 ET 1/12500ème Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 15

16 COMMUNE D ARACHES LA FRASSE Date : août 2007 Etude diagnostique du réseau d Eau Potable / Prédiagnostic CAPTAGE DE L AIRON 1 X = 936,290 km Y = 2 124,015 km Z = m SCHEMA DE L OUVRAGE Situation : Le captage se situe à 50 m au-dessus du Chalet de l Airon. Accès : Il est accessible en 4x4 puis à pied à partir du Chalet de l Airon. Mode de fermeture : Le captage est protégé par un capot foug, auquel il manque le système de fermeture. Mode de construction : béton armé. Date de construction : Remarques et anomalies : Absence de crépine, pas de reniflard, Le capot foug n est pas verrouillé, Le périmètre de protection est matérialisé par une clôture amovible. Caractéristiques de l eau le 3 août 2007 : Débit : 4,8 L/s Température : 5,6 C Conductivité : 210 µs/cm ph : 7,65 Débit d étiage : L/s Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 16

17 COMMUNE D ARACHES LA FRASSE Date : août 2007 Etude diagnostique du réseau d Eau Potable / Prédiagnostic CAPTAGE DE L AIRON 1 PHOTOGRAPHIES DE L OUVRAGE Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 17

18 COMMUNE D ARACHES LA FRASSE Date : août 2007 Etude diagnostique du réseau d Eau Potable / Prédiagnostic RESERVOIR DE LA KEDEUZE X = 935,039 km Y = 2 123,248 km Z = m PHOTOGRAPHIE DE L EXTERIEUR DE L OUVRAGE Situation : L ouvrage se situe dans la gare d arrivée de la télécabine de la Kedeuze. Accès : Il est accessible en 4x4. Mode de fermeture : L accès à la chambre de vannes est protégé par une porte frontale métallique, fermée par une clé à demander en mairie, La cuve est accessible par la chambre de vannes. Mode de construction : béton armé. Date de construction : Remarques et anomalies : Electricité, Absence de télésurveillance, Présence de fenêtres favorisant la formation de mousse à l intérieur de l ouvrage, Absence de compteur général de distribution et d adduction, Pompes de type LOWARA, débit moyen 14 m³/h, Ballon anti-bélier de type LOWARA, 500L, année 2006, Le fonctionnement des pompes est asservi par la variation de la pression en distribution, Fuite sur le trop-plein lors de la visite (août 2007). Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 18

19 COMMUNE D ARACHES LA FRASSE Date : août 2007 Etude diagnostique du réseau d Eau Potable / Prédiagnost RESERVOIR DE LA KEDEUZE SCHEMA DE L OUVRAGE CARACTERISTIQUES DE L OUVRAGE Cuve: Géométrie : rectangulaire Construction : Béton armé Longueur : 6,95 m Largeur : 2,98 m Hauteur d eau utile : 2,78 m Surface du radier : 20,71 m² Volume du réservoir : 57 m³ Surface mouillée : 75,91 m² Débit de fuite théorique maximal : 0,019 m³/j Test d étanchéité : conlcuant, cuve étanche Hauteur incendie 0 m Réserve incendie : 0 m³ EQUIPEMENTS Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 19

20 COMMUNE D ARACHES LA FRASSE Date : août 2007 Etude diagnostique du réseau d Eau Potable / Prédiagnostic RESERVOIR DE LA KEDEUZE DETAILS DE LA DISTRIBUTION REMARQUES SUR LES COMPTEURS Le réservoir n est équipé ni de compteur général de distribution, ni de compteur d adduction. La conduite de distribution ne sort pas de la chambre de vannes. Les abonnés sont branchés directement sur la conduite de distribution à l intérieur de la chambre des vannes. On peut observer ici un compteur individuel sur un branchement. Les deux autres compteurs doivent être situé plus prêt du bâtiment à desservir. Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 20

21 COMMUNE D ARACHES LA FRASSE Date : août 2007 Etude diagnostique du réseau d Eau Potable / Prédiagnostic RESERVOIR DE LA KEDEUZE PHOTOGRAPHIES DE L OUVRAGE Adduction et branchements privés Robinet à flotteur sur l adduction Pompes Trop-plein Doc. établi par SCERCL/AR/MR Ref. A ARACHES-LA-FRASSE - SDAEP / Prédiagnostic des ouvrages 21

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable Département de la Savoie Commune de Saint FRANC PHASE 2 : MODELISATION Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable CY00618 Siège social : 2, rue des Glénans - ZA du Pontay 35760 ST GRÉGOIRE (RENNES)

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES

EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES COMMUNE DE NERNIER Révision du Plan Local d Urbanisme ALIMENTATION EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES Edition Mai 2012 Page 1 sur 5 SOMMAIRE 1 - GENERALITES 2 - LE SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DES MOISES

Plus en détail

Commune de JOUCAS AMENAGEMENT DE LA STATION D EPURATION CREATION D UNE AIRE DE LAVAGE

Commune de JOUCAS AMENAGEMENT DE LA STATION D EPURATION CREATION D UNE AIRE DE LAVAGE Place de la Mairie 84220 Joucas T : 04 90 05 78 00 F : 04 90 05 77 80 E : contact@joucas.fr www.joucas.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX établi en application du Code des Marchés publics Décret n 2006-975 du

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE FEVRIER 2009 SCHEMA DIRECTEUR D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX Agence de CHAMBERY : Savoie Technolac BP 318 73377 LE BOURGET DU LAC CEDEX

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

TECHNIQUES PARTICULIERES

TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE BEAUCENS OBJET DU MARCHE : Mise en place de 2 CITERNES INCENDIE ENTERREES de 60 m³ chacune. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d oeuvre : Commune de BEAUCENS 4 rue des Arailhès

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de AMBEL Mairie Le village 38970 AMBEL 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 1 : Diagnostic de la situation actuelle Diagnostic

Plus en détail

FILTRE A EAU DE PLUIE ET CLAPET ANTI-RETOUR MANUEL

FILTRE A EAU DE PLUIE ET CLAPET ANTI-RETOUR MANUEL ALPHACLEAN FILTRE A EAU DE PLUIE ET CLAPET ANTI-RETOUR MANUEL 1. Alphaclean filtre 1.1 Description Filtre autonettoyant avec tamis rigide en inox, à intégrer dans des citernes à eau de pluie en PEHD ou

Plus en détail

Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien

Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien Ventilation mécanique : Mesure et réglage des débits; Hygiène, encrassement et entretien Samuel Caillou Division Climat, Equipements et Performance Energétique CSTC - Mesure des débits 1 Kitchen Toilet

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Département de l Isère COMMUNE DU CHEYLAS SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE RAPPORT DE PHASE 3 PROPOSITIONS D AMENAGEMENTS Mémoire explicatif E 42-12 189, chemin du Bac à Traille 69 300 CALUIRE

Plus en détail

oui non 650 800 1000 Diamètre du regard DIAMREG AEP_OBS Observations T

oui non 650 800 1000 Diamètre du regard DIAMREG AEP_OBS Observations T PRO Profondeur R m Echelle ECHELLE Diamètre du regard DIMREG mm Ponctuel Tampon d'accès Coude EPMT TYPCOUD Type de coude PLNORIG Nom du plan d'origine T PROJTEUR uteur du plan T oui non 650 800 1000 C

Plus en détail

INSTALLATION CHAUFFE-EAU SOLAIRE A 2 ECHANGEURS NASH TEC (200 à 1000 litres)

INSTALLATION CHAUFFE-EAU SOLAIRE A 2 ECHANGEURS NASH TEC (200 à 1000 litres) INSTALLATION CHAUFFE-EAU SOLAIRE A 2 ECHANGEURS NASH TEC (200 à 1000 litres) Boîtier de programmation de la chaudière au fioul + chaudière et son brûleur Entrée du fluide caloporteur MPG(en provenance

Plus en détail

Réf. : 3478F - 4.33 / a - 02.01. BIOSANIT Stations de relevage pour eaux usées. Installation et maintenance

Réf. : 3478F - 4.33 / a - 02.01. BIOSANIT Stations de relevage pour eaux usées. Installation et maintenance Cette notice doit être transmise à l utilisateur final Installation et maintenance SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITES...5 2 - UTILISATION...5 3 - CARACTÉRISTIQUES...5 4 - MANUTENTION...5 5 - STOCKAGE...5 6 - INSTALLATION...5

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ET D ENTRETIEN. Adoucisseur Volumétrique / Electronique. Notice à conserver sans limite de durée

NOTICE DE MONTAGE ET D ENTRETIEN. Adoucisseur Volumétrique / Electronique. Notice à conserver sans limite de durée NOTICE DE MONTAGE ET D ENTRETIEN Adoucisseur Volumétrique / Electronique Notice à conserver sans limite de durée 120914 RI820178 IND A Photos non contractuelles F I. RECOMMANDATIONS IMPORTANTES... 3 II.

Plus en détail

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7

D / Lit filtrant vertical non drainé (filtre à sable vertical) p 6. E / Lit filtrant drainé à flux vertical (filtre à sable vertical) p 7 S.P.A.N.C. Schémas de principe et de fonctionnement des différents dispositifs SOMMAIRE Schémas de principe et de fonctionnement A / Définition des filières d assainissement p 3 B / Fosse toutes eaux p

Plus en détail

STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS AVEC CAPOT STATIONS SERVICES MOBILES GASOIL 200 L HOMOLOGUÉ ADR

STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS AVEC CAPOT STATIONS SERVICES MOBILES GASOIL 200 L HOMOLOGUÉ ADR TECALEMIT SÉLECTION CITERNES ET RÉTENTION STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS STATIONS MOBILES GASOIL 340 L 12 VOLTS AVEC CAPOT Citerne avec rétention intégrée, paroi interne P.E.H.D. Paroi externe

Plus en détail

Table des matières. Page 1 sur 8 1. EXIGENCES TECHNIQUES... 2 2. LES TECHNOLOGIES D ARROSAGE À L EAU... 3 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS...

Table des matières. Page 1 sur 8 1. EXIGENCES TECHNIQUES... 2 2. LES TECHNOLOGIES D ARROSAGE À L EAU... 3 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS... Table des matières 1. EXIGENCES TECHNIQUES... 2 2. LES TECHNOLOGIES D ARROSAGE À L EAU... 3 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS... 8 4. RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES... 8 Page 1 sur 8 1. EXIGENCES TECHNIQUES Les

Plus en détail

Formulaire de contrôle de bonne exécution

Formulaire de contrôle de bonne exécution Informations générales Date du contrôle Date de l avis de passage Passage Passage effectué Avant remblaiement Après remblaiement (dans ce cas, le contrôle de bonne exécution ne peut être que partiel) Passage

Plus en détail

Récupération et désinfection

Récupération et désinfection Récupération et désinfection Série - 372 Modules de récupération des eaux de pluie pour habitats individuels et petits collectifs Série AQUADA 376 Système de traitement U.V. pour habitats individuels et

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE DEPARTEMENT DE LA SAVOIE COMMUNE DE VILLARD SUR DORON SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE Rapport final PREAMBULE La commune de VILLARD SUR DORON, agissant en tant que maître d ouvrage, a

Plus en détail

Récupération d eau de pluie

Récupération d eau de pluie Récupération d eau de pluie Groupe RAINSYS Documentation Groupe mural pour la récupération d eau de pluie RAINSYS Avec by-pass automatique vers l eau de ville et surverse partielle Les normes actuelles

Plus en détail

Roger Cadiergues. MémoCad ns10.a DE DISTRIBUTION SOMMAIRE

Roger Cadiergues. MémoCad ns10.a DE DISTRIBUTION SOMMAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns10.a LES RéSEAUX DE DISTRIBUTION SOMMAIRE ns10.1. Canalisations : schémas de base ns10.2. Ensembles de protection : schémas ns10.3. Robinetterie : schémas ns10.4. Les tuyauteries

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de BEAUFIN Mairie 38970 BEAUFIN 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d améliorations Mémoire explicatif

Plus en détail

Principe de régulation en surpression

Principe de régulation en surpression Principe de régulation en surpression Application standard Déverseur Type LPS ou ZM-B Détendeur Type LPR ou ZM-R 40 mbar g Vers ambiant N 2 2 bar g 20 mbar g www.zimmerli-inert.com, Janvier 2009, page

Plus en détail

Formulaire de diagnostic de l'existant

Formulaire de diagnostic de l'existant Informations générales Dossier numéro : I 0000 Date de réalisation de la filière ANC : 1986 Habitation Adresse CHEMIN DE BARO NUECHO Date du contrôle : 14/02/2013 Bât. Appart. Esc. Etg. CP 83330 BP Commune

Plus en détail

Journée Agence de l Eau Loire-Bretagne 17 novembre 2015 à Vierzon Autosurveillance des réseaux d assainissement

Journée Agence de l Eau Loire-Bretagne 17 novembre 2015 à Vierzon Autosurveillance des réseaux d assainissement Journée Agence de l Eau Loire-Bretagne 17 novembre 2015 à Vierzon Autosurveillance des réseaux d assainissement Vérification d une mesure de trop-plein sur un poste de relèvement Exemple de réalisation

Plus en détail

Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V

Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V Applications typiques Les systèmes WPS 3.5/5.2 UNO et WPS 2.9/3.5 UNO MAX sont des pompes volumétriques à

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière

DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière Articles L1331-11-1 du code de la santé publique et L271-4 du code de la construction et de l habitation Date de la visite : 02/11/2015

Plus en détail

ACCESSIBILITE A LA PARCELLE

ACCESSIBILITE A LA PARCELLE Diagnostic de l installation existante d assainissement non collectif conformément Diagnostic à l arrêté de l installation du 27 avril 2012 existante relatif aux modalités de contrôles d assainissement

Plus en détail

AQUITAINE BIO-TECHNIQUE

AQUITAINE BIO-TECHNIQUE ABT, un savoir-faire au service de l eau Des équipements hydrauliques pour un meilleur environnement Entreprise créée en 1993, ABT conçoit, réalise et commercialise des équipements hydrauliques spécifiques

Plus en détail

D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Le présent formulaire est nécessaire à l instruction de tout projet de création ou de réhabilitation d un dispositif d assainissement non collectif. Il est à renseigner par le propriétaire de l installation,

Plus en détail

Chauffe-eau Notice Technique

Chauffe-eau Notice Technique Présentation du chauffe-eau 1 - Tubulure de puisage en acier inoxydable 2 - Protection intérieure par émaillage 3 - Résistance stéatite 4 - Générateur de courant (technique Thermor) 5 - Anode active en

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE. Diagnostic de l installation d assainissement avant cession. Communauté de Communes des Monts de Gy. Référence du dossier :

RAPPORT DE VISITE. Diagnostic de l installation d assainissement avant cession. Communauté de Communes des Monts de Gy. Référence du dossier : Communauté de Communes des Monts de Gy Service Public d Assainissement Non Collectif 10 rue des Chênes ZA «Les Graverots» 70700 Gy ccmgy.eau@orange.fr 03.84.32.76.67 Référence du dossier : Date du contrôle

Plus en détail

sommaire Aujourd hui, eauservice pose encore des conduites 04-05 La distribution de l eau dans la région lausannoise 06-07 Les principales missions

sommaire Aujourd hui, eauservice pose encore des conduites 04-05 La distribution de l eau dans la région lausannoise 06-07 Les principales missions Distribution En 1901, le service des eaux de Lausanne va chercher des ressources en eau supplémentaires au Pays-d Enhaut et pose une conduite longue de près de 40 km. Aujourd hui, eauservice pose encore

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail

Service Eau et Assainissement

Service Eau et Assainissement Service Eau et Assainissement Sommaire Description du service d'eau potable 3-4 Une eau d'origine variée 5 Le stockage de l'eau 6 La qualité de l'eau 7 Le réseau de distribution 8 Le profil de la consommation

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D INSTALLATION

DEMANDE D'AUTORISATION D INSTALLATION Le contrôle de la conception et de la réalisation de toute nouvelle installation d assainissement non collectif effectué par le SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif (y compris en cas de

Plus en détail

02 Composants pour installations solaires page

02 Composants pour installations solaires page 02 02 Composants pour installations solaires page Mélangeur thermostatique - Vanne de zone déviatrice - Raccords 3-pièces 8 Groupe solaire 9 Purgeurs d air - Soupape de sécurité - Dégazeur 62 Raccords

Plus en détail

Guide. pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation

Guide. pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation Guide pour la réalisation d une nouvelle construction ou d une transformation Introduction Cette brochure est destinée aux propriétaires et aux mandataires qui entreprennent une nouvelle construction ou

Plus en détail

Chaîne d analyse de la pression partielle de CO 2. MN Colibri - Mars 2006

Chaîne d analyse de la pression partielle de CO 2. MN Colibri - Mars 2006 Chaîne d analyse de la pression partielle de CO 2 MN Colibri - Mars 2006 Denis Diverrès Centre IRD de Bretagne BP 70 29280 Plouzané Tél. (33) 02 98 22 46 55 Fax. (33) 02 98 22 45 14 Denis.Diverres@ird.fr

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 CCTP : CONSTRUCTION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Traitement d eau. Fourniture et pose d un traitement d eau destiné à l alimentation d eau froide

Plus en détail

Réservoirs hydrophores, plastiques, contrôleurs

Réservoirs hydrophores, plastiques, contrôleurs Réservoirs hydrophores, plastiques, contrôleurs La réalisation et la maintenance de groupes hydrophores ou de groupes de surpression font partie de nos domaines de compétences. Nous nous efforçons d utiliser

Plus en détail

MAV 161 à 391 MAV V 201 à 391

MAV 161 à 391 MAV V 201 à 391 MAV 161 à 391 MAV V 201 à 391 Compresseurs à vis à injection d huile A vitesse fixe et à vitesse variable Montés sur réservoir et sur châssis Haute performance et efficacité. Une solution complète qui

Plus en détail

SP32 02-80M SP32 02-80E INFORMATIONS TECHNIQUES. Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche

SP32 02-80M SP32 02-80E INFORMATIONS TECHNIQUES. Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche INFORMATIONS TECHNIQUES Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche SP32 02-80M SP32 02-80E Caractéristiques techniques : ELECTRIQUES HYDRAULIQUES MECANIQUES

Plus en détail

La Gaine Technique Logement

La Gaine Technique Logement Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans les guides SéQuélec, faite sans l'autorisation du comité est illicite et constitue

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR

CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DE CHAUFFAGE URBAIN DE MASSY-ANTONY ANTONY CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR Chauffage URbain de Massy - Antony (CURMA) ZI de la Bonde

Plus en détail

Aquariums et capteurs de niveau

Aquariums et capteurs de niveau http://club2a.free.fr/site/article.php3?id_article=477 Aquariums et capteurs de niveau mercredi 9 mai 2007, par Bricoleau Cet article a pour but de présenter les éléments de base, qui permettent de se

Plus en détail

Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne

Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne Fuite Pipeline Hydrocarbures Corrosion Pollution LES INSTALLATIONS CONCERNÉES Le site : La raffinerie de Rhénanie est un

Plus en détail

Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection

Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection 2013 Céline Mercier: celine-eau.mercier@veolia.com JF Renard: jean-francois.renard@lyonnaise-des-eaux.fr PE Fratczak: pierre-elie.fratczak@veolia.com

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR POUR POMPE A CHALEUR. 1. Application du produit

MANUEL UTILISATEUR POUR POMPE A CHALEUR. 1. Application du produit MANUEL UTILISATEUR POUR POMPE A CHALEUR 1. Application du produit Les säries de pompes Å chaleur s appliquent au chauffage de l eau de piscine et Å son maintien Å une tempärature confortable de faéon Äconomique.Selon

Plus en détail

Service public d assainissement Non collectif

Service public d assainissement Non collectif Service public d assainissement Non collectif Création de l installation : Adresse : Commune : Propriétaire : L assainissement non collectif (ou individuel ou autonome) est un dispositif qui doit assurer

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE DEPARTEMENT DE LA SAVOIE COMMUNE DE SAINT BON-COURCHEVEL SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE SOMMAIRE I Adéquation entre les besoins futurs et les ressources disponibles

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Remplissage d installations à sondes géothermiques

Remplissage d installations à sondes géothermiques Août 2014 ImmoClimat Suisse Remplissage d installations à sondes géothermiques 2 ImmoClimat Suisse Sommaire 1. Points importants pour le remplissage d installations à sondes géothermiques 1.1. Impuretés

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif. Document à retourner au

Plus en détail

ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME

ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME ETUDE DE FILIERE POUR L INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT AUTONOME suivant le cahier des charges Agence de l Eau Loire Bretagne Projet : Monsieur et Madame. Adresse Dossier établi le 12 mars 2015 RESUME

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES Objet de la consultation : TRAVAUX D AMELIORATION ET SECURISATION DU RESEAU D EAU POTABLE EN GLISSEMENTS DE TERRAINS ET SUPPRESSION DES PURGES D HIVER Marché public de travaux.

Plus en détail

PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES

PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SALON ETANG DE BERRE DURANCE «AGGLOPOLE PROVENCE» COMMUNE DE ROGNAC -ooo- -ooo- SCHEMA DIRECTEUR EN EAU POTABLE PHASE 3 ELABORATION DE SCENARIOS ET ETUDES COMPARATIVES Indice

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RENSEIGNEMENTS GENERAUX DEMANDEUR

DEMANDE D AUTORISATION POUR L INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RENSEIGNEMENTS GENERAUX DEMANDEUR SERVICE PUBLIQUE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF TOPO ETUDES 108, route d Orbec 14100 LISIEUX Tél. : 02 31 48 60 20 Email : yann.billois@topo-etudes.fr Référence du dossier :... Date de dépôt à la communauté

Plus en détail

Séance de présentation Nouvelle directive SSIGE W3 et ses compléments C1 et C2

Séance de présentation Nouvelle directive SSIGE W3 et ses compléments C1 et C2 Séance de présentation Nouvelle directive SSIGE W3 et ses compléments C1 et C2 18.06.2013 Jean-Bernard Guillet Responsable unité Conseil en installation Eau potable 2 Directive SSIGE W3 (Edition 2013)

Plus en détail

CO 2 CONGÉLATEUR. Alimentation de secours congélateur par du dioxyde de carbone (CO 2 ) phase liquide. Compatibilité avec les gaz

CO 2 CONGÉLATEUR. Alimentation de secours congélateur par du dioxyde de carbone (CO 2 ) phase liquide. Compatibilité avec les gaz EQUIPEMENTS RAMPES SECOURS CO 2 CONGÉLATEUR Alimentation de secours congélateur par du dioxyde de carbone (CO 2 ) phase liquide Compatibilité avec les gaz Les RAMPES SECOURS CONGÉLATEUR sont des appareils

Plus en détail

Article 53. Installations de chauffage, de cuisine ou de production d eau chaude par combustion.

Article 53. Installations de chauffage, de cuisine ou de production d eau chaude par combustion. REGLEMENT SANITAIRE DEPARTEMENTAL DU VAL-DE-MARNE TITRE II LOCAUX D HABITATION ET ASSIMILES CHAPITRE III AMENAGEMENT DES LOCAUX D HABITATION Section 5 INSTALLATIONS D ELECTRICITE ET DE GAZ, DE PRODUCTION

Plus en détail

Instruction du dossier d assainissement non collectif

Instruction du dossier d assainissement non collectif Madame, Monsieur, Service Public de l Assainissement Non Collectif Communauté de communes Terre de Cro-Magnon 4 place de la mairie 24620 LES EYZIES DE TAYAC SIREUIL Tél. : 05 53 35 05 43 Fax : 05 53 45

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

Demande d autorisation, contrôle de conception et d implantation FO1

Demande d autorisation, contrôle de conception et d implantation FO1 Demande d autorisation, contrôle de conception et d implantation FO1 Informations générales Date de la demande Date du permis de construire (sauf pour réhabilitation) Habitation Références cadastrales

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif

Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif Quelques conseils simples pour bien choisir, implanter et dimensionner votre installation L objectif est de mettre en place une installation permettant

Plus en détail

Boîtiers de filtres pour enceintes de confinement

Boîtiers de filtres pour enceintes de confinement alliance - développement - valorisation Boîtiers de filtres pour enceintes de confinement Index cat.1 Critère de choix des boîtiers Exploitation des boîtiers Fiches techniques Série 100 : débit 30 m 3

Plus en détail

PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014

PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014 PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014 HUDSON-ACRES Historique : Au début des années 80, une problématique de pression et d alimentation en eau est présente. Plusieurs solutions sont étudiées : forage d un

Plus en détail

Le dossier est complet, l ensemble des pièces est joint (Pièces à fournir par le demandeur et par la Mairie)

Le dossier est complet, l ensemble des pièces est joint (Pièces à fournir par le demandeur et par la Mairie) Les renseignements demandés dans ce document ont pour but de permettre la vérification de la comptabilité du projet d assainissement avec l habitation et le terrain. Un dossier complet raccourcira le délai

Plus en détail

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 La Commune de Paulhan exploite en régie directe le service des eaux, dont le siège social est situé dans les locaux administratifs

Plus en détail

Les causes possibles de mauvais fonctionnement

Les causes possibles de mauvais fonctionnement Les causes possibles de mauvais fonctionnement Symptômes Causes et remèdes possibles Dégagement de mauvaises odeurs dans le logement - Absence de siphons au niveau de vos équipements domestiques - Évaporation

Plus en détail

Communiqué de presse. Vue d ensemble des produits. Schaffhausen 21 janvier 2014

Communiqué de presse. Vue d ensemble des produits. Schaffhausen 21 janvier 2014 Communiqué de presse Schaffhausen 21 janvier 2014 Vue d ensemble des produits Sous le thème «l eau relie», GF Piping Systems présentera à l occasion du salon Swissbau 2014, qui se tiendra du 21 au 25 janvier

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

STOCKAGE & MANUTENTION DES LUBRIFIANTS

STOCKAGE & MANUTENTION DES LUBRIFIANTS Pages Réglementation et bonnes pratiques de stockage 8 Cuves et réservoirs 9 Equipements de manutention de fûts 10 Solutions de rétention 11-13 Solutions de stockage et de distribution 14-17 7 Réglementation

Plus en détail

Ville de Bulle Novembre 2014

Ville de Bulle Novembre 2014 Ville de Bulle Novembre 2014 SEANCE DU CONSEIL GENERAL DES 15 ET 16 DECEMBRE 2014 Point 3.1.9 de l ordre du jour Construction d'un nouveau réservoir d'eau potable 1. Préambule Afin d éviter toute ambiguïté

Plus en détail

AMENAGEMENT ET PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DES SOUS-STATIONS

AMENAGEMENT ET PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DES SOUS-STATIONS AMENAGEMENT ET PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DES SOUS-STATIONS (Applicable principalement aux Promoteurs de bâtiments neufs) Indice Date Modifications A 12/04/2013 B 22/05/2013 Modifications mineures + Ajout

Plus en détail

CR43 35E 43E 46E 53E 6E 60E CR43

CR43 35E 43E 46E 53E 6E 60E CR43 CE CR43 35E 43E 46E 53E 6E 60E C35E CR43 C43E C46E C6E C53E C60E CR 43 Hoonved possède plus de 40 ans d expérience dans le secteur des machines à laver les verres et la vaisselle. La série CE représente

Plus en détail

CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE INSTANTANÉ EPS2

CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE INSTANTANÉ EPS2 CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE INSTANTANÉ EPS2 Ce produit ne doit pas être traité comme un déchet ordinaire. L appareil démonté doit être ramené à un point de recyclage approprié pour les déchets électriques et

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX CADRE DE DECOMPOSITION DES CLIMTHERM - Bureau d'études Fluides - M. MISIURNY TOTAL CHAUFFAGE Chaudière gaz à condensation, puissance 700 kw avec brûleur modulant de 15 à 100 % avec rendement 110 % U 1

Plus en détail

N ART DESIGNATION DES OUVRAGES U QTE P.U. P.U. x Q

N ART DESIGNATION DES OUVRAGES U QTE P.U. P.U. x Q RICHEBORG - Groupe scolaire N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q 3 DESCRIPTION DES INSTALLATIONS 3.1 EA FROIDE SANITAIRE 3.1.1 Branchement Vanne d'arrêt Filtre à tamis, manomomètre Disconnecteur

Plus en détail

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre DEPARTEMENT DU JURA Arrondissement de DAMPIERRE Dampierre Evans Salans Ranchot Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre Rapport annuel 2012 sur le prix et la qualité de l eau potable. RAPPORT DE PRESENTATION

Plus en détail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail En complément du DTA, le donneur d ordre fait réaliser un repérage de tous les matériaux contenant de l amiante

Plus en détail

Compresseur à vis MSB 11 15 18 22 30 kw

Compresseur à vis MSB 11 15 18 22 30 kw Noesberger, technique en air comprimé SA Tasberg 35 Case postale 27 CH-1717 St-Ours 026 322 22 77 fax 026 323 16 84 dlt@noesberger.com www.noesberger.com Compresseur à vis MSB 11 15 18 22 30 kw Compresseur

Plus en détail

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT»

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT» L ingénierie de l assainissement Principes, méthodes et outils pour une meilleure intégration dans le cycle de l eau Maîtrise d ouvrage : Direction de l eau (MEDD) Juin 2003 Valise pédagogique CERTU 2006

Plus en détail

Demande de contrôle de conception d un dispositif d assainissement non collectif

Demande de contrôle de conception d un dispositif d assainissement non collectif SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Demande de contrôle de conception d un dispositif d assainissement non collectif Date de dépôt de la demande : / / Demande préalable à : DP, Une demande d

Plus en détail

LA RÉGULATION ET L OBTURATION EN UNE SEULE VANNE

LA RÉGULATION ET L OBTURATION EN UNE SEULE VANNE CONCEPTEUR & CONSTRUCTEUR A COMMANDE PAR SERVOMOTEUR ELECTRIQUE I PAGE 1 / 6 LA RÉGULATION ET L OBTURATION EN UNE SEULE VANNE EXCLU SIVITÉ RAMUS INDUST INNOVA RIE TI ON AISE FRANÇ A COMMANDE PAR SERVOMOTEUR

Plus en détail

ÉQUIPEMENT POUR LA RÉTENTION DES PRODUITS DANGEREUX RÉCIPIENTS DE SÉCURITÉ

ÉQUIPEMENT POUR LA RÉTENTION DES PRODUITS DANGEREUX RÉCIPIENTS DE SÉCURITÉ inflammables corrosifs toxiques et multirisques Gamme phytosanitaires Hottes et armoires à filtration - Ventilation Rétention et Récipients Équipements anti-feu à documents Douches et premiers secours

Plus en détail

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2.1 PLACEMENT AU SABLE STABILISE (RONDE) D E G A C F (1) VOLUME A C D E F G Kg SP/RW 1.000 L 1.260 1.015 500 1.085 110 1.065 30 SP/RW 1.500 L 1.570

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation de l entreprise...p. 3. Proportionneur mélangeur en ligne...p. 4. Proportionneur mélangeur automatique...p.

SOMMAIRE. Présentation de l entreprise...p. 3. Proportionneur mélangeur en ligne...p. 4. Proportionneur mélangeur automatique...p. SOMMAIRE Présentation de l entreprise...p. 3 Proportionneur mélangeur en ligne...p. 4 Proportionneur mélangeur automatique...p. 6 Contrôleur de concentré...p. 7 Unité de stockage et de dosage...p. 8 Chambre

Plus en détail

Demande d installation d assainissement non collectif FO 1

Demande d installation d assainissement non collectif FO 1 6 Impasse de la Fontaine 08260 MAUBERT-FONTAINE Tél. : 03.24.26.13.31 - Fax : 03.24.32.50.22 E mail : ardennes.thierache@orange.fr Président : Miguel LEROY Informations générales Date du contrôle Date

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif Demande d installation d un dispositif d assainissement autonome Date de la demande : / /20 IDENTIFICATION : Demandeur : Nom, Prénom :... Adresse :... Ville

Plus en détail

VIESMANN. Feuille technique Réf. et prix : voir tarif VITOLA 200. Chaudière fioul/gaz très basse température. de18à69kw

VIESMANN. Feuille technique Réf. et prix : voir tarif VITOLA 200. Chaudière fioul/gaz très basse température. de18à69kw VIESMANN VITOLA 200 Chaudière fioul/gaz très basse température de18à69kw Feuille technique Réf. et prix : voir tarif Document à classer dans : Catalogue Vitotec, intercalaire 1 VITOLA 200 typevb2a,de18à69kw

Plus en détail

Avertissement... 3. Installation... 6. Utilisation... 10 Utilisation... 10

Avertissement... 3. Installation... 6. Utilisation... 10 Utilisation... 10 Sommaire Avertissement... 3 Produit délivré et conditions générales d utilisation...3 Personnes habilitées...4 Normalisation...4 Symbolisation du manuel...4 Installation... 6 Mise en place...6 Raccordement

Plus en détail

Perfinox. Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R. Perfinox 4024 VI R - 4034 VI R CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION

Perfinox. Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R. Perfinox 4024 VI R - 4034 VI R CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION Perfinox CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION MODULANTE Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R Chauffage et production d eau chaude sanitaire accumulée (ballon ACI 105 ou 131

Plus en détail

Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1)

Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1) Examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collectif (Document technique 1) COMMUNE de : VILLAGE de : Date d instruction conception Cadre réservé à l administration Date

Plus en détail