Pollution lumineuse?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pollution lumineuse?"

Transcription

1

2

3

4 Pollution lumineuse? Il s agit de toute modification de l'environnement nocturne naturel et de toute nuisance provoquée par l usage inadéquat et abusif de lumière artificielle. provoque l éblouissement génère de la lumière intrusive dérègle les écosystèmes est un gaspillage d énergie nuit à l environnement nocturne

5 Pourquoi éclairons-nous autant? Sentiment d insécurité? Promotion commerciale? Mise en valeur des lieux? Faible coût de l électricité? Ce sont des pratiques mal définies et mal encadrées

6 L environnement nocturne est menacé Le ciel nocturne a été déclaré Patrimoine de l Humanité par l UNESCO en 1992 L humanité a toujours vécu avec et sous les étoiles et ceci a sans doute joué un rôle important dans son développement intellectuel Avec la pollution lumineuse on risque la perte de contact de l homme avec la nature, y compris avec l environnement nocturne En moins de 50 ans, une grande partie de la population française a été privée de la beauté de la Voie Lactée

7 L éclairage public coûte cher L éclairage public représente 20% de la facture globale d énergie d une commune et 40% de sa facture d électricité (90 kwh par habitant en France, deux fois plus qu en Allemagne) L éclairage public en France consomme 1.3 GW, l équivalent d une tranche d un réacteur nucléaire récent, soit 2 à 3% de la puissance totale (42-66 GW) N oublions pas que l éclairage industriel, sportif, commercial et privé qui contribuent aussi à la pollution lumineuse!

8 La pollution lumineuse voile la nuit Elle prive les citadins de la beauté du ciel nocturne. Des halos lumineux surplombent les villes. Ces halos sont produits par la diffusion de la lumière artificielle nocturne par les molécules d air et les aérosols en suspension dans l atmosphère. Vue nocturne vers Aix-Marseille depuis Vachères (04), à coté de l OHP Photo : S.Ilovaisky

9 Est-ce la nuit? Est-ce le jour? Ces deux photos ont été prises au Canada, dans la banlieue de Toronto lors d une panne générale d électricité le 14 Août 2003 (à gauche) et après le rétablissement de l électricité (à droite). La Voie lactée, bien visible lorsque le ciel était noir, disparaît totalement du fait de la pollution lumineuse

10 Responsable : la lumière perdue au dessus de l horizontale

11 Cette lumière perdue

12 La lumière émise près de l horizontale est visible de très loin (ici à 50 km) émission presque verticale bien au dessus de l horizontale très proche de l horizontale

13 La pollution lumineuse est visible de l espace image produite à partir de satellites américains

14 Europe vue la nuit la PL trace les zones peuplées ou touristiques Photo NASA

15 En termes de la brillance naturelle Noir < 0.11 Bleu Vert Jaune 1-3 Orange 3-9 Rouge > 9 Brillance artificielle du ciel produite par la diffusion atmosphérique de la lumière artificielle

16 Le sud-est de la France vu depuis la Station Spatiale Internationale

17 La pollution lumineuse italienne vue de France Turin (Italie) à 200 km et la Vallée du Pô Lurs Chateau-Arnoux Les Mées Digne Forcalquier Panoramique depuis Vachères (800m), le 13 février 2009 Photo: S.Ilovaisky

18 Croissance de la pollution lumineuse Les astronomes italiens d Asiago ont trouvé que la pollution lumineuse dans la vallée du Pô a augmenté entre 1960 et 1994 de manière exponentielle!

19 Cette évolution est-elle controlable? ? Etendue de la pollution lumineuse en Europe prévue pour 2025 si sa progression n est pas ralentie! Cartes P.Cinzano

20 Pour un éclairage plus efficace Les lampadaires non bafflés émettent une fraction appreciable de la lumière au dessus de l horizontale, qui est ainsi perdue et se propage très loin par diffusion et est détectée à des centaines de kilomètres Des lampadaires bafflés avec des ampoules encastrées utilisent toute la lumière produite et sont plus efficaces On peut ainsi réduire la puissance lumineuse et obtenir un éclairage correct

21 Eradiquer les lampadaires boule

22 Pas de vasques bombées Mauvais Bon L ampoule est disposée dans le luminaire et le verre de fermeture doit être plat et horizontal. Un verre de fermeture bombé disperse la lumière audessus de l horizontale, contribuant ainsi à la pollution lumineuse

23 Luminaires de style : ampoule cachée! mauvais bon L ampoule horizontale avec verre de fermeture plat. Pas de vitres sur les cotés. Ces vitres sont souvent cassées, s encrassent vite et émettent de la lumière au-dessus de l horizontale par diffusion et réfléction. Pas de vitres : moins de vandalisme

24 Comment réduire la PL et faire des économies? Les Mées (04) Photo : Eric Denoize

25 Recommandations Utiliser seulement des luminaires avec ULOR = 0% Éclairer toujours du haut vers le bas Proscrire les spots encastrés au sol Plafonner la lumière émise selon utilisation Privilégier les ampoules de puissance modérée (50W) Eviter les coefficients d uniformité élévés (diminuer le nombre de lampadaires) Adapter les niveaux d éclairage à la nature des sols Eviter les lumières bleues, riches en UV Remplacer les Vapeur de Mercure par des Sodium Haute Pression, plus efficaces Préférer les nouveaux LEDs «basse température de couleur» (< 3000 K) Optimiser les plages horaires de fonctionnement Installer des horloges astronomiques programmables Choisir éventuellement des réducteurs de tension pour les heures creuses Explorer l extinction totale ou partielle en deuxième partie de nuit

26 Annexe : Quelques explications techniques Pollution lumineuse à Tenerife, Iles Canaries Photo : cestomano.com

27 Lumen et Lux 1 lumen est l'unité de flux lumineux calculé pour la sensibilité de l'œil le jour mesure la puissance visible d'une lampe 1 lux est l'unité d'éclairement lumineux c'est 1 lumen par mètre carré mesure combien une lampe éclaire un lieu donné

28 Niveaux d'éclairage naturels Lumière solaire directe : lux Plein jour : lux Temps nuageux : 1000 lux Jour très couvert : 100 lux Crépuscule : 10 lux Pleine Lune : 0,3 lux Nuit nuageuse : 0,1 lux Quartier de Lune : 0,01 lux Lumière des étoiles : 0,002 lux Nuit couverte sans Lune : 0,0001 lux

29 Types de lampes Se caractérisent par la technologie employée, chaque type produit un spectre spécifique (répartition des couleurs) et a un rendement lumineux différent. Lampe à incandescence Sodium Haute Pression Vapeur de Mercure Sodium Basse Pression LED blanc

30 Rendement visible de diverses lampes Rendement lumineux (lumens/watt)

31 C est quoi un LED blanc? Ce sont des LEDS bleu-violet recouverts d une couche de phosphore qui convertit une partie de la lumière bleue-violette en lumière vert-jaune-rouge plus adaptée à la sensibilité de l oeil Cependant, ils émettent une grande quantité de lumière bleue-violette qui perturbe les écosystèmes

32 Les nouveaux LEDs «jaunes» Des nouveaux LEDs «basse température couleur» ( K) ont été récemment développés par plusieurs fabricants, possèdant une émission bleue/ultraviolette réduite et une émission dans le jaune augmentée. Ils sont de loin préférables aux LEDs blancs Ils ont une éfficacité lumineuse située entre 75 et 114 lm/w, selon modèle et fabricant

33 Pourquoi illuminer en permanence? Mettre en valeur pour qui? Touristes, habitants? Il y a des touristes qui recherchent les sites encore «noirs» en Provence. Mettre en valeur c est retenir l attention, porter notre regard sur le quotidien que l on ne voit plus. Illuminer en permanence revient à banaliser ce que l on tente de valoriser.

34 Si possible éteignez ou réduisez l éclairage dans la deuxième partie de la nuit AstroLAB, Quebec

35 Un exemple : Estoublon (04) La commune d Estoublon (337 hab.), près de Digne (04), a récemment adopté un plan exemplaire d économies d énergie (près de 50%) : Extinction d une partie de l éclairage entre 0h et 6h (28% d économies) Trois réducteurs de tension au centre ville pour diminuer l éclairage pendant les périodes de faible traffic (11% d économies) Remplacement des contacteurs crépusculaires par des horloges astronomiques pour réduire l éclairage d une demi-heure en début et en fin de nuit (10% d économies) Cette initiative vient d être reconnue Meilleure Initiative Régionale Environnementale Innovante et Locale Labellisée Eco-développement (MIREILLE) à Chateau-Armoux (04) le 3 octobre Photo : F.Bailleul

36

La lumière des hommes empêche de voir la lumière des étoiles! C est la pollu8on lumineuse!

La lumière des hommes empêche de voir la lumière des étoiles! C est la pollu8on lumineuse! La lumière des hommes empêche de voir la lumière des étoiles! C est la pollu8on lumineuse! photo du ciel à la campagne la même vue prise en ville La pollu8on lumineuse nous encercle tous Image «fish-eye»

Plus en détail

DONNÉES À COLLECTER AVANT USAGE DU QUESTIONNAIRE EN LIGNE

DONNÉES À COLLECTER AVANT USAGE DU QUESTIONNAIRE EN LIGNE Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l Environnement Nocturnes Retrouvez informations et conseils sur www.villes-et-villages-etoiles.fr Promouvoir la qualité de votre environnement nocturne,

Plus en détail

vous présente les ampoules

vous présente les ampoules vous présente les ampoules AMPOULES : comment choisir? Une ampoule est caractérisée par plusieurs grandeurs : 1 PUISSANCE en watts (W), indique la consommation d énergie de l ampoule. Plus la puissance

Plus en détail

Notions de base de l éclairagisme

Notions de base de l éclairagisme OSRAM - Technologies de base et produits Emission thermique Décharge basse pression + Lampes à incandescence substance fluorescente Lampes halogènes Lampes fluorescentes en différents diamètres Lampes

Plus en détail

S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité

S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité anticiper améliorer économiser maîtriser Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie Lumière sur

Plus en détail

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07)

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07) Documentation produit selon DIN 5035-8, Lampe de bureau MINELA, état : février 2009 Page 1 Les lampes de bureau assurent un éclairage spécifique du poste de travail ; elles sont commandées individuellement

Plus en détail

Qu est-ce que la PL?

Qu est-ce que la PL? Qu est-ce que la PL? On entend par PL toute modification de l'environnement nocturne naturel et toute nuisance provoquée par l usage inadéquat et abusif de lumière artificielle. provoque l éblouissement

Plus en détail

EFFICACITE ENERGITIQUE

EFFICACITE ENERGITIQUE EFFICACITE ENERGITIQUE Développement durable en éclairage public AFE Plomelin 29 avril 2009 ? Les normes Les outils de prescription NF EN 13201 Éclairage public NF EN 12193 Éclairage des installations

Plus en détail

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE Tel 33 0 1 44 19 46 05 M 0 N 85 M 95 N 0 CHOISIR SON AMPOULE 1) Les différentes ampoules disponibles sur le marché : - Incandescence : Un filament conducteur en tungstène est

Plus en détail

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC DIR Centre Est Mâcon 22/23 Novembre 2007 L éclairage public Une installation d éclairage s appuie sur 3 grands principes : 1) Les configurations d éclairage 2) La lumière émise

Plus en détail

L éclairage public, VERS UN ECLAIRAGE JUSTE

L éclairage public, VERS UN ECLAIRAGE JUSTE GUIDE L éclairage public, VERS UN ECLAIRAGE JUSTE Photographie Rodolphe Robelin - Ville de Parthenay - «Jardin d inspiration médiévale» Vue satellite nocturne de l Europe Année 2011 Syndicat Mixte d Action

Plus en détail

Dossier technologiques

Dossier technologiques 1 STI2D Lycé Vauvenargues Les luminaires, Économies d énergie Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Mini Projet Dossier technologiques Bâtiment à faible consommation d énergie : Etrium

Plus en détail

L éclairage public est-il un éclairage performant?

L éclairage public est-il un éclairage performant? La Lumière & Économies d énergie - 1 L éclairage public est-il un éclairage performant? La Lumière & Économies d énergie - 2 Les Sources Lumineuses Intérieur Incandescence 10lm/W 1000h Halogène 25lm/W

Plus en détail

OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011

OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011 Date : 28 novembre 2011 OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011 Animateur : Jean-Bernard BARTHEL/ vice-président CASC (Christelle FEISTHAUER/ prise de notes) Présents : Jean-Paul Brach/BH Electricité,

Plus en détail

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN WATT Le lumen est l unité de mesure du flux lumineux d un éclairage. Son symbole sur les boîtes d ampoules est : lm. Exemple : 400 lm. C est désormais le critère

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN LE CONFORT DES ESPACES EXTERIEURS ET L APPROCHE BIOCLIMATIQUE A L ECHELLE URBAINE

DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN LE CONFORT DES ESPACES EXTERIEURS ET L APPROCHE BIOCLIMATIQUE A L ECHELLE URBAINE ECLAIRAGE PUBLIC ET ECONOMIES D'ENERGIE DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN L'éclairage public est un service au cœur de la politique de la ville. Il est en effet garant de la sécurité publique, de l'amélioration

Plus en détail

CORRECTION ACTIVITÉ 1

CORRECTION ACTIVITÉ 1 CORRECTION ACTIVITÉ 1 Éclairage du couloir d'une habitation. Conversion d énergie Activité : Étude des différentes lampes existantes Problème posé : Comment optimiser la du système d éclairage du couloir

Plus en détail

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière»

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Dossier de Presse I 14 Novembre 2012 Ville d Avignon Cofely Ineo, Groupe GDF SUEZ Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Partenariat, Public-Privé pour l optimisation

Plus en détail

Cahier des charges Lumière

Cahier des charges Lumière Cahier des charges Lumière Janvier 2006 Isoparc Cahier des charges lumière page 1 Sommaire Introduction I - Le Développement Durable et les économies d énergie* 1- La nuisance lumineuse 2 Les prescriptions

Plus en détail

CCTP ECLAIRAGE PUBLIC NT 03/08/ANPCEN. Cahier des Clauses Techniques Particulières. Eclairage Public

CCTP ECLAIRAGE PUBLIC NT 03/08/ANPCEN. Cahier des Clauses Techniques Particulières. Eclairage Public NT 03/08/ANPCEN Version g 5 novembre Version 2010 g Page : 1/12 CCTP ECLAIRAGE PUBLIC NT 03/08/ANPCEN Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l Environnement Nocturnes c/o SAF, 3 rue Beethoven,

Plus en détail

Mesures d éclairage.

Mesures d éclairage. Mesures d éclairage. Dans le cadre de nos enseignements, nous sommes amenés à comparer des systèmes qui produisent des effets identiques comme par exemple différents systèmes pour éclairer un espace donné.

Plus en détail

Bien choisir son éclairage

Bien choisir son éclairage L habitat AGIR! Bien choisir son éclairage Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout Édition : octobre 2015 sommaire glossaire introduction De la lumière sans gaspillage....

Plus en détail

La pollution lumineuse

La pollution lumineuse La pollution lumineuse Un problème des solutions! Sauvons le ciel étoilé (et notre énergie)! Structure de la présentation Qu est-ce que la pollution lumineuse? Voilement des étoiles Sécurité et visibilité

Plus en détail

La mutation énergétique : un défi à relever...

La mutation énergétique : un défi à relever... DDT 77 Colloque développement durable du 22 novembre 2012 La mutation énergétique : un défi à relever... Les enjeux de la maîtrise de l énergie en éclairage public Eva Besnard Chargée de mission Energie-Climat

Plus en détail

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière 1 STI2D Lycé Vauvenargues LUMIERE et ECLAIRAGE Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Cours 1- Comprendre la lumière D où vient la lumière? d un rayonnement. Tout corps solide, liquide

Plus en détail

Eclairage public. Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges

Eclairage public. Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges Eclairage public Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges But de l éclairage public Offrir à l usager une perception visuelle correcte des zones de circulation publique pendant les périodes d obscurité

Plus en détail

Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts

Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts Dossier de presse Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts Juillet 2012 Contact presse : Magali GACK 03 88 60 93 89 magali.gack@strasbourg.eu 1 Le Plan lumière La richesse patrimoniale

Plus en détail

Réunion publique. 22 Février 2011. à 18 H 30. Diagnostic éclairage public

Réunion publique. 22 Février 2011. à 18 H 30. Diagnostic éclairage public 1 VILLE DE CESSON SEVIGNE Réunion publique du 22 Février 2011 à 18 H 30 Diagnostic éclairage public 2 RAPPEL - ETATS GENERAUX DEVELOPPEMENT DURABLE Groupe «Energie et Eclairage public» En juin 2009, Le

Plus en détail

JE CHOISIS. Les ampoules

JE CHOISIS. Les ampoules Les ampoules Les ampoules Il existe une multitude d ampoules sur le marché et il n est pas toujours facile de s y retrouver. Différentes technologies, durées de vie variables, consommation ou puissance

Plus en détail

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie La d électricité destinée à l éclairage En 21, la Suisse a consommé entre 8,1 et 8,2 milliards de kilowattheures (kwh) pour l éclairage des

Plus en détail

RECOMMANDATIONS TECHNIQUES POUR L'ECLAIRAGE PUBLIC

RECOMMANDATIONS TECHNIQUES POUR L'ECLAIRAGE PUBLIC Association pour la Sauvegarde du Ciel et de l Environnement Nocturnes (ASCEN) ASBL RECOMMANDATIONS TECHNIQUES POUR L'ECLAIRAGE PUBLIC I. INTRODUCTION Diminuer nos émissions de gaz à effet de serre, contenir

Plus en détail

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014 Toshiba Lampes LED Brochure 11/2014 2 3 Qui d autre à part Toshiba? Lampes classiques Pourquoi les éclairages E-CORE LED sont-ils les favoris? L année dernière, des centaines de milliers de professionnels

Plus en détail

AFFIRMER. votre identité lumière

AFFIRMER. votre identité lumière AFFIRMER votre identité lumière L éclairage public contribue à la qualité du cadre de vie. Il a pour objectifs d améliorer la visibilité, la sécurité des biens et des personnes ainsi que la mise en valeur

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR

Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR Accessoires disponibles Important -Avant de commencer l installation du détecteur de mouvement, vérifiez (à l aide d

Plus en détail

LED. Sommaire. Un article de Encyclo-ecolo.com. LED

LED. Sommaire. Un article de Encyclo-ecolo.com. LED 1 sur 8 21/05/2013 11:20 LED LED Un article de Encyclo-ecolo.com. Sommaire ampoule 1 Les Led, ampoules à leds 1.1 L'intérêt des LED 1.2 LED ; le risque de la lumière bleue 1.3 Danger des LEDS? 1.4 Les

Plus en détail

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître :

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : Abat-jour Accessoire en forme de cône décoratif qui habille généralement les lampes à poser et lampadaires (sert à la fois d habillage, de réflecteur et de paralume

Plus en détail

Une lueur dans l aube

Une lueur dans l aube 5 n Photographier le ciel de nuit La lumière zodiacale Une lueur dans l aube Lorsque le ciel est particulièrement limpide, sans aucune source de lumière, ni même la présence d un croissant de lune, il

Plus en détail

La déclinaison Française de ces objectifs est : 20% d économies d énergie, 23% d énergies renouvelables et 14% de réduction de G.E.S.

La déclinaison Française de ces objectifs est : 20% d économies d énergie, 23% d énergies renouvelables et 14% de réduction de G.E.S. ANNEXE 2 1 CONTEXTE ET ENJEUX 1. 1 - Enjeu Énergétique et Environnemental Le Conseil Européen a adopté en 2008, le paquet «énergie climat» dit du «3 fois 20» à savoir : 20 % d économies d énergie, 20 %

Plus en détail

LIVRE BLANC. Pourquoi choisir la qualité d image Sony?

LIVRE BLANC. Pourquoi choisir la qualité d image Sony? LIVRE BLANC Pourquoi choisir la qualité d image Sony? Introduction Pourquoi choisir la qualité d image Sony? L avenir de la surveillance IP sera en Full HD. De nombreuses entreprises ne cessent de parler

Plus en détail

«Eclairage Public et Economies d Energie» 2016

«Eclairage Public et Economies d Energie» 2016 «Eclairage Public et Economies d Energie» 2016 Dispositif de soutien pour les communes de moins de 10 000 habitants 1 CONTEXTE Dans la cadre du Fonds Régional d'excellence Environnementale Poitou Charentes

Plus en détail

Eclairage à basse consommation d énergie et longue durée de vie

Eclairage à basse consommation d énergie et longue durée de vie Clever akafen Produits recommandés par la SuperDrecksKëscht Clever akafen! Eclairage à basse consommation d énergie et longue durée de vie Guide avec des informations utiles sur l achat des lampes Le choix

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour l éclairage public et les feux de signalisation

Critères MPE de l UE pour l éclairage public et les feux de signalisation Critères MPE de l UE pour l éclairage public et les feux de signalisation Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE

Plus en détail

GUIDE D ASTROPHOTOGRAPHIE

GUIDE D ASTROPHOTOGRAPHIE GUIDE D ASTROPHOTOGRAPHIE P. Legeay Version n 3 mars 2014 Table des matières Préambule p.4 Les principaux réglages p.5 ----------------------------------------------------------- Arc-en-ciel p.6 Parhélie

Plus en détail

L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX

L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX Syndicat Intercommunal de Gestion des Énergies de la Région Lyonnaise L'ECLAIRAGE INTERIEUR DANS LES BÂTIMENTS COMMUNAUX Par Boudin Florent Service Énergies 9 Février 2011 [1] Sommaire Introduction : l'éclairage

Plus en détail

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier.

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. TP : Polarisation Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. I. Rappels sur la polarisation 1. Définition La polarisation

Plus en détail

Electrification et éclairage public

Electrification et éclairage public Electrification et éclairage public Sy.MEG Albert ELATRÉ, Président Brigitte BOULEMAR, Directrice de Cabinet CONTEXTE L éclairage public représente le premier poste de consommation électrique des communes

Plus en détail

3M Département Énergies Renouvelables. Window Films. Protection solaire d exception de 3M. Plus de lumière, plus de vie

3M Département Énergies Renouvelables. Window Films. Protection solaire d exception de 3M. Plus de lumière, plus de vie 3M Département Énergies Renouvelables Window Films Protection solaire d exception de 3M Plus de lumière, plus de vie La nouvelle génération de films pour fenêtres 3M TM Prestige Exterior Le nouveau film

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable.

Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable. Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable. Accessoires disponibles : Télécommande 3 fonctions Télécommande de programmation Important Avant

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

COMITE TERRITORIAL Aire sur l Adour. 03 mai 2013

COMITE TERRITORIAL Aire sur l Adour. 03 mai 2013 COMITE TERRITORIAL Aire sur l Adour 03 mai 2013 1/ Concession GES Patrimoine, usagers, qualité Concession GES La concession d Aire sur l Adour en quelques chiffres Concession GES La concession en quelques

Plus en détail

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché?

Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Éclairage efficace : quoi choisir parmi les équipements sur le marché? Patrick Martineau, ing. Colloque des gestionnaires techniques du logement social et communautaire 12 mars 2014 CONTENU DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

NORMES & LÉGISLATION européennes EN MATIÈRE D ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ

NORMES & LÉGISLATION européennes EN MATIÈRE D ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ NORMES & LÉGISLATION européennes EN MATIÈRE D ÉCLAIRAGE DE SÉCURITÉ Normes européennes en matière d'éclairage de sécurité EN 1838 : Norme applicable en matière d'éclairage de sécurité EN 50172 : Règles

Plus en détail

énergie Guide Énergie chez les fleuristes Mieux comprendre pour mieux gérer

énergie Guide Énergie chez les fleuristes Mieux comprendre pour mieux gérer Guide Énergie chez les fleuristes Mieux comprendre pour mieux gérer L chez le fleuriste Une entreprise moyenne de fleuriste emploie 2 équivalents temps plein fleuriste Dans une boutique d une surface comprise

Plus en détail

Réunion publique du conseil de quartier Couëron Centre Ardillets Le mardi 27 novembre 2012

Réunion publique du conseil de quartier Couëron Centre Ardillets Le mardi 27 novembre 2012 Réunion publique du conseil de quartier Couëron Centre Ardillets Le mardi 27 novembre 2012 Votre équipe d animation quartiercentreardillets@yahoo.fr Rôle de l équipe d animation Mettre en évidence les

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde. 320 HF Montage mural

Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde. 320 HF Montage mural Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde 320 HF Montage mural Attention! Une intervention sur le réseau 230V doit toujours être effectuée par une personne compétente. Avant de commencer l installation

Plus en détail

Seminaire IBE 2012. LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs

Seminaire IBE 2012. LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs Seminaire IBE 2012 LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs En éclairage général traditionnel (càd tube fluo + réflecteur), les concepts de base de la technique de la lumière sont

Plus en détail

Un éclairage public sobre et. Enjeux énergétiques et économiques. Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011

Un éclairage public sobre et. Enjeux énergétiques et économiques. Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011 Un éclairage public sobre et performant à Châteaugay Enjeux énergétiques et économiques Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011 CONTEXTE DE REFLEXION DE CHÂTEAUGAY Châteaugay se situe au Nord de l agglomération

Plus en détail

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser?

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Green morning 11 septembre 2014 Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Panorama des gisements d'économies d'énergies possibles en IAA Olivier GUILLEMOT POLENN www.polenn.com Eléments de contexte

Plus en détail

Description. MASTER HPI-T Plus. Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression.

Description. MASTER HPI-T Plus. Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression. Description MASTER Plus Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression. Avantages Cette lampe remplace les lampes sodium haute pression tubulaires

Plus en détail

LE GUIDE ECO-ECLAIRAGE MINI ECO-ECLAIRAGE

LE GUIDE ECO-ECLAIRAGE MINI ECO-ECLAIRAGE 2012 LE GUIDE MINI TM www.eco-eclairage.fr L initiative est typiquement dans l esprit des projets soutenus par l ADEME. Elle va dans le sens des actions entreprises dans le cadre de la campagne Faisons

Plus en détail

lumière blanche flash électronique

lumière blanche flash électronique 3. La lumière Le mot photographie veut dire «dessiner avec la lumière». La qualité de la lumière est donc très importante et primordiale. On utilise de la lumière naturelle que l on nomme aussi «lumière

Plus en détail

Éclairage de cuisine GUIDE D'ACHAT

Éclairage de cuisine GUIDE D'ACHAT GUIDE D'ACHAT Éclairage de cuisine Pour que la cuisine soit un vrai plaisir et que les opérations se déroulent en toute sécurité, l'éclairage du plan de travail est essentiel. Et pour éclairer les armoires

Plus en détail

Le "domptage" des DEL et la question réglementaire

Le domptage des DEL et la question réglementaire Le "domptage" des DEL et la question réglementaire Photo LUMEC-PHILIPS Par l'expression "pollution lumineuse" on désigne toute modification de l'environnement nocturne naturel et toute nuisance causée

Plus en détail

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Les ondes Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Objectifs : Indiquer que l énergie associée au photon W = hv augmente avec la fréquence Présenter les sources de lumières naturelles et artificielles,

Plus en détail

photo Sky & Telescope avant et après application des critères

photo Sky & Telescope avant et après application des critères Association Nationale pour la Protection du Ciel Nocturne ( A.N.P.C.N. ) Société Astronomique de France 3, rue Beethoven - 75016 PARIS E-mail : anpcn@astrosurf.com Site ANPCN : http://www.astrosurf.com/anpcn

Plus en détail

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences.

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences. 4 5 6 7 8 9 Le ciel et la terre : la durée du jour, de la nuit, le calendrier, la lune QUE SAIS-TU? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent.

Plus en détail

Installation photovoltaïque autonome Document ressource

Installation photovoltaïque autonome Document ressource Installation photovoltaïque autonome Document ressource Les composants d un système photovoltaïque Deux types de capteurs solaires existent pour récupérer de l énergie : Les panneaux photovoltaïques qui

Plus en détail

«Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016

«Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016 DÉLIBÉRATION N 2015CR076 DU 16/10/2015 Territoire d'intervention : Poitou-Charentes DATE DE FIN DE VALIDITÉ DU DISPOSITIF : 31/12/2016 1 CONTEXTE «Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016 Dispositif

Plus en détail

Réussir dans la conversion aux DEL

Réussir dans la conversion aux DEL Réussir dans la conversion aux DEL HSBC MCEE 2015 Place Bonaventure, Montréal Mihai R. Pecingina, ing. Consultants DND, Président IDA Québec Jean-François Longchamps EALUX et membre d IDA Québec) Contenu:

Plus en détail

Charte de l Eclairage durable Noé Conservation. Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires

Charte de l Eclairage durable Noé Conservation. Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires Charte de l Eclairage durable Noé Conservation Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires Ce document est destiné aux représentants de collectivités. Il constitue une demande d adhésion

Plus en détail

COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE. revue le 8 juillet 2009 et le 6 janvier 2012)

COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE. revue le 8 juillet 2009 et le 6 janvier 2012) COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE COMMUNICATION CD 12c26 CWaPE (révision de la communication CD-9c30-CWaPE du 31 mars 2009, revue le 8 juillet 2009 et le 6 janvier 2012) sur l application de la compensation

Plus en détail

Prix de l ingénierie du futur 2015

Prix de l ingénierie du futur 2015 Prix de l ingénierie du futur 2015 Canot Nicolas Rodriguez Valentin Sivagurunathan Nesanthan Mahé François I. Le Contexte Aujourd hui, le changement climatique constitue l une des priorités de la période

Plus en détail

EPC05 COMPTEUR DE PASSAGES DE PERSONNES. Manuel d installation et d utilisation

EPC05 COMPTEUR DE PASSAGES DE PERSONNES. Manuel d installation et d utilisation support@seven-access.eu EPC05 COMPTEUR DE PASSAGES DE PERSONNES Manuel d installation et d utilisation Si vous n avez jamais installé de compteur EPC05 seven access, merci de parcourir ce manuel. 1. RECOMMANDATIONS

Plus en détail

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE Check-List du Carnet de Voyages Chris2neuX PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE I. Appréciation des possibilités humaines II. Etude du terrain III. Etude prévisions météorologiques IV. Etude du terrain

Plus en détail

www.lumen-led.be INNOVATIVE LED LIGHTING SOLUTION By Distribode

www.lumen-led.be INNOVATIVE LED LIGHTING SOLUTION By Distribode www.lumen-led.be INNOVATIVE LED LIGHTING SOLUTION By Distribode INDEX 03 04-05 06 INNOVATIVE Qui sommes nous Lumen? Notre vision, notre mission. Pourquoi Lumen? Pour qu une installation d éclairage soit

Plus en détail

L éclairage face à la RT 2012

L éclairage face à la RT 2012 L éclairage face à la RT 2012 Les enjeux de la réglementation thermique dans le bâtiment Bernard Duval Délégué général de l AFE Colloque REGENT Reims 23 février 2012 L éclairage face à la RT 2012 q Enjeux

Plus en détail

Le choix éclairé. ECORENO Trousse de conversion à DEL pour boîtier encastré de 4 po

Le choix éclairé. ECORENO Trousse de conversion à DEL pour boîtier encastré de 4 po Le choix éclairé ECORENO Trousse de conversion à DEL pour boîtier encastré de 4 po 5 ANS DE GARANTIE ECORENO Éclairage Contraste est synonyme de confiance. La compagnie offre un vaste choix de luminaires

Plus en détail

METALARC PRO-TECH. Augmente la sécurité des luminaires ouverts tout en réduisant les coûts d entretien (aucun verre nécessaire).

METALARC PRO-TECH. Augmente la sécurité des luminaires ouverts tout en réduisant les coûts d entretien (aucun verre nécessaire). METALARC PRO-TECH Augmente la sécurité des luminaires ouverts tout en réduisant les coûts d entretien (aucun verre nécessaire). Metalarc Pro-Tech Augmente la sécurité des luminaires ouverts à halogénure

Plus en détail

Manuel qualité et directives relatives aux biens durables

Manuel qualité et directives relatives aux biens durables Manuel qualité et directives relatives aux biens durables QVC France - Exigences produit 1.8 Éclairage domestique 1 PORTÉE Cette spécification couvre les produits d'éclairage électrique portatifs domestiques

Plus en détail

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement

Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère. Spectres d absorption. Appauvrissement du rayonnement Transmission de l énergie solaire au travers de l atmosphère Réception du rayonnement solaire à la limite de l atmosphère Processus d appauvrissent du rayonnement solaire par les différentes couches atmosphérique

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007 et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de suite l éclairage du titre public Titre Présentation du 13 décembre 2007 Lille : Une référence Européenne Programme Européen GREENLIGHT

Plus en détail

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie 2 Préparation Le travail le plus important pour créer un album de photo c est la préparation. 2.1 Choisir les photos. Dans un premier temps

Plus en détail

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Questions pour réfléchir : Q. p.10. Une onde de lumière naturelle tombe sur une vitre plate sous un angle de 5 o. Décrivez l état de polarisation du

Plus en détail

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Cet atelier a pour but de donner quelques bases sur le courant continu fourni par les batteries de nos bateaux.

Plus en détail

ALYA Caractéristiques

ALYA   Caractéristiques ALYA Alya a été conçu à l occasion du 50e anniversaire de Neri. Doté d une technologie LED à l avant garde, il représente la version moderne d'un réverbère et atteint d'excellents niveaux de confort grâce

Plus en détail

AXE 4 : Collectivité éco-responsable

AXE 4 : Collectivité éco-responsable ACTION 61: Cibler une grille qualitative HQE concernant les critères visés dans le cadre de travaux Pièce(s) justificative(s) N : (Voir cahier des charges) Grille jointe Date de création : 20/03/2015 Date

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

La citadelle de Sisteron : l émergence d une approche innovante de la mise en lumière. Paul VERNY CEREMA/DTER Med

La citadelle de Sisteron : l émergence d une approche innovante de la mise en lumière. Paul VERNY CEREMA/DTER Med La citadelle de Sisteron : l émergence d une approche innovante de la mise en lumière Paul VERNY CEREMA/DTER Med Le projet de la citadelle de Sisteron Les objectifs du projet - Valorisation nocturne du

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Guide pratique. de l eclairage public communal pratiq[ Pour une gestion efficace, le Pays d Epernay propose de vous aider à y voir plus clair.

Guide pratique. de l eclairage public communal pratiq[ Pour une gestion efficace, le Pays d Epernay propose de vous aider à y voir plus clair. ide Guide pratique de l eclairage public communal pratiq[ [ Pour une gestion efficace, le Pays d Epernay propose de vous aider à y voir plus clair. Le Pays d Epernay Terres de Champagne, fort des 123 communes

Plus en détail

Quatrième Confort et domotique

Quatrième Confort et domotique Quatrième Confort et domotique Manon Pineau, Nicolas Saunier groupe 6 Séquence confort, l éclairage de la maison Comment réaliser un éclairage économique? A l aide des documents ressources mis à votre

Plus en détail

Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique chapitre 3 Besoins énergétiques Séance 6. 1 Comment quantifier les besoins en énergie?

Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique chapitre 3 Besoins énergétiques Séance 6. 1 Comment quantifier les besoins en énergie? Compétences exigibles Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique chapitre 3 Besoins énergétiques Séance 6 Exploiter des documents et/ou des illustrations expérimentales pour mettre en évidence

Plus en détail

PRÉSENTATION ªMUNISSEZ-VOUS

PRÉSENTATION ªMUNISSEZ-VOUS Manuel parabole Interieur.qxd:4564302937 Interieur 22/06/09 14:25 Page 3 1 PRÉSENTATION Ce guide vous indique, en 5 étapes, comment installer, régler et pointer votre parabole vers le satellite ASTRA qui

Plus en détail

Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans

Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans en prendre le temps. L outil CECV a été le déclencheur

Plus en détail

l éclairage performant

l éclairage performant Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout l éclairage performant L HABITAT Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout l éclairage performant

Plus en détail

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Bertrand DENIS Défi nergie 66200 ELNE Diagnostic de Performance Energétique Audit & optimisation énergétique Etude d ensoleillement - Thermographie infrarouge

Plus en détail