Présentation générale de l étude Elfe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation générale de l étude Elfe"

Transcription

1 Présentation générale de l étude Elfe CONTEXTE... 2 OBJECTIFS... 2 METHODES... 3 REPRESENTATIVITE DE L ECHANTILLON... 8 GOUVERNANCE DE L ETUDE ELFE... 8 Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 1

2 Contexte Le développement de l enfant s effectue en interaction constante avec l environnement dans lequel l embryon, le fœtus, l enfant puis l adolescent évoluent pour préparer le futur adulte au milieu dans lequel il va vivre. Avec le développement économique, la rapidité des progrès technologiques, le rythme auquel se modifie l environnement s est considérablement accéléré et place l humanité dans des conditions qu elle n a jamais expérimenté jusqu à présent : surnutrition, sédentarité, exposition à de nouveau produits chimiques, De profondes transformations sociétales ont, au cours des dernières décennies, tout particulièrement modifié l environnement familial de l enfant. Le modèle dominant de la famille nucléaire a subi des évolutions bien connues. Dans la plupart des pays occidentaux, la montée des unions libres, la baisse de la fécondité et l'augmentation des divorces ont multiplié les situations de monoparentalité ou de recomposition familiale. Dans la même période, le salariat féminin a augmenté et les modes de garde des jeunes enfants se sont diversifiés. Les relations intergénérationnelles ont évolué. Ces changements ont eu pour impact de diversifier les modèles éducatifs et les figures d'attachement de l'enfant. L irruption des nouvelles technologies a également impacté le mode de vie des enfants et des adolescents. Objectifs L objectif général de l étude Elfe est de comprendre comment les conditions périnatales, l environnement dans ses différentes dimensions affectent, de la période intra utérine à l adolescence, le développement, la santé et la socialisation des enfants. Les facteurs à prendre en compte sont nombreux et concernent notamment l environnement familial, social, économique, physico-chimique dans lequel évolue l enfant. Ces diverses dimensions doivent pouvoir être prises en compte simultanément dans une approche multidisciplinaire. L étude des interactions complexes entre ces différents facteurs sur le développement, la santé, la socialisation des enfants sera au cœur des problématiques abordées dans ce projet. Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 2

3 Le suivi de cette cohorte permettra de mettre en relation ces différents facteurs et événements avec les principaux aspects du devenir des enfants : développement, cognitif, moteur ou sensoriel, la croissance, la puberté ; la santé et tout particulièrement la survenue de pathologies fréquentes : surpoids et obésité (syndrome métabolique), asthme et autres manifestations allergiques, les accidents, les troubles mentaux et du comportement ; la présence de handicaps ; les acquisitions scolaires (lecture, écriture..); la socialisation et la qualité de vie. La constitution de collections biologiques qui permettra une évaluation précise d un certain nombre d expositions précoces, ainsi que de marqueurs de l état de santé, est un des objectifs spécifiques du projet. Les prélèvements ont pour but de permettre la mesure d expositions toxiques (sang, urines, méconium, cheveux..) ; d expositions nutritionnelles (sang, colostrum,) ; de marqueurs métaboliques, d inflammation, de stress oxydatif chez la mère et le fœtus (sang urines..) ; de contacts infectieux (sang, selles) ; de marqueurs génétiques de la mère et de l enfant (sang) ; d ARN (sang) ; de phénomènes épigénétiques (ADN extrait des globules blancs maternel et de l enfant ou ADN extrait des cellules du cordon). Méthodes Elfe est constituée d un échantillon des naissances survenues à partir de 33 semaines en France métropolitaine en L inclusion des enfants s est déroulée en quatre vagues de 4 à 8 jours réparties dans l année, pour prendre en compte les variations saisonnières éventuelles. L étude a été proposée à toutes les mères accouchant dans 344 maternités tirées au sort parmi les 540 maternités françaises. Les naissances prématurées avant 33 semaines d aménorrhée de l année 2011 ont été incluses dans l étude EPIPAGE 2 qui s est déroulée parallèlement à Elfe. Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 3

4 Tableau 1 : Synopsis du protocole de l étude Elfe ELFE Objectif de recrutement enfants nés en 2011 Lieu Critères d inclusion Critères d exclusion Durée du Suivi 344 maternités publiques et privées en métropole tirées au sort Enfants nés pendant 4 périodes de 4 à 8 jours prédéfinis de telle sorte que 48 % des naissances d enfants ELFE figurent également dans l échantillon démographique permanent (Insee) Naissances avant 33 SA Naissances multiples de plus de deux enfants Mère mineure, incapacité à signer un consentement éclairé 20 ans Données collectées - mode de vie pendant la grossesse - relevé du dossier obstétrical - données sociodémographiques - exposition à des toxiques, agents physiques - climat conjugal, relations familiales - organisation de la vie quotidienne - caractéristiques du logement, - conditions de vie - recours aux soins - croissance, santé de l enfant, santé des parents - développement, tempérament de l enfant - alimentation de l enfant - mode de garde, scolarité de l enfant - pratiques culturelles, loisirs - mesures envionnementales (piège à poussière..) Collections biologiques Pour un sous-échantillon de 8000 couples mère-enfants dans des maternités sélectionnées essentiellement selon des contraintes logistiques parmi celles de l échantillon initial : - Sang veineux et urines maternelles à accouchement - Cheveux maternel à l accouchement - Colostrum maternel - Sang du cordon - Tissu de cordon - Méconium et selles de l enfant - Sang veineux de l enfant Autres collectes biologiques prévues au cours du suivi de l enfant (3 ans, 7-8 ans ) Investigations à la naissance Une fois le recrutement des enfants effectué, des enquêteurs, le plus souvent sages-femmes, puéricultrices ou infirmières ont assuré le recueil des données en maternité et en néonatologie pour les enfants prématurés ou transférés pour d autres raisons, ainsi que. Ce Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 4

5 recueil comprend un entretien en face à face avec la mère, un relevé du dossier médical et des prélèvements biologiques en salle d accouchement et en suite de couches Investigations dans le cadre du suivi Le calendrier et les modalités du suivi sont présentés dans le TABLEAU 2. Ce suivi s appuie sur des enquêtes par téléphone, postales et internet (auprès des familles et du médecin traitant), ainsi que la réalisation de bilans de santé et du développement des enfants, spécifiquement mis en place pour les besoins des études. - Les enquêtes téléphoniques seront réalisées par une société extérieure disposant d une plate-forme téléphonique. Elles sont adaptée et filtrée en fonction des différentes situations familiales susceptibles d être rencontrées. Un questionnaire est proposé au père s il est présent. - Les enquêtes à domicile permettront un questionnement et des interactions directes avec l enfant. Elles seront aussi l occasion de prélèvements biologiques non invasifs et de la mise en place de dispositifs de mesures environnementales au domicile. Lorsque l enfant sera plus âgé, des questions portant sur les relations familiales, relations aux apprentissages, les activités ludiques, la perception de l ordre social, de l avenir, les préférences alimentaires sont envisagées. Sur un sous-échantillon, des capteurs de mouvement pourront être laissés à l enfant pour une mesure objective de l activité physique quotidienne sur plusieurs jours. - Les mesures environnementales à domicile actuellement envisagées sont effectuées au moyen de lingettes électrostatiques (ou piège à poussière) envoyées ou déposées au domicile de l enfant. Les échantillons de poussière sont ensuite examinés au laboratoire pour analyses microbiologiques (champignons, moisissures..) et chimiques (polluants organiques persistants). Une mesure de l exposition au champ électromagnétiques au domicile est également prévue sur un sous-groupe. - Des questionnaires seront adressés au médecin en charge du suivi de l enfant. Dans les régions où les réseaux de suivi sont en place, le recueil pourra s appuyer sur les données collectées par les médecins référents de chaque réseau. Cette procédure est envisagée à 2 ans. Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 5

6 - Des bilans complets de l état de santé et du développement des enfants seront réalisés dans des centres d examens régionaux habilités à recevoir des enfants (centres de santé de l Assurance Maladie, réseaux des centres d investigations cliniques ou de nutrition humaine, centres hospitaliers universitaires) à l âge de 7-8 ans puis à l adolescence. Ces bilans comprendront un examen médical complet et des tests psychologiques et des prélèvements biologiques. Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 6

7 TABLEAU 2. Calendrier et principales modalités de suivi pour les 8 premières années de l étude Age de l enfant Dates 2 mois juin 2011-mars mois juillet novembre an ans ans ans ans 2016 ELFE Enquête téléphonique, envoi d un piège à poussière au domicile (sous échantillon) Questionnaires postaux de suivi alimentaire Enquête téléphonique 1) Enquête téléphonique 2)Autoquestionnaire postal au médecin Enquête à domicile sur un sous-échantillon test cognitif, prélèvement d urine et selles enfant, piège à poussières Enquête téléphonique Enquête internet 1) Questionnaires-jeux pour l enfant sur différents aspects de socialisation 2) Budget-temps pour les parents Enquête téléphonique 6 ans ans Bilan des compétences scolaires (moyenne section maternelle) 1) Enquête téléphonique 50 %? 2) Bilan de santé (50%) comprenant : - un examen médical - des tests psychomoteurs - prélèvements urine et sang 3) Bilan des compétences scolaires (CE1) Les protocoles détaillés et résultats de chaque phase de collecte sont présentés avec le détail des données recueillies au niveau de chaque page spécifique de la plateforme d accès aux données. En plus de ce suivi actif de familles, l appariement à des bases de données externes est envisagée : SNIIR-AM, surveillance environnementales Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 7

8 Représentativité de l échantillon L échantillonage initial des maternités est aléatoire mais est nécessaire de corriger pour le refus de participation de certaines d entre-elles ainsi que d une partie des familles éligibles dans ces maternités. L écart initial à la représentativité est évalué à partir de l information recueillie de façon anonyme pour tous les refus de participation à partir du certificat de naissance. Les données de l Etat Civil et celles de l Enquête Nationale Périnatale 2010 permettent un calage sur des sources de données externes représentatives de l ensemble des naissances. Les écarts à la représentativité induits par l attrition seront analysés à chaque phase de suivi à partir des données initiales mais également de l Echantillon Démographique Permanent de l INSEE pour le sous-groupe nés les jours concernés par l EDP en Des notes sur le calcul de la pondération des différentes phases de l étude sont présentées sur chacune des pages spécifiques de la plateforme. Gouvernance de l étude Elfe L étude est coordonnée par l unité mixte Ined-Inserm-EFS Elfe sous le contrôle d un comité scientifique et d un comité de pilotage où sont représentés l Institut National d Etude Démographique (Ined), l Institut National de Veille Sanitaire (InVS), l Institut de Santé Publique de l Inserm, l Institut National des Etudes Economiques (Insee), la Caisse Nationale d Allocations Familiales (CNAF), la Direction Générale de la Santé (DGS), la Direction de la Recherche, des Etudes, de l Evaluation et des Statistiques, la Direction de la Prévention des Risques du Ministère de l Ecologie, de l Energie et du Développement Durable. Le protocole de l étude a été élaboré par une soixantaine d équipes de chercheurs regroupés en groupes thématiques qui disposent d une période d exclusivité de 18 mois à partir de la date de mise à disposition des données de chaque phase de collecte. Contacts : INED - Unité Elfe Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 8

9 133 boulevard Davout Paris Tel : mail Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012 9

Grandir en France. Le devenir de 20 000 enfants

Grandir en France. Le devenir de 20 000 enfants Grandir en France Le devenir de 20 000 enfants Sommaire Bref historique... 2 Les dates clés... 2 De multiples exemples étrangers... 3 Un ensemble de données unique... 3 Trois orientations majeures...

Plus en détail

Etude Elfe, Le de de e v nir de 20 000 en a f n a t n s

Etude Elfe, Le de de e v nir de 20 000 en a f n a t n s Etude Elfe, Le devenir de 20 000 enfants Le projet ELFE I Quelques informations sur le projet ELFE Objectifs scientifiques Echantillon des enfants ELFE Outils de communication Perspectives du déroulement

Plus en détail

Cahier des Charges AMOA - Cartographie des solutions SI Sophie de Visme

Cahier des Charges AMOA - Cartographie des solutions SI Sophie de Visme Cahier des Charges AMOA - Cartographie des solutions SI Sophie de Visme Date de création : 11/02/2010 Statut : Validé Date de révision : 22/02/2010 Critère de diffusion : Public Version : 1.1 1 Introduction...

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours

Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours Les études de Psychologie à l Université François-Rabelais de Tours Sandrine VANNESTE (vanneste@univ-tours.fr) Maître de Conférences en Psychologie, Responsable pédagogique de la 1 ère année de Licence

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

Exposition professionnelle au cours de la grossesse : description des emplois occupés par les mères de la cohorte Elfe

Exposition professionnelle au cours de la grossesse : description des emplois occupés par les mères de la cohorte Elfe 1 ère année du Master Sciences, Technologies, Santé Mention Santé Publique Promotion 2013-2014 Exposition professionnelle au cours de la grossesse : description des emplois occupés par les mères de la

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme

Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme Les rencontres de l institut Carnot Qualiment 4 février 2014, Nantes Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme Martine Champ CRNH Ouest, UMR PhAN,

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008

Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008 Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008 Contact presse : Vanessa Bernon Vanessa.bernon@cnamts.fr Tél. 01 72 60 11 45 Communiqué de presse Accompagnement par une sage-femme

Plus en détail

Ce dossier d admission doit être retourné dûment rempli (y compris les pièces complémentaires jugées utiles) :

Ce dossier d admission doit être retourné dûment rempli (y compris les pièces complémentaires jugées utiles) : Ce dossier d admission doit être retourné dûment rempli (y compris les pièces complémentaires jugées utiles) : Par courrier à l adresse suivante : CEP/ITEP 1 rue de Vassoigne 08140 BAZEILLES Ou par fax

Plus en détail

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007 Le Développement Dodley Severe Janvier 2007 Objectifs Connaître et comprendre les principes et les facteurs influençant la croissance physique et le développement intégral de l enfant Délimiter les secteurs

Plus en détail

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée Auteur : J.-A. M. Relecteurs : C. Q., C. L. Statistiques ECN 2008, dossier 4 2008, dossier 7 2010, dossier

Plus en détail

U.F. 1.1 : Sciences infirmières : Principes généraux : 24 P. U.F. 1.2 : Sciences infirmières : Principes et exercices didactiques I : 124 P

U.F. 1.1 : Sciences infirmières : Principes généraux : 24 P. U.F. 1.2 : Sciences infirmières : Principes et exercices didactiques I : 124 P U.F. 1.1 : Sciences infirmières : Principes généraux : 24 P Principes généraux de soins infirmiers Méthodologie du projet pédagogique et professionnel Part d'autonomie 4 4 U.F. 1.2 : Sciences infirmières

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013 SERVICE DE LA SCOLARITE Bureau des diplômes d université Réf. / GS/CP/ML Tél. : 04.91.32.43.26 Courriel : campagne.habilitation.du@medecine.univmed.fr Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé

Plus en détail

Direction générale de la santé. Elaboration du PNNS 2011-2015 Actualités

Direction générale de la santé. Elaboration du PNNS 2011-2015 Actualités Direction générale de la santé Elaboration du PNNS 2011-2015 Actualités Téléchargeable à l adresse suivante : http://www.sante.gouv.fr/programme-national-nutrition-sante-2011-2015.html 2 Nutrition : le

Plus en détail

Ce document doit servir de canevas aux dossiers soumis à l AFRETH.

Ce document doit servir de canevas aux dossiers soumis à l AFRETH. PROGRAMME THERMAL DE RECHERCHE CLINIQUE ET SCIENTIFIQUE 2008 ANNEXE 5 - Dossier type de soumission de projet GUIDE POUR LA REDACTION D UN PROTOCOLE TYPE DE RECHERCHE CLINIQUE Ce guide liste des rubriques

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE Arrêté du 25 février 2005 portant création du CAP PE modifié par l arrêté du 22 novembre 2007 modifiant la réglementation d examen.

CAP PETITE ENFANCE Arrêté du 25 février 2005 portant création du CAP PE modifié par l arrêté du 22 novembre 2007 modifiant la réglementation d examen. CAP PETITE ENFANCE Arrêté du 25 février 2005 portant création du CAP PE modifié par l arrêté du 22 novembre 2007 modifiant la réglementation d examen. SOMMAIRE La finalité Compétence globale du CAP petite

Plus en détail

Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées

Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées Organisation de la veille sanitaire et de l alerte en région Midi-Pyrénées Valérie Schwoebel 1, Pascal Fabre 2, 1 Cellule de l InVS en région Midi-Pyrénées 2 ARS Midi-Pyrénées - Service de Prévention et

Plus en détail

Objectifs et Modalités. Présentation : Dr M. Hours, INRETS

Objectifs et Modalités. Présentation : Dr M. Hours, INRETS Objectifs et Modalités Présentation : Dr M. Hours, INRETS Objectifs du projet Identifier les facteurs pronostiques de handicap et/ou de mauvaise réinsertion des victimes d accidents de la circulation Sous-

Plus en détail

Développement de systèmes de surveillance en entreprise à l Institut de Veille Sanitaire

Développement de systèmes de surveillance en entreprise à l Institut de Veille Sanitaire Développement de systèmes de surveillance en entreprise à l Institut de Veille Sanitaire JL Marchand E Imbernon M Goldberg (Département Santé Travail) Présentation / rappels Département Santé Travail de

Plus en détail

Etudes en Sciences Médicales

Etudes en Sciences Médicales Etudes en Sciences Médicales Organisation : Faculté de Médecine Niveau d'entrée : Baccalauréat DESCRIPTION OBJECTIFS Les études médicales sont organisées en trois cycles : 1er cycle sur trois ans : PACES,

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés»

Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés» Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés» Texte introductif, à lire à haute voix par l enquêteur : «La question qui suit concerne les problèmes

Plus en détail

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme 2013-2014 DU LYCÉE À L UNIVERSITÉ psychologie UFR des Sciences de l Homme OBJECTIFS de la formation Vous êtes intéressé par les études de psychologie? A l Université Bordeaux Segalen, cette formation s

Plus en détail

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE GRETA OISE OCCIDENTALE Lycée Paul Langevin Dossier suivi par Evelyne LANGUIGNON Téléphone 03.44.12.14.90 Fax 03.44.12.14.99 Mél. elanguignon.greta@acamiens.fr www.gretabvs.com 3, avenue Montaigne 60000

Plus en détail

Fiche de renseignements

Fiche de renseignements DOSSIER D INSCRIPTION SCOLAIRE ET PERISCOLAIRE Valable pour l année scolaire 2015-2016 CHOIX CONCERNÉ PAR LE DOSSIER D INSCRIPTION Garderie Périscolaire 7h15-8h45 et 15h30-18h30 Restauration Scolaire Représentant

Plus en détail

Point d'avancement sur l'étude de faisabilité : Etat des lieux sanitaire et sociodémographique

Point d'avancement sur l'étude de faisabilité : Etat des lieux sanitaire et sociodémographique Point d'avancement sur l'étude de faisabilité : Etat des lieux sanitaire et sociodémographique Contexte Présentation de l étude Protocole Réalisation de l étude pilote Le contexte Contexte Contexte réglementaire

Plus en détail

Dossier Unique d inscription aux activités périscolaires et de loisirs Année scolaire 2013-2014

Dossier Unique d inscription aux activités périscolaires et de loisirs Année scolaire 2013-2014 Dossier Unique aux activités péris et de loisirs Année 2013-2014 Ce dossier doit être remis complété au service Espace famille AU PLUS TARD LE 15 JUILLET 2013 ATTENTION : NOMBRE DE PLACES LIMITÉ Si un

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé?

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? PROGRAMME VSP Programme 2002 S organise en 5 modules de formation

Plus en détail

5. 6 ème Journée des Infirmières. Sfax, 2 Mars 2002 Les agents de santé et la surcharge mentale due au travail Marouen- Jamoussi S.

5. 6 ème Journée des Infirmières. Sfax, 2 Mars 2002 Les agents de santé et la surcharge mentale due au travail Marouen- Jamoussi S. ENSEIGNEMENTS POST-UNIVERSITAIRES & CONFERENCES (72) I- CINQUANTE QUATRE (54) CONFERENCES OU EPU ONT ETE PRESENTES EN INSTANCE INTERNATIONALE ET/OU NATIONALE ET DIXHUIT (18) COURS DE COLLEGES OU EPU SOIT

Plus en détail

Le projet ELFE Etude longitudinale française depuis l enfance. Henri Leridon, Ined-Inserm, juin 2007

Le projet ELFE Etude longitudinale française depuis l enfance. Henri Leridon, Ined-Inserm, juin 2007 Le projet ELFE Etude longitudinale française depuis l enfance Henri Leridon, Ined-Inserm, juin 2007 Les partenaires INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE Elfe-cnis-juin 2007 2 ORIGINES : en France I/ Côté sciences

Plus en détail

DOSSIER CVQ (Carte Vie Quotidienne)

DOSSIER CVQ (Carte Vie Quotidienne) DOSSIER CVQ (Carte Vie Quotidienne) LISTE DES DOCUMENTS A JOINDRE A VOTRE DOSSIER COMPTE FAMILLE Fiche compte famille jointe dûment complétée, datée et signée Fiche sanitaire jointe dûment complétée, datée

Plus en détail

RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD

RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX MOISISSURES DE L HABITAT PICARD Anne TOTET Professeur des universités praticien hospitalier Chef de service de Parasitologie et Mycologie médicales, CHU d Amiens Laboratoire

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite:

CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure. Ensuite: CODAGE DES EC ET UE : L1, L2 etc. pour indiquer le semestre J pour majeure, N pour mineure Ensuite: Majeures Développement : J11 (-1,-2, -3 pour options) et J12 pour profession Sociale : J21 (-1,-2, -3

Plus en détail

Quand l École va au domicile

Quand l École va au domicile Enfants malades ou accidentés Quand l École va au domicile Enfants malades ou accidentés Quand l École va au domicile Un essai d élucidation des problématiques sociale, familiale et scolaire autour de

Plus en détail

Session 2015/2016. Préparation au CAP petite enfance

Session 2015/2016. Préparation au CAP petite enfance Session 2015/2016 Préparation au CAP petite enfance Réalisez vos projets grâce nos formations PREPARATION AU CAP PETITE ENFANCE Epreuves professionnelles Durée de la formation : 8 mois (Octobre à mai)

Plus en détail

Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine

Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine Ce guide a pour objectif de vous aider dans la recherche documentaire de supports pédagogiques (outils et guides) dans

Plus en détail

Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi. Décembre 2010

Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi. Décembre 2010 Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi Décembre 2010 Synthèse Introduction 1) Formation Diplôme Département 75 77 78 91 92 93 94 95 Total

Plus en détail

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale)

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale) FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale) Nom : Prénom :.. Sexe : Féminin Masculin Date de naissance :.../.../... Lieu

Plus en détail

FORMATION CAP Petite Enfance

FORMATION CAP Petite Enfance FORMATION CAP Petite Enfance Du 5 OCTOBRE 2015 au 3 JUIN 2016 FORMATION A TEMPS PLEIN L'ensemble de la formation en centre se réalisera dans Paris intramuros OBJECTIF DE FORMATION Former des professionnels

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

Inscription scolaire - Restauration scolaire - Accueil de loisirs

Inscription scolaire - Restauration scolaire - Accueil de loisirs Inscription scolaire - Restauration scolaire - Accueil de loisirs Seules les personnes exerçant l autorité parentale sont habilitées à procéder aux inscriptions. Veuillez remplir le dossier ci-dessous

Plus en détail

PROTOCOLE PROTOCOLE PROTOCOLE 15/04/2013. é Document écrit qui décrit précisément les différentes phases du déroulement d une étude

PROTOCOLE PROTOCOLE PROTOCOLE 15/04/2013. é Document écrit qui décrit précisément les différentes phases du déroulement d une étude Etudes épidémiologiques i i d ETUDE En Recherche Clinique et Epidémiologie 2012 2013 P.Fabbro Peray Définition iti générale é Document écrit qui décrit précisément les différentes phases du déroulement

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

L examen de santé de l UC-Centre de Médecine Préventive PRÉSENTATION

L examen de santé de l UC-Centre de Médecine Préventive PRÉSENTATION L examen de santé de l UC-Centre de Médecine PRÉSENTATION SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE SYNTHÈSE p. 1 Venez faire une «Pause Santé» à l UC-Centre de Médecine L ACTION DU CENTRE D EXAMEN DE SANTÉ p. 2 Ses missions

Plus en détail

Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap

Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap Master Sciences humaines et sociales mention Psychologie parcours Psychologie du Développement, Education, Handicap Master 1 Présentation et objectifs de la formation Le Master première année (M1) de Psychologie

Plus en détail

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Formation - Surveillance - Evaluation Centre Hospitalier du Mans Réseau LUTIN 72 LUTte contre les Infections Nosocomiales en Sarthe La FORMATION

Plus en détail

haute école catégorie paramédicale

haute école catégorie paramédicale haute école catégorie paramédicale Bachelier en Soins Infirmiers Spécialisation en Pédiatrie Spécialisation en Santé communautaire Spécialisation en Salle d opération Spécialisation interdisciplinaire

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

Le Programme National Nutrition Santé 2 (PNNS2) 2006-2010

Le Programme National Nutrition Santé 2 (PNNS2) 2006-2010 Le Programme National Nutrition Santé 2 (PNNS2) 2006-2010 Pr Serge Hercberg U 557 Inserm / U 1125 Inra / Cnam «Nutrition et Santé Publique» Unité de Surveillance et d Epidémiologie Nutritionnelle (USEN),

Plus en détail

QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES?

QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES? QUEL MEILLEUR INVESTISSEMENT D AVENIR QU UNE ÉTUDE SUR LA SANTÉ DES JEUNES ADULTES? I-SHARE SUIVRA L ÉTAT DE SANTÉ DE 30 000 JEUNES PENDANT 10 ANS «Les grandes cohortes doivent contribuer à éclairer les

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la Vie et de la Santé. Nutrition et Santé

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la Vie et de la Santé. Nutrition et Santé Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la Vie et de la Santé Spécialité : Nutrition et Santé 120 ES Volume horaire étudiant : 200 h 100 h 0 h 0 h 260 h 560

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION 2015-2016

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION 2015-2016 Département de la Drôme Commune de La Chapelle en Vercors DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION 2015-2016 Cantine T.A.P. (Temps d Activités Périscolaires) Garderie Périscolaire ENFANT 1 : NOM PRENOM CLASSE DE ENFANT

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

LICenCe En savoir + www.u-bordeaux.fr/formation Psychologie

LICenCe En savoir + www.u-bordeaux.fr/formation Psychologie Licence Psychologie Carte d identité de la formation Diplôme Licence Sciences humaines et sociales Mention Psychologie Conditions d accès Être titulaire d un baccalauréat Pour tout autre diplôme : admission

Plus en détail

Première année, 1 er semestre : 14 semaines Semestre commun avec la Licence fondamentale de psychologie 1

Première année, 1 er semestre : 14 semaines Semestre commun avec la Licence fondamentale de psychologie 1 Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis (9 avril Licence Appliquée en Psychomotricité (LAP) Domaine de formation : Sciences Humaines et sociales Mention : Psychomotricité / Parcours : Psychomotricité

Plus en détail

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction

Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie. Etudes cliniques dans l autisme. Introduction Critères de Choix d une Echelle de Qualité De Vie Etudes cliniques dans l autisme Marie-Christine Picot Congrès Epsylon 5 avril 2013 Introduction Mesurer la Qualité de Vie liée à la Santé : Evaluer les

Plus en détail

Retour d expérience autour de la gestion d une pollution industrielle aux polychlorobiphényles (PCB)

Retour d expérience autour de la gestion d une pollution industrielle aux polychlorobiphényles (PCB) Retour d expérience autour de la gestion d une pollution industrielle aux polychlorobiphényles (PCB) JRVS Pays de la Loire 5 /12/ 2013 Hélène Lepoivre, médecin, ARS - DVSS Gaëlle Duclos, ingénieure, ARS

Plus en détail

Insémination. le sperme d un donneur

Insémination. le sperme d un donneur Insémination artificielle avec le sperme d un donneur Démarche préalable à l insémination artificielle avec le sperme d un donneur 1- Diagnostic d infertilité par votre médecin traitant 2- Évaluation psychologique

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Article 1 : PRESENTATION Article 2 : OBJECTIF

Article 1 : PRESENTATION Article 2 : OBJECTIF Article 1 : PRESENTATION Depuis le 1 er janvier 2014, la Communauté de Communes du Gâtinais a en charge la gestion des accueils de loisirs et accueils jeunes. Cette nouvelle compétence est intégrée dans

Plus en détail

DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable

DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) est l instance de référence en matière de nutrition.

Plus en détail

REGLEMENT (délibération du Conseil municipal n 15-265 du 19 juin 2015)

REGLEMENT (délibération du Conseil municipal n 15-265 du 19 juin 2015) REGLEMENT (délibération du Conseil municipal n 15-265 du 19 juin 2015) MODALITES D INSCRIPTION, DE RESERVATION ET DE FACTURATION DES PRESTATIONS : - Temps du matin, Temps du midi, Temps du soir - Temps

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf ... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf Ecran d'accueil du Caf.fr Mon Compte Pour gérer directement son dossier Ma Caf pour accéder aux

Plus en détail

Mention «Psychologie»

Mention «Psychologie» Diplôme Bac + 3 Parcours - - - - - Contacts UFR LLSHS Lettres, Langues, Sciences Humaines et des Sociétés /lshs/ Secrétariat Licence "Psychologie" - Bureau C313 : tél.: 01 49 40 44 65 / 31 66 Contact formation

Plus en détail

HÔPITAL D ENFANTS MARGENCY

HÔPITAL D ENFANTS MARGENCY 1 DOSSIER DE DEMANDE D'ADMISSION A renvoyer à : Maria DE MACÉDO Secrétariat de la commission d'admission Hôpital d'enfants Margency 18, rue Roger Salengro 95580 Margency Tél. : 01.34.27.45.85 - Fax : 01

Plus en détail

Je déclare avoir pris connaissance des conditions générales d adhésion aux ateliers dispensés par le jardin d anglais et je les accepte.

Je déclare avoir pris connaissance des conditions générales d adhésion aux ateliers dispensés par le jardin d anglais et je les accepte. Ateliers d anglais Fiche d inscription Année 2014-2015 Cadre réservé à l administration : Date de réception : N : Agent : Nom de l enfant : Prénom : Age de l enfant : Date d anniversaire : Classe fréquentée

Plus en détail

La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance. Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc.

La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance. Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc. La formation des sages-femmes au Québec: compétence, autonomie et confiance Raymonde Gagnon, SF, MSc. Emmanuelle Hébert, SF, MSc. Plan La profession sage-femme Le baccalauréat Duo stage et maïeutique Évaluation

Plus en détail

Conseil Scientifique

Conseil Scientifique ! Conseil Scientifique Subventions de Recherche Dossier de candidature Nom : Prénom : Titre du projet : Date limite de réception : 06 JUIN 2014! 1 Règlement Les subventions de recherche sont accordées

Plus en détail

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays.

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays. x de x de x de x de x de 1 - Maladies transmissibles 1.1. VIH/SIDA Pacifique occidental Siège x de 1.1.1 Mise en œuvre et suivi de la Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida 2011-2015

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS.

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Francine MORAT-VUONG Boulogne-Billancourt Vice-présidente du réseau français des villes santé de l OMS. LES VILLES S IMPLIQUENT

Plus en détail

Les Franciliens sont en meilleure

Les Franciliens sont en meilleure 14 Travail et santé L activité professionnelle a des effets immédiats et durables sur la santé des Franciliens La majorité des Franciliens qui travaillent apparaissent en meilleure santé physique que leurs

Plus en détail

SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE

SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE Groupe EnvironeX SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE labenvironex.com «Des conseils et diagnostics en agroalimentaire, de la ferme à la table!» Les laboratoires du Groupe EnvironeX disposent d une solide

Plus en détail

METIERS SCIENTIFIQUES

METIERS SCIENTIFIQUES METIERS SCIENTIFIQUES Un apprentissage, un métier / 7 Laborantin : biologie Vous aimeriez travailler dans un laboratoire et faire des expériences sur des cellules, des muscles, des nerfs, des liquides

Plus en détail

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge 1 er février 2010 Dossier de presse La Ville de Paris lance un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge Contact presse Nathalie Royer : 01 42 76 49 61 - service.presse@paris.fr

Plus en détail

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez DOSSIER DE LIAISON Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez SOMMAIRE I Coordonnées Utiles II Comprendre la Chimiothérapie III Précautions à prendre IV Déroulement Pratique I Coordonnées Utiles

Plus en détail

> Les déficiences sévères concerneraient 1% des enfants soit environ 270 enfants par an à Paris. Bénéficiaires des aides pour enfant handicapé

> Les déficiences sévères concerneraient 1% des enfants soit environ 270 enfants par an à Paris. Bénéficiaires des aides pour enfant handicapé L enfant et les déficiences Malformations congénitales > La prévalence de la trisomie 21 parmi les naissances vivantes reste stable, et est de 8,7 pour 1 naissances à Paris en 28. > Environ 2 enfants naissent

Plus en détail

FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR LES INFIRMIERS EN BRETAGNE SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR LES INFIRMIERS EN BRETAGNE SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL LES INFIRMIERS EN BRETAGNE ANNEXES : SOURCES DE DONNEES ET DEFINITION SEPTEMBRE 2015 Annexe 1 : Emploi et caractéristiques

Plus en détail

Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine

Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine LICENCE PRO Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Spécialité Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la

Plus en détail

des banques pour la recherche

des banques pour la recherche ADN, cellules, tissus... des banques pour la recherche FÉVRIER 2009 Les banques d échantillons de matériel biologique (tissus, cellules, ADN ), appelées biobanques, mettent à disposition des chercheurs

Plus en détail

Narcolepsie. Informations et conseils. Narcolepsy

Narcolepsie. Informations et conseils. Narcolepsy Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Narcolepsie Narcolepsy Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins.

Plus en détail

Dossier d inscription aux services :

Dossier d inscription aux services : Dossier d inscription aux services : Restauration scolaire Accueils périscolaires matin soir TAP 2015 2016 Pour une inscription au restaurant scolaire TAP accueils périscolaires : Dossier d inscription

Plus en détail

PAOLA-1. Cancer de l ovaire 1 ère ligne-maintenance

PAOLA-1. Cancer de l ovaire 1 ère ligne-maintenance PAOLA- Cancer de l ovaire ère ligne-maintenance Etude randomisée de phase III, en double aveugle, comparant olaparib vs placebo chez des patientes atteintes de cancer séreux ou endométrioïde de haut grade

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE

PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE 01. Généralités ------------------------------------------------------------------------------------------------------------- p. 2 02. Politique générale ----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

S'informer sur l'adoption. Le Conseil général et vous. p3 L'adoption dans l'aube en 2000. p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière

S'informer sur l'adoption. Le Conseil général et vous. p3 L'adoption dans l'aube en 2000. p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière Sommaire p1 p2 p3 S'informer sur l'adoption Le Conseil général et vous L'adoption en France p3 L'adoption dans l'aube en 2000 p4 Deux modes d'adoption : simple ou plénière p5 Qui peut demander à adopter

Plus en détail

Calendrier des formations 2015

Calendrier des formations 2015 Association Nationale de Médecine du Travail et d Ergonomie du Personnel des Hôpitaux Secrétariat : ANMTEPH - 83, Bd Poniatowski - 75012 Paris Tél. : 01 43 41 08 63 - Fax : 01 43 41 04 59 secretariat@anmtph.fr

Plus en détail

COMPOSITION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE POUR LES FORMATIONS A CEVANUTRI

COMPOSITION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE POUR LES FORMATIONS A CEVANUTRI COMPOSITION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE POUR LES FORMATIONS A CEVANUTRI Lettre de motivation +2 photos d identité Curriculum Vitae Une copie légalisée d acte de naissance Photocopie légalisée du dernier

Plus en détail

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres Un an après la mise en œuvre des nouveaux horaires scolaires à Bièvres, nous souhaitons vous donner une information précise sur l ensemble des acteurs qui interviennent auprès de vos enfants tout au long

Plus en détail

Entraînement et Surentraînement. Où tracer la ligne? Définition. Diagnostic d exclusion. Dre Mireille Belzile Août 2005. Syndrome de surentraînement

Entraînement et Surentraînement. Où tracer la ligne? Définition. Diagnostic d exclusion. Dre Mireille Belzile Août 2005. Syndrome de surentraînement Entraînement et Surentraînement Où tracer la ligne? Dre Mireille Belzile Août 2005 Définition Syndrome de surentraînement Diminution des performances Fatigue persistante Perte de poids Douleur musculaire

Plus en détail