RAPPORT DE STAGE PHILLIMORE INVESTISSEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE STAGE PHILLIMORE INVESTISSEMENT"

Transcription

1 Rapport de stage PLE RAPPORT DE STAGE PHILLIMORE INVESTISSEMENT L IMPACT DE LA CRISE SUR LES LEVEES DE FONDS DANS LE DOMAINE DES CLEANTECH Mélanie BEAUDOING Analyste financier Juin 2009 à Décembre 2009 Maître de Stage : Cyril TRAMON Tuteur : Philippe BUCHY GRENOBLE ECOLE DE MANAGEMENT Destinataire : Mme Nathalie PEGEON

2 REMERCIEMENTS Je tiens à remercier tous les membres de l équipe de Phillimore pour la confiance et la disponibilité qu ils ont su m accorder. Je souhaite aussi remercier l ensemble des personnes du fonds qui s efforce de donner un point de vue extérieur à l étude des demandes d investissement et qui contribuent à la bonne ambiance générale. Je remercie tout particulièrement Cyril TRAMON et Frédéric ARNAUD pour leur volonté de m impliquer sur tous les dossiers étudiés, pour l ensemble des connaissances que j ai acquises à leur contact et pour la patience et la gentillesse dont ils ont fait preuve tout au long de mon stage et même après. Je souhaiterais aussi remercier Thibaut DAUDIGEOS et Olivier CATEURA, professeurs à Grenoble Ecole de Management pour l aide qu ils m ont apporté dans ma démarche de recherche et d approfondissement du secteur des cleantech. De plus, je remercie toutes les personnes que j ai interviewées pour ce rapport et pour le temps qu ils m ont accordé, à savoir : Yvan NOBLE d Alpes Développement Durable ; Alessio BEVERINA de Sofinnova, Frédéric MARTIN de CEA Investissement, Pascal MAUBERGER de McPhy Energy, François VESSIERE de Vertaris, Paul DEGUEUSE et Cesare MAIFREDI de 360 Capital Partners, Arnaud DELATTRE de Cleantech Business Angels et Bernard MAITRE d Emertec. Enfin, je remercie mon tuteur Philippe BUCHY pour sa disponibilité et le suivi effectué tout au long de mon année de césure. -2/45-

3 MISSION COMPETENCES ACQUISES Analyse des demandes d investissement dans le cadre d opérations de LBO et de capitaldéveloppement MISSION Etude et analyse des demandes d investissement : analyse du positionnement de l entreprise, analyse concurrentielle, analyse financière ; Réalisation de présentations pour le comité d investissement ; Accompagnement en rendez-vous avec les dirigeants d entreprises ; Aide lors de la rédaction des lettres d intention ; Rédaction de la lettre d informations aux actionnaires. -3/45-

4 SOMMAIRE REMERCIEMENTS... 2 MISSION... 3 SOMMAIRE... 4 INDEX DES TABLEAUX ET GRAPHIQUES... 5 GLOSSAIRE ET TABLE DES ACRONYMES INTRODUCTION PRÉSENTATION DE PHILLIMORE INTRODUCTION DU RAPPORT DÉFINITIONS ET IDENTIFICATION DES BESOINS EN FINANCEMENT CLEANTECH UN CONCEPT GÉNÉRALISTE TYPOLOGIE DES ENTREPRISES ET DE LEURS BESOINS EN FINANCEMENT LES CONSÉQUENCES SECONDAIRES DE LA CRISE SUR LES ACTEURS DES LEVÉES DE FONDS PRÉSENTATION DES ACTEURS DU SECTEUR UN RALENTISSEMENT GÉNÉRAL UN DEAL FLOW CONSTANT MAIS DES OPÉRATIONS PLUS DIFFICILES LES OPÉRATIONS CLEANTECH EN QUELQUES CHIFFRES LE RESSENTI DES FONDS D INVESTISSEMENT UNE FRILOSITÉ GÉNÉRALE DES INVESTISSEURS LES PROBLÉMATIQUES LIÉES AUX FINANCEMENTS INCHANGÉES PAR LA CRISE MÉCONNAISSANCE DES SUJETS UN FREIN À L INVESTISSEMENT? L EQUITY GAP UNE RÉALITÉ? L ATTRAIT D UNE INTRODUCTION EN BOURSE RAPIDE CONCLUSION CONCLUSION DU RAPPORT RECOMMANDATIONS ANNEXES TABLEAUX DES ACTEURS DES LEVÉES DE FONDS CLEANTECH QUESTIONNAIRES FONDS ET ENTREPRISES BIBLIOGRAPHIE /45-

5 INDEX DES TABLEAUX ET GRAPHIQUES Figure 1 : Organigramme fonctionnel du Groupe Phillimore... 8 Figure 2 : Portefeuille de participations Figure 3 : Les quatre principaux domaines des cleantech Figure 4 : Le cycle de vie d une PME et l évolution de ses besoins en financement Figure 5 : Maturité des marchés des cleantech Figure 6 : Tableau des principales aides pour les start-up innovantes Figure 7 : Evolution des deals cleantech en capital-risque depuis mi /45-

6 GLOSSAIRE ET TABLE DES ACRONYMES Définitions Business Angels : Personnes physiques accompagnant le fondateur en investissant leur argent personnel et en apportant leurs avis et conseils (définition AFIC). Deal flow : Flux d affaires - Ce flux comprend toutes les propositions d'investissements d'où qu'elles viennent (définition Edubourse). Start-up : Entreprise qui vient d'être lancée par ses dirigeants et actionnaires. Elle n a pas de passé, ni probablement d actifs corporels importants et elle évolue souvent dans un environnement technologique très mouvant. Enfin, ses flux de trésorerie disponibles sont négatifs pour quelque temps : son niveau de risque spécifique est donc très élevé ce qui explique qu'elle n a pas d autre choix que de se financer par capitaux propres (définition Vernimmen). Ticket : Montant moyen investi pour chaque investissement Acronymes Dans la suite du rapport, on utilisera k pour des milliers d euros, M pour millions d euros et Mds pour milliards d euros. AFIC : CDC : CIR : FCPI : FCPR : FIP : IPO : ISF : JEI : R&D : TEPA : TRI : Association Française des Investisseurs en Capital Caisse des Dépôts et Consignations Crédit Impôt Recherche Fonds Commun de Placement pour l Innovation Fonds Commun de Placement à Risques Fonds d Investissement de Proximité Initial Public Offering Introduction en bourse Impôt de Solidarité sur la Fortune Jeune Entreprise Innovante Recherche et Développement Travail, Emploi, Pouvoir d Achat Taux de Rendement Interne -6/45-

7 INTRODUCTION -7/45-

8 1. INTRODUCTION 1.1. PRÉSENTATION DE PHILLIMORE Présentation du fonds Phillimore Actionnariat : Personnes physiques Management : 3 associés : Cyril TRAMON, Frédéric ARNAUD, Anne-Sophie VINET Métiers : Capital-développement, LBO, Mezzanine Secteurs : Tous secteurs avec une préférence pour les services Fonds gérés : 21 M via 2 véhicules : Phillimore Investissement : 12 M et PH2 : 9 M Logique d investissement : Minoritaire Ticket moyen : Entre 0,5 et 2 M Taille d entreprise : Valeur d entreprise inférieure à 15 M Structure et fonctionnement Créé en 2003, le fonds Phillimore Investissement a été clôturé en 2005 avec un montant levé de 12 M. Le second fonds PH2 a été clôturé en 2007 avec 9 M de fonds levés. Aujourd hui, la structure Phillimore Conseil gère les 2 véhicules d investissement, Phillimore Investissement et PH2. Au total 31 opérations d investissement ont été réalisées sur les 2 fonds. Figure 1 : Organigramme fonctionnel du Groupe Phillimore Source : Phillimore -8/45-

9 Stratégie d investissement Rapport de stage PLE Mélanie Beaudoing Phillimore prend des participations minoritaires dans le capital de PME situées en France ou en Europe (et de manière opportuniste également sur les marchés émergents, notamment en Chine) avec un horizon maximum de détention de 5 ans. Généralement, le fonds investit des tickets compris entre 0,5 et 2 M pour des valorisations de la cible inférieure à 15 M. Phillimore est présent sur de nombreux métiers : LBO, Mezzanine, Développement et parfois Amorçage. Les services sont un des secteurs privilégiés d investissement du fonds notamment le domaine du marketing-direct et du tourisme. Les associés du fonds possèdent une bonne expérience de ce secteur et peuvent ainsi apporter plus de valeur ajoutée à ce genre d investissements. Les associés accordent une grande importance à la personnalité des entrepreneurs et en font un des principaux critères d investissement. Le second critère d investissement est la bonne visibilité en termes d exécution L équipe Cyril TRAMON Né le 17 avril 1971, diplômé de Sup de Co Rouen (95). Il a commencé sa carrière chez Ernst&Young Corporate Finance à Paris et à Londres. En 1997, il rejoint le département Fusions- Acquisitions de J.P. Morgan (Londres) en tant qu analyste, puis est promu Associate au sein des équipes High Yield & Loan Capital Markets, et Financement d Acquisitions. En avril 2000, il est recruté par Consodata, en tant que responsable des Fusions-Acquisitions, puis est nommé responsable de la Communication Financière. En 2003, il a créé Phillimore avec le soutien des membres du Comité de Pilotage. Frédéric ARNAUD Né le 5 octobre 1973, diplômé de Sup de Co Rouen (95), programme mastère en finance de l'essec. Il débute en tant que coopérant auprès du Consulat de France à Shanghai de 1996 à 1998, puis devient analyste financier chez Citibank et auditeur chez KPMG ( ). En septembre 2000, il rejoint la direction financière d IBM Global Services Europe où il s est occupé notamment du suivi des performances des contrats «Outsourcing». En 2003, il rejoint finalement Phillimore. Frédéric supervise spécifiquement les dossiers technologiques, immobiliers et les dossiers liés à la Chine. Anne-Sophie VINET Née le 15 juin 1973, diplômée de la Faculté de droit de Poitiers (96) et d'audencia, ex-esc Nantes (Audencia MBA-2001). Après avoir débuté au Crédit Mutuel en qualité de juriste ( ), elle rejoint en 2001 la direction générale de Consodata à Londres comme analyste financier. En 2003, elle est promue responsable de la Communication Financière de Consodata (Paris), jusqu en juillet En novembre 2005, elle rejoint l équipe de Phillimore. Anne- Sophie assure le Secrétariat Général de Phillimore, en particulier juridique et administratif. -9/45-

10 Le Portefeuille Le fonds a une stratégie d investissement opportuniste et est présent dans de nombreux secteurs. Le schéma suivant illustre cette stratégie ; les cases en rouge représentent les sociétés sorties du portefeuille. Figure 2 : Portefeuille de participations Source : Phillimore Source : Phillimore -10/45-

11 1.3. INTRODUCTION DU RAPPORT Démarche Lors de mon stage chez Phillimore, j ai été amenée à étudier des dossiers d investissement concernant des entreprises à vocation durable. Bien que ce sujet m intéressait avant mon année de césure, je n avais jamais eu l occasion d étudier des cas concrets de demandes de financement dans ce secteur. Cependant, Phillimore étant un fonds «généraliste», l équipe n avait pas de réelle expertise dans ce secteur précis et nous avons été confrontés à ces dossiers sans posséder les clés de compréhension nécessaires. C est pourquoi j ai décidé d approfondir le sujet au travers de ce rapport, qui n a pas la prétention de fournir un guide exhaustif des levées de fonds dans les projets cleantech mais seulement d en donner un bref aperçu. Je m attacherai à parler notamment des différents acteurs du financement et de la façon dont ils ont traversé la crise, en utilisant pour cela les connaissances que j ai acquises lors de mon année de césure. Concernant la méthodologie utilisée, les sources des informations sont précisées au fur et à mesure du document. Les limites de cette méthodologie concernent encore une fois l exhaustivité de ces informations Introduction Green-tech could be the largest economic opportunity of the 21 st Century. John Doerr, associé chez Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB) un des principaux fonds de capital-risque de la Silicon Valley. Il ne s agit pas dans cette introduction de faire un plaidoyer en faveur du développement durable, ni de sermon sur l urgence climatique de la planète. Devant le nombre incalculable de définitions, concepts et rapports traitant de ce sujet, un seul aspect concret nous intéresse ici : l émergence du green business et la forme que ce phénomène revêt dans notre système économique traditionnel. Le schéma que suivent les entreprises dites «de cleantech» est assez similaire à celui des start-up innovantes. Elles semblent toutefois bénéficier d autres opportunités de financement, à replacer dans un contexte économique particulier, celui de la crise. C est ce que nous allons étudier tout au long de ce rapport : En quoi la crise a-t-elle eu un impact sur les levées de fonds des start-up cleantech en France? Pour cela, il sera tout d abord nécessaire de définir le concept de cleantech ainsi que les besoins en financement de ce genre d entreprises. Puis, nous étudierons l impact de la crise sur les différents acteurs du financement de ce domaine pour ensuite s intéresser aux opérations du secteur qui ont eu lieu ces deux dernières années. Enfin, nous étudierons les problématiques liées au financement des cleantech qui n ont pas changé avec la crise. -11/45-

12 DEFINITIONS ET IDENTIFICATION DES BESOINS EN FINANCEMENT -12/45-

13 2. DEFINITIONS ET IDENTIFICATION DES BESOINS EN FINANCEMENT 2.1. CLEANTECH UN CONCEPT GÉNÉRALISTE Le concept de cleantech est assez récent puisqu il a été défini pour la première fois en 2001 par Clean Edge, un des premiers cabinets d études spécialisés dans les cleantech. Le mot «cleantech» a été formé à partir de la contraction des mots «clean» et «technologies» - technologies propres. Les équivalents français comme «éco-tech» et «éco-entreprises» ne seront pas utilisés dans ce document. De façon générale, les cleantech regroupent des technologies «ayant une forte valeur ajoutée environnementale». Sans les restreindre à une poignée de domaines en particulier, ce phénomène peut toucher la quasi-totalité des technologies et des activités. D après Clean Edge, les cleantech regroupent une large gamme de produits, services et procédés utilisant des matériaux recyclables et des énergies renouvelables ; qui réduisent de façon significative l utilisation de ressources naturelles et qui diminuent ou suppriment complètement les rejets et les déchets. Les cleantech peuvent être regroupées sous quatre grands domaines interdépendants (Cf. Figure 3). Figure 3 : Les quatre principaux domaines des cleantech Source : Clean Edge, Clean Tech, Profit and Potential, 2001 Du fait de la médiatisation du phénomène, on parle souvent de «révolution cleantech». Mais il ne touche pas seulement les technologies, il concerne aussi les procédés et les business models tout en influençant dans son ensemble l environnement social des consommateurs. -13/45-

14 2.2. TYPOLOGIE DES ENTREPRISES ET DE LEURS BESOINS EN FINANCEMENT Des similitudes avec les start-up innovantes En fonction de la maturité des projets, les besoins en financement sont différents et ne font pas appel aux mêmes acteurs. Les entreprises cleantech ressemblent pour cela en tous points aux start-up innovantes dont le cycle de vie suit à peu près le schéma suivant : Figure 4 : Le cycle de vie d une PME et l évolution de ses besoins en financement Source : Jean Lachmann, Financer l innovation des PME, Economica, 1996 Les jeunes entreprises ont besoin de financement pour soutenir leur croissance, notamment dans le cadre des sociétés innovantes pour couvrir les frais liés à la R&D (Recherche et Développement), ce qui les obligent à anticiper leurs besoins et lever des fonds régulièrement, spécifiquement lorsqu elles n ont pas encore de revenus. Comme nous pouvons le voir sur le graphique, plus le besoin en financement est grand, plus le niveau de risque est élevé. Cela explique les réticences de certains fonds à investir à des stades si peu avancés du business. Néanmoins, les start-up sont amenées à lever des fonds avant d avoir leurs premiers clients, simplement pour concevoir un prototype de démonstration de leur technologie et apporter les preuves de concept nécessaires à la levée d autres fonds plus importants. Cependant à la différence des start-up classiques, les start-up cleantech ont besoin de plus de financements «car fabriquer un démonstrateur technique nécessite en moyenne 1 M d investissement», selon Stéphane Parpinelli, de Cleantech Republic. (Eco-tech : Moteurs de la croissance verte en Californie et en France, d Anne Sengès). Réussir à réunir ces montants à des stades si peu avancés du développement de l entreprise est assez difficile à trouver en France où, à l inverse de la Silicon Valley, les business angels n investissent pas des sommes de cette nature et préfèrent se contenter de ticket inférieur à 500 k. -14/45-

15 Des besoins différents selon les degrés de maturité des entreprises 1) En fonction de la maturité des projets Avant que l entreprise ait ses premiers clients, elle a besoin de financements et au fur et à mesure de son développement, ces besoins ne font pas appel aux mêmes types d acteurs du financement. Pour ces acteurs, il s agit de financer des entreprises qui n ont pas accès aux financements traditionnels (notamment bancaires) en prenant des participations en fonds propres ou quasifonds propres dans le capital de ces sociétés. Ceci permet de renforcer leur structure capitalistique et de faciliter la mobilité des actionnaires en prévision de prochains tours de financement. Voici les trois grandes formes de capital-investissement dans les start-up : Il peut être intéressant d expliquer ces différentes étapes de financement en prenant l exemple de la société McPhy Energy société innovante dans le stockage solide de l hydrogène créée en 2008: Le Capital Amorçage ou Seed stage se caractérise par un investissement requis pour démontrer la viabilité du projet avant la création d une entreprise dédiée. Ce stade est généralement assuré par des business angels. L entreprise McPhy Energy a levé en amorçage un montant de 1,7 M auprès d Emertec, d Areva et de business angels début A ce moment, la société avait seulement déposé les brevets de ses réservoirs d hydrogène. La technologie étant suffisamment mature pour créer une société, McPhy Energy a décidé de lever les fonds nécessaires pour tenir jusqu à mi Le Capital Risque intervient à un stade intermédiaire, la start-up déjà créée a besoin de fonds pour financer le développement du produit, les premiers efforts commerciaux et la mise en place du processus d industrialisation. A partir de Janvier 2010, l équipe de McPhy Energy a débuté son road show pour leur premier tour de financement en capital-risque. Le processus ayant été incroyablement rapide, la levée de fonds a été finalisée en Juillet McPhy Energy a réussi à lever 13,7 M auprès des actionnaires déjà présents au capital, c est-à-dire Emertec et Areva, et de deux autres fonds de capital-risque Sofinnova et GIMV. Grâce à ce montant, la société possède 2 à 3 ans de fonds propres pour finir le développement de son produit (utilisation des fonds pour le financement du BFR et des outils de production). -15/45-

16 Le Capital Création intervient au moment où l entreprise possède déjà ses premiers clients et nécessite des capitaux pour passer à une autre étape de son développement : celle de la croissance, comme l indique le schéma Le cycle de vie d une PME. La finalisation de son premier tour de financement ayant eu lieu il y a moins de 6 mois, McPhy Energy n a pas encore besoin d un second tour. On peut imaginer qu à moyen terme, la société aura besoin de passer à l étape d industrialisation de ses réservoirs d hydrogène et réalisera d autres tours de financement. La société sera en phase de croissance et aura obtenu de premiers résultats. A l occasion d un nouveau tour, les investisseurs historiques décideront éventuellement de sortir du capital de la société. Bien que le Capital Développement soit généralement pour des sociétés matures, il peut être parfois difficile à identifier et on entend plus souvent parler de «Capital Développement 1 er tour» pour désigner des opérations de Capital Création. C est pourquoi, dans la cartographie des fonds présentée à la page 21, les fonds de capital-développement apparaissent aussi. 2) En fonction de la maturité des marchés Bien que les cleantech soient un concept relativement jeune, les marchés de certaines technologies ne sont pas au même degré de maturité que les autres. En effet, certaines technologies propres comme les panneaux photovoltaïques dans les maisons sont apparus dès les années 70 à l occasion de l augmentation du prix du pétrole, alors que le développement de véhicules électriques n a débuté que dans les années Voici une typologie des marchés des cleantech établis par le BCG à l occasion de l étude «Filières Vertes» commandée en 2009 par le Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer. : Figure 5 : Maturité des marchés des cleantech Source : BCG Etude Filières Vertes Octobre /45-

17 Cette typologie des marchés cleantech découle en partie de «cycles» comme certains acteurs du secteur les qualifie. Ce phénomène de cycles se manifeste principalement par une concentration des investissements sur certaines technologies et peut être initié par une réglementation spécifique concernant un secteur (ex : un tarif de rachat de l électricité avantageux) et/ ou la présence de grands groupes nationaux sur ce même secteur. L exemple de cycle le plus flagrant a été celui du photovoltaïque. Artificiellement sponsorisé par des tarifs de rachat obligatoire, le secteur a connu un envol dès Les acteurs du photovoltaïque, aussi bien fabricants de panneaux qu exploitants de centrales, se sont multipliés en partie grâce aux nombreux investissements de la part de fonds disposant alors des sommes collectées par la mise en place de la loi TEPA d août De même, l inverse se vérifie : ce soudain attrait pour le secteur a déclenché un réflexe d imitation chez certains fonds d investissement qui voulaient eux-aussi prendre part à cette manne financière. Avec des rentabilités assurées, les valorisations de ces entreprises ont explosé et les fonds ayant identifié à temps ce cycle ont pu vendre leurs participations et réaliser des TRI (Taux de Rendement Interne) intéressants. Aujourd hui, les panneaux les moins chers sont produits en Chine et l Etat a diminué les tarifs de rachat à compter du 1 er Septembre 2010, ainsi le secteur se consolide et fait son entrée dans sa phase de maturité. Il reste toutefois des opportunités dans le photovoltaïque pour des sociétés comme Soitec ou Solfocus travaillant sur des systèmes photovoltaïques à concentration (cellules de petites surfaces à haut rendement). Bien que la vague du photovoltaïque ait été facilement identifiable, l éolien a lui aussi été victime d un phénomène de vague et il s est depuis largement consolidé autour de grands acteurs d envergure internationale. Les professionnels du secteur estiment que les prochaines vagues en France concerneront les secteurs suivants : A COURT TERME Avec des technologies existantes : A MOYEN TERME Besoin de technologies innovantes : Eolien off-shore (en cours?) Biomasse Eau Efficacité énergétique et gestion des réseaux Matériaux (bâtiments) Stockage de l énergie Recyclage et valorisation des déchets Révolution écologique de l industrie lourde (procédés propres) Pour un fonds de capital-risque souhaitant investir dans des technologies de rupture, il est important de se positionner sur des marchés en décollage avec très peu d acteurs afin de pouvoir revendre sa participation une fois l entreprise en position de leader sur ce marché et générer des plus-values maximales. -17/45-

18 Du point de vue d un fonds de capital-création voire capital-développement, la stratégie d investissement s oriente vers des acteurs établis d un marché mature, possédant toutefois plusieurs avantages concurrentiels. En fonction de la maturité de certains marchés cleantech, l investissement fait appel à différentes catégories d acteurs. Qui sont-ils et comment ont-ils subi l impact de la crise? C est ce que nous allons étudier dans la suite du rapport. -18/45-

19 LES CONSEQUENCES SECONDAIRES DE LA CRISE SUR LES ACTEURS DES LEVEES DE FONDS CLEANTECH -19/45-

20 3. LES CONSEQUENCES SECONDAIRES DE LA CRISE SUR LES ACTEURS DES LEVEES DE FONDS CLEANTECH 3.1. PRÉSENTATION DES ACTEURS DU SECTEUR Petit rappel sur les véhicules d investissement Avant de débuter la partie concernant les acteurs des levées de fonds cleantech, il est important de faire un rappel sur les différentes formes de véhicules d investissement existants en France : Les SUIR (Sociétés Unipersonnelles d Investissement à Risque) : SAS constituées d une seule personne physique, elles sont les véhicules privilégiés des business angels ; Les SCR (Sociétés de Capital-Risque) : sociétés par actions bénéficiant d un statut fiscal privilégié ; Les FCPR (Fonds Communs de Placement à Risque) : provenant de la même famille que les OPCVM, le FCPR est une copropriété de valeurs mobilières qui émet des parts. Il n a pas de personnalité morale et doit être géré par une société de gestion agréée par l AMF. Parmi les FCPR, on distingue les FCPI (Fonds Communs de Placement dans l Innovation), qui doivent être investis à hauteur de 60% dans des sociétés innovantes, et les FIP (Fonds d Investissement de Proximité) qui doivent être investis dans des PME non cotées d un territoire donné, dont la taille maximale ne pourra excéder trois régions limitrophes. Les FCPI et les FIP sont particulièrement adaptés aux particuliers qui bénéficient d abattements fiscaux privilégiés. Il existe d autres formes de véhicules d investissement en France, notamment au sein des régions. L État français a mis en place à la fin des années 70 des IRP Instituts Régionaux de Participationsayant pour but de faciliter l investissement au sein d une région donnée. On retrouve des vestiges de ces véhicules d investissement avec l IRPAC pour la région Champagne Ardenne. La raison pour laquelle les fonds choisissent un statut particulier dépend des avantages fiscaux qu ils peuvent obtenir grâce à ce statut et de la stratégie d approche d investisseurs institutionnels recherchée Cartographie des acteurs du secteur Le capital-risque s est développé en France dans les années 80 à l occasion de la mise en place du dispositif législatif permettant le développement de l activité à grande échelle. Bien que les fonds de capital-risque en France représentent un nombre très faible des fonds français, voici une cartographie des fonds investissant dans les cleantech, aussi bien en capital-risque qu en capitaldéveloppement. Cette cartographie a été établie à partir de la base de données CF News et de l annuaire des membres de l AFIC. Apparaissent par la suite : Les fonds ayant fait un deal dans les cleantech entre fin 2008 et nos jours; Les fonds portant un intérêt spécifique aux secteurs de l énergie et des cleantech. Dans le graphique suivant, les cercles verts représentent des fonds spécialisés dans les cleantech tandis que les cercles orange représentent des fonds généralistes. -20/45-

21 Les différentes tailles de cercles représentent le nombre de participations que ces fonds possèdent dans les cleantech : ou On remarque la forte présence de fonds spécialisés en capital-risque. Tandis qu en capital-développement pur, on observe un large nombre de fonds généralistes possédant une participation dans les cleantech mais sans que ce secteur soit une dominante dans leur portefeuille. Plusieurs hypothèses sont envisageables. La première est que le phénomène des cleantech est suffisamment récent pour que les sociétés ne soient pas assez matures pour faire appel à des fonds de capitaldéveloppement. Cette première explication n est pas valable puisqu il existe en France un grand nombre de sociétés bien implantées qui ont largement dépassé le stade de start-up. Une autre hypothèse serait la suivante : les fonds de capital-développement, en recherche de projet à forte rentabilité et faible niveau de risque, se sont désintéressés des secteurs liés à l industrie lourde et l énergie. Une dernière hypothèse peut être émise : les FCPI devant investir beaucoup d argent, ils ont peut-être privilégié l investissement dans des sociétés jeunes. En effet, les dépenses de R&D sont plus importantes que des sociétés avec des produits matures bien établis sur un marché (comme on peut en rencontrer en capital-développement). -21/45-

22 Une typologie claire 1) Les fonds spécialisés Rapport de stage PLE Mélanie Beaudoing Comme pour tout secteur innovant, il existe des fonds qui choisissent de dédier leur stratégie d investissement à un domaine particulier : soit ces fonds en possèdent une bonne connaissance grâce à des personnes qualifiées dans leur équipe, soit ils possèdent un bon réseau qui peuvent les aider lors de l analyse du dossier, soit ils possèdent un certain nombre de participations dans ce secteur qui leur permettent d appréhender plus facilement les principaux acteurs, drivers et indicateurs de ce domaine. Les fonds spécialisés sont plutôt positionnés sur l amont de la chaîne de financement, sur du capital-risque et du début de capital-développement (que l on peut assimiler à du capitalcréation). Ces fonds sont pour la plupart bien implantés dans le paysage du capital-investissement français et ont clôturé leurs fonds avant la crise. Par exemple : Crédit Agricole Private Equity a clôturé son premier FCPR dédié aux énergies renouvelables en juillet 2007 avec un montant total de fonds collectés de 109 M. 2) Des fonds généralistes qui ont profité de l effet de mode Il existe au total plus de 280 fonds d investissement adhérant à l AFIC Association Française des Investisseurs en Capital. Sans stratégie d investissement définie, ils ont une démarche opportuniste et investissent dans des secteurs variés. Un certain nombre d opportunités se sont présentées dans les cleantech notamment dans le photovoltaïque entre 2007 et 2010, c est donc par cet intermédiaire que les fonds ont investi dans le secteur. Une des raisons principales pour lesquelles les fonds généralistes se sont intéressés aux entreprises cleantech est, comme évoqué au-dessus, la défiscalisation de l ISF permise grâce à l investissement dans les entreprises innovantes par le biais des FIP et FCPI ISF. Les secteurs ayant attrait au Développement Durable comme les cleantech se retrouvent au cœur de la stratégie marketing des financiers des fonds ISF. Focus sur la loi TEPA défiscalisation de l ISF La loi TEPA du 21 août 2007 a instauré la possibilité de réduire de 75% l ISF dans la limite de euros pour l investissement dans des PME non cotées. Cet investissement peut être effectué dans le cadre des FIP, soit une déduction de 50% des sommes investies dans la limite de euros. La loi de Finances rectificative pour 2007 a étendu aux FCPI la réduction d ISF instituée par la Loi TEPA. En 2008, 28 véhicules ISF ont été créés soit un montant total levé de 570 M ; en 2009, la collecte a été moins importante : 322 M levés pour un total de 44 véhicules créés. -22/45-

Salon de la création d entreprises

Salon de la création d entreprises Salon de la création d entreprises Tunis 17 octobre 2008 «Comment mettre l innovation au cœur de l entreprise» soutient l innovation et la croissance des PME oseo.fr 2 OSEO Soutient l innovation et la

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014

Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014 Société en création : le financement public GE15 - P14-20/05/2014 Introduction Etude de marché Les prévisions financières Idée géniale Etude de faisabilité Créer une entreprise Introduction Année 1 Année

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier

FCPI. Diadème Innovation. Pour concilier innovation et immobilier FCPI Diadème Innovation Pour concilier innovation et immobilier Diadème Innovation II, défiscalisation, innovation et immobilier Diadème Innovation II, Fonds Commun de Placement dans l Innovation, a pour

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Méthodologie. 92 start-up ont répondu à un questionnaire en février 2014

Méthodologie. 92 start-up ont répondu à un questionnaire en février 2014 Méthodologie 616 start-up créées depuis 2007, dont 548 en activité Tous secteurs des cleantech : énergies renouvelables, efficacité énergétique, écomobilité, chimie verte 92 start-up ont répondu à un questionnaire

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME innovation oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6511-03 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME innovation oser pour gagner! Pour vous qui créez ou développez votre entreprise, faire

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Octobre 2009. Les outils de soutien au financement des entreprises

Octobre 2009. Les outils de soutien au financement des entreprises Octobre 2009 Les outils de soutien au financement des entreprises Les outils de soutien au financement des entreprises Les produits AFD et OSEO Les fonds de garantie AFD : Permettent d apporter des garanties

Plus en détail

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Clubs Mines-Energie et Mines-Finance - Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Franck Rabut - NovaWatt Président

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Financer en capital les entreprises innovantes

Financer en capital les entreprises innovantes Financer en capital les entreprises innovantes CDC Entreprises, acteur majeur du capital investissement pour les PME de croissance 18 Janvier 2011 Présentation au CAS Véronique JACQ CDC Entreprises dédiée

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?»

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Entreprendre Financer Réussir «Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Raphaël Abou Administrateur Délégué Allyum 20 octobre 2010 Forum Financier Mons Introduction Notre métier : Accompagner

Plus en détail

Investissements dans la maturation de projets innovants

Investissements dans la maturation de projets innovants Investissements dans la maturation de projets innovants Préambule Créée en Janvier 2012, la SATT Conectus Alsace est une Société par Actions Simplifiées (SAS) de 1 million d euros de capital social dont

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

Stratégie d investissement (1)

Stratégie d investissement (1) Le FCPI s adresse à des investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille en investissant sur le long terme et réduire leur impôt en contrepartie d une durée de blocage de 7 ans, soit jusqu au

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

Business Angels. Haut de bilan

Business Angels. Haut de bilan Business Angels Acteurs du Financement Haut de bilan CASABLANCA Le 30 septembre 2010 Intervenant : Guy Gensollen, Vice Président Provence Business Angels Sommaire 1 - Business Angels 2 - Provence Business

Plus en détail

49 ème petit-déjeuner ADVANCITY Octobre 2013. Bruno Villeneuve Carole Picquet

49 ème petit-déjeuner ADVANCITY Octobre 2013. Bruno Villeneuve Carole Picquet 49 ème petit-déjeuner ADVANCITY Octobre 2013 Bruno Villeneuve Carole Picquet 01. Présentation de Bpifrance 02. Soutenir les entreprises innovantes 03. Les dispositifs 2013 Titre de la présentation 30/10/2013

Plus en détail

L accompagnement de la création d entreprise et de l innovation

L accompagnement de la création d entreprise et de l innovation Club Finance Innovation : L accompagnement de la création d entreprise et de l innovation Le 23 avril 2009 soutient l innovation et la croissance des PME Trois métiers Soutien à l innovation Garantie des

Plus en détail

UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes

UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 15 JUILLET 2013 UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes UFF, acteur majeur de la commercialisation de FCPI, lance son

Plus en détail

Présentation Bpifrance Octobre 2014

Présentation Bpifrance Octobre 2014 Présentation Bpifrance Octobre 2014 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03. Au cœur des régions 04. Bpifrance à date 05. Focus sur 2 01. Qui sommes-nous? Bpifrance, banque publique d investissement, est

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement

1. Garanties accordées sur les interventions en matière d innovation et d investissement Fiche N : 504 Version : 20/06/2014 Les interventions de Bpifrance en garantie des financements bancaires Mots clés : Bpifrance, financements, investissements, international, garantie Objet : présenter

Plus en détail

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Sommaire 1. Etre prêt pour l aventure 2. Créer ou reprendre? 3. Identifier la cible 4. Structurer votre projet d entreprise 5. Planifier votre

Plus en détail

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%)

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%) COMMUNIQUE DE PRESSE 12 MARS 2015 BPIFRANCE BILAN 2014 FORTE CROISSANCE DE L ACTVITE : 14 MD DE FINANCEMENTS AU TOTAL VS 11 MD EN 2013 RENFORCEMENT DU FINANCEMENT DE L INNOVATION, DE LA TEE ET DE L EXPORT

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE

NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE NOTICE EXPLICATIVE DU BUSINESS PLAN PACA ÉMERGENCE Préambule Le Business Plan (ou plan d affaire) est un document qui décrit le projet d activité, fixe des objectifs, définit les besoins en équipements,

Plus en détail

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE

Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Piloter un projet innovant : comment s y prendre? Animé par : Delphine LEGRAS, BPI France Stéphane BUNOUF, MELYAD Michel TILLON, RENNES ATALANTE Les missions de Rennes Atalante Accompagner les créateurs

Plus en détail

Les outils de financement des entreprises. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Les outils de financement des entreprises. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Les outils de financement des entreprises Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Réseau OSEO 37 implantations 1 000 collaborateurs 28 directions régionales 6 directions

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

MEETINOV. Entreprises innovantes : financer et réussir son lancement commercial Novembre 2013. Sophie Magné

MEETINOV. Entreprises innovantes : financer et réussir son lancement commercial Novembre 2013. Sophie Magné MEETINOV Entreprises innovantes : financer et réussir son lancement commercial Novembre 2013 Sophie Magné 01. Présentation de Bpifrance 02. Financer son lancement commercial Titre de la présentation 23/01/2014

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Présentation CD2E 26 MAI 2010. Présentation CD2E

Présentation CD2E 26 MAI 2010. Présentation CD2E Présentation CD2E 26 MAI 2010 1 1 Le Groupe Finorpa q Le groupe FINORPA, aujourd hui q Nos spécificités q Les objectifs de nos outils financiers q Les chiffres clés 2 2 Finorpa, aujourd hui Présentation

Plus en détail

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital nouvelle gamme 2011 produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital lance sa gamme de produits éligibles à la réduction ISF 2011 Pour la campagne ISF 2011, Midi Capital, Société de Gestion

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE

CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE CLAUDE-ANNIE DUPLAT GUIDE PRATIQUE POUR GÉRER UNE ENTREPRISE À CROISSANCE RAPIDE Éditions d Organisation, 2002 ISBN : 2-7081-2781-0 2 D IMPORTANTS BESOINS EN FINANCEMENT Des besoins financiers importants

Plus en détail

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30

Saint Max. FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 FCPI-FIP : Comment bénéficier de la performance et de la réduction d impôts? Lundi 15 décembre 2008-18h30 Saint Max Francis VENNER AVENIR CONSEIL PATRIMOINE 6 clos de la tuilerie - 54460 LIVERDUN tél :

Plus en détail

Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013

Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013 Présentation Bpifrance Caroline GEORGES 28 novembre 2013 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03.La gamme d interventions 04. Les nouveaux dispositifs 2 01.Qui sommes-nous? Bpifrance, partenaire de confiance

Plus en détail

ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES

ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES Avant-propos ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES En France, il y a 4 500 d aides fiscales aux entreprises! Il me paraît impossible de les passer toutes en revue,

Plus en détail

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité

hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité hexagone convertibles Fonds d Investissement de Proximité Article L214-41-1 du Code monétaire et financier Agrément AMF du 24 août 2010 Le FIP

Plus en détail

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA 10.3 Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA FIP éligible à la réduction et l exonération de l ISF Un placement bloqué sur 6,5 ans, soit jusqu au 31 décembre 2016 (pouvant aller jusqu à 8,5 ans, soit

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Il était une fois WiSEED

Il était une fois WiSEED Il était une fois WiSEED En 2008, le financement participatif en capital des startups ou de toute autre entreprise n existait nulle part dans le monde. 2 hommes décidèrent de réinventer l économie et créèrent

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire

Présentation Bpifrance Janvier 2014. Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire Présentation Bpifrance Janvier 2014 Ariane Voyatzakis, Responsable du secteur agroalimentaire 01. Qui sommes-nous? 02. Le financement bancaire 03. Le soutien à l innovation Titre de la présentation 2 01.

Plus en détail

Méthodologie. Start-up sélectionnées : 266 start-up recensées. 84 ont répondu à notre questionnaire envoyé par Internet en septembre et octobre 2011.

Méthodologie. Start-up sélectionnées : 266 start-up recensées. 84 ont répondu à notre questionnaire envoyé par Internet en septembre et octobre 2011. Start-up sélectionnées : Méthodologie 5 ans ou moins (créées en 2007 ou après) tous les secteurs des cleantech : agriculture et chimie verte; air, environnement, carbone; consommation; eau et déchets;

Plus en détail

Personnes physiques fiscalement domiciliées en France, PME * de moins de 3 ans.

Personnes physiques fiscalement domiciliées en France, PME * de moins de 3 ans. Personnes physiques fiscalement domiciliées en France, PME * de moins de 3 ans. Aider le créateur à préciser son plan d entreprise et à procéder à des vérifications a minima techniques et juridiques pour

Plus en détail

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER POUR ALLER PLUS LOIN Thibault CHARLES, Fondateur et directeur d isonomia «De formation ingénieur et expert en physique du

Plus en détail

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF.

ISF FCPI éligible à la réduction et l exonération de l ISF. ISF2012 Un placement bloqué sur 6 ans minimum, soit jusqu au 30 juin 2018 (pouvant aller jusqu à 7 ans maximum, soit jusqu au 30 juin 2019, sur décision de la société de gestion). FCPI éligible à la réduction

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014

MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 MASSERAN PATRIMOINE INNOVATION 2014 INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF =

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF = FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME Un avantage fiscal institué par la loi TEPA afin de permettre aux redevables de l ISF de bénéficier d une réduction d ISF en investissant

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

financement stragégie

financement stragégie 10.FINANCEMENT DES ENTREPRISES INNOVANTES (À TOUS LES STADES DE LEUR DÉVELOPPEMENT) Au même titre qu'ils développent des stratégies commerciales et technologiques, les entrepreneurs (porteurs de projet,

Plus en détail

Étude sur la valorisation de la performance extra-financière des entreprises par les investisseurs en capital

Étude sur la valorisation de la performance extra-financière des entreprises par les investisseurs en capital Étude sur la valorisation de la performance extra-financière des entreprises par les investisseurs en capital Étude Département d Économie de l École Polytechnique / Club DD AFIC Éditorial Chercheurs ayant

Plus en détail

GAMME FINANCEMENT INNOVATION

GAMME FINANCEMENT INNOVATION GAMME FINANCEMENT INNOVATION Fédérer l écosystème et catalyser les politiques publiques en faveur de l innovation Titre de la présentation 22/09/2015 2 Bpifrance Innovation : des moyens importants en haut

Plus en détail

www.cercledoutremanche.com

www.cercledoutremanche.com LE FINANCEMENT DES PME : LES BUSINESS ANGELS P our placer l entreprise et l emploi au cœur de l économie de marché, du processus de plein-emploi et de justice sociale, encore faut-il avoir les moyens de

Plus en détail

FIP. Pour entreprendre ensemble. 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr

FIP. Pour entreprendre ensemble. 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr E Q U I T I S 6, place de la République Dominicaine 75 017 Paris - Tél. : 33 (0)1 56 88 16 16 www.equitis.fr Société de Gestion agréée par l AMF sous le numéro GP 02 023 FIP Pour entreprendre ensemble

Plus en détail

A plus innovation 2013

A plus innovation 2013 A plus innovation 2013 Fonds commun de placement dans l innovation Durée de blocage de 6 ans minimum pouvant aller jusqu à 8 ans maximum sur décision de la société de gestion (soit jusqu au 31/12/2021)

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine N 5

FCPI Idinvest Patrimoine N 5 FCPI Idinvest Patrimoine N 5 Profitez d une expertise de premier plan avec Idinvest Partners Un acteur de longue date De nombreuses institutions financières, classées parmi les premières en Europe, font

Plus en détail

Journée régionale de l optique photonique 18 octobre 2011

Journée régionale de l optique photonique 18 octobre 2011 Journée régionale de l optique photonique 18 octobre 2011 Entreprises innovantes et en croissance Les outils d OSEO Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Une

Plus en détail

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Maël Resch Attachée de Presse Tél : 01 55 80 58 66 Email : mael.resch@empruntis.com CRÉDIT OU ASSURANCE

Plus en détail

Le financement des TPE / PME : Les interventions d Oséo

Le financement des TPE / PME : Les interventions d Oséo Le financement des TPE / PME : Les interventions d Oséo XXI CONGRES AMA MONTPELLIER Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Une mission, trois métiers Innovation

Plus en détail

Private Equity FCPI & FIP. Deux produits de défiscalisation complémentaires gérés par le groupe Oddo

Private Equity FCPI & FIP. Deux produits de défiscalisation complémentaires gérés par le groupe Oddo FCPI & FIP Deux produits de défiscalisation complémentaires gérés par le groupe Oddo Septembre 2007 Sommaire 1. 2. Oddo et le 3. Offre et convictions 4. Conclusion Septembre 2007 2 Définitions préliminaires

Plus en détail

Le crédit d impôt recherche (CIR)

Le crédit d impôt recherche (CIR) Le crédit d impôt recherche (CIR) Informations générales Activités concernées Dépenses éligibles DRRT Service chargé de l action déconcentrée de l État dans les domaines de la recherche, de la technologie,

Plus en détail

La structure du marché européen des valeurs moyennes

La structure du marché européen des valeurs moyennes La structure du marché européen des valeurs moyennes Décembre 2014 1ere partie Préambule Financière de l Echiquier est l une des premières sociétés de gestion indépendantes en France, avec 8 milliards

Plus en détail

Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME

Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME Plan du guide I- LES INVESTISSEMENTS CONCERNES a) L investissement direct dans une PME b) L investissement grâce à une société holding c) L

Plus en détail

FIP FRANCE FORTUNE ALTO 2

FIP FRANCE FORTUNE ALTO 2 L INVESTISSEMENT Dans les PME ISF 2010 FIP FRANCE FORTUNE ALTO 2 45% de réduction d impôt globale 1 Un engagement et des résultats FIP France Fortune Alto 2 Cadre fiscal ISF 2 UN ENGAGEMENT CLAIR VERS

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L INNOVATION

LE FINANCEMENT DE L INNOVATION LE FINANCEMENT DE L INNOVATION DEFINITION L innovation se définit comme l ensemble des démarches scientifiques, technologiques, organisationnelles, financières et commerciales qui aboutissent ou sont censé

Plus en détail

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation Fonds commun de placement dans l innovation offre 2014 FCpi truffle FortunE 6 n financement de l innovation Le FCPI Truffle Fortune N 6 financera des entreprises innovantes développant des technologies

Plus en détail

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France

Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Les actions de la Caisse des dépôts en faveur du développement économique en Ile de France Anne de Richecour Directeur Interrégional Adjoint CDC Ile de France 8 juin 2010 - Nanterre 1 Le développement

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? Financement en capital. Financement bancaire. Le Financement 360 CAPVENTURE 360 STARTUP FINANCING QUOI? POURQUOI? LE FINANCEMENT 360?

QUI SOMMES NOUS? Financement en capital. Financement bancaire. Le Financement 360 CAPVENTURE 360 STARTUP FINANCING QUOI? POURQUOI? LE FINANCEMENT 360? QUI SOMMES NOUS? QUOI? Crée en 2012 par une équipe d entrepreneurs et des professionnels du financement, CAPVENTURE est le premier pôle de conseil spécialisé dans la recherche de financement public et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes wwww.poitou-charentes.gouv.fr DOSSIER DE PRESSE Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes Lundi 19 décembre 2011 Le marché de l emploi en Poitou-Charentes touché par la

Plus en détail

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable Les 10 étapes de la création d entreprise L idée 1. Définition de l idée 2. Analyse du projet

Plus en détail

Le Crédit Impôt Innovation : une opportunité pour le design. Fevrier 2015

Le Crédit Impôt Innovation : une opportunité pour le design. Fevrier 2015 Le Crédit Impôt Innovation : une opportunité pour le design. Fevrier 2015 Fédération des Designers Industriels Le 2 décembre 2014, la FéDI organisait à Lyon une réunion d information sur le Crédit Impôt

Plus en détail

Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)?

Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)? Associations : comment bénéficier des apports financiers du programme investissement d avenir (PIA)? M o d e d e m p l o i d e s p r ê t s a c c o r d é s a u x s t r u c t u r e s d u t i l i t é s o

Plus en détail

Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF) S informer sur Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune (ISF) Octobre 2009 Les placements ouvrant droit à des réductions de l impôt de solidarité sur la fortune

Plus en détail

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30 Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse 11h00 à 12h30 Intervenants Robert de VOGÜE ARKEON Finance (P.D.G.) Emmanuel STORIONE - ARKEON Finance Antoine LEGOUX - Expert comptable

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

MASSERAN INNOVATION VII

MASSERAN INNOVATION VII MASSERAN INNOVATION VII INVESTISSEZ DANS DES PME EUROPÉENNES INNOVANTES FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL POURQUOI INVESTIR DANS MASSERAN INNOVATION VII?

Plus en détail

Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma

Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma La chaîne du financement des start-up biotech pharma ne fonctionne plus en France car l absence de relais suffisants

Plus en détail