PLAN REALITE AUGMENTEE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN REALITE AUGMENTEE"

Transcription

1 PLAN REALITE AUGMENTEE Réunion cercle 2 - le 8 janvier 2014 #planra

2 Ordre du jour 10h -10h45: introduction 10h50-13h: 6 ateliers en parallèle 13h -14h15: déjeuner, networking 14h15-15h45: restitution des ateliers et échanges 15h45 16h15 : discussion sur une initiative plate-forme 16h15 16h30: conclusion et suites 16h30-17h30 : cocktail networking

3 CONTEXTE priorités de politique industrielle de la Franceprésentées le 12 septembre à l'elysée par François Hollande Elles prennent la forme de 34 plans, retenus via trois critères : se situer sur un marché de croissance ou présentant des perspectives de croissance forte dans l économie mondiale ; se fonder essentiellement sur des technologies que la France maîtrise, sur leur diffusion dans l économie et leur développement ainsi que sur l industrialisation d une offre industrielle nouvelle ; occuper une position forte sur ce marché avec des entreprises leaders, ou disposer d un écosystème académique, technologique, économique et industriel permettant d y occuper une place forte. travail mené par la DGCIS, appuyée par le cabinet McKinsey, en lien avec les pôles de compétitivité et les comités stratégiques de filières

4 digital lives augmented realities

5 LA REALITE AUGMENTEE superposition en temps réel d informations virtuelles à la perception que nous avons naturellement de la réalité solutions matérielles & logicielles (middleware & applicatifs) concerne en théorie les 5 sens Il ne s agit pas de réalité virtuelle Le continuum réel / virtuel. Milgram et Kishino, université de Toronto (extrait de [def, 2013])

6 GROUPE PROJET cercle 1 ENTITE NOM Président Images & Réseaux et Orange Vincent Marcatté / Président Ref. DGCIS STIC Laure Duchaussoy Laster Technologies Zile LIU Optinvent Kayvan Mirza Orange Stéphane Pateux Dassault Systemes David Nahon Immersion / AFRV Christophe Chartier b<>com Bertrand Guilbaud Artefacto Valérie Cottereau Total Immersion Didier Lesteven Cap Digital Stéphane Singier

7 METHODOLOGIE Enonciation et pilotage de la feuille de route en 5 étapes L étape 1 de la méthode est de lister et prioriser les enjeux de notre FDR/Axe de travail ou Levier d Action Public L étape 2 consiste ensuite à arrêter un SWOT par enjeu et non en général L étape 3 revient à décliner par enjeu les objectifs stratégiques L étape 4 consiste à prioriser les actions principales L étape 5 est la déclinaison des actions en un Gantt assorti de moyens et de responsables

8 Les marchés prioritaires Marchés Nature Définition Pertinence Rang Industries créatives & B2B et B2B2C presse, édition, vidéo, jeux, sport, culturelles, industries publicité, tourisme, muséographie. 1 des loisirs Commerce du futur B2B et B2B2C avant vente, web-to-store, storeto-web, ROPO, approche multicanal, SAV, parcours du 2 consommateur. Industrie du futur B2B conception, production, distribution, SAV, formation, 3 maintenance Habitat du futur B2B2C domotique, télésurveillance, (Smart home, Smart télémaintenance, télé-intervention, cities) aménagement, urbanisme, 4 architecture. Conduite augmentée B2B2C sécurité, guidage, aide à la conduite, dépannage, entretien. 5 Santé B2B et B2B2C aide au diagnostic (imagerie médicale augmentée), apprentissage des actes. Enseignement, formation Défense, sécurité civile Santé et bien-être «personnel». B2B et B2B2C MOOC, campus numériques, travaux pratiques. B2B conduite d engins «spéciaux», interventions, conduite de processus

9 Réalité augmentée: de quoi demain sera-t-il fait? Les multiples impacts de l expérience utilisateur enrichie pour le Groupe Projet 9

10 Expérience utilisateur différence entre «expérience utilisateur» et «customer experience»? pour le Groupe Projet 10

11 Expérience utilisateur pour le Groupe Projet 11

12 Les 4 premières tendances pour 2014 et au delà immersive experiences do you speak visual? the age of impatience mobile as a gateway to opportunities... pour le Groupe Projet 12

13 Pour le meilleur... pour le Groupe Projet 13

14 Et pour le pire: «emerging technologies in order to improve customer experience» pour le Groupe Projet 14

15 Mais impact maximum 77% de l économie nationale sont impactés par les technologies numériques. pour le Groupe Projet 15

16 Les facteurs du développement L économie numérique puis la société numérique. Le e et le m-commerce et plus généralement le multi-canal. L intégration e-commerce & e-industrie (industrie 4.0) L Internet des objets, de la maison, des personnes. L automobile connectée. Mais aussi Les smartphones, les tablettes. Les plates-formes.... Etc. pour le Groupe Projet 16

17 Nb d applications x nb d utilisateurs x fréquence d utilisation = croissance As of today, only 0.1% of the users are using augmented reality products in the total market of products under study. It is estimated that in the coming five years, 1% of the population will be using this application pour le Groupe Projet 17

18 Nb d applications x nb d utilisateurs x fréquence d utilisation = croissance Depuis d autres études prédisent des chiffres bien supérieurs: Ericsson, Cisco: 50 G IDATE: 80 G pour le Groupe Projet 18

19 Marché estimé pour le Groupe Projet 19

20 Industries créatives, culturelles et de loisir presse, édition, publicité, jeux, tourisme, muséographie, marketing interactif,... Etc. pour le Groupe Projet 20

21 Commerce du futur La frontière entre e-commerce et e-industrie (industrie 4.0) s estompe avec la possibilité d une connexion directe entre la distribution et la fabrication (pour des commandes Personnalisées, individualisées). ROPO, Web-to-store, Store to Web, multi canal,... Etc. pour le Groupe Projet 21

22 Industrie du futur co-conception, avant vente (produit, services) après vente, réglages, maintenance, aide à la conduite de processus,... Etc. pour le Groupe Projet 22

23 Industrie du futur pour le Groupe Projet 23

24 Habitat du futur urbanisme, plan de circulation, aménagement, tourisme, MAD, intervention en dépannage, assistance à l intervention à distance,... Etc. pour le Groupe Projet 24

25 Conduite augmentée avant vente, entretien, maintenance, confort, sécurité, aide à la conduite, au parking, guidage, loisirs à bord, tourisme,... Etc. pour le Groupe Projet 25

26 swot pour le Groupe Projet 26

27 La méthode en action Identification des marchés prioritaires: 7 réduits à 5 Le couplage Marchés/SWOT Exemple : industrie du futur Strengths - Atouts leaders mondiaux (prototypage, réalité augmentée) ; tissu dynamique de PME, recherche française visible au niveau international, bénéficiant de liens avec les entreprises (TC15) ; filières industrielles leader (aéronautique, nucléaire, ferroviaire,...). Weaknesses Faiblesses tissu industriel du prototypage rapide essentiellement composé de TPE et de PME. Opportunities - Opportunités Industries 4.0 (Allemagne), Smart Manufacturing (U.S.A) donnant un élan considérable à cette approche ; Plan «Usine du Futur» en région. IRT en place. Threats Menaces acteurs étrangers s implantant en prestation de services, rachat de compétences (TC15). La définition d objectifs stratégiques et d actions prioritaires par segment de marché La recherche de leviers d actions publiques et privées transversales Larecherchedequickwins...

28 Le déroulement des 6 ateliers en parallèle 2 temps séquencés de la manière suivante : Partie 1 : 11H/11h50 : discussion sur les marchés et les leviers d action, enrichissement et priorisation avec pour objectifs de sortie la matrice SWOT complétée et les objectifs stratégiques. Partie 2 : 12H/13H : pour chacun des objectifs stratégiques identifiés, priorisation et formulation des actions prioritaires très concrètes associées à chaque objectif. A 14 h : Restitution en plénière par un rapporteur par atelier

29 GT 1 : Industries créatives & culturelles, industrie des loisirs salle Atelier BNP Paribas 4eme étage NOM Prénom Entreprise Agnola Michel Consultant "Nouveaux médias, réalité augmentée, innovation" Aimond Benoit optinvent Coupez Benoit Péoléo D'Acremont Arthur RTsimulation David Rémy RedShift Deniel sophie bookbeo Deshayes Benoît Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Duchaussoy Laure DGCIS Gresset Frédéric Glif-It Kolin David CMN Marini Benoit Dassault Systèmes Meunier Jean-Dominique TECHNICOLOR Pele Danielle ORANGE Singier Stéphane Cap Digital Villette Antoine Musée Picasso

30 GT 2 : Industrie du futur salle 2-4eme étage NOM Prénom Entreprise Arnaldi Bruno INSA de Rennes / AFRV / IRT b<>com Beauvais Thierry Thales Bichet Francois Dassault Systemes Campion Guillaume AMA Hadroug Nasser IRT Jules Verne Henriet Gildas STMicroelectronics Jessel Jean-Pierre IRIT Joussemet Lionnel DIOTASOFT Le Bihan Gérard Images & réseaux Lempert Emmanuel AFDEL Lépine Matthieu Immersion Piquard Bertrand On-X Posselt Javier Renault Schimpf Olivier RA'pro

31 GT 3 : Commerce du futur salle Pulse gauche 5eme étage NOM Prénom Entreprise Basset Pascal PMU Cherprenet Laurent DASSAULT SYSTEMES Chianetta Jean-François Augment Hary Julie Images & réseaux Joyen-Conseil Eric SOKRATE Kitchiguine Jean-Francois Arparis.org Le Guillarm Fabien Gimbal Cube Le Meur David bookbeo Lesteven Didier Total Immersion Maubon Grégory RA'pro Nahon David Dassault Systèmes Nyault Nathalie Urban Safari Perpere Thomas Diotasoft Peureux Patrick AIR FRANCE Quester-Séméon Sacha youarhere / CultureClic

32 GT 4 : Habitat du futur salle Terrasse 4eme étage NOM Prénom Entreprise Cottereau Valérie ARTEFACTO Delègue Yvan Orange Folliard Yannick LEVELS3D Guitton Pascal Inria Le Breton Laurent Dassault Systèmes Madison Greg Madyvision Malaingre Fabrice THEORIS Meili Hugues Niji Mourot Emeric LevelS3D Rivoallan Stéphane ORANGE Rougon Gilles EDF R&D Savary Jean Yves B-com Voillequin Thierry SAINT-GOBAIN RECHERCHE

33 GT 5 : Conduite augmentée salle Terrasse 4eme étage NOM Prénom Entreprise Asselot Manuel ROBOCORTEX Berger Marie-Odile INRIA Bouju Yann DCNS Bruneau Philippe Nexter Systems Chalandon Xavier Renault Cousin Stéphane THEORIS Gaspard François CEA LIST Gelly Gérard ESSILOR INTL Sorin Nathanaël Numa Thouvenin Indira AFRV

34 GT 6 : Leviers salle Terrasse 4eme étage NOM Prénom Entreprise Bouchet Alexandrre CLARTE Chevassus Nicolas AIRBUS GROUP INNOVATIONS Dorschner Sylvain Innoeco Dufossé Stéphane MNC Duvivier Philippe Parrot SA Gardin Denis Airbus Group (ex EADS) Gérard Poirier Gérard Dassault Aviation Guillaume François Airbus Groupe Innovations Naudet-Collette Sylvie CEA List Pateux Stéphane Orange Preda Marius Institut MINES TELECOM Rougeau Franck Sparkom Sibille Laurent On-x Tabutiaux benoit bpifrance

35 GT Industries créatives et culturelles, industries des loisirs Réunion cercle 2 - le 8 janvier 2014 #planra

36 GT 1 : Industries créatives & culturelles, industrie des loisirs salle Atelier BNP Paribas 4eme étage NOM Prénom Entreprise Agnola Michel Consultant "Nouveaux médias, réalité augmentée, innovation" Aimond Benoit optinvent Coupez Benoit Péoléo D'Acremont Arthur RTsimulation David Rémy RedShift Deniel sophie bookbeo Deshayes Benoît Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Duchaussoy Laure DGCIS Gresset Frédéric Glif-It Kolin David CMN Marini Benoit Dassault Systèmes Meunier Jean-Dominique TECHNICOLOR Pele Danielle ORANGE Singier Stéphane Cap Digital Villette Antoine Musée Picasso

37 GT 1 : SWOT 1 industries créatives & culturelles, industrie des loisirs Strengths - Atouts Weaknesses - Faiblesses excellence créative reconnue à la France. leadership reconnu pour la publicité (Publicis-Omnicom) notamment dans l e-publicité; leadership reconnu dans la mode et l industrie du luxe et dans la presse magazine liée à ces industries; leadership reconnu dans l industrie des jeux vidéo; leadership de la France pour le secteur du patrimoine et du tourisme. impact économique et diffusantdes industries créatives & culturelles. compétences en numérisation, reconstruction 3D Early adopters(cité des sciences, Louvre ) volonté politique et capacités industrielles d hébergement de données en France Briques technos et devices innovants l absence des grands groupes de médias en France; industries créatives & culturelles extrêmement fragmentées limitant les capacités d investissement; manque d équipement des ménages en terminaux 3D (TC15) ; appétence moindre pour les usages numériques (e-book vs. livre papier); faible diffusion au sein des PME (TC15) ; coût encore élevé des solutions (calcul et stockage intensifs). trop fragmenté pour peser en normalisation faible culture de l innovation sur certains secteurs Opportunities - Opportunités développement de l offre de contenus 3D, en privilégiant l écriture pour la 3D et les terminaux; industrie des jeux vidéo; e-tourisme; festivals (plus de 150 festivals en France chaque année) et évènements sportifs d envergure; baisse des coûts des solutions en nuage. nouvelles sources de VA pour les médias traditionnels (presse, audio visuel ) carte à jouer à pousser un standard (intégré au niveau capteur ou navigateur futurs des audio guides capacités à mutualiser et valoriser les efforts de numérisation Threats -Menaces les grands groupes de medias (Disney,...) et plus généralement les médias américains qui ont déjà franchi le cap numérique; les grands groupes Internet (Amazon, Google,...); standardisation/normalisation au profit des grands groupes fabricants d équipements (Japon, Corée,...); risque d augmentation de la fracture numérique -hausse significative des débits - (TC15).

38 Objectifs stratégiques Objectif 1: Appropriation de la RA par les institutions culturelles Objectif 2: Encourager les industries culturelles traditionnelles à s approprier la RA comme source de Valeur ajoutée dans le cadre de leur mutation (presse, audio visuelle..) Objectif 3: En année xx, un grand événement sportif populaire avec des dispositifs de RA sur site Objectif 4: Favoriser l émergence d une plateforme de services et middleware clé en mains B2B2C (voir comment associer IGN notamment pour les données outdoor) idée de mutualiser les efforts, les expériences.

39 Objectif 1: Appropriation de la RA par les institutions culturelles Réaliser un démonstrateur/poc dans un établissement culturel Créer une impulsion politique pour la mutualisation des initiatives Favoriser l équipement des sites Encourager le partage et la libération des données Faire passer des appels d offre auprès de xx institutions culturelles avec applications de RA Formation des personnels Warning: voir freins juridiques (quid de la liberté de panorama? )

40 Objectif 2 Objectif 2: Encourager les industries culturelles traditionnelles à s approprier la RA comme source de Valeur ajoutée dans le cadre de leur mutation Appels à projets dédiés, «bourse» pour faire du story telling avec de la RA Créer un espace dédié (grand public) de valorisation de l intérêt de la RA avec des ambassadeurs et remontées des best cases Intégrer les best cases dans les cursus (ex dans les formations de journalistes ) Recueillir et analyser les retours d expérience, mettre en place des indicateurs de performance, veille :

41 Objectif 3: : En année xx, un grand événement sportif populaire avec des dispositifs de RA sur site Action prioritaire : appels d offres, appels à projets

42 GT Industrie du futur Réunion cercle 2 - le 8 janvier 2014 #planra

43 GT 1 : Industrie du futur salle 2 4eme étage NOM Prénom Entreprise Arnaldi Bruno INSA de Rennes / AFRV / IRT b<>com Beauvais Thierry Thales Bichet Francois Dassault Systemes Campion Guillaume AMA Hadroug Nasser IRT Jules Verne Henriet Gildas STMicroelectronics Jessel Jean-Pierre IRIT Joussemet Lionnel DIOTASOFT Le Bihan Gérard Images & réseaux Lempert Emmanuel AFDEL Lépine Matthieu Immersion Piquard Bertrand On-X Posselt Javier Renault Schimpf Olivier RA'pro VERCRUYSSE ROSON PEUREUR CHASSIEUR GASPARS HAPTION Dassault Air France Airbus

44 GT 2 : SWOT 2. industrie du futur Strengths - Atouts leaders mondiaux (prototypage, réalité augmentée); tissus dynamique de PME, leaders potentiels, recherche française visible au niveau international, bénéficiant de liens avec les entreprises (TC15) ; filières industrielles leader (aéronautique, nucléaire, ferroviaire, BTP, Automobile...). Leader du PLM Dassault Systèmes Process et processus déjà digitalés sur les produits existants Weaknesses - Faiblesses Méconnaissance du potentiel des apports de la RA Pas de filière constituée tissu industriel du prototypage rapide essentiellement composé de TPE et de PME; absence de démarche collaborative entre les grands groupes industriels et les PME; absence de «capitalisation» des solutions (produits) au profit des savoir-faire (intégration); inertie de la formation professionnelle; dispositif de financement Acceptabilité de la techno par les utilisateurs Trous technos sur les capteurs constitués

45 GT 2 : SWOT 2. industrie du futur Opportunities - Opportunités mise en réseaux des entreprises (grappe, spl, clusters,...); Industries 4.0 (Allemagne), Smart Manufacturing (U.S.A) donnant un élan considérable à cette approche; Plan «Usine du Futur» en région. Des IRTs techno et usages industriels en place. Maintenance des vieux produits Penser la filière en «solution push» Usage pour la réduction de la facture numérique, Cobotique (IHM) Customisation et petites séries Reduction des couts de process, de maintenance, de formation, Threats Menaces Rater le plan RA absence/insuffisance des formations adhoc; acteurs étrangers s implantant en prestation de services, rachat de compétences (TC15). problématique récurrente de propriété industrielle. Paupérisation des taches Solution grands publics étrangères qui peuvent devenir des normes D autres pays travaillent déjà sur des normes

46 Objectifs stratégiques Objectif 1 Créer une filière RA Objectif 2 Identifier et stimuler les besoins Objectif 3 Développer rapidement des Use Case démonstratifs et emblématiques Objectif 4

47 Objectif 1 : Créer une filière RA Action prioritaire 1 Définir la RA Action prioritaire 2 Sensibiliser et acculturer aux apports de la RA en impliquant les sciences molles et d acceptabilité d usages Plan de communication Journées de la RA Laval Virtual Show room? Action prioritaire 3 Réfléchir à une normalisation Veille, présence, Action prioritaire 4 Réfléchir à une politique des réutilisation de briques technologiques (Plateforme?) entre filières utilisatrices Réfléchir aux passerelles entre les techno grands publiques et industrielles

48 Objectif 2 : Identifier et stimuler les besoins Action prioritaire 1 Identifier les acteurs dans les entreprises utilisatrices Action prioritaire 2 Lancer une actions pour lever les verrous technologiques et d usages avec des utilisateurs.

49 Objectif 3 : Identifier et stimuler les besoins Action prioritaire 1 Lancer des projets regroupants producteurs et utilisateurs Par exemple : utilisation du réseau de Dassault Systèmes Action prioritaire 2 Lancer une actions inter IRTs sur des projets communs

50 GT Commerce du futur Réunion cercle 2 - le 8 janvier 2014 #planra

51 GT 3 : Commerce du futur salle Pulse gauche 5eme étage NOM Prénom Entreprise Basset Pascal PMU Cherprenet Laurent DASSAULT SYSTEMES Chianetta Jean-François Augment Hary Julie Images & réseaux Joyen-Conseil Eric SOKRATE Kitchiguine Jean-Francois Arparis.org Le Guillarm Fabien Gimbal Cube Le Meur David bookbeo Lesteven Didier Total Immersion Maubon Grégory RA'pro Nahon David Dassault Systèmes Nyault Nathalie Urban Safari Perpere Thomas Diotasoft Peureux Patrick AIR FRANCE Quester-Séméon Sacha youarhere / CultureClic

52 GT 3 : SWOT 2 commerce du futur, e-commerce, m-commerce Strengths - Atouts Weaknesses - Faiblesses leaders mondiaux de la grande distribution (Carrefour, Casino,...) ; leaders mondiaux de l e-distribution ; grandes chaînes de franchise dans de très nombreux secteurs (habillement,...) ; leaders mondiaux de la publicité et de l e-publicité ; R&D intensive et réputation de la France dans les domaines de la recherche mathématique ; Leaders mondiaux dans l aménagement des grands centres commerciaux ; tissu dense d acteurs de proximité (CCI, fédérations, unions commerciales,...) ; notoriété de secteurs à forte image à l étranger (luxe, gastronomie, vin,...) et de «marques» (AOC, IGP,...). Acteurs de la PLV, agencement, vitrines, absence de grands leaders dans les médias ; retard constaté dans l approche numérique des médias, dans la numérisation des médias ; retard relatif dans les infrastructures mobiles THD (par comparaison avec les U.S.A et l Asie) ; fragmentation du marché ; manque d appétence des entreprises pour la communication en général et le numérique en particulier. Utilisateurs et marché pas suffisamment mature en France? Opportunities - Opportunités développement de la dématérialisation ; dynamique actuelle pour les «tiers lieux» (coworking, fablab, futurs quartiers numériques,...) ; développement des approches «multi-canal»; développement du big data ; développement des technologies analytiques ; développement considérable des services Internet mobiles ; 3D relief pour le cinéma et l industrie du jeu vidéo. Pas de leader mondial donc place à prendre du collectif français sur la RA à l international Threats -Menaces encadrement de la gestion des données ; le leader mondial (Amazon) va largement au-delà du segment du e-commerce ; absence de synergies avec les grands fabricants de terminaux ; la gestion des services n est pas encore une approche reconnue, contrairement à ce que proposent les grands acteurs (IBM, Amazon,...). absence de standards favorisant l hégémonie du plus diffusé.

53 Objectifs stratégiques Objectif 1 : Fédérer les acteurs sur toute la chaine de valeur Objectif 2 : Avoir un contenu à valeur ajoutée standardisé et un workflow standardisé Objectif 3 : Pour les acteurs du commerce : Montrer les modèles eco et prouver le ROI, montrer que cela marche Objectif 4 : Pour le «utilisateur / citoyen» : évangelisation, donner envie d utiliser Objectif 5 : Aller à l international

54 Objectif 1 : Fédérer les acteurs Action prioritaire 1 : Recenser les acteurs (services, intégrateurs, techno, éditeurs, retail, matériel, ) et les technologies différenciantes en France Action prioritaire 2 : création d une plateforme / site Interne avec un côté interne (espace collaboratif de travail, partage d infos, recensement des outils, des technos, ) et un côté externe/vitrine des compétences RA (communication, et promotion nationale et internationale) Partager Action prioritaire 3 : Fédérer autour d un événement commun à court terme (objectif dans 6 mois) pour montrer le savoir faire du collectif au niveau national et international (fashionweek, vitrines virtuelles dans le métro, 70 ans du débarquement, )

55 Objectif 2 : Avoir un contenu à valeur ajoutée standardisé et un workflow standardisé Action prioritaire 1 : identifier les technos, les outils et les contenus existants recenser les fournisseurs Action prioritaire 2 : Définir des usages et scénarios Action prioritaire : standardiser et normaliser les technos et le workflow Action prioritaire : créer un écosystème Action prioritaire : voir les services associés qui permettent de vendre la RA. (idée de récompense pour l utilisateur). Action prioritaire : développer une plateforme de publication, marketplace numérique Action prioritaire : Repousser le limites rendre la RA interactive

56 Objectif 3 : Pour les acteurs du commerce : Montrer les modèles eco et prouver le ROI, montrer que cela marche Action prioritaire 1 : Regrouper les business Cases/experiences et les data associées business analytics et business intelligence Action prioritaire 2 : Coupler avec les BIG DATA Action prioritaire 3 : création d un observatoire à court terme avec livraison d un livre blanc exposant des cas d usages documentés de données.

57 Objectif 4 : Pour le «utilisateur / citoyen» : évangelisation, donner envie d utiliser Action prioritaire 1 : faire du story stelling, viser le professionnel (succes grand public), évangélisation = communautaire Action prioritaire 2 : Faire du buzz autour d un événement collectif d envergure idées = 70 ans du débarquement en Normandie en Juin 2014 Soldes d été 2014, Fashionweek RA, chasse au trésor dans paris avec les commerçants, opération dans le métro, impliquer les publiciste comme DECAUX. Co financement avec les commerçants Action prioritaire 3 : S appuyer sur le gouvernement & les acteurs privés pour avoir de l ampleur. Intégrer la RA dans des événements institutionnels. Action prioritaire 3 : autour de la «consommation responsable», nécessiter d impliquer les acteurs publics et les industriels

58 Objectif 5 : aller à l international Action prioritaire 1 : tout en anglais une plateforme dynamique multilangue avec de la RA Action prioritaire 2 : organiser avec un acteur comme UBIFRANCE des missions à l étranger pour montrer le savoir faire français Action prioritaire 3 : «chasser en meute» à l international pour être plus fort

59 GT Habitat du futur Réunion cercle 2 - le 8 janvier 2014 #planra

60 GT 4 : Habitat du futur salle Terrasse 4eme étage NOM Prénom Entreprise Cottereau Valérie ARTEFACTO Delègue Yvan Orange Folliard Yannick LEVELS3D Guitton Pascal Inria Le Breton Laurent Dassault Systèmes Madison Greg Madyvision Malaingre Fabrice THEORIS Meili Hugues Niji Mourot Emeric LevelS3D Rivoallan Stéphane ORANGE Rougon Gilles EDF R&D Savary Jean Yves B-com Voillequin Thierry SAINT-GOBAIN RECHERCHE

61 GT 4 : SWOT 4 habitat du futur Strengths - Atouts compétences fortes en modélisation (TC15) ; FFB, branche française de Building-Smart ; Leaders mondiaux (BT, domotique) ; tissu de startups reconnues à l international ; IGN et maquette 3D France Entière ; Weaknesses - Faiblesses difficulté d accès à ces technologies pour le tissu de TPE-PME ; absence de standards ; manque de formation ad-hoc. Marché conservateur et fractionné. Difficultéà faire comprendre cette technologie (pb transverse) Opportunities - Opportunités implication des contextes HQE dans l aménagement ; Internet des Objets ; Plate-forme mutualisée (normalisation?) ; Urbanisation intensive ; Grands projets métropolitains ; Transition énergétique ; Threats -Menaces forts développement dans les pays avancés en matière de bâtiments HQE ; hégémonie des standards propriétaires ; pas de modèle économique clairement identifié.

62 Objectifs stratégiques B2B : Métiers de l urbanisme, bâtiments ou villes, la rénovation est un enjeu. Il faut aider tous les acteurs de la chaine de valeur à tirer le profit de ces dispositifs (productivité, réduction des risques, sécurité, qualité, ) B2C : aide à l organisation, aide au choix, confort,

63 Actions Etat de l art : cartographie des acteurs et des technologies. Définir des cas d usages sur des problématiques industrielles ou sociétales concrètes. Avoir un ou des lieux de démonstration. L état doit jouer un rôle de préconisateur et de création d un cadre réglementaire (permis, volet paysager, concertation) Création d un référentiel numérique accessible à tous, basé sur des standards B2B : Intégrer la RA au niveau de la formation (BTS jusqu aux écoles d ingénieurs) initiale et continue (professionnelle) Interopérabilité : définition et mise en œuvre des standards (bâtiments et ville) Technologies : géolocalisation en intérieur et extérieur, RA sans marqueur en extérieur. QuickWin : évangélisation des acteurs et du grand public en utilisant les projets existants et les savoir-faire. Démonstrateur de l existant.

64 GT Conduite augmentée Réunion cercle 2 - le 8 janvier 2014 #planra

65 GT 5 : Conduite augmentée salle Terrasse 4eme étage NOM Prénom Entreprise Asselot Manuel ROBOCORTEX Berger Marie-Odile INRIA Bouju Yann DCNS Bruneau Philippe Nexter Systems Chalandon Xavier Renault Cousin Stéphane THEORIS Gaspard François CEA LIST Gelly Gérard ESSILOR INTL Sorin Nathanaël Numa Thouvenin Indira AFRV

66 GT 5 : SWOT 5 véhicules du futur, conduite augmentée Strengths - Atouts filière française structurée integrant la RA y compris pour le low cost; Leader mondiaux (constructeurs, équipementiers) ; recherche académique d excellent niveau (EMP, CEA, INRIA,...). Weaknesses - Faiblesses absence de standards d affichage absence de règlementation pour la navigation augmentée Opportunities - Opportunités «connected vehicle» ; opportunité d équiper le parc «ancien». Threats -Menaces grands groupes européens (Allemagne) en pointe sur la conduite augmentée, télédépannage, télémaintenance ; grands groupes américains restructurés. grands groupes Internet.

67 Objectifs stratégiques Objectif 1 Proposer une législation autour de la navigation augmentée Objectif 2 Renforcer les moyens de la colocalisation précise Objectif 3 Soutenir le developpement des systèmes display et équipements publics

68 Objectif 1 Action prioritaire 1 Lancer un AAP pour définir les guidelines pour affichage en HUD/ notion de distraction conduite et notion de guidage/ perception, facteurs humains Action prioritaire 2 Lancer un AAP pour guider le règlementaire (textes code de la route à interpréter/ acceptable pour le juridique) Action prioritaire 3 Etre présent dans les instances internationales sur la définition des normes pour la navigation augmentée Action prioritaire 4 Lancer AAP pour étude sur l acceptabilité et la certification des systèmes de RA pour la navigation (automobile, maritime, piéton )

69 Objectif 2 Action prioritaire 1 Soutenir le développement des briques logicielles pour le recalage reel virtuel/ pbe de localisation précise camera par rapport à la scène Action prioritaire 2 Lancer AAP pour développer la réflexion sur l ergonomie de la colocalisation Action prioritaire 3 Soutenir le développement de systèmes de colocalisation et guidage pour la RA en navigation maritime, fluviale et piétonne Action prioritaire 4 Favoriser l émergence de plateformes d expérimentations mutualisées sur la colocalisation et un consortium d acteurs réferents sur le sujet (capitalisation)

70 Objectif 3 Action prioritaire 1 Soutenir le déploiement de capteurs et d émetteurs Action prioritaire 2 Uniformiser les systèmes sur le territoire Action prioritaire 3 Développer la création de bases de données publiques pour des contenus de scènes 3D exploitables en temps réel

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT

AVEC LES. de votre. Pour vous. pitché. ENGIE, Hugues. Philippe. e, ORANGE, Nathalie. Fréderic GENERALE. SOCIETE. Aymeril PHILIPPE PALAT LES THEMATIQUES, LES PISTES DE COOPERATION AVEC LES STARTUPS ILS ONT PITCHES POUR VOUS Alain Jourdan, Directeur général adjoint de CREDIT AGRICOLE Technologies, Pascal Rioual, Délégué Innovation Groupe,

Plus en détail

bookbeo - www.bookbeo.com - Bringing it to Life!

bookbeo - www.bookbeo.com - Bringing it to Life! ÉQUIPE pluri-disciplinaire et complémentaire bookbeo Bureaux : Zone de Quiella 29590 Le Faou 14, rue Kerautret Botmel Bât D 35000 RENNES SAS Capital de 130 250 - R.C.S Quimper 508 566 916 Sophie Deniel

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

TABLE RONDE #1 TABLE RONDE

TABLE RONDE #1 TABLE RONDE TABLE RONDE #1 TABLE RONDE «Retour sur 7 ans de R&D depuis la création de Cap Digital» Animée par Philippe Roy, Délégué adjoint de Cap Digital en charge des projets R&D. RETOUR SUR 7 ANS DE R&D Charles

Plus en détail

Formation systémique en maintenance internationale

Formation systémique en maintenance internationale Executive MBA 2009/2010 Formation systémique en maintenance internationale Promotion 2010 parrainée par Emeric d Arcimoles, Directeur général adjoint au développement des affaires internationales, Safran.

Plus en détail

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité www.capdigital.com 8 marchés prioritaires MEDIAS EDUCATION FORMATION COMMERCE DISTRIBUTION MAISON VILLE TRANSPORT SANTE BIEN ETRE COMMUNICATION PUBLICITE TOURISME ENTREPRISE ETAT Et des leviers pour les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences

L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences L électronique en France Mutations et évolutions des besoins en emplois et en compétences Synthèse - Juin 2014 a bataille au sein de l écosystème numérique se L joue à l échelle mondiale au sein d une

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients messaging LIVRE BLANC Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients SOMMAIRE Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier

Plus en détail

IT on demand & cloud professional services

IT on demand & cloud professional services IT on demand & cloud professional construisons ensemble l avenir de vos solutions informatiques les plus critiques IT on demand & cloud professional agréger un écosystème d applications et d infrastructures

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE 16 mai 2014 ANIMATEURS OPTIM Ressources/OPTANCE management Yves COUGOUILLE Olivier BARBELET BABOLAT Jean-Marc ZIMMERMANN COMAXESS groupe QUADIX Patrick

Plus en détail

Journées REX-PLM '08 les 19 et 20 Mars 2008 à l'ensam Chalons en Champagne

Journées REX-PLM '08 les 19 et 20 Mars 2008 à l'ensam Chalons en Champagne Présentation du Projet S.E.I.N.E. E jean.brange@boost-plm.com guy.forax@boost-plm.com Journées REX-PLM '08 les 19 et 20 Mars 2008 à l'ensam Chalons en Champagne Page : 1 Rappel sur le Programme TIC-PME

Plus en détail

Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing?

Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing? Soutenance MUST 2014 28/04/2014 Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing? Participant : Gilles d Arpa Tuteur:

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 Nicolas Lambert (IGN) Eric Dubois (Cap Digital) LE PROGRAMME

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

L usine numérique. Atelier thématique 14:00 15:45

L usine numérique. Atelier thématique 14:00 15:45 L usine numérique Atelier thématique 14:00 15:45 Présentation des intervenants Xavier DANGER, directeur Projet / Technique, Fabien VADELORGE, administrateur PLM Florence CALERO, responsable des projets

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE Juin 2009 Sommaire La société L offre spécialisée SIG DATACEP, filiale du Groupe Altran Altran, innover pour ses clients Un groupe Chiffres Groupe Le groupe

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

La renaissance de l industrie

La renaissance de l industrie La renaissance de l industrie Première contribution de l Académie des technologies Construire des écosystèmes compétitifs, fondés sur la confiance et favorisant l innovation Académie des technologies,

Plus en détail

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com , des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com Thales, leader mondial des hautes technologies Systèmes de transport, Espace, Avionique, Opérations aériennes, Défense terrestre,

Plus en détail

SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES

SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES SYNTHESE DES BINOMES PRESELECTIONNES ANNÉE 2008 Anyware Technologies propose des solutions logicielles avancées et des applications sur mesure à ses clients grands comptes industriels, PME ou Administrations.

Plus en détail

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Actualisation et mise en œuvre d une Stratégie de Cohérence Régionale d Aménagement

Plus en détail

Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004. B. Arnaldi http://www.perfrv.org

Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004. B. Arnaldi http://www.perfrv.org 1 Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004 B. Arnaldi http://www.perfrv.org Objectifs de PERF-RV Plate-forme exploratoire Début des travaux : février 2001 Fin des travaux : août 2004 La réalité virtuelle, contexte

Plus en détail

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société OCIRPVEUVAGE OCIRPÉDUCATION OCIRPHANDICAP OCIRPDÉPENDANCE La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société 3 avril 2014 Rappel : La Fabrique du centenaire 17

Plus en détail

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR

EN UN CLIN D ŒIL L AGENCE EXPERTISES CONSEIL COMMUNICATION SOLUTIONS DIGITALES POUR EN UN CLIN D ŒIL BEE Agency est une AGENCE DE COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, dans le DÉVELOPPEMENT DURABLE et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Elle est organisée

Plus en détail

digital customer experience

digital customer experience digital customer experience améliorons ensemble votre expérience numérique au service de vos usages digital customer experience enrichir l expérience utilisateur grâce à des usages novateurs et fédérateurs

Plus en détail

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Smartgrid France Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Quelques chiffres du potentiel de marché du Smartgrid Un marché qui pourrait atteindre les 100 Mds de $ par an dès 2020 L IEA estime

Plus en détail

Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015

Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015 Les usages en matière de Technologies de l Information et de la Communication en Bourgogne 17 Avril 2015 Contacts Anne CAUSSE IDATE a.causse@idate.org 04 67 14 44 63 Nicolas MORENO IDATE n.moreno@idate.org

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Pour un citoyen mieux informé en transports

Pour un citoyen mieux informé en transports Pour un citoyen mieux informé en transports Congrès géospatial international 2012 Serge Kéna-Cohen: Vice Président, Géomatique et isociété, Fujitsu Françoys Labonté: CRIM 16 mai 2012 Petite histoire du

Plus en détail

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE Leading Digital Together 2 3 Capgemini Consulting, le leader français de la transformation digitale Une force de frappe de 900 consultants en France et de

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE Les Smart Grids, filière d avenir de la transition énergétique Centrale de pilotage Intégration

Plus en détail

CERTIFICAT E-COMMERCE

CERTIFICAT E-COMMERCE CERTIFICAT E-COMMERCE Maîtriser l évolution de son écosystème de vente en ligne Optimiser l efficacité commerciale de sa présence digitale Construire un plan de promotion adapté à son offre Mesurer la

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Le Pôle Numérique de la CCI de Bordeaux vous propose son programme d animations gratuites sur les usages du digital pour l entreprise.

Le Pôle Numérique de la CCI de Bordeaux vous propose son programme d animations gratuites sur les usages du digital pour l entreprise. Janvier Février 2015 Le Pôle Numérique de la CCI de Bordeaux vous propose son programme d animations gratuites sur les usages du digital pour l entreprise. «LA BOITE A OUTILS» POUR DEMARRER OU AMELIORER

Plus en détail

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot

Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Vendredi 5 juin 2015 Dossier de presse Inauguration de l atelier numérique - Montbonnot Communauté de communes Le Grésivaudan 390 rue Henri Fabre 38926 Crolles Tél : 04 76 08 04 57 www.le-gresivaudan.fr

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents

Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents Session Usager, Infrastructures, Réseaux sociaux et Transports intelligents Président : Benoît CLOCHERET Artelia Modérateur : Christophe DESNOUAILLES Cerema Données mobiles : De la mobilité 2.0 au PDU

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité. Olivier de Chantérac 08 novembre 2006

Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité. Olivier de Chantérac 08 novembre 2006 Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité Olivier de Chantérac 08 novembre 2006 PCA, MCO et ROI Une Responsabilité de Direction Générale ou Métier - Disposer d une

Plus en détail

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN?

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? P 7 1 CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN

Plus en détail

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities Rencontre autour du manifeste Emmanuel FRANCOIS Président de l association SBA Serge LE MEN Vice Président de l association SBA Les nouveaux acteurs, les nouveaux

Plus en détail

Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance 2014-2018 Medicen Paris Region. Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers

Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance 2014-2018 Medicen Paris Region. Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance -2018 Medicen Paris Region Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers 24 octobre Relations inter-pôles et inter-clusters nationaux

Plus en détail

Université de la Transformation

Université de la Transformation Université de la Transformation L E X P E R I E N C E U N I Q U E La mission de l Université de la Transformation au sein de Capgemini Consulting Accompagner l évolution des compétences et comportements

Plus en détail

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org

SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901. siliconsentier.org SILICON SENTIER UNE ASSOCIATION D ENTREPRISES LOI 1901 SILICON SENTIER L ASSOCIATION Silicon Sentier est une association d entreprise regroupant 175 PMEs et TPEs en région Ile-de-France, spécialisées dans

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Aïcha Douhou et Jérémy Berthuin Direction des Filières Industrielles Ileana LAMAMY Direction Régionale Alsace Alsace Biovalley 12/05/2015 -

Plus en détail

Géolocalisation grand public

Géolocalisation grand public Géolocalisation grand public De nouveaux outils aux services des territoires Université Laval 2009 Boris Mericskay, doctorant, département de géographie Les 20 prochaines minutes Faire le point sur la

Plus en détail

Rencontres Marché Retail

Rencontres Marché Retail Rencontres Marché Retail Des parcours clients de plus en plus Omnicanal 9 Décembre Julien Bonnel, Offre et Stratégie LaSer Symag en bref «Accompagner les enseignes dans leur transformation vers le commerce

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

+ DISCOVER " BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, + PLAN MÉTHODOLOGIE " STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING,

+ DISCOVER  BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, + PLAN MÉTHODOLOGIE  STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING, + " BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, " STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING, " STRATÉGIE MULTI-CANAL, " BUSINESS PLAN, + PLAN " EXPRESSION DE BESOIN / CAHIER DES CHARGES " PLAN

Plus en détail

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Sommaire Edito Présentation du Welcome City Lab Le Welcome City Lab: les chiffres Paris&CO La nouvelle promotion de startups L état rentre

Plus en détail

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW 1 ER COMMERCE CONNECTÉ SHOW Salon Dock Pullman - Paris 27 & 28 octobre 2015 LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW «There is no Business like Retail Connected Business» Un salon d échange, concentré d expertise et

Plus en détail

Gérer sa relation clients : Excel peutil suffire encore longtemps?

Gérer sa relation clients : Excel peutil suffire encore longtemps? Gérer sa relation clients : Excel peutil suffire encore longtemps? Pôle Numérique / CCI Bordeaux 29 Mars 2012 Intervenants : KEOLIS Bordeaux, VivaSoft, Microclimat 1 Agendas Le pôle numérique de la CCI

Plus en détail

Balises : Motif Qrcode Image Objet

Balises : Motif Qrcode Image Objet Réalité augmentée en technologie La réalité augmentée désigne toutes les interactions rendues possibles par des applications entre des éléments réels et virtuels. Elle désigne les différentes méthodes

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques

Cercle de confiance Numérique des Industries Stratégiques 1. Objectifs et enjeux Le numérique introduit des innovations de rupture. En permettant de réduire les cycles et les coûts il induit des transformations profondes. Le CNIS est un programme de l AFNeT dont

Plus en détail

Conseil en Stratégie Produit. www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France

Conseil en Stratégie Produit. www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France Conseil en Stratégie Produit www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France A PROPOS D ANTHALIA Anthalia est un Cabinet de Conseil et de Formation indépendant spécialisé

Plus en détail

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3

Table des matières. Partie I Les enjeux 1. Avant-propos Préface Introduction. Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 Avant-propos Préface Introduction XV XVII XXI Partie I Les enjeux 1 Chapitre 1 Les enjeux de l expérience client 3 1. Une nouvelle ère du développement économique 3 1.1. La digitalisation de l économie

Plus en détail

BIG DATA & Business Intelligence

BIG DATA & Business Intelligence Université d été du GFII Montpellier - 11 Septembre 2014 BIG DATA & Business Intelligence Christophe Carniel Président de Transferts LR et Référent Régional du Plan Industriel BIG DATA BIG DATA un enjeu

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «USINE DU FUTUR EN REGION LORRAINE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Usine du Futur»? L Usine du Futur est l un des 34 plans industriels pilotés

Plus en détail

L organisation du cabinet d expertise comptable varie en Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

L organisation du cabinet d expertise comptable varie en Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit L organisation du cabinet d expertise comptable varie en fonction de sa taille L organisation des cabinets se structure autour des activités suivantes Saisie /numérisation Produ ction, Révisi on Relati

Plus en détail

Cursus by F2I. enseignement supérieur privé Titres certifiés par l état

Cursus by F2I. enseignement supérieur privé Titres certifiés par l état Cursus by F2I enseignement supérieur privé Titres certifiés par l état home page Leader sur le marché de la formation continue, L institut F2I crée en 1998 par Chantal Berdaa, est un centre de formation

Plus en détail

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA 1 Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA Colloque Valoris du 16/12/2010 Bruno Sportisse Une mission, des voies multiples 2 Le transfert: une mission de l INRIA Transfert des connaissances,

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Dossier de presse Janvier 2013

Dossier de presse Janvier 2013 Dossier de presse Janvier 2013 Récompensée par le Concours départemental de la Création d Entreprise 2012, la nouvelle agence web rochelaise Pixel Perfect lance WebAlbums Contact Presse Anelise AUDIFFREN

Plus en détail

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext

Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext Pôle Risques? Systèmes de surveillance environnementale? L ASI Risques? Une brique centrale : SIG de Synext THE INNOVATIVE CLUSTER IN RISK MANAGEMENT L innovation au service de la gestion des risques Pôle?

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

UNE PALETTE D OUTILS D AIDE A LA DECISION

UNE PALETTE D OUTILS D AIDE A LA DECISION Engineering «Media Engineering Ce programme Engineering est issu du travail mené depuis des années au sein de notre laboratoire indépendant de veille et R&D. Il offre aux directions techniques, stratégiques,

Plus en détail

Libérez votre potentiel innovation!

Libérez votre potentiel innovation! Libérez votre potentiel innovation! SUNIDEE 2014 Page 1 Nous aidons les entreprises à développer leur potentiel innovation Nous aidons votre entreprise à innover et développer son potentiel innovation

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8. Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012

Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8. Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012 Lever de rideau sur la nouvelle version de la génération i7 version 7.10 compatible Windows 8 Web Séminaire Partenaires Sage 26 novembre 2012 Agenda Introduction Gérard LESNE / Directeur Channel Sage PME

Plus en détail

Une stratégie efficace et pragmatique pour les

Une stratégie efficace et pragmatique pour les Cercle Leprince-Ringuet www.cerclelpr.fr Think tank du Corps des Mines sur le Numérique Une stratégie efficace et pragmatique pour les Objets Connectés Industriels en Europe Auteurs Daniel NABET Président

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Forum CXP. Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris

Forum CXP. Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris Forum CXP Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris Pour la 10 ème édition du Forum, le CXP s interroge : Quel sera votre SI dans 10 ans? PILOTER, TRANSFORMER, OPTIMISER : une journée pour

Plus en détail

APPLICATIONS MOBILES Catalogue de services Econocom-Osiatis 21.01.2014

APPLICATIONS MOBILES Catalogue de services Econocom-Osiatis 21.01.2014 APPLICATIONS MOBILES Catalogue de services 21.01.2014 Sommaire 1 2 Catalogue d applications mobiles types Organisation (5) Communication & Collaboration (3) Gestion d activités de services (3) CRM / B2C

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

agence marketing digital

agence marketing digital agence marketing digital www.digitall-conseil.fr 2 DIGITALL CONSEIL LE DIGITAL POUR TOUS PHILOSOPHIE «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais

Plus en détail

Orange Nouvelle Expérience (ONE) Zoom sur les solutions SI

Orange Nouvelle Expérience (ONE) Zoom sur les solutions SI «Le service Orange, satisfait quand vous l'êtes» Orange Nouvelle Expérience (ONE) Zoom sur les solutions SI Stéphane Guérin Orange DSI Orange France Directeur Centre de Compétences Relation Client Août

Plus en détail

Donnez une impulsion à votre carrière

Donnez une impulsion à votre carrière Donnez une impulsion à votre carrière Devenir le 1 er cabinet de conseil indépendant en France Un métier de conseil en management & IT Solucom, un cabinet coté sur NYSE Euronext environ 1 200 collaborateurs

Plus en détail

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M créer de nouveaux usages industriels, logistiques, urbains, domestiques,

Plus en détail

La remise des prix se tiendra le 24 septembre (après-midi) dans le cadre de la Nantes Digital Week à La Cité à Nantes.

La remise des prix se tiendra le 24 septembre (après-midi) dans le cadre de la Nantes Digital Week à La Cité à Nantes. ATTENTION CETTE ANNEE CHANGEMENT DE FORMAT Dossier de candidature Candidature à transmettre avant le 2 juin 2015 à Carole Balzano (cbalzano@images-etreseaux.com) La remise des prix se tiendra le 24 septembre

Plus en détail

DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT

DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT Développement du numérique DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES A FIBRES OPTIQUES ET DES SERVICES TRES HAUT DEBIT UNE REPONSE DE L INDUSTRIE AUX ENJEUX SOCIETAUX, DE CROISSANCE ET D EMPLOI SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

Application mobile Pan. Un projet SIG / COM, de la collecte des données à leur exploitation pour le grand-public.

Application mobile Pan. Un projet SIG / COM, de la collecte des données à leur exploitation pour le grand-public. Application mobile Pan Un projet SIG / COM, de la collecte des données à leur exploitation pour le grand-public. I/ L Agence des espaces verts Un organisme public original au service des Franciliens Les

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail