LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ"

Transcription

1 LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ

2 VOUS AVEZ DIT BIODIVERSITÉ? La biodiversité, c est la diversité des formes de vie sur Terre. Historiquement, les naturalistes se sont d abord intéressés à la diversité des espèces animales et végétales, mais aussi à celle des champignons, des virus, des bactéries, etc. On a décrit environ 2 millions d espèces animales et végétales mais on estime qu il en existe 10 à 100 millions. Si l on compte les micro-organismes, il faut penser en milliards! Il faut considérer aussi, au sein des espèces, la diversité des individus, en particulier celle des gènes, qui fait que nous sommes tous des humains mais tous différents, et qu il en est de même pour toutes les espèces! C est cette diversité qui permet l évolution. Chaque milieu (forêt, savane, zone humide, milieu marin, parc urbain, etc.), peuplé d espèces différentes, constitue un écosystème. Cette diversité des écosystèmes est un autre aspect de la biodiversité, mais l essentiel n est pas cette diversité des espèces. L essentiel c est que tout cela «fonctionne» avec d innombrables interactions entre les espèces et entre les espèces et les milieux. LA BIODIVERSITÉ, C EST LE TISSU VIVANT DE LA PLANÈTE, DONT NOUS, HUMAINS, FAISONS PARTIE.

3 QUAND LES PÊCHEURS DÉPENDENT DES LOUTRES DE MER Sur la côte ouest américaine, les scientifiques ont constaté une baisse du nombre de loutres de mer, pourtant espèces protégées. Ils ont découvert que les orques mangeaient les loutres. La raison? La diminution du nombre d otaries, proies habituelles des orques. Mais pourquoi y avait-il moins d otaries? Parce que les stocks de poissons étaient en forte baisse, du fait de la surpêche des humains. L histoire ne s arrête pas là. En l absence de loutres pour les manger, les oursins ont proliféré. Ils ont alors décimé les champs de kelp, une algue dans lesquelles les poissons se reproduisent. Et ceci met en difficulté les pêcheurs, car faute de lieux de reproduction, les stocks de poissons, malgré les efforts pour limiter la pêche, vont mettre longtemps à se reconstituer.

4 UN MONDE D INTERACTIONS Parmi les multiples interactions entre espèces, celles entre des micro organismes et des espèces animales ou végétales font partie des plus déterminantes pour la vie de ces espèces et pour le fonctionnement des écosystèmes. Par exemple, les flores digestives des animaux, comme le réseau des bactéries et champignons associés aux racines des végétaux, sont indispensables à leur alimentation. SANS MICROBES, NI YAOURTS, NI FROMAGES Si certains micro organismes peuvent causer des maladies, beaucoup sont utiles, voire indispensables à la vie de nombreuses espèces. La capacité des ruminants à digérer les parois végétales et à transformer ainsi les fourrages en lait résulte de l activité de nombreux micro organismes, abrités dans un tube digestif qui s est adapté à l accueil de ces microbes. De même, la capacité à digérer le lait est réduite chez la plupart des adultes. Ce sont d autres micro organismes, «domestiqués» par l homme qui vont, à partir du lait, produire des produits fermentés, plus digestibles, et donner aux fromages leurs arômes.

5 SOCLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE NOS SOCIÉTÉS De tous temps, les humains ont tiré parti du bon fonctionnement des écosystèmes pour y puiser de nombreuses ressources. On appelle services écosystémiques (ou services écologiques) les biens et services produits par les écosystèmes et utilisés par les sociétés humaines. On peut distinguer trois grandes catégories : Les services d approvisionnement Les biens et les produits que nous obtenons directement de la nature : l alimentation, l eau, le bois, les fibres (coton, lin, etc.). Les services de régulation Le fonctionnement des écosystèmes a un effet régulateur sur le climat et le cycle de l eau (inondation). Il agit aussi sur la régulation des maladies, permet le recyclage des déchets organiques et la pollinisation. Les services culturels Les bénéfices intangibles de type récréatif (promenades en forêt, sports de nature), culturel (œuvres d art inspirées par la nature, contes et légendes), spirituel, etc. 35 % de la production de fruits et légumes que nous consommons dépendent de la pollinisation par les insectes (abeilles mais surtout insectes sauvages).

6 SANS BIODIVERSITÉ, PAS DE VIADUC DE MILLAU! Pour construire le viaduc de Millau, il a certes fallu le savoir-faire d ingénieurs et d ouvriers, mais sans la nature, cela aurait été impossible. Il a fallu de l acier, que nous fabriquons à partir du minerai de fer. Ce minerai est là parce qu il y a 2,3 milliards d années, les algues bleues ont produit de l oxygène qui a oxydé le fer dissous dans l eau, celui-ci se déposant en gisement de minerai de fer. Il a fallu du ciment, fabriqué à partir de sédiments. Ces sédiments proviennent d innombrables algues à coques calcaires qui se sont déposées il y a 150 millions d années en couches que l on exploite dans les carrières. Il a fallu de l énergie, produite grâce au pétrole, issu de la décomposition de végétaux il y a environ 100 millions d années.

7 UNE DYNAMIQUE DONT DÉPEND NOTRE AVENIR Depuis que la vie existe sur notre planète, des espèces apparaissent, d autres disparaissent, avec parfois de grandes crises d extinction comme celle des dinosaures. Mais les bouleversements actuels, d origine humaine, se font à un rythme qui menace la biodiversité. On estime que le taux actuel de disparition d espèces est 100 à fois supérieur au rythme naturel. HIPPO *, LES CAUSES DE PERTES DE BIODIVERSITÉ Habitats destruction ou détérioration des habitats par l urbanisation Invasives les espèces invasives, espèces transportées par l homme, menacent le fonctionnement des milieux où elles sont importées Population la population humaine qui, en croissant, a besoin de plus en plus d espaces et de ressources «Overexploitation» la surexploitation par la pêche, la chasse, la foresterie Pollution par les pesticides, les métaux lourds et autres produits toxiques Les dérèglements climatiques vont s ajouter à tout cela. *Le naturaliste américain E.O. Wilson a proposé ce sigle pour désigner les principales menaces actuelles sur la biodiversité.

8 AGIR POUR LA BIODIVERSITÉ Pour répondre au défi de la disparition de la biodiversité, nous avons besoin de changer radicalement notre attitude à son égard. Sa prise en compte doit être effective : Agir partout Il faut mener des politiques ambitieuses dédiées à la protection de la nature mais au-delà, il faut agir partout. Ce sont toutes nos activités qui doivent prendre en compte la biodiversité en matière d agriculture, de transports, d aménagement du territoire, de commerce Agir avec tous L État doit agir, mais les collectivités locales aussi, de même que les entreprises et les particuliers. Agir pour tous C est d une mobilisation collective dont la biodiversité a besoin, dont nous, les humains, avons besoin. création : / crédits photo : B. Chevassus-au-Louis, R. Clerc, D.Jamme / CEVM - Eiffage, JP. Gulia, D.R. À Humanité et Biodiversité, nous pensons que la biodiversité c est l avenir des humains. Si vous le pensez aussi, rejoignez-nous, pour agir et pour convaincre. Je vous en remercie chaleureusement par avance. Humanité et Biodiversité 110 Boulevard Saint Germain Paris Hubert Reeves Suivez notre actualité sur facebook et twitter

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy.

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy. o p Ex La BIOdiversité à Soisy! Flambé Espèce présente à Soisy. Qu est-ce que la Biodiversité? La biodiversité, contraction de «biologique» et de «diversité», représente la diversité des êtres vivants

Plus en détail

Comment installer une ruche dans les établissements scolaires

Comment installer une ruche dans les établissements scolaires Octobre 2012 Fiche action nº 25 - les bonnes pratiques Comment installer une ruche dans les établissements scolaires Les pages locales des quotidiens relatent de plus en plus souvent l installation d une

Plus en détail

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly CREPAN Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly Présenté par Annick Noël Vice Présidente du CREPAN 1 La biodiversité

Plus en détail

Frelon asiatique. nous sommes tous concernés!

Frelon asiatique. nous sommes tous concernés! Frelon asiatique. nous sommes tous concernés! Le frelon asiatique est une espèce invasive venue d Asie, introduite accidentellement en France en 2004. Parfaitement adapté à nos climats, son expansion géographique

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Quelques surfaces imperméables

Quelques surfaces imperméables Explication du schéma fiche La magie du sol L imperméabilisation des sols Des sols qui Dans les centres urbains, les banlieues, ou même à la campagne, le sol est de plus en plus souvent recouvert de matériaux

Plus en détail

La protection de la biodiversité

La protection de la biodiversité 88 La protection de la biodiversité Le rôle de la protection de la biodiversité Traditionnellement, la biodiversité est vue sous l angle des espèces emblématiques ou des habitats remarquables à protéger.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du Réseau Guadeloupe Requins «Re Gua R» Date de lancement : Décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du Réseau Guadeloupe Requins «Re Gua R» Date de lancement : Décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Lancement du Réseau Guadeloupe Requins «Re Gua R» Date de lancement : Décembre 2013 Résumé : En Guadeloupe, peu d informations sur les requins et raies avaient été collectées jusqu à

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Géographie. Secondaire 1. Document de révision

Géographie. Secondaire 1. Document de révision Nom : Groupe : Géographie Secondaire 1 Document de révision Dossier #2 : Le territoire protégé : contre quoi? Pour qui? 1. Qu est-ce qu un territoire protégé? C'est un vaste espace que les autorités ont

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Eléments pratiques pour la recherche et la protection de l Effraie des clochers dans le Rhône

Eléments pratiques pour la recherche et la protection de l Effraie des clochers dans le Rhône Eléments pratiques pour la recherche et la protection de l Effraie des clochers dans le Rhône Mobilisation générale pour la chouette la plus menacée du département : l Effraie des clochers. Vous êtes tous

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Vœux à la presse Paris, le jeudi 15 janvier 2015 Bonjour et bienvenue à toutes et à tous, que je suis heureuse

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Catalogue des activités Collèges

Catalogue des activités Collèges 2014-2015 Catalogue des activités Collèges NATUROSCOPE www.naturoscope.fr Pôle Mer 2014-2015 Le Naturoscope, Centre d Etude et d Initiation à l Environnement est une association loi de 1901 agréée de l

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Le blaireau. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon

Le blaireau. Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Le blaireau Préserver la biodiversité dans le Grand Lyon Le Blaireau sur le territoire du Grand Lyon La grande faune aux portes de la ville Le Blaireau européen (Meles meles) est l un des plus gros mammifères

Plus en détail

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE)

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) Madrid, 20 Juillet 2015 ----------------------------------------- Intervention de Monsieur Ali HADDAD Président

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE «la nature dans la ville» Journée d information CAUE 92 & Espaces 26-11-13 LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE Pourquoi? Comment? Pour qui (et pour quoi)? Où? Bilan Perspectives

Plus en détail

LA NOUVELLE-ZELANDE. 1. Présentation

LA NOUVELLE-ZELANDE. 1. Présentation LA NOUVELLE-ZELANDE 1. Présentation Pour une superficie de 68.680 km², le pays ne compte qu environ 6 millions d habitants ce qui fait que la densité est extrêmement faible avec 15,5 hab/km². La capitale,

Plus en détail

1-Qu est ce que le corail?

1-Qu est ce que le corail? 1-Qu est ce que le corail? Le corail est un animal qui ressemble à un végétal ou un minéral. Il a un nom : le polype. Il vit en colonie, et est fixé au fond de l eau, ou il peut flotter. Il peut être dur,

Plus en détail

Atlas de la Biodiversité Communale,

Atlas de la Biodiversité Communale, 1erColloque national Atlas de la Biodiversité Communale, 1 er C ollo que fran çais Outil au service des collectivités Colloque organisé par Saint-Brieuc 23, 24 et 25 septembre 2015 1 er Atlas de la biodiversité

Plus en détail

Journées du développement durable et des énergies renouvelables. Livret pédagogique du circuit DD.

Journées du développement durable et des énergies renouvelables. Livret pédagogique du circuit DD. Lycée Léonard de Vinci, St Michel sur Orge. Journées du développement durable et des énergies renouvelables Livret pédagogique du circuit DD. Organisation et objectifs du Circuit développement durable.

Plus en détail

La Réserve en 10 actions

La Réserve en 10 actions mai-juin 2008 n 35 Réserve Naturelle BAIE DE SAINT-BRIEUC La Lettre La Réserve en 10 actions Numéro spécial 10 e anniversaire C est le 28 avril 1998 que la Réserve naturelle nationale de la baie de Saint-Brieuc

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 SPÉCIAL FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 L État réduit son aide financière aux communes Quelles conséquences pour Meudon et les Meudonnais? La commune reste la collectivité de proximité par excellence

Plus en détail

La France et la biodiversité

La France et la biodiversité La France et la biodiversité Enjeux et responsabilités Comité français Un patrimoine d importance mondiale La France abrite des richesses naturelles extraordinaires : elle est le seul pays présent dans

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE Engagé dans une compétition internationale, Sanofi a fait le choix de la France pour y baser ses principales activités

Plus en détail

Je donne vie à ma planète

Je donne vie à ma planète Je donne vie à ma planète vips.biodiv.be Engagez-vous et devenez un VIP pour la biodiversité La biodiversité est vitale! Fruit de 3,5 milliards d années d évolution, la biodiversité est essentielle pour

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Les zones humides. de la Montagne Noire audoise

Les zones humides. de la Montagne Noire audoise Les zones humides de la Montagne Noire audoise DÉCEMBRE 2013 Les zones humides, que l on appelle sagnes dans nos montagnes, font l objet depuis les années 90 en France de différentes politiques publiques

Plus en détail

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE

CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE CHOLESTEROL GARDER LE CONTROLE PENDANT LA MENOPAUSE 01 UNE PERIODE DE CHANGEMENTS Lorsque l on traverse une période de changement, il est parfois difficile de garder la maîtrise évènements. Ceci est particulièrement

Plus en détail

Les carrières et la biodiversité

Les carrières et la biodiversité Les carrières et la biodiversité Les carrières sont directement concernées par la biodiversité : l exploitation de carrières a un impact sur les écosystèmes, les habitats et les espèces ; l incidence sur

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens Dossier de presse PARTENARIAT Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL ELLO-RHÉNAN - LE BOHRIE, À OSTWALD Strasbourg Communauté

Plus en détail

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public.

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public. 30/03/2007 Semaine du développement durable 2007 Préservation de la biodiversité et participation au programme Papillons & Jardin Signature d un partenariat avec Noé Conservation Dossier de presse Dans

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

LE SMIRIL AU FIL DE L'EAU ET DU TEMPS

LE SMIRIL AU FIL DE L'EAU ET DU TEMPS Newsletter N 22 LE SMIRIL AU FIL DE L'EAU ET DU TEMPS Suivis et inventaires naturalistes Les CM2 de l'école Tissot de Grigny inaugurent la démarche pédagogique du SMIRIL sur les énergies Livre coup de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 25 mai 2016. Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 25 mai 2016. Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières DOSSIER DE PRESSE Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières Mercredi 25 mai 2016 Maison de la réserve Naturelle de la tourbière des Dauges à Saint-Léger-la-Montagne

Plus en détail

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011 octobre 2011 thera N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! thera Edito Chères clientes, chers clients, L automne est là Le changement de saison

Plus en détail

PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 2014-2015 à destination des enseignants et des directeurs des écoles MAISON COMMUNAUTAIRE DE L ENVIRONNEMENT Présentation La Maison de

Plus en détail

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme L 2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme Lors de sa formation, il y a 4,6 milliards d années, la terre ne possédait pas d atmosphère. Il a fallu plusieurs millions d années pour

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

Discours d ouverture du Dr Ibet OUTHMAN Issa, Président du Conseil d administration (PCA) du CORAF/WECARD

Discours d ouverture du Dr Ibet OUTHMAN Issa, Président du Conseil d administration (PCA) du CORAF/WECARD 4 ème Semaine scientifique agricole du CORAF/WECARD et 11 ème Assemblée Générale Discours d ouverture du Dr Ibet OUTHMAN Issa, Président du Conseil d administration (PCA) du CORAF/WECARD Cérémonie d ouverture

Plus en détail

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Ce projet a reçu le label régional Naturenville 1 Nos premiers arguments : pourquoi s intéresser à la nature en ville? Parce que la vie

Plus en détail

et Protéger la Nature les «COQUELICOTS» formation animation à Metz et à l entour accompagnement de projet COQUELICOTS depuis 2004

et Protéger la Nature les «COQUELICOTS» formation animation à Metz et à l entour accompagnement de projet COQUELICOTS depuis 2004 accompagnement de projet depuis 2004 formation animation outils, ressources, expériences, en éducation à l environnement, pour tous les curieux de nature COQUELICOTS à Metz et à l entour association Connaître

Plus en détail

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace.

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace. L énergie L énergie se trouve partout et sous différentes formes. On la trouve dans les maisons principalement sous forme d'électricité et de gaz. Energie vient du mot grec "energeia" qui veut dire force

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE VISITEUR COLLÈGE LYCÉE

LIVRET DU JEUNE VISITEUR COLLÈGE LYCÉE LIVRET DU JEUNE VISITEUR COLLÈGE LYCÉE corrigé De vieux journaux, un cahier, un tube de colle ou du scotch, quelques fleurs ou feuilles séchées et pour les plus assidus, des étiquettes comprenant la description

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 3. Les fortes priorités au moment du POS initial (1974) Le rapport de présentation du POS initial accorde une attention particulière et une place

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

«Les sciences participatives : des outils pour l'eedd» Mercredi 25 septembre 2013 - Gaillac. Un dragon? dans mon jardin!

«Les sciences participatives : des outils pour l'eedd» Mercredi 25 septembre 2013 - Gaillac. Un dragon? dans mon jardin! «Les sciences participatives : des outils pour l'eedd» Mercredi 25 septembre 2013 - Un dragon? dans mon jardin! CPIE du Rouergue Mener des actions d'éducation à l'environnement en milieux scolaires Accompagnement

Plus en détail

La pollution et ses conséquences.

La pollution et ses conséquences. La pollution et ses conséquences. Introduction. Problèmes suscités par le sujet : -Quelles sont ces dégradations? -Quelles sont leurs conséquences? -Comment y remédier? I- La pollution atmosphérique. Les

Plus en détail

! 2nde E 2h 24/03/ 2014

! 2nde E 2h 24/03/ 2014 2nde E 2h 24/03/ 2014 DST # 4 EXERCICE 1 : Exploitation de documents : Les mécanismes de l évolution { 10 points, 45 min } Parmi ces 2 exemples, un illustre particulièrement la dérive génétique et l autre

Plus en détail

ASIE (exceptés Chine et Inde)

ASIE (exceptés Chine et Inde) ASIE (exceptés Chine et Inde) Vous produisez peu de gaz à effet de serre (vous polluez peu) mais vous êtes parmi les premières victimes des effets négatifs (sécheresses, inondations, etc.) du changement

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques. des plaisanciers de la Lagune de Thau

Guide des bonnes pratiques. des plaisanciers de la Lagune de Thau Guide des bonnes pratiques des plaisanciers de la Lagune de Thau 2013 Vous entrez dans la Lagune de Thau... Respectez sa richesse Le territoire de Thau représente un patrimoine environnemental, un potentiel

Plus en détail

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS Présentation Depuis 1983, le CPIE (Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement) Pays de Serres-Vallée du Lot, agit : Dans le domaine de

Plus en détail

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES

L EAU ET L HOMME L EAU ET LA TERRE L EAU ET LA MER L EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES 01 Fédération française des associations de protection de la nature et de l environnement, France Nature Environnement est la porte-parole d un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 80

Plus en détail

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau Mars 2014 Captage de Nampty (80) Crédit photo : D. Devallez -AEAP Des ressources ABONDANTES inégalement réparties Le bassin

Plus en détail

Concours placé sous l égide de l UIA (Union Internationale des Architectes)

Concours placé sous l égide de l UIA (Union Internationale des Architectes) LANCEMENT D UN CONCOURS POUR LA REALISATION D UN CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION AUX METIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE - Ville nouvelle de Chwiter- Marrakech Concours placé sous l égide de l UIA (Union

Plus en détail

LE CHANGEMENT DE PARADIGME

LE CHANGEMENT DE PARADIGME Le Plan Mondial pour Éliminer la Tuberculose LE CHANGEMENT DE PARADIGME 2016-2020 RÉSUMÉ EXÉCUTIF un partenariat hébergé par l Organisation des Nations Unies à Les Objectifs de développement durable des

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

Développement durable. Tourisme & développement durable Les pistes du possible

Développement durable. Tourisme & développement durable Les pistes du possible Développement durable Tourisme & développement durable Les pistes du possible Développement durable «Nous n héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants». Propos d un chef

Plus en détail

et le gardien de la mangrove

et le gardien de la mangrove MAHIAKE et le gardien de la mangrove Mahiake et le gardien de la mangrove. Les appellations employées et la présentation des données, qui figurent dans le présent document, n impliquent de la part des

Plus en détail

Fiche 08 : Les récifs coralliens

Fiche 08 : Les récifs coralliens CD-rom Biodiversité A / Description de l animation Le corail est une colonie d animaux (les polypes) qui vivent grâce à la présence d un végétal (une algue) dans leurs tissus. Cette collaboration entre

Plus en détail

Lean Game Production de lampes de poche

Lean Game Production de lampes de poche Lean Game Production de lampes de poche Management industriel Analyse technique 1 er lancement Montage de cinq lampes selon des gammes opératoires données, les cinq postes de montage dans l ordre suivant

Plus en détail

Monsieur le Directeur général, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Monsieur le Directeur général, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Intervention en ouverture de la conférence CAF Sciences Po sur les défis contemporains et futurs du développement en Amérique latine Mardi 11 octobre 9h Monsieur le Directeur général, Monsieur le Président,

Plus en détail

Chauves-Souris 2011. Protection des Chauves-Souris dans le Diois (Drôme)

Chauves-Souris 2011. Protection des Chauves-Souris dans le Diois (Drôme) Chauves-Souris 2011 Protection des Chauves-Souris dans le Diois (Drôme) Date et localisation de la mission 2 Structures partenaires 2 Contexte 3 Objectifs 3 Rôle du volontaire 3 Suivi du projet 4 Formation

Plus en détail

Commission scolaire de la Riveraine

Commission scolaire de la Riveraine Commission scolaire de la Riveraine P O L I T I Q U E POLITIQUE : Politique de développement durable. SERVICE : Secrétariat général Date d approbation : 28 juin 2011 Résolution numéro : CC 1106-2076 2

Plus en détail

L' homme agit sur son environnement.

L' homme agit sur son environnement. Duong Alexis 6eB L' homme agit sur son environnement. Causes des pollutions du sol Le sommaire La pollution des sols. -Introduction p3. -1) Définition du rôle du sol p 4-5. -2) Les causes de la pollution

Plus en détail

Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général

Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général Le thème de l habitat peut être pris dans un sens strict : celui du domicile, ou de façon plus générale des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire

DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire CONTACTS PRESSE : SIFCA Ibrahim OUATTARA : + 225 07 02 80 60 / ouattarai@sifca.ci 35 N Philippe PERDRIX : + 33 (0)6 84 24 62 96 / pp@35nord.com

Plus en détail

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Les enjeux des domaines skiables européens Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Par Laurent Reynaud Délégué Général de Domaines Skiables de France Représentant de la FIANET Fédération Internationale des

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr DOSSIER de PRESSE cultiver UN CARRE pour la BIODIVERSITE.fr édito La biodiversité ce n est pas seulement l ours blanc, la baleine bleue et le rhinocéros. Un grand nombre d espèces végétales et animales

Plus en détail

Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise

Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise Libreville, Mercredi 24 septembre 2014 L honneur m échoit d être parmi vous aujourd hui à la tête

Plus en détail

La crise écologique. Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre

La crise écologique. Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre La crise écologique Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre Qu est-ce que la crise écologique? Le réchauffement climatique? La destruction des forêts? La fin du pétrole?

Plus en détail

Golfe de Californie : le tourisme assassin

Golfe de Californie : le tourisme assassin Défendons nos Océans "Greenpeace s'engage à défendre tous les océans, les plantes, les animaux et les peuples qui en dépendent." Golfe de Californie : le tourisme assassin Puerto los Cabos Puerto Peñasco

Plus en détail

Learning by Ear Environnement et Climat 09 Méthodes de pêche destructrices

Learning by Ear Environnement et Climat 09 Méthodes de pêche destructrices Learning by Ear Environnement et Climat 09 Méthodes de pêche destructrices Texte : Richard Lough [prononcer Lok] Rédaction et idée : Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning

Plus en détail

du 3 au 17 octobre 2011

du 3 au 17 octobre 2011 Campagne de notoriété du département de l Aisne Nouvelle vague du 3 au 17 octobre 2011 7 juillet 2011 Page 1 SOMMAIRE A. L AISNE IT S OPEN, HISTORIQUE RAPPEL DU CONTEXTE, DES OBJECTIFS, DES CHOIX RÉALISÉS

Plus en détail

Énergies fossiles, énergies renouvelables:

Énergies fossiles, énergies renouvelables: Énergies fossiles, énergies renouvelables: Quelles énergies pour demain? Démarche: Module de 5 séances Animateur OLAP Cycle 3 Séances n 2-3-5 d'une ½ journée Enseignant Séances N 1 et 4 Depuis 2007, le

Plus en détail

DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET

DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET Chaud devant! Tous mobilisés pour le climat LA COP 21, place au changement? DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET les gouvernements de tous les pays membres de l ONU vont tenter d adopter

Plus en détail

International Institute of Tropical Agriculture Institut international d agriculture tropicale www.iita.org

International Institute of Tropical Agriculture Institut international d agriculture tropicale www.iita.org SYNOPSIS DU DOCUMENT AUDIO N 11 Thème La conservation des microbes au profit du monde paysan Durée: 15 15 Langue: Français Réalisateur-présentateur: Emmanuel S. TACHIN (Communication Office, IITA-Ibadan)

Plus en détail

Quartier Universitaire International du Grand Paris

Quartier Universitaire International du Grand Paris Quartier Universitaire International du Grand Paris Présentation de l agglomération Plaine Commune LES MARQUEURS DU TERRITOIRE Avec ses 407 283 habitants (chiffres Insee 2010), Plaine Commune est l agglomération

Plus en détail

Loi biodiversité : les attentes des associations de protection de la nature

Loi biodiversité : les attentes des associations de protection de la nature Crédit : Christian Hosy Loi biodiversité : les attentes des associations de protection de la nature Jeudi 12 mars 2015 Contacts FNE Benoit Hartmann, porte-parole - 06 87 70 41 07 Humanité et Biodiversité

Plus en détail

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne On a commencé à parler d Agenda 21 lors du sommet de la Terre de Rio en 1992. 173 Etats ont adopté un programme d «Action 21» ou «Agenda 21» pour les pays francophones.

Plus en détail

L ABEILLE DOMESTIQUE

L ABEILLE DOMESTIQUE L ABEILLE DOMESTIQUE Que savez-vous de moi? On m appelle l abeille européenne (Apis mellifera), ou l abeille domestique. J appartiens à l ordre des insectes hyménoptères, c est-à-dire ceux pourvus d ailes

Plus en détail

Le Brésil frappé par la pire catastrophe écologique de son histoire

Le Brésil frappé par la pire catastrophe écologique de son histoire Le Brésil frappé par la pire catastrophe écologique de son histoire 20 novembre 2015 Par Mathilde Dorcadie Reporterre Il y a deux semaines, la rupture de deux barrages miniers a libéré des dizaines de

Plus en détail

La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007

La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007 La consommation de l espace en Ardèche entre 1979 et 2007 Occupation du sol en 2007 : Espace naturel : 75% dont 3/4 de forêts Espace agricole : 22% Espace urbain : 3% Evolution des espaces entre 1979 et

Plus en détail

Intervention économique 20 novembre 2013

Intervention économique 20 novembre 2013 20 novembre 2013 Au troisième trimestre le PIB a reculé de 0,1% après une hausse de 0,5 % au deuxième trimestre. Pour l année 2013, la croissance est estimée à 0,1 %, soit la deuxième année consécutive

Plus en détail

par Philippe Dreye E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles

par Philippe Dreye E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles par Philippe Dreye E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - septembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation asbl Rue des Deux Eglises, 45-1000

Plus en détail

Caroline Morice Responsable de la Communication 06.49.02.97.03 cmorice@noe.org

Caroline Morice Responsable de la Communication 06.49.02.97.03 cmorice@noe.org Caroline Morice Responsable de la Communication 06.49.02.97.03 cmorice@noe.org ÉDITO Climat ou Biodiversité, il ne faut pas choisir! A la veille de la conférence internationale sur le climat de Paris,

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

Le castor en Suisse Situation actuelle: Retour réussit dans un paysage cultivé? Levez le pied!

Le castor en Suisse Situation actuelle: Retour réussit dans un paysage cultivé? Levez le pied! Le castor en Suisse Situation actuelle: Retour réussit dans un paysage cultivé? Levez le pied! Castor 6 e rencontre entre acteurs de la rivière Lierneux, Belgique 7 novembre 2012 Christof Angst Conseil-Castor/CSCF

Plus en détail

Groupe : Géographie. 1 re secondaire Cahier d activités. Territoire protégé DOSSIER. Le parc naturel. Galápagos

Groupe : Géographie. 1 re secondaire Cahier d activités. Territoire protégé DOSSIER. Le parc naturel. Galápagos Nom : Date : Groupe : U NIVERS S OCIAL Géographie 1 re secondaire Cahier d activités DOSSIER 1 Territoire protégé Le parc naturel Galápagos 0 Chapitre 1 : Les territoires protégés p.232-235 1) Qu est-ce

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail