L accompagnement de l étudiant en soins infirmiers, une pratique entre l explicite et l implicite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L accompagnement de l étudiant en soins infirmiers, une pratique entre l explicite et l implicite"

Transcription

1 des liens qu il ne saurait établir spontanément seul. La compréhension de l objet social accompagnement pédagogique suppose de considérer les situations de suivi pédagogique, les procédures, les pratiques professionnelles. Notre projet de recherche est un projet de connaissances des phénomènes étudiés. Il s inscrit dans une approche herméneutique. Notre démarche privilégie les ancrages et les dynamiques relationnelles, les effets d appartenance, les liens représentations professionnelles et les systèmes de valeurs. Trois axes de compréhension seront tour à tour considérés : accompagnement, tutorat, guidance, de quel accompagnement parlons-nous? Existe-t-il sous le foisonnement de ces appellations des invariants?; quelles sont les connaissances, les croyances, les attitudes des étudiants en soins infirrecherche L accompagnement de l étudiant en soins infirmiers, une pratique entre l explicite et l implicite Dans la formation initiale en soins infirmiers, le suivi pédagogique basé sur l accompagnement incarne l un des dix principes pédagogiques du programme des études. Dans le cadre de la théorie des représentations sociales, une recherche-action a été menée afin de repérer les modalités d appréhension de cette relation d accompagnement chez les formés (étudiants en soins infirmiers) et les formateurs (cadres de santé formateurs) La confrontation de ces regards croisés aboutit à une typologie ternaire des pratiques d accompagnement au sein d une formation initiale professionnelle en alternance L ensemble préfigure un accompagnement dont la visée éthique ambitionne la professionnalisation de l étudiant en soins infirmiers. NADIA PÉOC H Notre intérêt pour la notion d accompagnement est issu de préoccupations professionnelles, de questionnements, voire de remises en question de notre pratique pédagogique. Dans une sphère professionnelle (connue de l intérieur), qui est la formation initiale professionnelle des étudiants en soins infirmiers, nous avons conduit une rechercheaction sur l étude des représentations sociales des cadres de santé formateurs et des étudiants en soins infirmiers à propos de l accompagnement pédagogique. Poser la notion d accompagnement comme un objet de recherche complexe relève d une équation réductrice. Cependant, si nous rejoignons la pensée d Edgar Morin, pour lequel la complexité n est pas le sésame du monde mais le défi à affronter en termes de «non pas ce qui évite ou supprime le défi, mais ce qui aide à le relever, et parfois même à le surmonter» 1, nous formulons l hypothèse que la complexité de cette notion tient plus de la diversité de ses approches, dans des champs pluriels, que de son caractère polysémique. Une réflexion plus avancée sur la formation initiale en soins infirmiers par alternance fait émerger des dispositifs de formation accompagnante déjà existants. Sans hiérarchie aucune, nous listerons ici un ensemble de dispositifs connus et reconnus comme les stages sur le terrain, le bilan de stage, le groupe de parole, le groupe d analyse de pratique (GAP), le suivi pédagogique, la mise en situation professionnelle (MSP), la recherche en soins infirmiers (à partir du mémoire intitulé le Travail écrit de fin d étude, TEFE), etc. Or si ces dispositifs existent, rien n est clairement écrit sur cette fonction d accompagnement qui vise, entre autres, à aider l apprenant à construire MOTS CLÉS Accompagnement Cadre de santé formateur Étudiant en soins infirmiers Modélisation Pédagogie de l alternance Représentations sociales PRÉCISION L approche herméneutique recouvre le champ des sciences humaines. Elle vise à donner un sens aux phénomènes étudiés en se situant dans la compréhension. Le processus scientifique mis à l œuvre cherche à décrire les phénomènes puis à les comprendre. SOiNS CADRES DE SANTÉ - n 66 - mai

2 miers à l égard de l accompagnement pédagogique individuel? Quelles sont leurs représentations socioprofessionnelles?; accompagner l autre relève-t-il de l innéité? Est ce qu il n existe pas là, ici et maintenant, un discours autorisé, normatif de la part des cadres de santé formateurs? UNE DIVERSITÉ DE MODES D ACCOMPAGNEMENT Un éclairage étymologique permet de distinguer une diversité de modes d accompagnement. L accompagnement. Cette notion est parente de l idée de compagnon, du latin compagnonis (cum panis : copain, compagnon, pain), celui qui partage le pain (XII e siècle). Cette étymologie découle elle-même du gothique gahlaiba, où ga signifie avec et hlaiba dérivé de hlaifs décrit le pain. Michèle Saint-Jean 2 précise que le verbe accompagner est issu de l ancien français compain qui veut dire compagnon (1165). Celle-ci ajoute que «ce verbe signifie à l époque prendre un compagnon puis se joindre à quelqu un notamment pour faire un déplacement en commun. Il s agit là d une relation de partage, d échange, de communication d un élément substantiel, le pain ou pas». Compagnon, en ce sens, dit une relation symétrique, de réciprocité et d égalité : il faut être deux pour partager le pain, d égal à égal. Le tutorat. Si l on se réfère à l étymologie latine, le tuteur désigne un défenseur, un protecteur Comment interroger les pratiques d accompagnement? Comment identifier ce qu elles provoquent à un double niveau : celui de l étudiant en soins infirmiers accompagné et celui du cadre de santé formateur accompagnateur? et/ou un gardien (du latin tutor tutrix). En horticulture, ce terme désigne la tige qui soutient la jeune plante pour accompagner sa croissance afin qu elle grandisse en évitant qu elle ne se brise. Dans sa terminologie juridique, on parle de la mise sous tutelle d une personne incapable majeure, d un mineur, d un aliéné. Dans ce processus de tutelle, le tuteur a un rôle protecteur (du latin tutela dérivé de tueri, protéger). Son accompagnement a pour fonction de prendre soin, d assister, d aider. Par extension de sens, en pédagogie, le tuteur est une personne qui permet à une autre personne ou à un groupe d individus (apprentis, étudiants, élèves, adultes en formation et en quête de savoir) d apprendre à se connaître luimême ou eux-mêmes par le biais de sa (leur) formation. La guidance. Dans son sens le plus dépouillé, le guide est la personne qui oriente et conseille, qui montre le chemin. Sans ambiguïté, le guide est «celui qui dirige, qui protège la marche de quelqu un [ ] qui conduit [ ] qui oriente». Guider signifie étymologiquement conduire quelqu un en lui montrant le chemin. L étymologie de ce terme peut se rapprocher de l ancien moyen français guier (conduire, guider), mais également de l ancien bas francique wîtan (conduire), très voisin de l anglo-saxon wisian (observer, suivre une direction) et du terme d ancien haut allemand wîsan (reprocher quelque chose à quelqu un). Autour du terme guider, nous retrouvons une communauté de sens européen, qui définit le guide en position de pouvoir/savoir déplacer et orienter celui qu il guide afin que le guidé s éloigne d une mauvaise direction (celle qui lui est reprochée) pour en adopter une autre. Aucun des termes définis ci-dessus ne fédère un ensemble de pratiques d accompagnement unifiées. Toutefois, la relation d accompagnement formé/formateur n est pas seulement interpersonnelle. Elle met en présence des étudiants qui appartiennent à des groupes sociaux divers et des cadres de santé formateurs, membres d une profession caractérisée par un statut spécifique. Le cadre théorique des représentations sociales occupe une place privilégiée dans le sens où il peut rendre apparent le système social dans lequel sont enracinés les opinions, les attitudes, les comportements et les relations que les individus entretiennent avec autrui. Depuis la contribution princeps de Serge Moscovici 3, il est entendu que décrire une représentation sociale, c est exposer comment un objet social peut être pensé par une communauté. Une représentation sociale est un ensemble organisé d informations, d opinions, d attitudes et de croyances à propos d un objet donné. Socialement produite, elle est sous l influence de l histoire du groupe qui la véhicule, mais aussi de normes ou de valeurs correspondant à un système socio-idéologique. L actualité récente, dans le champ de l éducation et de la formation, de ces démarches d accompagnement nous sollicite à juste titre. Dans le Dictionnaire de la formation et du développement personnel, nous retrouvons la définition suivante à propos de l accompagnement : «Fonction qui, dans une équipe pédagogique, 52 SOiNS CADRES DE SANTÉ - n 66 - mai 2008

3 consiste à suivre un stagiaire et à cheminer avec lui, durant une période plus ou moins brève afin d échanger à propos de son action, d y réfléchir ensemble et de l évaluer» 4. Dès lors, comment interroger ces pratiques d accompagnement? Comment identifier ce qu elles provoquent à un double niveau : celui de l étudiant en soins infirmiers accompagné et celui du cadre de santé formateur accompagnateur? Représentations sociales et travail de contextualisation. Les représentations sociales sont des modalités de pensée pratique orientées vers la communication, la compréhension et la maîtrise de l environnement. Si celles-ci varient selon les individus, nous postulons qu elles se modifient également chez un même individu en fonction des situations, des paramètres organisationnels et du contexte dans lequel il travaille. Pour le champ qui nous intéresse, l étude des représentations sociales est en relation avec un contexte d exercice d activités professionnelles. Dans un article commun 5, A. Piaser précise que «les représentations professionnelles sont des représentations portant sur des objets appartenant à un milieu professionnel spécifique. Elles sont partagées par les membres de la profession considérée et constituent un processus composite grâce auquel les individus évoluent en situation professionnelle : opinions, attitudes, prises de position, savoirs, etc.». Outre ses multiples fonctions, nous avons retenu, des représentations professionnelles, leur fonction de justification anticipée ou rétrospective des pratiques. Les pratiques pédagogiques, comme l accompagnement individuel d un étudiant, se laissent observer et peuvent faire l objet d analyse. Au regard de ce que nous venons de présenter, les objectifs de cette recherche étaient multiples. Il s agissait d appréhender les univers représentationnels (signification et image) de l accompagnement pédagogique et d étudier leurs régulations en fonction du statut des individus (formés versus formateurs). MÉTHODOLOGIE Schéma d étude. Pour répondre à nos objectifs de recherche, une étude multicentrique a été mise en place. La démarche utilisée était descriptive et qualitative. Population étudiée. Nos investigations se sont portées auprès de : 240 étudiants en soins infirmiers de deux instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi), dont 189 étudiantes et 51 étudiants. La moyenne d âge était de 24,63 ans, avec un écart type de 6,08 et une étendue allant de 18 à 46 ans. La médiane de notre échantillon se situait à 22 ans. Sur 300 questionnaires distribués, 240 ont pu être exploités, soit 80 %; 32 cadres de santé formateurs (27 femmes et 5 hommes) exerçant dans des Ifsi de trois régions du grand Sud-Ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon). La moyenne d âge était de 47,55 ans, avec un écart type de 4,84 et une étendue allant de 39 à 56 ans. La médiane de notre échantillon se situait à 48 ans. Pour cet échantillon, nous avons mené des entretiens semidirectifs. Modalités de recueil et d analyse des données recueillies. Nous avons utilisé un recueil de données multi-méthodologique en double approche quantitative et qualitative : auto-questionnaires et entretiens semi directifs et protocole de la zone muette. Les deux recueils de données étaient composés de variables illustratives et nominatives (ces dernières répondent à la question : qu est-ce qui est dit? Quelle est la teneur du discours?). Les variables illustratives reposaient sur l approche des déterminants socio-culturels (sexe, âge, catégorie étudiante et/ou socioprofessionnelle) et sur les variables contextuelles : par exemple, taille de l Ifsi, ancienneté dans l activité pédagogique, formation universitaire suivie Les variables nominatives. Nous avons analysé le discours de la population dans les trois champs que nous avions décidé d explorer : l accompagnement (étude de sa représentation), la relation formé/formateur (échelle d attitude de Likert avec une graduation de modalités ordonnées en six points) et la pratique d accompagnement pédagogique perçue par les étudiants en soins infirmiers et par les cadres de santé formateurs (protocole de la zone muette ). Choix des analyses statistiques. Après avoir observé les règles d éthique d usage (anonymat des répondants et liberté de participation à l étude), nous avons procédé à une analyse descriptive et quantitative. Nous avons effectué dans un premier temps des analyses bi-variées afin d identifier les caractéristiques associées à la population. Dans un deuxième temps, les questions ouvertes ont été analysées à l aide du logiciel Alceste, dans une approche qualitative. Cet outil fondamental a pour but de quantifier un texte afin d en extraire les structures signifiantes les plus fortes. RÉSULTATS ET DISCUSSION Même si la modélisation n est pas aisée, nous avons inscrit notre discussion et la présentation des résultats sous la forme du tétralogue (en référence à Edgar Morin) de l accompagnement pédagogique dans son rapport au temps, à l espace, à la forme. Le temps (T). Dire que PRÉCISIONS Le protocole de la zone muette est un protocole de recherche qui permet de mettre en évidence, chez les sujets interrogés, les éléments cachés, nondits spontanément à propos de l objet de recherche, ici l accompagnement. Échelle d attitude de Likert : tout ce qui touche aux opinions, croyances, attitudes et comportements des personnes (malades, soignants, familles ) peut être évalué objectivement à l aide d une échelle. On demande à un sujet enquêté de réagir à un item proposé en termes de niveaux d approbation ou de désapprobation. Par exemple : «L accompagnement, c est un moyen pour l étudiant d éclaircir des situations difficiles». Le sujet coche parmi ces quatre modalités : 1 = en désaccord; 2 = légèrement en désaccord; 3 = légèrement en accord; 4 = en accord. Le logiciel Alceste, conçu par Max Reinert, a pour but de quantifier un texte afin d en extraire les termes significatifs les plus forts. Il permet de décrire et de classer le contenu écrit de questions ouvertes dans un questionnaire ou le contenu oral d entretiens. Il aide à l analyse de contenu et à l analyse thématique pour mettre à jour les discours des sujets interrogés. / SOiNS CADRES DE SANTÉ - n 66 - mai

4 PRÉCISIONS La notion de tétralogue : il s agit d une pyramide. Chaque point de la pyramide représente une dimension de l accompagnement. Les relations entre les quatre points sont similaires, à la fois complémentaires et antagonistes. Dans une même relation, se noue et se dénoue l ambiguïté du lien. Cette approche est en lien avec les travaux d Edgard Morin qui travaille sur la complexité. Penser complexe, c est prendre en compte la part inéluctablement opaque de toute réalité qui nous entoure. Dans l accompagnement d un étudiant, il y a du flou, de l invisible, la relation pédagogique touchant à la complexité de la relation humaine. La démarche réflexive est la mise en récit par l étudiant en soins infirmiers d une action de soins, d une situation clinique vécue Cette mise en mots favorise la conscientisation et le décryptage pas à pas du vécu. Le va-etvient des questions formulées par le formateur permet à l étudiant d expliciter sa pratique dans une démarche de réflexion. FIGURE 1 L accompagnement dans son approche Temps-Espace-Forme Ces quatre pôles en interaction permettent, par le jeu des logiques tensionnelles qu ils entretiennent, de situer les différents modes d accompagnement pédagogique. Issue de l interprétation des différentes classes de discours des étudiants en soins infirmiers et des cadres de santé formateurs, cette figure n est qu une proposition. L interaction de ces pôles, dans leur hétérogénéité et leur complémentarité, constitue ensemble cette figure tétralogique dans le référentiel temps espace forme, permettant une prise de conscience, ou tout du moins les prémices d une modélisation offerte à la critique et à la controverse. la démarche d accompagnement agit sur l objet en affectant sa position dans le temps, c est énoncer le principe même que le cadre de santé formateur ne peut pas intervenir n importe quand sur la trajectoire d apprentissage de l étudiant en soins infirmiers. Ainsi l accompagnement s inscrira dans la durée des études conduisant au diplôme d État d infirmier (DEI), avec un début et une fin. L espace (E). Dire que tout ce qui détermine l accompagnement agit sur l objet en affectant sa position dans l espace, c est énoncer le principe même que la démarche d accompagnement ne peut pas intervenir n importe où. Cet accompagnement se réalisera au sein d un Ifsi. La forme (F). Dire que la démarche d accompagnement agit sur l objet en affectant sa position dans ses formes, c est énoncer le principe même que le cadre de santé formateur ne peut pas intervenir pour n importe quoi et de n importe quelle façon au sein de la formation. Son accompagnement s inscrira dans le cadre d une formation réalisée en alternance, en tenant compte de trois pôles : pôle situation socioprofessionnelle (stages sur le terrain); pôle développement personnel (apprenant); pôle cognitif (contenus et méthodes) (figure 1). pédagogique transmissif (MAPt) s inscrit dans une logique didactique, à orientation normative. Il intéresse l apprentissage de l étudiant au regard de la théorie et pose la question du comment il apprend?. Cet accompagnement est plus centré sur le processus former. Le cadre de santé formateur serait un conférencier. Il est le vecteur de la tradition soignante. Il sait, il transmet, il enseigne quelque chose à l étudiant. L accompagnement est vu par la population étudiée dans son inscription pédagogique, à savoir dans l existence de normes et de valeurs que les étudiants en soins infirmiers doivent acquérir pour exercer une activité sociale fortement codifiée (le DEI). Il répond aux questions : «Que doisje devenir?»; «Quelles sont mes obligations?». Le cadre de santé formateur est ici une personne qualifiée possédant la maîtrise des savoirs à transmettre et la didactique de transmission de ces savoirs. pédagogique appropriatif (MAPa) s inscrit dans une logique sociale et expérientielle. Il intéresse la formation professionnelle dans son articulation entre les terrains de stage et le développement personnel de l étudiant au regard de son vécu expérientiel. Le cadre de santé formateur serait un jardinier. Il souhaite favoriser l autonomie et l autoévaluation de l apprenant en l aidant à cultiver et à s approprier sa propre terre. L accompagnement est vu par la population étudiée dans son inscription sociale réelle des situations de soins et dans les rapports sociaux qui les circonscrivent. Il répond à la question : «Compte tenu de la situation dans laquelle je suis pris et partie prenante avec d autres, qu est-ce que je peux faire pour transformer cette situation?». C est l étudiant lui-même, qui s explique les difficultés rencontrées avec l aide d une mise en situation décodée par le cadre de 54 SOiNS CADRES DE SANTÉ - n 66 - mai 2008

5 santé formateur. Ce dernier est ici un jardinier qui souhaite favoriser l autoévaluation et l auto-transformation en stimulant les potentialités sociales et expérientielles de l apprenant. pédagogique dialogique (MAPd) s inscrit dans une logique psychologique et existentielle, à orientation personnelle. Il intéresse le développement personnel de l étudiant en soins infirmiers en tenant compte de son apprentissage sur les terrains de stage et au sein de l Ifsi. Le cadre de santé formateur serait un éveilleur. Il prend en compte l apprenant en l aidant à développer la prise de conscience qu il a de lui-même, ses valeurs et ses modes de fonctionnement émotionnel, affectif, et intellectuel. Cet accompagnement s inscrit dans une activité communicationnelle, dans l interaction, dans l intercompréhension. L accompagnement est vu par la population étudiée sous l incitation quasi socratique à se connaître soi-même. Il répond à la question : «Qui suis-je et que puis-je être?». C est l étudiant lui-même, par démarche réflexive, par introspection, par sa confrontation aux autres, qui se construit et élabore son propre savoir. Le cadre de santé formateur est ici un éveilleur qui favorise l expression et la communication, en stimulant les potentialités existentielles, psychologiques et culturelles de l apprenant. L accompagnement dans sa visée éthique et anthropologique s inscrit dans une finalité en termes d accompagnement pédagogique personnalisé, de but à atteindre, à savoir la professionnalisation de l étudiant en soins infirmiers. C est probablement le temps fort de l accompagnement autour duquel convergent tous les autres modes d accompagnement pédagogique. CONCLUSION Pour le cadre de santé formateur (de formation initiale infirmière), les représentations des termes accompagnement et soigner utilisent le même appareil de notions (écoute, centration sur la personne, démarche relationnelle, assistance, aide ). Tout ce qui va dans le sens d un prendre soin pédagogique de l étudiant en soins infirmiers va dans celui d un prendre soin de la personne soignée. Nul ne conteste cette réalité. Tout se passerait comme si les deux représentations seraient construites à partir de ressources cognitives appartenant à un même héritage de valeurs et de croyances. Au final, qu en déduire? Nous avons effectivement constaté dans l analyse lexicale des deux recueils de données des convergences articulées autour de deux pôles (relationnel et apprentissage). Le protocole de recherche de la zone muette a mis en évidence des éléments dormants sous les notions de dépendance, d assistance, de soutien, de démarche relationnelle. Ces cadres de santé formateurs parlent-ils d accompagnement ou de prendre soin? Les étudiants en soins infirmiers de troisième année perçoivent l accompagnement dans son inscription institutionnelle comme une obligation. Ne faut-il pas dès lors interroger la progression du dispositif de formation accompagnante mis en place sur les trois années de formation, ou bien la posture, voire la professionnalité des acteurs qui assurent cet accompagnement? Dans le matériel discursif recueilli auprès des cadres de santé formateurs et des étudiants en soins infirmiers dans le cadre de cette étude, nous retrouvons la signification très prégnante, voire homogène, d un accompagnement non disjoint d un prendre soin pédagogique. Dans leurs activités pédagogiques, ces cadres de santé formateurs mettent en avant un aspect du prendre soin dans des activités d aide, de conseil, de formalisation, d accompagnement. Dans cette pensée professionnelle se dessine une approche bipolaire. L une centrée sur le désir et la volonté de prendre soin de l apprenant dans une visée humaniste et existentialiste. L autre centrée sur la réflexion, la prise de distance, l opérationnalisation pédagogique, dans une visée didactique et transmissive. Dans le contexte d une pédagogie par alternance, dans la mouvance sociétale actuelle où le système de santé est en constante évolution, où la formation initiale en soins infirmiers interroge (validation des acquis de l expérience VAE, référentiel de compétences ), nous pouvons nous poser la question de savoir comment ce cadre de santé formateur concilie dans une même pratique deux professions, infirmière et/ou enseignante, qui convoquent des compétences différentes. Certains professionnels, nous l avons démontré, investissent davantage leur fonction pédagogique. D autres portent leurs efforts d investissement professionnel sur le métier d infirmier. Cet accompagnement, tout comme le prendre soin, s inscrirait ainsi dans une démarche casuistique (au cas par cas), impliquant une prise en compte holistique de l apprenant, dans son processus d évolution et de maturation. NOTES 1. Morin E. Introduction à la pensée complexe. Paris : ESF, 1992 : 4 e de couverture. 2. Saint-Jean M. Le bilan de compétences. Des caractéristiques individuelles à l accompagnement de l implication dans le projet. Paris : L Harmattan, 2002 : Moscovici S. La psychanalyse : son image et son public. Paris : PUF, Dictionnaire de la formation et du développement personnel. Paris : PUF, Bataille M, et al. Représentations sociales, représentations professionnelles, système des activités professionnelles. In L année de la Recherche en Sciences de l Éducation. Paris : PUF, 1997 : RÉFÉRENCES Le Moigne J-L. La théorie du système général, théorie de la modélisation. Paris : PUF, 2 e éd., Raynal F, Rieunier A. Pédagogie : dictionnaire des concepts clés. Paris : ESF, 2 e éd L AUTEUR Nadia Péoc h, cadre supérieur de santé, direction des soins, chargée de recherche/interface université et institut de formation en soins infirmiers, CHU de Toulouse (31) SOiNS CADRES DE SANTÉ - n 66 - mai

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours Niveau : Section : CONTEXTE DE L UNITÉ DE FORMATION 428 98 30 08 U36 D1 (DOMAINE 903) Enseignement supérieur pédagogique de type court Bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éducatif

Plus en détail

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation.

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation. Ministère chargé des affaires sociales Etablissement de formation Nom du candidat Prénoms du candidat Livret de formation Diplôme d Etat d éducateur spécialisé LE PRESENT LIVRET COMPREND 1 Présentation

Plus en détail

INDIVIDUALISATION DES PARCOURS ET DES APPRENTISSAGES AU CFA-BTP Dieppe Eu

INDIVIDUALISATION DES PARCOURS ET DES APPRENTISSAGES AU CFA-BTP Dieppe Eu N 129 - VEVERT Michel INDIVIDUALISATION DES PARCOURS ET DES APPRENTISSAGES AU CFA-BTP Dieppe Eu Préambule Une logique d alternance intégrative se joue dans la concertation permanente entre les acteurs

Plus en détail

Méthodes d investigation

Méthodes d investigation Méthodes d investigation 1 LE QUESTIONNAIRE LE questionnaire 1. l économie générale du questionnaire : 2. L avant questionnaire 3. la construction du questionnaire 4. Le choix de l échantillon 2 1. Le

Plus en détail

Référentiel de formation des aides-soignants

Référentiel de formation des aides-soignants Référentiel de formation des aides-soignants Documents de référence La formation Arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant Annexes I : référentiel

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007. ENFA de Toulouse-Auzeville (France)

IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007. ENFA de Toulouse-Auzeville (France) IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007 ENFA de Toulouse-Auzeville (France) Notre projet général Les pratiques d enseignement, centre de nos recherches

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS

1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS 1. Présentation générale du volet «Recherche» du projet PASS Parallèlement aux activités d échange et d organisation des rencontres et du séminaire thématique, nous avons réalisé durant les premières phases

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let.

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. b, OFPr Filière d études Certificat complémentaire pour la maturité

Plus en détail

www.cadredesanté.com «En quoi les espaces de réflexion permettent-ils aux soignants de dispenser des soins de qualité?».

www.cadredesanté.com «En quoi les espaces de réflexion permettent-ils aux soignants de dispenser des soins de qualité?». Une pratique réflexive pour des soins de qualité Descriptif : Une recherche clinique, réalisée auprès d infirmières et de puéricultrices, illustre l enrichissement des pratiques de soins par la création

Plus en détail

CERTIFICATION CONSEILLER - CONSULTANT BILAN DE COMPETENCES

CERTIFICATION CONSEILLER - CONSULTANT BILAN DE COMPETENCES CERTIFICATION CONSEILLER - CONSULTANT BILAN DE COMPETENCES CERTIFICATION Durée : 70H00 Public : - Consultant ou conseiller en orientation professionnelle et/ou en insertion professionnelle en activité

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

L alternance. I. Définition. II. Les différents types d alternance. III. Les liens avec la formation

L alternance. I. Définition. II. Les différents types d alternance. III. Les liens avec la formation L alternance I. Définition Selon S. Raynal et A. Rieunier, elle est d abord définie comme un dispositif de planification de la formation basée sur un principe d interactions entre des situations de formation

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Mission du formateur I.F.S.I. REDACTEUR : Christine BELOEIL : Directeur IFSI DATE : le 21 JANVIER 2005 MIS A JOUR LE 15 SEPTEMBRE 2005 MIS A JOUR LE 31 AOUT 2007

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence Chapitre 6 : Les actions de la Démarche Compétence... 1 6.1. Évaluation des compétences... 2 6.1.1 Mesure des écarts entre compétences

Plus en détail

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EDUCATEUR:

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master domaine Sciences humaines et sociales, mention Sciences Du Langage, spécialité Didactique des langues et des cultures

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d

Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d Institut de Formation d Aides-Soignants Tél. : 03 88 71 62 92 Fax : 03 88 71 62 66 ifas@neuenberg.fr N SIRET : 778 950 550 000 54 N de déclaration d activité en tant qu organisme formateur : 42670364267

Plus en détail

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification Reconnaissance de la professionnalité de stagiaires en enseignement au secondaire et rôles des superviseurs Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation

Plus en détail

Maquette de Master 1 à 300h hors stage

Maquette de Master 1 à 300h hors stage Maquette de Master 1 à 300h hors stage Semestre/U E ECT S Contenu des enseignements Horaires Semestre 1 UE 1 VPMIF11 6 Modèles théoriques et culture professionnelle Conseil pédagogique et trajectoires

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

Actes du 24 ième colloque de l Admee Europe L évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel

Actes du 24 ième colloque de l Admee Europe L évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel PRATIQUES EVALUATIVES ENSEIGNANTES ET SOCLE COMMUN DES CONNAISSANCES ET DES COMPETENCES : PRATIQUES EFFICACES? PRATIQUES INNOVANTES? Sandra Safourcade, université de Rennes 2, centre de recherche sur l

Plus en détail

Diplôme Universitaire Tutorat dans la formation des étudiants paramédicaux

Diplôme Universitaire Tutorat dans la formation des étudiants paramédicaux Diplôme Universitaire Tutorat dans la formation des étudiants paramédicaux Responsable Pédagogique : - Chantal Eymard - MCF HDR AMU - Danielle Orsini, directrice des Instituts de Formation des Cadres de

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE Formation des Chefs d Etablissement d Affectation Management adaptatif et délégations Support participants SOMMAIRE La formation dans son contexte p.3 Les facteurs

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français Caroline Mraz Qu est-ce que le FOU? Le concept de Français sur objectif universitaire (FOU) a émergé en tant que nouvelle

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

FORMATION CONTINUE Programme

FORMATION CONTINUE Programme Arsi Prog2015-BAT3:PF 2011 12/08/14 11:34 Page1 2 0 1 5 FORMATION CONTINUE Programme Association de Recherche en Soins Infirmiers agréée pour la formation continue 109, rue Negreneys 31200 TOULOUSE Tél.

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée Votre formation en enseignement spécialisé La HEP Vaud vous prépare au Master of Arts et Diplôme dans le domaine de la pédagogie

Plus en détail

MOI-questionnaire sur le concept de soi

MOI-questionnaire sur le concept de soi MOI-questionnaire sur le concept de soi Wilfrid LAROCHELLE QUEBEC conseiller d'orientation Atelier de pratique :français / Workshop of practices :French Nom des intervenants & Institutions d appartenance

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION

UN NOUVEAU PROGRAMME.. .. LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION UN NOUVEAU PROGRAMME.... LES COMPETENCES PROFESSIONNELLES AU CŒUR DE LA FORMATION LA FORMATION SE DEROULE SUR 3 ANS SOIT 6 SEMESTRES Rentrée en septembre, sortie en juin Semestre 1 -> 15 semaines à l IFSI

Plus en détail

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques 2328 DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques I ENJEU SOCIAL : UN DEBAT DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL Il existe un débat récurrent

Plus en détail

FORMATION Coach & Team. Promotion CT26 - Lyon

FORMATION Coach & Team. Promotion CT26 - Lyon FORMATION Coach & Team Promotion CT26 - Lyon JBS est une école de coaching animée par des enseignants et des superviseurs de coachs, tous intervenants en entreprise et didacticiens, ayant eu un parcours

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Apprendre avec les TICE? Projet de recherche PluriFormation (PPF) Une approche pluridisciplinaire Alain Mille Journées Eductice 14-15 mai 2009

Apprendre avec les TICE? Projet de recherche PluriFormation (PPF) Une approche pluridisciplinaire Alain Mille Journées Eductice 14-15 mai 2009 Apprendre avec les TICE? Projet de recherche PluriFormation (PPF) Une approche pluridisciplinaire Alain Mille Journées Eductice 14-15 mai 2009 Plan de l exposé Apprendre avec les TICE? Les questions qui

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

Information nouveau programme infirmier

Information nouveau programme infirmier Information nouveau programme infirmier Pourquoi ce nouveau programme? Des besoins de santé qui se modifient Une offre de soins à adapter La nécessitn cessité d harmoniser les diplômes entre pays européens

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Jacques CITTEE - DUERMG Module d aide à la préparation de la thèse Février 2013 La recherche qualitative Une recherche dont les problématiques et les

Plus en détail

CARRIÈRES SOCIALES MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES

CARRIÈRES SOCIALES MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES 1 2 CARRIÈRES SOCIALES SOMMAIRE PRÉAMBULE - Organisation des études - Adaptation locale MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES OPTION ANIMATION SOCIALE ET SOCIO-CULTURELLE 1 - Méthodologie,

Plus en détail

L alliance thérapeutique

L alliance thérapeutique L alliance thérapeutique UE 4.2 S3 Le 5 septembre 2012 FC Un peu d histoire (1) Terme employé par FREUD dès 1913: Alliance forte entre patient et thérapeute indispensable dans le cadre d une psychothérapie

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09)

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09) Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09). PSYCHOLOGIE CLINIQUE : définition de base o Nature du domaine professionnel : la psychologie clinique est une discipline se souciant du bien-être

Plus en détail

Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience

Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience Séquence réalisée en cycle 3 Sylvie FRÉMINEUR P.E., École du Chaumet, Évires, 74 Jean-Michel ROLANDO Formateur, IUFM Bonneville, 74 Les relations entre

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Accompagner des équipes et des organisations, c est un plus! Transmettre au plus grand nombre vos compétences acquises sera votre challenge

Accompagner des équipes et des organisations, c est un plus! Transmettre au plus grand nombre vos compétences acquises sera votre challenge INSTITUT DE COACHING MAROC Cultiver les savoirs, semer les compétences pour que vous récoltiez les fruits de vos efforts Créé par Catherine SEKOU et Nadia JALAL, l Institut de Coaching dispense un enseignement

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS Dispositif de Formations de formateurs 1 RÉUSSIR SON PARCOURS Vous souhaitez : Devenir formateur permanent ou occasionnel Obtenir une certification de formateur Vous perfectionner dans votre métier Réaliser

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride

Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride Contribuer à la professionnalisation des étudiants dans un dispositif de formation hybride 1 retour d expérience sur le dispositif de formation hybride à l institut de formation en soins infirmiers de

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT

UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT Document de référence pour la conception et la rédaction des Rapports de Stage effectués en milieu professionnel pour l obtention du Master

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

Accompagner un changement orienté

Accompagner un changement orienté Accompagner un changement orienté Quelles compétences développer? Mai 2011 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone : 819-376-5011 poste 3644 Louise.lafortune@uqtr.ca Contenu Introduction

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Promouvoir des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement

Plus en détail

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé)

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé) MASTER PROFESSIONNEL Sciences de l éducation master (bac+5). (ex DESS) Consultant chargé de missions d évaluation Pour devenir intervenant chargé de missions d évaluation : Expert, consultant ou coach

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

SCI03 - Analyse de données expérimentales

SCI03 - Analyse de données expérimentales SCI03 - Analyse de données expérimentales Introduction à la statistique Thierry Denœux 1 1 Université de Technologie de Compiègne tél : 44 96 tdenoeux@hds.utc.fr Automne 2014 Qu est ce que la statistique?

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail