Pratiques exemplaires pour les soins des mii Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pratiques exemplaires pour les soins des mii Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient"

Transcription

1 Pratiques exemplaires pour les soins des mii Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient COMPRENDRE. prendre contrôle. mieux vivre. CDHF.ca

2

3 Pratiques exemplaires pour les soins des mii Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Novembre 2013 <http://www. CDHF.ca> 1

4 Pratiques exemplaires pour les soins des mii Membres du comité de l élaboration du rapport Pratiques exemplaires pour les soins des MII : prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient de la Fondation canadienne de la santé digestive : Usha Chauhan, IA (catégorie avancée), maîtrise en soins infirmiers, B.Sc.Inf., IP en soins actifs, infirmière praticienne certifiée en gastroentérologie, Centre médical de l Université McMaster, professeure adjointe en clinique, École des sciences infirmières de l Université McMaster Barbara K. Currie, maîtrise en soins infirmiers, IA-IP Infirmière praticienne en maladies inflammatoires de l intestin, Centre des sciences de la santé Reine- Elizabeth II Richard N. Fedorak, M.D., professeur de médecine, Université de l Alberta Président, Fondation canadienne de la santé digestive Karen Frost B.Sc.Inf., IA (catégorie avancée), maîtrise en soins infirmiers, IP-pédiatrie Infirmière praticienne, The Hospital for Sick Children D re Smita Halder, MRCP (R.-U.), Ph. D. Professeure adjointe, Université McMaster Kathleen P. Ismond, M. Sc., MBSI Spécialiste de l information, Université de l Alberta Karen I. Kroeker, M.D., FRCPC Professeure adjointe, Université de l Alberta Catherine Mulvale, B.A. Directrice générale, Fondation canadienne de la santé digestive Kathleen Murray, B.A. Fondatrice, Robbie s Rainbow Marlene M. Stone, IA, B.Sc.Inf. Infirmière clinicienne, Clinique des maladies inflammatoires de l intestin, Centre médical de l Université McGill Hôpital Royal Victoria Gabrielle Bauer, B.Sc. Rédactrice médicale, Toronto La rédaction du rapport Pratiques exemplaires pour les soins des MII de la Fondation canadienne de la santé digestive a été rendue possible grâce à une subvention sans restrictions de la part de 2

5 Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Table des matières Résumé Introduction Comprendre les MII Les MII au Canada et dans le monde Les répercussions des MII Lacunes dans les soins des MII L équipe multidisciplinaire et l infirmière/l infirmier spécialisés en MII L influence des infirmières/infirmiers spécialisés en MII sur la gestion des MII Les Centres d excellence pour les soins des MII Recommandations <http://www. CDHF.ca> 3

6 4 Pratiques exemplaires pour les soins des mii

7 Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Résumé Les maladies inflammatoires de l intestin (MII) ont des répercussions énormes et non reconnues sur les Canadiens en tant qu individus, sur la société canadienne et sur le système de soins de santé canadien. Bien que notre pays ait une base solide en matière d expertise et d infrastructures pour les MII, la recherche suggère qu il existe des modèles plus efficaces pour les pratiques exemplaires. Les faits et les recommandations indiqués cidessous justifient une attention sérieuse. Aperçu des MII Les maladies inflammatoires de l intestin (MII) regroupent au moins deux affections distinctes qui causent des inflammations (rougeur et enflure) et des ulcérations (plaies) du tube digestif : la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. La colite ulcéreuse provoque des ulcérations et des inflammations de la muqueuse du gros intestin (côlon), commençant au rectum et progressant en amont de l intestin. La maladie de Crohn peut affecter n importe quelle partie du tube digestif. Les sections de l intestin touchées par la maladie sont souvent entrecoupées de sections en santé. La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn peuvent causer de la diarrhée, de graves douleurs et crampes abdominales, des nausées et des vomissements, une perte d appétit et une perte de poids. Les MII sont traitées à l aide de différentes catégories de médicaments, notamment des aminosalicylates, des corticostéroïdes, des immunosuppresseurs et des médicaments biologiques (des médicaments créés grâce à des méthodes biotechnologiques), ou si la pharmacothérapie ne fonctionne pas la chirurgie. Faits saillants sur les MII La prévalence des MII au Canada est l une des plus élevées au monde : environ Canadiens, soit un sur 150, vit avec ces maladies ( souffrent de la maladie de Crohn et souffrent de la colite ulcéreuse). Environ enfants canadiens souffrent de MII. Plus de nouveaux cas de MII sont diagnostiqués chaque année. L incidence des MII est à la hausse depuis 2001, tout particulièrement chez les enfants de 10 ans et moins. 20 à 30 % des personnes souffrant de MII ont reçu un diagnostic avant l âge de 20 ans. Les répercussions des MII Les personnes atteintes de MII jouissent d une moins bonne qualité de vie que la population générale dans tous les aspects de la santé. En plus des symptômes digestifs, de nombreuses personnes vivant avec les MII souffrent aussi souvent de douleurs articulaires (72 %), de problèmes cutanés (42 %) et d inflammation des yeux (23 %). La malnutrition et les anomalies sanguines sont fréquentes chez les patients de MII; la malnutrition peut être causée par le fait que la personne évite certains aliments spécifiques ou groupes alimentaires, soit parce qu elle souffre déjà de symptômes soit parce qu elle craint que d autres symptômes apparaissent. La plupart des patients souffrant de MII vivent leur première expérience d hospitalisation dans les deux ans suivant leur diagnostic, et plus de la moitié des personnes atteintes de la maladie de Crohn nécessiteront un jour une chirurgie. Les MII qui affectent le gros intestin font augmenter les risques de souffrir de cancer colorectal. Les personnes atteintes de MII présentent un taux de participation à la main-d œuvre plus faible; la maladie peut également avoir des répercussions sur le rendement scolaire et, de ce fait même, sur la réalisation professionnelle et le salaire, imposant ainsi un important fardeau économique et souvent sous-évalué. <http://www. CDHF.ca> 5

8 Pratiques exemplaires pour les soins des mii Les dépenses associées aux MII au Canada totalisaient la somme de 2,8 milliards de dollars en 2012, de cela, 1,2 milliard de dollars représentaient les dépenses médicales directes et 1,6 milliard de dollars représentaient les dépenses indirectes (pertes d opportunités). Les MII ont également des répercussions sur les soignants qui doivent souvent participer activement aux soins des patients, ce qui peut entraîner «l épuisement des soignants». Lacunes dans les soins des MII La sensibilisation du public aux symptômes des MII et aux facteurs de risques pouvant causer les MII est faible. De plus, la stigmatisation persistante face aux problèmes digestifs peut empêcher les personnes de chercher l aide médicale dont elles ont besoin. Les MII n étant pas évitables, elles ne sont pas inclues dans les politiques de prévention des maladies chroniques ni les campagnes éducatives financées par le gouvernement. La sensibilisation auprès des médecins de soins primaires est aussi inégale, ce qui peut faire obstacle au diagnostic. L accès à des soins de qualité pour les patients souffrant de MII varie considérablement à travers le pays. Le deux tiers des patients souffrant de symptômes cliniquement importants des MII doit attendre plus de 18 semaines avant de se faire traiter tandis que l Association canadienne de gastroentérologie recommande un maximum de 2 semaines. L observance thérapeutique chez les patients souffrant de MII est incohérente. Il n existe aucun service financé par l État pour les personnes vivant avec des MII et leurs soignants. Solutions fondées sur des données probantes La nature chronique des MII et le besoin de suivi continu des patients cadrent bien avec le modèle de gestion multidisciplinaire. Les principaux leaders d opinion au Canada et ailleurs s accordent pour dire qu une équipe multidisciplinaire constitue la structure la plus efficace pour gérer les MII. Le Groupe IBD Standards, un consortium d associations médicales et d infirmières/d infirmiers au R.-U., recommande une équipe multidisciplinaire comprenant des infirmières/des infirmiers spécialisés en MII. Des sondages auprès de patients atteints de MII indiquent que ces derniers favorisent également une approche ayant recours à une équipe multidisciplinaire. Les infirmières/les infirmiers spécialisés en MII représentent un précieux élément de l équipe multidisciplinaire de soins. Il y a actuellement très peu de ces infirmières/infirmiers au Canada. Davantage de recherche est nécessaire afin de déterminer comment les infirmières/les infirmiers spécialisés en MII pourraient accroître l accès et l efficacité de la prestation des soins pour les personnes souffrant de MII. Le rôle des infirmières/des infirmiers spécialisés en MII varie de la prestation de soins cliniques avancés à l enseignement, la recherche, aux services de conseils et à la gestion des services. La prestation de soins aux personnes souffrant de MII est améliorée par un gestionnaire de cas spécialisé en MII, qui coordonne le déroulement des soins et s assure que le patient obtient un suivi et du soutien constants. La création de Centres d excellence des MII organisés en fonction de trois piliers d excellence soins au patient, recherche et enseignement peut faciliter le flux d information au sujet des pratiques exemplaires, aider à déterminer les critères d excellence et aborder les lacunes dans les soins actuels. Un consortium sur les MII peut servir d organe centralisé pour développer des Centres d excellence des MII à travers le pays et transmettre l information dans ces centres. 6

9 Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Recommandations Après révision du statut actuel des soins apportés aux personnes souffrant de MII au Canada et de la documentation mondiale sur les pratiques exemplaires concernant cette maladie, la Fondation canadienne de la santé digestive recommande : Que les MII soient reconnues comme une maladie chronique et qu on leur accorde priorité en matière de santé Davantage de financement et de ressources alloués aux MII La création d un consortium sur les MII afin de faciliter et d harmoniser le développement de Centres d excellence des MII L adoption d une approche basée sur un modèle d équipe multidisciplinaire pour traiter les MII, dans les Centres d excellence et ailleurs au Canada Une utilisation plus stratégique des membres de l équipe multidisciplinaire, y compris des infirmières/ infirmiers spécialisés en MII ainsi que davantage de recherche pour corroborer les pratiques exemplaires du modèle de l équipe multidisciplinaire La collecte et l évaluation de données pour déterminer la valeur et améliorer davantage l efficacité. Les recommandations proposées aideraient à créer l infrastructure nécessaire pour permettre l accès opportun et équitable aux services, pour promouvoir les pratiques exemplaires et offrir des soins plus efficaces et rentables. L adoption de ces recommandations aidera le Canada à offrir des soins de normes supérieures à l intention de sa vaste communauté de personnes atteintes de MII, à améliorer considérablement leur qualité de vie et à faire en sorte que notre pays devienne un chef de file à l échelle internationale en matière de MII. <http://www. CDHF.ca> 7

10 8 Pratiques exemplaires pour les soins des mii

11 Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Introduction Les maladies inflammatoires de l intestin (MII) constituent une préoccupation de santé sérieuse et sous-estimée. Les maladies inflammatoires de l intestin (MII) sont un groupe de troubles que l on peut diviser en deux : les troubles liés à la colite ulcéreuse et les troubles liés à la maladie de Crohn. Ces maladies affectent des centaines de milliers de Canadiens qui sont souvent à un âge productif et énergétique et compromettent gravement leur éducation, leur productivité, leur participation à la main-d œuvre, leurs relations et leur qualité de vie en général. La plupart des Canadiens sont conscients des effets dévastateurs de maladies bien connues comme le diabète et le cancer. Les MII n imposent pas moins de contraintes sur les personnes qui en souffrent, leur famille et le système de soins de santé. La maladie de Crohn tout comme la colite ulcéreuse sont des maladies permanentes pour lesquelles il n existe aucun remède. Pour gérer leurs symptômes, la plupart des patients doivent avoir recours à une combinaison de médicaments puissants et souvent dispendieux, et plusieurs devront un jour subir une chirurgie. Les patients souffrant de MII courent également plus de risques de développer le cancer colorectal et de mourir prématurément. Bien que le Canada possède une base solide en matière d expertise dans les soins pour les MII, nous n avons pas de structure intégrée qui nous permettrait de déployer des pratiques exemplaires à travers le pays. La recherche effectuée dans différents pays a démontré que les équipes multidisciplinaires offrent le plus haut niveau de soins pour presque toutes les maladies chroniques, y compris les MII. Nous devons développer de telles équipes de façon plus élargie et systématique partout au Canada. De plus, de telles équipes doivent exploiter davantage les infirmières/les infirmiers spécialisés en MII, qui peuvent remplir de façon sécuritaire et rentable plusieurs des fonctions associées aux soins à apporter aux patients de MII. Les gastro-entérologues les médecins spécialistes responsables des soins de la plupart des patients souffrant de MII sont peu nombreux au Canada. Une approche multidisciplinaire faisant usage de manière stratégique des infirmières/des infirmiers spécialisés en MII est sensée au point de vue clinique, logistique et économique. Pour concrétiser le modèle multidisciplinaire partout au Canada, nous devons reconnaître que les MII sont une maladie chronique, en faire une priorité nationale et mettre en œuvre un consortium d expertise centralisé afin de guider les cliniques en MII pour qu elles deviennent des centres d excellence. Étant une maladie chronique et souvent invalidante, les MII placent des demandes immodérées sur les patients, leur famille et le système de soins de santé. Une structure intégrée pour les soins des MII améliorera non seulement la qualité des soins, mais aussi l efficacité de la prestation de ces soins tout en créant une synergie en recherche, en évaluation et en enseignement. Il est urgent de développer une approche systématique et centralisée pour améliorer les soins aux personnes souffrant de MII. C est la seule façon de progresser. <http://www. CDHF.ca> 9

12 10 Pratiques exemplaires pour les soins des mii

13 Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Comprendre les MII Les MII provoquent une inflammation chronique de toutes les parties ou de quelques parties du tube digestif. Ces maladies regroupent deux affections distinctes qui causent des inflammations et des ulcérations du petit et du gros intestin : la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. Les MII peuvent être douloureuses et invalidantes et peuvent même mener à des complications potentiellement fatales. 1 Bien que ces maladies aient tendance à être héréditaires, elles ne touchent cependant pas tous les membres d une famille. Colite ulcéreuse La colite ulcéreuse affecte généralement seulement la muqueuse du gros intestin (côlon), commençant au rectum et progressant en amont de l intestin. Parmi les symptômes qui se développent habituellement graduellement, notons : Diarrhée sévère et sanglante Fausses envies d aller à la selle Douleurs et crampes abdominales Nausées et vomissements Perte d appétit Perte de poids Fièvre légère Anémie Perte de liquides organiques Chez une importante minorité de patients, la colite ulcéreuse cause aussi des symptômes qui n affectent pas seulement le tube digestif, comme l arthrite, l ostéoporose et l uvéite. 3 La maladie apparaît la plupart du temps chez les personnes âgées de 15 à 40 ans et connaît un deuxième pic d incidence chez les personnes âgées de 50 à 80 ans. De cause mal comprise 3, elle se développe moins souvent que la moyenne chez les fumeurs actuels, mais les ex-fumeurs semblent être plus à risque. 3 Même si la colite ulcéreuse est une maladie permanente, l inflammation qu elle cause a tendance à fluctuer. Plusieurs personnes touchées vivent des périodes où leurs symptômes sont actifs en alternance avec des périodes de rémission sans douleur. La colite ulcéreuse affecte généralement seulement la muqueuse du gros intestin (côlon) et le rectum Maladie de Crohn La maladie de Crohn peut causer des inflammations dans n importe quelle partie du tube digestif, de la bouche à l anus, mais affecte généralement la partie inférieure du petit intestin et la partie supérieure du côlon. Les ulcérations peuvent se propager profondément dans les parties touchées du tube digestif. Les sections de l intestin touchées par la maladie sont souvent entrecoupées de sections en santé. <http://www. CDHF.ca> 11

14 Pratiques exemplaires pour les soins des mii La gravité de la maladie de Crohn varie de légère à grave et peut se développer graduellement ou apparaître soudainement, sans avertissement. Les symptômes, qui varient beaucoup selon les parties du tube digestif touchées par la maladie, peuvent inclure : 4 Des douleurs abdominales Des crampes De la diarrhée Des nausées Des vomissements Une perte d appétit Une perte de poids Bien que la maladie de Crohn puisse apparaître à n importe quel âge, la plupart des personnes reçoivent un diagnostic avant l âge de 30 ans. Parmi les facteurs de risques, nous retrouvons : les antécédents familiaux, le tabagisme, le fait d être d origine juive de l Europe de l Est et le fait d habiter en ville et dans un pays industrialisé. La maladie de Crohn peut causer des On ne sait pas ce qui cause la maladie chez les personnes à inflammations dans n importe quelle partie risque, mais les chercheurs croient que quelque chose du tube digestif, de la bouche à l anus déclenche une réaction du système immunitaire pour qu il s attaque par erreur aux bactéries inoffensives ou bénéfiques, aux aliments et même aux tissus de son propre corps. Maladie permanente, la maladie de Crohn suit généralement un schéma où les poussées actives alternent aux périodes de rémission. Colite ulcéreuse versus maladie de Crohn : Similitudes et différences 3,5 Attributs Colite ulcéreuse Maladie de Crohn Facteurs de risques Ex-fumeur Fumeur, antécédents familiaux, endroit géographique, origine Âge Deux pics de diagnostics : 15 à 40 ans et Habituellement avant 30 ans 50 à 80 ans Schéma de l apparition Habituellement graduelle Graduelle ou soudaine Chronicité Permanente Permanente Schéma de l inflammation Continue le long d une partie du tube digestif, implique toujours le rectum Segments touchés en alternance avec des segments sains Apparence de l inflammation Saignement Endroit de la douleur Habituellement, seulement présente sur la muqueuse interne de l intestin Fréquent lorsque la personne va à la selle Généralement dans la partie inférieure gauche de l abdomen Les ulcères peuvent pénétrer toute l épaisseur de la muqueuse intestinale Rare Généralement dans la partie inférieure droite de l abdomen 12

15 Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Traiter les MII L objectif du traitement pour soigner les MII est d éliminer les symptômes, de prévenir les poussées actives et de redonner aux patients leur qualité de vie. Les médicaments contrôlent les symptômes et favorisent la guérison chez la plupart des patients. La chirurgie peut être justifiée si les médicaments ne fonctionnent pas pour contrôler les symptômes, si des changements précancéreux sont décelés dans le côlon et si des complications graves se présentent. Quatre catégories de médicaments sont actuellement utilisées pour traiter les MII, et certains patients se soignent aussi à l aide d antibiotiques : 6,7 L aminosalicylate : ces médicaments, qui contiennent de l acide 5-aminosalicylique, sont efficaces pour traiter les poussées actives de MII de gravité légère à modérée et pour maintenir les périodes de rémission. De récentes données probantes indiquent qu ils sont plus efficaces pour la colite ulcéreuse que pour la maladie de Crohn. Les corticostéroïdes : ces puissants médicaments anti-inflammatoires qui agissent rapidement constituent le pivot du traitement des poussées actives. En raison de leur profil d effets secondaires, il est déconseillé de les utiliser à long terme ou de les utiliser à court terme de façon répétée. Les immunomodulateurs : ces médicaments réduisent la réaction inflammatoire en modifiant l activité du système immunitaire. Les immunomodulateurs conviennent aux patients qui ne répondent pas à l acide 5-aminosalicylique ou aux stéroïdes, souffrent d une maladie cortico-dépendante ou qui doivent maintenir leur période de rémission. Les médicaments biologiques : conçus grâce à des méthodes biotechnologiques et souvent isolés de sources naturelles (humaines, animales ou micro-organiques), ces médicaments réduisent l inflammation en ciblant des voies moléculaires précises qui sont anormales chez les personnes souffrant de MII. Les antibiotiques : les antibiotiques sont efficaces chez les patients souffrant de la maladie de Crohn qui présentent des infections bactériennes, des abcès et des fistules (communications anormales entre les sections de l intestin ou entre l intestin et une autre partie du corps). Certains chercheurs croient également que les antibiotiques peuvent aider à contrôler les symptômes des MII en réduisant les bactéries intestinales. Références 1. Mayo Foundation for Medical Education and Research: Inflammatory Bowel Disease, décembre Téléchargé le 5 septembre 2013 à : 2. Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l intestin, Colite ulcéreuse. Téléchargé le 5 septembre 2013 à : 3. Langan RC, Ulcerative Colitis: Diagnosis and Treatment, Am Fam Physician 2007, vol. 76, p Mayo Foundation for Medical Education and Research: Inflammatory Bowel Disease, Crohn s Disease: Risk Factors, août Téléchargé le 5 septembre 2013 à : 5. Guide 2013 sur la colite ulcéreuse de la Fondation canadienne de la santé digestive. Téléchargé le 12 septembre 2013 à : 6. Guiding your Gut: A family resource for people living with Crohn s Disease, Fondation canadienne de la santé digestive. Téléchargé le 9 octobre 2013 à : 7. Crohn s & Colitis Foundation of America, Treatment options in IBD. Téléchargé le 11 septembre 2013 à : <http://www. CDHF.ca> 13

16 14 Pratiques exemplaires pour les soins des mii

17 Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Les MII au Canada et dans le monde Globalement, on considère les MII comme une maladie des pays développés, qui survient surtout en Europe et en Amérique du Nord. À mesure que les pays en voie de développement deviennent de plus en plus industrialisés, la prévalence (le nombre de cas signalés) et l incidence (le nombre de nouveaux cas) des MII ont tendance à augmenter. Au Canada, la maladie est aussi fréquente que le diabète de type 1 et que l épilepsie et plus de deux fois aussi fréquente que la sclérose en plaques ou que la maladie de Parkinson. Selon un rapport de 2012 de la Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l intestin, intitulé L impact des maladies inflammatoires de l intestin au Canada, environ Canadiens vivent avec les MII 1, soit un Canadien sur 150 ou 0,7 % de la population. Environ enfants souffrent des MII et la prévalence de la maladie au sein de ce groupe est à la hausse. Près de plus de la moitié des patients touchés ( ) sont atteints de la maladie de Crohn et le reste ( ) de la colite ulcéreuse. Les MII au Canada : Faits saillants Canadiens vivent avec les MII ( avec la maladie de Crohn et avec la colite ulcéreuse) Au pays, la prévalence et l incidence des MII sont plus élevées au Québec et en Nouvelle-Écosse et plus faibles en Colombie-Britannique Un Canadien sur 150 souffre de MII (0,7 % de la population) Environ enfants canadiens souffrent de MII Plus de nouveaux cas de MII sont diagnostiqués chaque année (5 700 de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse) L incidence des MII a augmenté depuis 2001, tout particulièrement chez les enfants de moins de 10 ans 20 à 30 % des personnes souffrant de MII reçoivent un diagnostic avant l âge de 20 ans Chez les adultes canadiens, la maladie de Crohn survient légèrement plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes (1,3 femme pour chaque homme atteint), tandis qu il n y a aucune différence de sexe pour la colite ulcéreuse Ces chiffres hissent le Canada parmi les pays ayant les taux de prévalence et d incidence les plus élevés de MII au monde. 1 Tout aussi inquiétant, la prévalence des MII au Canada a augmenté considérablement depuis les derniers chiffres de qui dataient de À l aide d information acquise de la Régie de l assurance maladie du Québec, les chercheurs ont également découvert que la prévalence de la maladie de Crohn avait plus que triplé au Québec entre 1993 et Cette tendance ne se limite pas seulement au Canada : un certain nombre de pays en Europe et en Amérique du Nord ont vu les nouveaux cas de maladie de Crohn doubler au cours des quatre dernières décennies, soit entre 1955 et Bien que l incidence des MII au Canada ait finalement atteint un plateau, on s attend à ce que la prévalence continue de grimper étant donné que de plus en plus de Canadiens vivent plus longtemps avec des troubles chroniques. 4 <http://www. CDHF.ca> 15

18 Pratiques exemplaires pour les soins des mii Pour des raisons encore mal comprises, la fréquence des diagnostics de MII varie largement d un pays à l autre. Par exemple, le taux d incidence de la maladie de Crohn au Canada environ 15 nouveaux cas par tranche de personnes éclipse considérablement les chiffres de la Croatie de 0,7 par tranche de personnes. 2 Comparaison internationale Maladie de Crohn Molodecky 2012 Source : L impact des maladies inflammatoires de l intestin au Canada: Rapport final et recommandations de 2012 Comparaison internationale Colite ulcéreuse Molodecky 2012 Source : L impact des maladies inflammatoires de l intestin au Canada: Rapport final et recommandations de 2012 Références 1. L impact des maladies inflammatoires de l intestin au Canada : Rapport final et recommandations de 2012, Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l intestin. Téléchargé le 8 septembre 2013 à 2. La maladie de Crohn, Centre de médecine virtuelle, dernière mise à jour effectuée le 9 septembre Téléchargé le 8 septembre 2013 à 3. Lowe AM et coll., Epidemiology of Crohn s disease in Quebec, Canada, Inflamm Bowel Dis 2009, vol. 15, pp. 429 à Rapport d étude national sur la prévalence et l impact des troubles digestifs de la Fondation canadienne de la santé digestive, novembre Téléchargé le 8 septembre 2013 à 16

19 Prendre des mesures pour introduire un modèle intégré de soins multidisciplinaires axés sur le patient Les répercussions des MII Santé et qualité de vie Les personnes atteintes de MII jouissent d une moins bonne qualité de vie que la population générale dans tous les aspects de la santé. La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn ont des effets comparables sur la qualité de vie. 1 Ce n est donc pas sans surprise que les personnes aux prises avec une maladie plus active souffrent d une plus grande baisse de leur qualité de vie. Cependant, même les personnes n éprouvant aucun symptôme souffrent de détresse, d anxiété et de peur. 1 En plus des symptômes digestifs, de nombreuses personnes vivant avec les MII souffrent aussi souvent de douleurs articulaires (72 %), de problèmes cutanés (42 %) et d inflammation des yeux (23 %). 2 La plupart des patients souffrant de MII vivent leur première expérience d hospitalisation dans les deux ans suivant leur diagnostic 1, et plus de la moitié des personnes atteintes de la maladie de Crohn nécessiteront un jour une chirurgie. 3 Les MII peuvent aussi accroître la vulnérabilité à d autres maladies et engendrer des complications comme le cancer (voir la boîte ci-dessous). Les femmes souffrant de MII actives, particulièrement de la maladie de Crohn, pourraient connaître des problèmes de fertilité, surtout si elles ont un poids insuffisant ou si leur alimentation n est pas saine. 4 LE LIEN AVEC LE CANCER Le cancer colorectal, qui représente la principale cause de morbidité excédentaire et de mortalité due aux MII, survient chez 5 à 13 % des patients souffrant de la colite ulcéreuse et chez 0,4 à 0,8 % des patients souffrant de la maladie de Crohn. Parmi les facteurs de risques connus, notons : une durée prolongée de la maladie, l étendue prononcée de la maladie, l activité faible de la maladie, un début de maladie à un jeune âge, la présence de certaines complications (p. ex. : maladie sténosée), la présence de certaines autres maladies (p. ex. : angiocholite sclérosante primitive) et possiblement d une surveillance et (ou) d une pharmacothérapie inadéquates. 5 Productivité Les personnes souffrant de MII présentent un taux de participation à la main-d œuvre plus faible que la population générale 1. Chez les Canadiens atteints de MII qui travaillent, des données probantes actuelles suggèrent que certains prennent une retraite anticipée 1. Rien d étonnant à cela quand l on considère que deux tiers des répondants d une étude européenne de plus de patients souffrant de MII ont signalé que leurs symptômes nuisaient à leur capacité d effectuer leur travail. 6 Étant souvent diagnostiquées à l adolescence ou au début de l âge adulte, les MII peuvent également avoir des répercussions sur le rendement scolaire et, de ce fait même, sur le choix d une carrière 1 influençant ainsi le statut socio-économique et le salaire, ce qui est d une importance toute particulière et sous-évaluée. Les MII ont donc non seulement des répercussions sur la santé des patients, mais aussi sur leur carrière, leurs relations, leurs espoirs et leurs rêves. <http://www. CDHF.ca> 17

20 Pratiques exemplaires pour les soins des mii Fardeau économique Une estimation prudente des dépenses totales attribuables aux MII au Canada en 2012 a produit un chiffre de 2,8 milliards de dollars, ce qui équivaut à $ par personne atteinte. 1 Les dépenses médicales directes, qui s élevaient à plus de 1,2 milliard de dollars par année, ont été divisées entre les médicaments (521 millions de $), les hospitalisations (395 millions de $) et les visites médicales (132 millions de $). En raison du fait que la maladie de Crohn engendre des hospitalisations plus fréquentes et une utilisation plus importante de médicaments dispendieux que la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn représente une tranche plus importante de la tarte des dépenses générées par les MII. 1 Les dépenses indirectes reliées aux MII, ce qui comprend les pertes d opportunités pour les patients et la société, totalisaient plus de 1,6 milliard de dollars en Les pertes de travail à long terme représentaient environ 979 millions de dollars de main d œuvre tandis que les absences à court terme au travail représentaient un autre 181 millions de dollars. Les dépenses engagées par les patients, le troisième principal facteur de dépenses indirectes, totalisaient 300 millions de dollars. Les dépenses associées aux soignants doivent également être prises en considération : les parents prenant soin d un enfant atteint de MII génèrent des dépenses annuelles de 7 millions de dollars pour leurs efforts, et l on estime que les dépenses pour prendre soin d un malade gravement atteint de MII atteignent les 32 millions de dollars par année. 1 Selon leurs besoins médicaux, les patients pourraient avoir à débourser pour certaines dépenses, notamment des fournitures de stomie, des modifications à leur maison, des soins formels et des voyages pour des rendez-vous médicaux. 1 Même les patients ayant des régimes de santé privés font souvent face à des quotes-parts considérables pour les médicaments dispendieux. Il existe très peu de solutions pour ces patients, ce qui peut compromettre encore davantage leur santé. Répercussions sur les soignants Robbie s Rainbow Robbie s Rainbow est une œuvre de bienfaisance enregistrée pour enfants se vouant à améliorer la santé et la qualité de vie des enfants vivant avec les MII. Fondé en 2010, l organisme offre de l aide financière, aide les jeunes patients nouvellement diagnostiqués et leur famille à comprendre leurs options et sert d oreille attentive aux parents quand ces derniers ont besoin d exprimer leurs peurs et leurs préoccupations. Les soignants ont besoin de temps pour accompagner les patients souffrant de MII à leurs rendez-vous médicaux, pour rester avec eux ou les visiter à l hôpital et prendre soin d eux à la maison. Non seulement ces tâches prennent-elles du temps et de l énergie, mais elles peuvent aussi grandement affecter le bien-être psychologique des soignants, ce qu on appelle le phénomène de «l épuisement des soignants». Les parents sont particulièrement vulnérables à ce type de stress : dans les cas de MII pédiatriques, au moins un parent doit participer activement aux soins de l enfant malade, ce qui peut mener à jusqu à 7 journées d absences au travail par année. 1 Comme les patients eux-mêmes, il se peut que la carrière et les ambitions des soignants eux-mêmes soient écourtées en raison de leurs responsabilités. Références 1. L impact des maladies inflammatoires de l intestin au Canada : Rapport final et recommandations de 2012, Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l intestin. Téléchargé le 8 septembre 2013 à 2. Sondage sur les conséquences des MII, Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l intestin. Téléchargé le 10 septembre 2013 à (En anglais seulement) 3. Rapport d étude national sur la prévalence et l impact des troubles digestifs de la Fondation canadienne de la santé digestive, novembre Téléchargé le 8 septembre 2013 à 4. Crohn s and Colitis UK Information Sheet: Fertility and IBD. Dernière révision en mars Téléchargé le 10 septembre 2013 à (En anglais seulement) 5. Pohl C. et coll., Chronic inflammatory bowel disease and cancer, Hepatogastroenterology 2000, vol. 47. p Ghosh S. et R. Mitchell, Impact of inflammatory bowel disease on quality of life: Results of the European Federation of Crohn s and Ulcerative Colitis Associations patient survey, J Crohn s Colitis 2007, vol. 1, p

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Ce mémoire est présenté par : Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) Sommaire La santé buccodentaire

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Rapport de recommandations

Rapport de recommandations Comment s assurer que les personnes souffrant d ostéo-arthrite et d arthrite rhumatoïde reçoivent des soins optimaux de par l Europe: recommandations EUMUSC.NET En partenariat avec EULAR et 22 centres

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic

D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic La réussite thérapeutique repose sur la sensibilisation

Plus en détail

Avis sur l accès équitable aux services de psychothérapie

Avis sur l accès équitable aux services de psychothérapie Avis sur l accès équitable aux services de psychothérapie Volet I et II Fiche synthèse de l avis produit par l Institut national d excellence en santé et en services sociaux (INESSS) Juin 2015 Le contenu

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Formulaire de demande du programme de bourses d études AbbVie 2015

Formulaire de demande du programme de bourses d études AbbVie 2015 Formulaire de demande du programme de bourses d études AbbVie 2015 Description du programme Crohn et Colite Canada offrira dix (10) bourses uniques d une valeur maximale de 5 000 $CAN à des étudiants vivant

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Charte de Paris contre le cancer

Charte de Paris contre le cancer Charte de Paris contre le cancer français french 7 8 Profondément troublés par les répercussions importantes et universelles du cancer sur la vie humaine, la souffrance humaine, et sur la productivité

Plus en détail

de l invalidité Pour un retour au travail en santé

de l invalidité Pour un retour au travail en santé Services de gestion de l invalidité Pour un retour au travail en santé Nous visons un retour au travail en santé pour permettre à nos clients de continuer se concentrer sur leur entreprise Dans une petite

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

11/29/2011. Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient. Le centre de soins du patient

11/29/2011. Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient. Le centre de soins du patient Conférence Accelerating Primary Care Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient Calvin Gutkin M.D., CCMF, FCMF Directeur général et chef

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

La Suite SC DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques.

La Suite SC DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. La Suite SC DME Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. Meilleurs renseignements. Meilleures décisions. Meilleurs résultats. Votre pratique repose sur l ensemble de vos

Plus en détail

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Conférencier : Richard Boyer, Ph. D., chercheur au Centre de

Plus en détail

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite le PROJET DIGNITÉ Démystifier la pauvreté au Canada sommaire Vous n êtes peut-être pas témoin de la pauvreté tous les jours. Mais croyez-nous, elle existe. En fait, un Canadien sur onze vit dans la pauvreté.

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE Programmes et services 1 2 Bienvenue Le Centre de rééducation professionnelle appartient à Travail sécuritaire NB, lequel en assure la gestion. Il offre des services

Plus en détail

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire Citation: Thompson JM, MacLean MB. Données probantes concernant les pratiques exemplaires en matière

Plus en détail

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale?

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale? Santé mentale Termes clés Maladie mentale : affection médicale qui perturbe les pensées d une personne, ses sensations, son humeur, sa capacité à établir des relations avec les autres et sa vie quotidienne.

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES

SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES Page 1 of 10 SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES Le Groupe de travail canadien sur la malnutrition (GTCM) a mené une étude à l échelle nationale de 2010 à 2013 afin de déterminer la prévalence de la malnutrition

Plus en détail

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques?

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Janvier 2011 Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Introduction Les soins dispensés aux patients souffrant d affections chroniques

Plus en détail

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ

12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ 12e congrès national de Métropolis IMMIGRATION ET DIVERSITÉ Au carrefour des cultures et au cœur du développement économique ATELIER D6, samedi 20 mars 2010 1 RACIALISATION DE LA PAUVRETÉ À MONTRÉAL :

Plus en détail

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise CHRONIQUE ENTREVUE Stéphane Beaulieu L avenir de la formation universitaire en psychologie Marie Girard-Hurtubise À l instar d autres universités québécoises, le département de psychologie de l Université

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre rectocolite hémorragique Vivre avec une RCH Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen La video pour la sensibilisation à la santé 1 Project de pratique efficace en santé publique Sommaire L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen Le mandat de la santé publique

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR ORDONNANCE COLLECTIVE Nº 02 TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR en vigueur à la clinique Priva Santé La révision du contenu de la présente ordonnance est sous la responsabilité de : Dominique Landry

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

KinLogix DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques.

KinLogix DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. KinLogix DME Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. Meilleurs renseignements. Meilleures décisions. Meilleurs résultats. Votre pratique repose sur l ensemble de vos décisions.

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence. Quatrième étude de cas. Comté d Oxford, Ontario. Automne 2009

NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence. Quatrième étude de cas. Comté d Oxford, Ontario. Automne 2009 NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence Quatrième étude de cas Comté d Oxford, Ontario Automne 2009 Lancement de la mise en œuvre Avril 2008 Localisation géographique Comté d Oxford,

Plus en détail

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013

Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Gestion des liquidités Rapport de vérification final Rapport n o 2/13 25 juin 2013 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction par intérim Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2016

Consultations prébudgétaires 2016 Consultations prébudgétaires 2016 La Société canadienne de psychologie (SCP) est heureuse de présenter les recommandations suivantes au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Conclusions scientifiques Compte tenu du rapport d évaluation du PRAC sur les PSUR concernant

Plus en détail

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs I. Principes directeurs : Soins infirmiers directs 1. Perspectives du patient et de la famille

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Qui nous sommes Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Aperçu général À l aide de données démographiques,

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Amélioration des soins de santé pour les Canadiens LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Amélioration des soins de santé pour les Canadiens février 1999 L engagement : l assurance-santé «Nous avons déjà promis de consacrer davantage

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie de Crohn

La prise en charge de votre maladie de Crohn G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie de Crohn Vivre avec une maladie de Crohn Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis

Plus en détail

Évaluation de suivi des soins en oncologie au moyen de réseaux de soutien régional

Évaluation de suivi des soins en oncologie au moyen de réseaux de soutien régional Évaluation de suivi des soins en oncologie au moyen de réseaux de soutien régional Décembre 2003 Timothy Whelan Eva Grunfeld Jonathan Sussman Julia Abelson Andrew Willan Scott Sellick Cathy Charles Margaret

Plus en détail

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Juin 2012 D r Graham Dickson Université Royal Roads D r Ronald Lindstrom Université Royal Roads D r Charlyn

Plus en détail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail

Liste de controle. Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail Liste de controle Composer avec l arthrite et les troubles musculosquelettiques persistants au travail GUIDE À L INTENTION DES EMPLOYEURS, DES EMPLOYÉS ET DES FOURNISSEURS DE SOINS DE SANTÉ Articulations

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

Sondage auprès des parents sur des questions clés en matière d immunisation

Sondage auprès des parents sur des questions clés en matière d immunisation N o de contrat avec TPSGC : #H1011-080016/001/CY N o d inscription : ROP 115-08 Date du contrat : 30/03/2009 Sondage auprès des parents sur des questions clés en matière d immunisation SOMMAIRE This executive

Plus en détail

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD)

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DU RÉGIME R DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) 1 ICA 15 avril 2008 Le RRMD en chiffres Plus de 500 employeurs 35 900 participants actifs 6 600 retraités 12 000 en 2014 5,5

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012 La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 1 Qu est-ce que la grippe? Infection virale aiguë des voies respiratoires Se propage facilement d un personne à l autre

Plus en détail

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse

L enfant avant tout. Rubéole : dépistage avant la grossesse 30 L enfant avant tout Rubéole : dépistage avant la grossesse Dix pour cent des femmes en âge de procréer n ont pas les anticorps pour les protéger contre l infection rubéolique. Selon l équipe de la division

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Association des infirmières et infirmiers du Canada www.cna-aiic.ca

Plus en détail

Opinion de la Société Parkinson du Québec Accessibilité du médicament «Le NEUPRO» Adoptée par le conseil d administration le 26 septembre 2013

Opinion de la Société Parkinson du Québec Accessibilité du médicament «Le NEUPRO» Adoptée par le conseil d administration le 26 septembre 2013 Adoptée par le conseil d administration le 26 septembre 2013 La mission de la Société Parkinson du Québec (SPQ) est d apporter un appui immédiat aux personnes atteintes de la maladie et à leurs proches

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Services de télétriage

Services de télétriage Chapitre 4 Section 4.13 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services de télétriage Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.13 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Communication Médecin-Pharmacien

Communication Médecin-Pharmacien Communication Médecin-Pharmacien Prescriptions et Remèdes Médecin-Pharmacien Deux perspectives, un même objectif François Parent, MD, CMFC(mu), FCMF Marc Parent, D.P.H, MSc., BCPS Communiquer... Émetteur

Plus en détail

CHAPITRE 9. Les paiements de l assurance-emploi versés en trop Ressources humaines et Développement des compétences Canada

CHAPITRE 9. Les paiements de l assurance-emploi versés en trop Ressources humaines et Développement des compétences Canada CHAPITRE 9 Les paiements de l assurance-emploi versés en trop Ressources humaines et Développement des compétences Canada Rapport d audit de performance Le présent rapport fait état des résultats d un

Plus en détail

Solutions de gestion des problèmes de santé mentale au travail

Solutions de gestion des problèmes de santé mentale au travail Solutions de gestion des problèmes de santé mentale au travail Chaque année, 1 Canadien sur 5 doit composer avec un problème de santé mentale, comparativement à 1 sur 25 pour les maladies cardiaques et

Plus en détail

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir.

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir. Le droit d être informé prend sa source dans les droits fondamentaux de la Charte des droits et libertés québécoise. L article 44 confirme que tout Québécois a droit à l information, sous réserve de la

Plus en détail

Le yoga et la pleine conscience : les preuves selon l ACMTS

Le yoga et la pleine conscience : les preuves selon l ACMTS Le yoga et la pleine conscience : les preuves selon l ACMTS Yoga : Le yoga est un type de médecine douce complémentaire qui, croit-on, stimule l interaction entre le corps et l esprit. Il s agit habituellement

Plus en détail

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES -1- PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES SECTION 1 INTRODUCTION CAC/GL 44-2003 1. Pour de nombreux aliments, le niveau de sécurité sanitaire généralement

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013

Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Éléments hors bilan Rapport de vérification final Rapport N o 20/12 18 février 2013 Diffusion : Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière

Plus en détail

Le champ d exercice de l infirmière. diplômée DIRECTIVE PROFESSIONNELLE. Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière.

Le champ d exercice de l infirmière. diplômée DIRECTIVE PROFESSIONNELLE. Directive professionnelle : Le champ d exercice de l infirmière. DIRECTIVE PROFESSIONNELLE Le champ d exercice de l infirmière (mai 2012) (1/11 ) Mission L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau Brunswick est un organisme de réglementation professionnel

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire

Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire Position de l ADC sur le financement provincial des services de dentisterie dans les hôpitaux et de la formation en médecine dentaire Préambule Les programmes de médecine dentaire offerts dans les hôpitaux

Plus en détail

Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche.

Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche. Fondation de recherche médicale reconnue d utilité publique Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche. www.digestscience.com «Dans cette maladie, les symptômes et les traitements sont pénibles.

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

omnipraticiens du Québec

omnipraticiens du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude d opinion d pour la Fédération des médecins m omnipraticiens du Québec 11250-006 006 Février 2010 www.legermarketing.com Contexte

Plus en détail