Les femmes scientifiques en Europe Approche comparative : variété des contextes culturels et actions au niveau de l Union européenne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les femmes scientifiques en Europe Approche comparative : variété des contextes culturels et actions au niveau de l Union européenne"

Transcription

1 Les femmes scientifiques en Europe Approche comparative : variété des contextes culturels et actions au niveau de l Union européenne Claudine Hermann Professeure honoraire de physique à l Ecole Polytechnique Présidente d honneur de l association Femmes & Sciences Vice-présidente de la Plateforme européenne des femmes scientifiques Colloque Poitiers 27/1/2014

2 Des femmes scientifiques du passé Recherche d aujourd hui : points communs entre pays Situation des femmes scientifiques : des exemples nationaux (France, Allemagne, Portugal, Europe Centrale et Orientale) L Union européenne et les femmes scientifiques La Plateforme européenne des femmes scientifiques - EPWS

3 Des femmes scientifiques du passé Prix Nobel de Physique ou Chimie : 1903 et 1911 : Marie Curie, France 1935 : Irène Joliot-Curie, France 1963 : Maria Goeppert-Mayer, Allemagne 1964 : Dorothy Crowfoot Hodgkin, Grande- Bretagne 2009 : Ada Yonath, Israël

4 The Nobel Foundation Marie SKLODOWSKA-CURIE ( ) Prix Nobel de Physique (1903) et de Chimie (1911) et son mari Pierre CURIE ( ) Première femme professeure à la Sorbonne

5 The Nobel Foundation 1935 Irène JOLIOT-CURIE ( ) Prix Nobel de Physique 1935 et son mari Frédéric JOLIOT ( ) Découverte de la radioactivité artificielle Irène : Sous-secrétaire d état à la Recherche du Front Populaire

6 The Nobel Foundation 1963 Maria GOEPPERT-MAYER ( ), Prix Nobel de Physique 1963 Allemagne et Etats-Unis A imaginé le modèle en couche des noyaux

7 " The Nobel Foundation 1964 Dorothy CROWFOOT-HODGKIN ( ), Prix Nobel de Chimie 1964 Grande-Bretagne Détermination par diffraction de rayons X de la structure d importantes substances biologiques

8 Photo : U. Montan. The Nobel Foundation Ada YONATH (1939- ), Prix Nobel de Chimie 2009 Israël Identification de la structure moléculaire du ribosome par cristallographie

9 Des femmes scientifiques du passé Oubliées par les comités Nobel : Lise Meitner (Autriche, Allemagne, Suède) Rosalind Franklin (Grande-Bretagne)

10 Lise MEITNER ( ) A découvert le processus de fission nucléaire avec Otto Hahn (prix Nobel de Chimie 1944) et Fritz Strassmann. A nommé le phénomène «fission» et en a fourni l explication physique avec Otto Robert Frisch, son neveu. A découvert l élément 91, Proactinium, avec Otto Hahn. Proposée 18 fois pour le prix Nobel

11 Rosalind FRANKLIN ( ) Responsable d une grande partie du travail de recherche ayant permis de comprendre la structure de l acide désoxyribonucléique (ADN). James Watson, Francis Crick et Maurice Wilkins reçurent le prix Nobel pour le modèle en double hélice de l ADN en 1962, 4 ans après sa mort.

12 Des femmes scientifiques du passé Avant le 20 ème siècle, quelques portraits : Jeanne Villepreux-Power, France Maria Sibylle Merian, Pays-Bas

13 Jeanne VILLEPREUX-POWER ( ) naturaliste de Juillac (Corrèze) Dessin de l Argonaute par J. Villepreux-Power

14 Maria Sibylle MERIAN (Francfort 1647-Amsterdam 1717) Naturaliste, auteure de Metamorphosis Insectarum Surinamensium (Amsterdam, 1705) et d autres ouvrages rassemblés après sa mort dans Histoire générale des insectes de Surinam et de toute l'europe (3 vols., Paris, 1771).

15 Recherche d aujourd hui : points communs entre pays Modèle de l excellence en recherche inspiré par les USA (Enseignant-e-s-)chercheurs/euses jugé-e-s sur leur recherche. Quid des autres activités (enseignement, administration, diffusion de la science )? Problèmes nationaux similaires lors de l embauche ou de la promotion de femmes scientifiques («horloge biologique», «tuyau percé», «plafond de verre»..) Déséquilibre entre femmes et hommes dans les postes de décision de la recherche

16 Situation des femmes scientifiques : des exemples nationaux France Allemagne Portugal Europe Centrale et Orientale

17 France 1. Situation des femmes françaises taux de fertilité notable, systèmes de garde des jeunes enfants loi sur la parité en politique mais les quotas sont impopulaires (universalisme) 2. Enseignement supérieur Grandes écoles et universités 3. Structure de la recherche Recherche publique (fonctionnaires embauchés dans leur trentaine) et R&D dans le privé

18 France 4. Les femmes dans la recherche 33 % de femmes dans la recherche publique

19 Toutes disciplines France : enseignement supérieur Pourcentage de femmes (2012) Maîtres de Conférences Professeurs 42% 20% Lettres 55% 35% Droit 46% 24% Sciences 33% 16%

20 Femmes au Centre National de la Recherche Scientifique (2012) 32,8% des chercheurs sont des femmes 44,2% des ingénieur-e-s, 64,8% des technicien-ne-s et administratifs sont des femmes Pourcentage de femmes parmi les chercheurs en évolution très lente

21 France 4. Les femmes dans la recherche 33 % de femmes dans la recherche publique En progrès lent à l université, stable au CNRS Structures en faveur des femmes scientifiques *Missions pour la parité : ministère recherche et CNRS *Comité pour l égalité professionnelle dans l enseignement supérieur et la recherche *soutiens financiers européens Etudes de genre *création de l Institut Emilie du Châtelet (région Ile-de- France, 2006) *reconnaissance plus tardive que dans d autres pays

22 Allemagne 1. Poids de l histoire : Bismarck et les 3K «Kinder, Küche, Kirche» (enfants, cuisine, église) le 3 ème Reich 2. Le fonctionnement de la science : Études supérieures lentes jusqu au Doktorarbeit Mobilité géographique obligatoire jusqu à l habilitation

23 Allemagne 3. Situation des femmes Situation précédente à l Ouest (RFA) et à l Est (RDA) Manque de systèmes de gardes d enfants, école primaire seulement le matin =>Dilemme entre famille et carrière Questions plus récentes «Rabensmutter» (mère corbeau) + taux de fertilité bas =>Angela Merkel : congé parental modifié des crèches supplémentaires «Gebärmaschinen» (mères pondeuses)!

24 Allemagne 4. Structures/mesures pour les femmes scientifiques 29% de femmes dans la recherche universitaire actions depuis les années 1990 femmes dans les comités de recrutement des universités Centre for Excellence Women in Science (soutien aux femmes scientifiques) 5. Label Egalité En 10 ans, 100 lauréats, du secteur public ou privé

25 Portugal Peu de gardes d enfants, solutions familiales 43% de femmes dans la recherche universitaire Mais elles ne sont pas satisfaites de la stagnation relative de leur carrière

26

27 Europe Centrale et Orientale La question de la place des femmes dans la société abordée dès la seconde moitié du 19 ème siècle Avant la Seconde guerre mondiale, la plupart des diplômées de l enseignement supérieur étaient en médecine, éducation, pharmacie et droit A l époque communiste, les femmes étaient sur le marché du travail mais le «plafond de verre» était bas Aujourd hui, relativement haut % de femmes scientifiques Situation variable selon le pays. La dépense en R&D par tête est plus basse là où le % de femmes est relativement haut D après Reclaiming a political voice: Women and Science in Central Europe (EU 2008)

28 L Union européenne et les femmes scientifiques Structures européennes Direction Générale Recherche de la Commission européenne Plateforme européenne des femmes scientifiques

29 Conseil européen des 27 chefs d État et de gouvernement Structures européennes Commission européenne 20 commissaires nommés pour 5 ans Parlement européen 626 députés élus pour 5 ans DG Éducation, DG Recherche Conseil de l Union européenne les 27 ministres concernés

30 Conseil Européen des 27 chefs d État et de gouvernement Structures européennes Commission Européenne 20 commissaires nommés pour 5 ans Parlement européen 626 députés élus pour 5 ans DG Éducation, DG Recherche Conseil de l Union européenne les 27 ministres concernés

31 L Union européenne (UE) et les femmes scientifiques Egalité entre les femmes et les hommes: un des «piliers» principaux de l UE, selon le traité d Amsterdam (1997) Besoin de main d oeuvre scientifique : objectifs de Lisbonne et Barcelone pour 2010 Europe 2020 : compétitivité grâce à la Recherche et l Innovation => Déclarations et travaux sur les Femmes et les sciences

32 La question «Femmes et Sciences» à la DG Recherche Une unité : «Femmes et Sciences» ( ), «Culture scientifique et questions de genre» ( ) «Ethique et genre» (2011- ) Un groupe de fonctionnaires nationaux : le groupe d Helsinki (lobbying au niveau institutionnel) Activités: -Statistiques -Rapports sur «Femmes et Sciences» (public et privé) -Appels à projets européens et «Système de veille/genre» -Plateforme européenne des femmes scientifiques (EPWS) (lobbying au niveau des associations et réseaux)

33 Quelques données européennes (toutes disciplines) «Palmarès» des femmes professeures (rapport ETAN 2000) «Diagramme en ciseaux» (idem) Pourcentage des personnels universitaires de rang A par sexe (She Figures 2012)

34 Pays % femmes enseignantes dans les universités (2010) Grade A (PR) Grade B (MdC) EU Turquie Suisse Finlande Portugal Norvège Suède Italie France Espagne Royaume Uni Grèce Autriche Danemark Allemagne Pays-Bas Belgique D après She Figures 2012

35 D après le rapport ETAN, 2000

36 She Figures 2012

37 Quelles actions? *égalité de traitement *discrimination positive *intégration du genre («gender mainstreaming»)

38 Extrait de «Politiques scientifiques dans l Union européenne Intégrer la dimension du genre, un facteur d excellence», p.23 Communautés européennes 2001

39 Les rapports européens/ Femmes et Sciences ETAN sur les femmes dans la recherche académique en Europe occidentale, 2000 Femmes dans la recherche industrielle (WIR), 2003 Gender and Excellence in the Making, 2004 ENlarge Women In Science to East (Central Europe and the Baltic Republics) (ENWISE), 2004 Femmes en Science et Technologie (WIST), 2006, 2009 Femmes dans les postes de décision de la recherche (WIRDEM), Le défi du genre dans le financement de la recherche, 2009

40 «Femmes et/en Sciences» à la DG Recherche ( ) Historique de la politique Sensibiliser à la question des femmes Changer les femmes Changer les institutions («Changements structuraux») Actuellement trois objectifs Participation des femmes Equilibre F/H dans les lieux de décision Dimension du genre dans la recherche

41

42 Plateforme européenne des femmes scientifiques European Platform of Women Scientists (EPWS) Buts Apporter une valeur ajoutée européenne en assurant que les besoins, intérêts et aspirations des femmes scientifiques sont pris en considération lors de l établissement des programmes de recherche européens Promouvoir la compréhension et l inclusion de la question du genre dans les politiques scientifiques

43 Principaux secteurs d activités Mise en réseaux Politiques de recherche Relations publiques et information Plateforme électronique

44 Maintenant : une association ordinaire fonctionnant sur le bénévolat, avec un site web, une Newsletter, des prises de position, une assemblée générale annuelle + Conférence Bruxelles 2010, 2012 ; Budapest 2011; Essen 2013; Paris 2014 présence à des événements européens - 1st European Innovation Summit; - Girls, Expand your Horizons, Geneva; - Conférence SAPGERIC (Vilnius 11/2013); - événements liés à des projets européens

45 Activités récentes Déjeuner-débat au Parlement européen, Bruxelles, 30/1/2012

46 Conclusion Variété des situations nationales malgré de nombreux points communs «Bonnes pratiques» étrangères à copier Rôle essentiel de l Union européenne Utilité d approches complémentaires politiques et associatives

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ÉGALITÉ CHERCHEUSE FEMME ENSEIGNEMENT HOMME ÉTUDIANTE RECHERCHE EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Chiffres clés de la parité dans l enseignement supérieur et la recherche ÉGALITÉ entre les FEMMES

Plus en détail

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE 1 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE Janvier 28 LE MARCHE 1. L Europe, 1 er marché mondial PIB 27 (estimation - en milliards de Dollars) 18 16 14 12 1 14 69,8 16 574,4 13 794,2 13 194,7 GDP 26 GDP 27 8 6 4 4

Plus en détail

Budget 2016 Barème des contributions

Budget 2016 Barème des contributions CERN/FC/5926 Original : anglais 10 juin 2015 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH Suite à donner Procédure de vote Recommandation au Conseil

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011

Paris, le 23 mars 2012. Objet : Bilan du concours EPSO 2011 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DES AFFAIRES EUROPÉENNES Secteur : Présence et influence françaises dans les institutions européennes Affaire suivie par : Pierre HOUPIKIAN Rédacteur : Sébastien LAVOIL REPRESENTATION

Plus en détail

Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Françoise Lachize, mai 2011 1-Situation générale Il y actuellement 39% de femmes enseignant en CPGE. Cette répartition

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Neuchâtel, 2005 Doctorats Les nouveaux docteurs en sciences exactes et naturelles et sciences techniques représentent des ressources humaines hautement

Plus en détail

Caractéristiques des ménages immigrés

Caractéristiques des ménages immigrés Les indicateurs de l intégration des immigrés 2015 Trouver ses marques OCDE/Union européenne 2015 Chapitre 4 Caractéristiques des ménages immigrés La structure du ménage et de la famille est déterminante

Plus en détail

Mesures politiques au niveau européen pour les femmes en science. Florence Bouvret DG Recherche - Commission européenne florence.bouvret@ec.europa.

Mesures politiques au niveau européen pour les femmes en science. Florence Bouvret DG Recherche - Commission européenne florence.bouvret@ec.europa. Mesures politiques au niveau européen pour les femmes en science Florence Bouvret DG Recherche - Commission européenne florence.bouvret@ec.europa.eu 1 2 La politique Femmes et science Communication de

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE L accès à l information est un droit fondamental de tout apprenant, présentant ou non un handicap et/ou un besoin

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE: ENAT

APPEL A CANDIDATURE: ENAT APPEL A CANDIDATURE: ENAT Congrès international sur le tourisme pour tous. Organisé par la fondation ONCE. Soutenu par la Commission Européenne. 21 23 Novembre, 2007 MARINA D OR Région de Valencia, Espagne

Plus en détail

Cotutelles de thèse 2014

Cotutelles de thèse 2014 Cotutelles de thèse 2014 Cotutelles de thèse entre universités suisses et universités partenaires en Europe Un projet de cotutelle de thèse est élaboré dans le cadre d une collaboration formalisée entre

Plus en détail

Conciliation des temps de vie professionnelle, sociale et familiale. Contexte Législatif, Initiatives et Projets Européens

Conciliation des temps de vie professionnelle, sociale et familiale. Contexte Législatif, Initiatives et Projets Européens Conciliation des temps de vie professionnelle, sociale et familiale AMIENS, 22 septembre 2009 Journée thématique nationale de la FNARS Contexte Législatif, Initiatives et Projets Européens Béatrice Mauconduit

Plus en détail

Développement de campus universitaires d'excellence internationale en Espagne

Développement de campus universitaires d'excellence internationale en Espagne Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : Rubiralta, M. et L. Delgado (2010), «Développement de campus universitaires d'excellence internationale en Espagne», CELE Échanges, Centre

Plus en détail

NOUS AVONS LE MEILLEUR SYSTÈME DE SANTÉ AU MONDE

NOUS AVONS LE MEILLEUR SYSTÈME DE SANTÉ AU MONDE NOUS AVONS LE MEILLEUR SYSTÈME DE SANTÉ AU MONDE VÉRITÉ OU MENSONGE? Le Canada et le Québec ont le meilleur système de santé au monde POURTANT PERSONNE N A COPIÉ NOTRE SYSTÈME! Nous avons un bon système

Plus en détail

P ays participants. www.eurohex.eu

P ays participants. www.eurohex.eu S urveiller l évolution de l espérance de vie à la naissance ne suffit plus dans les pays à faible mortalité et faible fécondité comme la France ou l Allemagne car, dans un contexte d allongement de la

Plus en détail

L Union Européenne (15 pays) PAYS. L Union Européenne (15 pays) PAYS

L Union Européenne (15 pays) PAYS. L Union Européenne (15 pays) PAYS Nom :. Prénom :.. Date : L Union Européenne (15 pays) PAYS Autriche Belgique Allemagne Danemark Espagne Finlande France Royaume-Uni Grèce Irlande Italie Luxembourg -Bas Portugal Suède Capitales Nom :.

Plus en détail

Global Competitiveness Report 2008-2009: Le Luxembourg parvient à maintenir sa position compétitive selon le World Economic Forum

Global Competitiveness Report 2008-2009: Le Luxembourg parvient à maintenir sa position compétitive selon le World Economic Forum Global Competitiveness Report 2008-2009: Le Luxembourg parvient à maintenir sa position compétitive selon le World Economic Forum Selon le rapport annuel établi pour l année 2008-2009 par le World Economic

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

FOIRE DE L ETUDIANT 2005

FOIRE DE L ETUDIANT 2005 COMMUNIQUE DE PRESSE FOIRE DE L ETUDIANT 2005 17 & 18 Novembre 2005 www.cedies.lu SOMMAIRE PRESENTATION THEME DE LA 19 e EDITION EXPOSANTS PROGRAMME DES CONFERENCES NOUVELLES PUBLICATIONS DU CEDIES AUTRES

Plus en détail

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada

«Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Newsletter n 2 «Shining examples» : des exemples à suivre la Casa Municipal Do Ambiente, Almada Prix «Towards Class A» Editorial La Towards Class A newsletter électronique vous informera sur les activités

Plus en détail

Communication. Pour devenir un analyste critique et un stratège de la communication COMU. L École de Communication de l UCL CAMPUS UCL MONS

Communication. Pour devenir un analyste critique et un stratège de la communication COMU. L École de Communication de l UCL CAMPUS UCL MONS Communication L École de Communication de l UCL CAMPUS UCL MONS Pour devenir un analyste critique et un stratège de la communication COMU L École de Communication de l UCL Fondée il y a près de 600 ans,

Plus en détail

COMITE PERMANENT DES MEDECINS EUROPEENS RAPPORT MESURANT DIFFERENTS INDICATEURS SUR LES SYSTEMES DE SANTE EUROPEENS

COMITE PERMANENT DES MEDECINS EUROPEENS RAPPORT MESURANT DIFFERENTS INDICATEURS SUR LES SYSTEMES DE SANTE EUROPEENS COMITE PERMANENT DES MEDECINS EUROPEENS RAPPORT MESURANT DIFFERENTS INDICATEURS SUR LES SYSTEMES DE SANTE EUROPEENS La DGV, département de la CEE, a élaboré pour la commission européenne un rapport mesurant

Plus en détail

En France, les mathématiques attendent plus de femmes. 1 L enseignement supérieur et la recherche publique

En France, les mathématiques attendent plus de femmes. 1 L enseignement supérieur et la recherche publique matapli89 2009/5/20 19:33 page 29 #29 En France, les mathématiques attendent plus de femmes par Laurence Broze et Véronique Lizan, femmes & mathématiques Les 20 ans de l association femmes et mathématiques

Plus en détail

Portrait du conférencier

Portrait du conférencier Portrait du conférencier Stéphane Paquin est professeur titulaire à l École nationale d administration publique. Il est également le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

e l ennosrep te elennoissefor p eiv ertne erbiliuqé

e l ennosrep te elennoissefor p eiv ertne erbiliuqé Formation Table des matières Concept d équilibre travail - vie de famille Initiative d entreprise (familialement responsable) efr Chiffres sur l équilibre travail - vie de famille Flexibilité des horaires..

Plus en détail

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil.

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Albanie Allemagne Andorre Autriche Belgique Chypre Danemark Espagne Estonie Finlande France Grèce Irlande Islande Italie

Plus en détail

Groupe de travail FSESP/ISP

Groupe de travail FSESP/ISP Groupe de travail FSESP/ISP 4-5 mai 2006, Bruxelles Une nouvelle Fédération Notre voix en Europe La Fédération européenne a besoin d une constitution qui reflète nos objectifs et nous donne la structure,

Plus en détail

FICHES D INFORMATION: 2

FICHES D INFORMATION: 2 FICHES D INFORMATION: 2 EFFETS DES SYSTÈMES ÉLECTORAUX SUR LA REPRÉSENTATION DES FEMMES Préparé pour l Association nationale de la femme et du droit pour la Table ronde sur les et la politique 2003 les

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

SECTORIELLES ANNUELLES

SECTORIELLES ANNUELLES ETUDES SECTORIELLES ANNUELLES Une collection d analyses exclusives & des indicateurs macro-économiques pertinents pour accompagner votre compréhension des marchés touristiques. EUROPEAN HOSPITALITY REPORT

Plus en détail

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS Plan 3 axes de réflexions : 1/ La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES Entre : LE MINISTERE DE LA PARITE ET DE L'EGALITE PROFESSIONNELLE représenté par Nicole Ameline, Ministre de la Parité et de l'egalité professionnelle

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ÉGALITÉ CHERCHEUSE FEMME ENSEIGNEMENT HOMME ÉTUDIANTE EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Charte pour l Égalité MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DES DROITS DES FEMMES

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3)

Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3) LICENCE Informatique Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Tours (L1) Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3) Formation continue Type de diplôme : Durée des études

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

La mesure des compétences au service du développement

La mesure des compétences au service du développement Premier congrès de psychométrie en France Jeudi 1 er et vendredi 2 octobre 2009 Centre international d études pédagogiques, Sèvres (France) www.ciep.fr La mesure des compétences au service du développement

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

L Université de Strasbourg en chiffres

L Université de Strasbourg en chiffres L Université de Strasbourg en chiffres 46 627 étudiants dont 6 178 nouveaux bacheliers 2 778 enseignants et enseignants-chercheurs 2 033 personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens,

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Propriété Industrielle

Propriété Industrielle 6 l organisation de la Propriété Industrielle Le 0 mars 88, les pays signataires de la Convention d Union de Paris se sont engagés à créer un service spécial de Propriété Industrielle. C est dans ces conditions

Plus en détail

la qualification par le Conseil national des universités Olivier Nay, section 04 du CNU

la qualification par le Conseil national des universités Olivier Nay, section 04 du CNU la qualification par le Conseil national des universités Olivier Nay, section 04 du CNU Le CNU Fonctions Instance intervenant dans la gestion des carrières des EC Instance nationale représentant les disciplines

Plus en détail

Sitographie «Egalité des chances entre les filles et les garçons»

Sitographie «Egalité des chances entre les filles et les garçons» Sitographie «Egalité des chances entre les filles et les garçons» Sites généralistes (textes de référence, statistiques, actions, outils) : http://www.education.gouv.fr/syst/egalite/ Cette rubrique du

Plus en détail

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>>

LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE >>> >>> LE VIE VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INSERTION ET D ORIENTATION Campus centre-ville Site Ste Marthe 74 rue Louis Pasteur 84029 AVIGNON CEDEX 1 Tél. + 33 (0)4

Plus en détail

Observatoire Skema de la Féminisation des Entreprises. Femina Index

Observatoire Skema de la Féminisation des Entreprises. Femina Index Observatoire Skema de la Féminisation des Entreprises Femina Index Quelle performance pour une stratégie d investissement basée sur la féminisation de l encadrement de l entreprise? Professeur Michel Ferrary

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

LE TELEGRAMME DU CEPLIS

LE TELEGRAMME DU CEPLIS LE TELEGRAMME DU CEPLIS Conseil Européen des Professions Libérales European Council of the Liberal Professions Europäischer Rat der Freien Berufe Le Conseil Européen des Professions Libérales 4 Rue Jacques

Plus en détail

Quatrième conférence européenne sur l artisanat et les petites entreprises. Stuttgart, 16 et 17 avril 2007. Contribution de l APCM

Quatrième conférence européenne sur l artisanat et les petites entreprises. Stuttgart, 16 et 17 avril 2007. Contribution de l APCM Quatrième conférence européenne sur l artisanat et les petites entreprises Stuttgart, 16 et 17 avril 2007 Contribution de l APCM Sommaire Communiqué I II III Contribution de l APCM, membre de l UEAPME

Plus en détail

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC)

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC) Les actions internationales pour l'enseignement supérieur Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Vito Borrelli (DG EAC) 1 Qu'est-ce qu'? Programme de l'ue pour soutenir l'éducation, la formation

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

PARTIE III L espace mondial

PARTIE III L espace mondial PARTIE III L espace mondial SOUS-PARTIE I LE MONDE : LES GRANDES ZONES GÉOGRAPHIQUES 370 CHAPITRE 1 LES DÉPENSES DE R&D 371 CHAPITRE 2 LES COMPÉTENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 374 CHAPITRE 3 LA PRODUCTION

Plus en détail

Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne

Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne Les modifications institutionnelles de l UE à la suite de la ratification du Traité de Lisbonne présentation à l École nationale d'administration publique du Québec 28 octobre 2009 Christian Gsodam Les

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

La zone euro et la crise des dettes publiques

La zone euro et la crise des dettes publiques La zone euro et la crise des dettes publiques Charles Wyplosz Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement, Genève Conférence SYZQUANT Genève le 23 novembre 2010 Dettes en 2010 (% PIB)

Plus en détail

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale CampusFrance 23 ème Congrès Conférence des Grandes Écoles Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale 7 Octobre 2010 ESTP Paris Le contexte international

Plus en détail

Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue

Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue Le rôle de la recherche dans les formations initiale et continue Gérard Cliquet Professeur à l IGR-IAE, Université de Rennes 1 Directeur général du CREM UMR CNRS 6211 Colloque international: Innovations

Plus en détail

Présentation du projet Gensen et de l étude publiée par France terre d asile : Le droit d asile au féminin

Présentation du projet Gensen et de l étude publiée par France terre d asile : Le droit d asile au féminin Colloque France terre d asile Les demandes d asile liées au genre : état des lieux des législations et des pratiques 6 mars 2012, Paris Présentation du projet Gensen et de l étude publiée par France terre

Plus en détail

Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017

Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017 Le marché des automatismes domestiques en Europe à horizon 2017 VERBATIM Présentation à l IGNES 27 Juin 2013 Une proposition d étude du cabinet CODA Strategies Octobre 2012 CODA STRATEGIES - 4 rue Galvani

Plus en détail

Genre et politique en Tunisie aperçu

Genre et politique en Tunisie aperçu Genre et politique en Tunisie aperçu Genre et politique en Tunisie Octobre 2009 Bailleur de fonds Qu est ce Que la participation politique en relation avec le genre? Selon la définition de la Conférence

Plus en détail

Les politiques climatique et énergétique de la France

Les politiques climatique et énergétique de la France Les politiques climatique et énergétique de la France Rouen, le 11 avril 2011 Domitille BONNEFOI Domitille.bonnefoi@developpement-durable.gouv.fr DGEC Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat 92/2015-27 mai 2015 Prix de l énergie dans l UE Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Le prix du gaz en hausse de 2,0% dans l UE Dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

PRESENTATION, EN BREF...

PRESENTATION, EN BREF... EUROPEAN CIVIL CIVIL SOCIETY SOCIETY FOR FOR EDUCATION EDUCATION PRESENTATION, EN BREF... 39 organisations. Actives à travers l Europe. Pour le futur de l éducation. Dans toutes ses formes. Pour que chacun

Plus en détail

Faits et chiffres sur les facteurs d attractivité de la France

Faits et chiffres sur les facteurs d attractivité de la France Faits et chiffres sur les facteurs d attractivité de la France En concurrence avec les pays européens pour l accueil des projets d investissement étrangers, la France détient de nombreux atouts déterminants

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

Note de service À : De : INTRODUCTION Conformément à la sous-section 2360 des normes de pratique : Étalonnage des modèles.

Note de service À : De : INTRODUCTION Conformément à la sous-section 2360 des normes de pratique : Étalonnage des modèles. À : De : Note de service Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires et autres parties intéressées A. David Pelletier, président Conseil des normes actuarielles

Plus en détail

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales.

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales. LA PLACE DE LA FRANCE PARMI LES CREANCIERS EUROPEENS EN MATIERE DE SOINS DE SANTE AU SEIN DE L UNION EUROPENNE ENTRE LE 31.12.1999 ET LE 31.12.2008 (REGLEMENTS CEE 1408/71 et 574/72) Les prestations versées

Plus en détail

Les indicateurs de Lisbonne appliqués au cas de la Région Wallonne

Les indicateurs de Lisbonne appliqués au cas de la Région Wallonne Florence HENNART, Attachée Ministère de la Région Wallonne Direction de la Politique Economique Les indicateurs de Lisbonne appliqués au cas de la Région Wallonne Plan Contexte européen Cadre belge et

Plus en détail

Dossier de Presse. Séminaire international du projet EQUALIM. 12 et 13 novembre 2015. Sommaire

Dossier de Presse. Séminaire international du projet EQUALIM. 12 et 13 novembre 2015. Sommaire Dossier de Presse Séminaire international du projet EQUALIM Promouvoir l égalité entre les femmes et les hommes à l Université de Limoges 12 et 13 novembre 2015 Sommaire Communiqué de presse Le projet

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

Les relations économiques franco-allemandes

Les relations économiques franco-allemandes Les relations économiques franco-allemandes Chambre Franco-Allemande de Commerce et d Industrie Margarete Riegler-Poyet 1 1970 1980 1990 2000 2001 2003 2005 2006 2007 2008 Mrds d' Commerce bilatéral (en

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE

MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE Lancement de la publication Paris, 30 janvier 2014 VIEILLISSEMENT ET POLITIQUES DE L EMPLOI MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE RAPPORT DE L OCDE SUR LA FRANCE Stefano Scarpetta, Directeur Anne Sonnet, Responsable

Plus en détail

MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010

MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010 MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010 De nombreux travaux réalisés par la sous-direction «Synthèses, études économiques et évaluation» comportent une dimension de comparaisons internationales. Ce document

Plus en détail

Dans tous les pays de l OCDE, le financement du système de santé est

Dans tous les pays de l OCDE, le financement du système de santé est D O S S I E R Comparaison des systèmes de santé des pays développés S. CHAMBARETAUD Enseignante associée au CNAM PARIS. Le financement des systèmes de santé dans les pays développés : analyse comparative

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

Les frontières de l UE et ses futurs élargissements

Les frontières de l UE et ses futurs élargissements ANALYSE 2008 Les frontières de l UE et ses futurs élargissements Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Les Frontières de

Plus en détail

Le dossier : l Union européenne de sa création à aujourd hui

Le dossier : l Union européenne de sa création à aujourd hui Le dossier : l Union européenne de sa création à aujourd hui A travers ce dossier nous souhaitions vous faire découvrir comment l Union européenne a été construite. Quels étaient ses symboles, ses dates

Plus en détail