Webconférence : la Data Visualization ou le retour de la DSI au coeur des Métiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Webconférence : la Data Visualization ou le retour de la DSI au coeur des Métiers"

Transcription

1 Webconférence : la Data Visualization ou le retour de la DSI au coeur des Métiers Vendredi 24 mai, de 9h30 à 11h Parmi les enjeux associés à la Data Visualization, il en est un qui n'apparaît pas dans les cahiers des charges mais dont l'impact est pourtant crucial : elle peut transformer la manière dont les SI collaborent avec les Métiers. Les outils de Data Visualization sont en effet très visibles et souvent très appréciés des collaborateurs Métiers. Leur mise en place est l occasion d un rapprochement, d une valorisation des équipes IT et d une meilleure compréhension des enjeux business par la DSI. A l inverse, elle peut dans certains cas cristalliser un divorce existant entre ces deux mondes. - Quels sont les facteurs clés de succès de la collaboration IT - Business lors de la mise en place d'un projet de Data Viz? - Quel niveau d'implication attendre des uns et des autres? - Une fois l'outil mis en place, comment communiquer sur ces outils auprès des experts métiers? - Comment gérer les remarques, demandes d'évolutions etc.? Intervenants : Yassine Faihe, Architect Expert Big Data Analytics, HEWLETT PACKARD Olivier Brousseau, BI Program Manager, SCHLUMBERGER Charles Du Réau, Directeur Consumer & Market Knowlege, UBISOFT Animateur : Mouloud Dey, Directeur Business Solutions, SAS INSTITUTE

2 Début de conférence Intervention de Mouloud Dey: Ce que nous constatons globalement dans les entreprises, c'est que les enjeux des DSI et les enjeux des métiers ne cohabitent pas toujours de manière sereine. Les DSI peuvent être plus orientées sur les coûts et les dépenses tandis que les métiers sont plus orientés vers les innovations, les besoins et l'activité de l'entreprise en général. Les entreprises ont réussi leur informatisation qui représente une part importante du chiffre d'affaires de l'entreprise. Une étude de Forrester montre qu'elle représente 4% du chiffre d'affaires de l'entreprise. C'est évidemment inégal selon les secteurs mais ce chiffre montre que l'informatique pèse sur le budget des entreprises. Quant aux dépenses de fonctionnement courantes de l'informatique, ce qui permet de faire fonctionner l'entreprise au quotidien, elles représentent 3% du chiffre d'affaires des entreprises. Globalement dans les entreprises, ¾ des données est mal ou sous-utilisé. Les directions métiers de plus en plus utilisent les données comme outils et facteurs de décision. Et les entreprises qui utilisent les outils décisionnels et les solutions analytiques réussissent mieux que leurs concurrents. Les directions métier admettent une perte de rentabilité du fait de la mauvaise utilisation des données et du manque d'accès à l'information. Finalement, l'informatique signifie des dépenses pour l'entreprise et parallèlement les directions métiers se plaignent de ne pas avoir accès à toutes les informations. L'on constate également que de nombreuses entreprises continuent de prendre des décisions basées sur l'instinct plutôt que sur des règles ou des données. Il existe une dissonance entre les DSI et les les directions métiers qui manquent d'informations ou n'ont pas les outils pour avoir accès à cette information même si les DSI font le nécessaire pour satisfaire les consommateurs. Pour remédier à ces aspects là, les directions métiers prennent l'initiative de projets informatiques particuliers initiés par la direction métier pour satisfaire des besoins métiers. 70 % des DSI admettent que les directions métiers prennent des décisions sur des projets informatiques dont elles devraient être motrices. Il existe donc un décalage entre les initiatives prises par les DSI et celles prises par les métiers. Et ces dépenses qualifiées de «fantômes», les «shadow IT», représenteraient environ 25% des dépenses des entreprises. Ces dépenses ne sont pas contrôlées par les budgets informatiques. Les DSI n'ont pas toujours le temps de fournir les projets demandés par les directions métiers et il y a des pertes de contrôle de leur part. Il y a un écart entre la volonté des DSI qui veulent être un vrai centre de services tout en ayant un contrôle sur les coûts et la volonté des directions métiers d'être capable d'utiliser la donnée et l'information de la meilleure manière et de satisfaire leurs besoins métiers. Les logiques peuvent être divergentes entre les deux et c'est tout l'enjeu de cette conférence. Concernant les enjeux de la data visualization, il existe une vraie réalité pour fournir des services comme l'analytique ou de collaboration de métiers qui permette de prendre la

3 main sur la donnée pour remplacer les décisions intuitives ou instinctives par des décisions basées sur des faits et la modélisation de l'analytique. Il existe donc un vrai besoin dans les entreprises de mettre en œuvre des plateformes analytiques décisionnelles avec le recours aux aspects data visualization qui sont les premières briques de ces processus décisionnels. Pour les DSI, il y a donc l'obligation pressante de fournir l'infrastructure suffisante pour satisfaire ces nouveaux types de besoins qui n'existaient pas il y a quinze ans. La collaboration et la vision transversale est nécessaire et parfois essentielle sur certains métiers. Tout l'enjeu de la réussite de ces projets analytiques et de ces projets data visualization est de casser les silos et de permettre une logique transverse aux métiers tout en permettant à la DSI de faire une gouvernance des données et de fournir un service en temps utile aux directions métiers. Il faut concilier nécessairement les deux points de vues, d'une part celui des métiers pour lesquels la donnée devient de plus en plus un actif d'entreprise et nécessite une réaction la plus agile possible et en temps réel et, d'autre part, celui des DSI qui se trouvent dans une logique de contrôle, d'efficacité, de contrôle des coûts, de centralisation, ils veulent ainsi mettre en place une gouvernance centralisée et ce, même si les données sont décentralisées. Les nouveaux projets innovants à fort potentiel créatif doivent permettre la créativité des directions métiers tout en étant intégré à un cadre structuré par les DSI. Témoignage de Charles Du Réau : Je dirige le pôle marché et consommateurs au sein du groupe Ubisoft. Notre activité est l'édition de logiciels de jeux vidéos pour toutes les consoles, tablettes et PC. Je dirige le pôle «études et marchés» pour le groupe. Dans ce cadre, j'ai porté le projet d'accès et d'utilisation plus large aux données. Le périmètre de ce projet est que nous avions un baromètre de performance de marques qui était un peu enfoui dans des tableaux Excell par marque et très lourd. Nous avons environ 200 marques avec 150 variables par marque. Notre usage principal est de comparer les marques entre elles mais ces 200 tableaux rendaient l'utilisation très difficile. Cette data était donc réservée à mon équipe qui l'utilisait pour la partager ensuite au marketing mais elle restait sous utilisée. L'objectif était donc de créer un outil de comparaison automatique entre les différentes marques, accessible également aux non-experts. Nous nous sommes adressés à la DSI naturellement. Pour réussir à la convaincre, nous avons dû faire un prototypage pour prouver à la société que suffisamment de départements étaient intéressés par ce genre d'outil. J'ai donc réalisé un prototype avec un tableau Excel contenant moins de variables et moins de marques. Après un roadshow à travers les différentes instances du marketing, nous avons relevé un intérêt fort. La mise en place a pris du temps mais l'expérience s'est bien déroulée avec la DSI. Mouloud Dey: Comment la DSI a-t-elle ressenti votre initiative? Comment l'avez-vous convaincue? Charles Du Réau : Tout d'abord, il fallait qu'ils soient convaincus qu'une large part de la société allait l'utiliser. Les difficultés que j'ai rencontré avec mon équipe n'étaient pas techniques, il s'agissait plutôt de difficultés de communication. Les tests utilisateurs ont aussi apporté quelques difficultés. Le projet a pris huit mois avant d'avoir une première version. La deuxième version a pris quatre mois pour fixer toutes les contraintes et faciliter

4 la navigation et l'accessibilité. Mouloud Dey: Et concernant les métiers? Charles Du Réau : Les métiers étaient les équipes marketing (siège, Europe, Etats-Unis) principalement mais aussi les studios de développement de jeux qui sont moins familiers de ce type de données. Mais nous n'avons pas eu un input pour le choix de l'it, il s'agissait du premier projet de data visualization pour Ubisoft, c'était nouveau pour le groupe en général. Mouloud Dey: Est-ce que ces données externes ont été mises en perspective de données internes ou s'agissait-il essentiellement de données externes? Charles Du Réau : Maintenant que nous avons cet outil, nous pouvons mettre en relief les données internes mais il s'agissait d'utiliser ces données externes qui avaient deux avantages : la perception du consommateur et la neutralité de ces données qui ne venaient pas d'un département particulier au sein d'ubisoft. Depuis la mise en accès de cet outil, nous remarquons que les directions marketing ou les studios de développement ne sont pas les seuls à l'utiliser mais d'autres départements sans servent également. La réception auprès des différents départements a été très positive. Ce projet a vraiment favorisé la dissémination de ces données auprès de départements qui n'en avaient pas connaissance ou qui ne savaient pas quel sens leur attribuer. Mouloud Dey: Avez-vous eu des idées de retour sur investissement sur ce projet? Charles Du Réau : C'est encore trop tôt pour le mesurer. Le retour sur investissement du premier projet de data visualization a été un galop d'essai pour la DSI qui, maintenant, a réalisé une application sur notre outil qui permet de faire des infographies synthétiques. Cela leur fait une nouvelle vitrine pour le retour de la DSI. En ce sens, la DSI en a retiré un profit important, elle se place désormais en acteur capable de délivrer de la data visualization. C'est une certaine forme de reprise de contrôle sur une initiative métier. La DSI en retire plus de crédibilité. Mouloud Dey: Bien que ce projet soit un succès, y a-t-il des choses que vous auriez fait différemment? Charles Du Réau : Au début du projet, nous ne voyions pas le produit fini. Au final, deux points peuvent être améliorés : savoir sur quel support web nous pouvons visualiser ces données dès le départ et connaître les incompatibilités au départ. Mais dans l'ensemble, le projet a été un franc succès et j'espère qu il sera pris comme exemple pour développer ce type de projet dans d'autres sociétés. Témoignage de Olivier Brousseau : Je suis en charge du BI chez SCHLUMBERGER. Mon rôle et ma fonction font partie de la DSI. Nous avons mis en place au quotidien une plateforme et un service de visualisation de données qui permet aux gens du métier de réaliser eux-mêmes leur analyse et leur dashboard sans avoir besoin de faire appel aux IT. SCHLUMBERGER est numéro 1 des services pétroliers mondiaux avec 42 milliards de chiffre d'affaires et employés à travers le monde. Notre challenge au niveau de la BI est de s'assurer qu'un peu partout

5 dans le monde, nous puissions apporter une solution adéquate. Dans la société, le BI a débuté dans les années 2000 d'une initiative marketing à laquelle les autres fonctions de l'entreprise sont venues se greffer. Chacune d'entre elles a ainsi une vue 360 sur leur business. Nous avons également une culture de manager on the road, les managers sont affectés tous les trois ans dans une région du monde. Avant leur transfert, ils ont les KPIs en main grâce à l'application reporter, l'application BI traditionnelle de SCHLUMBERGER. Nous avons un petit data warehouse, nous sommes très loin du big data. Mais en terme de dashboard, nous sommes un très gros consommateur de BI. Nous avons plus de 50 dashboards et plus de rapports sur la plateforme. Chaque fonction globale possède son propre dashboard ainsi que toutes les entités business et les font évoluer régulièrement pour monitorer et driver le business. Depuis l'année dernière, nous avons un nouveau challenge, celui de servir n'importe quel client en interne et de servir tous les besoins BI de la compagnie. La qualité du service n'était pas forcément là car les silos avaient des difficultés à s'interconnecter. Par an, les dépenses avoisinaient dollars dont seulement 40 % concernaient la BI traditionnelle. Il y avait donc beaucoup d'inefficacité. Nous avons reconnu le besoin de fournir de la BI en mode selfservice, pour que le business puisse lui-même utiliser un outil fourni par la DSI et faire lui-même son analyse, sa publication, etc.. Cela demande plus de performance et surtout une interface beaucoup plus intuitive. L'approche de la BI dans l'entreprise a évolué et nous avons introduit une boîte à outil. Nous boostons l'interface utilisateurs avec des solutions de type Memory qui permet d'avoir des temps de réponse et d'interactivité bien supérieurs à ce qui était possible avant. Mouloud Dey: Avez-vous eu l'impression que les directions métiers ont été impliquées dans cette démarche? Olivier Brousseau : L'initiative est née du constat que nous n'avions rien à proposer en selfservice. Nous avions des projets en cours auxquels, avec la BI traditionnelle, nous n'arrivions pas à répondre complètement. Il ne s'agissait pas d'une stratégie IT mais de réels besoins. Pour illustrer, voici quelques retours d'expérience de success stories : -Une petite entité de l'entreprise souhaitait avoir un dashboard. Elle s'est appropriée très vite la solution développée en interne et en sept jours seulement elle a élaboré leur dashboard. -Le deuxième exemple concerne un projet en local, Bresil IT, pour mettre en place une solution qui permette de visualiser les dépenses. Ils ont pris la technologie pour développer eux-mêmes une solution et en une année, ils ont pu engranger plus de dollars. Mouloud Dey: A terme, des problématiques de big data pourraient-elles devenir

6 importantes pour SCHLUMBERGER? Olivier Brousseau : Nous réalisons déjà un peu de big data. Mais c'est un autre métier qui n'est pas de la BI dans notre entreprise. Mouloud Dey: Les solutions vont-elles restées élaborées en interne ou évoluer vers des solution de type cloud consulting? Olivier Brousseau : Notre solution a une infrastructure unique, c'était une condition de fonctionnement. Concernant le cloud, nous ne sommes pas encore prêts à laisser partir nos données hors de l'entreprise. Mais un cloud privé, pourquoi pas. Témoignage de Yassine Faihe : Nous intervenons sur deux grands groupes de projets : -la BI classique ou BI corporate : Il s'agit de la mise à disposition de différents outils qui permet de mieux piloter les KPIS. Ici, il y avait des problèmes de performance avec des bases de données traditionnelles qui n'étaient pas adaptées à l'analytique et qui sont pourtant utilisées dans cette optique. Ces projets sont essentiellement pilotés par les DSI avec deux objectifs : rationaliser les coûts et répondre à la demande de performance de leurs utilisateurs. Petit à petit, avec la croissance du volume, la complexité des analyses et le nombre d'utilisateurs, nous nous sommes aperçu que le data warehouse ne permettait pas de répondre à la performance attendue. Ainsi, nous intervenons sur ce type de projet pour aider le data warehouse existant avec de nouvelles technologies. -Concernant les métiers, il s'agit de projets nouveaux qui impliquent des volumétries beaucoup plus importantes pilotés par les métiers. Ce sont des projets de monétisation, de grande base de données qui étaient jusqu'à présent dormantes. Les clients viennent nous voir pour savoir que faire avec leurs données et c'est là que nous faisons intervenir les data analytics pour les assister pour faire le lien entre les données et le besoin métier avec le ROI comme objectif. Il ne s'agit pas ici du retour sur investissement mais de retour sur information qui dépend du volume de données qu'il est possible d'explorer, du nombre de personnes qui peuvent analyser ces données et de la vitesse à laquelle nous pouvons obtenir ces informations, tout cela rapporté aux investissements. Cela implique la mise en place de nouvelles infrastructures et tout dépend de la nature du problème, de la nature des données et des performances recherchées. Par exemple, avec des volumes terra et des besoins en terme de performance et de vitesse de restitution de l'information, la solution In-Memory est plus adaptée. Quand la nature des données est structurée ou semi-structurée, des solutions de type Adobe sont recommandées surtout si les contraintes de temps réel ne sont pas importantes. Enfin, pour des données en grande masse et non structurées, il faut des solutions d'indexage sémantique, de recherche. Mouloud Dey: Dans ce cadre, êtes-vous amené à mettre en place des infrastructures basées sur un cloud HP ou un cloud externe? Yassine Faihe : Il y a une tendance vers le cloud mais tout dépend de la culture des

7 clients. Certains préfèrent que tout se fasse en interne avec un cloud privé, d'autres optent pour le cloud managé, il s'agit alors d'infogérance traditionnelle, hébergé par HP. D'autres encore, comme des sociétés qui n'ont pas de data center mais l'ensemble de leur infrastructure IT hébergée sur le cloud, l'hébergement se fait directement sur des cloud de type Rackspace ou Amazon. Mouloud Dey: Ce genre de déploiement amène de nouvelles compétences. Est-ce le genre de points que vous abordez auprès de vos clients? Ce nouveau rôle de «data scientist» est-il plus proche de la DSI ou des métiers? Yassine Faihe : Le cloud amène une certaine agilité pour le DSI et les métiers. Lorsque le cloud a émergé, il y a eu cette lutte entre les métiers et les DSI qui fonctionne avec un budget annuel et qui doivent prioriser les projets qui vont répondre aux besoins métiers. Souvent, l'ensemble des besoins métiers ne sont pas satisfaits ce qui conduit les directions des métiers à se tourner vers des solutions sur le cloud. Pour lutter contre le «shadow IT», la DSI a créé un catalogue de services à la disposition des métiers. Ce service est provisionné en interne ou en externe et de manière transparente. Le rôle du DSI est d'accompagner et de prendre les devants, d'offrir, par exemple, la data as a service, de faire en sorte d'avoir une datahouse d'entreprise ou l'ensemble des données dont auraient besoin les métiers serait disponible de manière fiable. C'est le premier niveau dans lequel le DSI peut se désengager de l'aspect visualisation en offrant les données pour qu'ensuite chaque métier apporte ses propres outils. Une approche efficace est d'aller un pas en avant et d'avoir des outils de reporting et de visualisation assez souples qui permettent un premier socle de visualisation développé par la DSI tout en laissant toute liberté aux métiers de personnaliser, de modifier et d'ajuster leur rapport à leur guise. La data analytics a pour rôle de manipuler les grands masses de données en vue d'extraire de l'information utile et exploitable. Il s'agit généralement d'équipe plutôt que d'individus car les compétences requises sont larges : la maîtrise des statistiques et des techniques de data mining et d'apprentissage machines, de programmation, de manipulation des données ainsi que d'autres compétences comme la connaissance des différentes métiers, la curiosité et la capacité à raconter une histoire. Concernant les différents types d'analyse : Il y a l'analyse descriptive. C'est généralement ce qu'on utilise avec des KPIs. De plus en plus, nous remarquons une analyse descriptive en temps réel qui nécessite d'avoir les bons outils. L'analyse de type diagnostique ou encore l'analyse de type prédictif consiste à essayer de comprendre ce qui s'est passé dans le passé pour construire un modèle et prédire le futur. Enfin, l'analyse prescriptive dans laquelle il s'agit de capitaliser sur les résultats de l'analyse prédictive pour offrir des recommandations à l'utilisateur.

8 Eléments de conclusion : Charles Du Réau : Il faut évoluer en fonction des différents besoins et avancer pas à pas. Je suis d'accord avec les différentes approches mis en avant par Olivier Brousseau. Cette flexibilité est nécessaire. Olivier Brousseau : Aujourd'hui, la visualisation de données n'est pas à même de remplacer la BI traditionnelle. Il faut sécuriser l'accès au data warehouse et faire émerger des scénarios de convergence. Public : La data visualisation n'est-elle pas seulement la partie immergée de l'iceberg? Finalement, n'est ce pas plutôt la qualité des datas et le data management en amont qui posent véritablement problème? Et n'est-il pas difficile de mesurer le ROI de ces projets? Olivier Brousseau : Le ROI est assez fantastique. Les gains sont énormes. La data visualisation permet de faire des gains au local. La BI traditionnelle sert les intérêts globaux de l'entreprise. Le travail en amont reste le gros du travail. Fin de conférence

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Data Discovery Gouvernée. Pourquoi MicroStrategy réussit là où les autres échouent?

Data Discovery Gouvernée. Pourquoi MicroStrategy réussit là où les autres échouent? Data Discovery Gouvernée Pourquoi MicroStrategy réussit là où les autres échouent? Des objectifs différents au sein de l organisation Qui posent des soucis lors de l implémentation réelle d un SID VS Le

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance CUSTOMER SUCCESS STORY Août 2013 Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance PROFIL CLIENT Secteur: Société de services informatiques Société: Lexmark Effectifs: 12,000

Plus en détail

Le PMU a choisi IZZILI ainsi que le Cloud IBM pour son extranet d animation et de pilotage commerciale de son réseau de plus de 12 000 points de vente

Le PMU a choisi IZZILI ainsi que le Cloud IBM pour son extranet d animation et de pilotage commerciale de son réseau de plus de 12 000 points de vente TEMOIGNAGES Le PMU a choisi IZZILI ainsi que le Cloud IBM pour son extranet d animation et de pilotage commerciale de son réseau de plus de 12 000 points de vente CONTEXTE Le PMU est le 1er opérateur de

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

SAP Customer Success Story Services B2Boost. B2Boost: Lier des quantités d'informations considérables à des rapports clairs en temps réel

SAP Customer Success Story Services B2Boost. B2Boost: Lier des quantités d'informations considérables à des rapports clairs en temps réel Picture Credit Customer Name, City, State/Country. Used with permission. SAP Customer Success Story Services B2Boost B2Boost: Lier des quantités d'informations considérables à des rapports clairs en temps

Plus en détail

LA TRANSFORMATION DIGITALE. La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI

LA TRANSFORMATION DIGITALE. La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI LA TRANSFORMATION DIGITALE La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI VOUS AIDER À PILOTER LA TRANSFORMATION DIGITALE Les nouvelles technologies comme le cloud computing,

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

TOP. année promet d être BIG (Business Intelligence Growth) PRINCIPALES TENDANCES EN MATIÈRE DE SOLUTIONS DÉCISIONNELLES POUR 2013

TOP. année promet d être BIG (Business Intelligence Growth) PRINCIPALES TENDANCES EN MATIÈRE DE SOLUTIONS DÉCISIONNELLES POUR 2013 0 Cette TOP 10 PRINCIPALES TENDANCES EN MATIÈRE DE SOLUTIONS DÉCISIONNELLES POUR 2013 année promet d être BIG (Business Intelligence Growth) Quel est le bilan de l année 2012 en matière de solutions décisionnelles?

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON L analytique joue un rôle désormais primordial dans la réussite d une entreprise. Les pouvoirs qu elle délivre sont incontestables, cependant

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved.

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. Qui sommes-nous? Chiffres clé Expertises Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft Références 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. 1 Avanade en quelques chiffres Plus de 25 000 collaborateurs

Plus en détail

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 Big Data au-delà du "buzz-word", un vecteur d'efficacité et de différenciation business

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Le CRM Simplicité

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Programme IMPACT BOUSSOLE

Programme IMPACT BOUSSOLE Prendre le temps de réfléchir au long terme lorsqu on est pris dans la gestion de son organisation au quotidien n est pas chose aisée. Il faut pourtant s assurer que la stratégie de développement soit

Plus en détail

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013 Les «BUSINESS DECISION MAKERS» & l entreprise numérique 14 février 2013 Nathalie Wright Directrice de la Division Grandes Entreprises & Alliances Microsoft France #MSTechdays @MicrosoftFrance Microsoft

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

EPOS POUR PARTENAIRES

EPOS POUR PARTENAIRES EPOS POUR PARTENAIRES EPOS POUR PARTENAIRES NOTRE SOLUTION EPOS.UP POUR PARTENAIRES PROPOSE UN SYSTÈME INTÉGRÉ À LA POINTE À UN PRIX ABORDABLE. 02 / 03 SOMMAIRE SOMMAIRE La gestion d une activité Retail

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

Synthèse sur la validation de la valeur économique

Synthèse sur la validation de la valeur économique Enterprise Strategy Group Une réalité bien ancrée. Synthèse sur la validation de la valeur économique Architecture sans fil et sans contrôleur Aerohive P a r B o b L a l i b e r t e, a n a l y s t e s

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

I - HR Access en bref

I - HR Access en bref I - HR Access en bref Fort de 40 ans d innovation dans le secteur privé et public, HR Access accompagne la fonction RH et Paie dans la mise en œuvre et la production de ses solutions de gestion. Spécialiste

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager

LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE. Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LES NOUVEAUX FACTEURS DE COMPÉTITIVITÉ BASÉS SUR LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Sébastien LAMOUR IDC Research & Consulting Manager LA 3 ÈME PLATEFORME INFORMATIQUE Santé publique Smart grids Smart buildings

Plus en détail

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction L'impact financier du BYOD 10 points clés de l'étude Jeff Loucks/Richard Medcalf Lauren Buckalew/Fabio Faria Entre 2013 et 2016, le nombre d'appareils personnels utilisés pour le travail dans les six pays

Plus en détail

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011 www.aliendoit.com Active CRM Solution intégrée de téléprospection 04/10/2011 Alien Technology 3E Locaux Professionnels Km 2.5 Route de Kénitra 11005 SALÉ MAROC Tél. : +212 537 84 38 82 Fax : +212 537 88

Plus en détail

Semaine de l'innovation / ESC Bretagne Brest 2010

Semaine de l'innovation / ESC Bretagne Brest 2010 Semaine de l'innovation / ESC Bretagne Brest 2010 SAS Auris Solutions - 2, avenue de Provence, CS 23 812, 29 238 Brest Tel 02 29 00 62 03 Fax 02 22 44 20 96 Mobile 06 75 31 51 20 Capital 11 000 - Siret

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Smart Automation, Quality and IT Excellence Solutions - our experience, your success. Version 2.5. www.ats-global.com

Smart Automation, Quality and IT Excellence Solutions - our experience, your success. Version 2.5. www.ats-global.com Version 2.5 Page 1 Des Big Data au décisionnel essentiel Convertissez vos données d'exploitation en indicateurs KPI vitaux, générez des rapports de gestion pertinents et procédez à des analyses de données

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION NOTRE VISION La gestion, le pilotage et la prise de décision au sein d'une organisation nécessitent d'avoir une information claire, synthétisée et disponible sur cette

Plus en détail

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital)

[Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) [Budgets B2B] Le guide d optimisation financière. (marketing, commercial et digital) Les tendances en matière de répartition des budgets. sommaire 1. Les budgets marketing sont à la hausse. 2. La part

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Business Intelligence et Data Visualisation

Business Intelligence et Data Visualisation livre blanc Business Intelligence et Data Visualisation Perspectives pour la DSI par Mouloud Dey, SAS France Sommaire 1 Introduction 1 Les données du problème 2 La menace fantôme 4 Les nouveaux besoins

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

différence groupe-conseil en statistique

différence groupe-conseil en statistique Vais-je atteindre mon objectif cette année? Par Martin Carignan, associé chez Différence www.difference-gcs.com Contexte Les gestionnaires sont souvent évalués sur des résultats mesurés par des indicateurs

Plus en détail

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher. Pour plus d informations: support.ecovadis.

Achats Responsables. Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher. Pour plus d informations: support.ecovadis. Achats Responsables Suivi de la performance RSE* des fournisseurs du Groupe Rocher Pour plus d informations: support.ecovadis.com *Responsabilité Sociétale des Entreprises 1 EcoVadis 2015 Groupe Rocher

Plus en détail

Dossier de presse 2009

Dossier de presse 2009 Dossier de presse 2009 Contacts Presse : 3d Communication 01 46 05 87 87 Daniel Margato dmargato@3dcommunication.fr Dora Delaporte ddelaporte@3dcommunication.fr 1 Table des matières 1 TABLE DES MATIERES...

Plus en détail

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire BENEFICES Des projets réussis dans les délais et les budgets La bonne donnée disponible au

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

QLIKVIEW POUR SALESFORCE

QLIKVIEW POUR SALESFORCE QLIKVIEW POUR SALESFORCE Exploiter rapidement et facilement les données issues de votre CRM QlikView simplifie l intégration de la Business Discovery à une Plate-forme PaaS (Platform as a Service) éprouvée

Plus en détail

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015 Le nouvel acheteur de solutions informatiques mars 2015 Aujourd hui, le nouvel acheteur de technologies est Le directeur commercial Les acheteurs de technologies sont majoritairement des responsables commerciaux

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Pourquoi une gestion Lean et unifiée du cloud, des performances Web et des analytiques favorise la croissance des entreprises. 1 La chaîne logistique

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Le Portefeuille d Etudes Yphise

Le Portefeuille d Etudes Yphise à l attention des décideurs, managers et cadres pour réfléchir, agir et se former Manager - Investir - Aligner - Produire Recherche indépendante en informatique d entreprise MOe et MOa depuis 1985 LE PORTEFEUILLE

Plus en détail

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES

GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES UN GUIDE ESSENTIEL : GÉNÉRER DE LA VALEUR ET ATTEINDRE DES RÉSULTATS AVEC LES MANAGED SERVICES Vue d ensemble Dans presque tous les secteurs des services de santé aux services financiers de l industrie

Plus en détail

Information Presse. Paris, le 19 octobre 2005

Information Presse. Paris, le 19 octobre 2005 Information Presse Paris, le 19 octobre 2005 Tokheim se concentre sur la gestion des interventions afin d optimiser son Service Après-Vente au niveau européen : pour atteindre son objectif, il choisit

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises BROCHURE SOLUTION Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises Sur un marché aussi compétitif que celui des Petites et Moyennes Entreprises, le temps et l efficacité sont deux valeurs prioritaires

Plus en détail

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH?

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Jeudi 03 Avril 2014 Session n 15 12h20-13h15 Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Comment gérer le sourcing, la planification des besoins de recrutement et la gestion

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne La société Le groupe Allianz est un des principaux fournisseurs de services globaux dans les domaines de l assurance, de la banque et

Plus en détail

Enjoy work, enjoy life.

Enjoy work, enjoy life. Enjoy work, enjoy life. Enjoy sharing [Enjoy sharing] Arkadin s impose comme le fournisseur de services de collaboration à plus forte croissance du marché. Nous proposons une gamme complète de solutions

Plus en détail

Solocal Group Solocal Group pilote ses audiences via un ensemble de tableaux de bord complètement automatisés grâce à l API AT Internet.

Solocal Group Solocal Group pilote ses audiences via un ensemble de tableaux de bord complètement automatisés grâce à l API AT Internet. Online Intelligence Solutions Solocal Group Solocal Group pilote ses audiences via un ensemble de tableaux de bord complètement automatisés grâce à l API AT Internet. Case study Case study INTRODUCTION

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Présentation de Financea Un dispositif adapté pour la recherche de la performance opérationnelle

Présentation de Financea Un dispositif adapté pour la recherche de la performance opérationnelle Présentation de Financea Un dispositif adapté pour la recherche de la performance opérationnelle o Une société de conseil opérationnel orientée «résultats» o Nous accompagnons nos clients dans la recherche

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire IDC France, Conférence Gouvernance IT 6 Avril 2011 www.idc.fr Cyril Meunier IDC France Research & Consulting Manager Copyright

Plus en détail

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information L'outil solution personnalisable pour sélectionner et évaluer les capacités des commerciaux L'écart d'efficacité entre un commercial "moyen" et un "bon"

Plus en détail

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE I. COMPREHENSION DU CONTEXTE L informatisation du système de gestion des activités hôtelières constitue un facteur majeur de réussite pout tout projet d implantation et de gestion des établissements hôteliers.

Plus en détail

Eléments clés d une Stratégie Omni canal

Eléments clés d une Stratégie Omni canal Eléments clés d une Stratégie Omni canal Pascal BIZZARI, Groupe AVISIA Conseil en stratégie marketing relationnel Préambule Pourquoi une tribune aujourd hui? Fondé en 2007 le Groupe AVISIA est un acteur

Plus en détail

En garantissant les performances de MICROSOFT Lync et de SharePoint, Marel a reduit ses frais de deplacement

En garantissant les performances de MICROSOFT Lync et de SharePoint, Marel a reduit ses frais de deplacement En garantissant les performances de MICROSOFT Lync et de SharePoint, Marel a reduit ses frais de deplacement CAS CLIENT TM ( Re ) discover Simplicity to Guarantee Application Performance 1 SOCIETE Marel

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Editeur de solution de Gestion de Parc (IT Asset Management). L activité

Editeur de solution de Gestion de Parc (IT Asset Management). L activité DOSSIER DE PRESSE L ESSENTIEL SUR LANDPARK SAS L activité Editeur de solution de Gestion de Parc (IT Asset Management). Les offres Landpark Manager - Logiciel de Gestion de Parc. Landpark Helpdesk - Logiciel

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA

DOSSIER SPÉCIAL Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA POUR ERIC PILLON, Directeur des Ventes chez EMC, le Software Defined Storage vient au secours des entreprises

Plus en détail

25 % EXPERTS PAR AN. + de 20. + de 35. près de 50 DE CROISSANCE DE L OPEN SOURCE ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE

25 % EXPERTS PAR AN. + de 20. + de 35. près de 50 DE CROISSANCE DE L OPEN SOURCE ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE PRESENTATION DE 700 25 % DE L OPEN SOURCE PAR AN DE CROISSANCE EXPERTS + de 20 ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE + de 35 PARTENAIRES OPEN SOURCE près de 50 Smile Open Source Solutions - Toute

Plus en détail

Tunisie : Oracle lance EPM Index II

Tunisie : Oracle lance EPM Index II Tunisie : Oracle lance EPM Index II Oracle lance aujourd'hui Oracle EPM Index II, seconde édition de son indice de la gestion des performances de l'entreprise. Cette étude permet d'analyser la progression

Plus en détail

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82 La transformation numérique des banques : Un levier d innovation pour les banques traditionnelles et en ligne qui souhaitent répondre aux nouveaux enjeux de leurs clients. Présentation Etude Multi Clients

Plus en détail

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu

Valorisation du capital humain, Une façon d accroître son revenu Fiche technique 1.1 Étude de faisabilité page 1 Nous savons qu il y a une abondance de connaissances et de savoir-faire à la portée de chaque communauté agricole, agroalimentaire et rurale franco-ontarienne.

Plus en détail

Le pilotage de la performance chez RICOH

Le pilotage de la performance chez RICOH 1 Le pilotage de la performance chez RICOH Thierry SAVIT Directeur des Systèmes d Information RICOH France AGENDA 2 Présentation de l Entreprise RICOH et de l organisation DSI Le Décisionnel : un projet

Plus en détail

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats.

Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. DEMATERIALISATION DES FACTURES FOURNISSEURS : PROJET ACHATS OU PROJET D

Plus en détail

Londres 1854 Des problèmes (re)connus Faire plus avec moins Tendances et défis «BYOD» WIN INTUNE «Nouveaux paradigmes» «Big Data» «Cloud» Windows Server Gestion Sys. Center Identité & Virt CLOUD OS Microsoft

Plus en détail

Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants. Edition 2013. IDC France - Syntec Numérique Top Management France

Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants. Edition 2013. IDC France - Syntec Numérique Top Management France Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants Edition 2013 IDC France - Syntec Numérique Top Management France Didier Krainc Karim Bahloul Sébastien Lamour Structure de l échantillon Taille des entreprises

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications pour le Web

Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications pour le Web Solution client de Microsoft Étude de cas d une solution client Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications

Plus en détail

Microsoft Lync 2010. Réinventons la communication dans l entreprise. Lync permet :

Microsoft Lync 2010. Réinventons la communication dans l entreprise. Lync permet : Réinventons la communication dans l entreprise Lync permet : L intégration de la VoIP, de la messagerie instantanée, de la gestion de la «présence» et de la vidéo conférence. L unification des solutions

Plus en détail