Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt)"

Transcription

1 Les frontières touristiques ne sont pas toujours celles de l administration. Afin de restituer une vision plus pertinente des tendances du tourisme dans la capitale et d anticiper la création de la Métropole du Grand Paris (janvier 2016), L OTCP a décidé d élargir son champ d analyse à Paris et aux trois départements de la petite couronne. Nous appellerons désormais cette zone «Grand Paris». Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays Nuitées hôtelières par pays Arr. et nui. hôtelières par zone géographique. Taux d occupation dans l hôtellerie parisienne Proportion des clientèles affaires/loisirs Note méthodologique 6 Prix moyen et RevPAR globaux Prix moyen et RevPAR par catégorie Hôtellerie par zone touristique TO, Prix moyen et RevPAR des résidences de tourisme Trafic dans les Aéroports de Paris : une fréquentation touristique toujours élevée malgré les signes d un contexte économique difficile. Avec 1,4 million d arrivées dans les hôtels parisiens au mois de juin (-4,4 % par rapport à juin 2013), la fréquentation touristique de la capitale reste bonne malgré les effets d une crise économique palpable. Si le taux d occupation hôtelier reste élevé (89,0 % à Paris toutes catégories confondues), le volume des arrivées revient à un niveau comparable à celui de juin Même constat à l échelle du Grand Paris où l on enregistre une baisse des arrivées hôtelières de 4,4 %. La clientèle internationale enregistre un deuxième mois de baisse consécutif avec un recul de 7,2 % au mois de juin à Paris et 5,6 % dans le Grand Paris. Il s agit toutefois, pour ce mois, de la deuxième meilleure performance en termes d arrivées étrangères à Paris depuis les huit dernières années. Le record d arrivées ayant été atteint l année dernière. Les clientèles étrangères traditionnelles enregistrent majoritairement un volume d arrivées en recul aussi bien à Paris que dans le Grand Paris. C est le cas des arrivées Américaines (Etats-Unis) à -7,2 % en juin dans la capitale. Il s agit de la première baisse des arrivées hôtelières de cette clientèle à l échelle parisienne depuis décembre Toutefois grâce à un bon début d année, les arrivées américaines restent stables à Paris au cours du premier semestre 2014 (+0,4 %). D autres reculs sont à signaler comme ceux des Britanniques (-14,0 % à Paris) et des Italiens (-14,7 %). Enfin, en ce qui concerne les clientèles des nouveaux pays émetteurs, les contextes économiques et/ou politiques impactent significativement le volume des arrivées russes (-21,7 % à Paris) et chinoises (-1,0 %); ainsi que les zones «Autre Amérique» (-6,3 % à Paris), «Autre Europe» (-3,4 %) et «Autre Asie/Océanie» (-9,2%). No- tons enfin que le volume des arrivées françaises est comparable à celui de juin 2013 avec arrivées à Paris (-0,1 %). Les arrivées hôtelières nationales ont augmenté de +0,7 % au cours premier semestre La baisse observée en 2013 (-8,5 %) semble pour le moment enrayée. Le tourisme d affaires enregistre à Paris un cinquième mois de baisse consécutif avec un volume de nuitées en recul de 11,5 % pour le mois de juin (sans Air Show cette année). Dans ce contexte les nuitées d affaires affichent une baisse de 11,9 % à Paris depuis le début de l année. Enfin les résidences de tourisme tirent leur épingle du jeu avec un taux d occupation de 87,3 % au mois de juin à Paris (+0,6 %) et de 78,8 % (+2,2 %) depuis le début de l année. Le prix moyen des résidences était de 179,6 au mois de juin contre 216,2 pour les hôtels parisiens. Cours de l euro par rapport au Dollar et au Yen Tableau de bord Directeur de la publication Nicolas Lefebvre Directeur général Réalisation : Charles-Henri Boisseau 9 Arrivées hôtelières dans le Grand Paris : 2,1 millions (-4,5%) Taux d occupation des résidences hôtelières : 87,3 % (+0,6%) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt) Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Récapitulez ici de façon brève mais efficace les produits ou services que vous proposez. RevPAR des hôtels dans le Grand Paris: 103,2 (+1,2%) Tourisme d affaires: 2,3 millions de nuitées dans le Grand Paris (-9,7 %)

2 Arrivées hôtelières par pays Tableau Tableau de bord de bord août juin Page Page 2 2 Arrivées hôtelières à Paris et dans le Grand Paris (Données Insee) : deuxième recul mensuel consécutif des arrivées étrangères à Paris (-7,2 %) Arrivées hôtelières juin Paris Grand Paris Arrivées hôtelières ETRANGERS ,2 % FRANCAIS ,1 % TOTAL ,4 % Arrivées hôtelières étrangères 1. Etats-Unis ,2 % 2. Royaume-Uni ,0 % 3. Allemagne ,6 % 4. Italie ,7 % 5. Japon ,6 % 6. Espagne ,9 % 7. Suisse ,5 % 8. Chine ,0 % 9. Russie ,7 % 10. Belgique ,1 % 11. Pays-Bas ,5 % 12. Australie 13. Canada Autres nationalités ,2 % ,6 % ,2 % ,5 % ,1 % ,7 % ,3 % ,7 % ,5 % ,7 % ,6 % ,8 % ,8 % ,9 % ,3 % ,1 % Arrivées hôtelières cumulées Paris Arrivées hôtelières Janvier-juin 2014 Grand Paris Janvier-juin 2014 ETRANGERS ,1 % FRANCAIS ,7 % TOTAL ,9 % ,9 % ,3 % ,1 % Arrivées hôtelières étrangères Janvier-juin Etats-Unis ,4 % 2. Royaume-Uni ,8 % 3. Italie ,4 % 4. Allemagne ,1 % 5. Japon ,2 % 6. Espagne ,5 % 7. Russie ,1 % 8. Belgique ,6 % 9. Suisse ,8 % 10. Pays-Bas ,0 % 11. Chine ,2 % 12. Australie 13. Canada Autres nationalités ,1 % ,8 % ,4 % ,4 % ,5 % ,4 % ,4 % ,3 % ,8 % ,7 % ,9 % ,4 % ,5 %

3 Nuitées hôtelières par pays Page 3 Nuitées hôtelières à Paris et Paris + petite couronne (Données Insee) Légère hausse des nuitées françaises en juin à Paris (+0,7 %). En augmentation de +2,7 % au cours du deuxième trimestre Nuitées hôtelières juin Paris Nuitées hôtelières Arrivées hôtelières étrangères ETRANGERS ,7 % FRANCAIS ,7 % TOTAL ,2 % 1. Etats-Unis ,8 % 2. Royaume-Uni ,2 % 3. Allemagne ,3 % 4. Italie ,5 % 5. Japon ,4 % 6. Espagne ,0 % 7. Russie ,7 % 8. Chine ,0 % 9. Suisse ,8 % 10. Belgique ,7 % 11. Pays-Bas ,4 % 12. Australie 13. Canada Autres nationalités ,1 % Grand Paris ,9 % ,3 % ,6 % ,3 % ,5 % ,9 % ,4 % ,5 % ,1 % ,6 % ,4 % ,0 % ,1 % ,7 % ,3 % Nuitées cumulées Paris Nuitées hôtelières Janvier-juin 2014 ETRANGERS ,3 % FRANCAIS ,9 % TOTAL ,9 % Cumul Grand Paris Janvier-juin ,6 % ,7 % ,8 % Arrivées hôtelières étrangères Janvier-juin 2014 Janvier-juin Etats-Unis ,4 % 2. Royaume-Uni ,4 % 3. Italie ,1 % 4. Allemagne ,5 % 5. Japon ,9 % 6. Espagne ,6 % 7. Russie ,5 % 8. Suisse ,5 % 9. Belgique ,5 % 10. Pays-Bas ,3 % 11. Chine ,5 % 12. Australie 13. Canada Autres nationalités ,9 % ,4 % ,7 % ,8 % ,8 % ,7 % ,9 % ,6 % ,1 % ,4 % ,4 % ,6 % ,1 %

4 Arrivées et nuitées hôtelières par zone géographique Page 4 Arrivées et nuitées hôtelières dans le Grand Paris par zone géographique (Données Insee) : baisse des arrivées et des nuitées des pays des zones «Autre Europe», «Autre Asie/Océanie» et «Autre Amérique» AUTRE EUROPE Arrivées : (-8,1%) Nuitées : (-9,5%) AUTRE AMERIQUE Arrivées : (-4,1%) Nuitées : (-7,3%) PROCHE ET MOYEN ORIENT Arrivées : (+7,0%) Nuitées : (+7,0%) AFRIQUE Arrivées : (+0,8%) Nuitées : (+3,1%) AUTRE ASIE/OCEANIE Arrivées : (-7,0%) Nuitées : (-7,0%) Autre Amérique* : données pour le continent américain sans compter les Etats-Unis. Autre Asie/Océanie* : données pour les pays d Asie et d Océanie sans compter la Chine et le Japon Autre Europe* : données pour le continent européen, sans compter la Russie, le Royaume-Uni, l Italie, l Espagne, l Allemagne, la Belgique, la Suisse et les Pays-Bas Proche et Moyen Orient : Palestine, Oman, Liban, Koweït, Jordanie, Israël, Iraq, Iran, Emirats Arabes Unis, Yémen, Syrie, Qatar, Bahreïn, Arabie Saoudite Arrivées hôtelières Janvier-juin /2014 AUTRE EUROPE ,9 % AUTRE AMERIQUE ,4 % AUTRE ASIE/OCEANIE ,6 % PROCHE ET MOYEN ORIENT ,2 % AFRIQUE ,5 % TOTAL ,5 % Nuitées hôtelières Janvier-juin /2014 Baisse des arrivées des pays de la zone «Autre Amérique» (-4,4 %) au 1er semestre 2014 AUTRE EUROPE ,7 % AUTRE AMERIQUE ,8 % AUTRE ASIE/OCEANIE ,8 % PROCHE ET MOYEN ORIENT ,0 % AFRIQUE ,4 % TOTAL ,1 % *Les données 2014 concernant l Australie et le Canada ne sont pas encore disponibles. Ces deux nationalités sont donc à nouveau respectivement intégrées dans les régions «Autre Asie/Océanie» et «Autre Amérique»

5 Taux d occupation hôtelier et tourisme d affaires Page 5 Taux d occupation dans l hôtellerie homologuée à Paris et dans le Grand Paris (Données Insee) : un taux d occupation de 89 % qui reste aux niveaux de juin % 90% 85% 80% 75% 70% 65% 60% 55% 50% TO Paris juin 2014: 89,0 % Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Paris 2013 Paris 2014 Paris+PC 2013 Paris+PC 2014 Le TO des hôtels du Grand Paris atteint 87,4 % en juin 2014 Taux d occupation hôtelier juin Paris Juin 1/2* 3* 4/5* TCC ,3 % 91,5 % 92,0 % 90,7 % ,0 % Janvier-juin Var n-1 78,1 % -0,6 pt 77,7 % -0,4 pt Taux d occupation hôtelier juin Grand Paris Juin 1/2* 3* 4/5* TCC ,9 % 89,4 % 90,7 % 89,1 % ,4 % Janvier-juin Var n-1 76,0 % -0,5 pt 74,7 % -1,3 pt Tourisme d affaires dans l hôtellerie homologuée à Paris et dans le Grand Paris (Données Insee) Les nuitées d affaires en recul de 11,5 % à Paris et de 9,7 % dans le Grand Paris en juin Proportion de la clientèle affaires à Paris Proportion de la clientèle affaires dans le Grand Paris 60,0% 50,0% 49,6% 48,8% 42,5% 45,5% 31,6% 60,0% 50,0% 53,0% 44,0% 51,8% 32,4% 51,8% 40,0% 30,0% 20,0% 10,0% 29,7% 40,0% 30,0% ,0% ,0% 30,6% ,0% 0,0%

6 Prix moyen et RevPAR hôtelier à Paris Page 6 Prix moyen et RevPAR globaux (Données MKG Hospitality) Prix moyen et RevPAR hôteliers à Paris Prix moyen 216,2 +2,1 % RevPAR 195,2 +0,5 % Janvier juin 2014 Prix moyen 172,5 +1,5 % RevPAR 139,0 +1,2 % Prix moyen et RevPAR hôteliers dans le Grand Paris Prix moyen 163,1 +2,3 % RevPAR 143,9 +0,6 % Janvier juin 2014 Prix moyen 133,6 +1,4 % RevPAR 103,2 +1,2 % Note méthodologique Echantillonnages Insee et MKG L enquête de fréquentation hôtelière de l Insee s appuie sur un échantillon représentatif de la structure hôtelière parisienne en interrogeant chaque mois plus de 800 hôtels homologués (entre 50 % et 55 % de l offre hôtelière parisienne) dont 77 % d indépendants. Cette enquête nous fournit notamment les arrivées/ nuitées hôtelières pour les principales nationalités. Depuis 2006, l OTCP a mis en place avec MKG Hospitality un dispositif de suivi complémentaire où figurent notamment le taux d occu- pation, le prix moyen et le RevPAR hôtelier. MKG permet également d obtenir ces informations par grandes zones touristiques. Notons toutefois que la base de données MKG reflète moins précisément la structure hôtelière globale parisienne. La base qui s appuie sur plus de 350 hôtels (environ 45 % de l offre en chambres à Paris), comprend majoritairement des hôtels de chaînes et peu d hôtels indépendants. La quasi totalité des grandes enseignes internationales sont intégrées dans le panel. Prix moyen et RevPAR par catégorie (Données MKG Hospitality) Paris: le prix moyen de l hôtellerie économique progresse de +5,0 % Prix moyens et RevPAR par catégorie de juin 2014 et évolutions (%) par rapport à juin ,9 105,1 178,8 181,2 321,8 291,0 +5,0 % +1,7 % +4,8 % +2,7 % -0,2% -0,6% +2,4 % Economique Moyen de gamme Haut de gamme Prix moyen RevPAR Janvier juin* Prix moyen RevPAR Economique Moyen de gamme Haut de gamme 98,3 +2,9 % 144,0 +2,0 % 254,7 +0,9 % 81,2 +2,4 % 116,9 +1,3 % 201,6 +1,0 % Grand Paris: RevPAR en hausse de +0,9 % pour l hôtellerie économique Prix moyens et RevPAR par catégorie de juin 2014 et évolutions (%) par rapport à juin ,2 89,1 154,0 134,9 284,6 255,6 +4,4 % +0,9 % +3,8 % +2,1 % -0,2 % -0,6 % Economique Moyen de gamme Haut de gamme Prix moyen RevPAR Janvier juin* Prix moyen RevPAR Economique Moyen de gamme Haut de gamme 77,8-0,1 % 128,9 +2,5 % 225,3 +0,3 68,5 +2,6 % 97,3 +1,8 % 175,2 +0,1 % * Rappelons que la TVA appliquée à l hôtellerie-restauration est passée de 7% à 10% au 1er janvier 2014.

7 Hôtellerie par zones touristiques Page 7 Taux d occupation hôteliers par zone touristique à Paris au mois de juin 2014 (Données MKG Hospitality) : le taux d occupation en recul dans toutes les zones à l exception de «Tour Eiffel Trocadéro» et «Les Halles le Marais» 87,7 % -2,9 pts 92,1 % -0,1 pt 91,3 % -0,9 pt 88,7 % -3,1 pts 94,1 % +0,3 pt 85,7 % -2,0 pts 90,1 % -2,9 pts 91,5 % -1,6 pt 93,4 % -0,4 pt 88,4 % 0 pt 91,9 % -2,0 pts 90,0 % -1,3 pt Taux d occupation hôtelier en juin 2014 par rapport à juin 2013 Prix moyens et RevPAR hôteliers par zone touristique à Paris au mois de juin 2014 (Données MKG Hospitality) Le prix moyen en augmentation dans toutes les zones à l exception de «Saint- Germain-des-Prés Montparnasse» et de «Opéra Grands Magasins» Zones touristiques - Prix moyens RevPAR Champs Elysées - Louvre 394,7 +1,9 % 363,5 +1,8 % Montmartre - Pigalle - Trinité 124,6 +3,0 % 109,3-0,2 % La Villette - Belleville - Canal Saint Martin 120,0 +3,4 % 106,4-0,1 % République - Bastille 136,8 +3,9 % 123,2 +0,7 % Bercy - Tolbiac - Bois de Vincennes 158,0 +2,8 % 145,2 +0,3 % Saint-Germain-des-Prés - Montparnasse 187,1-0,6 % 171,2-2,3 % Tour Eiffel - Trocadéro 203,3 +8,8 % 179,7 +8,8 % Passy - Bois de Boulogne 237,5 +4,9 % 203,5 +2,5 % Opéra - Grands Magasins 302,8-0,1 % 276,4-1,1 % Les Halles - le Marais 229,3 +1,6 % 215,7 +1,9 % Notre Dame - Quartier Latin 192,6 +0,5 % 179,8 +0,1 %

8 Résidences de tourisme Page 8 Taux d occupation des résidences de tourisme à Paris au mois de juin 2014 (Données MKG Hospitality) Un taux d occupation de 87,3 % en juin 2014 (+0,6 %) 95,0% 90,0% 85,0% 80,0% 75,0% 70,0% 65,0% 60,0% 55,0% 50,0% : 87,3 % Le TO des résidences de tourisme en hausse de +2,2 pts au premier semestre 2014 Janvier juin 2014 Taux d occupation 78,8 % +2,2 pts Ces données MKG Hospitality sont issues d un panel de résidences composé de 34 établissements pour appartements, soit près de 70 % de l offre parisienne. Evolution du prix moyen et du RevPAR des résidences de tourisme à Paris (Données MKG Hospitality) RevPAR de 156,8 en juin 2014 soit une hausse de +5,1 % par rapport à juin 2013 Evolution du prix moyen et du RevPAR des résidences de tourisme à Paris 180,0 160,0 140,0 Prix moyen juin 2014: 179,6 (+4,4 %) RevPAR juin 2014: 156,8 (+5,1 %) 120,0 100,0 80,0 60,0 Prix moyen 2013 Prix moyen 2014 RevPAR 2013 RevPAR ,0 Janvier juin 2014 Prix moyen 153,2 +2,6 % RevPAR 120,8 +5,5 % Le RevPAR des résidences de tourisme en hausse de +5,5 % au premier semestre 2014

9 Aéroports et cours de l euro Page 9 Trafic dans les Aéroports de Paris (Données ADP) Le trafic de passagers internationaux* en augmentation de +6,1 % en juin Trafic des passagers des vols internationaux dans les aéroports de Paris - Données brutes, en milliers de passagers 2,6 millions de passagers long courrier en juin 2014 (+4,2 % par rapport à l année dernière) Nbre de Passagers Moyen Courrier ,3 % Le trafic international en hausse de +4,9 % depuis le début de l année Long Courrier ,2 % Total international ,1 % Nbre de Passagers Janvier-juin 2014 Total international ,2 % Cours de l euro par rapport au dollar américain et au yen (Données Banque de France) *Le trafic passagers internationaux correspond au cumul des départs et des arrivées en liaison avec les aéroports ADP. 1,45 1,40 1,35 1,30 1,25 1,20 1,15 1,10 1,05 1,00 Cours de l'euro contre le dollar US - moyenne mensuelle - juillet 2014: 1 = 1,35 USD Cours de l'euro contre le yen japonais - moyenne mensuelle - juillet 2014: 1 = 137,7 JPY Retrouvez sur le site les études réalisées par l Observatoire économique du tourisme parisien, ainsi que la publication «Le tourisme à Paris - Chiffres-clés 2013». Pour vous inscrire au tableau de bord : CONTACT Tableau de bord Observatoire économique du tourisme parisien Charles-Henri Boisseau Office du Tourisme et des Congrès de Paris 25, rue des Pyramides, Paris Téléphone : / Télécopie :

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4(

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4( Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels du grand Paris à la fin du mois de janvier était de 65,4 %, soit un léger recul de 1,1 pt par rapport à. Le prix moyen est resté stable à 125,4 tandis

Plus en détail

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Arrivées hôtelières à Paris et dans le (Données Insee) ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières août 2015 - Paris

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre Bilan de l activité touristique de l année 2013 Résultats de janvier à décembre Analyse de la conjoncture économique Contexte international En 2013, l économie mondiale a enregistré une progression de

Plus en détail

SECTORIELLES ANNUELLES

SECTORIELLES ANNUELLES ETUDES SECTORIELLES ANNUELLES Une collection d analyses exclusives & des indicateurs macro-économiques pertinents pour accompagner votre compréhension des marchés touristiques. EUROPEAN HOSPITALITY REPORT

Plus en détail

Les banques suisses 2014 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2014 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +4 44 63 3 communications@snb.ch Zurich, le 8 juin 205 Les banques suisses 204 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse Résumé

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

Thaïlande 23/06/15 maj

Thaïlande 23/06/15 maj 1 Le visa n est pas nécessaire pour les français et les ressortissants de certains pays de l Union Européenne, à condition que la validité du passeport soit de plus de 6 mois à partir de la date d arrivée

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

PARTIE III L espace mondial

PARTIE III L espace mondial PARTIE III L espace mondial SOUS-PARTIE I LE MONDE : LES GRANDES ZONES GÉOGRAPHIQUES 370 CHAPITRE 1 LES DÉPENSES DE R&D 371 CHAPITRE 2 LES COMPÉTENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 374 CHAPITRE 3 LA PRODUCTION

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Enquête Profil des passagers aériens 2012

Enquête Profil des passagers aériens 2012 Sous-direction des Etudes, des Statistiques et de la Prospective Enquête Profil des passagers aériens 2012 Résultats annuels cumulés Bureau Prévision, Prospective et Veille Stratégique Direction du Transport

Plus en détail

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES...

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES... TABLEAU DE BORD DU 4 ème TRIMESTRE 28 TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 ACTIVITE DE L HOTELLERIE INTERNATIONALE... 6 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 1 TRANSPORTEURS

Plus en détail

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015 N 147 - septembre 2015 Echos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Premier bilan de la saison 2015 A l inverse de la tendance nationale, la Champagne-Ardenne affiche

Plus en détail

BIENVENUE A SYDNEY. 01 Septembre 2014

BIENVENUE A SYDNEY. 01 Septembre 2014 BIENVENUE A SYDNEY 01 Septembre 2014 1 DONNÉES GÉOGRAPHIQUES Population australienne: 23 millions 4000 kilomètres L Australie : 12 ème puissance économique mondiale, notée AAA Taux de croissance prévisionnel

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales Le Programme de comparaison internationale de la Banque mondiale du pouvoir d'achat : classement général des pays, 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 9 mai 2014 Le 30

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE Pôle entreprises, emploi, économie Département Développement Economique, Compétitivité et International (DECI) / Février 2015 REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE www.idf.direccte.gouv.fr

Plus en détail

I. Le commerce mondial en 2010

I. Le commerce mondial en 2010 I. Le commerce mondial en 2010 Après s être effondré en 2009, le commerce mondial a vigoureusement rebondi en 2010. L augmentation du volume des exportations de marchandises au cours de l année passée

Plus en détail

Exportations de grain canadien et de farine de blé

Exportations de grain canadien et de farine de blé Commission canadienne des grains Canadian Grain Commission MARS CAMPAGNE AGRICOLE 2011- Exportations de grain canadien et de farine de blé 2011- À Tonnes (millions) 10.0 7.0 9.0 6.5 6.0 8.0 5.5 7.0 5.0

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Nombres et calcul numérique

Nombres et calcul numérique Accompagnement personnalisé PFEG - Math Nombres et calcul numérique Organisation et gestion de données Fonctions Grandeurs et mesures Calcul littéral Remerciements à Mesdames Hélène Clapier, Dominique

Plus en détail

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Le marché de la location meublée à Paris Janvier 2011 BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Questionnaire 1 PROFIL DES LOGEMENTS BJ6523 APLM Etude de marché sur la location

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

À PROPOS DE MORPHO POUR UNE VIE PLUS SÛRE ET PLUS SIMPLE

À PROPOS DE MORPHO POUR UNE VIE PLUS SÛRE ET PLUS SIMPLE À PROPOS DE MORPHO POUR UNE VIE PLUS SÛRE ET PLUS SIMPLE SAFRAN AÉRONAUTIQUE ET ESPACE Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l aéronautique,

Plus en détail

Points. forts BAISSE DE 2,7 % DE LA FRÉQUENTATION TOURISTIQUE BILAN TOURISME 2013. De la Polynésie française

Points. forts BAISSE DE 2,7 % DE LA FRÉQUENTATION TOURISTIQUE BILAN TOURISME 2013. De la Polynésie française Points 9 forts BILAN TOURISME 213 BAISSE DE 2,7 DE LA FRÉQUENTATION TOURISTIQUE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 213, les arrivées touristiques internationales se sont réduites de

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 RELAIS EXPAT L ASSURANCE SANTÉ EN COMPLÉMENT DE LA POUR EXPATRIÉS MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat Relais Expat de l ASFE : pourquoi vous couvrir?

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Maintien de la pression dans les systèmes change-over

Maintien de la pression dans les systèmes change-over Maintien de la pression dans les systèmes change-over Livre blanc Flamco B.V. octobre 2013 MC00540/06-2013/ENG Maintien de la pression dans les systèmes change-over Au cours de ces dernières années, les

Plus en détail

RESULTATS DU COMMERCE EXTERIEUR EN 2011

RESULTATS DU COMMERCE EXTERIEUR EN 2011 RESULTATS DU COMMERCE EXTERIEUR EN 2011 Pierre LELLOUCHE, Secrétaire d Etat chargé du commerce extérieur, Bercy, mardi 7 février 2012 Dossier de presse http://www.economie.gouv.fr Contacts Presse : Cabinet

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace Filière forêt-bois Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace (Source : Douane) En octobre 2014, l Agreste (service statistique du Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) des CCI dresse, chaque

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Avril 215 Plan 1. Contexte mondial 2. Indicateurs clés 3. Production et balance commerciale 4. Principales

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS. Oise. Tourisme. DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011. www.oisetourisme-pro.com

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS. Oise. Tourisme. DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011. www.oisetourisme-pro.com Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE en 2011 www.oisetourisme-pro.com SOMMAIRE Photographie de l économie touristique isarienne Les hébergements : offre et

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014

BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 BILAN ÉCONOMIQUE PRÊT-À-PORTER FÉMININ 1 ER SEMESTRE 2014 INTERVENANTS Daniel Wertel, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin François-Marie Grau, Secrétaire Général de la Fédération

Plus en détail

Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France

Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France Dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports auprès des touristes internationaux de la destination Paris Île-de-France Présentation des résultats du er semestre 0 de Paris-, Paris-Orly et Paris-Beauvais-Tillé

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Chiffre d affaires de 2 549 millions d euros +23% par rapport à 2007 +13% à périmètre et taux de changes constants

Chiffre d affaires de 2 549 millions d euros +23% par rapport à 2007 +13% à périmètre et taux de changes constants Bureau Veritas annonce un chiffre d affaires et une estimation de résultat opérationnel ajusté en 2008 en très forte croissance et supérieurs à ses prévisions de 2 549 millions d euros +23% par rapport

Plus en détail

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés 1. Résultats semestriels 1998 2. Tendances d activité à fin septembre 3. Sensibilités et opportunités actuelles Perspectives 1998 4. Actions stratégiques en cours 1 1. Premier semestre 1998 Chiffres clés

Plus en détail

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1

Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 Principales tendances des statistiques internationales BRI 1 En collaboration avec des banques centrales et autorités monétaires du monde entier, la BRI compile et diffuse plusieurs séries de statistiques

Plus en détail

CANADA. Les relations commerciales de la Belgique avec le

CANADA. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le CANADA Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

Voyages internationaux : renseignements préliminaires

Voyages internationaux : renseignements préliminaires N o 66-001-P au catalogue Vol. 31, n o 2. Bulletin de service Voyages internationaux : renseignements préliminaires 2015. Tableaux statistiques Tableau 1 Voyages internationaux au Canada pourcentage pourcentage

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL.

COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL. COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL. Chroniques MD 5 janvier 2015 1. Introduction. La question du gaz naturel a pris ces dernières années une acuité nouvelle, du fait de la mise en exploitation massive aux

Plus en détail

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US)

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US) COMMERCE EXTÉRIEUR Le commerce extérieur de l espace Caraïbe 1 représente en 2001 plus de 297 milliards de dollars 2 en importations et plus de 290 milliards en exportations ce qui équivaut à un solde

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

ELEMENTS DE CONJONCTURE MONDIALE

ELEMENTS DE CONJONCTURE MONDIALE ELEMENTS DE CONJONCTURE MONDIALE Mai 2014 1 Table des matières 1. POTENTIEL DE PRODUCTION VITICOLE 3 2. LA PRODUCTION DE VINS 5 3. EVALUATION DE LA CONSOMMATION MONDIALE 7 Abréviations : mha : Milliers

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

Résultats Semestriels 2011

Résultats Semestriels 2011 Résultats Semestriels 2011 9 Juin 2011 Sandpiper Bay Floride Faits marquants du 1 er semestre 2011 Forte progression de l activité Croissance à deux chiffres du Volume d Activité Villages Croissance sur

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

01 3ème trimestre 2014

01 3ème trimestre 2014 1996 1997 1998 1999 2 21 22 23 24 25 26 27 28 29 21 211 212 213 214 1 3ème trimestre 214 TABLEAU DE BORD Au troisième trimestre 214, les arrivées touristiques en Polynésie française progressent de 3,6

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009 Faits marquants semestrielle VP + VUL (S1 2008 S2 2009) o Europe 30 pays : + 0,2 point de part de marché (6,3 %

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS 1/ Un enseignement très ouvert aux étudiants étrangers En raison de l importance des partenariats développés par des universités et grandes écoles françaises

Plus en détail

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Le vignoble de Champagne 1 Sommaire Crédit photo : Flament Crédit photo : Peter

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro :

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Les marchés action sont repartis à la hausse cette semaine suite à différents chiffres économiques qui ont entrainé un rebond.

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) dresse, chaque année

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES La reconnaissance de la qualité de «résident étranger» conditionne l application des conventions fiscales internationales. QU EST CE QU

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février

Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février Compte-rendu Salon Bedouk 8-9 février L Office du Tourisme et des Congrès de Paris a reconduit sa participation et son soutien au salon Bedouk MC&IT, événement leader de la filière Tourisme d Affaires

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Tendances immobilières mondiales

Tendances immobilières mondiales Adrienne Warren 1..1 adrienne.warren@scotiabank.com Le 9 septembre 1 immobilières mondiales Les conditions restent inégales sur les marchés de l habitation à l échelle mondiale À l échelle mondiale, les

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Géographie des volumes investis Sur-performance

Géographie des volumes investis Sur-performance LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT - 1S ILE-DE-FRANCE/FOCUS QCA Volumes investis 5,4 sur le 1 er semestre -37% : le volume investi en immobilier d entreprise sur la région parisienne a fortement régressé par

Plus en détail

La population résidente 2014-2013-2012

La population résidente 2014-2013-2012 La population résidente 2014-2013-2012 Mise à jour au 12/09/14 Ce document a pour objet de présenter les données statistiques de la rentrée 2014 et de les comparer aux deux années précédentes. Ce document

Plus en détail

Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs

Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs Les tendances et politiques du tourisme de l'ocde 2010 @ OCDE 2010 Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs Depuis 20 ans, le tourisme a contribué de façon significative à la

Plus en détail

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN 1. Présentation... 413 2. Méthodologie... 413 3. Sources de documentation... 413 4. Tableaux... 414 Liste des tableaux Tableau 33. 1 : Répartition des représentations

Plus en détail

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir?

Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Quel contexte financier pour les marchés immobiliers dans les années à venir? Club Notarial de Immobilier 28 mai 2015 Exposé de Denis Ferrand Les faits marquants de la conjoncture économique mondiale 2

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 213 du greffe du tribunal de commerce de Paris Sommaire INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 PARIS DANS SA GLOBALITÉ... 4 GÉOGRAPHIE DES ENTREPRISES PARISIENNES... 5 DENSITÉ DES ENTREPRISES

Plus en détail

Côte-d Or Tourisme. Photo-K - Fotolia.com. www.cotedor-tourisme.com

Côte-d Or Tourisme. Photo-K - Fotolia.com. www.cotedor-tourisme.com Assemblée Générale du 14 mai 2013 n a l Bi Côte-d Or Tourisme Année 2012 e u q i t s i At Photo-K - Fotolia.com st Côte-d Or Tourisme www.cotedor-tourisme.com Les principaux facteurs qui ont pu influer

Plus en détail