Code de déontologie des Coachs Certifiés I.N.A. (Institut des Neurosciences Appliquées)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Code de déontologie des Coachs Certifiés I.N.A. (Institut des Neurosciences Appliquées)"

Transcription

1 Code de déontologie des Coachs Certifiés I.N.A. (Institut des Neurosciences Appliquées) Ce code de déontologie s applique à toutes interventions de coaching quelles qu elles soient initiées et prises en charge directement par le coaché ou un tiers, l employeur généralement. Ce code s applique dans des missions qui concernent aussi bien le domaine professionnel que personnel. Ces missions ont toutes la même finalité : Contribuer à l optimisation des capacités et des ressources propres à chaque personne, à chaque équipe ou entreprise ; Permettre à chaque entité d évoluer en conscience et en responsabilité sur les axes d apprentissage qui leur sont propres afin de se situer dans une dynamique de progression (meilleure estime de soi, atteinte des objectifs, définition d une vision stratégique, etc). Dans tous les cas de figure, le coach est placé en position de soutien inconditionnel des personnes qu il accompagne. En aucun cas, il ne se substitue à cette personne ou à ce groupe de personnes pour prendre des décisions à la place de ceux qui sont concernés. Probité Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage pénalement à ne pas adhérer à l une des 20 sectes répertoriées comme dangereuses par la MILS (Mission Interministérielle de Lutte contre les Sectes). Refus de prise en charge Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l'organisation, au demandeur ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères. Article 2 - Responsabilités du coach vis à vis du coaché Contrat Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage dans une relation contractuelle dûment établie avec son client précisant au minimum l objet de la mission, sa durée et les honoraires. Obligation de moyens L un des principes fondateurs du coaching est que le coaché est seul maître de ses décisions et des résultats qu elles entraînent. En conséquence, le coach reste dans le cadre de sa mission : accompagner le client dans le cadre de la mise en œuvre de ses résolutions. Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage en conscience à mobiliser l ensemble de ses compétences et tous les moyens qu il juge appropriés à l accomplissement de sa mission. Clarté Article 1 - Responsabilité du coach Formation Chaque coach adhérant à ce code de déontologie a fait la preuve qu il a été formé au métier de coach par un organisme professionnel compétent (ou qu il est en cours de formation). Il ne recourt qu à des techniques éprouvées et qu il maîtrise. Supervision L'exercice professionnel du coaching nécessite une supervision. Chaque coach adhérant à ce code de déontologie peut prouver qu il bénéficie d une supervision permanente et qu il y recourt régulièrement dans le cadre de l exercice de sa profession. Développement personnel Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage dans une relation d aide. De ce fait, chaque coach adhérant à ce code de déontologie a fait sur lui-même une démarche de développement personnel ou de travail thérapeutique lui permettant d avoir une connaissance approfondie de lui-même. Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage à ne pas accepter de missions pour lesquelles il ne se sent pas suffisamment qualifié. En tant que de besoin, il proposera de faire appel à l un de ses confrères afin que la prestation soit une réussite pour le client. Respect Chaque coach adhérant à ce code de déontologie exerce sa profession dans le respect des droits fondamentaux de la personne tels qu ils sont inscrits dans la «Déclaration Universelle des Droits de l Homme». Il respectera son client dans son identité, et veillera à ne pas abuser de son rôle d influence. Son espace de supervision lui permettra de réguler les enjeux liés au pouvoir-permissionpuissance et ceux du pouvoir-dépendance d autrui. Loyauté Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage en toutes circonstances à faire preuve d une entière loyauté fondée sur le respect inconditionnel des valeurs personnelles du client qui l a honoré de sa confiance et à mettre tout en œuvre pour sauvegarder ses intérêts légitimes. Intégrité

2 Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s interdit : D accepter pour une mission déterminée, aucune autre rémunération que celle convenue avec le client ; De solliciter ou d accepter d un tiers, à l insu de son client, aucun avantage, aucune commission ou rétribution de quelque nature que ce soit ; Toute démarche, manœuvre ou déclaration pouvant directement ou indirectement nuire à la réputation d un confrère ou être préjudiciable à ses affaires ; Pour obtenir des affaires, de recourir à des moyens incompatibles avec la dignité de la profession, et en particulier de publier des annonces ou des textes à caractère laudatif. Confidentialité Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage à respecter les règles du secret professionnel garantissant la stricte confidentialité des informations qui concernent le client et ses partenaires éventuels. Article 3 Responsabilités du coach intervenant en entreprise Adaptabilité Chaque coach adhérant à ce code de déontologie intervenant dans le cadre de l entreprise doit tenir compte de toutes les informations relatives au contexte organisationnel et à la culture de l entreprise de façon à être en compréhension du référentiel de base de la structure avec laquelle il travaille. Article 4 Code d honneur du coach vis-à-vis de la profession Alliance Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage à faire preuve d esprit de confraternité et d entraide à l égard des experts et hommes de l art avec lesquels il est amené à collaborer, en s interdisant tout dénigrement ou critique. Veille Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage à actualiser régulièrement ses compétences et à ne pas rester figé sur ses acquis. Rester en veille par rapport à soi-même et aux techniques d accompagnement est un gage de professionnalisme. Article 5 Engagement du coach Toute confirmation de mission doit faire explicitement référence, auprès du Client, au présent code de déontologie dont la diffusion aux bénéficiaires des prestations est recommandée. Article 6 - Recours Lors d un différend entre un coach et son client, un accord sera recherché entre les parties, en se référant au Code de déontologie comme garant du cadre d exercice. Fait à Magny les Hameaux, Le 08 avril 2009 Lu et Approuvé par Frédérique Korzine Restitution La relation de coaching qui s établit en entreprise est bien souvent de nature tripartite. De ce fait, le donneur d ordre est en droit de recevoir des éléments d appréciation de la mission. Toutefois cette information ne peut se faire sans accord préalable du coaché, et dans le cadre exclusif de son acceptation. Congruence Chaque coach adhérant à ce code de déontologie s engage à exercer sa mission en veillant à la congruence entre les intérêts du coaché et ceux de l entreprise.

3 CODE DE DEONTOLOGIE de la Fédération Française de Psychothérapie (il s'agit du Code de déontologie de l'eap, adopté par la FF2P) L Organisme de formation spécialisé «Le DOJO» qui forme et supervise votre praticien a adopté ce code de déontologie PREAMBULE Tous les organismes de la FF2P, ainsi que les membres individuels, sont tenus d'exercer leur profession avec un sens particulièrement aïgu de leurs responsabilités vis-à-vis de leur propre personne, de leur travail thérapeuti-que et des personnes avec lesquelles une relation particulière est créée par le biais du traitement psychothérapeutique. Les organismes de la FF2P sont dans l'obligation de prêter une attention toute particulière aux questions de déontologie. Cela s'applique aux formateurs, aux membres et aux candidats des organisations nationales en question. Les règles de déontologie des organisations nationales visent à protéger le patient/client contre les applications abusives de la psychothérapie par les praticiens ou les formateurs, servent de règles de conduite à leurs membres, servent de référence en cas de plainte. 1 - CHAMP D'APPLICATION Les règles de déontologie ci-dessous engagent tous les organismes, ainsi que les membres individuels de la FF2P. A ce titre, Frédérique Korzine, formée par LE DOJO organisme affilié à la FF2P, s engage à respecter chaque terme de ce code de déontologie. Chaque organisme membre doit avoir un code de déontologie propre, compatible avec celui de la FF2P. 2 - LA PROFESSION DE PSYCHOTHERAPEUTE La profession de psychothérapeute est une discipline spécifique du domaine des sciences humaines. Elle implique un diagnostic et une stratégie globale et explicite de traitement des troubles psychologiques, sociaux et psychosomatiques. Les méthodes utilisées reposent sur des théories scientifiques de psychothérapie. Par le biais d'une interaction entre un ou plusieurs patients/clients et un ou plusieurs psychothérapeutes, ce traitement a pour objectif de déclencher un processus thérapeutique permettant des changements et une évolution à long terme. La profession de psychothérapeute se caractérise par l'implication du thérapeute dans la réalisation des objectifs précités. Le psychothérapeute est tenu d'utiliser sa compétence dans le respect des valeurs et de la dignité de son patient/client au mieux des intérêts de ce dernier. Le psychothérapeute doit indiquer son niveau de qualification dans la spécialité où il a été formé. 3 - COMPETENCE PROFESSIONNELLE ET PERFECTIONNEMENT Le psychothérapeute doit exercer sa profession de manière compétente et dans le respect de l'éthique. Il doit se tenir au courant des recherches et du développement scientifique de la psychothérapie - ce qui implique une formation continue permanente. Le psychothérapeute est tenu de ne pratiquer que les méthodes de traitement et dans les domaines de la psychothérapie pour lesquels il peut justifier de connaissances et d'une expérience suffisante. 4 - SECRET PROFESSIONNEL Le psychothérapeute et son équipe éventuelle sont soumis au secret professionnel absolu concernant tout ce qui leur est confié dans l'exercice de leur profession. Cette même obligation s'applique dans le cadre de la supervision. 5 - CADRE DE LA THERAPIE Dès le début de la thérapie, le psychothérapeute doit attirer l'attention de son client sur ses droits et souligner les points suivants : type de méthode employé (s'il le juge approprié à la situation du client). Il précise les conditions de travail (y compris les conditions d'annulation ou d'arrêt), durée présumée du traitement, conditions financières (honoraires, prises en charge, règlement des séances manquées), secret professionnel, possibilité de recours en cas de litige. Le patient/client doit pouvoir décider lui-même si et avec qui il veut entreprendre un traitement (libre choix du thérapeute). Le psychothérapeute est dans l'obligation d'assumer ses responsabilités compte tenu des conditions particulières de confiance et de dépendance qui caractérisent la relation thérapeutique. Il y a abus de cette relation à partir du moment où le psychothérapeute manque à son devoir et à sa responsabilité envers son patient/client pour satisfaire son intérêt personnel (par exemple, sur le plan sexuel, émotionnel, social ou économique).

4 Toute forme d'abus représente une infraction aux directives déontologiques spécifiques concernant la profession de psychothérapeute. L'entière responsabilité des abus incombe au psychothérapeute. Tout agissement irresponsable dans le cadre de la relation de confiance et de dépendance créée par la psychothérapie constitue une grave faute professionnelle. 6 - OBLIGATION DE FOURNIR DES INFORMATIONS EXACTES ET OBJECTIVES Les informations fournies au patient/client concernant les conditions dans lesquelles se déroule le traitement doivent être exactes, objectives et reposer sur des faits. Toute publicité mensongère est interdite. Exemples : promesses irréalistes de guérison, référence à de nombreuses approches thérapeutiques différentes, ce qui laisserait supposer une formation plus étendue qu'elle ne l'est en réalité (formations entamées et non terminées) OBLIGATIONS DES ORGANISMES DE LA FF2P Les organismes doivent exiger que leurs membres praticiens établissent des règles déontologiques compatibles avec les principes du code de déontologie de la FF2P. Fait à Magny les Hameaux, Le 08 avril 2009 Lu et Approuvé par Frédérique Korzine 7 - RELATIONS PROFESSIONNELLES AVEC LES COLLEGUES Si nécessaire, le psychothérapeute doit travailler de manière interdisciplinaire avec des représentants d'autres sciences, dans l'intérêt du patient/client. 8 - PRINCIPES DEONTOLOGIQUES CONCERNANT LA FORMATION Ces principes déontologiques s'appliquent également, par analogie, aux rapports entre formateurs et élèves. 9 - CONTRIBUTION A LA SANTE PUBLIQUE La responsabilité des psychothérapeutes au niveau de la société exige qu'ils travaillent à contribuer au maintien et à l'établissement de conditions de vie susceptibles de promouvoir, sauvegarder et rétablir la santé psychique, la maturation et l'épanouissement de l'être humain RECHERCHE EN PSYCHOTHERAPIE Afin de promouvoir l'évolution scientifique de la psychothérapie et l'étude de ses effets, le psychothérapeute doit, dans la mesure du possible, collaborer à des travaux de recherche entrepris dans ce sens. Les principes déontologiques définis plus haut doivent également être respectés à l'occasion de ces travaux de recherche et lors de leur publication. Les intérêts du patient/client restent prioritaires INFRACTIONS AUX REGLES DE DEONTOLOGIE Les organismes sont dans l'obligation de créer des instances de recours et d'arbitrage en cas de litige.

5 VOTRE PSYCHOTHERAPEUTE Exerce le métier de praticien en psychothérapie en tant que professionnel elle : Bénéficie d une formation expérientielle à partir d'une démarche méthodologique et rigoureuse, Suit une formation théorique didactique couvrant les bases nécessaires à la profession : psychopathologie, diagnostic, pronostic, plan de traitement, psychopharmacologie, etc. Apprend et approfondit une méthode spécifique d'interventions thérapeutiques, Connait d'autres méthodes thérapeutiques complémentaires (PNL-C, Analyse Transactionnelle, Process Comm, Sémantique, Neurosciences motivationnelles, Hypnose Ericksonienne), Fait un travail sur soi sous la forme d'une psychothérapie et de développement personnel en séances individuelles et en groupe, A une pratique clinique d'entretiens individuels et/ou de travaux de groupe, Est supervisé dans sa pratique thérapeutique par un psychiatre diplômé d état et formateur, Possède une éthique personnelle qui reflète la déontologie de la profession. Ma méthode est celle de l écoute active, cette écoute qui vous donne ou vous rend une place privilégiée. L écoute active, c est un élément essentiel qui va différencier la psychothérapie que je vous propose de la psychanalyse. C est un dialogue en face à face qui s engage entre le patient et le thérapeute. J écoute et surtout, je cherche avec vous à comprendre, à défaire la pelote. Alors que le psychanalyste écoute sans intervenir, je vous aide à relever les éléments de votre discours qui trahissent une part d inconscient. Je vous aide alors à décrypter ces messages et à les mettre en lien avec votre situation, avec des comportements déjà connus afin de trouver une issue acceptable au conflit. Le travail sur vos émotions est capital pour une bonne compréhension de votre vécu, parfois oublié et refoulé. Ces émotions sont comme des empreintes laissées par les évènements fondateurs de votre vie. Elles ont une existence propre et bien distincte de ce que l on nomme souvent comme des ressentis. Avec votre collaboration, je vous apprendrai à écouter vos émotions - les cinq émotions fondamentales sont la peur, la tristesse, la rage, la colère et la joie (le plaisir), les reconnaître, les nommer, les vivre afin que vous puissiez enfin trouver le chemin pour les dépasser. Les consultations se déroulent à mon Cabinet à raison, en général d une séance hebdomadaire de 45 minutes. Les premières séances ont pour but d évaluer votre problème. C est, entre autre, à cette étape que vous pouvez juger si vous êtes à l aise et en confiance avec moi. De mon côté, je détermine s il n y a pas de contre-indication pour entreprendre une thérapie. Puis, lors des séances suivantes, nous serons amenés à évoquer puis analyser votre histoire personnelle ; vos relations amoureuses et familiales. Cette analyse devra permettre de repérer les blocages et les situations psychiques conflictuelles conditionnant vos comportements actuels. La psychothérapie est donc un travail que vous allez faire sur vous-même. Le chemin est parfois difficile et votre motivation sera garante des changements à venir. Aucun psychothérapeute ne vous «guérira» miraculeusement. La qualité du lien que nous pourrons établir sera une aide précieuse sans laquelle la psychothérapie ne sera pas efficace. Aujourd hui, je suis persuadée que l être humain peut dépasser ses souffrances, ses traumatismes grâce à la thérapie et accéder à l épanouissement et à l harmonie sans ressasser sans fin un passé dont il faut savoir faire le deuil. /

6 FOIRE AUX QUESTIONS JE SOUHAITE FAIRE UNE PSYCHOTHERAPIE, QUELQUES QUESTIONS ME TRAVERSENT L ESPRIT Que se passe-t-il à la première entrevue? Votre première rencontre avec le professionnel de la psychothérapie que vous avez choisi est un moment privilégié. Il s'agit de briser la glace, de prendre contact mais surtout d'évaluer si vous désirez entreprendre une démarche avec le professionnel que vous avez devant vous. La première entrevue est importante pour jeter les bases d'une relation de confiance mutuelle. Exprimez-vous le plus franchement possible sur vos difficultés. Cela permettra au professionnel d'évaluer de quelle façon il pourra vous aider et dans quelle mesure. Cette période d'évaluation peut s'échelonner sur deux ou trois rencontres et certains professionnels. Ne perdez pas de vue que cette première entrevue est importante pour que le professionnel puisse évaluer votre situation et surtout pour que "vous" puissiez évaluer le professionnel et poser toutes les questions qui vous tracassent. Même si vous vous sentez gêné ou nerveux à ce premier contact, il est très important que vous preniez le temps de vous informer. N'hésitez pas à questionner le professionnel sur sa formation, son expérience face aux genres de difficultés que vous vivez, le type de thérapie qu'il compte utiliser et le déroulement des entrevues. Il est aussi important que vous discutiez de certains aspects pratiques lors de cette première entrevue. Voici quelques questions importantes à éclaircir avec le professionnel à la première rencontre : Quel est le montant des honoraires pour chaque entrevue? Le tarif d une séance est fixé à 70 euros. Comment doit-on acquitter les honoraires et à quel moment? En début ou fin de séance, par chèque ou espèces Quelle est la durée d'une entrevue? La durée d une entrevue est fixée à 45 minutes Quelle est la fréquence des rencontres? Toutes les semaines. Un petit «travail personnel» peut vous être préconisé d une semaine sur l autre, pour vous aider à avancer dans votre démarche thérapeutique. Qu'arrive-t-il lorsqu'on rate une entrevue? Quoi faire en cas d'urgence? Comment annuler une rencontre? Dès lors que vous vous engagez dans un processus thérapeutique, vous êtes tenu, par respect pour l agenda de votre thérapeute et par souci d intégrité, de prévenir votre thérapeute de votre impossibilité à honorer votre rendez-vous, 24 heures à l avance. Toute séance non annulée est due (sauf cas de force majeure).

Code de déontologie des coachs affiliés au réseau Coaching City

Code de déontologie des coachs affiliés au réseau Coaching City Code de déontologie des coachs affiliés au réseau Coaching City Préambule Ce code de déontologie est établi par le réseau Coaching City. Il s applique à toutes interventions de coaching quelles qu elles

Plus en détail

CHARTE DEONTOLOGIQUE AEC EMCC

CHARTE DEONTOLOGIQUE AEC EMCC CHARTE DEONTOLOGIQUE AEC EMCC Objet de la charte La charte de déontologie de l Association Européenne de Coaching engage tous ses membres, elle est le fondement éthique de leur pratique. Elle repose sur

Plus en détail

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR Chaque salarié et dirigeant du groupe CGR s'engage à : RESPECTER LA PERSONNE ET SON ENVIRONNEMENT AVOIR UNE CONDUITE PROFESSIONNELLE ETHIQUEMENT IRREPROCHABLE AVOIR DES RELATIONS

Plus en détail

Coaching professionnel et life-coaching

Coaching professionnel et life-coaching Coaching professionnel et life-coaching Quelle est l origine de ces termes? Le terme anglais «coach» dérive en fait du mot français «cocher», qui désignait la personne qui conduisait une voiture tirée

Plus en détail

Ce code est établi par la Fédération Française de Préparation Mentale.

Ce code est établi par la Fédération Française de Préparation Mentale. CODE DE DEONTOLOGIE Ce code est établi par la Fédération Française de Préparation Mentale. Il a pour but de fixer des points de référence éthiques et déontologiques, spécifiques à la pratique professionnelle

Plus en détail

le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching

le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching le coaching catalyseur de potentiels SFCoach Société Française de Coaching Qu est-ce que le coaching? C est l accompagnement de personnes ou d équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Dossier de candidature au label. Accompagnateur Professionnel de la Performance INSEP

Dossier de candidature au label. Accompagnateur Professionnel de la Performance INSEP APPI Dossier de candidature au label Accompagnateur Professionnel de la Performance INSEP NOM : Prénom : Date de naissance :..... Coordonnées professionnelles : Société : Adresse : Code Postal : Ville

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

ENGAGEMENTS DU PSYCHOLOGUE

ENGAGEMENTS DU PSYCHOLOGUE Important : Ce document a pour but d apporter des informations autour de la création et le développement de centre de consultations psychologiques en situation interculturelle. Ce document est proposé

Plus en détail

Offre contractuelle de coaching

Offre contractuelle de coaching Offre contractuelle de coaching 1. Vision du Coaching Définition du coaching Le coaching est l accompagnement d une personne, d une équipe ou d une organisation centré sur ses objectifs, ses ambitions,

Plus en détail

SOMMAIRE. La Société Française de Coaching : une référence sur le marché. Instances et organisation de la SFCoach

SOMMAIRE. La Société Française de Coaching : une référence sur le marché. Instances et organisation de la SFCoach SOMMAIRE Septembre 2003 La Société Française de Coaching : une référence sur le marché Instances et organisation de la SFCoach La Déontologie : une priorité de la SFCoach L agrément : une garantie de reconnaissance

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LAWYERS INTERNATIONALE ANWALTS-UNION UNION INTERNACIONAL DE ABOGADOS UNIONE INTERNAZIONALE DEGLI AVVOCATI CHARTE DE TURIN SUR L EXERCICE DE

Plus en détail

ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE

ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE PUBLIÉ AU MONITEUR BELGE LE 16 MAI 2014 EN VIGUEUR A PARTIR DU 26 MAI 2014 Chapitre I er. - Dispositions générales Article 1er. Le présent code

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Septembre 2009

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Septembre 2009 RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Septembre 2009 Les informations contenues dans le présent document sont strictement confidentielles. Elles sont la propriété de EMCC et toute reproduction, diffusion ou exploitation

Plus en détail

Soutien psychologique individuel des agents. Les bonnes pratiques de mise en œuvre. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis

Soutien psychologique individuel des agents. Les bonnes pratiques de mise en œuvre. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Soutien psychologique individuel des agents Les bonnes pratiques de mise en œuvre Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Soutien psychologique individuel des agents Dans quels

Plus en détail

LA PERSONNE DE CONFIANCE

LA PERSONNE DE CONFIANCE Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins du 8 octobre 2010 Dr Irène KAHN-BENSAUDE LA PERSONNE DE CONFIANCE Introduction L article 1111-6 du code de la santé publique,

Plus en détail

LA FAMEUSE ABF!!! -------------------------------------------------------------------------------------------

LA FAMEUSE ABF!!! ------------------------------------------------------------------------------------------- LA FAMEUSE ABF!!! Pièce maîtresse de vos activités de vente, la fameuse analyse des besoins financiers (ABF) questionne amplement la grande majorité d entre vous. Est-elle toujours obligatoire? Que doit-elle

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

L I M M O B I LI E R

L I M M O B I LI E R LES ATOUTS DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉS AUX MÉTIERS DE Audrey_Popov /Shutterstock.com L I M M O B I LI E R Une bonne communication est avant tout une affaire humaine. C est l art de se comprendre et d

Plus en détail

Conseil RH Coaching Formation

Conseil RH Coaching Formation 30 ans d'expérience Management, conseil RH, développement des compétences, relation avec les IRP, recrutement Coaching individuel - Accompagnement en développement personnel et professionnel Conseil RH

Plus en détail

CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS

CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS CIBC Artois Ternois 3 rue Abbé Pierre 62000 Arras 03.21.48.17.97 cibcarras@nordnet.fr www.cibcarras.org SOMMAIRE Le Bilan de Compétences La Validation des Acquis de l Expérience

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS DE HEC MONTRÉAL Adopté par l Assemblée des professeurs et l APHEC le De façon à alléger la lecture du texte, le genre masculin est utilisé pour désigner

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Une approche exigeante du coaching professionnel. à partir d un document de la

Une approche exigeante du coaching professionnel. à partir d un document de la 1 Une approche exigeante du coaching professionnel à partir d un document de la 2 CHOISIR UN COACH Pourquoi et comment? POURQUOI FAIRE APPEL À UN COACH? Les objectifs du coaching le plus souvent cités

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES. Réunion - Alliance

ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES. Réunion - Alliance ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES Réunion - Alliance Sommaire Présentation de la Société Réunion Alliance P 3. Quelle formation choisir? P 4. Quel outil et quelle mise en pratique? P

Plus en détail

Révisé en décembre 2004/March 2010. Code de Déontologie Entrée en vigueur en 2002

Révisé en décembre 2004/March 2010. Code de Déontologie Entrée en vigueur en 2002 Révisé en décembre 2004/March 2010 Code de Déontologie Entrée en vigueur en 2002 Table des matières Chapitre I : Principes généraux... 2 Chapitre II : Secret professionnel... 3 Chapitre III : Obligations

Plus en détail

Projet de loi n o 92

Projet de loi n o 92 Mémoire présenté à la Commission de la santé et des services sociaux Le 27 avril 2016 Le Collège des médecins est l ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission : Une médecine de qualité au service

Plus en détail

Code de déontologie - Commission Projectsourcing

Code de déontologie - Commission Projectsourcing Code de déontologie - Commission Projectsourcing 1. Dispositions générales 1.1. Le présent code de déontologie a pour but de fixer les règles que les membres s engagent à respecter. Il doit contribuer

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS)

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) 2. Pourquoi avoir mis un tel centre de répartition en place? Le CRDS de l Ouest a été mis

Plus en détail

Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2

Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2 Formation «Développer l Art du Langage et la Créativité» niveau 2 Programme Praticien en Hypnose Ericksonienne Cette formation très spécialisée sur l Art du langage et la créativité comporte deux niveaux.

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Elle a été approuvée par l Union du Groupe Initiatives Mutuelles et les associations d ostéopathes ci-dessous signataires le 1 er octobre 2007.

Elle a été approuvée par l Union du Groupe Initiatives Mutuelles et les associations d ostéopathes ci-dessous signataires le 1 er octobre 2007. L Union du Groupe Initiatives Mutuelles (UGIM) assure la protection d un million de personnes. Elle regroupe la Mutuelle des Agents des Impôts, la Mutuelle des Douanes, la Mutuelle du Ministère de la Justice,

Plus en détail

J ai Décidé d Etre Heureux

J ai Décidé d Etre Heureux J ai Décidé d Etre Heureux PRESENTATION : Etes-vous heureux? Il vous semble peut-être difficile de répondre à une telle question? Peut-être êtes-vous heureux mais vous souhaitez l être encore plus pleinement!

Plus en détail

Code éthique et déontologique des logopèdes

Code éthique et déontologique des logopèdes Code éthique et déontologique des logopèdes Responsabilité personnelle 1.1. Les logopèdes doivent respecter les dispositions de l arrêté royal du 20 octobre 1994 relatif au titre professionnel et aux conditions

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 POLITIQUE Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 Adoptée par le conseil d administration le 24 novembre 2011 En vigueur le 24-11-2011 Note : Dans ce document, le générique

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

A LA RECHERCHE D'UN NOUVEAU CHALLENGE?

A LA RECHERCHE D'UN NOUVEAU CHALLENGE? A LA RECHERCHE D'UN NOUVEAU CHALLENGE? Prêt pour le changement? Afin de pouvoir vous concentrer sur votre évolution professionnelle je vous accompagne de façon structurée dans l orientation la plus profitable

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Septembre 2009 Cadre juridique Accompagnement du diagnostic Prérequis à l annonce du diagnostic Cas particuliers Annonce

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons :

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons : http://www.lecap.be/ Octobre 2014 /2 Madame, Monsieur, La loi sur le bien-être du 4 août 1976 consacre un chapitre entier aux mesures que l'employeur doit prendre afin d'éviter que ses collaborateurs ne

Plus en détail

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Pour l inscription sur la liste de l année 2016 Préambule Le Fongecif Rhône-Alpes propose aux salariés relevant de son champ

Plus en détail

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Réunions des comités régionaux Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Rapport du Secrétariat aux comités régionaux 1. Le présent rapport est soumis aux comités régionaux pour faire suite

Plus en détail

Monographie de fonction

Monographie de fonction Monographie de fonction Nom de la fonction: Niveau: Grade : Responsable de la section «Titres-services «/IDESS B Gradué spécifique 1. Renseignements généraux Localisation de la fonction Lieu de travail

Plus en détail

Job Opening: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A

Job Opening: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A Job Opening: Job Title: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A Cadre organisationnel Les postes de professeurs

Plus en détail

LA CHARTE DU/DE LA FORMATEUR /TRICE. Agence de mutualisation des universités et établissements

LA CHARTE DU/DE LA FORMATEUR /TRICE. Agence de mutualisation des universités et établissements LA CHARTE DU/DE LA FORMATEUR /TRICE Agence de mutualisation des universités et établissements PREAMBULE L Agence de mutualisation des établissements d enseignement supérieur et de recherche s est engagée

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Avis relatif à la position du médiateur dans l hôpital et sa relation vis-à-vis du gestionnaire hospitalier, de la direction et du médecin en chef

Avis relatif à la position du médiateur dans l hôpital et sa relation vis-à-vis du gestionnaire hospitalier, de la direction et du médecin en chef SPF SANTE PUBLIQUE, Le 22/01/07 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT DIRECTION GENERALE DE L ORGANISATION DES ETABLISSEMENTS DE SOINS --- COMMISSION FEDERALE «DROITS DU PATIENT» --- Réf.

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

MAINTENIR DANS L EMPLOI

MAINTENIR DANS L EMPLOI Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 MAINTENIR DANS L EMPLOI un collaborateur handicapé l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

- Le Coaching - C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés.

- Le Coaching - C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés. Le Coaching 1 Qu estce que le coaching? C est un processus d accompagnement individuel permettant d aider la personne à atteindre le ou les objectifs qu elle s est fixés. Grâce à un questionnement précis,

Plus en détail

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Devant le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre Dans le cadre de l examen quinquennal du

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

CHARTE DEONTOLOGIQUE DU SECTEUR

CHARTE DEONTOLOGIQUE DU SECTEUR CHARTE DEONTOLOGIQUE DU SECTEUR Préambule L ouverture des activités d assurances économiques aux opérateurs privés nationaux et étrangers ainsi que la réintroduction des intermédiaires et des experts d

Plus en détail

Comprendre ma façon d apprendre 1

Comprendre ma façon d apprendre 1 1 de 2 Comprendre ma façon d apprendre 1 Bref questionnaire pour connaître mon profil d apprentissage Mise en situation pour répondre à ce bref questionnaire : Choisissez un endroit calme et faites une

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL Docteur Caquelard François Praticien Hospitalier Urgentiste Formateur en Gestion de la Violence Mulhouse le 8 octobre 2015 Groupe Régional VIOLENCE A L HÔPITAL

Plus en détail

CONSEIL SUR LA PRATIQUE

CONSEIL SUR LA PRATIQUE CONSEIL SUR LA PRATIQUE TRAVAILLER EFFICACEMENT AVEC LES MANDATAIRES SPÉCIAUX: LOI ET CONSENTEMENT DATE: 2012 Par Alexandra Carling-Rowland, Ph.D., Inscr. OAOO Directrice de pratique professionnelle et

Plus en détail

Leader accompli de l expérience-employé!

Leader accompli de l expérience-employé! Insufflez de l AME MD à votre organisation Jour 1 : Aligner Objectifs et éléments de contenu 1 Un monde en changement 2 Le rôle du leader 3 Aligner l organisation et les équipes Identifier les enjeux et

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

Démystifier les aspects déontologiques liés à la pratique professionnelle

Démystifier les aspects déontologiques liés à la pratique professionnelle Démystifier les aspects déontologiques liés à la pratique professionnelle France Ouellet, conseillère clinicienne en soins infirmiers, Santé mentale Nancy Guilbeault, conseillère en soins infirmiers Octobre

Plus en détail

Programme de formation en médiation Agir comme médiateur pour rétablir la paix au travail

Programme de formation en médiation Agir comme médiateur pour rétablir la paix au travail Programme de formation en médiation Agir comme médiateur pour rétablir la paix au travail Questions et réponses 1. Pourquoi un programme de certification? Parce que pour être un bon médiateur, il vous

Plus en détail

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains 12.03.28.10 12.11.27.09 13.06.12.08 Préambule La présente politique traduit l engagement du Cégep à promouvoir et à faire respecter les règles

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

L entrevue axée sur le comportement

L entrevue axée sur le comportement L entrevue axée sur le comportement Dotation et classification HRCPCS SRHPCC Page 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction 3 L entrevue axée sur le comportement comparée à l entrevue traditionnelle 3 Avant l

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance

Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance Dans le présent règlement, à moins que le contexte ne l'indique autrement, on entend par : a) «AQAN» Association

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

ÉCOLE FRANÇAISE D ANALYSE PSYCHO-ORGANIQUE

ÉCOLE FRANÇAISE D ANALYSE PSYCHO-ORGANIQUE ÉCOLE FRANÇAISE D ANALYSE PSYCHO-ORGANIQUE Établissement privé d enseignement supérieur libre Administration : 80, rue de Vaugirard, 75006 PARIS Téléphone : 01 43 25 69 35 efapo@wanadoo.fr Télécopie :

Plus en détail

Formulaire 1.9 Code de déontologie du programme CanadaGAP

Formulaire 1.9 Code de déontologie du programme CanadaGAP Formulaire 1.9 Code de déontologie du programme CanadaGAP MISE EN SITUATION Programme de salubrité des aliments CanadaGAP Politique relative au conflit d'intérêts et à l impartialité Dans le présent document,

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme 2015-2016 Cabinet de psychothérapie

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Une pub changer les choses! Réalisation de l activité (mois/année) : Mars 2012 Discipline : Éthique et culture religieuse (thème de la Tolérance)

Plus en détail

Formation professionnelle en Relation d aide

Formation professionnelle en Relation d aide Formation professionnelle en Relation d aide Plan de cours : formation de base de 1500 heures Voici notre programme détaillé de formation de base en relation d aide. Cette formation reconnue de 1500 heures,

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf. No. HRSS/15/08/1262 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE Classe Titre fonctionnel P-3 Économiste Département/Division/Section RITD-ATPC Groupe professionnel Affaires Économiques

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR CHARTE DU BENEVOLAT ADMR Adhérer et s engager Force vive d une association, le bénévole ADMR est responsable de terrain et créateur de lien social. Il adhère aux valeurs et aux finalités du projet de l

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail

protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail ANNEXE AU RÈGLEMENT DE TRAVAIL ; protection contre les risques psychosociaux au travail, notamment le stress, la violence, le harcèlement moral et sexuel au travail Domaine d application L employeur et

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES. Il propose également à ses clients une prestation de service consistant en un conseil juridique personnalisé en ligne.

CONDITIONS GENERALES. Il propose également à ses clients une prestation de service consistant en un conseil juridique personnalisé en ligne. CONDITIONS GENERALES Le cabinet d avocat GROUSELLE assure au profit de ses clients le conseil, l assistance, la défense, la représentation et la rédaction des actes, avec le sérieux et la rigueur inhérents

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis Avant-propos Chers collaborateurs, Umanis, en tant qu entreprise cotée en Bourse, affirme une volonté

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL

FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL FORMATION CERTIFIANTE AU LIFE COACHING MULTIREFERENTIEL Le coaching est un accompagnement d une personne dans sa démarche de changement. Il s agit d un accompagnement sur mesure qui commence par l expression

Plus en détail

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas»

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» Les valeurs Depuis sa fondation en 2001, l Action de l aisbl Accompagner, et celle de l asbl «Les Amis d Accompagner» qui lui a succédé sur le terrain,

Plus en détail

1. Prendre contact. 2. Téléphoner. 3. Se préparer et gérer son entretien

1. Prendre contact. 2. Téléphoner. 3. Se préparer et gérer son entretien 1. Prendre contact On peut prendre contact de différentes manières : - Par téléphone : c est la manière la plus rapide. En effet vous avez rapidement la réponse pour un éventuel stage ou un entretien.

Plus en détail

AEESQ/QASCC. Code de déontologie de l éducation spécialisée

AEESQ/QASCC. Code de déontologie de l éducation spécialisée AEESQ/QASCC Association des éducatrices et éducateurs spécialisés du Québec/ Quebec association of special care counsellors Code de déontologie de l éducation spécialisée 1 Table des matières Introduction

Plus en détail

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012 Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 www.lancement-e.com Un atout pour réussir en affaires! Prenez

Plus en détail

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage?

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? I Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? Le milieu interne de l entreprise est un milieu où la négociation est nécessaire et permanente. On a besoin de convaincre son équipe et ses

Plus en détail

Construction du projet professionnel

Construction du projet professionnel Construction du projet professionnel Groupe Altedia, conseil en management, Ressources humaines et communication Consultant : Tel :. E-mail : NOM Prénom :. Mission :. Date :. INTRODUCTION Ce document d

Plus en détail

Services de liquidateur. Alléger le fardeau

Services de liquidateur. Alléger le fardeau Services de liquidateur Alléger le fardeau C est un honneur d être désigné liquidateur*. Mais c est également une lourde responsabilité. Les questions juridiques, fiscales et administratives peuvent rendre

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail