COMMUNE DE CHUISNES 1 rue du 19 mars CHUISNES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNE DE CHUISNES 1 rue du 19 mars 1962 28190 CHUISNES"

Transcription

1 COMMUNE DE CHUISNES 1 rue du 19 mars CHUISNES CONSTRUCTION D UN RESTAURANT SCOLAIRE Rue du 19 mars CHUISNES C. C. T. P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) _ PHASE DCE 22 avril 2014 ARCHITECTE ARCHIGONE SARL Claire ANTOINE 10 rue de Marceau LUISANT Tel : Fax : BUREAU D ÉTUDES TECHNIQUES B.E.T. P.S.L. ÉLECTRCITÉ 1 Allée des Atlantes CHARTRES Tel :

2 SOMMAIRE 1. GÉNÉRALITÉS CONSTITUTION DU DOSSIER OBJET DU PRÉSENT DESCRIPTIF MISSION DE L ENTREPRISE RESPONSABILITÉ DE L'ENTREPRISE RESPECT DES NORMES ET RÈGLEMENTS QUALIFICATION DE L'ENTREPRISE QUALITÉ DES MATÉRIAUX GARANTIES PRÉSENTATION DES OFFRES AUTRES OUVRAGES PIÈCES À FOURNIR PAR L'ENTREPRISE COORDINATION LIMITES DES PRESTATIONS Travaux inclus Travaux exclus NETTOYAGE DE CHANTIER ESSAIS RÉCEPTION GÉNÉRALITÉS TECHNIQUES CANALISATIONS ET CÂBLES APPAREILLAGE ÉCLAIRAGE CARACTÉRISTIQUES DES LUMINAIRES LOCAUX À RISQUES DESCRIPTION DES INSTALLATIONS INSTALLATION DE CHANTIER CIRCUIT DE TERRE ORIGINE DE L INSTALLATION DISTRIBUTION DES LOCAUX ÉCLAIRAGE EXTERIEUR ÉCLAIRAGE DE SECOURS ALIMENTATIONS TECHNIQUES TÉLÉPHONE ALARME INCENDIE B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 2

3 1. GÉNÉRALITÉS 1.1 CONSTITUTION DU DOSSIER Le dossier est constitué des pièces suivantes : - le présent C.C.T.P. - les plans guide de la série «ÉLECTRICITÉ». - le bordereau quantitatif. 1.2 OBJET DU PRÉSENT DESCRIPTIF Le présent descriptif a pour objet de définir les travaux d électricité courants forts et courants faibles nécessaires à la construction d un restaurant scolaire à Chuisnes, pour la : COMMUNE DE CHUISNES 1, rue du 19 mars CHUISNES 1.3 MISSION DE L ENTREPRISE Dans le cadre du présent appel d offre, l entrepreneur doit prévoir l ensemble des études détaillées (dimensionnement, sélection du matériel, etc...) nécessaires à la parfaite exécution des travaux, selon la spécification du présent C.C.T.P. La mission de l Entreprise est une mission avec obligation de résultats, à partir d une conception établie par le Bureau d'études. Les travaux du présent lot comprennent : - la mise en chantier, le débarras en fin de chantier. - les percements, saignées, encastrements, ainsi que les rebouchements. - toutes les alimentations techniques du présent projet. - les travaux définis dans ce document, ainsi que toutes sujétions, pour que l'installation soit en parfait ordre de fonctionnement. - tous les calculs de câbles et d éclairement, dimensionnement des matériels, - les plans de détail d exécution et les plans de recollement, - la présentation du matériel proposé, aucun appareillage ne sera posé sans l'accord du Maître d Œuvre, ou du B.E.T. - les fiches et dossiers de mise en route de toutes les installations, - l établissement des dossiers des ouvrages exécutés (D.O.E.). Tous les rebouchements, scellements et raccords au ciment ou au plâtre font partie du présent lot et seront exécutés soigneusement en matériaux de même nature que ceux dans lesquels les réservations ou percements auront été effectués. Il est rappelé à l'entreprise que : - La description des travaux inclus dans ce C.C.T.P. n'est pas limitative, l'entreprise titulaire du présent lot devra la réalisation complète des travaux nécessaires à la totale terminaison des ouvrages pour une exploitation fiable et conforme aux impératifs de fonctionnement. - Elle doit vérifier tous les éléments mettant en jeu les techniques qui la concernent afin de prendre la responsabilité totale du projet. - Si les spécifications du présent descriptif étaient insuffisantes, il lui appartiendra de prévoir toute adjonction ou modification qu'elle jugera nécessaire, mais il conviendra qu'elle fournisse toutes les justifications nécessaires. - Elle prendra la garantie totale de l'installation et de son bon fonctionnement. - Elle ne pourra se soustraire à ses obligations du fait que les documents pourraient être incomplets ou inexacts. - Elle proposera la liste des fournisseurs de matériels à l'approbation du Maître d Œuvre, celui-ci ayant toute latitude pour écarter une marque dont l'équivalence de qualité par rapport aux marques de références mentionnées dans le présent document ne serait pas requise. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 3

4 En aucun cas l'entreprise ne pourra prétendre à un supplément de prix, pour la réalisation de tout ou partie de travaux que cette dernière n'aurait pas prévus dans son étude de prix, dans le cadre des travaux obligatoires pour un fonctionnement correct des installations. 1.4 RESPONSABILITÉ DE L'ENTREPRISE L acceptation par le Maître d Œuvre du projet présenté, ainsi que tous les calculs, dessins s y rattachant ne diminuent en rien la responsabilité de l entrepreneur. En toutes circonstances, l entrepreneur demeure seul responsable de tous les dommages ou accidents causés à des tiers par suite de l exécution des travaux résultant de son propre fait ou de son personnel. En aucun cas l entreprise ne pourra se retrancher derrière les plans et le descriptif pour justifier d une mauvaise réalisation. L aspect architectural ne sera pas modifié sans le consentement de l Architecte. 1.5 RESPECT DES NORMES ET RÈGLEMENTS Les travaux préconisés et détaillés dans la suite de ce descriptif seront conformes aux textes et aux normes en vigueur en France au moment de la réalisation de ceux-ci à savoir : NF C15100 Pour toutes les exécutions et entretiens des installations électriques basse tension. UTE C15201 Relatif aux installations électriques dans les grandes cuisines. Arrêté du 26 février 2003 relatif aux circuits et installations de sécurité Les dispositions du Code du Travail, de la protection des travailleurs, Réglementation sanitaire départemental type, Code de la santé publique, code de la construction et de l habitat, de l urbanisme. Arrêté du 30 Novembre 2007 modifiant l arrêté du 1er août 2006 relatif à l accessibilité aux personnes handicapées des établissements recevant du public, des installations ouvertes au public et des bâtiments d habitation. Arrêté du 22 juin 1990 et ses modificatifs, applicable dans les petits ERP de 5ème catégorie. Les recommandations des règles d'hygiène et de sécurité dans les locaux recevant des travailleurs.... Et réalisée selon les règles de l art. La liste des normes énoncées ci-dessus n'est pas limitative. Elle n'est qu'un rappel sommaire des prescriptions obligatoires. Le calcul de la section des conducteurs tiendra compte des chutes de tension et des échauffements suivant les tableaux de la C L'Entreprise s'engage au respect des normes et règlements touchant à la sécurité des personnes en ce qui concerne l'exécution de ces travaux sur le chantier. L'entrepreneur devra, dans le cadre des règles et contraintes relatives à la sécurité incendie : - prendre parfaitement connaissance du rapport du Bureau de Contrôle, - prévoir et mettre en œuvre des matériaux ou composants strictement conformes aux normes et prescriptions en vigueur, ainsi qu'au rapport du Bureau de Contrôle et aux prescriptions du présent C.C.T.P. - fournir systématiquement, avant mise en œuvre, les procès-verbaux de classement au feu requis, établis par les organismes ou services habilités. Il est rappelé que la tenue au feu concerne la totalité des composants entrant dans un ouvrage. 1.6 QUALIFICATION DE L'ENTREPRISE L entreprise devra justifier d une qualification et elle devra avoir réalisé des ouvrages de même importance. Les références devront être accompagnées de toutes les garanties complémentaires concernant leur responsabilité et leur couverture par les assurances professionnelles correspondantes. 1.7 QUALITÉ DES MATÉRIAUX L'entrepreneur adjudicataire doit présenter un échantillonnage complet des matériaux utilisés. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 4

5 Il ne sera fait usage que de câbles et conducteurs non propagateurs de la flamme, et ayant la marque de qualité : USE. La pose en conduit devra être conforme aux recommandations de l'u.t.e. En cas de litige entre le Maître d'œuvre et l'entrepreneur, les marques et types de matériels indiqués lui seront imposés sans supplément de prix. 1.8 GARANTIES Les travaux et le matériel seront garantis par l'entreprise pendant une durée d un an, pendant laquelle celle-ci devra échanger gratuitement tout ouvrage défectueux, dans un délai de 1 jour, à partir d'un fax lui notifiant ces travaux. L'entrepreneur sera tenu d'entretenir son installation en bon état de fonctionnement pendant la période comprise entre la fin des travaux et la réception définitive. Il demeurera responsable de tous les accidents qui pourraient résulter de la fabrication ou de la combinaison de ses appareils, et de toutes les conséquences qui pourraient s'en suivre. 1.9 PRÉSENTATION DES OFFRES L'entrepreneur est réputé avoir pris connaissance de tous les plans et documents utiles à la réalisation de ses ouvrages, apprécié toutes les conditions d'exécution, recueilli toutes les informations concernant la totalité de l'ouvrage ; et tout ceci à la remise de son offre. Après signature du Marché, les travaux obligatoires pour le bon fonctionnement de l'installation, n'ayant pas fait l'objet d'une réserve préalable, ne pourront entraîner une plus-value. Les prix devront comprendre tous les accessoires de pose, le raccordement, les manutentions, les outils nécessaires pour réaliser les installations dans toutes les règles de l'art. La remise des prix sera impérativement complétée par un bordereau quantitatif détaillé afin que l appréciation équitable des diverses offres puisse s opérer sur des bases comparables. Les marques, type des matériels installés et les prix unitaires seront obligatoirement complétés par l entreprise AUTRES OUVRAGES Tous les ouvrages annexes nécessaires à la réalisation du projet tel que défini sur les plans et dans les pièces écrites sont réputés inclus au forfait. Ces ouvrages seront distinctement chiffrés dans la proposition de l entreprise. Dans le cas contraire, leur incidence sera considérée comme incluse aux prix unitaires des différents ouvrages PIÈCES À FOURNIR PAR L'ENTREPRISE L'entrepreneur devra fournir : Dans un délai de 15 jours avant le démarrage des travaux de son lot : - les plans d'exécution. - les schémas des armoires électriques. - les notes de calculs. - les fiches techniques précisant les caractéristiques exactes du matériel retenu. Une présentation de tous les matériels sera effectuée avant la mise en œuvre des équipements électriques. Tous les documents à viser devront être transmis au format papier, les plans envoyés par mail ne seront pas analysés. Un dossier complet d'exécution sera remis au contrôleur technique, les éventuelles remarques de ce dernier devront être prises en compte par l'entreprise titulaire et ce avant les travaux. En fin de chantier : - un dossier technique complet, nomenclatures, procès-verbaux d'essais, notices d'utilisations. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 5

6 - les plans de recollement. - une notice d'entretien des matériels installés. - les clauses de garantie des matériels utilisés. - le mode opératoire des installations. - les documents COPREC. Un dossier des ouvrages exécutés comprenant les plans et schémas conformes à l exécution sera remis au Maître d Œuvre sur CD sous version compatible autocad format dwg et en 4 exemplaires papier COORDINATION Un plan d'implantation des matériels mis en œuvre par le présent lot devra être soumis à l Architecte, pour approbation, avant tous travaux. L'entreprise devra se coordonner avec les autres lots, pour les implantations de radiateurs, de WC, lavabo, etc... Avant travaux et avant commande des matériaux et appareils, toute coordination sera réalisée avec les autres corps d'état utilisant l'énergie électrique, pour connaître les valeurs exactes de leurs besoins. Toutes les puissances indiquées dans le C.C.T.P. sont données à titre indicatif LIMITES DES PRESTATIONS Travaux inclus - Frais du bureau de contrôle pour la vérification des installations électriques de chantier. - Les socles en béton pour supportage des candélabres extérieurs. - Tous les percements, saignées, encastrements. - Tous les travaux de rebouchages, scellements, liés à la mise en œuvre des câblages. - Calfeutrement des divers passages des canalisations et chemins de câbles à travers les maçonneries, faux plafonds, planchers, etc... - Les fourreaux aiguillés annelés Ø160 pour l alimentation EDF et lisses aiguillés Ø42/45 pour l arrivée générale France Telecom. - Les fourreaux aiguillés annelés Ø60 pour les éclairages extérieurs. - Protection et alimentation de la ventilation office en câble RO2V. - Protection et alimentation de la CTA restaurant en câble RO2V. - Protection et alimentation du module chauffage / ECS. - Protection et alimentation de la PAC Travaux exclus - Les tranchées extérieures. - Les chambres de tirage tous les 25ml, à chaque changement de direction et en pieds de bâtiment. - Le coffret de coupure extérieur EDF. - Les branchements généraux de chantier et les relations avec les concessionnaires - Les percements >100mm suivant plans de réservations fourni par le lot électricité - Gaines et placard coupe-feu. - Raccordement des câbles sur les matériels des lots techniques. - Les compteurs nécessaires à la RT2012 pour le chauffage et l ECS NETTOYAGE DE CHANTIER Les locaux seront livrés en parfait état de propreté tous les déchets, gravois, emballages, etc... devront être enlevés au fur et à mesure de l'avancement des travaux. Tous les appareils devront être recouverts de leur protection originelle, tous les matériaux bruts devront avoir reçu une peinture de protection et de finition, à l'exclusion des matériaux en plastique ESSAIS L'entreprise devra livrer une installation achevée, en parfait état de fonctionnement. Avant la réception, l'installation sera contrôlée dans toute son étendue. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 6

7 L'entreprise procédera aux essais et mesures suivants : - Contrôle des appareils de protection. - Contrôle des puissances. - Contrôle de l'échauffement des câbles. - Mesure de la résistance de terre. - Mesure de l'isolement des circuits. - Mesure des tensions en charge et contrôle des chutes de tension. - Essais des blocs différentiels. Tous ces contrôles seront conformes et consignés sur les procès-verbaux d'essais " COPREC ". Le programme des essais et contrôles sera communiqué au contrôleur technique. Les frais nécessités par ces essais seront à la charge de l'entreprise qui devra mettre à disposition le personnel compétent et les appareils de mesure nécessaires pour cela RÉCEPTION La réception aura lieu après achèvement de tous les corps d'états. La réception comporte la remise des documents demandés dans le chapitre " pièces à fournir " ainsi qu'une vérification de conformité avec le programme et l'examen de l'installation, suivant les essais décrits au paragraphe précèdent, en présence du Maître d'ouvrage (ou de son représentant) et de l'entrepreneur. Si les essais donnent satisfaction, la réception des travaux pourra être prononcée définitivement, sur présentation du rapport du bureau de contrôle " sans réserve ", sinon elle sera reportée tant que l'entreprise n'aura pas fait les travaux ou retouches nécessaires pour cela. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 7

8 2. GÉNÉRALITÉS TECHNIQUES 2.1 CANALISATIONS ET CÂBLES Les câbles seront fixés en sous face des planchers dans les locaux équipés de faux plafonds. Ils seront fixés solidement aux éléments de construction. Les cheminements courants forts et courants faibles seront espacés de 40cm. Les câbles CR1 ne chemineront pas avec les autres types de câbles. Aucune connexion ne sera réalisée dans les plafonds ayants une contrainte de résistance au feu. Les tubes ou conduits noyés dans le béton, ou traversant les murs et planchers devront répondre obligatoirement aux normes et publications U S E. Tous les conducteurs passeront sous tubes IRL ou sous gaines ICTA dans les limites données par les normes et de sections largement suffisantes (3x la section des câbles). Dans les traversées de parois les câbles passeront sous tubes IRL ou sous gaines ICTA. Les percements de murs (à la verticale comme à l'horizontale), nécessaires aux passages des câbles, seront entièrement réalisés par le présent lot. Le degré coupe feu des parois traversées sera restitué, après passage des câbles par le présent lot. Le vide entre les câbles et le fourreau sera soigneusement bourré d'un matériau élastique et étanche, empêchant la transmission du bruit d'un local à l'autre. Dans les parois coupe-feu, le mastic sera remplacé par un produit incombustible agréé par les Organismes Officiels. Dans le cas de passage de canalisation au travers d'un joint de dilatation, on devra prévoir des fourreaux distincts de part et d'autre du joint avec un vide au-dessus des canalisations, suffisant pour compenser les tassements différentiels du bâtiment. Tous les câbles seront repérés à chaque extrémité par un système d'étiquettes gravées de façon indélébile. Les fourreaux en attente seront repérés de la même façon. Aucune connexion ne sera réalisée dans les faux plafonds ayants une contrainte de résistance au feu. Les boites de connexion seront placées le plus judicieusement possible. La chute de tension dans les câbles depuis le point de livraison du concessionnaire n'excédera pas 3% pour l éclairage et 5% pour les prises, en aucun cas les sections seront inférieures à : - 1,5mm² pour les circuits d'éclairages, - 2,5mm² pour les circuits de prises 10 / 16 A. Dans l armoire, la filerie sera totalement repérée. - Pour les circuits auxiliaires, conformément à la méthode indiquée dans la norme C , les repères seront imperdables, même lorsque les fils seront débranchés. - Une tresse de cuivre étamée sera posée entre chaque porte et le châssis. - L'ensemble de l'équipement, accessoires et organes de raccordement, devront être facilement accessibles à partir de la partie avant de l'armoire. - Tous Les organes seront identifiés par étiquettes gravées et vissées ou rivetées sur leur support et non collées. 2.2 APPAREILLAGE Le matériel mis en œuvre devra présenter toutes les qualités requises pour l'usage auquel il est destiné. Il sera de type : étanche IP55 - IK07 posé en encastré, dans les locaux de la cuisine, les sanitaires. Étanche IP55 - IK07 posé en saillie dans les locaux techniques. décoratif encastré avec plaque de finition blanche, dans les autres locaux. En encastré les fixations des mécanismes seront de type à vis. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 8

9 Dans tous les locaux les interrupteurs, boutons poussoirs et autres systèmes de commandes seront à 1m20 du sol fini. Les prises seront toutes à éclipses, elles seront posées à 0m40 du sol fini dans les locaux réservés au personnel, et à 1m20 du sol dans les locaux recevant des enfants. Tout appareillage devra être situé à 0,40 m au moins d un angle de paroi ou d un obstacle gênant la manœuvre d une personne en fauteuil roulant. Dans les locaux borgnes, les organes de commandes seront à voyants. Dans les locaux humides, aucun appareillage ne sera installé dans les volumes 0, de même que dans les volumes 1 et 2 mis à part les interrupteurs des installations alimentées en TBTS (<12V~). Dans le volume 3, ils seront protégés par un DDR 30mA. Quand plusieurs appareillages sont placés au même endroit, ils devront être encastrés au moyen d un boîtier multimodule comme dans l exemple ci-dessous (ceci est valable également dans les murs en béton avec les boîtiers adéquats) : L entreprise devra fournir des boitiers d encastrements spécifiques et les accessoires nécessaires pour lutter contre les déperditions d énergie avec l ensemble des appareillages. Des mesures d étanchéité seront réalisées par le Maître d Ouvrage en fin de chantier, en cas de mauvais résultats, la reprise de l étanchéité sera réalisée au frais de l entreprise. Il y aura 8 prises 2P+T, au maximum par circuit de protection bipolaire. Les appareillages dans la cuisine seront posés en encastrés au centre d un carreau de faïence et non à cheval sur plusieurs carreaux. Dans le cas contraire, ces prestations seraient à reprendre aux frais du présent lot. Les appareillages implantés à une hauteur inférieure à 1m10 du sol devront avoir un IP55 minimum, les appareillages posés à une hauteur supérieure à 1m10 auront un IP44 minimum. 2.3 ÉCLAIRAGE Un calcul de l'éclairement devra être effectué avant les travaux et soumis à l'approbation du bureau d'études. Pour mémoire, les niveaux suivants devront être respectés : - 20 lux : cheminement extérieur accessible lux : locaux technique, ménage, poubelles, stockage lux vestiaire, sanitaire, salles de restauration lux : locaux de la cuisine. Les niveaux d éclairements énoncés ci-dessus ne sont qu un rappel de la norme EN et des recommandations de l AFE. Chaque point lumineux devra être alimenté depuis une boite de répartition, en aucun cas les " repiquages " d'appareil à appareil ne seront acceptés, sauf si ces derniers sont pourvus de connecteurs assurant la continuité d'alimentation des autres appareils en cas de défaillance d'un luminaire du circuit. Il y aura 8 points lumineux, au maximum, par phase. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 9

10 Les luminaires seront raccordés au circuit de terre, fixés par chaînettes ou tiges filetées aux structures de construction. Les luminaires seront équipés de Leds ou de tubes fluorescents avec : - ballast électronique - tubes à haut rendement (efficacité lumineuse > 60lm/W) - un bon confort (IRC > 82). Tous les appareils d'éclairages devront répondre aux réglementations, essai au fil incandescent 850. Les vestiaires et sanitaires ne disposant pas d apport de lumière extérieure, seront commandés automatiquement par des détecteurs de mouvements type IR sur le principe de fonctionnement suivant : - Le détecteur de présence permet l allumage et l extinction de la pièce en fonction des présences / absences détectées. - Le détecteur comprend une temporisation permettant de retarder plus ou moins l extinction du luminaire. 2.4 CARACTÉRISTIQUES DES LUMINAIRES {type 1} : Plafonniers fluorescents étanches type PABS II de chez EPSILON ou équivalent, avec les caractéristiques suivantes : - Vasque claire prisme intérieur en polycarbonate - Ballast électronique - 1 Tube fluorescent 36W Ø26 blanc brillant 840 ; 4000K - Classe I - Degré de protection IP 65 / IK08 - Essai au fil incandescent 850 C {type 2} : Plafonniers fluorescents étanches type PABS II de chez EPSILON ou équivalent, avec les caractéristiques suivantes : - Vasque claire prisme intérieur en polycarbonate - Ballast électronique - 1 Tube fluorescent 58W Ø26 blanc brillant 840 ; 4000K - Classe I - Degré de protection IP 65 / IK08 - Essai au fil incandescent 850 C {type 3} : Plafonniers fluorescents étanches type PABS II de chez EPSILON ou équivalent, avec les caractéristiques suivantes : - Vasque claire prisme intérieur en polycarbonate - Ballast électronique - 2 Tubes fluorescents 36W Ø26 blanc brillant 840 ; 4000K - Classe I - Degré de protection IP 65 / IK08 - Essai au fil incandescent 850 C {type 4} : Hublots étanches type MAP 400 de chez SARLAM ou équivalent, avec les caractéristiques suivantes : - Corps en polypropylène - Classe II - Lampe Leds E27 33W - Degré de protection IP44 / IK07 - Essai au fil incandescent 850 C {type 5} : Luminaires encastrés rond à Leds 25W type MILED de chez REGGIANI ou équivalent ayant les caractéristiques suivantes : - Dimensions : Ø200 hauteur 100mm - Driver électronique à flux lumineux variable par commutateur 700mA - Corps en aluminium moulé sous pression, dissipateur passif - Collerette pleine blanche B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 10

11 - Réflecteur IOS en polycarbonate métallisé haut rendement - Module Leds remplaçable 2350 Lumens - Classe I - Essai au fil incandescent 850 C - Degré de protection IP 40 - Support laine de verre pour ne pas recouvrir les luminaires {type 6} : Plafonniers 2x28W type SENGLI de chez EPSILON ou équivalent ayant les caractéristiques suivantes : - Dimensions : 291 x Corps et embouts en aluminium - Diffuseur en polycarbonate microprismatique - Ballast électronique - 2 Tubes 28W BRL 84 - Classe I - Essai au fil incandescent 850 C - Degré de protection IP 20 IK04 - Rendement 0,61C {type 7} : Bornes de balisage 26W type WEST de chez EPSILON ou équivalent, ayant les caractéristiques suivantes : - Corps en aluminium extrudé - Diffuseur extérieur en polycarbonate clair - Diffuseur intérieur en polycarbonate avec réflecteur alu Gris alu - Lampe fluo 26W 3000K - Classe I - Degré de protection IP 65 {type 8} : Appliques de balisage à Leds 13,5W type S.6260W de chez SIMES ou équivalent, ayant les caractéristiques suivantes : - Dimensions : 200x200x30 - Structure en aluminium injecté haute résistance à l oxydation - Diffuseur en verre trempé pointillé - Vis en inox et joints en silicone - Double peinture résistance aux UV et aux agents atmosphériques - Lampe Leds 13,5W 230V 466lm 3000K - Classe I - Essai au fil incandescent 850 C - Degré de protection IP 65 IK LOCAUX À RISQUES Le bâtiment comprend des locaux classés à risques. Aucun câble des circuits autres que ceux propres au local, ne devront traverser ou transiter par ces locaux. Tous les matériaux mis en oeuvre dans ces locaux seront étanches avec un indice IP 44 minimum. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 11

12 3. DESCRIPTION DES INSTALLATIONS 3.1 INSTALLATION DE CHANTIER L'entrepreneur devra assurer pendant la durée des travaux de l'ensemble des lots, la distribution du courant électrique, à savoir : - des luminaires basse tension de chantier, disposés de façon à éviter les zones d'ombres. - 1 coffret de prises comprenant (au minimum) : - 4 prises 220V 2P+T 10/16A. - 1 prise 380V 3P+N+T 20A (si besoin). - 1 protection différentielle 30mA. - 1 protection différentielle 30mA pour l éclairage. Ces coffrets seront alimentés, par le présent lot, depuis l'armoire générale de chantier fournie et posée par le lot Gros Œuvre. Toutes les liaisons depuis l'armoire de protection générale, les coffrets d'étages, les luminaires sont à la charge du présent lot. L'entreprise se reportera aux documents P.G.C. pour établir son offre en fonction des prestations qui sont indiquées être à sa charge (y compris hygiène et sécurité). 3.2 CIRCUIT DE TERRE Le régime de neutre sera du type TT. L entreprise devra réaliser un ceinturage complet du bâtiment en câblette de cuivre nu de 29mm² minimum posée en fond de fouille. Les extrémités de cette mise à la terre déboucheront sous l armoire TGBT. Une dérivation sera raccordée sur une barrette de coupure, actionnable uniquement à l aide d un outil. De cette barrette une câblette de même section distribuera toutes les installations. Toutes les masses susceptibles d'être mises accidentellement sous tension seront reliées au conducteur de terre principal : Les masses métalliques de l'installation. Les canalisations métalliques. Les siphons de sol. Les huisseries métalliques. Tous les luminaires et points lumineux seront raccordés à la terre. Toutes les prises de courant. Les gaines de ventilations. Les conduits métalliques. Les liaisons équipotentielles seront exécutées par l entreprise et concerneront toutes les installations, notamment tous les éléments sanitaires, etc... La section des conducteurs de terre sera calculée conformément à la norme NF C chapitre 543 et sera de même nature que les conducteurs actifs. Les sections minimales sont : Section égale à 16mm² pour les conducteurs actifs jusqu'à 35mm². Section égale à la moitié de celles des conducteurs actifs pour les sections supérieures à 35mm². Ces valeurs ne sont valables que dans le cas de tensions limites de contact (UL) correctes. Tous les câbles existants seront raccordés au bornier de terre à raison d un fil par connecteur. 3.3 ORIGINE DE L INSTALLATION L origine de l installation sera le branchement tarif jaune dans l école existante. Un disjoncteur de calibre approprié sera installé dans le TGBT de l école compris sujétions de pose et de mise en œuvre. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 12

13 L entreprise devra la fourniture et la pose d un câble d alimentation depuis le TGBT de l école existante. Il sera du type RO2V, à l extérieur, il cheminera sous fourreaux en enterré jusqu au TGBT du restaurant scolaire. L entreprise devra se rendre sur place afin d apprécier l étendue des travaux à réaliser. Le Tableau Général Basse Tension (TGBT) du restaurant sera installé dans le local technique. L armoire sera constituée de cellules en tôle acier, IP30 IK08, conforme aux normes NF EN et CEI Il sera équipé de plastrons évitant les contacts directs. Cette armoire comprendra au minimum : - un disjoncteur général avec coupure extérieure sous verre dormant. - un jeu de barres. - des compteurs d énergie suivant la RT 2012 : - 1 pour l éclairage - 1 pour les prises de courant et la force cuisine - 1 pour les ventilations - disjoncteurs différentiels 300mA pour les circuits d'éclairage n 1 : locaux recevant du public. - disjoncteurs différentiels 300mA pour les circuits d'éclairage n 2 : locaux recevant du public. - disjoncteurs différentiels 300mA pour les circuits d'éclairage : locaux réservés au personnel. - disjoncteurs différentiels 30mA pour les circuits d éclairage des douches. - disjoncteurs différentiels 30mA pour les circuits prises de courant : locaux recevant du public. - disjoncteurs différentiels 30mA pour les circuits prises de courant : locaux réservés au personnel. - des disjoncteurs unipolaire + neutre pour l'éclairage et les prises. - des disjoncteurs modulaires divisionnaires avec différentiels appropriés, suivant les normes, pour les équipements techniques à alimenter. - télérupteurs pour les locaux de plus de 2 entrées. - une télécommande de mise à l état repos des blocs de sécurité. - un combiné horloge / interrupteur crépusculaire pour l éclairage extérieur. - un ensemble de bornes, repérées, installées sur rails. - les câbles et fils arriveront aux borniers, ils seront parfaitement repérés. Le matériel sera classé par fonctions : éclairage, p c, force motrice. Les appareils installés seront de type modulaire. Aucun porte-fusible ne sera accepté. Les câblages internes aux armoires transiteront dans des goulottes plastiques prévues à cet effet. Tous les circuits protégés devront être clairement repérés par étiquettes dilophanes gravées fixées au-dessus de chaque appareil, le principe et les textes devront être approuvés par le Maître d'œuvre. La sélectivité sera totale, ampèremétrique et chronométrique. Les conducteurs de terre seront raccordés sur une barre de cuivre à raison d'un fil par connexion. Le volume de l armoire devra permettre une extension d'environ 30% de chaque type d'équipement la composant. Les départs prises et force dans les locaux de cuisine seront regroupés sous un ou plusieurs disjoncteurs généraux différentiels 30mA ou 300mA pilotés par des arrêts d urgence type coups de poings répartis dans la cuisine pour couper l ensemble de la force cuisine sauf les éclairages, le froid et l électrovanne gaz. Les matériels de froid seront regroupés sous des disjoncteurs différentiels 30mA non asservis aux coups de poing. 3.4 DISTRIBUTION DES LOCAUX LOCAUX DE LA CUISINE Plafonniers type 1, 2, 3. Interrupteurs simple allumage, va et vient, boutons poussoirs. Prises de courant 2p+t. Arrêt d urgence type coup de poing afin de couper la force et les prises. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 13

14 LOCAUX TECHNIQUES Plafonniers type 1, 2, 3. Interrupteurs simple allumage à voyant Prises 220 Volts 2 p + t. VESTIAIRES Plafonniers type 1, 2, 3. Hublots type 4. Allumage automatique sur détecteurs de présence suivant 2.3. Prises 220 Volts 2 p + t. ENTREE / WC ADULTES Luminaires type 5. Allumage automatique sur détecteurs de présence suivant 2.3. Prises 220 Volts 2 p + t. SALLE DE RESTAURATION ADULTES Luminaires type 5. Interrupteurs simple allumage. Prises 220 Volts 2 p + t. SALLE DE RESTAURATION Plafonniers suspendus type 6. Boutons poussoirs aux accès. 1 allumage sera inaccessible au public depuis la prépa froide. Prises 220 Volts 2 p + t. 3.5 ÉCLAIRAGE EXTÉRIEUR Bornes de balisage type 7, compris socle en béton pour fixation. Appliques type 8. Alimentation depuis TGBT, allumage sur combiné horloge / interrupteur crépusculaire. Les tranchées seront prévues au lot VRD suivant un plan établi et fourni par le présent lot. Les chambres de tirage et les cheminements seront déterminés sur les plans. 3.6 ÉCLAIRAGE DE SECOURS L installation d éclairage de secours répondra aux dispositions édictées par le règlement concernant la prévention contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public. L'installation sera composée de : - un éclairage portatif constitué par des blocs portatifs 100 Lumens dans le local technique. - un éclairage d évacuation constitué par des blocs autonomes 45 Lumens SATI. Ces blocs seront placés à chaque issue, aux changements de directions, une distance de 15m d'espacement maximum entre deux blocs sera imposée. La signalétique apposée sur les blocs de balisage sera assurée par des étiquettes à pictogrammes correspondants aux normes NF X et CEE Les blocs de balisages auront les caractéristiques suivantes : - Bloc à LEDs pour éclairer par la tranche le pictogramme de balisage - Installation en encastré dans le plafond ou en applique au mur - Maintenance limitée grâce aux LEDs, aucun relampage nécessaire - Pas d éco-contribution pour les sources lumineuses - Boîtier gris en polycarbonate - Plaque pictogramme en PMMA épaisseur 8mm B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 14

15 Dans les locaux de la cuisine, les blocs seront de type étanches. - un éclairage d ambiance constitué par des blocs autonomes 360 Lumens. Dans la salle de restauration, un éclairage d'ambiance sera mis en œuvre pour obtenir un flux lumineux de 5 Lumens au m² de surface au sol, avec un minimum de 2 blocs par local. La distance maximum entre 2 blocs n excédera pas 4 fois leur hauteur au-dessus du sol. La télécommande de mise à l état repos des blocs sera installée dans le TGBT. 3.7 ALIMENTATIONS TECHNIQUES L entreprise devra les alimentations et les protections de l ensemble des matériels électriques des lots techniques suivant les CCTP et les plans des lots concernés. 1) Protection et alimentation par câble RO2V (mono+pe 60W), du caisson de ventilation office. Le câble sera laissé en attente dans le local ménage près du caisson avec 2ml de mou dans les faux plafonds. 2) Protection et alimentation par câble RO2V (mono+pe 250W), de la CTA restaurants. Le câble sera laissé en attente dans le local technique près de l appareil avec 2ml de mou. 3) Alimentation et protection du module intérieur chauffage/ecs, le câble sera du type RO2V tri+n+t (6kW), laissé en attente avec 2ml de mou à proximité de l appareil dans le local ménage. 4) Alimentation et protection de la PAC, le câble sera du type RO2V (tri+n+t 6,4kW), laissé en attente avec 2ml de mou à proximité de l appareil à l extérieur. 5) Protections et alimentations des matériels de cuisine suivant le tableau ci-dessous : L'entrepreneur devra toutes les alimentations et les protections des matériels spécifiques de cuisine, y compris toutes sujétions de liaisons et de raccordements. Les câbles seront de la série U1000 RO2V, les descentes seront effectuées en encastré au droit des appareils. L entreprise devra la fourniture des prises et de leurs fiches, des sorties de câbles, des coffrets DRT, des boîtes de dérivation pour chaque matériel. Le programme concerne les départs repérés sur les plans «électricité», l'entreprise devra se reporter et vérifier la concordance avec les plans spécifiques «équipement de cuisine» (ces derniers faisant foi). Rep Qté Désignations Terminal Puissance 3 1 Lave-vaisselle câble tri+n+t + 3ml de mou à 0m90 du sol 13,3kW 5 1 Four de remise en t C câble tri+n+t + 3ml de mou à 0m40 du sol 11,2kW Four de remise en t C câble mono+pe + 3ml de mou à 0m40 du sol 3,5kW 12 1 Réfrigérateur câble mono+pe sur PC à 1m80 du sol 3,0kW 13 1 Réfrigérateur câble mono+pe sur PC à 1m80 du sol 3,0kW Les puissances indiquées ci-dessus sont données à titre indicatif pour obtenir une base équitable lors du chiffrage. Les puissances réelles seront communiquées lors de l exécution. Avant exécution, lors de la préparation du chantier, l entreprise demandera impérativement confirmation, aux entreprises adjudicataires des différents lots, l ensemble des types d alimentations, de raccordement, de puissance et les emplacements exacts des attentes énoncées ci-dessus. 3.8 TÉLÉPHONE L origine de l installation sera l arrivée France Telecom dans l école existante. Depuis ce point, mise en place d un câble 8 paires 6/10 jusque dans le local technique. Le câble aboutira sur une réglette de répartition fournie et posée par le présent lot. Depuis cette réglette, mise en place d un connecteur RJ45 dans la prépa froide placé près d une prise de courant. Le câble sera du type 4 paires 6/10. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 15

16 3.9 ALARME INCENDIE L'entreprise devra l'installation d'une alarme incendie de type 4, elle sera composée de : - déclencheurs manuels à membrane déformable aux issues. - avertisseurs sonores. - avertisseurs lumineux. La centrale sera installée dans le local technique et alimentée par disjoncteur différentiel depuis le TGBT. L installation comprendra : DÉCLENCHEURS D'ALARME MANUELS Les déclencheurs d'alarme manuels à membrane déformable seront fixés à 1,30 mètre du sol. Ils seront implantés à chaque niveau, à proximité immédiate d un escalier et au rez-de-chaussée près des sorties de secours du bâtiment, suivant plan AVERTISSEURS SONORES L'alarme sera donnée par des avertisseurs sonores de 90dB de puissance minimum. La diffusion de l'alarme devra être audible de tous points du bâtiment, portes fermées. (émergence du signal sonore de 10dB par rapport au bruit d ambiance) AVERTISSEURS LUMINEUX Conformément au 3 de l article MS64 du règlement de sécurité dans les E.R.P., Le signal sonore doit être complété par un dispositif destiné à rendre l'alarme perceptible en tenant compte de la spécificité des locaux et des différentes situations de handicap des personnes amenées à les fréquenter isolément. À ce titre, des avertisseurs lumineux seront installés dans les sanitaires communs. Les avertisseurs lumineux seront équipés d une étiquette gravée sur fond rouge fixée solidement et portant la mention «alarme incendie». CÂBLAGE L'ensemble du câblage sera réalisé conformément aux spécifications de la règle C , de la norme NF S , des articles EL3, EL7 b, EC 15 1, EC 23 1 et 2 de l'arrêté du 25 Juin 1980, et CO31 de l'arrêté du 2 Février 1993 concernant le marquage. Les lignes de détections seront toutes rebouclées. La fin d'une ligne d'asservissement non rebouclée sera signalée par un repère apposé sur le dernier appareil raccordée sur la ligne. Les câbles ou conducteurs constituant des boucles ou zones différentes peuvent être groupés dans un même conduit réservé à ce seul usage. Les câbles seront de type : - CR1, 2x1,5mm² pour les diffuseurs sonores, ces câbles seront séparés des autres, en aucun cas ils emprunteront les cheminements des câbles d'un autre type. - C2, 1 paire 9/10 pour les déclencheurs manuels. B.E.T. P.S.L. ELECTRICITE Page 16

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES L'ensemble des Installations doit répondre aux prescriptions et spécifications des textes des normes qui a pour but de définir les conditions de fourniture et de pose

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 : ELECTRICITE (CCTP) Accord-cadre concernant les

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 5 ELECTRICITE ECONOMISTE:

Plus en détail

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE Maître d'ouvrage Mai 2012 Mairie de Portes lès Valence Place de la République 26 800 PORTES lès VALENCE CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence LOT N 4 ELECTRICITE

Plus en détail

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE Tous les documents sont à rendre en fin d épreuve. Le dossier sujet est le dossier-réponse.

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA Dossier de Consultation des Entreprises Réfection de la terrasse de la cour de l Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. 1 GÉNÉRALITÉS... 2 1.1 OBJET DES TRAVAUX... 2 1.2 CLASSEMENT DE L ÉTABLISSEMENT...

Plus en détail

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE LOT 03 ELECTRICITE page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot ELECTRICITE pour la construction des nouvelles tribunes

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT 68, Rue Marcel GAMBIER Manoir de l Isle 14140 LIVAROT

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT 68, Rue Marcel GAMBIER Manoir de l Isle 14140 LIVAROT COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT 68, Rue Marcel GAMBIER Manoir de l Isle 14140 LIVAROT AMÉNAGEMENT D UN PÔLE SANTÉ LIBÉRAL ET AMBULATOIRE (PSLA) DANS L ANCIENNE USINE LEROY À LIVAROT D.P.G.F.

Plus en détail

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS MAÎTRE DE L OUVRAGE CREDIT MUNICIPAL DE 75004 - OPERATION AMENAGEMENT DE DEUX SALLES INFORMATIQUES DOCUMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 8 TRAVAUX DE CLIMATISATION DOSSIER

Plus en détail

Département du Pas-de-Calais. Commune d Haillicourt. Eglise Notre-Dame. Restauration

Département du Pas-de-Calais. Commune d Haillicourt. Eglise Notre-Dame. Restauration Département du Pas-de-Calais Commune d Haillicourt Eglise Notre-Dame Dossier de Consultation des Entreprises Cahier Des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) LOT N VII : ELECTRICITE Novembre 2010

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Cahier des Clauses Techniques Particulières Installation de chauffage de l église de Kunheim Remplacement du générateur d air Date limite

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

CCTP Système de Sécurité Incendie

CCTP Système de Sécurité Incendie UNAF 26 place Saint Georges 75009 Paris IMMEUBLE DE BUREAUX 26 place Saint Georges 75009 Paris REMPLACEMENT DE L EQUIPEMENT D ALARME B.E.T. PREVENTION INCENDIE INGENIERIE MAÎTRISE D ŒUVRE 52 rue Jacques

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES La procédure de consultation utilisée

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin 11.028 T MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX 1 OBJET DU MARCHE Le présent cahier des clauses

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS . COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot 07 Electricité VMC Eclairage de sécurité Cabinet BOITTE 10, rue de la Tour

Plus en détail

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE BORDEREAU DE PRIX LOT N 7 ELECTRICITE CFO - CFA SECURITE INCENDIE Le présent bordereau de prix est à remplir obligatoirement

Plus en détail

LOT N 5 ELECTRICITE COURANTS FORTS et COURANTS FAI BLES DESIGNATION U Qté UNITAIRE HT TOTAL HT 1 DEPOSE 1-TOTAL DEPOSE H.T.

LOT N 5 ELECTRICITE COURANTS FORTS et COURANTS FAI BLES DESIGNATION U Qté UNITAIRE HT TOTAL HT 1 DEPOSE 1-TOTAL DEPOSE H.T. 1 DEPOSE Neutralisation et dépose de l'installation électrique existante Ens 1 1-TOTAL DEPOSE H.T. 2 INSTALLATION DE CHANTIER mise en place d'un branchement provisoire 400V 3P+N+T nécessaire pour l'ensemble

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE L'ARDECHE MAITRISE D'OUVRAGE : COMMUNE DE FLAVIAC PLACE JEAN JAURES PRO DCE LOT N 8 ELECTRICITE - CHAUFFAGE ELECTRIQUE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - CCTP - ARCHITECTE BUREAU

Plus en détail

EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE VICTOR HUGO 08 120 BOGNY SUR MEUSE

EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE VICTOR HUGO 08 120 BOGNY SUR MEUSE BORDEREAU QUANTITATIF ***** EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE VICTOR HUGO 08 120 BOGNY SUR MEUSE Entreprise: Reims le, 11 mai 2015 1 U Q PU Prix Total Généralités Dossier exécution Ens 1 Dossier DOE Ens 1 PGC

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY SYNDICAT MIXTE D'AMENAGEMENT ET D'EXPANSION DE LA GATINE RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY CADRE DE DECOMPOSITION FORFAITAIRE Octobre 2006 22.06.270/GB/CP Suivant

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT 2 : COUVERTURE ÉTANCHÉITÉ CCTP LOT2 COUVERTURE / ETANCHEITE - page 1 LOT 2 COUVERTURE / ETANCHEITE ARTICLE 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 3 2.01 Réfection

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE Révision : 3 Date : JUIN 2010 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 2/9 S O M M A I R E 1.

Plus en détail

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON MAITRE D'OUVRAGE SMINA 135 avenue Pierre SEMARD 84000 AVIGNON Lot n 14 ELECTRICITE DPGF MAITRE D'OEUVRE : Monsieur J. F. QUELDERIE 5 rue Nicolas Lescuyer 84000

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES LYCEE DE L ALBANAIS Rue du Lycée BP 102 74152 RUMILLY CEDEX TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES Lot N 03 ELECTRICITE Beauquier architectes 2, Avenue d'aléry - 74000

Plus en détail

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de 18.1 GÉNÉRALITÉS DE CONSISTANCE ET DE DESCRIPTION DE TRAVAUX 18.1.1 Préambule Ce CCTP fait partie intégrante de l'ensemble du CCTP comportant les Prescriptions Communes TCE et 19 lots dont le présent lot

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 10 - METALLERIE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE

Plus en détail

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON NOVEMBRE 2014 Maîtrise d ouvrage MAIRIE DE BRETTEVILLE SUR ODON Avenue de Woodbury 14 760 Bretteville sur Odon Maîtrise d œuvre L2

Plus en détail

EXTENSION & RESTRUCTURATION HALTE GARDERIE LES BOUTCHOUX - MEAUDRE

EXTENSION & RESTRUCTURATION HALTE GARDERIE LES BOUTCHOUX - MEAUDRE Maître d Ouvrage : SYNDICAT INTERCOMMUNAL AUTRANS MEAUDRE MAIRIE 38880 MEAUDRE Architecte: PASQUALON ARCHITECTURE 58, impasse de la Scie 38880 AUTRANS EXTENSION & RESTRUCTURATION HALTE GARDERIE LES BOUTCHOUX

Plus en détail

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3 1. Étendue

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

3.4 Armoire TGBT Armoire TGBT Pose et raccordements Câblage ( fourreaux, fileries et accessoires ) total 3.4 :

3.4 Armoire TGBT Armoire TGBT Pose et raccordements Câblage ( fourreaux, fileries et accessoires ) total 3.4 : 3.1 Installation de chantier Mise à disposition de l'installation de chantier Frais d'hygiène et de sécurité total 3.1 : 3.2 Circuit de terre Câblette de cuivre nu 29mm² Barrette de coupure basse Liaisons

Plus en détail

DPGF ELE LOT 11 MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE V I L L E D E G R E N A Y ALPES STRUCTURES: BET STRUCTURES. ESTB: BET CVC ELEC CF cf

DPGF ELE LOT 11 MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE V I L L E D E G R E N A Y ALPES STRUCTURES: BET STRUCTURES. ESTB: BET CVC ELEC CF cf V I L L E D E G R E N A Y MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE DPGF ELE LOT 11 JUIN 2012 ELE03 Maîtrise d Ouvrage :Ville de Grenay APD: http://www.richardschoeller.eu/2011/10/21/mediatheque-estaminet-degrenay/

Plus en détail

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises PROCEDURE ADAPTEE ART 28 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT GENEST MALIFAUX Mise en conformité de l accessibilité aux personnes handicapés = = = = = = = = = = 42 660 ST GENEST MALIFAUX

MAIRIE DE SAINT GENEST MALIFAUX Mise en conformité de l accessibilité aux personnes handicapés = = = = = = = = = = 42 660 ST GENEST MALIFAUX CF/1 R.C Saint-Etienne 64 B 96 SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES C.C.P. Lyon 1406-34 POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maitre d Ouvrage : Lycée Ella Fitzgerald 4, route départementale 502 69 560 Saint Romain en Gal Maître d'œuvre : Z.A des Lats 14 A, rue du Pont d Arthaud 69 510 Messimy Remplacement d une chaudière gaz

Plus en détail

Lot N 05 ELECTRICITE

Lot N 05 ELECTRICITE MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 05 ELECTRICITE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009 DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes mardi 20 octobre 2009 LOT N 002 CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES mardi 20 octobre 2009 1/7 1 Liste des corps d états Lot 001 Cahier des charges particulières

Plus en détail

Amélioration énergétique d'une salle polyvalente

Amélioration énergétique d'une salle polyvalente Maître d'ouvrage : Mairie de Loire sur Rhone représentée par Mr MARTINET (maire) 471 rue Edmond Cinquin 69 700 LOIRE SUR RHONE Amélioration énergétique d'une salle polyvalente CCTP cahier des clauses techniques

Plus en détail

Cahiers des charges pour la mise en conformité électrique et divers travaux de maçonnerie dans le Bâtiment du Secours Populaire

Cahiers des charges pour la mise en conformité électrique et divers travaux de maçonnerie dans le Bâtiment du Secours Populaire Cahiers des charges pour la mise en conformité électrique et divers travaux de maçonnerie dans le Bâtiment du Secours Populaire Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique, divers travaux

Plus en détail

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique VILLE DE BRUAY SUR L ESCAUT Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique Maîtrise d œuvre D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises Mai 2013 B.P.U.

Plus en détail

Chapitre 3-1 - H.T 3 2 DEMARCHES AUPRES DES CONCESSIONNAIRES PM PM 3 3 BRANCHEMENT RESEAU EDF

Chapitre 3-1 - H.T 3 2 DEMARCHES AUPRES DES CONCESSIONNAIRES PM PM 3 3 BRANCHEMENT RESEAU EDF Génie Therique et Fluides Génie Electrique Coordination des Systèes de Sécurité Incendie Efficacité Energétique et Carbone Conception Grandes Cuisines Counauté de Counes de la Vallée d Argelès Gazost 1,

Plus en détail

CCTP / DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF LOT N 7 - ELECTRICITE

CCTP / DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF LOT N 7 - ELECTRICITE 7 ELECTRICITE -1/9 - ECOLE DE MUSIQUE INTERCOMMUNALE DU GRANDVAUX CREATION DE SALLE DE REPETITION EN SOUS SOL 6 Place Charles Thévenin ST LAURENT EN GRANDVAUX 39150 Maître d Ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 2 : CARRELAGE

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître d'ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE ROUGEMONT 11bis, route de Gouhelans - 25680 ROUGEMONT CONSTRUCTION D UN EQUIPEMENT SPORTIF STRUCTURANT MULTI-ASSOCIATIF SCOLAIRE / EXTRA-SCOLAIRE C.C.T.P.

Plus en détail

C.C.T.P. Remplacement de deux chaufferies communales. Maître d'ouvrage : Commune de Fismes

C.C.T.P. Remplacement de deux chaufferies communales. Maître d'ouvrage : Commune de Fismes Organisme qui passe le marché : Commune de Fismes - Monsieur le Maire de Fismes Place de l Hôtel de Ville 51170 FISMES Tél. : 0326480550 Fax. : 0326488225 courriel : contact@fismes.fr C.C.T.P Remplacement

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX...3 ARTICLE 2 DEFINITION

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 05 FAIENCE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE Jean-

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) OBJET DU MARCHE : FOURNITURE ET POSE DE FENETRES ET AU PRESBYTERE et a la BIBLIOTHEQUE de WITTERNHEIM REPRESENTANT LEGAL DU MAITRE D'OUVRAGE Monsieur

Plus en détail

LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES

LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES AMENAGEMENT D UN LOCAL COMMERCIAL A LATHUILE (74) LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES SOMMAIRE PREAMBULE...2 1. CLAUSES SPECIALES...2 1.1. - LIMITE DES PRESTATIONS...2 1.2. - VENTILATION DES DEVIS...2 1.3.

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME Rénovation de la cage d escalier Changement de certaines menuiseries extérieures - LOT 04 - PEINTURE 1 GENERALITES VISITE

Plus en détail

7.2 CLOISONS PRÉFABRIQUÉES 3

7.2 CLOISONS PRÉFABRIQUÉES 3 TABLE DES MATIERES 7.1 GÉNÉRALITÉS CLOISONS PRÉFABRIQUÉES 2 7.1.1 CONFORMITE AUX DOCUMENTS OFFICIELS 2 7.1.2 MODALITES D'AUTOCONTROLE 2 7.1.3 ECHANTILLONS 2 7.1.4 RESERVATIONS 2 7.1.5 TRACAGE CLOISONNEMENT

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON D OUST AMENAGEMENT D UNE SATION DE TRAIL ET DE 3 SALONS ESTHETIQUES DANS L ANCIENNE MAISON DU TEMPS LIBRE D AULUS LES BAINS C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE. Marché N 15.

VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE. Marché N 15. VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE Marché N 15.018T Lot unique : Peinture SOMMAIRE 1 - GENERALITES 1.1 Objet du marché

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE

TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE LOT N 2: REMPLACEMENT DE LUMINAIRES Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 2 : PLOMBERIE- SANITAIRE (CCTP) Accord-cadre concernant

Plus en détail

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes ANNEXE III Tableau de correspondance entre les articles R.4215-3 à R.4215-13 exprimant les principes généraux qui s appliquent à la conception et à la réalisation des installations électriques et les parties,

Plus en détail

REHABILITATION ET RESTRUCTURATION D'UNE MAIRIE ANNEXE AUTERIVE (31) PHASE PRO

REHABILITATION ET RESTRUCTURATION D'UNE MAIRIE ANNEXE AUTERIVE (31) PHASE PRO 1 RACCORDEMENT AU RESEAU EDF Coffret de branchement saillie au réseau Edf Tarif Jaune avec équipement complet Ens 1 Interrupteur sectionneur à coupure visible U 1 Disjoncteur de branchement 4x60/90A réglable

Plus en détail

Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE

Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE Maître d'ouvrage : MAIRIE DE SAINT-MARCEL-LES-VALENCE LE VILLAGE BP24 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE MISE EN ACCESSIBILITE ET REORGANISATION DES SERVICES DANS LES BATIMENTS DE LA MAIRIE A 26320 SAINT-MARCEL-LES-VALENCE

Plus en détail

Lot 6 : ÉLECTRICITÉ CF et cf

Lot 6 : ÉLECTRICITÉ CF et cf Rédacteur du document: AS2A - Agence Stéphany Alvernhe Architecture 24, Rue Albert Camus 81 400 CARMAUX Ref consultation : 2015-007 Maître d'ouvrage : ÉCOLE DES MINES ALBI-CARMAUX Campus Jarlard - 81000

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai des Pâquis à Monthermé DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai des Pâquis à Monthermé DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Communauté de Communes Meuse et Semoy 1 rue Etienne DOLET 08800 MONTHERME Tel: 03 24 36 08 61 - Fax: 03 24 36 08 94 E-mail: ccmeuse.semoy@wanadoo.fr Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai

Plus en détail

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE Page 1/5 5.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 5.1.1 Généralités Les présents prescriptions techniques particulières au lot ravalement / échafaudage sont complémentaires

Plus en détail

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment VILLE DE CARBON-BLANC SERVICE TECHNIQUE et URBANISME CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment CAHIER DES

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT A LOGEMENTS T2 et T4 1 PRISE ET MISE A LA TERRE Réalisation d'une prise de terre par ceinturage en fond de fouille suivant C.C.T.P. ens 14 Mise à la terre suivant C.C.T.P. ens 14 Liaisons équipotentielles

Plus en détail

MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE SAINT REMY SUR AVRE REFECTION DES SANITAIRES DE L'ECOLE PRIMAIRE DE LA VALLEE

MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE SAINT REMY SUR AVRE REFECTION DES SANITAIRES DE L'ECOLE PRIMAIRE DE LA VALLEE MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE SAINT REMY SUR AVRE Rue du Général de Gaulle BP 18-28380 - Saint Rémy sur Avre REFECTION DES SANITAIRES DE L'ECOLE PRIMAIRE DE LA VALLEE rue de l'ancienne 28380 - Saint Rémy sur

Plus en détail

OPERATION : AMENAGEMENT D UNE MAISON MEDICALE MAITRE D OUVRAGE : COMMUNAUTE DE COMMUNES BUGEAT-SORNAC. 25, rue de la république 19170 SORNAC

OPERATION : AMENAGEMENT D UNE MAISON MEDICALE MAITRE D OUVRAGE : COMMUNAUTE DE COMMUNES BUGEAT-SORNAC. 25, rue de la république 19170 SORNAC OPERATION : AMENAGEMENT D NE MAISON MEDICALE MAITRE D OVRAGE : COMMNATE DE COMMNES BGEAT-SORNAC 25, rue de la république 19170 SORNAC BET FLIDES : ACTIF Siège Social: Parc Technologique Siège Social: Lavaur

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE. HÔPITAL DE JOUR CARDIOLOGIE Location de bâtiments modulaires I.U.R.C. site ILLKIRCH GRAFFENSTADEN

DESCRIPTIF TECHNIQUE. HÔPITAL DE JOUR CARDIOLOGIE Location de bâtiments modulaires I.U.R.C. site ILLKIRCH GRAFFENSTADEN DESCRIPTIF TECHNIQUE HÔPITAL DE JOUR CARDIOLOGIE Location de bâtiments modulaires I.U.R.C. site ILLKIRCH GRAFFENSTADEN 1/5 La construction sera conforme à toutes les réglementations liées aux bâtiments

Plus en détail

GENDARMERIE NATIONALE

GENDARMERIE NATIONALE CCTP Rénovation des Systèmes Sécurité Incendie des Bâtiments Hébergement Ecole Gendarmerie Montluçon 1/8 MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, GENDARMERIE NATIONALE MARCHÉ PASSÉ SELON LA PROCÉDURE ADAPTÉE (article

Plus en détail

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Conditions de Raccordement d'un consommateur individuel au RPD Basse Tension pour une puissance supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Résumé Ce modèle présente les conditions techniques, les types

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6. N Désignation U Qu PU Montant. PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1

PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6. N Désignation U Qu PU Montant. PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1 PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.5.2 Dossier d'exécution + PAC 1.5.3 DOE 1.6.3 Essais & vérifications PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1 Incidences

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 4 Électricité Maître d'ouvrage Mairie

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Lot N 04 ELECTRICITE

Lot N 04 ELECTRICITE MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18, rue Blatin 63000 CLERMONT-FERRAND LOGEHAB - PORTE DE LA VARENNE Rénovation extérieure de la résidence 9, rue du Creux Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P 03/06/2016

Plus en détail

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT LOT 08 PEINTURE page 1/5 LOT 08 PEINTURE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que des autres lots. ETAT DES LIEUX :

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

C. C. T. P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Lot n 2 ETANCHEITE HABITAT DAUPHINOIS

C. C. T. P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Lot n 2 ETANCHEITE HABITAT DAUPHINOIS HABITAT DAUPHINOIS 20, rue Balzac 26000 VALENCE Construction d un immeuble de 12 logements en accession et de 2 locaux commerciaux en rez-de-chaussée Résidence «Cœur de ville» Place Rambaud 26140 ANNEYRON

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 08 Peinture Maîtrise d'ouvrage Société

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2016 01 Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur C.C.A.S. de Bergues, Hôtel

Plus en détail

SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES

SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 ECF/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone

Plus en détail

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques V I L L E D E G U I P A V A S SERVICES TECHNIQUES LOT : 3 ELECTRICITE CCTP Renseignements généraux d ordre Technique Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas Mairie de Guipavas Services Techniques Monsieur

Plus en détail

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT Local technique électrique : Le local technique devra respecter les dimensions prescrites ci-dessous, être équipé d un point lumineux et d une porte

Plus en détail

REHABILITATION D UN LOGEMENT - RUE D ILLIERS MONTIGNY LE CHARTIF

REHABILITATION D UN LOGEMENT - RUE D ILLIERS MONTIGNY LE CHARTIF MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE 28 RUE DE NOGENT 28120 REHABILITATION D UN LOGEMENT 24 RUE D ILLIERS 28120 C C T P LOT : 2 MENUISERIE CLOISONS DOUBLAGE FAUX PLAFONDS 1 1) PRESENTATION DES OFFRES Le devis estimatif

Plus en détail

REFECTION DES SANITAIRES DE L ECOLE PRIMAIRE GUTENBERG - PARTHENAY. Commnauté de Communes Parthenay Gâtine

REFECTION DES SANITAIRES DE L ECOLE PRIMAIRE GUTENBERG - PARTHENAY. Commnauté de Communes Parthenay Gâtine PEINTURE - REVETEMENTS MURAUX 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. 1 COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE RAVALEMENT DES FACADES DE L ECOLE BERLINGUEZ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays de l Orne

Communauté de Communes du Pays de l Orne MAITRE D OUVRAGE : Communauté de Communes du Pays de l Orne 3, place de l Hôtel des Ouvriers 5431 HOMECOURT Restructuration du centre culturel Pablo PICASSO Phase 3 --- Place du Général Leclerc 5431 HOMECOURT

Plus en détail

Commune de Chambly CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES REMPLACEMENT DE VOLETS DANS BATIMENTS COMMUNAUX

Commune de Chambly CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES REMPLACEMENT DE VOLETS DANS BATIMENTS COMMUNAUX Commune de Chambly CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES REMPLACEMENT DE VOLETS DANS BATIMENTS COMMUNAUX 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3 1.3 DELAIS D EXECUTION...3

Plus en détail

Maître de l'ouvrage : OFFICE PUBLIC DE L'HABITAT PAYS D'EGLETONS 43 bis avenue Charles de Gaulle 19300 EGLETONS MARCHE DE TRAVAUX OBJET DU MARCHE :

Maître de l'ouvrage : OFFICE PUBLIC DE L'HABITAT PAYS D'EGLETONS 43 bis avenue Charles de Gaulle 19300 EGLETONS MARCHE DE TRAVAUX OBJET DU MARCHE : Maître de l'ouvrage : OFFICE PUBLIC DE L'HABITAT PAYS D'EGLETONS 43 bis avenue Charles de Gaulle 19300 EGLETONS MARCHE DE TRAVAUX OBJET DU MARCHE : PROGRAMME 2011 : TRAVAUX D AMELIORATION DU PARC IMMOBILIER

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER NIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O V R A G E C.H.. de NICE Direction de la Stratégie et des Travaux - Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP 79

Plus en détail

1. L'alimentation électrique

1. L'alimentation électrique PAGE DE SOUS / Objectif Décoder la documentation technique normative et réglementaire (NF - C 5-00) pour réaliser la répartition des circuits dans un logement.. L'alimentation électrique L'alimentation

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER BORDEREAU DES PRIX - Lot n 13 ÉLECTRICITÉ DETECTION INDENDIE - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES APPLICABLE AUX TRAVUX D'ECLAIRAGE PUBLIC ZONE 1 Personne publique Mairie de Ribécourt Dreslincourt Personne responsable du marché Monsieur Le Maire

Plus en détail

Construction d un centre espace social, culturel et sportif 90200 GIROMAGNY DCE CCTP Lot 20 Sécurité incendie Page 2 GÉNÉRALITÉS

Construction d un centre espace social, culturel et sportif 90200 GIROMAGNY DCE CCTP Lot 20 Sécurité incendie Page 2 GÉNÉRALITÉS DCE CCTP Lot 20 Sécurité incendie Page 2 OBJET DES TRAVAUX GÉNÉRALITÉS Le présent document a pour objet la définition des ouvrages et fournitures constituant le lot : du projet de : 20 Sécurité incendie

Plus en détail

Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24).

Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24). Q 47 A/ Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24). Maîtrise d'ouvrage : QUICK INVEST FRANCE SAS 50 avenue du Pdt Wilson Parc des Portes de Paris - bâtiment 123 93214

Plus en détail

LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS

LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS Nota : Les entreprises répondant au présent appel d offres sont tenues d avoir pris connaissance de l intégralité du présent C.C.T.P. LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS 1 SOMMAIRE 2. LOT N 02

Plus en détail