LA GAZETTE DE TEE ÉCO-CONSTRUIRE, ÉCO-RÉNOVER : QUEL POTENTIEL EN EMPLOI ET EN QUALIFICATION EN ILE-DE-FRANCE? Brèves p. 2. Agenda p. 2.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA GAZETTE DE TEE ÉCO-CONSTRUIRE, ÉCO-RÉNOVER : QUEL POTENTIEL EN EMPLOI ET EN QUALIFICATION EN ILE-DE-FRANCE? Brèves p. 2. Agenda p. 2."

Transcription

1 N 15 - Septembre 2007 LA GAZETTE DE TEE Le bulletin d information de Territoires Environnement Emplois Ile-de-France ÉCO-CONSTRUIRE, ÉCO-RÉNOVER : QUEL POTENTIEL EN EMPLOI ET EN QUALIFICATION EN ILE-DE-FRANCE? SOMMAIRE Brèves p. 2 ÉDITORIAL Par Guy SIMONNOT Délégué régional Ile-de-France de l ADEME Agenda p. 2 Articles L évolution des métiers face à l enjeu de l éco-réhabilitation p. 3 Une licence pro à l étude en éco-construction et éco-rénovation p. 4 Focus économique dans le secteur du batiment p. 5 Les énergies renouvelables intégrées aux formations de l AFPA p. 5 Une formation en éco-énergetique au service des entreprises p. 6 Témoignage de Evelyne Herin du bureau d études Ecolonomie H2R1 p. 6 Zoom sur des initiatives en faveur de l éco-qualification p. 7 Qui sommes-nous? p. 8 Pour limiter l impact du changement climatique, la France s est engagée à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d ici à 2050, en réduisant d autant sa consommation d énergie. Parce qu il génère près de la moitié de la dépense énergétique, le secteur du bâtiment s associe à cet ambitieux défi dans le cadre d un programme national d actions (réduction des consommations, intégration des énergies renouvelables). Avec 18,7 % de la population nationale concentrée sur 2,2 % du territoire, l Ile-de-France se situe au premier rang des régions françaises. Concentration de l habitat, concentration des activités mais aussi concentration des emplois font de la région l une des premières métropoles d Europe, entraînant des besoins énergétiques importants. L habitat francilien, plus dense que dans le reste de l Hexagone, affiche une prédominance de logements collectifs. Il constitue aussi le parc le plus ancien. C est à la fois un défaut et un atout : des performances globales aujourd hui médiocres, mais un gisement d économies d énergie bien réel. Géothermie, déchet, bois et solaire sont les principales formes d énergies renouvelables exploitées en Ile-de-France.Tandis que géothermie et déchet se maintiennent sur leurs acquis ( équivalents logements chauffés par la géothermie), les politiques de développement du solaire et du bois commencent à porter leurs fruits. Les politiques de lutte contre le changement climatique seront très largement créatrices d emplois en Europe. La France et l Ilede-France sont potentiellement d importants bassins d emplois en matière d énergies renouvelables et de travaux d économie d énergie. Pour exemple, le nombre d emplois nécessaires - directs (main d œuvre) ou indirects (fabrication d équipements) - à la réhabilitation de logements par an en France est estimé à équivalents temps plein. Il est évident que de tels gisements d emplois ne seront accessibles qu au prix d importants efforts de formation. L ADEME réaffirme donc son intérêt de coopération avec TEE dans l application locale des politiques emploi environnement. La Gazette de TEE 1 N 15 Septembre 2007

2 BRÈVES Guide de l éco-construction dans le Val d Oise La Chambre de Métiers et de l Artisanat et le Conseil général du Val d Oise publient un guide sur l éco-construction à destination des particuliers et des entreprises. Un état des lieux a été réalisé auprès des professionnels du bâtiment exerçant une ou plusieurs activités dans les domaines des énergies renouvelables et/ou de l habitat sain. Le questionnaire destiné aux professionnels souhaitant être référencés et le guide sont disponibles sur les sites : et Pour plus d informations, contactez Yves Cojandassamy, conseiller en développement durable à Création de la Maison pour un développement durable à Viry-Chatillon (91) La Maison pour un développement durable à Viry-Chatillon se présente comme l'outil innovant d'un territoire pour mobiliser ses habitants, ses acteurs et ses responsables autour d un programme d actions comprenant entre autres : la formation et la sensibilisation autour d un développement durable, l accompagnement en faveur des éco- technologies et des démarches de certification en milieu professionnel, industriel, commercial, institutionnel et associatif. Pour plus d informations, contactez l association Objectif 21 au ou sur Changement climatique et emploi : étude de l impact sur l emploi du changement climatique et des mesures de réduction des émissions de CO2 dans l Union européenne à 25 à l horizon 2030 En menant une étude cofinancée par l ADEME, la Confédération européenne des syndicats (CES) soutient la thèse de la création d emplois grâce à une politique européenne de lutte contre le changement climatique. Plus d informations auprès de Thomas Gaudin à et téléchargement de l étude sur le site Une mission emploi-formation au sein de la CERC La Cellule Economique Régionale Construction d'ile de France joue le rôle d'observatoire du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics. Rassemblant l'ensemble des partenaires publics et privés de la construction, ses principales missions sont de rapprocher les professionnels, les élus et l administration, d éclairer les stratégies et les décisions économiques et d anticiper le développement de l activité, des marchés et de l emploi. Ainsi, la CERC Ile-de-France publie régulièrement une analyse prospective du marché francilien du BTP et un tableau de bord régional de l emploi et de la formation. Plus d informations sur le site national des cellules économiques AGENDA 2 e Forum national de l emploi dans l Economie sociale et solidaire les 4 et 5 octobre 2007 à l Usine (Plaine Saint-Denis) Cet événement a pour mission de réunir l'ensemble des acteurs du secteur qui pourront y présenter leurs métiers et leurs offres d'emploi. Renseignements sur le site ou par téléphone au Conférence européenne Emploi/Energie organisée par l ARENE le mardi 23 octobre 2007 A l Hémicycle du Conseil Régional Ile-de-France sera traité le thème suivant : «le développement des services d efficacité énergétique et d énergies renouvelables : quel potentiel économique et en emplois en Ile-de-France?». Plus d'informations sur le site ou par téléphone au e colloque national "Énergie solaire et bâtiment" du 5 au 7 novembre 2007 au Palais de la Bourse à Paris Organisé par l'ademe et Enerplan, cet événement est l'occasion de faire le point sur le développement de la filière solaire et de permettre aux maîtres d'ouvrages publics et privés, collectivités locales, bureaux d'études, architectes, chercheurs, industriels et institutionnels de se rencontrer et d'échanger. Informations sur les sites et 9 e édition du Salon de l Education à Paris du 22 au 25 novembre 2007 Dans le cadre de sa mission d information sur les nouveaux métiers liés à l environnement et sur les formations qui y conduisent,tee Ile-de-France sera partenaire de l évènement et animera le stand de l ONISEP. Plus de renseignements sur le site Salon Pollutec Horizons du 27 au 30 novembre 2007, «le salon des solutions d avenir au service des enjeux environnementaux et économiques» Dans le cadre de sa mission d appui aux professionnels de la filière des éco-activités, TEE Ile-de-France sera présent sur le stand de la Région Ile-de-France parmi les organismes-ressources franciliens au service des entreprises. Pour plus d'informations, consultez le site La Gazette de TEE 2 N 15 Septembre 2007

3 L ÉVOLUTION DES MÉTIERS FACE A L ENJEU DE L ÉCO-RÉHABILITATION «Une démarche d'éco-construction consiste à créer un bâtiment doté des technologies lui permettant de respecter au mieux l'environnement et l'écologie dans sa construction, en cherchant à s'intégrer le plus respectueusement possible dans un milieu et en utilisant des ressources naturelles et locales.» Ainsi, l éco-construction comprend l utilisation de matériaux naturels de construction et d'isolation ainsi que des énergies renouvelables et naturelles comme l'énergie solaire passive, les panneaux solaires, la géothermie, les pompes à chaleur, le chauffage au bois et elle peut intégrer des systèmes de traitement biologique et de récupération d'eau. Les principes directeurs de l'éco-construction sont repris dans la marque Haute Qualité Environnementale (HQE ) qui définit 14 cibles d'action portant sur la construction et les choix en matière d'entretien et d'usage pour un plus grand confort et une meilleure protection de la santé. Le marché de l éco-construction se développe, favorisé par la croissance des pratiques environnementales en Europe du Nord et par le développement de l utilisation des énergies renouvelables dans les bâtiments. De nombreuses certifications (Certivea, Cerqual et Cequami) et normes (ISO Guide d Application et NF et ) apparaissent sur le marché et la récente réglementation sur la performance énergétique des bâtiments en favorise l essor. Ainsi, de plus en plus de bailleurs sociaux intègrent des solutions économes en énergie dans leurs bâtiments afin de réduire les charges locatives de leurs occupants. On observe également une prise de conscience des maîtres d ouvrages sur l intégration de problématiques environnementales aux marchés publics. Quels métiers pour éco-rénover et éco-construire? On recense, d une part, les métiers «classiques» du Bâtiment intégrant une compétence dans le champ de l environnement : Architecte spécialisé sur l éco-construction Assistant à la maîtrise d ouvrage (AMO) au sein de bureau d études : leur mission est découpée en cinq services : la programmation, les études, les travaux, l exploitation et la certification Urbaniste : il a pour mission l'amélioration du cadre de vie urbain existant ainsi que l'aménagement des nouvelles zones péri-urbaines (éco-quartiers, éco-zac ) Economiste de la construction : professionnel libéral et indépendant, il intervient aujourd'hui dans toutes les phases de la construction depuis l'intention de construire du maître d'ouvrage jusqu'à la gestion du bâtiment en passant par les phases de programmation, d'études et de conception puis de réalisation Manager ou technico-commercial en solutions renouvelables pour le bâtiment Artisans du second œuvre (plombier, chauffagiste, maçon, couvreur-zingueur, ). Et, d autre part, on observe l émergence de nouveaux métiers qui répondent à la demande de développement de performance environnementale dans les bâtiments. Ces nouveaux métiers portés par les collectivités, associations et maîtres d ouvrages publics, appartiennent à la famille du conseil à l énergie (information, animation, sensibilisation, formation, conseil) : Econome de flux ou responsable d économie d énergie (collectivités) Animateur et conseiller au sein des espaces info énergie (particuliers, scolaires) Conseiller en amélioration de l habitat au sein des maisons départementales de l habitat Chargé de mission en efficacité énergétique des bâtiments Photo : IDEMU - actions d information des conseillers info énergie Cependant, le principal frein au développement de ce marché reste le manque de main d œuvre qualifiée et disponible sur les techniques d éco-construction dans l habitat et le tertiaire. L ensemble des corps de métiers est concerné. Malgré des initiatives croissantes pour faire évoluer les pratiques professionnelles à l aide de la formation continue, le principal enjeu de l avenir de la filière réside dans l adaptation des programmes des formations initiales (lycées professionnels, écoles d architectures, ). Il est important de souligner que l éco-construction francilienne se développe principalement dans la rénovation du bâti, secteur investi par l artisanat, porteur d emploi, mais qui peine à trouver de la main d œuvre qualifiée à ces techniques. C est pourquoi se développe l intégration de modules de sensibilisation et de perfectionnement au développement durable, notamment aux énergies renouvelables, dans les formations des ouvriers et techniciens du secteur du bâtiment. Pour conclure, les métiers liés à l éco-construction sont davantage des adaptations de métiers existants plutôt que des nouveaux métiers. Plus d informations sur les métiers du bâtiment : La cité de la construction, Le Conseil français des urbanistes (CFDU), L Union nationale des économistes de la construction et des coordonnateurs, La Gazette de TEE 3 N 15 Septembre 2007

4 UNE LICENCE PRO A L ÉTUDE EN ÉCO-CONSTRUCTION ET ÉCO-RÉNOVATION Association loi 1901 préfigurant une fondation de recherche, Fondaterra est un réseau de plus de 70 partenaires multidisciplinaires, publics et privés. Ses missions sont la conduite de projets de recherche-action, la médiation des connaissances et le montage de formations, en faveur d un développement durable des territoires. Exemples de projets en cours : développement d une plate-forme francilienne de mobilité durable inter-campus, expérimentation de l écologie territoriale et élaboration d une approche intégrée des méthodes Bilan Carbone et Empreinte. Dans la continuité de son projet «Amélioration de l efficacité énergétique et réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) dans les campus d Ile-de-France», Fondaterra a étudié l offre de formation existante sur ce domaine, notamment au niveau bac+3 identifié comme le plus pertinent pour des professionnels, conjuguant compétences techniques pointues et transversalité pour la conduite des projets. Photo : ADEME Chauffe-eau solaire Sur le marché national des formations, 3 types de licences professionnelles répondent partiellement à la problématique de la performance énergétique des bâtiments : Génie Thermique et Energie, spécialisée dans la maîtrise de l énergie et la promotion des énergies renouvelables. (2 franciliennes : IUT de Marne-la-Vallée et d Evry.) Maintenance et gestion technique des patrimoines immobiliers. (2 franciliennes : IUT de Marne-la-Vallée et de Cergy-Pontoise.) D autres plus transversales prennent en compte les notions d éco-construction, d efficacité énergétique et de qualité environnementale des bâtiments. Il n en existe pas en Ile-de-France, mais on en trouve quelques-unes en province (à Béthune, à Nîmes, à Amiens ) Partant de ce constat et conscients que cette problématique nouvelle implique une mutation dans la façon de penser un bâtiment et qu elle représente un chantier important dans la région, FONDATERRA a souhaité développer une formation nouvelle transversale abordant toutes les questions utiles à la concrétisation d un chantier de bâtiment durable, que ce soit sur le plan technique, économique, juridique ou du management, et qui traitera à la fois des spécificités de la construction durable et de la réhabilitation des bâtiments existants. FONDATERRA élabore cette licence professionnelle en collaboration avec l IUT de Mantes-en-Yvelines. Le parcours comportera 2 spécialités : Conception des bâtiments et Réhabilitation. Son contenu sera axé autour de 3 thématiques : Outils de simulation et de calculs réglementaires en thermique du bâtiment Sensibilisation aux différents procédés, technologies, matériaux à travers une évaluation de leur dette environnementale. Connaissances et savoir-faire indispensables pour le montage de ce type de projet : développement durable, contextes juridiques et financiers, aides et subventions, Pour en évaluer sa pertinence, FONDATERRA a mené une enquête auprès des professionnels du secteur et des maîtres d ouvrages. Le taux de réponse s élève à 13 % avec un échantillon représentatif de l ensemble des acteurs. Parmi les sondés : 83 % pensent que l efficacité énergétique est primordiale pour un service de qualité, 96 % disent que la rénovation est un domaine d activité en progression, 78 % estiment pouvoir améliorer les compétences de leur équipe sur le terrain de la performance énergétique, 94 % d entre eux sont persuadés que le renforcement des formations initiales et continues est un des éléments qui leur permettront d y parvenir. Enfin, le contenu de la formation a été jugé intéressant comme le montre le tableau ci-dessous. Cette formation répond à un réel besoin Ce besoin est susceptible de grandir dans un futur proche Une personne issue d'une telle formation pourrait trouver une place au sein de votre structure Option Option Conception Rénovation Oui à : 83 % 91 % 87 % 91 % 65 % 70 % Au vu de ces résultats encourageants et des nombreuses propositions de partenariat reçues, FONDATERRA envisage l ouverture de cette formation à la rentrée Contactez Fondaterra au ou visitez le site Internet La Gazette de TEE 4 N 15 Septembre 2007

5 FOCUS ÉCONOMIQUE DANS LE SECTEUR DU BATIMENT Selon les données statistiques du secteur du bâtiment 1, on observe depuis 2003 une progression de l activité construction et rénovation. Les chiffres ci-dessous soulignent les principales caractéristiques économiques de ce secteur. Les estimations de mises en chantier de bâtiments neufs montrent une croissance de 1,6 % en 2006 et prévisionnelle de 2,6 % en 2007 de l activité de la construction en Ile-de-France, ainsi qu une progression nette de l emploi. Les établissements sans salarié et ceux de moins de 10 salariés représentent 93 % du tissu d entreprises du BTP en Ile-de-France. Les établissements de 10 salariés et plus ne représentent que 7 % des établissements mais ils emploient 63 % des salariés de la profession. Le chiffre d affaires (CA) 2004 francilien des activités du BTP représente 23,6 % du CA national et est composé à 62 % de travaux de rénovation et d entretien et à 38 % de constructions neuves. Le secteur du bâtiment représente près de la moitié de la consommation énergétique finale en France pour un quart des émissions de gaz à effet de serre. Selon l estimation réalisée par la FFB 2, la mise en place du dispositif des certificats d économies d énergie devrait générer pour les trois années à venir une augmentation du marché de la rénovation des bâtiments existants d un montant annuel compris entre 1,2 et 1,5 milliard d euros soit une augmentation de l ordre de 10 %. L Ile-de-France concentre 22 % des créations d entreprises nationales dans le secteur. Le BTP représente à lui seul 14 % des créations d entreprises franciliennes, tous secteurs confondus. Les ouvriers reste la profession majoritaire dans le secteur du bâtiment (63 % des salariés résidants en Ile-de-France). Parmi la catégorie ouvriers, les spécialités les plus représentées en effectifs sont la maçonnerie (17 %), la peinture (11 %) et l électricité (10 %). En matière de formation professionnelle, la Haute Qualité Environnementale, le développement durable et la gestion des déchets sont inscrits dans les domaines prioritaires de la spécialité maçonnerie et l intégration de capteurs photovoltaïques et solaires et les toitures végétalisées dans celle couverture/plomberie. 1 1 Les données sont issues d une publication de l Observatoire de l emploi et de la formation dans le BTP en Ile-de-France intitulée «Indicateurs emploi- formation - mars 2006» réalisée par la Cellule économique régionale de la construction d Ile-de-France (CERC) en partenariat avec les acteurs professionnels du bâtiment. 2 Fédération Française du Bâtiment LES ÉNERGIES RENOUVELABLES INTÉGRÉES AUX FORMATIONS DE L AFPA Les métiers du secteur du bâtiment intègrent de plus en plus des gestes techniques et des savoirs spécifiques œuvrant en faveur du développement durable et les formations en bâtiment de l AFPA s adaptent aujourd hui à cette évolution des compétences. Ainsi, la gestion des déchets de chantier fait désormais partie intégrante des formations de l établissement et un module d initiation au développement durable et à la démarche HQE est suivi par tous les stagiaires en formation qualifiante. Du maçon au technicien supérieur d études en génie climatique, en passant par le solier-moquettiste et le peintre en bâtiment, l AFPA travaille en coopération avec les branches professionnelles du secteur afin de réaliser l ingénierie de formation de 53 titres professionnels reconnus par le Ministère de l Emploi. Les formations en bâtiment de l AFPA Ile-de-France proposeront dès 2008 des modules courts de perfectionnement sur les techniques des énergies renouvelables : solaire thermique et photovoltaïque, pompe à chaleur, chauffage au bois, régulation électrique, Par ailleurs, un Certificat Complémentaire de Spécialité sur les énergies renouvelables pourra être délivré sur les sites de Bernes sur Oise (95), Stains (93), Evry (91) et Lardy (91). Ce certificat de mise à niveau de 2 ou 3 jours est accessible pour les salariés des entreprises du bâtiment. Aujourd hui, l AFPA forme chaque année en Ile-de- France personnes, dont salariés, dans 17 sites de formation. 21 % des stagiaires sont de niveau bac, 48 % d un niveau CAP ou moins Le BTP représente 16 % de l activité. Plus d information sur Contact AFPA Ile-de-France, Pierre Jakubowski, La Gazette de TEE 5 N 15 Septembre 2007

6 UNE FORMATION EN GÉNIE ÉCO-ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES L ENSIATE, établissement d enseignement supérieur technique privé, forme des ingénieurs immédiatement opérationnels au service du développement durable. Nos ingénieurs sont des spécialistes dans les domaines du Génie Thermique, de l Energie (efficacité énergétique et énergies renouvelables) et des Technologies propres pour l environnement. Chaque étudiant effectue 15 mois de mission en entreprise durant les trois années de scolarité (Niveau de sortie BAC+5). De plus, l ENSIATE offre des formations courtes en alternance en management sur un an (dont 6 à 8 mois en entreprise). Ces formations s adressent aux personnes ayant un niveau Bac+4 ou Bac+2 avec une expérience professionnelle, qui souhaitent se reconvertir ou développer leur savoir-faire dans le domaine du Développement Durable au service des Eco-industries et des Collectivités Territoriales. Nos ingénieurs sont formés : à l étude, à l installation, à la maintenance de production d énergie y compris les énergies renouvelables : photovoltaïque, éolien, géothermie, biomasse, houille blanche ; aux techniques énergétiques liées au bâtiment : thermique, froid, traitement d ambiance, audit énergétique ; aux traitements des pollutions : chimie de l eau, chimie environnementale, valorisation des déchets, traitement de l eau, de l air et du sol. Nous préparons ainsi nos étudiants à être proactifs face aux inévitables changements inhérents aux évolutions technologiques et socio-économiques qu ils rencontreront tout au long de leur carrière. L enseignement du management est complété de cours tels que la veille, la prospective, l innovation et la gouvernance. Le partenariat systématique que l ENSIATE mène avec les principaux acteurs de l industrie et du service, lui permet de proposer à ses élèves des missions professionnelles en cohérence avec leurs études dans le secteur de l énergie. A la fin de leur formation les étudiants de l ENSIATE occupent des postes de responsable d études, de projets ou d affaires dans les domaines de l installation ou la production d énergie, de l audit énergétique et du bâtiment, et de l éco industrie (traitement et distribution de l eau, valorisation des déchets, ). Cette année la rentrée aura lieu le 8 octobre pour les Cycles ingénierie et le 3 décembre pour le Master. Pour contacter l ENSIATE : / - Tél : ou / Fax : TÉMOIGNAGE DE EVELYNE HERIN DU BUREAU D ÉTUDES ECOLONOMIE H2R1 Active depuis 7 ans au sein d une association de protection de l environnement dans le Val d Oise (95) et sensibilisée au milieu professionnel du bâtiment au sein de sa cellule familiale, Evelyne Hérin a choisi de quitter son poste de webmestre pour se consacrer à son projet de création d entreprise. Ecolonomie H2R1 est une entreprise spécialisée dans l assistance à la maîtrise d ouvrage (AMO) en haute qualité environnementale, plus précisément une agence de conseil dans le domaine de la rénovation des bâtiments selon des pratiques intégrant des préoccupations environnementales fortes et comprenant des missions d aide à la rédaction d appels d offre, de coordination de travaux, de sensibilisation et de diffusion d outils d aide à la décision. Suivie par un consultant autour des étapes de la création d une entreprise, Evelyne Hérin a choisi de rencontrer les principaux acteurs clefs de la filière (collectivités, organismes publics, associations et entreprises privées) pour l aider à se positionner et à déterminer quelle pouvait être la plus-value de son projet. «Tous ont confirmé que chacun dans leur métier, ils étaient de plus en plus sollicités sur les nouvelles techniques à utiliser dans le cadre de construction et de rénovation, mais ils manquent à l'heure actuelle de retours d'expérience. Globalement, c'est un marché "balbutiant", surtout dans le domaine de la rénovation, mais où les besoins et les connaissances des clients potentiels sont croissants.» nous rapporte-elle. Evelyne Hérin a été conseillée par TEE Ile-de-France dans les premières étapes de son projet afin de trouver une formation adaptée lui permettant d approfondir ses connaissances dans le domaine de l éco-construction et des énergies renouvelables. Elle a ainsi suivie une formation auprès de l ADEME et du CEBTP-Solen et compte démarrer l activité de son agence dès le mois d octobre Contacts auprès de Ecolonomie H2R1 par courriel ou par téléphone au La Gazette de TEE 6 N 15 Septembre 2007

7 ZOOM SUR DES INITIATIVES EN FAVEUR DE L ÉCO-QUALIFICATION Si les projets de construction écologique connaissent un certain engouement, l offre des professionnels semble aujourd hui limitée et la nécessaire adaptation des formations, notamment initiales, est longue à se mettre en place pour répondre à cette demande. Comme le souligne Raphaële Héliot, architecte dplg et membre actif de plusieurs réseaux de promotion de l éco-construction (Bâtir Sain association pour le développement de la construction biologique et écologique, Salon Bâtir Ecologique,Vivacités, Hesp ère 21), «il n y a encore que peu de cours en environnement au sein des cursus obligatoires des écoles d architectures. Cela dépend des écoles et l approche environnementale est parfois réduite à des cycles de conférences ou des cours optionnels et souvent à la seule initiative d enseignants particulièrement sensibilisés.» Photo : IDEMU - Chantier d insertion maison en bois Néanmoins, une tendance à la prise en compte de cette dimension semble se développer depuis 4 à 5 ans. Ainsi, l EAVT 1 de Marne-la-Vallée dispense un cours obligatoire sur le Développement Durable. De même, l école d architecture de Paris-La Villette propose, en troisième année, un pôle assez conséquent intitulé «Architecture, environnement et développement durable». De même, les conseillers des Espaces Info Energie interviennent de plus en plus dans les écoles d architectures pour assurer la sensibilisation auprès des étudiants, en plus de répondre régulièrement aux architectes qui les sollicitent. Des formations professionnelles structurées commencent également à se multiplier. On peut citer, parmi elles, la formation proposée par l école d architecture de Paris-La Villette et l association Score 2D, sur un an, autour de «l'ingénierie et l'architecture à haute qualité environnementale» et ouverte aux architectes en exercice et aux acteurs du cadre de vie justifiant d'un diplôme équivalent ou encore le GEPA 2, qui a déjà formé, depuis 1999, plus de architectes sur la qualité environnementale et le développement durable dans les bâtiments. L ADEME propose aussi différents dispositifs comme la formation HQE pour les maîtres d œuvre ou l AEU 3 ; de même, il existe des formations dispensées sur 2 ou 3 jours par CEBTP SOLEN, l ANFAB 4, le CSTB 5 et Ponts Formation Edition. Il reste cependant un réel besoin de sensibilisation et de connaissances en environnement des maîtres d œuvre. C est en particulier pour tenter d y répondre que plusieurs initiatives, le plus souvent associatives et regroupant différents professionnels sensibilisés, voient le jour et se développent. Ainsi, la Maison Départementale de l Habitat de l Essonne à Évry accueille une permanence de Bâtir Sain* : des architectes y répondent aux questions des professionnels du bâtiment mais également des particuliers. Un projet de «matériauthèque» y est également à l ordre du jour, avec l objectif de présenter les matériaux écologiques et d animer localement l approche environnementale des rénovations et des constructions. A noter les besoins croissants des collectivités locales qui se tournent vers ce type d initiatives associatives et de réseau pour monter des formations destinées aux élus et à leurs personnels en charge, par exemple, de la rédaction de cahiers des charges, à l instar du Conseil général de l Essonne. Enfin, les professionnels de l éco-construction se retrouvent chaque année en décembre sur le Salon Bâtir Ecologique (www.batirecologique.com) à la Cité des Sciences et de l Industrie (Paris 19 e ). L objectif du salon est de promouvoir l éco-construction, d aider les maîtres d'ouvrage privés et publics et les professionnels qui souhaitent construire écologique et de mettre en évidence les conditions indispensables au développement de la construction écologique. Les principaux acteurs franciliens de l éco-construction : ADEME Tél : ARENE Ile-de-France Dominique Sellier Tél: Association HQE Tél : Comité Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) Alter Bâtir, coopérative d activité et d emploi spécialisée dans le Bâtiment Tél : Union Régionale des Conseils d Architecture d Urbanisme et d Environnement (URCAUE) - Tél : Institut pour la Conception Environnementale du Bâti (ICEB) *Permanence de Bâtir Sain à la Maison Départementale de l Habitat de l Essonne (91) gratuite et sans rendez-vous le 1 er lundi du mois de 14h à 17h30 et le 3 e mardi du mois de 10h à 12h30 (sauf pendant les vacances scolaires). 1 École d architecture de la vile et des territoires 2 Groupe pour l Education Permanente des Architectes 3 Approche Environnementale sur l Urbanisme 4 Association nationale de formation pour l'artisanat du bâtiment 5 Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Plus de renseignements auprès de la MDH, 1 boulevard de l Ecoute s il pleut Evry Tél : ou auprès de Bâtir Sain, 4 rue des Coteaux Verrières-le-Buisson Tél./fax : Site Internet : La Gazette de TEE 7 N 15 Septembre 2007

8 QUI SOMMES-NOUS? Territoires Environnement Emplois Ile-de-France est le centre de ressources et d appui pour la mise en relation des acteurs sur les questions liées aux métiers, activités et emplois émergents dans le domaine de l environnement et concourant au développement durable. Notre objectif est de repérer les nouveaux métiers de l environnement, innovants et de valoriser les emplois qui évoluent pour intégrer une compétence environnement contribuant ainsi au développement durable. Pour cela, nos fonctions sont la veille, l expérimentation et la diffusion d information. Nous menons ainsi des actions pour : la mise à disposition d une information régionale sur l actualité emploi-environnement ; la promotion de la qualité environnementale au sein des activités développées ; le repérage des nouveaux métiers de l environnement dans le secteur public et privé; la professionnalisation des acteurs de l environnement. TEE Ile-de-France contribue à rendre accessible l information sur la filière environnement. Pour cela, nous vous proposons des supports et des outils d information : un bulletin trimestriel, une lettre électronique mensuelle, des dépêches, des fiches d échanges d expérience, l animation d un site Internet régional où vous retrouverez nos productions : l animation d un guide en ligne référençant les formations franciliennes en environnement : l accès au portail national des TEE, premier site sur les métiers de l environnement (7000 visiteurs par jour) : Nos partenaires financiers et techniques sont la DIREN Ile-de-France, la DRTEFP Ile-de-France, la DRIAF Ile-de-France, l'agence de l'eau Seine-Normandie, la Délégation Régionale Ile-de-France de l'ademe, le Conseil Régional Ile-de-France et l'arene Ile-de-France. Le portage de TEE Ile-de-France est assuré par l'institut De l'écologie en Milieu Urbain. Cette publication est réalisée avec le soutien du Fonds Social Européen. L équipe d animation est à votre disposition de 10h00 à 18h00 :Valérie Le Coq - Christelle Durrieu - Cyril Chateau. La Gazette du réseau est éditée par TEE Ile-de-France ISSN X 48, rue d'hauteville Paris Tel : Fax : Mél : - Web : Ont contribué à ce numéro : Christelle Durrieu, Valérie Le Coq, Cyril Chateau, Marie-Gabrielle Méry, Pierre Jakubowski, Jean Zettwoog. Photos :TEE, IDEMU. Conception et Impression :ALPE Imprimé sur papier recyclé CyclusPrint. La Gazette de TEE 8 N 15 Septembre 2007

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations,

La dynamique de l économie verte. Les impacts en termes de métiers, de formations, DE : Hervé BALEN LE janvier 2014 Troisième Révolution Industrielle La dynamique de l économie verte. Ateliers prospectifs de l emploi 16 janvier 2014 Les impacts en termes de métiers, de formations, Ne

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des couts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Domaine : Bâtiment, éco-construction, rénovation Durée : 5 mois ROME : F603 Code AFPA : 9 Objectifs : Poser,

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

CONTACTS PRESSE : H&B

CONTACTS PRESSE : H&B HQE Aménagement Une démarche pour des opérations d aménagement durable Sommaire Communiqué de presse HQE Aménagement Une écriture collégiale au sein de l Association HQE L association HQE en questions

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR

Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions sur les segments de la rénovation énergétique et des EnR Energies POSIT IF» : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Crédit photo : ARENE IDF Crédit photo : CLER Présentation d Energies POSIT IF et de ses interventions

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins Porteur du projet Coordonnateur : Pays de Chaumont. (Maitre d ouvrage : Chaumont habitat, propriétaires privés ) Contexte

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

LA GAZETTE DE TEE. Le bulletin d information de Territoires Environnement Emplois Ile-de-France

LA GAZETTE DE TEE. Le bulletin d information de Territoires Environnement Emplois Ile-de-France N 19 - juin 2009 LA GAZETTE DE TEE Le bulletin d information de Territoires Environnement Emplois Ile-de-France RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DU BÂTIMENT : UN DÉFI POUR LES PROFESSIONNELS SOMMAIRE Diagnostiquer

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

La formation au service du développement

La formation au service du développement les dossiers de Centre INffo les dossiers de Centre INffo La formation au service du développement durable 1 La formation au service du développement durable Cette année, la semaine du développement durable,

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse

bretagne Les rencontres emploi du maritime - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Dossier de presse en partenariat avec Dossier de presse Les rencontres emploi du maritime bretagne 1 er salon du recrutement maritime en région - Mardi 10 mai 2011- Palais des congrès de Lorient (56) Contact presse : Alexandra

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET FICHIER CONTACTS STRUCTURES CONSEIL Agence Départementale d'information sur le Logement - ADIL 1, Ch de ronde du Fort Griffon - Entrée C La vocation de l ADIL est d offrir gratuitement aux habitants du

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Reconnu Garant de l Environnement 2014

Reconnu Garant de l Environnement 2014 Reconnu Garant de l Environnement 2014 Chambre de Métiers et de l'artisanat du Cher Régis Mautré 40 rue Moyenne BP249 18005 BOURGES CEDEX Tél : 02.48.69.70.78 Fax : 02.48.69.70.69 Mail : r.mautre@cm-bourges.fr

Plus en détail

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Sommaire 1. ANALYSE DES RECHERCHES... 2 2. RECOMMANDATIONS...11 2.1. ELEMENTS DETERMINANTS...11 2.2. SELECTION DE MOTS CLES...11 Page 2 sur

Plus en détail

FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT. Des experts de l évaluation des bâtiments

FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT. Des experts de l évaluation des bâtiments FILIALE DE QUALITEL CEQUABAT Des experts de l évaluation des bâtiments 3 UNE GARANTIE DE QUALITÉ Les Maîtres d ouvrage et propriétaires immobiliers sont de plus en plus nombreux à relever le défi de la

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Les services d efficacité énergétique et environnementale

Les services d efficacité énergétique et environnementale Les services d efficacité énergétique et environnementale Sommaire Notre organisation Page 4 Notre offre Page 6 Nos métiers Améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments Page 8

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

Références et contacts

Références et contacts 11 Références et contacts Vous cherchez plus d informations, des personnes pour vous conseiller, des professionnels avec qui travailler, des informations concernant les Cette fiche vous donne de bonnes

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

Isolation... d une maison ancienne

Isolation... d une maison ancienne Photo F.Chevallereau Isolation...... d une maison ancienne comment s y prendre? L État : RT 2012? mais on est en 2014? Mes amis : Y a qu à mettre de la laine de verre! Mon voisin : Le polystyrène c est

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

GREENDAYZ. Dossier Média SALON INTERNATIONAL. 10 pays 50 entreprises 6000 visiteurs. 25 > 26 Avril 2012

GREENDAYZ. Dossier Média SALON INTERNATIONAL. 10 pays 50 entreprises 6000 visiteurs. 25 > 26 Avril 2012 Sous l égide du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau, et de l Environnement GREENDAYZ SALON INTERNATIONAL des MÉTIERS et des TECHNOLOGIES du DÉVELOPPEMENT DURABLE Dossier Média 25 > 26 Avril 202

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Eco-quartier 2011 Point 4 1/8

Eco-quartier 2011 Point 4 1/8 Eco-quartier Carte d identité et passeports énergie-climat Appel à projets éco-quartier 2011 - Point 4. Savoir gérer et évaluer son projet et son quartier La mise en place d un éco-quartier ne peut se

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ

Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ SEPTEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 759 électriciens en 20 012 soit 7% des salariéss de la production

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts Réductions d'impôts http://mineco.fgov.be/energy/rational_energy_use/tax_reductions/home_fr.htm Les aides publiques pour améliorer la performance énergétique des logements Pascal Ons, Consultant pascal.ons@skynet.be

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels C A R C A S S O N N E N A R B O N N E A U D E SOMMAIRE n MAISONS INDIVIDUELLES 2 / 6 n PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE 7 / 8 n RÉNOVATION

Plus en détail

Présentation de l échantillon

Présentation de l échantillon Cette année, rien ne va plus pour la filière AES! Après une baisse de 5,4% d inscrits pour l année 2013-2014 par rapport à l année passée, la licence pluridisciplinaire par excellence souffle ses 40 bougies

Plus en détail

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE ça change notre quotidien! L Union européenne consacre plus d un tiers de son budget à l accompagnement des politiques nationales et régionales. L objectif est d harmoniser les niveaux de vie dans l ensemble

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

ANALY ANAL S Y E S PR

ANALY ANAL S Y E S PR ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS AUDA BATIMENT MÉTIERS DE LA PLOMBERIE NOVEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 086 plombiers en 20122 soit 4% des salariéss de la production du

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail